Travaux dirigés : Dysphasies et Troubles du langage oral

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travaux dirigés : Dysphasies et Troubles du langage oral"

Transcription

1 Travaux dirigés : Dysphasies et Troubles du langage oral Catherine Pech - Georgel : Phoniatre Florence George : Orthophoniste Service de neuropédiatrie Pr. J.Mancini CHU Timone - Marseille

2 Cas n 1 : Gauthier Agé de 8;6 ans en CE 1 Adressé pour troubles du langage oral et des apprentissages Anamnèse : Pas d antécédents néo nataux Développement psychomoteur: - marche à 13 mois - date d apparition des 1ers mots non précisée - trouble du langage avec jargon

3 Milieu familial : Cas n 1 : Gauthier - dernier d une fratrie de 4 enfants - Antécédents familiaux de troubles du langage et dyslexie chez les 3 frère et sœurs + père Comportement : enfant calme Scolarité : redoublement du CP Rééducation : - CAMSP dès l âge de 4 ans (orthophonie + psychomotricité ) - CMPP de 6 à 7 ans ( ortho + pédopsy ) - Orthophonie en libéral à partir de 7 ans ( 3 f / semaine )

4 Bilan langage oral ( EEL ) Praxies Articulation Phonologie -- Dyspraxie bucco faciale -- Désonorisations (( v f, f, j j ch, z s ) -- Interposition linguale (( s, s, z, z, t, t, d, d, n )) -- Tâtonnement, recherche articulatoire -- Dénomination :: syllabation, tâtonnement, désonorisation, pseudo bégaiement avec stéréotypies phonologiques en en début de de mots + erreurs non systématisées:omissions de de phonèmes, fautes de de découpage -- Répétition :: pas d amélioration

5 Linguistique ( expression ) Niveau lexical -- subnormal -- lenteur d évocation Niveau syntaxique «pe, pu, ya ya un un un un enfant et et son chien, le, le, le le garçon tombe par terre après est tout sa, apè est tout prop» (( histoire en en images )) «pe, poupée, cassée, peuré» (rétention d une histoire courte ))

6 Linguistique ( compréhension ) Sémantique -Désignation :: niveau > à la la moyenne (( + 1 ET )) -Notions spatiales :: acquises -Similitude // différence :: acquises Syntaxique -Compréhension verbale :: correcte -Exécution de de consignes :: très bonne Classements -- Parfaits et et rapides pour 1 ou ou 2 critères combinés

7 Rétention Chiffres -Empan limité à 3 Mots complexes -Impossible Phrases -Respect de de la la syntaxe, omissions de de mots niveau pathologique

8 Bilan langage écrit Conscience phonologique -Découpage syllabique :: acquis -Echec pour le le découpage phonémique, les jugements ou ou créations de de rimes Lecture -Graphèmes simples :: confusions visuelles, méconnaissance de de graphèmes -Syllabes :: confusions, adjonctions, substitutions, inversions -Associations de de consonnes :: impossible -Mots :: impossible patho // fin fin CP

9 Bilan neuropsychologique WISC III : - QI Verbal : QI Performance : QI Total : 103 Le discours retrouve : - Trouble phonologique (aspect «bégaiement» non systématique ) - Dyssyntaxie - Manque du mot aidé par l ébauche orale

10 Bilan neuropsychologique Conclusion : - Trouble dans l acquisition du langage durable parasite ses potentialités d apprentissage - Réelles possibilités cognitives si le sphère du langage était entièrement fonctionnelle

11 Cas n 2 : Mathieu Agé de 7;5 ans redouble le CP Adressé pour troubles du langage oral et des apprentissages Anamnèse : Prématurité ( 8 mois, 2,7 kg ) Développement psychomoteur: - marche à 11 mois - absence de babil, difficultés d alimentation + RGO - date d apparition des 1ers mots : 1 an - très peu de langage par la suite

12 Cas n 2 : Mathieu Milieu familial : Pas d antécédents familiaux Comportement : instabilité ++ Scolarité : redoublement du CP Rééducation : - Orthophonie depuis l âge de 4 ans + psychomotricité pendant 2 ans, actuellement suivi en orthophonie régulièrement + pédopsy tous les 6 mois

13 Bilan langage oral ( EEL ) Praxies Articulation -- RAS -- Désonorisations des phonèmes voisés Phonologie -- Dénomination :: assourdissement, simplification des semi voyelles -- Répétition de de mots simples :: pas d amélioration -Répétition de de mots complexes :: patho échec pour les enchaînements

14 Linguistique ( expression ) Niveau lexical Niveau syntaxique Dénomination patho :: -- manque du du mot comblé par des paraphasies sémantiques et et périphrases -- lenteur d évocation -- aide par l ébauche orale Informativité diminuée Syntaxe simplifiée mais correcte en en spontané (( histoire en en images )) Aucune idée restituée «je je me rappelle plus de de l histoire» (rétention d une histoire courte ))

15 Linguistique ( compréhension ) Sémantique -Désignation :: niveau > à la la moyenne (( + 1 ET )) -Notions spatiales :: acquises -Similitude // différence :: acquises Syntaxique -Compréhension verbale :: correcte -Exécution de de consignes complexes niveau < à la la moyenne Classements -- Possibles même pour 2 critères combinés. A noter des difficultés de de motricité fine + tension au au niveau du du geste

16 Rétention Chiffres -Empan limité à 3 niveau patho Mots complexes -Niveau patho Phrases Structures rythmiques -Omissions de de mots, persévérations -Dyssyntaxie avec désorganisation de de la la syntaxe niveau patho -- Niveau pathologique

17 Bilan langage écrit Conscience phonologique -Découpage syllabique :: acquis -Echec pour le le découpage phonémique, les jugements ou ou créations de de rimes Lecture -- Graphèmes simples :: reconnaissance de de quelques graphèmes -- Syllabes :: impossible -- Associations de de consonnes :: impossible -Mots :: impossible patho même pour une fin fin de de 1 1 trimestre CP

18 Bilan neuropsychologique WISC III : - QI Verbal : 82 - QI Performance : 102 Différence significative ( > à 20 points ) au détriment de l échelle verbale PM 47 (n impliquant pas une production orale): équivalence QI situé entre 110 et 120

19 Bilan neuropsychologique Quelques épreuves du K-ABC : - Épreuve reconnaissance de formes manque du mot ++ - «Triangles» capacités visuoconstructives intéressantes

20 Bilan neuropsychologique BEM 84 ( Mémoire ) : - Déficit ++ quelque soit la modalité sensorielle - Rappel immédiat ( modalité auditive ) difficile - Rappel différé irréalisable : tentative d indiçage permet d obtenir la trame générale de l histoire - Sur entrée visuelle difficultés mais atténuées

21 Cas n 3 : Camille Agé de 6 ans début de CP Adressée pour trouble sévère du langage oral, suivi orthophonique depuis 3 ans Anamnèse : Pas d antécédents néo nataux Développement psychomoteur: - marche à 17 mois - 1 mots : 18 mois. Trouble du langage avec jargon et utilisation de gestes ++

22 Milieu familial : Cas n 3 : Camille - Dernière d une fratrie de 3 enfants - Pas d antécédents familiaux (excepté un zozotement chez un frère) Comportement : enfant calme,sociable ++ Scolarité : Actuellement en début de CP, bonne élève excepté les troubles langagiers

23 Bilan langage oral ( EEL ) Praxies Articulation Phonologie -- Légère dyspraxie bucco faciale -- Désonorisations massives de de tous les phonèmes voisés Zozotement, zézaiement --«l l» «ill ill» -- Dénomination :: idem + omissions dans les diconsonnes, paraphasies phonémiques, substitutions mal systématisées niveau pathologique (( < à 6 écarts type )) -- Répétition :: pas d amélioration, aggravation

24 Linguistique ( expression ) Niveau lexical Niveau syntaxique -- manque du du mot massif comblé par des gestes (( ramer ), paraphasies sémantiques et et phonémiques (( évier cuisine, louche loupe )) et et définitions par l usage -- lenteur d évocation patho Syntaxe simple mais correcte pour l histoire en en images Dyssyntaxie en en spontané dans les récits (( longueur des énoncés )) Informativité diminuée, récit confus mais discours très fluent

25 Linguistique ( compréhension ) Sémantique Syntaxique Classements -Désignation :: niveau > à la la moyenne (( + 1 ET )) -Notions spatiales :: acquises -Similitude // différence :: acquises -Compréhension verbale :niveau > à la la moyenne (( entre + 1 et et + 2 ET )) -Exécution de de consignes :: très bonne -ECOSSE :niveau > moyenne -- Parfaits et et rapides pour 1 ou ou 2 critères combinés :: niveau > à la la moyenne (( + 2 ET ))

26 Rétention Chiffres -Empan limité à 3 Mots complexes -Impossible Phrases -- Echec niveau pathologique Conscience phonologique -Découpage syllabique : acquis -Echec pour les jugements ou créations de rimes ( < à 5 ET )

27 Cas n 4 : Romain Agé de 6 ans 5 mois en CP Déjà vu à 4 ans 10 mois pour suspicion de dysphasie avec peu d oralisation Suivi orthophonique + psychomoteur depuis 2 ans Anamnèse : Légère souffrance néo natale ( couveuse ) Développement psychomoteur: - marche à 22 mois - 1 mots : 3 ans. Peu fluent

28 Cas n 4 : Romain Milieu familial : RAS Comportement : enfant calme dans l enfance, actuellement instabilité, peu sociable Scolarité : actuellement en CP, bonne adaptation et aide par le langage écrit

29 Bilan langage oral ( N EEL ) Phonologie -- Dénomination :: pathologique (( < à 3 ET )) avec omissions, substitutions de de phonèmes -- Répétition :: amélioration mais le le niveau reste pathologique -Empan phonologique :: niveau patho pour l empan et et patho pour les enchainements phonologiques complexes

30 Linguistique ( expression ) Niveau lexical -- Trouble d évocation important, quelques gestes niveau pathologique Niveau syntaxique Juxtaposition de de mots, style télégraphique, utilisation des verbes à l infinitif

31 Linguistique ( compréhension ) Sémantique Syntaxique -Désignation :: niveau > à la la moyenne (( + 1 ET )) -Notions spatiales :: acquises niveau > à la la moyenne -Similitude // différence :: acquises -Compréhension verbale :bon niveau Compréhension morpho-syntaxique :niveau > moyenne (( + 1 ET )) Classements -- Corrects pour l âge

32 Rétention Chiffres Niveau pathologique (( < à 2 ET )):: empan limité à 2 Phrases Quasi impossible (( fin fin ou ou ébauche de de phrases )) niveau pathologique Conscience phonologique -Jugements de rimes : niveau pathologique ( < à 2 ET ) - manipulations syllabiques : impossibles niveau pathologique

33 KABC : Bilan neuropsychologique - Aucun trouble de la compréhension - Hormis sphère du langage déficitaire les autres fonctions cognitives sont préservées - Enormes potentialités acquisitives - Excellente logique visuo-constrictive - Mémoire visuo-spatiale de bonne qualité - Bon raisonnement logico-mathématique

34 Bilan neuropsychologique Conclusion : - Trouble spécifique et durable de l acquisition du langage oral - Autres potentialités cognitives préservées

35 Vidéo : Eric Né en 1991, suivi pour dysphasie (trouble de production phonologique ) Rééducation depuis l âge de 3 ans Bilan à l âge de 5 ans : Langage très fluent mais réduit à des sons Vocaliques, mimes +++ Compréhension excellente. Prise en charge au CHU ( ortho + psycho ) à 5 ans et demi ( GSM CM 1 )

36 Troubles : - trouble d évocation - Manque du mot Vidéo : Eric - Fluent mais jargon, inintelligible - Déformations n allant pas dans le sens de simplifications - Dissociation automatico - volontaire - Pas d amélioration phonologiques par la répétition - Trouble d encodage syntaxique - Difficultés à respecter la chronologie d un récit Syndrome de production phonologique

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation Dysphasies : Aspects rééducatifs des Dysphasies Florence George : Orthophoniste CERTA CHU Timone - Marseille Précoce préserver l appétence à la communication Intensive : au moins 3 fois par semaine Accompagnement

Plus en détail

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie

ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie ECU E45SL Semestre 2 Préparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de l enseignement 1) L orthophonie : présentation

Plus en détail

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement Comment aider un enfant dysphasique? Un document proposé par Christelle CHARRIER, conseillère pédagogique et Françoise VINCENT, formatrice à l' IUFM A l école mettre en place un programme d enrichissement

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE - TABLEAU RECAPITULATIF, p. 2 à 5 «Les différentes formes de dyslexie» - LES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ECRIT, p. 6 à 7 «Les signes d alerte» 1 TABLEAU

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

L évolution du langage chez les jeunes enfants

L évolution du langage chez les jeunes enfants L évolution du langage chez les jeunes enfants De la difficulté au trouble Animation pédagogique-brigitte Lavallée 1 Avant-propos La maîtrise du langage, élément fondamental de la réussite scolaire de

Plus en détail

de l enfant Suivi de l enfant 2ème journée Prescription d orthophon Faculté de Médecine Paris Diderot Université Paris 7

de l enfant Suivi de l enfant 2ème journée Prescription d orthophon Faculté de Médecine Paris Diderot Université Paris 7 Faculté de Médecine Paris Diderot Université Paris 7 Suivi de l enfant 2ème journée -1 2 1 1 0 2 i. ision udowsk v é R ax B M r P Troubles du langage de l enfant Prescription d orthophon ie Bruno Lepoutre

Plus en détail

REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES. Introduction Historique Principes Généraux

REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES. Introduction Historique Principes Généraux REEDUCATION DES TROUBLES APHASIQUES Introduction Historique Principes Généraux La réhabilitation du langage : un désir ancien, une pratique récente Aphasie comme «réversion de l évolution» (Jackson 1915)

Plus en détail

questions/réponses sur les DYS

questions/réponses sur les DYS D Y S L E X I E, D Y S P H A S I E, D Y S P R A X I E, Les DYS, un handicap émergeant? La Dysphasie trouble du langage oral? La Dyspraxie, trouble de la coordination du geste? La Dyslexie, trouble du langage

Plus en détail

«L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.»

«L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.» «L évolution du langage chez l enfant. l De la difficulté au trouble.» (Marc Delahaie,, médecin m phoniatre, chercheur et formateur) Synthèse Donatien ROUX Chargé de mission «Maîtrise de la langue Prévention

Plus en détail

Les troubles de l. , évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE. Société Française de Pédiatrie

Les troubles de l. , évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE. Société Française de Pédiatrie Les troubles de l, évolution du langa ge chez l, enfant GUIDE PRATIQUE Société Française de Pédiatrie Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé MARS 2007 2 GUIDE PRATIQUE Le repérage et la prise

Plus en détail

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1

Patrick Binisti UPEC-IUFM de Créteil Formation ASH Laboratoire Modyco sciences du langage 1 sciences du langage 1 Comment l enfant acquiert la parole? sciences du langage 2 Partie I 1. Comment l enfant acquiert la parole? Partie II 2. A quel moment du processus d acquisition de la parole intervient

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages www.apedys78-meabilis.fr En collaboration avec L. Denariaz, psychologue cognitiviste Points clefs Définitions et repérage Quelle est l origine du trouble? Vers

Plus en détail

Langage oral, langage écrit...

Langage oral, langage écrit... Langage oral, langage écrit... De la difficulté... Aux troubles C Billard Kremlin Bicêtre Paris santé réussite www.arta.fr le concept de Troubles Spécifiques du Langage : les questions? Quand s inquiéter

Plus en détail

APPRENDRE À PARLER ET

APPRENDRE À PARLER ET APPRENDRE À PARLER ET SAVOIR PARLER Corinne Gallet : enseignante ressource TSL L IMPORTANCE DU LANGAGE Le langage est un outil de pensée Le langage est un outil de communication Le langage est un indicateur

Plus en détail

Troubles des appren.ssages quand s alarmer et quels traitements proposés?

Troubles des appren.ssages quand s alarmer et quels traitements proposés? Troubles des appren.ssages quand s alarmer et quels traitements proposés? Rôle du médecin traitant Rôle de coordinateur autour de l enfant en difficultés scolaires Ecouter la plainte Eliminer une cause

Plus en détail

Les dys à haut potentiel : reconnaître, comprendre, expliquer. Michel Habib, Neurologue CHU Timone, Marseille

Les dys à haut potentiel : reconnaître, comprendre, expliquer. Michel Habib, Neurologue CHU Timone, Marseille Les dys à haut potentiel : reconnaître, comprendre, expliquer Michel Habib, Neurologue CHU Timone, Marseille We may usefully think of the language faculty, the number faculty, and others, as "mental organs,"

Plus en détail

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi?

Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Le travail phonétique en classe de FLE: à quel moment? Comment? Pourquoi? Les métiers du FLE Accueil et scolarisation des primo-arrivants. Université de Mons, 12 décembre 2013 Marina Gioiella marina.gioiella@umons.ac.be

Plus en détail

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON DYSPRAXIES / TAC FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON Diaporama réalisé par Julie LAPREVOTTE, ergothérapeute - D.U. en Neuropsychologie - Certificat Post Grade en Intégration Sensorielle - D.U. PATA

Plus en détail

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie

Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Département Universitaire d Enseignement et de Formation en Orthophonie Pr LAMAS 12H PUPH Rappel Anatomique et Physiologique Exploration clinique et Paraclinique Pathologie oreille externe Oreille interne

Plus en détail

Le développement du langage oral. Repères, indices de retard, termes orthophoniques

Le développement du langage oral. Repères, indices de retard, termes orthophoniques Le développement du langage oral Repères, indices de retard, termes orthophoniques Objectifs de la présentation Fournir des repères quant au développement langagier classique Fournir des repères quant

Plus en détail

On admet un problème

On admet un problème La dysphasie et le retard de langage : comment résoudre l énigme? f aisons le point en N eurologie Évelyne Pannetier, MD Présenté par l Université de Sherbrooke, dans le cadre de téléconférences avec les

Plus en détail

B S E D S 5-6. Généralités. Du repérage au diagnostic DEPISTER REPERER. Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité

B S E D S 5-6. Généralités. Du repérage au diagnostic DEPISTER REPERER. Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité B S E D S 5-6 Bilan de Santé Evaluation du développement pour la scolarité Laboratoire cogni-sciences IUFM Académie de Grenoble Equipe du Dr Zoman (Dr Lequette) Site: www.grenoble.iufm.fr/recherch/cognisciences

Plus en détail

Les différents troubles d apprentissage

Les différents troubles d apprentissage Les troubles d apprentissage chez l enfant Les différents troubles d apprentissage Les troubles d apprentissage scolaire concernent les troubles de langage oral et écrit, les troubles du calcul et les

Plus en détail

DYSLEXIE ET DYSORTHOGR APHIE Informations et recommandations à l usage des enseignants

DYSLEXIE ET DYSORTHOGR APHIE Informations et recommandations à l usage des enseignants 1 DYSLEXIE ET DYSORTHOGR APHIE Informations et recommandations à l usage des enseignants Département de la formation de la jeunesse et de la culture 2 3 Chères enseignantes, chers enseignants, Dans le

Plus en détail

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Brigitte BRUNEL, professeur de SVT, collège Delalande (Athis Mons, 91) Bénédicte PONCHON, ergothérapeute, cabinet CABEX Essonne (Brétigny,

Plus en détail

Approche clinique: que faire devant une suspicion de retard mental?

Approche clinique: que faire devant une suspicion de retard mental? Approche clinique: que faire devant une suspicion de retard mental? Dr Nathalie MEÏER, CH Carcassonne. Soirée de la SOFOMEC «Le handicap mental : de l enfant à l adulte», 3 Juin 2010 Les approches cliniques

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE RÉALITÉS SONORES DE LA LANGUE, SEGMENTATION DE L ÉCRIT ET DE L ORAL Comparer la longueur de plusieurs

Plus en détail

Acquisition et développement du langage

Acquisition et développement du langage Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La

Plus en détail

Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire»

Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire» Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire» Par le Dr Stéphane BURLOT Plan : Les chiffres de l échec scolaire La spirale de l echec Les points d appels des difficultés scolaires Les Origines «médicales»

Plus en détail

Les DYS : quel âge pour quel diagnostic?

Les DYS : quel âge pour quel diagnostic? Les DYS : quel âge pour quel diagnostic? Dr Alain POUHET ~ Médecine Physique et Réadaptation ~ Avril 2010 En situation de difficulté scolaire, affirmer une DYS peut être largement anticipé sans attendre

Plus en détail

Le contenu de votre brochure

Le contenu de votre brochure Le contenu de votre brochure 1 - Les aides au diagnostic Arbre de décision pour un enfant de 3 à 4 ans...p 03 Signes d'appel...p 04 2 - L orthophonie : aide à la prescription Aide à la prescription d'orthophonie

Plus en détail

Le comportement verbal

Le comportement verbal Le comportement verbal Charlotte GAMARD Orthophoniste - Formatrice Colloque Autisme Dijon 1-2 - 3 avril 2015 Plan Historique et définition de l ABA Le courant ABA-VB Les opérants verbaux : définitions

Plus en détail

De la méthodologie à l interprétation

De la méthodologie à l interprétation Le bilan neuropsychologique dans les troubles des apprentissages De la méthodologie à l interprétation E. PEIFFER D. LASSUS-SANGOSSESANGOSSE Neuropsychologue Centre de Diagnostic des Troubles du Langage

Plus en détail

Développement de l enfant : Quand s inquiéter, que proposer?

Développement de l enfant : Quand s inquiéter, que proposer? Développement de l enfant : Quand s inquiéter, que proposer? Docteur Béatrice BOURGOIS Neuropédiatre. CH Roubaix Victor PROVO-CAMSP/CRDTA Formation Médicale Continue Tourcoing ; le 19 mai 2015 S inquiéter???

Plus en détail

Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés

Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés Stéphanie Breton, M.P.O. (en collaboration avec Myriam Tremblay, M.Sc.) Orthophonistes CHU Sainte-Justine Le

Plus en détail

03/11/2009. Intérêts du bilan neuropsychologique. La demande, différentes situations

03/11/2009. Intérêts du bilan neuropsychologique. La demande, différentes situations Le cadre Bilan neuropsychologique auprès des étudiants dyslexiques du centre de santé inter universitaire de Grenoble Présentation du protocole utilisé Formation BALE - 27 octobre 2009 Travail en collaboration

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

ÉVALUATION A L ÂGE DE 7 ANS

ÉVALUATION A L ÂGE DE 7 ANS ÉVALUATION A L ÂGE DE 7 ANS Feuillet blanc à destination du réseau Feuillet rose à conserver par le médecin qui a fait l examen Feuillet bleu reste dans le classeur de l enfant N inclusion Nom de l enfant

Plus en détail

Equilibrer les 4 domaines d apprentissage. laetitia.seyfried@ac-strasbourg.fr

Equilibrer les 4 domaines d apprentissage. laetitia.seyfried@ac-strasbourg.fr Equilibrer les 4 domaines d apprentissage 4 domaines Identification et production de mots Compréhension de textes Production de textes Acculturation au monde de l écrit Vers un équilibre possible Acculturation

Plus en détail

Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue

Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue Développement langagier chez l enfant d âge préscolaire évoluant dans un milieu bilingue ou multilingue Laurie-Ann Staniforth, M.P.O, membre OOAO Orthophoniste Programme Premiers Mots (Ottawa) Plan de

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique chez l enfant

Le bilan neuropsychologique chez l enfant Le bilan neuropsychologique chez l enfant Michèle Mazeau Ed. Masson, mars 2008. I. INTRODUCTION... 6 A. Quelques précisions.... 6 1. Le bilan neuropsychologique n est pas :... 6 a) un examen psychologique

Plus en détail

CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages)

CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages) CONFERENCE de Patrice COUTERET responsable du secteur TSA à l INSHEA 21 OCTOBRE 2009 LES TSA (troubles spécifiques des apprentissages) Questionnement : Comment mettre en place en classe des accompagnements

Plus en détail

La Collection Tirelire

La Collection Tirelire La Collection Tirelire Les logiciels de la Collection Tirelire sont des logiciels pédagogiques pour l entrée dans l écrit des adultes non-lecteurs et non-scripteurs. Ils sont destinés à être utilisés par

Plus en détail

1. Qu est-ce que la conscience phonologique?

1. Qu est-ce que la conscience phonologique? 1. Qu est-ce que la conscience phonologique? Définition La conscience phonologique est définie comme la connaissance consciente et explicite que les mots du langage sont formés d unités plus petites, à

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

1 Supports verbaux ORTHO EDITION orthophonie NORM L 80. 1 Supports verbaux en orthophonie ORTHO EDITION orthophonie NORM L 79

1 Supports verbaux ORTHO EDITION orthophonie NORM L 80. 1 Supports verbaux en orthophonie ORTHO EDITION orthophonie NORM L 79 QTE NOM DE L'OUVRAGE EDITION DOMAINE CODE 1 acquisition du langage au-delà de 3 ans Langage et Trouble NORM L 23 bis 1 la conduite du bilan neuropsychologique chez l'enfant Neuropsychologie NORM L 42 1

Plus en détail

Logiciels ORTHOMOTUS (PC)

Logiciels ORTHOMOTUS (PC) ORTHOMOTUS (PC) Tapavu? Thibault Marie-Pierre, Lenfant Mickaël, Helloin Marie-Christel Ce logiciel a pour objectif de stimuler les fonctions attentionnelles et visuo-perceptives chez les enfants. Il se

Plus en détail

Dysphasie ou retard : pas si simple!...

Dysphasie ou retard : pas si simple!... Muriel BUSUTTIL DESAUBLIAUX (Pédiatre-Néonatologiste- CHU Nord Marseille) Sandrine QUIBEL (Orthophoniste- CMPP Ajaccio) Dysphasie ou retard : pas si simple!... Mémoire pour le Diplôme Universitaire : Approche

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Spécial Praxies. Le nouveau TVneurones est enfin arrivé! Les métiers. NOUVEAUX JEUX de stimulation cognitive, orientés praxies.

Spécial Praxies. Le nouveau TVneurones est enfin arrivé! Les métiers. NOUVEAUX JEUX de stimulation cognitive, orientés praxies. Enfants Adolescents AdultesPersonnesÂgéesPlasticité NeuronalePathologiesMaintienCognitif MémoireAttentionLangage FonctionsExécutivesVisuoSpatial Les métiers Spécial Praxies Le nouveau est enfin arrivé!

Plus en détail

PHO. Y a pas. Un imagier. 15 activités. pas. Manuel d Utilisation. personnalisable et enrichissable. diversifiées et paramétrables

PHO. Y a pas. Un imagier. 15 activités. pas. Manuel d Utilisation. personnalisable et enrichissable. diversifiées et paramétrables Y a pas pas PHO TO Un imagier personnalisable et enrichissable de 500 photographies de l environnement quotidien 15 activités diversifiées et paramétrables réparties en 4 modules une grande variété d aides

Plus en détail

LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD

LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD LES SPECIFICITES DE L ACQUISITION ET DU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE CHEZ LE JEUNE ENFANT SOURD Agnès VOURC H 1 Ne pas entendre implique une construction du monde d où le son est partiellement ou complètement

Plus en détail

Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS

Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS Centre d Action Médico-Sociale Précoce C.A.M.S.P. de SENS 7 Bd Maréchal FOCH Bâtiment Les Lavandes 89100 SENS Tél. 03.86.83.71.60 Fax 03 86.83.71.61 Courriel : camsp-sens@pep89.fr Le développement du langage

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

I nstructions pour l administration et la cotation

I nstructions pour l administration et la cotation 1.5.2 M ontreal Cognitive Assessment (MoCA) I nstructions pour l administration et la cotation Le Montreal Cognitive Assessment (MoCA) a été conçu pour l évaluation des dysfonctions cognitives légères.

Plus en détail

Le PAP : Plan Accompagnement Personnalisé

Le PAP : Plan Accompagnement Personnalisé Le PAP : Plan Accompagnement Personnalisé LES ÉLÈVES CONCERNÉS : Le plan d accompagnement personnalisé permet à tout élève présentant des difficultés scolaires durables en raison d un trouble des apprentissages

Plus en détail

Les troubles spécifiques du langage et des apprentissages chez l'enfant précoce.

Les troubles spécifiques du langage et des apprentissages chez l'enfant précoce. Les troubles spécifiques du langage et des apprentissages chez l'enfant précoce. Laurent Lesecq orthophoniste CRTLA. CHU Amiens CRDP. Octobre 2012 laurent.lesecq@wanadoo.fr C est quoi l intelligence? Alfred

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES. Module 3 Maturation et vulnérabilité. Objectif 32 DEVELOPPEMENT NORMAL DU LANGAGE ET SES TROUBLES

PREMIERE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES. Module 3 Maturation et vulnérabilité. Objectif 32 DEVELOPPEMENT NORMAL DU LANGAGE ET SES TROUBLES PREMIERE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 3 Maturation et vulnérabilité Objectif 32 DEVELOPPEMENT NORMAL DU LANGAGE ET SES TROUBLES Rédaction : Claude BURSZTEJN Relecture : Charles AUSSILLOUX

Plus en détail

EN GUISE D INTRODUCTION

EN GUISE D INTRODUCTION EN GUISE D INTRODUCTION "Nous sommes ce que le regard des autres fait de nous. Quand le regard des autres nous méprise, nous devenons méprisables. Et quand le regard des autres nous rend merveilleux, eh

Plus en détail

1. Productions orales en continu après travail individuel

1. Productions orales en continu après travail individuel Tâches de production orale 2 niveau A2/B1 (Les tâches sont réalisables aussi bien au niveau A2 qu au niveau B1 suivant la complexité des énoncés et des interactions que les élèves sont capables de produire)

Plus en détail

Aphasie. Introduction. Repères historiques 17-018-L-10

Aphasie. Introduction. Repères historiques 17-018-L-10 Encyclopédie Médico-Chirurgicale 17-018-L-10 Aphasie F Viader J Lambert V de la Sayette F Eustache P Morin I Morin B Lechevalier Résumé. Cet article est une revue des formes cliniques, des causes et des

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

RECAPITULATIF DES COURS D ORTHOPHONIE DE 3 ème ANNEE 08.11.2013

RECAPITULATIF DES COURS D ORTHOPHONIE DE 3 ème ANNEE 08.11.2013 RECAPITULATIF DES COURS D ORTHOPHONIE DE 3 ème ANNEE 08.11.2013 Module 3.3 : Psychologie Mme Thévenot Mme Razon - Les liens familiaux 12h Mme Huez - Psychomotricité 15h Contrôle continu Mme Kauffmann -

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS. Dans la Section Enseignement SEES-FP

QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS. Dans la Section Enseignement SEES-FP QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS Dans la Section Enseignement SEES-FP APPROCHE THEORIQUE L être humain est un être social, pourvu de la faculté innée du langage

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

Faciliter la scolarisation des enfants dyslexiques : deux études de cas

Faciliter la scolarisation des enfants dyslexiques : deux études de cas Université de la Méditerranée Aix-Marseille II Diplôme Universitaire Approche neurologique, linguistique et cognitive des troubles d apprentissage Faciliter la scolarisation des enfants dyslexiques : deux

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Y'a pas photo DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars 2015 MOT -CLE LIBRE

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

Produire des écrits à l école maternelle

Produire des écrits à l école maternelle Produire des écrits à l école maternelle 1 Compétences attendues en fin d école maternelle (pour activer le lien, appuyer sur la touche Ctrl en même temps q un clic gauche avec la souris) 2 Programmations

Plus en détail

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive

DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6. La stimulation cognitive DU de réhabilitation neuropsychologique Paris 6 La stimulation cognitive Emilie Wenisch Psychologue CMMR-IDF Hôpital Broca Stimulation Cognitive : terminologie SC : terme vaste «Ateliers mémoire» Pratiquée

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale PLAN D ÉTUDES école fondamentale Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l enseignement fondamental; Notre Conseil d État entendu; Sur le

Plus en détail

Le modèle standard, SPE (1/8)

Le modèle standard, SPE (1/8) Le modèle standard, SPE (1/8) Rappel : notion de grammaire mentale modulaire Les composants de la grammaire : module phonologique, sémantique syntaxique Syntaxe première : elle orchestre la relation mentale

Plus en détail

CMémoire LA DEMARCHE NEUROPSYCHOLOGIQUE. C. BAUDU Hôpital Pasteur Service de Psychiatrie Pavillon M1A

CMémoire LA DEMARCHE NEUROPSYCHOLOGIQUE. C. BAUDU Hôpital Pasteur Service de Psychiatrie Pavillon M1A CMémoire LA DEMARCHE NEUROPSYCHOLOGIQUE C. BAUDU Hôpital Pasteur Service de Psychiatrie Pavillon M1A VIELLISSEMENT COGNITIF NORMAL Approche neuropsychologique globale: Ralentissement du traitement de l

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

MODELES COGNITIFS ET CLASSIFICATION DES APHASIES

MODELES COGNITIFS ET CLASSIFICATION DES APHASIES MODELES COGNITIFS ET CLASSIFICATION DES APHASIES Caroline Badois-Roux hôpital de la Pitié-Salpêtrière Service de Médecine Physique et Réadaptation Orthophoniste Sophie Charvériat hôpital Raymond Poincaré

Plus en détail

EXAMEN A 3 ANS. Nom du Médecin Référent : LIEU : Kinésithérapeute. SAFEP Autre : Psychomotricien Autre. Mère Père

EXAMEN A 3 ANS. Nom du Médecin Référent : LIEU : Kinésithérapeute. SAFEP Autre : Psychomotricien Autre. Mère Père EXAMEN A 3 ANS Nom du Médecin Référent : LIEU : Date de la visite Age civil révolu mois. Date de naissance AG SA. Adresse (en clair) : Téléphone : ENVIRONNEMENT- MODE DE VIE - SOCIALISATION Mode de garde

Plus en détail

... Dyslexie?... «Déficit durable et significatif du langage écrit qui ne peut s expliquer par une cause évidente*.»

... Dyslexie?... «Déficit durable et significatif du langage écrit qui ne peut s expliquer par une cause évidente*.» ... Dyslexie?... Définition : «Déficit durable et significatif du langage écrit qui ne peut s expliquer par une cause évidente*.» La dyslexie est bien un déficit, inscrit dans la Nomenclature Française

Plus en détail

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ ASsociation de FOrmation et de REcherche sur le Langage AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ Apprendre à parler L objectif est d aider les enfants de 4 à 6 ans à mieux maîtriser

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

l Atelier des Sons aux Pays Magiques

l Atelier des Sons aux Pays Magiques Logiciel, langage oral, 4/8 ans Un outil pour améliorer l articulation, la parole et le langage, en travaillant de façon ludique les sons transformés par l enfant. Découvrez la collection l Atelier des

Plus en détail

Formation Pédagogique 3h

Formation Pédagogique 3h Formation Pédagogique 3h Carole MOULIN Conseillère Pédagogique généraliste Bourgoin 2 20 mars 2013 Ecrire c est: Copier Ecrire sans erreurs sous la dictée Concevoir et écrire une phrase, des phrases, un

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.)

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.) LES COURS PROGRESSIFS À raison de 2 heures par semaine, les lundis, mardis, jeudis ou vendredis, vous avez la possibilité de suivre 2 niveaux (60 heures) dans l année. COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE

Plus en détail

E-mail : ffleury3@wanadoo.fr bellocq.jean-francois@wanadoo.fr

E-mail : ffleury3@wanadoo.fr bellocq.jean-francois@wanadoo.fr ENIR D Y S P H A S I E Association Avenir Dysphasie 44 81,Boulevard Schuman 44 300 Nantes Téléphone/ fax: 02 28 25 81 39 E-mail : ffleury3@wanadoo.fr bellocq.jean-francois@wanadoo.fr Sommaire a) Schéma

Plus en détail

Les troubles du langage dans la petite enfance : dépister, évaluer et prévenir des troubles secondaires

Les troubles du langage dans la petite enfance : dépister, évaluer et prévenir des troubles secondaires Les troubles du langage dans la petite enfance : dépister, évaluer et prévenir des troubles secondaires Language disorders in early childhood: detection, screening, secondary trouble prevention IP A. Dumont*

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

LES TROUBLES D APPRENTISSAGE

LES TROUBLES D APPRENTISSAGE LES TROUBLES D APPRENTISSAGE Guide pour les enseignants Emmanuelle Pelletier, psychologue scolaire Carole Léger, enseignante ressource Mars 2004 École Marguerite-Bourgeoys, Caraquet Table des matières

Plus en détail

Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque régional d orthophonie, 28 février 2014

Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque régional d orthophonie, 28 février 2014 Présentation du Service de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent et du Centre de Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages du CHU de Clermont-Ferrand Dr Françoise NOTON-DURAND Colloque

Plus en détail

Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants?

Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants? UCL - RESO Unité d Education pour la Santé Ecole de santé Publique Quelle prise en charge des troubles du langage auprès des jeunes enfants? D. DOUMONT F. LIBION K. VERSTRAETEN A la demande et en collaboration

Plus en détail

L INTELLIGENCE CHEZ L ENFANT (Bases neurologiques, Déficience, Précocité) 1 er et 2 octobre 2015

L INTELLIGENCE CHEZ L ENFANT (Bases neurologiques, Déficience, Précocité) 1 er et 2 octobre 2015 Le Centre Régional de Diagnostic des Troubles d'apprentissage organise, dans le cadre de son activité de formation universitaire, cinq sessions de 2 jours et deux sessions d une journée dédiées aux troubles

Plus en détail

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R»

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir Pascal BRESSOUX et Michel ZORMAN Laboratoire

Plus en détail

VISION ET HANDICAPS CHEZ L'ENFANT

VISION ET HANDICAPS CHEZ L'ENFANT DIPLOME UNIVERSITAIRE - PARIS DIDEROT PROGRAMME COMPLET 2015-2016 VISION ET HANDICAPS CHEZ L'ENFANT Vision, perception & action chez l'enfant ayant des troubles développementaux Responsables pédagogiques

Plus en détail

Programmes de l école maternelle. compétences exigibles en fin de maternelle

Programmes de l école maternelle. compétences exigibles en fin de maternelle Programmes de l école maternelle et compétences exigibles en fin de maternelle Document de référence pour l élaboration du livret d évaluation de l élève et/ou des progressions 1 LE LIVRET DE COMPETENCES

Plus en détail

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 1 PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 Les orientations de ce projet d école s inscrivent totalement dans le socle commun des connaissances et des compétences défini par le Ministère

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS

LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS DE QUELS MOYENS DISPOSE-T-ON? EXAMEN CLINIQUE + QUESTIONS des grandes étapes du développement de l'enfant dans les domaines de : Acquisition

Plus en détail

QUELS SONT LES MOTIFS DE CONSULTATTIONS? Quelle est votre demande?

QUELS SONT LES MOTIFS DE CONSULTATTIONS? Quelle est votre demande? L IDENTITÉ DE VOTRE ENFANT Son nom : Son prénom : Sa date de naissance : Sa classe actuelle? At il redoublé ou sauté une classe? LA SITUATION FAMILIALE Quel est le contexte familial? Votre enfant at il

Plus en détail