L Untec. Innovative Building Conception, maintenance et évolution des bâtiments : Les enjeux de la maquette numérique (BIM)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Untec. Innovative Building Conception, maintenance et évolution des bâtiments : Les enjeux de la maquette numérique (BIM)"

Transcription

1 L Untec «Maison de l économie de la construction» Innovative Building Conception, maintenance et évolution des bâtiments : Les enjeux de la maquette numérique (BIM) Pierre MIT Président

2 Au service de la profession et des adhérents depuis plus de 40 ans, l Untec : Assure l avenir de la profession Soutiens ses adhérents Développe la formation professionnelle Encourage la qualité Untec - BIM vendredi 22 août

3 Une profession au fil du temps Untec BIM vendredi 22 août

4 Economiste de la Construction Cette dénomination a été intimement liée à la remise à plat des rapports entre la Maitrise d Ouvrage Publique et la Maitrise d Œuvre privée par la promulgation du décret du 28 févier Pourquoi? Dans ce décret, l engagement de la maitrise d œuvre par rapport à l économie du projet était clairement notifiée et l organisation de la maitrise d œuvre dans ses grandes lignes était établie et faisait apparaitre trois grandes composantes : -l architecture -la technique -l économie Untec - BIM vendredi 22 août

5 Que fait l économiste de la construction Pratiquer l économie de la construction, cela consiste en quoi? C est gérer durant le cycle de vie d une construction (de la faisabilité à la déconstruction) les enveloppes financières pour : -prévoir -concevoir -construire -entretenir -réhabiliter -voire déconstruire un bâtiment. Untec - BIM vendredi 22 août

6 Son rôle au fils du temps Untec BIM vendredi 22 août

7 Comment Les différents coûts au cours du cycle de vie d un ouvrage sont le résultat d un besoin qui génère un programme, qui donne lieu à un projet architectural ; ce projet est économiquement basé sur deux points fondamentaux qui régissent notre métier : Le contenant : la contenance, la capacité, la surface, le volume, les quantités le métré. Le contenu : la nature des composants liée à l usage et à l image, la définition des produits la prescription. L économie de la construction ne peut se pratiquer que si l on maitrise ces deux points. Untec - BIM vendredi 22 août

8 Le cout global : notion fondamentale Untec BIM vendredi 22 août

9 Le bâtiment : des exigences Untec - BIM vendredi 22 août

10 Les outils : les besoins Pour exécuter nos missions, nous avons besoin des pièces graphiques et des spécifications techniques de la maitrise d ouvrage et des autres composantes de la maitrise d œuvre. Les échanges sont nombreux et doivent se faire dans tous les sens. Dans un premier temps, les pionniers ont travaillé sur des logiciels «maison» ayant pour base des tableurs pour tout ce qui est de l ordre du calcul (quantitatif, estimatif, comptabilité de chantier, ) et des traitements de textes pour tout ce qui débouche sur de l écrit (descriptif, compte rendu, rapport, ). Untec - BIM vendredi 22 août

11 Les outils : l évolution Depuis plus de vingt ans, les choses ont bien évolué : des logiciels spécifiques à la profession ont vu le jour. Ces logiciels bien que performants, n étaient que des facilitateurs pour l exécution de nos missions, mais n intégraient pas de liaison avec les interlocuteurs en amont et en aval d un projet. Aujourd hui, sur le marché, les techniques évoluent : transmission par voie électronique des plans, de moins en moins de plans papier transmis. Avec certains éditeurs de logiciels, on peut même récupérer les fichiers de plan sous format DXF, c est-à-dire un dessin, des traits sans nature des composants. Untec - BIM vendredi 22 août

12 Exemple DXF La saisie manuelle consiste, après avoir défini les différents paramètres de la paroi (largeur, hauteur, épaisseur, couleur, etc...) à pointer les extrémités, en s'appuyant sur l'affichage du plan DXF. On réalise donc une sorte de "coloriage" en 3D des murs et cloisons. Untec - CERIB vendredi 22 août

13 Les outils : la mise en garde Problème de fond : dans des temps plus ou moins lointains, l auteur d un plan, avant qu il ne décolle son calque de la table, attendait que ce dernier soit bien avancé et qu il n y ait que des rectifications mineures à apporter. Maintenant on peut faire un envoi à tout moment et malheureusement, il est à déplorer que les différents acteurs travaillent sur des plans qui ne sont pas du même niveau d information. Attention : tous les acteurs doivent pouvoir réaliser leurs missions sur des supports graphiques homogènes. Untec - BIM vendredi 22 août

14 Les outils (utilisés dans mon cabinet): la révolution Nos outils peuvent aller plus loin! Si le projet est conçu avec un logiciel 3d exportable au format IFC et que mon logiciel soit compatible à ce format d échange: - je n ai plus de simples traits, mais des éléments que mon logiciel reconnait. - alors je peux les renseigner directement en m affranchissant de la ressaisie. Untec - BIM vendredi 22 août

15 Exemple import IFC : les murs Untec - BIM vendredi 22 août

16 Exemple import IFC : les ouvertures Untec - BIM vendredi 22 août

17 Exemple import IFC : La dénomination des locaux Untec - BIM vendredi 22 août

18 Les outils (utilisés dans mon cabinet): la révolution Nos outils peuvent aller plus loin! Si le projet est conçu avec un logiciel 3d exportable au format IFC et que mon logiciel soit compatible à ce format d échange: - je n ai plus de simples traits, mais des éléments que mon logiciel reconnait. - alors je peux les renseigner directement en m affranchissant de la ressaisie. Untec - BIM vendredi 22 août

19 La sélection de l ouvrage L'ensemble des cloisons sélectionnées est visible en 2 ou en 3D : confort et vérifications immédiate Untec - BIM vendredi 22 août

20 Le tableau de renseignement des matériaux Vous sélectionnez dans la bibliothèque, le ou les matériau(x) souhaité(s), en lui/leur affectant le mode de calcul adapté (SMN pour les cloisons) Untec - CERIB vendredi 22 août

21 Les finitions Sélection des pièces du même type et renseignement de prestations. Travail "tout corps d'état" pour les sols, murs, plafonds, plinthes et équipement. Untec - BIM vendredi 22 août

22 Le résultat A partir de cette saisie ont obtient les éditions suivantes : - Les CCTP par lots avec localisations automatiques ou manuelles - Les QUANTITATIFS et ESTIMATIFS (avec ou sans sousdétails des quantités) - Les tableaux de finitions par localisation - Les minutes et tableaux des sous-détails des quantités - Des tableaux de synthèses : tableaux de portes par ex. - Des plans de repérages en couleur Génération automatiquement une visionneuse graphique 3D autonome, permettant de visualiser et de contrôler les quantités et les localisations en 2D/3D sans installer le logiciel. Untec - BIM vendredi 22 août

23 Le résultat (repérage des finitions) Aujourd hui nos logiciels sont en capacité d exporter nos informations vers d autres maquettes Untec - BM vendredi 22 août

24 Constat Ces nouveaux outils doivent permettre une optimisation de nos tâches par l absence de ressaisies. De faire en sorte que nous puissions mettre à profit le temps dégagé pour: - Réaliser des simulations économiques en fonction de l évolution du projet et des choix stratégiques. - Affiner le chiffrage, car il ne suffit pas de décrire et quantifier, il faut réaliser une mise à prix la plus objective possible, en tenant compte de la conjoncture et pour ça, il n existe pas encore de logiciel! Logiciel utilisé par mon cabinet : Untec - BIM vendredi 22 août

25 Conclusion Pour que cette révolution se fasse dans la douceur, il est important que soit évacué le souci de suspicions qui pourrait voir le jour, du fait d une perte des prérogatives de chaque composante de la Maitrise d œuvre. Les économistes sont prêts à s embarquer dans cette aventure, mais ils veilleront à ne pas y perdre leur identité et leur rôle primordial dans la dévolution des missions de la Maitrise d Œuvre. Untec - BIM vendredi 22 août

MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION

MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION I - Notions générales. MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION 1 ) L'organisation de la justice française. L'organisation juridictionnelle : - Les juridictions administratives. - Les juridictions judiciaires.

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Le BIM comme : «Bouleversement Interprofessionnel Majeur»

Le BIM comme : «Bouleversement Interprofessionnel Majeur» Le BIM comme : «Bouleversement Interprofessionnel Majeur» UNE NÉCESSAIRE MUTATION! La crise que nous traversons n'est pas une crise mais une nécessaire mutation. Dans un monde trop longtemps dominé par

Plus en détail

Utilisation du BIM dans les marchés publics et propriété intellectuelle

Utilisation du BIM dans les marchés publics et propriété intellectuelle Utilisation du BIM dans les marchés publics et propriété intellectuelle Marie Soulez 16 09 2015 22/09/2015 Copyright Lexing 2015 1 Introduction L enjeu Le respect des droits de propriété intellectuelle

Plus en détail

«Vous accompagner de l idée à la réalisation»

«Vous accompagner de l idée à la réalisation» Plan Climat des Alpes-Maritimes K. Daudin 15 Novembre 2013 «Vous accompagner de l idée à la réalisation» SOMMAIRE 1 Qu est-ce que le BIM? 2 Son concept 3 Son usage 4 Quelles sont les attentes? 5 Les enjeux

Plus en détail

BUREAU D ETUDES D ARCHITECTURE

BUREAU D ETUDES D ARCHITECTURE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BUREAU

Plus en détail

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces

Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces Votre partenaire CAO FM Facility Management & Gestion des surfaces La gestion des Surfaces, des infrastructures/cvse devient : pratique, simple et abordable avec les nouveaux logiciels de CAO AutoCAD Revit

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATIONS

PROGRAMME DE FORMATIONS PROGRAMME DE FORMATIONS Formations par internet aux logiciels ArchiTECH.PC et KutchCAD SESSIONS E-LEARNING DE 1 À 4 HEURES L ARCHITECTURE INTÉGRALE Organisme de formation n 73.46.00171.46 FORMATIONS PAR

Plus en détail

Copropriétés : Chiffres & Perspective. Copropriétés Serie : La révolution en marche. #1 Honoraires #2 Obligation de formation. Immobilier # Le BIM

Copropriétés : Chiffres & Perspective. Copropriétés Serie : La révolution en marche. #1 Honoraires #2 Obligation de formation. Immobilier # Le BIM NEWSLETTER Optimisme 23 Note n 2-2015 Voir cet email dans votre navigateur Cette note de veille et d'information est destinée aux acteurs de terrain de l'immobilier et aux partenaires d'optimisme23 soucieux

Plus en détail

T. +33 (0)4 76 12 25 84 F. +33 (0)4 76 12 90 36. 14 rue Génissieu 38000 Grenoble France. 49 rue de la République 69002 Lyon France

T. +33 (0)4 76 12 25 84 F. +33 (0)4 76 12 90 36. 14 rue Génissieu 38000 Grenoble France. 49 rue de la République 69002 Lyon France 14 rue Génissieu 38000 Grenoble France 49 rue de la République 69002 Lyon France T. +33 (0)4 76 12 25 84 F. +33 (0)4 76 12 90 36 T. +33 (0)4 78 59 78 22 F. +33 (0)4 76 12 90 36 contact@amplitude-architectes.com

Plus en détail

Travaillez en réseau avec BIM4You

Travaillez en réseau avec BIM4You Travaillez en réseau avec BIM4You La solution 5D intégrale devient une réalité. www.bim4you.eu BIM4You Plus qu une planification et une construction virtuelles Notre compétence au service de votre succès.

Plus en détail

LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS

LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS LE LIVRE BLANC DU RELEVE DE BÂTIMENTS Le Livre blanc du Relevé de Bâtiments Edition 2014 1 Sommaire Présentation... 3 Pourquoi des Relevés de Bâtiments?... 3 Les différentes missions de relevé de bâtiment...

Plus en détail

67, rue Alain Savary A 3-5 Cité les jardins I roboboat@robobat.com.tn. 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE

67, rue Alain Savary A 3-5 Cité les jardins I roboboat@robobat.com.tn. 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Sommaire AutoCAD -AutoCAD 2D de base...3 -AutoCAD 2D avancé...4 -AutoCAD modelisation 3D...5 AutoCAD Mep...6 AutoCAD Structural Detailing...8

Plus en détail

la phase Études Nos précédents dossiers sur l économie de projet portaient sur les études préliminaires et le choix de la Économie de projet

la phase Études Nos précédents dossiers sur l économie de projet portaient sur les études préliminaires et le choix de la Économie de projet Octobre 2013 - N 165 Économie de projet la phase Études Foyer d accueil médicalisé à Challans en Vendée Nos précédents dossiers sur l économie de projet portaient sur les études préliminaires et le choix

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur Institut d'etudes Politiques de Rennes Représentant du pouvoir adjudicateur Monsieur le

Plus en détail

Echanges : cartographie

Echanges : cartographie STRU Faciliter les échanges d'informations réglementaires et de performances grâce aux TIC : - structuration des informations DTH - l'aimcc partenaire de Médiaconstruct - Saint-Gobain, un exemple d'exploitation

Plus en détail

EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE

EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE EXPERT1 BIM MAQUETTE NUMÉRIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE FILIÈRE PORTEUR Thématique(s) Equipe BÂTIMENT MEDIACONSRUCT Co-design PLM SCM Traçabilité Dématérialisation Partage de données techniques à travers la

Plus en détail

Présentation de la gestion de patrimoine au conseil régional de Bourgogne. Pourquoi une gestion de patrimoine?

Présentation de la gestion de patrimoine au conseil régional de Bourgogne. Pourquoi une gestion de patrimoine? Pourquoi une gestion de patrimoine? L interopérabilité dans un projet, à quoi cela sert-il? au CRB Maîtres d œuvre Pour récupérer des données automa=sées Maque2e numérique interopérable Pour le CRB, un

Plus en détail

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 1 sur 24 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 2 sur 24 AutoCAD - AutoCAD 2D de base... 3 -AutoCAD 2D avancé... 4 -AutoCAD modelisation 3D...5 AutoCAD Mep...6 AutoCAD Structural

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES EN SANITAIRE

TRAVAUX PRATIQUES EN SANITAIRE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TRAVAUX

Plus en détail

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme Foire Aux Questions 1 Je dois faire des travaux, dois- je faire une demande? Quel type de dossier faut- il pour des travaux? a) Vous déposerez une demande de Permis de Construire notamment pour : Créer

Plus en détail

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 26 mai 2015- Grande rencontre BIM Souha Tahrani I Daniel Forgues I Erik Poirier I GRIDD, Chaire Pomerleau École de technologie

Plus en détail

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit]

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit] Présentation Société d ingénierie TCE : Depuis l audit jusqu à la solution clef en main. Notre proposition : Intégrer, Optimiser, Anticiper, Innover, Maîtriser Nos cœurs de métier : Le bâtiment et l optimisation

Plus en détail

Acoustique et thermique

Acoustique et thermique Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule 2. Étude de systèmes constructifs 29 Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule Les bonnes solutions thermiques n améliorent pas forcément l acoustique!

Plus en détail

Multi Devis 100 WINDOWS

Multi Devis 100 WINDOWS Multi Devis 100 WINDOWS Entrez dans l ère de la sér dédiée à l informatique du Spécialement adaptée aux PME du Bâtiment, la Ligne 100 est issue d une collaboration permanente avec nos clients, les ministères,

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Délégation Aquitaine-Limousin Esplanade des Arts et Métiers 33402 TALENCE CEDEX

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Délégation Aquitaine-Limousin Esplanade des Arts et Métiers 33402 TALENCE CEDEX AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine Siège social : 126, rue des Quatre Castéra 33 130 BEGLES SAS au capital de 250 000 - RCS Bordeaux B 341.724.052 CENTRE

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 27/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

sommaire la declaration prealable

sommaire la declaration prealable 3 sommaire la declaration prealable est un document administratif qui permet à l administration de vérifier qu un projet de construction respecte les règles d urbanisme en vigueur. Dans quels cas faut-il

Plus en détail

copyright FCBA Octobre 2011 2/7

copyright FCBA Octobre 2011 2/7 copyright FCBA Octobre 2011 2/7 Cahier des clauses techniques particulières Traitement fongicide des bois et maçonneries Maître d Ouvrage.. Maître d Oeuvre Références du chantier : A Dispositions Générales

Plus en détail

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble classé au titre des monuments historiques 1/7 Direction de l'architecture et du patrimoine - article L 621-9 du code du patrimoine - article L 425-5 du code de l urbanisme - articles 19, 20, 21 et 23 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif

Plus en détail

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

PRESCRIPTION LA PRODUCTION D OBJETS BIM

PRESCRIPTION LA PRODUCTION D OBJETS BIM PRESCRIPTION Photo BIM9 LA PRODUCTION D OBJETS BIM Plusieurs entreprises se sont lancées dans la fabrication d objets BIM. Il s agit de vrais produits dessinés à partir des catalogues des fabricants, enrichis

Plus en détail

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF CHAPITRE IV BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF de mesure hors T.V.A. Hors Taxes 50 - DEMOLITIONS ET DEPOSES Y COMPRIS EVACUATION 50.01 Démolitions et déposes pour l'ensemble du local suivant plans de

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 1 Les différents domaines de la construction Bâtiment : Constructions concernant les bâtiments à usage de bureaux ou à usage d habitation pour le compte

Plus en détail

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 ROYAUME DU MAROC AGENCE POUR LA PROMOTION ET LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DES PREFECTURES ET POVINCES DU NORD DU ROYAUME... Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 OBJET : L AUDIT COMPTABLE

Plus en détail

RAPPORT DE DIAGNOSTIC PLOMB AVANT TRAVAUX

RAPPORT DE DIAGNOSTIC PLOMB AVANT TRAVAUX Agence Côte d'azur Corse Monaco Service Patrimoine Nice La Plaine 1 - Bât. A3 RN202-06200 NICE Téléphone :04 92 29 60 60 Télécopie : 04 93 83 83 36 AREA 29 BOULEVARD CHARLES NEDELEC 13331 MARSEILLE CEDEX

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 28/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global et Forfaitaire VILLE D HOUDAIN Réhabilitation thermique des écoles Jules Elby et Léon Blum Aménagement de l accès Ecole Elby PRO - DCE OCTOBRE 213 DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 27/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

FORMATION INTER-ENTREPRISE. Editeur - Intégrateur de solutions de gestion

FORMATION INTER-ENTREPRISE. Editeur - Intégrateur de solutions de gestion FORMATION INTER-ENTREPRISE 2015 Editeur - Intégrateur de solutions de gestion LA FORMATION INTER-ENTREPRISE Les stages inter-entreprises sont planifiés à dates fixes. Ils réunissent des participants issus

Plus en détail

Prestation Topographique. Dans le cadre de travaux de création ou de réhabilitation de réseaux d assainissement

Prestation Topographique. Dans le cadre de travaux de création ou de réhabilitation de réseaux d assainissement Prestation Topographique Dans le cadre de travaux de création ou de réhabilitation de réseaux d assainissement Version 1 Septembre 2010 Cahier des Clause Techniques Particulières 1 SOMMAIRE ARTICLE I -

Plus en détail

PC Software Point Creator for AutoCAD

PC Software Point Creator for AutoCAD PC Software Point Creator for AutoCAD Mode d emploi Introduction à Hilti Point Creator pour AutoCAD Le logiciel Hilti Point Creator sert à extraire des coordonnées de points à partir de dessins BIM/CAD

Plus en détail

«Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer»

«Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer» «Economie d énergie dans l habitat, de la visite énergétique à la caméra thermique, par où commencer» Par l association Alter Alsace Energies 4, rue Foch 8, rue Seyboth 68 460 Lutterbach 67 000 Strasbourg

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

LE DEVOIR DE CONSEIL SYSTEMES D EXTINCTION

LE DEVOIR DE CONSEIL SYSTEMES D EXTINCTION LE DEVOIR DE CONSEIL 1 Nous sommes des PROFESSIONNELS Nous sommes des de l extinction. Notre devoir: Conseiller Orienter Informer Et tout ceci par écrit... 2 Information du client sur ses obligations pour

Plus en détail

Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction

Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction Michel AROICHANE Direction Technique Bouygues Bâtiment Ile-de-France

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Image et Son Domaine : Sciences, Technologies, Santé Dénomination nationale : Systèmes informatiques et logiciels Organisation : Institut Universitaire de Technologie Lieu de formation

Plus en détail

Autodesk Solutions de modélisation des données du bâtiment (BIM) pour la construction Construire un monde meilleur.

Autodesk Solutions de modélisation des données du bâtiment (BIM) pour la construction Construire un monde meilleur. Autodesk Solutions de modélisation des données du bâtiment (BIM) pour la construction Construire un monde meilleur. Les fondations d un succès Améliorez les coûts, la planification et la coordination des

Plus en détail

SOMMAIRE A - DOSSIER TECHNIQUE. 1 - SOLUTION CLÉ A PUCE. Description. 2 - LE MARCHÉ POTENTIEL 3 - L ENTREPRISE 4 - LA SERRURE ÉLECTRONIQUE

SOMMAIRE A - DOSSIER TECHNIQUE. 1 - SOLUTION CLÉ A PUCE. Description. 2 - LE MARCHÉ POTENTIEL 3 - L ENTREPRISE 4 - LA SERRURE ÉLECTRONIQUE MODÈLE 45000 SOMMAIRE A - DOSSIER TECHNIQUE 1 - SOLUTION CLÉ A PUCE. Description. 2 - LE MARCHÉ POTENTIEL 3 - L ENTREPRISE 3-1 Présentation 3-2 Les produits de l entreprise 3-3 La concurrence 4 - LA SERRURE

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION PRO le 21/10/2009

REGLEMENT DE CONSULTATION PRO le 21/10/2009 Maître de l'ouvrage Ville de Brienon sur Armançon Mairie 89210 Brienon sur Armançon Dossier n 06/10 Construction d une crèche, d un centre de loisirs et extension de l école élémentaire 22 boulevard Maréchal

Plus en détail

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un crayon Un niveau Une perceuse Un cutter Une scie égoïne à denture

Plus en détail

L ENTREPRISE LA SOCIETE ARTISANS DU BIEN ETRE

L ENTREPRISE LA SOCIETE ARTISANS DU BIEN ETRE LA SOCIETE ARTISANS DU BIEN ETRE Savoir-faire : La S.A.R.L artisans du bien-être coordonne et réalise les travaux de charpente/couverture/ zinguerie et les lots isolation/menusierie/parement extérieur/étanchéité

Plus en détail

Voyage d études en Hongrie

Voyage d études en Hongrie CAMPUS DES METIERS Nîmes, le 04 septembre 2015 ET DES QUALIFICATIONS Habitat Energies Renouvelables Eco-construction Languedoc-Roussillon CONSTRUIFUTUR Lycée Dhuoda 17, rue Dhuoda BP 17155 30913 Nîmes

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

DISTOTABLET Copyright ArpAsoft

DISTOTABLET Copyright ArpAsoft RAPPORT DE L ETAT PARASITAIRE Loi TERMITE du 8 juin 1999 - DECRET n 2000-613 Arrêté du 10 août 2000 En conformité avec la Norme AFNOR NF P 03-200. Situation de l immeuble 12, rue Jules Verne 44000 Nantes

Plus en détail

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Cécile Haëck Nicolas Klein Rencontres SIG la Lettre 2009 Session «Le grand boom de la 3D» 1 En rubriques 1. Le

Plus en détail

Guide d'interopérabilité

Guide d'interopérabilité Guide d'interopérabilité Autodesk Revit est une solution complète de conception architecturale et de documentation, qui prend en charge l'ensemble des phases de conception ainsi que l'ensemble des dessins

Plus en détail

bio bric, la solution constructive RT 2012 pour la maison individuelle

bio bric, la solution constructive RT 2012 pour la maison individuelle bio bric, la solution constructive RT 2012 pour la maison individuelle Réalisation «Constructions de l Erdre» (44) www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux Bouyer Leroux, tradition et innovation

Plus en détail

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

RÉFÉREN CES BIM. Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée

RÉFÉREN CES BIM. Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée RÉFÉREN CES BIM Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée AÉROPORTS DE PARIS -FRANCE Mission : Modélisation 3D des terminaux de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 1 er juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 8 sur 152 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

Approche architecturale d un projet de rénovation

Approche architecturale d un projet de rénovation Approche architecturale d un projet de rénovation Atelier d architecture, 9 rue des Hospices, 34 090 Montpellier Guillaume Bounoure - chloe Genevaux architectes architectes.ecoarct@gmail.com 1 Déroulement

Plus en détail

Rapport de repérage plomb avant travaux (Article L4121-1 du nouveau code du travail)

Rapport de repérage plomb avant travaux (Article L4121-1 du nouveau code du travail) Rapport de repérage plomb avant travaux (Article L4121-1 du nouveau code du travail) Numéro de dossier : Date du repérage : Désignation du propriétaire Désignation du client : Nom et prénom: Mairie de

Plus en détail

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008 SMAS de Lalinde Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale Présentation du 28 octobre 2008 CONSTAT Les locaux et bâtiment du CIAS sont inadaptés : ils ne répondent plus aux

Plus en détail

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier Mastères Spécialisés L ESTP Paris, L école des Grands Projets Parmi les 40.000 ingénieurs formés à l ESTP Paris depuis sa fondation en 1891, la majorité a participé aux plus grands projets de construction

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé selon une procédure adaptée ouverte)

REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé selon une procédure adaptée ouverte) Mission de prestation intellectuelle relative à la modification et la révision du Plan Local d Urbanisme de la Commune de Castelnau-de-Médoc REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé

Plus en détail

C.C.T.P. MARCHE N 2009-13 LOT UNIQUE SERRURERIE : REHAUSSE DE PORTAILS EXISTANTS ET CLOTURE

C.C.T.P. MARCHE N 2009-13 LOT UNIQUE SERRURERIE : REHAUSSE DE PORTAILS EXISTANTS ET CLOTURE CENTRE HOSPITALIER DU GERS CCTP S.TECHNIQUE AOUT 09 1/9 CENTRE HOSPITALIER DU GERS Services Techniques BP 70363 10, rue Michelet 32008 AUCH Cedex Tél 05 62 60 65 91 - Fax 05 62 60 65 90 C.C.T.P. TRAVAUX

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 26 octobre 2011 portant approbation de diverses dispositions

Plus en détail

CONSTRUCTION VIRTUELLE : AVANTAGES ET RÉALISATION. Par Carl Veillette

CONSTRUCTION VIRTUELLE : AVANTAGES ET RÉALISATION. Par Carl Veillette CONSTRUCTION VIRTUELLE : AVANTAGES ET RÉALISATION Par Carl Veillette Décembre 2012 TABLE DES MATIÈRES La construction virtuelle Les avantages de la modélisation des données du bâtiment (BIM) Étapes de

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent des : 2 ème CPC Industries extractives et matériaux de construction qui organise les diplômes de la

Plus en détail

Formation de DESSINATEUR CONCEPTEUR CAO DAO Bâtiment et Architecture

Formation de DESSINATEUR CONCEPTEUR CAO DAO Bâtiment et Architecture Formation aux métiers du Bureau d études Architecture Construction Décoration Intérieure Formation de DESSINATEUR CONCEPTEUR CAO DAO Bâtiment et Architecture (Conception - Permis de Construire - Métrés)

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Textes de référence : Champ d application : Code de la Construction et de

Plus en détail

FICHE THEMATIQUE. n 1 LE COORDONNATEUR SPS 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR SPS

FICHE THEMATIQUE. n 1 LE COORDONNATEUR SPS 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR SPS FICHE THEMATIQUE n 1 LE COORDONNATEUR 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR 1.1. Dans quels cas le recours à un coordonnateur est il obligatoire? 1.1.1. Les dispenses de coordonnateur

Plus en détail

La gestion informatique des points de vente

La gestion informatique des points de vente La gestion informatique des points de vente Newsletter SOLSYS Détail et Caisse, version 3.2.20, disponible depuis le 13 Juillet 2015. Nouveautés Solsys Caisse : Option de saisie de quantités décimales.

Plus en détail

Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft

Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft 1 Guide pour la constitution du dossier de déclaration préalable de travaux nécessaire à l installation d un loft my Garden Loft Avant d engager toute démarche administrative, mieux vaut vous assurer que

Plus en détail

Entreprise SGP. de la rénovation à la modernité

Entreprise SGP. de la rénovation à la modernité Entreprise SGP de la rénovation à la modernité Philippe Saint-Ghislain a un maître mot : «De la rénovation à la modernité». Un chantier de rénovation est tellement important, qu il amène votre maison vers

Plus en détail

LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE)

LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE) LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE) Le maître d oeuvre (ou maîtrise d oeuvre, notée MOE) est l entité chargée par le maître de l ouvrage (client) de concevoir le bâtiment à construire ou à rénover selon

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

Réalisé par les élèves des 2nde et 1ère Bac Pro TEB en avril 2012

Réalisé par les élèves des 2nde et 1ère Bac Pro TEB en avril 2012 Lycée Caraminot Réalisé par les élèves des 2 nde et 1 ère Bac Pro TEB en avril 2012 L accueil actuel de la vie scolaire Le pavillon actuel est trop petit pour les besoins du service Le rez-de-chaussée

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES EN CHAUFFAGE INDIVIDUEL-GAZ

TRAVAUX PRATIQUES EN CHAUFFAGE INDIVIDUEL-GAZ MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TRAVAUX

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

Les outils de dessin. Sweet Home 3D 1 EAI NEWS

Les outils de dessin. Sweet Home 3D 1 EAI NEWS Les outils de dessin L ordinateur a remplacé de nos jours la planche à dessin, que ce soit dans les bureaux d études ou les cabinets d architectes, tout est fait à partir de logiciels spécialisés. Même

Plus en détail

Rappel des droits et obligations

Rappel des droits et obligations GAZ Norme XP P 45-500 A compter du 1er novembre 2007 le vendeur d'un logement équipé d'une installation intérieure au gaz naturel ou GPL datant de 15 ans ou plus devra produire un diagnostic gaz de l installation

Plus en détail

Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales. Espelette

Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales. Espelette Processus et services pour le développement du BIM au sein des petites collectivités territoriales Sommaire Description du projet Contexte Objectifs du projet Scenarii retenus pour le travail collaboratif

Plus en détail

La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments

La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments dont le permis de construire est déposé à partir du 1 er mai 2011 Janvier 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Obligations du maître d ouvrage

Obligations du maître d ouvrage Obligations du maître d ouvrage Formation Amiante sous section 4 Amian nte sou us sectio on 4 mation Form OBLIGATIONS DU MAITRE D OUVRAGE Pour réaliser son projet le maître d ouvrage nomme : Un maître

Plus en détail

Centrale Incendie. À retenir. 3) Exemple d un système d alarme 3.1 Schéma de principe. 1) Composition d un système d alarme incendie.

Centrale Incendie. À retenir. 3) Exemple d un système d alarme 3.1 Schéma de principe. 1) Composition d un système d alarme incendie. À retenir Centrale Incendie 1) Composition d un système d alarme incendie 3 parties principales : ACQUISITION TRAITEMENT SIGNALISATION Structure générale 3) Exemple d un système d alarme 3.1 Schéma de

Plus en détail

COURS 1 325011 COURS 2 325262

COURS 1 325011 COURS 2 325262 COURS 1 325011 MÉTIER ET FORMATION Objectif de situation Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation

Plus en détail

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques V I L L E D E G U I P A V A S SERVICES TECHNIQUES LOT : 3 ELECTRICITE CCTP Renseignements généraux d ordre Technique Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas Mairie de Guipavas Services Techniques Monsieur

Plus en détail

«ENTREPRISE SOLIDAIRE»

«ENTREPRISE SOLIDAIRE» DOSSIER DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE» Actualisé par France Active suite à la parution du décret N 2009-304 du 18 mars 2009, en l absence de circulaire officielle. A adresser à : DIRECCTE PREFECTURE

Plus en détail

STAGE : MONTEUR-CABLEUR EN ELECTRICITE DU BATIMENT

STAGE : MONTEUR-CABLEUR EN ELECTRICITE DU BATIMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 3 : Construction en surélévation LES DEROGATIONS AU DOCUMENT D URBANISME Pour permettre la surélévation

Plus en détail

CJConsultants S.A.S PRESENTATION DE L ENTREPRISE ENTREPRISE CERTIFIEE ISO 9001. CJConsultants S.A.S. Partenaire de vos projets

CJConsultants S.A.S PRESENTATION DE L ENTREPRISE ENTREPRISE CERTIFIEE ISO 9001. CJConsultants S.A.S. Partenaire de vos projets Partenaire de vos projets CJConsultants S.A.S Z.I du VAZZIO BP 506 20189 AJACCIO CEDEX 2 Téléphone : +33 (0)4 95 10 50 10 Télécopie : +33 (0)4 95 10 50 11 Courriel : contact@cjconsultants.com Site Internet

Plus en détail

Dématérialisation des données produits : L'essentiel des données produit pour réaliser son E-catalogue

Dématérialisation des données produits : L'essentiel des données produit pour réaliser son E-catalogue Dématérialisation des données produits : Objectif de la formation Module 2 : A très court terme, gagner en productivité et en capitalisation dans la réalisation des supports marketing Constituer peu à

Plus en détail