Outils d analyses de terrain: retours d expériences et développements en cours! quels besoins, quelles mesures pour quelles utilisations?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Outils d analyses de terrain: retours d expériences et développements en cours! quels besoins, quelles mesures pour quelles utilisations?"

Transcription

1 Outils d analyses de terrain: retours d expériences et développements en cours! quels besoins, quelles mesures pour quelles utilisations? Blandine CLOZEL Valérie GUERIN, Valérie LAPERCHE, Daniel HUBE et Nicolas AUBERT

2 Quelles sont les attentes des utilisateurs? Les attentes des utilisateurs vis-à-vis des appareils de mesures sont : la simplicité d utilisation, la rapidité de la mesure, un moindre coût par analyse, le fait qu il y ait peu ou pas de préparation des échantillons, et que les résultats des mesures sur site soient cohérents avec les méthodes de référence (laboratoire).

3 Pourquoi utiliser ces outils pour les sols? Dans le cadre de diagnostics sur des sites de grandes surfaces où des lacunes en études historiques ne permettent pas d orienter les investigations. Pour un site dont l historique est bien documenté et/ou ayant déjà fait l objet de mesures et d analyses, il est possible d utiliser ces appareils après les avoir calibrés avec les échantillons du site. Enfin pour un site en cours de réhabilitation, ces appareils peuvent être utilisés durant le chantier pour le suivi des excavations et le tri de terres polluées.

4 Techniques pour les sols Technique couramment utilisée Fluorescence X (métaux) Mallette Petroflagtest colorimétrique (HCT) Technique plus rarement utilisée Mallette Secomam UV (HAP) Kit (PCB) Chromatographie en phase gazeuse (GC) couplée FID, PID ou MS (HCT, COV, HAP, PCB) Technique émergente LIBS (métaux) Spectromètre IR (HCT)

5 Les «Niton» : pxrf permettent l analyse de Mg à U dans les matrices solides. Intérêt : Mesure ~1 mn, multiélémentaire, Qualitative, semi-quantitative à quantitative, Détection de 10 mg/kg à plusieurs %

6 Les «Niton» : pxrf permettent l analyse de Mg à U dans les matrices solides ou pas Faire des mesures de sédiments : Identifier les points noirs Gérer le curage à l avancement Projet CEAMaS (INTERREG NPC)

7 Pourquoi utiliser ces outils pour les gaz? La mesure des polluants volatils dans les gaz du sol peut être réalisée dans le cadre de diagnostic visant à : Localiser une zone source de pollution en composés volatils ou de pollutions à l origine d émissions gazeuses ; Evaluer les risques d intrusion de composés volatils de l air du sol vers l air intérieur des lieux de vie (cadre de l Interprétation de l Etat des Milieu) ; Evaluer le potentiel de biodégradation des polluants du sous-sol et/ou le potentiel d extraction des gaz du sol (dépollution par extraction forcée des gaz du sol).

8 Techniques pour les gaz

9 Mesures de gaz en tête de piézomètres Site décharge solvants chlorés Site cokerie 1,6 CO2 (%) 1,4 1,2 1 0,8 0,6 0,4 0,2 0 ECOPROBE CPG PORTABLE PZS PZF PZ2 PZN PZNW PZW Les valeurs de la µgc et le signal PID de l Ecoprobe sont corrélés, Le PID de l Ecoprobe sous estime les teneurs en BTEX et COHV. Les deux appareils conduisent à des résultats comparables pour la mesure du CO 2. Projet ATTENA -ADEME

10 Mesure de mercure dans l air ambiant Corrélation entre la méthode NIOSH 6009 (hopkalite) et des mesures réalisées avec un spectromètre AA Lumex RA915+ (USEPA 2005) : > La corrélation est bonne, > Le Lumex sous estime légèrement les concentrations par rapport à la méthode NIOSH Concentrations mesurées sur tube hopkalite (µg/m 3 ) y = 0,7755x + 0, Concentrations mesurées au Lumex (µg/m 3 )

11 Pourquoi utiliser ces outils pour les eaux? Pour les eaux souterraines, on a besoin de : données chimiques, données physiques qui permettent de qualifier l hydrodynamique. Pour : Les diagnostics de sites, Les surveillances préventives, Les suivis d opérations de dépollution, Objectif : Meilleure efficacité pour un meilleur dimensionnement.

12 Techniques pour les eaux Technique couramment utilisée Mesures : température, ph, Eh, conductivité, turbidité, Oxygène dissous Sonde piézométrique Sonde à interface Technique plus rarement utilisée Colorimétrie de terrain : fer, nitrates, nitrites, sulfates GC Diagraphie physicochimique Micro-moulinet Technique émergente Mesure de flux thermique Mesure de flux directionnel

13 Caractérisation chimique sur site Site cokerie 0 5 concentration en HAP (µg/l) - équivalent naphtalène ,22 HAP18 (µg/l) Test d une sonde à HAP (fluorescence) Sonde trop sensibles aux interférences Gamme de mesure proposée n est pas adaptée à la problématique des SSP Profondeur (m) ,72 HAP18 (µg/l) Spectromètre UV : Intérêt pour le suivi des accepteurs d électrons FeII/FeIII; NO 3- ; NO 2- ; NH 4+ ; SO 4 2- Attention aux interférences Projet ATTENA -Ademe

14 Conclusion > Importance de l étape de diagnostic dans la gestion des sites et sols pollués (socle de tous les outils de gestion) > Les mesures de terrain, proches ou corrélées aux analyses de laboratoire, permettent : D obtenir plus de mesures sur site d où une meilleure connaissance de la répartition des pollutions, D orienter l échantillonnage, De prendre des décisions plus rapidement > Objectifs : disposer d un panel plus important d outils pour répondre au besoin : quel que soit le polluant, quel que soit le milieu.

15 Référence et contacts Article «Outils de mesure sur site : quel besoin et quelles mesures pour quelle utilisation» de Valérie Laperche, Daniel Hubé, Valérie Guérin et Nicolas Aubert, présenté lors des Rencontres Nationales de la Recherche sur les sites et sols pollués, 18 et 19 novembre 2014, organisées par l ADEME. > 15

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION Société de Participation CarnaudMetalbox Ancien Etablissement Chouvel à Toulouse GRS Valtech PLAN DE LA PRESENTATION Introduction Contexte du site Objectif des travaux de réhabilitation Approche retenue

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

DETECTION DE GAZ TYPES DE DETECTEURS DE GAZ COMMENT SELECTIONNER LE DETECTEUR LE PLUS APPROPRIE? DETECTION DE GAZ

DETECTION DE GAZ TYPES DE DETECTEURS DE GAZ COMMENT SELECTIONNER LE DETECTEUR LE PLUS APPROPRIE? DETECTION DE GAZ DETECTION DE GAZ DETECTION DE GAZ Un détecteur de gaz portatif peut avoir une valeur inestimable pour avertir vos employés des dangers tels que l intoxication, le manque d oxygène ou l explosion. Un détecteur

Plus en détail

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les technologies de dépollution : recherche, développement et méthodes d évaluation Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les facteurs principaux de la prise de décision pour le choix d une technique

Plus en détail

For the benefit of business and people. 1 - Présentation du projet de la ZAC. 7 - Suivi environnemental et programme d intervention

For the benefit of business and people. 1 - Présentation du projet de la ZAC. 7 - Suivi environnemental et programme d intervention Ancien site des Ferronneries du Midi Future ZAC Ponts Jumeaux Projet de dépollution 15 décembre 2004 For the benefit of business and people 1 - Présentation du projet de la ZAC 2 - Rappel de l historique

Plus en détail

O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX. Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL

O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX. Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL Siège Social : 565 rue des Vœux Saint Georges - 94290 VILLENEUVE

Plus en détail

CANAUX DE COMPTAGE DÉBITMÉTRIE MESURE DE NIVEAU ANALYSEURS PORTABLES ANALYSES EN LIGNE CONTRÔLE MÉTROLOGIQUE

CANAUX DE COMPTAGE DÉBITMÉTRIE MESURE DE NIVEAU ANALYSEURS PORTABLES ANALYSES EN LIGNE CONTRÔLE MÉTROLOGIQUE ANALYSE EN CONTINU Mesure des paramètres physico-chimiques avec transmetteurs numériques intelligents pouvant fonctionner indépendamment ou en réseau Sondes autonomes Sondes intégrant le transmetteur 4-20

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Saneringswerken/ Travaux d assainissement. Bruxelles)

Saneringswerken/ Travaux d assainissement. Bruxelles) Saneringswerken/ Travaux d assainissement Carcoke-Marly (Brussel- Bruxelles) 1 ACTIVITES: Services logistiques Pé Présent mondialement 7 businessunits autonomes : Biens de consommation Automobile Pétrochimie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE

Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE Chimie Industrielle (anciennement : Industries chimiques et pharmaceutiques)

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Vu le code de l environnement, notamment ses articles L. 592-20, L. 593-3, L. 593-10 et L. 593-27 ;

Vu le code de l environnement, notamment ses articles L. 592-20, L. 593-3, L. 593-10 et L. 593-27 ; Décision n 2015-XX-XXXX de l Autorité de sûreté nucléaire du xx xxxxx 2015 fixant les valeurs limites de rejet dans l environnement des effluents liquides et gazeux des installations nucléaires de base

Plus en détail

Demande chimique en oxygène

Demande chimique en oxygène Table des matières Introduction Réactifs DCO Azote et phosphore HI 83214 HI 83099 HI 839800 HI 3898 Page J3 J5 J6 J7 J8 J10 J11 J1 Tableau comparatif Paramètre Photomètre Photomètre Thermo-réacteur Trousse

Plus en détail

ICOS BELGIUM CONSORTIUM STUDY DAY

ICOS BELGIUM CONSORTIUM STUDY DAY ICOS BELGIUM CONSORTIUM STUDY DAY 22 avril 2015 Bergmans, Beaumont, Lenartz. ISSEP : CORE BUSINESS ENVIRONMENTAL MONITORING RISK EVALUATION RESEARCH & TECHNOLOGY 2 ISSEP : ENVIRONMENTAL MONITORING ENVIRONMENTAL

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE. SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE.

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE. SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE. MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE Concours externe Annales 2006 Epreuve écrite d admissibilité : Épreuve écrite

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Métrologie de l environnement

Métrologie de l environnement Métrologie de l environnement Méthodes d analyse de l arsenic au laboratoire Patrick Thomas Département Eaux & Environnement Institut Pasteur de Lille L arsenic L arsenic appartient au groupe Va de la

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

TRAITEMENT BIOLOGIQUE Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT BIOLOGIQUE Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement biologique sont les composés odorants et les Composés Organiques

Plus en détail

CONSOMMABLES. Tubes polarimètres. Cuves spectrophotomètres. Lampes spectrophotomètres

CONSOMMABLES. Tubes polarimètres. Cuves spectrophotomètres. Lampes spectrophotomètres CONSOMMABLES Tubes polarimètres Cuves spectrophotomètres Lampes spectrophotomètres Chemin des Abeils.30110 BRANOU LES TAILLADES. Tél. : 04.66 30.57. 75 Fax : 04.66.30.46.21 Spectrophotomètres SECOMAM CONSOMMABLES

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E

www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E Solutions pour l analyse de l eau en ligne AnaSense Analyseur en ligne d AGV, des bicarbonates

Plus en détail

Mesures in situ et sur site

Mesures in situ et sur site Mesures in situ et sur site Avantages de la mesure in-situ pas de perturbation du milieu pas d échantillonnage (prélèvement, conditionnement, stockage) mesure en temps réel Senseurs chimiques Biocapteurs

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS

PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS PROCÉDURE DE MISE EN FORME DES DONNÉES NÉCESSAIRES À L OUTIL D AIDE À LA GESTION DES MILIEUX LAGUNAIRES EUTROPHISÉS 1 I. OÙ TROUVER LES DONNÉES ET COMMENT LES ACQUÉRIR I. Où trouver les données et comment

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

ANALYSES MINIÈRES De la prospection géo-chimique à l exploitation

ANALYSES MINIÈRES De la prospection géo-chimique à l exploitation ANALYSES MINIÈRES De la prospection géo-chimique à l exploitation Votre partenaire pour avancer en terrain minier La technologie, l expertise et le support... pour garantir votre succès Pr Tout au long

Plus en détail

Sartorius DocuClip & Docu-pH Meter. La nouvelle référence pour des analyses électrochimiques sûres

Sartorius DocuClip & Docu-pH Meter. La nouvelle référence pour des analyses électrochimiques sûres Sartorius DocuClip & Docu-pH Meter La nouvelle référence pour des analyses électrochimiques sûres Docu-pH Meter Une base solide pour des résultats sûrs La sécurité commence par un fonctionnement facile

Plus en détail

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Projet Akasaba Ouest Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Pascal Rhéaume, ing., M.Sc.A., directeur de projets 2 Directeur de la modélisation de la dispersion atmosphérique chez WSP Projets miniers modélisés:

Plus en détail

SCT-8255 janvier 2008

SCT-8255 janvier 2008 Méthodes analytiques en spectrométrie de masse des isotopes stables et légers Jean-François Hélie Responsable du laboratoire d analyse des isotopes stables SCT-8255 janvier 2008 4 étapes Collecte des échantillons

Plus en détail

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques

Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques Le nouveau système de surveillance continue des émissions atmosphériques à l'incinérateur Mars 2010 Travaux publics Gestion des matières résiduelles CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. L incinérateur 2. Obligations

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

Point Fort #2 : Relation constructeur

Point Fort #2 : Relation constructeur ACSM: Aerosol Chemical Speciation Monitor: Instrument de suivi en temps réel des sources principales (locales et importées) de la pollution aux particules très fines Point Fort #1 : Achat anticipé Achat

Plus en détail

Etat des lieux des sols pollués en France

Etat des lieux des sols pollués en France Etat des lieux SSP Etat des lieux des sols pollués en France Historique rapide Quelques grands évènements en France et à l'étranger La longue marche vers la reconnaissance Définir l'état d'un sol pollué

Plus en détail

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011 Assainissement des campings - 11 janvier 2011 Etat des lieux de l assainissement non collectif (ANC) en Finistère Caractéristiques des eaux usées des campings Contexte et cadre réglementaire Les chiffres

Plus en détail

[ F ] Fig.1 enregistreur indicateur HD30.1 MicroSD Card. Entrée sonde HD30.S1- HD30.S2. MiniUSB Ethernet Alimentation chargeur batterie

[ F ] Fig.1 enregistreur indicateur HD30.1 MicroSD Card. Entrée sonde HD30.S1- HD30.S2. MiniUSB Ethernet Alimentation chargeur batterie [ F ] [ F ] Description Le HD30.1 est un instrument fabriqué par Delta Ohm pour l analyse spectrale de la lumière dans le champ visible et ultraviolette. L instrument a été conçu en conjuguant fl exibilité

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

http://www.inra.fr/drh/ce2009/bdd/profil.php?numprofil=tr09-cepia-7

http://www.inra.fr/drh/ce2009/bdd/profil.php?numprofil=tr09-cepia-7 INRA-DRH numconcours externes 2009 http://www.inra.fr/drh/ce2009/bdd/profil.php?numprofil=tr09-cepia-7 Page 1 of 2 22/10/2009 TR Technicien chimiste profil n : TR09-CEPIA-7 emploi-type n : B4X22 Montpellier

Plus en détail

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires»

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Les principaux polluants Humidité le biogaz est naturellement

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

TOPO D OC S.A.R.L. Professionnalisme et savoir-faire

TOPO D OC S.A.R.L. Professionnalisme et savoir-faire TOPO D OC S.A.R.L. Professionnalisme et savoir-faire +33 (0)5.62.65.67.65 +33 (0)5.62.65.68.65 contact@topodoc.com 1/21 La société Topo d Oc a pour mission toutes prestations d ingénierie et de topographie

Plus en détail

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH - Traitement eaux et effluents - Maillol Grand - 81990 CAMBON D ALBI Tél. 05.63.78.92.96 - Fax. 05.63.53.06.25 E-mail. eauclin@hotmail.fr - Spécialisée dans les stations d épuration biologique à culture

Plus en détail

Chaînes de mesure pour le cycle de l eau

Chaînes de mesure pour le cycle de l eau EAU POTABLE EAUX DE SURFACE EAUX SOUTERRAINES ASSAINISSEMENT Chaînes de mesure pour le cycle de l eau www.hydreka.com Débitmètres jusqu'à 10 ans HydrINS 2 Mini Afficheur SMS - GPRS avec Enregistreur intégré

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Analyses et services à destination des ICPE

Analyses et services à destination des ICPE Analyses et services > LE LABORATOIRE LCA > AUTOSURVEILLANCE DES REJETS AQUEUX > SURVEILLANCE DU MILIEU NATUREL > MESURES SUR SITE ET PRÉLÈVEMENTS > ASSISTANCE À L'EXPLOITATION D'UNITÉS DE TRAITEMENT DES

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 12/02/2013) SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Depuis 2010 CHATUZANGE LE GOUBET (26) ONYX SANET : Réalisation

Plus en détail

Evaluation des méthodes rapides d analyse des composés organiques dans les terres polluées

Evaluation des méthodes rapides d analyse des composés organiques dans les terres polluées Evaluation des méthodes rapides d analyse des composés organiques dans les terres polluées RECORD 03-0509/1A juillet 2006 RECORD ETUDE N 03-0509/1A EVALUATION DES METHODES RAPIDES D ANALYSE DES COMPOSES

Plus en détail

Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) Mon carnet analytique Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) Chromatographie en phase liquide (SPE en ligne) Chromatographie en phase gazeuse SPE en ligne : optimisez la préparation

Plus en détail

Unité physico-chimie "sur site "

Unité physico-chimie sur site LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D'ANALYSES Unité physico-chimie "sur site " (unité accréditée COFRAC) lozere.fr Paramètres physico-chimiques ph (NF T 90 008) unité : unité ph à la température de mesure Le ph

Plus en détail

PROCESUS ASSOCIATIF DECHETS Synthèse de la feuille de route pour la filière DEPOLLUTION de TERRES

PROCESUS ASSOCIATIF DECHETS Synthèse de la feuille de route pour la filière DEPOLLUTION de TERRES PROCESUS ASSOCIATIF DECHETS Synthèse de la feuille de route pour la filière DEPOLLUTION de TERRES Visite de SITA REMEDIATIONS, le 15 mai 2008 Associations ayant contribué à la synthèse de cette feuille

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ADEME

FICHE TECHNIQUE ADEME PROJETS R&D ET DE THESES FINANCES PAR L ADEME SUR L'INTENSIFICATION DE LA R&D FRANÇAISE EN MATIERE DE METROLOGIE A L'EMISSION ENTRE 2003 ET 2010 Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) Le

Plus en détail

La technologie LIBS : une avancée au service de la valorisation des plastiques issus des DEEE

La technologie LIBS : une avancée au service de la valorisation des plastiques issus des DEEE La technologie LIBS : une avancée au service de la valorisation des plastiques issus des DEEE LIFE+ (LIFE11 FR-ENV-762) Du 4 juin 2012 31 décembre 2014 1 2 partenaires : IVEA Solution (Orsay) CRITT Matériaux

Plus en détail

Présentation Commerciale

Présentation Commerciale Présentation Commerciale Biogaskontor Plan de la présentation 1 Les technologies Naskeo 2 L offre commerciale 2 La société Naskeo Environnement en chiffres Société anonyme Capital de 63 000 Fonds propres

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

Sites et Sols pollués. Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes. Contexte. Définition. Sources de pollutions

Sites et Sols pollués. Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes. Contexte. Définition. Sources de pollutions Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes Contexte Le sol provient de la décomposition et de l altération des roches par l action de l eau, de l air et des êtres vivants. Tout usage des sols par

Plus en détail

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3.

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3. Dangers des gaz NATURE : Gaz inerte : Azote, Argon, CO2, Hélium Gaz comburant : Oxygène, Protoxyde d azote Gaz inflammable : Hydrogène, Acétylène, Propane Gaz toxique : Ammoniac, Chlore, Fluor, SO2 Risque

Plus en détail

Sommaire. Détecteur gaz domestique encastrable...4. Détecteur gaz domestique...5. Détecteur gaz mobile...6. Centrale de détection gaz industrielle...

Sommaire. Détecteur gaz domestique encastrable...4. Détecteur gaz domestique...5. Détecteur gaz mobile...6. Centrale de détection gaz industrielle... Sommaire Détecteur gaz domestique encastrable...4 Détecteur gaz domestique...5 Détecteur gaz mobile...6 Centrale de détection gaz industrielle...7 Centrale de détection gaz industrielle Rail DIN...8 Centrale

Plus en détail

DECRET N 2001-110 DU 04 AVRIL 2001 FIXANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR EN REPUBLIQUE DU BENIN

DECRET N 2001-110 DU 04 AVRIL 2001 FIXANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR EN REPUBLIQUE DU BENIN DECRET N 2001-110 DU 04 AVRIL 2001 FIXANT LES NORMES DE QUALITE DE L AIR EN REPUBLIQUE DU BENIN LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ; CHEF DE L'ETAT ; CHEF DU GOUVERNEMENT ; VU la Loi n 90-032 du 11 décembre

Plus en détail

Utilisation des pneus usagés comme combustible alternatif

Utilisation des pneus usagés comme combustible alternatif 1/15 Utilisation des pneus usagés comme combustible alternatif Valeurs de référence et protocoles de caractérisation Copyright Aliapur 2009 U Document de référence Juillet 2009 Service R&D Catherine Clauzade

Plus en détail

Spectrophotomètre UV Visible (200 nm 800 nm)

Spectrophotomètre UV Visible (200 nm 800 nm) Spectrophotomètre UV Visible (200 nm 800 nm) Cet appareil est constitué d une fibre optique, d un réseau de diffraction, et d une caméra linéaire (capteur CCD de 2048 pixels de 14 µm x 200 µm). On obtient

Plus en détail

Les effluents des établissements hospitaliers. Direction des Affaires Techniques

Les effluents des établissements hospitaliers. Direction des Affaires Techniques Les effluents des établissements hospitaliers J. DROGUET - Présentation Hopitech 2007 Contexte Les établissements hospitaliers sont de gros consommateurs d eau (env 800-1000 L/lit). Les différents types

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE

CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE Cahier des charges pour l évolution des réseaux de surveillance des eaux souterraines en France CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE Version complétée

Plus en détail

ADEME - Programme de recherche Service Friches Urbaines et Sites pollués

ADEME - Programme de recherche Service Friches Urbaines et Sites pollués 28 et 29 mai 2013 Gestion des sites et sols pollués Les substances volatiles : caractérisation, modélisation des transferts, surveillance Retour d expérience des projets CITYCHLOR, FLUXOBAT et ATTENA ADEME

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard Convention N 2393 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1663 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE

VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE Agro-alimentaire et Environnement SOMMAIRE Page Introduction 1 Analyses microbiologiques 5 Microbiologie des aliments 6 Microbiologie des eaux 7 Microbiologie

Plus en détail

Détecteurs de gaz. Détecteurs mono-gaz et multi-gaz Détecteurs à photo-ionisation Détecteurs de rayonnement

Détecteurs de gaz. Détecteurs mono-gaz et multi-gaz Détecteurs à photo-ionisation Détecteurs de rayonnement Détecteurs de gaz Détecteurs mono-gaz et multi-gaz Détecteurs à photo-ionisation Détecteurs de rayonnement Détecteurs mono-gaz GasAlert Extreme ATEX Conception robuste et haute résistance à l eau IP 66/67.

Plus en détail

Le Gaz Naturel désormais disponible partout en France

Le Gaz Naturel désormais disponible partout en France Le Gaz Naturel désormais disponible partout en France Le Gaz Naturel, vous y aviez déjà pensé? Vous êtes trop éloigné du réseau? (GNL). de nationalisation des secteurs de France, la vente de gaz naturel

Plus en détail

Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats

Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats Conférence Alkylphénols AQUAREF, 17/01/2011 Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats M. François DAVID Responsable Recherche et développements SGS MULTILAB ROUEN Technopôle du Madrillet 65 rue Ettore

Plus en détail

L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative

L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative Méthodes pour l analyse élémentaire SAA une méthode bien établie depuis plus de 45 ans Simplicité peu d interférences Robustesse

Plus en détail

TP n 1: Initiation au laboratoire

TP n 1: Initiation au laboratoire Centre Universitaire d El-Tarf Institut des Sciences Agronomiques 3 ème année Contrôle de Qualité en Agroalimentaire TP n 1: Initiation au laboratoire Introduction L analyse de la matière vivante au laboratoire

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques nà5

Devoir de Sciences Physiques nà5 Exercice I : sur le zinc Devoir de Sciences Physiques nà5 L épreuve dure 1h50. L usage de la calculatrice est autorisé. Les précipitations sont naturellement acides en raison du dioxyde de carbone présent

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques

Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques Département des Sciences et Génie des Matériaux Notions élémentaires sur les cellules électrochimiques Cours et exercices G. BARRAL B. LE GORREC C. MONTELLA (UJF) (IUT 1) (ISTG) GRENOBLE 2003 SOMMAIRE

Plus en détail

Gaz de fonctions pour l'analyse

Gaz de fonctions pour l'analyse Gaz de fonctions pour l'analyse L'analyse est l'art de décomposer un échantillon et de déterminer la qualité et la quantité de chaque composant qui en résulte Les méthodes d analyses trouvent leur application

Plus en détail

Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation. Année 2013

Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation. Année 2013 Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation Année 2013 Adopté en séance plénière du 9 décembre 2014 Présentation du SAGE et contexte Le périmètre du SAGE Les masses d eau Le SAGE Val Dhuy

Plus en détail

Concept magdesign, Magali Leynaud - mag.design@free.fr - (+33) 954 707 933

Concept magdesign, Magali Leynaud - mag.design@free.fr - (+33) 954 707 933 CEM ANALYSEUR DE GAZ EN LIGNE Concept magdesign, Magali Leynaud - mag.design@free.fr - (+33) 954 707 933 CEM ANALYSEUR DE GAZ EN LIGNE LE CEM EST LE NOUVEL ANALYSEUR DE GAZ EN LIGNE CONÇU ET PRODUIT PAR

Plus en détail

Outillage d atelier. Consommables

Outillage d atelier. Consommables Outillage d atelier Consommables Equiper son atelier pour la climatisation Détection de fuite par rayon UV Coffret Lampe ultraviolet sans fil Ref : 420A58 Kit de détection de fuites air conditionné véhicule.

Plus en détail

MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS

MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS Friche Lafarge Plateau d Avron Rosny-sous-Bois (93) Etude historique et documentaire - diagnostic environnemental du milieu souterrain Rapport RSSPIF03095 /09/03 MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Stratégie analytique dans l expertise de fraude de composition et nouveau protocole de détection. Illustration de retours d expériences.

Stratégie analytique dans l expertise de fraude de composition et nouveau protocole de détection. Illustration de retours d expériences. Rennes le 12 octobre 2010 Stratégie analytique dans l expertise de fraude de composition et nouveau protocole de détection. Illustration de retours d expériences. M. Yvon Gervaise Expert de justice Directeur

Plus en détail

Guides d applications MA en TR

Guides d applications MA en TR Guides d applications MA en TR MIDND et matériaux de la déconstruction du BTP Cerema / DTecITM Nies BOUSSIOUF Trame des guides d application DÉCHET Non Dangereux élaboration description du déchet et de

Plus en détail

Émissions des polluants atmosphériques. Christian Seigneur Cerea Laboratoire commun École des Ponts ParisTech / EDF R&D

Émissions des polluants atmosphériques. Christian Seigneur Cerea Laboratoire commun École des Ponts ParisTech / EDF R&D Émissions des polluants atmosphériques Christian Seigneur Cerea Laboratoire commun École des Ponts ParisTech / EDF R&D Ce chapitre décrit d abord les sources de pollution atmosphérique, puis les méthodes

Plus en détail

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable PMI portatif PMIP Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable ORTABI Trois possibilités de transport...... pour répondre à vos besoins Portabilité et commodité Grâce à

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 13 FÉVRIER 2006 2006/6197 - INSTALLATION CLASSÉE POUR L'ENVIRONNEMENT SOUMISE À AUTORISATION - DEMANDE D'AUTORISATION PRÉSENTÉE PAR LA SOCIÉTÉ OMNITHERM EN VUE DE MODIFIER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

SOLS POLLUÉS : EVALUATION DES RISQUES CHIMIQUES ET SURVEILLANCE DES PERSONNELS. Catherine Nisse

SOLS POLLUÉS : EVALUATION DES RISQUES CHIMIQUES ET SURVEILLANCE DES PERSONNELS. Catherine Nisse SOLS POLLUÉS : EVALUATION DES RISQUES CHIMIQUES ET SURVEILLANCE DES PERSONNELS. Catherine Nisse Introduction La prise de conscience concernant la problématique de gestion des sols pollués est relativement

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Charte d utilisation du plateau technique «Chimie Organique et Traceurs Géochimiques» Version 01

Charte d utilisation du plateau technique «Chimie Organique et Traceurs Géochimiques» Version 01 Plateau technique «Chimie Organique et Traceurs Géochimiques FONCTIONNEMENT Référence : IN - CH2-01 - v01 CHARTE D UTILISATION Date d approbation : 23/05/2012 Charte d utilisation du plateau technique

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Santé Environnement PRSE Bretagne

Santé Environnement PRSE Bretagne L influence de l environnement sur la santé est bien réelle En Bretagne > 20 % des décès par cancer du poumon attribuables au radon, gaz radioactif d origine naturelle émis par les sous-sols granitiques

Plus en détail

CATALYZED HYDROGEN PEROXIDE (CHP process) Traitement d une pollution COHV pure (DNAPL) en milieu urbain

CATALYZED HYDROGEN PEROXIDE (CHP process) Traitement d une pollution COHV pure (DNAPL) en milieu urbain CATALYZED HYDROGEN PEROXIDE (CHP process) Traitement d une pollution COHV pure (DNAPL) en milieu urbain INTERSOL Lyon Mercredi 27 mars 2013 Guillaume Garcia +33 (0)6 81 58 59 48 ERT France 109 av Lespinet

Plus en détail

Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx

Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx Extrait de la thèse de Shi LI - GIPSA-lab - Département Automatique sous la direction de Catherine

Plus en détail

Etude et modélisation des processus biologiques au cours du traitement du lisier de porcs en vue d une optimisation et d une fiabilisation du procédé

Etude et modélisation des processus biologiques au cours du traitement du lisier de porcs en vue d une optimisation et d une fiabilisation du procédé 2004. Journées Recherche Porcine, 36, 83-90. Etude et modélisation des processus biologiques au cours du traitement du lisier de porcs en vue d une optimisation et d une fiabilisation du procédé Hélène

Plus en détail

Anne LE MINOR Ingénieur Conseil Responsable du Laboratoire de Chimie-Toxicologie

Anne LE MINOR Ingénieur Conseil Responsable du Laboratoire de Chimie-Toxicologie Anne LE MINOR Ingénieur Conseil Responsable du Laboratoire de Chimie-Toxicologie Emissions de moteurs diesel Et si vous changiez d air? Matinée Marcel MARCHAND Samedi 28 Mars 2015 Sommaire 1. Les émissions

Plus en détail