Directives relatives au Droit de timbre pour les Remote Members

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Directives relatives au Droit de timbre pour les Remote Members"

Transcription

1 Auteur(s): Blattmann Urs Date: Classification: Référence: Mots clé: Destinataires: Approuvé: Nom du fichier: \\BZH000\team\Gbc\kam\MRL\MITTEIL\1999\Bei lage-f\swx1599directive.doc TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES Le droit de timbre de négociation suisse Titres soumis au droit de timbre et lieu de conclusion de la transaction Taux et base de calcul du droit Contreparties et clients Cas de figure pour les transactions des Remote Members Cas de figure pour les transactions avec des négociants en valeurs mobilières Droit de timbre imputé au Remote Member Droits et obligations des Remote Members Répercussion du droit de timbre Obligation d annoncer les transactions Versement du droit de timbre Inspections par la SWX Droits et obligations de la SWX Décompte avec le Remote Member Inspections auprès du Remote Member Décompte avec l Administration fédérale des contributions (AFC) Archivage Révisions fiscales ERWÂVIWXVMGXMSRW

2 Page 2 1. Le droit de timbre de négociation suisse Titres soumis au droit de timbre et lieu de conclusion de la transaction Pour les Remote Members, le droit de timbre s applique exclusivement aux titres suisses cotés à la SWX. Les opérations portant sur les titres non encore libérés, les droits de souscription et les transactions du marché primaire ne sont pas soumis au droit de timbre. 2 Le lieu de conclusion de la transaction n est pas pertinent. Les opérations portant sur des titres suisses cotés à la SWX sont assujetties au droit de timbre si elles sont conclues à la SWX sur une bourse étrangère ou hors bourse. 1.2 Taux et base de calcul du droit Le droit de timbre est calculé sur la contre-valeur ou le volume de la transaction. Pour les titres suisses, il s élève à 1,5 pour mille du volume ou 0,75 pour mille par contractant (= moitié du droit). Sont considérés comme contractants le client et la contrepartie. Il existe deux règles pour le calcul du droit de timbre pour les Remote Members: 1. Lorsqu une transaction est exécutée sur ordre d un client, la moitié du droit est due. 2. Lorsque la contrepartie est constituée par une banque ou un courtier domiciliés à l étranger, respectivement un client privé domicilié en Suisse ou à l étranger 3, la moitié du droit est due 4. Cela signifie qu il faut tenir compte aussi bien de la partie client que de la contrepartie pour calculer le droit de timbre. Ainsi, une transaction nostro avec un client étranger (en qualité de contrepartie) est par exemple assujettie à la moitié du droit de timbre 5. Concernant la règle 1 Une transaction à la SWX est toujours considérée comme une transaction client lorsque le nostro flag n est pas coché. L opération est automatiquement enregistrée par la SWX comme transaction «Agent», c est-à-dire comme une opération effectuée sur ordre du client. Les opérations qui ne sont pas effectuées à la SWX doivent être annoncées à la SWX soit en tant que «Trade Confirmation», soit en tant que «Reported Trade» 6. Dans ce cas aussi, les opérations où le nostro flag n est pas coché sont automatiquement enregistrées en tant que transactions «Agent» et sont ainsi assujetties au droit de timbre. Concernant la règle 2 1 Dénommé ci-après «droit de timbre». 2 Dans le cas d une émission de titres suisses, le débiteur est assujetti au droit de timbre et non le négociant en valeurs mobilières (droit d émission). 3 Le terme «client privé» est utilisé dans ce cas pour éviter toute confusion avec le contractant «client» (par opposition au contractant «contrepartie»). Cf. également les abréviations utilisées dans le tableau 1. 4 Cela signifie que pour toutes les transactions où la contrepartie n est pas un commerçant suisse de titres au sens de la Loi fédérale sur les droits de timbre (LT), la moitié du droit de timbre est due. Cf. également le tableau 1. 5 Cf. tableau 1, cas Cf. tableau 1.

3 Page 3 Le droit de timbre peut également être dû en vertu de la contrepartie. De telles transactions ne se présentent toutefois qu en dehors de la SWX et doivent toujours être annoncées en tant que «Reported Trade» à la SWX. Toutes les transactions où la contrepartie est «CUST» sont soumises au droit de timbre Contreparties et clients En principe, chaque partenaire représenté ci-dessous peut être la contrepartie ou le client du Remote Member. Les définitions suivantes s appliquent: Client: donne un ordre au Remote Member. Contrepartie: est recherchée par le Remote Member ou attribuée par l ordinateur de la bourse. Suisse Etranger Membre SWX RM MbASS NVM RM B anque/courtier Client Client Nostro Graphique 1: Partenaires possibles du Remote Member Explication des abréviations Membre SWX Membre de la SWX MbASS Membre associé de la SWX NVM Autres négociants en valeurs mobilières, c est-à-dire ni un membre SWX, ni MbASS RM Remote Member, c est-à-dire un membre de la SWX domicilié à l étranger Nostro Comprend pour les Remote Members aussi bien les positions négoce que placement Dans la suite, nous partons du principe que les membres SWX, MbASS et NVM sont soumis à la Loi fédérale sur les droits de timbre. 1.4 Cas de figure pour les transactions des Remote Members Au vu des combinaisons possibles entre les contreparties et les clients, les cas de figure suivants peuvent se présenter pour les transactions des Remote Members 8 : 7 Il s agit concrètement des cas 6 10 et dans le tableau 1. 8 Une clé de lecture pour ce tableau figure au bas des abréviations.

4 Page 4 Cas Parties Droit on SWX off Exchange foreign Exchange Contrepartie Client Type Cp./client Type Cp./client 1 CH ou Remote Member Client, CH ou étranger ½ Agent TC Nom Agent TC Nom/Agent 2 CH ou Remote Member Banque étr. ou courtier ½ Agent TC Nom/Agent TC Nom/Agent 3 CH ou Remote Member MbASS ou NVM ½ Agent TC Nom/Agent TC Nom/Agent 4 CH ou Remote Member CH ou Remote Member ½ Agent TC Nom/Agent TC Nom/Agent 5 CH ou Remote Member Nostro Nostro TC Nom/Nostro TC Nom/Nostro 6 Banque étr. ou courtier Client, CH ou étranger 1 n.a. CUST/Agent CUST/Agent 7 Banque étr. ou courtier Banque étr. ou courtier 1 n.a. CUST/Agent CUST/Agent 8 Banque étr. ou courtier MbASS ou NVM 1 n.a. CUST/Agent CUST/Agent 9 Banque étr. ou courtier CH ou Remote Member 1 n.a. CUST/Agent CUST/Agent 10 Banque étr. ou courtier Nostro ½ n.a. CUST/Nostro CUST/Nostro 11 MbASS ou NVM Client, CH ou étranger ½ n.a. MbASS ou 12 MbASS ou NVM Client, CH ou étranger ½ n.a. MbASS ou 13 MbASS ou NVM ASSD ou EFFH ½ n.a. MbASS ou 14 MbASS ou NVM CH ou Remote Member ½ n.a. MbASS ou 15 MbASS ou NVM Nostro n.a. MbASS ou NVM/ Nostro Agent Agent Agent Agent Nostro 16 Client, CH ou étranger Client, CH ou étranger 1 n.a. CUST/Agent n.a. 17 Client, CH ou étranger Banque étr. ou courtier 1 n.a. CUST/Agent n.a. 18 Client, CH ou étranger MbASS ou NVM 1 n.a. CUST/Agent n.a. 19 Client, CH ou étranger CH ou Remote Member 1 n.a. CUST/Agent n.a. 20 Client, CH ou étranger Nostro ½ n.a. CUST/Nostro n.a. Tableau 1: Cas de figure pour les transactions des Remote Members Abréviations utilisées: Cp. = Contrepartie ½ = Moitié du droit de timbre Droit = Droit de timbre à verser 1 = Totalité du droit de timbre CH ou Remote Member = Membre de la SWX domicilié en Suisse ou à l étranger Agent = Transaction client; la SWX ne connaît pas le client MbASS = Membre associé de la SWX n.a. = not applicable (non applicable) NVM = Autres négociants en valeurs mobilières TC = Trade Confirmation CUST = Customer = Reported Trade Client, CH ou étranger = Client privé qui n appartient à aucune des catégories définies Nom = Nom de la contrepartie

5 Page 5 Le tableau ci-dessus doit être interprété comme suit: Cas 1 Cas Parties Droit on SWX off Exchange foreign Exchange Contrepartie Client Type Cp./client Type Cp./client 1 CH ou Remote Member Client, CH ou étranger ½ Agent TC Nom/Agent TC Nom/Agent La contrepartie du Remote Member est un membre domicilié en Suisse ou à l étranger. Le client du Remote Member est un client domicilié en Suisse ou à l étranger. Cette transaction est assujettie à la moitié du droit de timbre. Si la transaction a lieu à la SWX, le Remote Member enregistre cette transaction comme «Agent» (le nostro flag n est pas coché). Si la transaction a lieu «off Exchange», le Remote Member envoie une «Trade Confirmation» et annonce le nom de la contrepartie ainsi que «Agent» en tant que client. Si la transaction a lieu à une bourse étrangère, le Remote Member envoie une «Trade Confirmation» et annonce le nom de la contrepartie ainsi que «Agent» en tant que client. 1.5 Cas de figure pour les transactions avec des négociants en valeurs mobilières Les négociants en valeurs moblières suisses au sens de la Loi fédérale sur les droits de timbre (LT), c est-à-dire les membres de la SWX, les membres associés (MbASS) et les autres négociants en valeurs mobilières (NVM), sont exemptés du droit de timbre en vertu de la loi aussi bien en tant que client qu en tant que contrepartie. Ils doivent remplir eux-mêmes leurs éventuelles obligations légales liées au droit de timbre. Si la contrepartie du Remote Member est un négociant en valeurs mobilières suisse, la SWX, en tant qu organe responsable de la tenue du journal du timbre, peut l identifier et ainsi n impute pas le droit de timbre à la contrepartie pour les cas de figure concernés. Dans le tableau 1, on dénombre toutefois huit cas où un négociant en valeurs mobilières suisse 9 est client du Remote Member. Il s agit des cas 3, 4, 13 et 14 avec la moitié du droit de timbre et des cas 8, 9, 18 et 19 avec la totalité du droit de timbre. Vu que la SWX ne connaît pas le client du Remote Member, elle n est pas en mesure de différencier ces transactions de celles des cas 1, 2, 11 et 12 ainsi que 6, 7, 16 et (toutes soumises au droit de timbre). En conséquence, ces transactions seront assujetties à la moitié du droit de timbre pour la partie client. Dans la pratique, ces cas sont rares. D entente avec l Administration fédérale des contributions, la SWX a donc décidé que les Remote Members peuvent imputer la moitié du droit de timbre aux négociants en valeurs mobilières suisses lorsque ces derniers sont leurs clients. Les négociants en valeurs mobilières ont de leur côté la possibilité de déduire le droit de timbre dans leur décompte avec l AFC au moyen du formulaire extourne. Alternativement, ils ont la possibilité d adapter leur journal du timbre de manière à ce que ces transactions, dans la mesure où elles ont été effectuées sur ordre d un client, soient exemptées du droit de timbre puisque ce dernier a déjà été prélevé. Cela permet de garantir que ni les Remote Members, ni les négociants en valeurs mobilières suisses ne soient lésés et que l Administration fédérale des contributions ne prélève que les droits prévus par la loi. A titre d illustration, prenons l exemple suivant: 9 C est-à-dire un membre de la SWX, un membre associé (MbASS), un autre négociant en valeurs mobilières (NVM) ou un Remote Member 10 Comme on peut le voir dans le tableau 1, ces transactions sont toutes marquées «Agent».

6 Page 6 Cas 14 Cas Parties Droit On SWX Off Exchange foreign Exchange Contrepartie Client Type Cp./client Type Cp./client 14 MbASS ou NVM CH ou Remote Member ½ n.a. MbASS ou MbASS ou La contrepartie du Remote Member est un membre associé ou un autre négociant en valeurs mobilières. Le client du Remote Member est un membre suisse ou un Remote Member. Cette transaction n est pas assujettie au droit de timbre. Vu que la SWX ne connaît pas l identité du client, le Remote Member doit cependant s acquitter de la moitié du droit de timbre. Il peut la répercuter sur son client, qui peut de son côté la déduire dans son propre décompte. Ce cas n existe pas en tant que transaction «on Exchange» à la SWX. Si la transaction a lieu «off Exchange», le Remote Member envoie un «Reported Trade» à la SWX. Contenu: Contrepartie = «MbASS» ou «NVM», Client = «Agent». Si la transaction a lieu sur une bourse étrangère, le Remote Member envoie un «Reported Trade» à la SWX. Contenu: Contrepartie = «MbASS» ou «NVM», Client = «Agent». En cas de questions concernant les droits imputés par le Remote Member à un négociant en valeurs mobilières suisse, il est conseillé de s adresser à l Administration fédérale des contributions, Division principale DVS, Section Banques. En outre, le Helpdesk de la SWX se tient à votre disposition pour toute question à l adresse suivante: 1.6 Droit de timbre imputé au Remote Member Si le Remote Member est lui-même client d un autre Remote Member 11, il devra également s acquitter de la moitié du droit de timbre. Cette opération de débit devra être communiquée sans délai au Product Manager de la SWX à l aide du formulaire extourne». La SWX considérera ce droit comme une retenue et imputera au Remote Member un droit de timbre diminué du même montant. 2. Droits et obligations des Remote Members 2.1 Répercussion du droit de timbre Le Remote Member a la possibilité de répercuter le droit de timbre sur ses clients 12. Cela s applique également aux négociants en valeurs mobilières suisses, 13 qui ne sont sinon pas soumis à un droit de timbre. Si le Remote Member ne fait pas usage de cette possibilité, il doit s acquitter seul du droit de timbre. Les contreparties peuvent également être soumises au droit de timbre, dans la mesure où il s agit de banques et courtiers étrangers ou de clients privés domiciliés en Suisse ou à l étranger. Sous le titre «Droit de timbre», le partenaire peut se faire imputer au plus le montant du droit effectivement dû. 11 Dans le tableau 1, cela peut se produire pour les cas 4, 9, 14 et La Loi fédérale sur les droits de timbre ne contient aucune disposition à ce sujet. 13 C est-à-dire les membres de la SWX, les membres associés (MbASS) et les autres négociants en valeurs mobilières (NVM)

7 Page Obligation d annoncer les transactions Sur la base du règlement des membres de la SWX ainsi que de la Directive 10 (Obligation d annoncer les transactions), le Remote Member est tenu d annoncer toutes les transactions portant sur des titres suisses cotés à la SWX qui ont été effectuées en dehors de la SWX. Ces transactions sont annoncées à la SWX en tant que «Trade Confirmation» ou «Reported Trade». Le tableau 1 indique de quelle manière les différentes transactions doivent être annoncées. 2.3 Versement du droit de timbre En tant que membre de la SWX, le Remote Member est tenu de s acquitter du droit de timbre imputé par la SWX. Toute inexactitude doit être immédiatement communiquée à la SWX. L organe à contacter figure sur la facture. 2.4 Inspections par la SWX Le Remote Member est tenu de mettre à la disposition des inspecteurs de la SWX les documents requis, afin que ces derniers puissent effectuer correctement leur travail, à savoir vérifier le respect des règlements. Les inspecteurs vérifient en particulier si le Remote Member a rempli son obligation d annoncer. La SWX annonce ses inspections à temps et effectue son travail sans déranger outre mesure le membre. 3. Droits et obligations de la SWX 3.1 Décompte avec le Remote Member Sur la base du journal du timbre, la SWX communique mensuellement au Remote Member le volume imposable et lui impute le montant du droit qui en résulte. Dans la mesure où le Remote Member a versé des droits de timbre à d autres Remote Members 14, ces droits sont déduits du montant de l impôt. Sur demande, le Remote Member peut obtenir un tableau Excel contenant toutes les transactions imposables Inspections auprès du Remote Member Le Règlement des membres autorise la SWX à vérifier le respect des règlements par les membres. Cela comprend notamment le contrôle du respect de l obligation d annoncer par le membre. On s assure ainsi que le calcul du droit de timbre repose sur des bases correctes. 3.3 Décompte avec l Administration fédérale des contributions (AFC) La SWX annonce à l AFC au plus tard 30 jours après la fin du trimestre la somme des transactions soumises au droit de timbre de tous les Remote Members et verse les droits de timbre dus. De son 14 Cf. à cet effet les remarques du paragraphe Un forfait de CHF 100 est prélevé pour un rapport mensuel.

8 Page 8 côté, elle s assure que les droits payés ont été entièrement versés par les Remote Members concernés. 3.4 Archivage Le journal du timbre est électronique. Il contient pour chaque transaction les informations requises par l AFC et doit répondre aux exigences suivantes: contenir toutes les transactions assujetties au droit de timbre, être classé par date de conclusion et par Remote Member, avoir été conservé pendant les 5 dernières années civiles. Les transactions exemptées du droit de timbre sont archivées comme suit: classées selon la date de conclusion, disponibles pour les 5 dernières années civiles. La manière dont les données seront conservées peut être définie par la SWX. 3.5 Révisions fiscales La SWX est prête en tout temps à mettre à la disposition de l AFC les informations sur les transactions des Remote Members. L AFC annonce ses révisions fiscales à l avance. Les organes de l AFC sont soumis aussi bien au secret bancaire qu au secret fiscal.

Droit de timbre pour les Remote. Etat du projet à fin janvier

Droit de timbre pour les Remote. Etat du projet à fin janvier Bourse Suisse SWX Droit de timbre pour les Remote Members Etat du projet à fin janvier Auteur(s): Hafner Thomas Date: Classification: Référence: Mots clé: Destinataires: Droit de timbre pour les Remote

Plus en détail

SWX Swiss Exchange Directive 16: Taxes (art. 23 RM)

SWX Swiss Exchange Directive 16: Taxes (art. 23 RM) SWX Swiss Exchange, Ce document contient les dispositions relatives aux taxes imputées aux participants par la SWX. Les données figurant dans ce document sont sans effet contraignant et n'engagent en rien

Plus en détail

Communiqué SWX n 42/2005

Communiqué SWX n 42/2005 Communiqué SWX n 42/2005 De: Member Services Tél: +41 (0)58 854 24 73 E-mail: salespart@swx.com Fax: +41 (0)58 854 24 76 Pages: 5 Date: Concerne: Adaptation des Directives 10 «Obligation

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Obligation de déclarer les transactions boursières

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Obligation de déclarer les transactions boursières Circ.-CFB 04/3 Obligation de déclarer Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Obligation de déclarer les transactions boursières (Obligation de déclarer) du 19 août 2004 (Dernière modification

Plus en détail

Directive 10 SIX Swiss Exchange Obligation d'annoncer les transactions

Directive 10 SIX Swiss Exchange Obligation d'annoncer les transactions Page SWX-SWX-MAN-/F , SWX Helbling Raphael Directive 10 SIX Swiss Exchange Obligation d'annoncer les transactions 13.01.2009 Version: 14.01.2009 En vigueur depuis: 16.02.2009 Directive 10 SIX

Plus en détail

Tarif. Placements et conseils financiers

Tarif. Placements et conseils financiers Tarif Placements et conseils financiers Tables des matières 4/5 Mandat de conseil «BCVs Supervision» 6/7 Mandat de gestion «BCVs Star Select» 8/9 Mandat de gestion «BCVs Active Portfolio» 10 Mandat de

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 15 mars 2001 Dr. Hermann Walser CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 Mesures urgentes dans le domaine du droit de timbre de négociation : les institutions de prévoyance assimilées aux commerçants de titres 1.

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

Justificatifs donnant droit au remboursement de l'impôt anticipé sur les bonifications de revenu effectuées par des banques étrangères

Justificatifs donnant droit au remboursement de l'impôt anticipé sur les bonifications de revenu effectuées par des banques étrangères Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt anticipé Berne, le 1 er

Plus en détail

Directive 24 Clearing & Settlement

Directive 24 Clearing & Settlement Page SWX-DDM-MAN-rdi-100/E DDM RDI Directive 24 Clearing & Settlement Version 1.00, 09.08.2007 Version: 14.08.2007 Date d entrée en vigueur: 07.09.2007 Directive 24 Page i TABLE DES MATIÈRES 1. Clearing

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

Placements. Tarifs et conditions. www.bcn.ch

Placements. Tarifs et conditions. www.bcn.ch Placements Tarifs et conditions www.bcn.ch Achats et ventes de titres COURTAGE La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par

Plus en détail

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch Private Banking Tarifs www.bcn.ch Achats et ventes de titres courtage La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par ailleurs

Plus en détail

Rachat d'actions de Logitech International S.A. Modification du programme de rachat du 10 août 2010

Rachat d'actions de Logitech International S.A. Modification du programme de rachat du 10 août 2010 Rachat d'actions de Logitech International S.A. Modification du programme de rachat du 10 août 2010 Le 10 août 2010, Logitech International S.A., Apples (la «Société» ou «Logitech»), a initié un programme

Plus en détail

Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et SIX Structured Products Exchange SA 30 juin 2015

Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et SIX Structured Products Exchange SA 30 juin 2015 Guide Révision des Participants SIX Swiss Exchange SA et Exchange SA 30 juin 2015 TABLE DES MATIÈRES A. CONTEXTE... 3 B. SOCIÉTÉ D AUDIT MANDATÉE... 3 C. RAPPORT ET DATE DE REMISE... 3 D. COÛTS DE LA RÉVISION...

Plus en détail

Circulaire. Traitement fiscal des prêts consortiaux, reconnaissances de dette, effets de change et sous-participations (janvier 2000)

Circulaire. Traitement fiscal des prêts consortiaux, reconnaissances de dette, effets de change et sous-participations (janvier 2000) Administration fédérale des contributions Division principale de l'impôt fédéral direct, de l'impôt anticipé, des droits de timbre http://www.estv.admin.ch Circulaire Traitement fiscal des prêts consortiaux,

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Édition de décembre 2009 Votre sécurité nous tient à cœur.

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA)

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule La loi du 13 juillet 1992 a modifié la loi du 10 septembre 1947 portant statut

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Obligation de déclarer les transactions boursières (Obligation de déclarer) du xxx 2004

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Obligation de déclarer les transactions boursières (Obligation de déclarer) du xxx 2004 Circ.-CFB 0X/.. Obligation de déclarer Projet Décembre 2003 Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques: Obligation de déclarer les transactions boursières (Obligation de déclarer) du xxx 2004

Plus en détail

Tarif de nos prestations financières

Tarif de nos prestations financières Tarif de nos prestations financières Table des matières Courtages bourse suisse...4 Courtages bourses étrangères...5 Commissions d émission sur fonds de placement Swisscanto...6 Commissions reçues par

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Contrôle de l'information et des marchés financiers Annexe II : modèle d addendum belge au prospectus Addendum belge au prospectus d émission Date Dénomination de l OPCVM Forme juridique de l OPCVM (société

Plus en détail

Wholesale et FTTH. Manuel Décompte 1/5. Date de publication 01.05.2015 Remplace la version du 2-0f. Swisscom (Schweiz) AG CH-3050 Bern

Wholesale et FTTH. Manuel Décompte 1/5. Date de publication 01.05.2015 Remplace la version du 2-0f. Swisscom (Schweiz) AG CH-3050 Bern Date de publication 005.2015 Remplace la version du 2-0f Valable à partir du 005.2015 Valable à partir du 005.2015 1/5 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Facturation... 3 3 Factures... 3 4 Paiements... 4 5

Plus en détail

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI 1. Généralités : À la demande des clients qui travaillent régulièrement avec l Organisation, l OMPI

Plus en détail

Dividende optionnel 2015 Aperçu. Annexe à l invitation du 20 mars 2015 à l Assemblée générale ordinaire du 24 avril 2015

Dividende optionnel 2015 Aperçu. Annexe à l invitation du 20 mars 2015 à l Assemblée générale ordinaire du 24 avril 2015 Dividende optionnel 2015 Aperçu Annexe à l invitation du 20 mars 2015 à l Assemblée générale ordinaire du 24 avril 2015 Pour l exercice 2014, le Conseil d administration de Credit Suisse Group AG («CSG»)

Plus en détail

Droits de timbre fédéraux. Aide-mémoire Avec modifications au 1er janvier 2007

Droits de timbre fédéraux. Aide-mémoire Avec modifications au 1er janvier 2007 Droits de timbre fédéraux Aide-mémoire Avec modifications au 1er janvier 27 Droits de timbre Les informations ci-après donnent un aperçu général du droit de timbre d émission, du droit de timbre de négociation

Plus en détail

CONVENTION COMPTE GARANTIE DE LOYER

CONVENTION COMPTE GARANTIE DE LOYER CONVENTION COMPTE GARANTIE DE LOYER Compte n : (sera complété par la BAS) Locataire N de téléphone: E-mail: Ancienne adresse Nouvelle adresse dès le: Bailleresse/Bailleur Représenté par: Contrat de location

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

Tarif de nos prestations financières.

Tarif de nos prestations financières. Tarif de nos prestations financières. Table des matières Courtages bourse suisse.......................................................... 4 Courtages bourses étrangères.................................................

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

Règlement des frais ricardo.ch

Règlement des frais ricardo.ch Valable à partir du 20. septembre 2011 1 FRAIS 3 1.1 Généralités... 3 1.2 Types de frais... 3 1.3 Frais de publication... 3 1.4 Frais de clôture... 4 1.5 Exceptions... 4 1.6 Frais facturés pour les options

Plus en détail

Circulaire 2008/11 Obligation de déclarer les transactions boursières. Obligation de déclarer les transactions boursières

Circulaire 2008/11 Obligation de déclarer les transactions boursières. Obligation de déclarer les transactions boursières Circulaire 2008/11 Obligation de déclarer les transactions boursières Obligation de déclarer les transactions boursières Référence : Circ.-FINMA 08/11 Obligation de déclarer les transactions boursières

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

Description des services KBC-Touch

Description des services KBC-Touch Description des services KBC-Touch KBC-Touch est divisé en 5 grands domaines : Paiements, Épargne et Placements, Logement, Famille, Mobilité. Vous lirez ci-après une description des services par domaine.

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Commentaires du terme de négociant en valeurs mobilières

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Commentaires du terme de négociant en valeurs mobilières Circ.-CFB 98/2 Négociant Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Commentaires du terme de négociant en valeurs mobilières (Négociant) du 1 er juillet 1998 Sommaire 1 But 2 Situation de

Plus en détail

0.973.242.32. Texte original. (Etat le 1 er janvier 2013)

0.973.242.32. Texte original. (Etat le 1 er janvier 2013) Texte original 0.973.242.32 Accord entre le Gouvernement de la Confédération suisse et le Gouvernement de la République de l Inde concernant l octroi d un crédit de transfert et d un don 1 Conclu le 7

Plus en détail

Ordre téléphonique à la plate forme CA Titres au 08 25 04 30 04 (0,15 /mn)

Ordre téléphonique à la plate forme CA Titres au 08 25 04 30 04 (0,15 /mn) REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule Ne pouvant être souscrits et détenus que par les sociétaires des Caisses Locales et des Caisses Régionales

Plus en détail

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Communication FINMA 35 (2012), 20 février 2012 Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Bern Tel. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch Sommaire

Plus en détail

Distribution 2013 Dividende en actions Information aux actionnaires Résumé

Distribution 2013 Dividende en actions Information aux actionnaires Résumé Distribution 2013 Dividende en actions Information aux actionnaires Résumé 20 mars 2013 Disclaimer Le présent document ne constitue pas une offre de vente ou une incitation à souscrire des titres de Credit

Plus en détail

Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription

Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription Le 9 janvier 2015 Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription Le 11 janvier 2015, la version 3.2

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Multi Defender VONCERT

Multi Defender VONCERT Multi Defender VONCERT sur le SMI, EuroStoxx 50 et le S&P 500 Vous souhaitez profiter de la hausse de cours potentielle de grands indices boursiers sans pour autant exclure des corrections de cours? Le

Plus en détail

Impôt sur les acquisitions

Impôt sur les acquisitions Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 14 Impôt sur les acquisitions Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans cette publication,

Plus en détail

2008 Règles de conduite pour négociants en valeurs mobilières. applicables à l exécution d opérations sur titres

2008 Règles de conduite pour négociants en valeurs mobilières. applicables à l exécution d opérations sur titres 008 Règles de conduite pour négociants en valeurs mobilières applicables à l exécution d opérations sur titres Table des matières Préambule... 3 A Directives générales... 4 Art. Base légale... 4 Art. Objet...

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS La banque de la clientèle privée et commerciale SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS Les modifications des prix et prestations de services demeurent réservées à tout moment. Vous

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

Directive sur les services de paiement

Directive sur les services de paiement Directive sur les services de paiement Les principales dispositions - Novembre 2009 La Directive sur les Services de Paiement (DSP) est entrée en vigueur le 1er novembre dernier conformément à l Ordonnance

Plus en détail

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients

EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients EDC en Direct Guide du Centre d assurance comptes clients Table des matières Introduction à EDC en Direct... 2 Section A : Mise en marche... 3 Section B : Approbations de crédit... 5 Demander une approbation

Plus en détail

Circulaire COPA n 1 : Programmes de rachat

Circulaire COPA n 1 : Programmes de rachat Circulaire COPA n 1 : Programmes de rachat du 27 juin 2013 Les offres publiques d'acquisition présentées à prix fixe par un émetteur (l'offrant) sur ses propres titres de participation cotés en bourse

Plus en détail

Plan de prévoyance 94

Plan de prévoyance 94 valable dès le 1er janvier 2015 Plan de prévoyance 94 Assurance d interruption Objectif L assurance d interruption a pour objectif d assurer la couverture de risques pour les personnes de moins de 50 ans,

Plus en détail

Tarif. Tables des matières. Placements et conseils financiers

Tarif. Tables des matières. Placements et conseils financiers Tarif Placements et conseils financiers Tables des matières 2 Mandat de conseil «BCVs Supervision» 3 Mandat de gestion «BCVs Star Select» 4 Mandat de gestion «BCVs Active Portfolio» 5 Mandat de gestion

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Appel au public au sens de la législation sur les fonds de placement

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Appel au public au sens de la législation sur les fonds de placement Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Fonds de placement Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques: Appel au public au sens de la législation sur les fonds de placement (Appel au public / Fonds

Plus en détail

Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997

Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997 Règlement de l Instance pour la publicité des participations de la Bourse suisse du 19 novembre 1997 1 Activité En application de l art. 22 de l ordonnance de la CFB sur les bourses et le commerce des

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS COMMERCIAUX

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS COMMERCIAUX CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS COMMERCIAUX La banque de la clientèle privée et commerciale SOMMAIRE CONDITIONS GÉNÉRALES 4 Frais de tenue de compte Taux d intérêt Frais de port Frais de tiers CARTES

Plus en détail

Secure 21 Type d assurance-vie Garanties Public cible Rendement Rendements du passé Souscription Frais

Secure 21 Type d assurance-vie Garanties Public cible Rendement Rendements du passé Souscription Frais Secure 21 Type d assurance-vie Assurance vie à Prime unique et rendement garanti (branche 21). L application concrète de ce type d investissement est attestée par le Certificat Personnel. Les investissements

Plus en détail

Accord sur le statut juridique en Suisse de la Banque européenne d'investissement (24 mars 1972)

Accord sur le statut juridique en Suisse de la Banque européenne d'investissement (24 mars 1972) Accord sur le statut juridique en Suisse de la Banque européenne d'investissement (24 mars 1972) Légende: Accord du 24 mars 1972 fixant le statut juridique de la Banque Européenne d'investissement en Suisse.

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE «RELEVES ET DOCUMENTS EN LIGNE»

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE «RELEVES ET DOCUMENTS EN LIGNE» CONDITIONS GENERALES DU SERVICE «RELEVES ET DOCUMENTS EN LIGNE» ARTICLE 1 -OBJET Le CREDIT LYONNAIS, ci-après dénommé LCL met à la disposition de sa clientèle des particuliers et sa clientèle des professionnels,

Plus en détail

Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse

Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse Politique prudentielle Bruxelles, le 24 octobre 2005 PPB/154 Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse Madame, Monsieur, Dans sa lettre du 3 juin 2005 (PPB/57), la Commission

Plus en détail

Zurich, le 24 juin 1999 Notre référence: C-KAM-SWX-9624/F. SWX New Market. Madame, Monsieur,

Zurich, le 24 juin 1999 Notre référence: C-KAM-SWX-9624/F. SWX New Market. Madame, Monsieur, Bruhin Silvia Communiqué SWX n 44/99 Zurich, le 24 juin 1999 Notre référence: C-KAM-SWX-9624/F SWX New Market Madame, Monsieur, Pour permettre aux sociétés de croissance suisses ou étrangères de se financer

Plus en détail

Note sur le trafic des paiements sans numéraire 1. But et champ d'application

Note sur le trafic des paiements sans numéraire 1. But et champ d'application abcdefg 3 e département Zurich, le 1 er juin 2010 Note sur le trafic des paiements sans numéraire 1. But et champ d'application La Banque nationale suisse () doit notamment faciliter et assurer le bon

Plus en détail

Imposition à la source des artistes

Imposition à la source des artistes 1 Imposition à la source des artistes Notice explicative Table des matières 2 Introduction... 3 Personnes assujetties... 3 Prestations imposables... 4 Calcul de l impôt... 5 Détermination du revenu brut...

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations

Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations Etat : 20 mai 2008 1. Situation initiale Par l introduction

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre

Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre Plateforme de vente aux enchères et de vente de gré à gré du ministre Guide de l utilisateur Version abrégée Octobre 2013 Table des matières SECTION I INTRODUCTION... 1 SECTION II OUVERTURE D UNE SESSION

Plus en détail

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 Ci-dessous, nous vous proposons un bref aperçu du traitement fiscal des revenus mobiliers (dividendes

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com Les présentes Conditions Particulières concernent l accès et l utilisation de l Espace Client sur le Site www.eau-en-ligne.com

Plus en détail

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration Politique : GESTION FINANCIÈRE Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration 14 novembre 2011 Révisée 2009-12-14 1 de 8 TABLE DES

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS. Version 1.0 du 27 septembre 2013

GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS. Version 1.0 du 27 septembre 2013 GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS Version 1.0 du 27 septembre 2013 Table des matières 1. Introduction... 3 1.1. Les comptabilités auxiliaires... 3 2. Paramètres de bases... 3 2.1. Les conditions de

Plus en détail

ANNEXE 7.1 - Documentation et procédure pour la délivrance d un Certificat d exportation (CFIA/ACIA 2659)

ANNEXE 7.1 - Documentation et procédure pour la délivrance d un Certificat d exportation (CFIA/ACIA 2659) 1. Portée Pour faciliter le commerce et/ou satisfaire aux exigences du pays importateur, les exportateurs peuvent demander un certificat d exportation aux termes de l article 54.1 du Règlement sur le miel

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com Les présentes Conditions Particulières concernent l accès et l utilisation de l Espace Client sur le Site www.eau-en-ligne.com

Plus en détail

04_04 Directive relative à la traduction des actes de poursuite et autres documents

04_04 Directive relative à la traduction des actes de poursuite et autres documents REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Office des poursuites Service des notifications 04_04 Directive relative à la traduction des actes de poursuite et autres documents Modifications,

Plus en détail

Le règlement du service dentaire scolaire ci-après :

Le règlement du service dentaire scolaire ci-après : Règlement du service dentaire scolaire (S D S) de la commune municipale de Court Règlement du service dentaire scolaire (SDS) L assemblée municipale de la commune de Court, en vertu de l article 60 de

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER Entre les soussignés La Société, S.A.R.L. au capital de 30.000, inscrite au R.C.S. de Paris sous le numéro 508 763 950, ayant son siège social au 13

Plus en détail

Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs

Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs clientèle ENTREPRISES Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs Valables dès le 1 er janvier 2014 Proche de vous Des solutions à vos besoins En tant que partenaire financier de référence des entreprises

Plus en détail

Document d information relatif à la catégorisation des clients

Document d information relatif à la catégorisation des clients Document d information relatif à la catégorisation des clients Edition Novembre 2007 Document d information relatif à la catégorisation des clients 1 SOMMAIRE 1. CLASSIFICATION DU CLIENT PAR LA BANQUE

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions (FAQ) Règlement (CE) n 924/2009 concernant les paiements transfrontaliers dans la Communauté (Règlement concernant l égalité des frais pour les paiements nationaux et transfrontaliers) Foire aux questions (FAQ)

Plus en détail

Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises 1er janvier 2013

Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises 1er janvier 2013 Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises er janvier 0 Paquet Business Easy Simple et adapté aux besoins de votre petite entreprise, notre paquet bancaire complet

Plus en détail

Circulaire 2008/23 Répartition des risques banques. Répartition des risques dans le secteur bancaire

Circulaire 2008/23 Répartition des risques banques. Répartition des risques dans le secteur bancaire Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

Administration fédérale des contributions 2009. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport

Administration fédérale des contributions 2009. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport Administration fédérale des contributions D 3.SF.12 DUS 2009 Confidentiel n est pas destiné à la publication Rapport sur la conclusion d un protocole modifiant la Convention de double imposition entre

Plus en détail

AVENANT CONVENTION DE COMPTE

AVENANT CONVENTION DE COMPTE AVENANT CONVENTION DE COMPTE Le présent avenant a notamment pour objet d élargir le périmètre actuel de votre offre Services en Ligne, figurant dans votre Convention de compte ou souscrite par acte séparé,

Plus en détail

2800C DÉCLARATION D OPÉRATIONS SUR TITRES DE CRÉANCE

2800C DÉCLARATION D OPÉRATIONS SUR TITRES DE CRÉANCE Cette Règle a été approuvée par les autorités en valeurs mobilières compétentes, tel qu il est exposé dans l Avis sur les règles 14-0250 de l OCRCVM. Sa mise en œuvre se fera en deux phases. La première

Plus en détail

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007)

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) La Commission fédérale des banques (CFB) est chargée de veiller au respect des lois régissant les marchés financiers et prend

Plus en détail

1. Ce chapitre indique la méthode pour comptabiliser et contrôler :

1. Ce chapitre indique la méthode pour comptabiliser et contrôler : Demandes de crédit, retours et réparations INTRODUCTION 1. Ce chapitre indique la méthode pour comptabiliser et contrôler : a. les demandes de crédit; b. les notes de crédit; c. les retours de marchandises;

Plus en détail

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux (OCRC) 823.331 du 9 août 1988 (Etat le 1 er janvier 2009) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 22 de la loi

Plus en détail

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance sur les bourses, OBVM) Modification du 10 avril 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 2 décembre 1996 sur

Plus en détail

PROTOCOLE ENTRE LA REPUBLIQUE DE POLOGNE ET LE ROYAUME DE BELGIQUE MODIFIANT LA CONVENTION ENTRE TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS

PROTOCOLE ENTRE LA REPUBLIQUE DE POLOGNE ET LE ROYAUME DE BELGIQUE MODIFIANT LA CONVENTION ENTRE TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS PROTOCOLE ENTRE LA REPUBLIQUE DE POLOGNE ET LE ROYAUME DE BELGIQUE MODIFIANT LA CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE DE POLOGNE ET LE ROYAUME DE BELGIQUE TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A PREVENIR

Plus en détail

Mandat d audit confié à l expert-réviseur

Mandat d audit confié à l expert-réviseur Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 2.1.4 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

Conditions générales (Avril 2010)

Conditions générales (Avril 2010) Maison Noble Conditions générales (Avril 2010) Limitations de responsabilité - A propos du site o Les photos sont la propriété de Maison Noble. Ceux qui visitent le site peuvent les copier pour les utiliser

Plus en détail

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux (OCRC) 823.331 du 9 août 1988 (Etat le 20 juillet 2004) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 22 de la loi fédérale

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 677/A/2007 - France Méthode de calcul de l élément d aide contenu dans les prêts publics

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 677/A/2007 - France Méthode de calcul de l élément d aide contenu dans les prêts publics COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, 16.07.2008 C(2008) 3473 final Objet: Aide d État N 677/A/2007 - France Méthode de calcul de l élément d aide contenu dans les prêts publics Monsieur le Ministre, 1. PROCEDURE

Plus en détail