PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME"

Transcription

1 PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME CHAPITRE 11 : DU SEE GÉNÉTIQUE AU SEE PHÉNOTYPIQUE 11.1 QUELQUES GÉNÉRALITÉS Méiose et fécondation sont les deux mécanismes essentiels de la reproduction sexuée. On les retrouve chez tous les Eucaryotes (pluricellulaires comme unicellulaires) ; C est pourquoi l on peut affirmer que la reproduction sexuée est apparue très tôt dans l évolution des êtres vivants. Cependant la fécondation peut être externe (dans le milieu extérieur) ou interne (à l intérieur de l organisme et non dans le milieu intérieur qui revêt une tout autre signification). Pour les mammifères placentaires le développement embryonnaire dans son entier se déroule dans les organes génitaux maternels. Chez les mammifères, la reproduction fait intervenir : Deux phénotypes sexuels : l un mâle (producteur de spermatozoïdes), l autre femelle (producteur d ovules) Un comportement reproducteur qui aboutit à l accouplement et à l introduction de spermatozoïdes dans les voies génitales femelles. Une fécondation interne au niveau de l oviducte (pavillon des trompes) Le développement d un embryon dans une poche placentaire reliée à l organisme maternel. La nutrition du jeune à la naissance grâce à la lactation des glandes mammaires de l organisme maternel. Tous ces mécanismes sont assurés par de nombreux mécanismes physiologiques dont les principaux acteurs sont sous la gouvernance de nombreux gènes LES PHÉNOTYPES SEUELS ADULTES. cf. Dissection appareil uro-génital de la souris Il existe un dimorphisme sexuel, les phénotypes sexuels mâle et femelle diffèrent par : les caractères sexuels primaires les caractères sexuels secondaires 11.3 LA MISE EN PLACE DES PHÉNOTYPES SEUELS (EN QUATRE ÉTAPES) cf. Document à légender appareils uro-génitaux mâle et femelle + stade indifférencié 1 ère étape : Mise en place de structures sexuelles indifférenciées ; dès la fécondation, le sexe est génétiquement déterminé mais la différence sexuelle ne s exprime pas. Vers la 6 ème semaine du développement embryonnaire des gonades sexuelles indifférenciées sont mises en place ainsi que deux types d ébauches de voies génitales (les canaux de Müller et de Wolff) A ce stade, les organes génitaux externes existent mais sont aussi au stade indifférencié. Pendant cette étape, l appareil génital est constitué de gonades, des voies génitales et d une morphologie externe indifférenciée ; Seule l étude des caryotypes permet d identifier les sexes (mâle : 22 paires d autosomes + 1 paire de gonosomes Y ; femelle : 22 paires d autosomes + 1 paire de gonosomes ) 2ème étape : Du sexe génétique au sexe gonadique. Cf. Document avec caryotypes féminin et masculin a. Cette étape est contrôlée par la présence du chromosome Y et c est au bout de la 7 ème semaine que la différence des gonosomes intervient dans la mise en place du phénotype sexuel. Cette étape est la sexualisation des gonades indifférenciées. C est la présence du chromosome Y qui entraîne la formation de testicules et son absence la formation d ovaires. b. Le chromosome Y porte le gène SRY (Sex Determining of Y-chromosome) La transformation de la gonade indifférenciée en testicule chez les individus mâles normaux est due à l expression, dans les cellules des gonades, du gène SRY qui est porté par le bras court du chromosome Y uniquement. Ce gène est activé vers la 7 ème semaine et conduit à la formation d une protéine TDF (Testis Determining Factor) appelée protéine SRY. Cette protéine

2 constitue le signal de la gonade indifférenciée en testicule. Cette protéine déclenche l expression de nombreux gènes «architectes» qui conduisent à la différenciation de la gonade en testicule fœtal. La présence du chromosome Y porteur de SRY détermine le sexe gonadique mâle. En revanche le chromosome ne porte pas de gène SRY (donc pas de protéine TDF) et les gonades évoluent par défaut en ovaires (on a identifié depuis quelques années des gènes de sexualisation femelle portés par le chromosome mais ils ne s exprimeraient qu en l absence du chromosome Y) Le sexe génétique s exprime réellement lors de cette 2 ème étape et détermine le sexe gonadique. 3ème étape : Du sexe gonadique au sexe phénotypique différencié. Cf. Activité : "exercice le garçon à utérus" Résultats : Le canal de WOLFF se développe du côté du greffon et le canal de MÜLLER régresse du même côté. Lorsqu'on implante un cristal de propionate de testostérone, on remarque que les canaux de WOLFF se développent et que les canaux de MÜLLER ne régressent pas. Interprétation : Le testicule exerce donc une double action pendant la différenciation de l'appareil génital. D'une part il provoque le développement des canaux de WOLFF et d'autre part il assure la régression des canaux de MÜLLER; Il assure ainsi la masculinisation du tractus génital. La sexualisation de l'appareil génital chez les mammifères va dans le sens mâle sous l'influence des hormones produites par le testicule fœtal, alors qu'il se différencie spontanément en femelle en l'absence de gonades mâles mais aussi en l'absence de gonades femelles qui ne semblent pas être déterminantes dans la différenciation. Le sexe femelle est le sexe constitutif parfois qualifié "de sexe par défaut". Cette sexualisation concerne les voies génitales et les organes génitaux externes: Jusqu'à la 9 ème semaine, l'embryon présente le même phénotype externe. Vers la fin du 2ème mois, les conduits génitaux se sexualisent alors que les organes génitaux externes permettront de distinguer le fœtus masculin à 12 semaines. A partir de la 10ème semaine, les grandes lèvres, les petites lèvres et le clitoris se mettent en place chez le fœtus femelle; le pénis et les bourses apparaissent chez le fœtus mâle. a. La masculinisation des voies génitales; Les testicules se différencient en premier vers la 7 ème et 8 ème semaine et les testicules sécrètent deux types d'hormones: Une hormone masculinisante, la testostérone, produite par les cellules interstitielles des testicules (cellules de LEYDIG) Une hormone antiféminisante, l'hormone antimüllérienne (AMH). Elle est produite par les cellules de SERTOLI (cellules des tubes séminifères).cette hormone entraîne la régression des canaux de MÜLLER qui dégénèrent très peu de temps après la formation des testicules et qui disparaissent dès la 10ème semaine chez l'embryon humain. Le canal de WOLFF est à l'origine de l'épididyme, du canal déférent, des vésicules séminales et de la prostate; Chez le fœtus de 4 mois, le phénotype sexuel masculin est réalisé (migration des testicules dans les bourses entre le 6 ème et le 8 ème mois) b. La féminisation des voies génitales; La différenciation de la gonade indifférenciée en ovaire débute à la 10 ème semaine; En l'absence de testicule fœtale donc de testostérone et d'amh, les canaux de WOLFF régressent dès la 10 ème semaine et disparaissent à la 12 ème semaine. A contrario les canaux de MÜLLER persistent et évoluent en oviducte, utérus et partie supérieure du vagin. La partie basse du vagin et les organes génitaux externes (clitoris, la vulve et ses lèvres) se différencient entre le 4 ème et le 5 ème mois.

3 C'est donc l'absence d'hormone testiculaire qui est responsable de cette féminisation de l'appareil génital. Les hormones ovariennes ne sont indispensables à la féminisation de l'appareil génital. Au cours de cette troisième étape, il y a donc acquisition d'un sexe phénotypique mâle ou femelle, contrôlée respectivement par la présence ou l'absence d'hormones testiculaires et donc par le type de gonades fœtales mises en place à l'étape précédente. 4 ème étape: Les appareils génitaux acquièrent leur fonctionnalité à la puberté. Cf.TD caractères sexuels + compéter le schéma bilan La puberté correspond à la dernière étape de l'acquisition du phénotype sexuel. Elle intervient vers l'âge de ans chez l'homme: Les caractères sexuels secondaires apparaissent Les caractères sexuels primaires (gonades différenciées dès la vie fœtale) se développent et deviennent fonctionnels (=capacité d'émettre des gamètes) Cette dernière étape est décalée dans le temps par rapport aux précédentes et on assiste à une modification hormonale profonde: L'AMH n'intervient plus Mais les concentrations d'hormones sexuelles (testostérone et œstrogène) qui étaient faibles chez l'enfant augmentent considérablement permettant ainsi la mise en activité des gonades et la maturation de l'appareil génital. Les hormones ovariennes non indispensables pour la mise en place du phénotype gonadique sont alors nécessaires au fonctionnement de l'appareil génital féminin. Ces transformations physiologiques s'accompagnent de modifications du comportement indispensables au rapprochement préalable de la reproduction (modifications liées à l'action des hormones sexuelles). Il y a réalisation complète du phénotype sexuel. BILAN: LA RÉALISATION DU PHÉNOTYPE SEUEL APPARAÎT BIEN SOUS LE CONTRÔLE DU GÉNOTYPE. LE DÉTERMINISME GÉNÉTIQUE DU SEE, AISÉMENT RELIÉ À L'EPRESSION DE CHROMOSOMES SEUELS, S'EPRIME PROGRESSIVEMENT AU COURS DE LA VIE FŒTALE. IL EST À L'ORIGINE DE LA TRANSITION SEE GÉNÉTIQUE/ SEE GONADIQUE, PUIS DE LA TRANSITION SEE GONADIQUE/SEE PHÉNOTYPIQUE. Schéma bilan sexe génétique au sexe phénotypique (à compléter) Sexe génétique Sexe gonadique Sexe phénotypique

4 Vers 11 à 13 ans Pendant le Développement embryonnaire Représentation schématique des étapes conduisant au phénotype masculin ou féminin Cellule œuf Cellule œuf Y Y Phénotype féminin Appareil génital non fonctionnel Phénotype masculin Appareil génital non fonctionnel Appareil génital fonctionnel - Cycles menstruels, ovulation. - Caractères sexuels secondaires : poitrine, bassin, pilosité Appareil génital fonctionnel - Testicules deviennent fonctionnels. - Caractères sexuels secondaires : pilosité, timbre de la voix, muscles

5

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique cristal de proprionate de testostérone Différenciation sexuelle embryonnaire et fœtale La Recherche hors série n nov.00 homme semaines /: différenciation des cordons séminifères et des cellules de Sertoli

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION PROCREATION DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule 1 A. AMH B. Testostérone C. Canaux de

Plus en détail

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE. DS Procréation. Correction 04/09 Partie 2.1 : (3 points) Procréation OBLIGATOIRE. La différenciation sexuelle débute au cours de la vie embryonnaire et se termine à la puberté. Elle est sous contrôle génétique

Plus en détail

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle Du sexe génétique au sexe phénotypique. La reproduction sexuée (méiose, fécondation) apparaît dès les eucaryotes unicellulaires. Dans le groupe des vertébrés chez les mammifères placentaires, elle se caractérise

Plus en détail

La formation de l appareil reproducteur

La formation de l appareil reproducteur CHAPITRE 5 LA PROCRÉATION 1 La formation de l appareil reproducteur Le sexe des individus est déterminé génétiquement mais la différenciation des appareils génitaux a lieu au cours du développement. Selon

Plus en détail

Conférence : La reproduction humaine

Conférence : La reproduction humaine Conférence : La reproduction humaine Aide à la préparation : les connaissances dans les programmes ; quelques épreuves orales d admission relatives au thème Les contenus des programmes Programme de quatrième

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

La différenciation sexuelle

La différenciation sexuelle La différenciation sexuelle Introduction : Qu est ce que c est que le sexe? Le sexe d un individu peut être défini à trois niveaux qui correspondent à trois étapes chronologiques de la différenciation

Plus en détail

Séquence 3. Féminin/Masculin. Sommaire

Séquence 3. Féminin/Masculin. Sommaire Séquence 3 Féminin/Masculin Sommaire 1. Devenir femme ou homme 2. Prendre en charge de façon conjointe sa vie sexuelle 3. Vivre sa sexualité Exercices de la séquence 3 Lexique 1 1 Devenir femme ou homme

Plus en détail

Séquence 9. Féminin, masculin. Sommaire

Séquence 9. Féminin, masculin. Sommaire Séquence 9 Féminin, masculin Sommaire 1. Devenir homme ou femme 2. Sexualité et procréation Synthèse de la séquence 9 Glossaire Exercices de la séquence 9 Séquence 9 SN12 1 1 A Devenir homme ou femme

Plus en détail

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 La système génital et reproducteur Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 Les gonades Gonade Semences Testicules chez l homme et ovaire chez la femme Élaboration de gamètes (époux) n Fonction de production

Plus en détail

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone.

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone. La fonction de reproduction chez l homme Introduction On étudie le fonctionnement de l appareil génital chez l homme adulte. Problématiques : Comment fonctionne l appareil génital de l homme adulte? Son

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE

INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE Partie 1, Chapitre 4 INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE Constat : à l'exception des jumeaux, chaque individu est unique. Ses caractères héréditaires dependent des info génétiques (allèles) portées

Plus en détail

Thème 4. Féminin, masculin. Chapitre 1. Devenir femme ou homme

Thème 4. Féminin, masculin. Chapitre 1. Devenir femme ou homme Thème 4 Féminin, masculin 2 Du sexe chromosomique au sexe gonadique [pp. 204-205 du manuel de l élève] Chapitre 1 1 Les phénotypes sexuels Devenir femme ou homme Les phénotypes masculin et féminin se distinguent

Plus en détail

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle.

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. I. Les deux rôles des testicules. 1) Le rôle exocrine. A la puberté, la paroi des tubes séminifères s épaissie car les spermatogonies

Plus en détail

Le système reproducteur

Le système reproducteur Le système reproducteur et la périnatalité chez l humain Cours en ligne BIO-5062-2 Corrigé de l autoévaluation Juin 2005 L autoévaluation a été produite par la Société de formation à distance des commissions

Plus en détail

PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES

PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES V. Gayrard Physiologie Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 23, chemin des Capelles 31076 Toulouse PRODUCTION ET

Plus en détail

Anatomie physiologique de l appareil génital

Anatomie physiologique de l appareil génital Anatomie physiologique de l appareil génital Définition : L appareil génital assure la fonction de reproduction grâce aux spermatozoïdes produits par les testicules chez l homme et aux ovules chez la femme.

Plus en détail

L appareil reproducteur

L appareil reproducteur L appareil reproducteur I. Généralités * les organes reproducteurs sont appelés : les gonades. homme = testicule. femme = ovaires *pour les 2 sexes, 2 fonctions des gonades : - Etre des cellules reproductrices

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE. THEME Procréation

LEXIQUE DU COURS DE. THEME Procréation LEXIQUE DU COURS DE 1ERE ES SVT THEME Procréation Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est simplifié et pourrait représenter

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux.

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. A partir de la puberté, les appareils génitaux deviennent fonctionnels. Ce fonctionnement est régulé et permet une activité continue

Plus en détail

Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie

Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie Leseprobe Bientôt maman... pensez Homéopathie von Benoît Dansette Herausgeber: Editions Testez http://www.narayana-verlag.de/b15198 Im Narayana Webshop

Plus en détail

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier Partie 3 : génétique Chapitre 1 : la transmission d un caractère au cours de la reproduction sexuée Rappel : la reproduction sexuée comprend 2 phénomènes fondamentaux successifs : La méiose lors de la

Plus en détail

Le syndrome de Klinefelter

Le syndrome de Klinefelter Le syndrome de Klinefelter Le syndrome Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous

Plus en détail

LA PROCRÉATION PARTIE I. Des processus biologiques contrôlés par les hormones

LA PROCRÉATION PARTIE I. Des processus biologiques contrôlés par les hormones LA PROCRÉATION PARTIE I Des processus biologiques contrôlés par les hormones La reproduction humaine est une reproduction sexuée - Cela suppose la rencontre entre un gamète femelle, l ovule, et un gamète

Plus en détail

FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 CAHIER 9 ET CORRIGÉ

FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 CAHIER 9 ET CORRIGÉ FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 ET CORRIGÉ TABLE DES MATIÈRES 1-07 I 1.0 INTRODUCTION... 1 2.0 L'ANATOMIE DU SYSTÈME REPRODUCTEUR FÉMININ... 2 2.1 Les glandes génitales... 3 2.2 Les voies génitales...

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE L'APPAREIL GENITAL

DEVELOPPEMENT DE L'APPAREIL GENITAL DEVELOPPEMENT DE L'APPAREIL GENITAL DR. NOZHA CHAKROUN - FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX Table des matières Table des matières 3 I - Différenciation des gonades 9 A. Stade indifférencié...9 B. Différenciation

Plus en détail

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

5 e année. Feuilles reproductibles

5 e année. Feuilles reproductibles 5 e année Feuilles reproductibles 5-1.1 : Le cycle menstruel 5-1.2 : Le système reproducteur : questionnaire et corrigé 5-2.1 : Changements à la puberté et corrigé 5-2.3 : Parlons de changements Interrogation

Plus en détail

La reproduction humaine

La reproduction humaine La reproduction humaine Les appareils reproducteurs mâle et femelle Activité 1 1. L appareil génital mâle Document 1 : Schéma de l appareil génital chez l homme 1. Localisez les organes de l appareil reproducteur

Plus en détail

Term S. La procréation. DOSSIER 6 - Sommaire : Enseignement obligatoire. Ac-Poitiers

Term S. La procréation. DOSSIER 6 - Sommaire : Enseignement obligatoire. Ac-Poitiers Enseignement T erm S Obligatoire - Dossier 6 : La procréation. 1 Ac-Poitiers Term S Enseignement obligatoire La testostérone permet le maintien des caractères sexuels secondaires chez l homme, la prise

Plus en détail

ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE

ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE Extrait cours svt 4e ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE SEMAINES LEÇONS DEVOIRS À SOUMETTRE 1 Partie 1 : La transmission de la vie chez l homme Chapitre 1 : De l enfance à l âge adulte Activités 1 et 2

Plus en détail

Explorations hormonales en pédiatrie. Ingrid Plotton 10 decembre 2010

Explorations hormonales en pédiatrie. Ingrid Plotton 10 decembre 2010 Explorations hormonales en pédiatrie Ingrid Plotton 10 decembre 2010 Dosage d hormones Une hormone : molécule informative extracellulaire, agit sur des cellules éloignées Reflet un statut à un moment précis:

Plus en détail

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer,

Plus en détail

Pr Laurent Morel. Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire

Pr Laurent Morel. Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire UMR 6547 CNRS Génétique des Eucaryotes & Endocrinologie Moléculaire Pr Laurent Morel Recherche : Signalisation Androgénique nique et cancer de la prostate Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire

Plus en détail

Bases Structurales de l hérédité

Bases Structurales de l hérédité Bases Structurales de l hérédité I- La Génétique Partie de la biologie relative à l hérédité et à la variation. Unités héréditaires transmises d une génération à la suivante sont les gènes. Localisés le

Plus en détail

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs.

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs. Castration 1- Généralités 2- Stérilisation des chiennes 3- Castration des chiens 4- Castration des chats 5- Castration des lapins et des cobayes 1- Généralité s La castration consiste à enlever les glandes

Plus en détail

TRANSMISSION DE LA VIE

TRANSMISSION DE LA VIE TRANSMISSION DE LA VIE CHAPITRE I CHAPITRE II ANATOMIE DES APPAREILS REPRODUCTEURS. GAMETOGENESE OU FORMATION DES GAMETES CHAPITRE III REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHAPITRE IV STERILITE ET MAÎTRISE

Plus en détail

BASES DE GENETIQUE. Y.LAMBREY- genetique-ifsi-2006 1

BASES DE GENETIQUE. Y.LAMBREY- genetique-ifsi-2006 1 BASES DE GENETIQUE Y.LAMBREY- genetique-ifsi-2006 1 ADN ET PROTEINES Y.LAMBREY- genetique-ifsi-2006 2 2 éléments fondamentaux pour la vie, les protéines et l ADN - PROTEINES, présentes partout, exercent

Plus en détail

Chapitre 1 La méiose

Chapitre 1 La méiose Chapitre 1 La méiose Marie-Roberte Guichaoua La méiose est un phénomène unique de division cellulaire, propre à la gamétogenèse, au cours de laquelle elle joue un rôle capital en assurant la réduction

Plus en détail

THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN»

THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN» THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN» QUELQUES ELEMENTS DE REFLEXION SUR CETTE PARTIE DU PROGRAMME Cette thématique «Féminin, masculin» est aussi présente dans les programmes d enseignement scientifique des premières

Plus en détail

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique.

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Transmission héréditaire d'une maladie métabolique

Transmission héréditaire d'une maladie métabolique المدة: 180min الصف: SV المادة:. Biologie ExerciceI : ( 7 pts ) Transmission héréditaire d'une maladie métabolique Pascal T., 4 ans, a présenté à 6 mois d'intervalle deux crises de dysurie (difficulté à

Plus en détail

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes

Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes Fibrose kystique Canada Sexualité, fertilité et fibrose kystique chez les adultes La sexualité est un sujet délicat et souvent difficile à aborder avec des professionnels de la santé. L information qui

Plus en détail

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction DÉSI R D ENFANT ET TABAC Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction SOMMAIRE 4Introduction 5Comment le tabac agit-il sur la fécondité? 6Et l homme? 7 Conclusion INTRODUCTION On connaît bien les

Plus en détail

I Les caractères de l'individu :

I Les caractères de l'individu : Partie 1, Chapitre 1 LES CARACTÈRES DE L'INDIVIDU ET LEUR TRANSMISSION Rappels : Un être vivant : c'est un être qui naît, grandit, mange, rejete des déchets, se reproduit et meurt. Il est constitué de

Plus en détail

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Axe gonadotrope chez l adulte Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Organisation générale de l appareil hypothalamo-hypophysaire JC CZYBA Hypothalamus gonadotrope: GnRH GnRH =Gonadotropin

Plus en détail

Interactions génétique environnement. Environnement. Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants. Causes? Suivi des enfants

Interactions génétique environnement. Environnement. Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants. Causes? Suivi des enfants Interactions génétique environnement Environnement Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants Causes? ICSI Conceptus génétique infections Suivi des enfants Démarche diagnostique : Evaluation du risque

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Stérilité masculine

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Stérilité masculine CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Stérilité masculine Définition La stérilité masculine est encore appelée infertilité masculine. Il s'agit de l'impossibilité pour un homme d'assurer une procréation du fait

Plus en détail

Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : Cycle menstruel, physiologie de l axe hypothalomo-hypophyso-ovarien, folliculogénèse, anatomie de l appareil

Plus en détail

Exploration biochimique du testicule endocrine

Exploration biochimique du testicule endocrine Exploration biochimique du testicule endocrine Professeur Layachi Chabraoui Cours de biochimie 2ème Année Médecine Rabat 2010-2011 1- Les hormones testiculaires Le testicule représente la glande endocrine

Plus en détail

La spermatogenèse. I) Rappels sur l'appareil génital masculin. Chapitre 2 : la spermatogenèse

La spermatogenèse. I) Rappels sur l'appareil génital masculin. Chapitre 2 : la spermatogenèse La spermatogenèse Comme son nom l'indique, la spermatogenèse est un processus biologique dont le but est de produire les gamètes mâles, les spermatozoïdes. Les spermatozoïdes ne contiennent que 23 chromosomes

Plus en détail

Physiologie des testicules

Physiologie des testicules Plan généralg Physiologie des testicules PC 2 Module endocrinologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1. Androgè testiculaires 2. Régulation Axe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme Partie 2 : reproduction Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme I l aspect de certains organes varie avec le temps 1- Observations directes 2- Observations microscopiques 3- Interactions

Plus en détail

La puberté. Tu vas grandir en douceur! En grandissant, tu vas connaître de nombreux changements. Tu vas grandir et mûrir à ta façon et à ton rythme.

La puberté. Tu vas grandir en douceur! En grandissant, tu vas connaître de nombreux changements. Tu vas grandir et mûrir à ta façon et à ton rythme. La puberté Tu vas grandir et mûrir à ta façon et à ton rythme. En grandissant, tu vas connaître de nombreux changements. À un moment, entre l âge de 8 ans et l âge de 16 ans, la puberté va commencer. À

Plus en détail

introduction & sommaire

introduction & sommaire introduction & sommaire 3 MT* - MALE TO SOMETHING est une brochure pour les personnes assignées hommes par les sciences biomédicales et qui sont en transition vers une identité fluide ou féminisée et toutes

Plus en détail

Comment aborder le trouble de l identité de genre (dysphorie de genre)?

Comment aborder le trouble de l identité de genre (dysphorie de genre)? JPP 2014 Comment aborder le trouble de l identité de genre (dysphorie de genre)? Laetitia Martinerie & Anne Bargiacchi, Juliane Léger, Jean-Claude Carel, Marie-France Leheuzey Endocrinologie pédiatrique

Plus en détail

Fonctions et acteurs.

Fonctions et acteurs. Fonctions et acteurs. Endocrinologie de la reproduction Fonction exocrine Gamétogénèse (souche mature) Démarre à puberté. Méiose réductionnelle puis équationnelle Fonction endocrine Hormone stéroïdienne.

Plus en détail

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel PUBERTÉ Dr. Valérie M. Schwitzgebel Division d endocrinologie pédiatrique et diabétologie Hôpital des Enfants HUG Genève Valerie.Schwitzgebel@hcuge.ch PHYSIOLOGIE DE LA PUBERTÉ DÉFINITION CHANGEMENTS PHYSIQUES

Plus en détail

HISTOLOGIE DE L APPAREIL GENITAL MASCULIN

HISTOLOGIE DE L APPAREIL GENITAL MASCULIN HISTOLOGIE DE L APPAREIL GENITAL MASCULIN INDEX (Cliquez sur un sujet) 1) Introduction 2) Testicule 3) Spermatogenèse 4) Rete testis 5) Canaux efferents 6) Epididyme 7) Vésicule séminale 8) Canal déférent

Plus en détail

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique des

Plus en détail

2-A. Tectonique des plaques et géologie appliquée. 2-B. Nourrir l humanité

2-A. Tectonique des plaques et géologie appliquée. 2-B. Nourrir l humanité 2-A. Tectonique des plaques et géologie appliquée 2-B. Nourrir l humanité Objectif : Montrer que la tectonique des plaques présente un intérêt appliqué Forme un contexte explicatif de la présence de ressource

Plus en détail

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau.

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau. Chapitre 2 : localisation et organisation de l information génétique Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

BIOLOGIE 12 provisoire. Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE. Résultats d apprentissage spécifiques

BIOLOGIE 12 provisoire. Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE. Résultats d apprentissage spécifiques BIOLOGIE 12 provisoire Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE En douzième année, il est attendu que l élève pourra: Nature des sciences et de la technologie S2.4 analyser

Plus en détail

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

Contraceptifs : Mode d action chimique

Contraceptifs : Mode d action chimique Pilule Modalité de mise en œuvre Un comprimé par jour à heure régulière Contraceptifs : Mode d action chimique > 99 % Voie orale, facile d utilisation Modification du mucus du Implant Inséré sous la peau

Plus en détail

Chromosome et caryotype

Chromosome et caryotype Chromosome et caryotype Définition et généralités L étude du caryotype «classique» humain est l étude des chromosomes à un stade maximum de condensation (chromosomes mitotiques en métaphase). Caryotype

Plus en détail

Tous droits réservés au CNP SCIENCES BIOLOGIQUES

Tous droits réservés au CNP SCIENCES BIOLOGIQUES République Tunisienne Ministère de l éducation SCIENCES BIOLOGIQUES 4 ème année de l enseignement secondaire Section sport Les auteurs Hamouda MOKHTARI Abdelhakim KHALFAOUI Mabrouk ALOUI Mohamed KORDOGHLI

Plus en détail

SBI3U Épreuve Génétique Nom:

SBI3U Épreuve Génétique Nom: SBI3U Épreuve Génétique Nom: PARTIE A (15) (Connaissances et compréhension) Inscrire la bonne réponse sur la carte SCANTRON 1. Une femme porteuse du gène d hémophilie et un homme hémophile sont croisés.

Plus en détail

Dé nitions et généralités

Dé nitions et généralités Chapitre 1 Dé nitions et généralités 1. L andropause, un terme polémique Le terme d andropause est de nature polémique, il suggère euphoniquement, qu à l instar de la ménopause il y aurait chez l homme,

Plus en détail

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte?

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte? Mais pourquoi je ne suis pas? On a beau vouloir très fort un bébé, la nature ne nous obéit pas toujours au doigt et à l œil Ce qu il faut savoir pour être au top de sa fertilité et tomber plus facilement!...

Plus en détail

Rappel des programmes Quelques définitions Contexte historique Quelques compléments pour mieux connaître vos élèves et répondre à leurs questions

Rappel des programmes Quelques définitions Contexte historique Quelques compléments pour mieux connaître vos élèves et répondre à leurs questions FÉMININ, MASCULIN Devenir femme ou homme Le zizi sexuel, ZEP, Glénat Rappel des programmes Quelques définitions Contexte historique Quelques compléments pour mieux connaître vos élèves et répondre à leurs

Plus en détail

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace.

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. La pilule, prise régulièrement, prévient d une grossesse non désirée mais ne protège

Plus en détail

L appreil reproducteur de l homme

L appreil reproducteur de l homme PROCREATION 1 Sommaire Anatomie et Physiologie de l appareil reproducteur de l homme Anatomie et Physiologie de l appareil reproducteur de la femme Comportement sexuel des mammifères Développment et différenciation

Plus en détail

LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES

LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES I. La reproduction des animaux Observer le comportement des parents, suivre la croissance des jeunes est si intéressant que, dès le CP, les enfants

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes

Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes Sexualité, fertilité et fibrose kystique : information pour adultes Introduction La sexualité est un sujet délicat et souvent difficile à aborder avec des professionnels de la santé. Cette brochure a été

Plus en détail

FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE

FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE Fiches abc-aide-soignante 1 FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE Fiches abc-aide-soignante 2 SOMMAIRE Présentation du corps humain...3 L'appareil digestif...5 L'appareil respiratoire...7 L'appareil cardio-vasculaire...8

Plus en détail

1A 01 Brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Ex 2.1 SUJET 1

1A 01 Brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Ex 2.1 SUJET 1 SUJET 1 On réalise deux croisements expérimentaux chez la drosophile afin d étudier le devenir de deux caractères : la couleur du corps et l aspect des ailes au cours de la reproduction sexuée La longueur

Plus en détail

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ Cours 5 Transmission et remaniement de l information génétique http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ 1 Plan Rappels sur la réplication de l ADN Le cycle cellulaire et ses contrôles La mitose Recombinaisons

Plus en détail

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire,

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire, Actions biologiques - AMH, Inhibine B puis A: s'opposent à FSH via activine - FSH: recrutement et croissance folliculaire - LH: stéroidogénèse (maturation folliculaire) et ovulation ( col - E2: action

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire La prévention du bien-être, de la forme et santé de l âge mûr masculin Testostérone et andropause De plus en plus d exposés médicaux

Plus en détail

LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE

LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Les Jeudis de Fleurus 4 octobre 2007 LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Aspects cliniques Michel DUBOIS, MD, PhD Centre de Procréation Médicalement Assistée Département Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

GENETIQUE. la division cellule. durant la division cellule. Ai Aristote Mendel. Platon. Information génétique. Chromosome

GENETIQUE. la division cellule. durant la division cellule. Ai Aristote Mendel. Platon. Information génétique. Chromosome Molécules ADN Division cellulaire Synthèse des protéines. En Lien: Campbell, Reece,2déd./Biologie./chap.13 1 En Lien: Campbell, Reece,2déd./Biologie./chap.13 2 1 Chromosome Phénotype: l'apparence : structures

Plus en détail

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule Matière : Biologie Classe : SV Traiter les exercices suivants: Exercice 1: Fonctions des cellules de Sertoli Le testicule a deux fonctions : produire de la testostérone (hormone mâle) et produire des spermatozoïdes.

Plus en détail

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Validé par le Dr Gandemer Dé nitions - Normale staturo-pondérale = valeurs de taille et de poids comprises entre + 2 DS et 2 DS (ou entre le 3 e et

Plus en détail

L infertilité masculine

L infertilité masculine L infertilité masculine Dr Mehdi Jaidane I- Introduction définitions : L infertilité est définie par l'incapacité pour un couple d'obtenir une grossesse après 24 mois de rapports normaux réguliers et non

Plus en détail

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Cortex cérébral Hypothalamus ige pituitaire Hypophyse antérieure Bulbe rachidien

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 202 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Corrigé et barème indicatifs 2VTSCOMEAG - cor / 2VTSCSMEAG - cor Plan/ forme

Plus en détail

Chapitre 14: La génétique

Chapitre 14: La génétique Chapitre 14: La génétique A) Les gènes et les protéines, ça te gêne? 1) a) Quel est l élément de base des vivants? Les cellules b) Qu a-t-elle en son centre? Un noyau c) Qu y retrouve-t-on sous forme de

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358)

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) CHAPITRE 811 STE Questions 1 à 17, A, B. Verdict 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) 1. Observez les deux cellules ci-contre. a) Sous quelle forme apparaît l ADN dans

Plus en détail

Page 1 du wiki : Le site WIKI du lycée Lambert LA MAITRISE DE LA PROCREATION. I. LA REGULATION DES NAISSANCES A-) La contraception hormonale féminine:

Page 1 du wiki : Le site WIKI du lycée Lambert LA MAITRISE DE LA PROCREATION. I. LA REGULATION DES NAISSANCES A-) La contraception hormonale féminine: Page 1 du wiki : Le site WIKI du lycée Lambert LA MAITRISE DE LA PROCREATION I. LA REGULATION DES NAISSANCES A-) La contraception hormonale féminine: Contraception hormonale: Méthode de contraception fondée

Plus en détail

67,8%,$#-57,&9#:59#3%&& 8%&3#&1".79#-5,%&;&3#&9<-#/"#$%&

67,8%,$#-57,&9#:59#3%&& 8%&3#&1.79#-5,%&;&3#&9<-#/#$%& Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies I- Le chromosome Au cours du cycle c, le degré de repliement de la chromatine est maximal lors de la métaphase. Cʼest à ce stade que les chromosomes sont

Plus en détail

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides.

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides. GFMOM 20/01/2012 Cours 2 partie 2 T. Bourgeron II. LA CYTOGENETIQUE Nous allons étudier les anomalies chromosomiques des plus grossières aux plus fines. Ces anomalies peuvent être retrouvées dans la population

Plus en détail