M e s u r e s d e s o u t i e n e n f a v e u r d e l i n n o v a t i o n

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M e s u r e s d e s o u t i e n e n f a v e u r d e l i n n o v a t i o n"

Transcription

1 M e s u r e s d e s o u t i e n e n f a v e u r d e l i n n o v a t i o n e t d e l a r e c h e r c h e t e c h n o l o g i q u e Vous avez un projet de technologie innovante? Vous voulez créer une entreprise de technologie innovante? Les mesures incitatives à la création d entreprises innovantes vous concernent concours national d aide à la création d entreprise de technologies innovantes incubateurs liés à la recherche publique fonds d amorçage Vous voulez développer votre jeune entreprise? Les aides au développement des jeunes entreprises et le soutien à la recherche industrielle vous intéressent société unipersonnelle d investissement à risque (SUIR) jeune entreprise innovante (JEI) crédit d impôt recherche (CIR) Fonds communs de placement dans l innovation (FCPI) Le soutien à l innovation, c est aussi un cadre juridique et des initiatives en faveur de l entrepreneuriat participation des chercheurs à une entreprise innovante intégration de jeunes diplômés dans les entreprises (CIFRE, CORTECHS) sensibilisation à l entrepreneuriat ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05

2 M e s u r e s d e s o u t i e n e n f a e t d e l a r e c h e r c Les mesures incitatives à la création d entreprises innovantes Le concours national d aide à la création d entreprise de technologies innovantes encourage la création d entreprises, tous secteurs technologiques confondus. Il offre aux porteurs des projets les plus innovants l accompagnement et le soutien nécessaires à leur mise en œuvre et, éventuellement, un financement pour le développement de la société après sa création. Le concours distingue deux catégories de projets : ceux en émergence, qui nécessitent encore un travail de maturation, et ceux en création qui n attendent plus que leur réalisation. Les dossiers, déposés dans chaque région, sont examinés par un jury régional puis par un jury national. Renseignements : technologie/concours/2007/lancement.htm Les incubateurs liés à la recherche publique sont des structures d accueil offrant aux créateurs d entreprises innovantes un appui en matière de formation, de conseil et de financement. Ils les hébergent jusqu à ce qu ils puissent s intégrer dans des locaux industriels. Les incubateurs, généralement situés à proximité d organismes de recherche et/ou d universités, bénéficient de ressources scientifiques, technologiques et économiques. Les projets d incubateurs d entreprises sont portés principalement par les établissements d enseignement supérieur et les organismes de recherche. Renseignements : technologie/mesur/incub/index.htm Les fonds d amorçage, mis en place avec l aide des pouvoirs publics, sont spécialisés dans l apport en capital à des entreprises innovantes, en particulier liées à la recherche publique, dans leur phase de démarrage. Les organismes publics de recherche et les établissements d enseignement supérieur participent à ces fonds en y apportant leur expertise scientifique et en portant la participation financière des pouvoirs publics. Le capital et la gestion sont cependant à dominante privée. Renseignements :

3 v e u r d e l i n n o v a t i o n h e t e c h n o l o g i q u e Les aides au développement des jeunes entreprises et au soutien à la recherche industrielle La société unipersonnelle d investissement à risque (SUIR) permet aux investisseurs d apporter leurs capitaux et leur expérience aux jeunes entreprises. Ils bénéficient en contrepartie d une exonération d impôt sur les sociétés pendant 10 ans, et d impôt sur le revenu en tant qu associé unique pendant la même durée. La SUIR est une société par actions simplifiée à associé unique, qui doit être obligatoirement une personne physique. La SUIR est exclusivement consacrée à l apport de fonds propres à une nouvelle société par souscription numéraire au capital ou augmentation de capital. Elle doit détenir au plus 30% des droits financiers et des droits de vote de la société dans laquelle elle investit. Renseignements : La jeune entreprise innovante (JEI) est un statut accordé aux petites et moyennes entreprises de moins de huit ans, sous réserve qu elles répondent à cinq conditions : être une PME au sens communautaire, jeune, indépendante, réellement nouvelle et engager des dépenses de recherche-développement représentant au moins 15% de ses charges. Allégements fiscaux et mesures d exonération des cotisations sociales patronales de Sécurité sociale aident la JEI à passer le cap difficile des premières années de développement. Renseignements : Le crédit d impôt recherche (CIR) est une mesure destinée à favoriser l effort de recherche des entreprises. Le CIR est une réduction d impôt composée d une part en volume égale à 10% des dépenses de R&D engagées sur une année ; d une part en accroissement égale à 40% de ces mêmes dépenses, engagées sur la même année, minorée de la moyenne des dépenses de même nature des deux années précédentes. Toutes les entreprises industrielles, commerciales ou agricoles, ainsi que les associations régies par la loi de 1901 (sous certaines conditions) peuvent bénéficier du CIR. Renseignements : Les fonds communs de placement dans l innovation (FCPI) ont été créés pour dynamiser le financement de l innovation dans les PME-PMI. Les FCPI sont des fonds communs de placement à risque qui ont vocation à investir 60% de leurs fonds dans des entreprises innovantes de moins de 2000 salariés, non cotées. Les personnes physiques investissant dans des FCPI bénéficient d avantages fiscaux : réduction d impôt de 25% du montant souscrit et exonération d impôt sur les plusvalues à la cession. Cette réduction égale à 25% du montant souscrit est plafonnée à pour un célibataire et à pour les couples. Renseignements : index.htm

4 M e s u r e s d e s o u t i e n e n f a v e u r d e l i n n o v a t i o n e t d e l a r e c h e r c h e t e c h n o l o g i q u e Le ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche mène en continu des actions en faveur de l innovation. Il propose des mesures incitatives à la création d entreprises innovantes. Il favorise le développement de jeunes entreprises à travers, notamment, des aides fiscales. Il définit un cadre juridique, parallèlement à des actions de sensibilisation, pour faciliter l intégration des jeunes dans le monde de l entreprise et pour développer les synergies entre recherche privée et recherche publique. Un cadre juridique et des initiatives en faveur de l entrepreneuriat La participation des chercheurs à une entreprise innovante La loi sur l innovation et la recherche permet aux personnels de recherche des établissements d enseignement supérieur et des organismes de recherche de participer, à titre d associé ou de dirigeant, à une entreprise. Ils peuvent souscrire à son capital social ou apporter un concours scientifique, participer au conseil d administration ou au conseil de surveillance. Renseignements : technologie/mesur/loi/inovloi.htm L intégration de jeunes diplômés dans les entreprises Le ministère chargé de la recherche propose un ensemble de mesures permettant aux entreprises de se développer par l innovation et la recherche grâce au recrutement de jeunes diplômés. Ces mesures offrent aux entreprises l opportunité d intégrer du personnel de recherche quel que soit son niveau : conventions de recherche pour les techniciens supérieurs (CORTECHS) ; conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE) pour former des docteurs ; dans les PME-PMI, recrutement de docteurs et d ingénieurs (ARI). Renseignements : technologie/mesur/aides/index.htm La sensibilisation à l entrepreneuriat La sensibilisation et la formation des jeunes à l entrepreneuriat constituent des objectifs prioritaires du ministère chargé de la recherche. L observatoire des pratiques pédagogiques en entrepreneuriat (OPPE) a été créé, en 2001, pour développer la sensibilisation et la formation à l entrepreneuriat dans le système éducatif. Un appel à propositions lancé en 2004 a créé, au sein d établissements supérieurs, les maisons de l entrepreneuriat qui renforceront l ouverture des universités aux entreprises et les liens qui les unissent. Renseignements : Depcom - Janvier 2007

5 Le concours national d aide à la création d entreprises de technologies innovantes Vous avez un projet de technologie innovante? Vous voulez créer une entreprise? Réussir au concours du ministère de la recherche peut vous aider à lancer votre projet. Le concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes détecte et fait émerger des projets de création d entreprises innovantes. Il soutient les meilleurs d entre eux grâce à un apport financier et à un accompagnement adapté. Il permet aux lauréats de bénéficier d une subvention pour financer : les études nécessaires à la validation technique, économique et juridique des projets «en émergence» (jusqu à ) une partie du programme d innovation de l entreprise créée par les lauréats «création-développement» (jusqu à ) Réussir le concours ouvre des portes et apporte un label reconnu Le concours aide les projets de création d entreprises de technologies innovantes, tous secteurs confondus. Par la rigueur de son expertise et sa réputation d excellence, il offre aux lauréats un label précieux pour la recherche de financement complémentaire. Pour en savoir plus concours/2007/index.htm ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05 Le ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche mène en continu des actions en faveur de l innovation. Il propose des mesures incitatives à la création d entreprises innovantes. Il favorise le développement de jeunes entreprises à travers, notamment, des aides fiscales. Il définit un cadre juridique, parallèlement à des actions de sensibilisation, pour faciliter l intégration des jeunes dans le monde de l entreprise et pour développer les synergies entre recherche privée et recherche publique.

6 Le concours national d aide à la création d entreprises de technologies innovantes Ce concours est devenu depuis sa création en 1999 et au fil des années, une pièce majeure de la politique de soutien à l innovation. Chaque année, Il récompense près de 200 lauréats et apporte son soutien à la création de 100 à 150 entreprises innovantes. Comment participer? Les dossiers de participation sont téléchargeables à partir des sites du ministère en charge de la recherche, de l ANR et d OSEO*. La fiche de candidature doit être remplie en ligne. Une copie de cette fiche sera jointe au dossier de participation dûment renseigné que vous adresserez à la direction régionale d OSEO dont dépend votre domicile. Quelques dates à retenir pour chaque édition : de décembre à février : dépôt des candidatures mars-avril : expertises des projets et jurys régionaux mai : jury national juin : remise des prix Pour quel type d aide? Les lauréats "en émergence" reçoivent, à titre personnel, une subvention d'un montant maximum de pour valider leur projet et établir la preuve du concept. Les lauréats "créationdéveloppement" reçoivent une subvention d'un montant maximal de versée à l'entreprise qu'ils auront créée, pour financer une partie de son programme d'innovation. Qui peut concourir? Tous les porteurs d'idées et de projets peuvent concourir, quelles que soient leur nationalité et leur situation (étudiant, salarié du public ou privé, demandeur d'emploi ) à condition que l entreprise issue de leur projet soit créée sur le territoire français. Comment les lauréats sont-ils sélectionnés? Après expertise des projets, les jurys régionaux et un jury national examinent et sélectionnent les lauréats. Ces jurys sont composés d industriels et de personnalités compétentes dans les domaines de la création et du financement des entreprises innovantes, de la valorisation de la recherche et du transfert technologique. Les lauréats «en émergence» sont sélectionnés par les jurys régionaux. Les lauréats «création-développement» sont choisis par le jury national parmi les projets pré-sélectionnés par les jurys régionaux. * Cette fiche est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires, ainsi qu aux instructions applicables en la matière. Depcom - Janvier 2007

7 Le Crédit d impôt Recherche - CIR U n e a i d e p o u r a c c r o î t r e v o t r e c o m p é t i t i v i t é Savez-vous que toutes les entreprises industrielles, commerciales ou agricoles, ainsi que les associations loi 1901 (sous certaines conditions), menant des travaux de R&D, peuvent bénéficier du Crédit d Impôt Recherche? Vous menez des opérations de R&D recherche fondamentale recherche appliquée développement expérimental (prototypes, installations pilotes) Vous avez droit au Crédit d Impôt Recherche Le Crédit d Impôt Recherche? Le CIR est une aide publique qui permet d accroître la compétitivité des entreprises en soutenant leur effort de R&D. Adapté aux besoins des PME, il constitue un élément fiable du plan de financement de l entreprise innovante. En quoi consiste-t-il? Le CIR vient en déduction de l impôt dû par l entreprise au titre de l année au cours de laquelle elle a accru ses dépenses de recherche. Le CIR est une réduction d impôt composée d une part en volume égale à 10% des dépenses de recherche et développement engagées sur une année ; d une part en accroissement égale à 40% de ces mêmes dépenses, engagées sur la même année, minorée de la moyenne des dépenses de même nature des deux années précédentes. Pour en savoir plus ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05 Le ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche mène en continu des actions en faveur de l innovation. Il propose des mesures incitatives à la création d entreprises innovantes. Il favorise le développement de jeunes entreprises à travers, notamment, des aides fiscales. Il définit un cadre juridique, parallèlement à des actions de sensibilisation, pour faciliter l intégration des jeunes dans le monde de l entreprise et pour développer les synergies entre recherche privée et recherche publique.

8 Le Crédit d impôt Recherche - CIR U n e a i d e p o u r a c c r o î t r e v o t r e c o m p é t i t i v i t é Pour quel montant? Le montant du CIR est plafonné à 10 millions d euros par entreprise et par an jusqu en 2006 et à 16 millions d euros à partir de Quelles dépenses sont retenues? Principalement celles concernant la veille technologique, les moyens humains et matériels affectés à la recherche, la recherche sous-traitée, les brevets et leur défense. Vous pouvez consulter votre administration fiscale sur l éligibilité d un projet de R&D, préalablement au démarrage des travaux. Comment récupérer son Crédit d Impôt Recherche? Le CIR est soit imputé sur l impôt à payer, soit restitué aux entreprises nouvelles (les cinq premières années de leur existence) qui ne réalisent pas de bénéfices. Sinon, il est remboursé au terme de la troisième année. Les entreprises qui ne peuvent ni l imputer, ni se le voir rembourser ont la possibilité de mobiliser la créance que représente le CIR auprès de la BNP, de la Société générale et d OSEO. Cette fiche est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires, ainsi qu aux instructions applicables en la matière. Depcom - janvier 2007

9 L e s P ô l e s d e c o m p é t i t i v i t é Mobiliser notre potentiel d innovation pour la réussite des pôles de compétitivité Les pôles de compétitivité mettent en réseau les entreprises, la recherche publique et l enseignement supérieur et forment ainsi de véritables «écosystèmes de la croissance». En renforçant les interfaces entre les acteurs économiques et les acteurs de la recherche, le pacte pour la recherche représente une contribution essentielle au succès des pôles de compétitivité. Un pôle de compétitivité se définit comme la combinaison, sur un espace géographique donné, d entreprises, de centres de formation et d unités de recherche ; œuvrant autour d un même marché, d un même domaine technologique ou d une même filière ; engagés dans une démarche partenariale destinée à créer des synergies autour de projets communs au caractère innovant. Le processus de labellisation Un dispositif interministériel destiné à reconnaître des pôles de compétitivité dans les régions françaises a été mis en place selon les recommandations du Comité interministériel de l aménagement et du développement du territoire (CIADT du 14 septembre 2004), défini et orchestré par un groupe de travail interministériel. 66 pôles de compétitivité ont été labellisés dont 6 pôles mondiaux et 10 pôles à vocation mondiale. La labellisation de nouveaux pôles se poursuit selon les principes de sélectivité, d équilibre sectoriel et d identité territoriale nécessaires au maintien d un haut niveau de visibilité internationale. Une triple expertise garantit la pertinence des choix : une analyse locale conduite sous l autorité des préfets de région ; une expertise technique des ministères concernés (industrie, enseignement supérieur et recherche, défense, santé, agriculture, emploi, équipement, intérieur) ; une évaluation effectuée par un groupe de personnalités qualifiées. Pour en savoir plus ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05 Le ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche mène en continu des actions en faveur de l innovation. Il propose des mesures incitatives à la création d entreprises innovantes. Il favorise le développement de jeunes entreprises à travers, notamment, des aides fiscales. Il définit un cadre juridique, parallèlement à des actions de sensibilisation, pour faciliter l intégration des jeunes dans le monde de l entreprise et pour développer les synergies entre recherche privée et recherche publique.

10 L e s P ô l e s d e c o m p é t i t i v i t é Pôles mondiaux Aéronautique, Espace et Systèmes Embarqués Midi-Pyrénées / Aquitaine LYONBIOPOLE - Rhône-Alpes MédiTech Santé- MEDICEN - Ile-de-France MINALOGIC - Rhône-Alpes Solutions Communicantes Sécurisées - Provence-Alpes- Côte-d'Azur SYSTEMATIC - Ile-de-France Pôles à vocation mondiale Chimie-environnement Lyon Rhône-Alpes/ Axelera - Rhône-Alpes Industries et agro-ressources - Champagne-Ardennes / Picardie I.M.V.N. - CAP DIGITAL Paris-Région - Ile-de-France Images & Réseaux - Bretagne Innovations thérapeutiques - Alsace I-TRANS - Nord - Pas-de-Calais Mer - Bretagne Mer - Provence-Alpes-Côte-d'Azur MOVEO - Ile-de-France / Haute-Normandie / Basse-Normandie Végétal spécialisé - Pays de la Loire Les critères de sélection Les projets de pôles sont examinés suivant des critères destinés à mettre en évidence : la capacité des pôles à susciter la création de richesses nouvelles à forte valeur ajoutée, la visibilité internationale du pôle, le partenariat effectif réalisé à travers des projets communs, la stratégie de développement économique du pôle. Le dispositif d accompagnement un accompagnement financier de 1,5 Md sur trois ans émanant des ministères concernés, des agences (ANR, OSEO innovation et AII) et de la Caisse des dépôts et consignations ; des exonérations fiscales dont bénéficieront les entreprises implantées dans une zone de R&D et participant à un projet de recherche ; des crédits d animation pour un montant de 12M par an ; un soutien technique et méthodologique de l État avec la mise en place d un comité de coordination, pour chacun des pôles, constitué d une commission des financeurs et d une commission scientifique. Le soutien du ministère chargé de la recherche Au-delà des financements de projets partenariaux, la mobilisation des établissements publics représente une contribution essentielle au succès des pôles de compétitivité. Elle est encouragée par les dispositifs mis en place par le ministère chargé de la recherche, en particulier par les mesures du pacte pour la recherche. Ainsi, les Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES), les Réseaux technologiques de recherche avancée (RTRA), les Instituts Carnot et les cellules de valorisation mises en place dès 2006 contribuent au développement de la recherche, au transfert de technologie et à la valorisation de la recherche dans les pôles de compétitivité. Cette fiche est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires, ainsi qu aux instructions applicables en la matière. Depcom - Janvier 2007

11 L e s i n c u b a t e u r s d entreprises innovantes liés à la recherche publique Vous avez un projet de création d entreprise innovante? Un incubateur peut vous aider à démarrer Un incubateur d entreprises est un lieu d accueil et d accompagnement pour les porteurs de projet. Un incubateur peut vous aider à monter votre projet de création d entreprise à partir d une idée ou d un brevet. Il vous offre un appui en matière de formation, de conseil et de recherche de financement. Un incubateur «d entreprises innovantes» accueille plus spécifiquement des projets innovants issus de ou liés à la recherche publique. Il est constitué, au niveau régional, à l initiative d une fédération d établissements d enseignement supérieur ou de recherche. Établi à proximité immédiate d un site scientifique, il permet de maintenir des relations étroites avec les laboratoires de recherche et de bénéficier de ressources scientifiques, technologiques et économiques. 29 incubateurs d entreprises innovantes sont labellisés par le ministère chargé de la recherche. Répartis sur le territoire national, ils sont multi-sectoriels, à l'exception de l'incubateur "Multimedia-Belle-de-Mai" à Marseille, spécialisé dans le multimedia éducatif, et de deux incubateurs spécialisés en biotechnologie : "Paris Biotech" en Ile-de-France, et "Eurasanté" en Nord-Pas-de-Calais. Pour en savoir plus mesur/incub/index.htm ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05 Le ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche mène en continu des actions en faveur de l innovation. Il propose des mesures incitatives à la création d entreprises innovantes. Il favorise le développement de jeunes entreprises à travers, notamment, des aides fiscales. Il définit un cadre juridique, parallèlement à des actions de sensibilisation, pour faciliter l intégration des jeunes dans le monde de l entreprise et pour développer les synergies entre recherche privée et recherche publique.

12 L e s i n c u b a t e u r s d entreprises innovantes liés à la recherche publique Un atout pour créer son entreprise Depuis 2000, chaque année en moyenne les incubateurs accompagnent 250 projets d entreprises et permettent la création de 150 entreprises innovantes et d environ 750 emplois. Comment faire? Si vous êtes porteur de projet dans un établissement public d enseignement supérieur ou de recherche, le service de valorisation de votre établissement vous mettra en contact avec l incubateur de votre région. Dans les autres cas, adressez vous directement à l incubateur de votre région. Les projets candidats sont sélectionnés par le comité d engagement de l incubateur en fonction de leur degré d innovation, de leur potentiel économique et de la qualité de l équipe. Contacts Vous pouvez obtenir des renseignements sur l incubateur de votre région : auprès du délégué régional à la recherche et à la technologie (DRRT) auprès des services de valorisation de la recherche des universités et des organismes de recherche. auprès de Retis, réseau regroupant les incubateurs soutenus par le ministère chargé de la recherche, les technopoles et les CEEI. auprès du ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche et sur son site Internet Cette fiche est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires, ainsi qu aux instructions applicables en la matière. Depcom - janvier 2007

13 Jeune Entreprise Innovante JEI U n e a i d e s p é c i f i q u e p o u r v o s p r o j e t s d e R & D Savez-vous que les Jeunes Entreprises Innovantes réalisant des projets de R&D peuvent bénéficier d une réduction de leur fiscalité et des charges sociales relatives à des emplois hautement qualifiés tels que des ingénieurs et des chercheurs? Une Jeune Entreprise Innovante? Une PME au sens communautaire emploie moins de 250 personnes ; réalise un chiffre d affaires inférieur à 50 M ou dispose d un total de bilan inférieur à 43 M. Agée de moins de huit ans Ses dépenses de recherche représentent au moins 15 % des charges totales engagées au titre de l exercice considéré. Indépendante La moitié au moins du capital de la JEI est détenue par des actionnaires dûment définis. Elle n a pas été créée dans le cadre d une concentration, d une restructuration, d une extension ou d une reprise d activité préexistante. Pour en savoir plus mesur/jei.htm ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05 Le ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche mène en continu des actions en faveur de l innovation. Il propose des mesures incitatives à la création d entreprises innovantes. Il favorise le développement de jeunes entreprises à travers, notamment, des aides fiscales. Il définit un cadre juridique, parallèlement à des actions de sensibilisation, pour faciliter l intégration des jeunes dans le monde de l entreprise et pour développer les synergies entre recherche privée et recherche publique.

14 Jeune Entreprise Innovante JEI U n e a i d e s p é c i f i q u e p o u r v o s p r o j e t s d e R & D Les droits d une JEI? Une JEI a droit à Les aides fiscales accordées aux entreprises placées sous le régime de la JEI ne peuvent excéder le plafond des aides «de minimis» fixé par la Commission européenne, soit un montant d impôt de par période de trente-six mois pour chaque entreprise. Des allègements fiscaux exonération totale des bénéfices pendant 3 ans suivie d une exonération partielle de 50 % pendant deux ans ; exonération totale d imposition forfaitaire annuelle, tout au long de la période au titre de laquelle elle conserve le statut de JEI ; exonération de la taxe professionnelle et de la taxe foncière sur les propriétés bâties pendant 7 ans, sur délibération des collectivités territoriales.. Des exonérations de cotisations sociales exonération totale de cotisations patronales, de sécurité sociale (maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse, allocations familiales, accident du travail et maladies professionnelles), pour les chercheurs, les techniciens, les gestionnaires de projet de recherche-développement, les juristes chargés de la protection industrielle et des accords de technologie liés au projet et les personnels chargés de tests pré-concurrentiels ; cette exonération n est pas cumulable avec une autre mesure d exonération de cotisations patronales ou avec une aide de l Etat à l emploi. Au crédit d impôt recherche Il est possible de cumuler le crédit d'impôt recherche avec l ensemble des exonérations fiscales et sociales accordées aux JEI. En outre, les JEI peuvent bénéficier du remboursement immédiat de la créance de crédit d'impôt recherche au titre de leur année de création et des deux années suivantes. Cette fiche est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires, ainsi qu aux instructions applicables en la matière. Depcom - janvier 2007

15 L a s e n s i b i l i s a t i o n à l e n t r e p r e n e u r i a t Former des entrepreneurs et promouvoir chez les jeunes l esprit d entreprendre constituent un enjeu majeur pour notre pays. Le ministère délégué à l Enseignement supérieur s est attaché à illustrer cette notion d «entrepreneuriat» à travers les différentes mesures décrites ci-dessous. L observatoire des pratiques pédagogiques en entrepreneuriat (OPPE) a été créé, en 2001, pour développer la sensibilisation et la formation à l entrepreneuriat dans le système éducatif. Le site Internet propose, dans le cadre des missions de l OPPE, une base de données composée de fiches «actions» et de fiches «établissements et organismes» en charge de ces actions. Les maisons de l entrepreneuriat Le ministère délégué à l enseignement supérieur et à la recherche soutient depuis 2004 la mise en place de «maisons de l entrepreneuriat» au sein de bassins géographiques, dans le cadre de partenariats entre les universités et les écoles d ingénieurs. Six maisons, sélectionnées dans le cadre de l appel à propositions 2004, sont soutenues financièrement par le ministère. Une extension de cette expérimentation est prévue en Pour en savoir plus ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05 Le ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche mène en continu des actions en faveur de l innovation. Il propose des mesures incitatives à la création d entreprises innovantes. Il favorise le développement de jeunes entreprises à travers, notamment, des aides fiscales. Il définit un cadre juridique, parallèlement à des actions de sensibilisation, pour faciliter l intégration des jeunes dans le monde de l entreprise et pour développer les synergies entre recherche privée et recherche publique.

16 L a s e n s i b i l i s a t i o n à l e n t r e p r e n e u r i a t L observatoire des pratiques pédagogiques en entrepreneuriat (OPPE) Préconisé par le Conseil national pour la création d entreprises (CNCE), l observatoire a été créé en 2001 par les ministères de la Recherche, de l Éducation nationale, de l Industrie, l Agence pour la création d entreprises (APCE) et l Académie de l Entrepreneuriat pour développer la sensibilisation et la formation à l entrepreneuriat dans le système éducatif. Les missions de l OPPE recenser les différentes pratiques et contribuer à leur visibilité à tous les niveaux du système éducatif et de formation : primaire, secondaire, supérieur et formation continue ; diffuser ces connaissances, méthodes et pratiques ; évaluer l impact et les effets des programmes de formation dans le domaine de l entrepreneuriat, et réaliser des études ponctuelles. L esprit d entrepreneuriat est diffusé et valorisé par la participation à des manifestations et colloques, l organisation d une université d été, le recensement des concours d entrepreneuriat et la diffusion de documents d information Le site Internet Le recensement et la diffusion des actions du système éducatif entrant dans le champ de l entrepreneuriat ont donné lieu à la constitution d une base de données accessible sur ou On peut y consulter des fiches «actions» et des fiches «établissements et organismes» en charge de ces actions. On y trouve également des témoignages d enseignants et d experts, des outils pédagogiques expérimentés par des enseignants, une bibliographie et des liens utiles. Les maisons de l entrepreneuriat La création de maisons de l entrepreneuriat au sein d établissements d enseignement supérieur figure parmi les mesures que le ministère chargé de la recherche entend développer dans le cadre de sa politique en faveur de l innovation. Celle-ci concerne les établissements d enseignement supérieur d un même site ou d une même région. Ces espaces inter-établissements d enseignement supérieur, dédiés à la connaissance de l entreprise et à l aide à la création d activités, fonctionnent en s appuyant sur une synergie étroite entre acteurs du monde universitaire et du monde économique. A la fois centres de ressources et centres d affaires, elles remplissent des fonctions d accueil et d information des étudiants et jouent un rôle fondamental dans la sensibilisation des étudiants au monde de l entreprise. Les maisons de l entrepreneuriat de 6 régions (Auvergne, Limousin, Nord- Pas-de-Calais, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Provence-Alpes-Côte d Azur) bénéficient d un financement du ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche complémentaire au soutien apporté par les chambres de commerce et les instances régionales concernées. À la suite du bilan réalisé en 2006, l expérimentation sera poursuivie. Renseignements : Cette fiche est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires, ainsi qu aux instructions applicables en la matière. Depcom - janvier 2007

17 R e c r u t e r p o u r r e n f o r c e r l e s c o m p é t e n c e s s c i e n t i f i q u e s e t t e c h n o l o g i q u e s d e v o t r e e n t r e p r i s e Savez-vous que toutes les entreprises peuvent bénéficier d aides pour recruter de jeunes doctorants (CIFRE), ou de jeunes techniciens supérieurs (Cortechs)? Les conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE) Vous avez un projet de R&D quel que soit le domaine disciplinaire Vous souhaitez bénéficier de nouvelles compétences scientifiques et technologiques Vous pouvez confier ce projet à un jeune doctorant en signant une convention CIFRE La convention CIFRE associe trois partenaires : une entreprise, un jeune doctorant et un laboratoire de recherche. L entreprise passe une convention pour trois ans avec l association nationale de la recherche technique (ANRT) qui gère ces conventions pour le compte du ministère chargé de la recherche. L entreprise reçoit une subvention annuelle de et verse au doctorant un salaire annuel brut minimum de Près de CIFRE ont été signées en 25 ans. 80% des docteurs "CIFRE" occupent des postes dans l'industrie à l'issue de leur thèse. Plus de nouvelles conventions ont été signées en 2006, 2000 le seront en % des CIFRE concernent les domaines des sciences de l'homme et de la société. Pour en savoir plus mesur/aides/cifre.htm ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05 Le ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche mène en continu des actions en faveur de l innovation. Il propose des mesures incitatives à la création d entreprises innovantes. Il favorise le développement de jeunes entreprises à travers, notamment, des aides fiscales. Il définit un cadre juridique, parallèlement à des actions de sensibilisation, pour faciliter l intégration des jeunes dans le monde de l entreprise et pour développer les synergies entre recherche privée et recherche publique.

18 R e c r u t e r p o u r r e n f o r c e r l e s c o m p é t e n c e s s c i e n t i f i q u e s e t t e c h n o l o g i q u e s d e v o t r e e n t r e p r i s e Les conventions CORTECHS Vous avez un projet de développement technologique Vous souhaitez confier ce projet à un jeune technicien supérieur en partenariat avec un centre de compétences La convention CORTECHS prévoit le versement à l entreprise d une subvention plafonnée à pour un an, couvrant au maximum 50 % des dépenses éligibles (notamment salaire et charges, contribution aux dépenses engagées par le centre de compétences). Cette convention associe trois partenaires : une PME-PMI, un technicien supérieur et un centre de compétences. Le ministère a délégué la gestion de ces conventions à OSEO anvar. L entreprise est une PME, dont le siège ou l établissement concerné est implanté en France. Elle signe un contrat de travail à durée déterminée (12 mois minimum) ou indéterminée avec le technicien. Le technicien est titulaire d un DUT, d un BTS ou titre équivalent, ou d une licence professionnelle. Durant la convention, il reçoit une formation complémentaire à la gestion de projet d innovation d une durée minimum de 80 heures. Le centre de compétences est un organisme de recherche, une université, un IUT, une école d ingénieurs, un lycée technique ou professionnel ou une structure de transfert technologie (CRITT, CRT, PFT). Pour en savoir plus : Cette fiche est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires, ainsi qu aux instructions applicables en la matière. Depcom - Janvier 2007

19 Ensemble, préparons l avenir Le «pacte» pour la recherche la recherche en entreprise constitue un élément essentiel d un système de recherche compétitif Intensifier la dynamique d innovation et tisser des liens plus étroits entre la recherche publique et la recherche privée est l un des 5 objectifs du Pacte dont la loi de programme pour la Recherche, adoptée par le Parlement en avril 2006, est la traduction législative. 5 actions pour stimuler l effort de recherche des entreprises Ces actions concernent l ensemble des acteurs économiques (jeunes entreprises innovantes, PME, grandes entreprises) et tirent profit du potentiel de recherche publique en renforçant les interfaces public-privé. Grâce à elles, le tissu industriel et technologique français sera densifié et dynamisé. Favoriser la croissance des jeunes entreprises intensives en recherche. Extension du congé pour création d entreprise aux salariés qui rejoignent l équipe dirigeante d une jeune entreprise innovante (JEI) dans l année qui suit sa création.. Renouvellement du soutien financier aux incubateurs publics qui accompagnent les porteurs de projet de création d entreprise.. Concours national de création d entreprise de technologies innovantes pour détecter et récompenser les meilleurs projets de création d entreprise.. Mise en place d un prêt participatif d amorçage par OSEO anvar pour faciliter l accès des jeunes entreprises au capital risque.. Expérimentation par OSEO anvar, dans le cadre du «pacte PME», d un dispositif associant les grands comptes au développement et à la mise sur le marché de produits innovants par les PME.. Prorogation jusqu en 2010 de la réduction d impôt sur le revenu accordée au titre de la souscription de parts de fonds communs de placement dans l innovation (FCPI). Renforcer le soutien à la recherche des PME, notamment grâce aux dispositifs classiques d incitation à la R&D. Doublement en deux ans des moyens d intervention d OSEO anvar consacrés à l innovation, de 80M en 2005 à 160M en Relèvement de 5 à 10% du «taux en volume» du Crédit d impôt recherche (CIR) pour les dépenses de R&D réalisées à partir de Relèvement du plafond du CIR de 10M à 16M à partir de Extension de 3 à 5 ans de la période suivant la création de l entreprise pendant laquelle le CIR non imputé sera restitué immédiatement. Restitution du CIR aux «gazelles» tant qu elles bénéficient du statut de Jeune entreprise innovante. Prise en compte dans le calcul du CIR du double des dépenses correspondant à l embauche en CDI d un jeune docteur ayant soutenu sa thèse depuis moins de trois ans. Pour en savoir plus ministère délégué à l Enseignement supérieur et à la Recherche direction générale de la recherche et de l innovation 1, rue Descartes Paris cedex 05

20 Ensemble, préparons l avenir Le «pacte» pour la recherche Renforcer le soutien aux programmes de recherche et d innovation des entreprises. Soutien renforcé aux projets de recherche en partenariat conduits dans le cadre des réseaux de recherche et d innovation technologique (RRIT) financés par l Agence nationale de la recherche (ANR).. Lancement de grands programmes mobilisateurs dans le secteur des hautes technologies financés par l Agence Les pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) regroupent tout ou partie des activités et des moyens, notamment en matière de recherche, d organismes de recherche, d établissements d enseignement supérieur et de recherche, publics et privés, français ou européens pour conduire ensemble des projets d intérêt commun. Les réseaux thématiques de recherche avancée (RTRA) regroupent des organismes de recherche et des établissements d enseignement supérieur et de recherche, publics ou privés, français ou européens pour conduire un projet d excellence scientifique dans un ou plusieurs domaines de recherche. de l innovation industrielle (AII). Développer des interfaces entre recherche publique et recherche privée. Possibilités renforcées de délégation par des établissements de recherche de leurs activités de valorisation à des structures de droit privé.. Création du label «Carnot» pour inciter les laboratoires de recherche à collaborer avec les entreprises. Les instituts labellisés bénéficient d un abondement financier de la part de l État en fonction du volume de leurs activités contractuelles.. Exonération d impôt sur les sociétés pour les revenus des établissements d enseignement supérieur et des organismes de recherche tirés des activités de valorisation.. Augmentation progressive du nombre de Conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE). Concentrer les moyens de la recherche pour améliorer l attractivité du territoire. Développement de pôles de compétitivité, lieux de synergie de proximité entre entreprises, centres de recherche et instituts de formation à forte visibilité internationale en matière technologique et industrielle.. Développement d activités de valorisation en liaison avec les PRES ainsi que certains RTRA qui ont vocation à attirer des centres de R&D privés et des entreprises innovantes. Le Gouvernement engage une réforme ambitieuse du système national de recherche et d innovation, en étroite concertation avec tous les acteurs concernés et dans le cadre de la construction d un espace européen de la recherche. Ce «pacte» doit permettre à la recherche française d affronter, dans les meilleures conditions, la concurrence scientifique et technologique mondiale. Il vise à conforter la compétitivité économique et le rayonnement international de la France. Pour en savoir plus : Depcom - Janvier 2007 CAROLINE LUCAS/MENESR - J.-C. WETZEL/IMAGE&SON-CNAM - CNRS PHOTOTHÈQUE / HUBERT RAGUET Cette fiche est un document simplifié. Il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires, ainsi qu aux instructions applicables en la matière.

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Innovation et recherche technologique. État de la situation et bilan. au 31 décembre 2006

Innovation et recherche technologique. État de la situation et bilan. au 31 décembre 2006 Innovation et recherche technologique État de la situation et bilan au 31 décembre 2006 Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche Direction générale de la recherche et de l innovation Juin

Plus en détail

CIR CREDIT D IMPOT RECHERCHE

CIR CREDIT D IMPOT RECHERCHE Porté par les pôles de compétitivité Systematic Paris-Region, Cap Digital, Images & Réseaux, Minalogic, Solutions Communicantes Sécurisées, avec Syntec Numérique, Comité Richelieu, PME Finance, CGPME Paris

Plus en détail

Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012

Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012 Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012 Sogedev en bref» Création en 2002,» Plus de 2000 missions de conseil,» Plus de 700 clients à travers la France, tous domaines d activité

Plus en détail

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif :

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Un dispositif d une telle ampleur et avec tant d innovations, de simplications et de sécurisation, du jamais

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Latham & Watkins Département Tax. des investisseurs

Latham & Watkins Département Tax. des investisseurs Numéro 360 14 Janvier 2004 Client Alert Latham & Watkins Département Tax La loi de finances pour 2004 ainsi que la loi pour l Initiative Economique votée l été dernier prévoient de nombreuses mesures en

Plus en détail

Financer la recherche et l innovation des entreprises...3. Crédit d impôt recherche - CIR...4. Développer la recherche partenariale...

Financer la recherche et l innovation des entreprises...3. Crédit d impôt recherche - CIR...4. Développer la recherche partenariale... Sommaire Recherche partenariale...3 Financer la recherche et l innovation des entreprises...3 Crédit d impôt recherche - CIR...4 Développer la recherche partenariale...6 Aide au partenariat technologique

Plus en détail

Le Crédit Impôt Recherche, instrument de soutien à l innovation

Le Crédit Impôt Recherche, instrument de soutien à l innovation Le Crédit Impôt Recherche, instrument de soutien à l innovation Information sur les marchés de la bio-santé - N 26 - Février 2012 Note de synthèse éditée par Eurasanté à l attention des entreprises de

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos 1 sur 7 Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos Présentation générale Le ministère chargé de la recherche et de la technologie

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

Les fonds d investissement

Les fonds d investissement Un objectif commun la croissance des PME Les fonds d investissement Le manque de maturité de certaines entreprises, les techniques de pointe qu elles développent, rendent difficile l appréciation de leur

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P)

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) Un Placement sur 8 ans minimum, Dynamique et Diversifié La réduction d ISF dépend du quota d investissement dans les

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF =

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF = FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME Un avantage fiscal institué par la loi TEPA afin de permettre aux redevables de l ISF de bénéficier d une réduction d ISF en investissant

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

LES CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR

LES CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR LES CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR DES ENTREPRISES Mercredi 4 février 2015 Salon des entrepreneurs Intervenants Jérôme REBISCOUL o Expert-comptable, commissaire aux comptes o Membre du Comité Innovation des

Plus en détail

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME Les incitations fiscales à l investissement dans les PME avril 2012 1 De grandes réformes en 2011 La Loi de finances pour 2011 a apporté des modifications substantielles aux systèmes d'incitations fiscales

Plus en détail

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire Présentation Bpifrance Janvier 2014 Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire 01. Qui sommes-nous? 02. Le financement bancaire 03. Le soutien à l innovation Titre de la présentation 2 01.

Plus en détail

CAPITAL INVEST PME 2014

CAPITAL INVEST PME 2014 FCPI CAPITAL INVEST PME 2014 Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque de perte en capital Prise en compte des souscriptions - du

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I.

REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I. REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I. BASES JURIDIQUES Vu le règlement général d exemption par catégorie N 651/2014 adopté

Plus en détail

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine?

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? Épargne Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? AXA Entrepreneurs & Croissance 2013 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Durée de blocage : 6 ans minimum pouvant aller jusqu

Plus en détail

FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE

FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE La présente note fiscale (la Note Fiscale ) doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds Commun de Placement dans l Innovation

Plus en détail

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion)

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) NextStage Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) FIP éligible à la réduction d ISF ou d IR Code ISIN : FR0011429505 NextStage soutient

Plus en détail

FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2

FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2 NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2 Fonds d Investissement de Proximité agréé par l Autorité des Marchés Financiers (Article L. 214-31 du Code Monétaire et Financier) Société de

Plus en détail

UNE FISCALITÉ ADAPTÉE

UNE FISCALITÉ ADAPTÉE UNE FISCALITÉ ADAPTÉE AU SERVICE DE LA COMPÉTITIVITÉ ET DE L INVESTISSEMENT 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN 2 3 4 TAUX EFFECTIF D IMPOSITION COMPÉTITIF L étude KPMG Competitive Alternative (2014) compare

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

ENTREPRENEURS & RÉGIONS

ENTREPRENEURS & RÉGIONS FIP ENTREPRENEURS & RÉGIONS N 8 FIP ENTREPRENEURS & RÉGIONS N 8 ILE-DE-FRANCE - BOURGOGNE - RHÔNE-ALPES PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Société de gestion agréée AIFM et AMF par l Autorité des Marchés Financiers

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Membre du INVESTISSEMENT PME FIP FRANCE. Financer les PME. favorise la croissance

Membre du INVESTISSEMENT PME FIP FRANCE. Financer les PME. favorise la croissance Membre du FIP FRANCE INVESTISSEMENT PME Financer les PME favorise la croissance Présentation du FIP FRANCE INVESTISSEMENT PME Dans le contexte économique actuel, nous pensons que les PME françaises ont

Plus en détail

Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO

Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO Ce document de synthèse rassemble les informations présentées lors de la réunion «Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO : mode d emploi» du 1 er février 2011 à la CCI

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie Form tion Magazine Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie spécial emploi Région Haute-Normandie Édito P 3 P 4 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 Engagé dans

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

FIP Entreprises familiales exportatrices II

FIP Entreprises familiales exportatrices II Entreprises familiales exportatrices II Fonds d investissement de proximité IR 2014 Entreprises familiales exportatrices II Points-Clefs Participer à la vie économique en accompagnant indirectement le

Plus en détail

Personnes physiques fiscalement domiciliées en France, PME * de moins de 3 ans.

Personnes physiques fiscalement domiciliées en France, PME * de moins de 3 ans. Personnes physiques fiscalement domiciliées en France, PME * de moins de 3 ans. Aider le créateur à préciser son plan d entreprise et à procéder à des vérifications a minima techniques et juridiques pour

Plus en détail

Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur

Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur Signature de la convention de partenariat Lycée Pierre Mendès France -

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES

REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES Afin d augmenter l appui à l innovation duale permettant aux PME et aux entreprises intermédiaires de moins de 2000 salariés de développer

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 199 terdecies- 0 A du Article 885-O V bis du Article 200 du Article 199 tervicies du Article 199 sexvicies du Article 199 septvicies du Article 199 sexdecies

Plus en détail

DECRYPTAGE DE L ACTUALITE FISCALE RECENTE

DECRYPTAGE DE L ACTUALITE FISCALE RECENTE Missions comptables Audit légal Audit Contractuel Missions juridiques et fiscales Missions sociales Expertise et conseil de gestion Conseil en organisation Certification ISO Informatique Formation DECRYPTAGE

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE 2014

TAXE D APPRENTISSAGE 2014 TAXE D APPRENTISSAGE 2014 3 ÉCOLES POUR ACCOMPAGNER Investissez dans les cursus de nos trois écoles et apportez ainsi votre d un vivier de 2 700 étudiants à fort potentiel." En alliant formation opérationnelle,

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

CREDIT D IMPOT RECHERCHE INNOVATION. L extension du crédit d impôt recherche à l innovation des PME

CREDIT D IMPOT RECHERCHE INNOVATION. L extension du crédit d impôt recherche à l innovation des PME CREDIT D IMPOT RECHERCHE INNOVATION L extension du crédit d impôt recherche à l innovation des PME Sommaire I. Introduction II. Les entreprises éligibles III. Eligibilité technique au titre du CIRI IV.

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI REUNION DU 7 FEVRIER 2014 RAPPORT N CR-14/17.030 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'innovation dans

Plus en détail

ENTREPRISE ET CREDITS D IMPOT. Salon des entrepreneurs 5 février 2014

ENTREPRISE ET CREDITS D IMPOT. Salon des entrepreneurs 5 février 2014 Salon des entrepreneurs 5 février 2014 Quelle est la différence entre une réduction d impôt et un crédit d impôt? La réduction d impôt vient en déduction de l impôt. Dans le cas où le montant de la réduction

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ACG 2014

MANDAT DE GESTION ACG 2014 MANDAT DE GESTION ACG 2014 Pour investir directement au capital des PME et réduire votre ISF Géré par DOCUMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE Conseillée en investissement par www.mandat-isf-acg.com MANDAT DE

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS

NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS Société de Gestion ixo PRIVATE EQUITY 34, rue de Metz 31 0 00 Toulouse Site : www.ixope.fr Dépositaire Réalisation : ixo Private Equity Illustration : Ronald Curchod Graphisme

Plus en détail

Antin FCPI 11. Communication à caractère promotionnel

Antin FCPI 11. Communication à caractère promotionnel Antin FCPI 11 Communication à caractère promotionnel Antin FCPI 11, nouveau Fonds Commun de Placement dans l Innovation, vient étoffer la gamme de FCPI du groupe BNP Paribas Blocage des capitaux investis

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

52 53 L état de l Enseignement supérieur et de la Recherche n 4 [édition 2010]

52 53 L état de l Enseignement supérieur et de la Recherche n 4 [édition 2010] 21 Le financement de la recherche nationale par des crédits budgétaires absorbe en 0,75 % des moyens budgétaires de l État à travers les établissements publics de R&D et les mesures d aide et d incitation

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Nord Cap V. Fonds d Investissement de Proximité

Nord Cap V. Fonds d Investissement de Proximité Nord Cap V Fonds d Investissement de Proximité FIP Nord Cap V Points-Clefs Participer à la vie économique en accompagnant indirectement le développement et la transmission de PME diversifiées du Nord de

Plus en détail

APPEL A PROJETS. WE NETWORK Le Silicium - 3, Avenue du Bois L abbé - 49070 BEAUCOUZE MARS 2015

APPEL A PROJETS. WE NETWORK Le Silicium - 3, Avenue du Bois L abbé - 49070 BEAUCOUZE MARS 2015 APPEL A PROJETS Appel à projets à destination des PME pour l émergence et l accompagnement de projets d innovation en Pays de Loire dans le domaine des objets et solutions communicants (Internet des objets,

Plus en détail

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : Souscription ouverte jusqu au 21 juin 2012 sous certaines conditions* (pour les parts A1) Souscription ouverte jusqu au 31 décembre 2012 (pour les parts A2) Diversifiez votre patrimoine financier avec

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION *****

BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION ***** BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION ***** SOMMAIRE 1.Offre de Formation Education Nationale 2.Offre de Formation par Apprentissage

Plus en détail

Europe et Régions pour l éco-innovation et les éco-entreprises. Synthèse générale, Conclusions, Propositions et recommandations

Europe et Régions pour l éco-innovation et les éco-entreprises. Synthèse générale, Conclusions, Propositions et recommandations Europe et Régions pour l éco-innovation et les éco-entreprises Synthèse générale, Conclusions, Propositions et recommandations Europe et Régions pour l éco-innovation et les éco-entreprises Notre étude,

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant

Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant Date limite d envoi des dossiers : 31 mars 2014 INFORMATION RÈGLEMENT DOSSIER DE PARTICIPATION TÉLÉCHARGEABLES www.enseignementsup-recherche.gouv.fr Dossier de

Plus en détail

FINAN CEZ VOTRE PRO JET

FINAN CEZ VOTRE PRO JET Pour guider les porteurs de projet et répondre à tous leurs besoins, Lyon Ville de l Entrepreneuriat a identifié les étapes incontournables de la création, reprise et cession d entreprise et a créé des

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013)

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

123CAPITAL PME. Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve de conserver votre placement 8 ans minimum

123CAPITAL PME. Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve de conserver votre placement 8 ans minimum FIP / FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ 123CAPITAL PME Bénéficiez d une double réduction d impôt : ISF + impôt sur le revenu Sous réserve de conserver votre placement 8 ans minimum QUI EST 123VENTURE?

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

NOTE FISCALE DU FIP SPI PROXIMITE 2014

NOTE FISCALE DU FIP SPI PROXIMITE 2014 NOTE FISCALE DU FIP SPI PROXIMITE 2014 La présente note doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds d Investissement de Proximité («FIP») dénommé «FIP SPI Proximité 2014» (le «Fonds»)

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

NOVEMBRE 2010. L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs et d OSEO

NOVEMBRE 2010. L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs et d OSEO NOVEMBRE 2010 L accompagnement du secteur privé : Présentation des dispositifs de l AFD l et d OSEO Les outils de soutien au financement des entreprises Les produits AFD et OSEO Les fonds de garantie AFD

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles PROGRAMME 2015 ESPOIRS DE LA RECHERCHE Le programme Espoirs de la recherche de la Fondation pour la Recherche Médicale soutient des projets de recherche dans tous les domaines de la biologie et de la santé.

Plus en détail

DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015

DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 DISPOSITIONS FISCALES DE LA LOI DE FINANCES 2015 Abdellatif ZAGHNOUN Directeur Général des Impôts OEC, 22 janvier 2015 Contexte d élaboration de la LF 2015 Recommandations des Assises Nationales sur la

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013

NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013 NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013 La présente note doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds d Investissement de Proximité («FIP») dénommé «FIP ARKEON Pré-cotation

Plus en détail

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise 1 Une réduction d impôt sur le revenu est applicable en cas de souscription, avant le 31 décembre 2012, au capital d une petite et moyenne

Plus en détail

La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement

La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement Petit déjeuner débat 11 avril 2013 1 Dominique DENIEL Expert comptable Commissaire aux comptes Ouest Conseils Quimper Pascale DEMONTFAUCON

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger SOMMAIRE Cap Export : Pour Mieux Exporter 1. Favoriser l emploi des jeunes à l export Un crédit d impôt export étendu 2. Partir gagner des marchés à l étranger 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail