Orléans, le 8 juin Alain TIRET, VEOLIA Environnement Les services d eau et d assainissement face au risque inondation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Orléans, le 8 juin Alain TIRET, VEOLIA Environnement Les services d eau et d assainissement face au risque inondation"

Transcription

1 Orléans, le 8 juin 2010 Alain TIRET, VEOLIA Environnement Les services d eau et d assainissement face au risque inondation

2 La référence mondiale des services à l environnement La référence mondiale des services de l eau N 1 mondial 12,55 Mds euros Le seul groupe mondial qui décline toute la gamme de services à l environnement Dalkia Le leader européen des services énergétiques La référence du marché mondial de la gestion et de la valorisation des déchets N 1 européen 7 Mds euros Référence mondiale 9 Mds euros La référence en organisation de services de mobilité durable et sûre N 1 européen 5,8 Mds euros 2

3 La référence mondiale des services de l eau collaborateurs dans 66 pays Près de 95 millions de personnes desservies en eau potable et plus de 68 millions raccordés en assainissement usines de production d eau potable usines de dépollution des eaux usées 8,31 Mds de m³ d eau potable distribués Europe hors France Asie Pacifique Afrique Moyen Orient/Inde Amériques 6,73 Mds de m³ d eaux usées collectés France Chiffre d affaires ,55 Mds euros Répartition du CA par région 3

4 Veolia Eau Opérateur d Importance Vitale Dans le cadre de la loi sur la modernisation de la sécurité civile, le secteur de la gestion de l eau fait partie des secteurs d activité d importance vitale (SAIV) Veolia Eau a été désigné Opérateur d Importance Vitale (OIV) au plan national et a fait approuver son plan de sécurité d opérateur par le MEEDDM, son ministère de tutelle, en mars 2010 La continuité d activité des services publics de l eau dépend étroitement, pour sa bonne exécution de plusieurs autres SAIV : la fourniture d énergie électrique le transport de marchandises (approvisionnement en produit de traitement) Les télécommunications (gestion à distance des unités de production/distribution) A l inverse, le bon fonctionnement des services publics de l eau, conditionne le service de défense incendie en cas de sinistre. Conférence E.P. Loire 8 Juin

5 Les services d eau et le risque d inondation 1/2 Le risque inondation se gère à différents niveaux par les services publics d eau : au niveau des points de production de l eau : par la mise hors d eau des installations de traitement/pompage de l eau. au niveau des réseaux de distribution de l eau : par une surveillance accrue de la qualité de l eau véhiculée par les canalisations. Le maintien en pression des réseaux de distribution d eau étant à privilégier dans tous les cas de figure :. Pour assurer la défense incendie. Pour éviter les désordres sur les canalisations mises en dépression et l infiltration d eau polluée dans le réseau 5

6 Les services d eau et le risque d inondation 2/2 Les réseaux d assainissement sont des facteurs aggravant du risque inondation : il est essentiel de protéger les installations publiques et privées contre les retours d eau en provenance des réseaux d assainissement (clapets anti retour). La mise àdisposition des opérateurs de moyens d alerte (cartes vigilance crues/alertes Météo France) permet d anticiper la survenance de situations de crise. Des exercices de simulation sont périodiquement organisés par les préfectures de région, avec l ensemble des opérateurs de services publics (exercice» en Seine 2010» des 22 et 23 mars 2010). Conférence E.P. Loire 8 juin

7 Les dispositifs de gestion de crise de Veolia eau Dans le cadre de son plan de sécurité d opérateur, Veolia eau dispose d un dispositif d alerte et de gestion de crise avec : La constitution de cellules de crise aux niveaux national et régional, mobilisables 7j/7 et 24h/24 en cas de nécessité, et intégrées dans les dispositifs gouvernementaux (ORSEC) La mobilisation de matériels mutualisés nationalement (unités mobiles de traitement de l eau, containers de stockage d eau potables, stocks de bouteilles d eau) L utilisation de systèmes automatisés d alerte des clients par téléphone, ou SMS, en cas de restriction des usages de l eau ou d interdiction de consommation. La mise au point de retours d expériences, afin de tirer tous les enseignements des situations de crises rencontrées. 7

8 Retours d expérience sur la gestion d un service d eau en période d inondation Le cas de la région sud de Veolia eau 7 crises rencontrées entre 1999 et 2006 de durée variable (de 2 jours à2 semaines) Augmentation brutale de la turbidité de l eau, suite àdes événements pluvieux de très forte intensité Mise en place de dispositifs de distribution d eau de secours (containers de stockage sur skid, eau en bouteille) pour les besoins alimentaires Maintien de la distribution d eau dans les réseaux pour les autres usages (toilettes, défense incendie) Le cas de la ville de Nevers ( habitants) 2 crises (2003 et 2008) gérées lors de crues de la Loire de durées d une dizaine de jours chacune Elévation progressive de la turbidité, jusqu à 8 NTU, liée àla submersion du champ captant en bord de Loire et l infiltration d eau de la Loire, via les drains des captages (captages hors d eau) Mise en place des 12 citernes d eau àdisposition des populations et distribution d eau en bouteille, pour les maisons de retraite, hôpitaux, cantines scolaires Pas de contamination bactérienne dans le réseau de distribution (uniquement dépassement de la norme de turbidité. 8

9 Merci de votre attention 9

VEOLIA DONNÉES CLÉS 2015/PÉRIMÈTRE GROUPE

VEOLIA DONNÉES CLÉS 2015/PÉRIMÈTRE GROUPE Données clés 100 millions de personnes desservies en eau potable EAU 4 245 usines de production d eau potable gérées UNE TRIPLE EXPERTISE 3 303 usines de traitement des eaux usées opérées 63 millions d

Plus en détail

Inondation majeure en Île-de- France

Inondation majeure en Île-de- France ORSEC - Disposition Spécifique «Inondations» Inondation majeure en Île-de- France IAU-IdF TR4 Fleuve - Paris 10 décembre 2009 Aménager avec le Fleuve : robustesse et risques d inondations PREFECTURE DE

Plus en détail

UNE TRIPLE EXPERTISE usines de traitement des eaux usées opérées

UNE TRIPLE EXPERTISE usines de traitement des eaux usées opérées 20 14 Données clés 1 UNE TRIPLE EXPERTISE conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l eau, des déchets et de l énergie, 3 activités complémentaires et qui fonctionnent en synergie. Le Groupe

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme. Modification

Plan Local d Urbanisme. Modification La Montagne Plan Local d Urbanisme Modification 7 - Annexes 7.2 Réseau d eau potable 7-2-1 Notice du réseau d eau potable Pôle Sud-Ouest Révision du 23 octobre 2006 Modification du 9 avril 2010 LA MONTAGNE

Plus en détail

Atelier 5 - Prévision des crues et gestion de crise

Atelier 5 - Prévision des crues et gestion de crise Prévision des crues et gestion de crise Espace rivière Europe 5 et 6 décembre 2006 Bistrita (Roumanie) Jean-Marc GIBEY Service de Prévision des crues Loire Cher Indre Direction Régionale de l Environnement

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME Département du VAL-D OISE Commune de RONQUEROLLES PLAN LOCAL D'URBANISME PIECE N 7 Annexes sanitaires - notice et plans Elaboration du PLU - Document arrêté le : Document approuvé le : IngESPACES Ensemble,

Plus en détail

Dispositif de Vigilance Crues

Dispositif de Vigilance Crues Cellule de Veille Hydrologique (CVH) Activité de surveillance des Crues à La Réunion Dispositif de Vigilance Crues Octobre 2014 Ministère de l'écologie, du Développement Durable et de l Energie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

BILAN DE LA QUALITE DE L EAU AU ROBINET DU CONSOMMATEUR

BILAN DE LA QUALITE DE L EAU AU ROBINET DU CONSOMMATEUR BILAN DE LA QUALITE DE L EAU AU ROBINET DU CONSOMMATEUR VIS-A-VIS DES NITRATES EN 2014 JUILLET 2016 1/9 SOMMAIRE I. Introduction... 3 II. La qualité de l eau du robinet vis-à-vis des nitrates en France

Plus en détail

NEOS Une transformation centrée sur le client. Présentation investisseurs du 6 juillet Extraits

NEOS Une transformation centrée sur le client. Présentation investisseurs du 6 juillet Extraits NEOS 2016-2020 Une transformation centrée sur le client Présentation investisseurs du 6 juillet 2016 - Extraits Capacité démontrée du Groupe à saisir les opportunités de croissance Chine Ventes 16,4 mds

Plus en détail

ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE

ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE Le Pharmacien Responsable de l établissement exploitant : L acteur majeur de la sécurité du médicament Alain Saint-Pierre, le 6 octobre 2010 La sécurité du médicament dépend

Plus en détail

L évolution du prix de l eau en Wallonie

L évolution du prix de l eau en Wallonie L évolution du prix de l eau en Wallonie Monsieur Alain GILLIS, Président d AQUAWAL et Directeur Général de l IECBW Monsieur Jean-Luc MARTIN, Membre du Comité de Direction d AQUAWAL et Président du Comité

Plus en détail

Préfecture des Yvelines SIDPC

Préfecture des Yvelines SIDPC Préfecture des Yvelines SIDPC La gestion de crise en cas d inondation : anticipation, planification, exercices et coordination des acteurs Le SIDPC SERVICE INTERMINISTERIEL DE PROTECTION CIVILE Missions

Plus en détail

Réunion thématique du SPPPI Estuaire de l'adour portant sur la "Sécurité" Anglet 11 Octobre 2011

Réunion thématique du SPPPI Estuaire de l'adour portant sur la Sécurité Anglet 11 Octobre 2011 Réunion thématique du SPPPI Estuaire de l'adour portant sur la "Sécurité" Anglet 11 Octobre 2011 Sommaire Le Groupe Air Liquide Site de production de gaz de l air Le site de Tarnos Implantation - Historique

Plus en détail

Politique de l eau du Conseil général de l Essonne. Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015

Politique de l eau du Conseil général de l Essonne. Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015 Politique de l eau du Conseil général de l Essonne Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015 Éléments de présentation du contexte départemental : le paysage des collectivités et du «prix» de

Plus en détail

L intelligence dans les réseaux d eau et d assainissement

L intelligence dans les réseaux d eau et d assainissement L intelligence dans les réseaux d eau et d assainissement Thomas Perianu Directeur délégué, Smart Water stephane-thomas.perianu@lyonnaise-des-eaux.fr 1 avril 2016 Les réseaux intelligents d eau, de gaz,

Plus en détail

Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE

Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE Développer une activité économique autour d une source d énergie renouvelable : Les serres de LAPOUYADE Les paysans de Rougeline : Veolia Propreté : implantations et chiffres-clé C est l histoire de Paysans

Plus en détail

eau à traiter Journée mondiale de l eau 22 mars 2011

eau à traiter Journée mondiale de l eau 22 mars 2011 Journée mondiale de l eau 22 mars 2011 Un approvisionnement en eau sûr et une gestion de son évacuation et de son traitement permettant de protéger au mieux l environnement sont indispensables à la santé

Plus en détail

VII - Organisation communale par niveau de veille : Page 4

VII - Organisation communale par niveau de veille : Page 4 Edition : Août 2014 I - Destinataires du plan Page 1 II - Mises à jour Page 1 III - Textes de référence Page 2 IV- contacts Page 2 V - Objet du plan Page 3 VI 4 niveaux de veille 3 Page VII - Organisation

Plus en détail

AGRION Le recyclage pour faire face à la pénurie de matières en Europe MD BOGO 09/06/2010

AGRION Le recyclage pour faire face à la pénurie de matières en Europe MD BOGO 09/06/2010 AGRION Le recyclage pour faire face à la pénurie de matières en Europe MD BOGO 09/06/2010 SUEZ ENVIRONNEMENT Chiffre d affaires consolidé 2008 12,4 Mds SUEZ ENVIRONNEMENT EAU EUROPE PROPRETÉ EUROPE INTERNATIONAL

Plus en détail

Plan d Actions Prioritaires de proximité

Plan d Actions Prioritaires de proximité Mai 2014 Numéro spécial Plan d Actions Prioritaires de proximité Pour mieux vous servir, nous poursuivons notre mobilisation Plan d Actions Prioritaires de proximité : Une forte mobilisation à la hauteur

Plus en détail

ALERTE SUR LA SITUATION D ENFANTS A TOULOUSE

ALERTE SUR LA SITUATION D ENFANTS A TOULOUSE Accès à l eau salubre et à l assainissement : 6 ème Objectif mondial de développement durable ALERTE SUR LA SITUATION D ENFANTS A TOULOUSE Le 22 MARS, Journée Mondiale de l Eau, unissons-nous pour exiger

Plus en détail

Plan d'évacuation du Val d'orléans

Plan d'évacuation du Val d'orléans Plan d'évacuation du Val d'orléans I. Les crues de la Loire II. Le Val d'orléans III. Le Plan d'évacuation IV. Les principes et méthodes V. Les résultats obtenus DDT du Loiret Service Loire Risques Transports

Plus en détail

expertise et innovation

expertise et innovation 2 expertise et innovation croissance verte performance énergétique développement durable et responsable 3 UNE ENTREPRISE PERFORMANTE QUI ACCOMPAGNE LE DÉVELOPPEMENT LOCAL Marseille et sa région constituent

Plus en détail

EAU DANS LA VILLE: QUI FAIT QUOI?

EAU DANS LA VILLE: QUI FAIT QUOI? EAU DANS LA VILLE: QUI FAIT QUOI? Autorité organisatrice des services d eau et d assainissement Assure en régie la collecte des eaux usées/eaux pluviales Régie à personnalité morale chargé de la production

Plus en détail

RISQUES INONDATIONS ENJEUX DE LA RÉDUCTION DE LA VULNÉRABILITÉ DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Séminaire PNACC / 13 novembre 2015

RISQUES INONDATIONS ENJEUX DE LA RÉDUCTION DE LA VULNÉRABILITÉ DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Séminaire PNACC / 13 novembre 2015 RISQUES INONDATIONS ENJEUX DE LA RÉDUCTION DE LA VULNÉRABILITÉ DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Séminaire PNACC / 13 novembre 2015 Ludovic FAYTRE / Responsable études Risques majeurs / Aménagement L IAU et

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE 1 Qu est-ce que c est? «Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter à la poubelle des denrées alimentaires, entamées ou non, qui auraient pu être consommées Il est présent

Plus en détail

PLOUF 92 : Et si la Seine sortait de son lit? Jeudi 6 et vendredi 7 novembre 2014 Espace Grésillons, Gennevilliers

PLOUF 92 : Et si la Seine sortait de son lit? Jeudi 6 et vendredi 7 novembre 2014 Espace Grésillons, Gennevilliers PLOUF 92 : Et si la Seine sortait de son lit? Jeudi 6 et vendredi 7 novembre 2014 Espace Grésillons, Gennevilliers En juin dernier, la Préfecture de police, en partenariat avec la Mairie de Paris et le

Plus en détail

C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe

C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe C H A P I T R E 1 RÈGLES APPLICABLES À LA ZONE AUe SECTION 1 _NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL ARTICLE AUe1 _ OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Sont interdites dans la zone

Plus en détail

Fournisseur de GPL et de GAZ NATUREL

Fournisseur de GPL et de GAZ NATUREL Fournisseur de GPL et de GAZ NATUREL ANTARGAZ EN QUELQUES CHIFFRES 2 000 000 DE CLIENTS BOUTEILLES 15 000 POINTS DE VENTE CONDITIONNÉ 200 000 CLIENTS VRAC EN CITERNE (PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS) 160

Plus en détail

Conférence modèles économiques et outils de régulation des Smart grids. Grégory JARRY, Chargé de mission Smart grids, CRE

Conférence modèles économiques et outils de régulation des Smart grids. Grégory JARRY, Chargé de mission Smart grids, CRE Conférence modèles économiques et outils de régulation des Smart grids Grégory JARRY, Chargé de mission Smart grids, CRE Dauphine - Conférence Smart Grids, 24 janvier 2014 Sommaire Les retours d expériences

Plus en détail

Dossier de Presse. Jeudi 13 mars 2008

Dossier de Presse. Jeudi 13 mars 2008 Thierry DUVIVIER for SUEZ Dossier de Presse «EXPEDITION YANGTSE» Jeudi 13 mars 2008 L EAU EN CHINE : VERS UNE PRISE DE CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE? SUEZ ENVIRONNEMENT AU FIL DU YANGTSE AVEC DEUX PROJETS

Plus en détail

Réunion annuelle «Sites pilotes de gestion intégrée des risques naturels dans les Alpes»

Réunion annuelle «Sites pilotes de gestion intégrée des risques naturels dans les Alpes» Syndicat du Pays de Maurienne Réunion annuelle «Sites pilotes de gestion intégrée des risques naturels dans les Alpes» Lundi 11 octobre 2010 Bassin versant de 1957 km² 43 000 habitants Economie Activités

Plus en détail

DOSSIER 1 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PUBLICS

DOSSIER 1 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PUBLICS DOSSIER 1 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PUBLICS 1 DOSSIER 1 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PUBLICS 1. Les ouvrages de Travaux Publics 2. Les entreprises de Travaux Publics 3. Les Travaux Publics, un monde pluriel

Plus en détail

Bonnes pratiques de récupération d eau de pluie pour des usages professionnels

Bonnes pratiques de récupération d eau de pluie pour des usages professionnels Bonnes pratiques de récupération d eau de pluie pour des usages professionnels Plan de l intervention Contexte Installation et mise en œuvre, Réception et mise en service de l installation. 1. Contexte

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires du Rhône. Regard sur le Rhône et les crues de novembre Un territoire qui ressort fort de son expérience

Direction Départementale des Territoires du Rhône. Regard sur le Rhône et les crues de novembre Un territoire qui ressort fort de son expérience Direction Départementale des Territoires du Rhône Regard sur le Rhône et les crues de novembre 2008 Un territoire qui ressort fort de son expérience Pourquoi cette brochure, ce retour d expérience? Les

Plus en détail

de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain

de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain Problématique Client Filiales en Europe, en Asie et sur le continent Américain. Dispose d 1 centre de recherche, 4 sites de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA VILLE DE CERNAY. Un élément clé de la transition énergétique du territoire DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA VILLE DE CERNAY. Un élément clé de la transition énergétique du territoire DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE 11 AVRIL 2015 INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA VILLE DE CERNAY Un élément clé de la transition énergétique du territoire Maxime BELTZUNG Ville de Cernay 06 75 10 80 75 maxime.beltzung@ville-cernay.fr

Plus en détail

La politique immobilière de l Etat. Titre. organisation, stratégie, outils et méthodes. Paul GROSSEIN

La politique immobilière de l Etat. Titre. organisation, stratégie, outils et méthodes. Paul GROSSEIN La politique immobilière de l Etat Titre organisation, stratégie, outils et méthodes Paul GROSSEIN Direction Générale de l Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN) Toulouse, le 25 septembre 2014

Plus en détail

Inondations du Gier en novembre 2008

Inondations du Gier en novembre 2008 Association des Directeurs des Services Techniques Départementaux Retour d expériences aléas inondations Inondations du Gier en novembre 2008 Source : reportage TF1 Cédric CHATENOUD ( Centre Est) Jeudi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA PROTECTION DES ESPACES SCOLAIRES

DOSSIER DE PRESSE LA PROTECTION DES ESPACES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE LA PROTECTION DES ESPACES SCOLAIRES 1 er SEPTEMBRE 2016 DE NOUVELLES MESURES POUR LA RENTRÉE 2016-2017 Dans un contexte de menace terroriste élevée, les établissements scolaires font

Plus en détail

Nos solutions innovantes pour traiter durablement les eaux pluviales

Nos solutions innovantes pour traiter durablement les eaux pluviales Syndicat des fabricants d ouvrages préfabriqués pour la dépollution des eaux pluviales DécanteuRS DépoLLueuRS Nos solutions innovantes pour traiter durablement les eaux pluviales Endiguer la pollution

Plus en détail

CRÉATEUR DE SOLUTIONS POUR VOS DÉCHETS

CRÉATEUR DE SOLUTIONS POUR VOS DÉCHETS CRÉATEUR DE SOLUTIONS POUR VOS DÉCHETS Chers clients, Chers partenaires, Créateur de Solutions pour vos déchets. NOS COMPÉTENCES : Collecter et transporter vos déchets, Veiller à leur tri et à leur valorisation,

Plus en détail

Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives. Présenté par ABDILLAHI Ahmed

Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives. Présenté par ABDILLAHI Ahmed Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives Présenté par ABDILLAHI Ahmed Professeur assistant en économie à l université de Djibouti Présentation I

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif Assainissement non collectif Usagers, informez-vous! Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr QU EST-CE QUE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? C

Plus en détail

guide de gestion du trait de côte 9 juin 2010 Paris / La Défense

guide de gestion du trait de côte 9 juin 2010 Paris / La Défense Présentation du guide de gestion du trait de côte 9 juin 2010 Paris / La Défense LA GESTION DU RISQUE INONDATION Frédérique Martini Direction Générale de la Prévention des Risques Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Système de mesures Efficacité énergétique

Système de mesures Efficacité énergétique www.schneider-electric.fr Système de mesures Efficacité énergétique Concepteur, ayez le réflexe économies d énergie : réduisez la facture énergétique de vos clients! Building a New Electric World* L efficacité

Plus en détail

SAINT-NIZIER DU MOUCHEROTTE PLAN LOCAL D URBANISME

SAINT-NIZIER DU MOUCHEROTTE PLAN LOCAL D URBANISME SAINT-NIZIER DU MOUCHEROTTE PLAN LOCAL D URBANISME 5.1.1 Notice EAU POTABLE Projet arrêté par délibération en date du : 12 juillet 2013 Projet approuvé par délibération en date du : 30 janvier 2014 Vincent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires .. 15 décembre 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 36 sur 158 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 30 novembre 2005 modifiant

Plus en détail

Séquence 2: La gestion des crues Hochwassermanagement

Séquence 2: La gestion des crues Hochwassermanagement Séquence 2: La gestion des crues Hochwassermanagement Exposé 3: Procédure de débatardagedes chantiers sur les barrages de la Moselle française en cas de crue Entfernendes NotverschlussesbeiBaustellenan

Plus en détail

Application Kastenwald... (Extrait BPRO 2011) Chap. 3 & 5

Application Kastenwald... (Extrait BPRO 2011) Chap. 3 & 5 1 Présentation. La Communauté d Agglomération de communes de COLMAR et Environs assure l approvisionnement en eau potable de la région. L approvisionnement est assuré depuis de nombreuses années par deux

Plus en détail

La prévision des crues

La prévision des crues La prévision des crues DREAL Rhône Alpes/SPR/UHSPCRaS 30/06/2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Rhône-Alpes www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr Plan Organisation

Plus en détail

PROFIL DES SERVICES DES RESSOURCES MATÉRIELLES

PROFIL DES SERVICES DES RESSOURCES MATÉRIELLES Dans le cadre de ses travaux en vue de la préparation des règles budgétaires 2011-2012, le comité MELS-Réseau sur les ressources matérielles et financières a demandé au sous-comité sur le parc immobilier

Plus en détail

Longueau. Plan Local d Urbanisme. Annexe sanitaire

Longueau. Plan Local d Urbanisme. Annexe sanitaire Longueau Plan Local d Urbanisme Annexe sanitaire Sommaire 1 ADDUCTION D EAU POTABLE... 5 1.1 SITUATION ACTUELLE... 6 1.1.1 Captage... 6 1.1.2 Défense Incendie... 7 1.1.3 Qualité des eaux distribuées...

Plus en détail

La ressource en eau dans le monde

La ressource en eau dans le monde La ressource en eau dans le monde Template Lake Alexandrina www.flickr.com Gif Murray Darling Basin Commission www2.mdbc.gov.au Où y a-t-il de l eau dans le monde? Prends connaissance de ce document Volume

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Tableaux des ressources et des emplois 2013 Contenu de la publication Les tableaux des ressources et des emplois annuels sont élaborés selon les dé initions

Plus en détail

16 avril Rencontres Géoscience CNAM. Crues et inondations. Inondations par débordement fluvial. Regis THEPOT

16 avril Rencontres Géoscience CNAM. Crues et inondations. Inondations par débordement fluvial. Regis THEPOT 16 avril 2015 Rencontres Géoscience CNAM Crues et inondations Inondations par débordement fluvial de la Loire et de la Seine Regis THEPOT Plan de la présentation 2 1. Les inondations par débordement fluvial

Plus en détail

Le bassin Seine-Normandie

Le bassin Seine-Normandie Le bassin Seine-Normandie Thiérache Compiègne Soissons Ardennes Argonne Paris Meaux Brie Chalons Perthois Melun Troyes Chaumont Sens Présentation du bassin de la Seine Auxerre Plateaux de Langres Genèse

Plus en détail

Des gestes. eau préservée. à volonté, pour une. Ils y sont arrivés... Pourquoi pas vous?

Des gestes. eau préservée. à volonté, pour une. Ils y sont arrivés... Pourquoi pas vous? Des gestes à volonté, pour une eau préservée Ils y sont arrivés... Pourquoi pas vous? L eau à Rennes, toute une histoire! Retenue de Rophémel Captage et aqueduc des drains de Rennes I Usine de traitement

Plus en détail

Retours d expérience post-catastrophe

Retours d expérience post-catastrophe Retours d expérience post-catastrophe Quels enseignements pour améliorer la résilience des territoires? Anne Chanal 18 février 2014 Des actions territoriales pour une portée nationale Une démarche lancée

Plus en détail

Consolidation de la zone portuaire de Rades

Consolidation de la zone portuaire de Rades République Tunisienne Ministère du transport Direction Générale de la Planification et des Etudes Consolidation de la zone portuaire de Rades Forum interrégional dans le cadre du projet du compte pour

Plus en détail

INONDATION 2016 : REUNION PUBLIQUE CHECY

INONDATION 2016 : REUNION PUBLIQUE CHECY Rappel des évènements climatiques du 28 mai 2016 au 3 juin 2016 Orléans Bricy : 122,30 mm / 6jours 151,58 mm / 6jours 135,80 mm / 6jours 142 mm / 6jours Cumuls pluviométriques à l origine de débordements

Plus en détail

Le chiffre et le nombre Les dizaines. le nombre de dizaines est. Dans 3569, le chiffre des dizaines est. Dans 3569, le nombre de dizaines est

Le chiffre et le nombre Les dizaines. le nombre de dizaines est. Dans 3569, le chiffre des dizaines est. Dans 3569, le nombre de dizaines est Le chiffre et le nombre Les dizaines 725 Dans 725, Dans 725, 3569 Dans 3569, Dans 3569, 9245 Dans 9245, Dans 9245, 3672 Dans 3672, Dans 3672, 5334 Dans 5334, Dans 5334, 956 Dans 956, Dans 956, Le chiffre

Plus en détail

Le groupe Norske Skog

Le groupe Norske Skog Le groupe Norske Skog Fondé en 1962 par des propriétaires forestiers, Norske Skog est rapidement devenu un des premiers producteurs mondial de papier journal. Garantie étique et morale Norske Skog est

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Energies renouvelables : un groupe scolaire parisien chauffé grâce à la chaleur des égouts

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Energies renouvelables : un groupe scolaire parisien chauffé grâce à la chaleur des égouts Paris, le 1 er avril 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Energies renouvelables : un groupe scolaire parisien chauffé grâce à la chaleur des égouts Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a visité vendredi 1 er avril

Plus en détail

RETREAUSPECTIVE Bilan financier 2015

RETREAUSPECTIVE Bilan financier 2015 RETREAUSPECTIVE 2015 Bilan financier 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Analyse comparée des Comptes Administratifs 2014 et 2015 provisoire 3. Les financeurs du SIAAP 4. Présentation de l évolution (de la

Plus en détail

La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée. Plan d Action Territorial du gave de Pau

La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée. Plan d Action Territorial du gave de Pau La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée Plan d Action Territorial du gave de Pau I-Définition d un champ captant et des périmètres de protection associés Où est

Plus en détail

PSPC microbiologie fromages

PSPC microbiologie fromages Journée réglementation fermière FNEC 28 avril 2016 PSPC microbiologie fromages Laurence Giuliani Bureau des établissements de transformation et de distribution (BETD) DGAL/SDSSA Plans de surveillance et

Plus en détail

La déclinaison locale du guide de sortie de la phase d urgence: les enseignements des travaux des Groupes de Travail «Communes»

La déclinaison locale du guide de sortie de la phase d urgence: les enseignements des travaux des Groupes de Travail «Communes» La déclinaison locale du guide de sortie de la phase d urgence: les enseignements des travaux des Groupes de Travail «Communes» Isabelle Nétillard Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) Pascal Croüail,

Plus en détail

Eau pluviale ou eau de pluie?

Eau pluviale ou eau de pluie? Récupération et utilisation de l eau de pluie : Réalités et perspectives Eau pluviale ou eau de pluie? Eau de pluie : Eau issue des précipitations atmosphériques non encore chargée de matières de surface.

Plus en détail

Atelier «gestion de crises post-crise»

Atelier «gestion de crises post-crise» Stratégie Locale de Gestion du Risque d Inondation (SLGRI) pour les Vals de l Orléanais Atelier «gestion de crises post-crise» Chécy Le 18 avril 2016 1 Stratégie locale du risque d inondation Le TRI d

Plus en détail

Mission de Roannaise de l Eau

Mission de Roannaise de l Eau Mission de Roannaise de l Eau «Répondre aux besoins en eau des populations et des acteurs économiques en assurant la préservation des ressources et la gestion du cycle de l eau, dans une perspective de

Plus en détail

Présentation Siemens. Siemens Transmission & Distribution. Copyright Siemens Transmission & Distribution Tous droits réservés

Présentation Siemens. Siemens Transmission & Distribution. Copyright Siemens Transmission & Distribution Tous droits réservés Présentation Siemens Siemens Transmission & Distribution Copyright 2007. Tous droits réservés Les chiffres clés de Siemens dans le monde (en millions d euros ; Activités poursuivies) CA Commandes Résultat

Plus en détail

Présentation Journée Technique 14 Octobre 2014 Enrobés Amiante / HAP. 14 Octobre 2014

Présentation Journée Technique 14 Octobre 2014 Enrobés Amiante / HAP. 14 Octobre 2014 Présentation Journée Technique 14 Octobre 2014 Enrobés Amiante / HAP 14 Octobre 2014 SITA FD Présentation Journée Technique 14 Octobre 2014 Enrobés Amiante / HAP 14 Octobre 2014 - 3 - CHIFFRES CLÉS AVEC

Plus en détail

Dépôt-Relais. de GPL RESSONS/MATZ CLIC DU 6 OCTOBRE 2009 TOTALGAZ

Dépôt-Relais. de GPL RESSONS/MATZ CLIC DU 6 OCTOBRE 2009 TOTALGAZ Dépôt-Relais de GPL RESSONS/MATZ CLIC DU 6 OCTOBRE 2009 TOTALGAZ 1 Activités Chiffres 2008 13 500 tonnes de GPL Approvisionnement 708 Camions citernes gros porteurs Expédition 2200 camions citernes Près

Plus en détail

Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire AGSO le Septembre 2014 Muséum d histoire naturelle de Toulouse

Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire AGSO le Septembre 2014 Muséum d histoire naturelle de Toulouse La qualité de l eau souterraine dans le grand sud-ouest Les qualités naturelles et les différents types de pollutions, les moyens et les méthodes pour les évaluer Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire

Plus en détail

Plan de continuité d activités. Dispositions relatives aux cas de force majeure. A l attention des usagers de Roussillon Conflent

Plan de continuité d activités. Dispositions relatives aux cas de force majeure. A l attention des usagers de Roussillon Conflent PROTEGER LES USAGERS PRESERVER LE SERVICE PUBLIC PROTEGER LES AGENTS Plan de continuité d activités Dispositions relatives aux cas de force majeure A l attention des usagers de Roussillon Conflent Chères

Plus en détail

Les enjeux de la récupération de chaleur des UIOM en Ile-de-France SVDU CIE

Les enjeux de la récupération de chaleur des UIOM en Ile-de-France SVDU CIE Les enjeux de la récupération de chaleur des UIOM en Ile-de-France SVDU CIE Place de l incinération en Ile-de-France 40 % du traitement des déchets ménagers 19 UIOM en fonctionnement (15% du parc) 3,8

Plus en détail

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs

Hôtel de Ville de Valenciennes Acteurs Le projet part sur la base d une étude lancée par le SIAV sur son territoire qui abouti en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des

Plus en détail

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, Êtes-vous bien raccordé au réseau d assainissement?

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, Êtes-vous bien raccordé au réseau d assainissement? PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, Êtes-vous bien raccordé au réseau d assainissement? www.plainecommune.fr Raccorder les installations privatives d assainissement au réseau public Pourquoi raccorder votre

Plus en détail

Rencontre EP Loire DREAL Centre La modélisation des barrages au SPC LCI

Rencontre EP Loire DREAL Centre La modélisation des barrages au SPC LCI Rencontre EP Loire DREAL Centre La modélisation des barrages au SPC LCI Orléans, le 26 juin 2013 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement du Centre www.centre.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

LA REGLEMENTATION CONCERNANT L EAU

LA REGLEMENTATION CONCERNANT L EAU LA REGLEMENTATION CONCERNANT L EAU 1. DEFINITIONS DES QUALIFICATIFS DE L EAU... 1 2. DISPOSITIONS GENERALES QUELLE QUE SOIT LA PROVENANCE DE L EAU... 2 3. DISPOSITIONS PARTICULIERES SELON LA PROVENANCE

Plus en détail

RECYCLAGE et ECONOMIE CIRCULAIRE Francis PASCAL Vice Président Environnement

RECYCLAGE et ECONOMIE CIRCULAIRE Francis PASCAL Vice Président Environnement RECYCLAGE et ECONOMIE CIRCULAIRE Francis PASCAL Vice Président Environnement 01/09/2010 Les entreprises de l'emballge plastique et souple French Plastic and Flexible Packaging Association 1 Quelques chiffres

Plus en détail

APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION

APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION APERÇU SUR LES PROBLEMES DES RESSOURCES EN EAU DUS AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET PLAN D ADAPTATION PLAN DE LA PRESENTATION INTRODUCTION I. SITUATION ACTUELLE DES RESSOURCES EN EAU II. PROBLEMES D EAU LIES

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES INONDATION

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES INONDATION PRÉFECTURE DE L ARDÈCHE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE L ARDÈCHE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES INONDATION COMMUNE DE SAINT-MICHEL-D AURANCE APPROBATION LE 30/09/2004 0.81.0211 SOMMAIRE PORTÉE

Plus en détail

UN PLAN DE RÉHABILITATION COMPLET DES DIGUES

UN PLAN DE RÉHABILITATION COMPLET DES DIGUES RÉhabilitation DES DIGUES DE Une mission essentielle du Grand Le Grand assure l aménagement et la mise en valeur des cours d eau du territoire. Il a notamment en charge : la prévention des inondations,

Plus en détail

ONYX AUVERGNE RHONE ALPES - ACTIONS DE REDUCTION D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIODE :

ONYX AUVERGNE RHONE ALPES - ACTIONS DE REDUCTION D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIODE : ONYX Auvergne Rhône Alpes Numéro SIREN : 302590898 Adresse : 105, avenue du 8 mai 1945 69140 RILLIEUX LA PAPE Contact : Antoine GOUESBET Fonction : Directeur QHSE Adresse : 105, avenue du 8 mai 1945 69140

Plus en détail

ORSEC : DISPOSITIFS ET PLANIFICATION

ORSEC : DISPOSITIFS ET PLANIFICATION ORSEC : DISPOSITIFS ET PLANIFICATION 43èmes journées de l'a.p.r.h.o.c. NEVERS 24 septembre 2012 1952 : plan départemental d'organisation des SECours plan structurel organisation du commandement mobilisation

Plus en détail

Résultats de l étude:

Résultats de l étude: Résultats de l étude: ANALYSES ET OPTIMISATIONS? David MARCHAL, Directeur Adjoint Productions et Energies Durables Conférence Fondation Tück 23 mai 2016 L ADEME en bref EPIC sous tutelle des Ministères

Plus en détail

Le monde va loin quand il s accorde. LʼISO et l eau

Le monde va loin quand il s accorde. LʼISO et l eau LʼISO et l eau Le monde va loin quand il s accorde. Nous sommes l ISO, l Organisation internationale de normalisation Nous sommes une organisation indépendante, non gouvernementale. Nous sommes un réseau

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE 1 ) LOCALISATION DE L ETABLISSEMENT Photocopie d un plan du quartier qui permet d appréhender les risques auxquels l établissement est exposé + extrait de plan du Dossiers

Plus en détail

POURQUOI LES SMART GRIDS?

POURQUOI LES SMART GRIDS? POURQUOI LES SMART GRIDS? Jean-François Quinchon Directeur ERDF Région Centre Académie d Orléans, le 27 mai 2015 LES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ÉLECTRICITÉ LA PRODUCTION La production d électricité repose

Plus en détail

Royaume du Maroc. Stratégie de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Au Maroc

Royaume du Maroc. Stratégie de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Au Maroc Royaume du Maroc Stratégie de Lutte Contre le Réchauffement Climatique Au Maroc CONTEXTE GÉNÉRAL DU MAROC Situation géographique : Grande extension en latitude Importante façade maritime (plus de 3.400

Plus en détail

PREVISION DES INONDATIONS A LA MARTINIQUE DISPOSITIF DE LA RIVIERE LEZARDE

PREVISION DES INONDATIONS A LA MARTINIQUE DISPOSITIF DE LA RIVIERE LEZARDE PREVISION DES INONDATIONS A LA MARTINIQUE DISPOSITIF DE LA RIVIERE LEZARDE Les Trois-Ilets,, Le 27 janvier 2004 Assemblée Générale du RIOB 2 Prévision des inondations à la Martinique Dispositif développé

Plus en détail

Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam

Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam République Algérienne Démocratique et Populaire MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam COMMUNICATION PRESENTEE PAR Mekki ABROUK DIRECTEUR GENERAL Agence de Bassin Algérois-Hodna-Soummam

Plus en détail

PO ARV 3SE GEN 2 R2. Politique Environnement

PO ARV 3SE GEN 2 R2. Politique Environnement PO ARV 3SE GEN 2 R2 Politique Environnement 2014-2016 Notre responsabilité environnementale est un engagement durablement inscrit dans la Charte des valeurs d AREVA. La forte implication des sites du Groupe

Plus en détail

PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE. SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin

PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE. SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin PRÉSENTATION PROJET DE BRIVE-LA-GAILLARDE SITA Sud Ouest Agence Périgord - Limousin PRESENTATION Déchetterie des Professionnels de Brive SÉQUENCE 1 SÉQUENCE 2 SÉQUENCE 3 SÉQUENCE 4 SUEZ ENVIRONNEMENT et

Plus en détail

Séch. ché Environnement. Chiffre d affaires au 31 décembre du 27 janvier 2011

Séch. ché Environnement. Chiffre d affaires au 31 décembre du 27 janvier 2011 Séch ché Environnement Chiffre d affaires au 31 décembre 2010 Conférence téléphonique du 27 janvier 2011 Forte croissance en 2010 CA consolidé : +10,0 % à 402,1 M 450 400 350 383,2 365,7 402,1 Bon niveau

Plus en détail

SOMMAIRE TABLE DES ILLUSTRATIONS

SOMMAIRE TABLE DES ILLUSTRATIONS SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS... 4 2.1. Scénario incendie... 6 2.2. Scénario explosion... 7 3. CONCLUSION... 9 TABLE DES ILLUSTRATIONS Figure 1 : Cartographie

Plus en détail

PLAN COMMUNAL de SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL de SAUVEGARDE VARANGEVILLE Meurthe et Moselle PLAN COMMUNAL de SAUVEGARDE Edition NOVEMBRE 2013 (EXTRAIT. Le document intégral est consultable en mairie) PCS Varangéville - 1 LEXIQUE DDRM : Dossier Départemental des

Plus en détail

Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD)

Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD) Mutual Reliance Initiative Programme National d Assainissement Maroc Cofinancement Européen (chef de file AFD) 21 Janvier 2013 Organisation du secteur de l eau au Maroc Instance Consultative Conseil Supérieur

Plus en détail