Brest le 22 septembre Dr Christophe GUEGAN Médecin du Sport Centre de Médecine du Sport Brest

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Brest le 22 septembre Dr Christophe GUEGAN Médecin du Sport Centre de Médecine du Sport Brest"

Transcription

1 Brest le 22 septembre 2009 Dr Christophe GUEGAN Médecin du Sport Centre de Médecine du Sport Brest

2 I. GENERALITES France : 500 à 1200 cas/an ans < 1/ USA ans : 3/ Italie 1 / à 90 % MS non T = CV Responsabilité de médecin / conditions de pratiques

3 7% = infections virales + atteinte myocarde >35 ans : coronaropathie = 85% «Un sportif qui décède lors de son sport = un cardiaque ignoré» (François CARRE) Politique de prévention : Dépistage de FDR / gestes de 1 er secours / Equipement en DAE

4 II. DEPISTAGE DES FDR Typologie des sportifs et des pratiques : Loisir / compétition / HN ou pratique intensive Jeunes / ans Pratiques règlementées / free Sportif «sain» / pathologie connue Sports à risque / pratiques à risque Modes de pratique

5 II. DEPISTAGE DES FDR Typologie des sportifs et des pratiques :

6 II. DEPISTAGE DES FDR Typologie des sportifs et des pratiques : Loisir / compétition / Hn ou pratique intensive Jeunes / ans Pratiques règlementées / free Sportif «sain» / pathologie connue Sports à risque / pratiques à risque Modes de pratique Sports et/ou sportifs à risque?

7 Médecine de dépistage : Sportifs licenciés : VMNCI (loi du 23 mars 1999) SHN ou filières d accès au HN (décret de février 2004) Sportifs professionnels Sportifs non obligatoirement licenciés : SSS / SUAPS / UFR-STAPS Salles de remise en forme / MPT, CS, PL Bilan systématique, orienté et spécifique Non CI ou inaptitude

8 Contenu de VMNCI : Interrogatoire : Modes de pratique / sédentarité / FDR CV Questionnaire SF Médecine du Sport Signes «d alerte»

9 Contenu de VMNCI : Interrogatoire : Examen Clinique

10 Contenu de VMNCI : Interrogatoire : Examen Clinique ECG : Etude italienne

11 Contenu de VMNCI : Interrogatoire : Examen Clinique ECG : Etude italienne Exemples : Garçon 12 ans Rugby Garçon 15 ans Foot

12 Contenu de VMNCI : Interrogatoire : Examen Clinique ECG : Etude italienne Exemples : Fille 17 ans Natation Garçon 17 ans Nage avec Palme

13 Contenu de VMNCI : Interrogatoire : Examen Clinique ECG : Etude italienne Recommandations en cardiologie du sport (Richard BRION François CARRE)

14 Contenu de VMNCI : Interrogatoire : Examen Clinique ECG : Etude italienne Test d Effort ECG : > 35 ans, > 45 ans :

15 Contenu de VMNCI : Interrogatoire : Examen Clinique ECG : Etude italienne Test d Effort ECG : > 35 ans, > 45 ans : ECG + interrogatoire + Ex clinique => 90% des accidents cardiaques chez jeunes sportifs (CORRADO D. et al, JAMA 2006)

16 Règles de bonnes pratiques spécifiques Entraînements réguliers, progressifs Echauffement systématique, récupération active, hydratation -5 <T <+30 Fièvre ou J8 après grippe Ø douche froide <15 Tout effort mal toléré doit être interrompu Pas d effort immédiatement après un repas Tabac (Vincent LAFAY)

17 III. FORMATION AUX GESTES DE 1 ER SECOURS France MS/an // 2-4 % de survie x 4-5 / pays équipés en DAE 7/10 des ACR devant témoins < 20% RCP 2/3 des FR souhaitent se former

18 Réglementation Décret n du 27 mars 1998 : Élargi l utilisation des DSA aux paramédicaux sous la responsabilité du médecin Décret n du 4 mai 2007 : «Toute personne même non médecin est habilitée à utiliser un DAE» Les sociétés savantes recommandent une formation initiale courte et minimale

19 Formations du milieu sportif : Obligatoires : MNS, moniteurs de plongée, éducateurs sportifs, profs d EPS Conseillées : Initiatives fédérales, médecins de club Initiatives locales : AKSO, entraîneurs, dirigeants Se former aux gestes de 1 er secours est un acte citoyen!!

20 IV. Problématique : lieux de pratiques Équipements publiques / privés / scolaires / UBO Régulière / évènementielle Spectateurs EQUIPEMENT DES INSTALLATIONS SPORTIVES EN DAE Coût / localisation / fonctionnalité / maintenance

21 IV. EQUIPEMENT DES INSTALLATIONS SPORTIVES EN DAE Problématique :

22 Les études préconisent : Points de passage / population importante Lieux où le risque de MS est important (Stades ) Lieux peu accessibles Discussion entre les pouvoirs publics, les associations sportives et le SAMU 29 Groupe de Pilotage

23 Dépistage des FDR et Conseils Programme de formation BMO V. AU FINAL Réflexion sur un Programme d équipement en DAE

24

V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE

V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE OU E.M.A. EXAMEN MEDICAL D APTITUDE DOCTEUR P. LEFEVRE (PARIS) LA V.M.A. POURQUOI FAIRE? 1 ) PARCEQUE C EST LA LOI ( DU 29/10/1975 ) 2 ) PARCE QUE LA MORT SUBITE EXISTE

Plus en détail

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé Algorithme de la RCP de base pour le public non formé La victime ne bouge pas et ne répond pas Appeler le 15* Faire chercher un DAE La victime ne respire pas ou «gaspe» 100 compressions thoraciques 1 Continuer

Plus en détail

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin. La mort subite est la conséquence d un arrêt cardiaque et respiratoire. Elle survient soudainement chez un individu qui se livre à ses occupations habituelles : au travail, en faisant ses courses, mais

Plus en détail

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation automatisée externe par le public Conférence d Experts Coordonnateur : Pr P

Plus en détail

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Que devons nous savoir? Utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire Durée

Plus en détail

UNION THIERNOISE DES MUTUELLES

UNION THIERNOISE DES MUTUELLES CENTRE DE MEDECINE DU SPORT Edito du président La pratique du sport de loisir et de compétition est devenue une nécessité dans l environnement actuel. La création d un Centre de Médecine du Sport semblait

Plus en détail

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Défibrillation et Grand Public Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Quelques chiffres (1) 50 à 60 000 décès en France par mort subite dont la moitié font suite à l apparition d une tachycardie

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

CHARTE POUR L ACCUEIL DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CHARTE POUR L ACCUEIL DES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU A L UNIVERSITE DE SAVOIE Soumis au C.E.V.U. réuni le mardi 30 octobre 2001 Préambule du contrat 1999-2002 de développement de l Université de Savoie, en

Plus en détail

Prise en charge pré-hospitalière des arrêts cardiorespiratoires

Prise en charge pré-hospitalière des arrêts cardiorespiratoires DU cardiologie du sport Capacité de Médecine du Sport Paris 4 mars 2010 Prise en charge pré-hospitalière des arrêts cardiorespiratoires Dr Rifler Jean-Pierre Composite data illustrating relationship between

Plus en détail

Mort Subite du Sportif

Mort Subite du Sportif Mort Subite du Sportif 3 minutes et un défibrillateur pour sauver une vie Dr Olivier CAPEL-SAMU de Lyon Médecine d Urgence Médecine du Sport et de la Plongée Médecin du LOU Rugby 11 janvier 2009, fédérale

Plus en détail

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge Arrêt cardiaque rea app Actions Coeur Les Chevaliers du Coeur Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge www.osez-sauver.be 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié

Plus en détail

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires :

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Ligue Cardiologique Belge Plate-forme d informations et d échanges autour des maladies cardiovasculaires en Belgique au service des patients.

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 264 (2011-2012) N o 1 264 (2011-2012) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2011-2012 31 OCTOBRE 2011 PROPOSITION DE RÉSOLUTION VISANT À PROMOUVOIR L INFORMATION ET LA FORMATION SUR LES DÉFIBRILLATEURS

Plus en détail

La protection de la santé des sportifs

La protection de la santé des sportifs La protection de la santé des sportifs Aspects réglementaires Dr Gilles EINSARGUEIX Bureau de la protection des sportifs et du public Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative La protection

Plus en détail

informations pratiques

informations pratiques COLLECTIVITÉS LOCALES Arrêt cardiaque informations pratiques avec le soutien de Arrêt cardiaque I Informations pratiques I 1 2 I L arrêt cardiaque L arrêt cardiaque est la première cause de mortalité des

Plus en détail

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies Communiqué La FFPSC a du Coeur Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies A Chartres, le 6 décembre 2013, la FFPSC, via son comité directeur, a rappelé toute l attention qu elle porte

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES SOMMAIRE : Définitions DAE / DSA / DEA. Les accessoires recommandés. Notion de système d information pour les secours spécialisés. Les

Plus en détail

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. 1 La mort subite Affections cardio-vasculaires : 1ere cause de mortalité en France (32% des décès) Problème de santé publique «c est une mort non prévisible

Plus en détail

Pas de conflit d intérêt pour cet exposé. Faut il supprimer le certificat médical de non contre indication?

Pas de conflit d intérêt pour cet exposé. Faut il supprimer le certificat médical de non contre indication? Pas de conflit d intérêt pour cet exposé Faut il supprimer le certificat médical de non contre indication? Certificat médical: Une complexité croissante.. Le Certificat Médical de non contre-indication

Plus en détail

DÉFIBRILLATEUR? C est un appareil qui permet de sauver la vie d une personne qui subit un arrêt cardiaque.

DÉFIBRILLATEUR? C est un appareil qui permet de sauver la vie d une personne qui subit un arrêt cardiaque. UN DÉFIBRILLATEUR EST UTILISABLE PAR TOUS QU EST-CE QU UN DÉFIBRILLATEUR? C est un appareil qui permet de sauver la vie d une personne qui subit un arrêt cardiaque. Son principe est simple : il envoie

Plus en détail

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque.

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. ARRÊT CARDIAQUE : IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. Le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 2à 3% ; il est 4 à 5 fois

Plus en détail

Permettre aux étudiants d acquérir des compétences dans le domaine de l enseignement des APSA et de l EPS.

Permettre aux étudiants d acquérir des compétences dans le domaine de l enseignement des APSA et de l EPS. ou EDUCATION et MOTRICITE LES OBJECTIFS Permettre aux étudiants d acquérir des compétences dans le domaine de l enseignement des APSA et de l EPS. historique IREP IREPS UER EPS (1968) UFR STAPS (1984)

Plus en détail

~ 1 ~ BELGIAN RESUSCITATION COUNCIL. Congres du Conseil Belge de Réanimation (Gand 31-05-2008) L essentiel en quelques lignes

~ 1 ~ BELGIAN RESUSCITATION COUNCIL. Congres du Conseil Belge de Réanimation (Gand 31-05-2008) L essentiel en quelques lignes REA 2008 Par Geert Berden Congres du Conseil Belge de Réanimation (Gand 31-05-2008) L essentiel en quelques lignes Introduction Prof Dr Koen Monsieurs RCP avant la défibrillation? Dr Barbara Vantroyen,

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

Le mot de l équipe. Une Triple compétence pour nos intervenants AMOS. L alternance MANAGER DES ORGANISATIONS SPORTIVES

Le mot de l équipe. Une Triple compétence pour nos intervenants AMOS. L alternance MANAGER DES ORGANISATIONS SPORTIVES MANAGER DES ORGANISATIONS SPORTIVES Deportiva Sesión Valencia 2010 Le mot de l équipe AMOS a pour mission de former, dans le domaine des Organisations Sportives et des Entreprises liées au sport, des étudiants

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents types de

Plus en détail

01 NOS CHAMPS D INTERVENTION

01 NOS CHAMPS D INTERVENTION 01 NOS CHAMPS D INTERVENTION Secteur Sportif (Fédérations, Ligues, Comités, Clubs, OMS, Collectivités, Services de l Etat, Entreprises...) Secteur de la Formation Professionnelle (Formations diplômantes

Plus en détail

Organisation de la surveillance médicale m des sportifs de haut niveau et des sportifs en filières de la FFESSM

Organisation de la surveillance médicale m des sportifs de haut niveau et des sportifs en filières de la FFESSM Organisation de la surveillance médicale m des sportifs de haut niveau et des sportifs en filières de la FFESSM Dr Valérie PONCIN, déc d c 2009 2 LOIS Le législateur, soucieux de préserver la santé des

Plus en détail

Deux études cliniques

Deux études cliniques Etat bucco-dentaire des patients en psychiatrie Motivation des patients à l hygiène bucco-dentaire: Deux études cliniques Valérie BERTAUD GOUNOT MCU PH UFR Odontologie Dr en Chirurgie Dentaire, CH Guillaume

Plus en détail

CREATION & FONCTIONNEMENT D UNE ASSOCIATION

CREATION & FONCTIONNEMENT D UNE ASSOCIATION CREATION & FONCTIONNEMENT D UNE ASSOCIATION La Loi 1901 GENERALITES LE REGIME JURIDIQUE LES CATEGORIES D ASSOCIATIONS La Loi 1901 Généralités Une association loi 1901 est une association à but non lucratif,

Plus en détail

CERTIFICATS D APTITUDE ASPECTS MEDICO LEGAUX PRUDENCE ET JURISPRUDENCE

CERTIFICATS D APTITUDE ASPECTS MEDICO LEGAUX PRUDENCE ET JURISPRUDENCE CERTIFICATS D APTITUDE ASPECTS MEDICO LEGAUX PRUDENCE ET JURISPRUDENCE BXCAILLAUX DIJON LE CERTIFICAT D APTITUDE Une Une paperasserie administrative de plus que que l on peut faire en vitesse aux copains

Plus en détail

REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES

REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES Première Journée du Centre Intégré Nord Francilien de prise en charge de l obésité de l adulte et de l enfant REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 117 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 2 décembre 2008 PROPOSITION DE LOI relative à l inscription d une initiation à l utilisation du défibrillateur cardiaque

Plus en détail

Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge

Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge D o s s i e r d e p r e s s e Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge Le 10 septembre 2011 Complexe sportif du Château Blanc Contact presse : Virginie Bizot 06 74 13 34 95 dl.montargis@croix-rouge.fr

Plus en détail

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE Dr Jean-Marc SENE médecin du sport praticien-attaché au CHU Pitié-Salpétrière INTRODUCTION Indication Évaluation initiale

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

G1204 - Éducation en activités sportives

G1204 - Éducation en activités sportives Appellations Animateur sportif / Animatrice sportive Assistant éducateur / Assistante éducatrice d'activités sportives Cadre technique sportif / sportive Chef de bassin Coach sportif Conseiller sportif

Plus en détail

VILLE DE DOMONT. La défibrillation en accès Public. Page 1

VILLE DE DOMONT. La défibrillation en accès Public. Page 1 VILLE DE DOMONT La défibrillation en accès Public Page 1 En partenariat avec CLUB de DOMONT ROTARY CLUB DE DOMONT-ECOUEN Page 2 SOMMAIRE 1- LE PROJET, QUELS OBJECTIFS POUR LA VILLE DE DOMONT? 2- IMPLANTATION

Plus en détail

Le patient coronarien, inquiétudes en médecine du travail

Le patient coronarien, inquiétudes en médecine du travail Le patient coronarien, inquiétudes en médecine du travail Cœur et travail 26 09 2103 François Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1 INSERM UMR 1099 La vie post infarctus, quelle évolution! 15

Plus en détail

R i c h a r d A M O R E T T I. D.U. de Cardiologie du Sport C. H. U. P I T I E S A L P E T R I E R E

R i c h a r d A M O R E T T I. D.U. de Cardiologie du Sport C. H. U. P I T I E S A L P E T R I E R E Mort subite du sportif R i c h a r d A M O R E T T I Directeur d enseignement D.U. de Cardiologie du Sport C. H. U. P I T I E S A L P E T R I E R E D é f i n i t i o n d e l a m o r t s u b i t e Naturelle

Plus en détail

Mort Subite, Défibrillation Précoce, et Milieu Sportif «Le défi des premières minutes»

Mort Subite, Défibrillation Précoce, et Milieu Sportif «Le défi des premières minutes» Mort Subite, Défibrillation Précoce, et Milieu Sportif «Le défi des premières minutes» N BENAMEUR, J HENNACHE, FACON A, P GOLDSTEIN, E WIEL SAMU du Nord Pôle de l urgence du CHRU de Lille Lille 07 décembre

Plus en détail

informations pratiques

informations pratiques Collectivités locales Arrêt cardiaque informations pratiques Arrêt cardiaque I Informations pratiques I 1 L arrêt cardiaque L arrêt cardiaque est la première cause de mortalité des moins de 50 ans. Il

Plus en détail

Journées Médicales du 27 mars 2010

Journées Médicales du 27 mars 2010 Journées Médicales du 27 mars 2010 1 er sujet : WAFF zone, sorte de coussin proprioceptif. 3 tailles : Petit modèle : (25 ) travail proprioceptif de cheville. Moyen modèle (60 ) : travail de gainage, préparation

Plus en détail

MODULE 8 ELABORER UN CAHIER DES CHARGES POUR ORGANISER UNE MANIFESTATION SPORTIVE

MODULE 8 ELABORER UN CAHIER DES CHARGES POUR ORGANISER UNE MANIFESTATION SPORTIVE UFOLEP - USEP MODULE 8 ELABORER UN CAHIER DES CHARGES POUR ORGANISER UNE MANIFESTATION SPORTIVE Réponses proposées Références outils Sites internet www. perso.wanadoo.fr/eps71 www.legifrance.gouv -Etablir

Plus en détail

Projet Sportif d arrondissement 12ème

Projet Sportif d arrondissement 12ème Projet Sportif d arrondissement 12ème EDITO La Filière Sportive du 12 e Conseiller à la Vie Sportive (C.V.S.) circonscription EST Saphir LABACHI > Conseiller des Activités Physiques et Sportives Contact

Plus en détail

2. DEFINITION DES TRANSFERTS INTER-ETABLISSEMENTS DE SANTE

2. DEFINITION DES TRANSFERTS INTER-ETABLISSEMENTS DE SANTE URGENCES CARDIOLOGIQUES : ALTERNATIVES A LA MEDICALISATION DES TRANSFERTS SECONDAIRES Valérie DEBIERRE *, Antoine ANDRE, Frédéric BERTHIER *, Denis BARON * * SAMU 44 - CHU, BP 1005, 44093 NANTES Cedex

Plus en détail

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM 2009 1. La Défibrillation Automatisée Externe 1. 1. Définition : Défibrillation automatisée consiste à faire traverser le cœur en arrêt circulatoire

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES. Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008

Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES. Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008 Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008 CLUB CŒUR ET SANTE DE THIONVILLE Dr JY THISSE 24 09 2008 2 DEFINITION MORGAGNI-1762: mort qui, prévue ou non, emporte

Plus en détail

CENTRE SPORTIF DE L UNIVERSITÉ DE TOULON

CENTRE SPORTIF DE L UNIVERSITÉ DE TOULON PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE ALPES CÔTE D AZUR INAUGURATION DU CENTRE SPORTIF DE L UNIVERSITÉ DE TOULON LUNDI 30 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Communiqué 3 Édito 4 Fiche technique 5 Le sport

Plus en détail

MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE

MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE MICRO OU MACROBIOPSIE MAMMAIRE Dr Philippe de Vanssay de Blavous Sénologie interventionnelle Clinique des ORMEAUX AHFMC 2 avril 2015 EPIDEMIOLOGIE DU CANCER DU SEIN 50 000 nouveaux cas/an 11 000 décès/an

Plus en détail

Cependant, pour améliorer la prise en charge de l arrêt cardiaque en France, il convient d agir sur les 3 premiers maillons :

Cependant, pour améliorer la prise en charge de l arrêt cardiaque en France, il convient d agir sur les 3 premiers maillons : L ARRET CARDIAQUE Dans 90% des cas, l arrêt cardiaque est consécutif à des battements anarchiques du cœur, la fibrillation ventriculaire. Dans un premier temps, la victime s effondre par manque d oxygénation

Plus en détail

LE DIPLOME D ETAT (D.E.)

LE DIPLOME D ETAT (D.E.) LE DIPLOME D ETAT (D.E.) Art. 1er. Il est créé une mention «pétanque» du diplôme d Etat de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport spécialité «perfectionnement sportif». Art. 2. La possession

Plus en détail

ÉNONCÉ DE PRINCIPE CONJOINT DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE ET DE L'AMERICAN HEART ASSOCIATION

ÉNONCÉ DE PRINCIPE CONJOINT DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE ET DE L'AMERICAN HEART ASSOCIATION ÉNONCÉ DE PRINCIPE CONJOINT DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE ET DE L'AMERICAN HEART ASSOCIATION «La défibrillation externe automatique dans les centres de conditionnement physique». Cette énoncé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES DEFIBRILLATEURS POUR SAUVER DES VIES!

DOSSIER DE PRESSE DES DEFIBRILLATEURS POUR SAUVER DES VIES! DOSSIER DE PRESSE DES DEFIBRILLATEURS POUR SAUVER DES VIES! Présentation du dispositif et simulation grandeur nature Lundi 17 janvier à 18h30 Salle Marie Bour 38, rue Mac Mahon 54 000 Nancy SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Décret n 2012-565 du 24 avril 2012 relatif à la Commission nationale des

Plus en détail

L arrêt cardiaque sur le terrain. Guillaume BOIS SDIS 68

L arrêt cardiaque sur le terrain. Guillaume BOIS SDIS 68 L arrêt cardiaque sur le terrain Guillaume BOIS SDIS 68 Epidémiologie de l AC extra-hospitalier 36-128/10 5 hbts/an. Europe : - 38/10 5 dont 17/10 5 FV. - Survie AC : 5,2 (Tartu, Estonie) à 20 % (Stavanger,

Plus en détail

Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation

Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation 0 Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation La Fédération Française de Course d Orientation organise régulièrement la formation de ses cadres pour donner à chacun les compétences

Plus en détail

COUVERTURE MEDICALE D UNE EPREUVE SPORTIVE Organisation d un soutien santé. Dr Charles MERCIER-GUYON,CMS C2A

COUVERTURE MEDICALE D UNE EPREUVE SPORTIVE Organisation d un soutien santé. Dr Charles MERCIER-GUYON,CMS C2A COUVERTURE MEDICALE D UNE EPREUVE SPORTIVE Organisation d un soutien santé Dr Charles MERCIER-GUYON,CMS C2A Le Centre Médico-Sportif de la Communauté d Agglomération d Annecy L organisation d un soutien

Plus en détail

Tests d exploration à l effort

Tests d exploration à l effort Tests d exploration à l effort chez le sportif handicapé P. Edouard, F. Degache, F. Roche, J. Castells, P. Calmels, X. Devillard Service de Médecine Physique et de Réadaptation Laboratoire de Physiologie

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Gestes de premiers secours : une responsabilité citoyenne»

Présentation de la Note d analyse «Gestes de premiers secours : une responsabilité citoyenne» Paris, le 19 février 2013 Présentation de la Note d analyse «Gestes de premiers secours : une responsabilité citoyenne» Mardi 19 février 2013 Intervention de Vincent Chriqui, Directeur général du Centre

Plus en détail

Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation

Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation Sauver des vies Le projet de la Fondation fribourgeoise de réanimation est né grâce à l exemple de la Fondation Ticinocuore tessinoise. En effet,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Entrainement sportif de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Licence STAPS - Spécialité activités physiques adaptées et santé

Licence STAPS - Spécialité activités physiques adaptées et santé Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 21/10/2015. Fiche formation Licence - STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) - Spécialité activités physiques

Plus en détail

CŒUR ET TRAVAIL URGENCES CARDIOVASCULAIRES EN ENTREPRISE. Méthodologie du programme de DPC

CŒUR ET TRAVAIL URGENCES CARDIOVASCULAIRES EN ENTREPRISE. Méthodologie du programme de DPC Méthodologie du programme de DPC L objectif est - La mise à jour des connaissances quant aux principales urgences cardiovasculaires, - La prise en charge sur le lieu de travail, - La rédaction des protocoles,

Plus en détail

FFESSM CMPN MANUEL DU MEDECIN FEDERAL

FFESSM CMPN MANUEL DU MEDECIN FEDERAL FFESSM CMPN MANUEL DU MEDECIN FEDERAL INTRODUCTION ET SOMMAIRE 28 Novembre 2013 Introduction Ce manuel a pour but d aider les nouveaux Médecins Fédéraux dans leur tâche, tant sur plan réglementaire que

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

MASTER PRÉPARATIONS PHYSIQUE, PSYCHOLOGIQUE ET COACHING

MASTER PRÉPARATIONS PHYSIQUE, PSYCHOLOGIQUE ET COACHING MASTER PRÉPARATIONS PHYSIQUE, PSYCHOLOGIQUE ET COACHING RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences et technologies des activités physiques et sportives Mention

Plus en détail

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08 Diabète de type 2 et Sport Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008 Mise à jour 24-06-08 L activité physique est recommandée depuis longtemps aux patients diabétiques Dès la fin du 19 ème siècle,

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / STAPS Sous réserve d accréditation PRÉSENTATION DE LA LICENCE EN

Plus en détail

La politique sportive municipale

La politique sportive municipale Quelques chiffres pour commencer : La politique sportive municipale La Ville consacre 7% de son budget aux Sports 22 salles de sports 7 stades - 20 terrains 1 piscine (Danielle Lesaffre) 150 agents municipaux

Plus en détail

Diagnostic et propositions pour une nouvelle politique sportive

Diagnostic et propositions pour une nouvelle politique sportive Diagnostic et propositions pour une nouvelle politique sportive Avril 2012 Analyse synthétique des enquêtes sport : 1. Une forte implication dans des activités variées 2. Pratique sportive et santé 3.

Plus en détail

Absence de conflit d intérêt :

Absence de conflit d intérêt : Absence de conflit d intérêt : Je n ai pas eu au cours des deux dernières années, une affiliation ou des intérêts financiers ou intérêts de tout ordre avec une société commerciale, ni reçu aucune rémunération

Plus en détail

admission aux urgences

admission aux urgences Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Guide pratique sur les vaccinations. à l intention des infirmiers

Guide pratique sur les vaccinations. à l intention des infirmiers Guide pratique sur les vaccinations à l intention des infirmiers JNI Tours 14 juin 2012 Journée Nationale de Formation des Infirmières en Infectiologie Sophie Lefèvre Didier Pinquier D après le calendrier

Plus en détail

Repères. Gestion des défibrillateurs automatisés externes

Repères. Gestion des défibrillateurs automatisés externes Repères Gestion des défibrillateurs automatisés externes Juin 2014 Défibrillateurs automatisés externes grand public : Recommandations à suivre Vous êtes une entreprise, une structure accueillant du public

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail. ou une poursuite d'études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail. ou une poursuite d'études. SUIO- Juin 2010 GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail. ou une poursuite d'études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents

Plus en détail

Présentation de la Plongée Sportive en Piscine

Présentation de la Plongée Sportive en Piscine Présentation de la Plongée Sportive en Piscine LA PLONGEE SPORTIVE EN PISCINE, DITE PSP. DECOUVRIR Equipé d un scaphandre de plongée, c est en piscine et en toute sécurité que les épreuves s effectuent

Plus en détail

Règlement médical. Fédération Française de Natation

Règlement médical. Fédération Française de Natation Règlement médical Fédération Française de Natation 1 REGLEMENT MEDICAL DE LA FEDERATION FRANCAISE DE NATATION PREAMBULE L article L. 231-5 du code du sport prévoit que les fédérations sportives veillent

Plus en détail

LE E R T N CEE D N O I T A M R FO Sommaire P4 - Présentation P6 - Politique et Objectifs P8 - Cadre Scolaire P10 - Cadre Sportif P12 - Vie Quotidienne P16 - Programme d entraînement P18 - Staff et Encadrement

Plus en détail

Centre Régional d Entraînement au Sabre

Centre Régional d Entraînement au Sabre Centre Régional d Entraînement au Sabre 1. Généralités A) Caractéristiques B) La philosophie C) L encadrement D) Le projet du Centre Régional 2. Le scolaire A) Constats B) Le lycée C) L internat 3. Hébergement

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

www.lpmosel.net Marketing et communication des Organisations Sport, Événementiel et Loisirs Licence professionnelle

www.lpmosel.net Marketing et communication des Organisations Sport, Événementiel et Loisirs Licence professionnelle Formation proposée sur le pôle universitaire des Portes du Jura à Montbéliard Licence professionnelle Marketing et communication des Organisations Sport, Événementiel et Loisirs Université de Franche-Comté

Plus en détail

Elle relève uniquement de la

Elle relève uniquement de la Elle relève uniquement de la responsabilité de l employeur, Logiquement il s appuie sur son conseil légitime et naturel, le médecin du travail Rien n interdit de prendre attache du SAMU local, c est même

Plus en détail

RAID LATHAN 2014. Projet pédagogique Dossier d inscription. 13/17 ans

RAID LATHAN 2014. Projet pédagogique Dossier d inscription. 13/17 ans RAID LATHAN 2014 Projet pédagogique Dossier d inscription 13/17 ans Présentation du Raid Lathan 2014 La ville de Longué-Jumelles à travers son service des sports organise son 3ème Raid Jeunes 13/17 ans

Plus en détail

PARCOURS DE L EXCELLENCE SPORTIVE

PARCOURS DE L EXCELLENCE SPORTIVE PARCOURS DE L EXCELLENCE SPORTIVE F.F.V.L. 2009-2012 Discipline : parapente Validation Commission Spécialisée du 05/06/2009 Validation Délégation Permanente du 30/06/2009 SOMMAIRE 1. FICHE D IDENTITE DE

Plus en détail

DESTINATION LONDRES 2012

DESTINATION LONDRES 2012 DESTINATION LONDRES 2012 Présentation L IME André Coudrier Les jeunes et le sport Projet «London 2012» L IME André Coudrier La structure La mission et le projet L IME et l APAJH Le personnel encadrant

Plus en détail

CHALLENGE DES DEUX RIVES 2015

CHALLENGE DES DEUX RIVES 2015 FFESSM: 02.33.0053 CHALLENGE DES DEUX RIVES 2015 COUPE DEPARTEMENTALE DES CLUBS Dimanche 21 JUIN 2015 Compétition de Nage Avec Palmes Descente de la Garonne : PODENSAC - PORTETS PORTETS PODENSAC Présentation

Plus en détail

URGENCES CARDIAQUES Objectif global :

URGENCES CARDIAQUES Objectif global : URGENCES CARDIAQUES Objectif global : => Etre capable de prendre en charge une personne victime d'un accident cardio-respiratoire dans une situation quotidienne et en milieu hospitalier. Sommaire -Les

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. - Note aux professeurs, maîtres d école, éducateurs, chefs d établissement, directeurs page 2. - Règlement page 3

TABLE DES MATIERES. - Note aux professeurs, maîtres d école, éducateurs, chefs d établissement, directeurs page 2. - Règlement page 3 TABLE DES MATIERES - Note aux professeurs, maîtres d école, éducateurs, chefs d établissement, directeurs page 2 - Règlement page 3 - Notice générale d information page 4 - Echéancier page 4 - Accéder

Plus en détail

HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE

HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE HTA : que faire? Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Prise en charge HTA 5 objectifs Faire le diagnostic Identifier les HTA secondaires Evaluer

Plus en détail

SOMMAIRE DES 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL LES ENGAGEMENTS REFERENCES REGLEMENTAIRES DEFINITION DES FAMILLES DES COURSES NATURE

SOMMAIRE DES 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL LES ENGAGEMENTS REFERENCES REGLEMENTAIRES DEFINITION DES FAMILLES DES COURSES NATURE SOMMAIRE 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL 3 LES ENGAGEMENTS 4 REFERENCES REGLEMENTAIRES 5 DEFINITION DES FAMILLES DES COURSES NATURE 6 CRITERES ET CONDITIONS DES LABELS TRAIL 7 CRITERES

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

Sauver une vie, en 3 gestes!

Sauver une vie, en 3 gestes! Sauver une vie, en 3 gestes! Gestes Élémentaires de Survie Formation aux élèves de 5 e des collèges Essonniens Pourquoi former aux gestes élémentaires de survie? Reconnaître l arrêt cardiaque Le Sdis de

Plus en détail

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA Durée : 4h Personnels concernés : Tout le personnel volontaire. Formation au secourisme PROGRAMME DE LA FORMATION 1 re partie : Qu est ce que la fibrillation? Objectifs

Plus en détail

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGolf REGLEMENT MEDICAL FEDERAL CHAPITRE I ORGANISATION GENERALE DE LA MEDECINE FEDERALE

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGolf REGLEMENT MEDICAL FEDERAL CHAPITRE I ORGANISATION GENERALE DE LA MEDECINE FEDERALE ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGolf REGLEMENT MEDICAL FEDERAL PREAMBULE L article L. 231-5 du code du sport prévoit que les fédérations sportives veillent à la santé de leurs licenciés et prennent

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

1 : Réglementation d épreuves de type randonnées sur la voie publique. 3: Déclaration d organisation pour Randonnée (Cerfa n 13447.

1 : Réglementation d épreuves de type randonnées sur la voie publique. 3: Déclaration d organisation pour Randonnée (Cerfa n 13447. FEDERATION SPORTIVE ET GYMNIQUE DU TRAVAIL Comité Départemental du Finistère Espace Sportif de Kérinou - 31 Rue Commandant Drogou 29200 BREST 02-98-47-07-07 Fax 02-98-47-18-18 E-mail : comite@sportfsgt29.asso.fr

Plus en détail

Formation grand public à l'utilisation des défibrillateurs automatiques sur la ville d'alençon.

Formation grand public à l'utilisation des défibrillateurs automatiques sur la ville d'alençon. DOSSIER DE PRESSE Alençon, vendredi 20 février Formation grand public à l'utilisation des défibrillateurs automatiques sur la ville d'alençon. En France chaque année, l arrêt cardiorespiratoire inopiné,

Plus en détail