DEFINITION. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA. Composantes de la douleur. Sensation. Emotion Cognition.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEFINITION. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA. Composantes de la douleur. Sensation. Emotion Cognition."

Transcription

1 Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA DR C. Waintrop Service d anesthésie -Réanimation Hôpital Saint-Louis, Paris 10è DEFINITION Douleur: «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire réel ou potentiel, ou décrite en termes d un tel dommage» Composantes de la douleur Composante sensori-discriminative: Décodage Composante affective-émotionnelle: Tonalité désagréable, pénible, anxiété, dépression Composante cognitive: Processus mentaux influençant la perception et les réactions comportementales Sensation Emotion Cognition Comportement Composante comportementale: Plaintes,mimiques Mécanismes générateurs Excès de stimulation nociceptive: TT étiologique Désafférentation: Section de nerfs, amputation, zona TT: antidépresseurs, antiépileptiques, neurostimulation Origine psychologique Evaluation de la douleur chez l adulte Douleur = Phénomène multidimensionnel DA: Due à un stimulus nociceptif TT de la DA = TT de la cause DC: 3 à 6 mois d évolution Absence de cause curable Retentissement psychologique (anxiété, dépression) Sd voire une maladie à part entière 1

2 Facteur temps Douleur aigüe = Symptôme Douleur chronique = Syndrome AUTOEVALUATION La règle Echelle Visuelle Analogique (EVA): Outil de référence, graduée de 0 à 100 mm Echelle Numérique (EN) de 0 à 100 Echelle Verbale Simple (EVS) à 4 items: 0 = Douleur absente 1 = Douleur faible 2 = Douleur modérée 3 = Douleur intense HETEROEVALUATION Niveau 1: Patient calme sans expression verbale ou comportementale de douleur. Niveau 2: Patient qui exprime sa douleur verbalement ou par son comportement. Niveau 3: Manifestations extrêmes de douleurs, agitation majeure non contrôlée, cris, pleurs, prostration, immobilité, repli du patient sur lui-même. TITRATION INTRAVEINEUSE hobtention de la concentration plasmatique minimale efficace hinjection de petites doses (2 à 3 mg) de morphine toutes les 5 à 10 mn jusqu à obtention d une analgésie ( EVA < 30) hpca = technique de titration continue Dose Notion de seuils Toxique Traiter bien Dose Taux sanguin efficace et non toxique (1) : itératif Toxique Réinjections Analgésique Temps Dose de Charge ou titration pour atteindre le seuil d'efficacité Durée d'action du médicament Analgésique Temps 2

3 Traiter bien Dose Principes de l'acp Bolus par le patient TITRATION pour atteindre le seuil d'efficacité Période réfractaire Toxique Analgésique Temps Traiter bien TITRATION pour atteindre le seuil d'efficacité Taux sanguin efficace et non toxique (3) ACP Dose Qui appuie sur le bouton? Dose de bolus ou perfusion continue trop forte Toxique BON Analgésique Dose de bolus trop faible Temps Score de sédation S0 = éveillé S1 = somnolent par intermittence, facilement éveillable S2 = somnolent la plupart du temps, éveillable par stimulation verbale S3 = somnolent la plupart du temps, éveillable par stimulation tactile Protocole de titration de la morphine IV en USPI Score de sédation : S S 1 S = 0 Pas de titration EN<30ou EVS = 0ou 1 EN 30 ou EVS =2ou 3 quand S 1 ou EN < 30 2 à 3mg de morphine ttes les 5 à 10 mn PCA Douleur Appel infirmier(ière) Arrivée infirmier(ière) Questions au patient Décision du médecin Préparation injection Injection au patient Temps absorption de antalgique Douleur soulagée : Durée 1h DEFINITION Analgésie Contrôlée par le Patient (PCA) par voie IV Autoadministration IV par le patient d un médicament analgésique morphinomimétique à l aide de pompe programmable. Repose sur le concept étroit entre la concentration plasmatique et le seuil d analgésie. Première pompe en

4 PCA: OBJECTIF Efficacité maximale tout en limitant les effets secondaires des morphiniques. Analgésie adaptée aux besoins du patient Délai d administration de l analgésique réduit au minimum PCA: Mode d administration Administration continue Bolus Administration continue + bolus Douleur Aiguë : mode bolus seul Douleur Chronique : les 3 modes PCA: Voies d administration PCA IV et DPO : Utilisation Douleur Aiguë: Voie veineuse: Rapidité d action Bolus seul Après titration IV Eviter d utiliser des bolus > 2 mg Voie périmédullaire ( péridurale ou intrathécale) PCA : Lieu d utilisation CLASSIFICATION ASA Douleur aiguë : Voie IV Initialisation : USPI Surveillance: Patients ASA I ou II : Service d hospitalisation Patients ASA III ou IV : Service de soins intensifs Douleur aiguë : Voie périmédullaire Service de soins intensifs I = Aucune anomalie systémique II = Maladie systémique non invalidante III = Maladie systémique invalidant les fonctions vitales IV = Maladie systémique sévère avec menace vitale permanente V = Moribond 4

5 PCA : INSTALLATION Dès le réveil du patient si S = 0 ou 1 Si EVA < 30 : PCA Si EVA 30 : Titration IV puis PCA PCA : INSTALLATION Initialisation: Bolus de 1 mg (1 à 2mg) Période réfractaire = 10 mn ( 5 à 10 mn) Nombre de doses par heure Dose cumulée / 4h = facultatif Réévaluation par infirmier(ière) et médecin Adaptation de la posologie et de la période réfractaire en fonction des besoins du patient PCA : Quels morphiniques? Tous les morphiniques peuvent être utilisés. Le choix est un compromis entre la puissance et la durée d action du produit. durée longue pour espacer les demandes délai d action court pour analgésie immédiate La morphine est le morphinique le + adapté pour le TT de la DPO PCA : Les morphiniques Agent bolus PR dose Maxi Conc. (mg) (mn) (mg/4h) (mg/ml) morphine 0, péthidine 5-25» fentanyl 10-20γ ,75 0,01 sufentanil 2-5 γ» 0,16 0,002 alfentanil 0,1-0, ,1 buprénorphine0,03-0, ,3 0,03 nalbuphine MORPHINIQUES: Effets IIaires Dépression respiratoire Somnolence Rétention aiguë d urine Nausées, vomissements Prurit Hallucinations Score respiratoire R0 = respiration régulière et fréquence respiratoire > 10 cycles / mn R1 = ronflement et fréquence respiratoire > 10 cycles / mn R2 = respiration irrégulière, obstruction, tirage et/ou fréquence respiratoire < 10 cycles / mn R3 = pauses, apnées 5

6 PCA : Effets IIaires Dépression respiratoire sévère = R2 ou R3: Stimuler le patient L oxygéner Appeler le médecin Narcan IV Arrêter la pompe, réadapter les posologies PCA : Effets IIaires Somnolence = S2 ou S3 Faire score respiratoire : Si R2 ou R3 même procédure que précédemment PCA: Facteurs favorisants de la dépression respiratoire Liés aux patients Age Syndrome d apnée du sommeil Traumatisme crânien obésité Insuffisance respiratoire, rénale, hépatique Usage de sédatif, anxiolytique Hypovolémie PCA: Facteurs favorisants de la dépression respiratoire Liés à la technique Mauvaise compréhension de la technique Erreur humaine (concentration, dilution, programmation) Malade mal informé manipulation du bouton poussoir par un autre perfusion continue PCA: Antagonisation NARCAN ( Naloxone) antagonise les morphiniques hormis le temgésic (Buprénorphine) Diluer une amp. de Narcan (0,4mg = 400γ) dans 10ml de physio. Injecter ml par ml ttes les mn R= 0 ou1 et fr. resp. > 10/mn Si R=3: Injecter d emblée 5ml, à répéter si nécessaire. Courte durée d action: 45 mn PCA: TT des effets IIaires Nausées - Vomissements: Primpéran (10mg), Zophren (4mg) Prurit: Narcan, titration Rétention aiguë d urine - Narcan, titration - Nubain, titration - Vasobral,Xatral - Sondage urinaire - Diminution de posologie du bolus 6

7 PCA: Indications Douleurs aiguës post opératoires modérées à fortes PCA: Information du patient Obligatoire En consultation d anesthésie ou en VPA Associée à l information sur la DPO et sur les outils d évaluation Noter par écrit PCA: CI Relatives: Sujet âgé Sensibilité aux morphiniques Obésité Hypovolémie I Resp. Chr., I Hép., I R. PCA: CI Absolues: Refus du patient Toxicomanie Handicapés psychomoteurs Incompréhension Infirmier(es) non formé(es) Structures non adaptées PCA: Règles d utilisation Prescriptions nominatives Protocoles écrits, respectés, mis à jour Personnel infirmier et médical formé Médecins anesthésistes disponibles Patients informés Surveillance régulière PCA: Règles d utilisation Ampoule de Narcan dans le chariot d urgence Protocoles de surveillance et de CAT en cas d effets IIaires et de complications Médecin disponible en urgence 7

8 PCA: Précautions d emploi Voie veineuse seule Valve antiretour Interdiction d utiliser des injections supplémentaires de morphiniques sous un autre mode Attention à la potentialisation des effets avec Sédatifs et Benzodiazépines Attention à l hypovolémie PCA: Surveillance Efficacité sur EVA, EN ou EVS Effets IIaires : Scores de sédation et de respiration Toutes les heures Et toutes les 15 mn dans l heure qui suit l installation ou toute modification ( dose, concentration, etc.) PCA: Caractéristiques Volume du réservoir Concentration du produit (mg/ml) Dose horaire (mg/h) Bolus (mg) période réfractaire (mn) Dose maxi./ h ou /4h selon les pompes Nombre de demandes administrées /demandes effectuées Dose totale de morphinique reçue PCA: Matériel Pompes électroniques Vial SE, Graseby, Cadd Abbot, Baxter Pompes mécaniques à usage unique - Baxter infuseur - Vygon - GO médical PCA: Echecs PCA: Accidents Incompréhension Interférence psychologique recherche de sédation peur du surdosage ou de toxicomanie Erreur de l opérateur Malade qui recherche autre chose que l analgésie Pb mécanique (fiabilité) Si perfusion continue 8

9 Douleur chronique Respect des TT antalgiques antérieurs PCA en mode continu avec bolus Renforcer évaluation: caractéristiques de la douleur TT de l anxiété 9

L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA)

L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) METHODE DE CONTROLE DE LA DOULEUR AIGUE EFFICACE ET SURE. OSWALT KE 1990 OBJECTIF : METTRE EN PLACE LA PCA CHEZ LE PLUS GRAND NOMBRE DE PATIENTS SANS AUGMENTER

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION RECOMMANDATION POUR LA PRESCRIPTION DE MORPHINE EN PERFUSION CONTINUE MODE PCA SPES / NEPALE Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 N hésitez pas à utiliser les modèles d ordonnances, Pour

Plus en détail

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8.

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8. SOMMAIRE Ordonnance n 1 Remplacer un traitement antalgique de palier 2 par un antalgique de palier 3 Ordonnance n 2 Interdoses lors d un traitement par sulfate de morphine à Libération Prolongée (LP) Ordonnance

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LES REGLES D OR 1. Demander au patient s il a mal et le croire 2. Ecouter sa réponse et respecter ses choix 3. Traiter si possible les causes de la douleur 4. Evaluer

Plus en détail

Claude Ecoffey Anesthésiste. Les obstacles aux opiacés

Claude Ecoffey Anesthésiste. Les obstacles aux opiacés cette image. Claude Ecoffey Anesthésiste QuickTime et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser Les obstacles aux opiacés Crainte liée au traitement (effets secondaires, accoutumance) Système

Plus en détail

Définition PCA = ACP

Définition PCA = ACP 2012 Définition PCA = ACP Technique moderne de traitement de la douleur au cours de laquelle le patient relié à une pompe, s administre lui-même ses antalgiques à la demande Historique PCA 1968 - Variabilité

Plus en détail

La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer

La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer Dr Luc Brun Unité d Evaluation et de Traitement de la Douleur CHT Nouméa l.brun@cht.nc Paliers de l OMS si échec Palier 1 Non opioïdes Douleurs légères à modérées

Plus en détail

Soirée PCA opiacés de l hôpital au domicile Au Bout du Monde le 27 octobre 2015 de 19h à 22h

Soirée PCA opiacés de l hôpital au domicile Au Bout du Monde le 27 octobre 2015 de 19h à 22h Soirée PCA opiacés de l hôpital au domicile Au Bout du Monde le 27 octobre 2015 de 19h à 22h Programme de la soirée : 19h-19h30 : Présentation des différentes PCA par les prestataires de service de PCA

Plus en détail

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES PEC Douleur OPC011.00D1 Version 1 du 25.09.08 NOUVEAUTE DE LA VERSION 1 : Création OBJET : Ce guide est un document d information et d aide à : la

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA 1. INTRODUCTION. La PCA (patient controlled analgesia) est un système d'administration de morphine qui permet au patient de recevoir un débit continu

Plus en détail

Protocole de prise en charge des EFFETS INDESIRABLES des MORPHINIQUES chez l ENFANT

Protocole de prise en charge des EFFETS INDESIRABLES des MORPHINIQUES chez l ENFANT Comité de lutte contre la douleur Protocole de prise en charge des EFFETS INDESIRABLES des MORPHINIQUES chez l ENFANT Référence : CLUD 20 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE

SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE Saint Didier en Velay SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE Dr Pascale VASSAL, Service de médecine palliative, CHU Saint Etienne Le 16 juin 2009 4 - PRISE en CHARGE de la DOULEUR A - Évaluation de la douleur

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE. PCA d'opioïde fort en douleur cancéreuse

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE. PCA d'opioïde fort en douleur cancéreuse PCA en douleur cancéreuse Page 1/16 PCA d'opioïde fort en douleur cancéreuse 1. DÉFINITION DE LA PCA : C'est une technique d'auto administration basée sur le principe du contrôle par le patient lui-même

Plus en détail

Fiche de préparation et de mise en place de la morphine. voies injectables

Fiche de préparation et de mise en place de la morphine. voies injectables Comité de lutte contre la douleur Fiche de préparation et de mise en place de la morphine par voie injectable Référence : CLUD 14 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Références réglementaires

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE PAR les infirmières libérales Pour un suivi bien orchestré de l hôpital à la ville Prise de conscience par les équipes que tout ne s arrête pas à la porte de l

Plus en détail

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE HÔPITAL HENRI MONDOR PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE - Modalités de mise en œuvre du protocole de prise en charge de la douleur - Protocole de prise en charge

Plus en détail

PCA: Protocole d auto-analgésie:

PCA: Protocole d auto-analgésie: PCA: Protocole d auto-analgésie: Pompe PCA «analgésie contrôlée par le patient» Enfants > 5-6 ans EVA > 60 MORPHINE (SU)FENTANYL La morphine: Opioïde fort (palier III OMS) Somnolence (dette de sommeil)

Plus en détail

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX Ph.TETARD ( CH Saint Camille) M.T. GATT ( CHU Avicenne) PTETARD 2009 1 1 - LÉGISLATIONPROFESSIONNELLE A. le rôle de l infirmière est fondé sur le décret

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR

EVALUATION DE LA DOULEUR EVALUATION DE LA DOULEUR Catherine GRENIER IADE -Cadre de Santé -Formateur 18/11/2015 CG - Promotion MONET 2015-2018 et Promotion VAN GOGH 2015-2016CG - Douleur - Promotion 2013-2016 Votre expérience en

Plus en détail

À L'INTENTION DES MÉDECINS ET DES ÉQUIPES SOIGNANTES DE L'HÔPITAL TENON PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES PATIENTS DRÉPANOCYTAIRES

À L'INTENTION DES MÉDECINS ET DES ÉQUIPES SOIGNANTES DE L'HÔPITAL TENON PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES PATIENTS DRÉPANOCYTAIRES À L'INTENTION DES MÉDECINS ET DES ÉQUIPES SOIGNANTES DE L'HÔPITAL TENON PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES PATIENTS DRÉPANOCYTAIRES Ce protocole est proposé pour la prise en charge des patients drépanocytaires

Plus en détail

Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia)

Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia) Pratique de la PCA (patient-controlled analgesia) - M. Navez, D. Baylot Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia) Navez M, Baylot D DAR Anesthésie Réanimation Pr Auboyer CHU ST Etienne BASES

Plus en détail

La rotation des opioïdes

La rotation des opioïdes La rotation des opioïdes Prof. Omar BOUDEHANE - UNITE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR - Faculté de médecine & CHU Constantine Université «3» de Constantine 9 ème Congrés de la SAETD Université

Plus en détail

Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd

Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd 1- Principe de soin La PCA (ou Patient Controlled Analgesia), est une technique qui permet au patient de s administrer lui-même, à l

Plus en détail

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Référence : CLUD 31 Version : 1 Date de diffusion Intranet : 01/07/07 Objet

Plus en détail

PCA : Analgésie Autocontrôlée par le Patient

PCA : Analgésie Autocontrôlée par le Patient PCA : Analgésie Autocontrôlée par le Patient Unité de traitement de la douleur Hôpital Saint-Louis, Paris Mai 2005 PCA : Analgésie Autocontrôlée par le Patient Brigitte George Marie-Cécile Douard Marie-Laure

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

Analgésiques. ü Physiopathologie et classification

Analgésiques. ü Physiopathologie et classification ~ Réflexes ~ On n associe pas 2 antalgiques du même palier OMS. ~ On n associe pas 2 morphiniques. ~ Toujours prendre en charge la douleur +++ ü Physiopathologie et classification Il existe plusieurs types

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË

RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË Ce fascicule tient à mettre à la disposition des médecins du CHV (ainsi que du personnel paramédical) une mise à jour D un rappel pharmacologique

Plus en détail

Prescription des Morphiniques

Prescription des Morphiniques Prescription des Morphiniques Dr Jean-Pierre CORBINAU - Lille Cet exposé se veut essentiellement pratique ayant pour objectif de faire passer 3 messages afin d apporter une aide dans la prescription de

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

Prescription de morphiniques chez le sujet âgé. Cas clinique

Prescription de morphiniques chez le sujet âgé. Cas clinique Prescription de morphiniques chez le sujet âgé Cas clinique Clinique 1 Me G. 71 ans. Mariée, 2 enfants Algies diffuses depuis l âge l de 14 ans. Début des douleurs par des cervicalgies et scapulalgies

Plus en détail

Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur Prise en charge de la douleur 1 Rappel des obligations La prise en charge de la douleur est une obligation légale. Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits du malade et à la qualité du système

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE Dr Claire Vulser-Cristofini UETD SAR HEGP DU Douleurs crânio-faciales 15-01-2007 Douleur postopératoire Obligatoire Prévisible La douleur postopératoire est : Très

Plus en détail

L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP)

L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP) L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP) Réponses à vos inquiétudes Pour vous, pour la vie Quel est le principe de l ACP? La technique d analgésie contrôlée par le patient (ACP) que vous propose votre

Plus en détail

chez la personne âgée.

chez la personne âgée. PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES dans le cadre du programme MobiQual Prévenir, évaluer, Prendre en charge La douleur chez la Personne âgée FIche pratique utilisation des opioïdes

Plus en détail

La «pompe à morphine» PCA et PCEA

La «pompe à morphine» PCA et PCEA La «pompe à morphine» PCA et PCEA OLIVIER ébastien IADE Centre Hospitalier de Carcassonne Octobre 2015 Définition La PCA (Patient Controlled Analgésia ou analgésie autocontrôlée par le patient): C est

Plus en détail

Les traitements médicamenteux utilisés en soins palliatifs : prise en charge de la douleur chez l enfant. Journée du réseau oncopédiatrique

Les traitements médicamenteux utilisés en soins palliatifs : prise en charge de la douleur chez l enfant. Journée du réseau oncopédiatrique Les traitements médicamenteux utilisés en soins palliatifs : prise en charge de la douleur chez l enfant Journée du réseau oncopédiatrique 17/09/2010 Introduction Démarche de soins palliatifs : substitue

Plus en détail

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Qu'est-ce-que la douleur? La douleur est une sensation désagréable et complexe (sensorielle et émotionnelle). Cette sensation provient de l'excitation

Plus en détail

L analgésie péridurale pour un retour à domicile!

L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Vendée L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Une expérience partagée Mr AGRES Hugues IADE RD 85925 La Roche sur Yon Journée IRD PL B, 28 janv. 2011- REZE Le patient, La famille, L équipe soignante

Plus en détail

Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009.

Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009. Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009. Déclaration sur la promotion des droits des patients en Europe, OMS, 1994 : «Les patients ont le droit d être soulagés de la douleur, dans la mesure ou le permettent

Plus en détail

Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE

Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE Validé par le Dr Schinkel Dé nition - Une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un lésion

Plus en détail

Douleur aiguë, analgésie du nouveau-né, né, du nourrisson et de l enfant

Douleur aiguë, analgésie du nouveau-né, né, du nourrisson et de l enfant Douleur aiguë, analgésie du nouveau-né, né, du nourrisson et de l enfant Évaluation de la douleur post opératoire Traitements disponibles pour l enfant Analgésie multimodale à la carte Pascal Delmon CHRU

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 3 Date de diffusion Intranet : 10-02-12 Objet

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013. Douleur : évaluation, prise en charge

M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013. Douleur : évaluation, prise en charge M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013 Douleur : évaluation, prise en charge Définition douleur «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire présente ou potentielle ou

Plus en détail

Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur

Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? TEMPS Douleur paroxystique? INTENSITE LOCALISATION TYPE Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur Topographie de la ou des

Plus en détail

Protocole d utilisation du patch de fentanyl DUROGESIC

Protocole d utilisation du patch de fentanyl DUROGESIC Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation du patch de fentanyl DUROGESIC Référence : CLUD 06 Version : 3 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole a pour objet l initiation,

Plus en détail

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Certificat interuniversitaire de soins palliatifs Université Catholique de Louvain Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Dr. Vincent Vandenhaute Cliniques de l Europe, Bruxelles

Plus en détail

Quelle pharmacopée antalgique en 2013 aux urgences pédiatriques. Yves Meymat, SAR 3 anesthésie pédiatrique, CHU de Bordeaux

Quelle pharmacopée antalgique en 2013 aux urgences pédiatriques. Yves Meymat, SAR 3 anesthésie pédiatrique, CHU de Bordeaux Quelle pharmacopée antalgique en 2013 aux urgences pédiatriques Yves Meymat, SAR 3 anesthésie pédiatrique, CHU de Bordeaux Pas de conflit d intérêt à déclarer Des principes : 1. Evaluation objective rapide

Plus en détail

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique?

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? Caterina REGIS IFH Infirmière Ressource Douleur CETD CHU Montpellier Déclaration publique d intérêts Je soussignée

Plus en détail

Evaluation douleur personne

Evaluation douleur personne Evaluation douleur personne âgée avec troubles cognitifs Dr N. SAFFON Equipe Résonance Douleur, soins palliatifs, soins de support CHU Toulouse Fondamentaux de l évaluation Rôle propre du soignant A adapter

Plus en détail

Classification des douleurs

Classification des douleurs Classification des douleurs Docteur C. MINELLO Unité d évaluation et de traitement de la douleur Centre G. F. Leclerc - Dijon Définition de la douleur Selon le dictionnaire, la douleur est définie comme

Plus en détail

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans 1 EVALUATION et TRAITEMENT de la douleur La DOULEUR définition selon l IASP. (Institut international pour l étude de la Douleur)

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

GUIDE DE BON USAGE DES POMPES PCA UTILISEES DANS LES DOULEURS CHRONIQUES DE L'ADULTE, ESSENTIELLEMENT D'ORIGINE CANCEREUSE

GUIDE DE BON USAGE DES POMPES PCA UTILISEES DANS LES DOULEURS CHRONIQUES DE L'ADULTE, ESSENTIELLEMENT D'ORIGINE CANCEREUSE GUIDE DE BON USAGE DES POMPES PCA UTILISEES DANS LES DOULEURS CHRONIQUES DE L'ADULTE, ESSENTIELLEMENT D'ORIGINE CANCEREUSE I. GENERALITES...3 II. III. IV. PRESCRIPTION...5 II.1. LA PRESCRIPTION D'UNE PCA...5

Plus en détail

Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl

Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl Groupe de travail pluridisciplinaire SFAP - SFETD ARMARI-ALLA Corinne, Médecin pédiatre, Hôpital de Jour d Onco-Pédiatrie, CHU Grenoble BRUXELLE

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19 PRINCIPES GENERAUX Chercher la cause de la douleur Soulager une douleur aiguë avant qu elle ne se chronicise Débuter le traitement par la voie d administration la plus simple Différencier les douleurs

Plus en détail

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion Comment gérer le traitement antalgique Objectifs du cours 1: Connaître les bases Les principes du traitement antalgique: Les médicaments utilisés ainsi que les modalités de leur utilisation dans le cadre

Plus en détail

Déroulement de l atelier

Déroulement de l atelier Déroulement de l atelier 2 1ere partie : Observation : Observation du cas préparé : Grille de debriefing individuel à compléter Debriefing collectif Restitution et mise en commun Correction 2ieme partie

Plus en détail

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique

Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Caractère complexe de la douleur Évaluation de la Douleur : de la théorie à la pratique Le patient est le seul expert pour évaluer sa douleur Une douleur exprimée doit toujours être prise en compte, même

Plus en détail

Les soins palliatifs à domicile

Les soins palliatifs à domicile Les soins palliatifs à domicile LES SYMPTÔMES PÉNIBLES EN SOINS PALLIATIFS 3 partie /3 Dr BLUNTZ, Dr BOURJAL Unité de Soins Palliatifs Hopital de MERCY CHR Metz THIONVILLE SYMPTOMES NEUROPSYCHIQUES 1 Symptômes

Plus en détail

Cardiologie interventionnelle rôle de l équipe d anesthésie. Le site. Arceau de radioscopie. Salle de cardiologie interventionnelle

Cardiologie interventionnelle rôle de l équipe d anesthésie. Le site. Arceau de radioscopie. Salle de cardiologie interventionnelle Cardiologie interventionnelle rôle de l équipe d anesthésie Dr Jean-Pol DEPOIX Faut il une équipe d anesthésie en cardiologie interventionnelle? Recommandations de la SFC Stimulateurs cardiaques: pas d

Plus en détail

Molécules antalgiques en SSPI

Molécules antalgiques en SSPI Lieux de diffusion : SSPI, USC, blocs opératoires Rédacteurs : C Jolly (Médecin Anesthésiste) F Hibbert (Médecin Anesthésiste) M O Rorke (IADE) Chemin informatique Version n 1 Page 1/6 Personnes concernées

Plus en détail

Colloque médical du jeudi CHU Grenoble

Colloque médical du jeudi CHU Grenoble Questions de douleur et de refus de traitement pour un patient atteint de cancer métastatique Vignette clinique: prise en charge douleur Dr N. Béziaud aspects éthiques Pr G. Laval Colloque médical du jeudi

Plus en détail

GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES. DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014

GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES. DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014 GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014 Les opioïdes partagent tous globalement les mêmes effets indésirables.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS Constance Legroux (DCEM3) QUELQUES CHIFFRES 150 000 toxicomanes en France, dont moins de Diminution de la mortalité grâce à la mise sur le

Plus en détail

Sédation palliative. Aspects médico-techniques

Sédation palliative. Aspects médico-techniques Sédation palliative Aspects médico-techniques Sédation: choix de la médication Indications Habitudes professionnelles Disponibilité des produits Lieu de soins 1. Benzodiazépines 2. Anesthésiques 3. Neuroleptiques

Plus en détail

Vantomme Patrick, septembre 2002 LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR: Rôle infirmier.

Vantomme Patrick, septembre 2002 LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR: Rôle infirmier. Vantomme Patrick, septembre 2002 LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR: Rôle infirmier. La douleur est un phénomène complexe et subjectif Définition: «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée

Plus en détail

*pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient

*pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient POSE D UNE POMPE P.C.A.* DE MORPHINE SUR VOIE VEINEUSE CENTRALE *pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient VERSION N 1 Page 1/13 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers

Plus en détail

Procédure Médecins N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages. Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon

Procédure Médecins N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages. Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon N de version: 01 Date d'application:26052000 Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages Procédure N 003 Rédacteurs Dr D. HONNART (Dijon) Date 26/05/00 Validation Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon

Plus en détail

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2 Généralisation 2014 d un recueil d indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dans les établissements de santé de soins de courte durée Consignes de remplissage - Grille

Plus en détail

8. Les connaissances

8. Les connaissances 8. Les connaissances 1 - Titration et douleur nociceptive 2 - Table équianalgésie 3 - Rotation des opioïdes 4 - Douleur et toxicomanie 5 - Douleurs et états de manque Contact : clud@marseille.fnclcc.fr

Plus en détail

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE SOMMAIRE

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE SOMMAIRE PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE Objectifs! Reconnaître le patient douloureux! Instituer un traitement adapté à l intensité de la douleur! Permettre de réévaluer systématiquement et

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

Le malade cancéreux douloureux à son domicile. Traitements symptomatiques. Antalgiques et co analgésiques

Le malade cancéreux douloureux à son domicile. Traitements symptomatiques. Antalgiques et co analgésiques Le malade cancéreux douloureux à son domicile Traitements symptomatiques Antalgiques et co analgésiques Généralités Le cancer est le plus souvent douloureux Aux stades précoces : douleur modérée à sévère

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Administration de Naloxone (Narcan) pour renverser une dépression respiratoire associée à un opiacé. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant

Plus en détail

Fentanyl dans tous ses états. A. Muller

Fentanyl dans tous ses états. A. Muller Fentanyl dans tous ses états A. Muller Echelle thérapeutique de l O.M.S pour le traitement des douleurs par excès de nociception, 1986 FENTANYL Antalgiques non opioïdes pour douleurs faibles coantalgiques

Plus en détail

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification

Antalgiques. Evaluation de la douleur. Classification Réflexes Jamais 2 antalgiques du même palier OMS Jamais d association de 2 morphiniques Il est fréquent d associer un antalgique d action centrale à un antalgique d action périphérique Réévaluation régulière

Plus en détail

Évaluation de la douleur

Évaluation de la douleur Douleurs aigues Cas clinique n 1 Madame B âgée de 45 ans vient aux urgences pour une douleur abdominale aigue flanc droit évoluant depuis 2H avec un épisode de vomissement. Pas de troubles urinaires. Antécédents:

Plus en détail

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Developé pour le Centre

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR SUFENTA 250 µg/5 ml, solution injectable (IV ou péridurale) en ampoule Sufentanil Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament.

Plus en détail

Comment bien manier les antalgiques?

Comment bien manier les antalgiques? Comment bien manier les antalgiques? Dr Barbara Tourniaire Pédiatre, Unité fonctionnelle de lutte contre la douleur Hôpital d'enfants Armand Trousseau, Assistance publique Hôpitaux de Paris Règles générales

Plus en détail

Quelle est votre démarche?»

Quelle est votre démarche?» «Vous êtes contacté par un médecin pour une prise en charge d une dépression respiratoire sévère d un patient sous morphine, Quelle est votre démarche?» BOUSSETTA Jihen LAZARO Marine 1 Sommaire Gestion

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale L esprit de service Paris XII Cahier des charges Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale surveillance et ablation d un cathéter péri nerveux Matériel employé: la pompe PCA ambit TM du

Plus en détail

Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire

Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire! M. Luu*, M.T. Gatt Le cancérologue est souvent sollicité par les malades cancéreux pour le soulagement de leur douleur.

Plus en détail

DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS

DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS DOULEUR ET CANCER Dr Catherine. CIAIS IFSI le 2 février 2010 OBJECTIFS Savoir évaluer une douleur cancéreuse Connaître les différents types de douleur en cancérologie Mécanismes Étiologies Stratégies thérapeutiques

Plus en détail

MONOGRAPHIE DENOMINATION DU MEDICAMENT COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE FORME PHARMACEUTIQUE DONNEES CLINIQUES. Indications thérapeutiques

MONOGRAPHIE DENOMINATION DU MEDICAMENT COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE FORME PHARMACEUTIQUE DONNEES CLINIQUES. Indications thérapeutiques DENOMINATION DU MEDICAMENT MONOGRAPHIE DICODIN L.P. 60 mg, comprimé à libération prolongée COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Tartrate de dihydrocodéine..60 mg Quantité correspondant à dihydrocodéine

Plus en détail

Annexe III. Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices

Annexe III. Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices Annexe III Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices Note : Ce Résumé des Caractéristiques du Produit, cet étiquetage et cette notice sont le résultat

Plus en détail

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon)

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Le cancer du sein Risque estimé de développer un cancer du sein selon l âge Age 30 ans 40 ans 50 ans 60 ans 70 ans 80 ans Risque estimé 1/2212

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Interventions lors d une réaction transfusionnelle. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures diagnostiques ou thérapeutiques

Plus en détail

Docteur Nathalie ATTARD

Docteur Nathalie ATTARD Les Antalgiques Docteur Nathalie ATTARD Antalgiques de niveau 2 Placés entre le paracétamol et les opioïdes forts jugés d efficacité intermédiaire représentés par des médicaments associant du paracétamol

Plus en détail

Attitude pratique pour la prise en charge. de la douleur postopératoire

Attitude pratique pour la prise en charge. de la douleur postopératoire Attitude pratique pour la prise en charge de la douleur postopératoire 1999 Groupe d'experts F. Aubrun (Paris), D. Benhamou (Clamart), F. Bonnet (Paris), M. Bressand (Paris), M. Chauvin (Boulogne), C.

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 22 décembre 2004 HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 Laboratoires EXPANSCIENCE

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

QUIZZ MORPHINE-TEMGÉSIC. Cellule douleur service de médecine interne et département des spécialités de médecine

QUIZZ MORPHINE-TEMGÉSIC. Cellule douleur service de médecine interne et département des spécialités de médecine QUIZZ MORPHINE-TEMGÉSIC Cellule douleur service de médecine interne et département des spécialités de médecine 1 Diapositive vierge pour faciliter l impression en recto-verso 22/08/2016 2 QUIZZ A QUE SURVEILLEZ-VOUS

Plus en détail