LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES SOINS PALLIATIFS. Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015"

Transcription

1 LES SOINS PALLIATIFS Laure Windelschmidt IDE EMSP Août 2015

2 Un peu d histoire En Occident, l accompagnement du mourant est longtemps resté une pratique familiale et/ou une pratique religieuse. Quant à la douleur, elle était encore récemment considérée par la religion et le corps médical comme un phénomène naturel.

3 En 1842, Jeanne Garnier, jeune veuve, crée à Lyon Les Dames du Calvaire, au service de malades incurables, qui s implante à Paris en 1874 (future Maison médicale Jeanne Garnier). En 1905, l ordre fonde dans la banlieue de Londres l Hospice St Joseph => Cicely Saunders : morphine, pluridisciplinarité, «total pain»

4 1967 : Saint Christopher s Hospice Cicely Saunders, Londres. En France, le début de la réflexion est situé autour de 1970 : humaniser les hôpitaux» ; prise en compte par le corps infirmier de la notion de prise en charge globale (inspirée des travaux de Virginia Anderson) ;

5 2003 : Le cas de Vincent Humbert 2003 : Le plan cancer 22 Avril 2005 : Loi Léonetti : apporte trois dispositions essentielles :

6 - Interdiction de toute obstination déraisonnable - Droits du patient renforcés, directives anticipées, personne de confiance, - Processus décisionnel en cas de patient inconscient ou arrêt des traitements reposant sur deux mots clés : Collégialité et transparence de la décision.

7 : Le cas Vincent Lambert

8 MODELE DES SOINS DE SUPPORT

9 Les Soins palliatifs Définition et missions

10 Les soins palliatifs sont des soins ACTIFS!! délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d une maladie grave évolutive ou terminale Les soins palliatifs et l'accompagnement sont interdisciplinaires. Ils s'adressent au malade en tant que personne, à sa famille et à ses proches, à domicile ou en institution. La formation et le soutien des soignants et des bénévoles font partie de cette démarche

11 Procurent le soulagement de la douleur et des autres symptômes gênants; Soutiennent la vie et considèrent que la mort est un processus normal ; N entendent ni accélérer ni repousser la mort ;

12 Intègrent les aspects psychologiques et spirituels des soins aux patients ; Proposent un système de soutien pour aider les patients à vivre aussi activement que possible jusqu à la mort ; Proposent un système de soutien pour aider les familles à faire face à la maladie du patient ainsi qu à leur propre deuil ;

13 Utilisent une approche d équipe pour répondre aux besoins des patients et de leur famille en y incluant si nécessaire une assistance au deuil ; Peuvent améliorer la qualité de vie et influencer de manière positive l évolution de la maladie ;

14 Sont applicable tôt dans le cours de la maladie, en association avec d autres traitements pouvant prolonger la vie, comme la chimiothérapie et la radiothérapie ; Incluent les investigations qui sont requises afin de mieux comprendre les complications cliniques gênantes et de manière à pouvoir les prendre en charge.

15

16 Organisation des soins palliatifs En France, il existe trois types de structures de soins palliatifs pour accueillir les patients en institution :

17 Les Unités de Soins Palliatifs (USP) sont des structures d hospitalisation d environ 10 lits accueillant pour une durée limitée les patients en soins palliatifs. - Les USP sont totalement dédiés à la pratique des soins palliatifs et de l accompagnement. - Elles réservent leur capacité d admission aux situations les plus complexes et/ou les plus difficiles. - Elles assurent ainsi une triple mission de soins, d enseignement et de recherche.

18 Les équipes mobiles de Soins Palliatifs (EMSP) ont pour mission : - d apporter une aide, un soutien, une écoute active, - des conseils aux soignants qui prennent en charge des patients en fin de vie dans d autres services.

19 Les EMSP sont des équipes pluridisciplinaires. Leur mission concerne : - Intervention sur demande, au lit du malade, - la prise en charge globale du patient et de son entourage familial, - la prise en charge de la douleur et des autres symptômes, - l accompagnement psychologique et psychosocial, - le rapprochement, le retour et le maintien à domicile, - la sensibilisation aux soins palliatifs et à la réflexion éthique.

20 Les lits identifiés en soins palliatifs : LISP - sont des lits situés au sein d un service d hospitalisation pour la prise en charge identifiée de malades en soins palliatifs hors USP. - Ils permettent une ouverture et un lien entre le domicile et les établissements - Ces lits permettent, par exemple, d assurer un répit pour les patients et/ou leur famille. Il y en 6 au C.H. de Carcassonne : - 3 en service de pneumologie - 3 en service d oncologie Il y en a 3 sur le CH de Castelnaudary et à l ASM en SSR2

21 Spécificité du rôle IDE en EMSP L'infirmièr(e) en Equipe Mobile de Soins Palliatifs a un rôle d'expert auprès des équipes auprès desquelles elle intervient à leur demande. C'est une personne ressource : elle aide à la réflexion, à la décision, à la prescription et à la prise en charge des symptômes..

22 Elle apporte un soutien moral et psychologique à la personne malade et à ses proches. Elle apporte soutien aux équipes A travers ce rôle de ressource, l'infirmièr(e) ne se substitue pas aux équipes, mais les aide à tenir sur la durée de l'accompagnement.

23 Elle se met à leur service pour adapter le prendre soin, pour réfléchir à la juste présence, à la juste distance sans juger. Elle propose une coordination des différents intervenants et peut participer à un projet de retour à domicile. Elle participe à la rédaction de protocoles et à la réalisation d'audits.

24 Elle dispense des formations sur la prise en charge de la douleur et les soins palliatifs. Elle réalise des analyses de pratiques. Elle participe à la diffusion du soin palliatif, de la loi relative aux droits des malades et à la fin de vie et des débats éthiques.

25 Rôle spécifique le l IDE d un réseau de soins palliatifs L'infimièr(e) en réseau de soins palliatifs joue un rôle actif dans la coordination des acteurs de soins autour du patient et de son entourage au domicile, en collaboration avec le médecin traitant.

26 Elle évalue la situation globalement et aide à la mise en place d'une équipe soignante. Elle ne se substitue pas aux professionnels. Néanmoins, grâce à ses connaissances des partenaires sur un territoire donné, elle peut participer à l'orientation la plus adaptée du patient.

27 Elle a un rôle de soutien auprès de la personne malade, des proches et des professionnels libéraux, HAD, SSIAD. Elle développe une expertise dans les domaines de l'installation, du confort, du traitement des plaies complexes, des technologies relatives au handicap, mais aussi dans les traitements non médicamenteux toucher-massage, techniques psycho-comportementales, etc

28 Organisation des soins palliatifs sur le Territoire Ouest Audois Centre hospitalier Carcassonne 6 L.I.S.P U.S.S.A.P Limoux 3 L.I.S.P Clinique Montréal Centre Hospitalier Castelnaudary 3 L.I.S.P R.O.A.D.S G.C.S Unité de Soins Palliatifs 10 Lits * E.M.S.P Etablissements de santé - 5 médecins - 3 IDE coordinatrices - 2 Psychologues - 1 Assistante sociale - 2 Secrétaires Dossier unique E.M.S.P E.H.P.A.D E.M.S.P Réseau Services de soins L.I.S.P Domicile S.S.R Bénévoles A.S.P

29 EMSP ne sont pas des experts! Démarche Décision Ethique : Pour qui? Pour quoi? De quel droit? Importance de l interdisciplinarité Accepter le refus de soins!

30 Ce qu il reste encore à faire! Ecouter bien sûr, rassurer aussi sur nos gestes, les examens, encourager, préférer les mots qui «protègent» Confort : PEC douleur, soins de bouche, prévention escarres, Ecoute!!! ce que vous faites déjà!!! Lien avec les proches Projets, loisirs : parler d autre chose que de la maladie! La pulsion de vie!

31 Il faut du temps pour mourir comme il faut du temps pour naitre laure Windelschmidt - IDE EMSP Août 2015

32 Sites à visiter!

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS Vous avez dit Soins Palliatifs Définitions Thérèse VANIER en 1976 «C est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus

Plus en détail

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS. Soins de support et démarche palliative 22/11/2016

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS. Soins de support et démarche palliative 22/11/2016 ATELIER DE SOINS PALLIATIFS Soins de support et démarche palliative 22/11/2016 1.Présentation de la CASSPA 49 ( Mme Christelle FOIN) Association «Loi 1901» - statuts déposés en 2009 Président : M. Yves

Plus en détail

Portraits-croisés de l'infirmièr(e) en soins palliatifs

Portraits-croisés de l'infirmièr(e) en soins palliatifs Publié le 16 Mai 2014 à 15h43 identifier les personnes ressources, faire connaître la spécificité et la complémentarité des professions en soins palliatifs, informer et rester en lien avec le conseil d'administration

Plus en détail

Soins Oncologiques de Support

Soins Oncologiques de Support Soins Oncologiques de Support DEFINITIONS et CONCEPTS PROPOSITIONS D ORGANISATION Novembre 2005 CA GRASSPHO NOV 05 1 DEFINITIONS CA GRASSPHO NOV 05 2 SOINS CURATIFS «Les soins curatifs cherchent à guérir

Plus en détail

relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie

relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie relative aux soins palliatifs, à la directive anticipée et à l accompagnement en fin de vie Les soinspalliatifs Définition de l OMS 2002 Les soins palliatifs cherchent à améliorer la qualité de vie des

Plus en détail

Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui

Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui Diplôme Universitaire de soins palliatifs CEM/FLM, Lille le 24 janvier 2013 Un aperçu historique des soins palliatifs en France et enjeux pour aujourd hui Pr Jacquemin Dominique Centre d éthique médicale

Plus en détail

Quel Accompagnement dans l Indre?

Quel Accompagnement dans l Indre? Quel Accompagnement dans l Indre? Définition des Soins Palliatifs Selon la Société Française d Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) Les Soins Palliatifs sont des soins actifs dans une approche

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE Cours IFSI 3 ème année Module Soins Palliatifs, Accompagnement et Fin de Vie UMASP. Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Les soins palliatifs C est quoi??? Éléments de définition

Plus en détail

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault

LA FIN DE VIE. Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault LA FIN DE VIE Dr MOREAU Francine EMSP & HAD CH Châtellerault Rudy GUILLAUDAT Psychologue EMSP CH Châtellerault Mardi 02 février 2016 1 La Législation La demande sociétale actuelle des Français est de voir

Plus en détail

LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX

LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX LA DÉMARCHE PALLIATIVE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT CANCÉREUX Journée des 3C - 16 juin 2015 Dr F.Gauquelin; C.Roy Soins Palliatifs : quelles représentations? 3 expressions 3 notions Monsieur X

Plus en détail

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Soins palliatifs Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Plan Définitions Loi leonetti Structures en soins palliatifs Réseau Arc en Ciel Introduction Le terme «palliatif» recouvre

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

USP, EMSP ET RÉSEAU SP

USP, EMSP ET RÉSEAU SP Parcours de soins du patient en soins palliatifs: De la pluridisciplinarité à l interdisciplinarité Expérience d une fusion USP, EMSP ET RÉSEAU SP Cannes,Grasse,Antibes et Alpes maritimes Ouest Dr I.CASINI

Plus en détail

Les soins palliatifs: une approche médicale pour tous et une spécialité en devenir

Les soins palliatifs: une approche médicale pour tous et une spécialité en devenir Les soins palliatifs: une approche médicale pour tous et une spécialité en devenir Florence Augsburger, Grégory Berra, Pascal Heiniger, Lionel Comment Sous la direction du Prof. Charles-Henri Rapin Genève,

Plus en détail

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Cadre Réglementaire Circulaire n 2008-99 du 25 mars 2008 relative à l organisation des soins palliatifs Annexe III - Référentiel

Plus en détail

LES SOINS PALLIATIFS

LES SOINS PALLIATIFS LES SOINS PALLIATIFS LOI N 99-477 DU 9 JUIN 1999 VISANT A GARANTIR LE DROIT D ACCES AUX SOINS PALLIATIFS LOI N 2002-303 DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE

Plus en détail

Les Soins Palliatifs Et la personne âgée. Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier

Les Soins Palliatifs Et la personne âgée. Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier Les Soins Palliatifs Et la personne âgée Dr.Nathalie DENIS Praticien Hospitalier Introduction: -Pour la personne malade âgée en fin de vie, la mort reste une épreuve de séparation difficile -Si la mort

Plus en détail

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession 1 INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015 Spécificités en soins palliatifs par profession OBJECTIFS : Appréhender la spécificité en fonction de l exercice professionnel et le lieu (en Institution, en EMSP,

Plus en détail

SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE. Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005

SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE. Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005 SOINS DE SUPPORT SOINS PALLIATIFS DEMARCHE PALLIATIVE EN ONCO HEMATOLOGIE Ph. COLOMBAT Tours 11 mars 2005 DEMARCHE PALLIATIVE DEMARCHE PALLIATIVE DEFINITION «Asseoir et développer les Soins Palliatifs

Plus en détail

Soins palliatifs Définitions et concepts

Soins palliatifs Définitions et concepts LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Les concepts A1 Soins palliatifs Définitions et concepts 1 Soins curatifs destinés à

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Bernard WARY Service Régional de Soins Palliatifs CHR Metz-thionville

Bernard WARY Service Régional de Soins Palliatifs CHR Metz-thionville Bernard WARY Service Régional de Soins Palliatifs CHR Metz-thionville Si l on n a pas attendu les soins palliatifs pour s occuper des «mourants» (Hôtels Dieu du 18 ème siècle ), cela ne fait que 45 ans

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL

CONVENTION DE PARTENARIAT. Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le Réseau Dousopal 44 Bd Stanislas Girardin 76140 Le Petit Quevilly Représenté par le Docteur René LE, Président de l Association DOUSOPAL d une part, ET L Etablissement

Plus en détail

Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien

Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien Réseau de Soutien et de Soins Palliatifs du bassin alésien BILAN D'ACTIVITE 2014 1 Dispositif de mise en œuvre de l'axe d'intervention 4 "Personnes en fin de vie, soins palliatifs" du Contrat Local de

Plus en détail

Les soins palliatifs. Et si on en parlait? S. Jeanneret Brand, S. Wermeille

Les soins palliatifs. Et si on en parlait? S. Jeanneret Brand, S. Wermeille Journée romande d oncologie 4 septembre 2015 Les soins palliatifs. Et si on en parlait? S. Jeanneret Brand, S. Wermeille soins palliatifs et terminaux Décès Type de soins Soins curatifs Temps 2 Définition

Plus en détail

INAUGURATION. Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan

INAUGURATION. Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION UNITE DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS «TOURNESOLS» Mardi 3 Mai 2016 à 18h00 Passerelle 3 e étage Hôpital du Pays d Autan CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL CASTRES - MAZAMET

Plus en détail

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support Dr Antoine Lemaire Responsable de Structure Equipe Mobile de Soins de Support & Palliatifs Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales

Plus en détail

Rencontres avec les Experts Européens

Rencontres avec les Experts Européens Rencontres avec les Experts Européens «l évolution des soins palliatifs en France» 10 avril 2015 Dr A Delatour / Dr V Morel Initiatives Individuelles Initiatives Etrangères 1967 Cicely Saunders Hospice

Plus en détail

OUVERTURE D UNE NOUVELLE UNITE D HOSPITALISATION DE SOINS PALLIATIFS AU CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX LE 15 OCTOBRE 2013

OUVERTURE D UNE NOUVELLE UNITE D HOSPITALISATION DE SOINS PALLIATIFS AU CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX LE 15 OCTOBRE 2013 DIR COM/AFF JUR EB/VV 09.10.2013 OUVERTURE D UNE NOUVELLE UNITE D HOSPITALISATION DE SOINS PALLIATIFS AU CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX LE 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE Le Centre Hospitalier de Périgueux

Plus en détail

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 25 septembre 2014 Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 Mme C. DUBREUCQ, Directrice HAD Santélys Droit des patients en fin de vie : la Loi du 22 avril 2005 1 Contexte Médiatique et émotionnel

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Intervenants : Anne MANDONNAUD, Médecin Coordonnateur HaD Ouest Audois 13 décembre 2012 25 décembre 2012

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

confort : Missions et critères

confort : Missions et critères Service de soins palliatifs et de confort : Missions et critères d admission 1. Missions Le service de soins palliatifs et de confort ou Unité résidentielle de Soins Palliatifs (USP) de la clinique du

Plus en détail

Les soins palliatifs

Les soins palliatifs Les soins palliatifs A. Définition : Dans les années 70, le Docteur Thérèse Vanier disait que «c est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus rien à faire» Quelques définitions des soins palliatifs

Plus en détail

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE?

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE? ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE? 13/11/2013 1.Présentation de la CASSPA 49 ( Mme Christelle FOIN) Association «Loi 1901» -statuts déposés en 2009 Président

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE. EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE. EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 1 version courte Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Janvier 2013 EHPAD Boucard - 79 340

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D.) Soins palliatifs à domicile Hospitalisation à domicile Dates clés 1945 : Naissance du concept d HAD aux USA 1957: Création du 1 er Ets d HAD en France 1973 : Création

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

Charte Réseau de santé Epsilon

Charte Réseau de santé Epsilon EPSILON Réseau de coordination à domicile Gérontologie - Soins de support - Soins palliatifs Charte Réseau de santé Epsilon Quatrième version créée du fait du déménagement en mars 2012, faisant suite :

Plus en détail

Docteur Sandrine JUNQUA. Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse

Docteur Sandrine JUNQUA. Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Approche palliative et Qualité de vie Docteur Sandrine JUNQUA Équipe Mobile Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Soins de support «l ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes

Plus en détail

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Démarche éthique en (aux) urgences Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Le dilemme de l urgentiste.. Urgences vitales. Urgences «palliatives». Accompagnement de fin de vie. Prise de décision

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie.

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Président de la SFAP bd@sfap.org Les P tits Déj du Pallium Septembre 2006 La loi Léonetti

Plus en détail

Soins palliatifs. Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support. Soins Palliatifs. Soins palliatifs

Soins palliatifs. Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support. Soins Palliatifs. Soins palliatifs Soins palliatifs Douleur - Soins Palliatifs Soins de Support N.SAFFON Equipe Résonance Douleur Soins Palliatifs Soins de Support CHU Toulouse Soins de fin de vie = Soins de confort = Soins symptomatiques

Plus en détail

INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES

INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES. Chrystelle LECAILLE Joëlle PERENNES INFIRMIERE REFERENTE EN NEURO-ONCOLOGIE ONCOLOGIE Fédération de Neurologie Mazarin Service du Pr. Delattre GH Pitié-Salpêtrière ORIGINES DU PROJET 2000 : Visite du Brain Tumor Center à London, Ontario

Plus en détail

Formations Professionnelles

Formations Professionnelles 2016 Formations Professionnelles 40 rue du Rempart Saint-Étienne BP 40401 31004 TOULOUSE CEDEX 6 Tél : 05 61 12 43 43 E-mail : asp.toulouse@free.fr Association Loi 1901 à but non lucratif N SIRET 345 382

Plus en détail

FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins. - 4 Mars

FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins. - 4 Mars FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins - 4 Mars 2010 - Chaque jour, Chaque nous jour, donnons nous donnons un sens un sens au mot hospitalier. Ce que sont

Plus en détail

00.01 Dictionnaires de langues Encyclopédies générales Organismes, associations, institutions Médias, communications

00.01 Dictionnaires de langues Encyclopédies générales Organismes, associations, institutions Médias, communications PLAN DE CLASSEMENT Centre National De Ressources Soin Palliatif Service Information et Documentation Fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon - 35, rue du Plateau 75019 Paris Tél 01 53 72 33 10 Fax 01 53

Plus en détail

Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine

Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine 20 novembre 2015 Journée Nationale de la SFAP sur les Réseaux L avenir des soins palliatifs à domicile, quelle offre de

Plus en détail

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie.

La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. La loi d avril 2005 : droits des patients et fin de vie. Dr Bernard DEVALOIS Unité de Soins Palliatifs CH Puteaux (92) Président de la SFAP bd@sfap.org Arc en Ciel janvier 2007 Avril 2005 : une évolution

Plus en détail

Mieux accompagner la fin de vie en France

Mieux accompagner la fin de vie en France Repères à l usage des professionnels de santé Loi Fin de Vie du 2 février 2016 Mieux accompagner la fin de vie en France La fin de vie Parlons-en avant La fin de vie : vous êtes les mieux placés pour en

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Médecin coordinateur HAD

Médecin coordinateur HAD Dr GUEHENNEUX Emmanuelle Médecin coordinateur HAD Plan Prise en charge de l hôpital Patient Famille Equipe Suivi Prise en charge du domicile Patient Famille Equipe Suivi Conclusion Prise en charge de l

Plus en détail

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins palliatifs Évaluation des pratiques professionnelles Définition de l EPP Analyse de la pratique professionnelle destinée à identifier des écarts

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Loi du 4 mars Chapitre II : droits et responsabilités des usagers. Le patient est ACTEUR de sa prise en charge

Loi du 4 mars Chapitre II : droits et responsabilités des usagers. Le patient est ACTEUR de sa prise en charge Loi du 4 mars 2002 Chapitre II : droits et responsabilités des usagers Le patient est ACTEUR de sa prise en charge Il doit être informé lors d un entretien individuel Il doit donner un consentement libre

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations?

Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations? Soins palliatifs pédiatriques à domicile : Quelles anticipations? Clémence Bouffay, IDE coordination et Matthias Schell médecin coordinateur ESPPéRA, Lyon Équipe de soins de support, soins palliatifs pédiatriques,

Plus en détail

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Organisation B5 Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie 1 Définition

Plus en détail

L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016

L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016 Diplôme Universitaire De Soins Palliatifs et d Accompagnement ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015 2016 L'offre de soins «Soins Palliatifs et Douleurs» Dr Patrick LEPAULT ARS Mars 2016 CirculaireDHOS/O 2/DGS/SD 5

Plus en détail

Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir. Quelle place pour les bénévoles d accompagnement?

Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir. Quelle place pour les bénévoles d accompagnement? Loi Léonetti en 2015: bilan et devenir Quelle place pour les bénévoles d accompagnement? Pourquoi parler aujourd hui de la loi Léonetti? Votée en 2005, adoptée à l unanimité Après plusieurs «affaires»

Plus en détail

Réseau ICARE46 : 439 rue Saint-Géry CAHORS - Tél. : Mail : - Site :

Réseau ICARE46 : 439 rue Saint-Géry CAHORS - Tél. : Mail : - Site : ASP LOT : Espace Clément Marot, bureau n 18 Place Bessières 46000 CAHORS / Fax : 05 65 22 21 70 - Mail : asplot@wanadoo.fr - site : www.asp46.fr Association Loi 1901 - N Préfecture W461000526 N SIRET :

Plus en détail

OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE

OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE TACTIQUE ANTIPOLIS uillet 2016 OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE Une cooordination conjointe 2 La coordination des soins se définit comme une action conjointe des professionnels de

Plus en détail

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 Fin de vie = être confronté à la mort La mort n est rien (naturelle, inéluctable), mais la peur de la mort La mort «non naturelle»,

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

23, 24 mars, 17,18 mai, 15, 16 juin, 18, 19 octobre, 09, 10 novembre , 15, 16 mars dans le champ des soins infirmiers

23, 24 mars, 17,18 mai, 15, 16 juin, 18, 19 octobre, 09, 10 novembre , 15, 16 mars dans le champ des soins infirmiers CFCPH/PRATIQUE IDE MODULE 1 (RENFORCER SA PRATIQUE CLINIQUE INFIRMIERE Module 1 : Evolution et perspectives de l'environnement professionnel infirmier) CFCPH/RECHERCHE SI niveau 1 (Recherche en soins infirmiers

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce

A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce A la croisée entre soins de support et médecine palliative : prise en charge palliative précoce Dr Lafaye Fanny (PH LISP Oncologie médicale) CHU Dr Emmanuel de Larivière (médecin responsable du pôle palliatif)

Plus en détail

Définir une politique de soins palliatifs à l AP-HP et renforcer l offre de soins de support

Définir une politique de soins palliatifs à l AP-HP et renforcer l offre de soins de support Définir une politique de soins palliatifs à l AP-HP et renforcer l offre de soins de support Rapport du groupe de travail soins palliatifs/soins oncologiques de support du GPK3 (Groupe cancer) Pr C.Tournigand,

Plus en détail

RETOUR À DOMICILE. Le rôle de l aide soignante

RETOUR À DOMICILE. Le rôle de l aide soignante RETOUR À DOMICILE Le rôle de l aide soignante Quels enjeux autour du retour à domicile selon vous? Quel est le rôle de l aide soignante? Remue-méninges de 15 min environs en 2 sous-groupes. LE RAD: UNE

Plus en détail

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC Formation destinée aux Aides Soignantes Jeudi 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE DÉFINITION PLAN CANCER : Organisation de la cancérologie en France

Plus en détail

Repères en soins palliatifs Des soins palliatifs pourquoi? pour qui? où? comment?

Repères en soins palliatifs Des soins palliatifs pourquoi? pour qui? où? comment? Repères en soins palliatifs Des soins palliatifs pourquoi? pour qui? où? comment? Dr Marie DANEL Unité de Soins Palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul GH-ICL Lille Diplôme Universitaire de Soins Palliatifs

Plus en détail

Histoire des soins palliatifs en France et enjeux contemporains. Rozenn Le Berre CEM - ICL DUSP 23 janvier 2013

Histoire des soins palliatifs en France et enjeux contemporains. Rozenn Le Berre CEM - ICL DUSP 23 janvier 2013 Histoire des soins palliatifs en France et enjeux contemporains Rozenn Le Berre CEM - ICL DUSP 23 janvier 2013 Plan 1) Emergence et développement des soins palliatifs Distinction curable/incurable en questionnement

Plus en détail

Livret d accueil de l usager

Livret d accueil de l usager Livret d accueil de l usager Service de Soins Infirmiers A Domicile E.H.P.A.D La Sofiéta 2424, Bd Edouard VII 06230 Villefranche-sur-Mer Téléphone : 04.93.01.66.24 ssiad@ehpadvillef.com Livret d accueil

Plus en détail

CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD

CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD ANNEXE X CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD 1. CONTEXTE 1.1. Exposé de la situation La prise en charge des soins palliatifs représente 28 % des journées facturées en hospitalisation

Plus en détail

Référentiel Régional de Prise en Charge. Soins de Support CHAPITRE III SUPPORT SOCIAL. Juin Version 1

Référentiel Régional de Prise en Charge. Soins de Support CHAPITRE III SUPPORT SOCIAL. Juin Version 1 Référentiel Régional de Prise en Charge Soins de Support CHAPITRE III SUPPORT SOCIAL Juin 2009 Version 1 Animateurs Groupe de Travail «Soins de Support» Sous groupe Support Social Sous groupe Support Psychologique

Plus en détail

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez.

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. - 2 - Madame, Monsieur, Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. Le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) a pour objectif.

Plus en détail

Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer?

Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer? Coordination ville-hôpital et continuité des soins en ville Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer? Marina Dauzou, Hélène Labrosse Canat

Plus en détail

Dr FRASCA Matthieu. MODULE OPTIONNEL MEDECINE PALLIATIVE Février 2016

Dr FRASCA Matthieu. MODULE OPTIONNEL MEDECINE PALLIATIVE Février 2016 Dr FRASCA Matthieu MODULE OPTIONNEL MEDECINE PALLIATIVE Février 2016 Soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive et menaçant le pronostic vital

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

Soins palliatifs et. droits des malades. 11 octobre Versailles Conférence-débat

Soins palliatifs et. droits des malades. 11 octobre Versailles Conférence-débat Soins palliatifs et droits des malades 11 octobre 2011 -Versailles Conférence-débat Définition des concepts généraux Limitation et arrêt des traitements Euthanasie Acharnement thérapeutique Soins palliatifs

Plus en détail

Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca. Réunion du 14 Février 2013

Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca. Réunion du 14 Février 2013 Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca Réunion du 14 Février 2013 Une première réunion de la commission «gériatrie et soins palliatifs» (ancienne commission de l APSP qui ne se réunissait plus

Plus en détail

«Application en gériatrie de la loi du 22avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie»

«Application en gériatrie de la loi du 22avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie» «Le refus de soins» L autonomie de décision désormais reconnue par la loi aux personnes soignées implique leur consentement aux soins. Mais qui prévoit le consentement se doit aussi d envisager le cas

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD. Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Equip âge (93) Février 2016

SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD. Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Equip âge (93) Février 2016 SOINS PALLIATIFS À DOMICILE ET EN EHPAD Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Equip âge (93) Février 2016 Les soins palliatifs au domicile Les réseaux de soins palliatifs Un cas clinique Les soins palliatifs

Plus en détail

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON

Alzheimer et fin de vie. Dr N.SAFFON Alzheimer et fin de vie Dr N.SAFFON Accompagnement de fin vie 1. Généralités 2. Problématiques 3. Cadre légal 1. Généralités : Démographie 1.Généralités : Evolution 1.Généralités : Evolution 1.Généralités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe.

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. Dimanche 14 octobre 2012 Contact presse : Tél. 02 62 20 28 20 Gsm : 06 92 87 25 84 Email : communication@asdr.asso.fr

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti

LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti LOI du 22 Avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie dite Loi Léonetti Laisser mourir, faire mourir Bernard WARY CHR Metz-Thionville Loi n 2005-370 du 22 avril 2005 SUITE À «L AFFAIRE

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

DE TOUT A RIEN, DES «VRAIS LISP» AUX «FAUX LISP» QUELLES MISSIONS POUR LES REFERENTS?

DE TOUT A RIEN, DES «VRAIS LISP» AUX «FAUX LISP» QUELLES MISSIONS POUR LES REFERENTS? DE TOUT A RIEN, DES «VRAIS LISP» AUX «FAUX LISP» QUELLES MISSIONS POUR LES REFERENTS? PRESENTATEURS : Dr A.PAROT-MONPETIT Mme K.LE GALLOU HOPITAL PRIVE OCEANE, VANNES 1 Circulaire n DHOS/02/2008/99 du

Plus en détail

Discussion autour d un cas

Discussion autour d un cas Discussion autour d un cas E. Etcheberry, cadre de santé C. Schicklin, psychologue E. Dugaret, médecin USP Annie Enia Cambo-les-bains 1 USP Annie Enia 10 lits d USP (2 secteurs) pour l accueil de patients

Plus en détail

LE PLAN CANCER. Formation destinée aux Aides Soignantes. Jeudi 20 mars 2014 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE

LE PLAN CANCER. Formation destinée aux Aides Soignantes. Jeudi 20 mars 2014 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE LE PLAN CANCER Formation destinée aux Aides Soignantes Jeudi 20 mars 2014 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE DÉFINITION PLAN CANCER : Organisation de la cancérologie en France - Sous l égide de l état avec rapport

Plus en détail

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD HAD et EHPA (D) Textes réglementaires L intervention de l Hospitalisation à Domicile en EHPAD est possible depuis février 2007. Les textes législatifs réglementent prises en charge. et limitent les Bases

Plus en détail

Les structures d intervention des accompagnants bénévoles

Les structures d intervention des accompagnants bénévoles accompagnement A fonda t ri ce SP développement des soins palliatifs Les structures d intervention des accompagnants bénévoles ASP fondatrice 37-39 avenue de Clichy 75017 Paris - Téléphone : 01 53 42 31

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail