Respiration et occupation des milieux de vie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Respiration et occupation des milieux de vie"

Transcription

1 Respiration et occupation des milieux de vie Objectifs scientifiques l s'agit : - d'établir l'unité de la respiration ; - de mettre en relation la diversité des appareils et des comportements respiratoires avec l'occupation des milieux ; - de mettre en relation la répartition des êtres vivants avec les conditions de la respiration ; - d'étudier l'influence de l'homme sur les conditions de la respiration. Cette étude peut faire l'objet d'une diverse diversification pédagogique : travail en ateliers, par groupes, sur projet. Objectifs éducatifs Cette partie contribuée à l'éducation à l'environnement. Développement durable plus que les activités humaines influent sur les caractéristiques des milieux de vie donc sur les conditions de la respiration et de la répartition des êtres vivants. Cohérence verticale À l'école primaire, les élèves ont pu découvrir l'adaptation des êtres vivants aux conditions du milieu mais ce programme précise qu'aucune connaissance n est exigible. La classification des êtres vivants amorcés en cas de sixième est enrichie par les nouvelles espèces rencontrées, afin de préparer la compréhension de la notion d'évolution.

2 1 - Les échanges gazeux respiratoires dans les milieux. Tous les êtres vivants respirent-ils? O.C. : Tous les êtres vivants absorbent du O 2 et rejettent du CO 2 : c est la respiration. O.M. : - Mettre en évidence l'absorption de dioxygène et le rejet de dioxyde de carbone par un être vivant /Re - Conception et réalisation expérimentation assistée par ordinateur (EXAO) pour mettre en évidence la consommation de dioxygène par un être vivant. /Re - Concevoir une expérience pour la vérifier (criquet, poisson, élodée). () - Prévoir un témoin () - Etre critique () Supports : - Des systèmes expérimentaux qui mettent en évidence la respiration dans différents milieux par quelques êtres vivants (poisson, criquet élodée). - Travail en 3 ateliers. Activité 1 Q1. ppeler les gaz qui sont échangés avec le milieu au cours de la respiration. ReC Q2. Redire ensuite comment peut-on mettre en évidence ces gaz. ApC Q3. Proposer un montage expérimental simple qui montre les échanges de gaz entre un être vivant (animal ou végétal) et son milieu et le réaliser avec les objets proposés. /Re Q4. Porter dans un tableau les changements de concentration des deux gaz au cours de deux temps (0 min et 30 min). C Présenter l ensemble des résultats de toutes ces expériences sous forme d un tableau en indiquant l être vivant, le milieu où il vit, la disparition d un gaz par (-) ou sa production par (+). Q5. Comparer les variations des concentrations des deux gaz au cours de deux temps, puis interpréter ces modifications. Conclure quant à la certitude du phénomène observé. Q6. Discuter sur la nécessité d effectuer une expérience complémentaire pour être sûr de la réalité du phénomène observé. Conclusion Chez les végétaux comme chez les animaux, la respiration consiste, dans un milieu : - à absorber du dioxygène (O 2) - à rejeter du dioxyde de carbone (CO 2).

3 Comment des animaux peuvent-ils vivre et respirer dans des milieux aussi différents que l air et l eau? O.C. : La diversité des comportements respiratoires permet aux animaux d occuper différents milieux. O.M. : Réaliser des observations () Compléter un tableau à plusieurs entrées. (C) Pré requis - Les êtres vivants sont nombreux et variés et occupent selon leurs caractéristiques physiques du milieu différent (6 ème ). Pour fonctionner un organisme doit s'alimenter et respirer. (5 ème ) Activité 2 Q1. Lire attentivement les 2 textes suivants et répondre aux questions. 1 - Les Mammifères marins comme les baleines possèdent des poumons. Entre deux plongées en apnée, ils doivent remonter à la surface pour respirer. ls possèdent des narines situées sur le dessus de la tête appelées évents qui laissent échapper un jet de vapeur «le souffle» quand la baleine expire. Notifier le groupe de classification auquel appartient la baleine. Dire dans quel milieu vit-elle et dans quel milieu respire-t-elle. Marquer d un (E) le dessin qui correspond à l expiration et d un () celui qui illustre l inspiration. Classer les dessins dans un ordre logique. ApC 2 - L'argyronète est une araignée qui à l inverse des autres araignées, passe sa vie dans l'eau! Elle y construit son repaire entre les plantes aquatiques qu'elle relie par des fils de soie. Grâce à ses pattes postérieures et à son abdomen, elle transporte des bulles d'air qui seront déposées sous les fils et qui seront ainsi retenues comme des ballons captifs! Quand la bulle fait environ 1cm 3, l'araignée la tapisse d'un cocon de soie. Elle ne laisse qu'une ouverture à la partie inférieure de la bulle ; celle-ci lui servira à accéder dans la bulle. Ce système ressemble beaucoup à la «cloche à plongeur», véritable ancêtre du sous-marin. Notifier le groupe de classification auquel appartient l argyronète. ApC Dire dans quel milieu vit-elle et dans quel milieu respire-t-elle. Préciser par quel système ingénieux permet à l'argyronète de rester longtemps sous l'eau pour y chasser sans avoir à remonter respirer à la surface. ndiquer si elle doit remonter tout de même de temps en temps à la surface. Dire pourquoi. Q2. Chercher les comportements particuliers de l'homme quand il souhaite évoluer dans un milieu différent de son milieu habituel. ApC Q3. Compléter le tableau présenté, à l aide de votre manuel si nécessaire (p.16 à 19, puis 25)ou autre document. Groupe de classification Milieu de vie Milieu de respiration Organe de respiration Comportemen t particulier de respiration Homme Baleine Sardine Asticot Asticot à queue de rat Argyronète Moule

4 Q4. Observer ensuite les informations portées par ce tableau et répondre aux questions suivantes pprocher le groupe de classification et le type d organe respiratoire. pprocher le milieu de respiration et le type d organe respiratoire. Conclusion La diversité des appareils et des comportements respiratoires d adaptation permet aux animaux d'occuper différents milieux.

5 2 - Des façons différentes de respirer dans l eau et dans l air Comment des animaux peuvent-ils respirer dans l eau? O.C. : - Recherche des organes respiratoires chez différents animaux. O.M. : - Réaliser une dissection permettant de mettre en évidence un organe respiratoire. /Re - Réaliser une observation d'organes respiratoires en utilisant une loupe binoculaire ou microscope. Supports : Matériel nécessaire (1/2 classe de 12 élèves) élèves travaillant en groupes de 2 ou 4 selon les étapes. Pour la dissection : -6 poissons (sardines) -6 cuvettes à dissection -6ciseaux forts -6 ciseaux fins -6 pinces fines -Sonde cannelée (montrer cet instrument si celui-ci n a jamais été utilisé auparavant) -6 verres de montre -6 loupes binoculaires -6 lampes -papier absorbant -12 paires de gants chirurgicaux Documents fournis pour l activité -Fiche technique de la dissection -Feuille à compléter par l élève (sur la fiche technique d activité) Activité 3 Q1. Observer le poisson qui nage dans l aquarium. Rechercher des indices dans une zone du poisson qui oriente vers la présence d organes respiratoires. Q2. Après avoir repéré la zone du poisson qui fait naître un intérêt, on procède à son examen attentif. - Placer le poisson dans la cuvette - ntroduire délicatement la sonde cannelée par la bouche du poisson, en biais, le plus loin possible. a Révéler ce que vous examinez. - Retirer la sonde, puis soulever délicatement les opercules. b Exposer ce que vous examinez. - Avec les ciseaux forts, découper l opercule et le retirer afin de dégager les organes sous-jacents. - Explorer celles-ci avec les pinces fines, délicatement. c conter avec exactitude ce que vous observer. d Traduire l information qu apporte la couleur des branchies. ApC e Faire un schéma de la dissection de la tête de poisson. C Légender ce schéma avec : bouche ; branchies ; opercule découpé, narine. Q3. Afin de préciser la structure d une branchie, on propose d extraire une de ces branchies de la façon suivante : - Avec les ciseaux forts, sectionner une branchie à ses deux extrémités afin de l isoler et de l extraire des autres. - La retirer et la déposer dans un verre de montre. - Recouvrir la branchie avec de l eau afin d éviter qu elle ne se dessèche. Re - Observer la branchie à la loupe binoculaire. a Décrire cette branchie et retrouver des ressemblances avec une alvéole /ApC Q4. Observer le tableau suivant qui récapitule la composition en gaz des courants d eau traversant les branchies. Tableau1 : Composition en O 2 et en CO 2 des courants d eau d un poisson et celle de son sang Dioxyde de carbone Dioxygèn e Eau entrant par la bouche Pauvre Riche Eau sortant par les ouïes Riche Pauvre Sang entrant dans les Riche Pauvre branchies Sang sortant des branchies Pauvre Riche Après avoir analysé les données du tableau 1, justifier le rôle respiratoire des branchies. Bilan 1 Les poissons réalisent les échanges gazeux respiratoires entre l eau et leur sang par l intermédiaire d organes situés derrière les opercules : les branchies. Les branchies sont des organes formés de nombreux filaments, les filaments branchiaux, soutenus par un os, et dans lesquels circule du sang. Grâce à ces organes, le dioxygène de l eau passe dans le sang et le dioxyde de carbone du sang passe dans l eau.

6

7 Comment des animaux non dotés de poumons peuvent-ils respirer dans l air? O.C. : - Recherche des organes respiratoires chez différents animaux. O.M. : - Réaliser une dissection permettant de mettre en évidence un organe respiratoire. /Re - Réaliser une observation d'organes respiratoires en utilisant un microscope. Re Supports : Matériel nécessaire (classe de 12 élèves) élèves travaillant en groupes de 2 ou 4 selon les étapes. Pour la dissection : - 12 asticots - 12 asticots - 12 paires de pinces fines - 12 scalpels - 12 verres de montre + eau - 12 lames + 24 lamelles - Colorant bleu de méthylène -papier absorbant -12 paires de gants chirurgicaux Matériel vidéo : -Télé -Flexcam -Vidéo microscope Documents fournis pour l activité -Fiche technique de la dissection -Feuille à compléter par l élève (sur la fiche technique d activité) Pré requis - mouvements respiratoires (chez l être humain) - la respiration consiste en l absorption d O2 et le rejet de CO2 - organe respiratoire (chez l être humain) Motivation de l activité - On a déjà montré l existence d échanges gazeux entre un être vivant = (criquet par exemple) et le milieu de respiration (air). Quel est donc l organe qui permet de réaliser les échanges gazeux chez un insecte? Est-ce des poumons? Activité 4 Q1. Observer la sauterelle sur la vidéo proposée. Rechercher des indices dans une zone de son corps qui oriente vers la présence d organes respiratoires. Q2. Afin d étudier les organes respiratoires des insectes, il est plus facile d examiner ceux d un asticot qui est la larve de la mouche. Elle possède les mêmes organes respiratoires que l adulte ailée. Repérer et orienter les différentes parties de l asticot, à l aide du schéma ci-dessous. Abdomen Partie antérieure Partie postérieure Points noirs (ou stigmates) Pinces pour tirer cette partie Scalpel appuyé sur le milieu du Figure 1 : Les différentes parties d un asticot. corps Pour examiner les organes respiratoires, suivre scrupuleusement les étapes suivantes : 1 - Appuyer le scalpel sur le milieu du corps de l asticot et tirer l arrière à l aide de la paire de pinces 2 - Nettoyer la partie arrière dans l eau en grattant délicatement avec le scalpel, puis ajouter une goutte de colorant sur cette partie arrière et attendre 1 à 2 minutes. 3 - Placer la partie arrière dans une goutte d eau posée sur la lame et recouvrir d une lamelle 4 - Observer au faible grossissement la préparation. Q3. Décrire les trachées d un insecte et expliquer en une phrase quel peut être leur rôle. C/

8 Bilan 2 Chez les insectes, les gaz respiratoires sont directement échangés entre les organes et l air. Un système de tuyaux, les trachées, communique avec des orifices, les stigmates, situés à la surface du corps de l animal. Conclusions Chez les animaux, les échanges gazeux, se font entre l'air ou l eau et l'organisme, par l'intermédiaire d'organes respiratoires tels que poumons, branchies, trachée.

9 3 - Peuplement et respiration Comment se fait-il que la truite qui a des branchies, ne soit pas partout présente dans les rivières? O.C. : Les caractéristiques d'un milieu (température de l'eau, présence de végétaux verts,...) influencent la quantité d O 2 dissous par conséquent elles influencent aussi la respiration et la répartition des êtres vivants. Relier la répartition des êtres vivants à une teneur en dioxygène O.M. : - Recherche d'une explication à la répartition d'animaux vivant dans un cours d'eau. / - Saisir des informations à partir d'un document brut () - Formuler une hypothèse. () - Prévoir une expérience () Supports : un document sur la répartition des poissons et les conditions du milieu. (livre Belin p.26-27) Activité 5 Q1. A partir du livre (p.28 et 29), Construire un tableau qui récapitule les paramètres mesurés (température ; concentration de dioxygène) de 3 différentes zones délimitées dans La Loire, depuis sa source jusqu à l estuaire et les et êtres vivants (poissons) qui prédominent dans ces zones. /C Q2. Noter comment varie la température depuis la source du fleuve jusqu à l embouchure. Même question pour la variation de la quantité de dioxygène. Q3. Formuler un problème que fait naître ces observations. Proposer une hypothèse qui répond au problème posé. Exposer de façon brève, l expérience que vous proposeriez pour tester cette hypothèse. Dire quelle est la conséquence possible qu entraîne cette hypothèse sur l occupation du cours d eau. Q4. Citer des mécanismes qui peuvent enrichir la concentration de dioxygène du cours d eau. ApC Conclusion Les caractéristiques du milieu déterminent les conditions de la respiration et influent ainsi sur la répartition des êtres vivants.

10 4 - Origines du dioxygène terrestre. Comment le dioxygène est-il renouveler sur Terre? O.C. : - Expliquer la modification de l'occupation d'un milieu par la variation d'un facteur, le peuplement végétal qui influe sur la respiration. - Mettre en évidence le rejet du dit dioxygène par les végétaux chlorophylliens - Relier l'oxygénation d'un milieu et la présence de végétaux chlorophylliens. O.M. : - Mise en évidence et comparaison du rejet du dioxygène par les végétaux chlorophylliens à la lumière et à l'obscurité. (Re/) Supports : Matériel nécessaire (classe de 12 élèves) élèves travaillant en groupes de 2 - Elodées du Canada - 6 béchers - 6 entonnoirs - 6 caches lumière - allumettes Activité 6 Q1. Enoncer une hypothèse qui expose l origine du dioxygène atmosphérique. On cherche à vérifier l hypothèse H 0 précédente. Q2. Proposer une expérience qui permet de tester cette hypothèse. On réalise l expérience suivante : L élodée du Canada est une plante de verte aquatique, très fréquente, souvent utilisée dans les aquariums. Réaliser deux montages A et B identiques : 1. Remplir un bécher d eau et déposer au fond des tiges sectionnées (vers le haut) d élodées. 2. Coiffer des élodées d un entonnoir retourné et disposer dessus un tube à essai entièrement rempli d'eau. (il ne doit pas y avoir de bulles dans le tube). 3. Placer le montage B à l obscurité (simulant la nuit) et éclairer le montage A (pour simuler le jour) durant 24 h. Q3. Comparer les résultats obtenus dans les deux conditions expérimentales (A et B). Proposer à partir de connaissances en sciences physiques une identification du gaz produit ApC Q4. nterpréter ensuite les résultats obtenus. Q5. Dire pourquoi met-on alors des plantes chlorophylliennes dans un aquarium dans lequel vivent des poissons. Conclusion A la lumière, les végétaux chlorophylliens contribuent à oxygéner le milieu.

11 5 -Action de l homme sur la respiration des êtres vivants. Comment l Homme modifie-t-il les conditions de respiration des êtres vivants? O.C. : - Relier action de l'homme sur l'environnement et effet sur la répartition des êtres vivants. O.M. : - Exploitation de données sur la répartition d'être vivant d un même milieu, à deux endroits ou à des moments différents en liaison avec une action de l Homme. / Supports : -un transparent Activité 7 L arrivée dans un cours d eau d un égout urbain donne lieu à une pollution locale. Ces eaux usées apportent à ce milieu beaucoup de matières organiques (restes d aliments ; excréments..) qui perturbent alors le fonctionnement de l écosystème en place. Les documents projetés montrent ce déséquilibre qui prend place entre les composantes du milieu. Q1. Montrer les variations de la concentration de matière organique le long du cours d eau. Montrer les variations de la concentration de dioxygène dissous le long du cours d eau. Montrer les variations de la concentration de bactéries le long du cours d eau. Ces bactéries dites aérobies consomment de la matière organique et se reproduisent très vite en milieu favorable. Proposer une hypothèse qui explique les variations d oxygène dissous le long du cours d eau. Q2. A partir du document projeté, construire un tableau qui associe la qualité de l eau à la faune présente aux 3 endroits de la rivière. / C Formuler ensuite une hypothèse qui expose cette répartition caractéristique de la faune. Q3. ppeler les solutions que l Homme utilise pour remédier à ce déséquilibre. ApC Conclusion L homme par son action dans le milieu peut modifier la teneur en dioxygène de l eau et donc sur la répartition des êtres vivants. l agit sur la biodiversité.

12

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés

Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés Existe-t-il des similitudes à l échelle de l organisme interne? OC : Les vertébrés, malgré une morphologie

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition.

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. Animation pédagogique 13 mars 2013. Morlaix. A. Cuvier: maître-formateur Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. PLAN D ANIMATION. Le temps institutionnel: les programmes,

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital.

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Fiche 1 A QUOI SERT LA RESPIRATION? Objectif Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Vocabulaire : respirer / inspirer / expirer / souffler / air / poumons. Notions

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus Niveau CEl CE2 Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus INTRODUCTION: non un poisson. Le dauphin souffleur ou grand dauphin est un mammifère marin, et Comme tous les mammifères il suivantes

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Qu est-ce qu un insecte

Qu est-ce qu un insecte Les INSECTES Qu est-ce qu un insecte Ailes (4) Tête Thorax Abdomen Antennes Pattes (6) Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte ou pas? Insecte

Plus en détail

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Exercice A :Une faible absorption des acides aminés (anorexie, dénutrition, problème métabolique etc.) ne permet pas à l organisme de renouveler et de conserver

Plus en détail

L air que nous respirons

L air que nous respirons L air que nous respirons Brumes matinales sur le bocage normand, France Les êtres vivants et le dioxygène Le dioxygène est une molécule essentielle de l environnement. Elle représente près de 21 % des

Plus en détail

Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes

Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes Sciences La respiration Objectifs : Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes Supports : Démarche : Documents-élève, logiciel "Pulmo", maquette de poumon, vidéo cordes vocales (

Plus en détail

Végétaux Exemples d individus

Végétaux Exemples d individus Végétaux Formation Biologie 2011 2012 Végétaux Exemples d individus Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux»

Plus en détail

Les serpents RÉSUMÉ ------

Les serpents RÉSUMÉ ------ Les serpents COLLECTION : Petit monde vivant TEXTE : John Crossingham et Bobbie Kalman Traduction : Marie-Josée Brière Âge : 6 à 10 ans ISBN-10 2-89579-100-7 ISBN-13 978-2-89579-100-3 32 pages couleur

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments.

Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments. Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments. Nous savons que nos organes utilisent le dioxygène, mais aussi les nutriments contenus dans le sang, pour fabriquer l énergie dont ils

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE FICHE DE DONNEES DE SECURITE ULTIMEG 2002T DATE DE RÉVISION : 03/02/2005 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE NOM DE PRODUIT ULTIMEG 2002T NO DE PRODUIT : U2002T DISTRIBUTEUR

Plus en détail

Voiture à hydrogène Hydrocar C-7110

Voiture à hydrogène Hydrocar C-7110 Voiture à hydrogène Hydrocar C-7110 www.cebekit.eu Hydrocar Schéma d assemblage ATTENTION Afin d'éviter des risques de dommages à la propriété, des blessures graves ou de mort : Cet ensemble doit être

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

Ressources. Production attendue

Ressources. Production attendue Thème du programme : la tectonique des plaques histoire d un modèle Etape 1 : Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème proposer une démarche d investigation Contre arguments de la théorie

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique des

Plus en détail

SOMMAIRE : SCIENCES CM

SOMMAIRE : SCIENCES CM SOMMAIRE : SCIENCES CM LE COEUR DOCUMENTS ET TRACES ÉCRITES 1. L organe et son activité 2. Transporteur de sang 3. Organe vital 4. Le Cœur : l organe et son activité (document élève) 5. Le Cœur : l organe,

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES

LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES I. La reproduction des animaux Observer le comportement des parents, suivre la croissance des jeunes est si intéressant que, dès le CP, les enfants

Plus en détail

L'UTILISATION DU MICRO-ORDINATEUR EN TP

L'UTILISATION DU MICRO-ORDINATEUR EN TP 63 L'UTILISATION DU MICRO-ORDINATEUR EN TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES NATURELLES Perspectives pour une Expérimentation Assistée par Ordinateur (EX.A.O.) Serge CESARANO, André VIDEAUD I- OBJECTIFS DE L'EXPÉRIMENTATION

Plus en détail

RDP : Emission de CO 2 d'une voiture

RDP : Emission de CO 2 d'une voiture 1S Thème : AGIR RDP : Emission de CO 2 d'une voiture DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise

Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise son exposition annuelle tous les deux ans dans les

Plus en détail

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

Protocole de dissection de la SOURIS

Protocole de dissection de la SOURIS Protocole de dissection de la SOURIS Matériel nécessairen - Une paire de petit ciseaux - Une sonde cannelée - 2 paires de pinces fines - épingles Epingler la souris Fixer la souris en extension sur le

Plus en détail

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Diffusion de NO 2 : FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Quatre ballon de petite taille reliés à deux supports (noix + pinces) dont deux munis de bouchons ; tournure de cuivre ; acide nitrique concentré ;

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT II LE RAYONNEMENT SOLAIRE Introduction : Le soleil est une étoile. La fusion thermonucléaire de l hydrogène en hélium lui fournit toute son énergie,

Plus en détail

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Rappels : Un être vivant est un organisme qui : - Prélève de la matière (eau, air, nourriture), - Se reproduit, - Possède une durée de vie

Plus en détail

Étude préalable Fiche 1

Étude préalable Fiche 1 Fiche 1 L'EXPRESSION ET LA VALIDATION DU BESOIN : Avant de concevoir un objet technique, il est nécessaire de s'assurer que le besoin existe et de bien préciser ce qui est attendu par les futurs utilisateurs.

Plus en détail

Les Toitures Végétales

Les Toitures Végétales Projet Personnel Encadré Fdgfg Les Toitures Végétales Morgan BENIGAUD Projet Personnel Encadré Année 2013-2014 2013 Conception Préliminaire Introduction sur les toitures végétales La France est un pays

Plus en détail

Entretien annuel du brûleur FICHE PEDAGOGIQUE

Entretien annuel du brûleur FICHE PEDAGOGIQUE TP n 3 ACTIVITE 1 Brûleur fioul Entretien annuel du brûleur FICHE PEDAGOGIQUE Niveau d'enseignement : 5 Nature : TP par groupe Temps prévisionnel : 4 heures Objectif : l élève doit être capable de réaliser

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

L arbre près de chez moi

L arbre près de chez moi L arbre près de chez moi Module 3 Les arbres et le stress Résumé du module 3 Les élèves découvrent l influence de l environnement sur le développement de l arbre et les maladies qui peuvent l affecter.

Plus en détail

Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve.

Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve. Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve. Cette année 2006-2007 les élèves de 6 ème Mauve bénéficient de la classe à PAC sur le

Plus en détail

1 sur 7 3-modules.doc

1 sur 7 3-modules.doc Tableau des compétences. Ce tableau récence un certain nombre de questionnements possibles autour du jardin à l école élémentaire. Les compétences travaillées sont celles choisies par le concepteur des

Plus en détail

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée).

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée). Sommaire Comportement Communication Orientation Protection du milieu COMPORTEMENT L obtention du Niveau 2 permet une autonomie relative (autonomie dans la limite des prérogatives N2 et des obligations

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

Ce qu il faut savoir

Ce qu il faut savoir La circulation Séquence 14 À quoi sert mon cœur? D ans Ce qu il faut savoir les fonctions vitales, le rôle du sang et de l appareil circulatoire reste prépondérant. Tous les êtres vivants «baignent» dans

Plus en détail

Info Technique. Sonde lambda. Rôle. Fonctionnement

Info Technique. Sonde lambda. Rôle. Fonctionnement Hella KGaA Hueck & Co., Lippstadt 15 décembre 2002 1-5 Sonde lambda Rôle Des normes de plus en plus sévères sont prescrites pour les gaz d'échappement, contraignant l'industrie automobile à réduire les

Plus en détail

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION Equipe départementale EPS de Tarn et Garonne 1 Ce dossier pédagogique relatif à la natation à l'école primaire (du cycle 1 au cycle3 ) a pour objectifs: - de

Plus en détail

LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES

LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES THÈME : Planète Terre et son environnement Niveau : seconde LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES EXTRAIT DU BO: La Terre est une planète du système solaire L'énergie solaire reçue par les planètes varie

Plus en détail

Sciences et technologie

Sciences et technologie Sciences et technologie 4 e année Jean-Yves D Amour Marcel Thouin Paul Trudel Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques Table des matières Introduction... 5 Systèmes vivants... 7 Activité 1 : Comment

Plus en détail

3 ème COURS Chimie Chapitre 1 LA CHIMIE CRÉATRICE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

3 ème COURS Chimie Chapitre 1 LA CHIMIE CRÉATRICE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 3 ème COURS Chimie Chapitre 1 LA CHIMIE CRÉATRICE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 18 1 Pour préparer des espèces chimiques, il est possible

Plus en détail

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Partie 2 Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Y Cette partie doit permettre à l élève d appréhender quelques aspects généraux concernant le fonctionnement du corps humain. Il s agit principalement

Plus en détail

L évaluation biologique de la qualité des eaux par les macro-invertébrés.

L évaluation biologique de la qualité des eaux par les macro-invertébrés. La qualité des eaux peut être évaluée par une méthode biologique basée sur l analyse et le dénombrement des divers invertébrés qui peuplent les eaux courantes. Dans un ruisseau à courant rapide, la diversité

Plus en détail

Chapitre 3 : la digestion

Chapitre 3 : la digestion Chapitre 3 : la digestion INTRODUCTION : Les organes prélèvent en permanence du glucose et du dioxygène dans le sang pour leur fonctionnement. Le dioxygène est apporté (dans le sang) par la respiration.

Plus en détail

Séquence : La digestion

Séquence : La digestion Séquence : La digestion Objectifs généraux : Amener l élève à Faire les liens entre les savoirs acquis lors des séquences sur la circulation sanguine et la respiration et ceux présents dans cette séquence.

Plus en détail

Le ver luisant. Antonin

Le ver luisant. Antonin L'éphémère Amélie L'éphémère est un petit insecte qui a de courtes antennes et un corps très fin. Il possède deux ailes transparentes et ne peut vivre que quelques heures. Le ver luisant Le ver luisant

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

extraire et organiser l information utile

extraire et organiser l information utile 2009-2010 Sciences Physiques Liste des compétences (évaluables en vert / flous?? en bleu) Rechercher, Observer, recenser les informations extraire et organiser l information utile Je sais trouver les informations

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

Exercice 3 (3 minutes): Observe les différentes phases de développement de l élevage du papillon.

Exercice 3 (3 minutes): Observe les différentes phases de développement de l élevage du papillon. IA93/ EDAP/Sciences/Evaluations C3 Fiche enseignant Fiche CHAMP DISCIPLINAIRE : Unité et diversité du monde vivant COMPETENCE : L élève sait mettre en œuvre des connaissances portant sur des situations

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES

Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES Durée : 2 heures 30 Coefficient : 2 1 ère partie : Sciences physiques (15 points) I) En consultant les divers

Plus en détail

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION OBJECTIFS SPECIFIQUES : ENUMERER SANS ERREUR LES ELEMENTS QUI COMPOSENT LE MATERIEL COURANT DE SOINS EXPLIQUER CHACUNE DES TECHNIQUES

Plus en détail

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO! Vous arrosez avec l eau de pluie Vous gagnez 100 Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres L équipe suivante joue 2 Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO!

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur Observation : Quelle est la température moyenne au sol sur la terre? Comparer avec les données des documents suivants

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

Chapitre 1: Facteurs d'échelle

Chapitre 1: Facteurs d'échelle Chapitre 1: Facteurs d'échelle Des considérations générales sur la taille des objets ou des êtres vivants et leur influence sur différents paramètres, permettent d'établir simplement quelques lois ou tendances,

Plus en détail

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive.

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive. L ANALYSE ET L INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Une fois les résultats d une investigation recueillis, on doit les mettre en perspective en les reliant au problème étudié et à l hypothèse formulée au départ:

Plus en détail

S3-Glycémie et diabète ETUDE DE LA SPECIFICITE DES ENZYMES DIGESTIVES Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener

S3-Glycémie et diabète ETUDE DE LA SPECIFICITE DES ENZYMES DIGESTIVES Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener On trouve des glucides (amidon, glycogène, saccharose) dans de nombreux aliments. Les glycosidases sont des enzymes digestives qui catalysent

Plus en détail

Démonstrations sur le pergélisol

Démonstrations sur le pergélisol Démonstrations sur le pergélisol Niveaux : Niveaux 7-9 (12-15 ans) Durée : Environ 40 minutes (maximum 1 heure) Préparation : durant la nuit (gel du pergélisol) Note : Cette activité pourrait convenir

Plus en détail

Des tablettes numériques dans les mains d'écoliers/d enfants à Dijon. Michèle Prieur, EducTice-S2HEP, IFE-ENS de Lyon Agnès Golay, PEMF Dijon

Des tablettes numériques dans les mains d'écoliers/d enfants à Dijon. Michèle Prieur, EducTice-S2HEP, IFE-ENS de Lyon Agnès Golay, PEMF Dijon Des tablettes numériques dans les mains d'écoliers/d enfants à Dijon Michèle Prieur, EducTice-S2HEP, IFE-ENS de Lyon Agnès Golay, PEMF Dijon 2013 : Exploration d usages de tablettes numériques à l école

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

5.0 Mensuration et pesée des poissons à nageoires. NB : Le genre masculin est utilisé comme générique à seule fin d'alléger le texte.

5.0 Mensuration et pesée des poissons à nageoires. NB : Le genre masculin est utilisé comme générique à seule fin d'alléger le texte. 5.0 Mensuration et pesée des poissons à nageoires NB : Le genre masculin est utilisé comme générique à seule fin d'alléger le texte. 5.1 Introduction Ce modèle est destiné aux personnes chargées de former

Plus en détail

Progression découverte du monde, autre que mathématiques, détails par période.

Progression découverte du monde, autre que mathématiques, détails par période. Progression 4 périodes, DECM PS Laurence 1/5 Progression découverte du monde, autre que mathématiques, Période 2: apprenons à toucher! détails par période. Compétence MA01: Reconnaître, nommer,décrire,

Plus en détail

Activité 45 : La responsabilité de l Homme sur son environnement géologique

Activité 45 : La responsabilité de l Homme sur son environnement géologique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Géologie externe, évolution des paysages (16 heures) Notions. contenus Compétences Exemples d activités L procure à l Homme des ressources. [Thèmes : Environnement,

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre Thème 2 B Enjeux planétaires contemporains - La plante domestiquée Table des matières 1 : La plante cultivée : le Maïs...Erreur! Signet non défini. 2 : Les variétés de

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Style 7T. Afficheur température

Style 7T. Afficheur température Style 7T Afficheur température INSTRUCTIONS D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf.: 606274 D S assurer à réception

Plus en détail

DIGESTION IN VITRO (Faure-Rabasse S.)

DIGESTION IN VITRO (Faure-Rabasse S.) DIGESTION IN VITRO (Faure-Rabasse S.) classe : 5 ème durée : 55 minutes Contexte : La partie «digestion des aliments et le devenir des Nutriments» commence avec la mise en place de cette tâche. En introduction

Plus en détail

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée La couleur à l œuvre Correction du Parcours élèves Lycée Département éducation formation Avenue Franklin Roosevelt, 75008 Paris www.palais-decouverte.fr 1 LA COULEUR, FILLE DE LA LUMIERE Quelle est la

Plus en détail

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section 1- L oral et l écrit La langue Orale La langue Ecrite Produire un texte 2- Agir dans le monde 3- Découvrir le monde Le monde des objets Le monde

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS Fiche sujet-élève Les végétaux chlorophylliens collectent l énergie lumineuse grâce à différents pigments foliaires que l on peut classer en deux catégories : - les chlorophylles a et b d une part, - les

Plus en détail

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ).

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ). Fiche 1 Exercice 1 : Dans un élevage de punaises, on trouve des individus de formes différentes (des œufs, des jeunes et des adultes) que l on a représentés ici dans le désordre. Numérote de 1 à 4 les

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais

Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais Emmanuel THEBAUD Réseau des Vétérinaires en Élevage Baptiste HUBERT

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine!

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! Seconde Thème : La santé MENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Initier les élèves de seconde à l argumentation scientifique telle qu elle peut être

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

FICHE DE DONNEE SECURITE

FICHE DE DONNEE SECURITE Degy Anti-fourmis 28/03/12 page1/6 FICHE DE DONNEE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DU FOURNISSEUR Désignation commerciale: DEGY ANTI-FOURMIS Utilisation de la préparation : Produit

Plus en détail