Forum Mobilité Sécurité routière La zone 30 et la zone 30 abords d école

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Forum Mobilité Sécurité routière La zone 30 et la zone 30 abords d école"

Transcription

1 Etaient présents : Forum Mobilité Sécurité routière La zone 30 et la zone 30 abords d école Projet de procès-verbal de la réunion du 8 décembre 2005 C. ADRIAEN : Echevinat mobilité, commune d Evere D. APELBAUM : Coordinateur APS, école Clair-Vivre M. ARNOULD : Conseillère communal, commune de Woluwe-Saint-Lambert J. BOULENGIER : Secrétaire technique, commune d Anderlecht M. BRUSSELMANS : Inspecteur Principal, Service Trafic, ZP 5342 Uccle/Watermael- Boitsfort/Auderghem E. CAELEN : Cellule mobilité, AVCB J. CLOETENS : Conseiller en mobilité, commune de Woluwe-Saint-Pierre M. DANDOY : Conseiller en mobilité, Ville de Bruxelles B. DECUPERE : Cellule mobilité, AVCB S. DONVIL : Auxiliaire de police, Dir/tra, ZP 5340, Ouest Ph. DONY : Direction Voiries, AED, MRBC B. FESLER : Service Mobilité, commune de Molenbeek-Saint-Jean M. JADOUL : Conseiller en mobilité, commune d Anderlecht P. JACOBS : Ingénieur Industriel, Ville de Bruxelles N. KEMPNER: Ingénieur Industriel, Etudes et Permis, Ville de Bruxelles V. LERATE : Ingénieur, Direction Voiries, AED, MRBC Ph. LIEBEN : Conseiller en mobilité, commune de Woluwe-Saint-Lambert F. MEUNIER : Contrôleur - chef, SPF Mobilité V. MICHEL : commune d Anderlecht M. PINZINO : Commissaire de police, Coordinateur roulage, ZP 5342 Uccle/Watermael- Boitsfort/Auderghem R. RZEWMICKI : Chercheur KUL, collaborateur Fietsersbond A. SOLFA : Conseiller en mobilité, commune de Forest R. VERRIEST : Commissaire de police, ZP 5339 Bruxelles-Ixelles Y. ZEGGE : Architecte Urbaniste, commune d Anderlecht 1. Introduction par Erik CAELEN (AVCB) Depuis le 1er septembre 2005, tous les abords d'écoles doivent être signalés par les signaux A23 et F4a. Cependant, une étude effectuée aux Pays-Bas démontre qu'une zone 30 qui est uniquement marqué par des panneaux n'améliore pas la sécurité routière. L'introduction d'une zone 30 aux abords d'une école devrait donc s'accompagner d'un réaménagement physique de l'espace public. 1

2 C'est pourquoi il nous semble utile d'aborder l'aménagement des zones 30, et plus spécifiquement les zones 30 aux abords d'écoles dans le cadre du Forum Mobilité Sécurité routière. Madame V. Lerate abordera la situation du programme des abords d'écoles de la Région de Bruxelles-Capitale alors que Madame M. Guillaume de l'ibsr y illustrera des recommandations à l'aide d'exemples de bonnes pratiques. 2. L avancement du programme Abords d écoles de la Région de Bruxelles-Capitale par Vinciane LERATE (AED-MRBC) 2

3 Forum «Mobilité Sécurité routière» Les abords d écoles Vincianne LERATE AED Direction des Voiries Cellule «signalisation & sécurité» 2 volets : L aménagement des abords d écoles & La mise en zone 30

4 Abords d écoles AND AUD 4 5 BSA 1 0 BXL 7 14 ETT 10 5 EVE 0 1 FOR GAN IXL JET KOE MOL écoles 80 sur voirie régionale 120 dans un rayon de 100m d une voirie régionale STG 4 11 STJ 1 6 SCH 2 18 UCC 6 9 WTL 1 2 WSL 2 4 WSP 6 0 Abords d écoles Etude «Survey & aménagement» Relevé situation existante Recueil des griefs (IBSR,représentants de l école, la police, S&A) Proposition d aménagement : du panneau et marquage (type 1)jusqu au reprofilage de la voirie (type 3)!

5 Abords d écoles Les aménagements «classiques» Signalisation (panneaux, marquage) Barrières de sécurité: croix de Saint-André Ralentisseurs de vitesse H=4,10 m Zones 30 km/h Abords d écoles Panneau spécifique signal «A23» 3

6 Abords d écoles Passage pour piétons surélevé Barrière de sécurité Abords d écoles parking Arrêt de bus

7 Bilan en chiffres : 36 abords aménagés 2 chantiers en cours 7 chantiers planifiés Et la suite Abords d écoles 100 dossiers prêts Marché microinvestissement EUR/an Planification multicritère Mais les abords d écoles, c est aussi le chemin vers l école!

8 Chemin vers l école Cheminement des piétons et cyclistes Zones 30 écoles

9 Zones 30 écoles Il était une fois. dans un arrêté ministériel : «Pour ce faire, les gestionnaires de voiries doivent mettre en place des zones 30 autour de chaque école avant la rentrée scolaire 2005, soit le 1 er septembre. Sauf circonstances exceptionnelles, justifiées par l état des lieux, les abords d école de chaque établissement doivent être délimités par ces signaux». Zone 30 = OBLIGATION sauf si Réflexion! Zones 30 écoles Cette mesure est un des moyens qui peuvent être mis en œuvre pour atteindre les objectifs de réduction de morts et de blessés sur les routes tels que définis aux Etats Généraux de la sécurité routière en Région de Bruxelles-Capitale. La zone 30 fait partie d un ensemble : elle ne peut être dissociée des autres mesures visant à la sécurisation des abords d écoles qui consistent principalement en des aménagements mais qui couvrent également les volets sensibilisation, contrôle et évaluation. Par son étude «abords d écoles» et sa mise en œuvre depuis 2002, la Région de Bruxelles-Capitale démontre largement qu elle s implique à 100% dans les plans de sécurisation. Même si l adaptation de la signalisation pour obtenir des «zones 30» semble facile (implantation d une signalisation réglementaire partout, strictus senso), l approche de la problématique dans notre région est différente : le milieu urbain exige de trouver le bon équilibre entre les vitesses excessives et les flux de trafic importants. Un ensemble de mesures d accompagnement peuvent alors s avérer nécessaire pour renforcer la signalisation de «zones 30» afin d atteindre les objectifs. Le but ultime est de sécuriser les abords d écoles en gardant un équilibre entre la fonction de la route, son aménagement et la fonction qu on en fait réellement. En effet, les conséquences négatives ne sont pas à sous-estimer : des problèmes de sécurité peuvent résulter d une réduction trop marquée de la vitesse sur des voiries vouées à la circulation! Il faut donc à tout prix que la mesure s intègre dans l environnement si on veut éviter les effets pervers.

10 Zones 30 écoles Code : MO10 Nom de l école : School Paloke Adresse : Chaussée de Ninove, 1001 Molenbeek-Saint-Jean I. Tableau multicritères : Remarque Mobilité Type de voirie Zone 30 Interquartier Principale/ métropolitaine Nombre de bandes 2 x 1 bande 2 x 2 bandes Sens unique Limitation de vitesse 30 Km/h 50 Km/h 70 Km/h Flux de circulation en heure Faible Moyen Important de pointe < 300 véh. / h Entre 300 et 900 véh./h > 900 véh. / h Flux de circulation hors heure Faible Moyen Important Comptage manuel de pointe Pourcentage de camions < 30% > ou = 30% Feux tricolores Absence / Présence feu à la demande Sécurité Desserte locale Oui Non Présence de lignes TC Non Oui Dispositifs de sécurité Oui Non aux abords de l école Traversées piétonnes (feux) Sécurisées Non sécurisées Aménagement de sécurité en Oui Non voirie Visibilité Perception des traversées Moyenne Mauvaise Bonne piétonnes Champ visuel de Dégagé Moyen Encombré l automobiliste TOTAL 8 I. Information pour le choix des aménagements : Nombre d élèves < 100 Entre 100 et > 500 Groupement d écoles Non Oui Vocation du quartier Habitat Commerce Industrie Présence de site propre Central Non Oui Latéral II. Choix de la Région : 1 Placer des panneaux de limitation de vitesse à 30 Km/h (permanents ou non). 2 Accompagner l adaptation de la signalisation 30 Km/h d aménagements pour la rendre mieux lisible. 3 Réaliser des aménagements plus lourds voire coûteux. II. Propositions : 1 Placer des panneaux de limitation de vitesse à 30 Km/h (permanents ou non). 2 Accompagner l adaptation de la signalisation 30 Km/h d aménagements pour la rendre mieux lisible. x 3 Réaliser des aménagements plus lourds voire coûteux. Dans le cas où 5 points sont attribués x 4 en mobilité à évaluer Ne pas intervenir car lourd impact au niveau de la mobilité. x 4 La chaussée de Ninove est une voirie métropolitaine à 2x2 bandes qui est un axe de pénétration en Région de Bruxelles-Capitale, d où un flux de trafic important à tout moment de la journée. Sur cet axe se trouvent des carrefours gérés par des feux qui sont synchronisés (onde verte) sur un régime de 50 km/h. Ces éléments font que l instauration d une zone 30 engendrera de gros problèmes de mobilité. La sécurisation est assurée par les dispositifs suivants : - Le carrefour près de l établissement est pourvu d une signalisation tricolore lumineuse. Ne pas intervenir car lourd impact au niveau de la mobilité. Zones 30 écoles

11 Zones 30 écoles Fin de zone Début de zone Zones 30 écoles conclusions Lentement mais sûrement Efficacité - Contrôle Intégration aménagements Z30 Interprétation de la loi

12 3. Abords d'école et réaménagements par Michèle GUILLAUME (IBSR) 3

13 Zones 30 et abords d école 1 1. Zones 30 chez nous et ailleurs 2

14 Berlin (1) Toutes les voiries locales en zone 30 Aménagements minimalistes Potsdamer Platz, nouveau quartier de bureaux 3 Berlin (2) 4

15 Allemagne (suite) : 5 années d expérimentation libre => de nombreuses villes multiplient les zones 30 : Hambourg : 575 zones 30 dès la fin des années 80 Fribourg en Brisgau : toutes les voiries locales en zone 30 (= 60% du linéaire) Modification du code de la route en 2004 («Strassenverkehrs-Ordnung», 39.1a) : en agglomération, la réglementation sur les zones 30 est d application partout sauf sur les voiries prioritaires 5 Graz (Autriche, habitants) «Ville 30» depuis km = la règle 50 km/h = l exception (voiries principales) Pas d aménagements Accent mis sur l information/sensibilisation et le contrôle 6

16 Graz (suite) Au fil du temps, la proportion d usagers satisfaits par l «agglomération 30» augmente, et ce pour toutes les catégories d usagers 7 Zürich (Suisse, habitants, emplois) 1991: les premières zones sont très mal accueillies (recours en justice ) 2003 : 120 zones, dont 80 réalisées en 2000 <= nouvelle stratégie: implication de la population lors de l élaboration du plan zone 30 mise en œuvre à grande échelle campagne de communication (globale et locale) 8

17 Zürich (suite) Création d une nouvelle zone 30 : signalisation information des riverains radar préventif pendant 15 jours verbalisation à partir de la 3e semaine mesures d infrastructures si nécessaire 9 Pays-Bas 1997 : «Duurzaam Veilig Verkeer» Étendre les zones 30 en agglo et les zones 60 hors agglo => «sobere inrichting» 10

18 Pays-Bas (suite) Systématiser la mise en zone 30 des voiries locales dans les villes (ex.: La Haye) Villages en zones 30 (ex.: Oostburg) 11 Commune d Evere Région bruxelloise Objectif régional pour 2010 (?) : toutes les voiries locales en zone 30 (= 77% du linéaire) Objectif intermédiaire pour 2006 = 75% des voiries locales en zone 30 Situation fin 2003: de 0 à 36% selon les communes (moyenne = 7%) Pour accélérer le mouvement : subvention de plans zones 30 dans les 12 communes

19 2. Aménager et/ou informer & contrôler? 13 Bilan de 5 années d expérimentation en Allemagne Les zones «aménagées» sont généralement mieux respectées Mais : les mesures d infrastructures seules ne sont pas toujours suffisantes Et : de bons résultats peuvent aussi être obtenus sans mesures constructives 14

20 Aménager mais pas seulement L idéal : combiner approche «light» du point de vue de l infrastructure approche par étapes (portes carrefours section) aménagements provisoires & mesures de sensibilisation et de contrôle => couvrir plus rapidement une plus grande superficie => communication plus aisée => gain d efficacité => gain de sécurité => un nouveau style de conduite => des résultats qui s améliorent avec le temps 15 => des résultats qui s améliorent avec le temps (données pour l Autriche) 16

21 3. Zones 30 : rien que des avantages? 17 Les + moins d accidents et des accidents moins graves des quartiers plus agréables : bruit gain d espace circulation des piétons et cyclistes facilitée 18

22 30 km/h = Champ de vision élargi Distance d arrêt réduite 19 => moins d accidents le conducteur voit le piéton + tôt et a le temps de s arrêter 20

23 et des accidents moins graves 5% à 30 km/h Risque de décès du piéton en fonction de la vitesse du véhicule au moment du choc 45% à 50 km/h 21 Dans la pratique, quel effet sur la sécurité routière? Exemple 1: Hambourg, 575 zones 30 (étude 1989) : Accidents : 20% Accidents avec blessés graves : 25% V85 : 52 km/h > 47 km/h Exemple 2 : Pays-Bas, 151 zones 30 (étude 1993) : Accidents corporels: 42% Exemple 3 : Grande-Bretagne, 72 «20 mph zones» (étude 1996) : Accidents corporels : 61% Accidents d enfants cyclistes et piétons : 67% Exemple 4 : Graz, ville 30 Accidents corporels : 12 % Accidents graves : 24 % V85: 45 km/h 22

24 30 km/h => capacité Courbe débit/vitesse résultant de mesures en situation réelle sur une section de voie rapide urbaine (Certu 2003) Pour la plupart des voiries urbaines, optimum = entre 20 et 40 km/h 23 4.La réglementation belge 24

25 1988 : les débuts : la zone 30 comme élément de la gestion modulée de la vitesse en agglomération ( ) 1998 : bilan et modification de la réglementation : apparition de la zone «abords d école» et nouvelles modifications : 10 ans d expérience de la zone 30 trop peu de zones 30 mesures fragmentaires >< approches systématiques centres historiques sous statut zone 30 26

26 Zones 30 : 1998 Arrêté royal + circulaire (9 octobre 1998): fonction de séjour > fonction de circulation (situation existante ou souhaitée) accès clairement identifiables (aménagement et/ou disposition des lieux) vitesse à 30 km/h organisation circulation/stationnement infrastructure/aspect de la rue! visibilité! transit à éviter dans la mesure du possible concertation avec TP, incendie, aide médicale urgente (pour dispositifs ralentisseurs) habitants associés 27 Abords d école : 2002 une spécificité belge objectif : stimuler la création de zones 30 code de la route, art (modif. 14 mai 2002) = zone constituée d une ou de plusieurs voies publiques, ou parties de voie publique, incluant un accès à une école et dont le début et la fin sont délimités par des signaux F4a et F4b. Le signal A 23 est associé au signal F4a. 28

27 29 Gand = école = 30 km/h = 50 km/h = 70 km/h 30

28 Zones 30 : ? Code Arrêtédu royal gestionnaire, + circulaire art. (912.1bis octobre (modif. 1998): 30 avril 2004) : fonction de séjour > fonction de circulation (situation existante ou souhaitée) accès clairement identifiables (aménagement et/ou disposition des lieux) vitesse Xà 30 km/h organisation circulation/stationnement infrastructure/aspect de la rue transit à X éviter dans la mesure du possible concertation Xavec TP, incendie, aide médicale urgente (pour dispositifs ralentisseurs) + habitants associé interprétation large «abords école» 31 Abords d école : 2004 Code du gestionnaire, art. 12.1ter (modif. 30 avril 2004) : Sauf circonstances exceptionnelles, justifiées par l état des lieux, les abords d école de chaque établissement scolaire doivent être délimités par ces signaux (A23 + F4a/F4b). 32

29 L insécurité routière aux abords des écoles Objective Subjective 33 Insécurité objective Accidents sur le chemin de l école = 25% à 50% des accidents d enfants (0-14 ans) ; (données Suisse & France) Accidents aux abords immédiats de l école = quelques %? Cf. étude abords écoles sur voiries régionales 34

30 Approximation du nombre d enfants victimes d un accident de la route survenu sur le chemin de l école (données Région de Bruxelles-Capitale pour ) Accidents survenus: De janvier à juin + de septembre à décembre Du lundi au vendredi Entre 6h et 8h, 12h et 13h, 15h et 18h < 6 ans 6-11 ans ans Total Piétons 67 51% % % % Cyclistes 1 1% 10 4% 40 13% 51 8% Cyclomotoristes A 0 0% 0 0% 35 12% 35 5% Cyclomotoristes B 0 0% 0 0% 28 9% 28 4% Passagers 2 roues 1 1% 1 0% 15 5% 17 3% Passagers voiture 58 44% 79 32% 42 14% % Passagers car/bus 4 3% 3 1% 0 0% 7 1% Conducteurs moto/voiture 0 0% 0 0% 3 1% 3 0% Total victimes sur chemin de l'école % % % % Total victimes Victimes chemin de l'école/total victimes 40% 48% 49% 46% 35 Enfant piéton Accident-type Un enfant de 7 ans, seul, traverse la rue en courant, en surgissant de derrière une voiture en stationnement. 36

31 Enfant piéton Autres accidents-types Le véhicule tourne : le conducteur, concentré sur sa manœuvre, ne voit pas le piéton qui traverse. Un véhicule en cache un autre : un véhicule à l arrêt empêche le piéton de voir ceux qui sont derrière. L arrêt de bus : l enfant contourne l avant du bus et ne voit pas les voitures qui dépassent le bus. Une traversée en dehors des carrefours 37 Enfant piéton Accident-type Traversée entre véhicules : nécessité de repères nécessité d apprendre à l enfant où s arrêter. Éducation + aménagement 38

32 Oreilles plus longues en amont du PP Oreille provisoire (trop courte) 39 40

33 Enfant cycliste Accidents-types Les accidents aux carrefours sont plus fréquents que les autres accidents Stationnement (illégal) trop proche du carrefour et nuisible à la visibilité du cycliste débouchant du contresens cyclable sur la voirie sécante (une voirie régionale fort circulée) 41 Enfant cycliste Accidents-types Le cycliste surgit d un trottoir sur la chaussée Enfant qui surgit du trottoir à vélo Enfant qui surgit sur le passage pour piétons à vélo Le cycliste ne prend pas sa place L enfant roule entre deux voitures en stationnement et n est pas vu par les conducteurs qui le suivent Le cycliste entre en collision avec une portière qui s ouvre (accident le plus fréquent à Bruxelles en dehors des carrefours) 42

34 43 Stationnement gênant rendu physiquement impossible par des oreilles + potelets = situation optimale 44

35 Abords d écoles Créer une image «abords d école» Ralentir le trafic Eviter que les enfants ne se précipitent sur la chaussée Dégager un «parvis» 45 Modérer les vitesses 46

36 Modérer les vitesses 47 Modérer les vitesses 48

37 Modérer les vitesses 49 Créer une image «abords d école» 50

38 Créer une image «abords d école» 51 Créer une image «abords d école» 52

39 Créer une image «abords d école» 53 Créer une image «abords d école» 54

40 Créer une image «abords d école» 55 Créer une image «abords d école» 56

41 Créer une image «abords d école» 57 Créer une image abords d école 58

42 Gérer le stationnement 59 Gérer le stationnement 60

43 La réunion se termine à 12h30. Le secrétaire de la réunion. Erik CAELEN 4

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon Forum Sécurité Routière Saint Étienne de Saint Geoirs Jeudi 7 novembre 2013 Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement Cete de Lyon Patrice.Champon@developpement-durable.gouv.fr 04 74

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Conférence de presse. du 22 avril 2014

Conférence de presse. du 22 avril 2014 Conférence de presse du 22 avril 2014 Programme 1. Bilan des accidents de la route 2013 2. Lancement de la campagne de sensibilisation «Levez le pied!» 3. Présentation du guide «Passages pour piétons en

Plus en détail

Zone 30 Plateau traversant

Zone 30 Plateau traversant Zone 30 Plateau traversant COTITA rencontre du 8 octobre 2009 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire www.certu.gouv.fr 2 Sommaire Les zones de

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

Position. Passages piétons en zone 30 2010/11. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne.

Position. Passages piétons en zone 30 2010/11. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne.ch Position www.fussverkehr.ch www.mobilitepietonne.ch www.mobilitapedonale.ch 2010/11 Passages piétons en

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Marion Maestracci Alain Boulanger

Marion Maestracci Alain Boulanger Marion Maestracci Alain Boulanger La marche des seniors en milieu urbain dense : le cas de Paris Les éléments à connaître afin de promouvoir et sécuriser la marche Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées

Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées Nantes MétropoleM Un centre d agglomération attractif aux circulations apaisées Rencontres nationales 2012 du Club des villes cyclables Direction générale des déplacements 1 Nantes Métropole Communauté

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi public: t Godshuis Filip Van Alboom Testez votre connaissance du Code de la route Responsable commercial auto-école VAB A. J ai priorité B. Je dois céder le passage Le

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique.

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique. Comment franchir une intersection avecprioritéàdroite? Une intersection (carrefour) est une zone où se rejoignent, se croisent des usagers venant de directions différentes. Dans quel ordre doivent-ils

Plus en détail

Modifications récentes en matière de règlementation routière

Modifications récentes en matière de règlementation routière Modifications récentes en matière de règlementation routière Erik Caelen - En collaboration avec le service Règlementation routière du SPF Mobilité 1. Diverses modifications en matière de circulation routière

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique Mathieu ROYNARD, IBSR Journées Scientifiques "Deux-roues motorisés" 15 et 16 octobre 2013, Lyon-Bron Groupe d Échanges et de Recherche de l'ifsttar (GERI)

Plus en détail

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires Présentation de la fiche «Savoirs de bases en sécurité routière» du CERTU Centre d'études Techniques

Plus en détail

Règles de circulation à Vélo

Règles de circulation à Vélo Règles de circulation à Vélo circulation sur les trottoirs : les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée ; toutefois, ils peuvent franchir un trottoir, à partir de

Plus en détail

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007 4 SIGNALER MOINS MAIS MIEUX avril 2007 Inventaire des signaux routiers Pour pouvoir gérer correctement la signalisation routière, le gestionnaire de la voirie doit avoir un bon aperçu de la tâche qui lui

Plus en détail

UN BON COMPORTEMENT. Anticiper sur les éventuels dangers : ouverture de portière, traversée des piétons, véhicule changeant de file.

UN BON COMPORTEMENT. Anticiper sur les éventuels dangers : ouverture de portière, traversée des piétons, véhicule changeant de file. UN BON COMPORTEMENT Respecter le Code de la route. - Je m arrête au Stop, aux feux jaune et rouge fixe et rouge clignotant. - J utilise le sas cycliste lorsqu il existe. - Je respecte le sens interdit.

Plus en détail

Les règles de priorités:

Les règles de priorités: Les règles de priorités: Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : Ralentir en côntrôlant son rétroviseur intérieur. S assurer que la route est libre. Observer

Plus en détail

Dossier de presse Contact presse :

Dossier de presse Contact presse : Dossier de presse Contact presse : Corine Busson-Benhammou, responsable des relations presse Ville d Angers - Angers Loire Métropole Tél. : 02 41 05 40 33 - corine.busson-benhammou@ville.angers.fr 1 Sommaire

Plus en détail

Les zones de rencontre

Les zones de rencontre Une Voirie Pour Tous «La vie des zones de rencontre : De la conception à l entretien durable» Les zones de rencontre Réglementation et recommandations Auteur : François MENAUT Service : Cerema DTerSO DTISPV/GSPV

Plus en détail

La situation en France

La situation en France La situation en France Motocyclettes et cyclomoteurs = moins de 2% du trafic 26% des morts (chiffres 2010) 1/3 des morts en milieu urbain 2/3 en milieu rural 2/3 des blessés en milieu urbain 1/3 en milieu

Plus en détail

Mieux sécuriser les passages à niveau : les mesures concrètes de Frédéric Cuvillier. Dossier de presse 24 septembre 2013

Mieux sécuriser les passages à niveau : les mesures concrètes de Frédéric Cuvillier. Dossier de presse 24 septembre 2013 Mieux sécuriser les passages à niveau : les mesures concrètes de Frédéric Cuvillier Dossier de presse 24 septembre 2013 1 Quelques chiffres - On dénombre 15 000 passages à niveau sur des lignes ouvertes

Plus en détail

CONTEXTE STRATÉGIQUE

CONTEXTE STRATÉGIQUE CONTEXTE STRATÉGIQUE Plan Régional de Développement (PRD) : 14 zones-leviers : zones d intervention prioritaire pour des initiatives coordonnées par la Région de Bruxelles-Capitale Zone-levier 12 = RTBF

Plus en détail

Correction détaillée ASSR2. Session 2011

Correction détaillée ASSR2. Session 2011 détaillée ASSR2 Epreuve principale Session 2011 Question 1 Piétons Rollers Dépasser un piéton C est bien sur le trottoir que le roller, qui est considéré comme un piéton, doit circuler. Mais, plus rapide

Plus en détail

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions

6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions 6. JARJAYES - les besoins et pistes d actions Besoins identifiés par la commune : 1. sécuriser le carrefour des Tancs (peu de visibilité) et l accès à l arrêt de bus (le long de la RD942 très circulée)

Plus en détail

COACH CODE Apprenez tout le code de la route!

COACH CODE Apprenez tout le code de la route! COACH CODE Apprenez tout le code de la route! Les différentes règles de priorités : Priorités aux intersections. Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : -

Plus en détail

La politique en faveur des modes actifs à Nantes Métropole Enjeux et impacts en matière de santé environnementale

La politique en faveur des modes actifs à Nantes Métropole Enjeux et impacts en matière de santé environnementale La politique en faveur des modes actifs à Nantes Métropole Enjeux et impacts en matière de santé environnementale Nantes Métropole 1. Le vélo, la marche, bon pour la santé? 2. Les stratégies d'apaisement

Plus en détail

Pourquoi les zones 30?

Pourquoi les zones 30? Introduction de la Sommaire Pourquoi les zones 30? 3 Distance de freinage réduite 4 Réduction du bruit 5 Perte de temps minimale 5 Prescriptions du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Plus en détail

La généralisation des doubles sens cyclables dans les zones 30

La généralisation des doubles sens cyclables dans les zones 30 La généralisation des doubles sens cyclables dans les zones 30 Rue de l Avenir «Ville à 30, Ville à Vivre», Montreuil, 19 mai 2010 1 INTRODUCTION 18 ème arrondissement 2 Historique Paris ne part pas de

Plus en détail

VADEMECUM DU BRUIT ROUTIER URBAIN VOLUME I

VADEMECUM DU BRUIT ROUTIER URBAIN VOLUME I VOLUME I VADEMECUM DU BRUIT ROUTIER URBAIN Les aménagements locaux de voirie et leur influence sur le bruit routier Partie I : Introduction, définitions et synthèse des recommandations 8 I CLEF DE LECTURE

Plus en détail

EN TOUTE SÉCURITÉ. fanion sonnette. arrière. éclairage arrière et réflecteurs rouges cadenas en U pneus bien gonflés. Éléments indispensables

EN TOUTE SÉCURITÉ. fanion sonnette. arrière. éclairage arrière et réflecteurs rouges cadenas en U pneus bien gonflés. Éléments indispensables Avant de partir, vérifie ton équipement et celui de ton vélo : fanion sonnette (petit drapeau) obligatoire conseillé frein arrière écarteur de danger éclairage avant et réflecteur blancs ou jaunes frein

Plus en détail

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement ---

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- Le stationnement PMR Etat des lieux et prise en compte des évolutions réglementaires à Lille Métropole M. Courbot

Plus en détail

Plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest

Plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest Plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest Introduction SOMMAIRE INTRODUCTION Page 1 ETUDE DES TRAJETS ACTUELS Page 2 LES IDÉES PRINCIPALES P O U R PA L I E R AU X PROBLÈMES Page 4

Plus en détail

Montpellier à 30 km/h

Montpellier à 30 km/h Montpellier à 30 km/h Un rêve passéiste ou une voie d avenir pour une ville à taille humaine? Marc le Tourneur Expert mobilité - Collectif Montpellier Ville 30 16 janvier 2014 Sommaire 1 2 3 4 5 Réflexions

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée Frédéric ric Colin Ville de BESANCON Besançon : -Ville de 122 000 habitants dans une agglomération de 176 000 habitants - 23 000 étudiants

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

Sécurité routière et Usager

Sécurité routière et Usager Session Sécurité routière et Usager Président : Michel LABROUSSE MEDDE DIT Modérateur : Julien VICK SER Communication entre Infrastructure et véhicule pour l amélioration de la sécurité Intervenants :

Plus en détail

Une Voirie pour Tous

Une Voirie pour Tous Diapo 1 Une Voirie pour Tous :1 Bandes de guidage à Montpellier 2 Tricycle électrique pour personnes âgées Continuité des cheminements Partie 1 : Les cheminements La notion de "bande passante" Continuité

Plus en détail

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages Commune de Vergezac Propositions pour Sécurisation routière des villages La bauche (+ Le Quiret) 43320 Vergezac 1 - Description du village, ses axes, son environnement 2 Indentification des «points noirs»

Plus en détail

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur :

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : La traversée de la rue à Montréal : Comment accroître le confort et la sécurité des piétons 10

Plus en détail

Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements

Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements POINT D INFORMATION 29 novembre 2012 1 Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

École Sainte-Jeanne-d Arc

École Sainte-Jeanne-d Arc École Sainte-Jeanne-d Arc Commission Scolaire de Montréal Montréal A. École Sainte-Jeanne-d Arc 2 1. L état de la situation spécifique pour l école Sainte-Jeanne-d Arc 1.1. Caractéristiques de l école

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS Service Hygiène et sécurité VOIRIE Fiche 1 CHANTIERS Janvier 2009 LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE De nombreux travaux ou interventions réalisés au sein de la collectivité (élagage des arbres, réseaux d

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Période 2012-2014 Direction Principale des Routes Sous Direction des Politiques de l Entretien et de la Sécurité Routière CG 77 - SDPESR -SCSR Service

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway

Observatoire des effets du tramway Observatoire des effets du tramway Modes doux Méthodologie Les modes doux désignent les déplacements effectués à pied, à vélo, en roller Dans cette étude sur les effets du tramway, il est proposé d évaluer

Plus en détail

Ville à 30. Préambule. contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre

Ville à 30. Préambule. contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Rue de l Avenir - Association loi de 1901 Le concept de ville 30 Généraliser le 30 km/h en ville Les impacts sur la sécurité Les autres impacts Les outils

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA VALISE PÉDAGOGIQUE POUR UNE SITUATION DE «CHANGEMENT TARDIF DE DIRECTION»

PRÉSENTATION DE LA VALISE PÉDAGOGIQUE POUR UNE SITUATION DE «CHANGEMENT TARDIF DE DIRECTION» PRÉSENTATION DE LA VALISE PÉDAGOGIQUE POUR UNE SITUATION DE «CHANGEMENT TARDIF DE DIRECTION» Changement tardif de direction [9] Ce document fait partie d une «valise pédagogique» destinée à la sensibilisation

Plus en détail

Aménagement des traverses de petites agglomérations

Aménagement des traverses de petites agglomérations Aménagement des traverses de petites agglomérations 1 Sommaire Présentation Sommaire 2 L urbain un milieu complexe 3 Rappel de principes de base 4 La voie urbaine n est pas une route 5 Sécurité 6 Le diagnostic

Plus en détail

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds LA SIGNALISATION Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds QUELQUES CONSEILS... Atelier : LA SIGNALISATION En utilisant un espace d environ 40x20 (par

Plus en détail

Une zone de dépose-minute aux abords des établissements publics

Une zone de dépose-minute aux abords des établissements publics 5 Bro c h u r e à l attention des gestionnaires de voiries Une zone de dépose-minute aux abords des établissements publics Une solution aux problèmes de mobilité et de sécurité routière? À la demande de

Plus en détail

Proposition 1 Plan d actions sécurité routière Ville de Saint-Ghislain

Proposition 1 Plan d actions sécurité routière Ville de Saint-Ghislain Proposition 1 Plan d actions sécurité routière Ville de Saint-Ghislain Année SAVE 2014 Parents d Enfants Victimes de la Route asbl Ville de Saint-Ghislain Rue Léon Theodor, 85 Rue De Chièvres 17 1090 Jette

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSR 2 LES PIETONS LES CYCLISTES. 1 ) La circulation des cyclistes peut se faire sur les trottoirs si j ai :

QUESTIONNAIRE ASSR 2 LES PIETONS LES CYCLISTES. 1 ) La circulation des cyclistes peut se faire sur les trottoirs si j ai : LES PIETONS 1 ) Quels sont les usagers des trottoirs? (citez-en 8) Adultes, enfants, animaux, utilisateurs en rollers, patins à roulettes, planches à roulettes, personnes handicapées en fauteuil roulant,

Plus en détail

Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements

Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements Atelier de travail Cours Emile Zola 30 juin 2010 Lille, rue Solférino Un axe majeur du centre, initialement

Plus en détail

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers.

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. René Steveny Conseiller en prévention. 1 Table des matières. 1. Prescriptions légales ou réglementaires en matière de signalisation des chantiers et des

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Voulez-vous jouer avec la ville?

Voulez-vous jouer avec la ville? Voulez-vous jouer avec la ville? 1/ Quelle a été la première ville française à aménager une zone piétonne? a. Romans-sur-Isère b. Rouen c. Saint-Jean-Pied-de-Port 2/ Dans quel cas un cycliste peut-il se

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03. L ACCIDENTOLOGIE 04. PLAN D ACTION 05. LES RÈGLES DE FRANCHISSEMENTS

SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03. L ACCIDENTOLOGIE 04. PLAN D ACTION 05. LES RÈGLES DE FRANCHISSEMENTS TITRE DE LA PRÉSENTATION SUR 2 LIGNES MAX SOUS-TITRE SUR DEUX LIGNES MAIS PAS PLUS SÉCURITÉ ROUTIÈRE AUX PASSAGES À NIVEAU 1 30 décembre 2015 SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03.

Plus en détail

LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION

LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION 18. - LA PRIORITÉ LES SIGNAUX LUMINEUX DE CIRCULATION LES SIGNAUX LUMINEUX CIRCLAIRES DU SYSTÈME TRICOLORE 1. Le feu rouge Si le feu est rouge, vous devez vous arrêter devant la ligne d'arrêt de couleur

Plus en détail

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible L'usager au cœur des réseaux d'infrastructures durables & innovantes Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible Catherine Gabaude IFSTTAR Jean-Luc Vincent

Plus en détail

Certu. Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000

Certu. Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000 Certu Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000 Pourquoi des zones 30? Introduites dans le code la route par le décret du 29 novembre 1990, les zones 30 délimitent des secteurs de la ville où

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009. Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions

CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009. Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions A T E L I E R 4 D A D A T R A N S I T E C CONFERENCE DE PRESSE DU MERCREDI 4 FEVRIER 2009 Concerne : Etude de réorganisation de l espace public dans le centre ville Etat des réflexions Préambule L espace

Plus en détail

INDEX. ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES RÈGLEMENTS

INDEX. ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES RÈGLEMENTS INDEX ABRÉVIATIONS... x VADE-MECUM VÉHICULES Piéton... 1 Engin de déplacement... 3 Cycle (à deux roues)... 5 Cyclomoteur classe A (à deux roues)... 9 Cyclomoteur classe B (à deux roues)...13 Motocyclette...18

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération

Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération Direction départementale de l Équipement Saône-et-Loire les repères Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération Plan départemental d'actions de Sécurité Routière (PDASR) Octobre 2005 PRÉFECTURE

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

Quel aménagement choisir?

Quel aménagement choisir? GUIDE MÉTHODOLOGIQUE 1 Quel aménagement choisir? SPW Éditions Les aménagements cyclables en Wallonie Routes 1 Rédaction Benoît Dupriez (IBSR) Comité de rédaction Didier Antoine, Isabelle Dullaert, Raphaël

Plus en détail

ENDROITS PARTICULIERS

ENDROITS PARTICULIERS 6. LA VOIE PUBLIQUE ENDROITS PARTICULIERS L'AGGLOMÉRATION 1. Qu'est-ce qu'une agglomération? L agglomération est un espace dont les accès sont indiqués pas les signaux ci-dessus. Vous quittez une agglomération

Plus en détail

Présentation Printemps de la Mobilité 2014

Présentation Printemps de la Mobilité 2014 Présentation Printemps de la Mobilité 2014 Mobile en ville! Le casse-tête des villes pourquoi, un casse-tête? accroissement de la distance domicile travail séparation géographique des activités : logement,

Plus en détail

1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire p.4. 2. Strasbourg veut passer en «zone 30»! p.5. 3. La grande consultation p.11

1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire p.4. 2. Strasbourg veut passer en «zone 30»! p.5. 3. La grande consultation p.11 Strasbourg veut passer à 30km/h Dossier de presse Février 2011 Contact presse Suzy Boulmedais / +33 (0)3 88 60 93 89 suzy.boulmedais@strasbourg.eu 2 SOMMAIRE 1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire

Plus en détail

LA Z O N E D E R E N C O N T R E DÉFINITION. voisins Suisses et Belges

LA Z O N E D E R E N C O N T R E DÉFINITION. voisins Suisses et Belges LA Z O N E D E R E N C O N T R E DÉFINITION 1 «zone de rencontre : section ou ensemble de sections de voies en agglomération constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette

Plus en détail

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse mardi 9 décembre 0 Forum IDSR source Google (intervenants départementaux de sécurité routière) Observatoire Départemental de Sécurité Routière Direction

Plus en détail

LES PASSAGES A NIVEAU EN BRETAGNE ET PAYS DE LA LOIRE

LES PASSAGES A NIVEAU EN BRETAGNE ET PAYS DE LA LOIRE LES PASSAGES A NIVEAU EN BRETAGNE ET PAYS DE LA LOIRE 1 LA REGLEMENTATION LA REGLEMENTATION 2 L arrêté ministériel du 18 mars 1991 modifié le 23 mai 2008 Le classement, la réglementation et l équipement

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval 2 Remerciements Vélo Québec et Sports Laval tiennent à remercier ses nombreux partenaires pour leur appui dans le développement de À pied, à vélo,

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Mobile en ville! Faire le bon pas! Aujourd hui 2020: Convention des Maires 2050: société à 2000W 1 Mobile en ville! Le casse-tête des

Plus en détail

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002 Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien 9 juin 2006 Claude GOT Deux ruptures brutales ont été observées Elles ont toutes les deux été provoquées par des décisions politiques Juillet

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE

6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE Par tage de la route 6 6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE N oubliez pas que de nombreux usagers circulent dans nos rues et sur nos routes. Il incombe à chaque usager de tenir compte de la présence et des

Plus en détail

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express Ville de CLAMART DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express RELATIF AU DECLASSEMENT D UNE EMPRISE COMMUNALE située

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014

EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Crédit d engagement pour l aménagement d abris pour le stationnement des deux roues Fr. 784'000.-

Plus en détail

Collision n 1 : le croisement de droite

Collision n 1 : le croisement de droite 1 SECURITE des CYCLISTES : (SUR) VIVRE AVEC ET MALGRE LES AUTRES VEHICULES Au-delà des simples consignes habituelles, respecter le code de la route et porter un casque. Le texte qui suit montre de façon

Plus en détail

D. von der Mühll, collaboratrice scientifique Chôros-EPFL, comité Rue de l Avenir. Photos van de Wetering

D. von der Mühll, collaboratrice scientifique Chôros-EPFL, comité Rue de l Avenir. Photos van de Wetering les gares à pied besoins multiples d usagers multiples «Vers, sur, sous et à travers la gare Accès et traversées pour les modes doux» / Journée d étude Soleure 15 mai 2012 Photos van de Wetering D. von

Plus en détail

Apaisement de la circulation sur le Plateau Mont- Royal

Apaisement de la circulation sur le Plateau Mont- Royal Apaisement de la circulation sur le Plateau Mont- Royal Par : Daniel Bouchard Dans le cadre des soirées d information du Plan de déplacement urbain du Plateau Mont-Royal Apaisement de la circulation L

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Révision du PDU Avis de la FFMC31

Révision du PDU Avis de la FFMC31 Révision du PDU Avis de la FFMC31 Responsabilité Nom - Fonction Date Rédaction Cécile LARROUTIS 26/10/2009 Christophe DELONCLE Daniel SAINT-BLANCAT Florent CELMA Validation CA FFMC31 06/11/2009 Page 1

Plus en détail

01_INTRODUCTION_LE CODE DE LA ROUTE

01_INTRODUCTION_LE CODE DE LA ROUTE 01_INTRODUCTION_LE CODE DE LA ROUTE CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE Pourquoi il a fallu instaurer un code de la route. Les principaux panneaux et marquages au sol. OBJECTIFS DE LA LEÇON Éducation Civique.

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail