Tumeurs osseuses en radiographie standard

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tumeurs osseuses en radiographie standard"

Transcription

1 Tumeurs osseuses en radiographie standard Ernestho-ghoud IM, Rakotonirainy OH USFR RHUMATOLOGIE «Après-midi Rhumato», juillet 2014

2 Objectif Faire la différence entre une tumeur osseuse maligne et une tumeur osseuse bénigne à partir des images radiographiques

3 PLAN I. INTRODUCTION II. RADIOGRAPHIE STANDARD III. TUMEURS OSSEUSES MALIGNES BENIGNES III. CONCLUSION

4 INTRODUCTION Etre confronté à une image radiographique de tumeur osseuse : problème rencontré en pratique quotidienne TDM, IRM et Scintigraphie osseuse : pas en première intention Radiographie standard: Incontournable Deux incidences orthogonales obligatoires

5 Analyse sémiologique d une radiographie osseuse Huit éléments à analyser devant lésion osseuse: Vitesse de croissance des lésions ( phénomène d osteolyse et osteocondensation) Réaction corticale Reaction periostée Autres: Localisation, Matrice, Envahissement parties molles, Taille, Etat os voisin et à distance

6 Sémiologie radiographique: Vitesse de croissance Ostéolyses: 3 types selon Lodwick Type I ou ostéolyse géographique: berges plus ou moins bien limitées et condensées

7 Sémiologie radiographique: Vitesse de croissance (2) Type II ou ostéolyse mitée: Lacunes multiples confluentes Type III ou ostéolyse ponctuée: petits trous atteignant la corticale

8 Sémiologie radiographique: Vitesse de croissance (3) Condensation osseuse: Homogène: en faveur d une lésion bénigne Hétérogène: en faveur d une lésion maligne Aspect mixte: ostéolyse et osteocondensation

9 Sémiologie radiographique: Etat de la corticale Limites à bords nets, lisse et régulier => corticale respectée Bordure mal limitée : irrégulière et discontinue => corticale rompue Corticale amincie mais respectée => soufflure

10 Sémiologie radiographique: Reaction periostée La réaction periostée peut être : unilamellaire Plurilamellaire ( en bulbe d oignon) Spiculée

11 Sémiologie radiographique: Reaction periostée (2) Reaction periostée: Triangle de Codman ou éperon periostée: aspect lamellaire et corticale détruite

12 Sémiologie radiographique: Matrice tumorale La matrice tumorale peut être de nature diverse: Matrice osseuse: calcification pleine, cotonneuse ou ivoire Matrice cartilagineuse: calcification arciforme ou annulaire Matrice fibreuse: minéralisation en verre dépoli Matrice kystique Matrice graisseuse

13 Sémiologie radiographique: Localisations Type d os atteint : os long, court ou plat Siège dans le plan longitudinal Épiphyses: Chondroblastomes Métaphyses: Chondrosarcome, Ostéosarcome Diaphysaire: Sarcome d Ewing Siège dans le plan axial : cortical, intra spongieux,

14 Sémiologie radiographique: autres paramètres Éléments en faveur d une malignité: Taille supérieure à 6 cm Extensions aux tissus mous Etats os voisin et à distance: myélome ou métastase

15 Synthèse Tumeur maligne Ostéolyse 1c, 2 et 3 Rupture de corticale Réaction periostée feu d herbe Envahissement des parties molles Tumeur bénigne Image bien cernée Corticale normale Taille > 6 cm Lésions multiples

16 Tumeurs malignes: aspects radiographiques Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs d origine neurectodermique Tumeurs du tissu conjonctif Cancer secondaire des os

17 Tumeurs productrices de tissu osseux Métaphysaire Aspect lytique, condensant Réaction periostée lamellaire ou spiculaire (éperon Codman) Rupture de la corticale Envahissement des parties molles Ostéosarcome

18 Tumeurs d origine neurectodermique Diaphyse des os longs Ostéolyse mitée Rupture corticale Réaction periostée lamellaire (bulbe d oignon) ou spiculée «feu d herbe» Envahissement des parties molles Sarcome d Ewing

19 Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Adulte < 40 ans De novo, dégénérescence tumeur bénigne (exostose, chondrome) Calcifications de la matrice Squelette axial (bassin, rachis) et os longs des membres Chondrosarcome

20 Tumeurs de la moelle osseuse Apres 50 ans Crane, os long Lésions ostéolytiques à l emporte-piece Myélome multiple

21 Tumeurs du tissu conjonctif Entre ans Métaphyso-diaphysaire Aspect mixte Rupture corticale Reaction periostée en feu d herbe Fibrosarcome

22 Cancer secondaire des os Polyostotique (os long, bassin, rachis, crane) Ostéolyse mal limitée Fractures pathologiques Lésions osseuses osteocondensantes Vertèbre ivoire

23 Tumeurs bénignes: aspects radiographiques

24 Tumeurs développées aux dépens du tissu conjonctif Age <20 ans Métaphyses Excentrée Ostéolyse polylobée multi cloisonnée soufflant la corticale Kyste anévrismal

25 Tumeurs développées aux dépens du tissu conjonctif A la limite de la bénignité/ malignité Métaphyso-epiphysaire Atteint surtout les membres inférieurs Lacune excentrée soufflante, polylobée, excentrée et cloisonné (nid d abeille) Tumeurs à cellules géantes

26 Tumeurs développées aux dépens du tissu osseux Douleurs à paroxysmes nocturnes, cédant aux AINS Petite lacune au sein d une condensation périphérique intense: nidus Reaction periostée Ostéome ostéoïde

27 Tumeurs développées aux dépens du tissu cartilagineux Métaphysaires ou metaphysodiaphysaires Mains, pieds, os long Géodes à limites nettes avec calcifications centrales en "pop-corn " Chondrome

28 Tumeurs développées aux dépens du tissu cartilagineux Age < 30 ans Excroissance osseuse Métaphysaire Base osseuse coiffée de cartilage Exostose ostéogénique

29 Conclusion Trois points importants Ne pas traiter de façon exagérée une lésion bénigne Ne pas sous-estimer une lésion maligne Ne pas avoir une approche biopsique inadéquate

30 MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION

IMAGERIE DES TUMEURS OSSEUSES MALIGNES (TOM) Dr Géraud AKPO Ancien Interne des Hôpitaux Radiologie

IMAGERIE DES TUMEURS OSSEUSES MALIGNES (TOM) Dr Géraud AKPO Ancien Interne des Hôpitaux Radiologie IMAGERIE DES TUMEURS OSSEUSES MALIGNES (TOM) Dr Géraud AKPO Ancien Interne des Hôpitaux Radiologie OBJECTIFS Décrire les criteres de sémiologie elementaire des TOM Citer les différentes techniques d imagerie

Plus en détail

154. Tumeurs des os, primitives et secondaires

154. Tumeurs des os, primitives et secondaires Sommaire 154. Tumeurs des os, primitives et secondaires diagnostic Imagerie Clichés standards 2 incidences (indispensables) - En faveur d une tumeurs maligne primitive : localisation «autour du genou»,

Plus en détail

Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive

Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive Une ostéolyse type Ic, II, III dans la classification de Lodwick Une réaction périostée plurilamellaire, spiculée ou discontinue avec triangle de Codman

Plus en détail

TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES

TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES Question Dr Charles- Henri FLOUZAT- LACHANIETTE Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Hôpital Henri Mondor APHP - Créteil 1. TUMEURS OSSEUSES PRIMITIVES

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Les tumeurs osseuses Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu conjonctif

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Les tumeurs osseuses Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle

Plus en détail

Les tumeurs osseuses chez l enfant.

Les tumeurs osseuses chez l enfant. Les tumeurs osseuses chez l enfant. I. Introduction Une tumeur est caractérisée par une prolifération anormale d une lignée cellulaire pathologique. Les tumeurs osseuses primitives sont séparées en deux

Plus en détail

Tumeurs osseuses du bassin

Tumeurs osseuses du bassin Tumeurs osseuses du bassin CAFCIM 2012 La hanche et son environnement Eric Pelé (1), Poussange N (2), Moinard M (1), Huot P (1), Silvestre A (1), Moreau Durieux MH (1), Pesquer L (1), Meyer P (1), Hauger

Plus en détail

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit Patient de 39 ans, tuméfaction de la face plantaire du pied droit apparue quelques mois plus tôt Quels sont les principaux éléments sémiologiques à retenir sur les clichés standards Lésion expansive ostéoformatrice

Plus en détail

INTRODUCTION Traitement Biopsie+++

INTRODUCTION Traitement Biopsie+++ Mehdi DAGHFOUS Service «Hichem BAHRI» de Chirurgie Plastique, Réparatrice et de Chirurgie de la Main. Institut KASSAB d Orthopédie. Tunis TUNISIE 2 ème Congrès Franco-Maghrébin de Chirurgie de la Main

Plus en détail

APPROCHE DIAGNOSTIQUE D UNE LACUNE OSSEUSE

APPROCHE DIAGNOSTIQUE D UNE LACUNE OSSEUSE APPROCHE DIAGNOSTIQUE D UNE LACUNE OSSEUSE Kasbi M*, Ben Amara F*, Kammoun S**, Bennaceur R*, Aloui M*, Hamza R*, Kooli M**, Rajhi H*, Mnif N* *: Service d Imagerie Médicale- Hôpital Charles Nicolle-Tunis-Tunisie

Plus en détail

Imagerie des sarcomes osseux

Imagerie des sarcomes osseux Imagerie des sarcomes osseux DU carcinologie, 21 Mars 2014 GUSTAVE ROUSSY Institut de cancérologie VILLEJUIF. www.igr.fr Bérénice BOULET, institut Claudius Regaud, TOULOUSE RARE : Entre 0,2 et 0,5 % des

Plus en détail

SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE. Pr Sokhna BA

SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE. Pr Sokhna BA SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE Pr Sokhna BA OBJECTIFS Donner 3 étiologies d ostéopénie Citer 7 caractères descriptifs d une lacune osseuse Citer 4 types d apposition périostée Savoir distinguer

Plus en détail

Tumeurs des os primitives et secondaires

Tumeurs des os primitives et secondaires 23 Item 154 Tumeurs des os primitives et secondaires Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer une tumeur des os primitive et secondaire. COFER Connaître les principaux diagnostics différentiels

Plus en détail

Prise en charge diagnostique anatomopathologique en pathologie ostéoarticulaire (1)

Prise en charge diagnostique anatomopathologique en pathologie ostéoarticulaire (1) Prise en charge diagnostique anatomopathologique en pathologie ostéoarticulaire (1) Pr. Michel PEOC H Delphine RAOUX Service d Anatomie et Cytologie Pathologiques CHU de Saint Etienne LES TUMEURS OSSEUSES

Plus en détail

Item 154 Tumeurs des os primitives et secondaires

Item 154 Tumeurs des os primitives et secondaires 20 Item 154 Tumeurs des os primitives et secondaires I. CIRCONSTANCES RÉVÉLATRICES II. BÉNIN OU MALIN? III. TUMEURS PRIMITIVES IV. TUMEURS SECONDAIRES V. TRAITEMENT DES MÉTASTASES OSSEUSES Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Les tumeurs osseuses du RACHIS

Les tumeurs osseuses du RACHIS Les tumeurs osseuses du RACHIS Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu

Plus en détail

L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE

L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE I- Radiographies standard I.1- Généralités I.2- Anomalie de densité I.3- Calcifications I.4- Anomalies de structure Plan de cours II- Arthrographie III- Tomodensitométrie

Plus en détail

Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires

Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Circonstances

Plus en détail

Critères d agressivité ou de bénignité des tumeurs osseuses. DIU ostéo-articulaire 15/02/2013 M. LOUIS

Critères d agressivité ou de bénignité des tumeurs osseuses. DIU ostéo-articulaire 15/02/2013 M. LOUIS Critères d agressivité ou de bénignité des tumeurs osseuses DIU ostéo-articulaire 15/02/2013 M. LOUIS Service d Imagerie Guilloz Hôpital Central - NANCY Pré-test Quel est le type d ostéolyse? Image 1 Image

Plus en détail

Symptômes cliniques frustes. Évolution lente et insidieuse. Abcès ossifluant ou froid évocateur quand il existe. Selon la localisation: Ostéomyélite

Symptômes cliniques frustes. Évolution lente et insidieuse. Abcès ossifluant ou froid évocateur quand il existe. Selon la localisation: Ostéomyélite LA TUBERCULOSE OSTEO- ARTICULAIRE EXTRARACHIDIENNE: ASPECT EN IMAGERIE S. Semlali, L. Benaissa, A. El Kharras, A. Darbi, A.Hanine, S. Chaouir, M. Mahi, S. Akjouj Objectifs Savoir suspecter une atteinte

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

Tumeurs maxillo-mandibulaires

Tumeurs maxillo-mandibulaires Tumeurs maxillo-mandibulaires Les tumeurs osseuses des os de la face et principalement des maxillaires sont très fréquentes. La distinction classique entre tumeur bénigne et tumeur maligne, commode sur

Plus en détail

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Date : 22/03/2012 Professeur : Trojani Nombre de pages : 6 UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Intitulé du cours : Tumeurs osseuses Chef Ronéo : Sarah Binôme : Emilien et Camille Corporation des Carabins

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

SEMIOLOGIE OSSEUSE. CCO imagerie Mardi 9 avril Pr Dion. SÉMIOLOGIE OSSEUSE ( pages) 1

SEMIOLOGIE OSSEUSE. CCO imagerie Mardi 9 avril Pr Dion. SÉMIOLOGIE OSSEUSE ( pages) 1 CCO imagerie Mardi 9 avril Pr Dion SEMIOLOGIE OSSEUSE Commentaires : https://docs.google.com/file/d/0b1v4ahwus3nnshjetw1mltuyee0/edit ED9 de loco La fin est baclée +++ par la prof.pour le grand III, il

Plus en détail

J. Ben Hafdhallah*, F. Ben Amara*, M. Kasbi*, S. Kammoun**, R. Hamza*, M. Kooli**, H.Rajhi*, N Mnif*

J. Ben Hafdhallah*, F. Ben Amara*, M. Kasbi*, S. Kammoun**, R. Hamza*, M. Kooli**, H.Rajhi*, N Mnif* J. Ben Hafdhallah*, F. Ben Amara*, M. Kasbi*, S. Kammoun**, R. Hamza*, M. Kooli**, H.Rajhi*, N Mnif* *: Service d Imagerie Médicale - Hôpital Charles Nicolle Tunis- Tunisie **: Service d Orthopédie - Hôpital

Plus en détail

Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004

Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004 Pré-Requis : Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004 Histologie du tissu osseux et cartilagineux (composantes cellulaires) Résumé : Les tumeurs osseuses primitives sont

Plus en détail

M.H.TOURE Module ostéoarticulaire DES 2 / 3 Imagerie médicale

M.H.TOURE Module ostéoarticulaire DES 2 / 3 Imagerie médicale M.H.TOURE Module ostéoarticulaire DES 2 / 3 Imagerie médicale 2014-2015 Objectifs Préciser l apport de chaque modalité d imagerie dans l exploration des tumeurs osseuses bénignes. Décrire suivant la modalité,

Plus en détail

LE POINT SUR LES TUMEURS OSSEUSES A CELLULES GÉANTES. J. Cazejust, R. Campagna, F. Thévenin, F. Larousserie, A. Chevrot, J-L Drapé

LE POINT SUR LES TUMEURS OSSEUSES A CELLULES GÉANTES. J. Cazejust, R. Campagna, F. Thévenin, F. Larousserie, A. Chevrot, J-L Drapé LE POINT SUR LES TUMEURS OSSEUSES A CELLULES GÉANTES J. Cazejust, R. Campagna, F. Thévenin, F. Larousserie, A. Chevrot, J-L Drapé Service de radiologie B Hôpital Cochin Définition Tumeur osseuse primitive

Plus en détail

Les tumeurs osseuses de l enfant. Dr F. Dijoud DES ACP - Fev 2009

Les tumeurs osseuses de l enfant. Dr F. Dijoud DES ACP - Fev 2009 Les tumeurs osseuses de l enfant Dr F. Dijoud DES ACP - Fev 2009 Les tumeurs osseuses de l enfant 6 à 10 % tumeurs de l enfant Adolescent, garçon TB + fréquentes TM : incidence (nb cas/m habitants < 20

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE R. MAZA SACOT Décembre 2010 INTRODUCTION Tumeurs malignes développées aux dépens du tissu conjonctif extra squelettique (adipeux musculaire

Plus en détail

Tumeurs osseuses. Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille)

Tumeurs osseuses. Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille) Tumeurs osseuses Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille) Objectifs : L étudiant doit : Savoir nommer par ordre de fréquence les principales lésions osseuses pseudo-tumorales

Plus en détail

L essentiel en 10 points

L essentiel en 10 points TUMEURS OSSEUSES PRIMITIVES ET SECONDAIRES DE L ENFANT Question ECN n 294 (Cancers de l Enfant) (Tumeurs osseuses) Dr Manon BACHY Service de Chirurgie Orthopédique et Réparatrice de l Enfant Hôpital Armand

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

TUMEURS OSSEUSES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

TUMEURS OSSEUSES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT TUMEURS OSSEUSES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT Question ENC n 154 M Bachy, R Vialle (Hôpital Armand Trousseau Paris) Objectifs de l enseignement : 1. Savoir nommer par ordre de fréquence les principales

Plus en détail

Circonstances de découverte d d une tumeur osseuse

Circonstances de découverte d d une tumeur osseuse DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Circonstances de découverte d d une tumeur osseuse F CHOTEL Stanislas, 6 ans Enfant unique, très s actif Famille monoparentale Depuis 60

Plus en détail

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Epidémiologie Les ostéosarcomes ou sarcomes ostéogèniques sont des tumeurs rares,

Plus en détail

PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE

PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE Jean-Luc Drapé Service de Radiologie B INTRODUCTION IMAGERIE ADAPTÉE CHEZ L ADULTE Stade évolutif Localisation Ostéite d inoculation

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

Tumeurs osseuses. Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille)

Tumeurs osseuses. Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille) Tumeurs osseuses Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille) Objectifs : L étudiant doit : Savoir nommer par ordre de fréquence les principales lésions osseuses pseudo-tumorales

Plus en détail

IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE

IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE DR A. ACHEUK-YOUCEF IMAGERIE MEDICALE CHUC IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE I-INTRODUCTION - Malgré les progrès des techniques d imagerie et en particulier de la TDM et de l IRM, la première approche diagnostique

Plus en détail

Item 154 : Tumeurs maxillomandibulaires

Item 154 : Tumeurs maxillomandibulaires Item 154 : Tumeurs maxillomandibulaires Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Aspects cliniques et radiologiques... 1 2 Les principales tumeurs et leurs traitements...2

Plus en détail

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux IRM DE LA MOELLE OSSEUSE Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux OBJECTIFS Décrire la composition et la distribution normale des différentes moelles osseuses en fonction de l âge Connaître le signal

Plus en détail

Tumeurs osseuses de l enfantl

Tumeurs osseuses de l enfantl Tumeurs osseuses de l enfantl Enseignement interrégional DES de PédiatrieP Auvergne Rhône Alpes Etienne Merlin Clermont-Ferrand 14 mars 2008 14-15 15 mars 2008 E Merlin DES pediatrie Clermont Ferrand 1

Plus en détail

299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant

299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant Sommaire 299. Boiterie et troubles de la démarche chez l enfant principales hypothèses diagnostic et examens complémentaires pertinents imagerie Clichés standards - Bassin de face, hanche de profil (Lowenstein,

Plus en détail

Sites métastatiques inhabituels chez l'enfant

Sites métastatiques inhabituels chez l'enfant Sites métastatiques m inhabituels chez l'enfant S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de redio-pédiatrie, diatrie, hôpital d enfants, CHU IBN SINA, RABAT, MAROC Introduction Les cancers de l enfant l sont des

Plus en détail

Item 154 : Tumeurs maxillomandibulaires

Item 154 : Tumeurs maxillomandibulaires Item 154 : Tumeurs maxillomandibulaires Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Aspects

Plus en détail

COFER Connaître les critères cliniques et radiologiques en faveur de la bénignité ou de la malignité.

COFER Connaître les critères cliniques et radiologiques en faveur de la bénignité ou de la malignité. Chapitre 28 Item 304 UE 9 Tumeurs des os primitives et secondaires I. Circonstances révélatrices II. Caractère bénin ou malin III. Tumeurs primitives IV. Tumeurs secondaires V. Traitement des métastases

Plus en détail

Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale

Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale Joël Lechevallier Saad Abu Amara Clinique Chirurgicale Infantile Chantal Michot Service d Anatomopathologie Cécile Cellier

Plus en détail

APPORT DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITRONS ( PET - 18 FDG ) DANS LES SARCOMES

APPORT DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITRONS ( PET - 18 FDG ) DANS LES SARCOMES APPORT DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITRONS ( PET - 18 FDG ) DANS LES SARCOMES Keller A (1-2), Laemmli C (1), Steiner C (1) Service de Médecine Nucléaire (1) Service de Radiodiagnostic et de Radiologie

Plus en détail

Imagerie des ostéosarcomes

Imagerie des ostéosarcomes Imagerie des ostéosarcomes GETO-GSF Nantes 27 Juin 2014 Bérénice BOULET Institut Universitaire du Cancer Toulouse. Oncopole Institut Claudius Regaud Ostéosarcome : - ostéo : produisant de l os - sarcome

Plus en détail

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*,

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, JFR 09 Apport de l imagerie dans les tumeurs glomiques des doigts. À propos de 15 cas Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, Touria AMIL*, Ahmed HANINE*, Souâd CHAOUIR*, Amina

Plus en détail

Tumeurs Bénignes 2. TCG Kyste Anévrysmal. Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant

Tumeurs Bénignes 2. TCG Kyste Anévrysmal. Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant Tumeurs Bénignes 2 TCG Kyste Anévrysmal Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant Introduction Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Age moyen : 30 ans (16 à 64) 80 % entre 15 et 30 Hommes

Plus en détail

Savoir citer par ordre de fréquence les principales tumeurs osseuses bénignes (TOB) de l enfant. Connaître leurs sites de

Savoir citer par ordre de fréquence les principales tumeurs osseuses bénignes (TOB) de l enfant. Connaître leurs sites de Les principales tumeurs osseuses bénignes de l enfant et de l adolescent D.Basraoui F.Gabor, E.Kermarrec, M.Cagneaux, J.Bigot, N.Boutry Service de Radiopédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille

Plus en détail

Imagerie des tumeurs du sacrum R. Ben Khelifa El Moncer, S. Drissi, A. Daghfous, S. Felah M. Maarouf, L. Rezgui Marhoul

Imagerie des tumeurs du sacrum R. Ben Khelifa El Moncer, S. Drissi, A. Daghfous, S. Felah M. Maarouf, L. Rezgui Marhoul Imagerie des tumeurs du sacrum R. Ben Khelifa El Moncer, S. Drissi, A. Daghfous, S. Felah M. Maarouf, L. Rezgui Marhoul Service d Imagerie Médicale Centre de Traumatologie et Des Grands Brûlés. Tunis.

Plus en détail

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE BOITERIE CHEZ L ENFANT W.HIZEM-HARZALLAH HARZALLAH (1), R SALEM (1), MA JELLALI (1), A ZRIG (1), M MAATOUK (2), N JAZAERLI (3), C HAFSA (1), M GOLLI(1) (1)Monastir -Tunisie

Plus en détail

RADIOPEDIATRIE OSTEO-ARTICULAIRE

RADIOPEDIATRIE OSTEO-ARTICULAIRE RADIOPEDIATRIE OSTEO-ARTICULAIRE 1 Statique des membres inférieurs Dans le plan frontal : Genu varum d environ 20 jusqu à 18 mois Position indifférente transitionnelle entre 18 mois et 2 ans Genu valgum

Plus en détail

QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT»

QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT» QUAND LES CLICHÉS RADIOGRAPHIQUES «NOUS PARLENT» D R R A L A N D I S O N S T É P H A N E L A R H U M AT O L O G I E A U Q U O T I D I E N 2 0 N O V E M B R E 2 0 1 3 INTRODUCTION Radiographie standard

Plus en détail

Anatomie radiologique du squelette pédiatrique. JM Garcier Clermont-Ferrand

Anatomie radiologique du squelette pédiatrique. JM Garcier Clermont-Ferrand Anatomie radiologique du squelette pédiatrique JM Garcier Clermont-Ferrand DES radio - 6 février 2015 Évolution du squelette tout au long de l enfance Taille Morphologie Structure Donc évolution de l aspect

Plus en détail

décrivez les principaux éléments sémiologiques observés sur les clichés standards

décrivez les principaux éléments sémiologiques observés sur les clichés standards Femme, 59 ans ATCD : fracture fémorale droite à l âge de 12 ans, ostéosynthésée par broche. Ablation du matériel d ostéosynthèse à 1 an. Douleurs progressives du genou et de l extrémité distale de la cuisse

Plus en détail

Service d Imagerie Médicale *Service de Chirurgie Maxillo-Faciale CHU Habib Bourguiba Sfax - TUNISIE

Service d Imagerie Médicale *Service de Chirurgie Maxillo-Faciale CHU Habib Bourguiba Sfax - TUNISIE Auteurs: S Haddar Kh Ben Mahfoudh S Zouari J Rebaï M Dhouib* S Mezghani M Abdelmoula* J Mnif Service d Imagerie Médicale *Service de Chirurgie Maxillo-Faciale CHU Habib Bourguiba Sfax - TUNISIE La présentation

Plus en détail

-présence d'une ostéolyse métaphyso-diaphysaire, à contours géographiques non cernés sur l'extrémité diaphysaire mais cernés du côté diaphysaire

-présence d'une ostéolyse métaphyso-diaphysaire, à contours géographiques non cernés sur l'extrémité diaphysaire mais cernés du côté diaphysaire Homme de 50 ans, douleurs chroniques de l épaule gauche. Consultation en rhumatologie pour accès aigu sans traumatisme ; suspicion clinique de tendinopathie du supra épineux. Quels sont les principaux

Plus en détail

N 92. Rachialgie [N 92] 1

N 92. Rachialgie [N 92] 1 N 92. Rachialgie Figure 2. Radio rachis lombaire de profil et IRM coupe axiale T2. Arthrose inter-apophysaire postérieure avec hyperlordose et antélisthésis. Condensation des massifs articulaires, et à

Plus en détail

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES. S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal.

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES. S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal. ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal. Introduction Les tumeurs malignes du massif facial:

Plus en détail

Sarcomes des tissus mous Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER

Sarcomes des tissus mous Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Cellule adipeuse Source de cellules souches Source de facteurs de croissance Possibilité

Plus en détail

Atteintes osseuses dans la maladie de von recklinghausen

Atteintes osseuses dans la maladie de von recklinghausen Atteintes osseuses dans la maladie de von recklinghausen A propos de 30 cas S. Lezar, A. Sif, N. Elghazouli, R. Kadiri SCR - CHU Ibn Rochd Casablanca-Maroc INTRODUCTION La maladie de Von Recklinghausen

Plus en détail

Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé

Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) R Bazeli, F Thévenin, G Lenczner, E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

Aspects radiologiques des manifestations osseuses des hémopathies malignes

Aspects radiologiques des manifestations osseuses des hémopathies malignes Aspects radiologiques des manifestations osseuses des hémopathies malignes R. Andaloussi, S. Salam, S. Lamsak, L. Ouzidane Service de Radiologie, Hôpital d enfantsd CHU Ibn Rochd, Casablanca Introduction

Plus en détail

Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires

Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Circonstances révélatrices... 1 2 Bénin ou malin?...2 3 Tumeurs primitives...3

Plus en détail

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Physiologie et histologie osseuses Cancérologie fondamentale

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

Les Tumeurs Osseuses Bénignes d origine Cartilagineuse

Les Tumeurs Osseuses Bénignes d origine Cartilagineuse DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Les Tumeurs Osseuses Bénignes d origine Cartilagineuse F. SAILHAN Les tumeurs Bénignes Cartilagineuses Le Chondrome Solitaire Les Chondromes Multiples

Plus en détail

LE PERIOSTE : QUE DEVONS-NOUS ATTENDRE DE L ANALYSE RADIOLOGIQUE?

LE PERIOSTE : QUE DEVONS-NOUS ATTENDRE DE L ANALYSE RADIOLOGIQUE? LE PERIOSTE : QUE DEVONS-NOUS ATTENDRE DE L ANALYSE RADIOLOGIQUE? D. Bisseret, R. Kaci, MH. Lafage-Proust, M. Alison, S. Touraine, I. Genah, C. Parlier-Cuau, D. Petrover, M. Lagadec, JD. Laredo, V. Bousson

Plus en détail

Généralités sur les tumeurs osseuses

Généralités sur les tumeurs osseuses Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Alger 1.Faculté de Médecine. Département de Médecine Module appareil locomoteur Généralités sur les tumeurs osseuses Pr

Plus en détail

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Epidémiologie Les ostéosarcomes ou sarcomes ostéogèniques sont des tumeurs rares,

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses lent chondrosarcomes. Une des formes de cancer osseux, composé

Plus en détail

POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN MEDECINE

POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN MEDECINE UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDIMOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2011 Thèse N 041/ 11 LES SARCOMES OSSEUX Colligés au service de Traumatologie

Plus en détail

1 - SEMIOLOGIE OSSEUSE

1 - SEMIOLOGIE OSSEUSE GENERALITES 1 - SEMIOLOGIE OSSEUSE FORMATION OSSEUSE Elle est le fait des ostéoblastes et de la minéralisation de l ostéoide. Ce processus s accompagne d une augmentation des phosphatases alcalines plasmatiques.

Plus en détail

Section D : Système musculosquelettique

Section D : Système musculosquelettique D D01. Ostéomyélite RX Indiqué [C] d La radiographie est indiquée pour l examen initial. 0 L est une excellente modalité d imagerie pour évaluer l ostéomyélite et les anomalies connexes des tissus mous,

Plus en détail

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 Maladie de PAGET Fractures ostéoporotiques Rhumatismes inflammatoires Spondylodiscite Fibromyalgies MALADIE DE PAGET Augmentation

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

La maladie de paget (260) Professeur Robert JUVIN Juillet 2002

La maladie de paget (260) Professeur Robert JUVIN Juillet 2002 La maladie de paget (260) Professeur Robert JUVIN Juillet 2002 Pré-Requis : Anatomie de l'os et des cellules osseuses: ostéoclastes, ostéoblastes, os cortical, os spongieux, caractère lamellaire de l'os

Plus en détail

-os difficilement analysable à ce format d'image S. Aptel IHN

-os difficilement analysable à ce format d'image S. Aptel IHN homme 24 ans, toxicomane IV, VHC + Se présente au SAU pour douleur et œdème de l'avant-bras gauche d'aggravation progressive Un bilan d'imagerie est pratiqué quel(s) élément(s) sémiologique(s) peut-on

Plus en détail

LES IMAGES CONDENSANTES DES MAXILLAIRES

LES IMAGES CONDENSANTES DES MAXILLAIRES LES IMAGES CONDENSANTES DES MAXILLAIRES A ZRIG 1, I CHAABANI ROUIS 2, R SALEM 1, MA JELLALI 1, W MNARI 1, M MAATOUK 1, W HARZALLAH 1, C HAFSA 1, T BENALAYA 2, M GOLLI 1 1. Service de Radiologie, EPS Fattouma

Plus en détail

237. Fracture chez l'enfant

237. Fracture chez l'enfant Sommaire 237. Fracture chez l'enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques, fractures liées à la croissance Généralités radiologie standard analyse de l'os et des parties molles

Plus en détail

La découverte d une tuméfaction à l examen

La découverte d une tuméfaction à l examen Quels arguments en imagerie orientent vers une tumeur maligne? Which radiologic criteria would lead to the diagnosis of a malignant tumor? Yannick Carrillon* * Centre orthopédique Santy, Lyon. La découverte

Plus en détail

GENOU&&&TUMEUR& Dr#Gualter#VAZ# Service#de#chirurgie#orthopédique# Pavillon#T# Hôpital#Edouard#HERRIOT# #LYON#

GENOU&&&TUMEUR& Dr#Gualter#VAZ# Service#de#chirurgie#orthopédique# Pavillon#T# Hôpital#Edouard#HERRIOT# #LYON# GENOU&&&TUMEUR& Dr#Gualter#VAZ# Service#de#chirurgie#orthopédique# Pavillon#T# Hôpital#Edouard#HERRIOT# #LYON# DIU$de$Chirurgie$du$Genou$ $Lyon$Janvier$2012$ Genou#&#tumeur# Topographie#+#fréquente#tumeurs#

Plus en détail

Diagnostic radiologique des tumeurs parapharyngées

Diagnostic radiologique des tumeurs parapharyngées Diagnostic radiologique des tumeurs parapharyngées I. Achour, M. Sellami, z. B Rhaiem, MA. Chaabouni, I. Charfeddine, B. Hammami, A. Ghorbel Service ORL CHU Habib Bourguiba, Sfax Tunisie Introduction Tumeurs

Plus en détail

cas clinique n 3 et 4

cas clinique n 3 et 4 cas clinique cas clinique n 3 et 4 Cas n 3. Bilan d une lombalgie L5 très invalidante. Une IRM est réalisée dans le bilan.interpréter la coupe réalisée en séquence pondérée T2.??? Cas n 4. Bilan d une

Plus en détail

La Revue Médicale de Madagascar 2013 ; 3(3)

La Revue Médicale de Madagascar 2013 ; 3(3) Rev. méd. Madag. 2013 ; 3(3): 298-304 F M C Pour une bonne lecture de la radiographie en Rhumatologie How to read correctly an osteoarticular radiography? S. Ralandison* Unité de Rhumatologie, Hôpital

Plus en détail

Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER. Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan

Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER. Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan introduction Le myélome multiple est une affection hématologique caractérisée

Plus en détail

INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. Dr Nfally BADJI Assistant Chef de Clinique

INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES. Dr Nfally BADJI Assistant Chef de Clinique INFECTIONS OSTEO-ARTICULAIRES Dr Nfally BADJI Assistant Chef de Clinique Objectifs Définir l arthrite, l osteo-arthrite, l osteomyelite, l osteite et la spondylodiscite. Donner l intérêt de l imagerie

Plus en détail

L OSTEOME OSTEOÏDE DU PIED : APPORT DE L IMAGERIE

L OSTEOME OSTEOÏDE DU PIED : APPORT DE L IMAGERIE L OSTEOME OSTEOÏDE DU PIED : APPORT DE L IMAGERIE Basma SOUISSI, Sondes Haddar, Mahdi FRIKHA, Wajdi BOUAZIZ*, Aymen MAALEJ, Kheireddine Ben Mahfoudh Service d imagerie médicale, CHU Habib Bourguiba, Sfax,

Plus en détail

2001 Editions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

2001 Editions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés. 14-756 Encyclopédie Médico-Chirurgicale 14-756 Sarcome d Ewing E Mascard JM Guinebretière Résumé. Le sarcome d Ewing est une tumeur osseuse primitive maligne, qui atteint préférentiellement l enfant et

Plus en détail

Sag T1 Genou droit. Sag T2 fat sat

Sag T1 Genou droit. Sag T2 fat sat Femme de 21 ans. Corticothérapie inhalée pour traitement d un asthme depuis l âge de 5 ans. Douleurs des genoux. Quels sont les éléments sémiologiques importants à retenir dans ce contexte. Une fois encore

Plus en détail

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6 TABLE DES MATIÈRES VII Table des matières Note de l auteur... V Liste des abréviations... XIII Liste des items du programme de DCEM2-DCEM4... XVII ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 Kinésithérapie...

Plus en détail

Tumeurs Squelettiques Malignes. de l Enfant

Tumeurs Squelettiques Malignes. de l Enfant 1 Tumeurs Squelettiques Malignes de l Enfant Philippe VIOLAS 1, Virginie GANDEMER 2 Item n 294 : Cancer de l Enfant Particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques - Expliquer les particularités

Plus en détail