Partie 1 Automatique 1 et 2 (Asservissements Linéaires Continus)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie 1 Automatique 1 et 2 (Asservissements Linéaires Continus)"

Transcription

1 Réublique Algériee Démocratique et Poulaire Miistère de l'eseigemet Suérieur et de la Recherche Scietifique Uiversité Djillali Liabès Sidi Bel-Abbès Faculté de Techologie Déartemet d'electrotechique Partie Automatique et (Asservissemets Liéaires Cotius) Niveau : 3 ème Aée Licece ère Aée Master Parcours : Automatisme idustriel Derière mise à jour : Novembre 3 Préaré et eseigé ar : Prof. Mohammed-arim FELLAH Professeur de l'eseigemet Suérieur

2 AVANT PROPOS Ce documet s'adresse aux étudiats de la formatio d'igéieur, de Licece et de Master das le cadre des rogrammes officiels. Mais bie etedu il eut être étudié ar tous ceux e er cycle, e ème cycle, ou même e ost-graduatio, qui désiret arofodir leurs coaissaces ou avoir u documet de base e matière d'asservissemet. La commade et l'iterrétatio du comortemet de rocédés idustriels ou de héomèes hysiques aturels fot artie des tâches qui icombet à l'igéieur. Ce derier est cofroté à ue réalité qu'il lui faudra domestiquer et/ou comredre our e tirer le meilleur arti. Au cetre de cette coaissace se trouve le cocet de système, cocet que l'o retrouve das u grad ombre de discilies et techiques : cotrôle de rocédé, techiques d'otimisatio, traitemet du sigal, filtrage, mathématique des équatios différetielles, etc. Das le cadre de ce cours, ous ous itéressos ricialemet à l'étude des "systèmes" à la fois cotius et liéaires, qui sot rerésetés sous forme de foctio de trasfert (rerésetatio extere, dite ecore de la "boîte oire") ; ces trois coditios volotairemet limitatives ermettet d'itroduire de faço simle les riciaux cocets de l'automatique. Ce texte costitue la trascritio fidèle d'u cours oral magistral traité au déartemet d'electrotechique, à l'uiversité de Sidi Bel-Abbès our les étudiats e formatio de Licece et Master (différets arcours). Le but recherché 'est doc as d'éuiser le sujet, mais d'essayer d'e dégager les idées essetielles, simlifiées, quad cela est écessaire, das u but didactique. E coséquece, l'accet est mis sur les exlicatios hysiques et les exemles, lutôt que sur les démostratios, mais celles-ci sot égalemet traitées e détail surtout lorsqu'elles sot idisesables à la boe comréhesio du résultat. Pr. FELLAH Mohammed-arim Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..)

3 Chaitre : INTRODUCTION AUX ASSERVISSEMENTS - - Itroductio à l automatique L'automatique est gééralemet défiie comme la sciece qui traite des esembles qui se suffiset à eux-mêmes et où l'itervetio humaie est limitée à l'alimetatio e éergie et e matière remière. L'objectif de l'automatique est de remlacer l'homme das la luart des tâches (tâches réétitives, éibles, dagereuses, tro récises, tro raides) qu'il réalise das tous les domaies sas itervetio humaie. Les systèmes automatiques ermettet doc : * de réaliser des oératios tro comlexes ou délicates e ouvat être cofiés à l'homme, * de se substituer à l'oérateur our des tâches réétitives, * d'accroître la récisio, * d'améliorer la stabilité d'u système et sa raidité. De tels disositifs se recotret fréquemmet das la vie courate, deuis les mécaismes biologiques du cors humai jusqu'aux usies etièremet automatisées. Ue telle sciece eglobe u grad ombre de discilies et, ar coséquet, u automaticie devrait être à la fois : * Mathématicie * Electricie * Mécaicie * Ecoomiste -. - Exemle Nous sommes etourés d'u grad ombre de systèmes automatiques, machie à laver, asceseur, distributeur de boisso, robot, suivi de trajectoire d u missile Classificatio Le domaie des alicatios de l'automatique est très vaste et varié, mais l'observatio de l'idustrie cotemoraie coduit à ue certaie classificatio qui se résume e deux grades familles selo les doées que traitet ces systèmes : * Les automatismes séquetiels * Les asservissemets Ces deux arties de l'automatique sot ettemet différetes, elles s'auiet sur des otios théoriques qui 'ot que de loitais raorts etre elles et les techiques qui ermettet de les réaliser sot, aussi, très différetes. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 3

4 -..a - Les automatismes séquetiels C'est la brache de l'automatique qui orgaise le déroulemet des différetes oératios relatives au foctioemet d'u esemble comlexe. U automatisme à séquece imose l'ordre das lequel les oératios se déroulet, s'assure que chaque oératio est bie termiée avat d'aborder la suivate, décide de la marche à suivre e cas d'icidets. Bie etedu, u automatisme séquetiel eut avoir à cotrôler des asservissemets et des régulateurs (voir -..b) armi les esembles qu'il gère. Ce tye d'automatisme est utilisé ar exemle das la mise e route et l'arrêt d'istallatios comlexes (cetrales automatiques), sur les machies outils et, e gééral, das resque toutes uités de roductio automatisées. Il faut oter égalemet que toutes les séqueces d'alarme et de sécurité idustrielle fot artie des alicatios de ce tye d'automatisme. Les automatismes sot des systèmes logiques qui e traitet que des doées logiques (/, vrai/faux, marche/arrêt,...). Ils utiliset les moyes de commutatio offerts ar l'électroique (circuit logique) et la mécaique (logique eumatique). Le calcul de ces automatismes imose de coaître l'algèbre de Boole et la théorie des circuits séquetiels. Ils sot classés e braches : * Systèmes combiatoires : les sorties du système e déedet que des variables d etrées. * Systèmes séquetiels : les sorties déedet bie sûr de l évolutio des etrées mais aussi de l état récédet des sorties. Exemle : Machie à laver, maiulateur eumatique, asceseur, distributeur de boissos. -..b - Les asservissemets U système asservi est u système qui red e comte, durat so foctioemet, l'évolutio de ses sorties our les modifier et les maiteir coforme à ue cosige. Cette brache de l automatique se décomose e deux autres sous braches (séarées artificiellemet ar l'usage) : * Régulatio : maiteir ue variable détermiée, costate et égale à ue valeur, dite de cosige, sas itervetio humaie. Exemle : Régulatio de temérature d'ue ièce. * Systèmes asservis : faire varier ue gradeur détermiée suivat ue loi imosée ar u élémet de comaraiso. Exemle : Régulatio de la vitesse d'u moteur, Suivi de trajectoire d'u missile. L asservissemet est essetiellemet aalogique et utilise la artie aalogique des trois moyes de base dot o disose : mécaique, électrotechique et électroique. La théorie des asservissemets écessite ue boe base mathématique classique. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 4

5 -.3 - Systèmes cotius et ivariats * Système cotiu : u système est dit cotiu lorsque les variatios des gradeurs hysiques le caractérisat sot des foctios du tye f(t), avec t ue variable cotiue, le tems e gééral. O oose les systèmes cotius aux systèmes discrets (ou échatilloés), ar exemle les systèmes iformatiques. * Système ivariat : O dit qu u système est ivariat lorsque les caractéristiques de comortemet e se modifiet as avec le tems Evolutio de l'automatique Ces derières aées, l automatique s est cosidérablemet moderisée, surtout deuis l avèemet des calculateurs umériques. Les systèmes automatiques coduits ar calculateurs assuret la quasi-totalité des tâches : * ils collectet et traitet les iformatios issues des cateurs qui fourisset l'esemble des variables d'etrée. * ces variables d'etrée costituet les doées sur lesquelles des calculs umériques serot effectués. Ils corresodet à la résolutio umérique de systèmes d'équatios qui costituet le "modèle mathématique". * le résultat de ce traitemet fouri e biaire est coverti e variables cotiues et est ijecté das le rocessus, afi de modifier so évolutio das u ses désiré. E lus de ces tâches qui sot classiques e automatique, le calculateur joue u rôle otimalisateur. C'est-à-dire qu'il exécute le travail à faire aux meilleures coditios écoomiques e miimisat les déchets, e teat comte du caret de commade, etc. Cet asect, lui, est ouveau. Ce gere de roblème était traité séarémet. Ce rocédé ermet de teir comte d'u ombre cosidérable de variables, doc de traiter des roblèmes jusqu'alors imossibles. E lus, il fait iterveir directemet les variables écoomiques au iveau de chaque orgae (moteur, ome, etc...). Or, jusqu'à réset, les variables écoomiques 'iterveaiet que globalemet. Il ermet doc de traiter ce roblème de faço beaucou lus ratioelle. Les systèmes automatiques coduits ar calculateurs écessitet ue boe coaissace de la rogrammatio e lagage machie, de fortes coaissaces mathématiques (our élaborer le modèle) et surtout ue coaissace arfaite du rocessus à réguler, ce qui est le lus délicat. Ceci écessite ecore de boes coaissaces e théorie de l'iformatio, e statistique et e recherche oératioelle. - - Boucle de régulatio -. - Notio d'asservissemet L'objectif d'u système automatisé est de remlacer l'homme das ue tâche doée. Nous allos, our établir la structure d'u système automatisé, commecer ar étudier le foctioemet d'u système das lequel l'homme est la " artie commade ". Exemle : coducteur au volat d'u véhicule Le coducteur doit suivre la route. Pour cela, Il observe la route et so eviroemet et évalue la distace qui séare so véhicule du bord de la route. Il détermie, e foctio du cotexte, l'agle qu'il doit doer au volat our suivre la route. Il agit sur le volat (doc sur le système) ; uis de ouveau, il recommece so observatio edat toute la durée du délacemet. Si u cou de vet dévie le véhicule, arès avoir observé et mesuré l'écart, il agit our s'ooser à cette erturbatio. Si l o veut qu u asservissemet remlace l'homme das diverses tâches, il devra avoir u comortemet et des orgaes aalogues à ceux d'u être humai. C'est-à-dire qu'il devra être caable d'arécier, de comarer et d'agir. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 5

6 Exemle : ouverture de orte our accès à ue maiso. U autre exemle d'asservissemet très simle est celui d'u homme qui veut etrer das ue maiso : à chaque istat, ses yeux "mesuret" l'écart qui existe etre sa ositio et la orte. So cerveau commade alors aux jambes d'agir, e sorte que cet écart dimiue, uis s'aule. Les yeux jouet alors le rôle d'orgaes de mesure (ou de cateurs), le cerveau celui de comarateur et les jambes celui d'orgae de uissace. Tout asservissemet comortera ces trois catégories d'élémets qui remlisset les 3 grades foctios écessaires à sa boe marche (fig. ) : * Mesure (ou observatio) * Comaraiso etre le but à atteidre et la ositio actuelle (Réflexio) * Actio de uissace Tâche à réaliser Réflexio Actio Effet de l'actio Observatio Fig. : Cocet gééral d u asservissemet -. - Systèmes bouclés et o bouclés -..a - Exemle : Tir au cao Pour mieux saisir la otio de système bouclé, reos u exemle avec cas. Das le remier, ous cosidéros u système o bouclé et ous mettros e évidece ses faiblesses. Das le secod, ous motreros les avatages qu'aorte le bouclage. Premier cas : tir au cao sur ue cible. O cosidère ue cible à détruire et u cao. Pour atteidre le but que l'o s'est roosé, o règle l'agle de tir du cao et la charge de oudre de l'obus e foctio des coordoées de la cible et d'autres aramètres cous à l'istat du tir. Ue fois l'obus arti, si ces aramètres extérieurs vieet à chager, ar exemle si la cible se délace, o e eut lus agir sur sa directio : l'obus est abadoé à lui-même. Deuxième cas : tir au cao sur ue cible avec ue fusée téléguidée et u radar. Cosidéros la même cible et ue fusée téléguidée. Das ce cas, même si la cible se délace ou u vet latéral fait dévier la fusée de sa trajectoire iitiale, elle atteidra quad même so but. E effet, à chaque istat, u radar doera les ositios resectives de la fusée et de la cible. Il suffira de les comarer our e déduire l'erreur de trajectoire et agir sur les gouveres de la fusée our rectifier cette erreur. Das ce cas, le système 'est lus abadoé à lui-même car il comorte ue boucle de retour qui est costituée ar le radar, qui "mesure" la ositio de la fusée et qui e iforme l'oérateur, et ar ue télétrasmissio qui ermet de modifier la trajectoire ar actio sur les gouveres. La boucle de retour aorte doc, au rix d'ue comlicatio certaie, u gai de récisio éorme. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 6

7 -..b - Exemle : Asservissemet de vitesse d ue voiture Suosos que l'o veuille maiteir costate la vitesse (V) d'ue voiture. A la valeur (V) de la vitesse corresod ue valeur (e) de la course de l'accélérateur. Il suffirait doc, e ricie, de maiteir (e) costat our que (V) le soit. Chacu sait que la réalité est différete. E effet, le vet, les variatios de ete et le mauvais état de la route modifiet (V). Ces aramètres extérieurs qui ifluet sur la vitesse sot aelés gradeurs erturbatrices ou erturbatios. Si elles 'existaiet as, la boucle de régulatio serait iutile. Pour que la vitesse reste costate, il faut utiliser u tachymètre qui mesure la vitesse réelle. Le chauffeur comare à tout istat cette vitesse réelle et la vitesse rescrite; Il e déduit u écart lus ou mois grad et efoce lus ou mois l'accélérateur e foctio de cet écart. Si o aelle gradeur de sortie (ou sortie) la vitesse réelle et gradeur d'etrée (ou etrée) la vitesse imosée, le chauffeur et le tachymètre assuret ue liaiso etre l'etrée et la sortie, ils costituet doc ue chaîe de retour. O eut doer u schéma très simle our illustrer cet exemle (fig. ) : Etrée vitesse imosée Chauffeur Accélérateur Moteur Voiture Tachymètre Perturbatios Sortie vitesse (V) réelle Fig. : Exemle d asservissemet de vitesse d u véhicule Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 7

8 -.3 - Défiitios Costitutios élémetaires O eut doc défiir u asservissemet comme u système bouclé ou à boucle fermée comortat ue amlificatio de uissace, ue mesure et ue comaraiso. A artir de ces 3 otios, o eut défiir u schéma foctioel valable our tous les systèmes résetat ces caractéristiques (fig. 3) : * Le triagle : rerésete la foctio amlificatio de uissace. * Le cercle : rerésete la foctio comaraiso (qui s'effectue e faisat ue différece). * Le rectagle : rerésete la foctio mesure et trasformatio. Foctio comaraiso E _ S ' A B S Foctio amlificatio de uissace Foctio mesure et trasformatio Fig. 3 : Schéma foctioel d u asservissemet S Gradeur de sortie E Gradeur d'etrée ou référece ou cosige erreur ou écart etrée - sortie S' Mesure de la sortie La sortie régulée rerésete le héomèe hysique que doit régler le système, c est la raiso d être du système. Il eut s'agir d'ue tesio, d'u délacemet, d'u agle de rotatio, d'u iveau, d'ue vitesse, etc... La cosige, est l etrée d actio, c est la gradeur réglate du système. Sa ature eut être différete de celle de (S). Seule imorte sa valeur umérique. Si (E) et (S) sot de atures différetes, il suffit de défiir ue corresodace umérique etre ces deux gradeurs. Par exemle, o dira qu'u volt à l'etrée rerésete tours/m. O aelle écart ou erreur, la différece etre la cosige et la sortie. Cette mesure e eut être réalisée que sur des gradeurs comarables, o la réalisera doc e gééral etre la cosige et la mesure de la sortie. Elle est fourie ar le comarateur et est roortioelle à la différece ( E S' ). Elle eut être de ature dif férete. Par exemle, E et S' état des tesios, o ourra avoir sous forme de courat tel que = ( E S' ) / R (R est ue résistace). Elle est fourie ar la chaîe de retour, gééralemet arès trasformatio. S' doit obligatoiremet avoir même ature hysique que E. Ce qui est évidet si o veut doer u ses à la différece ( E - S' ). U des rôles de la chaîe de retour est doc d'assurer la coversio de la mesure de S das la gradeur hysique de E. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 8

9 D'ue maière géérale, le système comred (fig. 4) : Erreur ou Ecart Chaîe directe (ou d'actio) Perturbatios évetuelles Régulateur Etrée de référece (cosige) Correcteur Actioeur rocessus Sortie asservie Comarateur Mesure Cateur Chaîe de retour (ou d'observatio) Fig. 4 : Orgaisatio foctioelle d'u système asservi (schéma foctioel) Chaîe directe ou d'actio Chaîe de retour ou de réactio Comarateur ou détecteur d'écart * Eglobe tous les orgaes de uissace (écessitat u aort extérieur d'éergie) et qui exécute le travail. * Comorte gééralemet ombreux élémets, otammet des amlificateurs. * La ature de ces élémets 'est as sécifiée sur le schéma, il eut s'agir aussi bie d'egis électriques, mécaiques, eumatiques, etc * Aalyse et mesure le travail effectué et trasmet au comarateur ue gradeur hysique roortioelle à ce travail. * Elle comred gééralemet u cateur qui doe ue mesure de la gradeur S, qui est esuite amlifiée et trasformée avat d'être utilisée. * Comare le travail effectué à celui qui était à faire et délivre u sigal d'erreur roortioel à la différece etre ue gradeur de référece (E) et la gradeur hysique issue de la chaîe de retour. * Ce sigal d'erreur, arès amlificatio, agira sur les orgaes de uissace das u ses tel que l'erreur tedra à s'auler. Régulateur Actioeur Cateur Perturbatio Le régulateur se comose d'u comarateur qui détermie l'écart etre la cosige et la mesure et d'u correcteur qui élabore à artir du sigal d'erreur l'ordre de commade. C'est l'orgae d'actio qui aorte l'éergie au système our roduire l'effet souhaité. Le cateur rélève sur le système la gradeur réglée (iformatio hysique) et la trasforme e u sigal comréhesible ar le régulateur. La récisio et la raidité sot deux caractéristiques imortates du cateur. O aelle erturbatio tout héomèe hysique iterveat sur le système qui modifie l état de la sortie. U système asservi doit ouvoir maiteir la sortie à so iveau idéedammet des erturbatios Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 9

10 -.4 - Régulatio et systèmes asservis Nous avos fait la distictio das l'itroductio etre régulatio et asservissemet. Nous ouvos maiteat réciser de faço ette cette différece : * U régulateur : maitiet l'erreur etre l'etrée E et la sortie S ulle, quelles que soiet les erturbatios, la gradeur d'etrée E restat costate ou variat ar alier. E est alors aelée cosige ou référece. * U système asservi : maitiet l'erreur ulle ou miimale quelles que soiet les variatios de E. Gééralemet, E est ue foctio du tems qui eut être ériodique, mais qui doit toujours rester cotiue et fiie. Il faut remarquer que les cotraites sot lus grades our u système asservi que our u régulateur, uisque aucue cotraite de vitesse de variatio 'est imosée our E Proriétés des systèmes liéaires Quad u système est liéaire, il jouit de roriétés imortates qui ermettet ue étude lus commode, e articulier le «ricie de suerositio liéaire» qui se traduit ar les relatios : Etrée Sortie Additivité : e(t) e (t) e(t) e(t) s (t) s (t) s (t) s (t) où e(t) et s(t) sot les gradeurs d'etrée et de sortie Homogééité : e(t).e(t) s(t).s(t) Ce ricie traduit le fait que les effets sot roortioels aux causes et que les causes ajoutet leurs effets Régimes trasitoires des asservissemets Défiitios Etrée Permaete Régime Permaet Régime Trasitoire Etrée d'u système dot l'exressio, e foctio du tems, est du tye costate, liéaire, arabolique ou ériodique Il est atteit ar u système quad, soumis à ue etrée ermaete, sa sortie est du même tye que l'etrée c'est-à-dire costate, liéaire, arabolique ou ériodique. Ce régime est aussi aelé régime forcé. Il corresod au foctioemet du système quad il asse d'u tye de régime ermaet à u autre. Pratiquemet, u asservissemet travaille toujours e régime trasitoire ; e effet, même u régulateur dot l'etrée est costate doit costammet reveir au régime ermaet, car des erturbatios qui costituet des etrées secodaires l'e écartet. Il e est de même our les asservissemets. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..)

11 L'atitude du servomécaisme à reveir au régime ermaet sera caractérisée ar ses erformaces dyamiques Performaces d'u système asservi * E régime ermaet : la gradeur de sortie doit être aussi voisie que ossible de la valeur désirée. E réalité, il subsiste toujours ue légère erreur. Cette erreur est aelée : - erreur statique ou écart ermaet quad la gradeur d'etrée est ue costate ; our u système idéal, elle doit être ulle. - erreur de traîage quad la gradeur d'etrée est ue foctio liéaire du tems. * E régime trasitoire : le système évoluat etre deux régimes ermaets, le tems mis ar le système our aller de l'u à l'autre et la faço dot il arviet à l'état fial, sot très imortats. - Le tems de réose est le tems au bout duquel la sortie du système a atteit, à 5 % (ou % selo la récisio voulue), sa valeur de régime ermaet et y reste (Fig. 5). - L'amortissemet : la sortie du système déasse gééralemet la valeur qu'elle doit avoir das le régime ermaet fial et elle oscille quelques istats autour de cette valeur. Les oscillatios doivet être amorties, le lus raidemet ossible. L'amortissemet est mesuré ar le coefficiet de l'exoetielle eveloe (Fig. 6). Fig. 5 : Tems de réose Fig. 6 : Amortissemet Mise e équatio d'u système - Résolutio Mise e équatio Nous avos dit récédemmet que ous ous borios à l'étude des systèmes liéaires. Doc, les équatios recotrées serot des équatios différetielles liéaires à coefficiets costats. Cosidéros u système quelcoque A, le lus gééral ossible, ossédat ue etrée e(t) et ue sortie s(t) (fig. 7). e(t) A s(t) Fig. 7 : Rerésetatio d u système quelcoque à etrée sortie Si o alique u sigal à l'etrée, o recueillera, à la sortie, u sigal qui sera liée au sigal d'etrée ar ue équatio différetielle de tye : d s ds d e de a... a a s bk... b b e dt dt k dt dt k Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..)

12 * Les coefficiets ai et bj sot les aramètres du système et ils sot sesés être cous, ce qui est le cas das la ratique our la luart des systèmes courats. Ils rerésetet diverses costates de tems et divers coefficiets de roortioalité accessibles à la mesure. * La difficulté de la mise e équatio réside surtout au iveau de la coaissace du rocessus luimême. E réalité, l'équatio différetielle à laquelle o arrive 'est souvet qu'ue aroximatio qui cosiste à égliger des termes d'ordre lus élevé. Cette récisio suffit das la luart des cas, bie qu'ue étude lus oussée soit quelque fois écessaire. * Ue fois l'équatio du système établie, il faut exrimer la valeur de la sortie e foctio du tems our coaître les régimes ermaets et trasitoires. Pour cela, il existe méthodes (voir fig. 8) : Méthode Classique Méthode Oératioelle Cosiste à résoudre l'équatio différetielle décrivat ce système, c'est à dire trouver ue réose forcée et ue réose libre our le système. Mais cette méthode e ermet as toujours de trouver ue solutio et eut ameer à ue difficulté de résolutio dès que l'ordre de l'équatio différetielle déasse. Basée sur le calcul oératioel ou, essetiellemet, sur la trasformée de Lalace qui mettra e relatio, ue foctio de la variable du tems f(t) avec ue foctio de la variable comlexe F() déedat de la ulsatio. Notatio : L [ f(t) ] = F() avec = a j.b (ombre comlexe) e(t) Méthode classique (ordre ) s(t) = L - [S()] Trasformée de Lalace du sigal d'etrée Calcul oératioel Trasformée iverse de Lalace du sigal de sortie L [e(t)] = E() S() = L [s(t)] Fig. 8 : Détermiatio de la sortie du système ar la méthode classique et ar le calcul oératioel Pour u rael sur l utilisatio de la trasformée de Lalace, voir l aexe A Utilisatio de la trasformée de Lalace E aelat S() et E() les trasformées de s(t) et de e(t), si o red la Trasformée de Lalace des deux membres de l'équatio différetielle : O aura : d s ds d e de a... a a s bk... b b e dt dt k dt dt k a S()... a S() a S() bk E()... b E() b E() b d'où : S() = a k k... b b. E()... a a k Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..)

13 Si l'o coaît l'image E() de e(t), il est facile, grâce aux tables de trasformées de Lalace, de reveir à l'origial de S(). D'ue maière géérale, cette otatio 'est valable que si : * le système est liéaire à coefficiets costats, * toutes les variables et leurs dérivées sot ulles our t < (le système art du reos absolu), * le système est dissiatif, doc sa réose ted, lus ou mois, vers u régime ermaet idéedat des coditios iitiales. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 3

14 Chaitre : NOTION DE FONCTION DE TRANSFERT - - Itroductio Raelos que : * SI ous cosidéros u système quelcoque A, le lus gééral ossible, ossédat ue etrée e(t) et ue sortie s(t) (fig. ) : e(t) A s(t) Fig. : Rerésetatio d u système quelcoque à etrée sortie * ALORS, Si o alique u sigal à l'etrée, o recueillera, à la sortie, u sigal qui sera liée au sigal d'etrée ar ue équatio différetielle de tye : d s(t) ds(t) d e(t) de(t) a... a a s bk... b b e(t) dt dt k dt dt k E aelat S() et E() les trasformées Lalace de s(t) et de e(t), si o red la Trasformée de Lalace des deux membres de l'équatio différetielle, o aura : a S()... a S() a S() bk E()... b E() b E() k b d'où : S() = a k k... b b... a a. E() Par défiitio, la FONCTION DE TRANSFERT du système de la figure ( ) est le quotiet : F() = b a k k... b b... a a C'est aussi le raort de la trasformée de Lalace de la sortie à la trasformée de Lalace de l'etrée quad toutes les coditios iitiales sot ulles. Das ce cas, o a : S() = F(). E() La Foctio de Trasfert caractérise la dyamique du système. Elle e déed que de ses caractéristiques hysiques. Aisi, doréavat, u système sera décrit ar sa foctio de trasfert et o ar l'équatio différetielle qui le régit. Notos efi, que cette foctio de trasfert est aussi aelée trasmittace ar aalogie avec l'imédace das les systèmes électriques. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 4

15 - - Foctio de trasfert d'u esemble d'élémets -. - Elémets e série (ou cascade) Soit élémets de foctio de trasfert G ()...G () mis e série (la sortie du remier est reliée à l'etrée du secod, etc...) (fig. ). E E E 3 E S S G () G () G () H() E Fig. : Coexio e série (ou cascade) de foctios de trasfert La foctio de trasfert de l'esemble est égale au roduit des foctios de trasfert de chaque élémet : H() = S() E () = G (). G ()..... G () Ceci est évidet uisque, ar défiitio, o a : G () = E (),..., G () = E () S() E () et que H() = S() E () -. - Elémets e arallèle Soiet élémets de foctio de trasfert G ()...G () mis e arallèle (fig. 3). G () E S E H() S G () Fig. 3 : Coexio e arallèle de foctios de trasfert La foctio de trasfert équivalete H() a our exressio : H() = S() E() = G () G ()... G () O eut cosidérer que S() est le résultat de la suerositio des sorties des élémets, c'est-àdire que : S() = S () S ()... S () (e vertu de la liéarité du système, les effets s'ajoutet) Doc : Chaque élémet ris, idéedammet, doera ue sortie Si () quad o lui alique l'etrée E(). Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 5

16 S() = i Si () = G (). E() G (). E()... G (). E() S() = [ G () G ()... G () ]. E() d'où : H() = G () G ()... G () Cas d'u système à etrées idéedates E E G () E Système S E G () S Fig. 4 : Système à etrées idéedates La foctio de trasfert 'a de ses qu'etre la sortie et ue etrée. Le système de la fig. 4 ourra doc se décomoser e costituats ayat la sortie e commu et our etrée chacue des etrées. O calculera les foctios de trasfert Gi () de chaque élémet e suosat ulles les etrées autres que Ei (). Ceci 'est ossible que si les différetes équatios du système e sot as coulées etre elles. Das ce cas, o eut écrire : S() = i G i (). E i () Il 'y a as de foctio de trasfert globale our le système Foctio de Trasfert e Boucle Fermée ( FTBF ) Soit u système asservi, le lus gééral, reréseté ar le schéma de la fig. 5. E _ S ' A() S B() Fig. 5 : Schéma foctioel d u système asservi (Boucle Fermée) Soit A() et B(), resectivemet, les foctios de trasfert des chaîes directe et de retour. Cherchos la foctio de trasfert du système comlet : H() = Nous avos les relatios suivates : S() E() Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 6

17 S() = A(). (), S ' () = B(). S(), () = E() S ' () S() = A(). [ E() S ' () ] = A(). [ E() B(). S() ] d'où S() = A() A().B() E() La foctio de trasfert d'u système bouclé ou e Boucle Fermée (FTBF) est doc le raort de la foctio de trasfert de sa chaîe directe à A(). B(.: H() = A() A().B() Foctio de trasfert e boucle ouverte ( FTBO ) La Foctio de Trasfert e Boucle Ouverte (égalemet aelée F.T.B.O.) est la foctio de trasfert qui lie les trasformées de Lalace de la sortie de la chaîe de retour S ' () à l'erreur (). Elle corresod à l'ouverture de la boucle (Fig. 6 ): E _ A() S B() S ' B() Fig. 6 : Schéma foctioel d'u système asservi e Boucle Ouverte Das ce cas, = E uisque le comarateur e reçoit lus qu'ue seule iformatio. O a doc : S ' () = B(). S() = B(). A(). () = B(). A(). E() d'où : S ' () () = () = A(). B() La Foctio de Trasfert e Boucle Ouverte (ou FTBO) d'u asservissemet est le roduit des foctios de trasfert de la chaîe directe ar la chaîe de retour. La foctio de trasfert e boucle ouverte a ue grade imortace das l'étude de la stabilité des systèmes ; de lus, elle est directemet accessible à la mesure. Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 7

18 - 5 - Foctio de trasfert d'u système à boucles multiles Il existe des systèmes comlexes où l'o recotre, o seulemet ue chaîe de retour riciale, mais u grad ombre de chaîes de retour secodaires. Das ces asservissemets, il y a lusieurs régulateurs ou servomécaismes das ue chaîe. La figure 8 e doe u exemle. Y Y Y3 E _ A _ A _ A3 _ A4 A5 S B B4 B6 B5 Fig. 8 : Exemle de système asservi à boucles multiles Le calcul de la foctio de trasfert d'u tel système eut araître comliqué. Pour meer à bie ce calcul, il faut utiliser l'artifice suivat : au lieu de cosidérer la foctio de trasfert globale Y(), o cosidère so iverse / Y(). Y() = A() =B() A().B() Y() A() Das otre cas : B() = B 6 () trasmittace de la chaîe de retour A() trasmittace de la chaîe directe A() = A (). Y (). Y () E aliquat la même rocédure, o a : = B Y, = B 5 Y A A 3Y3 A5, = B 4 Y 3 A 4 = A AY Y = B B5 B4 A A A3A5 A4 Soit : Y() = B 6 B B5 B4 A A A3A5 A4-6 - Formes géérales de la Foctio de Trasfert d'u système liéaire Soit u système asservi reréseté ar sa foctio de trasfert de forme géérale suivate : Si N() et D() ot des racies alors : F() = B m A m... B... A N() D() N() = Bm [( z)( z).( zm)] ou N() = Bm ( z i ) D() = A [( )( ).( )] ou D() = A ( j ) m i j Cours d'asservissemets liéaires cotius (3-4) Licece et Master «Automatisme Idustriel» (Prof. FELLAH M..) 8

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

Régulation analogique industrielle ESTF- G.Thermique

Régulation analogique industrielle ESTF- G.Thermique Chapitre 5 Stabilité, Rapidité, Précisio et Réglage Stabilité. Défiitio Coditio de stabilité. Critères de stabilité.. Critères algébriques.. Critère graphique ou de revers das le pla de Nyquist Rapidité

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Module : réponse d un système linéaire

Module : réponse d un système linéaire BSEL - Physique aliquée Module : réonse d un système linéaire Diaoramas () : diagrammes de Bode, réonse Résumé de cours - Caractérisation d un système hysique - Calcul de la réonse our une entrée donnée

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Statistique descriptive bidimensionnelle

Statistique descriptive bidimensionnelle 1 Statistique descriptive bidimesioelle Statistique descriptive bidimesioelle Résumé Liaisos etre variables quatitatives (corrélatio et uages de poits), qualitatives (cotigece, mosaïque) et de types différets

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X Exo7 Détermiats Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable T : pour

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9 Au sommaire : Suites extraites Le théorème de Bolzao-Weierstrass La preuve du théorème de Bolzao-Weierstrass3 Foctio K-cotractate4 Le théorème du poit fixe5 La preuve du théorème du poit fixe6 Utilisatios

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Groupe orthogonal d'un espace vectoriel euclidien de dimension 2, de dimension 3

Groupe orthogonal d'un espace vectoriel euclidien de dimension 2, de dimension 3 1 Groupe orthogoal d'u espace vectoriel euclidie de dimesio, de dimesio Voir le chapitre 19 pour l'étude des espaces euclidies et des isométries. État doé u espace euclidie E de dimesio 1, o rappelle que

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire HEC Gilles Mauffrey METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmatio liéaire, programmatio dyamique, simulatio, statistique élémetaire La Modélisatio LA MODELISATION Modèle et typologie des modèles. La otio

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Séries etières Eercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Eercice

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Exo7 Topologie Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Exercice **

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

dénombrement, loi binomiale

dénombrement, loi binomiale dénombrement, loi binomiale Table des matières I) Introduction au dénombrement 1 1. Problème ouvert....................................... 2 2. Jeux et dénombrements...................................

Plus en détail

Suites et séries de fonctions

Suites et séries de fonctions [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 3 avril 5 Eocés Suites et séries de foctios Propriétés de la limite d ue suite de foctios Eercice [ 868 ] [correctio] Etablir que la limite simple d ue suite de

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Approximation de la solution d une équation différentielle ordinaire avec impulsions qui dépendent de l état

Approximation de la solution d une équation différentielle ordinaire avec impulsions qui dépendent de l état Approximatio de la solutio d ue équatio différetielle ordiaire avec impulsios qui dépedet de l état F. Dubeau A. Ouasafi A. Sakat CRM-276 Jauary 21 Départemet de mathématiques et d iformatique, Uiversité

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions Déombremet ECE3 Lycée Carot 12 ovembre 2010 Itroductio La combiatoire, sciece du déombremet, sert comme so om l'idique à compter. Il e s'agit bie etedu pas de reveir au stade du CP et d'appredre à compter

Plus en détail

Processus et martingales en temps continu

Processus et martingales en temps continu Chapitre 3 Processus et martigales e temps cotiu 1 Quelques rappels sur les martigales e temps discret (voir [4]) O cosidère u espace filtré (Ω, F, (F ) 0, IP). O ote F = 0 F. Défiitio 1.1 Ue suite de

Plus en détail

Solutions particulières d une équation différentielle...

Solutions particulières d une équation différentielle... Solutios particulières d ue équatio différetielle......du premier ordre à coefficiets costats O cherche ue solutio particulière de y + ay = f, où a est ue costate réelle et f ue foctio, appelée le secod

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Réseaux d ondelettes et réseaux de neurones pour la modélisation statique et dynamique de processus

Réseaux d ondelettes et réseaux de neurones pour la modélisation statique et dynamique de processus Réseaux d odelettes et réseaux de euroes pour la modélisatio statique et dyamique de processus Yacie Oussar To cite this versio: Yacie Oussar. Réseaux d odelettes et réseaux de euroes pour la modélisatio

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

1. CALCUL DES CARACTÉRISTIQUES «R- L-C» D'UNE JONCTION TRIPHASÉE

1. CALCUL DES CARACTÉRISTIQUES «R- L-C» D'UNE JONCTION TRIPHASÉE . CALCUL DES CAACTÉISTIQUES «- L-C» DUNE JONCTION TIPHASÉE Trasport et Distributio de léergie Electrique Mauel de travaux pratiques. CALCUL DES CAACTÉISTIQUES «-L-C» DUNE JONCTION TIPHASÉE.. Itroductio....

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool CHAPITRE 10 RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE 1 Formatio d u ester à partir d u acide et d u alcool 1. Nomeclature Acide : R C H Alcool : R H Groupe caractéristique ester : C Formule géérale d u ester

Plus en détail

Conception et caractérisation de diodes en SiC pour la détermination des coefficients d ionisation

Conception et caractérisation de diodes en SiC pour la détermination des coefficients d ionisation Cocetio et caractérisatio de diodes e SiC our la détermiatio des coefficiets d ioisatio Duy Mih Nguye To cite this versio: Duy Mih Nguye. Cocetio et caractérisatio de diodes e SiC our la détermiatio des

Plus en détail

Bio-Statistique. 1 ère partie. Discipline : Bio-statistique, Bio-mathématique et Sciences de l Information

Bio-Statistique. 1 ère partie. Discipline : Bio-statistique, Bio-mathématique et Sciences de l Information Bio-Statistique 1 ère partie Disciplie : Bio-statistique, Bio-mathématique et Scieces de l Iformatio OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Réaliser l importace du problème de la variabilité ihérete au doées médicales,

Plus en détail

Simulations interactives de convertisseurs en électronique de puissance

Simulations interactives de convertisseurs en électronique de puissance Simulatios iteractives de covertisseurs e électroique de puissace Jea-Jacques HUSELSTEIN, Philippe ENII Laboratoire d'électrotechique de Motpellier (LEM) - Uiversité Motpellier II, 079, Place Eugèe Bataillo,

Plus en détail

Des familles de deux enfants

Des familles de deux enfants Des familles de deux enfants Claudine Schwartz, IREM de Grenoble Professeur, Université Joseh Fourier Les questions et sont osées dans le dernier numéro de «Pour la Science» (n 336, octobre 2005, article

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local Appretissage: cours 3a Méthodes par moyeage local Guillaume Oboziski 1 er mars 2012 Réferece : chap. 6 of [Hastie et al., 2009] ad chap. 6 of [Devroye et al., 1996]. Algorithmes par moyeage local O cosidère

Plus en détail

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. 55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. CHANTAL MENINI 1. U pla possible Les exemples qui vot suivre sot des pistes possibles et e aucu cas ue présetatio exhaustive. De même je ai pas fait ue étude systématique

Plus en détail

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

S2I 1. quartz circuit de commande. Figure 1. Engrenage

S2I 1. quartz circuit de commande. Figure 1. Engrenage TSI 4 heures Calculatrices autorisées 214 S2I 1 L essor de l électronique nomade s accomagne d un besoin accru de sources d énergies miniaturisées. Les contraintes imosées à ces objets nomades sont multiles

Plus en détail

POLITIQUE ECONOMIQUE ET DEVELOPPEMENT

POLITIQUE ECONOMIQUE ET DEVELOPPEMENT POLTQU ONOMQU T DVLOPPMNT TRUTUR DU MAR NATONAL DU AF-AAO T PR AU PRODUTUR MALAN Beïla Beoit osultat PD N 06/008 ellule d Aalyse de Politiques coomiques du R Aée de pulicatio : Avril 009 Résumé e papier

Plus en détail

Sommes de signaux : Décomposition de Fourier Spectre ondes stationnaires et résonance

Sommes de signaux : Décomposition de Fourier Spectre ondes stationnaires et résonance Sommes de sigaux : Décompositio de Fourier Spectre odes statioaires et résoace Das le cours précédet, o a étudié la propagatio des odes moochromatiques mais celles-ci e peuvet pas porter d iformatio ;

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

Maîtrise de Mathématiques TER Le bandit manchot à deux bras

Maîtrise de Mathématiques TER Le bandit manchot à deux bras Maîtrise de Mathématiques TER Le badit machot à deux bras Deis Cousieau Sous la directio de Jea-Michel Loubes Septembre 2003 Table des matières 1 Présetatio du problème 2 1.1 Exemple de la machie à sous,

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES

STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES NON-PAAMÉTIQUES Ecole Cetrale de Paris Arak S. DALALYAN Table des matières 1 Itroductio 5 2 Modèle de desité 7 2.1 Estimatio par istogrammes............................

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

DETERMINANTS. a b et a'

DETERMINANTS. a b et a' 2003 - Gérard Lavau - http://perso.waadoo.fr/lavau/idex.htm Vous avez toute liberté pour télécharger, imprimer, photocopier ce cours et le diffuser gratuitemet. Toute diffusio à titre oéreux ou utilisatio

Plus en détail

Probabilité 1 - L1 MMIA

Probabilité 1 - L1 MMIA Probabilité 1 - L1 MMIA Tra Viet Chi, vtra@u-paris10fr, Bureau E12(G) Exercice 1 (Pour démarrer) 1 Soiet A et B deux esembles Rappelez les défiitios de l itersectio A B, de l uio A B, de la différece A

Plus en détail

Cours de Statistiques inférentielles

Cours de Statistiques inférentielles Licece 2-S4 SI-MASS Aée 2015 Cours de Statistiques iféretielles Pierre DUSART 2 Chapitre 1 Lois statistiques 1.1 Itroductio Nous allos voir que si ue variable aléatoire suit ue certaie loi, alors ses réalisatios

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Notions générales d acoustique (Deuxième version)

Notions générales d acoustique (Deuxième version) Coriandre Vilain le 8 mars 1 ICP-INPG 46, av. Felix Viallet 3831 Grenoble cedex 1 tel : 4-76-57-47-13 email : cvilain@ic.ing.fr Notions générales d acoustique (Deuxième version) Notations : Les vecteurs

Plus en détail

4 Approximation des fonctions

4 Approximation des fonctions 4 Approximatio des foctios Ue foctio f arbitraire défiie sur u itervalle I et à valeur das IR peut être représetée par so graphe, ou de maière équivalete par la doée de l esemble de ses valeurs f(t) pour

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Principes et Méthodes Statistiques

Principes et Méthodes Statistiques Esimag - 2ème aée 0 1 2 3 4 5 6 7 0 5 10 15 x y Pricipes et Méthodes Statistiques Notes de cours Olivier Gaudoi 2 Table des matières 1 Itroductio 7 1.1 Défiitio et domaies d applicatio de la statistique............

Plus en détail

UV SQ 20. Automne 2006. Responsable d Rémy Garandel ( m.-el. remy.garandel@utbm.fr ) page 1

UV SQ 20. Automne 2006. Responsable d Rémy Garandel ( m.-el. remy.garandel@utbm.fr ) page 1 UV SQ 0 Probabilités Statistiques UV SQ 0 Autome 006 Resposable d Rémy Garadel ( m.-el. remy.garadel@utbm.fr ) page SQ-0 Probabilités - Statistiques Bibliographie: Titre Auteur(s) Editios Localisatio Niveau

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DES SYSTEMES D ORDRE 2.

ASSERVISSEMENT DES SYSTEMES D ORDRE 2. Lycée Louis ARMAND : 45 4 8 8 73 Bd de Strasbourg : 48 73 63 5 ASSERVISSEMENT DES SYSTEMES D ORDRE. Asservissement de vitesse et de coule d'une machine à courant continu. Objectif Connaître les rincies

Plus en détail

Module 6: Chaînes de Markov à temps discret

Module 6: Chaînes de Markov à temps discret Module 6: Chaînes de Markov à tems discret Patrick Thiran 1 Définition Un rocessus stochastique est dit markovien (d ordre 1) si l évolution future du rocessus ne déend que de sa valeur actuelle et non

Plus en détail

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite Eterprise Suite Gestio des périphériques de sortie de A à Z i-solutios Eterprise Suite Eterprise Suite Ue gestio cetralisée, ue admiistratio harmoisée, l'efficacité absolue Le temps est u élémet essetiel

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 )

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) RAIRO Operatios Research RAIRO Oper. Res. 34 (2000) 99-129 TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) Commuiqué par Berard LEMAIRE Résumé. L étude

Plus en détail