AcaDM 2012 LA RANDOMISATION plus concrètement? Quân TRAN Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AcaDM 2012 LA RANDOMISATION plus concrètement? Quân TRAN Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique"

Transcription

1 AcaDM 2012 LA RANDOMISATION plus concrètement? Quân TRAN Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique 12 juin 2012

2 Bref rappel des différentes méthodes Les moyens disponibles Expériences à l IFCT La minimisation démystifiée Des déséquilibres malgré tout? Exemple d un essai en double aveugle Echange d expériences Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

3 Bref rappel des différentes méthodes Simple Par bloc Stratifiée par bloc (4 en général) Minimisation : randomisation dynamique Particulières AABB ABAB ABBA BAAB BABA BBAA Des essais comparatifs (groupe de contrôle, groupe(s) expérimental) Ouverts En simple aveugle (le patient ne connaît pas le produit) En double aveugle (ni le patient, ni le médecin ne connaissent le produit) Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

4 Tirage au sort (random = hasard) «L allocation aléatoire des traitements ne s effectue pas à l aide de dés, ni en tirant un papier d un chapeau au moment d inclure un patient.» ( Mais qu en est-il de la réalité? Sait-on vraiment programmer le hasard? La seconde temporelle au moment de l action : Seconde paire : traitement A Seconde impaire : traitement B Tirage aléatoire d un nombre k entre 0 et 9 k pair : traitement A k impair : traitement B Exemples avec 2 traitements A/B et schéma 1:1 Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

5 Les moyens disponibles Dé, pièce de monnaie, papiers dans chapeau Minitel (France) Téléphone, serveur vocal IVRS (Interactive Voice Response System) Fax. Intervention humaine Internet, IWRS (Interactive Web Response System) Autres? Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

6 Expériences IFCT (études multicentriques) Dé, pièce de monnaie, papiers dans chapeau pas encore Minitel trop tard Téléphone, serveur vocal 1 étude : IFCT-0302 Surveillance des opérés (phase III, en cours, 1650/1744 patients) Randomisation par minimisation (Société Ascopharm) 2004 Fax 1 étude : IFCT-0301 PS 2/3 (phase II, terminée, 128 patients) Randomisation stratifiée par blocs. Réalisation en interne d un programme (en VBA) d attribution du traitement A ou B Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

7 Expériences IFCT (études multicentriques) Internet Toutes les études à promotion IFCT depuis 2006 : 3 études terminées (2 phase II, 1 phase III : IFCT-0501 Sujets âgés) 8 études en cours (2 phase III, 5 phase II, 1 bio observatoire) études prochaines (1 STIC Soutien aux Techniques Innovantes et Coûteuse, 1 phase III) Randomisation stratifiée par minimisation : 9 essais «ouverts» Randomisation stratifiée par blocs : 1 essai en double aveugle Développement en 2006 en interne d une plateforme extranet d inclusion/randomisation «Extranet IFCT» Adaptation aux besoins et contraintes des investigateurs du réseau IFCT Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

8 La minimisation démystifiée Exemple avec une étude phase III en cours Minimisation 1:1 selon 3 caractéristiques : Type histologique (épi versus adc) Performans Status (0 ou 1 versus 2) Centre Choix des strates? Comité Directeur : prévisibilité de l attribution du traitement? (à 111 patients) Deux mesures prises : Ajout d une caractéristique supplémentaire : Tabagisme (Oui versus Non) Introduction d un facteur aléatoire, f = 0.80 Objectif : Même nombre de patients A et B dans chaque strate (et au global) Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

9 Algorithme Alimentation des compteurs ihisto_a : Nb de A dans base avec histo = histo du patient à inclure ihisto_b : Nb de B dans base avec histo = histo du patient à inclure ips_a : Nb de A dans base avec PS = PS du patient à inclure ips_b : Nb de B dans base avec PS = PS du patient à inclure icentre_a : Nb de A dans base dans le centre du patient à inclure icentre_b : Nb de B dans base dans le centre du patient à inclure itabagisme_a = Nb de A dans base avec statut tabagisme = statut tabagisme du patient à inclure itabagisme_b = Nb de A dans base avec statut tabagisme = statut tabagisme du patient à inclure Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

10 Algorithme Evaluation du déséquilibre SommeDiff = (ihisto_a - ihisto_b) + (ips_a - ips_b) + (icentre_a - icentre_b) + (itabagisme_a - itabagisme_b) 3 cas possibles : 1) SommeDiff = 0 : Autant de A que de B dans la base, ou 1 ère rando 2) SommeDiff > 0 : Déséquilibre, plus de A que de B dans la base 3) SommeDiff < 0 : Déséquilibre, plus de B que de A dans la base Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

11 Egalité A-B. Quelle heure est-il? Si la seconde est paire, bras = A Si la seconde est impaire, bras = B Ou Seconde entre 1 et 30, bras = A. Seconde entre 31 et 60, bras = B Plus de A que de B Le système doit tendre vers l équilibre et va donc compenser par un B. MAIS on se donne 80% (et pas 100%) de chance de le faire (f = 0.80). Il ne faut pas être trop prévisible Génération de r = un nombre aléatoire entre 0.0 et 1.0 Si r <= f, bras = B ; Sinon, bras = A En utilisant le temps, Seconde entre 1 et 48s, bras = B, entre 49 et 60s, bras = A Dans la minute, il y a 80% de chance que la seconde se trouve entre 1 et 48s Plus de B que de A Même principe Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

12 Exemple IFCT-0501 Sujets âgés : Stratification Centre Stade : IIIa ou IIIb vs IV PS : 0 ou 1 vs 2 70 <= âge < 81 vs 81 <= âge <= 89 Vérifications à une fréquence prédéfinie Document daté et signé Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

13 Des déséquilibres malgré tout? Causes possibles de déséquilibre à la fin de l étude Monitoring, changement d une données de strate (ex. PS) Randomisation par blocs, la strate Centre non adaptée Exemple d une étude Phase III, 520 patients 60 centres 4 traitements A B C D Randomisation stratifiée par blocs, pas = 1 3 critères de stratification : Centre Sexe Histologie : Adénocarcinome vs Autre Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

14 H ABCD A 60 X 2 X 2 = 240 listes Ctr 1 : 5 incl. adk autre F H F BCDA B CDAB C DABC D 1/3 centres : 2/3 inclusions 1/3 centres : 1 à 5 inclusions 1/3 centres : 0 inclusion Ctr 2 : 4 incl. adk autre H F H DCBA A ADCB B BADC C Equilibre assuré seulement quand tout le bloc est consommé 9 inclusions : n F CBAD D A B 3 3 C 3 D 0 Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

15 Retard dans un des bras Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

16 Essai en double aveugle Attribution d un n de coffret correspondant au traitement A ou B Logistique plus importante à mettre en place Distribution traitement Mise en place n téléphone pour levée d aveugle en urgence Assurer permanence Procédure Levée d aveugle Le promoteur connaît-il le traitement? Analyse intermédiaire, qui doit avoir connaissance du traitement? Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

17 Comment nous voyons les choses à l IFCT Internet Randomisation dynamique par minimisation, avec introduction d un facteur aléatoire LA référence. Stratification sur le centre OK Système d inclusion plus astringent pour minimiser les risques d erreur (recueil de 50 données environ) Rapprocher le système de randomisation et la base de données cliniques. Pas de saisie des données de randomisation en double : sources d erreur Mieux : intégrer dans un même système. Existe-t-il une solution commerciale actuellement? Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

18 Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

19 CTMS Rando PV Clinique BioMol 1 Autre Ex. collaborations internationales BioMol 2 Multiplication des sources d erreurs potentielles Le Data Manager doit maîtriser ce qui rentre Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

20 Echanges d expérience A qui «appartient» le domaine de la randomisation? Statisticien Data Manager Informaticien Que faire lorsqu un même patient est inclus (randomisé) 2 fois? Que faire lorsque l investigateur appelle pour indiquer que la donnée (de strate) n est pas correcte? Que faire lorsqu un double aveugle est levé accidentellement? Remplacement d un patient possible? ITT (Intent To Treat) Randomisation schéma 2:1 : donner plus de chance à un traitement par rapport à un autre. Vos expériences? D autres points? Quân Tran, IFCT, journées AcaDM et 13 juin

Estelle Marcault. 10/02/2010 URC Paris Nord 1

Estelle Marcault. 10/02/2010 URC Paris Nord 1 Estelle Marcault 10/02/2010 URC Paris Nord 1 Pourquoi randomiser la participation des patients? Etudes non randomisées (avant/après) Amélioration spontanée de la maladie Régression vers la moyenne Effet

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy

Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy A.A. MOUSSA D. SCHWOB Institut de cancérologie Gustave-Roussy 94805 Villejuif cedex - FRANCE Plan

Plus en détail

Data Management. Daniel BOICHUT 11 janvier 2010. Umanis Département Santé/CRO. Plan du cours. Les différentes étapes de l essai clinique

Data Management. Daniel BOICHUT 11 janvier 2010. Umanis Département Santé/CRO. Plan du cours. Les différentes étapes de l essai clinique Data Management Daniel BOICHUT 11 janvier 2010 DIU FARC TEC 2010 1 Plan du cours Les différentes étapes de l essai clinique Le Data Management dans les essais cliniques Le métier de Data Manager 2 Les

Plus en détail

Collaboration avec statisticien et data manager. Raphaël Porcher, DBIM, Hôpital Saint-Louis DU Chef de Projet en Recherche Clinique 4 novembre 2011

Collaboration avec statisticien et data manager. Raphaël Porcher, DBIM, Hôpital Saint-Louis DU Chef de Projet en Recherche Clinique 4 novembre 2011 Collaboration avec statisticien et data manager Raphaël Porcher, DBIM, Hôpital Saint-Louis DU Chef de Projet en Recherche Clinique 4 novembre 2011 Rôle du statisticien dans une étude clinique Responsable

Plus en détail

Protocole: éléments pratiques

Protocole: éléments pratiques Protocole: éléments pratiques Qui le rédige? A quoi sert le protocole? Protocole Document de référence Elaboré par l investigateur principal Pour la partie scientifique En collaboration avec le promoteur,

Plus en détail

Le CRF : optimisation du recueil de données (remplissage, queries, les différents types de CRF )

Le CRF : optimisation du recueil de données (remplissage, queries, les différents types de CRF ) DU Infirmier TEC Le CRF : optimisation du recueil de données (remplissage, queries, les différents types de CRF ) 28/11/2014 Estelle MARCAULT URC PARIS 24/11/2014 NORD_DU IRC et URC PARIS NORD 1 Conception

Plus en détail

Lecture Critique d un essai thérapeutique dans la maladie d Alzheimer. Sandrine Andrieu Jean François Dartigues

Lecture Critique d un essai thérapeutique dans la maladie d Alzheimer. Sandrine Andrieu Jean François Dartigues Lecture Critique d un essai thérapeutique dans la maladie d Alzheimer Sandrine Andrieu Jean François Dartigues Histoire du dimebon Vous arrivez le matin à la consultation mémoire. Dans la voiture, sur

Plus en détail

Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1

Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1 Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1 Définition du Monitoring Garantie que la conduite de l essai clinique, les enregistrements et les rapports sont réalisés conformément : Au protocole Aux Procédures

Plus en détail

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ARTICLE SUR LA THÉRAPEUTIQUE pour les résidents Cette fiche de travail devrait accompagner le Formulaire de soumission remis à votre superviseur. Elle s inspire

Plus en détail

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique Jean-Marie BOHER, PhD, Institut Paoli-Calmettes, Marseille Novembre 2011 Typologie

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Estelle Marcault 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Définition du Monitoring Surveillance de l avancement d un essai clinique Garantie que la conduite de l essai, les enregistrements et les rapports sont réalisés

Plus en détail

Session 1 Introduction

Session 1 Introduction (bio) Session 1 Septembre 8 2014 1/26 Sommaire (bio) 1 (bio) 2 3 4 2/26 (bio) Comme la population qui nous intéresse est habituellement trop grande pour être étudiée directement, seulement un petit nombre

Plus en détail

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION i) Contexte :... - 2 - ii) But de l outil :... - 2 - iii) Fonctionnement

Plus en détail

ECONOMIE DE LA SANTE. Critères de jugement et indicateurs. L Evaluation des Technologies Médicales: LES CRITERES DE JUGEMENT LES CRITERES DE JUGEMENT

ECONOMIE DE LA SANTE. Critères de jugement et indicateurs. L Evaluation des Technologies Médicales: LES CRITERES DE JUGEMENT LES CRITERES DE JUGEMENT UNIVERSITE RENE DESCARTES Faculté de Pharmacie MASTERE 2007-2008 ECONOMIE DE LA SANTE L Evaluation des Technologies Médicales: LES CRITERES DE JUGEMENT Professeur Robert LAUNOIS REES Réseau d Evaluation

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES

ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES la recherche biomédicale ou recherche sur la personne p4 p6 p6 p8 p 10 p 10 p 11 p 12 Quoi? Pourquoi? Comment? Étape par étape Pour préparer la recherche Lorsque

Plus en détail

RandoWeb, un outil de randomisation en ligne pour les essais cliniques. Documentation V3.2

RandoWeb, un outil de randomisation en ligne pour les essais cliniques. Documentation V3.2 RandoWeb, un outil de randomisation en ligne pour les essais cliniques Documentation V3.2 V. Morice 22 juillet 2014 Sommaire Sommaire... 3 Introduction... 5 I- Objectifs... 5 II- Les utilisateurs de RandoWeb...

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

Véronique Chauveau. Blois le 04/12/2014

Véronique Chauveau. Blois le 04/12/2014 12ème Journée e du réseau r OncoCentre Véronique Chauveau Blois le 04/12/2014 Qualité des données : du dossier source à la publication «Les BPC constituent un ensemble d exigences de qualité dans les domaines

Plus en détail

Méthodologie des essais cliniques

Méthodologie des essais cliniques Méthodologie des essais cliniques Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale Pôle S3P, Centre d Investigation Clinique (CIC 1403 INSERM), Fédération de Recherche Clinique, Université de Lille

Plus en détail

Inédit! DUNOD présente :

Inédit! DUNOD présente : Inédit! DUNOD présente : Quiz DCG Dunod : testez vos connaissances! 1. Résumé de l offre pour les établissements 2. 14 auteurs-enseignants 3. Des possibilités d auto-évaluation innovantes 4. Une grande

Plus en détail

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Référence HCL : Titre de l étude : ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Investigateur Coordonnateur : Méthode. Définition du niveau de risque

Plus en détail

Les Métiers de la Recherche Clinique

Les Métiers de la Recherche Clinique Les Métiers de la Recherche Clinique 1 Présentation réalisée par Marie Pflieger, Pharmacien Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation 18 février 2014 Qu est ce qu une recherche clinique? Une

Plus en détail

Estelle Marcault. 10/02/2012 URC Paris Nord - Formation DU 1

Estelle Marcault. 10/02/2012 URC Paris Nord - Formation DU 1 Estelle Marcault 10/02/2012 URC Paris Nord - Formation DU 1 Le rôle du TEC dans la gestion des inclusions OPTIMISER LE SCREENING DES PATIENTS En aidant l investigateur dans l identification des patients

Plus en détail

Data Management. Définition

Data Management. Définition Data Management arole olland - U Méthodologie de la echerche linique 12/02/2011 Définition Data management : gestion des données Toutes les activités pour produire des données validées destinées à l analyse

Plus en détail

Essais thérapeutiques dans le psoriasis

Essais thérapeutiques dans le psoriasis Essais thérapeutiques dans le psoriasis De quoi avons nous besoin? Alain Dupuy Université Rennes 1 CHU Service de Dermatologie Unité de Pharmaco-Epidémiologie, INSERM 0203 Rennes Liens d intérêt Essais

Plus en détail

EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN

EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN EXPÉRIENCE GRENOBLOISE DE LA PRISE EN CHARGE EN APA DES AJA JOURNÉE DU 16 JUIN 2014, PARIS SANDRA BINIEK, PROFESSEUR D ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE LEILA GOFTI-LAROCHE, PHARMD, PHD Etablissements de santé

Plus en détail

Gestion des bases de données

Gestion des bases de données Gestion des bases de données DU Chef de Projet en Recherche Clinique 23/11/2012 Fabrice GOURMELON URC/CIC Necker - Cochin 2 A. Qu est-ce qu une donnée? B. Qu est-ce qu une base de données? C. Définition

Plus en détail

Études épidémiologiques analytiques et biais

Études épidémiologiques analytiques et biais Master 1 «Conception, évaluation et gestion des essais thérapeutiques» Études épidémiologiques analytiques et biais Roxane Schaub Médecin de santé publique Octobre 2013 1 Objectifs pédagogiques Connaitre

Plus en détail

Méthodologie des essais cliniques de phase III

Méthodologie des essais cliniques de phase III Méthodologie des essais cliniques de phase III Dr Patrick Rossignol p.rossignol@chu-nancy.fr Centre d Investigation Clinique & consultation multidisciplinaire d HTA du CHU de Nancy & INSERM 961 Phases

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

CHAPITRES 5 et 6 PROBABILITÉS ET DÉNOMBREMENTS

CHAPITRES 5 et 6 PROBABILITÉS ET DÉNOMBREMENTS 1 re EFG hapitres et Probabilités et dénombrements HAPITRES et PROBABILITÉS ET DÉNOMBREMENTS Exercice 1 Dans un magasin les modes de paiement et les montants des achats sont répartis de la façon suivante

Plus en détail

Les dix points clés de la lecture critique. Michel Cucherat UMR 5558 - Lyon

Les dix points clés de la lecture critique. Michel Cucherat UMR 5558 - Lyon Les dix points clés de la lecture critique Michel Cucherat UMR 5558 - Lyon Point 1 Interpréter les résultats pour décider But de la lecture critique : Juger de la validité scientifique (fiabilité du résultat)

Plus en détail

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux Formation extra-muros E s s a i s C l i n i q u e s Programme DPC n 47341500009 C.L.E.F Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy s Moulineaux 1 Essais Cliniques Objectifs

Plus en détail

La gestion des doublons

La gestion des doublons fims.informatique@skynet.be 01.10 10.02 N 3 La gestion des doublons Dans la plupart des bases de données, les doublons sont souvent inévitables. Il est parfois complexe de les gérer car les informations

Plus en détail

Le nouveau tableau de bord de gestion

Le nouveau tableau de bord de gestion Formation Rencontre thématique CTC Conseil 2013 Le nouveau tableau de bord de gestion Contrôler Décider Communiquer CTC Conseil a été créé en 1992, à l initiative de Claude CHEZAUD, son Directeur Général,

Plus en détail

RandoWeb, un outil de randomisation en ligne pour les essais cliniques. Documentation de l utilisateur V3.2

RandoWeb, un outil de randomisation en ligne pour les essais cliniques. Documentation de l utilisateur V3.2 RandoWeb, un outil de randomisation en ligne pour les essais cliniques Documentation de l utilisateur V3.2 V. Morice 22 juillet 2014 Sommaire Sommaire... 3 Introduction... 5 I- Objectifs... 5 II- Quels

Plus en détail

Recherche clinique dans les établissements privés

Recherche clinique dans les établissements privés Documentation AFC-U N H P C Recherche clinique dans les établissements privés Sondage AFC - UNHPC, en collaboration avec la FHP-MCO Avril 2015 La recherche clinique va devenir de plus en plus complexe,

Plus en détail

Les différentes phases en recherche clinique

Les différentes phases en recherche clinique Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

Mise en place d un essai thérapeutique

Mise en place d un essai thérapeutique C Mémoire Mise en place d un essai thérapeutique Analyse et mise en place d un protocole Montpellier le 17 Mars 2010 Renaud DAVID Mathilde LAYE Sommaire Présentation du protocole Mise en place Déroulement

Plus en détail

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) -

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) - Dominique Ferrieux - Université Paul Valéry - Montpellier III Master de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( /) - Deuxième partie : Plans :

Plus en détail

Evaluation du temps ARC promoteur

Evaluation du temps ARC promoteur Evaluation du temps ARC promoteur Exemple d une RBM au CHU de Caen ASSEMBLEE DES DRCI GT 5 «Budget des projets de recherche» Mercredi 27 juin 2012 Principes d élaboration de l outil d estimation 1. Définition

Plus en détail

Analyses dans les essais thérapeutiques :

Analyses dans les essais thérapeutiques : 6ème Université d été Recherche et Evaluation en Cancérologie Analyses dans les essais thérapeutiques : analyses intermédiaires, finale et cross-over. M. Bouziani (Oran) 1 Laboratoire de biostatistique

Plus en détail

Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques. Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques

Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques. Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques 1 BPEC : Bonnes Pratiques des Essais Cliniques Bonnes Pratiques des Essais Cliniques Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques Dr. Farshid Sadeghipour Pharmacie des HUG Auditoire de Pédiatrie P

Plus en détail

Il existe 3 types d études en épidémiologie qui répondent à 3 questions différentes :

Il existe 3 types d études en épidémiologie qui répondent à 3 questions différentes : Fiche : Rappel des études en épidémiologie 1 L épidémiologie est l étude de l état de santé de la population, et des facteurs influant sur la santé des populations humaines. Il existe 3 types d études

Plus en détail

Grille d évaluation du Programme de Soutien aux Techniques Innovantes et Coûteuses ou Non (PSTIC) 2012

Grille d évaluation du Programme de Soutien aux Techniques Innovantes et Coûteuses ou Non (PSTIC) 2012 Grille d évaluation du Programme de Soutien aux Techniques Innovantes et Coûteuses ou Non (PSTIC) 2012 Pour information : l ensemble des champs est à renseigner obligatoirement. Si pour un champ donné,

Plus en détail

Rencontres AcaDM des 25-26 juin 2014 Dijon. Impact du Risk Based Monitoring sur le Data Management. Nicolas Gane ARCAGY-GINECO 25/06/2014

Rencontres AcaDM des 25-26 juin 2014 Dijon. Impact du Risk Based Monitoring sur le Data Management. Nicolas Gane ARCAGY-GINECO 25/06/2014 Rencontres AcaDM des 25-26 juin 2014 Dijon Impact du Risk Based Monitoring Nicolas Gane ARCAGY-GINECO 25/06/2014 De quoi parle-t-on? Monitoring (GCP 5.18.1) : Protection des droits du patient Fiabilité

Plus en détail

INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE

INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE INTRODUCTION A LA RECHERCHE QUANTITATIVE Deuxième partie : de la base de données aux résultats Juin 2010 Julien Gelly, Caroline Huas, Josselin Le Bel Plan 2 1. Introduction 2. Saisie des données : Epi

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI

Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI Création de l URC Juillet 2008 Volonté commune Direction - CME Accord Cadre CHITS CHU Nice (procédures formation statistiques - vigilance ) 1 responsable/chef de

Plus en détail

Pharmacovigilance. Cours DIU Chef de Projet 13/04/12 Dr Raphaël Serreau Pharmacologue - Paris

Pharmacovigilance. Cours DIU Chef de Projet 13/04/12 Dr Raphaël Serreau Pharmacologue - Paris Pharmacovigilance Cours DIU Chef de Projet 13/04/12 Dr Raphaël Serreau Pharmacologue - Paris VIGILANCE DES ESSAIS CLINIQUES : LES DEFINITIONS ET LES NOUVEAUX ACRONYMES 2 DÉFINITIONS (1) Événement indésirable

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances Chapitre 18 Les probabilités OBJECTIFS DU CHAPITRE Calculer la probabilité d événements Tester ses connaissances 1. Expériences aléatoires Voici trois expériences : - Expérience (1) : on lance une pièce

Plus en détail

GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT

GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT Direction de la Politique Médicale (DPM) Formulaire Département de la Recherche clinique et du Développement (DRCD) GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT Méthode. Définition du niveau de risque de la recherche

Plus en détail

Ce document doit servir de canevas aux dossiers soumis à l AFRETH.

Ce document doit servir de canevas aux dossiers soumis à l AFRETH. PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2008 ANNEXE 5 - Dossier type de soumission de projet GUIDE POUR LA REDACTION D UN PROTOCOLE TYPE DE RECHERCHE CLINIQUE Ce guide liste des rubriques

Plus en détail

Etude Paair 2. JNI Bordeaux 2006

Etude Paair 2. JNI Bordeaux 2006 Etude Paair 2 Premiers résutats r quantitatifs JNI Bordeaux 2006 Claude ATTALI, Vincent RENARD Département de Médecine M GénéraleG Faculté de Créteil Paris XII Etude Paair 2: prescription ambulatoire des

Plus en détail

12. Extraction des données

12. Extraction des données 12. Extraction des données L extraction des données a un double but : 1. la description des caractéristiques des essais : méthodologie, traitements et populations, 2. l obtention des données nécessaires

Plus en détail

Pratiques préventives des médecins généralistes franciliens. Approche quantitative

Pratiques préventives des médecins généralistes franciliens. Approche quantitative Pratiques préventives des médecins généralistes franciliens Approche quantitative Nos pratiques sont-elles de nature à réduire les inégalités sociales de santé éventuellement présentes dans nos patientèles?

Plus en détail

INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT

INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé. II. SOURCE Recommandations de pratique clinique de 1997 sur les «Indications de l adénoïdectomie

Plus en détail

Inédit! DUNOD présente :

Inédit! DUNOD présente : Inédit! DUNOD présente : Quiz e-learning Dunod du DCG : testez vos connaissances! Accès individuel (mode Apprenant) Contact pour toute info : Astrid de Roquemaurel Responsable e-learning Dunod, aderoquemaurel@dunod.com

Plus en détail

L enjeu de l évaluation

L enjeu de l évaluation Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine L enjeu de l évaluation Augmentation du coût de la santé Recentrer les dépenses sur les traitements efficaces Dé remboursement des

Plus en détail

Méthodes Statistiques Appliquées à la Qualité et à la Gestion des Risques - Le Contrôle Statistique

Méthodes Statistiques Appliquées à la Qualité et à la Gestion des Risques - Le Contrôle Statistique Méthodes Statistiques Appliquées à la Qualité et à la Gestion des Risques - Le Contrôle Statistique Jean Gaudart Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale jean.gaudart@univmed.fr

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

Inédit! DUNOD présente :

Inédit! DUNOD présente : Inédit! DUNOD présente : Sommaire I - Quiz DCG - testez vos connaissances : pédagogie et fonctionnalités II Licences établissements quiz DCG : toute l info! Contact pour toute info : Astrid de Roquemaurel

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

Comprendre la recherche clinique. Laurence Salomon GIRCI Ile-de-France

Comprendre la recherche clinique. Laurence Salomon GIRCI Ile-de-France Comprendre la recherche clinique Laurence Salomon GIRCI Ile-de-France Groupement Interrégional de la Recherche Clinique et de l Innovation Ile de France Création en 2012 de 7 GIRCI (Rhône-Alpes Auvergne,

Plus en détail

Méthode de mise en place et qualité des données

Méthode de mise en place et qualité des données Méthode de mise en place et qualité des données Dr Emilie LESAINE Médecin coordonnateur des registres cardio-neuro-vasculaires 1 ère journée des registres cardio-neuro-vasculaires 05 avril 2013 Equipe

Plus en détail

Etude KBP-2000-CPHG (N=5667)

Etude KBP-2000-CPHG (N=5667) Tableau 1 : Description de la population Etude KBP-2000-CPHG (N=5667) Effectifs Moyenne±écart-type Valeurs [Mini-Maxi] Patient Age en années 5664 64,3±11.5 [27-96] Age en 4 classes 50 ans 783 13,8 51-60

Plus en détail

PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante. l Exposition

PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante. l Exposition PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante Réduisant l Exposition PHARE : rationnel Quatre grands essais ont montré que 1 an d Herceptin réduit le risque de rechute ou de décès par deux HERA : HR = 0.54 NSABP

Plus en détail

PARTICIPER A UNE ETUDE CLINIQUE?

PARTICIPER A UNE ETUDE CLINIQUE? PARTICIPER A UNE ETUDE CLINIQUE? Quelle est la durée moyenne de développement d un médicament? 5 à 10 ans 10 à 15 ans 15 à 20 ans 20 à 25 ans Quelle est la durée moyenne de développement d un médicament?

Plus en détail

Serveur virtuel infogéré

Serveur virtuel infogéré Serveur virtuel infogéré Fiche produit 12 novembre 2010 Résumé Afin de garantir la disponibilité du serveur du client, nous proposons la mise à disposition d un serveur virtuel avec une infogérance complète

Plus en détail

MedManager. AutoInventory. Aperçu permanent des stocks pour les homes et les hôpitaux

MedManager. AutoInventory. Aperçu permanent des stocks pour les homes et les hôpitaux MedManager AutoInventory Aperçu permanent des stocks pour les homes et les hôpitaux Wiegand Medication Safety au service de la santé publique Son vaste savoir-faire et son expérience de longue date font

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

28. Méta-analyse sur données individuelles

28. Méta-analyse sur données individuelles 28. Méta-analyse sur données individuelles La méta-analyse sur données individuelles regroupe les fichiers de données des essais. La méta-analyse est donc réalisée directement à partir des informations

Plus en détail

Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie

Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie Juin 2014 -Jean Claude Barbare -Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation (DRCI) Les Plans cancer Objectifs d inclusion dans

Plus en détail

Communications de la Fondation Suisse de Cardiologie. Therese Junker Directrice de la Fondation Suisse de Cardiologie

Communications de la Fondation Suisse de Cardiologie. Therese Junker Directrice de la Fondation Suisse de Cardiologie 2011 Communications de la Fondation Suisse de Cardiologie Therese Junker Directrice de la Fondation Suisse de Cardiologie Au sommaire Groupes de maintenance Où en sont les groupes de maintenance en Suisse

Plus en détail

communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Les fournisseurs de soins ont été randomisés en 2 groupes :

communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Les fournisseurs de soins ont été randomisés en 2 groupes : Inciter les professionnels de santé de première ligne à augmenter les références Fiche No 25 But de l intervention communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Ackermann RT, Deyo

Plus en détail

Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. Federaal agentschap voor geneesmiddelen en gezondheidsproducten

Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. Federaal agentschap voor geneesmiddelen en gezondheidsproducten Agence fédérale des médicaments et des produits de santé Federaal agentschap voor geneesmiddelen en gezondheidsproducten Symposium sur la sécurité de l information - Site web interactif comités d éthique

Plus en détail

BOOM FM CONCOURS «Gagnez 15 ans de formation gratuite!» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION

BOOM FM CONCOURS «Gagnez 15 ans de formation gratuite!» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION BOOM FM CONCOURS «Gagnez 15 ans de formation gratuite!» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 1. Le concours «Gagnez 15 ans de formation gratuite!» (ci-après le «concours») est organisé par Astral Media Radio inc.

Plus en détail

Formation «Stratégie de valorisation d un projet de R&D Biowin» 11 février 2010

Formation «Stratégie de valorisation d un projet de R&D Biowin» 11 février 2010 Formation «Stratégie de valorisation d un projet de R&D Biowin» 11 février 2010 1 Table des matières Introduction Partie 1 - Importance de définir une stratégie de valorisation Partie 2 - Stratégie de

Plus en détail

Le cahier des charges du site WEB

Le cahier des charges du site WEB Le cahier des charges du site WEB Socle indispensable d une relation sereine avec votre agence web. Ana Suso: CCI de Bayonne Pays Basque a.suso@bayonne.cci.fr Les différents types de sites Internet Le

Plus en détail

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration Construire son plan marketing Bâtir son plan marketing en connaissant : - Les étapes clés de son élaboration - Les outils d aide à sa construction - Vous serez capable de définir la strategie 1- Présentation

Plus en détail

VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet II de l Examen National des

Plus en détail

RESUME DU PROTOCOLE. Etude SENOTHERMES

RESUME DU PROTOCOLE. Etude SENOTHERMES RESUME DU PROTOCOLE Recherche biomédicale «Hors produit de santé» Etude SENOTHERMES VERSION 1.0 du 21/08/2013 Titre Acronyme de l étude N d enregistrement ANSM Promoteur Investigateur coordonnateur Comité

Plus en détail

Unité d Investigation Clinique

Unité d Investigation Clinique secutrial Saisie et Validation des données Manuel d instructions (en développement) Version 0.81 Janvier 2014 Par Khaled Mostaguir CRC HUG Table des matières 1. Introduction... 2 2. Adresses Web (URLs)

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

La rédaction de mon programme éducatif. Ma pratique mise sur papier

La rédaction de mon programme éducatif. Ma pratique mise sur papier La rédaction de mon programme éducatif Ma pratique mise sur papier La rédaction de notre programme éducatif, une exigence du ministère L article 60 alinéas 9 du Règlement des services de garde éducatifs

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

Modules de formation

Modules de formation Modules de formation Nos modules de formation sont conçus de façon à être interactifs et ludiques (nombreuses mises en situations, jeux de rôles, exemples tirés du vécu des étudiants et de l expérience

Plus en détail

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant?

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Au-delà de la gestion des fichiers CAO Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Introduction Introduction Si vous gérez vos fichiers CAO à l aide d une

Plus en détail

Les techniques de dépistage de la fraude. Marianne Paesmans Lieveke Ameye 1

Les techniques de dépistage de la fraude. Marianne Paesmans Lieveke Ameye 1 Les techniques de dépistage de la fraude Marianne Paesmans Lieveke Ameye 1 Erreurs versus fraude Contrôle qualité des données et validation d une base de données avant analyse sont des étapes standard

Plus en détail

Modélisation de systèmes par automates finis

Modélisation de systèmes par automates finis LIP6 - UPMC Année 2010 2011 Master SAR - MSR Aide mémoire Modélisation de systèmes par automates finis Table des matières 1 Introduction : modélisation par automates finis 1 2 Systèmes de transitions et

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE 12 questions pour interpréter les évaluations économiques Comment utiliser cet outil d évaluation Lorsqu on évalue une étude économique,

Plus en détail

Weenaõ Consulting présente la solution AuraPortal BPMS *

Weenaõ Consulting présente la solution AuraPortal BPMS * Weenaõ Consulting présente la solution AuraPortal BPMS * Une solution informatique de gestion d entreprise, nouvelle génération, innovante, évolutive et flexible. Vous définissez les objectifs de votre

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

Probabilités (méthodes et objectifs)

Probabilités (méthodes et objectifs) Probabilités (méthodes et objectifs) G. Petitjean Lycée de Toucy 10 juin 2007 G. Petitjean (Lycée de Toucy) Probabilités (méthodes et objectifs) 10 juin 2007 1 / 19 1 Déterminer la loi de probabilité d

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

SOMMAIRE : 1. DE QUOI S AGITS 2. FONCTIONNEMENT 3. SEGMENT / SOLUTIONS 4. AVANTAGES 5. NOTRE LOCALISATION

SOMMAIRE : 1. DE QUOI S AGITS 2. FONCTIONNEMENT 3. SEGMENT / SOLUTIONS 4. AVANTAGES 5. NOTRE LOCALISATION 1 SOMMAIRE : 1. DE QUOI S AGITS AGIT-ILIL? 2. FONCTIONNEMENT 3. SEGMENT / SOLUTIONS 4. AVANTAGES 5. NOTRE LOCALISATION 2 1. DE QUOI S AGITS AGIT-ILIL? 3 LE COLLECTSCONTACT : Système innovateur de contact;

Plus en détail