Forum Mobilité Sécurité routière La zone 30 et la zone 30 abords d école

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Forum Mobilité Sécurité routière La zone 30 et la zone 30 abords d école"

Transcription

1 Etaient présents : Forum Mobilité Sécurité routière La zone 30 et la zone 30 abords d école Projet de procès-verbal de la réunion du 8 décembre 2005 C. ADRIAEN : Echevinat mobilité, commune d Evere D. APELBAUM : Coordinateur APS, école Clair-Vivre M. ARNOULD : Conseillère communal, commune de Woluwe-Saint-Lambert J. BOULENGIER : Secrétaire technique, commune d Anderlecht M. BRUSSELMANS : Inspecteur Principal, Service Trafic, ZP 5342 Uccle/Watermael- Boitsfort/Auderghem E. CAELEN : Cellule mobilité, AVCB J. CLOETENS : Conseiller en mobilité, commune de Woluwe-Saint-Pierre M. DANDOY : Conseiller en mobilité, Ville de Bruxelles B. DECUPERE : Cellule mobilité, AVCB S. DONVIL : Auxiliaire de police, Dir/tra, ZP 5340, Ouest Ph. DONY : Direction Voiries, AED, MRBC B. FESLER : Service Mobilité, commune de Molenbeek-Saint-Jean M. JADOUL : Conseiller en mobilité, commune d Anderlecht P. JACOBS : Ingénieur Industriel, Ville de Bruxelles N. KEMPNER: Ingénieur Industriel, Etudes et Permis, Ville de Bruxelles V. LERATE : Ingénieur, Direction Voiries, AED, MRBC Ph. LIEBEN : Conseiller en mobilité, commune de Woluwe-Saint-Lambert F. MEUNIER : Contrôleur - chef, SPF Mobilité V. MICHEL : commune d Anderlecht M. PINZINO : Commissaire de police, Coordinateur roulage, ZP 5342 Uccle/Watermael- Boitsfort/Auderghem R. RZEWMICKI : Chercheur KUL, collaborateur Fietsersbond A. SOLFA : Conseiller en mobilité, commune de Forest R. VERRIEST : Commissaire de police, ZP 5339 Bruxelles-Ixelles Y. ZEGGE : Architecte Urbaniste, commune d Anderlecht 1. Introduction par Erik CAELEN (AVCB) Depuis le 1er septembre 2005, tous les abords d'écoles doivent être signalés par les signaux A23 et F4a. Cependant, une étude effectuée aux Pays-Bas démontre qu'une zone 30 qui est uniquement marqué par des panneaux n'améliore pas la sécurité routière. L'introduction d'une zone 30 aux abords d'une école devrait donc s'accompagner d'un réaménagement physique de l'espace public. 1

2 C'est pourquoi il nous semble utile d'aborder l'aménagement des zones 30, et plus spécifiquement les zones 30 aux abords d'écoles dans le cadre du Forum Mobilité Sécurité routière. Madame V. Lerate abordera la situation du programme des abords d'écoles de la Région de Bruxelles-Capitale alors que Madame M. Guillaume de l'ibsr y illustrera des recommandations à l'aide d'exemples de bonnes pratiques. 2. L avancement du programme Abords d écoles de la Région de Bruxelles-Capitale par Vinciane LERATE (AED-MRBC) 2

3 Forum «Mobilité Sécurité routière» Les abords d écoles Vincianne LERATE AED Direction des Voiries Cellule «signalisation & sécurité» 2 volets : L aménagement des abords d écoles & La mise en zone 30

4 Abords d écoles AND AUD 4 5 BSA 1 0 BXL 7 14 ETT 10 5 EVE 0 1 FOR GAN IXL JET KOE MOL écoles 80 sur voirie régionale 120 dans un rayon de 100m d une voirie régionale STG 4 11 STJ 1 6 SCH 2 18 UCC 6 9 WTL 1 2 WSL 2 4 WSP 6 0 Abords d écoles Etude «Survey & aménagement» Relevé situation existante Recueil des griefs (IBSR,représentants de l école, la police, S&A) Proposition d aménagement : du panneau et marquage (type 1)jusqu au reprofilage de la voirie (type 3)!

5 Abords d écoles Les aménagements «classiques» Signalisation (panneaux, marquage) Barrières de sécurité: croix de Saint-André Ralentisseurs de vitesse H=4,10 m Zones 30 km/h Abords d écoles Panneau spécifique signal «A23» 3

6 Abords d écoles Passage pour piétons surélevé Barrière de sécurité Abords d écoles parking Arrêt de bus

7 Bilan en chiffres : 36 abords aménagés 2 chantiers en cours 7 chantiers planifiés Et la suite Abords d écoles 100 dossiers prêts Marché microinvestissement EUR/an Planification multicritère Mais les abords d écoles, c est aussi le chemin vers l école!

8 Chemin vers l école Cheminement des piétons et cyclistes Zones 30 écoles

9 Zones 30 écoles Il était une fois. dans un arrêté ministériel : «Pour ce faire, les gestionnaires de voiries doivent mettre en place des zones 30 autour de chaque école avant la rentrée scolaire 2005, soit le 1 er septembre. Sauf circonstances exceptionnelles, justifiées par l état des lieux, les abords d école de chaque établissement doivent être délimités par ces signaux». Zone 30 = OBLIGATION sauf si Réflexion! Zones 30 écoles Cette mesure est un des moyens qui peuvent être mis en œuvre pour atteindre les objectifs de réduction de morts et de blessés sur les routes tels que définis aux Etats Généraux de la sécurité routière en Région de Bruxelles-Capitale. La zone 30 fait partie d un ensemble : elle ne peut être dissociée des autres mesures visant à la sécurisation des abords d écoles qui consistent principalement en des aménagements mais qui couvrent également les volets sensibilisation, contrôle et évaluation. Par son étude «abords d écoles» et sa mise en œuvre depuis 2002, la Région de Bruxelles-Capitale démontre largement qu elle s implique à 100% dans les plans de sécurisation. Même si l adaptation de la signalisation pour obtenir des «zones 30» semble facile (implantation d une signalisation réglementaire partout, strictus senso), l approche de la problématique dans notre région est différente : le milieu urbain exige de trouver le bon équilibre entre les vitesses excessives et les flux de trafic importants. Un ensemble de mesures d accompagnement peuvent alors s avérer nécessaire pour renforcer la signalisation de «zones 30» afin d atteindre les objectifs. Le but ultime est de sécuriser les abords d écoles en gardant un équilibre entre la fonction de la route, son aménagement et la fonction qu on en fait réellement. En effet, les conséquences négatives ne sont pas à sous-estimer : des problèmes de sécurité peuvent résulter d une réduction trop marquée de la vitesse sur des voiries vouées à la circulation! Il faut donc à tout prix que la mesure s intègre dans l environnement si on veut éviter les effets pervers.

10 Zones 30 écoles Code : MO10 Nom de l école : School Paloke Adresse : Chaussée de Ninove, 1001 Molenbeek-Saint-Jean I. Tableau multicritères : Remarque Mobilité Type de voirie Zone 30 Interquartier Principale/ métropolitaine Nombre de bandes 2 x 1 bande 2 x 2 bandes Sens unique Limitation de vitesse 30 Km/h 50 Km/h 70 Km/h Flux de circulation en heure Faible Moyen Important de pointe < 300 véh. / h Entre 300 et 900 véh./h > 900 véh. / h Flux de circulation hors heure Faible Moyen Important Comptage manuel de pointe Pourcentage de camions < 30% > ou = 30% Feux tricolores Absence / Présence feu à la demande Sécurité Desserte locale Oui Non Présence de lignes TC Non Oui Dispositifs de sécurité Oui Non aux abords de l école Traversées piétonnes (feux) Sécurisées Non sécurisées Aménagement de sécurité en Oui Non voirie Visibilité Perception des traversées Moyenne Mauvaise Bonne piétonnes Champ visuel de Dégagé Moyen Encombré l automobiliste TOTAL 8 I. Information pour le choix des aménagements : Nombre d élèves < 100 Entre 100 et > 500 Groupement d écoles Non Oui Vocation du quartier Habitat Commerce Industrie Présence de site propre Central Non Oui Latéral II. Choix de la Région : 1 Placer des panneaux de limitation de vitesse à 30 Km/h (permanents ou non). 2 Accompagner l adaptation de la signalisation 30 Km/h d aménagements pour la rendre mieux lisible. 3 Réaliser des aménagements plus lourds voire coûteux. II. Propositions : 1 Placer des panneaux de limitation de vitesse à 30 Km/h (permanents ou non). 2 Accompagner l adaptation de la signalisation 30 Km/h d aménagements pour la rendre mieux lisible. x 3 Réaliser des aménagements plus lourds voire coûteux. Dans le cas où 5 points sont attribués x 4 en mobilité à évaluer Ne pas intervenir car lourd impact au niveau de la mobilité. x 4 La chaussée de Ninove est une voirie métropolitaine à 2x2 bandes qui est un axe de pénétration en Région de Bruxelles-Capitale, d où un flux de trafic important à tout moment de la journée. Sur cet axe se trouvent des carrefours gérés par des feux qui sont synchronisés (onde verte) sur un régime de 50 km/h. Ces éléments font que l instauration d une zone 30 engendrera de gros problèmes de mobilité. La sécurisation est assurée par les dispositifs suivants : - Le carrefour près de l établissement est pourvu d une signalisation tricolore lumineuse. Ne pas intervenir car lourd impact au niveau de la mobilité. Zones 30 écoles

11 Zones 30 écoles Fin de zone Début de zone Zones 30 écoles conclusions Lentement mais sûrement Efficacité - Contrôle Intégration aménagements Z30 Interprétation de la loi

12 3. Abords d'école et réaménagements par Michèle GUILLAUME (IBSR) 3

13 Zones 30 et abords d école 1 1. Zones 30 chez nous et ailleurs 2

14 Berlin (1) Toutes les voiries locales en zone 30 Aménagements minimalistes Potsdamer Platz, nouveau quartier de bureaux 3 Berlin (2) 4

15 Allemagne (suite) : 5 années d expérimentation libre => de nombreuses villes multiplient les zones 30 : Hambourg : 575 zones 30 dès la fin des années 80 Fribourg en Brisgau : toutes les voiries locales en zone 30 (= 60% du linéaire) Modification du code de la route en 2004 («Strassenverkehrs-Ordnung», 39.1a) : en agglomération, la réglementation sur les zones 30 est d application partout sauf sur les voiries prioritaires 5 Graz (Autriche, habitants) «Ville 30» depuis km = la règle 50 km/h = l exception (voiries principales) Pas d aménagements Accent mis sur l information/sensibilisation et le contrôle 6

16 Graz (suite) Au fil du temps, la proportion d usagers satisfaits par l «agglomération 30» augmente, et ce pour toutes les catégories d usagers 7 Zürich (Suisse, habitants, emplois) 1991: les premières zones sont très mal accueillies (recours en justice ) 2003 : 120 zones, dont 80 réalisées en 2000 <= nouvelle stratégie: implication de la population lors de l élaboration du plan zone 30 mise en œuvre à grande échelle campagne de communication (globale et locale) 8

17 Zürich (suite) Création d une nouvelle zone 30 : signalisation information des riverains radar préventif pendant 15 jours verbalisation à partir de la 3e semaine mesures d infrastructures si nécessaire 9 Pays-Bas 1997 : «Duurzaam Veilig Verkeer» Étendre les zones 30 en agglo et les zones 60 hors agglo => «sobere inrichting» 10

18 Pays-Bas (suite) Systématiser la mise en zone 30 des voiries locales dans les villes (ex.: La Haye) Villages en zones 30 (ex.: Oostburg) 11 Commune d Evere Région bruxelloise Objectif régional pour 2010 (?) : toutes les voiries locales en zone 30 (= 77% du linéaire) Objectif intermédiaire pour 2006 = 75% des voiries locales en zone 30 Situation fin 2003: de 0 à 36% selon les communes (moyenne = 7%) Pour accélérer le mouvement : subvention de plans zones 30 dans les 12 communes

19 2. Aménager et/ou informer & contrôler? 13 Bilan de 5 années d expérimentation en Allemagne Les zones «aménagées» sont généralement mieux respectées Mais : les mesures d infrastructures seules ne sont pas toujours suffisantes Et : de bons résultats peuvent aussi être obtenus sans mesures constructives 14

20 Aménager mais pas seulement L idéal : combiner approche «light» du point de vue de l infrastructure approche par étapes (portes carrefours section) aménagements provisoires & mesures de sensibilisation et de contrôle => couvrir plus rapidement une plus grande superficie => communication plus aisée => gain d efficacité => gain de sécurité => un nouveau style de conduite => des résultats qui s améliorent avec le temps 15 => des résultats qui s améliorent avec le temps (données pour l Autriche) 16

21 3. Zones 30 : rien que des avantages? 17 Les + moins d accidents et des accidents moins graves des quartiers plus agréables : bruit gain d espace circulation des piétons et cyclistes facilitée 18

22 30 km/h = Champ de vision élargi Distance d arrêt réduite 19 => moins d accidents le conducteur voit le piéton + tôt et a le temps de s arrêter 20

23 et des accidents moins graves 5% à 30 km/h Risque de décès du piéton en fonction de la vitesse du véhicule au moment du choc 45% à 50 km/h 21 Dans la pratique, quel effet sur la sécurité routière? Exemple 1: Hambourg, 575 zones 30 (étude 1989) : Accidents : 20% Accidents avec blessés graves : 25% V85 : 52 km/h > 47 km/h Exemple 2 : Pays-Bas, 151 zones 30 (étude 1993) : Accidents corporels: 42% Exemple 3 : Grande-Bretagne, 72 «20 mph zones» (étude 1996) : Accidents corporels : 61% Accidents d enfants cyclistes et piétons : 67% Exemple 4 : Graz, ville 30 Accidents corporels : 12 % Accidents graves : 24 % V85: 45 km/h 22

24 30 km/h => capacité Courbe débit/vitesse résultant de mesures en situation réelle sur une section de voie rapide urbaine (Certu 2003) Pour la plupart des voiries urbaines, optimum = entre 20 et 40 km/h 23 4.La réglementation belge 24

25 1988 : les débuts : la zone 30 comme élément de la gestion modulée de la vitesse en agglomération ( ) 1998 : bilan et modification de la réglementation : apparition de la zone «abords d école» et nouvelles modifications : 10 ans d expérience de la zone 30 trop peu de zones 30 mesures fragmentaires >< approches systématiques centres historiques sous statut zone 30 26

26 Zones 30 : 1998 Arrêté royal + circulaire (9 octobre 1998): fonction de séjour > fonction de circulation (situation existante ou souhaitée) accès clairement identifiables (aménagement et/ou disposition des lieux) vitesse à 30 km/h organisation circulation/stationnement infrastructure/aspect de la rue! visibilité! transit à éviter dans la mesure du possible concertation avec TP, incendie, aide médicale urgente (pour dispositifs ralentisseurs) habitants associés 27 Abords d école : 2002 une spécificité belge objectif : stimuler la création de zones 30 code de la route, art (modif. 14 mai 2002) = zone constituée d une ou de plusieurs voies publiques, ou parties de voie publique, incluant un accès à une école et dont le début et la fin sont délimités par des signaux F4a et F4b. Le signal A 23 est associé au signal F4a. 28

27 29 Gand = école = 30 km/h = 50 km/h = 70 km/h 30

28 Zones 30 : ? Code Arrêtédu royal gestionnaire, + circulaire art. (912.1bis octobre (modif. 1998): 30 avril 2004) : fonction de séjour > fonction de circulation (situation existante ou souhaitée) accès clairement identifiables (aménagement et/ou disposition des lieux) vitesse Xà 30 km/h organisation circulation/stationnement infrastructure/aspect de la rue transit à X éviter dans la mesure du possible concertation Xavec TP, incendie, aide médicale urgente (pour dispositifs ralentisseurs) + habitants associé interprétation large «abords école» 31 Abords d école : 2004 Code du gestionnaire, art. 12.1ter (modif. 30 avril 2004) : Sauf circonstances exceptionnelles, justifiées par l état des lieux, les abords d école de chaque établissement scolaire doivent être délimités par ces signaux (A23 + F4a/F4b). 32

29 L insécurité routière aux abords des écoles Objective Subjective 33 Insécurité objective Accidents sur le chemin de l école = 25% à 50% des accidents d enfants (0-14 ans) ; (données Suisse & France) Accidents aux abords immédiats de l école = quelques %? Cf. étude abords écoles sur voiries régionales 34

30 Approximation du nombre d enfants victimes d un accident de la route survenu sur le chemin de l école (données Région de Bruxelles-Capitale pour ) Accidents survenus: De janvier à juin + de septembre à décembre Du lundi au vendredi Entre 6h et 8h, 12h et 13h, 15h et 18h < 6 ans 6-11 ans ans Total Piétons 67 51% % % % Cyclistes 1 1% 10 4% 40 13% 51 8% Cyclomotoristes A 0 0% 0 0% 35 12% 35 5% Cyclomotoristes B 0 0% 0 0% 28 9% 28 4% Passagers 2 roues 1 1% 1 0% 15 5% 17 3% Passagers voiture 58 44% 79 32% 42 14% % Passagers car/bus 4 3% 3 1% 0 0% 7 1% Conducteurs moto/voiture 0 0% 0 0% 3 1% 3 0% Total victimes sur chemin de l'école % % % % Total victimes Victimes chemin de l'école/total victimes 40% 48% 49% 46% 35 Enfant piéton Accident-type Un enfant de 7 ans, seul, traverse la rue en courant, en surgissant de derrière une voiture en stationnement. 36

31 Enfant piéton Autres accidents-types Le véhicule tourne : le conducteur, concentré sur sa manœuvre, ne voit pas le piéton qui traverse. Un véhicule en cache un autre : un véhicule à l arrêt empêche le piéton de voir ceux qui sont derrière. L arrêt de bus : l enfant contourne l avant du bus et ne voit pas les voitures qui dépassent le bus. Une traversée en dehors des carrefours 37 Enfant piéton Accident-type Traversée entre véhicules : nécessité de repères nécessité d apprendre à l enfant où s arrêter. Éducation + aménagement 38

32 Oreilles plus longues en amont du PP Oreille provisoire (trop courte) 39 40

33 Enfant cycliste Accidents-types Les accidents aux carrefours sont plus fréquents que les autres accidents Stationnement (illégal) trop proche du carrefour et nuisible à la visibilité du cycliste débouchant du contresens cyclable sur la voirie sécante (une voirie régionale fort circulée) 41 Enfant cycliste Accidents-types Le cycliste surgit d un trottoir sur la chaussée Enfant qui surgit du trottoir à vélo Enfant qui surgit sur le passage pour piétons à vélo Le cycliste ne prend pas sa place L enfant roule entre deux voitures en stationnement et n est pas vu par les conducteurs qui le suivent Le cycliste entre en collision avec une portière qui s ouvre (accident le plus fréquent à Bruxelles en dehors des carrefours) 42

34 43 Stationnement gênant rendu physiquement impossible par des oreilles + potelets = situation optimale 44

35 Abords d écoles Créer une image «abords d école» Ralentir le trafic Eviter que les enfants ne se précipitent sur la chaussée Dégager un «parvis» 45 Modérer les vitesses 46

36 Modérer les vitesses 47 Modérer les vitesses 48

37 Modérer les vitesses 49 Créer une image «abords d école» 50

38 Créer une image «abords d école» 51 Créer une image «abords d école» 52

39 Créer une image «abords d école» 53 Créer une image «abords d école» 54

40 Créer une image «abords d école» 55 Créer une image «abords d école» 56

41 Créer une image «abords d école» 57 Créer une image abords d école 58

42 Gérer le stationnement 59 Gérer le stationnement 60

43 La réunion se termine à 12h30. Le secrétaire de la réunion. Erik CAELEN 4

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Quel aménagement choisir?

Quel aménagement choisir? GUIDE MÉTHODOLOGIQUE 1 Quel aménagement choisir? SPW Éditions Les aménagements cyclables en Wallonie Routes 1 Rédaction Benoît Dupriez (IBSR) Comité de rédaction Didier Antoine, Isabelle Dullaert, Raphaël

Plus en détail

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue.

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue. LA ZONE 30 DEFINITION 1 «zone 30» section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30km/h.

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement?

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? 1 Concerne : Abords d école limitation 30Km/h Gilet rétro réfléchissant Camions Nouvelles cartes de stationnement - Motards Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? Arrêté Royal

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

Certu. Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000

Certu. Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000 Certu Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000 Pourquoi des zones 30? Introduites dans le code la route par le décret du 29 novembre 1990, les zones 30 délimitent des secteurs de la ville où

Plus en détail

Brochure à l attention. des gestionnaires de voiries. La zone 30. Pour plus de sécurité et de convivialité. en agglomération

Brochure à l attention. des gestionnaires de voiries. La zone 30. Pour plus de sécurité et de convivialité. en agglomération 4 Brochure à l attention des gestionnaires de voiries La zone 30 Pour plus de sécurité et de convivialité en agglomération la zone 30 Rédaction et coordination Isabelle Janssens, IBSR Avec la collaboration

Plus en détail

QUELS RÉFLEXES ADOPTER EN VILLE?

QUELS RÉFLEXES ADOPTER EN VILLE? QUESTIONS DE CONDUITE PIÉTONS, CYCLISTES, CONDUCTEURS QUELS RÉFLEXES ADOPTER EN VILLE? Les assureurs avec vous Pourquoi ce guide? En ville, les accidents de circulation sont spécifiques. Du fait de vitesses

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi public: t Godshuis Filip Van Alboom Testez votre connaissance du Code de la route Responsable commercial auto-école VAB A. J ai priorité B. Je dois céder le passage Le

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

Les règles de priorités:

Les règles de priorités: Les règles de priorités: Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : Ralentir en côntrôlant son rétroviseur intérieur. S assurer que la route est libre. Observer

Plus en détail

CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE

CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE BLIND SPOT ACCIDENT CAUSATION (BLAC) ETUDE MULTIDISCIPLINAIRE APPROFONDIE SUR LES ACCIDENTS ENTRE POIDS LOURDS ET USAGERS FAIBLES EN FLANDRE-ORIENTALE ET EN FLANDRE-OCCIDENTALE

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail

Ville à 30. Préambule. contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre

Ville à 30. Préambule. contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Rue de l Avenir - Association loi de 1901 Le concept de ville 30 Généraliser le 30 km/h en ville Les impacts sur la sécurité Les autres impacts Les outils

Plus en détail

La situation en France

La situation en France La situation en France Motocyclettes et cyclomoteurs = moins de 2% du trafic 26% des morts (chiffres 2010) 1/3 des morts en milieu urbain 2/3 en milieu rural 2/3 des blessés en milieu urbain 1/3 en milieu

Plus en détail

Pour l ajout d un «Code de la rue» à notre Code de la route. Un code de la rue : pourquoi?

Pour l ajout d un «Code de la rue» à notre Code de la route. Un code de la rue : pourquoi? Pour l ajout d un «Code de la rue» à notre Code de la route Un code de la rue : pourquoi? Le Club des villes cyclables dont le slogan fondateur, en 1989, était «partageons la rue» fait toujours du rééquilibrage

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

Code de la route. Document d information tout public

Code de la route. Document d information tout public Code de la route Document d information tout public ARRÊT ET STATIONNEMENT ZP SECOVA INPP E.CORNET Conseiller en mobilité Différence entre l arrêt et le stationnement Article 2.22: Le terme " véhicule

Plus en détail

Situation 1 : Note :...

Situation 1 : Note :... Situation 1 : Adhérence sur les pavés et positionnement en entrée de giratoire pour aller à gauche à noter un rampant aigu descendant de plateau ralentisseur en sortie du giratoire Situation 2 : Adhérence

Plus en détail

La prise en compte des 2RM dans les aménagements

La prise en compte des 2RM dans les aménagements La prise en compte des 2RM dans les aménagements Pourquoi les prendre en compte? Quels outils? Bérengère Varin novembre 2011 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

Position. Passages piétons en zone 30 2010/11. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne.

Position. Passages piétons en zone 30 2010/11. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne. Klosbachstrasse 48 8032 Zurich Téléphone 043 488 40 30 Fax 043 488 40 39 info@mobilitepietonne.ch Position www.fussverkehr.ch www.mobilitepietonne.ch www.mobilitapedonale.ch 2010/11 Passages piétons en

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

Utiliser le vélo au quotidien

Utiliser le vélo au quotidien Les déplacements AGIR! Utiliser le vélo au quotidien Il n y a que de bonnes raisons pour devenir cycliste Édition : août 2013 Devenir cycliste : LES BONNES RAISONS C est pratique À vélo, vous vous déplacez

Plus en détail

la CeMathèque d o s s i e r t h é m a t i q u e d o s s i e r t h é m a t i q u e > Zone 30, zone résidentielle et zone de rencontre

la CeMathèque d o s s i e r t h é m a t i q u e d o s s i e r t h é m a t i q u e > Zone 30, zone résidentielle et zone de rencontre la CeMathèque d o s s i e r t h é m a t i q u e d o s s i e r t h é m a t i q u e > Zone 30, zone résidentielle et zone de rencontre > Pourquoi penser modération de la vitesse en agglomération? > Des zones

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

Index. Introduction. Page. Règles fondamentales 3. De l égard pour les piétons 5. Les transports publics 7. La priorité de droite 9

Index. Introduction. Page. Règles fondamentales 3. De l égard pour les piétons 5. Les transports publics 7. La priorité de droite 9 La priorité et moi Index Page Règles fondamentales 3 De l égard pour les piétons 5 Les transports publics 7 La priorité de droite 9 Panneaux de signalisation 10 Signaux lumineux 12 Le trafic en sens inverse

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Lorsque vous êtes cycliste... 13 Circulation de nuit Piétons et cyclistes Usage des pistes et des bandes

Lorsque vous êtes cycliste... 13 Circulation de nuit Piétons et cyclistes Usage des pistes et des bandes Définitions et repères......................................... 03 Lorsque vous êtes piéton...................................... 09 Où faut-il circuler? Quand peut-on traverser la chaussée? Comment traverser

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

Sécurité Routière. réalisation programme

Sécurité Routière. réalisation programme Sécurité Routière réalisation programme 2014 2015 SÉCURITÉ ROUTIÈRE ÉDITO LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE, UN OUTIL DE RECONQUÊTE DE NOS RUES. La sécurité routière participe à notre volonté de reconquérir les rues.

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur :

Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : Mémoire du Conseil régional de l environnement de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur : La traversée de la rue à Montréal : Comment accroître le confort et la sécurité des piétons 10

Plus en détail

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E AU CONSEIL COMMUNAL Préavis n 2015/05 Réaménagement routier du chemin du Bochet Demande de crédit de construction Séance de la commission ad hoc, le jeudi

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME VICOM :

LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME VICOM : 3 LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME VICOM : des interventions dans tous les quartiers de la Région Bruxelloise entre 1990 et 2005 Depuis 1991 et le lancement du programme Vicom, de nombreux aménagements ont

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

30 km/h. aux abords des écoles. pour une meilleure sécurité routière aux abords des écoles et sur les chemins qui y mènent

30 km/h. aux abords des écoles. pour une meilleure sécurité routière aux abords des écoles et sur les chemins qui y mènent 1 BROCHURE À L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE VOIRIES 30 km/h aux abords des écoles pour une meilleure sécurité routière aux abords des écoles et sur les chemins qui y mènent 30KM/H_ 2 Cette publication

Plus en détail

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008.

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008. TOULOUSE, le 7 février 2008 Aux adhérents de l Association Vélo Assemblée Générale du 9 février 2008 Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre

Plus en détail

GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO. 7 e édition

GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO. 7 e édition GUIDE DE SÉCURITÉ À VÉLO 7 e édition AVANT DE PARTIR UN VÉLO EN ORDRE c est important A Vérifiez la pression des pneus B Vérifiez si la chaîne saute C Vérifiez l état des freins D Vérifiez l équipement

Plus en détail

Moins d accidents et moins de victimes en 2009

Moins d accidents et moins de victimes en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 12 avril 2011 Moins d accidents et moins de victimes en 2009 Les chiffres des accidents de la route portant sur 2009 viennent

Plus en détail

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE Catalogue des compétences Catégorie M 22 mars 2011 Principe de base pour la

Plus en détail

pour aborder les giratoires en toute tranquillité.

pour aborder les giratoires en toute tranquillité. La sécurité est au centre pour aborder les giratoires en toute tranquillité. Ralentir, accorder la priorité, rouler l un derrière l autre et la sécurité au giratoire est assurée. Claim: Meta Book, Pour

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE 5 janvier 2005 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail sécurité et circulation

Plus en détail

Guide des aménagements de voirie

Guide des aménagements de voirie Guide des aménagements de voirie Sommaire Annexe 1 : Guide des aménagements de voirie 1. LES AMENAGEMENTS DE VOIRIE : L ENJEU DU PARTAGE MODAL 1.1 Le réseau autoroutier 1.2 Le réseau de transit 1.3 Le

Plus en détail

partageons la rue!! équilibre sécurité civisme harmonie

partageons la rue!! équilibre sécurité civisme harmonie partageons la rue!! harmonie sécurité équilibre civisme Pourquoi un Code de la rue? SOMMAIRE Les aménagements existants Aire piétonne Trottoir mixte Voie verte Zone de rencontre Zone 30 Double sens cyclable

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER MINISTERE E L EUTION NTIONLE EMIE E MONTPELLIER ELEVE Nom :.. Prénom :.. ETLISSEMENT SOLIRE Nom : dresse : Préfecture de la Lozère irection des services départementaux de l éducation nationale - atégorie

Plus en détail

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Accessibilité > voirie et espaces publics Réglementation et mise en oeuvre Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Les références réglementaires Le cadre législatif Loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

Succession de virages dont le premier est à droite.

Succession de virages dont le premier est à droite. Indique la longueur de la section comprise entre le signal et le début du passage dangereux ou de la zone où s applique la réglementation, ou du point qui fait l objet de l indication. Indique la longueur

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

Pour une ville qui marche!

Pour une ville qui marche! Pour une ville qui marche! Le commentaire de Vélo Québec dans le cadre de la consultation publique de la Commission permanente sur les transports et les travaux publics : La traversée de rue : comment

Plus en détail

Guidage des piétons aux abords des chantiers

Guidage des piétons aux abords des chantiers Guidage des piétons aux abords des chantiers Indications pour les autorités compétentes et les entreprises de construction Dominik Bucheli Samuel Flükiger Adrian Halter Thomas Schweizer 1 Sommaire 1. 2.

Plus en détail

LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT. Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb.

LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT. Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb. LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb. Pascale Guimond, ing. Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur les méthodes innovatrices

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS. 1 ère Tranche. Bilan de concertation préalable

Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS. 1 ère Tranche. Bilan de concertation préalable Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS 1 ère Tranche Bilan de concertation préalable 1 er au 31 octobre 2011 A l issue d une réflexion sur l évolution du réseau de transport urbain,

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir :

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir : CODE DE LA ROUTE Points particuliers à savoir / à retenir : - Distance écart avec un cycliste ou un piéton que l on double : 1,5 m en campagne, 1 m en ville. - Les lampes bleues dans un tunnel sont des

Plus en détail

1. Le concept. Objectif de ce dossier

1. Le concept. Objectif de ce dossier Table des matières 1.Le concept 2 Objectif de ce dossier 2 2.Le Code de la route en Belgique 3 3.Arguments et avantages en faveur du 30 km/h 4 a) Pour tous 4-5 b) Pour les automobilistes aussi 6 4.Exemple

Plus en détail

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd Commune de Coulandon CONTRATT COMMUNAL D AMENAGEMENT DE BOURG FICHE ACTION 1 Aménagement de la route

Plus en détail

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Sécurité routière Communication CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Service DRGTS Unité Sécurité routière Intervenant Gaëlle Le Bars-Eslan Date 26 février

Plus en détail

Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC. Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest

Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC. Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest Décembre 2012 Définition de l accident corporel de la circulation routière

Plus en détail

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire Direction Régionale de l Équipement Midi-Pyrénées Mission Grand Direction Régionale de l'équipement Midi-Pyrénées Cité administrative bâtiment A boulevard Armand

Plus en détail

Campagne motards 2015 Les chiffres

Campagne motards 2015 Les chiffres Campagne motards 2015 Les chiffres Le printemps est synonyme du retour de nombreux motards sur nos routes. Le mois d avril marque également le début de la période la plus meurtrière pour les motards. Même

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, J. 5242 DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 Question n 1 Un automobiliste arrive à une intersection où est implanté

Plus en détail

Dans notre précédente publication,

Dans notre précédente publication, Dans notre précédente publication, la rue dans le Code de la Route, nous avons rassemblé et commenté les quelques articles qui se rapportent aux déplacements urbains. Ces déplacements nécessitent de faire

Plus en détail

Le commentaire de Vélo Québec sur les recommandations à privilégier

Le commentaire de Vélo Québec sur les recommandations à privilégier Groupe de travail sur les transports actifs et alternatifs Sécurité des cyclistes Le commentaire de Vélo Québec sur les recommandations à privilégier Les notes qui suivent font suite aux travaux du Groupe

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Brochure technique. Zones 30. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Zones 30. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Zones 30 bpa Bureau de prévention des accidents La limitation de vitesse à 30 km/h améliore la sécurité et la qualité de vie dans les quartiers résidentiels. La conduite est apaisée,

Plus en détail

RENOVER LES FEUX TRICOLORES

RENOVER LES FEUX TRICOLORES Matinale de l Energie RENOVER LES FEUX TRICOLORES Pourquoi le faire, Comment, A quel prix Matinales 2014 Page 1 sommaire 1. UN CADRE JURIDIQUE CONTRAINT 2. LE FONCTIONNEMENT DES FEUX 3. LA MAINTENANCE

Plus en détail

BEPECASER. Mercredi 13 mai 2015

BEPECASER. Mercredi 13 mai 2015 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Mercredi 13 mai 2015 Question 1 A Tout dépassement est interdit aux traversées de voies ferrées non munies de barrières ou de demi-barrières.

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

L enfant et la rue. Introduction : «Les oubliés de la circulation» contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre

L enfant et la rue. Introduction : «Les oubliés de la circulation» contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Rue de l Avenir - Association loi de 1901 Les oubliés de la circulation La perception de l enfant La représentation de l enfant L accident Un objectif

Plus en détail

30 km/h dans les quartiers résidentiels

30 km/h dans les quartiers résidentiels bfu bpa upi Mb 0206 km/h dans les quartiers résidentiels Le bpa est favorable aux zones dans les rues de quartier. Pourquoi? Les zones à l heure permettent d augmenter la sécurité et la qualité de l habitat

Plus en détail

Grand Besançon. objectif sécurité! les nouvelles règles. à adopter

Grand Besançon. objectif sécurité! les nouvelles règles. à adopter Grand Besançon objectif sécurité! les nouvelles règles à adopter 1 De bons réflexes à prendre Avant de pouvoir embarquer des passagers, les 19 rames du tram et l ensemble du système d exploitation doivent

Plus en détail

Convention d'indemnisation directe pour le règlement des sinistres automobiles

Convention d'indemnisation directe pour le règlement des sinistres automobiles 1 Convention d'indemnisation directe pour le règlement des sinistres automobiles Loi sur l'assurance automobile (L.R.Q., chapitre A-25, articles 116 et 173) (13 e édition) Cette brochure représente la

Plus en détail

La sécurité routière. çadépend. aussi nous... www.mairie-bordeaux.fr

La sécurité routière. çadépend. aussi nous... www.mairie-bordeaux.fr La sécurité routière çadépend de aussi nous... www.mairie-bordeaux.fr 42 morts et plus de 3 000 blessés dans les rues de notre ville en deux ans : ça suffit. La sécurité routière, c est aussi notre affaire.

Plus en détail

Pose de Mobilier Urbain

Pose de Mobilier Urbain Pose de Mobilier Urbain PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE LES AVANTAGES DU CAROTTAGE MDC CAROTTAGE est votre spécialiste du carottage, sciage et pose de mobilier urbain. Notre société compte au sein de ses

Plus en détail

Conduire. Mark Tant et Guido Baten

Conduire. Mark Tant et Guido Baten Conduire Mark Tant et Guido Baten A juste titre ou non, la voiture est parfois un signe extérieur de richesse. L utilisation de la voiture, en tant que conducteur, n implique cependant pas que le fait

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Enfants sur le chemin de l école

Enfants sur le chemin de l école Enfants sur le chemin de l école Sécurité et autonomie bpa Bureau de prévention des accidents Des trajets scolaires adaptés aux enfants, des leçons d éducation routière, des patrouilleurs scolaires, des

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

Nouveau code de la route

Nouveau code de la route Numéro Spécial 45 ème année 30 juillet 2004 JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Kinshasa Cabinet du Président de la République Nouveau code de la route NOUVEAU CODE DE LA ROUTE Loi

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN RÈGLEMENT NUMÉRO 449-2010 Règlement établissant la réglementation en matière de circulation, de stationnement et autres règles

Plus en détail