Auxiliaire de Puériculture

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Auxiliaire de Puériculture"

Transcription

1 Auxiliaire de Puériculture Chapitres 23 à 29 S ystème ner ve ux, se n s, réflexes

2 Chapitre 24 : Système ner veux central et pérphérique SNC : système nerveux central Moelle épinière Encéphale Système nerveux périphérique (SNP): nerfs crâninens et rachidiens

3 Définitions On appelle CENTRE NERVEUX un organe composé des corps cellulaires des neurones, capable de recevoir, émettre et traiter une information nerveuse Un neurone est une cellule nerveuse, composée d un corps cellulaire (soma) et de prolongements cytoplasmiques (dendrites / axone) Un nerf est composé de plusieurs fibres nerveuses, chacune correspondant à un prolongement cytoplasmique neuronal La fibre est dite AFFERENTE ou SENSITIVE lorsqu elle conduit les informations de la périphérie vers le centre nerveux La fibre est dite EFFERENTE ou MOTRICE lorsqu elle conduit les informations du centre nerveux vers les effecteurs (périphérie)

4 La moelle épinière

5 La moelle épinière

6 La moelle épinière

7 La moelle épinière

8 La moelle épinière

9 Définitions La moelle épinière se situe à l intérieur de la colonne vertébrale (axe fibreux protecteur) Elle est reliée à l encéphale par des nerfs crâniens et reliée à la périphérie par des nerfs rachidiens Elle est composée d une partie dorsale ou postérieure sensitive (racine, corne) et d une partie ventrale ou antérieure motrice (corne, racine) La substance blanche (externe) est composée de myéline (substance protectrice) La substance grise (centrale) est composée de corps cellulaires des MOTOneurones et INTERneurones

10 L encéphale

11 L encéphale

12 L encéphale

13 Quelques définitions Encéphale, cortex... attention à ne pas mélanger! Encéphale : Contenu de la boîte crânienne, rassemblant différentes parties aux rôles très différents (hormonal, centres autonomes, équilibre,...) Cortex : Partie de l encéphale dédiée au traitement des messages afférents et l élaboration de message efférents

14 L encéphale Tronc cérébral et bulbe rachidien : centres nerveux autonomes et lien encéphale - ME Cervelet : centres nerveux autonomes, équilibre, cerveau reptilien Thalamus : centre d intégration des messages nerveux, relai et centre de l humeur Corxtex divisé en hémisphères, lobes, aires Chiasma cortical (gauche - droite) Lobe frontal, pariétal, temporal, occipital Aires correspondant aux multiples fonctions cérébrales

15 Représentation des lobes

16 Fonction des lobes

17 Fonction des lobes! Lobe pariétal! Perceptions sensorielles! Perceptions auditives! Langage parlé et écrit

18 Fonction des lobes! Lobe pariétal! Perceptions sensorielles! Perceptions auditives! Langage parlé et écrit! Lobe frontal! Raisonnements et planification! Emotions et personnalité! Aire de Broca : association pensée mot! Mouvements

19 Fonction des lobes! Lobe pariétal! Perceptions sensorielles! Perceptions auditives! Langage parlé et écrit! Lobe frontal! Raisonnements et planification! Emotions et personnalité! Aire de Broca : association pensée mot! Mouvements! Lobe temporal! Sons! Sens des mots! Souvenirs

20 Fonction des lobes! Lobe pariétal! Perceptions sensorielles! Perceptions auditives! Langage parlé et écrit! Lobe frontal! Raisonnements et planification! Emotions et personnalité! Aire de Broca : association pensée mot! Mouvements! Lobe temporal! Sons! Sens des mots! Souvenirs Lobe occipital -Information visuelle décodée - Identification de l environnement : formes, couleur, vitesse

21 Système nerveux périphérique

22 neurones

23 Chapitre 25 : Neurones et connexions synaptiques La communication entre neurones ou entre un neurone et un muscle est appelée SYNAPSE La synapse comporte 3 éléments : Un élément pré-synaptique : terminaison axonale, comportant de nombreuses vésicules synaptiques remplies d un type de neuromédiateurs (anciennement transmetteurs) Un élément post-synaptique : dendrite ou corps cellulaire, comportant de nombreux types de récepteurs spécifiques Un espace synaptique ou fente synaptique de l ordre de 50 nm

24 La synapse L arrivée d un message nerveux au bout de l axone entraîne la libération des neuromédiateurs dans la fente synaptique Leur fixation sur les récepteurs post-synaptiques permet de recréer un message sur le neurone suivant Leur recapture permet alors le passage d autres messages nerveux Il existe 2 grands types de synapses : SE et SI Les SE (synapses excitatrices) : neuromédiateur excitateur passage du message nerveux au neurone suivant (ex : acétylcholine, sérotonine, dopamine) Les SI (synapses inhibitrices) : neuromédiateur inhibiteur inhibition du message nerveux sur le neurone suivant (ex : GABA, enképhaline)

25 Schéma d une synapse

26 Schéma d une synapse http: //svt louis anima arman tions d.fre _flas e.fr/ h/syn publi apse_ c/ nicot iniqu e.swf http: // jussi eu.fr synap /vie/ se/sy dossi napse ers/.htm

27 Schéma d une synapse

28 + Les synapses

29 + Les synapses! Communication entre deux neurones! Axone du neurone 1! Dendrite ou corps cellulaire du neurone 2

30 + Les synapses! Communication entre deux neurones! Axone du neurone 1! Dendrite ou corps cellulaire du neurone 2! Passage d un message nerveux électrique à un message chimique puis à nouveau à un message électrique

31 + Les synapses! Communication entre deux neurones! Axone du neurone 1! Dendrite ou corps cellulaire du neurone 2! Passage d un message nerveux électrique à un message chimique puis à nouveau à un message électrique! Caractéristiques de la transmission synaptique! UNIDIRECTIONNELLE! Cellule pré-synaptique à cellule post-synaptique! LENTE! Délai synaptique pour conversion du message! 0,5 ms, soit 0,01mm.s -1

32 + Les synapses! Communication entre deux neurones! Axone du neurone 1! Dendrite ou corps cellulaire du neurone 2! Passage d un message nerveux électrique à un message chimique puis à nouveau à un message électrique! Caractéristiques de la transmission synaptique! UNIDIRECTIONNELLE! Cellule pré-synaptique à cellule post-synaptique! LENTE! Délai synaptique pour conversion du message! 0,5 ms, soit 0,01mm.s -1! Principe de la transmission :! Fente synaptique 20 à 50 nm! Terminaison axonique contient des vésicules synaptiques remplies de neurotransmetteur! Exocytose des neurotransmetteurs! Fixation aux récepteurs spécifiques de la membrane post-synaptique! Inactivation et recapture du neurotransmetteur

33 + Les synapses! Passage d un message nerveux électrique à un message chimique puis à nouveau à un message électrique! Caractéristiques de la transmission synaptique! UNIDIRECTIONNELLE! Cellule pré-synaptique à cellule post-synaptique! LENTE! Délai synaptique pour conversion du message! 0,5 ms, soit 0,01mm.s -1! Principe de la transmission :! Fente synaptique 20 à 50 nm! Terminaison axonique contient des vésicules synaptiques remplies de neurotransmetteur! Exocytose des neurotransmetteurs! Fixation aux récepteurs spécifiques de la membrane post-synaptique! Inactivation et recapture du neurotransmetteur

34 + Les synapses! Caractéristiques de la transmission synaptique! UNIDIRECTIONNELLE! Cellule pré-synaptique à cellule post-synaptique! LENTE! Délai synaptique pour conversion du message! 0,5 ms, soit 0,01mm.s -1! Principe de la transmission :! Fente synaptique 20 à 50 nm! Terminaison axonique contient des vésicules synaptiques remplies de neurotransmetteur! Exocytose des neurotransmetteurs! Fixation aux récepteurs spécifiques de la membrane post-synaptique! Inactivation et recapture du neurotransmetteur

35 + Les synapses! Principe de la transmission :! Fente synaptique 20 à 50 nm! Terminaison axonique contient des vésicules synaptiques remplies de neurotransmetteur! Exocytose des neurotransmetteurs! Fixation aux récepteurs spécifiques de la membrane post-synaptique! Inactivation et recapture du neurotransmetteur

36 + Les synapses Neurone post-synaptique (dendrite ou corps cellulaire) Récepteurs spécifiques à un neurotransmetteur de la membrane postsynaptique

37 + Les synapses Axone du neurone pré-synaptique Bouton synaptique Neurone post-synaptique (dendrite ou corps cellulaire) Récepteurs spécifiques à un neurotransmetteur de la membrane postsynaptique

38 + Les synapses Axone du neurone pré-synaptique Bouton synaptique Canaux de recapture des neurotransmetteurs Neurone post-synaptique (dendrite ou corps cellulaire) Récepteurs spécifiques à un neurotransmetteur de la membrane postsynaptique

39 + Les synapses Axone du neurone pré-synaptique Bouton synaptique Canaux de recapture des neurotransmetteurs Vésicules synaptiques Neurone post-synaptique (dendrite ou corps cellulaire) Récepteurs spécifiques à un neurotransmetteur de la membrane postsynaptique

40 + Les synapses Axone du neurone pré-synaptique Bouton synaptique Canaux de recapture des neurotransmetteurs Vésicules synaptiques neurotransmetteurs Neurone post-synaptique (dendrite ou corps cellulaire) Récepteurs spécifiques à un neurotransmetteur de la membrane postsynaptique

41 + Les synapses Axone du neurone pré-synaptique Bouton synaptique Canaux de recapture des neurotransmetteurs Vésicules synaptiques neurotransmetteurs Fente synaptique Neurone post-synaptique (dendrite ou corps cellulaire) Récepteurs spécifiques à un neurotransmetteur de la membrane postsynaptique

42 + Arrivée du message nerveux Les synapses (potentiel d action)

43 + Arrivée du message nerveux Les synapses (potentiel d action) Libération des neurotransmetteurs dans la fente synaptique (excitateurs ou inhibiteurs)

44 + Arrivée du message nerveux Les synapses (potentiel d action) Libération des neurotransmetteurs dans la fente synaptique (excitateurs ou inhibiteurs) Fixation des neurotransmetteurs sur leurs récepteurs spécifiques

45 + Les synapses Message créé ou inhibé sur la membrane post-synatique (nature du neurotransm.) Recapture des neurotransmetteurs après séparation du récepteur

46 + Les synapses Retour à la situation initiale Une nouvelle transmission synaptique peut avoir lieu Message créé ou inhibé sur la membrane post-synatique (nature du neurotransm.)

47 Caractéristiques du message nerveux Nature : électrique Potentiel transmembranaire Au repos : -70mV Potentiel d action : amplitude constante 100 mv (+30mV) dépolarisation, repolarisation, hyperpolraisation - 2 à 3 ms Hyperpolarisation : -110 mv Unidirectionel : dendrite - corps cellulaire - axone Non atténuable en réponse à la loi du TOUT ou RIEN (si la stimulation est supraliminaire - au dessus du seuil de dépolarisation) Codage de l intensité du STIMULUS en FREQUENCE de PA (temps) et en NOMBRE DE FIBRES NERVEUSES STIMULEES (espace)

48 / c i l b u f p w / s r. f 2. n e o e i r t f c. a d _ n l a / e m c i r i t a l n s b e i u t u Nature : électrique p o f o / P w l r / s t f h. v. s s s e Potentiel transmembranaire a o / e l p / r f e : f _ r p. s _ t d n Au repos : -70mV l n o e ht a i / i m t c t r a i n a m l e Potentiel d action : amplitude constante 100 mv (+30mV)bs i t i n u o u a p P dépolarisation, repolarisation, hyperpolraisation 2 à 3 ms o / f / l r w h t f s s v.. a s e A l / Hyperpolarisation : -110 mv e P f / r : f n s p. o n t d i o t n Unidirectionel : dendrite - corps cellulaire - axone at i h a t m g a r a m a p i s o n Non atténuable en réponse à la loi du TOUT ou RIEN (si la stimulation est i r a supraliminaire - au dessus u P o / du seuilhde dépolarisation) l t s v a s l / f Codage de l intensité du STIMULUS en FREQUENCE de PA (temps) et en / _ : s p n NOMBRE DE FIBRES NERVEUSES STIMULEES (espace) t o t i h t a m i an Caractéristiques du message nerveux

49 Caractéristiques du message nerveux Nature : électrique Potentiel transmembranaire Au repos : -70mV Potentiel d action : amplitude constante 100 mv (+30mV) dépolarisation, repolarisation, hyperpolraisation - 2 à 3 ms Hyperpolarisation : -110 mv Unidirectionel : dendrite - corps cellulaire - axone Non atténuable en réponse à la loi du TOUT ou RIEN (si la stimulation est supraliminaire - au dessus du seuil de dépolarisation) Codage de l intensité du STIMULUS en FREQUENCE de PA (temps) et en NOMBRE DE FIBRES NERVEUSES STIMULEES (espace)

50

51 Arc Réflexe

52 Arc Réflexe Stimulus : élément de l environnement de nature très diverse : onde (lumière, son), chimique (COV, sucré, salé, acide, amer,...), pression, texture, chaleur,... Récepteur sensitif : cellule capable de transformer un stimulus en message nerveux Voie afférente : nerfs rachidien, dendrite des neurones sensitifs (ou neurones en T) présents dans les ganglions rachidiens Centre nerveux : moelle épinière (moto/inter neurones) Voie efférente : axone des motoneurones Effecteur : muscle

53 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications

54 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Ganglion rachidien / spinal Récepteur sensitif

55 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Encéphale Ganglion rachidien / spinal Récepteur sensitif Moelle épinière

56 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Encéphale Ganglion rachidien / spinal Récepteur sensitif Substance blanche Substance grise Moelle épinière

57 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Encéphale Ganglion rachidien / spinal Récepteur sensitif Effecteur Moelle épinière

58 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Encéphale Ganglion rachidien / spinal Voie/nerf afférent Récepteur sensitif Effecteur Moelle épinière

59 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Encéphale Ganglion rachidien / spinal Voie/nerf afférent Nerfs crâniens Récepteur sensitif Effecteur Moelle épinière

60 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Encéphale Ganglion rachidien / spinal Voie/nerf afférent Nerfs crâniens Récepteur sensitif Effecteur Moelle épinière Voie/nerf efférent Nerfs rachidiens Arborisation terminale

61 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Cortex sensoriel et moteur Stimulus nociceptif Neurone en T Nerfs crâniens Récepteur nociceptif nocicepteur Effecteur Fibre C non myélinisées Message nerveux nociceptif afférent Neurone médullaire nociceptif Moelle épinière

62 + Aspects fondamentaux AÏE!!! Nerfs et communications Cortex sensoriel et moteur Stimulus nociceptif Neurone en T Nerfs crâniens Récepteur nociceptif nocicepteur Effecteur Fibre C non myélinisées Message nerveux nociceptif afférent Neurone médullaire nociceptif Moelle épinière

63 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli

64 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines

65 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines

66 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée

67 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée

68 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée Goût Acide, amer, sucré salé Bouche Langue Papilles (bourgeons) gustatives

69 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée Goût Acide, amer, sucré salé Bouche Langue Papilles (bourgeons) gustatives

70 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée Goût Acide, amer, sucré salé Bouche Langue Papilles (bourgeons) gustatives

71 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée Goût Acide, amer, sucré salé Bouche Langue Papilles (bourgeons) gustatives

72 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée Goût Acide, amer, sucré salé Bouche Langue Papilles (bourgeons) gustatives Odorat COV Nez Bulbe olfactif Cils olfactifs

73 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée Goût Acide, amer, sucré salé Bouche Langue Papilles (bourgeons) gustatives Odorat COV Nez Bulbe olfactif Cils olfactifs

74 Organes, tissus, récepteurs sensitifs et stimuli Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Vue Longueur d onde Oeil Rétine Bâtonnets et cônes, opsines Ouïe Onde sonore Oreille Tympan Cellules de la Cochlée Goût Acide, amer, sucré salé Bouche Langue Papilles (bourgeons) gustatives Odorat COV Nez Bulbe olfactif Cils olfactifs

75 Perceptions cutanées

76 Perceptions cutanées Sens Stimulus Organe Tissu Récepteur sensitif Texture Toucher léger Relief Pression Peau Derme Température Température Peau Derme Peau Epiderme Disque de Merkel Corpuscule de Meissner Corpuscule de Krause Douleur Douloureux Peau Derme Nocicepteur Tension Etirement Peau Hypoderme Pression vibration Pression, vibrations Peau Hypoderme Corpuscule de Rufini Corpuscule de Pacini Tonus Extension Muscle Musculaire Fuseau neuromusculaire

77 Perceptions cutanées

78 Perceptions cutanées

79 Perceptions cutanées

80 Perception ou sensation?

81 Perception ou sensation? Perception

82 Perception ou sensation? Sensation Perception

83 Perception ou sensation? Sensation Perception Transformation d un stimulus environnemental en message nerveux et conduction de ce message jusqu aux centres nerveux associés

84 Perception ou sensation? Sensation Perception Transformation d un stimulus environnemental en message nerveux et conduction de ce message jusqu aux centres nerveux associés Interprétation complexe d une sensation nerveuse par un centre nerveux (localisation, identification, traitement de l intensité, association à la mémoire et l humeur )

85 Chapitre 23 : Réflexes achiléens et rotuliens Famille des réflexes myotatiques : contraction involontaire, stéréotypée et rapide et innée d un muscle en réponse à son propre étirement Etirement : STIMULUS Facteur stimulant de l environnement, perceptible par nos récepteurs sensitifs et entraînant un déséquilibre homéostatique

86 Schéma du réflexe rotulien

87 Schéma du réflexe rotulien

88 Récepteur sensoriel : le fuseau neuromusculaire Voie afférente : fibres nerveuses sensitives Dendrites des nerones en T des ganglions rachidiens Axone du Nt permet de relier la ME par la corne dorsale Centre nerveux : moelle épinière Motoneurone (substance grise) Voie efférente : fibres nerveuses motrices Axone du motoneurone médullaire De la racine ventrale jusqu à la plaque motrice Organe effecteur : muscles MONOSYNAPTIQUE Schéma du réflexe rotulien

89 Chapitre 26 : Oeil et vision

90 Chapitre 27 : Gustation

91 Perceptions olfactives

92 Chapitre 28 : Audition

93 Chapitre 29 : Peau et perceptions tactiles

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT. Sommaire. Psychologie Générale

BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT. Sommaire. Psychologie Générale Psychologie Générale Jean Paschoud BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT Sommaire Communication hormonale Communication neuronale Neurones Synapse Neurotransmetteurs Modificateurs de la transmission Organisation

Plus en détail

LES NEURONES : APPROCHES

LES NEURONES : APPROCHES LES NEURONES : APPROCHES STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE I Généralités Un neurone est une cellule dite «excitable» qui est la brique élémentaire du systèm nerveux. Ces cellules possèdent deux propriétés

Plus en détail

POLYPREPAS. Le système nerveux Préparation au concours de kiné 2010

POLYPREPAS. Le système nerveux Préparation au concours de kiné 2010 POLYPREPAS Le système nerveux Préparation au concours de kiné 2010 1 POLYPREPAS Première partie les supports anatomiques du message nerveux 2 INTRODUCTION 3 Introduction Toute réaction de l organisme à

Plus en détail

Séquence 9. Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse

Séquence 9. Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Séquence 9 Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Sommaire Chapitre 1. Pré-requis Chapitre 2. Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Chapitre 3. Motricité et plasticité

Plus en détail

Le tissu nerveux et ses propriétés

Le tissu nerveux et ses propriétés 1 CHAPITRE B Le tissu nerveux et ses propriétés 1. Histologie du tissu nerveux Le tissu nerveux est riche en cellules. Bien qu il soit complexe, le tissu nerveux n est composé que de deux grands types

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique II. Les Réflexes Spinaux Les réflexes spinaux sont des mouvements consécutifs mis en oeuvre indépendamment de la volonté et qui constituent une réaction rapide, et pré-déterminée, à l apparition d un stimulus

Plus en détail

1ST2S Biophysiopathologie : Motricité et système nerveux. 2012-2013. La physiologie neuro-musculaire :

1ST2S Biophysiopathologie : Motricité et système nerveux. 2012-2013. La physiologie neuro-musculaire : La physiologie neuro-musculaire : Introduction : Le neurone possède 3 propriétés indispensables pour assurer sa fonction au sein de l organisme : -l excitabilité : capacité à répondre à un stimulus -la

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT THEME : La représentation visuelle du monde Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est

Plus en détail

On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau.

On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau. Vue, ouïe, odorat, toucher et goût sont les 5 sens qui renseignent le cerveau sur ce qui se passe à l extérieur du corps. Les organes sensoriels renferment une multitude de cellules nerveuses motrices.

Plus en détail

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau

Plus en détail

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI Fonction de conduction de la moelle épinière Dr F. TOUMI I. GENERALITES : Communication Moelle avec les centres supra spinaux Communication Intra segmentaire (ipsilatérale / controlatérale) Communication

Plus en détail

RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES.

RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES. RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES. Comment l organisme réagit-il aux stimulations de son environnement? Séquence 1 Activité 1 : Réinvestir ses connaissances pour compléter

Plus en détail

Physiologie Animale CHAPITRE I ELECTROPHYSIOLOGIE DE L AXONE. FILIERE SCIENCES DE LA VIE Module de Physiologie Animale Semestre 5

Physiologie Animale CHAPITRE I ELECTROPHYSIOLOGIE DE L AXONE. FILIERE SCIENCES DE LA VIE Module de Physiologie Animale Semestre 5 FILIERE SCIENCES DE LA VIE Module de Physiologie Animale Semestre 5 Université Mohammed Premier Faculté Des Sciences Département De Biologie Oujda, Maroc Physiologie Animale CHAPITRE I ELECTROPHYSIOLOGIE

Plus en détail

Audition. Plan du cours

Audition. Plan du cours Plan du cours Cochlée :...2 rappel anatomo-fonctionnel... 2 Rôle des cellules ciliées internes (CCI) : les "vraies" cellules sensorielles... 4 Rôle des cellules ciliées externes (CCE)... 5 Synthèse du

Plus en détail

NEURONE ET FIBRE MUSCULAIRE : LA COMMUNICATION NERVEUSE

NEURONE ET FIBRE MUSCULAIRE : LA COMMUNICATION NERVEUSE Thème 6 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). NEURONE ET FIBRE MUSCULAIRE : LA COMMUNICATION NERVEUSE Lors d une visite médicale permettant d établir un certificat d aptitude à la pratique

Plus en détail

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau A projeter : œil dans le règne animal L œil est un organe sensoriel spécialisé dans la perception visuelle. C est un organe des sens essentiel dans la mise

Plus en détail

Organes des Sens UE12. Pr. P. Caix

Organes des Sens UE12. Pr. P. Caix Organes des Sens UE12 Pr. P. Caix L olfaction opn cornets lpe vomer Cg quad Vue ventrale Vue de 3/4 Charpente ostéo-cartilagineuse du nez Os nasal Cartilage latéral Cartilage alaire Cartilage latéral Cartilage

Plus en détail

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr)

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Contrôle moteur et planification Organisation anatomophysiologique du contrôle moteur SÉANCE 2 Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Le muscle Muscle = ensemble de fibres musculaires Fibre musculaire

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DES SYSTÈMES SENSORIELS (fascicule 1/ )

PHYSIOLOGIE DES SYSTÈMES SENSORIELS (fascicule 1/ ) PHYSIOLOGIE DES SYSTÈMES SENSORIELS (fascicule 1/ ) A - GENERALITES http://neurobranches.chez-alice.fr/systnerv/systsens/physiogene1.html http://biodeug.com/new/index.php?option=com_content&task=category&sectionid=5&id=31&itemid=56

Plus en détail

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Yves DAUVILLIERS Département de Physiologie Neurologie CHU Montpellier Objectifs du cours Décrire l organisation normale du sommeil sur les 24

Plus en détail

Généralités sur les organes des sens. Pr YVES DAUVILLIERS Neurophysiologie

Généralités sur les organes des sens. Pr YVES DAUVILLIERS Neurophysiologie Généralités sur les organes des sens Pr YVES DAUVILLIERS Neurophysiologie Fonctionnement des systèmes sensoriels Existence de 3 types de sensorialité -Sensorialité extéroceptive: 6 organes des sens Somesthésie,

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

NEURONE ET FIBRE MUSCULAIRE : LA COMMUNICATION NERVEUSE

NEURONE ET FIBRE MUSCULAIRE : LA COMMUNICATION NERVEUSE PONDICHERY 2014 2ème PARTIE - Exercice 1 - Pratique d'un raisonnement scientifique dans le cadre d'un problème donné (3 points). NEURONE ET FIBRE MUSCULAIRE : LA COMMUNICATION NERVEUSE En 1924, le physiologiste

Plus en détail

Neurophysiologie. Dr P Sauleau Service des Explorations Fonctionnelles

Neurophysiologie. Dr P Sauleau Service des Explorations Fonctionnelles Neurophysiologie Dr P Sauleau Service des Explorations Fonctionnelles Le système nerveux Système permettant la Vie de relation = communication avec l'extérieur (l'environnement) et l'intérieur de l'organisme

Plus en détail

Licence 2 de Psychologie Sensorialité et Perception. Partie 1 : Principes généraux du traitement sensoriel. vincent.roy@univ-rouen.

Licence 2 de Psychologie Sensorialité et Perception. Partie 1 : Principes généraux du traitement sensoriel. vincent.roy@univ-rouen. Licence 2 de Psychologie Sensorialité et Perception vincent.roy@univ-rouen.fr Partie 1 : Principes généraux du traitement sensoriel http://www.retinalmicroscopy.com/bipolar.html http://psychobiologierouen.free.fr

Plus en détail

Le sens du goût. Une infinité de saveurs.

Le sens du goût. Une infinité de saveurs. Le sens du goût. Que serait le goût sans la vue, la mémoire, la senteur, le plaisir? Lorsqu on parle du goût, on ne pense pas toujours à l ensemble des sensations qui permettent d identifier ce que l on

Plus en détail

Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central. L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz

Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central. L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz Plan du cours MORPHOLOGIE ET PHYSIOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX I) Etude de l anatomie du cerveau I-1) Les

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE

NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE I- Structures nécessaires à la naissance du signal et à sa propagation C est un système d amplification qui permet un passage rapide des ions lors du PA (PA de l ordre de la ms).

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

MILIEU INTERIEUR ET SYSTEME NEUROVEGETATIF

MILIEU INTERIEUR ET SYSTEME NEUROVEGETATIF MILIEU INTERIEUR ET SYSTEME NEUROVEGETATIF CHAPITRE I. CHAPITRE II. CHAPITRE III. CHAPITRE IV. CHAPITRE V. CHAPITRE VI. Sommaire HOMEOSTASIE DU MILIEU INTERIEUR SYSTEMES NERVEUX SOMATIQUE ET AUTONOMES

Plus en détail

Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS)

Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS) Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS) Définition La neurostimulation électrique transcutanée est une technique antalgique non médicamenteuse

Plus en détail

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Afin de profiter au mieux de la visite au Scientastic, nous vous conseillons de donner aux enfants un bagage minimum sur les 5 sens avant votre

Plus en détail

Les 5 sens. Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat.

Les 5 sens. Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat. Prénom : Sciences P5P6 Les 5 sens Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat. Quand je regarde Isabelle, Je la trouve belle, belle! Et ça,

Plus en détail

EP2 : prise en charge de l usager

EP2 : prise en charge de l usager Se former tout au long de la vie SECRÉTAIRE MÉDICAL(E) ET MÉDICOSOCIAL(E) EXAMEN SESSION 2012 EP2 : prise en charge de l usager Sur 60 points Durée de l épreuve : 2 heures SUJET - Les feuilles de réponses

Plus en détail

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX 2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX INTRODUCTION cliquez : UNE ANIMATION POUR COMPRENDRE LE ROLE DES MUSCLES DANS LA MOUVEMENT Je ne donne pas de réponse à la 4/ car c'est votre hypothèse

Plus en détail

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN I- ORGANISATION ANATOMIQUE DE L ŒIL TP n 1 Voici quelques légendes Bilans: - l'oeil est l'organe de la vue, il est composé de plusieurs structures

Plus en détail

La théorie de l IHM: l humain. Interaction Hommes Machines 2 ème partie. La théorie de l IHM: l humain. La théorie de l IHM: l humain

La théorie de l IHM: l humain. Interaction Hommes Machines 2 ème partie. La théorie de l IHM: l humain. La théorie de l IHM: l humain Interaction Hommes Machines 2 ème partie Patrick.Roth@adm.unige.ch Modélisation de l'ihm (Hewett, 92) Processeur humain (Card, 83) Conceptualise de manière simplifiée le processus humain lors d une phase

Plus en détail

Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes

Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes ST MALO Avril 2015 Deux notions importantes L intensité de la douleur

Plus en détail

À la découverte de nos sens... Bibliographie

À la découverte de nos sens... Bibliographie À la découverte de nos sens... Bibliographie Qu est ce qu un sens? Le système nerveux perçoit les choses grâce à nos organes. Mais lesquels? C'est une «Fonction par laquelle le système nerveux perçoit

Plus en détail

ANATOMIE CLINIQUE. Généralités page 2. La moelle épinière page 4. Le tronc cérébral page 23. Vascularisation du tronc cérébral et du cervelet page 49

ANATOMIE CLINIQUE. Généralités page 2. La moelle épinière page 4. Le tronc cérébral page 23. Vascularisation du tronc cérébral et du cervelet page 49 Laurent RIFFAUD Service de Neurochirurgie CHU de Rennes ANATOMIE CLINIQUE DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL Généralités page 2 La moelle épinière page 4 Le tronc cérébral page 23 Le cervelet page 43 Vascularisation

Plus en détail

Troubles auditifs chez le sujet

Troubles auditifs chez le sujet Troubles auditifs chez le sujet âgé Les fonctions de l audition La fonction d alerte et de repère spatial et temporel (écoute permanente de l environnement). La fonction de communication: directe ou à

Plus en détail

Aide aux devoirs Les AVC

Aide aux devoirs Les AVC Le cerveau et les AVC Le cerveau est l organe le plus complexe de votre corps. Il commande tout ce que vous faites, pensez, ressentez et dites! Il possède plus de 100 milliards de cellules nerveuses spéciales

Plus en détail

10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale)

10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale) 10. Automatisme et contrôle nerveux de la motricité digestive (intestinale) Introduction La paroi digestive est typiquement formée de deux couches de muscles lisses (fig.10.1 et 10.2) dont l'activité doit

Plus en détail

LE MUSCLE. Références. ζ Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson

LE MUSCLE. Références. ζ Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson LE MUSCLE Références Physiologie du sport, Hugues Monod et Roland Flandrois, édition Masson Physiologie du sport et de l exercice, J.H.Wilmore et D.L.Costill, De Boeck Université Généralités Issu du mésoderme

Plus en détail

Histologie du système nerveux central (2)

Histologie du système nerveux central (2) Histologie Système Nerveux Central Histologie du système nerveux central (2) Deuxième partie 1) Rappel embryologie premier mois: Induction plaque neurale fermeture tube neural 2) Histogenèse: 4 à 20 SA:

Plus en détail

15. GLOSSAIRE GLOSSAIRE

15. GLOSSAIRE GLOSSAIRE 15. Acides aminés excitateurs (AEE) : agissent au niveau des fibres C Acides aminés inhibiteurs (AAI) : agissent au niveau des grosses fibres (cf. GABA) Addiction : état de dépendance vis-à-vis d une drogue

Plus en détail

Mode d emploi pour l application du produit

Mode d emploi pour l application du produit CONÇU POUR LE MOUVEMENT Mode d emploi pour l application du produit Facile à utiliser S applique en quelques secondes Dure jusqu à 5 jours Tous les produits SpiderTech sont fabriqués au Canada avec la

Plus en détail

Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie

Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie Semaine : Date : 25 mars 2013 Professeur : Pr Gallois Groupe : 32 (Anouck Schneidermann Aurore d Hooghe) Responsables Matières : Nicolas

Plus en détail

Remerciements à Madame Françoise Jauzein, de l INRP, pour l aide précieuse qu elle a apporté.

Remerciements à Madame Françoise Jauzein, de l INRP, pour l aide précieuse qu elle a apporté. Pierre Breton, Professeur de SVT, formateur, Lycée Henri Wallon, Valenciennes Académie de Lille Utilisation du logiciel Eduanatomist EduAnatomist est un logiciel de visualisation d'images de neuroimagerie.

Plus en détail

Mémoire humaine Mécanismes neurophysiologiques de la mémoire

Mémoire humaine Mécanismes neurophysiologiques de la mémoire Mémoire humaine Mécanismes neurophysiologiques de la mémoire Master de Psychologie (M1) Fabrice Guillaume - année 2008-2009 1. Substrats neurophysiologiques de la mémoire 1 Substrats neurophysiologiques

Plus en détail

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin Licence de Psychologie (L3S6). 2015 Imagerie cérébrale Florence Perrin Integrative Biology of Neuroregeneration INSERM U1051 Institut des Neurosciences de Montpellier Université Montpellier Web site: http://www.ibn-lab.com/

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE (1 ère partie) C. Massé Service de Physiologie Faculté Médecine de Montpellier

PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE (1 ère partie) C. Massé Service de Physiologie Faculté Médecine de Montpellier PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE (1 ère partie) C. Massé Service de Physiologie Faculté Médecine de Montpellier 1 INTRODUCTION La motricité ou capacité de mouvement : Intègre la notion de contraction musculaire

Plus en détail

LES CINQ SENS EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES

LES CINQ SENS EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES LES CINQ SENS EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES I. Acquérir du vocabulaire L un des objectifs majeurs d activités sur les sens est l acquisition du vocabulaire permettant d exprimer ce que l on ressent.

Plus en détail

EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute)

EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute) EXEMPLE D UNE SEANCE D ETIREMENTS avec progression en difficulté (de position basse à position haute) L ensemble de cette séance d étirements doit se faire après une journée d entraînement dans un esprit

Plus en détail

squelettique Juin 2003

squelettique Juin 2003 Le muscle squelettique Juin 2003 Repères Le mot muscle vient du mot latin musculus qui signifie «petite souris». Les muscles peuvent être considérés comme les «moteurs» de l organisme. Les propriétés des

Plus en détail

La vision : sens prédominent chez la plupart des primates diurnes

La vision : sens prédominent chez la plupart des primates diurnes LE SYSTEME VISUEL La vision : sens prédominent chez la plupart des primates diurnes Cerveau de macaque Cerveau humain Le système visuel, un des modèles de prédilection pour la compréhension du fonctionnement

Plus en détail

Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés

Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés Existe-t-il des similitudes à l échelle de l organisme interne? OC : Les vertébrés, malgré une morphologie

Plus en détail

Université Joseph Fourier Faculté de Médecine de Grenoble

Université Joseph Fourier Faculté de Médecine de Grenoble Mémoire pour l obtention du Diplôme Inter Universitaire de Rééducation et Appareillage en Chirurgie de la Main Professeur F. Moutet CHU de Grenoble JAEGLE Lucille Ergothérapeute Jury : Pr. P. Liverneaux

Plus en détail

Présentation des projets financés au titre de l édition 2010 du Programme Blanc Inter SVSE 4

Présentation des projets financés au titre de l édition 2010 du Programme Blanc Inter SVSE 4 Présentation des projets financés au titre de l édition 2010 du Programme Blanc Inter SVSE 4 ACRONYME et titre du projet Page HearDeafTreat Audition et surdité: Mécanismes moléculaires et approches thérapeutiques...

Plus en détail

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction SEQUENCE LES 5 SENS COMPETENCES Découverte du monde du vivant - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonction (organes associés) - Observer, décrire, manipuler

Plus en détail

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique des

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION

LA LETTRE D INFORMATION N 25 PREMIER TRIMESTRE 2014 LA LETTRE D INFORMATION de l Institut du Cerveau et de la Moelle épinière COMPRENDRE LE CERVEAU ET SON FONCTIONNEMENT LE CERVEAU VU DE L EXTÉRIEUR VUE EN COUPE DE L INTÉRIEUR

Plus en détail

Physiologie Cardio Vx

Physiologie Cardio Vx Physiologie Cardio Vx Anatomie du Coeur 3 Circulation pulmonaire Circulation systémique 5 ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE Auteur : Dr.M.K.Bourahli Faculté de Médecine Constantine Université Mentouri 3 Service

Plus en détail

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

Exploration Neuro-Musculaire L exploration fonctionnelle neuromusculaire. II. L électrodiagnostic neuromusculaire... 22

Exploration Neuro-Musculaire L exploration fonctionnelle neuromusculaire. II. L électrodiagnostic neuromusculaire... 22 21 L exploration fonctionnelle neuromusculaire OBJECTIFS Connaître la constitution et le fonctionnement de l unité neuro-musculaire Connaître le principe de l électromyographie, et ses résultats normaux

Plus en détail

Sommaire de la séquence 11

Sommaire de la séquence 11 Sommaire de la séquence 11 «Tu as vu Pierre, depuis son accident? Oui, son casque lui a sauvé la vie, mais il risque d être bloqué sur un fauteuil roulant. Mais comment est-ce arrivé? Eh bien, en fait,

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

Les opioïdes. Aude Ferran. Avril 2010

Les opioïdes. Aude Ferran. Avril 2010 Les opioïdes Aude Ferran Avril 2010 Introduction Analgésiques centraux = diminuent ou suppriment la douleur par un effet au niveau du système nerveux central (moelle épinière ou cerveau) Introduction Opioïdes

Plus en détail

Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire. Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13.

Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire. Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13. Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13 I. Hypothalamus Plan 1. Données morphologiques 2. Les hormones hypothalamiques

Plus en détail

~@a ~@~ fp@j~~o ~@~@@~@

~@a ~@~ fp@j~~o ~@~@@~@ TABLE DES MA TIERES.... REMERCIEMENTS....... PREFACE.... DECOUVERTE Decouverte de la technique Counterstrain.... Raisonnement du traitement....... Conclusions et postulats.... PHYSIOLOGIE Physiologie de

Plus en détail

L électromyogramme fini le mystère!

L électromyogramme fini le mystère! Les neuropathies L électromyogramme fini le mystère! Sandrine Larue 3 Bonne nouvelle! Vous venez enfin de recevoir les électromyogrammes que vous attendiez! Mauvaise nouvelle! Les conclusions du neurologue

Plus en détail

LES veines du cerveau.

LES veines du cerveau. LES veines du cerveau. DR AMR ANE CHAFIKA YASMINA Cours destiné aux étudiants de deuxième année de médecine ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 I- Introduction Le drainage veineux du cerveau converge dans la

Plus en détail

LES MECANISMES DE LA DOULEUR LA NEUROSTIMULATION TRANSCUTANÉE LE TENS

LES MECANISMES DE LA DOULEUR LA NEUROSTIMULATION TRANSCUTANÉE LE TENS LES MECANISMES DE LA DOULEUR LA NEUROSTIMULATION TRANSCUTANÉE LE TENS SIANI F (1) - BOUCAND M.H (2) Janvier 2006 Association Française Syndromes Ehlers Danlos 1 - kinésithérapeute cadre de santé, Centre

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens»

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Page 1 : Page de garde Page 2 : Sommaire du dossier Page 3 : Nos organes de sens Page 4 : Les 5 sens Page 5 : Nos 5 sens Page 6 : Le vocabulaire

Plus en détail

Éléments d acoustique et nuisances sonores

Éléments d acoustique et nuisances sonores Éléments d acoustique et nuisances sonores 1 e partie : Évaluation de la gêne et du danger. A) Éléments d acoustique. L acoustique est la partie de la physique qui étudie les sons. Le son est défini en

Plus en détail

La tenture de l apocalypse d Angers

La tenture de l apocalypse d Angers La tenture de l apocalypse d Angers La tenture de l Apocalypse d Angers est une représentation de l Apocalypse de Jean réalisée à la fin du XIV e siècle. L ensemble, initialement composé de sept pièces,

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

ANATOMIE (30 points) Toute légende est à reporter dans l ordre numérique.

ANATOMIE (30 points) Toute légende est à reporter dans l ordre numérique. SESSION 2002 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE HUMAINES Durée : 4 heures Coefficient : 3 (Anatomie : 1.5 et physiologie : 1.5) 1- La région abdominale (15 points) L usage de la calculatrice est interdite ANATOMIE

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE

COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE COMMENT TRAVAILLER POUR AUGMENTER SON EXPLOSIVITE 1/ DEFINITION Capacité à produire la plus grande accélération pour se mouvoir, ou pour déplacer une charge. 2/ CALCUL DE LA PUISSANCE Tout d abord, la

Plus en détail

Contribution à la simulation de la stimulation magnétique transcrânienne: vers une approche dirigée par les modèles

Contribution à la simulation de la stimulation magnétique transcrânienne: vers une approche dirigée par les modèles Contribution à la simulation de la stimulation magnétique transcrânienne: vers une approche dirigée par les modèles Sébastien Luquet To cite this version: Sébastien Luquet. Contribution à la simulation

Plus en détail

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com L indépendance à chaque pas de la vie. Votre meilleur allié. Groupe Visitez notre site : www.groupe-g2m.com : Votre meilleur allié. Dispositif médical unique Le système WalkAide est une neuro-orthèse de

Plus en détail

ANATOMIE GENERALE DES ORGANES DES SENS

ANATOMIE GENERALE DES ORGANES DES SENS ANATOMIE GENERALE DES ORGANES DES SENS Il y a 5 sens: le tact, la vision, l'audition, l'odorat et le goût. Ces organes captent des informations du milieu extérieur. Les stimuli chimiques ou physiques sont

Plus en détail

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!!

Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! Institut de Thérapie Manuelle de Paris!!!! LES LEVÉES DE TENSION Principe Obtenir un relâchement musculaire en pratiquant une contraction musculaire de 6 secondes puis un étirement lors du relâchement

Plus en détail

Neuro-MS/D Stimulateur magnétique transcranien

Neuro-MS/D Stimulateur magnétique transcranien Neuro-MS/D Stimulateur magnétique transcranien Stimulation 20 Hz à intensité de 100% Pic champ magnétique - jusqu à 4 T Refroidissement performant : jusqu à 10000 impulsions pendant 1 session Programme

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE

FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE Fiches abc-aide-soignante 1 FICHES ABC-AIDE-SOIGNANTE Fiches abc-aide-soignante 2 SOMMAIRE Présentation du corps humain...3 L'appareil digestif...5 L'appareil respiratoire...7 L'appareil cardio-vasculaire...8

Plus en détail

COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE

COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE 1. Motricité et réflexes a. Examen musculaire Inspection Taille, symétrie (amyotrophie, hypertrophie) Fasciculations Crampes Percussion Myotonie (persistance d'une forte

Plus en détail

1-Le frontal PLAN. 2-L occipital. 3-Le sphénoïde 10/02/2014 ANATOMIE TETE ANESTHESIE EN ORL LES ACTES CHIRURGICAUX

1-Le frontal PLAN. 2-L occipital. 3-Le sphénoïde 10/02/2014 ANATOMIE TETE ANESTHESIE EN ORL LES ACTES CHIRURGICAUX 1-Le frontal Dr F. Philip 02/2014 ANATOMIE TETE Crâne osseux PLAN 4 MEDIANTS-2 LATERAUX PAIRES -LES 14 OS DE LA FACE Face Anatomie Innervation (V VII) COU GLANDES Thyroïde -parathyroïdes Glandes salivaires

Plus en détail

APF, IRME, ALARME, AFIGAP. Quel avenir pour les. homme-machine? interfaces. F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007

APF, IRME, ALARME, AFIGAP. Quel avenir pour les. homme-machine? interfaces. F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007 Quel avenir pour les interfaces homme-machine? F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007 APF, IRME, ALARME, AFIGAP Réparer ou substituer! La politique de L IRME a été depuis plus de vingt ans de soutenir

Plus en détail

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Syndrome de Déficience Posturale Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Définitions : Posture : position particulière du corps et son maintien (se tenir debout par exemple). Proprioception

Plus en détail

Etirements du sportif

Etirements du sportif Etirements du sportif Principales chaînes musculaires SP01 Un corps pour comprendre et apprendre Anne Le Rouzic Les exercices qui vont suivre nécessitent un échauffement musculaire préalable. Les étirements

Plus en détail

Chapitre 9 TONUS ET MOTRICITE

Chapitre 9 TONUS ET MOTRICITE 1 ère partie : Neuroanatomie fonctionnelle Chapitre 9 TONUS ET MOTRICITE La physiologie du mouvement comprend la motricité, les réflexes et le tonus musculaire. Les mécanismes qui contrôlent le mouvement

Plus en détail

La stimulation magnétique transcrânienne et la stimulation électrique fonctionnelle : des outils émergents au secours des cliniciens!

La stimulation magnétique transcrânienne et la stimulation électrique fonctionnelle : des outils émergents au secours des cliniciens! La stimulation magnétique transcrânienne et la stimulation électrique fonctionnelle : des outils émergents au secours des cliniciens! par Laurence Simoneau La stimulation magnétique transcrânienne comme

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail