Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé"

Transcription

1 Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé Réseau ANC Bassin Rhin Meuse 31 janvier /02/2013 1

2 SOMMAIRE Introduction Le protocole de l étude Le recensement Le protocole du suivi Le choix des unités suivies Les 1 ers résultats Conclusion

3 Introduction Nouvelle réglementation (arrêté du 7 sept 2009) : autorisation de nouvelles filières de traitement. Peu de recul sur ces filières, notamment sur la qualité des rejets in situ et leur pérennité. But de l étude : recenser dans un premier temps les filières installées et ensuite améliorer la connaissance de leur fonctionnement en conditions réelles. Rencontre de cinq départements pour réaliser un travail commun et uniforme sur cette thématique : Calvados Orne Finistère Côtes d Armor Mayenne Présentation aux journées SATANC de l Agence de l Eau Loire Bretagne du 29 mars et du 15 juin D autres départements se joignent au groupe : Eure et Loir Vendée 04/02/2013 3

4 Le protocole de l étude Création d outils communs: Questionnaires Conventions Fiche terrain Protocole de mesures pour le suivi des filières 04/02/2013 4

5 Recensement des filières agréées État d avancement : Département Taux de réponse SPANC Nombre de filières recensées / Parc total Calvados 53 % 114 / Cotes d Armor 48 % 161 / Eure et Loir 100 % 54 / Finistère 15 % 67 / Mayenne 82 % 113 / Orne 38 % 76 / Vendée 57 % 23 / Moyenne : 56 % Total : 608 / /02/2013 5

6 Recensement des filières agréées o Dominance des filtres compacts (43 %) et des cultures fixées (39 %), puis les boues activées et les filtres plantés 04/02/2013 6

7 Recensement des filières agréées o Filières agréées : 10 % non réglementaires o Taille des installations : majorité entre 4 et 6 EH caractéristique de l habitat individuel 04/02/2013 7

8 Recensement des filières agréées Choix du rejet : Infiltration peu privilégiée 04/02/2013 8

9 Le protocole du suivi Méthode issue du «protocole IRSTEA» Les filières à analyser : Occupation des foyers : au minimum 4 habitants. Charge souhaitée : mini 50% de la charge théorique Ayant de préférence subi une 1 ère vidange Un maximum de constructeurs représentatifs du parc 3 installations du même constructeur Suivi sur 3 années consécutives 04/02/2013 9

10 Le protocole du suivi Les modes de prélèvement Prélèvement 24h réfrigéré asservi au temps Prélèvement ponctuel Selon les heures de pointe 04/02/

11 Le protocole du suivi Les analyses réalisées sur le terrain : NO 3-, NO - 2, NH 4 +, ph, redox, O 2 dissous Relevés de la consommation : électrique et en eau potable Mesure du taux de boues : 30 % (micro-stations) et 50 % (systèmes filtrants). Les analyses de laboratoire : MES, DBO 5, DCO, NO 3 -, NO- 2, NTK, ph, redox Bactériologie : E. coli et les Entérocoques. 04/02/

12 Les installations retenues Type de filières Nombre Filières traditionnelles 7 Filtres compacts 10 Filtres plantés de roseaux 2 Cultures fixées 16 Boues activées 7 Total 42 En 2012, 3 départements concernés (14,28 et 53), 48 résultats analytiques sur 42 filières 04/02/

13 Les paramètres retenus Paramètres réglementaires MES < 30 mg/l DBO5 < 35 mg/l Taux de boues : 30 % (micro-stations) et 50 % (systèmes filtrants). Paramètres de fonctionnement : DCO, NO 3-, NO - 2, NH 4 +, ph, NTK, O 2 04/02/

14 Les 1 ers résultats sur les paramètres réglementaires MES et DBO 5 pour chaque installation. Concentration des paramètres en mg/l FAS FPR Filtres compacts MES DBO5 Exigence de l'agrément en MES Exigence de l'agrément en DBO5 04/02/

15 Les 1 ers résultats sur les paramètres réglementaires Concentration des paramètres en mg/l Cultures fixées MES et DBO 5 pour chaque installation. Boues activées 0 MES Exigence de l'agrément en MES DBO5 Exigence de l'agrément en DBO5

16 Les 1 ers résultats sur les paramètres réglementaires MES : 15 % de dépassement (cultures fixées, cultures libres) DBO5 : 6% de dépassement (uniquement sur des boues activées) 1 filière avec des valeurs rédhibitoires 04/02/

17 Les 1 ers résultats sur le paramètre DCO DCO pour chaque installation. 300 Concentration en mg/l FAS FPR Filtres compacts DCO Seuil de bonne qualité

18 Les 1 ers résultats sur le paramètre DCO DCO pour chaque installation. 300 Concentration en mg/l Cultures fixées Boues activées DCO Seuil de bonne qualité

19 Les 1 ers résultats sur le paramètre DCO Valeur indicative retenue : 100 mg/l Fortes variations selon les filières: filtres sur support fin : DCO la plus faible = vitesse de filtration (40 mg/l) filtres compacts : DCO faible (74 mg/l) cultures fixées : valeurs moyennes de DCO(91 mg/l) boues activées valeurs élevées (157 mg/l) Traitement moindre au sein des micro-stations de type boues activées. 04/02/

20 Synthèse des résultats par type de filière : Type de filière Nombre d analyses Moyenne des concentrations en mg/l MES DBO 5 DCO Filtres à sable Cultures Fixées Boues Activées Filtres Compacts Filtres Plantés

21 Les 1 ers résultats sur le paramètre Azote Concentrations des paramètres azotés en mg/l Paramètres azotés pour chaque installation (ciblé valeurs CG53) Cultures fixées Boues activées NTK NO3- NO2- Filtres compacts FAS 04/02/

22 Les 1 ers résultats sur le Paramètre azote (CG 53) paramètre Azote Les cultures fixées et supports filtrants : bonne nitrification Les cultures libres : réglages et opérations d entretien nécessaires = optimiser la nitrification. 65 % des filières : bon traitement biologique 35 % : opération d entretien à effectuer» vidange ( 6 filières à curer)» réglage de l aération 04/02/

23 Paramètre oxygène et consommation électrique (CG 53) Nitrification assurée O 2 dissous > 2mg/l Cultures fixées : 7.8 mg/l d O2 Modèle A : 2.3 kwh (2.4 kwh annoncés) Modèle B : 0.6 kwh (1.25 kwh annoncés) Cultures libres : 3.6 mg/l d O2 Modèle A : 0.8 kwh (1.18 kwh annoncés) 04/02/

24 Améliorations à prévoir Elargissement du nombre de filières analysées et suivi du vieillissement: résultats mitigés sur certains traitements et filières jeunes, Certains réglages (aération) semblent nécessaires sur certaines filières Contraire à l agrément!!! Explications indispensables des opérations d entretien par les installateurs, auprès des usagers. 04/02/

25 Conclusion Merci pour votre attention et RDV aux assises de 2013, pour la suite de l étude 04/02/

26 La convention d engagement Précise : indépendance de l étude par rapport au SPANC la gratuité de l étude transmission d un rapport de visite anonymat du propriétaire l engagement du propriétaire sur 3 ans donne accès à la filière 04/02/

27 Recensement des filières agréées Transmission d un questionnaire auprès des SPANC de mars à juin 2012 Points importants : Nom de la filière et n d agrément Capacité de la filière en EH Nom et coordonnées du propriétaire Date des travaux Respect de l agrément Lieux de rejet Type d habitat (Principale ou secondaire) Propriétaire réfractaire ou non Réhabilitation ou construction neuve 04/02/

TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES. STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21

TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES. STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21 TRAITEMENT DES EAUX BLANCHES STATION D EPURATION BIOFRANCE i3/21 Par «Eaux Blanches» il faut entendre les eaux usées issues des salles de traite et de stockage du lait. Ne pas confondre avec les eaux issues

Plus en détail

Rapport de visite avec analyses

Rapport de visite avec analyses 2010 2011 2012 2013 0 visite A 0 visite A DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT S.A.T.E.S.E. (SERVICE d ASSISTANCE TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d ÉPURATION) Les missions du S.A.T.E.S.E. sont cofinancées

Plus en détail

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon Filières d épuration adaptées aux petites collectivités Pascal Molle Cemagref Lyon Les différents systèmes FNDAE n 22, 1998 D1 D3 D2 D2 D4 D4 D4 D2 D4 D4 D4 Contexte réglementaire STEP devant traiter une

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif La science au cœur de l environnement étude du Groupe National Public ANC Assainissement non collectif Le suivi in situ des installations de 2011 à 2016 Synthèse technique du rapport final - Septembre

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE. Micro station BIOFRANCE 5 EH

RETOUR D EXPERIENCE. Micro station BIOFRANCE 5 EH Micro station BIOFRANCE EH Résultats des tests selon protocole VEOLIA en conditions sollicitantes 1 Préambule En 7, VEOLIA présentait aux Assises de l ANC de Cahors les résultats d une étude comparative

Plus en détail

L IFAA, votre syndicat professionnel au coeur des défis de demain

L IFAA, votre syndicat professionnel au coeur des défis de demain 1. Les objectifs de l IFAA 2. Quelles exigences pour les Fabricants? 3. Quelle démarche choisir? 4. Conclusion Un des objectifs de l IFAA est de : «Contribuer à l amélioration de la qualité et de la pérennité

Plus en détail

Systèmes d ANC et procédure d agrément. Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Systèmes d ANC et procédure d agrément. Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Systèmes d ANC et procédure d agrément Abdel LAKEL Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Typologie et principes Microstation : écoulement saturé avec aération forcée Procédé compact de filtration

Plus en détail

Comparaison des dispositifs d ANC:

Comparaison des dispositifs d ANC: Concevoir et réaliser un projet de réhabilitation d installations d assainissement non collectif Comparaison des dispositifs d ANC: Pt de vue théorique : Lien avec les bases de l Assainissement Collectif

Plus en détail

Exigences pour le Suivi Régulier des Rejets (SRR) Besoins en métrologie environnementale

Exigences pour le Suivi Régulier des Rejets (SRR) Besoins en métrologie environnementale Exigences pour le Suivi Régulier des Rejets (SRR) et Besoins en métrologie environnementale 1 1) Rappel réglementaire Arrêté du 21 décembre 2007 relatif aux modalités d établissement des redevances pour

Plus en détail

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011 Assainissement des campings - 11 janvier 2011 Etat des lieux de l assainissement non collectif (ANC) en Finistère Caractéristiques des eaux usées des campings Contexte et cadre réglementaire Les chiffres

Plus en détail

PREFET DES COTES- D ARMOR

PREFET DES COTES- D ARMOR PREFET DES COTES- D ARMOR Direction départementale des territoires et de la mer Service eau, environnement, forêts Arrêté portant prescriptions complémentaires à déclaration en application de l'article

Plus en détail

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE ROSEAUX A ECOULEMENT VERTICAL Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre Pascal MOLLE pascal.molle@cemagref.fr

Plus en détail

Réglementation française ANC

Réglementation française ANC Réglementation française ANC Arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique

Plus en détail

PREFET DES COTES- D ARMOR

PREFET DES COTES- D ARMOR PREFET DES COTES- D ARMOR Direction départementale des territoires et de la mer Service eau, environnement, forêts Arrêté portant prescriptions complémentaires à déclaration en application de l'article

Plus en détail

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire (AVERTISSEMENT : les hypothèses prises en compte dans le

Plus en détail

CONVENTION DE MISE EN PLACE D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DÉROGATOIRE (Installations < 1.2 DBO 5 /jour 20 eq habitants)

CONVENTION DE MISE EN PLACE D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DÉROGATOIRE (Installations < 1.2 DBO 5 /jour 20 eq habitants) CONVENTION DE MISE EN PLACE D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DÉROGATOIRE (Installations < 1.2 DBO 5 /jour 20 eq habitants) entre La Communauté de Communes de la Région de Nozay (CCRN) La

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE Volumes mis en distribution Ressource Principale

Plus en détail

LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers

LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers PFT GH 2 O - Semaine de l eau - journée technique : jeudi 29 janvier 2009 Problématique

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHES TECHNIQUES

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHES TECHNIQUES Communauté de Communes Aubrac-Laguiole Cassuéjouls Condom d Aubrac curières Laguiole Montpeyroux Saint Chély d Aubrac Soulages Bonneval SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHES TECHNIQUES 1.

Plus en détail

Filtre compact Eparco pour l Assainissement Non Collectif

Filtre compact Eparco pour l Assainissement Non Collectif Filtre compact Eparco pour l Assainissement Non Collectif Hervé Philip Directeur Technique Eparco Assainissement Jean-Luc Vasel Professeur Université de Liège Séminaire Arras 2006 Filtre compact Eparco

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES S.A.T.E.S.E. Service d Assistance Technique aux Exploitants de Station d Epuration Direction de l'aménagement du Territoire, de l Economie et du Développement Durable Service de l Eau, de l Assainissement

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Mairie de Saint-Dié-des-Vosges Direction des Services Techniques 1 rue Carbonnar B.P. 275 88107 SAINT-DIÉ-DES-VOSGES RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Table

Plus en détail

CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN

CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN www.jean-voisin.fr Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 2 HISTORIQUE JEAN VOISIN

Plus en détail

Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait)

Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait) MISE Semaine de l eau EPL Albi Fonlabour du 26 au 30 janvier 2009 Le dispositif d assainissement pour les eaux blanches (ovin-lait) Historique et rappels - Les eaux blanches = eaux de rinçage du système

Plus en détail

Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh

Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh Arrêté du 21 juillet 2015 et ANC entre 21 et 200 eh Atelier 1 animé par Laure SOULIAC, chef du bureau de la lutte contre les pollutions domestiques et industrielles, ministère de l écologie Liste des intervenants

Plus en détail

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement Journée régionale d information et d échange mardi 17 septembre 2013 «Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION POUR L'INSTALLATION D'UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL

DEMANDE D'AUTORISATION POUR L'INSTALLATION D'UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL Communauté de Communes de la Dombes SPANC ZAC de la Tuilerie BP 6 01330 Villars les Dombes Dossier reçu le : Tel : 04.74.98.48.65 Fax : 04.74.98.43.82 Mail : spanc@ccdombes.fr DEMANDE D'AUTORISATION POUR

Plus en détail

DEMANDEUR : Mr Mme Mlle

DEMANDEUR : Mr Mme Mlle La Collectivité : Communauté de Communes Sauldre et Sologne Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) 7 rue du 4 septembre 18410 Argent sur Sauldre : 02.48.73.85.22 - Fax : 02.48.73.81.06 @

Plus en détail

Les «industriels» et l assainissement

Les «industriels» et l assainissement Direction des rues Service assainissement Les «industriels» et l assainissement Plan : 1. L assainissement à Rennes 2. Rappel de la réglementation Le 18/10/2012 3. Historique du contrôle des «industriels»

Plus en détail

Déclaration d installation d un dispositif d assainissement non collectif Examen préalable de la conception IDENTIFICATION

Déclaration d installation d un dispositif d assainissement non collectif Examen préalable de la conception IDENTIFICATION Déclaration d installation d un dispositif d assainissement non collectif Examen préalable de la conception Le contrôle de la conception et de la réalisation de toute installation d assainissement non

Plus en détail

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel

BILAN ANNUEL sur le système d assainissement. Année XXXX. Bilan annuel Bilan annuel XXXX Page 1/12 BILAN ANNUEL sur le système d assainissement (système de collecte et système de traitement) Année XXXX Bilan annuel Pour les agglomérations < 2 000 EH Le bilan est à transmettre

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT LA CHARGE BRUTE DE POLLUTION ORGANIQUE EST INFÉRIEURE OU ÉGALE À 1,2 KG/J DE DBO5 FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez

Plus en détail

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Marc Boucher SATESE Limeuil le L assainissement collectif en Dordogne 273 STEP communales en Dordogne (20 nouvelles STEP prévues

Plus en détail

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2 COMMUNE DE GREZILLE Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif Rapport de phases 4&5 016-34112 Novembre 2014 v2 11 rue Hoche 49100 Angers Email : hydra@hydra.setec.fr T : 02 41 57 05 73

Plus en détail

Le SPANC Carmausin-Ségala

Le SPANC Carmausin-Ségala Le SPANC Carmausin-Ségala 2016 Rappel des objectifs du schéma d assainissement La loi sur l'eau du 3 janvier 1992 impose aux communes l élaboration d'une «carte de zonage de l'assainissement» visant à

Plus en détail

Déclaration pour Installer un Dispositif d Assainissement Non Collectif

Déclaration pour Installer un Dispositif d Assainissement Non Collectif EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT LA CHARGE BRUTE DE POLLUTION ORGANIQUE EST INFÉRIEURE OU ÉGALE À 1,2 KG/J DE DBO5 FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez

Plus en détail

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement

Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Commune de SAINT DENIS DE GASTINES (Mayenne) Note relative à la révision du zonage d assainissement Avril 2014 12 rue Kerautret Botmel 35 000 RENNES 02 99 26 15 95 02 99 26 15 96 Sarl.geomaticsystemes@wanadoo.fr

Plus en détail

demande de contrôle de conception

demande de contrôle de conception demande de contrôle de conception d un système d assainissement non collectif Charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 Cadre réservé à l administration Dossier N Reçu

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT LA CHARGE BRUTE DE POLLUTION ORGANIQUE EST INFÉRIEURE OU ÉGALE À 1,2 KG/J DE DBO5 FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez

Plus en détail

STEP de Sainte Maxime Traitement tertiaire pour ré-utilisation en arrosage du Golf et d espaces verts municipaux

STEP de Sainte Maxime Traitement tertiaire pour ré-utilisation en arrosage du Golf et d espaces verts municipaux STEP de Sainte Maxime Traitement tertiaire pour ré-utilisation en arrosage du Golf et d espaces verts municipaux Geneviève PETIT-JOLY Gérard PELLERIN Resp Sce Usines Golfe de St Tropez DST Mercredi 11

Plus en détail

Rapport de visite courante de l'autosurveillance

Rapport de visite courante de l'autosurveillance SERVICE d'assistance TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d'epuration S.A.T.E.S.E. Nom de la station : TOSSE Mission d assistance technique Rapport de visite courante de l'autosurveillance Du : 18/08/2009

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord

Plus en détail

Modèle de Cahier de vie

Modèle de Cahier de vie Modèle de Cahier de vie Systèmes d assainissement collectif de capacité inférieure à 200 EH et Installations d assainissement non collectif de capacité supérieure à 20 EH et inférieure à 200 EH MAITRE

Plus en détail

Retour d'expérience sur les filtres plantés

Retour d'expérience sur les filtres plantés Retour d'expérience sur les filtres plantés Guillaume CASTERAN, STAC Charles-Emmanuel IMPALLOMENI, ADPI Romain AIMOZ, SUEZ Environnement www.stac.aviation-civile.gouv.fr Sommaire Rapide historique Montage

Plus en détail

Syndicat des Eaux et de l Assainissement Alsace-Moselle

Syndicat des Eaux et de l Assainissement Alsace-Moselle Syndicat des Eaux et de l Assainissement Alsace-Moselle Réhabilitation des installations ANC Maitrise d ouvrage privée et Programme de partenariat AERM / Réseau d échanges des SPANC du bassin Rhin-Meuse

Plus en détail

exploitant de la station d épuration - SAUR exploitant du système d irrigation (stockage et arrosage) - commune de La Couarde sur Mer

exploitant de la station d épuration - SAUR exploitant du système d irrigation (stockage et arrosage) - commune de La Couarde sur Mer PROJET D IRRIGATION DU TERRAIN DE FOOT DE LA COUARDE SUR MER AVEC DES EAUX USEES TRAITEES PAR LA STATION D EPURATION DU SYNDICAT D ASSAINISSEMENT DU GOISIL (LA COUARDE SUR MER) DEMANDE D AUTORISATION D

Plus en détail

Retour d expérience d un maître d oeuvre

Retour d expérience d un maître d oeuvre SESSION 1 Du projet àla réception des travaux Retour d expérience d un maître d oeuvre Grégoire JOST (SINBIO) Novembre 2008 Programme pluriannuel d assainissement de la commune de Feldbach (68) 1 S o m

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC Travaux de collecte et de traitement des eaux usées sur le secteur du Petit Roussingeas Grande Pièce MEMOIRE EXPLICATIF MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DOSSIER

Plus en détail

contrôle et entretien des installations d assainissement non collectif

contrôle et entretien des installations d assainissement non collectif Les évolutions réglementaires Prescriptions techniques, mission de contrôle et entretien des installations d assainissement non collectif Contexte réglementaire et normatif en ANC : les principales références

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA CONTEXTE - SUCCÈS ACTUEL DE L ÉPURATION VÉGÉTALISÉE (Filtres Plantés de Roseaux) pour les collectivités

Plus en détail

AUTOSURVEILLANCE STEP

AUTOSURVEILLANCE STEP DOSSIER 13-153 Novembre 2013 AUTOSURVEILLANCE STEP Commune de SAINT-GERMAIN-LE-CHÂTELET (90) Campagne d Octobre 2013 Code station : 060990091001 Ce dossier a été réalisé par : Sciences Environnement Agence

Plus en détail

Rejets d assainissements individuels dans les fossés départementaux et communaux

Rejets d assainissements individuels dans les fossés départementaux et communaux Rejets d assainissements individuels dans les fossés départementaux et communaux Journée d information du bassin de la Sélune du mardi 30 juin 2015 Sommaire 1. Motivations\Procédure Départementale 2. Bases

Plus en détail

Obligation réglementaire

Obligation réglementaire 1 Demande ANC EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT LA CHARGE BRUTE DE POLLUTION ORGANIQUE EST INFÉRIEURE OU ÉGALE À 1,2 KG/J DE DBO5 Vous envisagez de

Plus en détail

Plan d intervention. 1. Introduction sur les rôles de l agence de l eau et du service police de l eau. 2. Moyens / P.-L. GITENAIT, AERMC Besançon

Plan d intervention. 1. Introduction sur les rôles de l agence de l eau et du service police de l eau. 2. Moyens / P.-L. GITENAIT, AERMC Besançon Plan d intervention 1. Introduction sur les rôles de l agence de l eau et du service police de l eau 2. Moyens / P.-L. GITENAIT, AERMC Besançon 3. Examen de la conformité / D. MARQUIS, DDT25 4. La prime

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX USÉES

CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX USÉES FACULTE DES SCIENCES Département des Sciences et Gestion de l Environnement Unité Assainissement et Environnement RESTITUTION SCIENTIFIQUE CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX

Plus en détail

Opération de réhabilitation des dispositifs d assainissement non collectif

Opération de réhabilitation des dispositifs d assainissement non collectif Opération de réhabilitation des dispositifs d assainissement non collectif Réunion d information Commune de VENTRON Jeudi 1 juin 2017 La Loi sur l Eau du 30 décembre 2006 Ce qui a été réaffirmé : Les communes

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

FORMULAIRE DE CONTROLE DE CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

FORMULAIRE DE CONTROLE DE CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE CONTROLE DE CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l

Plus en détail

Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus)

Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus) Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus) Jacques LESAVRE 2 ème Journée franco-asiatique: 2 ème Journée Regards franco-asiatique croisés sur l eau Paris et

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

L actualité. ... de l assainissement individuel. Lettre d info n 5

L actualité. ... de l assainissement individuel. Lettre d info n 5 LA COISE ET SES AFFLUENTS Lettre d info n 5 Avril 2016 Le Service Public de l Assainissement Non Collectif (SPANC) du SIMA Coise Syndicat Interdépartemental Mixte pour l Aménagement de la Coise et de ses

Plus en détail

Le Grand Narbonne Département de L Aude (11)

Le Grand Narbonne Département de L Aude (11) Le Grand Narbonne Département de L Aude (11) Cas par Cas Station d épuration de Narbonne Ville Note complémentaire Juillet 2017 Siège social ZAC Réveillon, 29 rue des Cisterciens, 11 10 NARBONNE tel :

Plus en détail

Cadre réservé au SPANC (Service Public d'assainissement Non Collectif) Date de réception du dossier : / / Numéro de dossier :...

Cadre réservé au SPANC (Service Public d'assainissement Non Collectif) Date de réception du dossier : / / Numéro de dossier :... DEMANDE D'AUTORISATION POUR L'INSTALLATION D'UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Date de réception du dossier : / / Numéro de dossier :... Cadre réservé au SPANC (Service Public d'assainissement

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION Examen préalable de la conception Fiche déclarative EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT LA CHARGE BRUTE DE POLLUTION ORGANIQUE EST INFÉRIEURE OU ÉGALE

Plus en détail

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT PREFECTURE DU RHONE DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT Sous-direction de l environnement Bureau des milieux naturels et paysages ARRETE N 2009-7438 portant modification

Plus en détail

SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision. Etat des lieux et Diagnostic. Additif

SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision. Etat des lieux et Diagnostic. Additif SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision Etat des lieux et Diagnostic Additif CLE 8 NOVEMBRE 211 X. Les zones humides (p45 et 46 de l état des lieux adopté le 5 mai 211) 91 ha de zones humides

Plus en détail

Communauté de Communes de la Région de Rambervillers

Communauté de Communes de la Région de Rambervillers Communauté de Communes de la Région de Rambervillers 1 : PRESENTATION DES INTERVENANTS Communauté de Communes de la Région de Rambervillers Contacts : Marie-Pierre SEIWERT Blandine VOIRIN Le bureau d études

Plus en détail

FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents

FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents Responsable de l essai : Annie Gény I CONTEXTE Les cultures hors sol (fraises, framboises, tomates ) sont drainées avec des

Plus en détail

Automate INFLEX. Un nouveau mode de gestion autonome des aérateurs pour : minimiser la consommation énergétique optimiser le traitement de l azote

Automate INFLEX. Un nouveau mode de gestion autonome des aérateurs pour : minimiser la consommation énergétique optimiser le traitement de l azote Automate INFLEX Un nouveau mode de gestion autonome des aérateurs pour : minimiser la consommation énergétique optimiser le traitement de l azote 1 Les coûts énergétiques du bassin biologique représentent

Plus en détail

L Assainissement des eaux usées zone collectif / non collectif. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC

L Assainissement des eaux usées zone collectif / non collectif. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC L Assainissement des eaux usées zone collectif / non collectif Les Nouvelles obligations réglementaires Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC 1 RAPPEL C est un document fondamental et obligatoire

Plus en détail

DGA Développement du Territoire Direction Eau et Assainissement. Fiche déclarative

DGA Développement du Territoire Direction Eau et Assainissement. Fiche déclarative Communauté d'agglomération Porte de l'isère 17 Avenue du Bourg - BP 90592 38 081 L'Isle d'abeau Cedex Tél: 04 74 27 28 00 Examen préalable de la conception d une installation d ANC En date du: Parcelle(s)

Plus en détail

Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels

Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels Basé sur la technologie Membralox Sylvia Paranthoen Alain Balaire PALL EXEKIA Sommaire 1. Description du procédé bio réacteur

Plus en détail

S P A N C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S P A N C. Service Public d Assainissement Non Collectif Assainissement Non Collectif : Demande d'installation d'un dispositif d assainissement non collectif Fiche de renseignement à remettre au SPANC pour toutes réhabilitations ou constructions nouvelles Relevant

Plus en détail

L'agrément de ces dispositifs de traitement porte seulement sur le traitement des eaux usées.

L'agrément de ces dispositifs de traitement porte seulement sur le traitement des eaux usées. Avis du 27/12/13 relatif à l'agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques correspondantes (DBO EXPERT inc) (Caduc) Type : Avis Date de signature : 27/12/2013 Date

Plus en détail

Traitement des effluents de fromagerie fermière par le système OXYVOR

Traitement des effluents de fromagerie fermière par le système OXYVOR Traitement des effluents de fromagerie fermière par le système OXYVOR Auteur : CA74 AGRO-ENVIRONNEMENT Date de parution : 15/12/2004 Ce document est la propriété exclusive de la Chambres d'agriculture

Plus en détail

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir»

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» La gestion future : dispositifs en expérimentation Plateforme technologique PFT GH 2 0 4 ème Semaine de l eau - Journée Technique

Plus en détail

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016 Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS 26 avril 2016 Généralités Conséquences de la pollution Généralités Conséquences de la pollution Généralités L origine des eaux usées Généralités

Plus en détail

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins

Bureau de la CLE du 05juillet Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin les Pins Bureau de la CLE du 05juillet 2016 Rejet de la station d épuration des Rochelets St Brévin Contexte Renouvellement de l arrêté préfectoral de rejet (autorisation le 07/08/2001 pour 15 ans, échéance le

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Réacteur biologique à garnissage en suspension (RBGS) Ecoprocess TM MBBR Domaines d application : Niveau de développement : Commercial, institutionnel

Plus en détail

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Les Agences de l Eau Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Six agences Artois Picardie, Loire Bretagne, Seine Normandie, Rhin Meuse, Adour Garonne, Rhône

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Phyto-Filtre T

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Phyto-Filtre T NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Phyto-Filtre T Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et communautaire En démonstration

Plus en détail

VOLET 1 INFORMATIONS GENERALES

VOLET 1 INFORMATIONS GENERALES Pour contacter votre SPANC : Spanc Montelimar Agglomeration 1 Avenue Saint Martin 26200 MONTELIMAR r.milhaud@montelimar-agglo.fr 04.75.00.46.48 CADRE RÉSERVÉ AU SPANC N DOSSIER :... DATE DÉPÔT :. DATE

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE ECOPROCESS FILTRE COCO UNITÉ DE POLISSAGE

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE ECOPROCESS FILTRE COCO UNITÉ DE POLISSAGE FICHE D INFORMATION TECHNIQUE ECOPROCESS FILTRE COCO UNITÉ DE POLISSAGE Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et communautaire Standard Janvier 2014 1- DONNÉES GÉNÉRALES

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE

LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE LUTTE CONTRE LA POLLUTION URBAINE La pollution organique d origine domestique est aujourd hui mieux éliminée par les stations d épuration. En effet, la mise en œuvre de la directive «eaux résiduaires urbaines»

Plus en détail

Annexe 7 Fiche d évaluation Station d épuration

Annexe 7 Fiche d évaluation Station d épuration Annexe 7 Fiche d évaluation Station d épuration Ajout de débit et de charges d eaux usées 7.1 Indiquer les valeurs caractéristiques suivantes : Nombre d unités d habitation ajoutées : unités Nombre de

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et

Plus en détail

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007

Table Ronde n 1. Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique. Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique. vendredi 19 Janvier 2007 1996 2006 Les 10 ans du Comité de Bassin de la Martinique vendredi 19 Janvier 2007 Table Ronde n 1 Marc-Michel DEAU Conseil Général de la Martinique Réalisation : Thierry GRUDA - Atelier ThiGRiS 0596 57

Plus en détail

Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II

Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II IAV / Université de Guelph, Canada Bouchaib El Hamouri, Christopher Kinsely and Anna Crolla IAV / Université de Guelph, Canada Agadir,

Plus en détail

Contrôle de conception et d implantation d un dispositif d assainissement non collectif

Contrôle de conception et d implantation d un dispositif d assainissement non collectif Contrôle de conception et d implantation d un dispositif d assainissement non collectif FICHE DECLARATIVE ET DEMANDE DE CONTÔLE AUPRES DU SPANC Le contrôle de la conception et de la réalisation de toute

Plus en détail

Sainte Marie d'alloix Village

Sainte Marie d'alloix Village Bilan 24H Assistance technique du Département du : 02 mai 2012 à 12h00 Nathalie JOURDAN Sainte Marie d'alloix Village INFORMATIONS ADMINISTRATIVES Maître d'ouvrage : Commune de Sainte-Marie-d'Alloix Type

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 5 stations dans les MRC de Rimouski-Neigette

Analyse de qualité de l eau Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 5 stations dans les MRC de Rimouski-Neigette Analyse de qualité de l eau 12 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 5 stations dans les MRC de Rimouski-Neigette Entre mai et juillet 12, l OBVNEBSL a procédé a des échantillonnages

Plus en détail

RAPPORT RELATIF AU PRIX ET À LA QUALITE DU SERVICE EXERCICE 2010

RAPPORT RELATIF AU PRIX ET À LA QUALITE DU SERVICE EXERCICE 2010 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT RELATIF AU PRIX ET À LA QUALITE DU SERVICE EXERCICE 21 Présenté conformément à l article L224-5 du Code Général des Collectivités Territoriales 1.

Plus en détail

Règlement sur la qualité de l eau potable

Règlement sur la qualité de l eau potable Règlement sur la qualité de l eau potable Caroline Robert Direction des politiques de l eau Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs 25 janvier 2011 Sujets abordés Projet de

Plus en détail

FERAZUR - MANGAZUR DEGRÉMONT LIMITÉE

FERAZUR - MANGAZUR DEGRÉMONT LIMITÉE FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE FERAZUR - MANGAZUR DEGRÉMONT LIMITÉE Niveau de développement : ÉPROUVÉE Septembre 2007 1- DONNÉES GÉNÉRALES Nom

Plus en détail

Dispositif de traitement. pour installations. de plus de 20 Équivalents Habitants. Avis technique nº17/ /1-AA-154

Dispositif de traitement. pour installations. de plus de 20 Équivalents Habitants. Avis technique nº17/ /1-AA-154 SEPTODIFFUSEUR Dispositif de traitement pour installations de plus de 20 Équivalents Habitants 2/1-AA-154 Avis technique nº17/04-154 Les caractéristiques du SEPTODIFFUSEUR ( 2/1-AA-154 Avis technique nº17/04-154

Plus en détail

Le lagunage naturel. Le lagunage naturel. Processus. Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage

Le lagunage naturel. Le lagunage naturel. Processus. Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage Le lagunage naturel Catherine BOUTIN, Cemagref Lyon catherine.boutin@cemagref.fr Le lagunage naturel Processus Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage 1 Processus Équilibre biologique

Plus en détail

TURBOMECA TARNOS. Bilan des rejets Présentation S3PI. 25 octobre 2013

TURBOMECA TARNOS. Bilan des rejets Présentation S3PI. 25 octobre 2013 TURBOMECA TARNOS Bilan des rejets 2012 Présentation S3PI 25 octobre 2013 Consommation eau Nette diminution de la consommation d eau en 6 ans du à la mise en place de recyclage sur des installations existantes

Plus en détail

SELLE/ESCAUT. Etat Biologique Etat Physico-Chimique Polluants spécifiques. Altérations hydromorphologiques. Etat écologique.

SELLE/ESCAUT. Etat Biologique Etat Physico-Chimique Polluants spécifiques. Altérations hydromorphologiques. Etat écologique. MASSE D'EAU Objectif : Bon état écologique FRAR SELLE/ESCAUT Synthèse sur l'état écologique de la masse d'eau de à Etat Biologique Etat PhysicoChimique Polluants spécifiques Altérations hydromorphologiques

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT MARCEL D ARDÈCHE

COMMUNE DE SAINT MARCEL D ARDÈCHE ZONAGE ASSAINISSEMENT VERSION : 01 27/07/2016 COMMUNE DE SAINT MARCEL D ARDÈCHE CARTE DE ZONAGE ASSAINISSEMENT SYNTHÈSE EXPLICATIVE Historique des révisions VERSION DATE COMMENTAIRES REDIGE PAR : VERIFIE

Plus en détail