Principales tendances RSE. en matière de gouvernance et pratiques ressources humaines. dans le secteur de l habitat social

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principales tendances RSE. en matière de gouvernance et pratiques ressources humaines. dans le secteur de l habitat social"

Transcription

1 OVER SCAN Studies Principales tendances RSE en matière de gouvernance et pratiques ressources humaines dans le secteur de l habitat social Novembre 2014

2 OnlyCSR sector analysis OnlyCSR vous propose de porter un regard d expert sur la manière dont différents secteurs d activité s approprient les grandes questions afférentes à la RSE et au développement durable. L objectif de ces analyses est de vous apporter une mise en perspective de données quantitatives et/ou qualitatives en lien avec les pratiques, les évolutions, les tendances RSE d un secteur d activité. Nous privilégions des sujets d analyse qui constituent des enjeux majeurs en termes de RSE pour un secteur d activité.. OnlyCSR publie environ 5 analyses sectorielles par an sur des thématiques afférentes à la RSE. ainsi que des billets d experts en phase avec l actualité de la RSE ou en lien avec des innovations majeures pour un secteur. L ensemble de nos travaux ne reflète que le points de vue des experts d OnlyCSR et ne saurait engager d autres tiers. OnlyCSR décline toute responsabilité quant à l utilisation qui pourrait être faite du contenu de ces analyses sectorielles.. OnlyCSR rappelle que ces documents sont soumis à un droit de propriété intellectuelle et ne peuvent être copiés ou reproduits sans l autorisation écrite de la société OnlyCSR.. Vous pouvez télécharger nos dernières analyses et billets d experts sur notre site

3 Méthodologie de travail OnlyCSR a identifié dans chaque secteur d activité un certain nombre d entreprises ou organisations présentant un profil de leader en matière d innovation sociale, environnementale, sociétale et de gouvernance. Ce panel d entreprises de référence composé généralement d e plusieurs dizaines d organisations permet sur la base de leurs données publiques et privées disponibles d établir une analyse fine sur des questions attenantes à la RSE pour un secteur donné. Nos analyses se nourrissent également de données internationales et nationales issues des différentes phères : institutions académiques & recherche, ONG, services et médias, gouvernements, branches professionnelles et organisations syndicales et patronales. Afin de faciliter notre travail de veille sectorielle, nous lançons régulièrement en ligne depuis notre plateforme collaborative ONLYCSR Network des enquêtes à destination d acteurs clés référencés dans notre base. La méthodologie de travail a donné lieu à la rédaction d un protocole d analyse construit conformément à notre manuel qualité et garant de la cohérence de notre travail et de l opposabilité de nos travaux.

4 Le secteur de l habitat social En 2014, la France compte près de 267 Offices publics de l'habitat (OPH), établissements publics à caractère industriel et commercial et 277 entreprises sociales pour l habitat (ESH), près de 165 coopératives d'hlm et quelques dizaines de sociétés de crédit immobilier et filiales financières. L ensemble de ces acteurs gère un parc de 4,58 millions de logements. et emploie approximativement collaborateurs. Afin d établir une photographie des principales tendances RSE du secteur de l habitat social en 2014, nous avons constitué un panel référent constitué de 27 acteurs évoluant dans le secteur de l habitat social : Offices publics de l'habitat (OPH) et entreprises sociales pour l habitat (ESH). Un panel de 27 acteurs référents (ESH et OPH) représentant logements, ETP salariés en France et 2,4 milliards d euros de chiffre d affaires L ensemble de ces acteurs gère un parc locatif de près de logements, emploie près de ETP salariés au niveau national et réalise un CA proche de 2,4 milliards d euros. Les éléments présentés dans cette analyse reposent sur les documents publics et informations publiées (site internet notamment) par ces différents acteurs.

5 et tendances en matière de RSE Le secteur de l habitat social joue un rôle essentiel dans la vie de la cité. De l inclusion sociale à l équilibre social des territoires, en passant par l économie responsable, les acteurs du secteur de l habitat participent activement à l équilibre du «bien vivre ensemble» dans la Ville.. Porteurs de solutions innovantes en matière de construction et d accès au logement social., les acteurs du secteur de l habitat social s engagent progressivement dans la voie de la RSE, conscients des enjeux de développement durable associés et des responsabilités sociétales, environnementale et sociales qui sont les leurs vis-à-vis de leurs parties prenantes. A l échelle du secteur : Moins d un acteur sur 8 est engagé dans une démarche structurée de RSE Pour autant moins d un acteur sur huit du secteur de l habitat social s est lancé aujourd hui dans une réelle démarche structurée de politique de responsabilité sociale et moins d un acteur sur 20 rend compte de cette politique à travers la production d un rapport annuel de développement durable. Articuler la stratégie d entreprise avec une politique RSE soucieuse des intérêts des différentes parties prenantes constitue un élément clé de développement du secteur de l habitat social et un gage de durabilité et de crédibilité vis-à-vis de l ensemble des parties prenantes.. Moins d un acteur sur 20 rend compte de sa politique RSE dans le cadre d un rapport de développement durable Les principales tendances RSE observées lors de notre étude ont été regroupés autour de 5 axes reflétant pour partie la responsabilité sociale d un organisme du secteur de l habitat social : Gouvernance et relations aux parties prenantes / Respect de l environnement / Equilibre social des territoires / Economie responsable / Politique ressources humaines responsable Nous attirons votre attention sur le fait que les principaux enseignements de notre étude présentés ci-après ne sauraient traduire l exhaustivité des pratiques RSE constatées dans le secteur.

6 et tendances en matière de RSE l évaluation des règles de fonctionnement du conseil d administration ou de surveillance considérée dans 42% des cas comme une priorité Axe gouvernance et relations avec les parties prenantes (1/3) Une prise de conscience progressive sur le besoin de plus de transparence au niveau des règles de déontologie et de fonctionnement des organes de gouvernance. Principales actions recensées : 100% Mise en place d un indice ou d une enquête de satisfaction à destination des locataires 86% Signature d une convention avec une association de locataires et/ou de riverains Relations avec les parties prenantes 23% Indice ou enquête de satisfaction des salariés Non Communiqué Indice ou enquête de satisfaction à destination d autres parties prenantes L évaluation des règles éthiques et de fonctionnement du Conseil d administration ou de surveillance est considérée comme une priorité. La prise en compte des intérêts des parties prenantes porte essentiellement sur un seul acteur : les locataires et se matérialise notamment par la signature de conventions ad hoc avec des associations de locataires et/ou riverains (plus de 8 acteurs sur 10) ainsi que la production d indicateur composite de satisfaction des locataires. Moins de 28% des acteurs communiquent sur un processus d évaluation de la satisfaction de leurs salariés. Aucune communication sur d éventuels travaux d écoute des autres parties prenantes n a été recensée au niveau de notre panel. 31% 3%3% 35% Gouvernance 42% Evaluation du CA Rédaction d'un code déontologie Evaluation et/ou certification du système de management Test de matérialité Organe de gouvernance RSE

7 et tendances en matière de RSE Axe gouvernance et relations avec les parties prenantes (2/3) Moins de 20% de femmes occupent un poste d administrateur dans un conseil d administration ou de surveillance Une faible féminisation sur la majorité des organes de gouvernance et de direction Une faible part de représentantes féminines au sein des comités de direction ainsi que des Conseils d administration ou de surveillance Le taux de féminisation du Comité de Direction s établit à un peu moins de 30 %. tandis qu il dépasse rarement le taux de 20% dans les conseils d administration ou de surveillance. On note une baisse de 2,75% entre 2012 et 2013 du taux de féminisation des comités de direction et une stagnation de ce taux sur la même période pour les comités d administration ou de surveillance caractérisant une détérioration de l accession des femmes à des postes de direction et/ou d administrateur. Taux de féminisation du Comité de direction Taux de féminisation du Comité d administration ou surveillance Cette absence de parité h/f dans 8 organismes sur 10 constitue un axe prioritaire de travail auquel vont devoir s atteler les acteurs du secteur de l habitat social dans les prochaines années.

8 et tendances en matière de RSE Axe gouvernance et relations avec les parties prenantes (3/3) Environ 33% des organismes sont engagés dans une démarche de certification / évaluation de leur système de management Une quête de progrès à travers une démarche de certification / évaluation du système de management Une progression de la part des organismes certifiés et/ou évalués au niveau du système de management. Un organisme sur 3 est engagé dans une certification et/ou évaluation de son système de management (le plus souvent l ISO 9001 pour le service locatif). Moins d un organisme sur 20 s est engagé dans une démarche d évaluation et/ou de certification et/ou labellisation de tout ou partie de sa politique RSE. Moins d un organisme sur 20 est engagé dans une démarche de certification / évalutation de de sa politique RSE 1 organisme sur 3 est engagé dans une démarche et/ou évaluation de son système de management On note toutefois une légère progression de 8 % de ces démarches entre 2011 et 2013 preuve d une volonté des acteurs de montée en compétences sur les sujets inhérents à la RSE. Evaluation et/ou certification

9 et tendances en matière de RSE Le secteur de l habitat social est fortement porteur d emplois stables (98,5% de CDI) Taux de féminisation du secteur 57% 44% H F Axe politique ressources humaines responsable (1/4) Des pratiques ressources humaines tournées en priorité vers la stabilité des emplois proposés, la sécurité et les conditions de travail, et la valorisation du capital humain Un secteur de l habitat social marqué par un fort taux de salariés en contrat à durée indéterminée et une forte proportion de femmes La relation contractuelle liant l employeur au salarié se matérialise dans 98,5% des cas sous la forme d un contrat à durée indéterminée. La part des seniors se situe en moyenne à prés de 17% de l effectif global On observe une féminisation des métiers du secteur de l habitat social avec un taux de personnels féminins proche de 57%. selon la répartition suivante : 25,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% H F Plus de 55 ans 26 ans-55 ans Taux de contrat à durée indéterminée moins de 26 ans 0,77% 16,87% 82,36% 0,00% 50,00% 100,00% 0,00% Ouvriers de maintenance Personnel de proximité Employés administratifs Agents de maîtrise Cadres Directeurs et cadres dirigeants

10 et tendances en matière de RSE Axe politique ressources humaines responsable (2/4) Une zone de vigilance importante en matière d intégration et de maintien dans l emploi de personnes fragilisées par un handicap (3,70 % de l effectif) Intégration et maintien dans l emploi des personnes fragilisées par un handicap un sujet prioritaire Avec un taux moyen proche de 3,70%, l e secteur de l habitat social ne répond à l obligation légale de 6% de travailleurs handicapés. Sur l ensemble de notre panel aucune entreprise ne repond à cette exigence. On note toutefois une légère évolution positive (+0,21%) entre 2012 et Taux de salariés handicapés Rémunération et avantages sociaux euros bruts Rémunération médiane brute annuelle dans le secteur de l habitat social (2013) La rémunération médiane brute annuelle est d environ euros tous salaires confondus. On note un différentiel de près de 29% entre la rémunération médiane la plus haute et la plus basse de notre panel (Paris intra-muros / Province). L écart de rémunération brute entre les 10% les plus élevées et les moins élevées est d environ 3,15. La moyenne des avantages sociaux financés par l employeur représente 7,9% de la masse salariale.

11 et tendances en matière de RSE Axe politique ressources humaines responsable (3/4) Un taux moyen de couverture formation tous sexes confondus proche de 69% Un ratio formation en berne au regard des enjeux du secteur et concentré en moyenne sur 2/3 de l effectif Avec un taux moyen de couverture formation proche de 69% (tous sexes confondus), on notre une forte disparité dans notre panel de référence avec un ratio minimum à 38,21% et un ratio maximum à 85%. Chaque personne concernée par la formation a reçu en moyenne 19,34 heures de formation. Les principaux axes formation sont par ordre décroissant : Professionnalisation (50%) Hygiène, sécurité et envionnement (30%) Management (10%) CRM et divers (10%) Couverture formation Nombre d heures de formation Un ratio d absentéisme marquée par de fortes disparités d un acteur à l autre euros bruts Taux d absentéisme (2013) Le taux moyen d absenteisme pour 2013 se situe à 8,94% avec de forts écarts d un acteur à l autre (maximum : 13,14% et minimum : 5,28%). On observe une légère progression de ce ratio entre 2011 et 2013 de +0,38% essentiellement marquée en région Ilede-France.

12 et tendances en matière de RSE Axe politique ressources humaines responsable (4/4) 80% des acteurs souhaitent engager leur organisation sur des chantiers en lien avec une meilleure prise en compte des risques psychosociaux Quelques axes de développement jugées prioritaires par les Directions des ressources humaines : 90% mettent en avant des actions en lien avec la montée en en compétences des salariés et la gestion des carrières 80% souhaitent renforcer l accessibilité des femmes à des postes d encadrement Plus de 80% des acteurs de notre panel souhaitent engager ou prolonger des actions en matière de prévention des risques psychosociaux 60% souhaitent agir sur l équilibre vie privée vie professionnelle 40% souhaitent mettre en place une enquête sur le climat social

13 et tendances en matière de RSE Conclusions GOUVERNANCE Une prise de conscience progressive sur le besoin de plus de transparence au niveau des règles de déontologie et de fonctionnement des organes de gouvernance Une parité H/F qui fait défaut au niveau des Comités de direction et des Conseils d administration ou surveillance Un faible nombre d acteurs a engagé une réelle politique RSE structurée et peu communique sur leurs actions et résultats à travers la production d un rapport en RSE Moins d un organisme sur 20 est engagé dans une démarche d évaluation par un tiers de sa politique RSE Un organisme sur 3 est engagé dans une démarche de certification / évaluation de son système de management POLITIQUE RESSOURCES HUMAINES Un secteur de l habitat social marqué par un fort taux de salariés en contrat à durée indéterminée La part des seniors se situe en moyenne à prés de 17% de l effectif global On observe une féminisation des métiers du secteur de l habitat social avec un taux de personnels féminins proche de 57%. Une politique d intégration et de maintien dans l emploi des personnes fragilisés par un handicap (3,7%) en dessous des obligations légales de 6%. Un absentéisme important(9%) marqué par de nombreux arrêts en lien avec un accident du travail Plusieurs projets prioritaires : Professionnalisation des salariés / RPS / Pénibilité / équilibre vie privée vie professionnelle / enquête baromètre social / égalité H/F

TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE

TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE Nom de la société : Adresse : INFORMATIONS GÉNÉRALES N téléphone : Adresse de messagerie : Etablissement(s) secondaire(s) ou

Plus en détail

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir Encourager une démarche Ecochantier en Travaux Publics GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Chapitre 1. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 2 19/11/10 12:12 Guide

Plus en détail

CM-CIC Actions ISR. CM-CIC Actions ISR Code de Transparence AFG / FIR / EuroSif. 1. Données générales

CM-CIC Actions ISR. CM-CIC Actions ISR Code de Transparence AFG / FIR / EuroSif. 1. Données générales L Investissement Socialement Responsable est une part essentielle du positionnement stratégique et de la gestion du fonds commun de placement. Présent dans la gestion éthique depuis 1991, CM-CIC Asset

Plus en détail

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Les Journées de l Achat Responsable LYON 5 novembre 2013 Florent SOLIER Directeur de la Commande Publique

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Qualité RABC* Santé Sécurité au travail - Environnement Responsabilité Sociale des Entreprises

Qualité RABC* Santé Sécurité au travail - Environnement Responsabilité Sociale des Entreprises Qualité RABC* Santé Sécurité au travail - Environnement Responsabilité Sociale des Entreprises *RABC : Risk Analysis and Biocontamination control : norme EN 14065 Un partenariat pour développer ensemble

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

Dossier ressource n 23 Mars 2011. L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives

Dossier ressource n 23 Mars 2011. L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives Dossier ressource n 23 Mars 2011 L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives Résultats de l enquête sur les indicateurs de suivi des procédures amiables, pré contentieuses

Plus en détail

agefos-pme.com Bilan Formation 2012

agefos-pme.com Bilan Formation 2012 Bilan Formation 2012 Branche professionnelle des Entreprises du Courtage d Assurances et/ou de Réassurances SPP du 18 octobre 2013 SOMMAIRE PREAMBULE 3 Les obligations conventionnelles de votre branche

Plus en détail

SOMMAIRE. Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire?

SOMMAIRE. Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire? SOMMAIRE Comment fonctionne le système de retraite des salariés? Pourquoi cotiser? Qui est concerné par la retraite complémentaire? Comment se construit ma retraite complémentaire? Et si ma situation change?

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

Augmentation de l efficience

Augmentation de l efficience SENEGALAISE DES EAUX Augmentation de l efficience Affermage de l eau au Sénégal Par Mamadou DIA Dakar 7 Juin 2012 L ENTREPRISE SDE Filiale de FINAGESTION (57%), créée en 1995, 33% privés sénégalais, 5%

Plus en détail

Le Secteur du Logement en France 2013 : Activité et Données de Cadrage. Dernières tendances et perspectives

Le Secteur du Logement en France 2013 : Activité et Données de Cadrage. Dernières tendances et perspectives Le Secteur du Logement en France : Activité et Données de Cadrage Dernières tendances et perspectives Septembre Depuis le début de l année, l activité immobilière se dégrade progressivement, et ce tant

Plus en détail

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES La Direction de Distribution Casino France, représentée par M. Gérard MASSUS, Directeur des Ressources

Plus en détail

2012 DONNÉES CHIFFRÉES

2012 DONNÉES CHIFFRÉES DRHG DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 2012 DONNÉES CHIFFRÉES BILAN SOCIAL A travers le Bilan Social, Société Générale partage les indicateurs sociaux reflétant la dimension sociale de l entreprise, sur

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

CONVENTION D ENTREPRISE CSF

CONVENTION D ENTREPRISE CSF CONVENTION D ENTREPRISE CSF Mise à jour au 1er Juillet 2014 - 1er Juillet 2014 - PREAMBULE Suite à la fusion intervenue au cours du mois d août 1999 entre le Groupe PROMODES et le Groupe CARREFOUR, une

Plus en détail

Acheter mieux, respecter l avenir

Acheter mieux, respecter l avenir Le guide de l achat éthique et responsable Acheter mieux, respecter l avenir c est Édito Depuis de nombreuses années, Villeurbanne EST HABITAT prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA MUTUALITE ACCORD DE BRANCHE SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE PREAMBULE L égalité professionnelle doit être un axe fort de la politique des ressources humaines au sein

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL 2012 chiffres clés www.territoires.gouv.fr OPH Offices Publics de l Habitat (OPH) Nombre d OPH au 31/12/2012 268 Parc de logements locatifs en propriété 2 214 440 Parc

Plus en détail

PROJET DE PARTENARIAT

PROJET DE PARTENARIAT PROJET DE PARTENARIAT Devenir consultant labellisé TPE/PME Partager un projet commun pour développer son activité. QUALINOVE / Christophe VILLALONGA 14, Rue Professeur Deperet 69 160 TASSIN LA DEMI LUNE

Plus en détail

CEMEX : ISO 14001. Certification

CEMEX : ISO 14001. Certification CEMEX : Certification ISO 14001 CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 94 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.fr - www.cemexbetons.fr Dossier de presse CEMEX Certification

Plus en détail

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent

Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent Investissement Socialement Responsable Notre façon d investir n est pas seulement une question d argent banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés a performance

Plus en détail

Campagne Gaïa-Index 2015

Campagne Gaïa-Index 2015 Campagne Gaïa-Index 2015 L évaluation extra-financière des ETI cotées Tendances, résultats et lauréats Soirée du 21 octobre 2015 Palais Brongniart, Paris Introduction Caroline Weber Directrice Générale

Plus en détail

La politique de responsabilité sociétale de Vivendi Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE)

La politique de responsabilité sociétale de Vivendi Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE) 4 avril 203 Formation IDSE 2012 10 mai 2012 La politique de responsabilité sociétale de Vivendi Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE) 12 mars 2015 1 Vivendi est

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

Objet : Proposition de partenariat avec le Fastt

Objet : Proposition de partenariat avec le Fastt Objet : Proposition de partenariat avec le Fastt Madame, Monsieur, Le Fastt (www.fastt.org), est une association (Loi 1901) paritaire, créée en 1992 par les partenaires sociaux de la branche professionnelle

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

LE RÉSEAU IMMOBILIER "A DOMICILE"

LE RÉSEAU IMMOBILIER A DOMICILE LE RÉSEAU IMMOBILIER "A DOMICILE" NOUVELLE GÉNÉRATION CONTACT PRESSE : Infinités Communication Virginie SENIZERGUES : virginie@infinites.fr Agnès HEUDRON : agnesh@infinites.fr Tél. : 01 30 80 09 09 Fax

Plus en détail

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial 9 Septembre 2010 Déclaration de soutien au Pacte Mondial Les événements de ces dernières années nous apportent la démonstration de la sensibilité de tout modèle de développement, particulièrement dans

Plus en détail

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme*

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* Communiqué de presse Gennevilliers, le 05 Septembre 2013 5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* L Absentéisme en France augmente de 18% en 2012, ce qui représente une moyenne de 16,6 jours d absence

Plus en détail

Un début de contraction du marché de l emploi

Un début de contraction du marché de l emploi COMMUNIQUE DE PRESSE Baromètre RH AFDEL-Apollo Un début de contraction du marché de l emploi, le 28 novembre 2012 - L Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet (AFDEL) et Apollo

Plus en détail

Le financement des formations 2012 pour le secteur des Services à la personne

Le financement des formations 2012 pour le secteur des Services à la personne Le financement des formations 2012 pour le secteur des Services à la personne Une mobilisation autour de la professionnalisation des salariés des Services à la Personne Réunion d information UNIFORMATION

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013 Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir 12 février 2013 1 LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION Simplification et rationalisation des contrats du plan de cohésion sociale depuis le 1

Plus en détail

EMPLOI 2014. La poursuite de carrière des docteurs récemment diplômés en Île-de-France, 2 ème édition. 30 septembre 2014. Révision 28 octobre 2014

EMPLOI 2014. La poursuite de carrière des docteurs récemment diplômés en Île-de-France, 2 ème édition. 30 septembre 2014. Révision 28 octobre 2014 EMPLOI 2014 La poursuite de carrière des docteurs récemment diplômés en Île-de-France, 2 ème édition 30 septembre 2014 Révision 28 octobre 2014 REMERCIEMENTS ParisTech, Université Paris-Est, l'université

Plus en détail

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement Bachelor de l EME Coordinateur Environnement Bac +3 Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement École des Métiers de l Environnement - Campus de Ker Lann

Plus en détail

Retraite complémentaire et Prévoyance

Retraite complémentaire et Prévoyance Données effectifs au 31/12/2012 Retraite complémentaire et Prévoyance 03/10/2013 1 Table des matières Introduction p.3 Effectifs 2012 p.22 Notice méthodologique p.4 Egalité professionnelle (2009 2012)

Plus en détail

EMPLOI, RELATIONS SOCIALES ET TRAVAIL DÉCENT

EMPLOI, RELATIONS SOCIALES ET TRAVAIL DÉCENT EMPLOI, RELATIONS SOCIALES ET TRAVAIL DÉCENT Volet : Emploi La politique sociale est axée principalement sur : L emploi stable et la fidélisation salariés ; Le respect diversités ; La sécurité conditions

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

Hommes / Femmes égalité professionnelle en entreprise : Mode d emploi

Hommes / Femmes égalité professionnelle en entreprise : Mode d emploi Hommes / Femmes égalité professionnelle en entreprise : Mode d emploi Incitations financières de l Etat Madame, Monsieur, Les employeurs sont des acteurs clés de la promotion de l égalité entre les femmes

Plus en détail

UCANSS. Protocole d'accord relatif au contrat de génération

UCANSS. Protocole d'accord relatif au contrat de génération UCANSS Protocole d'accord relatif au contrat de génération Entre, d une part, - l Union des caisses nationales de sécurité sociale, représentée par son directeur, Didier Malric, dûment mandaté à cet effet

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel

Plus en détail

ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE

ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE ACCORD AU TITRE DU PACTE DE RESPONSABILITE Dans un contexte économique général difficile caractérisé, notamment, par une croissance faible, les entreprises de la restauration rapide sont confrontées à

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

EDF face à ses clients

EDF face à ses clients DOSSIER DE PRESSE 3 AVRIL 2011 EDF face à ses clients Contact presse : Colette Génin Tél. : 01 44 82 45 31 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au capital 911 085 545 euros - 552

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE SENART CONTRIBUTION DU DISPOSITIF DE PROJET TERRITORIAL DE L AORIF

CONTRAT DE VILLE DE SENART CONTRIBUTION DU DISPOSITIF DE PROJET TERRITORIAL DE L AORIF CONTRAT DE VILLE DE SENART CONTRIBUTION DU DISPOSITIF DE PROJET TERRITORIAL DE L AORIF Fortement occupés par le parc social, les quartiers de la politique de la ville (QPV) de Sénart représentent un véritable

Plus en détail

formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité

formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité Le contexte réglementaire de la formation professionnelle évolue et prévoit que les organismes paritaires s assurent, lorsqu

Plus en détail

Atelier «La dématérialisation des factures à travers les technologies LAD»

Atelier «La dématérialisation des factures à travers les technologies LAD» Atelier «La dématérialisation des factures à travers les technologies LAD» Avec la participation de: Christophe BOUTE, Directeur des Systèmes d informations de la SIP Sheila NATHOO, Responsable Avant-Vente

Plus en détail

Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus

Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus Communiqué de presse 2 ème édition du Baromètre Appel Médical des salaires de la santé Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

C est quoi la Bourse?

C est quoi la Bourse? C est quoi la Bourse? Florin Duma Résumé La Bourse est la plus importante institution dans le marche du capital, concentrant dans le meme espace la demande et l offre des valeurs mobilieres negociees d

Plus en détail

Communication on progress (COP) / en cours. Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL.

Communication on progress (COP) / en cours. Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL. Communication on progress (COP) / en cours Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL. 1 er RAPPORT DE COMMUNICATION SUR NOS ENGAGEMENTS Date : 23/06/2014 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

L Investissement Socialement Responsable Activités pour l élève

L Investissement Socialement Responsable Activités pour l élève L Investissement Socialement Responsable Activités pour l élève Introduction Document : Vidéo de présentation de l ISR www.semaine-isr.fr Exercices À partir de la vidéo présentée, répondez aux questions

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

Emploi et relations employeur/employé

Emploi et relations employeur/employé RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL Emploi et relations employeur/employé La politique générale des Ressources Humaines au sein du Groupe Compagnie des Alpes vise à l amélioration de notre faculté collective

Plus en détail

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective

PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES. Construisons ensemble votre projet de retraite collective PREDICA - ASSURANCES COLLECTIVES Construisons ensemble votre projet de retraite collective Indemnités de fin de carrière, financement d une rente viagère ou d un complément de retraite, quel que soit le

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES. GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre.

CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES. GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre. CONTRAT DE VILLE DE L AGGLOMERATION RENNAISE VILLE DE RENNES GESTION URBAINE DE PROXIMITE : Convention Cadre. ENTRE : L ETAT, représenté par le Préfet de la Région Bretagne, Préfet d Ille-et-Vilaine, Monsieur

Plus en détail

Conférence ISR 2015. Mercredi 13 mai 2015 - Paris. intervenant

Conférence ISR 2015. Mercredi 13 mai 2015 - Paris. intervenant Mercredi 13 mai 2015 - Paris AIRBAKE I ALL-CLAD I ARNO I ASIAVINA I CALOR I CLOCK I IMUSA I KRUPS I LAGOSTINA I MAHARAJA. WHITELINE I MIRRO I MOULINEX I PANEX I intervenant ROCHEDO I ROWENTA I SAMURAI

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail

Note de méthodologie des indicateurs sociaux

Note de méthodologie des indicateurs sociaux 2014 MÉTHODOLOGIE NOTE DE MÉTHODOLOGIE DES INDICATEURS SOCIAUX MÉTHODOLOGIE Note de méthodologie des indicateurs sociaux Les données 2012 ont été recalculées sans la branche Environnement à des fins de

Plus en détail

Guide méthodologique de

Guide méthodologique de GROUPE CREDIT AGRICOLE S.A. Guide méthodologique de la démarche FReD Date : Contacts Equipe Projet FReD : - FReD : Stanislas Pottier - FIDES : Leïla Brahim - RESPECT : Pauline de Longcamp - DEMETER : Jérôme

Plus en détail

Marie-Claire SEPULCHRE, Marie JENNEQUIN (FESAD) Namur, le 16 mai 2013 1

Marie-Claire SEPULCHRE, Marie JENNEQUIN (FESAD) Namur, le 16 mai 2013 1 Comment l évolution des modes de subvention des pouvoirs publics modifie-t-elle la gestion de l activité des services et la relation aux usagers? L'expérience du secteur de l'aide à domicile Marie-Claire

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Ucanss Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Potocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Plus en détail

Livre blanc du management de transition

Livre blanc du management de transition Livre blanc du management de transition Livre blanc du management de transition édité par la Fédération Nationale du Management de Transition e management de transition Qu est-ce que c est exactement

Plus en détail

Pour relier création de valeur et développement durable

Pour relier création de valeur et développement durable Investissement Socialement Responsable Pour relier création de valeur et développement durable banque de grande clientèle / épargne / services financiers spécialisés La performance financière d une entreprise

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

La relation clients à distance

La relation clients à distance La relation clients à distance Évolution du nombre de centres de contacts en France 3500 3400 3300 3200 3100 3000 2900 2800 2700 3500 3300 3100 3000 2002 2003 2004 2005 (source Cesmo) Évolution du nombre

Plus en détail

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la fonction publique SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la Fonction publique 1 L agenda social de la fonction publique : 1.1 De nouvelles orientations, de nouvelles

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

RESPONSABILITE SOCIETALE ET ENVIRONNEMENTALE

RESPONSABILITE SOCIETALE ET ENVIRONNEMENTALE Page No. : 1/8 Sommaire PILIER N 1 : UN MANAGEMENT DE LA QUALITE 2 Mise en place d une Démarche Qualité en vue de la certification ISO 9001 2 Une politique de recrutement responsable 3 La priorité donnée

Plus en détail

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc»

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Royaume du Maroc Premier Ministre Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications «Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Synthèse des résultats de l étude réalisée

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du GT2 du 31 janvier 2014

Compte rendu de la réunion du GT2 du 31 janvier 2014 Alexandra François Pierrick Billan Michel Doucin Compte rendu de la réunion du GT2 du 31 janvier 2014 Michel Capron, animateur, fait un point de situation sur le projet de directive européenne sur le reporting

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires

ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires 2011 ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires Note de Synthèse Présentation de l étude Réalisé par 1 SOMMAIRE Partie 1 : PRESENTATION DE L ENQUETE p. 3 Partie 2 : ENQUETE DES SALAIRE TIC : RESTITUTION DES

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Rapport RSE 2013 INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALES ET SOCIÉTALES. (Informations Bouygues Telecom extraites du Document de référence Bouygues 2013)

Rapport RSE 2013 INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALES ET SOCIÉTALES. (Informations Bouygues Telecom extraites du Document de référence Bouygues 2013) Rapport RSE 2013 INFORMATIONS ENVIRONNEMENTALES ET SOCIÉTALES (Informations Bouygues Telecom extraites du Document de référence Bouygues 2013) 1 SOMMAIRE 1. Informations environnementales... 3 1.1 Politique

Plus en détail

La performance responsable au cœur de votre stratégie

La performance responsable au cœur de votre stratégie La performance responsable au cœur de votre stratégie Vigeo Enterprise Vigeo Enterprise est le cabinet d audit et de conseil de Vigeo spécialisé dans la responsabilité sociale des entreprises Vigeo Enterprise

Plus en détail