EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : 2 heures. Devoir de synthèse N 2 ( 2éme science 2 et 4 )

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : 2 heures. Devoir de synthèse N 2 ( 2éme science 2 et 4 )"

Transcription

1 EDUCATION TECHNIQUE Réalisé par : Mr Badra Sahbi Durée : heures Devoir de synthèse N ( éme science et ) Barème sur Nom :..... Prénom :... Classe : eme S N Note : / A DEFINITION GRAPHIQUE D UN PRODUIT (Cotation fonctionnelle) On se propose de réaliser une opération de perçage sur une plaque métallique d épaisseur mm pour cela on utilise une mini-perceuse avec sont support dont le dessin d ensemble est le suivant : ( ) Mini- perceuse Vue 3D de l ensemble Zone d étude Plaque métallique à percer Trous percés ECHELLE : Mini-perçeuse avec support (Modèle ) Nom : Date : Badra Sahbi Le --3 ETABLISSEMENT : Lycée secondaire taha houssein Numéro : Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- -

2 - Travail demandé : On se réfère à la zone d étude représenté par la figure ci-dessous : ( pt) 6 Plaque support 8 Vis 7 Rondelle M6 U 6 Rondelle Colonne Rep Désignation - Donner la nature et la raison d existence des cotes condition «a» et «b» : ( pt) «a»... «b».. - Compléter les différentes cases du tableau suivant : (7. pt) Côtes tolérancées Côtes Nominales Ecart supérieur Ecart inférieur C Max C min IT b6 7 b8.. b7. a6 a Figure : Zone d étude Etablir les diagrammes et tracer les chaines minimales de cotes (sur figure ) qui installent les conditions : (.pt) (.pt) «a» «b» - Ecrire les équations donnant : ( pt) a Max = a min = b Max = b min = - D après les valeurs données dans le tableau précédent calculer : ( pt) AN : a Max = a min = D ou a = b Max = b min = D ou b= Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- -

3 Nom :... Prénom :.... Classe : éme S N. 6- Reporter les côtes fonctionnelles obtenues sur les dessins des pièces séparées suivants : (. pt) 7- Une opération de poinçonnage est réaliser sur la plaque mettalique afin de souder sur celle-ci un tube Etape : Poinçonner la plaque Etape : Couper un tube Etape 3 : Souder le tube coupé sur la plaque Dans l étape on utilise un système technique appelé «COUPE TUBE» Zone d étude 3 a- Etablir sur la figure les chaines minimales de cotes qui installent les conditions «c» et «d» : (.pt) (.pt) «c» «d» b- Ecrire les équations donnant : ( pt) c Max = c min = d Max = d min = Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- 3-

4 d c Figure : Zone d étude 3 ( pt) c- Calculer la cote «d3» sachant que : d3 Max = d3 min = AN :..3. d d 7 et d d3 Max = d3 min = (, pt) D ou d 3 = d- Reporter les côtes fonctionnelles obtenues sur les dessins des pièces séparées suivants : ( pt) e- En se référant au calcul réalisé sur la cote «d 3» ; indiquer par une croix la case correspondante : Côtes mesurées Pièce bonne Pièce mauvaise. d 3 3,7 (.7 pt) 3.8 B COMPORTEMENT DES MATERIAUX I Système support de la mini-perceuse : Pour vérifier la résistance et l allongement du goujon () nous avons besoin de connaître les propriétés mécaniques du matériau constituant cette pièce. Pour définir ces propriétés, on procède à un essai de traction. L essai de traction s effectue sur une éprouvette extraite du même matériau que la pièce (). L essai consiste à chercher la variation de la longueur en fonction de l intensité de l effort exercé sur l éprouvette. Diamètre d = mm Goujon () Eprouvette Longueur L = mm Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- -

5 Nom :... Prénom :.... Classe : éme S N. 3 Tableau de valeurs : Forces en N Force élastique 3 Force de rupture L en mm F (KN) 3 F (KN) B 3 A C. Figure 3 : Courbe tracée à partir du tableau de valeur L (mm) a- Tracer à partir du tableau la courbe d essai de traction de l éprouvette : (sur la figure 3) (. pt) b- Indiquer par une croix la bonne réponse: (.7 pt) Zone De déformation permanente De déformation Elastique De rupture Zone OA Zone AB Zone BC Zone OA : - Calculer le module d Young E= - Calculer la résistance à l extension Re = Zone BC : - Calculer la résistance à la rupture Rr = - Calculer le coefficient d allongement pour cent A% =.. II Système poinçonneuse d établit : Dans l étape la descente du poinçon permet de réaliser des trous comme le montre la figure Courbe enregistrée par la machine L (mm) Poinçon Figure Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- -

6 Le poinçon choisi qui est un poinçon plein en acier.de forme cylindrique est sollicité à la compression Au cours de l opération de poinçonnage la force exercée sur le poinçon est : F KN - Calculer le diamètre «d» du poinçon pour qu il résiste à cette sollicitation. On donne R e = 38 N/mm (résistance élastique) et s = (coefficient de sécurité) (3. pt) Choix d =.. - Calculer la variation de la longueur (Δl) sachant que la longueur initiale du poinçon L = mm; On donne E=. N/mm (Module d Young) : ( pt) Δl = On se propose de changer la forme de poinçon par la forme suivante : Soit la section «S» a Poinçon () Section carrée a a- Calculer le diamètre «d» minimal du poinçon pour qu il résiste à cette sollicitation. On donne R e = 38 N/mm ; s = (coefficient de sécurité) et a = mm Choix d min =.. b- Tableaux de comparaison des nuances d acier usuelles Nuances S3 S7 S3 S6 ( pt) Re (N/mm ) ( pt) Rpe (N/mm ).... Choisir les nuances qui conviennent le mieux pour que le poinçon résisté en toute sécurité :. Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- 6-

7 CORRECTION - Travail demandé : On se réfère à la zone d étude représenté par la figure ci-dessous : Plaque support 8 Vis 7 Rondelle M6 U 6 Rondelle Colonne Rep Désignation 8- Donner la nature et la raison d existence des cotes condition «a» et «b» : «a» C est un jeu qui assure l appuis de la rondelle (6) sur la plaque support (6) «b» C est un retrait de la tête de la vis (8) par rapport à la plaque support (6) pour pouvoir utiliser la surface de cette dernière. 9- Compléter les différentes cases du tableau suivant : Côtes tolérancées Côtes Nominales Ecart supérieur Ecart inférieur C Max C min IT b6 7 b8.. b7. a6 a Figure : Zone d étude Etablir les diagrammes et tracer les chaines minimales de cotes (sur figure ) qui installent les conditions : «a» T6 T6 a 6 6 SL a / 6 a 6 «b» SL 6/6 b 6 T6 T8 b 6 8 b 7 7 SL / b 8 - Ecrire les équations donnant : a Max = a 6 Max - a 6 min a min = a 6 min - a 6 Max b Max = b 6 Max - b 7 min - b 8 min b min = b 6 min - b 7 Max - b 8 Max - D après les valeurs données dans le tableau précédent calculer : AN : a Max = 6.. =. D ou a = b Max = = 3 D ou b= a min =.8.3 =. b min = = Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- 7-

8 3- Reporter les côtes fonctionnelles obtenues sur les dessins des pièces séparées suivants : - Une opération de poinçonnage est réaliser sur la plaque mettalique afin de souder sur celle-ci un tube Etape : Poinçonner la plaque Etape : Couper un tube Etape 3 : Souder le tube coupé sur la plaque Dans l étape on utilise un système technique appelé «COUPE TUBE» Zone d étude 3 f- Etablir sur la figure les chaines minimales de cotes qui installent les conditions «c» et «d» : c T T c c T T3 d d 3 d 3 «c» SL / c SL / «d» SL / d SL /3 g- Ecrire les équations donnant : c Max = c Max + c Max - c min c min = c min + c min - c Max d Max = d Max + d Max - d 3 min d min = d min + d min - d 3 Max Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- 8-

9 C C C +. 7 T d C C T3 C d3 T T c Figure : Zone d étude 3 SL /3 SL / d d SL / SL / h- Calculer la cote «d3» sachant que : d3 Max = d min + d min - d min AN :..3. d d 7 et d d3 Max = = 3. d3 min = d Max + d Max - d Max d3 min = = 3.73 d 3 = i- Reporter les côtes fonctionnelles obtenues sur les dessins des pièces séparées suivants : j- En se référant au calcul réalisé sur la cote «d 3» ; indiquer par une croix la case correspondante : Côtes mesurées Pièce bonne Pièce mauvaise. X d 3 3,7 X 3.8 X B COMPORTEMENT DES MATERIAUX I Système support de la mini-perceuse : Pour vérifier la résistance et l allongement du goujon () nous avons besoin de connaître les propriétés mécaniques du matériau constituant cette pièce. Pour définir ces propriétés, on procède à un essai de traction. L essai de traction s effectue sur une éprouvette extraite du même matériau que la pièce (). L essai consiste à chercher la variation de la longueur en fonction de l intensité de l effort exercé sur l éprouvette. Diamètre d = mm Goujon () Eprouvette Longueur L = mm Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- 9-

10 3 Tableau de valeurs : Forces en N Force élastique 3 Force de rupture L en mm F (KN) 3 F (KN) B 3 A C. Figure 3 : Courbe tracée à partir du tableau de valeur c- Tracer à partir du tableau la courbe d essai de traction de l éprouvette : (sur la figure 3) d- Indiquer par une croix la bonne réponse: Zone De déformation permanente De déformation Elastique De rupture Zone OA X Zone AB X Zone BC Zone OA : - Calculer le module d Young - Calculer la résistance à l extension Zone BC : L (mm) F. L. F. L.. E 6.9 N / mm S. L. d. L...6 Fe. Fe. R e 38.3 N / mm S. d. Fr. Fr.3 - Calculer la résistance à la rupture R r.63 N / mm S. d. L - Calculer le coefficient d allongement pour cent A%.. II Système poinçonneuse d établit : L Dans l étape la descente du poinçon permet de réaliser des trous comme le montre la figure X Courbe enregistrée par la machine L (mm) Poinçon Figure Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- -

11 Le poinçon choisi qui est un poinçon plein en acier.de forme cylindrique est sollicité à la compression Au cours de l opération de poinçonnage la force exercée sur le poinçon est : F KN - Calculer le diamètre «d» du poinçon pour qu il résiste à cette sollicitation. On donne R e = 38 N/mm (résistance élastique) et s = (coefficient de sécurité) F Re. F Re. F. s Rpe. F. s. d. R e d S s. d s. R. Fs... d AN : d d 7.89mm. R.38 e - Calculer la variation de la longueur (Δl) sachant que la longueur initiale du poinçon L = mm; On donne E=. N/mm (Module d Young) : 6- On se propose de changer la forme de poinçon par la forme suivante : Soit la section «S» Section carrée a a Δl Choix d = 8 mm L F L. F L E E E E F L d E L L S L. d L. FL... L AN : L.7 mm. d. E mm e Poinçon () c- Calculer le diamètre «d» minimal du poinçon pour qu il résiste à cette sollicitation. On donne R e = 38 N/mm ; s = (coefficient de sécurité) et a = mm F Re F Re. F Re Rpe F s R d a S s. d s. d. a s a.(. 38. ).. e.(.. ).( F. s Re. a ).( F. s Re. a ). F. s Re.. d. Re. a Re.. d. F. s. Re. a d d. R. R AN : d d 36.9mm.38 Choix d min = 36. mm d- Tableaux de comparaison des nuances d acier usuelles Nuances S3 S7 S3 S6 Re (N/mm ) Rpe (N/mm ) Choisir les nuances qui conviennent le mieux pour que le poinçon résisté en toute sécurité : F d F avec S a AN N mm S. d. a.36,. R pe donc on choisi les nuances S3 et S6.... : 63.7 / e e Lycée secondaire Taha Houssein Année -3 Page- -

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com LACLUSIENNE C L U F I X Éléments filetés, normalisation www.laclusienne.com Éléments filetés, normalisation Ce document contient des informations relatives aux fi letages des produits LA CLUSIENNE-CLUFIX

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

La fabrication des objets techniques

La fabrication des objets techniques CHAPITRE 812 STE Questions 1 à 7, 9, 11, 14, A, B, D. Verdict 1 LES MATÉRIAUX DANS LES OBJETS TECHNIQUES (p. 386-390) 1. En fonction de leur utilisation, les objets techniques sont susceptibles de subir

Plus en détail

Distance du centre du tube au sommet - h. Charge maximale - F

Distance du centre du tube au sommet - h. Charge maximale - F Collier isophonique pour ventilation MV-PI Recommandé pour gaines de ventilation spiralées couturées selon DIN 24 145 et EN 1506 Fixation de gaines de ventilation Fermeture rapide: insertion rapide et

Plus en détail

Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie

Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie ZI de Monterrat B.P.13 42501 Le Chambon Feugerolles Cedex France Tel : 04 77 40 54 38 Fax : 04 77 40 54 41 Mail : securite@somain.fr Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie ZI de Monterrat B.P.13

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale Formation sur le retraitement à froid des chaussées souples Montréal, 4-6 décembre 2007 Plan de la présentation Méthode

Plus en détail

Douille expansibleécarteur

Douille expansibleécarteur 08/2011 Instructions de montage 999415003 fr Douille expansibleécarteur 15,0 Référence 581120000 Description La douille expansible écarteur 15,0 sert à l ancrage du coffrage une face dans le béton. Il

Plus en détail

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round.

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. 1 Objet La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. Le système complet comprend les éléments suivants: Panneaux Poteaux Accessoires tels que fixations

Plus en détail

Les générateurs. 1 Expérience NOM: Date: Prénom: électro

Les générateurs. 1 Expérience NOM: Date: Prénom: électro NOM: Prénom: 1 xpérience Les générateurs Date: électro Prenons une batterie de voiture ou de moto 12. Nous mesurerons la tension aux bornes et le courant qui la traverse en allumant un à un des phares

Plus en détail

Vis à billes de précision à filets rectifiés

Vis à billes de précision à filets rectifiés sommaire Calculs : - Capacités de charges / Durée de vie - Vitesse et charges moyennes 26 - Rendement / Puissance motrice - Vitesse critique / Flambage 27 - Précharge / Rigidité 28 Exemples de calcul 29

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS

SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR CONCEPTION DE PRODUITS INDUSTRIELS SESSION 214 ETUDE DE PRODUITS INDUSTRIELS SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS Durée : 4 heures Aucun

Plus en détail

4 e ou 5 e NOM PRÉNOM ADRESSE POSTALE ADRESSE MAIL. Code d identification. Année d études

4 e ou 5 e NOM PRÉNOM ADRESSE POSTALE ADRESSE MAIL. Code d identification. Année d études 4 e ou NOM PRÉNOM ADRESSE POSTALE ADRESSE MAIL Olympiades de Physique 4 e et - Problèmes 2014 Page 1 sur 11 Problème 1 Les trois appareils suivants sont posés dans la même pièce et le liquide qu ils contiennent

Plus en détail

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ÉCOLE D INGÉNIERIE DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-600 PROESSEUR

Plus en détail

Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules. Le développement

Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules. Le développement Le développement Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules Avantages Durabilité: pour la production de grandes séries Sans jeu pour un alignement précis du moule Temps de cycle plus courts

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

Vis autoperceuses Vissage direct en une seule opération

Vis autoperceuses Vissage direct en une seule opération Vis autoperceuses Vissage direct en une seule opération Vis autoperceuses Vissage direct en une seule opération Montage / Démontage rationnels Possibilités d applications universelles Gamme large et profonde

Plus en détail

FRIULSIDER Via Trieste,1 I 33048 San Giovanni al Natisone (UDINE) ITALIE

FRIULSIDER Via Trieste,1 I 33048 San Giovanni al Natisone (UDINE) ITALIE Member of Centre Scientifique et Technique du Bâtiment 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F-77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 Tél. : (33) 01 64 68 82 82 Fax : (33) 01 60 05 70 37 Evaluation Technique Européenne

Plus en détail

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951 déclaration de performance Page 1 / 6 0432 Produit: Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Fabricant: Lieu de production: Ontop B.V. Oude Veerseweg 23 4332 SH Middelburg

Plus en détail

Essais de charge sur plaque

Essais de charge sur plaque Page No.: 1 L essai de charge sur plaque est exécuté entre autres dans des galeries d exploration ou dans des puits, mais il peut aussi être exécuté à la surface en appliquant un poids mort ou en chargeant

Plus en détail

HISTAR. ArcelorMittal Europe - Long products Sections and Merchant Bars

HISTAR. ArcelorMittal Europe - Long products Sections and Merchant Bars ArcelorMittal Europe - Long products Sections and Merchant Bars HISTAR Des qualités d acier innovant à haute limite d élasticité pour alléger les constructions ArcelorMittal Photo Library - Architect:

Plus en détail

Ancrage TVR 220. Fixation et Fondation. sans béton. pour Bâtiments

Ancrage TVR 220. Fixation et Fondation. sans béton. pour Bâtiments Ancrage TVR 220 Fixation et Fondation sans béton pour Bâtiments FIXATION TECNIVALOR TVR 220 La solution rapide et garantie sans béton, pour les bâtiments légers (fondation et fixation) qui remplace le

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Fiche technique relative aux clous pour la fixation d'isolants rigides et semi-rigides d'épaisseur 30 à 200 mm

Fiche technique relative aux clous pour la fixation d'isolants rigides et semi-rigides d'épaisseur 30 à 200 mm Systèmes de fixation Fiche technique relative aux clous pour la fixation d'isolants rigides et semi-rigides d'épaisseur 30 à 200 mm X-IE avec clou type X-PH Fiche technique acceptée par SOCOTEC sous le

Plus en détail

Serrures en applique R 23 et StarStop

Serrures en applique R 23 et StarStop EIDBWH 1162 Vous avez recommandé à votre client une serrure d une qualité exceptionnelle... La pose doit être réalisée dans les règles de l art Vente exclusive aux entreprises NOTICE DE POSE Serrures en

Plus en détail

HISTAR. Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Des qualités d acier innovant à haute limite d élasticité pour alléger les constructions

HISTAR. Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Des qualités d acier innovant à haute limite d élasticité pour alléger les constructions Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars HISTAR Des qualités d acier innovant à haute limite d élasticité pour alléger les constructions ArcelorMittal Photo Library - Architect: Dominique Perrault

Plus en détail

Série 2600/2700. Détermination du n de longueur de l axe de fermeture en cas d utilisation de réceptacle: Type 1 + 3* G = P + F

Série 2600/2700. Détermination du n de longueur de l axe de fermeture en cas d utilisation de réceptacle: Type 1 + 3* G = P + F Caractéristiques particulières Charge de traction 1.330 N maxi. Fixation de dimension réduite pour charge de traction élevée. Grand choix d axes de fermeture et de réceptacles. Série 2600: tête cylindrique;

Plus en détail

Programme. avec données techniques 2012 LP MKT

Programme. avec données techniques 2012 LP MKT Prograe 2012 avec données techniques 2012 LP MKT 1 Toutes les données figurant dans ce catalogue sont fournies sous réserve de modification technique. MKT est un fabricant de systèmes d ancrage d un niveau

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70 SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70 PIECES EN CAOUTCHOUC POUR ORGANES DE SUSPENSION, DE TRANSMISSION ET D ENTRAINEMENT EDITION: 2005 Version 12/07/2005 ST L70 -Version

Plus en détail

La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint

La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint Journée AIAP-22 ai 2007 L étanchéité des assemblages non permanents 1 Sommaire Introduction 1- Présentation de la méthode

Plus en détail

COUVERTURE AUTOMATIQUE

COUVERTURE AUTOMATIQUE COUVERTURE AUTOMATIQUE MODELE N'CARLIT MANUEL D INSTALLATION ET D ENTRETIEN N de série : Indice de révision : 001-2011-09-05 INDEX - Personnel et matériel nécessaires au déchargement et au montage Page

Plus en détail

AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières

AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières AUTRES ASPECTS DU GPS Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières 1 Partie I Tolérance de battement Défaut de Battement Défautconjuguéde forme, orientation et position, constatélorsde

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l.

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. COUVERTURE METALLIQUE AUTOPORTANTE Les couvertures métalliques autoportantes TOPECAL représentent un système tout à fait nouveau dans le groupe des couvertures traditionnelles existantes. La couverture

Plus en détail

ArcelorMittal Construction Belgium. Arval Plancher collaborant Cofrastra 70

ArcelorMittal Construction Belgium. Arval Plancher collaborant Cofrastra 70 ArcelorMittal Construction Belgium Arval Plancher collaborant Cofrastra 7 PANCHERS COABORANTS COFRASTRA 7 CARACTÉRISTIQUES GÉOMÉTRIQUES Face prélaquée d Épaisseur de la dalle de à cm 7 8 96 7 7 APPICATIONS

Plus en détail

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00 1 EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE DEPARTEMENT DE MICROTECHNIQUE INSTITUT DE PRODUCTION MICROTECHNIQUE CH - 1015

Plus en détail

GARDE CORPS TEMPORAIRE

GARDE CORPS TEMPORAIRE INSTRUCTIONS DE MONTAGE GARDE CORPS TEMPORAIRE INSTRUCTIONS CONFORMES A LA NORME EN 13374 info@safetyrespect.se Téléphone +46 (0)63-130400 SOMMAIRE 3. Précautions de sécurité 4. Fixations 5. Embase 6.

Plus en détail

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Samuel HEMERY (2 e année) Directeur de thèse: Thierry Auger (CNRS) Encadrant CEA: Jean Louis Courouau (DPC/SCCME/LECNA)

Plus en détail

Métallerie serrurerie

Métallerie serrurerie Métallerie D2 Sommaire A. Déroulement du concours... 3 B. Explication du sujet... 4 C. Matériaux/Consommables... Erreur! Signet non défini. D. Caisse à outil... 6 E. Critères d évaluation... Erreur! Signet

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

novatec PREMIUM II Le joint standard pour applications industrielles

novatec PREMIUM II Le joint standard pour applications industrielles novatec PREMIUM II Le joint standard pour applications industrielles JOINTS TEXTILES TECHNIQUES COMPENSATEURS ISOLATIONS NOUVEAUX MATERIAUX Vos exigences... sécurité accrue meilleure résistance à la température

Plus en détail

SYSTEME ALARME FILAIRE DS7060

SYSTEME ALARME FILAIRE DS7060 SYSTEME ALARME FILAIRE DS7060 DOCUMENT PROFESSEUR ( montage, mai 2003 ) SOMMAIRE : Ce document professeur, concerne uniquement le montage des différents éléments du système ainsi que leur câblage, une

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE Revue Construction étallique Référence DÉVERSEENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYÉTRIQUE SOUISE À DES OENTS D EXTRÉITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE par Y. GALÉA 1 1. INTRODUCTION Que ce

Plus en détail

Description des essais et instrumentation

Description des essais et instrumentation Description des essais et instrumentation Louis Demilecamps Hervé Lançon Xavier Bourbon CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) PROGRAMME EXPÉRIMENTAL Tests de flexion sur blocs parallélépipédiques (RL)

Plus en détail

Wagon à bogie pour le transport de conteneurs et caisses mobiles.

Wagon à bogie pour le transport de conteneurs et caisses mobiles. Research & Development Wagon à bogie pour le transport de conteneurs et caisses mobiles. 3714 B2: année de construction 2000 3714 B4: année de construction 2001 Bureau gestionnaire: MD253 R&D Date de publication

Plus en détail

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage INFLUENCE de la TEMPERATURE Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage Transition ductile/fragile Henry Bessemer (UK)! 1856 : production d'acier à grande échelle Pont des Trois-Rivières 31 janvier

Plus en détail

Gammes d assemblage. Système d alarme - élève 84

Gammes d assemblage. Système d alarme - élève 84 Gammes d assemblage Système d alarme - élève 84 Organigramme d assemblage du système d alarme Fond du boîtier Côté droit 5 4 A B Côté gauche 5 C Côté borne à ressort 1 D Côté interrupteur 2 E Borne à ressort

Plus en détail

Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1

Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1 Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1 Maïlys Pache EDF SEPTEN Journée des utilisateurs de Salome-Meca et Code_Aster 19 mars 2013 Contexte : fissuration

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec mastix ms-polymer noir MASTIX MS-Polymer noir

etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec mastix ms-polymer noir MASTIX MS-Polymer noir etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec Bande BFL-Mastix type R revêtue de gravillons sur trois faces Cordon de sécurité Plan de collage MASTIX MS-Polymer noir

Plus en détail

Solutions Hilti pour applications sismiques. Hilti, votre parten aire pour application en zone sismique. Hilti. Fiabilité. Performance.

Solutions Hilti pour applications sismiques. Hilti, votre parten aire pour application en zone sismique. Hilti. Fiabilité. Performance. Hilti, votre parten aire pour application en zone sismique. Hilti. Fiabilité. Performance. 6 6 8 7 9 5 2 La conception parasismique et le choix des chevilles sont Applications structurelles en zones Les

Plus en détail

ETAG n 001 édition 1997 CHEVILLES MÉTALLIQUES POUR BÉTON

ETAG n 001 édition 1997 CHEVILLES MÉTALLIQUES POUR BÉTON European Organisation for Technical Approvals Europäische Organisation für Technische Zulassungen Organisation Européenne pour l' Agrément Technique ETAG n édition 997 GUIDE D'AGRÉMENT TECHNIQUE EUROPÉEN

Plus en détail

ECOLINE GLF 150-600. Livret technique

ECOLINE GLF 150-600. Livret technique Robinet à soupape ECOLINE GLF 150-600 Class 150-600 NPS ½''-2'' Acier forgé À chapeau boulonné À brides Livret technique Copyright / Mentions légales Livret technique ECOLINE GLF 150-600 Tous droits réservés.

Plus en détail

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Devoir e contrôle N 1 2010-2011 EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Niveau : 4 ème seconaire Section : science technique Durée :4 heure 1 - Présentation u véhicule : Le véhicule e la photo ci-contre

Plus en détail

N 18 INSTALLATIONS ELECTRIQUES

N 18 INSTALLATIONS ELECTRIQUES N 18 INSTALLATIONS ELECTRIQUES SUJET Sélections régionales 2012 droits réservés) 1 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3 B. Matériaux et consommables... 5 C. Caisse à outils... 7 D. Plans d implantation...

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE L'objectif de ce tutorial est de décrire les différentes étapes dans CASTOR Concept / FEM permettant d'effectuer l'analyse statique d'une

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.43 TRAVAUX D ALUMINIUM

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.43 TRAVAUX D ALUMINIUM DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.43.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.43.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.43.3 MATÉRIAUX... 2 6.43.4 PROVENANCE DE L

Plus en détail

Aperçu des différents types de marches

Aperçu des différents types de marches Marches Généralités perçu des différents types de marches TG 1.0 perçu des types de marches les plus courants Type O2 chil Type O2 Type O3 Renforcé Type O3 Type S Type G Type K cier Inox Type US Type à

Plus en détail

Calcul de structures en bureau d études ISMANS

Calcul de structures en bureau d études ISMANS 1 2 REPRESENTATION SURFACIQUE Le soufflet est suffisamment mince pour que l on puisse travailler avec une surface représentative : approximation «éléments finis». 3 REPRESENTATION SURFACIQUE Soufflet_coque.stp

Plus en détail

SONDE PT100 DE TEMPÉRATURE LISSE COMPACTE AVEC CONNECTEUR VISSABLE TRANSMETTEUR ET SORTIE CONNECTEUR M12

SONDE PT100 DE TEMPÉRATURE LISSE COMPACTE AVEC CONNECTEUR VISSABLE TRANSMETTEUR ET SORTIE CONNECTEUR M12 CAPTEUR SORTIE -20 MA ET SONDE PT00 SONDE PT00 DE TEMPÉRATURE LISSE COMPACTE AVEC CONNECTEUR VISSABLE TRANSMETTEUR ET SORTIE CONNECTEUR M2 M2 IP67 Ø 8 3 3 PROGRAMMABLE -20 ma 8, à 32 V Pt00 classe /3 DIN,

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE CEL FRANCE Sarl au capital de 40 000E RC Alès 97RM 300 SIRET 410 748 875 00011 TVA CEE FR56410748875 NAF 316D Tableaux HTA Transformateur HTA Postes de transformation TGBT Disjoncteur BT www.cel france.com

Plus en détail

Approved Performance from Rexnord Chaînes flyer à maillons jointifs Série BL type américain. The right chain!

Approved Performance from Rexnord Chaînes flyer à maillons jointifs Série BL type américain. The right chain! Approved Performance from Rexnord Chaînes flyer à maillons jointifs Série BL type américain Applications de levage courantes et moyennes Chaînes flyer à maillons jointifs RexDL Approved Performance from

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE

VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE Réf..279.97.0 Ind A MAIN DU VERROU VEAPH. Le produit est livré en configuration usine main droite, selon votre cas de montage, adapter la configuration

Plus en détail

100kJ. La clôture de protection pare-pierres TXI-010: parce que de petites causes peuvent aussi avoir des effets dévastateurs.

100kJ. La clôture de protection pare-pierres TXI-010: parce que de petites causes peuvent aussi avoir des effets dévastateurs. 100kJ La clôture de protection pare-pierres TXI-010: parce que de petites causes peuvent aussi avoir des effets dévastateurs. La clôture de protection parepierres TXI-010 - protège contre des impacts d

Plus en détail

Roulements de précision pour charges combinées

Roulements de précision pour charges combinées Roulements de précision pour charges combinées Roulements combinés Roulements à billes à contact oblique Roulements combinés avec système de mesure angulaire intégré Roulements de précision pour charges

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail

LAITON A HAUTE RESISTANCE CuZn23Al4

LAITON A HAUTE RESISTANCE CuZn23Al4 LAITON A HAUTE RESISTANCE CuZn23Al4 LAITON A HAUTE RESISTANCE CuZn23Al4 DESIGNATIONS NORMALISEES AFNOR : [U-Z23A4] NF L14-78 : CuZn23Al4 DIN : 179 ANALYSE CHIMIQUE MOYENNE Zn : 2,/25, % Al : 3,5/5,% Mn

Plus en détail

Règlement EPAQ pour la qualité des profilés métalliques

Règlement EPAQ pour la qualité des profilés métalliques Règlement EPAQ pour la qualité des profilés métalliques Septembre 2010 Max-Planck-Straße 4 D-40237 Düsseldorf Téléphone: +49 211 6989411 Fax: +49 211 672034 E-mail : info@epaq.eu Règlement EPAQ pour la

Plus en détail

Matériau S235JR - DIN EN 10025 Finition de surface. Epaisseur du matériau 1,5 mm. Désignation Filetage M Cote X Longueur L Charge de traction

Matériau S235JR - DIN EN 10025 Finition de surface. Epaisseur du matériau 1,5 mm. Désignation Filetage M Cote X Longueur L Charge de traction Plaque de base MP Pour la pose de deux tubes avec un seul point de fixation Pour installation de 2 colliers sur un seul point de fixation Matériau S235JR - DIN EN 10025 Epaisseur du matériau 1,5 mm Les

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

PROTECTION DEs MAINs ET DEs BRAs INfORMATIONs TEChNIquEs

PROTECTION DEs MAINs ET DEs BRAs INfORMATIONs TEChNIquEs Les accidents qui touchent les mains sont la première cause d accidents avec arrêt de tra- tuer tous les gestes de notre quotidien et sont également un outil essentiel dans notre travail. Préservons-les,

Plus en détail

PROCEDES Dossier ressources

PROCEDES Dossier ressources 1 Le moulage Mise en formes des matériaux métalliques Le moulage permet d obtenir des pièces complexes en coulant du métal en fusion dans un moule. Mais il existe aussi d autres types de moulages. Par

Plus en détail

SOMMAIRE. Vue d ensemble de la voiture bi énergie... 2. Eclatée de la voiture bi énergie avec repèrage... 3. Eclatée du moto réducteur...

SOMMAIRE. Vue d ensemble de la voiture bi énergie... 2. Eclatée de la voiture bi énergie avec repèrage... 3. Eclatée du moto réducteur... SOMMAIRE Vue d ensemble de la voiture bi énergie... 2 Eclatée de la voiture bi énergie avec repèrage... 3 Eclatée du moto réducteur... 4 La nomenclature... 5 Schéma de connexion des éléments... 6 Dessins

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

BRANCHEMENT SANS REGARD

BRANCHEMENT SANS REGARD Version du 01/01/2005 Page- 1 /7- BRANCHEMENT SANS REGARD Le compteur peut être posé à l intérieur de l immeuble si celui-ci est situé à moins de 7 mètres du domaine public ou de la voie. Branchement sans

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone Avis Technique 14/14-2041 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1511*V1 Flexibles comportant un tuyau en matériau thermoplastique revêtu d une tresse Flexibles de raccordement Flexible hoses Flexibel

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3/4 B. Déroulement du concours... 5 C. Matériaux et consommables... 6/7 D. Caisse à outils... 8 E. Barème de correction...

Plus en détail

Instructions de montage. BIS Vario WC DeLuxe 30 (VariClo pour la Suisse) bis-vario.com

Instructions de montage. BIS Vario WC DeLuxe 30 (VariClo pour la Suisse) bis-vario.com Instructions de montage BIS Vario WC DeLuxe 30 (VariClo pour la Suisse) 1 bis-vario.com Contenu 1. Contenu de la livraison 3 2. Montage brut 4 2.1 Configuration d origine 4 2.2 Fixation du cadre de base

Plus en détail

Correction sujet machine à pain

Correction sujet machine à pain Correction sujet machine à pain 2 CHOIX DU MOTEUR ET DE SA TRANSMISSION DE PUISSANCE 2.1 ANALYSE FONCTIONNELLE PRELIMINAIRE Question N 1 : Mélangeage et pétrissage Composants de transmission par lesquels

Plus en détail

PROTECTION DES RESEAUX

PROTECTION DES RESEAUX Purgeur de type 100 Purgeurs disponibles en 4 versions : série 100, série 110, série 111, série 112 et série 113 Les purgeurs de type 100 permettent l évacuation de petites quantités d air accumulées aux

Plus en détail

GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT

GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT 06 GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT information général & applications FR GEOSYNTHETIQUES En appliquant les constructions de soutènement Emoblock avec la géogrille Fortrac, nous créons une solution

Plus en détail

Systèmes de Réparation pour l Automobile 3M Gamme pour Tôlier en Carrosserie Cubitron II. La puissance. sans compromis

Systèmes de Réparation pour l Automobile 3M Gamme pour Tôlier en Carrosserie Cubitron II. La puissance. sans compromis Systèmes de Réparation pour l Automobile 3M Gamme pour Tôlier en Carrosserie Cubitron II La puissance sans compromis Aide à la sélection de produit Cubitron II Le bon produit pour la bonne application:

Plus en détail

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine)

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine) Analyse de la charge transmise aux roulements de la roue dentée, notamment en rajoutant les efforts axiaux dus aux ressorts de l embrayage (via la cloche) (Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto,

Plus en détail

Informations techniques Classe d isolation. Puissance 2,5 2,5 flux lumineux 210 lm 166,06 lm Efficacité Lumens/watt 84 66,42

Informations techniques Classe d isolation. Puissance 2,5 2,5 flux lumineux 210 lm 166,06 lm Efficacité Lumens/watt 84 66,42 84 31 011 400 Encastré Anneau Inox 2,5W (1 LED - 3000K) 10 Informations techniques Classe d isolation III Puissance 2,5 Intensité 210 lm Optique 10 Position de la lampe Fixe Résistance à la rupture IK

Plus en détail

PETITE PERCEUSE/FRAISEUSE D'ÉTABLI "SPHINX 1000" COMMANDÉE PAR ORDINATEUR

PETITE PERCEUSE/FRAISEUSE D'ÉTABLI SPHINX 1000 COMMANDÉE PAR ORDINATEUR 231 PETITE PERCEUSE/FRAISEUSE D'ETABLI "SPHINX 1000" COMMANDÉE PAR ORDINATEUR ORIGINE Conçue à l'initiative d'un Professeur de technologie de Rennes, cette machine est maintenant construite en série par

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES PLATEFORME MONTE-ESCALIERS POUR CHAISE ROULANTE MODÈLES SH, SHV 15/07/01 Página 1 APPLICATION Eviter les barrières architecturales qui empêchent les handicapés devant se déplacer

Plus en détail

Pour répondre à cette question on peut faire un découpage en petites surfaces plus faciles à comparer ou à déplacer.

Pour répondre à cette question on peut faire un découpage en petites surfaces plus faciles à comparer ou à déplacer. I Aire d une surface A cause du remembrement, la commune de Thérouanne propose à M. Ducheval et à M. Leboeuf d échanger leurs parcelles de terrain qui ont les formes ci-dessous. L échange est-il équitable?

Plus en détail

Combirail. Coloris : Profilé gris clair, analogue à RAL 7035 ; éléments latéraux coloris noir, analogue à RAL 9005 ; coloris spéciaux sur demande

Combirail. Coloris : Profilé gris clair, analogue à RAL 7035 ; éléments latéraux coloris noir, analogue à RAL 9005 ; coloris spéciaux sur demande Combirail Pour informations détaillées, merci de vous rendre sur le site : www.bopla.de - 3 tailles de base - 3 longueurs standards - Longueurs spéciales sur demande - Technique de clipsage permettant

Plus en détail

Serrurerie-Métallerie

Serrurerie-Métallerie SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Fax : 01 43 42 20 41

Plus en détail

1/28 CharlyGRAAL SOMMAIRE

1/28 CharlyGRAAL SOMMAIRE 1/28 SOMMAIRE CFAO Description du CharlyRobot 2 Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur 3 Procédure à suivre 4 CAO Dimension du plan 5 Dessin de la pièce Zone de travail 6 Rectangle 7 Polyligne

Plus en détail

Solutions légères. solutions bois

Solutions légères. solutions bois Solutions légères solutions bois Solutions légères Sommaire Sommaire SOLUTIONS LÉGÈRES Environnement Propriétés Applications FINLIGHT 4 6 7 8 Présentation Gamme Fiche technique Recommandations FINSA GREENPANEL

Plus en détail

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS Les besoins en produits adhésifs dans l'industrie du montage de moquettes et de stands d'exposition sont variées. Nous avons une solution adhésive pour l'application dont vous avez besoin: fixation de

Plus en détail