Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada"

Transcription

1 Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements En 2014, les produits de la viande ainsi que le sucre et les confiseries ont mené la croissance des exportations pour les producteurs canadiens d aliments et de boissons. Les secteurs du sucre et des confiseries ont connu la croissance la plus forte des 5 dernières années. En dépit de la baisse des prix de la plupart des produits agricoles en décembre, une augmentation des prix du bœuf, de la volaille, du sucre et du maïs est prévue pour L indice de confiance des consommateurs a augmenté pour le deuxième mois consécutif en janvier, en gagnant 2,7 points pour terminer à 7 (2014 = 0). Le revenu agrégé net des fermiers canadiens en 2014 a atteint 14 milliards $, soit % supérieur à 201, grâce à l augmentation des exportations, d une demande intérieure forte et des coûts des matières premières à la baisse. Perspectives du secteur Malgré la baisse des prix du grain et des graines oléagineuses en 2014 suite à une récolte de maïs et de fève de soja sans précédent aux États-Unis, les perspectives pour les producteurs en 2015 demeurent positives; les coûts énergétiques et de transport moins élevés, en lien avec la baisse du prix du pétrole, augmenteront les revenus et la faiblesse du dollar canadien continuera d avantager l exportation. De plus, la croissance de la confiance du consommateur fournirait un encouragement supplémentaire aux ménages d augmenter les dépenses liées à la consommation alimentaire et de boissons non alcoolisées. Exportations d aliments et de boissons du Canada 0,000 20, %.0% L exportation d aliments et de boissons en 2014 se situait à, % au-dessus de l année précédente. Un des secteurs qui a le plus contribué à cette croissance est le secteur de la production de la viande, suivi du secteur du sucre et des confiseries., Fabrication d autres aliments Boulangeries et tortilla 0.0% -.0% Le dollar canadien continue à se négocier plus bas que le dollar américain, ce qui aide les fabricants alimentaires à être plus concurrentiels. Fruits de mer Produits laitiers Sucre et confiseries Viande Conserves de fruits et légumes et aliments de spécialité Mouture des céréales et des graines oléagineuses Fabrication d aliments pour les animaux Source : Statistique Canada % de var. annuelle Survol des tendances de l industrie : Aliments et boissons

2 $ US / Boisseau $ US / Boisseau $ US/ Boisseau Matières premières agricoles Maïs Par rapport à l année précédente, le prix du maïs a baissé de % en décembre suite à une récolte de maïs sans précédent aux États- Unis. Pour 2014/15, les projections WASDE (World Agricultural Supply and Demand Estimates) des cours moyens des produits agricoles sont de,5 $/boisseau, soit une diminution de - 1,2 % comparativement à 4,4 $/boisseau en 201/14. La projection WASDE précédente pour 2014/15 était de,5 $/boisseau. Blé Les prévisions WASDE relatives à la production mondiale de maïs annoncent 1 tonnes en 2014/15, ce qui représente une augmentation de +0,2 % vs 201/14. Les cours du blé ont augmenté de 4 % en décembre, sur une base mensuelle, mais baissé de 7,5 % par rapport à l année précédente, suite à une augmentation de la production en Argentine et au Kazakhstan et à une baisse des exportations en provenance des États-Unis. La projection WASDE concernant les É.-U. de la gamme de prix moyenne saisonnière est de 5,5 $ à,15 $ par boisseau en En janvier, les cours du blé avaient déjà baissé de 1, % par rapport à l année précédente, suite à des mises à niveau continues de la production et des stocks, et à des projections record liées à la production mondiale de blé. Soja Le prix des fèves de soja a baissé de 22 % en décembre, par rapport à l année précédente. Pour 2014/15, les projections WASDE des cours moyens des produits agricoles des É.-U. sont de,20 $/boisseau, soit une diminution de - 21,5 % comparativement à 1,00 $/boisseau en 201/14. La projection WASDE précédente pour 2014/15 était de,20 $/boisseau. La production mondiale de fèves de soja devrait croître légèrement à une quantité record de 15 millions de tonnes, principalement grâce à des augmentations de la production en Argentine; la récolte de fèves de soja au Brésil serait en baisse due aux pluies limitées. Survol des des tendances de de l industrie : : Aliments et et boissons 2

3 $/quintal $/quintal Cents / Livres US Millions Viande Pour 2015, le prix élevé de la volaille et une demande croissante de la consommation laissent croire à une hausse de la production de poulet. Des stocks de bœuf serrés continueraient à justifier des cours élevés pour le bœuf et le prix du porc augmenterait légèrement, grâce à des niveaux de production améliorés, une baisse du prix du grain, une baisse des exportations et une indication de renforcement du troupeau, avec un abattage réduit des truies. Prix à quai de la Géorgie poulet entier Production canadienne de poulet Placement de poussins et de dindonneaux en vue de la production au Canada % de var. annuelle.0%.0% 4.0% 2.0% 0.0% -2.0% 0-4.0% nov.-12 févr.-1 mai-1 août-1 nov.-1 févr.-14 mai-14 août-14 nov.-14 Source: Stats Canada Valeurs de découpe du bœuf Valeurs de découpe du porc Les cours du poulet ont augmenté de % en décembre, par rapport à l année dernière. WASDE des É.-U. prédit que l inflation du cours de la volaille continuera de se situer près de la moyenne historique en 2015 et prévoit une augmentation de 2,5 % à,5 % du cours de la volaille en Les valeurs de découpe du bœuf étaient en baisse de % en décembre par rapport au mois précédent, mais en augmentation de 2 % par rapport à l année précédente. Les stocks serrés continuent de justifier les prix. La force croissante des industries bovines et porcines du Canada, jumelée aux coûts de production relativement stables, a entraîné un revenu agricole record en En moyenne, le prix de détail du bœuf a également atteint des sommets record, même après avoir été ajusté en fonction de l inflation. L USDA prévoit que les cours du bœuf et du veau augmenteront de 5,0 % à,0 % en La production canadienne de poulet a augmenté de 1 % par rapport à l année précédente en décembre, mais les restrictions sur l exportation entravent l expansion. La région de Fraser Valley a signalé des cas confirmés du virus de la grippe aviaire (GA), avec plus de oiseaux atteints. Plusieurs pays dont les États- Unis ont imposé des restrictions sur l importation de la viande de volaille provenant du Canada. La production canadienne de viande de volaille devrait connaître une croissance modérée de 2 % en Les valeurs des découpes de porc ont baissé de, % en décembre comparativement au mois précédent, mais étaient plus élevées de 5, % par rapport à l année précédente. L USDA prévoit une augmentation de 2,0 à,0 pour cent du prix du porc en Pour 2015, les projections WASDE des cours moyens des É.-U. sont de 5,00 $/poids de découpe, soit une diminution de - 2, % comparativement à 7,00 $/poids de découpe en Survol des des tendances de de l industrie : : Aliments et et boissons

4 janv.-12 avr.-12 oct.-12 janv.-1 avr.-1 juil.-1 oct.-1 avr.-14 oct.-14 1Q12 2Q12 Q12 4Q12 1Q1 2Q1 Q1 4Q1 1Q14 2Q14 Q14 4Q14 Kilolitres (milliers) Exportations de produits laitiers $ US / quintal $ US /lb Produits laitiers La production laitière a été forte dans les principaux pays exportateurs, avec une augmentation de la production estimée à, %; cependant, la Chine, le plus important importateur de produits laitiers au monde, a réduit de plus de la moitié ses importations en 2014 et la Russie, troisième plus important importateur, a banni les importations de produits laitiers en provenance des États-Unis, ce qui peut freiner l arrivée de prix exceptionnels sur ces produits. Cours du lait Source : USDA Fromage en blocs de 40 lb Source : USDA Production canadienne de lait Exportation Canadienne de produits laitiers Production laitière canadienne (en kilolitres) % de var. annuelle.0%.0% 4.0% 2.0% 0.0% -2.0% -4.0% -.0% $140,000 $120,000 $0,000 $0,000 $0,000 $40,000 $20,000 $0 Exportation de produits laitiers (en milliers de CAD) Source : Statistique Canada Une augmentation de la production mondiale de lait et une demande décroissante ont entraîné un ralentissement de la baisse des cours du lait. En décembre, les cours ont baissé de 2 % par rapport au mois précédent. Pour 2015, les projections WASDE des cours moyens des É.-U. sont de 17,75 $/poids de découpe, soit une diminution de -2,0 % comparativement à 2, $/poids de découpe en La production totale de 2015 est estimée à 211,5 milliards de livres, en augmentation de +2,7 % comparativement à La production canadienne de lait a augmenté de 2, % en décembre, par rapport à l année précédente. La rentrée de fonds des fermes laitières continue à augmenter; elle était plus élevée de,1 % tout au long des trois premiers trimestres, comparativement à la même période en 201. La rentrée de fonds des fermes a augmenté de 2,1 % en moyenne, par rapport à l année précédente, pour les 5 dernières années. La demande intérieure pour la crème et le beurre demeure forte; la croissance de la consommation du beurre, jumelée à la baisse des stocks, a entraîné une augmentation de la production de % dans les provinces de l Est. Source : Statistique Canada Les cours du fromage ont augmenté de 1 %, par rapport à l année précédente. Les projections WADE des É.-U. relatives aux cours annuels du fromage ont été réduites de 1 55 $ à 1 5 $ la livre par rapport aux projections du mois dernier. Les exportations canadiennes de produits laitiers ont augmenté de 1 % en 2014, vs 201. Bien que le Canada n exporte que très peu de produits laitiers vers la Russie, l effet de l interdiction imposée par la Russie sur les produits laitiers canadiens peut déjà avoir eu un impact sur le ralentissement des exportations. Survol des des tendances de de l industrie : : Aliments et et boissons 4

5 janv.-12 mars-12 mai-12 sept.-12 nov.-12 janv.-1 mars-1 mai-1 juil.-1 sept.-1 nov.-1 mars-14 mai-14 sept.-14 nov.-14 $ US / kg janv.-12 mars-12 mai-12 sept.-12 nov.-12 janv.-1 mars-1 mai-1 juil.-1 sept.-1 nov.-1 mars-14 mai-14 sept.-14 nov.-14 $ US / kg janv.-12 mars-12 mai-12 sept.-12 nov.-12 janv.-1 mars-1 mai-1 juil.-1 sept.-1 nov.-1 mars-14 mai-14 sept.-14 nov.-14 $ US / kg Fruits de mer Crevettes non décortiquées, du Mexique Source: IMF Les cours des crevettes ont dégringolé de 1 % en décembre par rapport à l année dernière, dû à la demande relativement basse pour les produits importés malgré une offre généreuse. La projection du FMI relative au cours moyen de la crevette à moyen terme pour 2015 se situe à 1,00 $/lb, en baisse de -, % de 1,0 $/lb en En janvier, les prix ont bondi de 1 % par rapport au mois précédent suit à une forte demande de la Chine et à des stocks serrés, partiellement imputable à une maladie de la crevette en Thaïlande. Saumon d élevage norvégien Source: IMF Les cours du saumon ont augmenté de 7 % en décembre par rapport à l année précédente, en raison d une augmentation de la demande saisonnière et de ruptures de stock en provenance de la mer du Nord, reliées à une maladie. La projection du FMI relative au cours moyen du saumon à moyen terme pour 2015 se situe à 5,0 $/lb, en baisse de -1,7 % de,0 $/lb en En janvier, les cours ont baissé de % comparativement au mois précédent, en raison d une augmentation de la production en Norvège et d une faible demande imputable à l interdiction imposée par la Russie. Morue de l Atlantique norvégienne, congelée, première classe Les cours de la morue ont augmenté de 4 % par rapport à l année précédente. Les prix de la morue de l Atlantique norvégien augmentent à cause d une diminution des débarquements et d une demande croissante sur les marchés nouveaux et existants. Il s agit également d une solution de remplacement relativement moins coûteuse que l aiglefin. En janvier, les cours moyens de la morue d Intrafish de,1 $/kg ont augmenté de +0, % comparativement au mois précédent et augmenté de +25,7 % comparativement à la même période l année précédente. Source: Intrafish Survol des des tendances de de l industrie : : Aliments et et boissons 5

6 Milliards Tendances du financement Volume des prêts consortiaux financés de l industrie des aliments et boissons au Canada $,000 $5,000 $4,000 $,000 $2,000 $1,000 $ Source : LPC Placements Investissements de 12,4 milliards de dollars dans l ensemble de la chaîne de valeur * *Dans les Amériques uniquement. Le volume des prêts financés de l industrie canadienne des aliments et boissons s est élevé à 5 milliards de dollars en Agropur, Aliments Maple Leaf et Cott Corp ont effectué les transactions les plus élevées, soit de 2 milliards $, 1,2 milliard $ et 15 millions $ respectivement. Canada Aliments et boissons Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec les chargés d affaires de. Marcus Cote, ON T. : Nicolas Bélanger, QC T. : Canada Études de marché Michelle Cortes offre des solutions de financement à l industrie des aliments et boissons depuis plus d une décennie. En tant que fabricant, GE reconnaît les défis uniques de votre entreprise de fabrication et propose des solutions de financement innovantes pour répondre à ces exigences. Nous collaborons avec vous pour vous aider à structurer une solution de financement qui vous permet d obtenir les outils dont vous avez besoin. Grâce à ces outils, vous pouvez obtenir une souplesse de financement supplémentaire qui tient compte de la nécessité éventuelle d un acompte, de longs délais de fabrication et du cycle de livraison. gecapital.ca 2015 Société General Electric Capital. Tous droits réservés. Avis de non-responsabilité : Le présent document comporte des renseignements généraux qui ne doivent pas être utilisés ou considérés comme des conseils commerciaux, financiers, fiscaux, comptables, juridiques ou autres. Il a été préparé sans tenir compte des circonstances et des objectifs de tous ceux qui peuvent l examiner; par conséquent, vous ne devriez pas compter sur ce document au lieu d employer des conseils d experts ou d exercer votre jugement indépendant. Les opinions exprimées dans ce document reflètent celles de leurs auteurs et des personnes qui ont contribué à leur rédaction et pas nécessairement les opinions de la Société General Electric Capital ou de ses sociétés affiliées (collectivement «GE»). GE ne garantit pas que l information contenue dans le présent document est fiable, précise, complète et actualisée et GE n assume aucune responsabilité pour mettre à jour ou modifier ce document. GE ne fait aucune représentation ou garantie de toute nature concernant le contenu du présent document et n accepte de responsabilité d aucune sorte pour toute perte ou tout dommage découlant de l utilisation des renseignements contenus dans ce document. Aucune disposition des présentes ne doit être interprétée comme une approbation ou un engagement de financement ou de prestation de tout autre service par GE pour quiconque. Toutes les transactions sont assujetties à l approbation définitive de GE en matière d investissement ou de solvabilité et à la signature de documents définitifs mutuellement satisfaisants. «GE», «Compagnie Générale Électrique», «Générale Électrique», «Société General Electric Capital», le logo de GE, et diverses autres marques et logos utilisés dans le présent document sont des marques déposées, des appellations commerciales et des marques de service de la Compagnie Générale Électrique. Vous ne pouvez pas utiliser, reproduire ou redistribuer le présent document, en tout ou en partie, ou toute marque ou tout nom commercial sans l autorisation écrite de GE. Survol des des tendances de de l industrie : : Aliments et et boissons

15% 10% -5% % de ch. par rapp. à l année préc. -10% Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité

15% 10% -5% % de ch. par rapp. à l année préc. -10% Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité Export. (milliers de dollars CAD) % de ch. par rapp. à l année préc. 4Q13 Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, des boissons et du secteur agroalimentaire Nouvelles importantes Le

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements Les exportations de produits carnés continuent de croître

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements PIB au prix de base T1 2015 Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Principaux événements La demande canadienne en matière de camion de gros tonnage connaît une reprise, étant à la

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

Cultures agricoles et bétail - Mexique

Cultures agricoles et bétail - Mexique SECRÉTARIAT À L ACCÈS AUX MARCHÉS Rapport d analyse mondiale Aperçu du marché Mexique Novembre 2014 APERÇU DU MARCHÉ Avec un produit intérieur brut (PIB) de 1,3 billion $ US (2013), qui devrait connaître

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements. Perspectives du secteur

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements. Perspectives du secteur Principaux événements Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Alors que la demande canadienne pour les camions poids lourd a augmenté de 1 % entre janvier et juin depuis l année dernière,

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles - résultats de l observation des prix et marges du mois de février 2014 -

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles - résultats de l observation des prix et marges du mois de février 2014 - Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique (1) Bureau de la veille économique et des prix (1B) Observatoire des prix et des marges Produits

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

Le porc nourrit le Monde

Le porc nourrit le Monde Le porc nourrit le Monde Will Sawyer, M. Sc. Vice-président, groupe de recherche et conseil pour l industrie agroalimentaire, Rabobank International-Amériques Rabobank en bref et pourquoi je suis ici Rabobank

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC PROFIL SECTORIEL Fabrication des aliments pour animaux TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC un réseau à la portée des entreprises Avril 2009 Profil sectoriel Fabrication des aliments pour animaux Faits saillants

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Janvier 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Janvier 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES?

L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES? L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES? Pierre Charlebois, chef de la section de l analyse l économique des marchés agricoles Agriculture et Agroalimentaire Canada Les perspectives 29 L ÉVOLUTION

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, mars 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE

Plus en détail

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Séries sur l examen du renment s exploitations agricoles /Volume No. Les taux renment actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Introduction Ce bulletin présente nouvelles mesures

Plus en détail

L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014

L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014 L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014 Introduction L économie canadienne est tributaire des exportations, en particulier dans les secteurs agricoles et

Plus en détail

«Les marchés s des biocarburants» Quels impacts sur les marchés des matières premières agricoles? Quelles perspectives pour demain? VALBIOM : 3 éme Table Ronde Hélène MORIN 1 Plan de l interventionl Production

Plus en détail

Volatilité des matières premières de l alimentation animale

Volatilité des matières premières de l alimentation animale Volatilité des matières premières de l alimentation animale Baptiste Lelyon Institut de l Elevage - Département Economie Février 2011 2007 2010 : Bis Repetita Une situation en apparence identique Une explosion

Plus en détail

Le système de régulation du marché laitier au Canada

Le système de régulation du marché laitier au Canada Le système de régulation du marché laitier au Canada Séminaire agricole La PAC { l horizon 2020, Bruxelles, 31 mars et 1 er avril Plan de la présentation 1. La production laitière chez nous 2. Pourquoi

Plus en détail

Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien

Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien Chargées de projet Kathleen Kittson/Grace Chung/Julie Smith Équipe de projet Les membres de la Section de l analyse de l industrie agroalimentaire

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Marchés agricoles : la fin du choc?

Marchés agricoles : la fin du choc? Marchés agricoles : la fin du choc? Professeur Philippe Chalmin philippe.chalmin@cercle-cyclope.com Cyclope European leading research Institute on commodity markets Décembre 2013 La rechute économique

Plus en détail

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES 21 février 2013 Groupe de l analyse des marchés, Division des céréales et oléagineux Direction du développement et de l analyse du secteur, Direction

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Repenser la politique agricole des Etats-Unis:

Repenser la politique agricole des Etats-Unis: Repenser la politique agricole des Etats-Unis: Daryll E. Ray Daniel G. De La Torre Ugarte Kelly J. Tiller Changer la donne pour assurer des revenus aux agriculteurs du monde entier. Agricultural Policy

Plus en détail

FAC économie agroalimentaire : Tour du monde des échanges commerciaux de 2014

FAC économie agroalimentaire : Tour du monde des échanges commerciaux de 2014 FAC économie agroalimentaire : Tour du monde des échanges commerciaux de 2014 Table des matières Introduction... 2 L importance du système agricole et agroalimentaire pour le Canada... 3 L importance des

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café continuent d'enregistrer une chute progressive pendant que les spéculations sur la récolte brésilienne de 2015/16

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie. Direction Générale des Études. Direction des Études et des Recherches Économiques

Banque Centrale de Mauritanie. Direction Générale des Études. Direction des Études et des Recherches Économiques Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Études Direction des Études et des Recherches Économiques Note de Conjoncture Économique Novembre 2013 Janvier 2014 1 Sommaire 1. Secteur réel... 3

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

La compétitivité du secteur agroalimentaire canadien 1

La compétitivité du secteur agroalimentaire canadien 1 Favoriser un dialogue sur les politiques Série II : Contexte et perspectives sur les politiques agroalimentaires La compétitivité du secteur agroalimentaire canadien FEVRIER 2011 La PAR viabilité DAVID

Plus en détail

Tourisme en bref Bilan de l année 2012

Tourisme en bref Bilan de l année 2012 Tourisme en bref Bilan de l année 2012 www.canada.travel/entreprise Faits et chiffres 7e édition Points saillants En 2012, le Canada a accueilli 16 millions de touristes étrangers pour des voyages d une

Plus en détail

EXCELLENTS RÉSULTATS INTÉGRATION DE SUMMIT RÉUSSIE ET SYNERGIES RÉALISÉES TOUJOURS PRÊT POUR DE NOUVELLES ACQUISITIONS

EXCELLENTS RÉSULTATS INTÉGRATION DE SUMMIT RÉUSSIE ET SYNERGIES RÉALISÉES TOUJOURS PRÊT POUR DE NOUVELLES ACQUISITIONS 27 février 2008 COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission.

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Irish Farmers Association catherinelascurettes@ifa ifa.ieie

Plus en détail

Comité Lait de vache. Situation des marchés. 11 juin 2015 FranceAgriMer - Montreuil

Comité Lait de vache. Situation des marchés. 11 juin 2015 FranceAgriMer - Montreuil Comité Lait de vache Situation des marchés 11 juin 2015 FranceAgriMer - Montreuil Lait biologique Une collecte toujours dynamique malgré des prix payés au producteur en repli 2 La collecte de lait bio

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOCIETE

PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION DE LA SOCIETE Dénomination : EL MAZRAA s.a Capital Social : 14 500 000 Dinars Activité : L Exploitation Agricole et l élevage la transformation et la vente de sa production. Registre de Commerce

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT SOMMAIRE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 1 SÉCURITÉ, FIABILITÉ ET EFFICACITÉ... 2 PRINCIPALES MARCHANDISES TRANSPORTÉES SUR LES GRANDS LACS ET LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 3 LE COEUR DE L

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés Agreste Champagne-Ardenne n 5- Octobre 2015 Analyse des comptes de l agriculture champardennaise en 2014 En 2014, le revenu net d exploitation par actif non salarié baisse de 13,3 % en valeur courante

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JUILLET SEPTEMBRE 2014 PÉTROLE ET GAZ NATUREL Données sur le pétrole et le gaz naturel Troisième trimestre de 2014 Prix au détail moyens de l essence ordinaire

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements mai-11 sept.-11 mai-12 sept.-12 mai-13 sept.-13 mai-14 sept.-14 PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux événements Les ventes d habitations au

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Les décideurs financiers des entreprises de taille moyenne du Canada ont un point de vue éclairé quant à la conjoncture

Plus en détail

II Les fronts pionniers du soja

II Les fronts pionniers du soja II Les fronts pionniers du soja Shopping China à la frontière Bolivie- Brésil, au cœur du continent sudaméricain Enclave productive mondialisée dans le Brésil rural (et de l intérieur) Lætitia Perrier

Plus en détail

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE Présentation de GEORGE L. BRINKMAN DÉPART. DE L ÉCONOMIE ET DE L INDUSTRIE AGRICOLES UNIVERSITÉ DE GUELPH APERÇU DE LA PRÉSENTATION VIABILITÉ AGRICOLE Revenus,

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten

Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten Sécuritaire Fiable Sans gluten Programme de certification sans gluten www.glutenfreecert.com ALLERGEN CONTROL GROUP INC. L Allergen Control Group Inc. (ACG) est représenté par une équipe d experts de l

Plus en détail

MARCHÉ DU PORC. Volume 16, numéro 41, 25 janvier 2016 - PAGE 1. Semaine 2 (du 11/01/16 au 17/01/16) Québec semaine cumulé Ontario

MARCHÉ DU PORC. Volume 16, numéro 41, 25 janvier 2016 - PAGE 1. Semaine 2 (du 11/01/16 au 17/01/16) Québec semaine cumulé Ontario Porcs Qualité Québec Sources : Les Éleveurs de porcs du Québec, Ontario Pork et USDA, compilation CDPQ 1 Incluant porcs «Qualité Québec», sans ractopamine et spécifiques *de la semaine précédente Avertissement

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise Paul a 38 ans et il touche une rémunération nette de 60 000 $ par année. Il est sur le point de tomber et de subir une blessure grave au cou ainsi que de devoir se retirer des affaires cette blessure lui

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc 1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 décembre 1 N 119 L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? La baisse du prix du pétrole, quand on prend en compte la taille

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014

Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014 Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Études Direction des Études et des Recherches Économiques Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014 Septembre 2014 Sommaire I. ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : moyen et long terme? tancrede.voituriez@iddri.org

Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : moyen et long terme? tancrede.voituriez@iddri.org Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : quelles relations et implications à moyen et long terme? Tancrède Voituriez tancrede.voituriez@iddri.org Cinq vérités sur la crise (2006-2008) 2008)

Plus en détail

Une production dynamique depuis le début de l année

Une production dynamique depuis le début de l année 1 Contexte mondial 2 Une production dynamique depuis le début de l année Etats-Unis Production 2013 : 89,6 MT Production 12 mois 2013 :+0,7% (0,6 MT) 9 mois 2014 : +2,0% UE à 27 Production 2013 : 152 MT

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Les chiffres clés de la filière - 14 % des exploitations agricoles françaises : 68 5 exploitations viticoles spécialisées - 3 ème producteur

Plus en détail

Fractionnement du lait. C est ce qui est à l intérieur qui est important

Fractionnement du lait. C est ce qui est à l intérieur qui est important Fractionnement du lait C est ce qui est à l intérieur qui est important Vitalus Nutrition Inc. est un fournisseur important d ingrédients laitiers affinés et personnalisés qui approvisionne des industries

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Bulletin sur le commerce des produits laitiers canadiens Édition 2013

Bulletin sur le commerce des produits laitiers canadiens Édition 2013 Bulletin sur le commerce des produits laitiers canadiens Édition 2013 Rédigé par : Division de l'industrie animale, Secteur laitier Mai 2013 1 Bulletin sur le commerce des produits laitiers canadiens :

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées N o 65-507-MIF au catalogue N o 005 ISSN: 1712-1353 ISBN: 0-662-79733-7 Document analytique Le commerce canadien en revue Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées par Carlo Rupnik

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants Baromètre FCIQ Le du marché résidentiel Région métropolitaine de Trois-Rivières Faits saillants Rebond des ventes sur le marché immobilier résidentiel de Trois-Rivières au premier trimestre de 2014 record

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail