Denis SAMAK a été victime de la violence aveugle de deux individus sans scrupules, qui n ont pas hésité à mettre sa vie en péril.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Denis SAMAK a été victime de la violence aveugle de deux individus sans scrupules, qui n ont pas hésité à mettre sa vie en péril."

Transcription

1 Remise de la médaille d argent pour acte de courage et de dévouement au Brigadier de Police Denis SAMAK Mémorial AFN de Valbonne mercredi 16 octobre 2013 Devant ce mémorial des combattants d Afrique du Nord inauguré il y a 10 ans nous célébrons plus particulièrement ce matin un homme, un policier, Denis SAMAK, qui a été grièvement blessé il y a 3 mois dans l exercice de sa mission. Denis SAMAK a été victime de la violence aveugle de deux individus sans scrupules, qui n ont pas hésité à mettre sa vie en péril. Dans cette épreuve physique et morale terrible, Denis SAMAK a manifesté le même sang-froid, la même détermination, le même sens du devoir, le même 1

2 courage que ceux qui font de lui, depuis le début de son engagement dans la Police Nationale, un policier exemplaire. Lui rendant visite le jeudi 1 er août je n ai perçu chez lui aucune haine, aucun désir de vengeance, mais la volonté déterminée que force reste à la loi, et que le dernier mot revienne à la Justice. Oui, Denis SAMAK est courageux. Il aime profondément le métier qu il a choisi. Il est consciencieux, rigoureux, compétent. Mais ce qui le tient debout, ce sont les valeurs de la République, ces principes de comportement et d action sans lesquels notre société serait vouée à se disloquer. Et Denis SAMAK sait que de ces valeurs il a hérité, ayant eu la chance de naître dans un milieu familial qui 2

3 en était imprégné. Je veux ce matin donner lecture de l extrait de la lettre profondément émouvante que Denis SAMAK m a adressée le 19 août. Plus qu un long discours, cette lettre nous parle de la République que nous aimons et que nous servons. Extrait de la lettre adressée par le brigadier Denis SAMAK au Préfet des Alpes-Maritimes le 19 août 2013 «Je suis très sensible à l'honneur que vous m'avez fait en me décernant la médaille d'argent pour acte de courage et de dévouement et vous remercie d'avoir bien voulu le faire pour des risques qui relèvent du seul exercice de mes missions et qui s'inscrivent naturellement dans mon histoire familiale. Mon arrière grand père, Bernard SAMAK, brigadier de police à Constantine en Algérie, a été en son temps 3

4 honoré par l'ordre national du Mérite qui lui a été décerné pour plusieurs actes de bravoure accomplis dans l'exercice de ses fonctions. Mon grand-père, Edouard SAMAK, et son cousin Paul SAMAK, policiers en service commandé, ont été tués sauvagement le 18 août 1957 en Algérie parce qu'ils représentaient, par leur uniforme et leur fonction, la République Française. En mourant prématurément, mon grand-père, Edouard SAMAK, a laissé mon père et sa sœur, âgés de trois et cinq ans, orphelins et pupilles de la Nation. Ce traumatisme familial a touché fortement mon père et sa sœur ; l'agression que j'ai subie a ravivé cet ancien et douloureux cauchemar personnel. Pour ces raisons, je souhaite solliciter de votre part la faveur de me voir décerner la médaille d'argent pour 4

5 acte de courage et de dévouement à Valbonne, lors de la cérémonie devant la stèle commémorative à la mémoire des morts de la guerre d'algérie. Cela permettrait peut-être à mon père et ma tante de mettre enfin un terme au deuil qui les a frappés en leur jeunesse et que j'ai involontairement réactivé en la circonstance présente. A l'occasion de cette cérémonie, attendue depuis plus d'un demi-siècle et à laquelle je projetais d'assister avec ma famille, cette remise de médaille constituerait un symbole fort de réparation mémorielle et d'union. Elle assurerait la continuité symbolique de l'incarnation de l'esprit de la République qui donne, dans une même famille et sur plusieurs générations, le goût de l'engagement et du sacrifice nécessaire pour défendre et partager ses valeurs intégratives dans la communauté nationale.» Adolphe COLRAT 5

6 6

7 7

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale

Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale Ministère de l'intérieur Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale Le code de déontologie de la police et de la gendarmerie nationales est codifié au livre IV, titre 3,

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite

PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite NOM: PRÉNOM: FACULTÉ: D.N.I: PROBA/MODELO DE FRANCÉS PARA CANDIDATOS ÁS BOLSAS SÓCRATES-ERASMUS PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite COCHEZ LA RÉPONSE

Plus en détail

Votre présence parmi nous témoigne de l esprit d ouverture, d échanges d expériences et de coopération qui nous anime tous.

Votre présence parmi nous témoigne de l esprit d ouverture, d échanges d expériences et de coopération qui nous anime tous. Discours du Gouverneur de la Banque centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle célébrant les 30 ans de la Banque centrale des Comores - Excellence Monsieur le Président de l Union des

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

DISPOSITIF FEMMES EN TRES GRAND DANGER BILAN D UNE ANNÉE D EXPÉRIMENTATION

DISPOSITIF FEMMES EN TRES GRAND DANGER BILAN D UNE ANNÉE D EXPÉRIMENTATION DISPOSITIF FEMMES EN TRES GRAND DANGER BILAN D UNE ANNÉE D EXPÉRIMENTATION 30 téléphones portables disponibles 27 femmes ont été admises au dispositif. Le bénéfice du TGD pendant une durée de 6 mois a

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

Ils s installent tous les deux sur une péniche amarrée sur nos quais de Seine. Avec elle, il pratique la musique, et de cette passion partagée

Ils s installent tous les deux sur une péniche amarrée sur nos quais de Seine. Avec elle, il pratique la musique, et de cette passion partagée Mark Moogalian est né en Caroline du Nord, et a vécu dans la ville de Richmond, en Virginie, puis à partir de 1979 sur la côte Est des États Unis. Sa vie outre Atlantique se déroule entre la musique, ainsi

Plus en détail

Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE

Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE Association nationale des victimes de l insécurité routière www.victimes.org AIDE AUX VICTIMES D UN ACCIDENT DE LA ROUTE L accueil est assuré 24 h sur 24 au 0 820 30 3000 * ou 06.86.55.24.01 Victimes &

Plus en détail

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE 1 AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE Allocution prononcée par S.E.M. Jacques KABALE, Ambassadeur de la République du Rwanda en France à l occasion de la 21 ème Célébration de la Journée de

Plus en détail

LES ETAPES CLES DE LA CREATION D ENTREPRISE

LES ETAPES CLES DE LA CREATION D ENTREPRISE LES ETAPES CLES DE LA CREATION D ENTREPRISE I Avoir le profil du créateur La création d entreprise ne constitue pas un domaine réservé. Avec la crise de l emploi, de nombreux chômeurs ont tenté leur chance

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Un partenaire qui avance avec le monde ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Mama, S/P Ouragahio, le 15 novembre 2008

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Devoir Maison : «La petite poule rousse» Conté par Bernard Chéze et Bruno Heitz de SUEIL Jeunesse.

Devoir Maison : «La petite poule rousse» Conté par Bernard Chéze et Bruno Heitz de SUEIL Jeunesse. Cours de Théories de la Justice Année universitaire 2012-2013 Par Elisabeth Tovar Devoir maison pour le 1 Mars 2013 Devoir Maison : «La petite poule rousse» Conté par Bernard Chéze et Bruno Heitz de SUEIL

Plus en détail

Bourses. Véronique Giron. 1 bourse complète = 100% du coût du programme. 2 bourses partielles = 2 bourses de 2.000 chacune

Bourses. Véronique Giron. 1 bourse complète = 100% du coût du programme. 2 bourses partielles = 2 bourses de 2.000 chacune Bourses Véronique Giron Gentillesse, humanité, respect et ouverture vers les autres ont marqué la vie de notre regrettée collègue et amie, Véronique Giron. Pour honorer sa mémoire et promouvoir ces valeurs

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU

I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU I L ATTRIBUTION DE DIPLOMES D HONNEUR DE PORTE-DRAPEAU Créé par arrêté ministériel du 26 juillet 1961, le diplôme d honneur de porte-drapeau est refondé par l arrêté du 13 octobre 2006, publié au journal

Plus en détail

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- Unité Travail Progrès ------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Institut Informatique de gestion. Communication en situation de crise

Institut Informatique de gestion. Communication en situation de crise Institut Informatique de gestion Communication en situation de crise 1 Contexte Je ne suis pas un professionnel de la communication Méthode empirique, basée sur l(es) expérience(s) Je suis actif dans un

Plus en détail

CONSEIL INTERCOMMUNAL «SÉCURITÉ DANS L'OUEST LAUSANNOIS»

CONSEIL INTERCOMMUNAL «SÉCURITÉ DANS L'OUEST LAUSANNOIS» CONSEIL INTERCOMMUNAL «SÉCURITÉ DANS L'OUEST LAUSANNOIS» Bussigny Chavannes-près-Renens Crissier Ecublens Prilly Renens Saint-Sulpice Villars-Sainte-Croix PROCES-VERBAL N 21 Séance du Conseil intercommunal

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. BADIE Président-rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. BADIE Président-rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 Mme M M. BADIE Président-rapporteur M. DIEU Commissaire du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Nice, 1ère chambre,

Plus en détail

SERVICE DE L EXERCICE PROFESSIONNEL

SERVICE DE L EXERCICE PROFESSIONNEL SERVICE DE L EXERCICE PROFESSIONNEL PRESTATION DE SERMENT DÉMARCHES PRÉALABLES Nous vous remercions de bien vouloir prendre rendez-vous auprès du SEP pour déposer le présent dossier accompagné de toutes

Plus en détail

LES RESPONSABILITES DES AGENTS PUBLICS DE L ÉTAT. Formation AVS Janvier 2013

LES RESPONSABILITES DES AGENTS PUBLICS DE L ÉTAT. Formation AVS Janvier 2013 LES RESPONSABILITES DES AGENTS PUBLICS DE L ÉTAT Formation AVS Janvier 2013 LES RESPONSABILITES GENERALES DES AGENTS PUBLICS DE L ÉTAT Les responsabilités des agents publics de l État sont de trois ordres:

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Une banque de données d ADN va aider à identifier les victimes de la dictature

Une banque de données d ADN va aider à identifier les victimes de la dictature Une banque de données d ADN va aider à identifier les victimes de la dictature Les parents vont aider à constituer le profil génétique des victimes du régime militaire 1 et les données seront comparées

Plus en détail

Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso

Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso Monsieur le Représentant de Monsieur le Président de la Cour de Cassation, Monsieur le Représentant

Plus en détail

éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012

éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012 Fiche thématique n 23 2 éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012 Devant l ineistence d une source statistique permettant un décompte national et ehaustif du nombre d incendies

Plus en détail

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94

Plus en détail

Orphelins de Déportés Exterminés Fusillés - Massacrés Lorraine Alsace

Orphelins de Déportés Exterminés Fusillés - Massacrés Lorraine Alsace Orphelins de Déportés Exterminés Fusillés - Massacrés Lorraine Alsace Association régie par la loi du 01/07/1901 Siège Social : Mairie de La Petite Raon - BP 6-88210 Le Voyage en Angleterre. Programme

Plus en détail

Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier

Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier L.P. Léonard de Vinci MONTPELLIER Christine THOMAS Lettres - Histoire Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier Le jeudi 6 octobre de 8h30 à 12h30. Classe concernée : 2 nde B.E.P. T.I.S.T.

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

Lettre ouverte Cause animale

Lettre ouverte Cause animale Lettre ouverte Cause animale Bonjour à toutes et à tous, Dans la simplicité, je vous adresse ce message car je suis très proche des animaux et de la Nature, engagé avec mes qualités et mes défauts à prendre

Plus en détail

Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction

Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

INSTALLATION TEMPORAIRE DE BALL-TRAP - FORMULAIRE DE DECLARATION. Ce formulaire doit être déposé en triple exemplaires :

INSTALLATION TEMPORAIRE DE BALL-TRAP - FORMULAIRE DE DECLARATION. Ce formulaire doit être déposé en triple exemplaires : INSTALLATION TEMPORAIRE DE BALL-TRAP - FORMULAIRE DE DECLARATION Code du sport section 6 articles A322-142 à A322-146 Article 37 de la loi n 84-610 du 16/07/1984 Décret 2007-1133 du 24 juillet 2007 Ce

Plus en détail

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES I. INTRODUCTION Dans le cadre du séminaire d imprégnation des personnels

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté transmettez leur la liberté! Si, comme nous, vous pensez que la plus belle des valeurs est la liberté, vous pouvez,

Plus en détail

Les responsabilités des professionnels de santé

Les responsabilités des professionnels de santé Chapitre 5 : UE6 - Le Droit pharmaceutique Les responsabilités des professionnels de santé Martine DELETRAZ-DELPORTE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Contrat de Partenariat Challenge Froid Clim Aventure 2010

Contrat de Partenariat Challenge Froid Clim Aventure 2010 Challenge Froid Clim Aventure, Evénement sportif Challenge en équipe Page 1 sur 7 Contrat de Partenariat Challenge Froid Clim Aventure 2010 Evènement sportif Challenge en équipe Massif du Champsaur, Pont

Plus en détail

Interview exclusive de Cédric Froment. Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100%

Interview exclusive de Cédric Froment. Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100% Interview exclusive de Cédric Froment Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100% Interview Cédric Froment - Tradez les news - www.e-devenirtrader.com Page 1 Tradez la surprise - Cédric

Plus en détail

DEVELOPPEMENT COMMERCIAL AUX ETATS-UNIS : 10 ERREURS A NE PAS COMMETTRE. SOMMAIRE

DEVELOPPEMENT COMMERCIAL AUX ETATS-UNIS : 10 ERREURS A NE PAS COMMETTRE. SOMMAIRE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL AUX ETATS-UNIS : 10 ERREURS A NE PAS COMMETTRE. Nous souhaitons, avec ce document, vous faire partager les écueils que nous constatons chez les PME françaises qui abordent le marché

Plus en détail

3 ) de mettre à la charge de la ville de Paris la somme de 1 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

3 ) de mettre à la charge de la ville de Paris la somme de 1 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1430123/9 Centre Dumas-Pouchkine des diasporas et cultures africaines et autres M. Heu Juge des référés Ordonnance du 9 décembre 2014 54-035-03-03 26-03-06 26-03-11 49-04

Plus en détail

ASSO 18 Congrès Départemental UD69 20 JUIN 2015

ASSO 18 Congrès Départemental UD69 20 JUIN 2015 ASSO 18 Congrès Départemental UD69 20 JUIN 2015 Quelles solutions vous apporte Asso 18? Des garanties adaptées Une gestion personnalisée Une action sociale complémentaire 2 Des garanties adaptées Un large

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE RÔLE DE L INSPECTEUR DU PERMIS DE CONDUIRE

TOUT SAVOIR SUR LE RÔLE DE L INSPECTEUR DU PERMIS DE CONDUIRE www.drive-academy.net TOUT SAVOIR SUR LE RÔLE DE L INSPECTEUR DU PERMIS DE CONDUIRE Tout ce que vous avez toujours savoir sur le rôle de l inspecteur du Permis de conduire. Sources : Ministère de l intérieur

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE. C-P PADRONI - IEN Eco Gestion - Académie de RENNES

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE. C-P PADRONI - IEN Eco Gestion - Académie de RENNES LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE VALIDATION : Le jury attribue tout ou partie d un diplôme professionnel : CAP, BEP, Bac Pro, BTS, MC. ACQUIS Exercice régulier, durant trois ans au moins, d activités

Plus en détail

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements Un guide pour les aînés 43 SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Les violences

Plus en détail

Certaines. cartes. donnent plus d avantages que d autres... ...la vôtre! Carte du combattant Titre de reconnaissance de la Nation.

Certaines. cartes. donnent plus d avantages que d autres... ...la vôtre! Carte du combattant Titre de reconnaissance de la Nation. Certaines cartes donnent plus d avantages que d autres......la vôtre! Carte du combattant Titre de reconnaissance de la Nation mer 2 Retraite Mutualiste du Combattant Vous seuls Militaires, Anciens Combattants,

Plus en détail

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E )

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E ) SI VOUS CHERCHEZ POUR VOTRE FILLE UNE ÉCOLE SECONDAIRE QUI CONTRIBUE À SA RÉUSSITE ET À SON ÉPANOUISSEMENT, QUI LUI DONNE CONFIANCE EN ELLE-MÊME, QUI STIMULE SON ENVIE D APPRENDRE. QUELLES PORTES S OUVRENT

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR DIDIER ROBERT SÉNATEUR, PRÉSIDENT DE LA RÉGION *** PRÉSENTATION DES VŒUX AUX PERSONNELS DE RÉGION

DISCOURS DE MONSIEUR DIDIER ROBERT SÉNATEUR, PRÉSIDENT DE LA RÉGION *** PRÉSENTATION DES VŒUX AUX PERSONNELS DE RÉGION 1/13 DISCOURS DE MONSIEUR DIDIER ROBERT SÉNATEUR, PRÉSIDENT DE LA RÉGION *** PRÉSENTATION DES VŒUX AUX PERSONNELS DE RÉGION LE MARDI 20 JANVIER 2015, AU MOCA 2/13 Mesdames et messieurs les élus, Monsieur

Plus en détail

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Créé par Action Prévention Verdun ORGANISME DÉDIDÉ À LA SÉCURITÉ URBAINE ET AU BIEN-ÊTRE MANDATAIRE DU PROGRAMME MONTRÉALAIS Déjouer ensemble le marketing

Plus en détail

Retraite Mutualiste du Combattant

Retraite Mutualiste du Combattant Retraite Mutualiste du Combattant Certaines cartes donnent plus d avantages que d autres... Carte du combattant Titre de reconnaissance de la Nation R.M.C. Retraite Mutualiste du Combattant 2 Retraite

Plus en détail

FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS?

FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS? FICHE N 23 : QU EST-CE QUE LE DEFENSEUR DES DROITS? QUELLES SONT SES MISSIONS? Le Défenseur des droits est une autorité constitutionnelle indépendante, instituée par la loi du 29 mars 2011. Cette institution

Plus en détail

aujourd hui, chez vous ; et je dirais presque, chez nous! 2/10

aujourd hui, chez vous ; et je dirais presque, chez nous! 2/10 Inauguration de l exposition «La Normandie des princes de Monaco. Du maréchal de Matignon au Prince Albert II» Saint-Lô, Musée des beaux-arts, 27 avril 2011 Monsieur le Préfet, Monsieur le Président du

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE POUR ACCEDER A LA FONCTION CONDITION D ELIGIBILITE Être de nationalité française Avoir au moins 18 ans le jour de l élection Jouir de ses droits civiques (concernant

Plus en détail

INTERNET ET LA LOI. Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg)

INTERNET ET LA LOI. Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg) INTERNET ET LA LOI Marie-Ange CORNET (CAL/Luxembourg) QUELQUES PRINCIPES Internet, c est aussi la vraie vie Le monde virtuel est aussi le monde réel : les lois s y appliquent Nous sommes toutes et tous

Plus en détail

Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants

Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants Le Cambodge Le Cambodge, officiellement connu sous le nom de Royaume du Cambodge, est un pays situé dans la partie sud de la péninsule indochinoise

Plus en détail

«La prison est la seule solution pour préserver la société.»

«La prison est la seule solution pour préserver la société.» «La prison est la seule solution pour préserver la société.» Nous n enfermons rien d autre en prison qu une partie de nous-mêmes, comme d autres abandonnent sur le bord de la route leurs souvenirs encombrants

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

A R R E T E N Accordant la médaille d honneur agricole à l occasion de la promotion du 14 juillet 2015

A R R E T E N Accordant la médaille d honneur agricole à l occasion de la promotion du 14 juillet 2015 A R R E T E N Accordant la médaille d honneur agricole à l occasion de la promotion du 14 juillet 2015 Le Préfet de l Isère Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de l'ordre National du Mérite VU le

Plus en détail

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Le 13 octobre 2010, Madame GOUTTENOIRE, Professeur à la faculté de Droit de Bordeaux 4, Directrice de l institut des Mineurs

Plus en détail

COMPOSITION DU BUREAU

COMPOSITION DU BUREAU LA SOCIÉTÉ AMICALE LA SOCIÉTÉ AMICALE DES INGÉNIEURS DES PONTS ET CHAUSSÉES (SAIPC) a pour objet essentiel la mise en pratique de la solidarité des membres de l UnIPEF (association du corps des ingénieurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITE D ACCUEIL MEDICO-JUDICIAIRE DE GUERET VENDREDI 3 JUILLET 2009 A 16H CENTRE HOSPITALIER DE GUERET

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITE D ACCUEIL MEDICO-JUDICIAIRE DE GUERET VENDREDI 3 JUILLET 2009 A 16H CENTRE HOSPITALIER DE GUERET DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITE D ACCUEIL MEDICO-JUDICIAIRE DE GUERET VENDREDI 3 JUILLET 2009 A 16H CENTRE HOSPITALIER DE GUERET CONTACTS PRESSE : EOVI MUTUELLE DU LIMOUSIN PASCALE BRUN 05 55

Plus en détail

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi

Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Intervention de Monsieur le Préfet de police Réunion «Ambassadeurs visibles» Seul le prononcé fait foi Madame la Maire du 8 ème arrondissement, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs, Bonjour

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A.

Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A. A ssociation Sportive de la Police d Angers Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A. au profit de Association de loi 1901 au profit des enfants

Plus en détail

1. POLICE ADMINISTRATIVE (sous l angle des compétences de l agent de police administrative conformément à l article 3.5 de la LFP)

1. POLICE ADMINISTRATIVE (sous l angle des compétences de l agent de police administrative conformément à l article 3.5 de la LFP) En ce qui concerne l'accès à www.poldoc.be, il est utile de consulter l'infonouvelles n 1719 du 19 octobre 2006 avec comme titre: " PolDoc, le site documentaire de la police, accessible à tous sur l'internet!

Plus en détail

LA GESTION DU PATRIMOINE DU MINEUR

LA GESTION DU PATRIMOINE DU MINEUR LA GESTION DU PATRIMOINE DU MINEUR FASCICULE C LA GESTION DU PATRIMOINE DU MINEUR TABLE DES MATIÈRES 1. LA GESTION DU PATRIMOINE 4 1.1. Avez-vous l obligation de conserver le patrimoine de votre enfant?...4

Plus en détail

COLLECTION ÊTRE COPROPRIÉTAIRE. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION ÊTRE COPROPRIÉTAIRE. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier ÊTRE COPROPRIÉTAIRE DROITS, OBLIGATIONS, RAPPORTS AVEC LE SYNDIC Notre métier, c est votre garantie

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

FICHE ETABLIE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES SAGES-FEMMES

FICHE ETABLIE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES SAGES-FEMMES FICHE ETABLIE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES SAGES-FEMMES LES CERTIFICATS MEDICAUX ETABLIS PAR LES SAGES-FEMMES EN VUE DE CONSTATER DES LESIONS ET SIGNES QUI TEMOIGNENT DE VIOLENCES Article R.4127-316

Plus en détail

Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne»

Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne» Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne» Introduction : La nation est une communauté d hommes et de femmes qui partagent une même culture et affirment leur volonté de

Plus en détail

Avant l action de secours Partie 1 les règles de bases. Chapitre 1 Un cadre juridique. Chapitre 2 Des moyens humains

Avant l action de secours Partie 1 les règles de bases. Chapitre 1 Un cadre juridique. Chapitre 2 Des moyens humains Sommaire Avant l action de secours Partie 1 les règles de bases Chapitre 1 Un cadre juridique 1. Mise en place des lois Pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire (fiche 1 :)...4 Comment est votée une

Plus en détail

Le bulletin du recrutement de la police de Genève 2011 - n 1. Zoom, Forum, stages, portes-ouvertes en veux-tu, en voilà!

Le bulletin du recrutement de la police de Genève 2011 - n 1. Zoom, Forum, stages, portes-ouvertes en veux-tu, en voilà! Le bulletin du recrutement de la police de Genève 2011 - n 1 J'engage Zoom, Forum, stages, portes-ouvertes en veux-tu, en voilà! La police genevoise a débuté l'année avec de multiples manifestations pour

Plus en détail

VOTRE BILAN. VOTRE ACTIF Vous Votre conjoint VOTRE PASSIF. Liquidités Comptes-chèques Comptes d'épargne Obligations d'épargne Autres Sous-total:

VOTRE BILAN. VOTRE ACTIF Vous Votre conjoint VOTRE PASSIF. Liquidités Comptes-chèques Comptes d'épargne Obligations d'épargne Autres Sous-total: VOTRE BILAN VOTRE ACTIF Vous Votre conjoint Liquidités Comptes-chèques Comptes d'épargne Obligations d'épargne REÉR et Régimes de retraite Placements garantis Fonds d'investissements Fonds de travailleurs

Plus en détail

LE TYPAGE HLA. Première étape vers la greffe apparentée. Pour vous, pour la vie

LE TYPAGE HLA. Première étape vers la greffe apparentée. Pour vous, pour la vie LE TYPAGE HLA Première étape vers la greffe apparentée Pour vous, pour la vie Introduction Une personne de votre famille a besoin d une allogreffe de cellules souches, aussi connue sous le nom de greffe

Plus en détail

DISCOURS POUR L INAUGURATION DE LA STELE DEDIEE AUX VICE AMIRAUX DARTIGE DU FOURNET ET DARRIEUS 23 OCTOBRE 2015

DISCOURS POUR L INAUGURATION DE LA STELE DEDIEE AUX VICE AMIRAUX DARTIGE DU FOURNET ET DARRIEUS 23 OCTOBRE 2015 DISCOURS POUR L INAUGURATION DE LA STELE DEDIEE AUX VICE AMIRAUX DARTIGE DU FOURNET ET DARRIEUS 23 OCTOBRE 2015 Monsieur le Préfet Maritime sans votre soutien cette cérémonie n aurait pas pu avoir lieu,

Plus en détail

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions.

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions. LA REBELLION La rébellion est le fait de s'opposer violemment aux fonctionnaires et officiers publics qui agissent pour l'exécution et l'application des lois. I - ELEMENTS CONSTITUTIFS A - L ELEMENT LEGAL

Plus en détail

Les démarches auprès de la justice

Les démarches auprès de la justice Les démarches auprès de la justice SOMMAIRE - A quel tribunal s adresser - Les juridictions civiles - Les juridictions pénales - Les juridictions administratives - Répartition des compétences A quel tribunal

Plus en détail

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier Bob Mayer Écrire un roman et se faire publier, 2008 pour le texte de la présente édition, 2014 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-55815-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 Outil n 1. Vous-même...

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Le mariage et le divorce

Le mariage et le divorce FR011 11 Le mariage et le divorce Le droit de la famille et les femmes en Ontario Un seul droit de la famille pour toutes les femmes Renseignez-vous sur vos droits fodf Femmes ontariennes et droit de la

Plus en détail

Deutsche Welle Learning by Ear 2011 Entrepreneurs africains Épisode 1 : Ibukun Awosika

Deutsche Welle Learning by Ear 2011 Entrepreneurs africains Épisode 1 : Ibukun Awosika Entrepreneurs africains Couronnés de succès et responsables Épisode 01 Titre : Des chaises de bureau pour réussir - Ibukun Awosika du Nigeria Auteur : Katrin Gänsler Rédacteurs : Katrin Ogunsade, Adrian

Plus en détail

La confirmation et les dons de l Esprit

La confirmation et les dons de l Esprit La confirmation et les dons de l Esprit Paroisses La Sainte- Famille d Orléans et La Sainte- Trinité d Orléans -1- Table des matières LA CONFIRMATION... 1 QU'EST- CE QUE LE SACREMENT DE LA CONFIRMATION?...

Plus en détail

Comment gérer son patron 5 avril 2012

Comment gérer son patron 5 avril 2012 Comment gérer son patron 5 avril 2012 1. Le patron : un système contraint 2. Savoir ce que l on veut 3. Votre relation à l autorité 4. Qui est votre patron? 5. Vos attentes vis-à-vis de votre patron 6.

Plus en détail

I / Le dispositif Auto-école 2009 /2010. II/ Apprendre sans confrontation : le bilan

I / Le dispositif Auto-école 2009 /2010. II/ Apprendre sans confrontation : le bilan Lycée Professionnel BARTHOLDI 12, rue de la Liberté 93420 SAINT DENIS 01 49 71 32 00 01 48 21 46 86 ce.0930138v@ac-creteil.fr Site : http://www.lpbartholdi.ac-creteil.fr/ Dispositif Nouvelles Chances Autoécole

Plus en détail

Offrez-lui un avenir en héritage

Offrez-lui un avenir en héritage Guide conseil des successions LEgs - donation - assurance vie Offrez-lui un avenir en héritage «D e plus en plus de personnes désirent inclure l Unicef dans leur succession afin de prolonger leur engagement

Plus en détail

Livret de sécurité dans l'exercice ambulatoire de la profession infirmière

Livret de sécurité dans l'exercice ambulatoire de la profession infirmière Livret de sécurité dans l'exercice ambulatoire de la profession infirmière 1 Préambule : La sécurité de l exercice ambulatoire de la profession d infirmière au service de la population est un domaine d

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DU COMMISSARIAT DE L'ARMEE DE TERRE

UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DU COMMISSARIAT DE L'ARMEE DE TERRE UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DU COMMISSARIAT DE L'ARMEE DE TERRE TITRE I : GENERALITES...2 Article 2 : BUT...2 Article 3 : SIEGE...2 Article 4 : COMPOSITION...2 Article 5 : RESSOURCES...3 Article 6.

Plus en détail

Faites partie des solutions

Faites partie des solutions COMMENCE PAS TA VIE PAR LA FIN! Faites partie des solutions Vos jeunes et l alcool au volant Il y a plusieurs solutions pour éviter que nos jeunes prennent le volant sous l effet de l alcool. Découvrez-les

Plus en détail

PROGRAMMES DE BOURSES

PROGRAMMES DE BOURSES PROGRAMMES DE BOURSES La Fondation du Cégep de Sainte-Foy a pour mission de soutenir l œuvre éducative du Cégep de Sainte-Foy en favorisant la qualité de l enseignement, la réussite scolaire et l innovation.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.1/2010/5 Distr. générale 12 janvier 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC République du Sénégal Un Peuple - Un But - Une Foi *********** Ministère de l Intérieur *********** DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL Présentation : Capitaine

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Il est interdit de laisser son chien errer sur le territoire communal.

Il est interdit de laisser son chien errer sur le territoire communal. Règlement de la commune de Châtel-sur-Montsalvens Sur la détention et l imposition des chiens L assemblée communale du décembre 008 Vu la loi du novembre 006 sur la détention des chiens (LDCh; RSF 75.);

Plus en détail