Tomate en sol Nouvelles variétés récoltées en grappe en culture sous tunnel froid 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tomate en sol Nouvelles variétés récoltées en grappe en culture sous tunnel froid 2013"

Transcription

1 Tomate en sol Nouvelles variétés récoltées en grappe en culture sous tunnel froid 2013 Martial CHAIX, CETA Eyguières (13) Claire GOILLON, APREL Michel LOMAGNO, stagiaire APREL. Essai rattaché à l action n : Tomate, étude du matériel végétal nouveau, qualité au champ et après récolte. 1- Objectif de l essai Tester le comportement de 12 variétés de tomates grappe avec la tolérance TYLCV et/ou TSWV (excepté Soliance) en comparaison aux 2 témoins : Climberley et Paulette, pour une plantation sous tunnel froid précoce. On recherche un bon rendement et une excellente qualité commerciale. Les sensibilités particulières des variétés aux éventuels pathogènes et désordres physiologiques sont aussi observés. 2- Protocole expérimental - Parcelles élémentaires de 12 plants avec 2 répétitions, soit 24 plants par variété - 11 variétés testées Variétés Société Résistances HA 215 Vilmorin Tm V F2 C5 N, Tswv PAULETTE Syngenta Tm V F2 MAYORAL De Ruiter Tm V F2 C3 N Tswv Tylcv MYLA Syngenta Tm V F2 N Tylcv RZ Rijk Zwaan Tm V F2 C5 Fr Oï Tswv RZ Rijk Zwaan Tm V F2 C2-3-4 N Tswv Tylcv CARTESIO Clause Tm V F2 N Tylcv CLIMBERLEY Syngenta Tm V F2 C5 Fr FAUSTYNO Gautier Tm V F2 N Tswv Tylcv SOLIANCE De Ruiter Tm V F2 C5 Fr G 293 Gautier Tm V F2 C5 N Tswv 3 - Déroulement de la culture Site : Berre l Etang (Bouches-du-Rhône), EARL LA LOVE Structure : Tunnels plastiques 8 m orientés Nord-Sud. Témoin culture : Climberley (Syngenta) Densité : 2 plants/m² Plants non greffés Palissage classique et culture courte : arrêt des têtes au fil de culture le 24 juin (8 bouquets/plante) Plantation : 07/03/2013 Début récolte : 18/06/2013 Fin récoltes pesées : 05/08/2013 1

2 Les conditions climatiques ont été particulièrement froides en mars et avril lors de l implantation de la culture, ce qui a eu pour conséquences : - Une perte importante de précocité du fait de la reprise racinaire très difficile. - Des problèmes de nouaison sur les deux premiers bouquets pour l ensemble des variétés (problèmes d efficacité des bourdons dans ces conditions). Aucune maladie ne s est développée de façon importante dans la culture pour discriminer les variétés à ce niveau. Observations post-récolte par l APREL effectuées sur les récoltes du 27 juin et 19 juillet (voir compte rendus APREL) 4 - Résultats Observations des plantes (24 juin 2013) Variété Longueur F1-F5 Observations Jugement global HA PAULETTE 96 MAYORAL 114 MYLA 96 RZ RZ CARTESIO 102 CLIMBERLEY 107 FAUSTYNO 88 SOLIANCE 94 G Plante longue de bonne vigueur, bonne végétation en tête, bonne nouaison. Plante assez courte de forte vigueur au début puis faible avec une nouaison moyenne à correcte. Plante longue de bonne vigueur avec des problèmes de nouaison (mi-juin), tardive. Plante assez courte de bonne vigueur et une bonne végétation, nouaison correcte. Plante courte de forte vigueur (feuilles courtes) avec des problèmes de nouaison. Plante assez longue de bonne vigueur, assez générative et nouaison correcte, tardive. Plante de bonne vigueur au début puis moyenne, générative, bonne nouaison, précoce. Plante longue de bonne vigueur au début puis moyenne, problèmes de nouaison (mi-juin) Plante très courte, bonne vigueur puis moyenne avec un manque de végétation, problèmes nouaison (mi-juin) Plante assez courte, bonne vigueur, végétative, quelques chloroses en tête, nouaison correcte. Plante assez longue, forte vigueur avec des problèmes de nouaison sur tous les bouquets, tardive. Observations des fruits Variété Observations Jugement global HA 215 PAULETTE Grappe de calibre correct avec sépales étalés, rafle bien verte. Problème de coloration sur les 2 derniers fruits (orangés). Fruits mal agencés sur la grappe. Grappe de belle coloration (bien rouge) de bon calibre avec sépales recroquevillés, rafle bien verte, quelques fentes. 2

3 MAYORAL Grappe avec des fruits bien ronds d'un calibre moyen avec sépales recroquevillés qui sont espacés sur la rafle. Dégrappages constatés lors de nombreuses récoltes. MYLA RZ RZ CARTESIO CLIMBERLEY FAUSTYNO SOLIANCE G 293 Grappe de petit fruit bien rond, mal agencé sur la rafle, orangé, avec des sépales recroquevillés. Dégrappages. Grappe dont les fruits sont mal agencés, petit calibre de forme hétérogène, sépales étalés, longs et fins. Mauvaise présentation des grappes au 24 juin. Grappe de petit calibre bien rond en arête de poisson, premier fruit cordiforme, orangé, sépales recroquevillés. Dégrappages. Grappe de petit calibre avec une belle coloration (rouge brillant), les 2 derniers fruits tardent à mûrir (orangé), sépales recroquevillés. Belle présentation des grappes au 24 juin Grappe de gros calibre, bien disposés sur la rafle, sépales étalés, quelques sépales jaunes et fentes. Problèmes de coloration au 24 juin. Grappe de petit calibre avec des fruits bien ronds, rafle bien verte avec sépales recroquevillés. Grappe de gros calibre bien disposés sur la rafle, sépales étalés, rafle épaisse, problèmes de coloration (blotchy mi-juin) Grappe de gros calibre, bien rouge, rafle épaisse bien verte, sépales recroquevillés, quelques fentes. Mauvaise présentation des grappes au 24 juin. Rendements a, b, c, d sont les groupes statistiquement différents au test de Newman Kheuls (risque 5%) Rendement Comm. (kg/m²) Rendement Extra (kg/m²) Poids moyen cumulé Extra (g) % 2 nd choix HA 215 5,1 12,9 ab 2,9 9,1 a a 29% PAULETTE 4,7 10,4 ab 2,8 6,8 ab a 35% MAYORAL 3,7 9,5 ab 2,0 6,3 ab c 33% MYLA 4,3 10,3 ab 2,5 6,8 ab c 34% RZ ,6 10,8 ab 0,9 5,0 b c 54% RZ ,9 9,2 b 2,6 6,2 ab d 33% CARTESIO 5,6 11,4 ab 4,0 8,5 ab c 25% CLIMBERLEY 5,8 12,6 ab 4,0 9,7 a a 23% FAUSTYNO 5,4 11,9 ab 3,3 7,7 ab c 36% SOLIANCE 5,3 12,0 ab 2,8 8,3 ab b 31% G 293 4,3 11,3 ab 2,5 7,5 ab c 33% 3

4 4

5 5 - Conclusion Les conditions climatiques particulièrement froides en mars et avril ont provoqué une reprise racinaire difficile, une perte importante de précocité et de gros problèmes de nouaison sur les deux premiers bouquets de l ensemble des variétés. Variétés retenues o Avec un calibre de g : Climberley : bon potentiel de production, précoce, gros calibre, belle présentation de grappe, peu de second choix, plante plus longue que Paulette, bonne vigueur au début puis perte de vigueur à partir de mi-juin, nouaison correcte. Paulette : rendement moyen, calibre correct et belle présentation de grappe corrects, plante courte de forte vigueur au début puis faible à partir de mi-juin, nouaison correcte. o Avec un calibre de g : Cartesio : bonne précocité, rendement correct plus élevé que Paulette mais plus faible que Climberley, fruit rouge brillant de belle présentation sur la grappe, peu de second choix, petit calibre, plante de bonne vigueur, générative avec une bonne nouaison. Résistance au TYLCV mais pas au TSWV. Faustyno : rendement correct, assez précoce, présentation correcte de la grappe avec des fruits bien ronds et une rafle bien verte, petit calibre, plante très courte avec une bonne vigueur puis perte de vigueur et de végétation à partir de fin juin, nouaison correcte à moyenne. Résistance au TSWV et au TYLCV Variétés à revoir en essai HA 215 : bonne productivité, assez précoce, bon calibre, peu de second choix, plante longue de bonne vigueur et végétation en tête, bonne nouaison. Présentation et qualité de fruit à revoir. G 293 : rendement correct, peu précoce, calibre correct, fruit bien rouge avec une rafle bien verte, plante longue de forte vigueur avec une nouaison moyenne. Soliance : bon rendement, précocité correcte, fruit de bon calibre bien agencé sur la grappe, sensible aux problèmes de coloration (blotchy à partir de mi-juin). Plante courte et végétative. Variétés non retenues RZ : rendement moyen, peu précoce, petit calibre, fruits mal agencés sur la grappe et beaucoup de second choix. Plante courte avec des problèmes de nouaison. Myla : rendement moyen, peu précoce, petit calibre mal agencé sur la grappe, dégrappage. Plante assez courte de bonne vigueur et une bonne végétation. Mayoral : rendement faible, tardive, petit calibre, dégrappage, plante la plus longue de l essai avec des problèmes de nouaison. RZ : rendement le plus faible de l essai, tardive, calibre trop petit, dégrappage, plante longue et générative, bonne vigueur. Dans le calibre g, les témoins ont les résultats les plus intéressants mais sont sensibles au TSWV et au TYLCV. Deux autres variétés sont retenues pour un calibre inférieur avec des résistances intéressantes. La variété HA 215 a un bon comportement et la résistance au TSWV mais sa qualité de grappe est à revoir. Renseignements complémentaires auprès de : Action A606 Martial CHAIX, CETA Eyguières, Eyguières, tel , Claire GOILLON, APREL, St Rémy de Provence, tel , Mots clés : tomate, sol, variété, grappe, TYLCV, TSWV. 5

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER 1 MARAICHAGE 2013 Chou rouge : essai variétal en culture biologique Catherine MAZOLLIER, avec la collaboration de Abderraouf SASSI Merci à Didier Muffat qui a accueilli cet essai La culture de chou occupe

Plus en détail

Gamme Tunnel Tomate & Poivron. Une gamme qui a fait ses preuves

Gamme Tunnel Tomate & Poivron. Une gamme qui a fait ses preuves Tomate & Poivron 2015 Une gamme qui a fait ses preuves Sommaire Gamme tomate de tunnel...3 Plannings tomate...4 Tomate grappe...6 Vrac 57/67 mm...7 Vrac 67/77 mm...7 Vrac 82 mm...8 Tomate à côtes du groupe

Plus en détail

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE VITICULTURE 212 V 12 / PACA 2 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse 1- Identification de l action a. Responsables techniques et partenaires :

Plus en détail

Légumes Fruits. Gamme professionnels 2015

Légumes Fruits. Gamme professionnels 2015 Légumes Fruits Gamme professionnels 2015 ROMAIN HARRAULT Nantes Port : 06 46 30 25 89 MICHAËL QUAAK Centre Port : 06 85 57 11 52 Tél : 02 38 76 31 04 Fax : 02 38 76 35 87 MATHILDE CUVILLIER Nantes Port

Plus en détail

MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI!

MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI! Cultures en serres Bulletin d information No 12 25 juillet 2013 MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI! La tomate demeure un fruit fragile qui peut être affecté par toutes sortes de maladies,

Plus en détail

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON INRA MONTPELLIER UMR n 1083 «Sciences pour l Oenologie» et INRA GRUISSAN

Plus en détail

AGRICULTURE BIOLOGIQUE. Conception/Réalisation : Service Communication CDA31-Février 2010

AGRICULTURE BIOLOGIQUE. Conception/Réalisation : Service Communication CDA31-Février 2010 L AUBERGINE Plante des régions chaudes, de la famille des solanacées, originaire de l Inde, l aubergine s est implantée en France au XVIIIe siècle dans le Sud-Est à Barbentane. L aubergine est une plante

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

L occultation en production maraîchère comme outil de gestion de plantes nuisibles et de destruction d engrais vert.

L occultation en production maraîchère comme outil de gestion de plantes nuisibles et de destruction d engrais vert. L occultation en production maraîchère comme outil de gestion de plantes nuisibles et de destruction d engrais vert. Sam Chauvette agronome, M. Sc. Chargé de projet productions végétales et fruitières

Plus en détail

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne VITICULTURE 27 Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne Marc Chovelon Grab Mathieu Combier Chambre d Agriculture du Var Gilles Masson Centre du

Plus en détail

Résumé Pommes de Terre des années 2005-2006

Résumé Pommes de Terre des années 2005-2006 Les projets MDM et PADGG Démonstration et information Agriculture durable Résumé Pommes de Terre des années 2005-2006 La Fondation Exécution: Deux cultivateurs réguliers et Six cultivateurs biologiques

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

CROPSAV POITOU-CHARENTES. Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine

CROPSAV POITOU-CHARENTES. Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine CROPSAV POITOU-CHARENTES Section spécialisée domaine vétérinaire Tuberculose bovine Plan de la présentation La situation sanitaire Les mesures de surveillance de la tuberculose mises en place en Poitou-Charentes

Plus en détail

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté Bulletin N 11-24 juillet 2015 INSCRIPTIONS Si vous ne recevez pas le BSV Légumes chaque semaine, vous pouvez vous inscrire aux listes diffusion de votre choix

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin

Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin Influence du fonctionnement de la vigne sur la qualité du vin G. BARBEAU I NRA Unité expérimentale Vigne et Vin, 42 rue Georges Morel, 49071 Beaucouzé-Cédex, Tel. (33) 2 41 22 56 60, Fax (33) 2 41 22 56

Plus en détail

Courges, Potimarrons, Butternuts, en Provence

Courges, Potimarrons, Butternuts, en Provence Courges, Potimarrons, Butternuts, en Provence SOMMAIRE Les variétés de courges... 3 Exigences climatiques... 4 Culture... 5 Calendrier de production... 5 Mise en place de la culture... 5 Entretien de la

Plus en détail

CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE GEMBLOUX HORTIFORUM a.s.b.l. Comparaison de différentes tailles pour la conduite de raisin de table

CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE GEMBLOUX HORTIFORUM a.s.b.l. Comparaison de différentes tailles pour la conduite de raisin de table CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE GEMBLOUX HORTIFORUM a.s.b.l Comparaison de différentes tailles pour la conduite de raisin de table Janvier 2010 Olivier Gricourt Table des matières 1.Thème de l essai et objectifs

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

Mesure de couleur des végétaux.

Mesure de couleur des végétaux. Des développements méthodologiques en imagerie à l Inra Mesure de couleur des végétaux. Eric Pietri, Patrice Reling 1 Résumé : Pour mesurer la couleur des végétaux nous utilisons un chromamètre de marque

Plus en détail

Analyse d un d réseau d essaisd

Analyse d un d réseau d essaisd Analyse d un d réseau d essaisd «variétés» Exemple du réseau «variétés de blé tendre d hiver (BTH)» François PIRAUX Arvalis Institut du végétal Séminaire méta-analyse 13 juin 2013 1 Plan Définition et

Plus en détail

Le Programme Régional de Protection des Végétaux. Henri BROUCHOUD Cirad Réunion

Le Programme Régional de Protection des Végétaux. Henri BROUCHOUD Cirad Réunion Le Programme Régional de Protection des Végétaux Henri BROUCHOUD Cirad Réunion PRPV (2003-2008) Programme Régional de Protection des Végétaux e-prpv (2009 2014) Elargissement et Pérennisation du Réseau

Plus en détail

Pilotage de l'irrigation en culture hors sol du fraisier 2007/2008. J. Longuesserre HORTIS Aquitaine

Pilotage de l'irrigation en culture hors sol du fraisier 2007/2008. J. Longuesserre HORTIS Aquitaine Pilotage de l'irrigation en culture hors sol du fraisier 2007/2008 J. Longuesserre HORTIS Aquitaine Objectifs Acquérir des références plus précises sur la consommation hydrique des fraisiers en conduite

Plus en détail

15 Mars 2012. Production de Semences Potagères

15 Mars 2012. Production de Semences Potagères 15 Mars 2012 Production de Semences Potagères PLAN 1. Présentation 2. Schéma Général (Entreprise de Semences Potagères) 3. Production de semences 1. Rôle de la production dans l entreprise 2. Zone de production

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau Maxime Duvivier Le réseau d essais fongicides wallons Tester différents schémas de protection Mesurer l efficacité de programmes fongicides Valider les avis émis par le Cadco Participer à la création d

Plus en détail

Autres. ANADER Plateformes Dabou et Adzopé

Autres. ANADER Plateformes Dabou et Adzopé COMPTE RENDU DE : PARTICIPANTS CNRA Autres DESTINATAIRES ACTION INFORMATION MISSION N ZUE Boni, Point focal Donata BOUAN Boniface, Point focal Rails KADJI Betta Honoré, Chauffeur Université FHB DU : 05/05/13

Plus en détail

Domaine des Coteaux, partenaire des fruits d ete

Domaine des Coteaux, partenaire des fruits d ete DOSSIER DE PRESSE - AVRIL 2014 Domaine des Coteaux, partenaire des fruits d ete Sommaire p. 2 p. 3 p. 4 et 5 Communiqué de presse «Gourmande», la nouvelle gamme savoureusement prometteuse Domaine des coteaux,

Plus en détail

physiologie Ludovic FAESSEL (K+S France), Jean-François MOROT-GAUDRY (INRA)

physiologie Ludovic FAESSEL (K+S France), Jean-François MOROT-GAUDRY (INRA) Avec la participation i de l Les stimulateurs de la nutrition et autres produits émergeants, à la lumière de la physiologie Ludovic FAESSEL (K+S France), Jean-François MOROT-GAUDRY (INRA) Plan Introduction

Plus en détail

Projet d expérimentation de culture de poivrons et tomates en grand tunnel sous régie biologique

Projet d expérimentation de culture de poivrons et tomates en grand tunnel sous régie biologique Projet d expérimentation de culture de poivrons et tomates en grand tunnel sous régie biologique Projet PSDAB 08 BIO 53 Rapport final saisons 2009 et 2010 Sites de Sainte-Eulalie et de Saint-Valérien-de-Rimouski

Plus en détail

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON Mai 2014 Partie 1 CONSEILS DE SAISON Localement, les conditions pluvieuses accompagnées de la baisse des températures (Hautes Pyrénées) n ont pas favorisé une bonne reprise des dernières plantations ainsi

Plus en détail

Laitues de plein champ 2014

Laitues de plein champ 2014 Laitues de plein champ 0 Batavia SV0LA* Déjà une référence sur tous les bassins de production -- e gamme & marché de frais --Compromis idéal entre batavia frisée et traditionnelle --Bon volume sans excès

Plus en détail

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil

dans le cas de l appareil foliaire d une hauteur de 140 cm (9257m 2 /ha) par rapport à l appareil RÉSUMÉ La protection phytosanitaire des vignobles représente une des chaînons les plus importantes des systèmes de production viticole (Enoiu I., 2006, Tomoioagă, 2006). Les dépenses liées aux produits

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Grêle : précipitation de glace avec un diamètre de quelque cm Grésil : grêlon avec un diamètre <5mm peu de dégâts

Grêle : précipitation de glace avec un diamètre de quelque cm Grésil : grêlon avec un diamètre <5mm peu de dégâts 1. 2 CHAPITRE 2 : PROTECTION DES CULTURES CONTRE LES ACCIDENTS CLIMATIQUES 2.1 Grêle Grêle : précipitation de glace avec un diamètre de quelque cm Grésil : grêlon avec un diamètre

Plus en détail

Tomate. TOMATE ronde Belgique extra 57-67mm colis 6kg 1.62. TOMATE ronde Belgique extra 67-82mm colis 6kg 1.60

Tomate. TOMATE ronde Belgique extra 57-67mm colis 6kg 1.62. TOMATE ronde Belgique extra 67-82mm colis 6kg 1.60 Tomate moyen mini maxi Euro Euro Euro Cavaillon 17/01/13 (Production) unité : le kg* qté:tonne* TOMATE ronde Sud-Est grappe 2.50 2.20 Perpignan 17/01/13 (Production) unité : le kg* TOMATE cocktail Roussillon

Plus en détail

ESSAI DE CONDUITE DE L'AVOCATIER EN HAIE FRUITIÈR E

ESSAI DE CONDUITE DE L'AVOCATIER EN HAIE FRUITIÈR E Fruits - Vol. 26, n 6, 1971-44 3 ESSAI DE CONDUITE DE L'AVOCATIER EN HAIE FRUITIÈR E par, J.P. GAILLARD * ESSAI DE CONDUITE DE L'AVOCATIER EN HAIE FRUITIER E par J.P. GAILLARD (IFAC ) Fruits, juin 1971,

Plus en détail

Les Paysans de Rougeline

Les Paysans de Rougeline Communiqué de presse Marmande, le 26 mars 2010 Les premières tomates de Parentis-en-Born, qui seront récoltées au printemps 2010, auront un goût durable Pour produire des fruits, un plant de tomates a

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA Productions végétales Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques Les prairies naturelles peuvent être dégradées et nécessitent certains travaux pour

Plus en détail

Bilan 2014 de la pollinisation de l ambroisiel

Bilan 2014 de la pollinisation de l ambroisiel Lancement de la campagne de lutte contre l ambroisie l 08 Juin 2015 Bilan 2014 de la pollinisation de l ambroisiel Samuel Monnier Michel Thibaudon Aérobiologie : une approche multidisciplinaire Dispersion

Plus en détail

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée

growing with joy. FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS N-PILOT la fertilisation maîtrisée FE RT ILIZER TECHNICAL N PRODUCTS growing with joy. N-PILOT la fertilisation maîtrisée N-PILOT L ajustement de la fertilisation en cours de végétation offre la possibilité de moduler les derniers apports

Plus en détail

Le ministre de la santé Saïd Aïdi Vu Le Chef du Gouvernement Habib Essid MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE

Le ministre de la santé Saïd Aïdi Vu Le Chef du Gouvernement Habib Essid MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE Art. 3 - Le présent arrêté prend effet à compter du 17 mars 2015 et sera publié au Journal Officiel de la République Tunisienne. Tunis, le 18 mai 2015. Le ministre de la santé Saïd Aïdi MINISTERE DE L'AGRICULTURE,

Plus en détail

Vigne. Porte-greffe : Richter 110

Vigne. Porte-greffe : Richter 110 Porte-greffe : Richter 110 1 Variétés Code GEVES Numéro de page Chasselas Doré de Fontainebleau Absente 2 Chasselas Panse Absente 3 Marseille Danlas A 4 Dattier de Beyrouth Absente 5 Gros vert Absente

Plus en détail

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail!

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Nous vous soutenons dans votre gestion de risques à l aide d une couverture d assurance globale contre les aléas climatiques. AU SERVICE

Plus en détail

2009 : l opportunité Sorgho

2009 : l opportunité Sorgho le Journal du Sorgho N 16 - Décembre 2008 / Janvier 2009 L A L E T T R E D I N F O R M A T I O N D E L A F I L I È R E S O R G H O Edito Ayez le déclic pour le Sorgho Les mauvais esprits se contenteront

Plus en détail

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE Centre de Recherches de Bordeaux Unité Mixte de Recherches en Santé Végétale Equipe "Epidémiologie de la Pourriture grise" 71, avenue E. Bourleaux - B.P. 81 33883 VILLENAVE D'ORNON Cedex ETUDE D'ECOBIOS

Plus en détail

Côtes du Rhône Septentrionales

Côtes du Rhône Septentrionales Côtes du Rhône Septentrionales (Œnologie 12) Eric Ovyn 23 juin 2014 Plan de l'exposé 1. Le vignoble 1.1. Situation 1.2. Climat 1.3. Sols 2. Les appellations 3. Les cépages 2 1. Le vignoble 1.1. Situation

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Cultiver les légumes. Installer les carrés. L entretien. Osez le potager en carrés! Sommaire

Cultiver les légumes. Installer les carrés. L entretien. Osez le potager en carrés! Sommaire Osez le potager en carrés! Vive le potager en carrés!...4 Pour toute la famille....6 Installer les carrés Choisir un modèle....10 Le matériel nécessaire....12 Le bon emplacement...14 Remplir les carrés...16

Plus en détail

PASSÉ, PRÉSENT ET FUTUR DES SYSTÈMES DE

PASSÉ, PRÉSENT ET FUTUR DES SYSTÈMES DE PASSÉ, PRÉSENT ET FUTUR DES SYSTÈMES DE PRODUCTION DANS LA FRAISE Par : LUC URBAIN, agronome Direction régionale de la Chaudière-Appalaches Depuis les 25 dernières années, nous avons connu de nombreuses

Plus en détail

Comment connaître la charge de travail du cheval athlète sur le terrain? 3 indicateurs principaux: La durée La vitesse La fréquence cardiaque

Comment connaître la charge de travail du cheval athlète sur le terrain? 3 indicateurs principaux: La durée La vitesse La fréquence cardiaque Comment connaître la charge de travail du cheval athlète sur le terrain? 3 indicateurs principaux: La durée La vitesse La fréquence cardiaque Comment utiliser les indicateurs de la charge de travail? La

Plus en détail

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit Toiture-jardin potager Optigreen Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Avec les

Plus en détail

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Des marchés très segmentés Les marchés du blé français sont très segmentés : les destinations «marché intérieur» et «export»

Plus en détail

Semence 3 février 2015

Semence 3 février 2015 Rencontre sectorielle de la catégorie Semence 3 février 2015 Rapport d activités 2014 1 re partie : Bilan 1.1 État du marché 1.2 Principaux dossiers de la Fédération 1.3 Principaux dossiers des comités

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Semis direct du maïs

Semis direct du maïs Département fédéral de l'économie DFE Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART Semis direct du maïs Etude comparative de différents semoirs pour semis direct Bernhard Streit Journée d information

Plus en détail

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales

Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Mémo Conversion Agriculture Biologique Productions végétales Co-rédacteur Partenaires financiers Parution Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon L agriculture biologique est un mode de

Plus en détail

Les principales maladies des cultures maraîchères protégées

Les principales maladies des cultures maraîchères protégées Les principales maladies des cultures maraîchères protégées Amira Mougou Hamdane M ed BéchirAllagui Journée de formation AVFA- 07 Avril 2015 Champignons foliaires -Oïdium -Mildiou - Alternariose - Pourriture

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s Les thrips sont des insectes de petite taille (1 à 2 mm), allongés et qui possèdent des ailes étroites bordées de longs cils caractéristiques. Les dégâts majeurs résultent de l alimentation des adultes

Plus en détail

TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants.

TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants. TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants. REFERENCE : J.O. n 5752 du 12 juillet 1997, page 265

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012

Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012 Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012 Les observations servant à réaliser ce bulletin ont été effectuées sur la région de la Casinca et San Giulianu. Il est donc nécessaire d adapter ces conseils

Plus en détail

Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh

Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh Laure Beff, Yvon Lambert, Nicolas Beaudoin, Bruno Mary et Thierry

Plus en détail

LES AUTOMATES. Automate

LES AUTOMATES. Automate 1.1 Généralités 1 AUTOMATES SYNCHRONES LES AUTOMATES On appelle automate un opérateur séquentiel dont l'état et les sorties futurs sont fonction des entrées et de l'état présent de l'automate (Figure 1).

Plus en détail

Présentation du projet DIANGES. Labellisé RMT VEGDIAG

Présentation du projet DIANGES. Labellisé RMT VEGDIAG Présentation du projet DIANGES Labellisé RMT VEGDIAG Diagnostic des maladies de type viral sur plants fruitiers tempérés ligneux et petits fruits par approche polyvalente de type NGS (Next Generation Sequencing).

Plus en détail

du 4/09/2014 Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées

du 4/09/2014 Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées fruitière Ce qu il faut retenir Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées Carpocapse des pommes et des poires : Le 2 ème vol s achève. Punaises phytophages : dégâts en recrudescence.

Plus en détail

L utilisation de la SPIR au service de l entretien l parcours de golf : intérêts et limites. CIRAD, Montpellier (France)

L utilisation de la SPIR au service de l entretien l parcours de golf : intérêts et limites. CIRAD, Montpellier (France) L utilisation de la SPIR au service de l entretien l des parcours de golf : intérêts et limites L. Thuriès,, D. Bastianelli CIRAD, Montpellier (France) SPIR gazon : pour quoi faire? Suivi des sols : Teneur

Plus en détail

Teză de doctorat Ing. Dumitrescu Cristian Toma RÉSUMÉ

Teză de doctorat Ing. Dumitrescu Cristian Toma RÉSUMÉ RÉSUMÉ Une source importante de nourriture pour les animaux, principalement dans l'alimentation des ruminants, à la fois sur les pâturages et la stabulation, est l'alimentation produit sur les prés, la

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

S installer en Massif central, faire vivre un territoire

S installer en Massif central, faire vivre un territoire 16 mars 2012 S installer en Massif central, Le Vee Gilles Machat Marie Marchetti Célia Commanditaire : Amélie Chavarot faire vivre un territoire Diversité des exploitations agricoles au sein du Massif

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole

Désherbage maïs. Synthèse 2014. Présentation des essais. Le protocole Désherbage maïs Synthèse 2014 Cette synthèse regroupe les résultats de 9 essais du réseau de désherbage maïs Poitou-Charentes Vendée. L animation du réseau et la synthèse des données brutes sont assurés

Plus en détail

La filière oléicole en France

La filière oléicole en France La filière oléicole en France Treize départements oléicoles Plus de 20 bassins de production typiques dont 8 en A.O.C. Nyons Vallée des Baux de Provence Aix en Provence Haute Provence Nice Nîmes Corse

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

L expertise des contrats d Assurances Multi-périls en France. -La Méthodologie sur le Terrain-

L expertise des contrats d Assurances Multi-périls en France. -La Méthodologie sur le Terrain- L expertise des contrats d Assurances Multi-périls en France -La Méthodologie sur le Terrain- La première visite Suite à la réception d une mission, une visite rapide est indispensable: - Contrôle des

Plus en détail

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs (2) www.alternatives-rurales.org- Novembre 2014 Points de vue et témoignages Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine

Plus en détail

Préparation à l accès à une formation professionnelle. Enseignement général et professionnel adapté. Documents ressource

Préparation à l accès à une formation professionnelle. Enseignement général et professionnel adapté. Documents ressource Enseignement général et professionnel adapté Documents ressource Préparation à l accès à une formation professionnelle Champ professionnel Espace rural et environnement Juin 2009!eduscol.education.fr/segpa

Plus en détail

Présentation de l essai 2. Enjeux et objectifs 2. Essai 1 (Screening d appétence) 2. Essai 2 (Evaluation au champ) 4.

Présentation de l essai 2. Enjeux et objectifs 2. Essai 1 (Screening d appétence) 2. Essai 2 (Evaluation au champ) 4. ENPE08 1/ 10 Titre de l essai : Code de l essai : EVALUATION DU THIAMETHOXAM ET DU SPINOSAD EN STATIONS D APPATS POUR LE CONTROLE DES POPULATIONS DE FOURMIS TAPINOMA NIGERRIMUM ERFOU0111 Partenariats :

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES 2012 Presses agronomiques de Gembloux pressesagro.gembloux@ulg.ac.be www.pressesagro.be

Plus en détail

Diplôme: Baccalauréat Professionnel Spécialité : Productions horticoles. Epreuve : E5 Choix techniques

Diplôme: Baccalauréat Professionnel Spécialité : Productions horticoles. Epreuve : E5 Choix techniques Sujet zéro Diplôme: Baccalauréat Professionnel Spécialité : Productions horticoles Inspection de l'enseignement Agricole Epreuve : E5 Choix techniques Ce document présente un exemple de proposition de

Plus en détail

GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013

GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013 GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013 2 015 / 0 5 / FR TOITS VERTS 101 A. CRITÈRES DE RÉUSSITE D UN TOIT VERT B. SOLUTIONS TECHNIQUES C. AVANTAGES DES TOITS VERTS D. CRÉDITS LEED

Plus en détail

Pommier «Liberty» Malus Liberty Liberty Apple Tree

Pommier «Liberty» Malus Liberty Liberty Apple Tree Pommier «Liberty» Malus Liberty Liberty Apple Tree Famille : Rosacées Zone de rusticité : 4 Indigénat : Variété ho Hauteur : 3 m Largeur : 2,5 m cole Crédit photo: http://www.starkbros.com/products/fruit-trees/apple-trees/liberty-apple

Plus en détail

Le potentiel phénolique du Cabernet franc

Le potentiel phénolique du Cabernet franc Le potentiel phénolique du Cabernet franc Synthèse de 8 années dʼexpérimentations Yves Cadot INRA, UE 1117 Vigne et Vin, F-49070 Beaucouzé, France Avec la collaboration de : Michel Chevalier INRA, UMR

Plus en détail

Fraise. Drosophila suzukii. N 15 10 août 2012

Fraise. Drosophila suzukii. N 15 10 août 2012 S O M M A I R E Fraise Drosophila suzukii Pucerons Duponchelia fovealis Acariens Thrips Punaises Aleurodes Tarsonèmes Noctuelles terricoles Oïdium Rhizopus Framboise Stades Culture hors-sol Culture sol

Plus en détail

Article de la Chambre d Agriculture de la Gironde Bilan thermique et énergétique d une cave : comment raisonner l investissement en cave

Article de la Chambre d Agriculture de la Gironde Bilan thermique et énergétique d une cave : comment raisonner l investissement en cave Page : 1/7 1. INTRODUCTION Depuis plusieurs années maintenant, la maîtrise des températures de vinification est devenue un outil incontournable pour produire des vins de qualité, permettant au vinificateur

Plus en détail

TITRE DU PROJET : OUTILS D AIDE À LA DÉCISION : TROIS NUMÉRO DU PROJET : CPVL-1-SPP-06-037. DATE : 14 décembre 2007

TITRE DU PROJET : OUTILS D AIDE À LA DÉCISION : TROIS NUMÉRO DU PROJET : CPVL-1-SPP-06-037. DATE : 14 décembre 2007 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, Volet 11 Appui à la Stratégie phytosanitaire TITRE DU PROJET : OUTILS D AIDE À LA DÉCISION : TROIS MODÈLES PRÉVISIONNELS POUR RAISONNER LA LUTTE

Plus en détail

Orientations de la lutte sharka 2010

Orientations de la lutte sharka 2010 Orientations de la lutte sharka 2010 Axes de prospection : Surveillance exhaustive du verger de prunus (abricotier pêcher prunier) Engagement des producteurs Prospection dite forcée Réalisation de passages

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées?

la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées? la carie du blé Point sur le champignon Que peut on faire? Que fait-on en Midi Pyrénées? La carie commune du blé Biologie du parasite et cycle de la maladie Étude bibliographique Et Observations D. CARON

Plus en détail

PROGRAMME DU JOUR. Rôle de Rhône Fleurissement La nouvelle grille d évaluation Concevoir un massif Atelier

PROGRAMME DU JOUR. Rôle de Rhône Fleurissement La nouvelle grille d évaluation Concevoir un massif Atelier Journée technique PROGRAMME DU JOUR Rôle de Rhône Fleurissement La nouvelle grille d évaluation Concevoir un massif Atelier Rappel des principes de fleurissement Intégrer le décor floral dans l ensemble

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

PNV 2009. Travaux dirigés n 1

PNV 2009. Travaux dirigés n 1 PNV 2009 Travaux dirigés n 1 Le maintien du statut hydrique est une contrainte majeure pour la croissance et le développement des plantes terrestres. Ces organismes peuvent en particulier être soumis à

Plus en détail