Orléans, le 8 juin Alain TIRET, VEOLIA Environnement Les services d eau et d assainissement face au risque inondation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Orléans, le 8 juin Alain TIRET, VEOLIA Environnement Les services d eau et d assainissement face au risque inondation"

Transcription

1 Orléans, le 8 juin 2010 Alain TIRET, VEOLIA Environnement Les services d eau et d assainissement face au risque inondation

2 La référence mondiale des services à l environnement La référence mondiale des services de l eau N 1 mondial 12,55 Mds euros Le seul groupe mondial qui décline toute la gamme de services à l environnement Dalkia Le leader européen des services énergétiques La référence du marché mondial de la gestion et de la valorisation des déchets N 1 européen 7 Mds euros Référence mondiale 9 Mds euros La référence en organisation de services de mobilité durable et sûre N 1 européen 5,8 Mds euros 2

3 La référence mondiale des services de l eau collaborateurs dans 66 pays Près de 95 millions de personnes desservies en eau potable et plus de 68 millions raccordés en assainissement usines de production d eau potable usines de dépollution des eaux usées 8,31 Mds de m³ d eau potable distribués Europe hors France Asie Pacifique Afrique Moyen Orient/Inde Amériques 6,73 Mds de m³ d eaux usées collectés France Chiffre d affaires ,55 Mds euros Répartition du CA par région 3

4 Veolia Eau Opérateur d Importance Vitale Dans le cadre de la loi sur la modernisation de la sécurité civile, le secteur de la gestion de l eau fait partie des secteurs d activité d importance vitale (SAIV) Veolia Eau a été désigné Opérateur d Importance Vitale (OIV) au plan national et a fait approuver son plan de sécurité d opérateur par le MEEDDM, son ministère de tutelle, en mars 2010 La continuité d activité des services publics de l eau dépend étroitement, pour sa bonne exécution de plusieurs autres SAIV : la fourniture d énergie électrique le transport de marchandises (approvisionnement en produit de traitement) Les télécommunications (gestion à distance des unités de production/distribution) A l inverse, le bon fonctionnement des services publics de l eau, conditionne le service de défense incendie en cas de sinistre. Conférence E.P. Loire 8 Juin

5 Les services d eau et le risque d inondation 1/2 Le risque inondation se gère à différents niveaux par les services publics d eau : au niveau des points de production de l eau : par la mise hors d eau des installations de traitement/pompage de l eau. au niveau des réseaux de distribution de l eau : par une surveillance accrue de la qualité de l eau véhiculée par les canalisations. Le maintien en pression des réseaux de distribution d eau étant à privilégier dans tous les cas de figure :. Pour assurer la défense incendie. Pour éviter les désordres sur les canalisations mises en dépression et l infiltration d eau polluée dans le réseau 5

6 Les services d eau et le risque d inondation 2/2 Les réseaux d assainissement sont des facteurs aggravant du risque inondation : il est essentiel de protéger les installations publiques et privées contre les retours d eau en provenance des réseaux d assainissement (clapets anti retour). La mise àdisposition des opérateurs de moyens d alerte (cartes vigilance crues/alertes Météo France) permet d anticiper la survenance de situations de crise. Des exercices de simulation sont périodiquement organisés par les préfectures de région, avec l ensemble des opérateurs de services publics (exercice» en Seine 2010» des 22 et 23 mars 2010). Conférence E.P. Loire 8 juin

7 Les dispositifs de gestion de crise de Veolia eau Dans le cadre de son plan de sécurité d opérateur, Veolia eau dispose d un dispositif d alerte et de gestion de crise avec : La constitution de cellules de crise aux niveaux national et régional, mobilisables 7j/7 et 24h/24 en cas de nécessité, et intégrées dans les dispositifs gouvernementaux (ORSEC) La mobilisation de matériels mutualisés nationalement (unités mobiles de traitement de l eau, containers de stockage d eau potables, stocks de bouteilles d eau) L utilisation de systèmes automatisés d alerte des clients par téléphone, ou SMS, en cas de restriction des usages de l eau ou d interdiction de consommation. La mise au point de retours d expériences, afin de tirer tous les enseignements des situations de crises rencontrées. 7

8 Retours d expérience sur la gestion d un service d eau en période d inondation Le cas de la région sud de Veolia eau 7 crises rencontrées entre 1999 et 2006 de durée variable (de 2 jours à2 semaines) Augmentation brutale de la turbidité de l eau, suite àdes événements pluvieux de très forte intensité Mise en place de dispositifs de distribution d eau de secours (containers de stockage sur skid, eau en bouteille) pour les besoins alimentaires Maintien de la distribution d eau dans les réseaux pour les autres usages (toilettes, défense incendie) Le cas de la ville de Nevers ( habitants) 2 crises (2003 et 2008) gérées lors de crues de la Loire de durées d une dizaine de jours chacune Elévation progressive de la turbidité, jusqu à 8 NTU, liée àla submersion du champ captant en bord de Loire et l infiltration d eau de la Loire, via les drains des captages (captages hors d eau) Mise en place des 12 citernes d eau àdisposition des populations et distribution d eau en bouteille, pour les maisons de retraite, hôpitaux, cantines scolaires Pas de contamination bactérienne dans le réseau de distribution (uniquement dépassement de la norme de turbidité. 8

9 Merci de votre attention 9

Inondation majeure en Île-de- France

Inondation majeure en Île-de- France ORSEC - Disposition Spécifique «Inondations» Inondation majeure en Île-de- France IAU-IdF TR4 Fleuve - Paris 10 décembre 2009 Aménager avec le Fleuve : robustesse et risques d inondations PREFECTURE DE

Plus en détail

VEOLIA DONNÉES CLÉS 2015/PÉRIMÈTRE GROUPE

VEOLIA DONNÉES CLÉS 2015/PÉRIMÈTRE GROUPE Données clés 100 millions de personnes desservies en eau potable EAU 4 245 usines de production d eau potable gérées UNE TRIPLE EXPERTISE 3 303 usines de traitement des eaux usées opérées 63 millions d

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Le Pellerin Plan Local d Urbanisme 7- Annexes 7-2 Réseau d eau potable 7-2-1 Notice Pôle Sud-Ouest Approbation du 22 juin 2007 LES RESEAUX D APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE Contexte communautaire A -

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme. Modification

Plan Local d Urbanisme. Modification La Montagne Plan Local d Urbanisme Modification 7 - Annexes 7.2 Réseau d eau potable 7-2-1 Notice du réseau d eau potable Pôle Sud-Ouest Révision du 23 octobre 2006 Modification du 9 avril 2010 LA MONTAGNE

Plus en détail

La distribution de l eau potable aux Ulis en Audrey GUERN

La distribution de l eau potable aux Ulis en Audrey GUERN La distribution de l eau potable aux Ulis en 2015 Audrey GUERN Contrat de gestion déléguée La commune des Ulis est responsable de la distribution de l eau potable auprès de ses habitants. A ce titre, elle

Plus en détail

Atelier 5 - Prévision des crues et gestion de crise

Atelier 5 - Prévision des crues et gestion de crise Prévision des crues et gestion de crise Espace rivière Europe 5 et 6 décembre 2006 Bistrita (Roumanie) Jean-Marc GIBEY Service de Prévision des crues Loire Cher Indre Direction Régionale de l Environnement

Plus en détail

UNE TRIPLE EXPERTISE usines de traitement des eaux usées opérées

UNE TRIPLE EXPERTISE usines de traitement des eaux usées opérées 20 14 Données clés 1 UNE TRIPLE EXPERTISE conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l eau, des déchets et de l énergie, 3 activités complémentaires et qui fonctionnent en synergie. Le Groupe

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME Département du VAL-D OISE Commune de RONQUEROLLES PLAN LOCAL D'URBANISME PIECE N 7 Annexes sanitaires - notice et plans Elaboration du PLU - Document arrêté le : Document approuvé le : IngESPACES Ensemble,

Plus en détail

2 L eau a un prix. 2.1 De la ressource à l abonné

2 L eau a un prix. 2.1 De la ressource à l abonné 2. L eau a un prix 2 L eau a un prix 2.1 De la ressource à l abonné De la ressource à l abonné Que fait-on de l'eau du robinet? - En moyenne 137 litres / jour / personne - L eau du robinet permet tous

Plus en détail

L eau sur la commune de Voisins le Bretonneux

L eau sur la commune de Voisins le Bretonneux L eau sur la commune de Voisins le Bretonneux Réunion de quartier du 24 novembre 2016 Ruffine LE VILLAIN Ingénieure eau potable et assainissement SOMMAIRE I. L eau en quelques notions clefs II. Qui gère

Plus en détail

Optimiser sa gestion de crise inondation au niveau local, les enseignements des retours d expérience

Optimiser sa gestion de crise inondation au niveau local, les enseignements des retours d expérience Optimiser sa gestion de crise inondation au niveau local, les enseignements des retours d expérience Pascal BELIN Cerema/Direction territoriale Méditerranée Changement de posture «On a jamais vu ça» Peut

Plus en détail

BIENVENUE - Présentation du cours

BIENVENUE - Présentation du cours BIENVENUE - Présentation du cours Intervenants : Eric DAVALLE, Dr Ingénieur civil EPFL Direction du Service de l électricité de Lausanne Patrice DROZ, Dr Ingénieur civil EPFL Direction de STUCKY SA Quand

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Régies et Services Concédés

Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Régies et Services Concédés Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Régies et Services Concédés Régie Autonome Intercommunale de Distribution d Eau et d Electricité de la Wilaya de Fès RADEEF Système

Plus en détail

Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département

Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département Troyes, le 6 octobre 2014, Le Conseil général agit en faveur de l eau dans le département Signature d un contrat de partenariat entre le Conseil général de l Aube et l agence de l eau Seine-Normandie,

Plus en détail

Résilience : les réseaux techniques et continuité d activité

Résilience : les réseaux techniques et continuité d activité Résilience : les réseaux techniques et continuité d activité Marc VUILLET, EIVP Rencontre collaborative Sur la résilience urbaine Face au risque inondation Orléans, 13 octobre 2016 1 Retours sur quelques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PREVENTION DES RISQUES UN NOUVEAU SYSTEME D ALERTE CRUE. 17 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE PREVENTION DES RISQUES UN NOUVEAU SYSTEME D ALERTE CRUE. 17 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE PREVENTION DES RISQUES UN NOUVEAU SYSTEME D ALERTE CRUE 17 décembre 2013 1 2 Lundi 17 décembre 2013 PREVENTION DES RISQUES LA VILLE SE DOTE D UN NOUVEAU SYSTEME D ALERTE CRUE Pour assurer

Plus en détail

eau à traiter Journée mondiale de l eau 22 mars 2011

eau à traiter Journée mondiale de l eau 22 mars 2011 Journée mondiale de l eau 22 mars 2011 Un approvisionnement en eau sûr et une gestion de son évacuation et de son traitement permettant de protéger au mieux l environnement sont indispensables à la santé

Plus en détail

RISQUES INONDATIONS ENJEUX DE LA RÉDUCTION DE LA VULNÉRABILITÉ DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Séminaire PNACC / 13 novembre 2015

RISQUES INONDATIONS ENJEUX DE LA RÉDUCTION DE LA VULNÉRABILITÉ DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Séminaire PNACC / 13 novembre 2015 RISQUES INONDATIONS ENJEUX DE LA RÉDUCTION DE LA VULNÉRABILITÉ DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Séminaire PNACC / 13 novembre 2015 Ludovic FAYTRE / Responsable études Risques majeurs / Aménagement L IAU et

Plus en détail

LE RISQUE INONDATION. REPONSE DE L OPERATEUR SNCF POUR L ILE DE FRANCE COMMISSION CDSE PCA 6 Octobre 2015 SNCF DIRECTION DE LA SURETE POLE DEFENSE

LE RISQUE INONDATION. REPONSE DE L OPERATEUR SNCF POUR L ILE DE FRANCE COMMISSION CDSE PCA 6 Octobre 2015 SNCF DIRECTION DE LA SURETE POLE DEFENSE LE RISQUE INONDATION REPONSE DE L OPERATEUR SNCF POUR L ILE DE FRANCE COMMISSION CDSE PCA 6 Octobre 2015 SNCF DIRECTION DE LA SURETE POLE DEFENSE SOMMAIRE CHAPITRE 1 LE ZOUAVE, SYMBOLE DE L INONDATION

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Commune d EYMEUX (26730) Prescription : 21/10/2013 Arrêt : 29/02/2016 Approbation : 20/02/2017 5. Annexes (pièces écrites) 5.1- Liste des Servitudes d Utilité Publique 5.2- Eléments

Plus en détail

L évolution du prix de l eau en Wallonie

L évolution du prix de l eau en Wallonie L évolution du prix de l eau en Wallonie Monsieur Alain GILLIS, Président d AQUAWAL et Directeur Général de l IECBW Monsieur Jean-Luc MARTIN, Membre du Comité de Direction d AQUAWAL et Président du Comité

Plus en détail

VII - Organisation communale par niveau de veille : Page 4

VII - Organisation communale par niveau de veille : Page 4 Edition : Août 2014 I - Destinataires du plan Page 1 II - Mises à jour Page 1 III - Textes de référence Page 2 IV- contacts Page 2 V - Objet du plan Page 3 VI 4 niveaux de veille 3 Page VII - Organisation

Plus en détail

ORGANE COMMUNAL DE CONDUITE ET CRUE DU LAC 2015

ORGANE COMMUNAL DE CONDUITE ET CRUE DU LAC 2015 ORGANE COMMUNAL DE CONDUITE ET CRUE DU LAC 2015 Présentation au séminaire SSPS du 21 avril 2016 DÉROULEMENT Organisation OCC Evénement et impacts sur la région Mesures prises Quelques chiffres Conclusions

Plus en détail

Dispositif de Vigilance Crues

Dispositif de Vigilance Crues Cellule de Veille Hydrologique (CVH) Activité de surveillance des Crues à La Réunion Dispositif de Vigilance Crues Octobre 2014 Ministère de l'écologie, du Développement Durable et de l Energie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Commune de APPROBATION ANNEXE SANITAIRE 26 MARS Vu pour être annexé à la délibération en date du :

Commune de APPROBATION ANNEXE SANITAIRE 26 MARS Vu pour être annexé à la délibération en date du : U R B A - S E R V I C E S C A B I N E T D E C O N S E I L S E N U R B A N I S M E 83, rue de Tilloy, BP 401 60004 BEAUVAIS CEDEX Téléphone : 03.44.45.17.57 Fax : 03.44.45.04.25 Commune de SAINT-MAUR CARTE

Plus en détail

La gestion des déchets post crue

La gestion des déchets post crue La gestion des déchets post crue Marion RAFALOVITCH et Pauline ARDAINE DRIEE / UD78 Atelier inondation SPI Vallée de Seine 17 novembre 2016 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement

Plus en détail

LA MISSION DE SECURITE ECONOMIQUE DES DIRECCTE

LA MISSION DE SECURITE ECONOMIQUE DES DIRECCTE MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE ORGANISATION TERRITORIALE LE PREFET DE ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE dirige l action des Délégués

Plus en détail

Découvrez les réseaux de chaleur

Découvrez les réseaux de chaleur Découvrez les réseaux de chaleur hiffres CLÉS Les réseaux de chaleur évitent la production et le rejet de 2,3 millions de tonnes de CO 2 par an (comparaison avec les émissions du chauffage au gaz pour

Plus en détail

Préfecture des Yvelines SIDPC

Préfecture des Yvelines SIDPC Préfecture des Yvelines SIDPC La gestion de crise en cas d inondation : anticipation, planification, exercices et coordination des acteurs Le SIDPC SERVICE INTERMINISTERIEL DE PROTECTION CIVILE Missions

Plus en détail

Notice des annexes sanitaires

Notice des annexes sanitaires 3A3 Notice des annexes sanitaires Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal du 12 décembre 2016 Arrêtant les dispositions du Plan Local d'urbanisme Sommaire Eau potable... 3 1. Présentation

Plus en détail

C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe

C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe SECTION 1 _NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL ARTICLE AUe1 _ OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Sont interdites dans la zone

Plus en détail

BILAN DE LA QUALITE DE L EAU AU ROBINET DU CONSOMMATEUR

BILAN DE LA QUALITE DE L EAU AU ROBINET DU CONSOMMATEUR BILAN DE LA QUALITE DE L EAU AU ROBINET DU CONSOMMATEUR VIS-A-VIS DES NITRATES EN 2014 JUILLET 2016 1/9 SOMMAIRE I. Introduction... 3 II. La qualité de l eau du robinet vis-à-vis des nitrates en France

Plus en détail

Protections mises en œuvre. dans les grands chantiers

Protections mises en œuvre. dans les grands chantiers Protections mises en œuvre dans les grands chantiers d infrastructures ferroviaires SOMMAIRE 1. Introduction 2. Protection contre le bruit 3. Protection des eaux et du milieu aquatique : 1. Eaux d exhaure

Plus en détail

ALERTE SUR LA SITUATION D ENFANTS A TOULOUSE

ALERTE SUR LA SITUATION D ENFANTS A TOULOUSE Accès à l eau salubre et à l assainissement : 6 ème Objectif mondial de développement durable ALERTE SUR LA SITUATION D ENFANTS A TOULOUSE Le 22 MARS, Journée Mondiale de l Eau, unissons-nous pour exiger

Plus en détail

Procédure PR I INONDATION DE LA MARNE (STEP)

Procédure PR I INONDATION DE LA MARNE (STEP) Nb de pages : 1 / Procédure PR I 51 530 INONDATION DE LA MARNE (STEP) Objet : Décrit les actions à réaliser concernant le réseau et la station d épuration en cas d inondation de La Marne. Documents de

Plus en détail

2 - ALIMENTATION La desserte en eau potable sur la commune est assurée par le service communal.

2 - ALIMENTATION La desserte en eau potable sur la commune est assurée par le service communal. 6.1.1.1 - ALIMENTATION EN EAU POTABLE A - ETAT ACTUEL 1 - GENERALITES Le service de distribution d eau potable est géré par la commune, sous forme de régie. 27 000 m³ d eau potable ont été facturés, en

Plus en détail

SOMMAIRE. L approvisionnement en eau potable... 2 La défense incendie... 3 L assainissement des eaux usées... 5 La gestion des déchets...

SOMMAIRE. L approvisionnement en eau potable... 2 La défense incendie... 3 L assainissement des eaux usées... 5 La gestion des déchets... SOMMAIRE L approvisionnement en eau potable... 2 La défense incendie... 3 L assainissement des eaux usées... 5 La gestion des déchets... 6 1/6 L approvisionnement en eau potable La commune dispose d un

Plus en détail

REUNION D INFORMATION COMMUNE DE SARAN. Secteur du Bassin du Bois Salé Optimisation du fonctionnement des réseaux eaux pluviales

REUNION D INFORMATION COMMUNE DE SARAN. Secteur du Bassin du Bois Salé Optimisation du fonctionnement des réseaux eaux pluviales REUNION D INFORMATION COMMUNE DE SARAN Secteur du Bassin du Bois Salé Optimisation du fonctionnement des réseaux eaux pluviales 6 juin 207 Ordre du jour. 2. 3. 4. 5. 6. . Présentation des ouvrages eaux

Plus en détail

Gestion de crise et intercommunalité.

Gestion de crise et intercommunalité. Gestion de crise et intercommunalité dans le bassin des RIsques MAjeurs de l estuaire de la Seine Claude BOURDIER Maire de FONTENAY Pascal MALLET Géographe - Ingénieur principal Direction pour l Information

Plus en détail

Présentation des études réalisées sur les conséquences d'une rupture des barrages de Serre Ponçon et de Sainte Croix

Présentation des études réalisées sur les conséquences d'une rupture des barrages de Serre Ponçon et de Sainte Croix Présentation des études réalisées sur les conséquences d'une rupture des barrages de Serre Ponçon et de Sainte Croix Réunion CLI de Cadarache du 20 mars 2012 Sommaire 1 Présentation des ouvrages 2 Notion

Plus en détail

Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE

Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE Les paysans de Rougeline : Veolia Propreté : implantations et chiffres-clé C est l histoire de Paysans

Plus en détail

Tableaux des niveaux de service proposés

Tableaux des niveaux de service proposés Tableaux des niveaux proposés N.B. : L obligation de mesurer les niveaux avec les indicateurs présentés dans les colonnes des niveaux communautaires et techniques des tableaux suivants ne dispense pas

Plus en détail

Ville de Luxeuil les Bains. Services publics d eau potable et d assainissement Rapport 2010

Ville de Luxeuil les Bains. Services publics d eau potable et d assainissement Rapport 2010 Ville de Luxeuil les Bains Services publics d eau potable et d assainissement Rapport 2010 1 - Luxeuil les Bains CM du 16 juin 2011 Eau potable Le patrimoine Les ressources : Les réservoirs : Traitement

Plus en détail

L intelligence dans les réseaux d eau et d assainissement

L intelligence dans les réseaux d eau et d assainissement L intelligence dans les réseaux d eau et d assainissement Thomas Perianu Directeur délégué, Smart Water stephane-thomas.perianu@lyonnaise-des-eaux.fr 1 avril 2016 Les réseaux intelligents d eau, de gaz,

Plus en détail

NEOS Une transformation centrée sur le client. Présentation investisseurs du 6 juillet Extraits

NEOS Une transformation centrée sur le client. Présentation investisseurs du 6 juillet Extraits NEOS 2016-2020 Une transformation centrée sur le client Présentation investisseurs du 6 juillet 2016 - Extraits Capacité démontrée du Groupe à saisir les opportunités de croissance Chine Ventes 16,4 mds

Plus en détail

Le bassin Seine-Normandie

Le bassin Seine-Normandie Le bassin Seine-Normandie Thiérache Compiègne Soissons Ardennes Argonne Paris Meaux Brie Chalons Perthois Melun Troyes Chaumont Sens Présentation du bassin de la Seine Auxerre Plateaux de Langres Genèse

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DE LA MAYENNE Commune de SAINTE-SUZANNE PLAN LOCAL D URBANISME Document n 6 : Annexes sanitaires Dossier d arrêt de projet Vu pour être annexé à la délibération du 21 mai 2015 1) Assainissement

Plus en détail

Fournisseur de GPL et de GAZ NATUREL

Fournisseur de GPL et de GAZ NATUREL Fournisseur de GPL et de GAZ NATUREL ANTARGAZ EN QUELQUES CHIFFRES 2 000 000 DE CLIENTS BOUTEILLES 15 000 POINTS DE VENTE CONDITIONNÉ 200 000 CLIENTS VRAC EN CITERNE (PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS) 160

Plus en détail

Plan d Opération Interne. Présentation SPPPI

Plan d Opération Interne. Présentation SPPPI Plan d Opération Interne Dispositif de sécurité en fonctionnement normal 5 Equipes d urgence Schéma d alerte Moyens d extinction Matériel antipollution Le Plan d Opération Interne Etude de danger Collaboration

Plus en détail

Nos solutions innovantes pour traiter durablement les eaux pluviales

Nos solutions innovantes pour traiter durablement les eaux pluviales Syndicat des fabricants d ouvrages préfabriqués pour la dépollution des eaux pluviales DécanteuRS DépoLLueuRS Nos solutions innovantes pour traiter durablement les eaux pluviales Endiguer la pollution

Plus en détail

Travaux de voirie et réseaux divers Quartier Pré-Yvelines Elancourt Réunion publique

Travaux de voirie et réseaux divers Quartier Pré-Yvelines Elancourt Réunion publique Travaux de voirie et réseaux divers Quartier Pré-Yvelines Elancourt Réunion publique 1 SITUATION GENERALE DU PROJET Localisation des Travaux Quartier Pré-Yvelines Rue Rouge Rue Verte Rue Orange Rue Ocre

Plus en détail

ANNEXE SANITAIRE DU PLAN LOCAL D URBANISME ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNE DE SAINT-GENIS-POUILLY

ANNEXE SANITAIRE DU PLAN LOCAL D URBANISME ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNE DE SAINT-GENIS-POUILLY Commune de Saint-Genis-Pouilly Mairie BP110 01638 SAINT-GENIS-POUILLY CEDEX Tel : 04.50.20.52.50 Fax : 04.50.42.05.04 ANNEXE SANITAIRE DU PLAN LOCAL D URBANISME ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNE DE SAINT-GENIS-POUILLY

Plus en détail

Dossier de Presse. Jeudi 13 mars 2008

Dossier de Presse. Jeudi 13 mars 2008 Thierry DUVIVIER for SUEZ Dossier de Presse «EXPEDITION YANGTSE» Jeudi 13 mars 2008 L EAU EN CHINE : VERS UNE PRISE DE CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE? SUEZ ENVIRONNEMENT AU FIL DU YANGTSE AVEC DEUX PROJETS

Plus en détail

Gérer la crise : archives et crue centennale

Gérer la crise : archives et crue centennale Gérer la crise : et crue centennale Élaboration et mise en œuvre du Plan de sauvegarde des du ministère de la Culture et de la communication Vincent Bouat-Ferlier, Conservateur en chef du patrimoine, chef

Plus en détail

Plan d'évacuation du Val d'orléans

Plan d'évacuation du Val d'orléans Plan d'évacuation du Val d'orléans I. Les crues de la Loire II. Le Val d'orléans III. Le Plan d'évacuation IV. Les principes et méthodes V. Les résultats obtenus DDT du Loiret Service Loire Risques Transports

Plus en détail

Inondations urbaines et modélisation : un nouvel état de l art

Inondations urbaines et modélisation : un nouvel état de l art DHI Eau Environnement Santé Conférence francophone ESRI 1 er octobre 2009 Inondations urbaines et modélisation : un nouvel état de l art Samia Mejdi DHI Eau Environnement Santé Le groupe DHI Développement

Plus en détail

EAU DANS LA VILLE: QUI FAIT QUOI?

EAU DANS LA VILLE: QUI FAIT QUOI? EAU DANS LA VILLE: QUI FAIT QUOI? Autorité organisatrice des services d eau et d assainissement Assure en régie la collecte des eaux usées/eaux pluviales Régie à personnalité morale chargé de la production

Plus en détail

COMMUNE DE LAMOTTE-BEUVRON

COMMUNE DE LAMOTTE-BEUVRON COMMUNE DE LAMOTTE-BEUVRON I- Caractéristiques du service Conformément à l article D.2224-1 du CGCT, A l annexe V, articles D.2224-1 à D.2224-3 du CGCT Contrat Le service est exploité en affermage. Le

Plus en détail

UNE MÉTROPOLE RÉSILIENTE FACE AUX RISQUES : DU CONCEPT À L ACTION? Petit déjeuner Décideurs - Chercheurs 9 septembre 2014

UNE MÉTROPOLE RÉSILIENTE FACE AUX RISQUES : DU CONCEPT À L ACTION? Petit déjeuner Décideurs - Chercheurs 9 septembre 2014 UNE MÉTROPOLE RÉSILIENTE FACE AUX RISQUES : DU CONCEPT À L ACTION? Petit déjeuner Décideurs - Chercheurs 9 septembre 2014 1 Enjeux de la diminution de la vulnérabilité aux inondations en Ile-de-France

Plus en détail

Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation : TRI de Tours Atelier 3 Gestion de crise

Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation : TRI de Tours Atelier 3 Gestion de crise Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation : TRI de Tours Atelier 3 Gestion de crise Quelle stratégie pour demain? Atelier 3 «Un territoire, des acteurs préparés» - 21 décembre 2015 Rappel : Définition

Plus en détail

I. LE RESEAU D EAU POTABLE

I. LE RESEAU D EAU POTABLE L objet des annexes sanitaires est de faire le point sur l alimentation en eau, l assainissement et l élimination des déchets. Il s agit également de prendre en compte les contraintes propres à ces équipements

Plus en détail

Travaux. Qualité. Analyse. Réactivité. Notre méthode. Voirie, génie civilet bâtiments

Travaux. Qualité. Analyse.  Réactivité. Notre méthode. Voirie, génie civilet bâtiments Travaux Analyse Réactivité Qualité Notre méthode Analyse de votre projet par notre bureau d études Conception et remise d une offre globale et sur mesure Suivi administratif du dossier (permis d environnement,...)

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE ROQUETTES Département de la Haute Garonne PLAN LOCAL D URBANISME Première révision Pièce 6.0 Annexes sanitaires Notice technique DOSSIER APPROUVÉ PLU approuvé par délibération du Conseil Municipal

Plus en détail

expertise et innovation

expertise et innovation 2 expertise et innovation croissance verte performance énergétique développement durable et responsable 3 UNE ENTREPRISE PERFORMANTE QUI ACCOMPAGNE LE DÉVELOPPEMENT LOCAL Marseille et sa région constituent

Plus en détail

Objectifs de la Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation

Objectifs de la Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation Objectifs de la Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation Objectif principal de la stratégie locale de gestion du risque inondation du TRI de Meaux La directive inondation pose un fonctionnement

Plus en détail

Département de l'hérault PALAVAS- LES- FLOTS. Plan Local d Urbanisme. Annexe Sanitaire. Notice

Département de l'hérault PALAVAS- LES- FLOTS. Plan Local d Urbanisme. Annexe Sanitaire. Notice Département de l'hérault PALAVAS- LES- FLOTS Plan Local d Urbanisme Annexe Sanitaire Notice La collecte des déchets Source : Diagnostic du Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés

Plus en détail

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance A Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Abonné (ou usager ou client) Personne physique ou morale ayant souscrit un abonnement auprès de l opérateur

Plus en détail

L EAU & votre entreprise Fiche n 3

L EAU & votre entreprise Fiche n 3 L EAU & votre entreprise Fiche n 3 LES PRELEVEMENTS Il y a trois possibilités de s approvisionner en eau : le réseau public les prélèvements de surface (fleuves, rivières, lacs, étangs, canaux, ) les prélèvements

Plus en détail

Evolution des Relations Sociales De la nationalisation à la privatisation

Evolution des Relations Sociales De la nationalisation à la privatisation 21 juin 2010 Le secteur des industries électriques et gazières en France Evolution des Relations Sociales De la nationalisation à la privatisation 1 21 juin 2010 Sommaire 1/2 Le secteur des Industries

Plus en détail

Eau pluviale ou eau de pluie?

Eau pluviale ou eau de pluie? Récupération et utilisation de l eau de pluie : Réalités et perspectives Eau pluviale ou eau de pluie? Eau de pluie : Eau issue des précipitations atmosphériques non encore chargée de matières de surface.

Plus en détail

Forum radar Météo France 2011

Forum radar Météo France 2011 Forum radar Météo France 2011 SAPHYRAS : Le système d alerte de crue de St Etienne Métropole 24 novembre 2011 1 Sommaire de la présentation 1. Contexte, besoins, enjeux 2. Concepts de SAPHYRAS 3. Retour

Plus en détail

potable Web conférence Suivi et nouveautés 28 février 2013 En collaboration avec FQM Québec Municipal UMQ

potable Web conférence Suivi et nouveautés 28 février 2013 En collaboration avec FQM Québec Municipal UMQ Stratégie québécoise d économie d eau d potable Web conférence Suivi et nouveautés 28 février 2013 En collaboration avec FQM Québec Municipal UMQ PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. SUIVI DE LA STRATÉGIE 2. NOUVEAUTÉS

Plus en détail

PLOUF 92 : Et si la Seine sortait de son lit? Jeudi 6 et vendredi 7 novembre 2014 Espace Grésillons, Gennevilliers

PLOUF 92 : Et si la Seine sortait de son lit? Jeudi 6 et vendredi 7 novembre 2014 Espace Grésillons, Gennevilliers PLOUF 92 : Et si la Seine sortait de son lit? Jeudi 6 et vendredi 7 novembre 2014 Espace Grésillons, Gennevilliers En juin dernier, la Préfecture de police, en partenariat avec la Mairie de Paris et le

Plus en détail

guide de gestion du trait de côte 9 juin 2010 Paris / La Défense

guide de gestion du trait de côte 9 juin 2010 Paris / La Défense Présentation du guide de gestion du trait de côte 9 juin 2010 Paris / La Défense LA GESTION DU RISQUE INONDATION Frédérique Martini Direction Générale de la Prévention des Risques Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Les bassins d orage en Seine-Saint-Denis, et leur évolution pour une meilleure protection des habitants et du milieu naturel

Les bassins d orage en Seine-Saint-Denis, et leur évolution pour une meilleure protection des habitants et du milieu naturel Les bassins d orage en Seine-Saint-Denis, et leur évolution pour une meilleure protection des habitants et du milieu naturel F. Vandelannoote Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Direction de l

Plus en détail

La sécurité civile à Montréal Rencontre citoyenne Beaconsfield

La sécurité civile à Montréal Rencontre citoyenne Beaconsfield La sécurité civile à Montréal Rencontre citoyenne Beaconsfield Pourquoi la sécurité civile? Les sinistres ont des impacts importants sur les sociétés Sur les citoyens, les infrastructures, l environnement

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires du Rhône. Regard sur le Rhône et les crues de novembre Un territoire qui ressort fort de son expérience

Direction Départementale des Territoires du Rhône. Regard sur le Rhône et les crues de novembre Un territoire qui ressort fort de son expérience Direction Départementale des Territoires du Rhône Regard sur le Rhône et les crues de novembre 2008 Un territoire qui ressort fort de son expérience Pourquoi cette brochure, ce retour d expérience? Les

Plus en détail

Cadre de Programme d Opération Pour la Consultation du Maître d Œuvre

Cadre de Programme d Opération Pour la Consultation du Maître d Œuvre Cadre de Programme d Opération Pour la Consultation du Maître d Œuvre Version 1 Octobre 2010 1 1. Le Maître d Ouvrage Le MOA délégué (coordonnées) Préciser s il s agit d un groupement de commande L AMO

Plus en détail

Atelier «gestion de crises post-crise»

Atelier «gestion de crises post-crise» Stratégie Locale de Gestion du Risque d Inondation (SLGRI) pour les Vals de l Orléanais Atelier «gestion de crises post-crise» Chécy Le 18 avril 2016 1 Stratégie locale du risque d inondation Le TRI d

Plus en détail

Fiche 9. La récupération des eaux de pluie collectées sur les toits, une technique qui doit être complétée par une solution alternative SOMMAIRE :

Fiche 9. La récupération des eaux de pluie collectées sur les toits, une technique qui doit être complétée par une solution alternative SOMMAIRE : La récupération des eaux de pluie collectées sur les toits, une technique qui doit être complétée par une solution alternative Fiche 9 SOMMAIRE : 1 - Les principes de fonctionnement 3 2 - La conception

Plus en détail

Journée Technique EPLoire- DREAL. Présentation Service Stéphanois Barrage de Lavalette

Journée Technique EPLoire- DREAL. Présentation Service Stéphanois Barrage de Lavalette Journée Technique EPLoire- DREAL Présentation Service Stéphanois Barrage de Lavalette Orléans, 26 juin 2013 Plan de la présentation I La ville de SAINT-ETIENNE et son service de l eau II Le barrage de

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SITUATION DU SECTEUR EAU ET ASSAINISSEMENT AU MALI

PRESENTATION DE LA SITUATION DU SECTEUR EAU ET ASSAINISSEMENT AU MALI Panel de Haut Niveau sur le thème «Eau et Assainissement en Afrique : Défis et Perspectives» PRESENTATION DE LA SITUATION DU SECTEUR EAU ET ASSAINISSEMENT AU MALI Eau&Assainissement au Mali 1 Plan de la

Plus en détail

SOLUTION INNOVANTE POUR LA GESTION DES DÉCHETS HOSPITALIERS À RISQUES INFECTIEUX

SOLUTION INNOVANTE POUR LA GESTION DES DÉCHETS HOSPITALIERS À RISQUES INFECTIEUX SOLUTION INNOVANTE POUR LA GESTION DES DÉCHETS HOSPITALIERS À RISQUES INFECTIEUX DÉCHETS BIOMÉDICAUX : UN ENJEU MONDIAL POUR LA SANTÉ PUBLIQUE ET L ENVIRONNEMENT Les activités liées aux soins de santé

Plus en détail

Le chiffre et le nombre Les dizaines. le nombre de dizaines est. Dans 3569, le chiffre des dizaines est. Dans 3569, le nombre de dizaines est

Le chiffre et le nombre Les dizaines. le nombre de dizaines est. Dans 3569, le chiffre des dizaines est. Dans 3569, le nombre de dizaines est Le chiffre et le nombre Les dizaines 725 Dans 725, Dans 725, 3569 Dans 3569, Dans 3569, 9245 Dans 9245, Dans 9245, 3672 Dans 3672, Dans 3672, 5334 Dans 5334, Dans 5334, 956 Dans 956, Dans 956, Le chiffre

Plus en détail

Communication de la Société Togolaise des Eaux (TdE)

Communication de la Société Togolaise des Eaux (TdE) ASSEMBLEE CONSTITUTIVE DU RESEAU INTERNATIONAL DES CENTRES DE FORMATION AUX METIERS DE L EAUL Communication de la Société Togolaise des Eaux (TdE) Par Mr Yawo Elihoho EVENYA Directeur Général 1 Plan 1.

Plus en détail

Conseil Départemental de la Sécurité Civile. Réunion plénière du mercredi 16 septembre 2015 salle Jean Moulin de la préfecture

Conseil Départemental de la Sécurité Civile. Réunion plénière du mercredi 16 septembre 2015 salle Jean Moulin de la préfecture Conseil Départemental de la Sécurité Civile Réunion plénière du mercredi 16 septembre 2015 salle Jean Moulin de la préfecture INTRODUCTION PAR MONSIEUR LE PREFET 2 ORDRE DU JOUR Point sur la promotion

Plus en détail

LA REGLEMENTATION CONCERNANT L EAU

LA REGLEMENTATION CONCERNANT L EAU LA REGLEMENTATION CONCERNANT L EAU 1. DEFINITIONS DES QUALIFICATIFS DE L EAU... 1 2. DISPOSITIONS GENERALES QUELLE QUE SOIT LA PROVENANCE DE L EAU... 2 3. DISPOSITIONS PARTICULIERES SELON LA PROVENANCE

Plus en détail

MARINGUES 5.3 PLAN LOCAL D URBANISME. COMMUNE de. ANNEXES Annexes sanitaires

MARINGUES 5.3 PLAN LOCAL D URBANISME. COMMUNE de. ANNEXES Annexes sanitaires DEPARTEMENT DU PUY-DE-DOME 5.3 COMMUNE de janvier 2017 MARINGUES SCP DESCOEUR F et C Architecture et Aménagement du Territoire 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65.

Plus en détail

PROFIL DES SERVICES DES RESSOURCES MATÉRIELLES

PROFIL DES SERVICES DES RESSOURCES MATÉRIELLES Dans le cadre de ses travaux en vue de la préparation des règles budgétaires 2011-2012, le comité MELS-Réseau sur les ressources matérielles et financières a demandé au sous-comité sur le parc immobilier

Plus en détail

La communication de crise. Préfecture du Puy-de-Dôme Réunion du 22 juin 2017

La communication de crise. Préfecture du Puy-de-Dôme Réunion du 22 juin 2017 La communication de crise Préfecture du Puy-de-Dôme Réunion du 22 juin 2017 La crise? Quelle crise? Krisis (grec) : moment critique où il faut décider face à un changement majeur. Une crise, c est une

Plus en détail

Bonnes pratiques de récupération d eau de pluie pour des usages professionnels

Bonnes pratiques de récupération d eau de pluie pour des usages professionnels Bonnes pratiques de récupération d eau de pluie pour des usages professionnels Plan de l intervention Contexte Installation et mise en œuvre, Réception et mise en service de l installation. 1. Contexte

Plus en détail

LE PREMIER SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE L EST

LE PREMIER SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE L EST LE PREMIER SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DE L EST 1 Le contexte réglementaire Pourquoi un SAGE? Le mot du Président Le SAGE (Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux) est un document de

Plus en détail

AEC. Alimentation d eau à Genève en temps de crise : Mais que fait SIG?

AEC. Alimentation d eau à Genève en temps de crise : Mais que fait SIG? AEC Alimentation d eau à Genève en temps de crise : Mais que fait SIG? Jean-Bernard Guillet Responsable Unité Conseil en installation Eau Potable Services Industriels de Genève 1 Cadre du projet Base légale

Plus en détail

Déclaration d engagements du Sri Lanka à présenter lors de la Réunion de haut niveau du partenariat SWA le 20 avril 2012

Déclaration d engagements du Sri Lanka à présenter lors de la Réunion de haut niveau du partenariat SWA le 20 avril 2012 Déclaration d engagements du Sri Lanka à présenter lors de la Réunion de haut niveau du partenariat SWA le 20 avril 2012 Au nom du gouvernement du Sri Lanka et du ministre de l Approvision eau et du drainage,

Plus en détail

de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain

de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain Problématique Client Filiales en Europe, en Asie et sur le continent Américain. Dispose d 1 centre de recherche, 4 sites de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain

Plus en détail

DOSSIER 1 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PUBLICS

DOSSIER 1 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PUBLICS DOSSIER 1 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PUBLICS 1 DOSSIER 1 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PUBLICS 1. Les ouvrages de Travaux Publics 2. Les entreprises de Travaux Publics 3. Les Travaux Publics, un monde pluriel

Plus en détail

52 millions de MWh produits. 2,4 millions de logements collectifs gérés. 529 réseaux de chaleur et de froid opérés sites industriels gérés

52 millions de MWh produits. 2,4 millions de logements collectifs gérés. 529 réseaux de chaleur et de froid opérés sites industriels gérés Bérengère CHAYS Ingénieure hydrogéologue 06 80 99 79 88 berengere.chays@gmail.com Domaines d intérêt : Interactions entre biodiversité et écosystème urbain, résilience des villes, hydrogéologie, entrepreneuriat

Plus en détail

Informer sur la Mobilité : quelles perspectives pour la Radiodiffusion?

Informer sur la Mobilité : quelles perspectives pour la Radiodiffusion? Informer sur la Mobilité : quelles perspectives pour la Radiodiffusion? Journée Predim - Radio France, 18 octobre 2006 Sylvain Anichini, directeur général adjoint aux Techniques et aux Technologies Nouvelles

Plus en détail

PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE. SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin

PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE. SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin PRESENTATION Déchetterie des Professionnels de Brive SÉQUENCE 1 SÉQUENCE 2 SÉQUENCE 3 SÉQUENCE 4 SUEZ ENVIRONNEMENT et

Plus en détail