VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009"

Transcription

1 VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

2 EPIDEMIOLOGIE En France 3-4 millions d asthmatiques à AAG services d urgence 8000 à AAG soins intensifs 1000 sont soumis à une ventilation mécanique

3 PHYSIOPATHOLOGIE AAG: obstruction bronchique de survenue brutale ou rapidement progressive liée à un mécanisme inflammatoire ou un spasme Conséquences: Résistances bronchiques Pressions inspiratoires Hypoxémie Tps expi. = hyperinflation dynamique

4

5 PHYSIOPATHOLOGIE HYPOXEMIE: Non majeure Liée à l effet shunt Shunt vrai parfois (obstruction bronchique totale) Bien corrigée par FiO2 entre 0,4 et 0,6 Si rebelle, autre étiologie à rechercher

6 PHYSIOPATHOLOGIE HYPERINFLATION DYNAMIQUE: Résistances expiratoires Forces élastiques du parenchyme pulmonaire Vidange pulmonaire ralentie +++ Tps expiratoire augmenté Expi. Interrompue par le cycle inspi. suivant: PEPi Risque majoré par une VM «conventionnelle»

7 PHYSIOPATHOLOGIE HYPERINFLATION DYNAMIQUE: P intra-alvéolaire risque de pneumothorax P intra-thoracique post charge du VD fonction VG (interdépendance) majoré par l hypovolémie et la sédation risque : ACR par dissociation electromeca.

8 Levy 1998

9 Hyperinflation dynamique: distension thoracique

10 INTUBATION Indications formelles ACR, bradypnée/apnée, troubles de vigilance, cyanose Pas d amélioration ou dégradation sous ttt Evaluation clinique Pas d indication biologique

11 INTUBATION Opérateur expérimenté Sonde du plus gros calibre possible (8-8,5) Débat sur la voie d abord (INT vs IOT) En pratique: Expansion volémique préalable Préoxygenation Induction : Kétamine / propofol / Etomidate +/- Celo

12 VENTILATION MECANIQUE Objectifs: VENTILATION DE SECURITE Pplateau < 30cm H2O SaO2 > 90% Pas d objectif de PCO2 HYPERCAPNIE PERMISSIVE Feihl F, Perret C, Permissive hypercapnia How permissive should we be? Am J Respir Crit Care Med 1994 ; 150 :

13 VENTILATION MECANIQUE Moyens: VAC Augmentation de la vidange expiratoire Débit inspiratoire ( 80 l/min ) I/E = ¼ FR Pas de plateau inspiratoire Pas de PEP Tuxen D, Detrimental effects of positive end-expiratory pressure during controlled mechanical ventilation of patient with severe airflow obstruction Am Rev Respir Dis 1989 ; 140 : 5-9

14 Paramètres ventilatoires Réglages Mode Ventilation minute Volume courant Fréquence respiratoire Assisté contrôlé <10 l/min 6 10 ml/kg de poids idéal cycles/min Pression plateau <30 cmh2o Débit inspiratoire l/min Temps expiratoire 4 5 s PEP 0 cmh2o Fio2 Pour une Sao2 > 90% Ventilation mécanique dans l'asthme aigu grave A. Boyer, F. Vargas, G. Hilbert, D. Gruson SRLF 2009

15 VENTILATION MECANIQUE Monitorage Clinique Paraclinique Respi Ppic +10% de la valeur initiale Vminute bas < 20% de la valeur théorique

16 VENTILATION MECANIQUE Monitorage Hyperinflation dynamique = Vol. exhalé de Tuxen Pause télé expiratoire prolongée ( 60 sec ) Tuxen D, Lane S, The effects of ventilatory pattern on hyperinflation, airways pressures and circulation in mechanical ventilation of patients with severe air-flow obstruction Am Rev Respir Dis 1987 ; 137 : 872-9

17 Tuxen D, Lane S, The effects of ventilatory pattern on hyperinflation, airways pressures and circulation in mechanical ventilation of patients with severe air-flow obstruction Am Rev Respir Dis 1987 ; 137 : 872-9

18 VENTILATION MECANIQUE Monitorage Hyperinflation dynamique = Vol. exhalé de Tuxen Pause télé expiratoire prolongée ( 60 sec ) Pause télé expiratoire plus courte Pause télé inspiratoire = Pplateau Tuxen D, Lane S, The effects of ventilatory pattern on hyperinflation, airways pressures and circulation in mechanical ventilation of patients with severe air-flow obstruction Am Rev Respir Dis 1987 ; 137 : 872-9

19 VENTILATION MECANIQUE Sevrage Stop sédation qd PEPi < 5 mmhg Absence de signes de bronchospasme Normocapnie VSAI ou tube en T Rapide 24h de surveillance en milieu de réa

20 VENTILATION MECANIQUE VNI Non validée 1 série décrit des bénéfices mais pas de groupe contrôle! Equipes expérimentées Meduri GU, Cook TR, Turner RE, Cohen M, Leeper KV, Noninvasive positive pressure ventilation in status asthmaticus Chest 1996 ; 110 :

21 SEDATION / CURARISATION «Classique» Profonde Curarisation possible mais corrélée aux myopathies de réa Discontinue Monitorage (TOF) Place de la kétamine en entretien débattue

22 TRAITEMENTS ADJUVANTS Traitement médical maximum Halogénés Utiles dans les AAG résistants aux ttt conventionnels Hélium Améliorations de la Ppic et de la PCO2 de brève durée Données trop faibles pour valider une place dans la PEC de l AAG

23 CONCLUSION Ventilation de sécurité Lutter contre l hyperinflation dynamique Hypercapnie permissive Attention aux barotraumatismes

24 BIBLIOGRAPHIE [1] L'Her E, Révision de la troisième conférence de consensus en réanimation et médecine d'urgence de 1988: prise en charge des asthmes aigus graves de l'adulte et de l'enfant (à l'exclusion du nourrisson) Réanimation 2002 ; 11 : 1-9 [2] Ventilation mécanique dans l'asthme aigu grave A. Boyer, F. Vargas, G. Hilbert, D. Gruson SRLF 2009 [3] Tuxen D, Lane S, The effects of ventilatory pattern on hyperinflation, airways pressures and circulation in mechanical ventilation of patients with severe air-flow obstruction Am Rev Respir Dis 1987 ; 137 : [4] Intubation du patient présentant une crise d'asthme F. Adnet SRLF 2009 [5] Oddo M, Feihl F, Schaller MD, Perret C, Management of mechanical ventilation in acute severe asthma : practical aspects Intensive Care Med 2006 ; 32 : [6] Feihl F, Perret C, Permissive hypercapnia How permissive should we be? Am J Respir Crit Care Med 1994 ; 150 : [7] Tuxen D, Detrimental effects of positive end-expiratory pressure during controlled mechanical ventilation of patient with severe airflow obstruction Am Rev Respir Dis 1989 ; 140 : 5-9 [9] Place de la ventilation non invasive dans l'asthme aigu grave A.A. Zeggwagh SRLF 2009 [10] Meduri GU, Cook TR, Turner RE, Cohen M, Leeper KV, Noninvasive positive pressure ventilation in status asthmaticus Chest 1996 ; 110 : [11] Stather DR, Stewart TE, Clinical review: mechanical ventilation in severe asthma Crit Care 2005 ; 9 : [12] Prise en charge de l'asthme aigu grave en réanimation. Quelle place pour l'hélium? P. Plaisance SRLF 2009

Asthme aigu grave. Arnaud Chiche Anesthésie et Réanimation Polyvalente Centre hospitalier de Tourcoing

Asthme aigu grave. Arnaud Chiche Anesthésie et Réanimation Polyvalente Centre hospitalier de Tourcoing Asthme aigu grave Arnaud Chiche Anesthésie et Réanimation Polyvalente Centre hospitalier de Tourcoing PLAN Introduction Epidémiologie Physiopathologie Etiologies Critères de gravité Traitement Introduction

Plus en détail

Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur

Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur F. Vargas G. Hilbert Département de Réanimation Médicale CHU Pellegrin-Tripode - Bordeaux DESC de Réanimation Médicale Toulouse 15 et 16 mars 2007

Plus en détail

Ventilation mécanique chez les formes graves d asthme aigu

Ventilation mécanique chez les formes graves d asthme aigu Ventilation mécanique chez les formes graves d asthme aigu Stéphane Delisle, Philosophiæ doctor PhD, FCCM Conseiller cadres aux services multidisciplinaires, HSCM, Professeur associé de la faculté de médecine

Plus en détail

La ventilation mécanique dans l asthme aigu grave Mechanical ventilation in patients with severe asthma

La ventilation mécanique dans l asthme aigu grave Mechanical ventilation in patients with severe asthma Réanimation 14 (2005) 112 117 http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ La ventilation mécanique dans l asthme aigu grave Mechanical ventilation in patients with severe asthma F. Vargas *, G. Hilbert Département

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave. Galas T. Toulouse, Mars 2007

Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave. Galas T. Toulouse, Mars 2007 Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave Galas T. Toulouse, Mars 2007 Plan I. Physiopathologie II. VM: indications III. VM: modalités Réglages respi Traitements complémentaires IV. Complications I.

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires CPAP en pré-hospitalier et aux urgences 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires Ventilation Non Invasive (VNI) Définition Ventilation sans intubation trachéale. Par l intermédiaire d un masque

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

Les recommandations des experts de la SRLF

Les recommandations des experts de la SRLF Réanim Urgences 2000 ; 9 : 407-12 2000 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés Les recommandations des experts de la SRLF Champ n 1 Définition et fiabilité des paramètres

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP)

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP) Réanimation 2001 ; 10 : 744-9 2001 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069301001955/FLA COMMUNICATIONS DES EXPERTS Indications, modalités, conduite, et arrêt de

Plus en détail

Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes

Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes Collège National des Enseignants de Réanimation Médicale Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE

Plus en détail

VNI pour décompensation aigue de BPCO

VNI pour décompensation aigue de BPCO VNI pour décompensation aigue de BPCO Jean-Michel Arnal Sce de réanimation polyvalente et hyperbare Hôpital Font Pré. Toulon jean-michel@arnal.org Rationnel De l obstruction à l hyperinflation Conséquences

Plus en détail

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation CONFLICTS OF

Plus en détail

COLLAPSUS DE REVENTILATION

COLLAPSUS DE REVENTILATION COLLAPSUS DE REVENTILATION Entre mes poumons, mon coeur balance! Y.Yordanov @YordaYou COLLAPSUS DE REVENTILATION Chute de la pression artérielle dans les suites immédiates de la mise en route d une ventilation

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Dr Patrick Biston, médecin chef de service des soins intensifs du CHU Charleroi A l équipe médico-infirmière des soins intensifs du CHU de Charleroi

Plus en détail

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie Place de l Asthme dans le paysage médical français L Asthme c est Environ

Plus en détail

1 Allain.V.02/02/05.

1 Allain.V.02/02/05. 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires Présentation et surveillance d un malade intubé ventilé. 1 2 Introduction

Plus en détail

Modes Standards. Modes Avancés

Modes Standards. Modes Avancés Modes Standards VC-VAC Lors de la disparition de la sédation, afin d éviter une désadaptation du patient, HORUS 4 adapte le débit insufflé à la demande du patient. VACI Ce mode associe cycles contrôlés

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 08/02/07 Ré f.: CMUB - 009 Pagination : 1/8 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 009 Rédacteurs Dr H. ROY, SAMU 21 Date 13/05/00 MAJ le 08/02/2007

Plus en détail

Nourrisson, pédiatrique, adulte

Nourrisson, pédiatrique, adulte Nourrisson, pédiatrique, adulte En soins intensifs, vous cherchez plus que des performances ventilatoires de classe mondiale. Vous recherchez des ventilateurs capables de fournir des données fiables et

Plus en détail

ANTONELLO Marc Publications

ANTONELLO Marc Publications ANTONELLO Marc Publications ARTICLES Antonello M, Plages B. Le kinésithérapeute en service de réanimation polyvalente. Kinésither Sci. 1989 ;284 :15-21. Antonello M. La réalité de la réa. Kiné-Actualité,

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63)

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) INTRODUCTION Fin des années 80, débuts de la VNI version moderne. Technique répandue de plus en

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë F Decailliot, SAR H Mondor 1 Principes de la ventilation artificielle Physiologie

Plus en détail

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux Comment ventiler un SDRA en 2009 Dr Balick-weber CHU Bordeaux Définition du SDRA Définition du SDRA 1. Début aigu. 2. Opacités pulmonaires bilatérales à la RP. 3. Absence d'insuffisance cardiaque, d hypervolémie

Plus en détail

Ventilation artificielle

Ventilation artificielle Ventilation artificielle généralités Objectifs et principes Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités VENTILATION ARTIFICIELLE généralités OBJECTIFS ET PRINCIPES Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence. Indications

Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence. Indications Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence Indications Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais EQUIPE FORMEE INDICATION POSEE VNI MATERIELS ADAPTES ET PERFORMANTS

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE Dr Matthieu DEBARRE Chef de Clinique des Universités Assistant des Hôpitaux Département d Anesthésie-Réanimation -

Plus en détail

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles La Bipap Cpap Ventilation à 2 niveaux de pression. Peep / Pression inspiratoire Fréquence spontanée / backup + O2 si nécessaire

Plus en détail

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives B. Séguy - D.E.S.C Réanimation Médicale- Juin 2008 Introduction : Historiquement épidémies de

Plus en détail

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR Définition Désynchronisation entre le cycle respiratoire du patient et le cycle du ventilateur Définition Désynchronisation entre

Plus en détail

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE P. Beuret Réanimation polyvalente C.H. Roanne AER 11/2014 LESIONS SOUVENT ASSOCIEES Pneumothorax Contusion pulmonaire Hémothorax Fractures costales

Plus en détail

La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO

La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO Dr Marjolaine Georges Dr Jésus Gonzalez-Bermejo Pr Thomas Similowski Unité d appareillage respiratoire de domicile Service de Pneumologie et Réanimation

Plus en détail

La ventilation non invasive aux soins intensifs

La ventilation non invasive aux soins intensifs La ventilation non invasive aux soins intensifs Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 BiPAP (Bi-level Positive Airway Pressure)

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique (VM)

Principes de la ventilation mécanique (VM) Principes de la ventilation mécanique (VM) INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE: aspects thérapeutiques Traitement de fond broncho-dilatateurs antidotes antibiotiques anticoagulants chimiothérapie... Traitement

Plus en détail

Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU

Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU 1. Quel Usage? Ventilation et Structure d Urgence I n Besoins spécifiques variables

Plus en détail

ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE. P.Banwarth K.Tazarourte

ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE. P.Banwarth K.Tazarourte ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE Experts L.Ducros P.Michelet Animateurs P.Banwarth K.Tazarourte Rapporteur E.Querellou Q1 - CRITERES DE GRAVITE ET ORIENTATION d UN TRAUMATISME THORACIQUE Eléments de gravité

Plus en détail

Détresse respiratoire aiguë

Détresse respiratoire aiguë Détresse respiratoire aiguë 1 I. PHYSIOPATHOLOGIE DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUË II. DIAGNOSTIC, BILAN ET RECHERCHE D UNE ÉTIOLOGIE III. CONDUITE À TENIR INITIALE DEVANT UNE INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

Plus en détail

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical

Plus en détail

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES 28 janvier 213 Dr Christophe Denantes Fonctions et réglages d un ventilateur

Plus en détail

Classification et indications

Classification et indications VENTILATION MECANIQUE Classification et indications DrJAMOUSSI A. DEFINITION La ventilation mécanique (ou artificielle) est destinée à suppléer de façon totale ou partielle une ventilation absente ou inefficace.

Plus en détail

Préoxygénation du patient obèse sévère. Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS

Préoxygénation du patient obèse sévère. Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS Préoxygénation du patient obèse sévère Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS Les réserves en O₂ chez le sujet normal Total CRF Sang Tissus Campbell,

Plus en détail

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 Plan La mise en place Les modes Les réglages Les problèmes rencontrés

Plus en détail

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT Notions de base de ventilation assistée Dr Jean Papadopoulos Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT La Louvière L ENFANT N EST PAS UN ADULTE EN MINIATURE Différences : Anatomiques Physiologiques

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris

Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris Etude non invasive du remodelage bronchique chez la souris M. Lederlin, M. Montaudon, P. Berger, A. Ozier, F. Laurent Laboratoire de physiologie cellulaire respiratoire INSERM U885, Bordeaux 2 Unité d

Plus en détail

URGENCES-REANIMATION 1998 DOSSIER 3

URGENCES-REANIMATION 1998 DOSSIER 3 Monsieur L D., 21 ans, célibataire, est asthmatique depuis l'âge de 11 ans environ. Durant les cinq dernières années il a consulté de nombreux médecins, plusieurs spécialistes, a spontanément modifié ou

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

Conférence de consensus - Ventilation non invasive au cours de l insuffisance respiratoire aigue (nouveau-né exclus)

Conférence de consensus - Ventilation non invasive au cours de l insuffisance respiratoire aigue (nouveau-né exclus) Conférence de consensus - Ventilation non invasive au cours de l insuffisance respiratoire aigue (nouveau-né exclus) R Robert 1, C Bengler 2, P Beuret 3, B Dureuil 4, G Géhan 5, F Joye 6, V Laudenbach

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

VNI en urgences pour quels malades?

VNI en urgences pour quels malades? VNI en urgences pour quels malades? Dr Laura Laudrin, Urgences-SMUR, CH Chinon - PLAN Définition Avantages Indications Contre-indications Mise en place Effets indésirables et limites Conclusions 2 Définition

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

Le sevrage de la trachéotomie

Le sevrage de la trachéotomie Le sevrage de la trachéotomie Journée de formation «infirmière» et «kinésithérapeute» SKR. Maison de la réanimation Paris 01 / 06 / 2012 Dr G.Beduneau Réanimation Médicale CHU ROUEN gaetan.beduneau@chu-rouen.fr

Plus en détail

Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances pulmonaires

Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances pulmonaires Mardi, 30 Juin 2009 20:52 Mis à jour Mardi, 30 Juin 2009 20:56 Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances

Plus en détail

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon Frédéric ric Vargas Service de Réanimation R Bordeaux La VNI au cours de l OAPl cardiogénique débute avec.un aspirateur 1936 1936 The «pulmonary plus pressure

Plus en détail

LA VENTILATION MECANIQUE POUR CEUX QUI DEBUTENT

LA VENTILATION MECANIQUE POUR CEUX QUI DEBUTENT LA VENTILATION MECANIQUE POUR CEUX QUI DEBUTENT sept 2011 Prat G Page 1 19/07/2013 PREAMBULE Ce polycopié s adresse à tous ceux qui arrivent en réa (nouvelles infirmières, nouveaux internes et externes),

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE Principes généraux Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais Ventilation Mécanique Prise en charge du Travail inspiratoire du patient AMELIORATION

Plus en détail

L asthme aigu sévère aux soins intensifs

L asthme aigu sévère aux soins intensifs L asthme aigu sévère aux soins intensifs Rencontres genevoises de pneumologie 9 juin 2010 D. Tassaux, service des Soins Intensifs, Hôpitaux Universitaires de Genève Hôpital Universitaire de Genève a Asthme

Plus en détail

Modes ventilatoires et VNI. CRMU Nord-Pas 18 Juin 2010

Modes ventilatoires et VNI. CRMU Nord-Pas 18 Juin 2010 Modes ventilatoires et VNI. CRMU Nord-Pas Pas-de-Calais 18 Juin 2010 Tout commence par. Mr X. 65 ans, arrive aux Urgences pour détresse d respiratoire aigue.. INSTALLATION ATCD, Examen clinique, anamnèse

Plus en détail

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur PG Guitard PH anesthésie-réanimation CHU Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Bases physiologiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail

Formation en réanimation pédiatrique et en néonatalogie

Formation en réanimation pédiatrique et en néonatalogie Formation en réanimation pédiatrique et en néonatalogie Société de Kinésithérapie de Réanimation Cliniques universitaires Saint-Luc Objectifs de la formation Après cette formation, le kinésithérapeute

Plus en détail

Méthodes d oxygénothérapie actuelles

Méthodes d oxygénothérapie actuelles Oxygénothérapie à haut débit Dr Jean-Michel Arnal Réanimation polyvalente Hôpital Font Pré Toulon jean-michel@arnal.org JRUR 2010 Méthodes d oxygénothérapie actuelles Débit d oxygène < 6l/min 10 l/min

Plus en détail

L ENFANT et LA PLONGEE. Dr P.Peslages Journée Nationale FFESSM 14 Décembre 2013

L ENFANT et LA PLONGEE. Dr P.Peslages Journée Nationale FFESSM 14 Décembre 2013 L ENFANT et LA PLONGEE Particularités et Limites Dr P.Peslages Journée Nationale FFESSM 14 Décembre 2013 EPIDEMIOLOGIE ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE CONCLUSION Certifications in 8 14-year-old children by PADI.

Plus en détail

Section 1 : Introduction à la ventilation mécanique

Section 1 : Introduction à la ventilation mécanique Table des matières Section 1 : Introduction à la ventilation mécanique Chapitre 1 Description générale de la ventilation mécanique INTRODUCTION... 4 1.1 RÔLE THÉRAPEUTIQUE... 5 1.1.1 Historique... 5 Poumon

Plus en détail

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N DESC REANIMATION Décembre 2014 Etudiant: JAFFAL Karim Tuteur: Pr D. MATHIEU IMPACT EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE IMPACT EN PATHOLOGIE CARDIAQUE PRECHARGE DEPENDANCE

Plus en détail

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012 La ventilation chez l enfant Particularités Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières Serge Dalmas, JLAR 2012 1 Physiologie respiratoire

Plus en détail

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES P. Beuret Réanimation polyvalente Lyon 02/06 LESIONS RESPONSABLES D IRA Fractures costales Volet costal Pneumo/hémothorax Contusion pulmonaire Douleur Mouvement paradoxal

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Dr GONTHIER LE PNEUMOTHORAX Classification en fonction des principales étiologies Pneumothorax spontanés Pneumothorax traumatiques Pneumothorax

Plus en détail

Réanimation 14 (2005) III VIII. Index des mots clés. Approche systémique des risques Politique nationale de gestion des risques en établissements

Réanimation 14 (2005) III VIII. Index des mots clés. Approche systémique des risques Politique nationale de gestion des risques en établissements Réanimation 14 (2005) III VIII Index des mots clés http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ A Accident médical Comment informer le patient et sa famille? Le point de vue juridique, 454 Accidents La pathologie

Plus en détail

PROTOCOLE DE V.N.I EN INTRAHOSPITALIER CHEZ L ADULTE. Rédaction Vérification Validation Approbation. V Longo

PROTOCOLE DE V.N.I EN INTRAHOSPITALIER CHEZ L ADULTE. Rédaction Vérification Validation Approbation. V Longo Page : 1/ 6 Noms Signatures Rédaction Vérification Validation Approbation Dr LAPOS Cecile Dr BARBERO Gérard Pour le comité de Mme BOUCHAUD Eric Dusson Dr TOUCHARD pilotage, Directrice Philippe F. BELLOUGUET

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille FACTEURS D ÉXACERBATION DE L ASTHME VIRUS ++++ Allergènes Stress, hypersécrétion Pollution atmosphérique

Plus en détail

Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie

Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie A Eghiaian (IGR), JE Bazin, JL Bourgain, X Combes, S Jaber, P Michelet, M Panczer, F Servin, K Nouette

Plus en détail

Les modes de ventilation contrôlée

Les modes de ventilation contrôlée Les modes de ventilation contrôlée Martin Lessard m.d. Service de soins intensifs Hôpital de l Enfant-Jésus 8 mars 2012 PLAN Classification des modes de ventilation Paramètres de la ventilation contrôlée

Plus en détail

SDRA - Grippe A H1N1 Drs T LANZ - Patrice SERRE Centre Hospitalier Bourg en Bresse

SDRA - Grippe A H1N1 Drs T LANZ - Patrice SERRE Centre Hospitalier Bourg en Bresse SDRA - Grippe A H1N1 Drs T LANZ - Patrice SERRE Centre Hospitalier Bourg en Bresse Antécédents Femme 26 ans Antécédents IMC 33,2 Grossesse actuelle 33 SA, G1P0 Tabagisme 15cig/j Aucun traitement habituel

Plus en détail

BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON

BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON Plan de cours 1-Etiologie... 2 1.1-Terrain :... 2 1.2-Caractère saisonnier :... 2 1.3-Agents en cause :... 2 2-Pathogénie... 2 2.1-Mode de transmission... 2 2.2-Agression

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE : TEST

VENTILATION NON INVASIVE : TEST VENTILATION NON INVASIVE : TEST DE 3 MASQUES FACIAUX SUR LE RINÇAGE DU CO 2 PAR LA FUITE INTENTIONNELLE. Clément Médrinal Guillaume Prieur CONFLIT D INTÉRÊT Aucun conflit d intérêt en lien avec ce travail.

Plus en détail

A. ANDRO 1, C. MESTON 2, N. MORVAN 3

A. ANDRO 1, C. MESTON 2, N. MORVAN 3 Chapitre 121 La ventilation non invasive (VNI) de l enfant A. ANDRO 1, C. MESTON 2, N. MORVAN 3 1. Définition La VNI se définit comme une technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

DOSSIER 3 : DEFAILLANCES RESPIRATOIRES AIGUËS

DOSSIER 3 : DEFAILLANCES RESPIRATOIRES AIGUËS DOSSIER 3 : DEFAILLANCES RESPIRATOIRES AIGUËS Il est 04h15 du matin ; le permanencier d'un Centre 15 met en communication le médecin régulateur de garde avec l'ami d'une jeune patiente de 26 ans qui fait

Plus en détail

Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires

Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires Gilles Lebuffe Pôle d Anesthésie-Réanimation de l Hôpital Huriez, CHU de Lille, 59037, Lille cedex Correspondance : Pr Gilles Lebuffe, Pôle

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Au niveau mondial, l asthme, tous pays confondus, frappe 5% de la population.

Au niveau mondial, l asthme, tous pays confondus, frappe 5% de la population. Université de Batna Faculté de médecine de Batna Cours de 4 ème Année Module de Pneumologie www.aurespneumo.com Dr Djenfi - 2012 I. Définition : L asthme est un désordre inflammatoire chronique des voies

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Le NO dans l ARDS Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Plan 1. Introduction 2. ARDS (Acute respiratory distress syndrome) Définition traitement 3. Le

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ASTHME AIGU GRAVE CHEZ L ADULTE. Dr Douadi Youcef CH St Quentin JAMUP 2015

PRISE EN CHARGE DE L ASTHME AIGU GRAVE CHEZ L ADULTE. Dr Douadi Youcef CH St Quentin JAMUP 2015 PRISE EN CHARGE DE L ASTHME AIGU GRAVE CHEZ L ADULTE Dr Douadi Youcef CH St Quentin JAMUP 2015 DEFINITIONS ASTHME: maladie chronique des voies aériennes Syndrome obstructif: VEMS/CVF inf 70% Réversible:

Plus en détail

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA M. Gainnier P. Michelet Réanimation Médicale Réanimation des Urgences (Pôle RUSH) Hôpital Ste Marguerite Marseille Objectif de la VM

Plus en détail

Ventilation non invasive

Ventilation non invasive Ventilation non invasive Centre Hospitalier Saint Charles DE TOUL Dr ROLLAND Année e 2006 Dr DACCORDI MJ FRINGANT 1 INTRODUCTION 2 Rappels Anatomiques 3 VALEURS GAZ DU SANG 4 Ventilation alvéolaire Les

Plus en détail