L entretien professionnel : guide pratique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L entretien professionnel : guide pratique"

Transcription

1 UNIVERSITE CHARLES-DE-GAULLE LILLE 3 Direction des Ressources Humaines L entretien professionnel : guide pratique Avril 2012 DRH Gestion des compétences (61-15)

2 SOMMAIRE POURQUOI UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL? I. Les objectifs de l'entretien professionnel II. Les acteurs de l'entretien professionnel III. Le support de l'entretien professionnel IV. La conduite et la mise en œuvre de l'entretien professionnel V. Le suivi des entretiens professionnels VI. Annexes Annexe 1 : Le compte rendu d'entretien Annexe 2 : La fiche d'activités Annexe 3 : La détermination des objectifs Annexe 4 : Grille préparatoire à l'entretien Annexe 5 :Critères d'appréciation de la valeur professionnelle des agents 2

3 POURQUOI UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL? Parenthèse dans le travail quotidien et moment de dialogue privilégié entre un responsable et ses collaborateurs, l entretien professionnel est un acte de communication indispensable. Il concerne l ensemble des personnels qui travaillent dans les services et composantes de l université, quel que soit leur statut. Cet entretien, qui se déroule tous les ans, doit permettre à chacun de faire le point sur son activité, son rôle dans le service ou la composante et sur ses aspirations. L entretien professionnel est avant tout un temps de bilan sur l année écoulée. Il permet d analyser les résultats professionnels obtenus par l agent eu égard aux objectifs qui lui ont été fixés l année précédente, d identifier les perspectives d amélioration de ces résultats et de fixer, avec l agent, les objectifs à conduire pour l année suivante. L entretien professionnel vise également à apprécier la manière de servir de l agent et les acquis de son expérience professionnelle, c est-à-dire les compétences et savoir-faire acquis dans l exercice de ses fonctions, au regard de ceux requis par le poste. Enfin, l entretien est l occasion d évoquer les besoins de formation de l agent et ses perspectives d évolution en termes de carrière et de mobilité. Il s agit d orienter l agent dans ses choix de formation et de l accompagner dans la construction de son parcours professionnel. L entretien professionnel se positionne aujourd hui au cœur de la gestion des ressources humaines comme l outil de référence pour dialoguer, écouter et gérer les agents de l établissement. Outil essentiel de la Gestion Prévisionnelle des Emplois, des Effectifs et des Compétences (GPEEC), l'entretien professionnel est d une part, un moyen d identifier des compétences et de détecter des compétences sensibles ou critiques de l établissement. D autre part, il crée des trajectoires professionnelles et des passerelles inter-métiers pour les agents. Ce guide présente à la fois les objectifs, les acteurs de cette démarche, la conduite et les finalités de l entretien professionnel afin de permettre à chacun de tirer le maximum de cet échange et d en faire un outil central dans la gestion des compétences. 3

4 I. Les objectifs de l entretien Promouvoir le dialogue entre l agent et son responsable L entretien représente un lieu d échange, permettant à l agent et à son responsable de faire le point de façon périodique sur des thèmes qui ne sont pas abordés au quotidien. Il donne l occasion à l agent de situer ses activités par rapport aux missions du service, de la direction de l établissement, de savoir comment son travail est perçu par sa hiérarchie et de s exprimer sur le fonctionnement du service. Mieux connaître l existant Connaître ce qui se fait aujourd hui pour mieux agir demain est une des conditions de la réussite d une gestion prévisionnelle. Les entretiens permettront de faire un état des lieux général, à partir duquel toutes les actions de progrès et d amélioration pourront être identifiées. Permettre à chacun de mieux comprendre sa contribution au fonctionnement collectif Dans une collectivité de travail, personne n agit de façon totalement isolée, sans conséquences pour l activité des autres membres de cette collectivité. Pour autant, il n est pas toujours évident de cerner en quoi sa propre activité contribue au fonctionnement général. L entretien sera l occasion de montrer en quoi son travail s inscrit bien dans la mission générale du service et de l établissement. Améliorer le fonctionnement du service La synthèse de l ensemble des entretiens permettra au responsable de faire un bilan du fonctionnement du service afin d améliorer le travail d équipe par des changements dans l organisation du travail ou dans les modalités de transmission de l information, par exemple. Faire évoluer les activités et les compétences L entretien permet au collaborateur de faire le point avec son responsable sur les compétences qu il met en œuvre dans l exercice de son activité. De même, l entretien permet d identifier les besoins en formation, en associant l expression des compétences aux évolutions prévues pour le service, et/ou les souhaits d évolution du collaborateur (mobilité, changement de fonction, ) 4

5 Installer la démarche de définition d objectifs L analyse de la situation de travail doit permettre de convenir de projets en commun et de se fixer ensemble des objectifs de progrès et d amélioration. L entretien permettra de faire le point sur les actions convenues précédemment. L étude conjointe des résultats permettra de se poser les questions sur les moyens à mettre en œuvre et les actions correctrices à envisager. 5

6 II. Les acteurs de l entretien Tous les personnels de l université, quel que soit leur statut Les directeurs et chefs de service ou par délégation leur représentant. Dans les services où le nombre de collaborateurs dépasse la dizaine, il est vivement conseillé, dans la mesure où la structuration le permet, de déléguer une partie des entretiens aux responsables fonctionnels afin d assurer au plus près le suivi de l activité des collaborateurs. la Direction des Ressources Humaines Rôle du conducteur de l entretien Il a la responsabilité de l entretien, il en est le pilote. Organiser la prise de rendez-vous (au moins 8 jours à l avance), en proposant au collaborateur une date et une heure qui conviennent à chacun. Ce n est pas une convocation hiérarchique. Prévoir un lieu calme et prendre ses dispositions pour ne pas être dérangé pendant l entretien, S assurer que l ensemble des éléments nécessaires au bon déroulement de l entretien sont réunies : local, conditions extérieures, Rédiger la synthèse de l entretien (à l exception de la partie réservée aux commentaires libres de l agent, Au cours de l entretien, veiller à ce que son collaborateur soit en position de participer effectivement à l échange. Il doit prévoir une durée raisonnable comprise entre une heure et une heure trente. Rôle du collaborateur Recueillir toutes les informations objectives qui peuvent aider à présenter son travail, Noter éventuellement les évènements non prévisibles qui peuvent avoir une influence sur l activité au quotidien. Veiller à ce que tous les éléments de son activité soient bien pris en compte, Réfléchir aux principaux sujets qu il souhaite absolument aborder lors de l entretien et les noter pour s en souvenir au moment voulu, 6

7 Conduire un travail préalable de rassemblement et de réflexion sur les éléments qu il souhaite voir traiter à cette occasion, Apporter tous les documents qu il prévoit d utiliser pendant l entretien. Il importe qu il s approprie ce moment et cet espace, car cet entretien est le sien. Rôle de la direction des ressources humaines Elle n intervient pas durant l entretien Elle s assure que les participants travaillent au cours de l entretien dans le contexte qui a été déterminé, Elle est la garante de l exploitation générale des informations. 7

8 III. Le support de l entretien Les objectifs d un entretien d activité sont précis : il convient donc de fixer un cadre adapté pour les atteindre. Le support d entretien (voir en annexe 1 sa description) va permettre de mettre par écrit les principales conclusions de l entretien. Il permettra de : Formaliser les décisions et remarques afin d en assurer la bonne exploitation et constituer une base de référence permettant de repérer les évolutions, Offrir un outil de gestion des personnels permettant d assurer une cohérence entre l activité du collaborateur, les problèmes d organisation et de fonctionnement du service ou de la composante, ses besoins de formation et son devenir. Chacun des partenaires aura la possibilité de faire des observations personnelles complémentaires et une copie de cette synthèse lui sera remise. Il est composé de cinq grandes parties : Le contenu du support Les éléments fixes de l entretien Des informations de nature individuelle et administrative, le rattachement de la mission du collaborateur à la mission du service, l exposé de la mission du collaborateur, ses activités et les compétences qu il met en œuvre. Le rappel du programme d activité de la période précédente et les projets convenus en commun pour la période suivante L étude des compétences par rapport aux exigences du poste Les cadres réservés au conducteur de l entretien. Les préconisations afin que le collaborateur soit en mesure d atteindre les objectifs de progrès et d amélioration convenus, 8

9 Un commentaire général sur les possibilités d évolution du collaborateur. Les cadres réservés au collaborateur pour un commentaire général sur le déroulement de l entretien, pour l expression personnelle de ses souhaits d évolution. Destinataires et circuit du support d entretien La synthèse de l entretien sert essentiellement de mémoire aux différents acteurs et, la direction des ressources humaines, responsable de leur archivage, en conserve l original. Rien ne s oppose à ce que l un ou l autre des participants ajoute au document, support de base, des remarques formulées sur papier libre qui resteront la propriété des partenaires de l entretien et ne feront pas l objet d une transmission à la direction des ressources humaines. Principe : l entretien reste un lieu d échange et de dialogue avec une mise en commun d informations et de réflexions sur la période écoulée et de propositions pour la période à venir. 9

10 IV La conduite et la mise en œuvre de l entretien Le calendrier des entretiens L entretien a lieu tous les ans Par la suite, la périodicité retenue et la situation individuelle des agents (en fonction, notamment de la date d arrivée dans le service ou de la date prévue d un prochain départ) détermineront la date des entretiens suivants. Les agents nouvellement arrivés dans l établissement ou le service doivent pouvoir bénéficier d un premier «entretien d accueil» visant à faire avec eux l état des lieux de leur situation dans les 2 mois qui suivent leur prise de fonction. La préparation de l entretien Préparer les éléments fixes du support, ceux qui constituent la fiche d activités et qui doivent être repérés et inscrits avant l entretien. Le cadre administratif : c est la fiche d identification de l agent (le conducteur de l entretien doit s assurer que toutes les informations reportées sont conformes à la situation exacte de l agent). La mission du service (qui découle du projet d établissement) et la mission du collaborateur (issue de la mission du service) : leur identification montre comment la participation de chaque personnel de l établissement à la vie de la collectivité agit sur le résultat global. Ces éléments «s imposent» au responsable comme au collaborateur. Il ne s agit en fait que de la transcription d éléments officiels qui ne sauraient être le résultat d une négociation (en particulier l expression de la mission, qui doit montrer le lien entre les activités exercées par l agent et la mission générale du service). 10

11 Le contexte matériel de la tenue de l entretien Il ne s agit pas d une simple discussion comme il peut y en avoir tout au long de l année. La préparation : une huitaine de jours doivent précéder la prise de rendez-vous de la tenue effective de l entretien (qui doit se préparer pour être efficace). Le lieu de l entretien : il doit se dérouler dans un contexte éloigné des perturbations (téléphone, visiteurs, etc ).et, si possible, ailleurs que dans le bureau du responsable. Cette simple précaution permet de montrer que le contexte donné à l entretien est celui de deux personnes qui ont un travail à faire ensemble, et non d un responsable hiérarchique qui exerce son autorité. Le climat de l entretien : un entretien réussi est celui qui a permis au deux participants de se dire ce qu ils ont à se dire. Il importe donc de le placer dans un climat favorisant l expression. Savoir expliquer Le responsable et son collaborateur qui vont échanger en face à face pendant une durée importante (plus d une heure fréquemment) doivent se donner les garanties afin que leurs messages respectifs soient bien perçus. Aussi bien pour le responsable, dans ses propositions d action et les perspectives d évolution qu il trace, que pour le collaborateur, dans ses souhaits et ses remarques sur l entretien, expliquer sa position à l autre est souhaitable. Le déroulement de l entretien Les objectifs et les projets convenus en commun Le programme d activité doit être fixé à l avance : c est une indication donnée à l avance à son collaborateur, et l entretien ne sert, dans ce domaine, qu à rechercher les raisons de l atteinte ou non du but fixé, et des actions à envisager. La formulation des objectifs doit obéir à des règles précises : - ils doivent être explicites, - ils doivent aboutir à des résultats mesurables, - ils doivent être associés à des échéances, et à des moyens de mise en œuvre. Élaborer un programme engage le responsable qui demande à son collaborateur de s y consacrer (voir exemple en annexe 3). 11

12 Le suivi des réalisations Des indicateurs de progression doivent être associés à chaque programme d activité ou à chaque objectif. Le travail fait durant l entretien a alors pour but d analyser les raisons d une progression et/ou d un résultat différent des attentes et à fixer ce qu il conviendra de mettre en œuvre pour atteindre l objectif initial. Les décisions d actions et de souhaits Dans cette dernière phase, le rôle du responsable est de savoir faire une synthèse et de conclure l entretien qui se termine par une phase de bilan qui comporte deux aspects. Pour le responsable : L expression des actions à mettre en œuvre pour rendre le profil de compétences de l agent mieux adapté aux exigences du poste, L expression de l analyse de l évolution possible de l agent, telle que l entretien la rend envisageable. Il est important d avoir en tête les règles suivantes : - Ne pas faire de promesses qui ne sont pas de son ressort. A l occasion de l entretien, les conclusions qui en ressortiront peuvent être des propositions d actions dont la mise en œuvre n est pas du seul ressort du responsable. Il importe donc de ne pas faire de fausses promesses qui ne pourraient être tenues. - Les propositions d actions peuvent donc être orientées sur des formations, des stages, des modifications dans l organisation du travail, etc - Pour les perspectives d évolution, de la même façon, c est une vision qui doit figurer et non un déroulement de carrière. Cependant, si certaines décisions d amélioration peuvent être prises immédiatement parce qu elles sont du ressort du responsable, il est indispensable de valoriser l entretien en les mettant en œuvre le plus vite possible. Ces décisions peuvent, par exemple, concerner des aménagements de poste, des organisations de travail Pour le collaborateur : Son appréciation et ses éventuelles observations sur le déroulement de l entretien, Ses souhaits d évolution personnelle, qui ne sont pas forcément liés à ce que l entretien aura fait apparaître. Si l agent est totalement libre de son expression, celle-ci doit quand même se faire par rapport à l entretien : - Son éventuelle critique du déroulement de l entretien ne doit pas se transformer en un jugement personnel sur son responsable, - Sur ses souhaits d évolution, s il est de la même façon tout à fait autorisé à écrire ce qu il souhaite, indépendamment même des possibilités offertes actuellement, ce n est pas dans le cadre de l entretien qu on revendique des places précises 12

13 La validation de l entretien Le support d entretien est signé par le supérieur hiérarchique direct, celui qui conduit l entretien. Le compte-rendu est ensuite communiqué à l agent qui le complète le cas échéant de ses observations et le retourne à son supérieur hiérarchique direct sans l avoir signé. Le compte-rendu est ensuite transmis à l autorité hiérarchique (autorité placée immédiatement au-dessus du supérieur hiérarchique direct) pour visa, puis est notifié à l agent pour signature. - la signature de l agent ne l engage que pour ce qui est de son expression personnelle dans les champs qui lui sont réservés. Elle n a donc pas signification de son acceptation des jugements, décisions prises par le responsable. Elle permet néanmoins de garantir qu il a connaissance de ces éléments. - pour le responsable, la signature vaut engagement de responsabilité sur sa propre expression et ses choix et décisions. Pour les deux partenaires de l entretien, la signature conclut la rédaction de l entretien et valide pour l extérieur les informations qui y sont portées. 13

14 V. Le suivi des entretiens professionnels Au niveau du responsable et de son collaborateur Le suivi de l entretien doit permettre de garantir la réalisation des projets convenus en commun et de s assurer que les actions décidées au cours de l entretien pourront être menées à terme. Un ou plusieurs entretien (s) intermédiaires(s) peuvent être prévus d un commun accord afin de faire le point. Au niveau du service ou de la composante Le bilan général des entretiens des collaborateurs du service doit permettre d élaborer de manière collective des plans d action concernant l amélioration des problèmes d organisation, de communication, de formation ou encore de conditions de travail au sein du service. Au niveau de l établissement La direction des ressources humaines est la principale responsable de l exploitation des résultats. Les informations concernant la formation et les projets individuels pour la période à venir doivent servir de base à la direction des ressources humaines dans sa mission de suivi des parcours professionnels des agents. En particulier le lien entre les actions de formations proposées (et souhaitées) et le plan de formation de l établissement doit constituer un axe fort du dispositif. 14

15 LES ANNEXES

16 Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL ANNEE MINISTÈRE DE L EDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Nom de l agent : Nom du supérieur hiérarchique direct : Prénom : Prénom : Date de naissance : Corps - grade : Corps grade : Intitulé de la fonction : Ancienneté dans le poste au 1 er janvier 2012 : Affectation : Service (Hors EPLE) : Date de l entretien professionnel (JJ/MM/AAAA) : 1/ Description du poste occupé : (En cohérence avec la fiche de poste et en liaison avec la terminologie du référentiel des métiers de l éducation nationale) 1-1 Intitulé de la fonction : 1-2 Positionnement du poste dans la structure : 1-3 Nombre d agents encadrés (le cas échéant) : Mission(s) du poste Activités (principales pour chaque mission) 1

17 Nom : Prénom : Corps-Grade : 2/ EVALUATION DES RESULTATS PROFESSIONNELS : 2-1 Evénements survenus au cours de la période écoulée ayant entraîné un impact sur l activité : (orientations, réorganisations, nouvelles méthodes, nouveaux outils ) 2-2 Contribution à l activité du service : (degré d atteinte des objectifs ; valeur ajoutée personnelle à l activité du service ) 2-3 Bilan et analyse du travail de la période écoulée : (s attacher à la réalisation des prescriptions hiérarchiques et le cas échéant aux contributions personnelles de l agent) 2

18 Nom : Prénom : Corps-Grade : 3/ VALEUR PROFESSIONNELLE DE L AGENT : 3-1 Compétences professionnelles et technicité, acquis de l expérience professionnelle : ( les compétences contextualisées, évaluation de la mobilisation des compétences et de l expertise technique afin de réaliser les objectifs de la fiche de poste) 3-2 Qualités personnelles et relationnelles : 3-3 Aptitude au management ou/ et à la conduite de projet (pour les seuls agents occupant un poste nécessitant ces compétences) 4/ APPRECIATION GENERALE SUR LA VALEUR PROFESSIONNELLE DE L AGENT : 3

19 Nom : Prénom : Corps-Grade : 5/ PERSPECTIVES D EVOLUTION PROFESSIONNELLE ET ASPIRATIONS DE L AGENT 5-1 Evolution des activités (préciser l échéance envisagée) : 5-2 Carrière, promotion (préciser l échéance envisagée) : 5-3 Mobilité : métier structure géographique (préciser l échéance envisagée) Observations su supérieur hiérarchique : 4

20 Nom : Prénom : Corps-Grade : 6/ OBJECTIFS DE LA PERIODE A VENIR : 6-1 Contexte prévisible de la période à venir : (Nouvelles orientations, réorganisation, nouveaux outils à mettre en place ) 6-2 Objectifs d activités attendus : Objectifs individuels de progrès : (liés à la compétence de l agent et qui portent sur des points de perfectionnement, d effort ou d amélioration des compétences pour une meilleure occupation du poste) Objectifs de contribution au service : (liés à la contribution de l agent aux missions et activités du service) 6-3 Démarche(s) envisagée(s) et ressources à prévoir, pour faciliter l atteinte des objectifs : (formation, nouvelles modalités ou organisation du travail ) 7/ OBSERVATIONS EVENTUELLES DE L AGENT : 7-1 Sur la conduite de l entretien : 7-2 Sur les perspectives de carrière et de mobilité : 5

21 Nom : Prénom : Corps-Grade : 8/ SIGNATURE DU SUPERIEUR HIERACHIQUE DIRECT Date de l entretien : Nom, qualité et signature du supérieur hiérarchique direct : 9/ SIGNATURE DE L AUTORITE HIERACHIQUE COMPETENTE Date : Nom, qualité et signature de l autorité compétente : 10/ SIGNATURE DE L AGENT Date : Signature de l agent Les date et signatures ont pour seul objet de témoigner de la tenue de l entretien Modalités de recours : L autorité hiérarchique peut être saisie par le fonctionnaire d une demande de révision du compte rendu de l entretien professionnel. Ce recours hiérarchique est exercé dans un délai de quinze jours francs suivant la notification à l agent du compte rendu de l entretien. L autorité hiérarchique notifie sa réponse dans un délai de quinze jours francs après la demande de révision de l entretien professionnel. Les commissions administratives paritaires peuvent, à la requête de l intéressé, sous réserve qu il ait au préalable exercé le recours hiérarchique mentionné à l alinéa précédent auprès de son autorité hiérarchique, demander à ce dernier la révision du compte rendu de l entretien professionnel. Dans ce cas, communication doit être faire aux commissions de tous éléments utiles d information. Les commissions administratives paritaires doivent être saisies dans un délai d un mois suivant la réponse formulée par l autorité hiérarchique dans le cadre du recours hiérarchique. 6

22 VOLET FORMATION Nom de l agent : Nom du supérieur hiérarchique direct : Prénom : Prénom : Date de naissance : Corps - grade : Corps grade : Intitulé de la fonction : Fonction : Ancienneté dans le poste au 1 er janvier 2012 : Affectation : Date de l entretien : Service : 11/ BILAN DES FORMATIONS SUIVIES EN 2011/2012 Avez-vous suivi des formations pendant l année scolaire 2011/2012? Si oui, merci de compléter le tableau ci-dessous : Intitulé Durée (heures) La formation suivie était-elle en cohérence avec le besoin exprimé? Le contenu de la formation a-t-il été expérimenté dans la pratique? Observations PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT PARTIELLEMENT 7

23 Nom : Prénom : Corps-Grade : 12/ EXPRESSION DES BESOINS DE FORMATION AU REGARD DES MISSIONS ET DU PROJET PROFESSIONNEL DE L AGENT Avez-vous des besoins de formation pour l année scolaire 201/2012? Si oui, merci de compléter le tableau ci-dessous : Besoin de formation Priorité 1 Domaine de formation Compétence à acquérir DIF à mobiliser? Formation trouvée dans le PAF (Plan Académique de formation)? Priorité 2 Priorité 3 Priorité 4 Priorité 5 13/ UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION (DIF)* Solde du compteur DIF (nombre d heures) : Utilisation envisagée (nombre d heures) : Anticipation sollicitée (nombre d heures) : Avis du supérieur hiérarchique : Très favorable Favorable Défavorable Commentaire (obligatoire si avis défavorable) : * Le Droit Individuel à la Formation est un crédit d heures formation que l agent peut demander à mobiliser auprès de son administration pour suivre une formation en dehors de son adaptation immédiate au poste de travail. Les de mandes de formation «DIF» sont analysées par une commission formation qui donne un avis en fonction de la nature de la demande, son coût et l autorisation d absence sollicitée. SIGNATURES Le supérieur hiérarchique L agent 8

24 Annexe 2 L Elaboration d une fiche d activités Définition : - Une fiche de poste décrit les missions attendues par l agent. C est un outil de recrutement, de définition des besoins d une structure (recrutement, mobilité) - Une fiche d activités décrit les missions et les activités réalisées par un agent dans une structure donnée. Elle recense les opérations qui sont effectuées par un agent en situation de travail et les compétences dont il dispose au regard de la mission. La méthode de réalisation de ces deux types de fiches est la même, seule la finalité est différente. Pour élaborer ces fiches, il convient de déterminer : I. L intitulé de la fonction II. Le contenu de la mission III. La nature des activités IV. Le type de compétences requises Et éventuellement : L environnement de travail Les contraintes particulières à l exercice de la fonction 9

25 I. L intitulé de la fonction Définition : La fonction résume en un intitulé court l ensemble des activités liées à un poste de travail. Exemples de fonctions : - Développeur d applications informatique, - Technicien de maintenance informatique, - Responsable administratif d UFR, - Responsable communication, - Agent de maintenance - Gestionnaire Ressources Humaines, - Bibliothécaire, - Gestionnaire pédagogique, - Agent de sécurité, 2

26 II. Le contenu de la mission Définition : La mission recoupe l ensemble des contributions que l on attend d un titulaire du poste dans l activité de la structure. C est la finalité de la fonction, le résultat permanent attendu de la fonction. Exemple de missions : Fonctions Développeur d applications informatique Technicien de Maintenance informatique Responsable administratif d UFR Responsable communication Agent de maintenance Gestionnaire ressources humaines Bibliothécaire Gestionnaire pédagogique Missions Sous le contrôle d un chef de projet, maintenir et développer le système d information Assurer la surveillance informatique et répondre aux besoins des usagers Organiser et conduire la mise en œuvre des activités de gestion de l UFR avec l assistance de l équipe administrative Piloter, mettre en œuvre et évaluer les retombées de la politique de communication définie par la direction de l établissement Effectuer des travaux courants de rénovation de locaux et d aménagement intérieur Assurer la gestion administrative et financière des carrières des personnels Assurer l information des usagers et le traitement documentaire des collections Assurer le secrétariat administratif et pédagogique des formations gérées Agent de sécurité Veiller à la sécurité des personnes et des biens sur le campus 3

27 III. La nature des activités Définition : Les activités désignent ce qui se fait réellement dans le travail, ce que fait la personne pour accomplir sa mission. Pour énoncer ces activités explicitement, il convient de les formuler par des verbes d action et d indiquer l objet sur lequel se centre l activité. Exemples de verbes d action : Management Manager Conduire Diriger Encadrer Animer Entraîner Mener Piloter Organisation Organiser Planifier Coordonner Harmoniser Distribuer Réorganiser Restructurer Ordonner Gestion/ Supervision Contrôler Vérifier Préparer Produire Elaborer Œuvrer Veiller à Prise de décision Décider Choisir Trancher Fixer Déterminer Définir Arrêter Assistance Seconder Aider Assister Epauler Soutenir Appuyer Suppléer Exécution Appliquer Mettre en œuvre Exécuter Mettre en pratique Effectuer Œuvrer à Travail d équipe Collaborer Participer Coopérer Contribuer Concourir Saisie d information Observer Surveiller Constater Consulter Recueillir Examiner Relever Noter Transmission d information Transmettre Communiquer Faire savoir Notifier Répercuter Indiquer Pointer Diffuser Traitement d information Analyser Etudier Mesurer Peser Evaluer Inventorier Synthétiser 4

28 Exemples d activités : Fonctions Missions Activités associées Développeur d applications informatique Sous le contrôle d un chef de projet, maintenir et développer le système d information -Contrôler et assurer la cohérence du système d information. -Administrer les bases de données. -Coordonner l activité d exploitation des serveurs. -Développer des outils de consultation, d extraction, de mise à jour des bases de données. -Traduire les demandes des utilisateurs en outils informatiques. -Conseiller et assister les utilisateurs. -Assurer la formation aux différents utilisateurs du système d information Technicien de maintenance informatique Assurer la surveillance informatique et répondre aux besoins des utilisateurs -Assurer la maintenance de premier niveau ainsi que l installation du matériel et des logiciels. -Conseiller les utilisateurs pour l achat de nouveaux matériels -Assurer une veille technologique dans le domaine informatique. -Gérer les licences de logiciels déclaration Responsable administratif d UFR Organiser et conduire la mise en œuvre des activités de gestion de l UFR avec l assistance de l équipe administrative -Organiser et coordonner le travail de l'équipe administrative. - Centraliser et redistribuer l'information. -Elaborer les emplois du temps et le calendrier des examens. -Préparer et participer aux instances institutionnelles de l'ufr, rédiger les PV. - Participer à l élaboration du budget et en assurer le suivi. -Instruire les dossiers de recrutement des non permanents et en assurer le suivi... Responsable communication Agent de maintenance Piloter et mettre en œuvre la politique de communication définie par la direction de l établissement Effectuer des travaux courants de rénovation de locaux et d aménagement intérieur - Animer et coordonner les activités du service - Etablir le plan de communication de l'université -Réaliser ou faire réaliser les produits et les supports de communication écrite (journaux internes, communiqués, revues de presse...) -Assurer la gestion de la communication protocolaire (invitation, cadeaux, cartes de vœux) -Animer et coordonner la communication sur le site web -Etablir et gérer le budget des opérations de communication, planifier les dépenses -Conseiller les services internes sur la charte graphique... - Aider aux travaux de plomberie. -Aider les différents corps de métiers dans leurs travaux. - Réaliser des travaux simples de maintenance. -Réaliser des travaux liés aux carrelages et à la maçonnerie. 5

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

L élaboration de la fiche de poste

L élaboration de la fiche de poste L élaboration de la fiche de poste 1 Guide pratique pour l élaboration de la fiche de poste Christine SCHMELTZ-OSCABY 40 Allée Ikinoak - 64210 Guethary tél.: 06 07 51 95 97 E-mail :chrischmeltz@yahoo.fr

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement CONCOURS INTERNE COMMUN POUR LE

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF SOMMAIRE PREAMBULE P. 4 DISPOSITIONS GENERALES : I. Généralités P. 05 I.1. Définition de la classification P. 05 I.2. Relation classification emploi P. 05 I.3.

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel - 1/14 - Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en œuvre de l entretien professionnel et, pour cela, de rappeler pour chacune des étapes les activités

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

Support de documentation

Support de documentation RENCONTRE THÉMATIQUE Management, Objectifs et Evaluation Support de documentation L un des 1 ers enjeux dans la gestion des hommes réside dans une meilleure approche de la fixation d objectifs et de l

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL

COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL Collectivité COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL Décret n 2010-716 du 29 juin 2010 CATEGORIE B - ANNÉE.. IDENTITÉ/SITUATION ADMINISTRATIVE Nom Prénom : Date de naissance : Grade : Catégorie hiérarchique

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE. Questions/réponses

LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE. Questions/réponses LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE Questions/réponses QUI EST CONCERNÉ PAR LA LOI DU 3 AOÜT 2009 RELATIVE A LA MOBILITÉ ET AUX PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Outil GC3 Support d entretien d évaluation. Octobre 2014

Outil GC3 Support d entretien d évaluation. Octobre 2014 Outil GC3 Support d entretien d évaluation Octobre 2014 ENTRETIEN D EVALUATION ANNEE : DATE DE L ENTRETIEN : Collaborateur Nom : Prénom : Poste occupé : Service: Type de contrat : Durée du travail : Classification

Plus en détail

Catalogue de formations transversales pour cadres

Catalogue de formations transversales pour cadres Cabinet de Conseil et de formation Agréé par le ministère de la formation et de l enseignement professionnel Catalogue de formations transversales pour cadres 42, Rue MAX MARCHAND GAMBETTA. Oran - Algérie

Plus en détail

L entretien professionnel, retours d expériences

L entretien professionnel, retours d expériences L entretien professionnel, retours d expériences les incontournables et les facteurs de réussite Service conseil en organisation et ressources humaines L entretien professionnel Octobre 2012 Sommaire Préambule

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

Les éléments constitutifs d une grille d évaluation

Les éléments constitutifs d une grille d évaluation Compte rendu du l atelier «évaluation et performance» Le 12 septembre 2011 Etaient présents Marie France PUCHE, directrice de l emploi au Cdg59 Matyas GRAUX, chargé de prospective emploi au Cdg59 Arnaud

Plus en détail

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008 12 Moharram 1429 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 03 3 DECRETS Décret exécutif n 08-04 du 11 Moharram 1429 correspondant au 19 janvier 2008 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant

Plus en détail

Date limite d envoi au siège du Centre de Gestion : Lundi 18 Mai 2015 (*) (*) Cachet de la poste faisant foi.

Date limite d envoi au siège du Centre de Gestion : Lundi 18 Mai 2015 (*) (*) Cachet de la poste faisant foi. Commission administrative paritaire CATEGORIE B Proposition d inscription au titre de la promotion interne Aux grades de : Rédacteur Territorial au choix Technicien Territorial au choix Educateur des A.P.S

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE La profession de conseiller en économie sociale familiale a fait l objet d investigations importantes en terme d inscription professionnelle,

Plus en détail

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY 17/10/2013 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale Rédacteur territorial principal de

Plus en détail

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm. Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation

Plus en détail

Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique

Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique Sommaire 1. Objectif du bilan nominatif de Service Civique...2 2. Méthode d élaboration du bilan nominatif de Service Civique...2

Plus en détail

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME BEP métiers des services administratifs RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Management des organisations Spécialité Management opérationnel des entreprises Autorité

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

European Assistant Assistant de Manager

European Assistant Assistant de Manager European Assistant Assistant de Manager REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication n'engage que son auteur et la Commission

Plus en détail

GUIDE DU CAHIER DES CHARGES

GUIDE DU CAHIER DES CHARGES GUIDE DU CAHIER DES CHARGES - EDITION 2010 - Guide du cahier des charges / Etat de Vaud TABE DES MATIERES Introduction... 2 I. Définitions... 3 1. Cahier des charges et organisation... 2. Cahier des charges

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Margaux, assistante de ressources humaines diplômée d un Master Psychologie sociale du travail et des organisations Les métiers de la Psychologie Le domaine Schiences Humaines

Plus en détail

Mais au-delà de cette obligation réglementaire, l entretien professionnel est avant tout un acte de management.

Mais au-delà de cette obligation réglementaire, l entretien professionnel est avant tout un acte de management. GUIDE D ENTRETIEN PROFESSIONNEL (D appréciation et de développement professionnel) La loi du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie fait de l entretien professionnel

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 SOMMAIRE Note explicative... 3 Compte-rendu d entretien professionnel... 4 Comment élaborer une fiche de poste?... 12 Questionnaire nécessaire à l élaboration de la fiche de

Plus en détail

Le Plan de formation. Ressources Humaines. Le Plan de formation. Les hommes et les femmes, agents des collectivités, ne sont pas des «ressources»

Le Plan de formation. Ressources Humaines. Le Plan de formation. Les hommes et les femmes, agents des collectivités, ne sont pas des «ressources» Approche «Gestion des Ressources Humaines» www.cdg87.fr Ressources Humaines Les hommes et les femmes, agents des collectivités, ne sont pas des «ressources» ils ou elles ont des ressources La GRH, la Gestion

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié :

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité NOR : MTSX0805954L/Bleue-1 PROJET DE LOI portant modernisation du marché du travail ------ Article 1

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE Filière administrative CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE NOTE INDICATIVE DE CADRAGE Cette note contient des informations indicatives visant à aider le candidat à se préparer au

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Assistant(e) Ressources Humaines. Niveau III

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Assistant(e) Ressources Humaines. Niveau III REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Assistant(e) Ressources Humaines Niveau III Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages Présentation de l évolution du Titre Professionnel...5

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR : Décret du Modifiant le décret n 84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf : HRSS/15/09/1366 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE P-3 Assistant spécial du Directeur de la Division de l administration Classe du poste Titre fonctionnel Commission

Plus en détail

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!!

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!! CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 45, Boulevard des Etats-Unis B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX -! : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 " : 3614

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

M A N U E L D U T I L I S AT I O N A P P L I C AT I O N B O U R S E D E L E M P L O I

M A N U E L D U T I L I S AT I O N A P P L I C AT I O N B O U R S E D E L E M P L O I Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord M A N U E L D U T I L I S AT I O N A P P L I C AT I O N B O U R S E D E L E M P L O I www.cdg59.fr CDG 59 CONSEIL ORGANISATION CONCOURS CARRIÈRES

Plus en détail

Sommaire. 1Préparer le stage... 2 Accueillir et accompagner... 9. 3 Gérer et évaluer... 12. Introduction. Conclusion. L accueil des stagiaires de 3 e

Sommaire. 1Préparer le stage... 2 Accueillir et accompagner... 9. 3 Gérer et évaluer... 12. Introduction. Conclusion. L accueil des stagiaires de 3 e C a r n e ts d e b o rd Guides pratiques destinés aux équipes des médiathèques de Plaine Commune L accueil des e stagiaires de 3 dans les médiathèques de Plaine Commune L accueil des stagiaires de 3e dans

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne Charte de l Audit interne Juin 2013 Juin 2013 page 1 / 6 Juin 2013 page 2 / 6 1. Politique L Audit interne est une fonction essentielle dans la gestion de la Banque. Il aide la Banque en produisant des

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières Nombre de pages : 4 y compris l annexe Annexe 1 informations à faire figurer dans le rapport de synthèse PACMA006-2014 consultant

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve

Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve Le tableau de bord On peut le définir comme la présentation synoptique d indicateurs relatifs au suivi d une bibliothèque, d un projet, d un service.

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting.

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting. THL Business Consulting Cabinet de Conseil en Management et Stratégie des Organisations CATALOGUE 2015-2016 FORMATIONS Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines www.thl-business-consulting.com

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

Page 2 sur 8 LA DIRECTION DES RETRAITES

Page 2 sur 8 LA DIRECTION DES RETRAITES Fiche d information 1 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Emploi et Développement des compétences Service Concours- DHEC00 concours@caissedesdepots.fr RECRUTEMENT SANS CONCOURS

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «Services et prestations des secteurs sanitaire et social» Septembre 2007 Arrêté portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

Mise en œuvre de la nouvelle grille de classification de la convention collective de la branche des coopératives HLM

Mise en œuvre de la nouvelle grille de classification de la convention collective de la branche des coopératives HLM Mise en œuvre de la nouvelle grille de classification de la convention collective de la branche des coopératives HLM Ce guide a été approuvé par la Commission paritaire de la branche des coopératives d

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition Energétique dans le Bâtiment» ENGAGEMENTS DE CONSTRUCTYS BRETAGNE

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL

REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL La formation professionnelle a pour objet de permettre aux agents d exercer de façon efficace les fonctions qui leur sont confiées en vue de la satisfaction

Plus en détail

Nations Unies. Compétences. pour. l avenir

Nations Unies. Compétences. pour. l avenir Nations Unies Compétences pour l avenir «Je veux espérer que la grille des compétences nous apportera le langage commun nécessaire pour parler concrètement de l optimisation de l efficacité et de la productivité.

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

Proposition de formation

Proposition de formation Proposition de formation Programme selon Arrêté du 27 septembre 2012 fixant la composition du jury et les modalités d'organisation des concours externe et interne permettant l'accès au premier grade du

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI CONTEXTE PROFESSIONNEL L'évolution actuelle des emplois montre que le rôle des petites et moyennes entreprises s'est considérablement

Plus en détail

Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics

Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics Délégation régionale Aquitaine /2015 Dispositifs proposés aux agents des collectivités et établissements publics CALENDRIER PREVISIONNEL 1 CNFPT - DELEGATION AQUITAINE LES PREPARATIONS AUX CONCOURS ET

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement

LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement BOÎTE À OUTILS GRH EN PME DOSSIER N 2 LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement Financée par le Conseil

Plus en détail

Certificat de qualification professionnelle. Manager opérationnel

Certificat de qualification professionnelle. Manager opérationnel Certificat de qualification professionnelle Manager opérationnel CQP manager opérationnel septembre 2010 1 1. Origine de la demande Sommaire 2. Opportunité pour la création d un CQP manager opérationnel

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT LES NOUVEAUX BLEUS BUDGÉTAIRES ET LES PROJETS ANNUELS DE PERFORMANCES Les documents

Plus en détail

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Ucanss Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Potocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3240 Convention collective nationale IDCC : 1487. HORLOGERIE-BIJOUTERIE (Commerce

Plus en détail