Sacerdoce commun et vie consacrée 1

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sacerdoce commun et vie consacrée 1"

Transcription

1 Vies consacrées, 82 (2010-4), Sacerdoce commun et vie consacrée 1 L année sacerdotale qui s est récemment achevée a été l occasion de nombreuses réflexions, tant sur le sacerdoce commun que sur le sacerdoce ministériel. La contribution qui suit voudrait se pencher plus particulièrement sur l articulation entre sacerdoce commun et vie consacrée. Dans un premier temps, je vais retracer à grands traits ce qu on entend aujourd hui par sacerdoce commun, dans le cadre de la réforme promue par Vatican II. Je dirai ensuite en quoi cette revalorisation du sacerdoce commun peut interpeller la vie consacrée par la profession des conseils évangéliques. La redécouverte du sacerdoce commun, fondé sur le baptême Commençons par situer cette question dans le contexte plus général du concile Vatican II. «L Église» a constitué un des thèmes majeurs traités par Vatican II. Il l a fait selon deux grands axes, qu expriment bien les deux constitutions conciliaires principales, Gaudium et spes et Lumen gentium : le rapport de l Église au monde, d une part ; une réflexion sur l Église elle-même, d autre part, qui a mis en évidence la notion de peuple de Dieu ainsi que celle de l Église sacrement de communion. C est dans le cadre de cette réflexion plus ad intra sur l Église qu on peut situer la redécouverte du sacerdoce commun. Plus précisément, cette réappropriation traduit le souci des pères conciliaires de promouvoir ce qui est commun à l ensemble du peuple de Dieu, en redécouvrant la richesse de la condition baptismale commune à tous les chrétiens, antérieurement à toute vocation spécifique. Auparavant, on était davantage 1. Cette conférence a été donnée récemment dans un institut religieux désirant célébrer la fin de l année sacerdotale. Nous remercions l auteur et l institut de nous en avoir réservé la publication. 270

2 Sacerdoce commun et vie consacrée sensible à la diversité des vocations dans l Église. Ainsi, le code de 1917, dans son développement sur les personnes dans l Église, ne contenait guère de dispositions communes à l ensemble des chrétiens, mais il traitait surtout des clercs, des religieux et des laïcs. Il considérait donc amplement ce qui était particulier aux différentes catégories de fidèles, sans s attarder sur la condition commune aux baptisés. Le concile s est inscrit en faux contre cette manière de voir, en remettant en valeur ce qui est commun à l ensemble des chrétiens. Il l a opéré de différentes manières, dont la revalorisation du sacerdoce commun n est qu une dimension. Par exemple, si on considère l ordonnancement de la constitution Lumen gentium (= LG), le fait de traiter d abord de l Église mystère de communion et de l Église peuple de Dieu, avant d aborder la question de la hiérarchie et des laïcs, traduit bien ce souci de privilégier l universel sur le particulier. De même, le concile va rappeler l égalité fondamentale en dignité de tous les baptisés (LG 32). Il posera également le principe de l appel universel à la sainteté dans l Église (LG 40). Ce dernier point est un exemple particulièrement clair du souci du concile de donner la priorité à ce qui est commun aux baptisés, avant de voir ce qui est propre à telle ou telle catégorie spécifique de chrétiens. On peut citer ici un court extrait de LG 40 : «il est donc bien évident pour tous que l appel à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité s adresse à tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur état ou leur rang.» De même, lorsque le concile traitera des formes multiples d exercice de la sainteté, en LG 41, il commence par rappeler que, «dans les formes diverses de vie et les charges différentes, c est une seule sainteté que cultivent tous ceux que conduit l Esprit de Dieu». L enracinement du sacerdoce commun dans l Écriture Pour ce qui concerne plus précisément le sacerdoce commun, on retournera au début du deuxième chapitre de Lumen gentium, relatif au peuple de Dieu. Le concile, citant l Apocalypse, dit à ce propos que «le Christ Seigneur, grand-prêtre pris parmi les hommes, a fait du peuple nouveau [qu est l Église] un royaume, des prêtres pour Dieu son Père» (LG 10). Le concile fait référence 271

3 B. Malvaux ici à deux passages de l Apocalypse. Au tout début du livre, lorsque Jean s adresse aux sept Églises qui sont en Asie, il rend gloire au Seigneur, qui a fait de «nous», c est-à-dire de lui-même et de l ensemble des chrétiens auxquels il s adresse, «un Royaume et des prêtres pour Dieu son Père» (Ap 1, 6). Un peu plus loin, on trouve le cantique nouveau, chanté par les 24 anciens prosternés devant l Agneau, où il est dit du Christ «qu il a fait [des hommes qu il a rachetés] un royaume et des prêtres, et ils régneront sur la terre» (Ap 5, 10). «Prêtres»? Vatican II s appuie donc ici sur l Écriture sainte. Effectivement, on peut remarquer que, quand le Nouveau Testament parle de sacerdoce ou de prêtre (hiereus en grec, sacerdos en latin), il n emploie jamais cette expression pour désigner une catégorie particulière de chrétiens, comme on le fait aujourd hui en parlant des prêtres au sens courant du mot. Mais il utilise le terme hiereus dans trois sens différents. Le premier, qui ne nous intéresse pas directement ici, désigne les prêtres des religions païennes ou les prêtres juifs chargés d offrir les sacrifices au Temple de Jérusalem, comme Zacharie, le père de Jean Baptiste, ou le grand-prêtre devant lequel Jésus est conduit durant la passion (Lc 22, 54). Les deux autres emplois du mot sont propres aux chrétiens. Le premier d entre eux renvoie à Jésus lui-même, prêtre par excellence. C est particulièrement le cas dans la lettre aux Hébreux. Le cœur de l argumentation de la lettre aux Hébreux se trouve au chapitre 7, où l auteur de la lettre compare le sacerdoce de Jésus au sacerdoce des prêtres juifs, pour montrer que le premier a définitivement pris la place du second. On peut citer ici les versets 24 et du chapitre 7 : «Jésus, puisqu il demeure pour l éternité, possède un sacerdoce exclusif. Tel est bien le grand-prêtre qui nous convenait, saint, innocent, immaculé, séparé des pécheurs, élevé au-dessus des cieux. Il n a pas besoin, comme les autres grands-prêtres, d offrir chaque jour des sacrifices, d abord pour ses propres péchés, puis pour ceux du peuple. Cela, il l a fait une fois pour toutes en s offrant lui-même». En s offrant en sacrifice d amour sur la croix, Jésus a rendu l acte suprême de culte à Dieu 272

4 Sacerdoce commun et vie consacrée et il n est plus nécessaire d offrir de nouveaux sacrifices. On n a donc plus besoin des prêtres de l ancienne loi. Dorénavant, le seul prêtre à proprement parler, c est le Christ. Cependant, le Nouveau Testament utilise encore le terme hiereus dans un troisième sens, qui désigne alors l ensemble des chrétiens, appelés à constituer un peuple sacerdotal. On a déjà vu deux citations de l Apocalypse en ce sens. Un autre exemple de cette compréhension du sacerdoce se trouved dans la première lettre de Pierre (1 P 2, 5 ; 2, 9), où l auteur, s adressant aux chrétiens d Asie, emploie l expression de communauté sacerdotale pour désigner l ensemble des chrétiens. La fin de l épître aux Hébreux, sans employer explicitement ce terme, laisse entrevoir elle aussi le sens que les premiers chrétiens donnaient à cette expression, lorsqu elle dit (He 13, 15-16) : «par lui [Jésus, notre grand-prêtre], offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. N oubliez pas la bienfaisance et l entraide communautaire, car ce sont de tels sacrifices qui plaisent à Dieu.» «Sacerdoce commun» En parlant de sacerdoce commun des fidèles, Vatican II ne faisait donc que revenir à la tradition la plus authentique et la plus vénérable, obscurcie par des siècles de «rétrécissement ecclésial», qui avaient abouti à ne réserver l expression de sacerdoce qu à une catégorie particulière de chrétiens, les prêtres, oubliant ainsi l enseignement de l Apocalypse, de la lettre de Pierre et de la lettre aux Hébreux. Mais il ne suffit pas de rappeler que tous les chrétiens sont prêtres en participant au sacerdoce du Christ pour que cet abus historique soit réparé. Encore faut-il préciser ce qu on entend par sacerdoce commun. Deux dispositions de Lumen gentium s y emploient particulièrement : LG 10, qui traite explicitement du sacerdoce commun, et LG 33-37, qui va préciser les conséquences de cette redécouverte du sacerdoce commun pour les laïcs. Voyons d abord ce que LG 10 dit du sacerdoce commun : «Les baptisés [ ] sont consacrés pour être une demeure spirituelle et un sacerdoce saint, pour offrir, par toutes les activités 273

5 B. Malvaux du chrétien, autant de sacrifices spirituels, et proclamer les merveilles de celui qui les a appelés des ténèbres à son admirable lumière. C est pourquoi tous les disciples, persévérant dans la prière et la louange de Dieu, doivent s offrir en victimes vivantes, saintes et agréables à Dieu, porter témoignage du Christ sur toute la surface de la terre et rendre raison, sur toute requête, de l espérance qui est en eux d une vie éternelle.» Par delà les mots qui peuvent apparaître un peu vieillots, le concile met ici en évidence deux dimensions importantes du sacerdoce commun : l offrande de soi, dont il était déjà question dans le Nouveau Testament ; la proclamation, le témoignage rendu à l espérance qui est en nous. Ces deux dimensions du sacerdoce commun se retrouvent en LG 34-37, avec une troisième, celle du service. On peut exprimer ces dimensions en termes de participation à la mission ou fonction du Christ : participation à sa mission sacerdotale au sens strict (LG 34), à sa mission prophétique (LG 35), à sa mission royale (LG 36). Parcourons brièvement ces dispositions. Une offrande de toute sa vie à Dieu À propos de la participation des laïcs à la fonction sacerdotale du Christ le sacerdoce commun au sens strict, LG 34 dit que «toutes leurs activités, leurs prières et leurs entreprises apostoliques, leur vie conjugale et familiale, leurs labeurs quotidiens, leurs détentes d esprit et de corps, s ils sont vécus dans l Esprit de Dieu, et même les épreuves de la vie, pourvu qu elles soient patiemment supportées, tout cela peut devenir offrandes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. Et dans la célébration eucharistique, ces offrandes rejoignent l offrande du Corps du Seigneur pour être offertes en toute piété au Père. C est ainsi que les laïcs consacrent à Dieu le monde lui-même.» Même si cette disposition s adresse aux laïcs, d où par exemple la mention de la vie conjugale et familiale, ce qu elle dit vaut pour l ensemble des baptisés. Elle exprime même à mon sens le cœur du sacerdoce commun auquel sont appelés tous les chrétiens. 274

6 Sacerdoce commun et vie consacrée Pour le dire en termes simples, il s agit de faire de toute sa vie, y compris dans ses dimensions les plus banales, les plus quotidiennes, une offrande d amour à Dieu. Le prêtre du culte ancien, comme nous l avons vu, offrait à Dieu des sacrifices. Ce sacerdoce ancien a été aboli par le Christ, qui s est offert lui-même au Père par amour pour toute l humanité, afin de nous libérer du mal et de la mort. Comme baptisés ayant revêtu le Christ, nous sommes appelés à vivre la même remise de tout notre être au Père. L idéal à poursuivre pour bien vivre notre sacerdoce commun, c est de faire en sorte que nos vies soient entièrement données à Dieu et aux autres, comme l a été la vie du Christ. Pour nous aider sur cette route, il y a bien sûr la prière, dont parle LG 10, dans laquelle nous pouvons plus explicitement présenter notre vie au Seigneur. Il y a aussi les sacrements, et singulièrement l eucharistie, qui nous permet de nous unir plus étroitement à l offrande que le Seigneur fait de lui-même, dans son Corps et son Sang offert et partagé. Une nouvelle compréhension du sacré En soulignant la possibilité pour tout chrétien de faire de sa vie une offrande à Dieu, le concile nous invite à revoir notre conception du sacré. Il réagissait ainsi contre une dérive qui a parfois touché l Église, et développait une conception plus païenne que chrétienne du sacré. Les païens, pour le dire en bref, voient le sacré et le profane comme des termes antinomiques. Pour rencontrer Dieu, je dois me rendre dans un endroit sacré, comme un temple, qui lui est spécialement dédié, parce que je ne peux pas le rencontrer dans la vie profane. De même, je dois m adresser à un spécialiste du sacré, le prêtre, parce que je suis moi-même incompétent pour m adresser à Dieu. Telle n est pas la conception chrétienne, même si l Église a pu parfois éprouver des tentations en ce sens. En rappelant que tous les chrétiens sont prêtres, à la suite du Christ prêtre, et qu ils sont appelés à offrir leur vie entière à Dieu en union à l offrande que le Christ a faite de la sienne à son Père, le concile a remis en évidence qu il n y aucun lieu ni moment qui auraient l exclusivité du sacré, pas plus qu il n existe des personnes qui seraient les 275

7 B. Malvaux dépositaires exclusifs du sacré. Tout lieu, tout moment de la vie peut devenir sacré, habité de la présence de Dieu, si nous l y invitons en lui offrant ce que nous sommes appelés à vivre. Une telle vision du sacré donne tout son poids à notre vie quotidienne, y compris dans ce qu elle a de plus humble, de plus banal. Elle ne nie pas pour autant qu il puisse y avoir des moments ou des lieux privilégiés où la présence de Dieu se fait particulièrement forte, comme lors d une eucharistie ou dans une église, mais sa présence ne peut être limitée à ces lieux ou ces moments. Témoignage et service, dans le monde et dans l Église Voilà la dimension fondamentale du sacerdoce commun. Mais les autres dimensions relevées par le concile ne sont pas secondaires pour autant. Il y a d abord la dimension prophétique, rappelée par LG 35. Le Christ n est en effet pas seulement le grand prêtre qui offre sa vie au Père par amour, il est aussi le grand prophète venu annoncer au monde la Bonne Nouvelle du Salut. À sa suite, tout chrétien est appelé, chacun à sa manière, à être prophète, et cette mission fait partie du sacerdoce commun au sens large. LG 35 dit à ce propos que le Christ accomplit sa fonction prophétique, «aussi par les laïcs dont il fait [ ] des témoins, en les pourvoyant du sens de la foi et de la grâce de la parole, afin que brille dans la vie quotidienne, familiale et sociale, la force de l Évangile.» De nouveau, ce qu il dit ici des laïcs vaut de tout baptisé. Si tout moment et tout lieu de la vie est susceptible d être sacré, en étant offert à Dieu, cela signifie aussi que tout lieu et tout moment peut être occasion d annoncer l Évangile. La Bonne Nouvelle n est pas seulement proclamée à l église mais elle peut l être en tout lieu et à tout moment, par toute personne qui vit de l esprit du Christ. La troisième et dernière dimension du sacerdoce commun soulignée par le concile, c est la participation à la fonction royale du Christ. LG 36 voit cette participation en termes de concours à la croissance du règne de Dieu dans le monde, «un règne de vérité et de vie, de sainteté et de grâce, de justice, d amour et de paix». Ici encore, le lien avec ce que y a été dit plus haut du 276

8 Sacerdoce commun et vie consacrée sacerdoce commun apparaît clairement. Si tout ce qui fait notre vie quotidienne est susceptible d être sacré, s il est offert à Dieu pour qu Il vienne l habiter de son Esprit, il est logique que nous travaillions à ce que cette vie quotidienne et le monde dans lequel elle se déroule corresponde autant que possible aux valeurs du Royaume auquel le Christ nous appelle. Les baptisés sont donc appelés, avec leurs frères et sœurs de bonne volonté, à travailler à ce que grandissent la justice, la paix, la réconciliation, le respect mutuel, la vie dans son sens le plus large. Il est possible de lire la disposition suivante de Lumen gentium (LG 37) dans la perspective du sacerdoce commun, auquel elle ajoute une dimension importante. En effet, ce qui a été dit plus haut du sacerdoce commun vaut principalement ad extra, dans le monde. Offrir tout ce qui fait sa vie à Dieu, témoigner de Lui au quotidien, travailler à ce que son Royaume grandisse dès ici-bas, ce sont des missions qu il s agit avant tout d exercer dans le monde. Est-ce à dire que le sacerdoce commun ne concernerait pas la vie de l Église, qui resterait le domaine exclusif ou privilégié des clercs? Non, bien sûr. On a en a déjà eu une illustration dans la mention de l eucharistie à propos de la participation à la fonction sacerdotale du Christ au sens strict. L eucharistie n est donc pas le domaine privé du prêtre qui la préside, mais tous les baptisés sont appelés à la célébrer. LG 37 développe un autre aspect de cette dimension intra-ecclésiale du sacerdoce commun, lorsqu il invite les pasteurs «à reconnaître et promouvoir la dignité et la responsabilité des laïcs dans l Église, [ ] leur remettant avec confiance des charges au service de l Église, leur laissant la liberté et la marge d action, stimulant même leur courage pour entreprendre de leur propre mouvement.» La redécouverte du sacerdoce commun suppose donc également que les baptisés s impliquent davantage dans la vie ecclésiale, en y prenant des responsabilités. Sacerdoce commun et vie consacrée : deux lieux d interpellation Voilà à grands traits en quoi consiste le sacerdoce commun, tel qu il a été remis en valeur par le concile. Cette revalorisation 277

9 B. Malvaux est bien sûr susceptible d interpeller les consacrés par la profession des conseils évangéliques, qui sont d abord des baptisés. Je vois plus particulièrement deux lieux d interpellation principaux. Le premier lieu concerne la vie quotidienne des consacrés. La revalorisation du sacerdoce commun aide à redécouvrir la vie quotidienne de tout baptisé comme une histoire ou un lieu sacré, où Dieu peut se rendre présent, si nous lui offrons chaque moment de notre vie pour qu Il vienne l habiter de son Esprit d amour. Pour ce faire, il nous faut prier, mais d une prière qui soit connectée à notre vie. Ce n est pas la seule forme de prière possible, bien sûr. Mais une prière qui aide à vivre le sacerdoce commun sera nécessairement en lien avec la vie quotidienne, qui implique que nous puissions rendre grâce à Dieu pour ce que nous vivons de beau, ce que nous recevons de lui, qui suppose que nous puissions lui demander pardon, ou encore lui confier les divers instants de notre vie pour qu il vienne les habiter de son Esprit d amour. Le même principe vaut également pour l eucharistie, qu elle soit quotidienne ou dominicale. Elle peut constituer un lieu privilégié où l offrande de tout ce que nous vivons vient rejoindre l offrande que le Christ fait de lui-même au Père. Évaluer sa vie à la lumière du sacerdoce commun conduit donc nécessairement à réfléchir à la qualité de la prière et de la vie sacramentelle, au lien entre elles et la vie quotidienne. C est un premier lieu d interpellation. N hésitons pas, par exemple, à nous interroger sur la qualité de notre offrande du matin, de notre examen de conscience du soir, ou encore à nous demander si nous avons, durant la journée, des moments de prière qui aident à rester dans cet état d esprit d offrande à Dieu. Mais nous pouvons également nous interroger sur les deux autres domaines où le baptisé est appelé à vivre le sacerdoce commun au quotidien. En quoi notre vie, dans ses dimensions les plus concrètes, est-elle un témoignage rendu à la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ? En quoi notre agir quotidien fait-il grandir le Royaume? Bien sûr, c est fondamentalement le Seigneur qui témoigne ou qui édifie le Royaume à travers nous, et ce n est pas à nous de décider des fruits que nous porterons. Mais du moins pouvons-nous nous demander si nous sommes dans des dispositions qui permettront à ces fruits d éclore. 278

10 Sacerdoce commun et vie consacrée Un autre lieu d interpellation concerne l exercice du sacerdoce commun à l intérieur de la vie ecclésiale. Redécouvrir le poids et la valeur de notre vocation de baptisé, c est aussi redécouvrir notre responsabilité à l égard de l Église. C est un point qui n était autrefois évident ni pour les laïcs, ni pour les religieux. Ce n était pas patent pour les laïcs, car on leur avait suffisamment répété que l Église était l affaire des prêtres, pour qu ils ne sentent pas concernés par sa vie interne. Ce n était pas avéré pour les religieux car, du moins dans les grands instituts, ceux-ci avaient développé leurs œuvres propres qui, même si elles étaient en dernier ressort au service de l Église universelle, se développaient cependant sans grand contact avec l Église locale. Vatican II a invité les consacrés à changer leur regard sur les Églises particulières, en rappelant que c est en elles et à partir d elles qu existe l Église catholique une et unique (LG 23), et en rappelant aux consacrés leur devoir de collaborer de toutes leurs forces au bien des Églises particulières (CD 33), et d être coopérateurs de l évêque dans les œuvres d apostolat (CD 34). Dans la perspective du sacerdoce commun qui est le nôtre, il est donc important de nous interroger sur le service ecclésial que nous rendons. Sommes-nous conscients que, comme baptisés appelés à exercer le sacerdoce commun, nous avons à travailler au bien de l Église particulière qui est la nôtre? Quel est notre souci de cette Église particulière? Dans quelle mesure nous engageons-nous pour cette Église? Benoît MALVAUX,s.j. Rue du Grand Hospice, 30 BE-1000 Bruxelles, Belgique Pour achever l année sacerdotale du peuple de Dieu, il convenait aussi de réfléchir à ce que le «sacerdoce commun» implique pour la vie consacrée. L auteur prend, avec le Concile Vatican II, son départ dans le baptême et la triple mission du Christ,pour mettre en évidence deux lieux spécifiques d engagement «sacerdotal» : la vie quotidienne et le service de l Église particulière. 279

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

Cultiver des vies réconciliées

Cultiver des vies réconciliées LA CROIX CARREFOUR VERS LA LIBERTE 5: RECONCILIATION Pour préserver les droits d auteur, les images ont été retirées Cultiver des vies réconciliées Bienvenue sur le chemin du pardon et de la réconciliation!

Plus en détail

Comment faire pour le baptême d un tout «petit» enfant?

Comment faire pour le baptême d un tout «petit» enfant? Comment faire pour le baptême d un tout petit» enfant? Prendre contact Pour inscrire votre demande de baptême et vous informer, vous avez deux possibilités au choix : a)-des accompagnateurs vous accueillent

Plus en détail

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Introduction Lecture : Psaume 96 La quête du bonheur caractérise chaque être humain. Du plus petit au plus grand, chaque être humain est motivé par un désir d être

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Progressez en Christ ensemble. 1 Pierre 2.4-5

Progressez en Christ ensemble. 1 Pierre 2.4-5 Progressez en Christ ensemble 1 Pierre 2.4-5 1 Un homme qui marche un homme qui progresse (sanctification) Il est curieux que l Eglise locale au quelle nous appartenons soit localisée à GIMEL GIMEL correspond

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Allocution de Michel Fontaine. Journée du personnel d encadrement

Allocution de Michel Fontaine. Journée du personnel d encadrement Allocution de Michel Fontaine Journée du personnel d encadrement Reconnaissance, valorisation et contribution; pour donner une âme à la gestion, pour donner un sens à la gestion Le mercredi 4 juin 2003

Plus en détail

CELEBRONS LA SAINTETE

CELEBRONS LA SAINTETE CELEBRONS LA SAINTETE COMMENT DEBUTER UN PETIT GROUPE 1 Qu est-ce qu un petit groupe? Un petit groupe dans l église fait référence à un groupe de neuf à douze personnes qui se réunit régulièrement dans

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

1. Quelle importance?... 7. 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11. 3. Le canon du Nouveau Testament...

1. Quelle importance?... 7. 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11. 3. Le canon du Nouveau Testament... Table des matières Préface à l édition française... 5 1. Quelle importance?... 7 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11 3. Le canon du Nouveau Testament... 23 4. Les Évangiles...

Plus en détail

5 ième partie Comment découvrir et développer nos dons spirituels 1 Corinthiens 12 Pasteur Claude Houde

5 ième partie Comment découvrir et développer nos dons spirituels 1 Corinthiens 12 Pasteur Claude Houde 5 ième partie Comment découvrir et développer nos dons spirituels 1 Corinthiens 12 Pasteur Claude Houde Le Saint-Esprit: le Dieu oublié Éphésiens 1.15-19 (Parole vivante) C est pourquoi moi aussi, ayant

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

COMMUNION: LE MOT OFFRIR

COMMUNION: LE MOT OFFRIR Attends-moi Seigneur! J'arrive! Attends-moi Seigneur, je m'habille! Mes yeux, je les habille de bonté Pour regarder tous les gens avec amitié. COMMUNION: LE MOT OFFRIR Mes mains, je les habille de paix,

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

Guide du responsable de communauté locale

Guide du responsable de communauté locale COMMUNAUTE DE VIE CHRETIENNE FRANCE 47 rue de la Roquette 75011 PARIS Tél : 33 (0)1 53 36 02 25 Fax : 33 (0)1 53 36 02 45 E-mail: contact@cvxfrance.com web : http://www.cvxfrance.com Guide du responsable

Plus en détail

Deuxième semaine : L assurance du salut

Deuxième semaine : L assurance du salut Deuxième semaine : L assurance du salut Répondez par VRAI (V) ou FAUX (F) Maintenant je peux être sûr que je suis sauvé. Dieu veut que je pèche pour me montrer plus d amour. Si je pèche et meurs sans me

Plus en détail

C est pour ça qu une lecture priante de la Bible fait partie intégrale de toute spiritualité Chrétienne.

C est pour ça qu une lecture priante de la Bible fait partie intégrale de toute spiritualité Chrétienne. Partage Biblique sur L Unité Pour la Semaine de Prière pour l Unité des Chrétiens 20/01/2012 à Sombernon Introduction Pour les Chrétiens de toutes confessions la Bible n est pas simplement un livre un

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI

Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI IIIe dimanche de l'avent «Gaudete», 16 décembre 2012 [Vidéo] Galerie photographique Chers frères

Plus en détail

Mai et Juin. Bulletin d information Aux membres et amis du poste des basses Cévennes.

Mai et Juin. Bulletin d information Aux membres et amis du poste des basses Cévennes. Bulletin d information Aux membres et amis du poste des basses Cévennes. Armée du Salut 4 rue des écoles 34190 GANGES Mail : posteganges@armeedusalut.fr Tel : 04.67.73.82.79 CCP799.84K Montpellier Officière

Plus en détail

TOP MISSION/ConnaîtreDieu.com - BP 53-77832 - Ozoir la Ferriere Cedex - Tél. : 01 60 18 50 53

TOP MISSION/ConnaîtreDieu.com - BP 53-77832 - Ozoir la Ferriere Cedex - Tél. : 01 60 18 50 53 Devenez Église Partenaire! 1 ConnaîtreDieu.com est un site d évangélisation géré par l association Top Mission, fruit de son partenariat avec le Top Chrétien. Il est animé par une équipe de missionnaires

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA FORMATION DES LAÏCS SSCC

ORIENTATIONS POUR LA FORMATION DES LAÏCS SSCC INTRODUCTION NATURE DU DOCUMENT ORIENTATIONS POUR LA FORMATION DES LAÏCS SSCC La formation dont il s agit, dans ce document, concerne la «formation première» qui prépare les candidats au premier engagement

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Accueillir le psaume. Méditation sur le psaume 44

Accueillir le psaume. Méditation sur le psaume 44 Accueillir le psaume Ce psaume est un psaume royal, de louange. Il décrit à la fois l intronisation d un roi et son mariage. Il chante l amour humain dans toute sa force et sa beauté. Le lire plusieurs

Plus en détail

27 Décembre 2015 JUBILÉ DE LA FAMILLE SUPPORT POUR LE PASSAGE DE LA PORTE SAINTE

27 Décembre 2015 JUBILÉ DE LA FAMILLE SUPPORT POUR LE PASSAGE DE LA PORTE SAINTE 27 Décembre 2015 JUBILÉ DE LA FAMILLE SUPPORT POUR LE PASSAGE DE LA PORTE SAINTE [Ce support est destiné à être utilisé par une famille au cours du bref itinéraire d entrée à la Porte Sainte. Selon la

Plus en détail

Noël : un envoi en mission!

Noël : un envoi en mission! 4 e DIMANCHE DE L AVENT (C) Frère Antoine-Emmanuel Mi5, 1-4 ; Ps 79 ; Hé 10, 5-10 ; Lc 1, 39-45 23 décembre 2012 Sanctuaire du Saint-Sacrement, Montréal L Ange vient de quitter Marie, et l Esprit Saint

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders LA FORMATION PERMANENTE DES JÉSUITES Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders N ous encourageons

Plus en détail

Le Don. To order visit: thegiftministry.com Or call: 903-521-0545 To download visit: thegiftministry.com For more information visit: Godlife.

Le Don. To order visit: thegiftministry.com Or call: 903-521-0545 To download visit: thegiftministry.com For more information visit: Godlife. Le Don To order visit: thegiftministry.com Or call: 903-521-0545 To download visit: thegiftministry.com For more information visit: Godlife.com Copyright Gene Thrash, 2012 Bible quotes: J B Phillips Translation

Plus en détail

Progresser par la foi

Progresser par la foi Chapitre 54 Progresser par la foi Il n est pas toujours sage, en effet, de ne rien entreprendre qui entraîne de fortes dépenses sans avoir au préalable l argent nécessaire. Le Seigneur n épargne pas toujours

Plus en détail

Le Christ dans les cœurs

Le Christ dans les cœurs Chapitre 43 Le Christ dans les cœurs Enracinés et fondés dans l amour, nous devenons capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be

COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be COLLEGE SAINT-HUBERT Avenue Charle-Albert, 9 1170 Bruxelles Téléphone : 02 660 19 40 www.collegesaint-hubert.be PROGRAMME GENERAL Le collège Saint-Hubert est un établissement d enseignement secondaire

Plus en détail

PARCOURS CONFIRMATION 2013 2014

PARCOURS CONFIRMATION 2013 2014 Paroisses de Vionnaz, Revereulaz, Vouvry, Port-Valais PARCOURS CONFIRMATION 2013 2014 Info automne 2012 «Ô Esprit Saint, enseigne-moi ce que tu m appelles à faire et aide-moi à bien le faire» Le sacrement

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 1. INTRODUCTION L OFS, en vertu de sa propre vocation, doit veiller à partager sa propre expérience de vie évangélique avec les jeunes qui se sentent attirés

Plus en détail

La période de l Harmattan, de décembre à

La période de l Harmattan, de décembre à 4 TEMPS LITURGIQUES FORTS POUR VIVRE LA DIMENSION SPIRITUELLE La période de l Harmattan, de décembre à Pâques, couvre 4 temps liturgiques forts. Lier le sens de l action de la caravane et ces thèmes liturgiques

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage Validité prédictive des questionnaires Cebir Introduction Dans le domaine de la sélection, il est particulièrement intéressant de déterminer la validité prédictive d un test. Malheureusement, les occasions

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

LA NÉCESSITÉ D UNE RÉGLEMENTATION RELATIVE À LA DISPOSITON DES CENDRES DES DÉFUNTS MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU QUÉBEC

LA NÉCESSITÉ D UNE RÉGLEMENTATION RELATIVE À LA DISPOSITON DES CENDRES DES DÉFUNTS MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU QUÉBEC LA NÉCESSITÉ D UNE RÉGLEMENTATION RELATIVE À LA DISPOSITON DES CENDRES DES DÉFUNTS MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU QUÉBEC AU MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Montréal

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Fiche «Je crois en l Eglise une, sainte, catholique et apostolique»

Fiche «Je crois en l Eglise une, sainte, catholique et apostolique» Thème diocésain 2013-2014 Fiche «Je crois en l Eglise une, sainte, catholique et apostolique» En préambule, un peu d histoire L Église a à sa disposition deux credo qu elle professe lors de la liturgie

Plus en détail

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Rappel : Distributivité simple Soient les nombres, et. On a : Factoriser, c est transformer une somme ou une différence de termes en

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

Le foyer fiscal (cours)

Le foyer fiscal (cours) Le foyer fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I La composition du foyer fiscal... 4 Le contribuable... 4 Les personnes à charge... 5 1 - En ce qui concerne les personnes

Plus en détail

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a)

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) DEUXIÈME LECTURE Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) Moi, Jean, j'ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la

Plus en détail

LA CONFIANCE FAIT DES MIRACLES

LA CONFIANCE FAIT DES MIRACLES TANGUY MARIE POULIQUEN LA CONFIANCE FAIT DES MIRACLES selon sainte Thérèse de Lisieux «Petits Traités Spirituels» Série I «Spiritualité» Éditions des Béatitudes «Ma confiance était si grande que je ne

Plus en détail

FONDEMENT THÉOLOGIQUE DE L ÉGLISE X

FONDEMENT THÉOLOGIQUE DE L ÉGLISE X Introduction FONDEMENT THÉOLOGIQUE DE L ÉGLISE X 1. Il n y a qu un seul Dieu vivant le Père, le Fils et le Saint Esprit qui crée, sauve et donne la vie. La création et le salut viennent de la main de Dieu

Plus en détail

NOTES À L INTENTION DES INTERVENANTS

NOTES À L INTENTION DES INTERVENANTS Le baptême le début d un cheminement! PARCOURS POUR ACCOMPAGNER LES PARENTS QUI DEMANDENT LE BAPTÊME POUR LEUR ENFANT Service de la catéchèse Archidiocèse de Saint-Boniface PARCOURS POUR ACCOMPAGNER LES

Plus en détail

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Célébration pour le temps de Noël. Avent. Le Messie attendu. EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Objectif : Ensemble, enfants et adultes, se rappellent la longue histoire de la tendresse de Dieu pour les

Plus en détail

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu)

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) 1 LECTURES 1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) Mt5,38-48 (Si on te gifle sur la joue droite ) PREDICATION Et bien voilà, nous venons au culte tranquillement par un beau

Plus en détail

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) Février

Plus en détail

Psaume 146-147 Notre Dame du Web Tous droits réservés avril 2014

Psaume 146-147 Notre Dame du Web Tous droits réservés avril 2014 Saisir son sens Le psaume 147 (146 et 147) est une hymne de louange à Dieu, maitre de l histoire, maitre du monde et de la création, et ami des pauvres, avec trois invitatoires à louer. Ce psaume a été

Plus en détail

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES «J attends des chefs d établissements qu ils participent à l exercice de ma charge de pasteur en assurant une présentation de la foi chrétienne à tous les élèves,

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée Introduction à l analyse de concept Cogmaster - Quinzaine de rentrée L art de la distinction Une partie de la philosophie consiste à faire des distinctions pour éviter que soient confondues des entités

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

JOURNEE MISSIONNAIRE MONDIALE DIMANCHE 19 OCTOBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE. www.mission.catholique.fr

JOURNEE MISSIONNAIRE MONDIALE DIMANCHE 19 OCTOBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE. www.mission.catholique.fr DOSSIER DE PRESSE LA JOIE DE L EVANGILE Les Œuvres Pontificales Missionnaires sont en charge de la Journée Missionnaire Mondiale. Le dimanche 19 octobre 2014, les Œuvres Pontificales Missionnaires proposent

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS A L OCCASION DE LA RECEPTION OFFICIELLE FRIBOURG, OUVERT AU MONDE FRIBOURG 5 OCTOBRE 2010 Seul le discours

Plus en détail

LA SOCIETE POLITIQUE

LA SOCIETE POLITIQUE LA SOCIETE POLITIQUE PLAN : I) L Homme est un Animal social II) Définition de la société politique par les 4 causes III) Le but et la fin de la société politique I) L Homme est un Animal social L expérience

Plus en détail

«Merci de me faire confiance, ça me donne des ailes!»

«Merci de me faire confiance, ça me donne des ailes!» Activité de groupe MATÉRIEL Un crayon pour chaque participant Papier pour chaque participant De grandes feuilles et un crayon-feutre ou tableau DURÉE 1 h à 1 h 30 FAVORISER la réflexion sur les éléments

Plus en détail

Dimanche de la Fête des pères

Dimanche de la Fête des pères Diocèse de Rimouski Dimanche de la Fête des pères 17 juin 2007 ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Les Services diocésains de la Formation

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile»

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» LOURDES 8-10 NOVEMBRE 2014 PÈLERINAGE DES SÉMINAIRES DE FRANCE «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES Chers amis séminaristes,

Plus en détail

DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A)

DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A) DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A) PREMIÈRE LECTURE Livre d'isaïe (42, 1-4.6-7) Ainsi parle le Seigneur : Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui j'ai mis toute ma joie. J'ai

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

La créativité comme pratique

La créativité comme pratique 2015 Prospectus à l intention des commanditaires La créativité comme pratique Mobiliser différents modes de pensée 14 et 15 mai 2015 dans le Quartier Latin Montréal, Québec, Canada Organisé par : L Institut

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

Les mystères de la Bible

Les mystères de la Bible Chapitre 18 Les mystères de la Bible «Peux-tu découvrir les profondeurs de Dieu?» (Job 11:7) Aucun esprit fini ne peut pleinement comprendre le caractère et les œuvres de l Etre infini. Nous ne pouvons

Plus en détail

LA PASTORALE EN TROISIEME

LA PASTORALE EN TROISIEME Pastorale Le 3 septembre 2015 01 30 15 92 66 06 44 95 11 29 aumonerie321t@bs78.net LA PASTORALE EN TROISIEME Toutes les bonnes choses ont une fin! Et oui les vacances sont finies! Mais d autres bonnes

Plus en détail

La fusion de la DGCP et de la DGI nécessite d opérer une harmonisation de ces dispositions.

La fusion de la DGCP et de la DGI nécessite d opérer une harmonisation de ces dispositions. PISTES DE REFLEXION SUR L HARMONISATION AU SEIN DE LA DGFIP, DES POSSIBILITES D ACCES OFFERTES A LA DGCP ET A LA, AU STATUT D EMPLOI DE CHEF DES SERVICES COMPTABLES L emploi de chef de service comptable

Plus en détail

Comment lire la revue ICAMAR et participer à la bibliographie? André Lentz

Comment lire la revue ICAMAR et participer à la bibliographie? André Lentz Comment lire la revue ICAMAR et participer à la bibliographie? André Lentz La revue I.C.A.M.A.R. www.icamar.org Lorsque vous arrivez sur le site, vous vous trouvez face à une page comme celle- ci : Les

Plus en détail

Présentation du programme Éthique et culture religieuse. Par Diane Leblanc et Estelle Mercier Conseillères pédagogiques

Présentation du programme Éthique et culture religieuse. Par Diane Leblanc et Estelle Mercier Conseillères pédagogiques Présentation du programme Éthique et culture religieuse Par Diane Leblanc et Estelle Mercier Conseillères pédagogiques Repères historiques 1964 1995 1996 1998 1999 1999 2000 2005 Création du ministère

Plus en détail

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2015 à 9 h 30 «La revalorisation des pensions et des droits à la retraite : problématique et résultats de projection» Document N 5 Document

Plus en détail

Actederéconciliation LesJésuitesduCanadaAnglophone LePèreWinstonRye,S.J. LesJésuitesduCanadaAnglais Commissiondevéritéetréconciliation ÉvénementnationaltenuauQuébec Montréal,le25avril2013 Permettez-moidecommenceraujourd

Plus en détail

Madame la Ministre, chère Maggie,

Madame la Ministre, chère Maggie, Signature Convention Centre Antipoison Bruxelles-Grand-Duché de Luxembourg, Bruxelles, le 2 juin 2015 à 10.30 heures Discours de Madame la Ministre Lydia MUTSCH Madame la Ministre, chère Maggie, Monsieur

Plus en détail

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL:

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: Le mot "Avent" signifie la "venue". Le temps de l'avent désigne les semaines qui précèdent Noël: du premier dimanche de l'avent (fin novembre ou début

Plus en détail

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire Rapport d activité des écoles de devoirs Mode d emploi pour remplir le questionnaire 1 Mode d emploi à destination des écoles de devoirs en vue de la rédaction de leur rapport d activité via un formulaire

Plus en détail

COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET

COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET II- LES QUATRE ASPECTS DU WEBMARKETING 3- Analyse des performances : On analyse une campagne Web selon 4 critères qui peuvent, assemblés les uns aux autres,

Plus en détail

CHARTE DE L ASSOCIATION

CHARTE DE L ASSOCIATION CHARTE DE L ASSOCIATION Référence : 100.01 Validation : 01.06.99 Fichier :O\CVD98\classeurCVD\management\100.01_charte Nous sommes solidaires 2 CHARTE DE CARITAS VAUD Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

LE PARDON, UNE PUISSANCE QUI LIBERE! Présenté par Monsieur HOUESSINON Priam et ACLASSATO HANOU Mauricette Clarelle

LE PARDON, UNE PUISSANCE QUI LIBERE! Présenté par Monsieur HOUESSINON Priam et ACLASSATO HANOU Mauricette Clarelle LE PARDON, UNE PUISSANCE QUI LIBERE! Présenté par Monsieur HOUESSINON Priam et ACLASSATO HANOU Mauricette Clarelle INTRODUCTION Ressentiment : Obstacle majeur à l épanouissement de l Homme. Refuser de

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL SUR LA RÉFORME DU TRAITÉ DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (PCT) Sixième session Genève, 3 7 mai 2004

GROUPE DE TRAVAIL SUR LA RÉFORME DU TRAITÉ DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (PCT) Sixième session Genève, 3 7 mai 2004 ORIGINAL: anglais DATE: 3 mars 2004 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENEVA F UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) GROUPE DE TRAVAIL SUR LA RÉFORME

Plus en détail

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition promotion 52-2012 Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition I N S A de Lyon Tristan Delizy Introduction Présentation du projet Ce PPH s intéresse à la scénographie de musée (mettre en espace

Plus en détail

Discours de : Premier Ministre de la République Togolaise A LA. CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L HOMME ET DE

Discours de : Premier Ministre de la République Togolaise A LA. CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L HOMME ET DE République Togolaise Travail-Liberté-Patrie Discours de : Son Excellence Monsieur Kwesi Séléagodji AHOOMEY-ZUNU Premier Ministre de la République Togolaise A LA CEREMONIE D OUVERTURE DE LA 64 ème JOURNEE

Plus en détail

Communication. Thème : La reconnaissance par le droit constitutionnel. du droit à la santé présentée par :

Communication. Thème : La reconnaissance par le droit constitutionnel. du droit à la santé présentée par : Communication Thème : La reconnaissance par le droit constitutionnel du droit à la santé présentée par : Mme BENCHABANE membre du Conseil constitutionnel Algérien La place du droit à la santé par rapport

Plus en détail

CATALOGUE D ILLUSTRATIONS SUR LA MISÉRICORDE

CATALOGUE D ILLUSTRATIONS SUR LA MISÉRICORDE CATALOGUE D ILLUSTRATIONS SUR LA MISÉRICORDE Ce catalogue propose une série d illustrations qui chacune à leur façon, rendent compte de l un ou l autre aspect de la miséricorde. Elles ont été inspirées

Plus en détail

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile 1 Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile Je suis le bon Berger dit Jésus mais quel Berger? Du temps de Jésus, les rois étaient, assimilés

Plus en détail