CORRECTION TD Chapitre 3 : Evolution temporelle d'un système : vitesses de réaction et lois de vitesse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CORRECTION TD Chapitre 3 : Evolution temporelle d'un système : vitesses de réaction et lois de vitesse"

Transcription

1 CORRECTION TD Chapitre 3 : Evolution temporelle d'un système : vitesses de réaction et lois de vitesse Exercice 1 : Décomposition du bromure de nitrosyle : (tt en 1 p228) La réaction de décomposition du bromure de nitrosyle en phase gazeuse : NOBr(g) NO (g) + ½ Br 2 (g) suit la loi de vitesse : v=k[nobr] 2. Temps (s) 0 6,2 10,8 14, ,6 [NOBr] (mol.l -1 ) 0,0250 0,0191 0,0162 0,0144 0,0125 0,0112 1/[NOBr] 40, , ,73 69, , ,2857 Vérifier que la réaction est bien du deuxième ordre par rapport au bromure de nitrosyle et déterminer la constante de vitesse de la réaction. Si la réaction est bien d'ordre 2, la concentration au cours du temps suit cette équation : 1 [ NOBr](t) = 1 +k t [ NOBr] 0 Il faut donc tracer 1 [ NOBr](t) = f (t) On a une belle droite, donc la loi est vérifiée. le coefficient directeur permet d'accéder directement à la valeur de k : k=2,003 mol -1.L.s -1. Pour réinvestir : Détermination d'une loi de vitesse : décomposition de l'azométhane en phase gazeuse : (tout en 1 p247) Dans un récipient de volume fixé, on introduit à 600K de l'azométhane. Celui-ci se décompose en éthane et en diazote suivant l'équation bilan : CH 3 N 2 CH 3 (g) = CH 3 CH 3 (g) + N 2 (g) L'évolution de la réaction est suivie par manométrie, et une série de mesures a donné la pression partielle p A en azométhane : t (10 3 s) 0 1,00 2,00 3,00 4,00 p A (10-2 mmhg) p 0 =8,21 5,74 4,00 2,80 1,96 Vérifier que la réaction est d'ordre 1 par rapport au réactif et calculer sa constante de vitesse. On supposera que tous les gaz ou mélanges de gaz sont parfaits. Même principe avec la loi de vitesse : ln [ A](t)=ln [ A] 0 ν k t Ici d'après la loi des gaz parfaits : p 0 =[CH 3 N 2 CH 3 ] 0 RT et p A =[CH 3 N 2 CH 3 ] t RT

2 la relation devient : ln( [ A](t) [ A] 0 )= kt soit ln( p A p 0 )= kt On trace ln( p A p 0 )= f (t), on devrait avoir une droite décroissante de pente k : d'où k =0, s 1 (attention le temps dans le tableau est en 10 3 s ) Exercice 2 : Datation au carbone 14 : (tt en 1p231) La période de décomposition radioactive du carbone 14 vaut τ=5730ans. Un échantillon archéologique contient un morceau de bois mort contenant 74% du carbone 14 contenu usuellement dans la matière vivante C 14 7 N e 1- Sachant que la réaction est d'ordre 1, établir la loi de vitesse et l'expression du temps de demiréaction. ln [C ](t)=ln[c ] 0 k t et t 1 /2 k 2- En déduire la valeur de k k t 1/ =1, an 1 3- Depuis combien de temps l'arbre est-il mort? soit t M la durée depuis la mort, on sait que [C ]=0,74[C ] 0 ln( ln 0,74 d'où t M = =2488 ans 4 1,21.10 [C ](t) [C ] 0 )=ln 0,74= k t M Pour réinvestir : Utilisation du soufre radioactif comme traceur biologique : (tout en 1 p248) L'isotope 38 S est radioactif avec une période (ou durée de demi-vie) de τ=2,84h ; il est utilisé pour étudier le métabolisme des protéines. On considère un échantillon de protéine marqué par l'isotope 38 S ; cet échantillon présente une activité initiale de désintégrations par minutes. Calculer l'activité de cet échantillon au bout de 8h et au bout de 24h sachant que la décroissance radioactive suit une loi cinétique d'ordre 1. L'activité est directement proportionnel au nombre de noyaux radioactif, comme c'est une loi d'ordre 1 on peut écrire : A(t )=A 0 exp( k t) k la constante de vitesse est liée au temps de demi-réaction,soit la durée de demi-vie par la formule :

3 k = ln τ 2 L'expression de la décroissance radioactive devient : t ln2 A(t )= A 0 exp( τ ) Application numérique : au bout de 8h : A(8)=48000 exp( 8 ln2 )=6812 desintegration /min 2,84 au bout de 24h : A(24)=48000exp( 24 ln2 )=137 desintegration/min 2,84 Exercice 3 : Décomposition du monoxyde d'azote (tout en 1 p249) Dans cet exercice, on suppose que les mélanges gazeux se comportant comme des mélanges parfaits de gaz parfaits. La décomposition à 1151 C de l'oxyde nitreux a lieu suivant la réaction : 2NO(g) N 2 (g) + O 2 (g) A volume constant et pour une pression initiale d'oxyde nitrique p 0 =200mHg, la pression partielle p de NO varie en fonction du temps de la manière suivante : p (mmhg) t (min) Dans les mêmes conditions, mais pour des pressions initiales de NO différentes, on a déterminé les vitesses initiales de disparition du monoxyde d'azote correspondantes, notées v 0 : p 0 (mmhg) v NO,0 (mmhg.min -1 ) 2, Déterminer l'ordre de la réaction en vous basant sur les valeurs v 0. la loi de vitesse s'écrit : Attention on a les mesures de la vitesse de disparition du monoxyde de diazote, que l'on notera v NO, à ne pas confondre avec la vitesse globale de réaction que l'on notera v. v= 1 d [ NO] =k [ NO] n 2 dt d [ NO] v NO = dt On linéarise la loi de vitesse : =2k [ NO] n n =k ' p NO avec k '= 2k (RT ) n ln(v NO )=ln (k ')+n ln ( p NO ) On trace ln(v NO ) en fonction de ln(p NO ), on devrait avoir une droite de pente n. On trouve bien une pente de coefficient directeur 2,01 n = 2 2- Ecrire et intégrer l'équation cinétique. Comme c'est une loi d'ordre 2 : d [ NO] = 2k [ NO] 2 dt p NO =RT [ NO] 1 RT d p NO = 2k dt ( RT ) p 2 2 NO d p NO = 2k dt RT p 2 NO en intégrant on obtient : 1 p NO = 2kt RT + 1 P NO,0

4 3- Vérifier l'ordre obtenu en utilisant une méthode graphique avec les valeurs du tableau 1. On trace 1/p NO = f(t) c'et une droite, l'ordre est validé. 4- Une étude en fonction de la température a donné les résultats suivants : θ ( C) k (mol -1.mL.s -1 ) 20, Evaluer graphiquement l'énergie d'activation et déterminer le facteur préexponentiel. loi d'arrhénius : k =Aexp( E a RT ) forme linéaire : ln k=ln A E a RT Ea et l'ordonnée à l'origine à A : : on trace ln(k) = f(1/t), le coefficient directeur donnera accès à E a R =3, E a =3, ,31=258kJ.mol 1 ln A = 27,2 A=exp(27,2)=6, mol 1.mL.s 1 Donnée : R=8,31 J.K -1.mol -1 =62,3 mmhg.l.mol -1.K -1 Exercice 4 : Temps de demi-réaction : (violet p49) En solution dans l'éthanol, la potasse KOH est totalement dissociée. On étudie à 20 C sa réaction avec le 1-bromo-2-méthylpropane (noté RBr) qui conduit au 2-méthylpropan-1-ol (noté ROH) par substitution. 1- Ecrire l'équation bilan de la réaction. Il s'agit d'une substitution de Br- par HO- : R-Br + HO- R-OH + Br- 2- Définir le temps de demi-réaction. Dans le cas d'une réaction A B d'ordre n, exprimer t 1/2 en fonction de la constante de vitesse k et de [A0] pour n=0,1ou2. Le temps de demi-réaction est la durée nécessaire pour atteindre la moitié de l'avancement final. Voir cours pour la démonstration : n = 0 : t 1 /2 = [ A] 0 2 k n = 1 : t 1 /2 k n = 2 : t 1 /2 = 1 k [ A 0 ] 3- Une première expérience a pour conditions initiales : [ Rbr] 0 =1, mol.l 1 et [ HO ] 0 =1,00 mol.l 1. On détermine la concentration de RBr à l'instant t : t (min) [RBr] 1,00 0,50 0,25 0,12 0,06

5 a- Comment peut-on déterminer [RBr]t? Comme la réaction fait intervenir des ions, on peut utiliser la conductimétrie. b- Pourquoi utiliser des concentrations si différentes en réactifs? Dégénéresence de l'ordre : comme [HO - ]>> [Rbr], la concentration en [HO-] variera très peu durant la réaction, on peut considérer que [HO - ] [HO - ]0 la loi de vitesse s'écrit donc : v=k [ RBr] n 1 [ HO ] n 2 =k app [ RBr] n 1 avec k app =k [ HO ] 0 n 2 (constante de vitesse apparente). c- Déterminer à l'aide du tableau numérique trois valeurs de t 1/2 à différentes origines. Cette réaction admet-elle un ordre? Si oui, quel est-il et combien vaut la constante de vitesse apparent? Expérience 1 : on part de t=0min : on voit que t 1/2 =10min (la moitié de la quantité initiale à réagit). Expérience 2 : on part de t=10min t 1/2 = 10min Expérience 3 : on part de t=20min t 1/2 = 10 min On en déduit que le temps de demi-réaction est indépendant de la concentration initiale en Rbr : la réaction est donc d'ordre 1 par rapport à RBr. n 1 = 1 k app t 1 /2 =6, min 1 4- On recommence la même expérience avec les conditions initiales [ RBr] 0 =1, mol.l 1 et [ HO ] 0 =0,50 mol.l 1. t (min) [RBr] 1,00 0,71 0,50 0,35 0,25 a- Déterminer des valeurs de t 1/2 et en déduire éventuellement une constante apparente de vitesse. b- En déduire l'ordre partiel par rapport à HO -. Donner la loi de vitesse générale. Dans cette situation, t 1/2 = 20min k app t 1 /2 =3, min 1 Etant donné que lorsqu'on divise la concentration initiale en [HO-] la constante de vitesse apparente est divisée par 2 également cela impose n 2 =1 (car cela traduit le fait que kapp est proportionnelle à la concentration). La loi de vitesse générale s'écrit donc : k app1 v=k [ RBr][ HO ] avec k = = 6, [ HO ] 0,1 1,00 =6, L.mol 1.min 1 Exercice 5 : Efficacité de la trempe thermique (tout en1 p243) La cinétique d'une réaction chimique est suivie au moyen d'une méthode d'analyse chimique précédée d'une trempe par refroidissement de 100 C (température de la réaction) à 0 C (température du dosage). En considérant que cette réaction possède une énergie d'activation E a =40 kj.mol -1, quelle est l'efficacité de la trempe par refroidissement? Si l'énergie d'activation est de 80kJ.mol -1, l'efficacité de la trempe est-elle meilleure ou moindre?

6 Calculons le rapport des constantes de vitesses à ces 2 températures pour étudier l'efficacité de la trempe thermique : loi d'arrhénius : k =Aexp( E a RT ) Le rapport des constantes de vitesse à 273 et 373K : A exp( E a ) RT = 373 k 273 A exp( E a ) RT 273 =exp( E a + E a ) k 273 RT 373 RT 273 =exp( E a k 273 R ( 1 1 )) T 273 T 373 Application numérique pour Ea = 40kJ.mol -1 : =exp( k 273 8,314 ( ))=113 Cela signifie que la constante de vitesse est divisée par lors de la trempe. Application numérique pour Ea=80kJ.mol -1 : =exp( k 273 8,314 ( ))=12700 La vitesse de réaction est à peu près divisée par Plus l'énergie d'activation de la réaction est grande, plus la trempe thermique est efficace. Exercice 6 : Hydrosulfuration dans un réacteur : (tout en 1 p 237) On étudie un réacteur où se produit une réaction d'hydrodésulfuration : obtention d'un hydrocarbure et de sulfure d'hydrogène par réaction entre des composés soufrés et du dihydrogène. Des mesures effectuées à 360 C ont conduit aux résultats suivants en notant RS le composé sulfuré. Le dihydrogène est en excès, sa consommation est considérée comme négligeable au cours de la transformation. La concentration d'entrée est notée [RS] e et la concentration de sortie [RS] s. On indique [RS] e =30,0mol.m -3. τ désigne le temps de passage. τ (h) 1,2 2,1 2,8 3,9 5,0 9 [RS] s (mol.m -3 ) 17,3 13,3 11,2 9,0 7,5 4,7 1- Montrer que dans l'hypothèse d'un ordre partiel par rapport au composé sulfuré RS est égal à1, on a la relation : [ RS ] s = 1+k app τ 2- Vérifier que l'ordre partiel par rapport au composé sulfuré RS est égal à 1, calculer la constante de vitesse apparente k relative à la transformation. 1- Soit la réaction RS + H 2 Comme le dihydrogène est en large excès, on peut aisément supposé une dégénérescence de l'ordre par rapport à H 2. La loi de vitesse s'écrira : v=k app [ RS ]=v RS avec v RS vitesse de disparition du composé RS. Or d'après la démonstration développée dans la dernière partie du cours : ( v A = [ A] entree [ A] sortie τ ) v RS = [RS ] e [ RS ] s τ =k app [RS ] S (le réacteur étant idéal, on suppose que la concentration est

7 homogène donc la concentration dans le réacteur est la même que la concentration en sortie... ) Par conséquent : [ RS ]e=k app τ[ RS ] s +[ RS ] s Soit [ RS ] s = 1+k app τ 2- Cette relation peut aussi s'écrire : [ RS ] s =1+k app τ en traçant : kapp. [ RS ] s = f ( τ) si l'ordre est bien 1 on devrait avoir une droite de coefficient directeur La constante de vitesse apparente est donc k app =0,597 h 1

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale 1 Table des matières Page 1 : Binaire liquide-vapeur isotherme et isobare Page 2 : Page 3 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : intéressant facile facile sauf

Plus en détail

Comment produit on industriellement de la vapeur d eau?.

Comment produit on industriellement de la vapeur d eau?. Comment produit on industriellement de la vapeur d eau?. combustion_chaudiere.html Schéma de principe d une chaudière de production de vapeur Plan Ti d une boucle vapeur 1/9 La vapeur d eau est généralement

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm).

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectrophotométrie Spectrophotométrie La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectre d'absorption

Plus en détail

9. Équations différentielles

9. Équations différentielles 63 9. Équations différentielles 9.1. Introduction Une équation différentielle est une relation entre une ou plusieurs fonctions inconnues et leurs dérivées. L'ordre d'une équation différentielle correspond

Plus en détail

Chapitre 2. Combustion

Chapitre 2. Combustion Chapitre 2 Combustion 1 Nous étudierons dans ce chapitre le mode de production de chaleur le plus couramment rencontré dans l industrie. Nous nous limiterons au bilan énergétique et non aux processus de

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2010 PHYSIQUE

CONCOURS COMMUN 2010 PHYSIQUE CONCOUS COMMUN SUJET A DES ÉCOLES DES MINES D ALBI, ALÈS, DOUAI, NANTES Épreuve de Physique-Chimie (toutes filières) Corrigé Barème total points : Physique points - Chimie 68 points PHYSIQUE Partie A :

Plus en détail

Vitesse d une réaction chimique

Vitesse d une réaction chimique Chimie chapitre itesse d une réaction chimique A. Avancement d un mobile et vitesse de déplacement Soit un mobile supposé ponctuel P se déplaçant le long d un axe x [Doc. ] : sa position instantanée est

Plus en détail

PARTIE A GENIE CHIMIQUE. Du gaz de Lacq au soufre

PARTIE A GENIE CHIMIQUE. Du gaz de Lacq au soufre PARTIE A GENIE CHIMIQUE Du gaz de Lacq au soufre Plus de la moitié du soufre produit dans le monde provient du traitement des gaz naturels et des pétroles. En France, il est produit principalement à partir

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques nà5

Devoir de Sciences Physiques nà5 Exercice I : sur le zinc Devoir de Sciences Physiques nà5 L épreuve dure 1h50. L usage de la calculatrice est autorisé. Les précipitations sont naturellement acides en raison du dioxyde de carbone présent

Plus en détail

Equilibres binaires. Exercices d entraînement. Thermodynamique 2 : 1. Tracé d un diagramme binaire LV. 2. Alliages or-argent

Equilibres binaires. Exercices d entraînement. Thermodynamique 2 : 1. Tracé d un diagramme binaire LV. 2. Alliages or-argent Thermodynamique 2 : Equilibres binaires Exercices d entraînement 1. Tracé d un diagramme binaire LV On considère un mélange de deux constituants A et B (A plus volatil que B). On précise que A et B sont

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons :

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons : Exercice : La chaptalisation (7points) = 0,25pt donc 28 1 OH 2 C est un alcool primaire. 3 C 6 H 12 O 6 -> 2C 2 H 6 O + 2CO 2 2. 2.1 La stœchiométrie de l équation de la réaction, nous montre qu un mole

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

Lycée La Martinière Monplaisir TC5 Changements d'état isobares de mélanges binaires TD n 5 1 / 8

Lycée La Martinière Monplaisir TC5 Changements d'état isobares de mélanges binaires TD n 5 1 / 8 TC5 Changements d'état isobares de mélanges binaires TD n 5 1 / 8 TD n 5 TC5 CHANGEMENTS D'ÉTAT ISOBARES DE MÉLANGES BINAIRES Exercice TC5-1 : Composition d'un alliage or/argent (*) L'argent et l'or cristallisent

Plus en détail

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercice n : (revoir la nomenclature des alcanes) question : a) Écrire les formules semi-développées des alcanes suivants : le n-hexane le -méthylpentane

Plus en détail

Exercices sur le thème II : Les savons

Exercices sur le thème II : Les savons Fiche d'exercices Elève pour la classe de Terminale SMS page 1 Exercices sur le thème : Les savons EXERCICE 1. 1. L oléine, composé le plus important de l huile d olive, est le triglycéride de l acide

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

Physique : Thermodynamique

Physique : Thermodynamique Correction du Devoir urveillé n o 8 Physique : hermodynamique I Cycle moteur [Véto 200] Cf Cours : C P m C V m R relation de Mayer, pour un GP. C P m γr γ 29, 0 J.K.mol et C V m R γ 20, 78 J.K.mol. 2 Une

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact.

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Les produits d'entretien pour lentilles sont de différentes natures. Le produit

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Contrôle final de Thermique,

Contrôle final de Thermique, Contrôle final de Thermique, GM3C mars 08 2heures, tous documents autorisés Calculatrices autorisées Problèmes de refroidissement d un ordinateur On se donne un ordinateur qui dissipe une certaine puissance,

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques DS SPÉCIALITÉ Monsieur Greenroad, dirigeant d une société de taxis, est soucieux de l'environnement. Afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et ainsi améliorer le bilan carbone de son entreprise,

Plus en détail

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque FNCTINS I Généralités sur les fonctions Définitions Soit D une partie de l'ensemble IR. n définit une fonction f de D dans IR, en associant à chaque réel de D, un réel et un seul noté f() et que l'on appelle

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Baccalauréat STI2D Epreuve de physique chimie. Corrigé. Session de juin 2013 Antilles Guyane. 10/07/2013 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STI2D Epreuve de physique chimie. Corrigé. Session de juin 2013 Antilles Guyane. 10/07/2013 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STID Epreuve de physique chimie Session de juin 013 Antilles Guyane Corrigé 10/07/013 www.udppc.asso.fr PARTIE A : ENERGIE MECANIQUE DES VEHICULES A-1 ÉTUDE MECANIQUE DU MOUVEMENT. Un véhicule

Plus en détail

EXERCICES LA THERMOCHIMIE. Table des matières

EXERCICES LA THERMOCHIMIE. Table des matières Collège Voltaire, 2014-2015 EXERCICES LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/ex-ch2-thermo.pdf Table des matières Série 10 La thermochimie 2015... 2 Comprendre la signification

Plus en détail

Mesures calorimétriques

Mesures calorimétriques TP N 11 Mesures calorimétriques - page 51 - - T.P. N 11 - Ce document rassemble plusieurs mesures qui vont faire l'objet de quatre séances de travaux pratiques. La quasi totalité de ces manipulations utilisent

Plus en détail

COURS DE THERMODYNAMIQUE

COURS DE THERMODYNAMIQUE 1 I.U.. de Saint-Omer Dunkerque Département Génie hermique et énergie COURS DE HERMODYNAMIQUE 4 e semestre Olivier ERRO 2009-2010 able des matières 1 Mathématiques pour la thermodynamique 4 1.1 Dérivées

Plus en détail

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section : i-prépa Audioprothésiste (annuel) - MATHEMATIQUES 8 : EQUATIONS DIFFERENTIELLES - COURS + ENONCE EXERCICE - Olivier

Plus en détail

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE MASSE, OLUME ET QUANTITE DE MATIERE Exercices du Livre Microega Hatier (004 Correction L acide sulfurique 1. Calculons la asse olaire de l acide sulfurique : M(H SO 4 xm(h + M(S + 4xM(O M(H SO 4 x1,00

Plus en détail

A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE?

A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE? 1 A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE? Le principe du catalyseur a été mis au point par les constructeurs automobiles dans le souci de mieux respecter l'environnement et afin de répondre aux normes internationales

Plus en détail

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Exercice 1 : Le diagramme binaire isobare du mélange binaire formé par le propan-2-ol (noté 2) et du 2-méthylpropan-2-ol (noté 1) est donné ci-dessous.

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle La fonction exponentielle L expression «croissance exponentielle» est passée dans le langage courant et désigne sans distinction toute variation «hyper rapide» d un phénomène. Ce vocabulaire est cependant

Plus en détail

Sciences de l'ingénieur

Sciences de l'ingénieur Sciences de l'ingénieur Semestre 2 Session 1 l1 UNIVERSITÉ DE NANTES U.F.R. des Sciences et des Techniques S.E.V.E. Bureau des Examens Nom de I'U.E.: Code de I'U.E. : Date de l'examen: Durée: Documentsautorisés:

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

LINÉARISATION D'UNE THERMISTANCE PAR LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION

LINÉARISATION D'UNE THERMISTANCE PAR LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION L.T. 1 LINÉAISATION D'UNE THEMISTANCE PA LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION BUT Utilisation d'une thermistance pour réaliser un capteur de température linéaire au voisinage d'une température donnée. La thermistance

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE SYSTEMES LINEIRES DU PREMIER ORDRE 1. DEFINITION e(t) SYSTEME s(t) Un système est dit linéaire invariant du premier ordre si la réponse s(t) est liée à l excitation e(t) par une équation différentielle

Plus en détail

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique Le centre spatial de Kourou a lancé le 21 décembre 200, avec une fusée Ariane, un satellite

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs CHAPITRE 1 TRANSFORMATIONS LENTES ET RAPIDES 1 Rappels sur les couples oxydantsréducteurs 1. Oxydants et réducteurs Un réducteur est une espèce chimique capable de céder au moins un électron Demi-équation

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

STÉRILISATION. Réduction des populations. nonus 1

STÉRILISATION. Réduction des populations. nonus 1 Réduction des populations nonus 1 nonus 2 Taux de survie N/No Taux de mortalité No-N /No No : nombre initial de cellules vivantes N : nombre de cellules vivantes après le cycle de stérilisation nonus 3

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

13 Notions sur la combustion

13 Notions sur la combustion 1 er avril 2003 Les combustibles 344 13 Dans la plupart des cycles moteurs étudiés au chapitre 9, les quantités de chaleur nécessaires au fonctionnement du cycle sont obtenues par combustion d hydrocarbures,

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - L humidité dans l air

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - L humidité dans l air PHYSIQUE-CHIMIE Calculettes autorisées Les parties I et II sont indépendantes Partie I - L humidité dans l air La vapeur d'eau désigne la phase gazeuse de l'eau, composé chimique présent sur Terre sous

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

P17- REACTIONS NUCLEAIRES

P17- REACTIONS NUCLEAIRES PC A DOMICILE - 779165576 P17- REACTIONS NUCLEAIRES TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S 1 Questions de cours 1) Définir le phénomène de la radioactivité. 2) Quelles sont les différentes catégories de particules

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

INTRODUCTION À L'ENZYMOLOGIE

INTRODUCTION À L'ENZYMOLOGIE INTRODUCTION À L'ENZYMOLOGIE Les enzymes sont des macromolécules spécialisées qui - catalysent les réactions biologiques - transforment différentes formes d'énergie. Les enzymes diffèrent des catalyseurs

Plus en détail

PARTIE 1 : ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 points)

PARTIE 1 : ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 points) COLLÈGE LA PRÉSENTATION BREVET BLANC Février 2011 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Classe de 3 e Durée : 2 heures Présentation et orthographe : 4 points Les calculatrices sont autorisées, ainsi que les instruments

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC. Janvier 2009 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S. DUREE DE L EPREUVE : 3h30 COEFFICIENT : 6. L usage des calculatrices n est pas autorisé

BACCALAUREAT BLANC. Janvier 2009 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S. DUREE DE L EPREUVE : 3h30 COEFFICIENT : 6. L usage des calculatrices n est pas autorisé BACCALAUREAT BLANC Janvier 2009 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DUREE DE L EPREUVE : 3h30 COEFFICIENT : 6 L usage des calculatrices n est pas autorisé Ce sujet comporte un exercice de CHIMIE et deux exercices

Plus en détail

Exercices de THERMOCHIMIE Yann Marquant

Exercices de THERMOCHIMIE Yann Marquant Exercices de THERMOCHIMIE Yann Marquant Table des matières TABLE DES MATIERES...2 REVISIONS...3 EXERCICE 1 ANNEE B L HEMOGLOBINE, LE DIOXYGENE, LE MONOXYDE DE CARBONE. AVRIL 2003...3 EXERCICE 2 ANNEE A

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES Collège Voltaire, 2014-2015 AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/cours-ch2-thermo.pdf TABLE DES MATIERES 3.A. Introduction...2 3.B. Chaleur...3 3.C. Variation

Plus en détail

Devoir Commun 1S de sciences physiques 2013

Devoir Commun 1S de sciences physiques 2013 Devoir Commun 1S de sciences physiques 2013 L usage de la calculatrice est autorisé. EXERCICE 1 : radioactivité (5 points) Voici un extrait d un article du journal Ouest-France du 18 septembre 2006 à propos

Plus en détail

Partie 1 - Séquence 3 Original d une fonction

Partie 1 - Séquence 3 Original d une fonction Partie - Séquence 3 Original d une fonction Lycée Victor Hugo - Besançon - STS 2 I. Généralités I. Généralités Définition Si F(p) = L [f(t)u (t)](p), alors on dit que f est l original de F. On note f(t)

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Lecture et utilisation des diagrammes d Ellingham Application à la pyrométallurgie

Lecture et utilisation des diagrammes d Ellingham Application à la pyrométallurgie Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand Lecture et utilisation des diagrammes d Ellingham Application à la pyrométallurgie novembre 2003 Table des matières

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé.

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. I- ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) Exercice 1 (3 points) On considère

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université

Plus en détail

UTILISATION D UNE PILE À COMBUSTIBLES PREMIERE PARTIE : L ELECTROLYSE.

UTILISATION D UNE PILE À COMBUSTIBLES PREMIERE PARTIE : L ELECTROLYSE. UTILISATION D UNE PILE À COMBUSTIBLES I. NIVEAU ET REFERENCE AU PROGRAMME. Ce document peut être utilisé en classe de terminale scientifique en complément de la partie du programme (partie C de chimie)

Plus en détail

Outils et lois de l électrocinétique

Outils et lois de l électrocinétique TOYOTA PRIUS (Source : Centrale Supélec 2005) Objectifs de l étude : Expliquer pourquoi les véhicules électriques ont des difficultés à se développer.. Déterminer les résistances des circuits de mise en

Plus en détail

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie Emmanuel Beaudoin Sébastien Béasse 1 TP1 Dosage calorimétrique : détermination d une enthalpie de réaction Introduction La digestion

Plus en détail

Une réponse (très) partielle à la deuxième question : Calcul des exposants critiques en champ moyen

Une réponse (très) partielle à la deuxième question : Calcul des exposants critiques en champ moyen Une réponse (très) partielle à la deuxième question : Calcul des exposants critiques en champ moyen Manière heuristique d'introduire l'approximation de champ moyen : on néglige les termes de fluctuations

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES. Ce qui est demandé. Les étapes du travail

La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES. Ce qui est demandé. Les étapes du travail La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES Suites géométriques, fonction exponentielle Copyright c 2004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence L objectif de cet exercice

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 en Polynésie. 15/06/2014 http://www.udppc.asso.

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 en Polynésie. 15/06/2014 http://www.udppc.asso. Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 en Polynésie 15/06/2014 http://www.udppc.asso.fr Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage

Plus en détail

Polarisation de la lumière

Polarisation de la lumière Polarisation de la lumière Polarisation de la lumière Loi de Malus 1) Représentation du champ électrique associé à une onde électromagnétique transversale à un instant t donné E r O λ Direction de propagation

Plus en détail

CONDUCTIMÉTRIE : Principe de fonctionnement d un conductimètre : Conductance et résistance

CONDUCTIMÉTRIE : Principe de fonctionnement d un conductimètre : Conductance et résistance CONDUCTIMÉTRIE : Principe de fonctionnement d un conductimètre : Un conductimètre est un ohmmètre alimenté en courant alternatif. On cherche à mesurer la résistance de la solution piégée dans la cellule

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

BACCALAUREAT GÉNÉRAL Session 2013 PHYSIQUE CHIMIE Série S CORRIGÉ. EXERCICE I - La télémétrie LASER (7 points)

BACCALAUREAT GÉNÉRAL Session 2013 PHYSIQUE CHIMIE Série S CORRIGÉ. EXERCICE I - La télémétrie LASER (7 points) BACCALAUREAT GÉNÉRAL Session 2013 PHYSIQUE CHIMIE Série S CORRIGÉ EXERCICE I - La télémétrie LASER (7 points) 1.1. 1. À propos du laser. Éléments de réponse Critères d évaluation Points Si on double la

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base

Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base Cours de Chimie - Informatique Titrage acide/base M.-F. Couvreur - Y. Mairesse ISND - Anderlecht 17 avril 2013 Résumé Simulation d'un titrage acide / base à l'aide d'un tableur. Réalisation du graphique

Plus en détail

CHAPITRE 2 DIAGRAMME DES PHASES A L EQUILIBRE

CHAPITRE 2 DIAGRAMME DES PHASES A L EQUILIBRE CHAPITRE 2 DIAGRAMME DES PHASES A L EQUILIBRE Contenu : Miscibilité totale Miscibilité partielle Plan du cours Objectif général Acquérir les notions de base associées à la formation des phases, de leurs

Plus en détail

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30 Terminales S1, S2, S3 2010 Vendredi 29 janvier BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures 30 Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Chaque exercice sera traité sur une

Plus en détail

PHYSIQUE. 1re année. VISA pour la 1 re année Santé. Santé. 2 e édition. Salah Belazreg. Préparer et réussir son entrée en PACES/L1 Santé 100%

PHYSIQUE. 1re année. VISA pour la 1 re année Santé. Santé. 2 e édition. Salah Belazreg. Préparer et réussir son entrée en PACES/L1 Santé 100% 100% 1re année Santé Médecine harmacie Dentaire Sage-Femme Salah Belazreg HYSIQUE ISA pour la 1 re année Santé réparer et réussir son entrée en ACES/L1 Santé Toutes les notions du Lycée requises Des QCM

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP CONCOURS D ADMISSION 2007 COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est autorisée pour cette épreuve. Quelques aspects de la fusion contrôlée

Plus en détail

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION CORRECTION DS n 8 Cinétique et chimie organique I- SUIVI SPECTROPOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION On se propose d étudier la cinétique de la réaction totale entre les ions dichromate Cr 2 O 7 2-

Plus en détail

Activité documentaire

Activité documentaire TSTi2D TSTL Thème Transport Mise en mouvement Activité documentaire La voiture électrique sauvera-t-elle la planète? Fiche ressource THÈME du programme : Transport Sous thème : Mise en mouvement Type d

Plus en détail

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie.

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie. Physique. Partie 2 : Transformations nucléaires. Dans le chapitre précédent, nous avons étudié les réactions nucléaires spontanées (radioactivité). Dans ce nouveau chapitre, après avoir abordé le problème

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

Chapitre 7 : Acides, bases et sels

Chapitre 7 : Acides, bases et sels Chapitre 7 : Acides, bases et sels Objectifs L élève doit être capable! d énoncer les formules de quelques acides minéraux traités dans le cours,! d énoncer certains usages de ces acides,! d établir les

Plus en détail

Lois de probabilité à densité Loi normale

Lois de probabilité à densité Loi normale DERNIÈRE IMPRESSIN LE 31 mars 2015 à 14:11 Lois de probabilité à densité Loi normale Table des matières 1 Lois à densité 2 1.1 Introduction................................ 2 1.2 Densité de probabilité

Plus en détail