OUI. Principes du traitement. Faut-il traiter l acné? Acné rétentionnelle. Hyperséborrhée isolée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OUI. Principes du traitement. Faut-il traiter l acné? Acné rétentionnelle. Hyperséborrhée isolée"

Transcription

1 Stratégie thérapeutique dans l acné de l adolescent Liens d intérêt 30 janvier 2014 Pr Ludovic Martin Service de Dermatologie Invitation à des congrès: Galderma Participation à des essais cliniques: 0 Taxe d apprentissage: Galderma Hyperséborrhée dépendante des androgènes Colonisation du follicule pilosébacé par Propionibacterium acnes (P. acnes) Hyperkératinisation, inflammation et altération de la réponse immunitaire Anomalies génétiquement déterminées (initialement infra-cliniques) + Facteurs environnementaux Lésions rétentionnelles : comédons ouverts («points noirs») ou fermés («microkystes») Lésions inflammatoires : papules, pustules; nodules (kystes et abcès) Acné = Une maladie inflammatoire, Pas une infection! Hyperséborrhée dépendante des androgènes Colonisation par Propionibacterium acnes (P. acnes) Hyperkératinisation du follicule pilosébacé, inflammation et altération de la réponse immunitaire Anomalies génétiquement déterminées et facteurs environnementaux Lésions rétentionnelles : comédons ouverts («points noirs») ou fermés («microkystes») Lésions inflammatoires : papules, pustules; nodules (kystes et abcès) Prévalence de l acné Faut-il traiter l acné? Nourrisson: très rare Enfant pré-pubère: rare Adolescent: >80% (garçon > fille) Adulte jeune: 25% (femme ++) Adulte moins jeune, voire sujet âgé: en augmentation Séquelles cutanées: cicatricielles, pigmentaires Altération de la qualité de vie: non corrélée à la sévérité objective de l acné (facteurs personnels, sociaux) Retentissement psychologique 1

2 Faut-il traiter l acné? Principes du traitement Séquelles cutanées: cicatricielles, pigmentaires) Altération de la qualité de vie: non corrélée à la sévérité objective OUI de l acné! Retentissement psychiatrique Quatre situations cliniques pratiques: Hyperséborrhée isolée Acné rétentionnelle prédominante Acnés inflammatoires papulo-pustuleuses (légère, moyenne, sévère) Acné inflammatoire nodulaire (nodulo-kystique) Il existe des acnés rares ou particulièrement sévères: domaine du spécialiste Il existe des «acnés» qui n en sont pas Auffret et al. Algorithme de traitement de l acné juvénile du visage. Ann Dermatol Venereol 2011; 138: 23-9 Hyperséborrhée Acné rétentionnelle Hyperséborrhée isolée Acné rétentionnelle Rare Règles hygiéniques Toilette et shampooing avec topiques non détergents Pas de topiques «occlusifs» Chez la fille une contraception avec une pilule à activité anti-androgénique peut être utile Diane35 OP de troisième génération (Jasmine etc.) Idem hyperséborrhée isolée Ne pas manipuler les lésions Kératolytiques Adapalène (Différine ), trétinoïne (Effederm, Locacid ) En l absence de grossesse Traitements irritants: adapter la fréquence des apllications à la tolérance cutanée 2

3 Acné inflammatoire Acné inflammatoire moyenne Acné inflammatoire sévère Acné inflammatoire Dans tous les cas, optimiser l observance (pour l efficacité comme pour l écologie bactérienne) Traitements locaux dans les formes légères Règles hygiéniques Peroxyde de benzoyle ++ Kératolytiques Érythromycine ou clindamycine en cas d échec pas en monothérapie max. 12 semaines (évaluation à 6 semaines) Associations +++ en traitement d attaque; monothérapie sans antibiotique en traitement d entretien Traitement oraux dans les formes moyennes à sévères Cyclines (Toléxine Gé, Tétralysal ) pas en monothérapie pas en association à un antibiotique local uniquement en traitement d attaque (6-12 semaines), relais par topiques Zinc (Rubozinc ) Antibiotiques anti-acnéiques et écologie bactérienne Acné inflammatoire nodulaire Incidence croissante de la résistance aux antibiotiques de P. acnes Description d arthrites, endocardites, infections de sites opératoires etc (surtout chez les immunodéprimés) Sélection également d autres germes résistants (S. aureus, S. pyogenes) 3

4 Acné inflammatoire nodulaire Règles hygiéniques Ne pas manipuler Isotrétinoïne +++ Première intention? Isotrétinoïne Modalités de prescription Molécule hautement tératogène Expliquer la prescription +++ Signature d accord de soin et de contraception Initiation d une contraception efficace (voire deux) Bilan pré-thérapeutique (bilan hépatique, bilan lipidique, dosage qualitatif des bêta-hcg) Posologie discutée: 0,5 mg/kg/j, selon la tolérance Objectif = mg/kg de dose cumulée 4-8 mois de traitement À plus faible dose au long cours pour les acnés plus modérées? Isotrétinoïne Modalités de poursuite du traitement et de surveillance Bilan biologique (hépatique et lipidique) à 1 mois Chez les filles: dosage qualitatif mensuel des beta-hcg, J1 des règles Délivrance du médicament J3-7 Isotrétinoïne et dépression Isotrétinoïne et MICI Pas d association épidémiologique démontrée entre traitement par isotrétinoïne et syndrome dépressif Mais il existe bien des cas de syndrome dépressif voire de (tentative de) suicide sous isotrétinoïne La (neuro)biologie soutien l existence d un lien possible Un effet «idiosyncrasique»? Le patient acnéique et l ado peuvent être déprimés Pas d association épidémiologique entre traitement par isotrétinoïne et survenue ultérieure d une MICI Mais certaines acnés graves surviennent dans le cadre de maladies inflammatoires systémiques avec manifestations articulaires, digestives etc. Acné et cosmétique Traquer tous les topiques et les cosmétiques en cas d acné (même banale), de rechute d acné, de résistance au traitement Cosmétiques gras, comédogènes Antiseptiques, antibiotiques Corticoïdes locaux Acné et alimentation Un serpent de mer Des arguments pour envisager l association entre acné et régime à index glycémique élevé Des arguments épidémiologiques ténus pour l association entre acné et abus de chocolat et de produits laitiers 4

5 Merci de votre attention! 5

Acné. Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent.

Acné. Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent. Acné Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent. Acné du nouveau né C est une acné transitoire, qui atteint environ 20%des nouveau nés, plus fréquemment

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE TRAITEMENT DE L ACNÉ PAR VOIE LOCALE ET GÉNÉRALE RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE TRAITEMENT DE L ACNÉ PAR VOIE LOCALE ET GÉNÉRALE RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE TRAITEMENT DE L ACNÉ PAR VOIE LOCALE ET GÉNÉRALE RECOMMANDATIONS Avertissement Le 30 janvier 2013, l'ansm a annoncé qu'elle engageait une procédure de suspension de Diane

Plus en détail

Acné. Cf. cahier couleur (page 1)

Acné. Cf. cahier couleur (page 1) Enoncé Acné Mlle M, 16 ans, vous consulte car elle est gênée par son acné. Question 1 Détailler votre examen clinique. Question 2 Quelle est la physiopathologie de cette maladie? Question 3 Quelles sont

Plus en détail

Cas n 1. Un adolescent de 19 ans vous consulte le 2 aout 2012 pour ces lésions du visage, invalidantes par leur caractère affichant.

Cas n 1. Un adolescent de 19 ans vous consulte le 2 aout 2012 pour ces lésions du visage, invalidantes par leur caractère affichant. L ACNÉ Cas n 1 Un adolescent de 19 ans vous consulte le 2 aout 2012 pour ces lésions du visage, invalidantes par leur caractère affichant. Cas n 1 1/Quels signes cliniques recherchez-vous par l'examen

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : acné

Item 232 : Dermatoses faciales : acné Item 232 : Dermatoses faciales : acné Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Diagnostic...4 I.1 Lésions élémentaires...4 I.1.1 Séborrhée...4

Plus en détail

Item 232 Dermatoses faciales : acné

Item 232 Dermatoses faciales : acné Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A192 A196 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com II. MALADIES ET GRANDS SYNDROMES Item 232 Dermatoses faciales : acné CEDEF 1,2 Disponible

Plus en détail

Acné. Plan de la présentation / objectifs. Population touchée. Pathophysiologie de l acné. Lésions dans l acné. Pathophysiologie de l acné

Acné. Plan de la présentation / objectifs. Population touchée. Pathophysiologie de l acné. Lésions dans l acné. Pathophysiologie de l acné Plan de la présentation / objectifs Acné Dre Guylaine Alain, dermatologue 12 septembre 2012 Population touchée Pathophysiologie Classification acné Traitements Pour tous Acné légère Acné modérée Acné sévère

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ACNE VULGAIRE

TRAITEMENT DE L ACNE VULGAIRE TRAITEMENT DE L ACNE VULGAIRE Le traitement de l acné vulgaire fait appel à des médicaments à usage local et à usage oral. Vu la résistance croissante du Propionibacterium acnes, il est recommandé de limiter

Plus en détail

L acné JUMGA Gilles Tanguy DMG Clermont-Ferrand

L acné JUMGA Gilles Tanguy DMG Clermont-Ferrand L acné JUMGA 2016 Gilles Tanguy DMG Clermont-Ferrand NOTIONS de base et CONTEXTE Physiopathologie Hypersécrétion sébacée androgénodépendante Rétention liée à l'hyperkératose de l infundibulum du canal

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI 1 MISES EN ARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI Mises en garde Ce médicament est TERATOENE. Une contraception efficace est obligatoire chez les femmes en âge de procréer. Ce médicament est soumis

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 janvier 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 janvier 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 janvier 2012 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 14 décembre 2011 a fait l objet d une audition le 18 janvier 2012. EPIDUO, gel Tube de

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par avis de renouvellement du 4 novembre 2000 (JO du 5 avril 2001) ERYLIK, gel pour

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS (octobre 2015) L acné Mise au point suite aux nouvelles recommandations (juin 2015)

DOSSIER DU MOIS (octobre 2015) L acné Mise au point suite aux nouvelles recommandations (juin 2015) DOSSIER DU MOIS (octobre 2015) L acné Mise au point suite aux nouvelles recommandations (juin 2015) L acné est une affection cutanée très fréquente, touchant essentiellement les adolescents (entre 75 et

Plus en détail

Acné. Geneviève Bustros-Lussier Guylaine Alain,dermatologue 25 février 2009

Acné. Geneviève Bustros-Lussier Guylaine Alain,dermatologue 25 février 2009 Acné Geneviève Bustros-Lussier Guylaine Alain,dermatologue 25 février 2009 Plan de la présentation / objectifs Population touchée Pathophysiologie Classification acné Traitements Pour tous Acné léger

Plus en détail

Etude des prescriptions d isotrétinoïne orale en France

Etude des prescriptions d isotrétinoïne orale en France Etude Etude des prescriptions d isotrétinoïne orale en France Période 2007-2013 Liste des abréviations Afssaps ATB AMM ANSM EGB RCP Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé Antibiotique(s)

Plus en détail

Cas clinique 5. A quoi pensez-vous? Que faites-vous?

Cas clinique 5. A quoi pensez-vous? Que faites-vous? Cas clinique 5 Lionel, 16 ans, vient en consultation avec sa mère : «il a des boutons, Docteur, et ça le gêne». A examen : il présente des lésions papulo pustuleuses inflammatoires du visage et du dos.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 8 mars 2000 (JO du 30 avril 2000) EFFEDERM, solution pour application

Plus en détail

Acné. Examen National Classant. Item n o 232 : Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique. Maladies et grands syndromes.

Acné. Examen National Classant. Item n o 232 : Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique. Maladies et grands syndromes. Examen National Classant Maladies et grands syndromes Acné Item n o 232 : Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Objectifs Diagnostiquer l acné. Argumenter l attitude thérapeutique

Plus en détail

COSMETOLOGIE ACNE : Une pathologie fréquente

COSMETOLOGIE ACNE : Une pathologie fréquente 1 DERMATOLOGIE Cette COSMETOLOGIE ACNE : Une pathologie fréquente ne par concerne Dr H. cette maladie du follicule pilosébacé qui touche en France environ 15 millions de personnes VAN maladie pas les adolescents

Plus en détail

Acné. Examen National Classant. Maladies et grands syndromes : Dermatoses faciales

Acné. Examen National Classant. Maladies et grands syndromes : Dermatoses faciales Examen National Classant Maladies et grands syndromes : Dermatoses faciales Acné E. GROSSHANS (Strasbourg), J. REVUZ (Créteil), M. FAURE (Lyon), J.-C. ROUJEAU (Créteil), C. BEDANE (Limoges) Objectifs Diagnostiquer

Plus en détail

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French)

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) L acné, dont le nom scientifique est l acné vulgaire, est la maladie de la peau la plus répandue. Elle survient chez 85 % des adolescents, parfois dès

Plus en détail

LA FMC L ACNÉ DE L ADOLESCENT. Bien que son évolution spontanée se fasse le N 2386. Vendredi 20 octobre 2006

LA FMC L ACNÉ DE L ADOLESCENT. Bien que son évolution spontanée se fasse le N 2386. Vendredi 20 octobre 2006 N 2386??? CAHIER DÉTACHABLE Vendredi 20 octobre 2006 LA FMC DERMATOLOGIE PRATIQUE EN IMAGES Apprendre à traiter l acné page VI ZAPPING page VIII DOSSIER Touchant en moyenne 80 % des adolescents, l acné

Plus en détail

Acné. Plan de la présentation / objectifs. Population touchée. Pathophysiologie de l acné. Lésions dans l acné. Pathophysiologie de l acné

Acné. Plan de la présentation / objectifs. Population touchée. Pathophysiologie de l acné. Lésions dans l acné. Pathophysiologie de l acné Plan de la présentation / objectifs Acné Guylaine Alain,dermatologue 23 février 2011 Population touchée Pathophysiologie Classification acné Traitements Pour tous Acné légère Acné modérée Acné sévère Acné

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

LES GLANDES SEBACEES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax

LES GLANDES SEBACEES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax LES GLANDES SEBACEES Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax Introduction Glandes situées dans l'épiderme Sécrétion du sébum un corps gras (triglycérides +++). se protéger contre les agressions

Plus en détail

Crèmes, gels ou lotions? Les traitements topiques de l acné

Crèmes, gels ou lotions? Les traitements topiques de l acné Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Crèmes, gels ou lotions? Les traitements s de l acné Audrée Anne Duchesneau et Caroline Dostie Vous voulez prescrire un traitement de l acné? Lisez ce qui

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

Ordonner le méli-mélo des traitements anti-acnéiques. G.E. Piérard. Service de Dermatopathologie, CHU du Sart Tilman, Liège

Ordonner le méli-mélo des traitements anti-acnéiques. G.E. Piérard. Service de Dermatopathologie, CHU du Sart Tilman, Liège Ordonner le méli-mélo des traitements anti-acnéiques. 1 G.E. Piérard Service de Dermatopathologie, CHU du Sart Tilman, Liège L acné déclinée au pluriel 2 Derrière le terme acné se cache un ensemble de

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ACNÉ DERMOCORTICOIDES. Enseignement optionnel «Prescription et usage rationnel des médicaments» Dr Antoine FAUCONNEAU 10 Avril 2013

TRAITEMENT DE L ACNÉ DERMOCORTICOIDES. Enseignement optionnel «Prescription et usage rationnel des médicaments» Dr Antoine FAUCONNEAU 10 Avril 2013 TRAITEMENT DE L ACNÉ DERMOCORTICOIDES Enseignement optionnel «Prescription et usage rationnel des médicaments» Dr Antoine FAUCONNEAU 10 Avril 2013 INTRODUCTION Particularités des traitements en Dermatologie

Plus en détail

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament RoACTEMRA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Grand-Duché

Plus en détail

Le guide de. l'acné. éditions

Le guide de. l'acné. éditions Le guide de l'acné éditions Le guide de l'acné Mieux comprendre pour bien choisir! éditions Dans la même collection ππmaison et Travaux Le guide du plancher chauffant Le guide du ravalement de façade ππargent

Plus en détail

Objectif général. Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006

Objectif général. Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006 Objectif général Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006 Prévalence 4% des résultats de consultations selon le CREDES Selon la SFMG: dermatoses: 32ème

Plus en détail

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis?

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Nathalie QUILES TSIMARATOS Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Ce que nous savons Le psoriasis Affection dermatologique très fréquente,

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT EFFEDERM, solution pour application cutanée 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Mis à jour le : 12/02/2010 Trétinoïne ou vitamine

Plus en détail

Roaccutane. isotrétinoïne. Guide du pharmacien pour la délivrance de. Roaccutane. info ROACCUTANE RM SM

Roaccutane. isotrétinoïne. Guide du pharmacien pour la délivrance de. Roaccutane. info ROACCUTANE RM SM Roaccutane isotrétinoïne Guide du pharmacien pour la délivrance de Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3. INTRODUCTION 3. CONDITIONS DE DELIVRANCE

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE TRAITEMENT DE L ACNÉ PAR VOIE LOCALE ET GÉNÉRALE ARGUMENTAIRE

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE TRAITEMENT DE L ACNÉ PAR VOIE LOCALE ET GÉNÉRALE ARGUMENTAIRE RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE TRAITEMENT DE L ACNÉ PAR VOIE LOCALE ET GÉNÉRALE ARGUMENTAIRE Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé 143-147 boulevard Anatole France 93285 Saint-

Plus en détail

réalités en gynécologie-obstétrique # 174_Novembre/Décembre 2014

réalités en gynécologie-obstétrique # 174_Novembre/Décembre 2014 Acné et pilule RÉSUMÉ : L acné est une pathologie inflammatoire complexe du follicule pilosébacé sous dépendance hormonale. D autres facteurs physiopathogéniques sont bien connus : la composition particulière

Plus en détail

DERMO N 43 ACNÉ. Laboratoires Dermatologiques Avène PLUS DE 10 ANS DE FORMATION EN DERMATOLOGIE. Editorial 3. Interview 6

DERMO N 43 ACNÉ. Laboratoires Dermatologiques Avène PLUS DE 10 ANS DE FORMATION EN DERMATOLOGIE. Editorial 3. Interview 6 PLUS DE 10 ANS DE FORMATION EN DERMATOLOGIE N 43 ACNÉ Editorial 3 Interview 6 Histoires de patients, qu auriez-vous fait? 11 Actualités bibliographiques 21 En direct de la recherche 33 En direct de la

Plus en détail

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM.

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Retrouvez dans ce rabat : votre suivi biologique NSM. 14/09/2015 15:44 Ce

Plus en détail

Les anti-egfr. Toxicité cutanée des anti-egfr. La folliculite. La folliculite 23/03/2011

Les anti-egfr. Toxicité cutanée des anti-egfr. La folliculite. La folliculite 23/03/2011 E.P.U. TECHNIQUES DÉDIÉES EN RADIOTHERAPIE Toxicité cutanée des anti-egfr Dr M. BEZIER Service de Dermatologie 24/03/2011 Les anti-egfr Utilisés dans le traitement des carcinomes digestifs et ORL métastatiques,

Plus en détail

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Christine Pietrement 28 mai 2009 Particularités des infections urinaires de l enfant Grande fréquence : < 3mois + fièvre : IU 13% filles, IU 19% garçon

Plus en détail

Séance 1 : L ACNE. Pré requis : Le follicule pileux et les glandes sébacées

Séance 1 : L ACNE. Pré requis : Le follicule pileux et les glandes sébacées Dermatologie Séquence : les affections des annexes cutanées Séance 1 : L ACNE Objectifs : Etre capable d identifier l acné et ses causes, et d agir en conséquence. Situation professionnelle : Vous avez

Plus en détail

Psoriasis et travail dans le BTP. Pr E. Delaporte

Psoriasis et travail dans le BTP. Pr E. Delaporte Psoriasis et travail dans le BTP Pr E. Delaporte 30 Mai 2013 Janvier 2013 : File active de 335 malades traités (293) ou ayant été traités (42) par immunosupp./ modulateurs (MTX CyA biomédicaments) 214

Plus en détail

ACNÉ : QUESTIONS RÉPONSES CONSEILS POUR VOTRE QUOTIDIEN

ACNÉ : QUESTIONS RÉPONSES CONSEILS POUR VOTRE QUOTIDIEN ACNÉ : QUESTIONS RÉPONSES CONSEILS POUR VOTRE QUOTIDIEN Olivier Chosidow et Brigitte Dréno Préambule L acné! enfin arrivée! expression visible de la transformation en adulte, l'acné est souvent «exhibée»

Plus en détail

Prise en charge de l acné de la femme adulte ou adolescente dans le cadre du suivi de la contraception

Prise en charge de l acné de la femme adulte ou adolescente dans le cadre du suivi de la contraception Prise en charge de l acné de la femme adulte ou adolescente dans le cadre du suivi de la contraception C. Jamin* Les prises en charge de l acné et de la contraception orale sont de plus en plus intriquées.

Plus en détail

La maladie de Verneuil Hidrosadénite suppurée

La maladie de Verneuil Hidrosadénite suppurée Hidrosadénite suppurée La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur Cette fiche est destinée à vous informer

Plus en détail

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle 18 ème Congrès National de la STPI Les Pityrosporoses B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle Définition Mycoses superficielles à Malassezia (Pityrosporon ovale) Levures lipophiles commensales

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 juillet 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 juillet 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 20 juillet 2005 FINACEA 15 %, gel 1 tube aluminium verni de 30 g (code CIP: 362 444-5) Laboratoire SCHERING SA acide azélaïque Liste I Date de l'amm : 06/08/2003 Date

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

La filière Bien Etre en Languedoc Roussillon : OcWell Antenne COSMED LR

La filière Bien Etre en Languedoc Roussillon : OcWell Antenne COSMED LR La filière Bien Etre en Languedoc Roussillon : OcWell Antenne COSMED LR 2 octobre 2014 Rencontres Régionales sur les INM OcWell - Antenne COSMED LR Un écosystème régional complet Entreprises + de 100 structures

Plus en détail

Conférence FLASH DERMATO

Conférence FLASH DERMATO Conférence FLASH DERMATO Item 109: Acné Séborrhée + kératinisation infundibulaire + propionibacterium acnes => inflammation chronique follicule pilosébacée Diagnostic clinique: Séborrhée Lésions rétentionnelles:

Plus en détail

ACNÉ. 2 - causes L Acné est causée par modification dans 4 facteurs principaux

ACNÉ. 2 - causes L Acné est causée par modification dans 4 facteurs principaux ACNÉ Clínica Naturale 2008 Autor Prof. Dr. Miguel Francischelli Neto Clínica Naturale Av. Moema, 87 cj 51-52, Moema, São Paulo - SP, Brasil Fone 11 50511075 1 - introduction L Acné est une maladie très

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007)

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) SYNTHESE DE RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) OBJECTIFS DES RECOMMANDATIONS : Avoir un impact sur la prise en charge quotidienne

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT TACTUPUMP MC. Gel topique d adapalène et de peroxyde de benzoyle, 0,1 %/2,5 % p/p. Traitement antiacnéique

MONOGRAPHIE DE PRODUIT TACTUPUMP MC. Gel topique d adapalène et de peroxyde de benzoyle, 0,1 %/2,5 % p/p. Traitement antiacnéique MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr TACTUPUMP MC Gel topique d adapalène et de peroxyde de benzoyle, 0,1 %/2,5 % p/p Traitement antiacnéique GALDERMA CANADA INC. 105 Commerce Valley Dr. W., Suite 300 Thornhill (Ontario)

Plus en détail

Contraception. Les recommandations HAS

Contraception. Les recommandations HAS Contraception Les recommandations HAS Recommandations HAS Recommandations pour la pratique clinique : stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. ANAES, 7 décembre 2004 Laisser les personnes

Plus en détail

Traitement de l acné juvénile

Traitement de l acné juvénile CABINET Forum Med Suisse 2006;6:576 582 576 Traitement de l acné juvénile Andreas W. Arnold a, Peter Itin b a Dermatologische Klinik, Universitätsspital Basel b Medizinische Klinik, Dermatologische Abteilung,

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Diagnostic... 4 I.1 Diagnostic positif...

Plus en détail

Item 271 : Pathologie des paupières

Item 271 : Pathologie des paupières Item 271 : Pathologie des paupières Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer et traiter un chalazion (Cf. Chap. 50, E. PILLY 2008)...1 2 Diagnostiquer

Plus en détail

PQRST Enoncé Question N 1 Question N 2 Question N 3 Question N 4 Question N 5 Question N 6 Question N 7 Question N 8 Question N 9

PQRST Enoncé Question N 1 Question N 2 Question N 3 Question N 4 Question N 5 Question N 6 Question N 7 Question N 8 Question N 9 PQRST 8 0 0 Enoncé Chloé, âgée de 6 ans, vous consulte pour ses «problèmes de boutons» apparus sur le visage depuis quelques mois. Elle n a aucun antécédent particulier. L examen de cette jeune fille un

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT CUTACNYL 5 POUR CENT, gel pour application locale 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Peroxyde de benzyle hydraté Quantité

Plus en détail

La gestion à long terme du psoriasis : Traitement thérapeutique et flexible procurant des résultats efficaces et sans danger

La gestion à long terme du psoriasis : Traitement thérapeutique et flexible procurant des résultats efficaces et sans danger Édition médecine familiale V o l u m e 7 N u m é r o 3 J u i n 2 0 1 1 É v i d e n c e c l i n i q u e. C o n s e i l s p r a t i q u e s. Rédacteur en chef: Dr Stuart Maddin Dr Stuart Maddin, md, frcpc

Plus en détail

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD 21 ème Forum de Rangueil Jeudi 15 octobre 2009 Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD L étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d antalgiques non-spécifiques,

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 23 janvier Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 23 janvier Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 23 janvier 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans par arrêté du 31 août 1998 - (J.O. du 9 septembre 1998) DIFFERINE

Plus en détail

Avis 2 octobre Laboratoire SINCLAIR PHARMA FRANCE. trétinoïne

Avis 2 octobre Laboratoire SINCLAIR PHARMA FRANCE. trétinoïne COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 octobre 2013 EFFEDERM, solution pour application cutanée 1 flacon de 50 ml avec valve doseuse (CIP : 34009 322 706-9 9) EFFEDERM 0,05% crème, tube de 30g (CIP : 34009

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

MALADIE DE VERNEUIL / HIDRADÉNITE SUPPURÉE

MALADIE DE VERNEUIL / HIDRADÉNITE SUPPURÉE MALADIE DE VERNEUIL / HIDRADÉNITE SUPPURÉE Informations générales sur la maladie et conseils utiles Pour de plus amples informations sur l hidrosadénite, veuillez consulter le site Internet www.verneuil.ch

Plus en détail

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille Psoriasis Nouvelles thérapeutiques Dr Franck Delesalle Clinique i Dermatologique CHRU Lille Traitements locaux Thérapeutiques usuelles Émollients, Eucérin, Psoriane, Kératolytiques urée 10 % Eucérin, Ac

Plus en détail

Infections de la peau

Infections de la peau Structure de la peau Infections de la peau http://www.tarleton.edu/~anatomy/ Physiopathologie peau = tissu colonisé par les bactéries (flore cutanée) MAIS très résistant aux infections conditions pour

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER

DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER Dermatite atopique Gale Teigne Pediculose Molluscum contagiosum CAS CLINIQUE PRISE EN CHARGE Diagnostic retenu : ECZEMA HERPETICUM Début

Plus en détail

Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé?

Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé? Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé? René Valéro Service Nutrition-Maladies Métaboliques-Endocrinologie Hôpital de la Timone Marseille Incidence maladies cardiovasculaires du sujet âgé

Plus en détail

Biothérapie. Damien LOEUILLE

Biothérapie. Damien LOEUILLE Biothérapie Damien LOEUILLE PU-PH Rhumatologie Service de Rhumatologie du CHU Brabois Metz 2 février 2008 Quel est la place des biothérapies dans la prise en charge thérapeutique PR? Faut il réaliser un

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Maladies et Grands Syndromes : Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique (232) Professeur Jean Jacques Bonnerandi Juin 2005

Maladies et Grands Syndromes : Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique (232) Professeur Jean Jacques Bonnerandi Juin 2005 Maladies et Grands Syndromes : Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique (232) Professeur Jean Jacques Bonnerandi Juin 2005 1. La dermatite séborrhéique (DS) ou dermite séborrhéique ou

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Quizz de Dermatologie Pédiatrique

Quizz de Dermatologie Pédiatrique Quizz de Dermatologie Pédiatrique Juliette Mazereeuw-Hautier Services de Dermatologie Toulouse IXème Journée toulousaine de Pneumo-Allergologie Pédiatrique 16 Novembre 2006 -Age: 2 mois -Int libre / naissance

Plus en détail

Avis 6 mars Laboratoire BAILLEUL-BIORGA. Isotrétinoïne. D10BA01 (Préparations antiacnéiques à usage systémique) Renouvellement de l inscription

Avis 6 mars Laboratoire BAILLEUL-BIORGA. Isotrétinoïne. D10BA01 (Préparations antiacnéiques à usage systémique) Renouvellement de l inscription COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 mars 2013 CONTRACNE 5 Gé mg, capsule molle B/ 30 capsules (CIP : 34009 382 601-9 9) CONTRACNE Gé 10 mg, capsule molle B/ 30 capsules (CIP : 34009 358 120-4 9) CONTRACNE

Plus en détail

Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna

Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna Auteur : Dr Mallem. D Co-auteurs : Benlahcene. B, Sai. A, Rouabhia. S, Abderahmane. K, Chinar.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner Définition Le Psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse chronique Formes cliniques et traitement épidémiologie Physio-Pathologie 1.5 a 6.5% Ratio homme : femme = 1:1 Association statistique Psoriasis

Plus en détail

Généralités. termes d hidradénite ou d hidrosadénite suppurée, d acné inversée et de syndrome d occlusion folliculaire sont également utilisés.

Généralités. termes d hidradénite ou d hidrosadénite suppurée, d acné inversée et de syndrome d occlusion folliculaire sont également utilisés. Maladie de Verneuil Information Fiche Patient A.F.R.H. 772, Avenue du Professeur Louis RAVAS 34080 Montpellier TELEPHONE : 01 64 93 68 20 ADRESSE DE MESSAGERIE : contact@afrh.fr Tous ensemble pour la Recherche

Plus en détail

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil

FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision. Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil FIEVRE CHEZ L ENFANT Du symptôme a la décision Dr FERNANE.A Hôpital André Grégoire Montreuil Définition : Fièvre =Température rectale > 38 c (déréglage du point d équilibre thermique au niveau Hypothalamus)

Plus en détail

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014 Psoriasis Rapport du Secrétariat 1. Le Conseil exécutif, à sa cent trente-troisième session,

Plus en détail

Laurence LEGOUT, Michel VALETTE, Henri MIGAUD, Luc DUBREUIL, Yazdan YAZDANPANAH et Eric SENNEVILLE

Laurence LEGOUT, Michel VALETTE, Henri MIGAUD, Luc DUBREUIL, Yazdan YAZDANPANAH et Eric SENNEVILLE Laurence LEGOUT, Michel VALETTE, Henri MIGAUD, Luc DUBREUIL, Yazdan YAZDANPANAH et Eric SENNEVILLE Service Régional Universitaires des Maladies Infectieuses et du Voyageur, Hôpital Gustave Dron 59208 TOURCOING

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Roaccutane. isotrétinoïne. info ROACCUTANE RM SM. MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse

Roaccutane. isotrétinoïne. info ROACCUTANE RM SM. MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse Roaccutane isotrétinoïne Information destinée e aux patients traités par Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse 2 TABLE DES MATIERES 4. A PROPOS DE CETTE BROCHURE

Plus en détail

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies Cholestérol 89 Cholestérol L hypercholestérolémie est un facteur de risque d athérosclérose comme l ont établi de grandes enquêtes épidémiologiques. Dans le sang, le cholestérol est transporté par des

Plus en détail

une maladie handicapante

une maladie handicapante Qualité de vie une maladie handicapante Altération de la qualité de vie Pendant la crise et en inter-crise+++ A prendre en compte pour l instauration du traitement de fond Evaluer le handicap du migraineux

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juin 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 06 novembre 2006 (JO du 13 juin 2007) FUCIDINE 250 mg comprimé pelliculé

Plus en détail

Les clés de la maladie de Verneuil

Les clés de la maladie de Verneuil Adresses utiles pour plus d informations : Association Française pour la Recherche sur l Hidrosadénite (AFRH) 772 avenue du Professeur Louis Ravas 34080 Montpellier http://www.afrh.fr - http://ados.afrh.fr

Plus en détail

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST La Gale Dr N. Contet-Audonneau 1 Définition Dermatose contagieuse due à un acarien Sarcoptes scabiei variété hominis Fréquente Cosmopolite Prurigineuse 2 La gale 300 millions de personnes/an dans le monde

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

ANTIBIOPROPHYLAXIE CHIRURGICALE

ANTIBIOPROPHYLAXIE CHIRURGICALE ANTIBIOPROPHYLAXIE CHIRURGICALE Un peu d'histoire Infections du site opératoire = première complication de la chirurgie. 1961 : L'antibioprophylaxie permet la réduction des ISO Contribue à la réduction

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge Fabienne Viala Carla Chatelet Définitions OMS: «DG = trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie

Plus en détail