Dyspepsie fonctionnelle Démarche diagnostique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dyspepsie fonctionnelle Démarche diagnostique"

Transcription

1 QUATRIEME JOURNEE ANNUELLE AUTOUR de la PATHOLOLOGIE FONCTIONNELLE DIGESTIVE Dyspepsie fonctionnelle Démarche diagnostique Objectifs: Définir la dyspepsie et les sous groupes Connaitre les causes de la dyspepsie et leur prévalence Planifier une stratégie d investigations appropriée Dr LAYAIDA.K Service de gastroentérologie Pr T.BOUCEKKINE CHU Mustapha

2 Cas clinique Enseignante âgée de 49 ans Douleurs épigastriques à type de brulures sans irradiations depuis 8 mois, aggravées par la prise d aliments Ballonnement épigastrique Perte de poids involontaire de 3 kg Anxiété +++ Antécédents personnels et familiaux: négatifs Examen clinique: normal

3 Complétez l interrogatoire?

4 Complément de l interrogatoire Calendrier plus précis des symptômes: fréquence hebdomadaire, continus, intermittents Identification du(des) symptôme(s) prédominant(s) Notion d épisode infectieux ayant précédé la symptomatologie Autres symptômes associés: troubles du transit. Rechercher la notion de prise médicamenteuse*: AINS: classiques, anticox2, acide acétyl-salicylique IPP: sujets sains après arrêt du traitement Biphosphonates Erythromycine Tétracyclines Sildénafil et tadalafil Théophilline Tabac, alcool: ++++ Best Practice & Research Clinical Gastroenterology 24 (2010)

5 Chez note patiente Médicaments: - Alcool, tabac: - Symptômes intermittents, 2-3 fois / semaine Patiente surtout gênée par la douleur Absence de symptomatologie basse

6 Définition Critères Rome III Au moins un des symptômes suivants: -Plénitude postprandiale gênante -Satiété précoce -Douleur épigastrique -Brûlure épigastrique 2. Absence de maladie organique expliquant les symptômes 3. Critères présents sur les 3 derniers mois et ancienneté des symptômes de plus de 6 mois

7 Rome III Sous groupes Sd de dyspepsie postprandiale («détresse» post prandiale) 1. Plénitude postprandiale gênante: -Après repas normaux -Plusieurs fois par semaine 2. Satiété précoce: -Empêchant de terminer un repas -Plusieurs fois par semaine Critères additionnels: -Ballonnement épigastrique, nausées postprandiales, éructations ± sd douloureux épigastrique Sd douloureux épigastrique Douleurs ou brûlures: Epigastriques 1 par semaine Intermittente Non diffuses ou localisées à d autres régions abdominales ou thoraciques Non soulagée /gaz - selles Non biliaire Critères additionnels: Brûlure non rétrosternale Modifiée par repas - à jeun ± sd de dyspepsie post prandiale peut coexister

8 L endoscopie haute est elle nécessaire? Quelles sont les lésions les plus fréquemment retrouvées

9 Signes d alarme Age > 55 ans Amaigrissement involontaire Dysphagie progressive Vomissements persistants Hémorragie digestive: hématémèse/méléna Anémie ferriprive inexpliquée Syndrome inflammatoire à la biologie Anomalie à l examen clinique: masse abdominale, ADP, ictère Contexte personnel, familial ou ethnique de risque néoplasique

10 La prévalence de lésions sévères en cas de signes d alarme (amaigrissement, anémie, dysphagie) reste faible Etudes sont hétérogènes: -Prévalence du cancer gastrique différente -Seuil pour dire qu un signe d alarme est présent CLINICAL GASTROENTEROLOGY AND HEPATOLOGY 2010;8:

11 Prévalence des lésions endoscopiques retrouvées Définition large de la dyspepsie Définition de la dyspepsie critères de Rome CLINICAL GASTROENTEROLOGY AND HEPATOLOGY 2010;8:

12 Prévalence des lésions endoscopiques retrouvées Asie vs Pays occidentaux Asie Occident CLINICAL GASTROENTEROLOGY AND HEPATOLOGY 2010;8:

13 La patiente a demandé à être explorée Biopsies: gastrite antrale atrophique sans métaplasie intestinale et sans lésions de dysplasie, Hp+++

14 Rôle de l infection par Hp Etudes d éradication montrent l absence d effet ou un effet modeste sur les symptômes Métaanalyses les plus optimistes incluant > 3000 patients: bénéfice 1/15 patients traités Cependant maintien du bénéfice à long terme chez les patients éradiqués Longstreth GF. Functional dyspepsia-managing the conundrum. N Engl Med 2006;354:791-3

15 Quel sera votre attitude? Eradication Hp /trithérapie ou traitement séquentiel? Cholecystectomie ou abstension?

16

17 Conclusion Les critères de Rome 3 distinguent la dyspepsie posprandiale du syndrome douloureux épigastrique Bilan clinique: Identifier facteurs de gravité et sélectionner les malades à explorer Patients à faible risque: traitement Age <55 ans Absence de signes d alarme EOGD indiquée si: Haut risque de lésion organique et/ou Echec du traitement Dans la majorité des cas les malades dyspeptiques n ont pas de lésion organique Ne pas répéter les explorations inutilement Effet placebo bonne relation médecin/malade

Dyspepsie : Quand et comment l'explorer?

Dyspepsie : Quand et comment l'explorer? 14 è me c o n g r è s n a t i o n a l d e l a S o c i é t é M a r o c a i n e d e n d o s c o p i e d i g e s t i v e «S M E D» Dyspepsie : Quand et comment l'explorer? Les 13 et 14 Mai 2016 Pr F. HADDAD,

Plus en détail

Prise en charge de la dyspepsie fonctionnelle. S Bruley des Varannes

Prise en charge de la dyspepsie fonctionnelle. S Bruley des Varannes Prise en charge de la dyspepsie fonctionnelle S Bruley des Varannes Conflits d Intérêt Stanislas Bruley des Varannes CHU Nantes Janssen Astra Zeneca IPRAD Xenoport Céphalon Mayoly Spindler, Given Imaging

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS

TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS DEFINITIONS CADRE NOSOLOGIQUE CRITERES DE ROME Pr. Michel DAPOIGNY CHU de CLERMONT-FERRAND Université d Auvergne ALGER 25 Avril 2010 INTRODUCTION Troubles Fonctionnels Gastro-Intestinaux

Plus en détail

PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE

PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE 1 PREVALENCE ET DIAGNOSTIC DU REFLUX GASTRO- OESOPHAGIEN - PLACE DE L ENDOSCOPIE ET DE LA PH-METRIE Dr Estelle SIRACH Service de Gastroentérologie et Nutrition CHU Rangueil TSA 50032 31059 Toulouse cedex

Plus en détail

Dyspepsie fonctionnelle : Avancées physiopathologiques

Dyspepsie fonctionnelle : Avancées physiopathologiques UMR-1073 Dyspepsie fonctionnelle : Avancées physiopathologiques Philippe Ducrotté (CHU Rouen) Journée de Pathologie Fonctionnelle ALGER 30/05/2013 Dyspepsie fonctionnelle Inconfort ou douleur de la région

Plus en détail

Helicobacter pylori: Actualités thérapeutiques en Jean-charles Delchier (Créteil)

Helicobacter pylori: Actualités thérapeutiques en Jean-charles Delchier (Créteil) Helicobacter pylori: Actualités thérapeutiques en 2012 Jean-charles Delchier (Créteil) CONFLITS D INTÉRÊT Jean-Charles Delchier: - Consultant laboratoire Aptalis - Intervenant laboratoire Mayoly Spindler

Plus en détail

Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale

Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale ENSEIGNEMENT D HEPATO-GASTROENTEROLOGIE Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale Vendredi 10 décembre 2010 Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Pr S NANCEY stephane.nancey@chu-lyon.fr

Plus en détail

FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications

FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications FOGD modalités, indications, biopsies Explorations fonctionnelles digestives : principaux examens à connaître et principales indications FMC 17/4/14 Références Indication à visée diagnostique de l endoscopie

Plus en détail

Douleur abdominale chez l enfant et Helicobacter pylori

Douleur abdominale chez l enfant et Helicobacter pylori Douleur abdominale chez l enfant et Helicobacter pylori Mostefa MOUBRI CHU Hussein Dey - Alger Constantine - 24 Octobre 2013 Nesrine 9 ans Consulte pour épigastralgies Antécédents familiaux: - Père ulcéreux.

Plus en détail

Facteurs de risques et dépistage du cancer gastrique. D. Lamarque

Facteurs de risques et dépistage du cancer gastrique. D. Lamarque Facteurs de risques et dépistage du cancer gastrique D. Lamarque Cancer gastrique : Un problème de Santé publique! 2ème cancer digestif en France! Environ 7000 nouveaux cas de cancers par an! 3,4 % des

Plus en détail

DYSPEPSIE. Objectifs. Cas clinique A. Cas clinique B

DYSPEPSIE. Objectifs. Cas clinique A. Cas clinique B Objectifs DYSPEPSIE J-P. Humair Atelier de médecine ambulatoire SMPR 27.2.08 Connaître les causes de dyspepsie et leur prévalence Distinguer cliniquement les formes bénignes et graves de dyspepsie Planifier

Plus en détail

Cas clinique. Nelson Lourenço - Interne

Cas clinique. Nelson Lourenço - Interne Cas clinique Nelson Lourenço - Interne Mr XY Patient de 48 ans Pas d ATCD médicaux ou chirurgicaux Depuis 6 mois: «brûlures dans la poitrine», «régurgitations» Juin 2007: début d un traitement par IPP

Plus en détail

Nouvelles recommandations sur la prise en charge des patients infectés par Hélicobacter pylori.

Nouvelles recommandations sur la prise en charge des patients infectés par Hélicobacter pylori. Nouvelles recommandations sur la prise en charge des patients infectés par Hélicobacter pylori. Docteur Olivier COATMEUR Hôpital privé la Châtaigneraie - BEAUMONT Introduction Hélicobacter pylori découverte

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005

TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005 TROUBLES FONCTIONNELS INTESTINAUX QUELS EXAMENS POUR QUELS PATIENTS? Réunion d enseignementd Inter-Région Sud-Ouest 28 octobre 2005 Définitions (1) Troubles fonctionnels intestinaux (TFI) = colopathie

Plus en détail

Traitement de l infection à. Helicobacter pylori en. Algérie

Traitement de l infection à. Helicobacter pylori en. Algérie Traitement de l infection à Helicobacter pylori en Algérie N. Matougui 1-2, D. Boutarene 1-2,ML. Boudjella 1-2, F. Mouffok 2, A. Bouhadef 2, K Bouzid 1-2. Touchène B 1-2 1 Service de Médecine Interne,

Plus en détail

La dyspepsie. Dr Alain Ropert

La dyspepsie. Dr Alain Ropert La dyspepsie Dr Alain Ropert Marrakech, le 11/12/2014 Définition Classification et physiopathologie Comment explorer? Comment traiter? Dyspepsie, un syndrome Au moins un des symptômes centrés sur l épigastre

Plus en détail

Reflux Gastro- Oesophagien

Reflux Gastro- Oesophagien Reflux Gastro- Oesophagien Item 280 Objectifs pédagogiques : diagnostiquer un reflux gastro-oesophagien et une hernie hiatale Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient Thomas

Plus en détail

Prise en charge de la dyspepsie et du RGO n 12 /

Prise en charge de la dyspepsie et du RGO n 12 / Bien que les de la dyspepsie et du reflux gastro-œsophagien (RGO, en engl. GERD) puissent se recouper, ces maladies sont considérées comme deux entités distinctes. Dyspepsie On parle de troubles dyspeptiques

Plus en détail

Université de Bordeaux DFGSM 3. Option Appareil Digestif. Janvier Durée : 30 minutes

Université de Bordeaux DFGSM 3. Option Appareil Digestif. Janvier Durée : 30 minutes Université de Bordeaux DFGSM 3 Option Appareil Digestif Janvier 2016 Durée : 30 minutes Le sujet est imprimé en recto/verso et comporte 5 pages (pages de garde comprises) et 17 QCM. Pensez à vous identifier

Plus en détail

DYSPEPSIE. Maladie ulcéreuse et reflux Prise en charge en Monsieur A, 43 ans. Prise en charge

DYSPEPSIE. Maladie ulcéreuse et reflux Prise en charge en Monsieur A, 43 ans. Prise en charge Monsieur A, 43 ans consulte pour douleurs épigastriques Maladie ulcéreuse et reflux Prise en charge en 2012 Jean-Louis Frossard Service d hépato-gastro-entérologie HUG Jean-Luc Reny Service de médecine

Plus en détail

Anatomie Pathologique

Anatomie Pathologique Anatomie Pathologique 5 cours magistraux Œsophage estomac Intestin grêle et colon Foie Voies biliaires et pancréas Tumeurs digestives 1 ED 2h à préparer : 5 observations, en ligne 3 semaines avant Répondre

Plus en détail

Sémiologie œsophagienne et gastrique. Dr TERNIFI

Sémiologie œsophagienne et gastrique. Dr TERNIFI Sémiologie œsophagienne et gastrique Dr TERNIFI I) Généralités Tout d abord l aspect nutritionnel avec le poids du patient est très important. Dans certains cas comme par exemple la dysphagie on a certains

Plus en détail

Ulcère gastro-duodénal (UGD)

Ulcère gastro-duodénal (UGD) Ulcère gastro-duodénal (UGD) Perte de substance de la muqueuse gastrique ou duodénale Prévalence : 8% ulcère duodénal (3H / 1F) 2% ulcère gastrique (H > F) Hier maladie chronique exposée aux complications

Plus en détail

Diagnostic des Hypergastrinémies

Diagnostic des Hypergastrinémies Diagnostic des Hypergastrinémies Mr Baa Brahim, 55 ans, d'origine algérienne. 06.2005 : - douleurs épigastr. quotidiennes depuis 15 j, post-prandiales nocturnes Antécédents : - chirurgie gastrique (?)

Plus en détail

Cas clinique

Cas clinique Cas clinique Une femme de 33 ans a consulté pour des épigastralgies d apparition aigues remontant à une semaine. Il s agit d une douleur continue irradiant vers le dos, ne varie pas avec la position ou

Plus en détail

Hélicobacter pylori. Dr BAAMRANI Manal Gastro-entérologue CHR Tétouan

Hélicobacter pylori. Dr BAAMRANI Manal Gastro-entérologue CHR Tétouan Hélicobacter pylori Dr BAAMRANI Manal Gastro-entérologue CHR Tétouan Helicobacter pylori Bactérie spiralée gram négatif Colonise exclusivement l estomac humain Cause de 90% des UD et 80% des UG Cause de

Plus en détail

Pathologies digestives

Pathologies digestives Pathologies digestives Plan du cours Indications de la FOGD en gériatrie Traitements IPP et recommandations RGO UGD H. pylori CAT devant cytolyse et cholestase Hépatite médicamenteuse, virale Obstacles

Plus en détail

Helicobacter pylori et cancer gastrique. Jean-Charles Delchier (Hôpital H Mondor, Créteil)

Helicobacter pylori et cancer gastrique. Jean-Charles Delchier (Hôpital H Mondor, Créteil) Helicobacter pylori et cancer gastrique Jean-Charles Delchier (Hôpital H Mondor, Créteil) Marrakech 13 12 2013 Adénocarcinome de l œsophage et de l estomac Incidence annuelle en France Adénocarcinome de

Plus en détail

A propos de l Incertitude diagnostique. une méthode pour gérer le risque d'erreur diagnostique

A propos de l Incertitude diagnostique. une méthode pour gérer le risque d'erreur diagnostique A propos de l Incertitude diagnostique une méthode pour gérer le risque d'erreur diagnostique Julie Chouilly, Damien Jouteau Pour commencer, un cas clinique Mr J. 45 ans, commercial en déplacement, fumeur,

Plus en détail

Le diagnostic des infections à Helicobacter pylori (V. JACOMO - Avril 14)

Le diagnostic des infections à Helicobacter pylori (V. JACOMO - Avril 14) Le diagnostic des infections à Helicobacter pylori (V. JACOMO - Avril 14) Helicobacter pylori est un bacille à Gram négatif hélicoïdal, très mobile, caractérisé par Warren et Marshall en 1983, dont les

Plus en détail

HELICOBACTER EN 2016 DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE. Dr LOEVE

HELICOBACTER EN 2016 DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE. Dr LOEVE HELICOBACTER EN 2016 DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE Dr LOEVE Samedi 16 janvier 2015 QCM 1 Quelle est la prevalence mondiale d infection à helicobacter pylori? A B C D E 10% 30% 50% 70% 90% 2 QCM 1: réponse(s)

Plus en détail

Helicobacter Pylori. Dr J L DUJARDIN FMC La Châtre GMBS 07/01/ 2014 «Le Lion d Argent»

Helicobacter Pylori. Dr J L DUJARDIN FMC La Châtre GMBS 07/01/ 2014 «Le Lion d Argent» Helicobacter Pylori Dr J L DUJARDIN FMC La Châtre GMBS 07/01/ 2014 «Le Lion d Argent» Barry et Robin Prix Nobel Médecine en 2005 I Identité du germe Bactérie gram négatif non invasive spécifique du mucus

Plus en détail

Conseil de pratique. Infection à Helicobacter pylori de l adulte

Conseil de pratique. Infection à Helicobacter pylori de l adulte Conseil de pratique Infection à Helicobacter pylori de l adulte Rédacteurs : Jean-Charles Delchier, Anne Courillon-Mallet, Dominique Lamarque Relecteurs : Philippe Aygalenq, Christophe Burucoa, Jean Dominique

Plus en détail

Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans.

Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans. Cas clinique 1 Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans. Cette patiente d'origine de Taza consulte pour une asthénie d'apparition progressive depuis 6 mois associée à une dyspnée d effort. L

Plus en détail

Présenté par Audrey-Anne Goulet Résidente 1, UMF de Gatineau Le 29 avril 2009

Présenté par Audrey-Anne Goulet Résidente 1, UMF de Gatineau Le 29 avril 2009 Présenté par Audrey-Anne Goulet Résidente 1, UMF de Gatineau Le 29 avril 2009 À la fin de cette présentation, le participant devrait : Connaître un bon diagnostique différentiel de la dyspepsie Reconnaître

Plus en détail

Les IPP au long cours sont ils associés à une augmentation. colon) Dr D. Lamarque Unité de gastroentérologie Hôpital Hôtel Dieu Paris

Les IPP au long cours sont ils associés à une augmentation. colon) Dr D. Lamarque Unité de gastroentérologie Hôpital Hôtel Dieu Paris Les IPP au long cours sont ils associés à une augmentation du risque des cancers digestifs (estomac, colon) Dr D. Lamarque Unité de gastroentérologie Hôpital Hôtel Dieu Paris Interaction IPP au long cours

Plus en détail

HEPATO-GASTRO EIVTEROLOGIE

HEPATO-GASTRO EIVTEROLOGIE HEPATO-GASTRO EIVTEROLOGIE Pr DUMORTIER (PUPH), hépato-gastro-entérologie et transplantation, hôpital Edouard Herriot à Lyon (Item 83, 118, 205, 228, 229, 242, 258, 269, 280, 290, 298, 300, 302, 303, 308,

Plus en détail

J'ai un ulcère gastroduodénal

J'ai un ulcère gastroduodénal J'ai un ulcère gastroduodénal L ulcère gastroduodénal est une pathologie assez répandue, dont la fréquence diminue grâce aux traitements la plupart du temps efficaces. Sans traitement, il y a un risque

Plus en détail

DOULEURS ABDOMINALES CHRONIQUES DE L'ENFANT

DOULEURS ABDOMINALES CHRONIQUES DE L'ENFANT DOULEURS ABDOMINALES CHRONIQUES DE L'ENFANT Le site du Docteur Oussama ABOU AMARA Adresse du site : www.docvadis.fr/pediatre.abouamara.toulouse Les douleurs abdominales chroniques ou récidivantes sont

Plus en détail

Les questions autour du RGO. Histoire naturelle 30/01/2014

Les questions autour du RGO. Histoire naturelle 30/01/2014 Les questions autour du RGO RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés Histoire naturelle? Physiopathologie? Symptômes? Diagnostic? Test thérapeutique aux IPP? Traitement symptomatique? Traitement

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 7 juillet 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 7 juillet 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 7 juillet 2004 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission a réexaminé les spécialités

Plus en détail

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Dysphagie Définition Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Cervicale Rétro-sternale Épigastrique Apparaissant immédiatement après la déglutition Obstructions organiques ou fonctionnelles

Plus en détail

Sémiologie. Sémiologie des organes digestifs 03/09/2009. La douleur

Sémiologie. Sémiologie des organes digestifs 03/09/2009. La douleur Sémiologie 03/09/2009 Sémiologie des organes digestifs La douleur Intensité, localisation, type, depuis quand, irradiation, position antalgique, permanent?, facteur déclenchant, ça empeche de dormir 1

Plus en détail

Dyspepsie : explorer ou traiter? Séminaire de DES 24 Mai 2008

Dyspepsie : explorer ou traiter? Séminaire de DES 24 Mai 2008 Dyspepsie : explorer ou traiter? Séminaire de DES 24 Mai 2008 Définitions et symptômes Douleur ou inconfort localisés à l abdomen supérieur, chroniques ou récurrents Inconfort = sensation subjective «négative»

Plus en détail

DYSPEPSIE IDIOPATHIQUE CHRONIQUE

DYSPEPSIE IDIOPATHIQUE CHRONIQUE DYSPEPSIE IDIOPATHIQUE CHRONIQUE 1- Définition 2 - Physiopathologie 3- Démarche diagnostique 4- Stratégie thérapeutique - traitement médical - «test and treat» - endoscopie OGD 5- Autres traitements médicamenteux,

Plus en détail

FMC du Boischaut Sud La Châtre 15 mai Helicobacter Pylori J L DUJARDIN

FMC du Boischaut Sud La Châtre 15 mai Helicobacter Pylori J L DUJARDIN FMC du Boischaut Sud La Châtre 15 mai 2012 Helicobacter Pylori J L DUJARDIN Barry et Robin Prix Nobel Médecine en 2005 I Identité du germe Bactérie gram négatif à flagelles, non invasive, spécifique du

Plus en détail

Dyspepsie Explorer ou traiter? R Jian, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris.

Dyspepsie Explorer ou traiter? R Jian, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris. Dyspepsie Explorer ou traiter? R Jian, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris. Introduction La prise en charge de la dyspepsie reste difficile : Elle comporte d importants enjeux médicoéconomiques Son

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES

LES DOULEURS ABDOMINALES Sémiologie digestive Année 2016 3émes années de médecine Dr KAHOUL FATIMA-ZOHRA-Clinique de Médecine interne LES DOULEURS ABDOMINALES I/ INTRODUCTION : La douleur abdominale est un motif fréquent de consultation.

Plus en détail

Maux d estomac? Et si vous étiez infecté par la bactérie Helicobacter pylori?

Maux d estomac? Et si vous étiez infecté par la bactérie Helicobacter pylori? Maux d estomac? Et si vous étiez infecté par la bactérie Helicobacter pylori? Comment savoir si vous êtes atteint d une infection à Helicobacter pylori? TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Généralités sur la

Plus en détail

UE 3 Hépato - Gastro Cours n 9 : Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements

UE 3 Hépato - Gastro Cours n 9 : Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements UE 3 Hépato - Gastro Pr Goujon Mardi 23 octobre, 14h Ronéotypeur : Yacine Touati (7) Ronéolecteur : Yanis Touati (10) UE 3 Hépato - Gastro Cours n 9 : Sémiologie : dysphagie, dyspepsie, nausées, vomissements

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS APRES CHIRURGIE BARIATRIQUE. P. JOUET Hôpital Louis Mourier, Colombes

TROUBLES FONCTIONNELS APRES CHIRURGIE BARIATRIQUE. P. JOUET Hôpital Louis Mourier, Colombes TROUBLES FONCTIONNELS APRES CHIRURGIE BARIATRIQUE P. JOUET Hôpital Louis Mourier, Colombes Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT aucun Troubles

Plus en détail

Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications

Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications > 15 e Journée de Réflexion < sur l Endoscopie Digestive en France Samedi 26 janvier 2013 Paris, Eurosites Georges V Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications Docteur Gilles Lesur, Boulogne-Billancourt

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

Maladies motrices du tube digestif

Maladies motrices du tube digestif Maladies motrices du tube digestif DIU explorations fonctionnelles Responsable : Pr François Mion (CHU Lyon) Correspondant parisien : Benoit Coffin Principes : 2 semaines de cours : Données fondamentales

Plus en détail

IPP UN JOUR, IPP TOUJOURS? Michel MELANGE Service de Gastroentérologie UCL Mont-Godinne, janvier 2007

IPP UN JOUR, IPP TOUJOURS? Michel MELANGE Service de Gastroentérologie UCL Mont-Godinne, janvier 2007 IPP UN JOUR, IPP TOUJOURS? Michel MELANGE Service de Gastroentérologie UCL Mont-Godinne, janvier 2007 Au commencement.. 1965 : A.A.A 1975 : anti-h2 1980 : I.P.P. 1983 : H.P. - 2007 : INAMI IPP : préalables

Plus en détail

LYMPHOMES GASTRIQUES : DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES ET THÉRAPEUTIQUES.

LYMPHOMES GASTRIQUES : DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES ET THÉRAPEUTIQUES. LYMPHOMES GASTRIQUES : DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES ET THÉRAPEUTIQUES. Docteur Agnès RUSKONÉ-FOURNESTRAUX Service de Gastro-entérologie Hôpital Saint-Antoine 184, rue du Faubourg Saint-Antoine 75561 PARIS

Plus en détail

22/12/2009 PLAN CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER PATHOLOGIE BENIGNE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE

22/12/2009 PLAN CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER PATHOLOGIE BENIGNE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE PLAN PATHOLOGIE BENIGNE CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE PATHOLOGIE TRAUMATIQUE 15/01/07 2 PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER DIVERTICULES DE L ŒSOPHAGE (diverticule de Zencker

Plus en détail

33-Year-Old-Woman With Epigastric Pain and Hematemesis. William R. Miranda, MD; Jolene M. Smith, DO; and M. Caroline Burton, MD

33-Year-Old-Woman With Epigastric Pain and Hematemesis. William R. Miranda, MD; Jolene M. Smith, DO; and M. Caroline Burton, MD 33-Year-Old-Woman With Epigastric Pain and Hematemesis William R. Miranda, MD; Jolene M. Smith, DO; and M. Caroline Burton, MD Une femme âgée de 33 ans avec antécédents de dépression a été admise au mayo

Plus en détail

LES DYSPEPSIES quoi de neuf?

LES DYSPEPSIES quoi de neuf? LES DYSPEPSIES quoi de neuf? PR H.E. KRAMI Médecine B CHU Ibn Sina Rabat De quoi on parle? Introduction Dyspepsie : difficulté à digérer organique = 1/3 des cas Dyspepsie fonctionnelle = 2/3 des cas (diagnostic

Plus en détail

TRAITEMENT ACTUEL DE L INFECTION A HELICOBACTER PYLORI QUI TRAITER? QUAND TRAITER?

TRAITEMENT ACTUEL DE L INFECTION A HELICOBACTER PYLORI QUI TRAITER? QUAND TRAITER? XXVI èmes Journées Nationales d Hépato- Gastroentérologie et d Endoscopie Digestive TRAITEMENT ACTUEL DE L INFECTION A HELICOBACTER PYLORI QUI TRAITER? QUAND TRAITER? N. BOUNAB Service de Gastroentérologie.

Plus en détail

Vignette 3. Helicobacter

Vignette 3. Helicobacter Vignette 3 Josette Raymond Marc Bellaiche Helicobacter 1 Introduction Clara 9 ans se plaint depuis quelques semaines de douleurs abdominales prédominantes dans la partie haute de l abdomen. Il n y a pas

Plus en détail

LITHIASE BILIAIRE. Docteur Cédric Bornes. Médecin généraliste Service de médecine somatique EPS Maison Blanche

LITHIASE BILIAIRE. Docteur Cédric Bornes. Médecin généraliste Service de médecine somatique EPS Maison Blanche LITHIASE BILIAIRE Docteur Cédric Bornes Médecin généraliste Service de médecine somatique EPS Maison Blanche IFITS 2012-2013 Rappels anatomiques Anatomie des voies biliaires Foie Vésicule bilaire Canal

Plus en détail

Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice

Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice DEFINITION Perte de substance non tumorale de la muqueuse gastrique ou duodénale avec atteinte de la musculeuse EPIDEMIOLOGIE Ulcère duodénal Ulcère

Plus en détail

Cancer du pancréas : je m'informe

Cancer du pancréas : je m'informe Cancer du pancréas : je m'informe Dr Frank Tusseau Adresse du site : www.docvadis.fr/tusseau Validé par le Comité Scientifique Oncologie Le cancer du pancréas est relativement rare et concerne généralement

Plus en détail

Je m informe sur les Maladies

Je m informe sur les Maladies Je m informe sur les Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin (MICI) Les MICI regroupent la maladie de Crohn et la Recto-Colite Hémorragique (RCH), qui se caractérisent par une inflammation de

Plus en détail

Démangeaison à l aine

Démangeaison à l aine 1 Démangeaison à l aine Description du cas par Dr Benjamin Barankin, dermatologue Un homme de 49 ans présente une plaque rouge et sèche à l aine. La plaque est légèrement prurigineuse, et le patient présente

Plus en détail

Exploration d une anémie ferriprive d origine digestive en FMC-HGE Christophe Cellier, Elia Samaha HEGP, Paris

Exploration d une anémie ferriprive d origine digestive en FMC-HGE Christophe Cellier, Elia Samaha HEGP, Paris Exploration d une anémie ferriprive d origine digestive en 2012 FMC-HGE Christophe Cellier, Elia Samaha HEGP, Paris Objectifs pédagogiques Savoir définir une anémie ferriprive orientant vers une affection

Plus en détail

DENUTRITION ET CANCER

DENUTRITION ET CANCER DENUTRITION ET CANCER Pr Julien Mazières Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de pneumologie Hôpital Larrey, CHU Toulouse Introduction La malnutrition atteint la majorité des patients porteurs

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 06 février 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 06 février 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 06 février 2008 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l'arrêté du

Plus en détail

Chapitre 8 - Item UE 8 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale

Chapitre 8 - Item UE 8 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale I. Définition II. Epidémiologie III. Physiopathologie IV. Signes fonctionnels du RGO V. Conduite diagnostique

Plus en détail

RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés

RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés Les questions autour du RGO Histoire naturelle? Physiopathologie? Symptômes? Diagnostic? Test thérapeutique aux IPP? Traitement symptomatique? Traitement

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Sémiologie pancréatique

Sémiologie pancréatique Sémiologie pancréatique Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Pancréas Sémiologie Examens complémentaires:

Plus en détail

H pylori Actualités 2014

H pylori Actualités 2014 H pylori Actualités 2014 Jean-Charles Delchier Hôpital H Mondor,Créteil jean-charles.delchier@hmn.aphp.fr 1 Déclaration de liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation

Plus en détail

Faculté de Médecine de Constantine. Année Universitaire GASTRITES CHRONIQUES. Dr Boutra F

Faculté de Médecine de Constantine. Année Universitaire GASTRITES CHRONIQUES. Dr Boutra F Faculté de Médecine de Constantine. Année Universitaire 2012-2013 GASTRITES CHRONIQUES Dr Boutra F I-INTRODUCTION Signification du mot

Plus en détail

Item 167 : Thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses (Évaluations)

Item 167 : Thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses (Évaluations) Item 167 : Thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses (Évaluations) Date de création du document 2008-2009 CAS CLINIQUE : CAS CLINIQUE N 1 Scénario : Monsieur A., vingt-cinq ans, étudiant vétérinaire,

Plus en détail

Cas N 1: Vignette. Dyspepsie. Cas N 1: Questions à l expert. Atelier épigastralgies aiguës. Symptôme très fréquent!

Cas N 1: Vignette. Dyspepsie. Cas N 1: Questions à l expert. Atelier épigastralgies aiguës. Symptôme très fréquent! Cas N 1: Vignette Atelier épigastralgies aiguës Dr Thai NGUYEN-TANG Service de Gastroentérologie, HUG Dr Yvan Green Groupe médical d Onex 7 Décembre 2011 Homme de 30 ans Bonne santé habituelle Depuis quelques

Plus en détail

Helicobacter pylori. Matthieu Eveillard UFR SPIS, Université d Angers Laboratoire de bactériologie, CHU Angers

Helicobacter pylori. Matthieu Eveillard UFR SPIS, Université d Angers Laboratoire de bactériologie, CHU Angers Helicobacter pylori Matthieu Eveillard UFR SPIS, Université d Angers Laboratoire de bactériologie, CHU Angers Plan - Introduction - Habitat et épidémiologie - Pouvoir pathogène - Physiopathologie - Diagnostic

Plus en détail

homme 32ans, baisse de l état général (-5 kg en 3 mois),épigastralgies et diarrhée sécrétoire résistant aux traitements. hypothèses diagnostiques

homme 32ans, baisse de l état général (-5 kg en 3 mois),épigastralgies et diarrhée sécrétoire résistant aux traitements. hypothèses diagnostiques homme 32ans, baisse de l état général (-5 kg en 3 mois),épigastralgies et diarrhée sécrétoire résistant aux traitements. hypothèses diagnostiques gastropathies à gros plis -lymphome -maladie de Ménétrier

Plus en détail

Séquence dysplasie-cancer. Jean-Charles Delchier Hôpital H Mondor, Créteil

Séquence dysplasie-cancer. Jean-Charles Delchier Hôpital H Mondor, Créteil Séquence dysplasie-cancer Jean-Charles Delchier Hôpital H Mondor, Créteil Relation H pylori-cancer gastrique Données de base Risque relatif de cancer gastrique de type diffus ou de type intestinal X 20

Plus en détail

La douleur aux urgences

La douleur aux urgences La douleur aux urgences Le point de vue du chirurgien L apport des biomarqueurs Pr JM Regimbeau, Dr F Prevot, Dr C Cosse Service de Chirurgie Digestive CHU Amiens Picardie COPACAMU 2016 Jeudi 17 Mars Principales

Plus en détail

Occlusion Intestinale Aiguë. Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine

Occlusion Intestinale Aiguë. Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine Occlusion Intestinale Aiguë Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine Syndrome occlusif Définition: Obstruction au passage du contenu digestif Quelle que soit la cause Conséquences:

Plus en détail

Helicobacter pylori en Dr Pierre Coulom Dr Anne Courillon Mallet

Helicobacter pylori en Dr Pierre Coulom Dr Anne Courillon Mallet Helicobacter pylori en 2014 Dr Pierre Coulom Dr Anne Courillon Mallet Seroprevalence (%) 100 80 60 40 20 0 Prévalence de l infection à H. pylori selon l année de naissance dans différents pays Européens

Plus en détail

Vignette 3. Helicobacter

Vignette 3. Helicobacter Vignette 3 Josette Raymond Marc Bellaiche Helicobacter 1 Introduction Clara 9 ans se plaint depuis quelques semaines de douleurs abdominales prédominantes dans la partie haute de l abdomen. Il n y a pas

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE LES ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ADULTE

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE LES ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ADULTE RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE LES ANTISECRETOIRES GASTRIQUES CHEZ L ADULTE Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé 143-147 boulevard Anatole France 93285 Saint- Denis Cedex PRINCIPAUX

Plus en détail

LITHIASE BILIAIRE. Guidelines de l EASL *

LITHIASE BILIAIRE. Guidelines de l EASL * LITHIASE BILIAIRE Guidelines de l EASL * * EASL Clinical Practice Guidelines on the prevention, diagnosis and treatment of gallstones J Hepatol 2016,65: 146-181 Claude EUGENE 1 TROIS TYPES DE LITHIASE

Plus en détail

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 DP3 Un patient de 24 ans est amené par sa compagne aux urgences à 6h du matin pour des douleurs abdominales violentes. On note une amydalectomie dans l enfance.

Plus en détail

Pr. M.A. BIGARD. Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO?

Pr. M.A. BIGARD. Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Pr. M.A. BIGARD Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Reste-t-il des indications chirurgicales dans le RGO? Professeur M.A. BIGARD Service d Hépatogastroentérologie CHU de NANCY Avant la

Plus en détail

Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale

Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale I-00-Q000 II-Q280 Reflux gastro-œsophagien chez le nourrisson, chez l enfant et chez l adulte. Hernie hiatale 1 re partie Chez l adulte D r Jean-Marc Sabaté, D r Pauline Jouët, P r Benoit Coffin Service

Plus en détail

Reflux Gastro-Oesophagien et ses complications: diagnostic et traitement

Reflux Gastro-Oesophagien et ses complications: diagnostic et traitement République Algérienne démocratique et populaire Université de Constantine 3 Faculté de médecine Reflux Gastro-Oesophagien et ses complications: diagnostic et traitement Dr Kassama Service d Hépato-gastroentérologie

Plus en détail

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Jérémie BLED Service du Pr Annick CLEMENT Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares

Plus en détail

MED. 10 DOULEUR THORACIQUE

MED. 10 DOULEUR THORACIQUE MED. 10 DLEUR THORACIQUE DLEUR THORACIQUE PROTOCOLE D'APPRÉCIATION DE LA CONDITION CLINIQUE PRÉHOSPITALIÈRE FRÉQUENCE RESPIRATOIRE < 8/MIN ASSISTER LA VENTILATION APPLIQUER LA TECHNIQUE TECH. 10 (OXYGÈNE

Plus en détail

H. pylori Le traquer, le traiter. D. Lamarque Hôpital Ambroise Paré Boulogne Billancourt

H. pylori Le traquer, le traiter. D. Lamarque Hôpital Ambroise Paré Boulogne Billancourt H. pylori Le traquer, le traiter D. Lamarque Hôpital Ambroise Paré Boulogne Billancourt Circonstances diagnostiques Indication à une endoscopie digestive haute: 90% des cas Biopsies systématiques de la

Plus en détail

Cancer du pancréas : je m'informe

Cancer du pancréas : je m'informe Cancer du pancréas : je m'informe Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Oncologie Le cancer du pancréas est relativement

Plus en détail