Algorithme «lillois» Intubation Difficile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Algorithme «lillois» Intubation Difficile"

Transcription

1 Algorithme «lillois» Intubation Difficile Construisons l algorithme Pr Eric WIEL, Dr Christian ERB, Dr Hervé MENU

2 Conflit d intérêt Aucun

3 Conférence d experts 2006 ID prévue Évaluer la difficulté prévisible de V masque facial Prévoir le maintien de l Oxygénation Choix des techniques d anesthésie (apnée ou VS) Orientation stratégique ALGORITHME DE L INTUBATION ALGORITHME DE LA VENTILATION

4 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives +/- Sellick Une intubation est difficile si : - Elle nécessite plus de 2 laryngoscopies - et/ou la mise en œuvre d une technique alternative après optimisation de la position de la tête, avec ou sans manipulation laryngée externe (hors Sellick)

5 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives

6 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives

7 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Remettre en cause sa technique Position et manoeuvres Longs Mandrins Béquillés

8 Introduction par la commissure labiale droite en réclinant la langue vers la gauche sur l axe médian Lames de MacIntosh Lame n 4 cou long, obèse Lame n 2 Distance Thyro mentale < 5 cm Tripathi M et Pandey M. Anesthesiology 2006;104:1131-6

9 Remettre en cause sa technique Bien positionner la tête du patient Position amendée de Jackson

10 Remettre en cause sa technique BURP : Backward, Upward, Rightward Pressure Appui en arrière, en haut à droite en 3 temps Cartilage thyroïde maintenu entre le pouce et l index par un aide qui exerce une pression postérieure vers le haut et la droite

11 LMB Niven AS, Doerschug KC. Techniques for the difficult airway. Curr Opin Crit Care 2013;19:9-15. Frova Vygon Portex Muallem

12 Courbure persistant après une même contrainte

13 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Remettre en cause sa technique Position et manoeuvres Longs Mandrins Béquillés

14 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Remettre en cause sa technique Position et manoeuvres Mandrins La bonne question : la ventilation??

15 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque

16 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque

17 Si le sujet est ventilable au masque?

18 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque

19 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque Laryngoscopes spéciaux Mac Coy Glottiscope transillumination Intubation rétrograde?

20 Place des glottiscopes An algorithm for difficult airway management, modified for modern optical devices (AirTraq laryngoscope, LMA C-Trach). Amathieu R, et al. Anesthesiology 2011 ; 114 : Chirurgie abdominale, gynécologique, Thyroïde patients / 2 ans 236 ID : McIntosh + LMB (207) Airtraq (28) / taux de succès de 97% (27/28) LMA C-Trach (2 rescue ventilation, 3 intubation) CONCLUSION : Nouvelle place pour les Glottiscope / LMA-C-Trach

21

22 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque Laryngoscopes spéciaux Mac Coy Pour oxygéner et ventiler Abord trachéal Glottiscope transillumination Intubation rétrograde?

23 Conférence d experts 2006 ID imprévue Optimiser la technique (2 essais) Optimisation position Long mandrin béquillé Intubation Fastrach ML < 30 kg Appel à l aide Chariot ID Maintien de l anesthésie Ventilation Efficace Inefficace ALGORITHME DE L INTUBATION ALGORITHME DE LA VENTILATION

24 Si le patient n est pas ventilable au masque?

25 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque

26 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque Pour oxygéner et ventiler

27 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque Pour oxygéner et ventiler Abord trachéal Dispositifs d oxygénation Dispositifs supra laryngés +/- dispositif d assistance

28 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs Ventilation au masque Pour oxygéner et ventiler Abord trachéal Dispositifs d oxygénation Dispositifs supra laryngés +/- dispositif d assistance

29 Appel à l aide Oxygénation Ventilation inefficace au masque Échec de l intubation ALGORITHME DE LA VENTILATION Réveil Intubation Fastrach / DSG ML < 30 kg ou CI O 2 transtrachéal Succès Cricothyroïdotomie Trachéotomie Autres techniques Réveil Réveil Conférence d experts 2006 Intubation

30 ICT > 243 publications (PubMed) Beaucoup de «case reports» Kit «prêt» à l emploi : Temps médian de pose : Canule avec ballonnet = 29,9 à 46,7 s. Canule sans ballonnet = 19,2 à 22,8 s. Helmstaedter V, et al. Anaesthetist 2012 ; 61 :

31 What is the minimum training required for successful cricothyroidotomy?: a study in mannequins Wong DT, Anesthesiology 2003;98(2): anesthésistes 10 tentatives successives - Kit Melker I.D. 4 mm Temps : palpation peau insufflation Plateau /succès Absence influence expérience antérieure Performance est pratique répétée dépendant au détriment expérience sporadique

32 Intubation oro trachéale sous LD : 2 tentatives Lames et accessoires Position et manoeuvres Mandrins courts longs? Ventilation au masque Dispositifs d oxygénation Laryngoscopes spéciaux Mac Coy Pour oxygéner et ventiler Abord trachéal Dispositifs supra laryngés Glottiscope transillumination Intubation rétrograde? +/- dispositif d assistance

33 En pratique Christian Erb, Hervé Menu, Eric Wiel Toujours préserver oxygénation 3 niveaux : longs mandrins béquillés / BURP / Jackson En fonction des possibilités de ventilation au masque facial ou non = Dispositifs d intubation (glottiscopes) vs. dispositifs d oxygénation (DSG) Dispositifs de ventilation et d O2 = Fastrach / ICT appeler le renfort assez tôt (s il existe!) Unanticipated difficult airway management in the prehospital emergency setting Combes X, et al. Anesthesiology 2011 ; 114 :

34 Formation à l intubation difficile sur mannequins fixes, simulateurs réalistes

Algorithme Intubation Difficile et Médecine d Urgence. Construisons l algorithme

Algorithme Intubation Difficile et Médecine d Urgence. Construisons l algorithme Algorithme Intubation Difficile et Médecine d Urgence Construisons l algorithme Pr Eric WIEL Pôle de l Urgence, CHRU de Lille Remerciements : Dr Christian ERB, Dr Hervé MENU Conflit d intérêt Aucun Conférence

Plus en détail

Dr VINCLAIR, Pôle anesthésie-réanimation

Dr VINCLAIR, Pôle anesthésie-réanimation Intubation difficile non prévue en situation prehospitaliere Dr VINCLAIR, Pôle anesthésie-réanimation Quelle gestion des voies aériennes pour ce patient en préhospitalier? - IOT standard (ISR) - IOT en

Plus en détail

Place des vidéolaryngoscopes dans la gestion d une intubation difficile chez l adulte.

Place des vidéolaryngoscopes dans la gestion d une intubation difficile chez l adulte. Place des vidéolaryngoscopes dans la gestion d une intubation difficile chez l adulte. Clément Millet DESAR 3 e semestre Dr Auge Marion Service d anesthésie Antoine Beclere 1 TCS 1 M B, 65 ans, doit être

Plus en détail

CONTRÔLE DES VOIES AERIENNES - INTUBATIONS DIFFICILES. Marc Janssens ULg

CONTRÔLE DES VOIES AERIENNES - INTUBATIONS DIFFICILES. Marc Janssens ULg CONTRÔLE DES VOIES AERIENNES - INTUBATIONS DIFFICILES Marc Janssens ULg Problème d'airway = 30 % des morts pendant l'anesthésie Intubation difficile : INCIDENCES Intubation nécessitant plusieurs essais

Plus en détail

Les 27 et 28 novembre 2014 LILLE

Les 27 et 28 novembre 2014 LILLE Les 27 et 28 novembre 2014 LILLE Formation Médicale Continue labellisée «Gestion des Risques» INTUBATION DIFFICILE CHEZ L ADULTE Jeudi 27 novembre 2014 8h00 Accueil par Monsieur le Docteur Leclercq Directeur

Plus en détail

quelques points essentiels

quelques points essentiels actualisation de la conférence d experts sur l intubation difficile: SFAR, SRLF, SFMU, ADARPEF, CARO et CARORL quelques points essentiels Ann Fr Anesth Reanim 2008;27:3-14 - ventilation au masque difficile

Plus en détail

Nouvelles Modalités de Prise en Charge de l Intubation Difficile

Nouvelles Modalités de Prise en Charge de l Intubation Difficile Nouvelles Modalités de Prise en Charge de l Intubation Difficile Professeur Gilles Dhonneur CHU APHP Henri Mondor, Créteil Faculté de Médecine Paris 12 Mots clefs Culture «Gestion des Voies Aériennes»

Plus en détail

INTUBATION EN REANIMATION

INTUBATION EN REANIMATION INTUBATION EN REANIMATION M CHU MONTPELLIER CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Albert PRADES, Claudine GNIADEK, Matthieu CONSEIL Unité de Réanimation et de Transplantation Dr JUNG Département d anesthésie

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des intubations difficiles

Nouveautés dans la prise en charge des intubations difficiles Nouveautés dans la prise en charge des intubations difficiles Dernières recommandations conférence d expert SFAR 2006 Olivier Langeron Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR

Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR Introduction Les sauveteurs professionnels en formation, les services de sauvetages

Plus en détail

Courbe d apprentissage du Fastrach. des infirmiers du SDIS du Bas-Rhin

Courbe d apprentissage du Fastrach. des infirmiers du SDIS du Bas-Rhin Courbe d apprentissage du Fastrach des infirmiers du SDIS du Bas-Rhin SDIS 67 JNISP Service de Santé et de Secours Médical Infirmier d encadrement Marc FRANTZ Novembre 2012 INTRODUCTION Indication du Fastrach

Plus en détail

Particularités de la gestion difficile des voies aériennes pédiatriques. Serge Dalmas Clinique d Anesthésie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille

Particularités de la gestion difficile des voies aériennes pédiatriques. Serge Dalmas Clinique d Anesthésie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille Particularités de la gestion difficile des voies aériennes pédiatriques Serge Dalmas Clinique d Anesthésie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille 1 Intubation difficile chez l enfant Plus rare que chez

Plus en détail

Intubation et chirurgie thoracique Carlens et vidéolaryngoscopie Intubation difficile et exclusion pulmonaire. Dr Hervé Rosay Centre Léon Bérard Lyon

Intubation et chirurgie thoracique Carlens et vidéolaryngoscopie Intubation difficile et exclusion pulmonaire. Dr Hervé Rosay Centre Léon Bérard Lyon Intubation et chirurgie thoracique Carlens et vidéolaryngoscopie Intubation difficile et exclusion pulmonaire Dr Hervé Rosay Centre Léon Bérard Lyon Pas de conflit d intérêt Contexte Chirurgie thoracique,

Plus en détail

Etude de concordance : examen pré opératoire et constatation per opératoire lors de la ventilation au masque et de l intubation

Etude de concordance : examen pré opératoire et constatation per opératoire lors de la ventilation au masque et de l intubation Etude de concordance : examen pré opératoire et constatation per opératoire lors de la ventilation au masque et de l intubation E Boufflers, N Leroux Bromberg, D Lefebvre Kuntz Bordeaux 215 Fréquence intubation

Plus en détail

Mémoire du Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale. Année Universitaire

Mémoire du Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale. Année Universitaire Mémoire du Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale Année Universitaire 2005-2006 Enseignement de l intubation endotrachéale à l aide d un mannequin chez les étudiants et les internes de médecine

Plus en détail

Gestion des voies aériennes et nouveaux dispositifs en obstétrique

Gestion des voies aériennes et nouveaux dispositifs en obstétrique Gestion des voies aériennes et nouveaux dispositifs en obstétrique Dr Boutonnet M 1, Pr Keita-Meyer H 2 1 HIA du Val-de-Grâce, Paris. 2 Hôpital Louis Mourier (APHP), Colombes 21 septembre 2011 CARO, SFAR

Plus en détail

Critères prédictifs et stratégies pour la prise en charge d une ventilation au masque difficile et d une intubation difficile

Critères prédictifs et stratégies pour la prise en charge d une ventilation au masque difficile et d une intubation difficile Critères prédictifs et stratégies pour la prise en charge d une ventilation au masque difficile et d une intubation difficile O. LANGERON, C. IBANEZ-ESTEVE Les difficultés de ventilation et, par conséquent,

Plus en détail

TRACHÉOTOMIE PERCUTANEE ET CRICOTHYROTOMIE. ( Réanimation et Urgences)

TRACHÉOTOMIE PERCUTANEE ET CRICOTHYROTOMIE. ( Réanimation et Urgences) TRACHÉOTOMIE PERCUTANEE ET CRICOTHYROTOMIE ( Réanimation et Urgences) N Les indications de la trachéotomie percutanée Trachéotomie percutanée (Création artificielle d une ouverture ventilatoire par dilatation

Plus en détail

Anesthésie Gestion des voies aériennes

Anesthésie Gestion des voies aériennes Anesthésie Gestion des voies aériennes Vital View Laryngoscopie Lames nylon Source lumineuse LED RÉFÉRENCES Lames de laryngoscopie à usage unique Vital View sans sachet de protection 4002 : MAC-2 4003

Plus en détail

ABORD RESPIRATOIRE : INTUBATION TRACHEALE

ABORD RESPIRATOIRE : INTUBATION TRACHEALE ABORD RESPIRATOIRE : INTUBATION TRACHEALE REVUE DES DISPOSITIFS MEDICAUX 12, 13 et 14 octobre 2010 1 ACCES AUX VOIES AERIENNES Canules Lames de laryngoscope Sondes endotrachéales standards Sondes endotrachéales

Plus en détail

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation 25 èmes Journées Nationales sur les Dispositifs Médicaux Atelier Urgence Détresse Respiratoire Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation Y.Walrave, J.Dellamonica, M.Carles

Plus en détail

Repères historiques. Indications. Indications et Contre. Trachéotomie Percutanée chez le Brûlé. trachéotomie chirurgicale

Repères historiques. Indications. Indications et Contre. Trachéotomie Percutanée chez le Brûlé. trachéotomie chirurgicale Club Club des des Anesthésistes Réanimateurs de de Centres de de Brûlés Septembre 3 Trachéotomie Percutanée chez le Brûlé Repères historiques Dr François RAVAT Centre des brûlés -CH St Joseph et St Luc

Plus en détail

Normes et recommandations de la SSAP pour l anesthésie pédiatrique (Société Suisse pour l Anesthésie Pédiatrique)

Normes et recommandations de la SSAP pour l anesthésie pédiatrique (Société Suisse pour l Anesthésie Pédiatrique) Normes et recommandations de la SSAP pour l anesthésie pédiatrique (Société Suisse pour l Anesthésie Pédiatrique) I. Introduction : Les recommandations suivantes ont été élaborées dans le but d établir

Plus en détail

ML-FASTRACH ET MÉDECINE D URGENCE

ML-FASTRACH ET MÉDECINE D URGENCE ML-FASTRACH ET MÉDECINE D URGENCE E. Tentillier (1), A-M. Cros (2) (1) Samu 33 Groupe Hospitalier Pellegrin, 33076 Bordeaux Cedex. (2) Département d Anesthésie et de Réanimation IV Hôpital Pellegrin-Enfants,

Plus en détail

Catalogue Produits. Médecine d urgence

Catalogue Produits. Médecine d urgence VBM Catalogue Produits Médecine d urgence Index Insufflateurs manuels Masques faciaux Laryngoscopes Mandrins et guides Tubes laryngés Contrôleurs de pression des ballonnets Dispositifs de cricothyroïdotomie

Plus en détail

Roland Amathieu, Widad Abdi, Anis Adhoum, Wallid Kamoun, Jean-Luc Sebbah, Xavier Combes, Gilles Dhonneur IntRoDuCtIon

Roland Amathieu, Widad Abdi, Anis Adhoum, Wallid Kamoun, Jean-Luc Sebbah, Xavier Combes, Gilles Dhonneur IntRoDuCtIon Les Glottiscopes Roland Amathieu, Widad Abdi, Anis Adhoum, Wallid Kamoun, Jean-Luc Sebbah, Xavier Combes, Gilles Dhonneur Département d Anesthésie et Réanimation CHU Jean Verdier, Avenue du 14 Juillet,

Plus en détail

Labélisation ARS programmes FMC

Labélisation ARS programmes FMC Atelier de gestion de situations critiques sur simulateurs de patients haute fidélité Au cabinet dentaire pour chirurgiens dentistes et assistantes dentaires Infirmières anesthésistes Labélisation ARS

Plus en détail

Accès aux voies aériennes

Accès aux voies aériennes Accès aux voies aériennes T. Pottecher Les objectifs de cet enseignement sont les suivants - connaître le contexte anatomique de l accès aux voies aériennes - comprendre les modalités de l évaluation clinique

Plus en détail

Quoi de neuf en intubation trachéale difficile? : spécificités pédiatriques

Quoi de neuf en intubation trachéale difficile? : spécificités pédiatriques 1 Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2013 Sfar. Tous droits réservés. Quoi de neuf en intubation trachéale difficile? : spécificités pédiatriques V. Pichenot, C. Longas,

Plus en détail

L INTUBATION CHEZ L ENFANT

L INTUBATION CHEZ L ENFANT L INTUBATION CHEZ L ENFANT PLAN 2 PARTICULARITÉS ANATOMIQUES ENJEUX DE L'INTUBATION PÉDIATRIQUE SONDES STANDARDS AVEC ET SANS BALLONNET SONDES SPÉCIFIQUES (POUR INSTILLATION DE SURFACTANT, AVEC CANAL D'ASPIRATION,

Plus en détail

INTUBATION TRACHEALE. Dr gilles REZZADORI Service Neurochirurgie CHU NICE

INTUBATION TRACHEALE. Dr gilles REZZADORI Service Neurochirurgie CHU NICE INTUBATION TRACHEALE Dr gilles REZZADORI Service Neurochirurgie CHU NICE Pourquoi INTUBER?? Maintenir liberté voies aériennes Protection du risque d inhalation Permet ventilation mécanique Permet broncho-aspirations

Plus en détail

SET D EXTUBATION PAR ÉTAPES COOK. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes.

SET D EXTUBATION PAR ÉTAPES COOK. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes. «La stratégie d extubation prédéterminée doit envisager ( ) l utilisation à court terme d un dispositif pouvant

Plus en détail

ANESTHESIE POUR ENDOSCOPIE DES VOIES AERIENNES SUPERIEURES. Dr Lopez Carlos SAR 3 Cours EIADE 2012

ANESTHESIE POUR ENDOSCOPIE DES VOIES AERIENNES SUPERIEURES. Dr Lopez Carlos SAR 3 Cours EIADE 2012 ANESTHESIE POUR ENDOSCOPIE DES VOIES AERIENNES SUPERIEURES Dr Lopez Carlos SAR 3 Cours EIADE 2012 1 Introduction Actes courts, réflexogènes, douloureux Terrain avec patient fragile Risque ID et VD Endoscopies

Plus en détail

Coniotomie. (ou cricothyrotomie ou mini-trachéotomie)

Coniotomie. (ou cricothyrotomie ou mini-trachéotomie) Fiches techniques du sauvetage au combat (ou cricothyrotomie ou mini-trachéotomie) I. Données générales L'obstruction des voies aériennes est une des causes de mort évitable au combat I. Données générales

Plus en détail

Dolphin BT CIAGLIA POUR TRACHÉOTOMIE ASSISTÉE PAR BALLONNET

Dolphin BT CIAGLIA POUR TRACHÉOTOMIE ASSISTÉE PAR BALLONNET Dolphin BT CIAGLIA POUR TRACHÉOTOMIE ASSISTÉE PAR BALLONNET Accroître l efficacité et maximiser le contrôle avec la trachéotomie assistée par ballonnet. L introducteur pour trachéotomie Dolphin BT est

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

Prévention? Lié à la procédure ou aux médications.

Prévention? Lié à la procédure ou aux médications. Incidence élevé. Prévention? Lié à la procédure ou aux médications. On peut y faire quelque chose Prévenir plutôt que guérir Prévention systématique Sécurité Limite de ces chiffres (lié à l anesthésie,

Plus en détail

Tête d intubation difficile. Mode d emploi

Tête d intubation difficile. Mode d emploi Tête d intubation difficile Mode d emploi Sommaire Recommandations de Laerdal 4 Articles inclus 5 Techniques enseignées 5 Préparation du mannequin avant utilisation 6 Mode d emploi 6 Précautions et entretien

Plus en détail

L intubation endotrachéale Facile

L intubation endotrachéale Facile Dr Damien Bedague CHU de Grenoble L intubation endotrachéale Facile CMU 24 mars 2005 Le matériel Les VAS Objectifs et Stratégie Intubation orale Intubation Nasale Causes d échecs et solutions Anesthésie

Plus en détail

Intubation difficile sous AIVOC pour thyroïdectomie

Intubation difficile sous AIVOC pour thyroïdectomie Intubation difficile sous AIVOC pour thyroïdectomie Fabien GOHIER, IADE Michel CHANDON, anesthésiste réanimateur Service d anesthésie Hôpital Foch 40, rue Worth, 92150 SURESNES gohfab@yahoo.fr mchandon@invivo.edu

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

INTUBATION ENDO- TRACHEALE. Séverine GONNET

INTUBATION ENDO- TRACHEALE. Séverine GONNET INTUBATION ENDO- TRACHEALE Séverine GONNET PRINCIPE ET BUT Introduire une sonde, soit par la bouche soit par le nez, à travers l'orifice glottique jusque dans la trachée, afin de maintenir la liberté des

Plus en détail

Préoxygénation du patient obèse sévère. Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS

Préoxygénation du patient obèse sévère. Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS Préoxygénation du patient obèse sévère Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS Les réserves en O₂ chez le sujet normal Total CRF Sang Tissus Campbell,

Plus en détail

J - SOINS ET SURVEILLANCES AUX BENEFICIAIRES DE SOINS TRACHEOTOMISES OU TRACHEOSTOMISES

J - SOINS ET SURVEILLANCES AUX BENEFICIAIRES DE SOINS TRACHEOTOMISES OU TRACHEOSTOMISES trachéostomisés - 1- J - SOINS ET SURVEILLANCES AUX BENEFICIAIRES DE SOINS TRACHEOTOMISES OU TRACHEOSTOMISES DEFINITION 1 a) Trachéotomie C'est l'ouverture chirurgicale temporaire ou définitive de la face

Plus en détail

Trachéotomie et chirurgie laryngée

Trachéotomie et chirurgie laryngée Trachéotomie et chirurgie laryngée Chirurgie Soins de suites L urgence R. BREHERET OBJECTIFS Comprendre pour démystifier Comprendre les prescriptions post-opératoires Repérer la situation d urgence, savoir

Plus en détail

INTUBATION EN SEQUENCE RAPIDE Texte long

INTUBATION EN SEQUENCE RAPIDE Texte long N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB- Pagination : 1 de 10 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 0 Rédacteus Dr Mathieu COCHONNEAU Date 27/02/2016 Validation Sources -Protocole

Plus en détail

REALISATION PRATIQUE D UNE EPP. Contexte. XVIII e Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence

REALISATION PRATIQUE D UNE EPP. Contexte. XVIII e Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence REALISATION PRATIQUE D UNE EPP Contexte XVIII e Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence - Johan Dusautois - Ingénieur Qualité et Sécurité des Soins CHRU de Lille L EPP : Définition

Plus en détail

INTUBATION. Art. 5 - Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier accomplit les actes ou

INTUBATION. Art. 5 - Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier accomplit les actes ou INTUBATION 1. DEFINITION L intubation endo-trachéale consiste à introduire une prothèse (tube) souple par les voies naturelles (bouche ou nez) à travers l orifice glottique jusque dans la trachée. 2. BUT

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

GAMME DE VOIES AÉRIENNES LMA références publiées. 300 millions d utilisations chez les patients. Toutes les 3 secondes une voie aérienne LMA

GAMME DE VOIES AÉRIENNES LMA références publiées. 300 millions d utilisations chez les patients. Toutes les 3 secondes une voie aérienne LMA GAMME DE VOIES AÉRIENNES LMA 3 000 références publiées. 300 millions d utilisations chez les patients. Toutes les 3 secondes une voie aérienne LMA est utilisée quelque part dans le monde. Les DSG de deuxième

Plus en détail

Le Glidescope : un nouveau dispositif pour les intubations difficiles. Que peut-il apporter aux IADE?

Le Glidescope : un nouveau dispositif pour les intubations difficiles. Que peut-il apporter aux IADE? ECOLE DES INFIRMIERS ANESTHESISTES HOPITAL DE LA PITIE - SALPETRIERE TRAVAIL D INTERET PROFESSIONNEL DIPLOME D ETAT D INFIRMIER ANESTHESISTE Le Glidescope : un nouveau dispositif pour les intubations difficiles.

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS VI MEMOIRE POUR LE DIPLÔME INTER UNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE ÉTUDE DE LA CONNAISSANCE DE L'ALGORITHME

UNIVERSITE PARIS VI MEMOIRE POUR LE DIPLÔME INTER UNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE ÉTUDE DE LA CONNAISSANCE DE L'ALGORITHME UNIVERSITE PARIS VI Année 2009 MEMOIRE POUR LE DIPLÔME INTER UNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE ÉTUDE DE LA CONNAISSANCE DE L'ALGORITHME DE L'INTUBATION DIFFICILE SUR SIMULATEUR HPS DE METI. Dr. Emmanuel

Plus en détail

Aspiration trachéale et soins de trachéotomie

Aspiration trachéale et soins de trachéotomie Source: Internet Aspiration trachéale et soins de trachéotomie D après exposé de M. Coppin, Ph. Halloin, F. Porzycki Infirmiers en chef AM. Chevalier, V. Schamroth Infirmières en Hygiène Hospitalière 2013

Plus en détail

préoxygénation et hypnose

préoxygénation et hypnose 1 préoxygénation et hypnose Dr Gil HUBERT CH Pau La Rochelle 01/05/2014 1 conflit d intérêt Dr Gil HUBERT CH Pau La Rochelle 01/05/2014 1 Dr Gil HUBERT CH Pau La Rochelle 01/05/2014 1 1 - le contexte a

Plus en détail

S-Guide Le guide d intubation le plus polyvalent. voir page 14. Catalogue Produits. Airway Management

S-Guide Le guide d intubation le plus polyvalent. voir page 14. Catalogue Produits. Airway Management VBM S-Guide Le guide d intubation le plus polyvalent voir page 14 Catalogue Produits Airway Management VBM Algorithme pour l intubation difficile Induction Ventilation manuelle Masques faciaux Insufflateurs

Plus en détail

TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE?

TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE? Colloque secteur URO-DIG Mardi 5 décembre 2012 TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE? Dr Caroline Couchepin DES 3eme annee Extubation et contexte Définitions But recherché, but atteint? - quelques évidences En

Plus en détail

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953.

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953. Cancer du larynx Intérêt de la TDM A propos de 70 cas S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août 1953. CHU Ibn Rochd Casablanca. Maroc INTRODUCTION - Cancer du larynx:

Plus en détail

"L'INFIRMIER(E) ET LES URGENCES VITALES EN SALLE D'ACCUEIL DES URGENCES VITALES (SAUV) ET EN EXTRA HOSPITALIER CAHIER DES CHARGES DE FORMATION

L'INFIRMIER(E) ET LES URGENCES VITALES EN SALLE D'ACCUEIL DES URGENCES VITALES (SAUV) ET EN EXTRA HOSPITALIER CAHIER DES CHARGES DE FORMATION "L'INFIRMIER(E) ET LES URGENCES VITALES EN SALLE D'ACCUEIL DES URGENCES VITALES (SAUV) ET EN EXTRA HOSPITALIER CAHIER DES CHARGES DE FORMATION 1. Objet Formation à la mission d'infirmier(e) de SAUV et

Plus en détail

1) intubation endotrachéale:

1) intubation endotrachéale: 1 Contrôle de l air-way: 1) intubation endotrachéale: Buts de l intubation: 1) assurer la perméabilité des voies aériennes 2) assurer la protection des voies respiratoires 3) assurer la fonction ventilatoire

Plus en détail

CATALOGUE. Anesthésie - Réanimation Chirurgie

CATALOGUE. Anesthésie - Réanimation Chirurgie CATALOGUE Anesthésie - Réanimation Chirurgie REF. DESIGNATION DESCRIPTIFS PRIX-TTC (DHS) LARYNGOSCOPE "MC INTOSH" 72100-3 Manche inox à piles 03 Lames courbes N : 1-2-3 En coffret 710,00 Brut Manche inox

Plus en détail

COURS n 3. Gestion des voies aériennes

COURS n 3. Gestion des voies aériennes UE16 Médecine d'urgence Pr Mathieu Desmard Le 12/12/2013 13h30-15h30 Ronéotypeuse : Fanny Krywyk Ronéolectrice : Alice Savey COURS n 3 Gestion des voies aériennes Ronéo n 11 1/12 Plan Introduction I/ Généralités

Plus en détail

Formulaire de réponse LOT N 1 : Ensemble de mannequins Item 1 : Mannequin ALS

Formulaire de réponse LOT N 1 : Ensemble de mannequins Item 1 : Mannequin ALS LOT N 1 : Ensemble de mannequins Item 1 : Mannequin ALS Mannequin ALS avec, au moins, possibilités de : - Compression thoracique et ventilation : compression dure et rapide du thorax et sensation de recul

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

Prise en charge du patient en ORL

Prise en charge du patient en ORL Prise en charge du patient en ORL Département de chirurgie cervico faciale 28/09/2010 Isabel Roland Rappel anatomie 2 3 Le larynx Anatomie du larynx Le larynx est un organe situé au niveau du cou. Il est

Plus en détail

06 RESPIRATOIRE:VYGON 26/10/07 11:38 Page 1 NOTES 54

06 RESPIRATOIRE:VYGON 26/10/07 11:38 Page 1 NOTES 54 54 NOTES MASQUES FACIAUX MASQUES FACIAUX 5557 Masque facial 5 Masque à usage unique, bourrelet gonflable, parfum vanille. couleur au niveau de la bague de fixation du harnais (sauf tailles 1 et 2). Non

Plus en détail

Management des voies aériennes/respiratoires

Management des voies aériennes/respiratoires Management des voies aériennes/respiratoires Guide de présentation DC = Énoncé de la compétence pour un domaine spécifique E = Éléments spécifiques à l énoncé de la compétence P = Critères de performance

Plus en détail

Prise en charge d une intubation difficile en pré-hospitalier

Prise en charge d une intubation difficile en pré-hospitalier Réanimation (2010) 19, 627 632 MISE AU POINT Prise en charge d une intubation difficile en pré-hospitalier Out-of-hospital difficult intubation management X. Combes a,, P. Jabre b,c a Samu Smur 94, hôpital

Plus en détail

ANESTHESIE & REANIMATION

ANESTHESIE & REANIMATION ANESTHESIE & REANIMATION VBM Medizintechnik 1 TABLE DES MATIERES TUBES LARYNGES... 4-5 CRICOTHYROTOMIE... 6-7 JET VENTILATION... 7-8 LARYNGOSCOPE... 8-9 MANDRINS, GUIDES ET ECHANGEURS DE SONDES... 10-11

Plus en détail

Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs

Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs BERNIER Françoise Soins intensifs Hôpital ERASME Médecins Infirmier(ère)s Kinésithérapeute Diététicienne Psychologue Préparation préopératoire:

Plus en détail

INDICATIONS. Transitoire. Définitive

INDICATIONS. Transitoire. Définitive La trachéotomie INDICATIONS Transitoire Ventilation artificielle prolongée Difficultés de sevrage (après échec du sevrage sur sonde d'intubation) Obstacle laryngé Intubation impossible Troubles de déglutition

Plus en détail

Les gestes techniques de Médecine d Urgence: description, apprentissage et maintien des compétences. A propos d une étude en Lorraine.

Les gestes techniques de Médecine d Urgence: description, apprentissage et maintien des compétences. A propos d une étude en Lorraine. Les gestes techniques de Médecine d Urgence: description, apprentissage et maintien des compétences. A propos d une étude en Lorraine. Présentation de thèse Dr. François-Xavier MORONVAL 35 ème journée

Plus en détail

Huitièmes journées Anesthésie-Réanimation de l Axe Charleroi Reims Le 24/11/2013

Huitièmes journées Anesthésie-Réanimation de l Axe Charleroi Reims Le 24/11/2013 Huitièmes journées Anesthésie-Réanimation de l Axe Charleroi Reims Le 24/11/2013 Lucas MILLONCOURT CCA Anesthésie-Réanimation POURQUOI UNE EXCLUSION PULMONAIRE? ABSOLUE LES INDICATIONS Éviter la contamination

Plus en détail

Intubation difficile

Intubation difficile Intubation difficile Pr Olivier Langeron Département d Anesthésie-Réanimation Réanimation Chirurgicale Polyvalente Hôpital de la Pitié-Salpêtrière - Paris Evolution de la prise en charge périopératoire

Plus en détail

Question 5 Difficult airway algorithms and management Question 5

Question 5 Difficult airway algorithms and management Question 5 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Annales Françaises d Anesthésie et de Réanimation 27 (2008) 41 45 Conférence d experts Stratégies et algorithmes de prise en charge d une difficulté de contrôle

Plus en détail

La Trachéotomie - Chirurgie respiratoire. Philippe HEILÈS. Clinique équine des Bréviaires (78)

La Trachéotomie - Chirurgie respiratoire. Philippe HEILÈS. Clinique équine des Bréviaires (78) Chirurgie respiratoire La Trachéotomie - Philippe HEILÈS Clinique équine des Bréviaires (78) SELARL des Drs Ph. BENOIT, Ph. HEILÈS & M. BURIN des ROZIERS Toulouse T1 pro 2005 Indications et diagnostic

Plus en détail

Échographie et Abord vasculaire profond «un mariage de raison» M. Laffon C.H.U. de Tours

Échographie et Abord vasculaire profond «un mariage de raison» M. Laffon C.H.U. de Tours . Échographie et Abord vasculaire profond «un mariage de raison» M. Laffon C.H.U. de Tours Echographie Un geste Substratum anatomique Une technicité anatomie in vivo et dynamique Echographie Principe Emission

Plus en détail

INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE

INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE Réanimation Chirurgicale - CHU Bicêtre Pourquoi intuber? Pour protéger les voies aériennes en cas de troubles de la conscience Pour protéger les voies aériennes et

Plus en détail

INTUBATION DIFFICILE (CONFÉRENCE D EXPERTS)

INTUBATION DIFFICILE (CONFÉRENCE D EXPERTS) INTUBATION DIFFICILE (CONFÉRENCE D EXPERTS) Jean-Louis Bourgain Service d anesthésie, Institut Gustave Roussy, 94800 Villejuif bourgain@igr.fr INTRODUCION Dix ans après la publication des premières recommandations

Plus en détail

UE 16 Médecine d urgence Cours du 06/12/2012 Pr Desmard M. Ronéotypeur : Jean-Soria TAN Ronéolecteur : Jonathan. Gestions des voies aériennes

UE 16 Médecine d urgence Cours du 06/12/2012 Pr Desmard M. Ronéotypeur : Jean-Soria TAN Ronéolecteur : Jonathan. Gestions des voies aériennes UE 16 Médecine d urgence Cours du 06/12/2012 Pr Desmard M. Ronéotypeur : Jean-Soria TAN Ronéolecteur : Jonathan Gestions des voies aériennes Plan : I) Rappel anatomique II) But de l intubation III) Les

Plus en détail

Protection des voies aériennes de l enfant

Protection des voies aériennes de l enfant DIU maintien des compétences en anesthésie pédiatrique 7 janvier 2010 Protection des voies aériennes de l enfant Dr Vanessa GUELLEC Pr Gilles ORLIAGUET Protection des voies aériennes de l enfant Épidémiologie

Plus en détail

Sondes d Intubation et Accessoires

Sondes d Intubation et Accessoires Gamme PRO-Breathe Sondes d Intubation et Accessoires PROACT www.proactmedical.fr Les Marques PROACT: PRO-Breathe Armourflex P a g e Sondes endotrachéales nasales/orales à usage unique PRO-Breathe PVC transparent

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012 La ventilation chez l enfant Particularités Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières Serge Dalmas, JLAR 2012 1 Physiologie respiratoire

Plus en détail

VENTILATION PENDANT LA REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE: DU CONCEPT A LA PRATIQUE

VENTILATION PENDANT LA REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE: DU CONCEPT A LA PRATIQUE VENTILATION PENDANT LA REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE: DU CONCEPT A LA PRATIQUE Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network

Plus en détail

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE HÔPITAL HENRI MONDOR PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE - Modalités de mise en œuvre du protocole de prise en charge de la douleur - Protocole de prise en charge

Plus en détail

Disponible en ligne sur Conférence d experts

Disponible en ligne sur  Conférence d experts Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Annales Françaises d Anesthésie et de Réanimation 27 (2008) 33 40 Conférence d experts http://france.elsevier.com/direct/annfar/ Matériels d intubation et

Plus en détail

Évaluation du sondage urinaire évacuateur par simulation procédurale

Évaluation du sondage urinaire évacuateur par simulation procédurale Évaluation du sondage urinaire évacuateur par simulation procédurale S Nguyen, C Verrechia, A Jean, A Martin, V Lapègue, B Brêche, JP Bru Centre Hospitalier Annecy Genevois Aucun conflit d intérêt La simulation

Plus en détail

Traumatismes externes du larynx

Traumatismes externes du larynx Traumatismes externes du larynx Journées en Traumatologie 15 Décembre 2005 Alexandre FAURE Département Anesthésie Réanimation Hôpital Edouard Herriot Lyon Epidémiologie Rares < 1% traumatismes aigus Incidence

Plus en détail

Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques

Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques B. Dureuil, PG. Yavordios, A. Steib Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (Absence de conflits d intérêts sur le sujet)

Plus en détail

Ateliers pédagogiques Construire des cas cliniques pour la simulation médicalisée complexe sur mannequin

Ateliers pédagogiques Construire des cas cliniques pour la simulation médicalisée complexe sur mannequin Ateliers pédagogiques Construire des cas cliniques pour la simulation médicalisée complexe sur mannequin Dr Albéric Gayet SAU Lariboisière DIU Gestion des Urgences Vitales Paris V VII Pr Patrick Plaisance

Plus en détail

Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services et soins préhospitaliers d urgence

Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services et soins préhospitaliers d urgence Éditeur officiel du Québec Ce document a valeur officielle. chapitre M-9, r. 2.1 Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées dans le cadre des services et soins préhospitaliers d

Plus en détail

La prévention des feux de patient au bloc opératoire

La prévention des feux de patient au bloc opératoire La prévention des feux de patient au bloc opératoire Professeur Hervé BOUAZIZ Médecin anesthésiste-réanimateur au CHU de Nancy Médecin conseil au cabinet Branchet Même s il est heureusement fort rare qu

Plus en détail

ANESTHESIE ET OBESITE

ANESTHESIE ET OBESITE ANESTHESIE ET OBESITE TROIS CIRCONSTANCES : - CHIRURGIE BARIATRIQUE - CHIRURGIE PROGRAMMEE AUTRE - CHIRURGIE EN URGENCE ANESTHESIE ET OBESITE EVALUATION DES RISQUES CHIRURGIE BARIATRIQUE ET RISQUE ANESTHESIQUE

Plus en détail

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 Plan La mise en place Les modes Les réglages Les problèmes rencontrés

Plus en détail

MATÉRIEL. Canule de Guedel Matériel d aspiration Aspirateur. Canules d aspiration oropharyngée.

MATÉRIEL. Canule de Guedel Matériel d aspiration Aspirateur. Canules d aspiration oropharyngée. Libération et protection des voies aériennes supérieures L.V.A MATÉRIEL Canule de Guedel Matériel d aspiration Aspirateur. Canules d aspiration oropharyngée. Matériel d intubation Laryngoscope. Pince de

Plus en détail

Ventilateur portable pour mission d urgence (l expérience Syrienne) Portable ventilator for emergency missions

Ventilateur portable pour mission d urgence (l expérience Syrienne) Portable ventilator for emergency missions Ventilateur portable pour mission d urgence (l expérience Syrienne) Portable ventilator for emergency missions Fred LELIEVRE, MSF Paris, le 8/12/2012 L anesthésie à MSF 2/3 des anesthésies réalisées sous

Plus en détail

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Session ide Ludovic LESAGE (Service de Réanimation CH Armentières) Quelle prise en charge infirmier en phase de sevrage ventilatoire? Diapositive 1 LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Centre hospitalier

Plus en détail

Spécificités et contraintes de l'anesthésie en urgence hors bloc opératoire : aspects organisationnels et ergonomiques

Spécificités et contraintes de l'anesthésie en urgence hors bloc opératoire : aspects organisationnels et ergonomiques Spécificités et contraintes de l'anesthésie en urgence hors bloc opératoire : aspects organisationnels et ergonomiques Allegranti Marc, Thirion Brice Infirmiers spécialisés en Anesthésie 1 Préambule Y

Plus en détail

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE XXI Conférence de Consensus SRLF 2001 Revue de la littérature. COSTA MAGDA DESC REA Toulouse 2007 DEFINITION (1) Sevrage Respiratoire = Procédure

Plus en détail

Dispositifs supra-glottiques de ventilation : Utilisation pratique. Michaël l Lemogne. D.A.R. Hôpital SAINT-LOUIS Paris

Dispositifs supra-glottiques de ventilation : Utilisation pratique. Michaël l Lemogne. D.A.R. Hôpital SAINT-LOUIS Paris Dispositifs supra-glottiques de ventilation : Utilisation pratique Michaël l Lemogne D.A.R. Hôpital SAINT-LOUIS Paris Dr Archie Brain de 1981 à 1988 : 200 prototypes 7000 patients le LMA est un compromis

Plus en détail