Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)"

Transcription

1 Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) *

2 Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

3 Modes de transmission Rapport vaginal Rapport anal Rapport oro génital Préliminaires,Caresses pour certains pathogènes matériel

4 Caractéristiques Souvent asymptomatiques Peuvent entraîner des complications a +/- long terme (stérilité,grossesse extra utérine, cirrhose ) Transmission materno fœtale pour certaines

5 Gonocoque Apparition des signes: 2 à 7 jours après la contamination Signes possibles: femme 50 % pas de signes chez la «chaude pisse» chez les hommes brûlures et/ou écoulement jaune par la verge, le vagin ou l'anus, fièvre, douleur du bas-ventre

6 Complications possibles sans traitement stérilité chez la femme, atteinte du nouveau-né Diagnostic Prélèvement :anus gorge vaginal urine Traitement : antibiotique dose unique

7 Chlamydia Chlamydia trachomatis serotype non L Lymphogranulomatose venerienne (LGV)

8 Chlamydia (forme non L) +++ Apparition des signes 2 à 3 semaines après la contamination Signes possibles Peu ou pas de symptomes: femme70 %, homme 50 % brûlures, écoulement par la verge,l'anus ou le vagin, fièvre, douleur au bas-ventre, angine Complications salpingite stérilité...

9 Diagnostic prélèvement : anus gorge vaginal urine Traitement : antibiotique dose unique sauf forme anale 1 semaine

10 Chlamydia serotype L (lymphogranulomatose vénérienne) Apparition des signes: 2 à 3 semaines après la contamination Signes possibles: ulcération,ganglions inflammatoires et ou rectite écoulements pus et sang diagnostic Clinique:rectoscopie : rectite ulcérée Biologique: prélèvement Si positif demande de sérotype TTT: Antibiotique 3 semaines

11 HPV Human papilloma virus Signes possibles externes:petites verrues sur les organes génitaux externes (vulve, verge,pubis...) IST la plus fréquente Internes: col++, canal anal, amygdale Risque de cancer (certains serotypes sont pro oncogènes ) diagnostic Formes externes: examen cliniques Formes internes: examen clinique, frottis: col anuscopie : canal anal

12 Traitement Formes externes: Azote liquide Crème Laser si floride Formes internes Laser, chirurgie Prevention : VACCIN : gardasil (HPV ) J0,M2,M6 cervarix ( 16 et 18) J0,M1, M6 JF de 11 à 14 ans ou rattrapage de 15 à 19 ans diminue le risque de cancer du col de l utérus++++ Continuer les frottis de dépistage

13 syphilis Apparition des signes environ 1 mois Transmission sexuelle, orogenitale (fellation) +++ Signes possibles Phase 1aire: le chancre (ulcération) dure environ 3 sem Phase secondaire 1ere floraison : roséole,petites lésions planes rosées 2ème floraison:lésions en relief +/- cuivrées. Touche paumes des mains et plantes de pieds Autres localisations: langue, perte cheveux cils sourcils, troubles orl neurologiques... Phase tertiaire: ans plus tard : atteinte osseuse cardiaque neurologique

14 diagnostic sérologie++++ test sanguin TPHA (10 ème j du chancre) VDRL(15 ème j du chancre, marqueur d évolutivité) Ponction lombaire: Formes neurologiques, ophtalmologiques Traitement: Antibiotique durée de traitement fonction de l ancienneté de l infection antibiotique 1 injection /sem pdt 1 a 3 semaines Formes neurologiques hospitalisation 14 j de traitement

15 Hépatite A Transmission : transmission alimentaire, péril fécal Épidémie chez HSH à paris en 2000 (BEH 44/2001) Transmission oro anale (10 j à 6 semaines) Signes possibles: Hépatite aigue, pas de portage chronique, peut être sévère Diagnostic : sanguin sérologique + bilan hépatique Vaccination: les personnes exposées à des risques particuliers, patients infectés chroniques par le virus de l hépatite B ou porteurs d une maladie chronique du foie, homosexuels masculins.

16 Transmission Hépatite B Apparition des signes: 4 à 28 sem Signes possibles : hépatite aigue: asymptomatique 90 % si symptomatique rash arthralgie ictère hépatite chronique hépatite chronique 10 à 20 %, peut évoluer en cirrhoses voir cancer du foie Diagnostic: sanguin(sérologie) Traitement: préventif vaccin ++, curatif antiviraux (ne guérit pas toujours)

17 Hépatite C Transmission Apparition des signes 15 à 90 j Signes possibles Hépatite aigue peu de symptômes Hépatite chronique dans 65 à 85 % des cas Diagnostic ; sanguin sérologique Traitement PAS DE VACCIN!! Traitement antiviral selon critères

18 VIH Séropositif: porteur du virus sida = maladie < 200 CD4 11 % 30 % CD4: défenes de l organisme charge virale : quantité de vius / ml de sang

19 conclusion Dépister : oui

20 Dépister qui? > 1 partenaire?l annéedans Patient 80 ans dément? Nouvelle relation? Agression sexuelle? d unefin relation? Femmes < 25 ans? Hommes < 30 ans? Partenaire multipartenaires? Femme 65 ans pneumopathie?

21 Dépister qui? Ou quoi? Chlamydia: F < 25 ans H < 30 ans ou risques Gonocoque : pas de recommandations mais propositions Syphilis : HSH, VIH, partenaires multiples VIH: plan national 2010 /2014 population 15 à 70 ans difficile. Cibler la population, si >1 partenaire les 12 derniers mois? HPV : frottis, examen clinique Hépatite A: HSH hépatite B: tous Hépatite C : rapports traumatiques et autres facteurs de risques

22 Pourquoi? Pas toutes symptomatiques+++ Eviter les complications dépister et traiter les partenaires Traiter = éviter des contaminations et complications On peut avoir plusieurs IST associées, ne pas dépister qu un germe Revoir la vaccination VHB Vaccination VHA chez les HSH

23 Merci de votre attention

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital

IST. Infections Sexuellement Transmissibles. Qu est-ce qu une IST? Les IST les plus courantes. L herpès génital IST Infections Sexuellement Transmissibles Qu est-ce qu une IST? Un grand nombre d infections se transmet par voie sexuelle. Elles sont appelées Infections Sexuellement Transmissibles, plus connues sous

Plus en détail

Santé sexuelle. Aimer et se protéger

Santé sexuelle. Aimer et se protéger Santé sexuelle Aimer et se protéger Une sexualité : du plaisir, de l amour en toute confiance Le début de la vie sexuelle est riche en émotions, en plaisir mais aussi souvent en questions, en incertitudes.

Plus en détail

L essentiel. Complément québécois

L essentiel. Complément québécois L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel L essentiel

Plus en détail

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST)

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) MST est le terme utilisé pour décrire toute maladie, toute infection transmise par un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée, et qui

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant l orchi-épididymite : A - C est une affection souvent sexuellement transmissible chez

Plus en détail

COMITE DE COORDINATION DE LA LUTTE COREVIH MARTINIQUE CONTRE L INFECTION PAR LE VIH. Réalisation : Corevih de Martinique.

COMITE DE COORDINATION DE LA LUTTE COREVIH MARTINIQUE CONTRE L INFECTION PAR LE VIH. Réalisation : Corevih de Martinique. Réalisation : Corevih de JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA EDITION 2014 QU EST CE QUE LA JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA OU JMS? Le concept d une Journée mondiale de lutte contre le sida

Plus en détail

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST GUIDE PRATIQUE N 3 HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès Herpès génital et au Quand on parle d Infections Sexuellement Transmissibles, on pense immédiatement au Sida.

Plus en détail

Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux

Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux Introduction Chlamydia trachomatis (Ct) : IST la + fréquente dans les pays développés Portage asymptomatique

Plus en détail

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais X8@ www.gay health network.ie Sexe plus sûr, dépistage du VIH, syphilis, renseignements sur les maladies sexuellement transmissibles et sur la prophylaxie post-exposition en français pour des hommes qui

Plus en détail

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre)

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre) Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A57 A61 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item

Plus en détail

C EST QUOI? SIDA, IST, HÉPATITES. www.stopsida.asso.fr ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE SIDA. Livret pratique à l usage des jeunes et des lycéens

C EST QUOI? SIDA, IST, HÉPATITES. www.stopsida.asso.fr ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE SIDA. Livret pratique à l usage des jeunes et des lycéens Réalisation : Altavia Lille. ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE SIDA www.stopsida.asso.fr 03 20 69 46 31 135, rue Président Coty-59208 Tourcoing cedex Édité, entre autres avec le concours du Conseil Général

Plus en détail

«Quand les Infections Sexuellement Transmissible s viennent gâcher le plaisir»

«Quand les Infections Sexuellement Transmissible s viennent gâcher le plaisir» «Quand les Infections Sexuellement Transmissible s viennent gâcher le plaisir» AIUS SEXOGYN 25/09/2015 Marseille Dr Florence Brunel Avec l aimable contribution du Dr Infections sexuellement transmissibles

Plus en détail

Infections sexuellement

Infections sexuellement CHAPITRE 21 transmissibles, y compris le VIH Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les personnes avec des infections sexuellement transmissibles (IST) y compris le VIH, peuvent utiliser efficacement

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

gratuite de vaccination Programmes en 4 e année du primaire Contre l hépatite B pour les garçons et les filles

gratuite de vaccination Programmes en 4 e année du primaire Contre l hépatite B pour les garçons et les filles «Programmes de vaccination gratuite en 4 e année du primaire» Contre l hépatite B pour les garçons et les filles (incluant une protection contre l hépatite A ) Contre le virus du papillome humain (VPH)

Plus en détail

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 :

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : 8 e ANNÉE - ÉTUDE DES ITS ET DU VIH - COURS 1 ÉTUDE DES ITS ET DU VIH Cours 1 NIVEAU 8 RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : Décrivez les symptômes, les effets, les traitements et les moyens de prévention

Plus en détail

WWW.PREVENTIONIST.ORG

WWW.PREVENTIONIST.ORG Les IST (infections sexuellement transmissibles) Parlez-en protégez-vous Dépistez-vous et soignez-vous WWW.PREVENTIONIST.ORG Qu'est-ce que c'est? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles.

Plus en détail

Formation en communication et prise en charge des IST/VIH/SIDA

Formation en communication et prise en charge des IST/VIH/SIDA BURKINA FASO ------------ COMITE DE LUTTE CONTRE LE SIDA ------------ LBC-NVK/UNI Formation en communication et prise en charge des IST/VIH/SIDA Organisateurs (FESBACI) : Formateur : - Cde KABRE Jean-Baptiste

Plus en détail

Les femmes **** **** Historique

Les femmes **** **** Historique Les femmes **** Historique Et les femmes? Statistiques Symptômes spécifiques aux femmes atteintes du VIH Biologie et liquides organiques Inégalité Connaissez les faits **** Historique Au début des années

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C

La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C Vivre avec une hépatite chronique C Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN MARS 2011 313-52711-B État des données : mars 2011 Ce guide calendrier vaccinal comporte le carnet de vaccination. SOMMAIRE LA

Plus en détail

Le petit livre rose pour vivre sa sexualité en se protégeant des MST*

Le petit livre rose pour vivre sa sexualité en se protégeant des MST* Le petit livre rose pour vivre sa sexualité en se protégeant des MST* *Les Maladies Sexuellement Transmissibles : Le Sida et les Autres Sommaire Page Les MST, c est quoi?....................... 02-03 Modes

Plus en détail

Maladies transmises sexuellement (MTS)

Maladies transmises sexuellement (MTS) Maladies transmises sexuellement (MTS) La sexualité est une dimension normale et saine de la vie De nos jours, de nombreuses infections se transmettent par les relations sexuelles. On les appelle infections

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

HépatiteC n 7. Hépatite chronique B : onseil. quelques notions pour mieux connaître ma maladie

HépatiteC n 7. Hépatite chronique B : onseil. quelques notions pour mieux connaître ma maladie HépatiteC n 7 onseil Ma maladie Mon traitement Ma vie sociale Hépatite chronique B : quelques notions pour mieux connaître ma maladie Sommaire Après plusieurs prises de sang, mon médecin me confirme que

Plus en détail

Ce que nous devons tous savoir au sujet des infections transmissibles sexuellement

Ce que nous devons tous savoir au sujet des infections transmissibles sexuellement B.C. Centre for Disease Control Clinical Prevention Services STI Control 655 West 12 th Avenue Vancouver BC V5Z 4R4 Tél. : 604-707-5600 Téléc. : 604-707-5604 Courriel : stdinfo@bccdc.ca www.bccdc.ca Ce

Plus en détail

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 Epidémiologie Prévalence +++ chez la femme : au début de la vie sexuelle

Plus en détail

Prophylaxie de l infection VIH post exposition non professionnelle

Prophylaxie de l infection VIH post exposition non professionnelle Prophylaxie de l infection VIH post exposition non professionnelle et traitement des IST Dr Anne VINCENT Centre de Référence Cliniques Universitaires St Luc 20 octobre 2012 PEP (Post exposition prophylaxie)

Plus en détail

analyses et surveillance

analyses et surveillance PORTRAIT DES INFECTIONS TRANSMISSIBLES SEXUELLEMENT ET PAR LE SANG (ITSS), DE L HÉPATITE C, DE L INFECTION PAR LE VIH ET DU SIDA AU QUÉBEC S A N T É P U B L I Q U E analyses et C O L L E C T I O N surveillance

Plus en détail

La vaccination chez l enfant

La vaccination chez l enfant Conseil santé La vaccination chez l enfant www.omnimut.be La vaccination chez l enfant La vaccination chez l enfant Nous ne les voyons pas, mais ils sont bien là! De nombreux virus et bactéries peuvent

Plus en détail

Comprendre les infections transmissibles sexuellement

Comprendre les infections transmissibles sexuellement Comprendre les infections transmissibles sexuellement Deuxième édition Administré par Table des matières Introduction.... page 1 Anatomie.... page 2 Bactérienne Chlamydiose.... page 3 Gonorrhée.... page

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

+ Questions et réponses

+ Questions et réponses HÉPATITE B L hépatite B c est quoi? L hépatite B est un type de maladie du foie causée par le virus de l hépatite B, une des formes les plus courantes de l hépatite virale (les autres sont le virus de

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH

ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH ÊTES-VOUS SÛRS DE TOUT SAVOIR sur le VIH et le SIDA? ÉDITION 2014 FRANÇAIS SOMMAIRE SAVOIR PAGE 5 Qu est-ce que LE VIH? PAGE 6 Qu est-ce que LE SIDA? PAGE 7 Comment peut se transmettre le VIH? PAGE 8 Lors

Plus en détail

ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL. Dr David Bruley Service de Maladies Infectieuses CHU Grenoble

ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL. Dr David Bruley Service de Maladies Infectieuses CHU Grenoble ACCIDENTS D EXPOSITION AU RISQUE VIRAL Dr David Bruley Service de Maladies Infectieuses CHU Grenoble Définition d un AES Sang ou liquide biologique potentiellement contaminant Sécrétions vaginales / sperme

Plus en détail

Infection à VIH et Sida à La Réunion

Infection à VIH et Sida à La Réunion Tableau de bord Tableau de bord Infection à VIH et Sida à La Réunion CIRE océan Indien Novembre 2011 Contexte Contexte national Le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité en 2009 est estimé

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

Plan national VIH/SIDA IST 2010 2014. de lutte contre le. et les

Plan national VIH/SIDA IST 2010 2014. de lutte contre le. et les Plan national de lutte contre le VIH/SIDA et les IST 2010 2014 Plan national de lutte contre le VIH/SIDA et les IST 2010-2014 Sommaire Enjeux, principes et objectif 7 Élaboration du plan VIH/IST 2010-2014

Plus en détail

Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique

Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique Une hépatite est une inflammation du foie causée soit par des substances toxiques (médicaments,

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès : une maladie très répandue En France, on estime qu environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès à

Plus en détail

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Bon usage Mise au point Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Actualisation Octobre 2008 MESSAGES CLÉS L évolution de la résistance du gonocoque aux quinolones

Plus en détail

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach Hépatite = inflammation du foie Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach 1 Hépatites virales chroniques 2 Histoire naturelle Hépatite aiguë Guérison Hépatite chronique

Plus en détail

Pourquoi un vaccin contre le VPH?

Pourquoi un vaccin contre le VPH? F Pourquoi un vaccin contre le VPH? Niveaux visés Secondaire 1er cycle Disciplines Langue maternelle Science et technologie Disciplines de formation Santé et bien-être Médias Sujets Santé et sécurité Objectifs

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec ANNÉE 2013 (ET PROJECTIONS 2014)

Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec ANNÉE 2013 (ET PROJECTIONS 2014) Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec ANNÉE 2013 (ET PROJECTIONS 2014) Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec

Plus en détail

Programme national. VIH et autres infections sexuellement transmissibles (PNVI)

Programme national. VIH et autres infections sexuellement transmissibles (PNVI) Programme national VIH et autres infections sexuellement transmissibles (PNVI) 2011 2017 Impressum Office fédéral de la santé publique (OFSP) Editeur : Office fédéral de la santé publique, décembre 2010

Plus en détail

Journée Mondiale du Sida. c est quoi?

Journée Mondiale du Sida. c est quoi? fiches_infos 14/11/05 12:02 Page 1 1. La, c est quoi? Quelle est l origine de la? En 1988, face à l ampleur de l épidémie et des ravages causés par le sida, la date symbolique du 1er décembre a été retenue

Plus en détail

papillome humain) VPH(virus Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement

papillome humain) VPH(virus Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement du VPH(virus papillome humain) Le virus du papillome humain: la plus répandue des infections transmissibles sexuellement Table des matières Un message du D r André B. Lalonde, vice-président administratif

Plus en détail

Infections sexuellement transmissibles

Infections sexuellement transmissibles Infections sexuellement transmissibles InVS Anne GALLAY VIH Trithérapies 1980 1990 2000 2003 Gonococcies Syphilis LGV Chlamydioses 38 ans Sortie en boîte de nuit il ya 48 H Relations HSH Uretrite aigüe

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Physiopathologie... 3 3. Urétrite aiguë... 3 3.1.

Plus en détail

Les maladies sexuellement transmissibles ou MST devenues les Infections sexuellement transmissibles ou IST 1

Les maladies sexuellement transmissibles ou MST devenues les Infections sexuellement transmissibles ou IST 1 Octobre 2004 et février 2005. Stage svt0907 (dispositif 9 module 7) référence 234 «Education à la santé» Les maladies sexuellement transmissibles ou MST devenues les Infections sexuellement transmissibles

Plus en détail

Mieux vaut s en passer que se les passer...

Mieux vaut s en passer que se les passer... Mieux vaut s en passer que se les passer... Cette brochure s adresse à vous, jeunes et moins jeunes, quelles que soient vos pratiques sexuelles. Elle aborde les Infections Sexuellement Transmissibles (IST)

Plus en détail

Fiches de prescriptions biologiques (1)

Fiches de prescriptions biologiques (1) Fiches de prescriptions biologiques (1) Devant une urétrite chez l homme : 2) Urines : PCR Chlamydia trachomatis sur le 1er jet. 3) Faire pratiquer ce jour au laboratoire* : Prélèvement urétral : examen

Plus en détail

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Vaccins et grossesse Vaccins et immunité Dr Odile Launay Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Atelier Vaccins, GERES, 18 mai 2011 COCHIN SAINT-VINCENT DE PAUL

Plus en détail

Guide fournisseur "CML" sur les conditions de transports des échantillons.

Guide fournisseur CML sur les conditions de transports des échantillons. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit comment sont effectués les prélèvements bactériologiques au sein du laboratoire. Il s applique à l ensemble des prélèvements bactériologiques

Plus en détail

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né MODULE 1 : SPECIFICITES DE LA MICROBIOLOGIE ET DE LA PHYSIOPATHOLOGIE APPLIQUEES A LA GYNECOLOGIE, L OBSTETRIQUE

Plus en détail

Fabrice Bonnet et le groupe d experts - Septembre 2013

Fabrice Bonnet et le groupe d experts - Septembre 2013 - Septembre 2013 Dispositif d annonce de la séropositivité En milieu extra-hospitalier par le médecin généraliste ou spécialiste Information sur l infection par le VIH, les IST et le test de dépistage

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

Adénopathies conduite à tenir. IFMT M. Strobel mai 03 1

Adénopathies conduite à tenir. IFMT M. Strobel mai 03 1 Adénopathies conduite à tenir IFMT M. Strobel mai 03 1 Adénopathie: définition, généralités (angl. lymphadenopathy) Hypertrophie d un ganglion ou d un groupe de ganglion Résultant de processus inflammatoire

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

STDs (Sexually Transmitted Diseases)

STDs (Sexually Transmitted Diseases) STDs (Sexually Transmitted Diseases) STDs are also called venereal diseases. They are caused by germs that live on the skin or in body fluids such as semen, vaginal fluid or blood. The germs are passed

Plus en détail

Prévenir les complications de la grossesse

Prévenir les complications de la grossesse Prévenir les complications de la grossesse S'y préparer De quoi s agit-il? Si on est en bonne santé L idéal est de consulter avant même l arrêt d une contraception, car à ce stade, il est encore temps

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C Synthèse avis des groupes de travail et de lecture Et recommandation de la HAS mars 2011 sur La synthèse

Plus en détail

Qu est-ce que l hépatite B?

Qu est-ce que l hépatite B? BROCHURE VIOLETTE m adapter aux différentes situations médicales être hépatant9 Qu est-ce que l hépatite B? notions pour mieux comprendre Nous voulons informer sur l hépatite, lutter pour une meilleure

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM)

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) Professeur Emmanuel Andrès, Service de Médecine Interne, Diabète et Maladies Métaboliques, Clinique Médicale B, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape)

VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape) VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape) Description: Ce jeu propose aux joueurs d évaluer les risques de contamination du VIH lors d un rapport sexuel en fonction des pratiques

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Semaine européenne de la vaccination du 2 au 6 mai 2011. Agence Régionale de Santé du Nord Pas-de-Calais Lille, le 02 mai 2011

DOSSIER DE PRESSE. Semaine européenne de la vaccination du 2 au 6 mai 2011. Agence Régionale de Santé du Nord Pas-de-Calais Lille, le 02 mai 2011 DOSSIER DE PRESSE Semaine européenne de la vaccination du 2 au 6 mai 2011 Agence Régionale de Santé du Nord Pas-de-Calais Lille, le 02 mai 2011 Contact presse Béatrice Degrugillers - 03.62.72.86.10 - Beatrice.DEGRUGILLERS@ars.sante.fr

Plus en détail

l hépatite b Une maladie qui peut être grave.

l hépatite b Une maladie qui peut être grave. l hépatite b Une maladie qui peut être grave. Sommaire Qu est-ce que l hépatite B? L hépatite B est-elle fréquente? Comment attrape-t-on l hépatite B? Comment savoir si l on est atteint d une hépatite

Plus en détail

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L herpès est une infection systémique qui se manifeste surtout par des lésions muco-cutanées causées par le virus herpès simplex des types 1 et 2. Ne sera abordé

Plus en détail

Dépistage de l infection par le VIH en France

Dépistage de l infection par le VIH en France RECOMMANDATIONS EN SANTÉ PUBLIQUE Dépistage de l infection par le VIH en France Stratégies et dispositif de dépistage SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS Octobre 2009 Document non soumis à relecture typographique

Plus en détail

Santé et privation de liberté. Informations pour personnes en détention

Santé et privation de liberté. Informations pour personnes en détention Santé et privation de liberté Informations pour personnes en détention Contenu Cette publication est disponible dans les langues suivantes : albanais allemand anglais arabe espagnol français italien portugais

Plus en détail

Les pratiques sexuelles et leur niveau de risque

Les pratiques sexuelles et leur niveau de risque Les pratiques sexuelles et leur niveau de risque SEXE ANAL Ton anus et ton rectum sont l'une des parties de ton corps les plus fragiles, tu dois en prendre soin. Que tu y introduises un doigt, un pénis,

Plus en détail

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013 Hépatite B Le virus Structure et caractéristiques o o o Famille des Hepadnaviridae Genre orthohepadnavirus Enveloppé, capside icosaédrique, 42 nm 1 Le virus Structure et caractéristiques En microscopie

Plus en détail

La reproduction humaine

La reproduction humaine La reproduction humaine Les appareils reproducteurs mâle et femelle Activité 1 1. L appareil génital mâle Document 1 : Schéma de l appareil génital chez l homme 1. Localisez les organes de l appareil reproducteur

Plus en détail

Les grands principes de prévention. Corinne Alberti Unité d Épidémiologie Clinique Hôpital Robert Debré

Les grands principes de prévention. Corinne Alberti Unité d Épidémiologie Clinique Hôpital Robert Debré Les grands principes de prévention Corinne Alberti Unité d Épidémiologie Clinique Hôpital Robert Debré Introduction La plupart des médecins sont attirés par la médecine car ils essaient de guérir les malades

Plus en détail

Les infections et les cancers liés au VIH

Les infections et les cancers liés au VIH Les infections et les cancers liés au VIH Dans ce chapitre, nous parlons des nombreux cancers et infections qui peuvent toucher les personnes vivant avec le VIH. La plupart de ces maladies sont beaucoup

Plus en détail

Complément québécois. C o m p l é m e n t q u é b é c o i s C o m p l é m e n t q u é b é c o i s C o m p l é m e n t q u é b é c o i s

Complément québécois. C o m p l é m e n t q u é b é c o i s C o m p l é m e n t q u é b é c o i s C o m p l é m e n t q u é b é c o i s S y p h i l i s V I H C h l a m y d i a H e r p è s g é n i t a l C o n d y l o m e s G o n o r r h é e L G V S y p h i l i s V I H C h l a m y d i a Herpès génital Condylomes Gonorrhée LGV Syphilis VIH

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Evaluation économique de la vaccination contre les infections àhpv

Evaluation économique de la vaccination contre les infections àhpv Evaluation économique de la vaccination contre les infections àhpv Etat de la question B. DERVAUX Université Droit et Santé Lille 2 CHRU de Lille L évaluation économique La démarche économique Base du

Plus en détail

M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT

M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT Maladie inflammatoire, chronique, «démyélinisante» du système nerveux central. Décrite pour la première fois par Charcot en 1866. Apparition «successive

Plus en détail

Dépistage et prise en charge de l infection à Neisseria gonorrhoeae : état des lieux et propositions

Dépistage et prise en charge de l infection à Neisseria gonorrhoeae : état des lieux et propositions r RAPPORT D ORIENTATION Dépistage et prise en charge de l infection à Neisseria gonorrhoeae : état des lieux et propositions Décembre 2010 HAS / Service évaluation économique et santé publique / décembre

Plus en détail

Bien vivre sa vie sexuelle

Bien vivre sa vie sexuelle LIVRET D INFORMATION Bien vivre Bien vivre sa vie sexuelle sa vie sexuelle Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com 2 Bien vivre sa

Plus en détail

LES HEPATITES VIRALES

LES HEPATITES VIRALES LES HEPATITES VIRALES Infect virales atteignant préférentiellement le foie avec lés inflammatoires, altérat hépatocytaire (cytolsye hépatique) et élévat des transaminases. Etiolo gie Transm ission Contam

Plus en détail

IST : Que doit-on savoir aujourd hui? Dr Henri ADAMSKI, Dermatologue, CHU Pontchaillou, RENNES

IST : Que doit-on savoir aujourd hui? Dr Henri ADAMSKI, Dermatologue, CHU Pontchaillou, RENNES IST : Que doit-on savoir aujourd hui? Dr Henri ADAMSKI, Dermatologue, CHU Pontchaillou, RENNES LES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (I.S.T.) - Maladies Vénériennes Sexuellement Transmises (M.S.T.)

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

HépatiteC n 4. onseil. Pourquoi faut-il que je me soigne?

HépatiteC n 4. onseil. Pourquoi faut-il que je me soigne? HépatiteC n 4 onseil Ma maladie Mon traitement Ma vie sociale Pourquoi faut-il que je me soigne? Sommaire ( Pourquoi faut-il que je me soigne? 1 2 3 Le virus qui m a infecté : un ennemi pour mon foie L

Plus en détail

Item 168. Parasitoses digestives : giardiose, amoebose, téniasis, ascaridiose, oxyurose

Item 168. Parasitoses digestives : giardiose, amoebose, téniasis, ascaridiose, oxyurose CHAPITRE 1 Amœbose I. Épidémiologie 16 II. Physiopathologie 17 III. Clinique 19 IV. Diagnostic biologique 20 V. Examens complémentaires non biologiques 21 VI. Traitement et prévention 22 Nouveau programme

Plus en détail

Etes-vous sûr de savoir diagnostiquer une primo-infection à V.I.H.?

Etes-vous sûr de savoir diagnostiquer une primo-infection à V.I.H.? Etes-vous sûr de savoir diagnostiquer une primo-infection à V.I.H.? Retard au diagnostic de primo-infection par le VIH après consultation auprès de différentes structures de soins. Weintrob, J. Giner,

Plus en détail

Santé sexuelle: avis de tempête, sors couverte!

Santé sexuelle: avis de tempête, sors couverte! www.hup-ado.be Respecte-toi. Protège-toi. Santé sexuelle: avis de tempête, sors couverte! Prévention du cancer du col de l utérus Les MST, c est quoi? Dr. Love La vaccination contre le HPV 6 Check this

Plus en détail

RISQUE DE TRANSMISSION DU VIH : SOMMAIRE DES DONNÉES SCIENTIFIQUES

RISQUE DE TRANSMISSION DU VIH : SOMMAIRE DES DONNÉES SCIENTIFIQUES PRÉVENTION ET CONTRÔLE DES MALADIES INFECTIEUSES RISQUE DE TRANSMISSION DU VIH : SOMMAIRE DES DONNÉES SCIENTIFIQUES PROTÉGER LES CANADIENS CONTRE LES MALADIES PROMOUVOIR ET PROTÉGER LA SANTÉ DES CANADIENS

Plus en détail