Présentation à : BOMA Québec Le 21 septembre, Armando Cappello, LEED AP. Déconstruction : Recommandations pour une stratégie durable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation à : BOMA Québec Le 21 septembre, 2010. Armando Cappello, LEED AP. Déconstruction : Recommandations pour une stratégie durable"

Transcription

1 Présentation à : BOMA Québec Le 21 septembre, 2010 Armando Cappello, LEED AP Déconstruction : Recommandations pour une stratégie durable

2 Buts de la présentation 1. Identifier les besoins de déconstruction et d élaboration d un plan de gestion des déchets de CRD 2. Identifier les aspects clés d'un plan de gestion efficace 3. Prouver que la déconstruction peut être rentable 4. Identifier des méthodes d épargne par la déconstruction

3 Pourquoi la déconstruction? Selon Recyc-Québec, les déchets de CRD (Construction, Rénovation et Démolition) représentent 40 % des matières résiduelles générées au Québec. En 2008, il s est généré plusieurs millions de tonnes métriques de débris de CRD Les sites d enfouissement sont presque à capacité et plusieurs matières sont dangereuses. Ex. : le gypse contamine le sol, mais il est facilement recyclable!

4 Démolition traditionnelle La démolition n est pas la réponse!

5 Démolition traditionnelle Les matériaux sont mélangés et acheminés aux sites d enfouissement, et d'autres matériaux de valeur sont détruits

6 Démolition traditionnelle Site d enfouissement

7 Le MDDEP (ministère du Développement Durable) vise une réduction de 80 % des matières résiduelles d ici 2012 Nous avons une responsabilité en tant que compagnie, propriétaire et directeur de bâtiments; et depuis des années, nous disposons d instruments pour nous aider : LEED EB BOMA BESt La Déconstruction Déchets CRD La déconstruction peut contribuer à atteindre ces objectifs de détournement

8 La déconstruction La déconstruction est l inverse de la construction Les matériaux sont systématiquement démantelés La clé : l'espace est démantelé un matériau à la fois Les matériaux sont donc déjà triés, ce qui facilite le recyclage

9 Avantages par rapport à la démolition traditionnelle La capacité de sauvegarder les matériaux de valeur du bâtiment et de les réutiliser (sur le site ou à l extérieur) La capacité de recycler un pourcentage élevé de matériaux qui ne peuvent être réutilisés La minimisation du bruit, de la poussière et des débris produits du fait de déconstruire Un site plus propre en général

10 Matériaux recyclables Les matériaux réutilisables ou recyclables : -Tapis -Tuiles de plafond -Gypse -Bois -Métal -Ciment, céramique -Verre -Plastique

11 Déconstruction

12 Déconstruction

13 Déconstruction

14 Déconstruction

15 Déconstruction

16 Déconstruction

17 La déconstruction ne coûte pas plus cher Affirmation : La déconstruction coûte plus cher FAUX! Les projets de déconstruction sont concurrentiels la plupart du temps, surtout les projets d intérieurs commerciaux, les bureaux et les espaces institutionnels En général, quand l'utilisation des machines est interdite, un espace peut être déconstruit à un prix concurrentiel à la démolition Lorsque plus cher, ce n est que par un infime pourcentage du prix total du projet.

18 La déconstruction ne coûte pas plus cher Projet : Place Alexis Nihon Dollarama pi² lb recyclées 91 % de recyclage Projet : Promenade Lafleur pi² lb recyclées 83 % de recyclage Soumissionner contre des démolisseurs (recyclage n'était pas nécessaire dans le devis)

19 Place Alexis Nihon (30 étages) Le programme de recyclage standard (carton, papier, plastique, métal, verre) : Total en 2009 : 257 tonnes métriques Analyse de recyclage 1 Projet : Place Alexis Nihon Dollarama 103 tonnes recyclées en déconstruisant! Prix supplémentaire pour le recyclage : 0 L'occasion d'augmenter les taux de recyclage par des centaines de pourcents sans aucun coût supplémentaire!

20 Économies de prix : réutilisation des matériaux Par le processus de déconstruction, les matériaux de valeur peuvent être sauvegardés et réutilisés sur le site, ou être conservés et utilisés ailleurs Exemples de matériaux réutilisables : Poteaux de cloison en métal Isolation Portes, cadrages La plomberie, électricité et ventilation

21 Économies de prix : réutilisation du matériel

22 Économies de prix : réutilisation des matériaux

23 Économies de prix : réutilisation des matériaux

24 Économies de prix : réutilisation des matériaux

25 Économies de prix : réutilisation des matériaux Exemple de projet : Gestion Homburg Coût du projet : approx $ Grandeur approx pi² Isolation : 900 $ Poteaux de cloison : $ Matériaux électriques : $ Portes, cadrages : $ Divers : $ Total : $

26 Économies de prix : déconstruisez avant de faire les plans Les projets de construction peuvent coûter cher en termes d honoraires professionnels. Le budget du projet peut facilement être dépassé en raison des imprévus et des défauts cachés Ces défauts et ces imprévus forcent les professionnels à réexaminer, redessiner, envoyer des addenda, et quelquefois même à soumissionner de nouveau Le processus prend du temps et coûte très cher.

27 Économies de prix: déconstruisez avant de faire les plans En déconstruisant l'espace d'abord : les professionnels peuvent voir et inspecter l'espace. Cela signifie : -des dessins plus exacts -un budget plus réaliste et -une réduction des coûts supplémentaires pouvant être exigés par les architectes, les ingénieurs, les entrepreneurs

28 Gestion des déchets de construction L'étude des déchets de CRD : Projet : SITQ, Fidélité (LEED) Projet : Lafleur Dans les deux cas, où les plans de gestion de déchets de construction prévoyaient que 75 % des matériaux soient recyclés, il n y eu aucune augmentation du budget du projet

29 Mettre en application plan de déchets CRD 1. Incluez-le dans vos plans et devis Doit être spécifiquement mentionné dans les plans. Donnez des instructions et des procédures pour respecter 2. Soyez spécifiques : Mettez une cible spécifique basée soit sur le pourcentage, soit sur le poids ou sur le volume ou- Choisissez un matériau spécifique, les recycleurs ou la compagnie de gestion des déchets

30 Mettre en application un plan de déchets CRD 3. Triage sur le site La clé pour recycler un pourcentage élevé est de trier les matériaux sur le site 4. Vérification Doit fournir la preuve de recyclage : conserver les factures, bordereaux de transport, etc. Tous ces documents sont d une extrême importance et sont nécessaires pour un plan efficace

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

LA RÉCUPÉRATION ET LE RECYCLAGE DES DÉBRIS DE CONSTRUCTION, DE RÉNOVATION ET DE DÉMOLITION (CRD)

LA RÉCUPÉRATION ET LE RECYCLAGE DES DÉBRIS DE CONSTRUCTION, DE RÉNOVATION ET DE DÉMOLITION (CRD) COLLOQUE ANNUEL DE L A.G.P.I. HÔTEL MORTAGNE BOUCHERVILLE LA RÉCUPÉRATION ET LE RECYCLAGE DES DÉBRIS DE CONSTRUCTION, DE RÉNOVATION ET DE DÉMOLITION (CRD) Simon Lafrance, coordonnateur Secteur ICI RECYC-QUÉBEC

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N..

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. TABLE DES MATIERES PREMIERE PARTIE CLAUSES ADMINISTRATIVES... 4 1.

Plus en détail

Solutions de gestion pour l environnement

Solutions de gestion pour l environnement Solutions de gestion pour l environnement Gamme complète de logiciels et de services d intégration Les Logiciels Maximum et l environnement Les Logiciels Maximum fournissent des logiciels et des services

Plus en détail

CRITÈRES ET FORMULAIRE D INSCRIPTION. Bourse d études 2015 REMIS PAR LE 3R MCDQ

CRITÈRES ET FORMULAIRE D INSCRIPTION. Bourse d études 2015 REMIS PAR LE 3R MCDQ CRITÈRES ET FORMULAIRE D INSCRIPTION Bourse d études 2015 REMIS PAR LE 3R MCDQ Date limite : Vendredi 30 janvier 2015 Présentation du 3R MCDQ Depuis maintenant 17 ans, le Regroupement des Récupérateurs

Plus en détail

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

Norme de gestion environnementale BOMA BESt

Norme de gestion environnementale BOMA BESt Norme de gestion environnementale BOMA BESt Steve Poulin, ing. président, comité environnement BOMA-Québec Directeur immobilier, Société immobilière du Québec BOMA L Association des propriétaires et administrateurs

Plus en détail

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020 des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut UNE DÉMARCHE DE CONCERTATION POUR RÉDUIRE L ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals FICHE 01 Les déchets par corps de métiers Gros oeuvre - Terrassement Inertes Emballages et Recyclages TERRE PIERRE CONSIGNÉES PAPIER MÉLANGE MÉTAUX EMBALLAGE Base de Ciment, mortier, et béton Brique Mélanges

Plus en détail

Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois

Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois Sylvain Martel Directeur des approvisionnements en bois Qui sommes

Plus en détail

Résultats de l enquête 2014

Résultats de l enquête 2014 Gestion des déchets de verre plat/châssis usagés Menuisiers, poseurs de châssis et couvreurs belges Résultats de l enquête 2014 En partenariat avec Table des matières 1. Contexte... 3 2. Synthèse des résultats...

Plus en détail

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Modification si besoin Nom établissement : Nom responsable : Téléphone

Plus en détail

TRAVAIL PRATIQUE NO 1 ÉTENDUES DE TRAVAUX POUR UN IMPORTANT PROJET DE BÂTIMENT CTN 701 RÉALISATION DE PROJET DE CONSTRUCTION

TRAVAIL PRATIQUE NO 1 ÉTENDUES DE TRAVAUX POUR UN IMPORTANT PROJET DE BÂTIMENT CTN 701 RÉALISATION DE PROJET DE CONSTRUCTION TRAVAIL PRATIQUE NO 1 ÉTENDUES DE TRAVAUX POUR UN IMPORTANT PROJET DE BÂTIMENT CTN 701 RÉALISATION DE PROJET DE CONSTRUCTION DATE DE REMISE PAR COURRIEL EN FORMAT WORD Au plus tard le 1 er JUIN 2015 en

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8. A remplir par l auditeur, à fournir à la maîtrise d ouvrage (joint à l appel d offres).

AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8. A remplir par l auditeur, à fournir à la maîtrise d ouvrage (joint à l appel d offres). AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8 1 - Identité du maître d'ouvrage DONNEES GENERALES Nom... Adresse... Coordonnées... Fax... II - Identité de l'auditeur Nom... Adresse... Coordonnées...

Plus en détail

MANUGYPSE INC. PRODUITS D'ACIER

MANUGYPSE INC. PRODUITS D'ACIER LEED CANADA-NC & NE 009 MANUGYPSE INC. Une entreprise de nouvelle génération. Des produits qui en témoignent. Distributeur de produits de système intérieur depuis 93, nous avons su développer une expertise

Plus en détail

Valorisation Énergie et Matière en Cimenterie. Colloque Économie Circulaire 24-25 novembre, Québec.

Valorisation Énergie et Matière en Cimenterie. Colloque Économie Circulaire 24-25 novembre, Québec. Valorisation Énergie et Matière en Cimenterie Colloque Économie Circulaire 24-25 novembre, Québec. Cimenterie de Joliette L utilisation de combustibles alternatifs, une rétrospective des Rio Tinto Alcan

Plus en détail

La gestion des débris de construction et démolition et des autres encombrants dans l Agglomération de Montréal

La gestion des débris de construction et démolition et des autres encombrants dans l Agglomération de Montréal La gestion des débris de construction et démolition et des autres encombrants dans l Agglomération de Montréal Novembre 2006 ÉQUIPE DE RÉALISATION Lyne Chartier (chargée de projet) Mylène D Aoust Jean-François

Plus en détail

LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques

LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques 870 Curé Boivin, Boisbriand (Québec) Canada, J7G 2A7 LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques Pour nouvelle construction et rénovation importante

Plus en détail

Gestion des matières résiduelles de la rénovation du Collège Notre-Dame-de-Lourdes Arrondissement Saint-Lambert, Longueuil

Gestion des matières résiduelles de la rénovation du Collège Notre-Dame-de-Lourdes Arrondissement Saint-Lambert, Longueuil Gestion des matières résiduelles de la rénovation du Collège Notre-Dame-de-Lourdes Arrondissement Saint-Lambert, Longueuil Rapport final Préparé par : Martial Desrochers Gestion Domus Moebius et la collaboration

Plus en détail

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES LE BILAN EN BREF BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 1 Ramener POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES OBJECTIFS À ATTEINDRE D ICI LA FIN DE 2015

Plus en détail

NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES

NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES 2013 NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES Table des matières 1. INTRODUCTION... 2 2. COORDONNATEUR DES LOCATAIRES... 2 3. CONDITIONS DES SOUMISSIONS... 3 A. Soumission préliminaire... 3 B. Soumission définitive...

Plus en détail

Une rénovation éconergétique à Montréal

Une rénovation éconergétique à Montréal Mieux construire Étude de cas numéro 58 Une rénovation éconergétique à Montréal Introduction Des objectifs environnementaux ambitieux ont motivé la rénovation totale d une maison en rangée de trois étages

Plus en détail

22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX

22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX 22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX Matériaux et ressources Crédit 2.1 : Gestion des déchets de construction, Détourner 50% des déchets des sites d enfouissement

Plus en détail

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR Faire évoluer la collecte sélective 5 décembre 2014 Le meilleur moyen de prédire l avenir, c est de le créer. Peter Drucker La collecte sélective au Québec : une industrie

Plus en détail

EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le 10 mars 2015, à la mairie

EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le 10 mars 2015, à la mairie Direction du greffe EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le 10 mars 2015, à la mairie RÈGLEMENT NUMERO A-2015-02 d imposition décrétant

Plus en détail

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie.

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. la laine de roche pourquoi La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. La démarche HQE permet de réduire la consommation

Plus en détail

7.WASTE AUDIT TOOL : RÉDUIRE LES DÉCHETS À LA SOURCE POUR FAIRE DES ÉCONOMIES.

7.WASTE AUDIT TOOL : RÉDUIRE LES DÉCHETS À LA SOURCE POUR FAIRE DES ÉCONOMIES. ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES COÛTS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES DÉCHETS DES ENTREPRISES 7.WASTE AUDIT TOOL : RÉDUIRE LES DÉCHETS

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins Antonin Bouchard, ing., D.E.S.S. Directeur associé, exploitation & redéploiement 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: M. Vincent Lacouline OBJECTIFS

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles G. Filières de valorisation et de traitement Tt détenteur de déchet est responsable du déchet jusqu à son élimination finale Ts rejets dans l eau, dépôts sauvages et brûlages sont rigreusement interdits.

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT RECYCLEUR DES DECHETS DU BTP ET D INDUSTRIE LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT NOS ATOUTS RÉACTIVITÉ Vos devis sont traités dans la journée. Vos demandes de mises à disposition

Plus en détail

ÉTAPE 1 DÉCIDER À QUELLE UTILISATION LE SOUS-SOL SERA DESTINÉ GUIDE DE PROJET COMMENT PLANIFIER LA RÉNOVATION DU SOUS-SOL

ÉTAPE 1 DÉCIDER À QUELLE UTILISATION LE SOUS-SOL SERA DESTINÉ GUIDE DE PROJET COMMENT PLANIFIER LA RÉNOVATION DU SOUS-SOL GUIDE DE PROJET La rénovation de votre sous-sol est un projet de rénovation résidentielle intéressant car non seulement vous pouvez augmenter ainsi la valeur de votre maison, mais également profiter de

Plus en détail

DEVIS - CUISINE. Distributeurs/magasins : Marque/# du Produit : Caractéristiques : Modèle, Prix unitaire : Autre :

DEVIS - CUISINE. Distributeurs/magasins : Marque/# du Produit : Caractéristiques : Modèle, Prix unitaire : Autre : DEVIS - CUISINE NOM, PRÉNOM DU RESPONSABLE DE PROJET : ADRESSE/VILLE/C.P. : PIÈCE : NB PIÈCES ET LOCALISATION : TÉLÉPHONE : NIVEAU DE CERTIFICATION VISÉ (%) : (certifié; 70 % et +, argent; 80 % et +, or;

Plus en détail

nnovation dans l habitation Rénover en vert plutôt que démolir Les écorésidences de l'université McGill Résumé

nnovation dans l habitation Rénover en vert plutôt que démolir Les écorésidences de l'université McGill Résumé i nnovation dans l habitation Rénover en vert plutôt que démolir Les écorésidences de l'université McGill Résumé L'Université McGill craignait d'avoir à démolir deux résidences d étudiants grandement délabrées;

Plus en détail

Examen professionnel de 2013 (IDPX) Distribution des 150 questions notées

Examen professionnel de 2013 (IDPX) Distribution des 150 questions notées Examen professionnel de 2013 (IDPX) Distribution des 150 questions notées EXAMEN PROFESSIONNEL EN DESIGN D INTÉRIEUR (IDPX) PAGE 1 1. Connaissances et compétence en analyse et en synthèse des éléments

Plus en détail

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF GUIDE TECHNIQUE CONSOMMATEURS MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF Document préparé par le Service technique et inspection de chantiers de l Association provinciale

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 La direction de l Hôpital général juif (HGJ) s'engage { respecter ses engagements en matière d environnement,

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

ECOSITE: Etat d avancement des travaux

ECOSITE: Etat d avancement des travaux ECOSITE: Etat d avancement des travaux Conseil du développement durable 21 septembre 2009 17/09/09 - Page 1 Plan de la présentation 1. Le groupe de travail Ecosite: genèse et calendrier 2. Projet 1: Ecomat

Plus en détail

à vendre 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE

à vendre 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 2525, RUE BAILLARGEON TROIS RIVIÈRES (QUÉBEC) Prix demandé : 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins des Trois Rivières a le plaisir d offrir sur le marché l immeuble

Plus en détail

CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME

CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME 22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME Énergie et atmosphère Crédit 1.1 : Optimiser la performance énergétique, Puissance lumineuse (3 points possibles) Les

Plus en détail

Obligations pour. les propriétaires d ascenseurs et autres appareils élévateurs. Montez. avec nous!

Obligations pour. les propriétaires d ascenseurs et autres appareils élévateurs. Montez. avec nous! Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12 Charte Qualité Gestion des déchets de chantier du Lot Entre les représentants des organismes signataires de cette charte, il a été convenu et arrêté ce qui suit: Article 1 : Objectifs du partenariat :

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES. CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage;

CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES. CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D AMOS RÈGLEMENT N o VA-460 CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage; CONSIDÉRANT QU avis de motion

Plus en détail

Une région innovante en développement durable

Une région innovante en développement durable Offrir des solutions optimales et innovatrices dans le domaine du génie civil et la gestion des sols et sédiments. LA VILLE DE SOREL-TRACY Une région innovante en développement durable 2000 Historique

Plus en détail

LES CONTENANTS DE BOISSONS

LES CONTENANTS DE BOISSONS LES CONTENANTS DE BOISSONS La vente de boissons Plus de 4,7 milliards de contenants de boissons ont été vendus au Québec en 2005 1. Les boissons mises en marché au Québec se présentent sous des formats

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 1. Généralités

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 1. Généralités Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction 1. Généralités Le 18 novembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. Généralités... 1 1.1 Portée du cahier normatif et du programme de construction... 1 1.2 Classification

Plus en détail

Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec.

Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec. Document de réflexion: Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec. Par: Karel Ménard et Michel Séguin révisé par: Liliane Cotnoir

Plus en détail

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Projet Aquitaine Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Sommaire LE PROJET AQUITAINE Le plâtre et l industrie du plâtre La filière du recyclage et ses acteurs Le projet Les attentes

Plus en détail

UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5

UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5 UTILISATION DE PLANS ET DEVIS MODULE 5 Les précisions d éléments de contenu A. Repérer des éléments sur des plans : d installations électriques; d architecture; de climatisation; de plomberie. Les dessins

Plus en détail

LA RÉDUCTION DES ALARMES NON FONDÉES

LA RÉDUCTION DES ALARMES NON FONDÉES Séminaire technique ACAI / CFAA 2013 Section Québec LA RÉDUCTION R DES ALARMES NON FONDÉES Yvan Chassé ministère de la Sécurité publique Association canadienne de l alarme incendie Section Québec Montréal,

Plus en détail

LA MEILLEURE ET LA PLUS NATURELLE ISOLATION THERMIQUE AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI

LA MEILLEURE ET LA PLUS NATURELLE ISOLATION THERMIQUE AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

ANNEXE IV. Questionnaire sur la gestion des matières résiduelles générées par les industries, commerces et institutions

ANNEXE IV. Questionnaire sur la gestion des matières résiduelles générées par les industries, commerces et institutions ANNEXE IV Questionnaire sur la gestion des matières résiduelles générées par les industries, commerces et institutions QUESTIONNAIRE SUR LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES GÉNÉRÉES PAR LES INDUSTRIES,

Plus en détail

LEED NC Nouvelles constructions LEED EB Bâtiments existants LEED CI Aménagements intérieurs des espaces commerciaux LEED CS

LEED NC Nouvelles constructions LEED EB Bâtiments existants LEED CI Aménagements intérieurs des espaces commerciaux LEED CS de United Chair Contributions pour LEED Les produits Groupe Lacasse contribuent à supporter les certifications LEED. Cette certification est accordée à des bâtiments qui respectent la philosophie du développement

Plus en détail

Le recyclage du verre. Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi

Le recyclage du verre. Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi Le recyclage du verre Les bonnes pratiques pour un recyclage réussi Novembre 2012 L INTÉRÊT DU RECYCLAGE DU VERRE Le recyclage des emballages en verre se fait en boucle fermée. Une bouteille redevient

Plus en détail

Étude de faisabilité technicoéconomique. récupération des plastiques agricoles au Bas-Saint-Laurent

Étude de faisabilité technicoéconomique. récupération des plastiques agricoles au Bas-Saint-Laurent Étude de faisabilité technicoéconomique sur la récupération des plastiques agricoles au Bas-Saint-Laurent présentée par Geneviève Potvin janvier 2007 Objectifs Réduction de l enfouissement par le détournement

Plus en détail

Procès verbal du Conseil de la municipalité de Chesterville

Procès verbal du Conseil de la municipalité de Chesterville Procès verbal du Conseil de la municipalité de Chesterville Séance ordinaire du conseil municipal de Chesterville tenue le 4 Octobre 2010 à la salle du conseil de l école Saint-Paul à 19hr00. Sont Présents

Plus en détail

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition?

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? 2 Saviez-vous que notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? L avenir de la consigne au Québec est présentement incertain. Au printemps 2015, le Ministère du Développement

Plus en détail

Développer le recyclage

Développer le recyclage Développer le recyclage des granulats pour construire durablement Les granulats concourent à l aménagement du territoire, notamment à la construction de logements et d ouvrages d art, à l entretien des

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE

Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Un communiqué de presse de Fribourg, le 26 août 2010 "Open Days Rénover selon MINERGIE " Rénovation de bâtiments : Efficacité énergétique et confort grâce à MINERGIE Bon nombre de propriétaires se contentent

Plus en détail

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

FOST PLUS DONNE LE TON Un bureau vert : recyclé et flexible. Workplace Showcase 2012 29

FOST PLUS DONNE LE TON Un bureau vert : recyclé et flexible. Workplace Showcase 2012 29 FOST PLUS DONNE LE TON Un bureau vert : recyclé et flexible Workplace Showcase 2012 29 Workplace I Business Case I Fost Plus, Bruxelles I Pour le nouveau bureau de Fost Plus, promoteur, coordinateur et

Plus en détail

Rénovation et réaménagement d un logement

Rénovation et réaménagement d un logement Rénovation et réaménagement d un logement 8 Dans la majorité des cas, vous devez obtenir un permis avant de rénover ou de réaménager l intérieur d un logement. Si l arrondissement exige ce permis, c est

Plus en détail

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE ENTREPRENEUR GÉNÉRAL ET SPÉCIALISÉ EN DÉCONTAMINATION DE L AMIANTE TRAVAUX DE DÉCONTAMINATION ET D ENLÈVEMENT DE MATIÈRES DANGEREUSES Amiante, Vermiculite, Pyrite, Moisissures Les travaux de décontamination

Plus en détail

Construction, rénovation et démolition. Les copropriétés Avondale. North York (Toronto) Ontario Nouvelle construction (2003) Deux tours de 30 étages

Construction, rénovation et démolition. Les copropriétés Avondale. North York (Toronto) Ontario Nouvelle construction (2003) Deux tours de 30 étages Gestion des déchets Construction, rénovation et démolition Récupération et recyclage des retailles de panneaux muraux Cette étude de cas sur le recyclage des déchets de construction fait partie d une série

Plus en détail

De sources. en ressources! SECONDAIRE

De sources. en ressources! SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération et le recyclage des contenants à remplissage unique inspirée de la campagne Recycler, ça rapporte! de RECYC-QUÉBEC SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération

Plus en détail

SC679 Aspirateur vertical Traditionnel

SC679 Aspirateur vertical Traditionnel SC679 Aspirateur vertical Traditionnel SC679 5 amp CFM: 120 Largeur de nettoyage: 12 Longueur de cordon: 30 Brosse rouleau: Régulière Sac a secouer 20.4 litres Véritable équilibre, double roulement à billes

Plus en détail

Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire la quantité de ses

Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire la quantité de ses Zeina Barghout Jean-François Novak Directrice Marketing Gérant d exploitation Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire

Plus en détail

OPERATION ZAC ECOQUARTIER LOUVRES ET PUISEUX EN FRANCE TRAVAUX DE DESAMIANTAGE ET DE DECONSTRUCTION DU SITE AGORA ET DE TROIS PAVILLONS

OPERATION ZAC ECOQUARTIER LOUVRES ET PUISEUX EN FRANCE TRAVAUX DE DESAMIANTAGE ET DE DECONSTRUCTION DU SITE AGORA ET DE TROIS PAVILLONS OPERATION ZAC ECOQUARTIER LOUVRES ET PUISEUX EN FRANCE TRAVAUX DE DESAMIANTAGE ET DE DECONSTRUCTION DU SITE AGORA ET DE TROIS PAVILLONS L OPERATION CONSISTE Á : CHIFFRES CLES - MARCHE CURER LES BATIMENTS

Plus en détail

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments

Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Incitatif écoénergie Rénovation pour les bâtiments Division des bâtiments Office de l efficacité énergétique (OEE) Ressources naturelles Canada (RNCan) http://oee.nrcan.gc.ca/commerciaux/appuifinancier/existant/ameliorations/index.cfm?attr=20

Plus en détail

rénovations du sous-sol

rénovations du sous-sol Votre guide des rénovations du sous-sol 1 La rénovation du sous-sol est un projet populaire d amélioration résidentielle parce qu elle peut augmenter la valeur de votre maison et fournir de l espace additionnel

Plus en détail

Les pièces des habitations certifiées LEED sont plus confortables grâce à un système de récupération de chaleur.

Les pièces des habitations certifiées LEED sont plus confortables grâce à un système de récupération de chaleur. Les avantages LEED Environnement Les bâtiments certifiés LEED ont une empreinte écologique moindre car ils permettent de réduire la consommation d énergie et d eau, grâce aux équipements mécaniques et

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail

Marque énergétique des bâtiments existants en Danemark Octobre 2003 - CAH Paris

Marque énergétique des bâtiments existants en Danemark Octobre 2003 - CAH Paris L exemple de la certification danoise Marque énergétique des bâtiments existants en Danemark Octobre 2003 - CAH Paris La loi pour la promotion de la maîtrise de l'énergie et de l eau dans bâtiments Certification

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

Guide pour programme de portefeuille BOMA BEST : Certification continue pour les immeubles industriels légers et les commerces de détail en plein air

Guide pour programme de portefeuille BOMA BEST : Certification continue pour les immeubles industriels légers et les commerces de détail en plein air Guide pour programme de portefeuille BOMA BEST : Certification continue pour les immeubles industriels légers et les commerces de détail en plein air Table des matières 1. À propos de BOMA BEST... 3 2.

Plus en détail

La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau

La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau L engagement de La Poste dans le Développement Durable La neutralité carbone est le résultat d une démarche volontariste

Plus en détail

Impulsions et objectifs politiques

Impulsions et objectifs politiques La rénovation durable de la Région de Bruxelles-Capitale Impulsions et objectifs politiques Ir. Ismaël Daoud Conseiller Politique Construction Durable et Energie Cellule Energie, Air, Climat, Construction

Plus en détail

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Population de la Ville de Markham 315 588 Maisons unifamiliales 91 684 Immeubles multi-résidentiels

Plus en détail

Dans un monae où la population augmente et les ressources diminuent, des pneumatiques de Shred-Tech

Dans un monae où la population augmente et les ressources diminuent, des pneumatiques de Shred-Tech ECOTECHNOLOGIES Le système mobile de déchiquetage de pneumatiques «Shred-Tech est une société canadienne responsable du point de vue environnemental et social qui poursuit activement ses efforts de recherche

Plus en détail

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats -

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK SRL Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK s.r.l. démarre ses activités en 1999 avec l objectif de développer des

Plus en détail

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION DESCRIPTION Panneau isolant moulé avec fourrures de bois intégrées 4 pi x 8 pi 3 fourrures de bois intégrées aux 16 po centre à centre Chevauché de 1 1/2 po aux 4 côtés PRODUIT BREVETÉ UNIQUE SUR LE MARCHÉ

Plus en détail

32 Coûts fixes, coûts variables

32 Coûts fixes, coûts variables cterrier.com 1/14 24/09/2012 32 Coûts fixes, coûts variables Variabilité des charges cterrier cterrier.com 2/14 24/09/2012 32 Coût fixes, coûts variables Concepts clés Définitions Charges fixes : charges

Plus en détail

ecteur de l amique de

ecteur de l amique de ention de la ollution dan Prévention de la pollution dans le secteur de la céramique de construction ecteur de l amique de Le Centre d activités régionales pour la production propre (CAR/PP) du Plan d

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail