THEME: PROMOUVOIR L EGALITE D ACCES AU NIVEAU DES COLLECTIVITES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEME: PROMOUVOIR L EGALITE D ACCES AU NIVEAU DES COLLECTIVITES"

Transcription

1 4ème Conférence Mondiale du CIO sur la femme et le sport du 08 au 10 mars La Mer morte - Jordanie Contribution du Comité National Olympique de CÔTE D IVOIRE (CNO CIV) THEME: PROMOUVOIR L EGALITE D ACCES AU NIVEAU DES COLLECTIVITES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT MIS EN ŒUVRE EN FAVEUR DES FEMMES DANS LE DOMAINE DU SPORT : CAS DU COMITE NATIONAL OLYMPIQUE CÔTE D IVOIRE Présentation: FOFANA NAH AMINATAH, Présidente Commission Femme et Sport COMITE NATIONAL OLYMPIQUE CÔTE D IVOIRE (CNO CIV) 1

2 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION CHAP I - PLAN D ACTIONS I/ INFORMATION ET SENSIBILISATION II/ STRUCTURATION DU MOUVEMENT SPORTIF FEMININ III/ ACTIVITES SPORTIVES PROMOTIONNELLES CHAP II RESULTATS CONCLUSION ET PERSPECTIVES INTRODUCTION Comme le témoigne l histoire du mouvement olympique, la participation de la femme au sport, bien que lente a connu un accroissement régulier. Aujourd hui, la situation a nettement évoluée ; le CIO autorité suprême du mouvement olympique y a imprimé une tendance positive en adoptant des initiatives et une politique en faveur de la femme. En Côte d Ivoire, les femmes ont plus ou moins été présentes sur la scène sportive. En 1984, elles étaient présentes aux JO avec l athlétisme, en 1988, elles étaient encore présentes avec l athlétisme et le hand ball. Depuis, elles ne manquent plus les grands rendez vous sportifs. 2

3 INTRODUCTION (suite 1) Mais c est en 1998, que la problématique femme et sport est soulevée en Côte d Ivoire, au cours du séminaire régional femme et sport des pays francophones et lusophones du CIO qui s est tenu à ABIDJAN Hôtel Ivoire. Deux années plus tard (en 2000), une femme est désignée ministre des sports et loisirs et en 2002, le Président du Comité National Olympique de Côte d Ivoire, le Général Lassana PALENFO, s engage auprès du CIO et adhère à la politique et aux initiatives du CIO en faveur de la promotion de la femme dans tous les secteurs liés au sport. Ces différentes actions ont abouti à la prise en compte de la femme dans le sport avec la création d une sous direction genre et sport au sein du ministère des sports et loisirs et la cooptation de 03 femmes au comité exécutif du CNO CIV ainsi que la création d une commission femme et sport, dont nous avons la charge. INTRODUCTION (suite 2) Vous permettrez que je fasse un bref tour d horizon de la politique nationale ivoirienne en matière de sport. Une politique sportive dépend du niveau de développement du pays concerné. La Côte d Ivoire comme la plupart des pays d Afrique, connaît beaucoup de difficultés au plan économique et social, à cela s est ajouté la crise socio politique de septembre Alors, la mise en œuvre des programmes de développement du sport en général devient une tâche difficile et celle des programmes spécifiques à la femme s avère périlleuse. Malgré cette situation, un programme de développement du sport féminin a été élaboré et conduit par la commission femme et sport. Le dit programme vous est ainsi présenté. 3

4 CHAP I - PLAN D ACTIONS L un des premiers aspects de notre programme de développement mis en œuvre par la commission femme et sport, en faveur de la femme dans le sport a consisté à élaborer un plan d actions. Ce plan d actions, entériné par le comité exécutif du CNO CIV, s articule autour des principaux axes suivants: - la sensibilisation, - la structuration du mouvement sportif féminin, - les activités sportives promotionnelles La Commission femme et sport du CNO CIV, créée en 2002, est composée de 11 personnes, constituant la commission permanente et d un délégué de chaque fédération nationale sportive. I - SENSIBILISATION I.1 Objectifs: Présenter la commission femme et sport du Comité National Olympique de Côte d Ivoire (CNO CIV), ses missions et attributions ; Présenter le plan d action et la vision de la commission femme et sport du CNO CIV ; Informer l ensemble du mouvement sportif ivoirien sur le bien-fondé de la participation de la femme et de la jeune fille aux activités liées au sport et sur la politique et les initiatives du CIO en faveur des femmes ; Montrer et présenter les réalisations des femmes sportives ; Faire la promotion des femmes expertes (ressources humaines) dans le sport ; Faciliter l intégration de la femme dans les instances de prise de décision du mouvement sportif, (à partir d élection, de cooptation ou de nomination). 4

5 I/ SENSIBILISATION (suite) I.2 Activités réalisées Débats radiotélévisés Dossiers de presse Présentations d exposés et de communications Conception de dépliants et autres prospectus Elaboration du répertoire d expertise sportive féminine avec des mises à jour annuelle Lobbying Création du site Web : II/ STRUCTURATION DU SPORT FEMININ Les préoccupations qui se sont posées à nous à savoir : Notre cible ; la femme avec sa spécificité, où se trouve t-elle? Comment l atteindre? Comment lui apporter le sport là où elle se trouve, ont suscité cette action. L analyse est la suivante : la femme a sa spécificité et ses besoins propres qui diffèrent en fonction de son rôle dans la société (mère au foyer, femme travailleur, femme commerçante, femme cultivateur ) du lieu où elle se trouve (zone urbaine ou rurale). II.1 Objectif : Décentraliser notre action Créer des associations, créer un réseau femme et sport en CI Rechercher l autonomie 5

6 II/ STRUCTURATION DU SPORT FEMININ (suite) II.2 Activités réalisées Elaboration de projet de statuts et règlements d associations ; Exposé de notre vision de la question femme et sport aux élus et responsables des collectivités territoriales; Propositions des orientations de la commission femme et sport ; Création d organisations sportives féminines dans les sous quartiers, les quartiers, les communes et les collectivités territoriales III/ ACTIVITES SPORTIVES PROMOTIONNELLES Cette action a consisté à organiser des activités pilotes menées par la commission femme et sport du CNO CIV. III.1 Objectifs : Promouvoir l activité physique et sportive pour le bien être physique et moral de la femme et la jeune fille ; Inculquer une culture sportive à la femme et à la jeune fille ; Faire naître l estime de soi, créer le sens de l émulation ; Rechercher la cohésion et la paix Inciter les femmes à se prendre en charge elles mêmes, Rechercher l autonomie atteindre toute la population féminine, améliorer la participation des femmes au sport partout où elle se trouve. 6

7 III/ ACTIVITES SPORTIVES PROMOTIONNELLES (suite) III.2 Activités réalisées Relance de la gymnastique d entretien renommée «gymnastique Populaire» ; Cross féminin ; Marche sportive Tournoi et gala Ces activités sont réalisées en partenariat avec les Directions Régionales sport, les communes et les associations et ONG féminines. (épouses des policiers, les femmes juristes, ) IV/ RESULTATS ET RETOMBEES D importantes fédérations nationales telles que le football, l athlétisme, le handball ont confié l encadrement de leurs équipes nationales, leur direction technique ou administrative à des femmes ; En dehors du football, les athlètes déjà qualifiés pour les JO de Beijing 2008 sont uniquement des femmes ; Sur les 26 fédérations sportives qui composent le mouvement sportif ivoirien, 17 ont entre 10 et 20% de femmes au sein de leur comité exécutif ; D une organisation sportive féminine en 2002, on est passé à 23 associations sportives en 2008, installées dans les quartiers, les communes, les collectivités territoriales, sous la direction et la supervision des responsables communaux et directeurs régionaux de jeunesse et sport ; Au plan administratif, l on est passé de 7,58 % de femmes à des postes de décision (femmes cadres responsables au Ministère de la Jeunesse, du Sport et des Loisirs) en 1999, à 16, 87 % en 2004 ; Au JO d Athènes 2004, deux femmes ont été désignées chefs de mission. 7

8 CONCLUSION En définitive, il est à noter que le plan de développement du sport féminin dans tous les secteurs de la pratique s est fait dans un souci de rassemblement de toutes les synergies, de décentralisation et de multisectorialité. Le mouvement sportif ivoirien est aujourd hui informé et acquis à la cause «femme et sport». Même si les actions concrètes ne suivent pas toujours, les responsables n hésitent plus à confier des responsabilités aux femmes ou à les désigner pour occuper des postes dans les instances de prise de décisions. Toute humilité mise à part, l œuvre des femmes devancières, leaders du sport, que vous êtes, que nous sommes (chacune dans sa région, dans son pays), des femmes qui ont toujours répondu présentes et assuré les tâches qui leur ont été chaque fois confiées a permis de briser certaines barrières. CONCLUSION (suite) A tous, nous disons que pour une question de droit, de justice, pour un développement durable ayons à l esprit cette citation de UNFPA «Tout le monde bénéficie de l égalité. Quand les filles ont des chances égales en matière d éducation, la prospérité de la société s accroît. Quand les filles ont également un accès égal aux revenus, aux biens et aux services, la santé des familles s améliore. Quand les hommes et les femmes ont les possibilités de participation égales et peuvent exercer pleinement leurs droits en tant qu êtres humains, le monde entier y gagne.» 8

9 Je vous remercie. 9

2003 2004 Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Gestion des Ressources Humaines (Année 2004) 1994 2000 Maîtrise en Droit (Année 2000)

2003 2004 Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Gestion des Ressources Humaines (Année 2004) 1994 2000 Maîtrise en Droit (Année 2000) Nom : KOUE Prénoms : Neule Angèle Profession : Juriste / Gestionnaire de ressources humaines Expert en : Genre / Ingénierie de la formation / Gestion des ressources humaines / Droit Nombre d années d expérience

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE

DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT 7-8 MAI 2014 BEAULIEU LAUSANNE DOSSIER DE PRESSE CONVENTION INTERNATIONALE DES METIERS DU SPORT BEAULIEU LAUSANNE TABLE DES MATIÈRES 1. MISSION & OBJECTIFS 2. CIBLES 3. PARTENAIRES 4. WISE EN BREF 5. EXPOSANTS 6. COMITE DE PILOTAGE

Plus en détail

Termes de Références pour le Recrutement de consultants- formateurs

Termes de Références pour le Recrutement de consultants- formateurs Termes de Références pour le Recrutement de consultantsformateurs Projet : Soutenir la transition postcrise et l amélioration de la cohésion sociale en initiant une dynamique de réintégration socioéconomique

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ;

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ; Loi n 96-022/ Régissant la mutualité en République du Mali. L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ; Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur

Plus en détail

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan NOM : APPIA PRENOM : KOUACHI Jean-Baptiste Nationalité: Ivoirienne FONCTION : Economiste, Conseiller Technique ADRESSE ACTUELLE : 01 BP 945 Abidjan 01 Email : appiajb@yahoo.fr MOBILE : 225 07-92- 78-95//02

Plus en détail

LA LISTE DE QUELQUES OUVRAGES DISPONIBLES POUR LA SEMAINE OHADA DU 02 AU 07 DECEMBRE 2013

LA LISTE DE QUELQUES OUVRAGES DISPONIBLES POUR LA SEMAINE OHADA DU 02 AU 07 DECEMBRE 2013 00225 09 88 43 26 M. DJOBO 00225 03 21 28 21 M. BEDI 00225 04 80 47 43 M. BEDI 00225 21 00 36 91 Standard bedidjobo@yahoo.fr LA LISTE DE QUELQUES OUVRAGES DISPONIBLES POUR LA SEMAINE OHADA DU 02 AU 07

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

AGENCE DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES AU TCHAD (ADER-TCHAD) www.ader-tchad.org

AGENCE DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES AU TCHAD (ADER-TCHAD) www.ader-tchad.org AGENCE DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES AU TCHAD (ADER-TCHAD) www.ader-tchad.org Contexte général. Raisons du choix des EnR. Quelques images du Forum fondateur. Résolutions issues du Forum.

Plus en détail

Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi

Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi Préambule Le Cameroun a révisé son DSRP i 2003 en lui adressant une direction

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014 République de Côte d Ivoire Union - Discipline - Travail Porte-parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014 Le mercredi 04 juin 2014, un Conseil des Ministres s est

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE DES JEUX DES PETITS ETATS D EUROPE

REGLEMENT TECHNIQUE DES JEUX DES PETITS ETATS D EUROPE REGLEMENT TECHNIQUE DES JEUX DES PETITS ETATS D EUROPE Article 1 DISPOSITIONS GENERALES Conformément à l article 11 des Statuts, les Jeux des Petits Etats d Europe sont célébrés tous les deux ans, à partir

Plus en détail

De l administration à la gouvernance olympiques

De l administration à la gouvernance olympiques De l administration à la gouvernance olympiques Jean-Loup Chappelet Swiss Graduate School of Public Administration IDHEAP, Université de Lausanne > Understanding the forthcoming key challenges, the dynamics

Plus en détail

A cet effet, des ateliers de formation ont été prévus à leur endroit.

A cet effet, des ateliers de formation ont été prévus à leur endroit. TERMES DE REFERENCES DE L ATELIER DE FORMATION DES RELAIS COMMUNAUTAIRES SUR L APPUI A L AMELIORATION DE L ACCES AUX DROITS ET A LA JUSTICE EN CÔTE D IVOIRE (PALAJ) CLINIQUE JURIDIQUE DE BOUAKE 1 CONTEXTE

Plus en détail

La valorisation marketing de l événement sportif

La valorisation marketing de l événement sportif La valorisation marketing de l événement sportif Eléments d analyse du marketing des Jeux Olympiques Abderrahmane SAKER Centre de Recherches Orléanais en Sciences Sociales du Sport (CRO3S) Management du

Plus en détail

PROGRAMMES MONDIAUX ATHLÈTES SUBVENTION POUR LES SPORTS D ÉQUIPE

PROGRAMMES MONDIAUX ATHLÈTES SUBVENTION POUR LES SPORTS D ÉQUIPE PROGRAMMES MONDIAUX ATHLÈTES SUBVENTION POUR LES SPORTS D ÉQUIPE Solidarité Olympique Programmes mondiaux 2013-2016 OBJECTIF Offrir une aide financière à une équipe nationale par Comité National Olympique

Plus en détail

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013 CONVENTION DE LA HAYE DU 25 OCTOBRE 1980 SUR LES ASPECTS CIVILS DE L ENLÈVEMENT INTERNATIONAL D ENFANTS Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Visa -DGLTE -DBC -CF Décret n 092-2007 / PM fixant les attributions du ministre chargé de la Jeunesse et des Sports et l

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Med S.K. Kaggwa C/O P.O Box 4929, Kampala, Uganda +256772422116 mskaggwa@yahoo.com mskaggwa@uhrc.ug PROFIL

CURRICULUM VITAE. Med S.K. Kaggwa C/O P.O Box 4929, Kampala, Uganda +256772422116 mskaggwa@yahoo.com mskaggwa@uhrc.ug PROFIL CURRICULUM VITAE Med S.K. Kaggwa C/O P.O Box 4929, Kampala, Uganda +256772422116 mskaggwa@yahoo.com mskaggwa@uhrc.ug PROFIL AVOCAT, LIBERAL, QUI SAIT PRENDRE DES DECISIONS, CONSCIENCIEUX ET POLITICIEN

Plus en détail

APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT

APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT Cellule d Analyse de Politiques Economiques du CIRES APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT RAPPORT DE FORMATION THEME : INTELLIGENCE

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 Étant donné que le gouvernement du Québec a prolongé son plan d action sur le développement durable de deux ans, le Plan d action de développement durable

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT RELARIVE A LA MISE EN ŒUVRE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT RELARIVE A LA MISE EN ŒUVRE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT RELARIVE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE NATIONALE DU SPORT ET DE LA JEUNESSE 1 CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

Plus en détail

SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE

SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE MONSIEUR DOUDOU DIENE 22 FEVRIER 2014 A L OPERATION

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Solidarité Olympique Naissance et essor

Solidarité Olympique Naissance et essor Solidarité Olympique Naissance et essor Solidarité Olympique Naissance et essor Sommaire 2 4 8 12 Introduction de Mario Vázquez Raña Président de la commission de la Solidarité Olympique La Solidarité

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES REFORMES PAR PRIORITE

TABLEAU DE BORD DES REFORMES PAR PRIORITE PILIER: PI- SECURITE NATIONALE REFORMES ETAT NIVEAU DE REALISATION R1-DÉFINIR UNE POLITIQUE NATIONALE DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ ADAPTÉE AU CONTEXTE ACTUEL DE LA COTE D IVOIRE ET A SON ENVIRONNEMENT RÉGIONAL

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

BOUGEZ! BIENVENUE DANS LE GUIDE INTERACTIF DU CIO POUR LA GESTION DES PROGRAMMES DE SPORT POUR TOUS

BOUGEZ! BIENVENUE DANS LE GUIDE INTERACTIF DU CIO POUR LA GESTION DES PROGRAMMES DE SPORT POUR TOUS BOUGEZ! GUIDE DU CIO POUR LA GESTION DES PROGRAMMES DE SPORT POUR TOUS BIENVENUE DANS LE GUIDE INTERACTIF DU CIO POUR LA GESTION DES PROGRAMMES DE SPORT POUR TOUS AVANT-PROPOS Jacques Rogge Président d

Plus en détail

"ICI LONDRES, LES ARBITRES PARLENT AUX ARBITRES" / NUMERO 19

ICI LONDRES, LES ARBITRES PARLENT AUX ARBITRES / NUMERO 19 "ICI LONDRES, LES ARBITRES PARLENT AUX ARBITRES" / NUMERO 19 BILLET LONDONNIEN PAR DOMINIQUE FRIZZA ARBITRE DE TRIATHLON 1 ER AOUT «A peine atterri à l aéroport de Londres Heathrow, le 1er aout, j ai immédiatement

Plus en détail

LE CATALOGUE DE FORMATION SYNTHESE. www. dmc-ci.com

LE CATALOGUE DE FORMATION SYNTHESE. www. dmc-ci.com LE CATALOGUE DE FORMATION SYNTHESE Le Génie d un Partenaire à votre Service NOS SERVICES Electricité et Automatisme industrielle NOS ACTIVITES Etude et conception de projet Installation HT/BT Réseaux téléphonique

Plus en détail

STATUTS. de l association SOURIRE DE BON CŒUR AVEC SIEGE A FRIBOURG. Article 1 CONSTITUTION

STATUTS. de l association SOURIRE DE BON CŒUR AVEC SIEGE A FRIBOURG. Article 1 CONSTITUTION STATUTS de l association SOURIRE DE BON CŒUR AVEC SIEGE A FRIBOURG Article 1 CONSTITUTION 1. SOURIRE DE BON COEUR est une association à but non lucratif régie par les articles 60 et suivants du Code Civil

Plus en détail

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne?

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Les récentes inondations au Pakistan illustrent les effets dévastateurs que les événements naturels peuvent avoir sur

Plus en détail

les Jeux Olympiques!

les Jeux Olympiques! Tous les efforts déployés par le Comité International Olympique (CIO) au travers de la Solidarité Olympique dans la promotion et le développement du sport ont pour objectif le succès du plus grand festival

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

OMS du 16 ème Mairie du XVIème 71 avenue Henri Martin 75116 Paris. OMS du 16 ème Agréé Jeunesse et Sport

OMS du 16 ème Mairie du XVIème 71 avenue Henri Martin 75116 Paris. OMS du 16 ème Agréé Jeunesse et Sport OMS du 16 ème Agréé Jeunesse et Sport Lors des jeux Olympiques de LONDRES 2012, permettre au plus grand nombre de jeunes sportifs parisiens, de vivre cet événement mondial dans le cadre des «Journées Olympiques»

Plus en détail

Le Golf. Épreuves officielles. Règles générales et modifications

Le Golf. Épreuves officielles. Règles générales et modifications Toutes les compétitions de golf d Olympiques spéciaux Canada (OSC) sont régies par les règlements sportifs officiels. En tant que programme national des sports, OSC a aligné son règlement de golf sur ceux

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail

Veille stratégique au gouvernement du Québec - Une intelligence à partager

Veille stratégique au gouvernement du Québec - Une intelligence à partager Veille stratégique au gouvernement du Québec - Une intelligence à partager 2 Plan de la présentation État des lieux sur la veillee au gouvernement Mise en place du RVIPP Organisation du RVIPP Objectifs

Plus en détail

Target Rio 2016 -COIB

Target Rio 2016 -COIB Meeting MR Anderlecht Le sport On en parle! Target Rio 2016 -COIB 04/11/2013 La FamilleOlympique Le Mouvement Olympique Le Comité International Olympique (CIO) Les Fédérations Sportives Internationales

Plus en détail

I N F O R M A T I O N P R E S S E

I N F O R M A T I O N P R E S S E I N F O R M A T I O N P R E S S E ANNECY, LE MARDI 5 OCTOBRE 2010 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE POUR ANNECY 2018 Un concept ultra-compact, entre Annecy et Chamonix Mont-Blanc Le projet d Annecy 2018 s articule

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE 2013

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE 2013 PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE 2013 Pour accompagner la performance des organisations et le désir de professionnalisation des individus, l institut propose une gamme de formation, autour de 6 modules

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901.

STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. ARTICLE PREMIER - NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 DECLARATION Nous, femmes parlementaires de Côte d Ivoire, Conscientes de notre rôle de représentantes des femmes et des hommes ivoiriens,

Plus en détail

Biarritz Côte basque, territoire pilote du Sport Santé sur ordonnance

Biarritz Côte basque, territoire pilote du Sport Santé sur ordonnance Communiqué de presse 19 mai 2015 INNOVATION SANTE INNOVATION TERRITOIRE Biarritz Côte basque, territoire pilote du Sport Santé sur ordonnance Alors que la loi santé votée le 14 avril 2014 met en avant

Plus en détail

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION?

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? AVIS N 10.01 Présenté par la Commission «Citoyenneté, solidarité, mobilité» du CONSEIL

Plus en détail

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité.

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Sous titre: Projet d appui aux mutuelles de santé et incidence

Plus en détail

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne)

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne) AGENDA DU GOUVERNEMENT DU CENTRE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE Vendredi 5 septembre 2014 11:26 SEPTEMBRE 5 VENDREDI Pour assurer l efficacité et la synergie des actions du Gouvernement,

Plus en détail

COM (2012) 655 final

COM (2012) 655 final COM (2012) 655 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 novembre 2012 Enregistré à la Présidence du Sénat

Plus en détail

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 2 ème partie : le fonctionnement du groupe L objectif de ce cadre est de faciliter le travail de bilan des groupes de travail.

Plus en détail

Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002)

Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002) Décret n 2002-254/PRES/PM/SGG-CM du 17 juillet 2002 (JO N 31 2002) portant organisation-type des départements ministériels. LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, Vu la Constitution

Plus en détail

ICBE policy BRIEF. Solutions pratiques au problème. au Cameroun

ICBE policy BRIEF. Solutions pratiques au problème. au Cameroun Solutions pratiques au problème de financement des PME au Cameroun ICBE policy BRIEF Par Christian Lambert Nguena (Centre d Études et de Recherche en Économie et Gestion (CEREG) Cameroun) Christian Lambert

Plus en détail

Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole

Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole STATUTS Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole Article 1 DENOMINATION, AGREMENT, DUREE L Association «Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole» désignée dans ce document sous EPWLM est une Association

Plus en détail

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL LA SITUATION DE L INTEGRATION DU GENRE SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL, POLITIQUE ET DE PROJET Introduction A l instar de tous les pays qui ont adhéré à

Plus en détail

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE Jean-Pierre LOUVEL, Président de l UCPF Philippe DIALLO,Directeur général Benjamin VIARD,

Plus en détail

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES 1- LA COMMISSION SPORTIVE Article 1.1 Rôle La Commission Sportive veille à la bonne mise en œuvre de la politique sportive du projet fédéral. A ce titre, elle est chargée

Plus en détail

ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I)

ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I) ASSOCIATION DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE COTE D'IVOIRE (A.U.B.E.F C.I) ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES INTERETS ET LA DEFENSE DES DROITS DES USAGERS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS

Plus en détail

L ÉVOLUTION DES MÉTIERS ET

L ÉVOLUTION DES MÉTIERS ET 1 L ÉVOLUTION DES MÉTIERS ET FONCTIONS RH Caroline Boisson UE Ressources humaines janvier 2009 SOMMAIRE Introduction I. RH, une évolution avérée II. III. Les enjeux de cette évolution A. Pour les métiers

Plus en détail

SYSTÈME DE QUALIFICATION JEUX DE LA XXXI E OLYMPIADE RIO 2016 PLACES DE QUALIFICATION. 3. Mode d'attribution des places :

SYSTÈME DE QUALIFICATION JEUX DE LA XXXI E OLYMPIADE RIO 2016 PLACES DE QUALIFICATION. 3. Mode d'attribution des places : FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE CANOË Course en ligne A. ÉPREUVES (12) ÉPREUVES MASCULINES (8) ÉPREUVES FEMININES (4) Kayak monoplace (K1) 200 m Kayak monoplace (K1) 1000 m Kayak biplace (K2) 200 m Kayak

Plus en détail

EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE. Fiche d Information sur le genre

EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE. Fiche d Information sur le genre EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE Fiche d Information sur le genre Les Fiches d Information sur le genre, rédigés par le Help Desk pour l

Plus en détail

PRÉ-CONFÉRENCE DES FEMMES ÉLUES LOCALES RECOMMANDATIONS Palais des Congrès, Yaoundé, Cameroun 26-27 mai 2008

PRÉ-CONFÉRENCE DES FEMMES ÉLUES LOCALES RECOMMANDATIONS Palais des Congrès, Yaoundé, Cameroun 26-27 mai 2008 PRÉ-CONFÉRENCE DES FEMMES ÉLUES LOCALES RECOMMANDATIONS Palais des Congrès, Yaoundé, Cameroun 26-27 mai 2008 Le séminaire pré-conférence à l intention des femmes leaders élues dans les collectivités locales

Plus en détail

L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes

L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes L égalité femmes-hommes dans le développement : alibi ou réalité? Claudine Drion Le Monde selon les femmes Les engagements de la Belgique La loi sur la coopération internationale de 1999 institue l égalité

Plus en détail

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT 1 CAUSERIE-DEBAT Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire 18 avril 2015 Bingerville/Abidjan (Côte d Ivoire) Présentation N GUESSAN Kouamé André, Vice-Président Afrique du Réseau Projection

Plus en détail

Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac 07 86 28 76 69 anais.davezac@education.gouv.fr Bureau de communication : Karine Marcot 01 40

Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac 07 86 28 76 69 anais.davezac@education.gouv.fr Bureau de communication : Karine Marcot 01 40 Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac 07 86 28 76 69 anais.davezac@education.gouv.fr Bureau de communication : Karine Marcot 01 40 45 99 68 karine.marcot@jeunesse-sports.gouv.fr 2011,

Plus en détail

PROGRAMMES DE BOURSES

PROGRAMMES DE BOURSES PROGRAMMES DE BOURSES La Fondation du Cégep de Sainte-Foy a pour mission de soutenir l œuvre éducative du Cégep de Sainte-Foy en favorisant la qualité de l enseignement, la réussite scolaire et l innovation.

Plus en détail

Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue. Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire»

Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue. Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire» Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire» Search for Common Ground Côte d Ivoire, Septembre 2013

Plus en détail

STATUTS DE L UNION TECHNIQUE DE LA MUTUALITE (UTM)

STATUTS DE L UNION TECHNIQUE DE LA MUTUALITE (UTM) STATUTS DE L UNION TECHNIQUE DE LA MUTUALITE (UTM) 1 TITRE I. DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE 1 ER : FORMATION ET OBJET DE LA MUTUELLE Article 1 er : Il est créé une Union Nationale de groupements mutualistes

Plus en détail

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1.

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique Statuts 2011 Table des matières Généralités 1. Nom et siège 2. But de la CAS 3. Cercle des assurés 4. Droits et devoirs

Plus en détail

RÉSUMÉ Résumé PYEONGCHANG

RÉSUMÉ Résumé PYEONGCHANG RÉSUMÉ Résumé 57 Comme indiqué dans l introduction du présent rapport, la commission a été invitée à effectuer une évaluation technique des trois villes retenues comme candidates par la commission exécutive

Plus en détail

ORGANIGRAMME DES ETUDES

ORGANIGRAMME DES ETUDES ORGANIGRAMME DES ETUDES Certificat d'enseignement Secondaire Supérieur Certificat d'enseignement Secondaire Supérieur Certificat de Qualification C.E.S.S. après la 7ème année Certificat de Qualification

Plus en détail

Programme du Sport Français en faveur du développement durable

Programme du Sport Français en faveur du développement durable Agenda21 Programme du Sport Français en faveur du développement durable Édité par le Comité National Olympique et Sportif Français Maison du Sport Français - 1, avenue Pierre de Coubertin - 75640 Paris

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014 CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues 27 28 mars 2014 Communication de Jacques KI Secrétaire général de la CONFEMEN Thématique :

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Division des communications NOVEMBRE 2010 TABLE DES MATIERES 1) DÉFINITION... 2 2) PRINCIPES DIRECTEURS... 2 3) LA COMMUNICATION INTERNE... 3 3.1) L accueil des employés... 3

Plus en détail

PROJET D APPUI A LA SOCIETE CIVILE ET A LA RECONCILIATION NATIONALE

PROJET D APPUI A LA SOCIETE CIVILE ET A LA RECONCILIATION NATIONALE RÉPUBLIQUE TOGOLAISE MINISTÈRE AUPRES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHARGE DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE UNION EUROPÉENNE FONDS EUROPÉEN DE DÉVELOPPEMENT PROJET

Plus en détail

ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS

ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS 1 ASSOCIATION «HABITER ENFIN!» Loi de 1901 STATUTS ARTICLE 1 - DENOMINATION La présente Association a pour dénomination : «Habiter Enfin!». ARTICLE 2 - SIEGE Le siège de l association est fixé au : 14

Plus en détail

Déclaration de Campagne de Play Fair 2008

Déclaration de Campagne de Play Fair 2008 Jeux olympiques de Pékin Déclaration de Campagne de Play Fair 2008 Cette déclaration de campagne a pour objet de guider les actions des organisations engagées dans une campagne mondiale visant à attirer

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

TABLE DE MATIERES. Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?...

TABLE DE MATIERES. Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?... TABLE DE MATIERES Qu est-ce que SADCAS? Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?... En quoi les Organismes d Accréditation peuvent être bénéfiques jusqu aux derniers utilisateurs?.. Le

Plus en détail

Statuts de l Association. «Action de Développement Suisse-Afrique» Sise à : Rue des Pralaz 13 2034 Peseux Courriel : daniel.delisle_adsa@bluewin.

Statuts de l Association. «Action de Développement Suisse-Afrique» Sise à : Rue des Pralaz 13 2034 Peseux Courriel : daniel.delisle_adsa@bluewin. Statuts de l Association «Action de Développement Suisse-Afrique» Sise à : Rue des Pralaz 13 2034 Peseux Courriel : daniel.delisle_adsa@bluewin.ch 1 I. DÉNOMINATION SIÈGE BUT DURÉE Article 1 Nom siège

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE...

CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE... A votre attention!!!!! Monsieur!!! Madame A l occasion de l expansion de ses activités, la Structure Rotary Club International a organisé une Tombola en faveur de toute personne physique, morale existante

Plus en détail

RAPPORT ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTEMES D INFORMATION CARTOGRAPHIQUE DES BONNES PRATIQUES EN GESTION DURABLE DES TERRES

RAPPORT ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTEMES D INFORMATION CARTOGRAPHIQUE DES BONNES PRATIQUES EN GESTION DURABLE DES TERRES RAPPORT ATELIER DE FORMATION SUR LES SYSTEMES D INFORMATION CARTOGRAPHIQUE DES BONNES PRATIQUES EN GESTION DURABLE DES TERRES www.portailpetiteirrigation.org Enda Lead -Bakel 03 au 04 Septembre 2012 Consultant

Plus en détail

ORIENTATIONS TERRITORIALES RELATIVES A LA MOBILISATION DES CREDITS D INTERVENTION TERRITORIALISES DU C.N.D.S 2015

ORIENTATIONS TERRITORIALES RELATIVES A LA MOBILISATION DES CREDITS D INTERVENTION TERRITORIALISES DU C.N.D.S 2015 ORIENTATIONS TERRITORIALES RELATIVES A LA MOBILISATION DES CREDITS D INTERVENTION TERRITORIALISES DU C.N.D.S 2015 La note du C.N.D.S. du 9 janvier 2015 précise la mise en application des orientations et

Plus en détail

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union NOUVEAUXSTATUTS Éditions de l Union TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 1 ER CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «Les Républicains»,

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE 93 93 PERMETTRE LE RENFORCEMENT DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

Plus en détail

1. Satisfaction Satisfaction Globale

1. Satisfaction Satisfaction Globale Evaluation de la Rencontre Régionale Appui à l émergence et la structuration d une dynamique associative de développement local et régional Quelles perspectives communes de travail? Le 28 février 09 -

Plus en détail

Art. 2 : Siège et durée L Association a son siège dans la République et canton de Genève à l adresse de son secrétariat. Sa durée est illimitée.

Art. 2 : Siège et durée L Association a son siège dans la République et canton de Genève à l adresse de son secrétariat. Sa durée est illimitée. Association Alzheimer Suisse Section de Genève Chemin des Fins 27 1218 Grand Saconnex STATUTS Dans les présents statuts, toute dénomination de personne, de statut ou de fonction recouvre l homme ou la

Plus en détail

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77 Les différentes structures sportives et leur relation Patrice BURNEL CTD Handball 77 1 Les français ais et le sport 34 millions de français déclarent pratiquer une APS au moins une fois/semaine - Vélo:18

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS BOURSES OLYMPIQUES POUR ENTRAÎNEURS

PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS BOURSES OLYMPIQUES POUR ENTRAÎNEURS PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS BOURSES OLYMPIQUES POUR ENTRAÎNEURS Solidarité Olympique Programmes mondiaux 2013 2016 BOURSES OLYMPIQUES POUR ENTRAÎNEURS OBJECTIF L objectif de ce programme est de permettre

Plus en détail

TRAVAUX DU GROUPE GUINEE/CONAKRY ET BISSAO

TRAVAUX DU GROUPE GUINEE/CONAKRY ET BISSAO TRAVAUX DU GROUPE GUINEE/CONAKRY ET BISSAO PLAN DE PRESENTATION BREVE PRESENTATION DES DEUX PAYS - GUINEE/CONAKRY GUINEE BISSAO Population = 7 156 406hbts dont 51% de femmes et 46% de jeunes, - 1 200 000

Plus en détail

Association des Professionnels Ivoiriens au Maroc SPONSOR OFFICIEL

Association des Professionnels Ivoiriens au Maroc SPONSOR OFFICIEL Association des Professionnels Ivoiriens au Maroc SPONSOR OFFICIEL : www.asprim-ci.ma : contact@asprim-ci.ma : 00212 646 564 282 Page 2 de 14 SOMMAIRE AS PRIM, QUI SOMMES NOUS?... 3 NOS OBJECTIFS... 3

Plus en détail

TDR Termes de Références

TDR Termes de Références Coalition des Entreprises de Côte d Ivoire contre le Sida Convention N : 05 / 2010 / SCSP / PUMLS C102A10315 : PARTICIPATION A LA 23 ème EDITION DE LA CAMPAGNE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA 2010 TDR

Plus en détail