2.7. L emploi Emploi salarié

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2.7. L emploi Emploi salarié"

Transcription

1 2.7. L emploi Emploi salarié Les différentes entreprises actives sur la commune de Bouillon offre un total de emplois, ce qui implique que pratiquement 43 % de la population en âge de travailler a potentiellement du travail sur la commune. Les principaux secteurs sont : o Education : 269 emplois. Outre les écoles fondamentales communales (6 implantations), libres ou officiels, deux écoles secondaires (l Athénée Royal et l Institut Sainte-Marie) offrent un nombre important d emplois. o Hôtels et restaurants : 197 emplois. La vocation touristique de Bouillon implique un nombre important d emplois dans le secteur horeca. 107

2 o Santé et action sociale : 182 emplois. La commune de Bouillon compte plusieurs infrastructures à vocation sociale comme des homes pour personnes âgées. o Commerce : 165 emplois. Combiné à la fonction touristique, le commerce est particulièrement développé sur Bouillon. Viennent ensuite les secteurs de l administration publique (129 emplois) et l industrie manufacturière (128 emplois). 108

3 Tableau 1 : Répartition de l emploi salarié par secteur d activité (NACEBEL 1). Bouillon % Arr. % Région % Agriculture, chasse et sylviculture 14 1, , ,5 Pêche, aquaculture et services annexes 0 0,0 0 0,0 42 0,0 Industries extractives 0 0, , ,3 Industrie manufacturière 128 9, , ,7 Production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau 1 0,1 54 0, ,8 Construction 83 6, , ,3 Commerce de gros et de détail; réparation de véhicules automobiles, motocycles et d'articles domestiques , , ,7 Hôtels et restaurants , , ,7 Transports, entreposage et communications 82 6, , ,5 Activités financières 11 0, , ,0 Immobilier, location et services aux entreprises 12 0, , ,4 Administration publique 129 9, , ,8 Education , , ,1 Santé et action sociale , , ,8 Services collectifs, sociaux et personnels 51 3, , ,2 Divers 8 0,6 35 0, ,1 Total , , ,0 Par rapport à l arrondissement de Neufchâteau et à la Région Wallonne, plusieurs constats au niveau de l emploi salarié sont à signaler : o Le secteur de l industrie manufacturière présente sensiblement le même poids qu au niveau de l arrondissement mais est bien inférieur à la moyenne régionale. o Le secteur de la construction est très faiblement représenté, du moins par rapport à l arrondissement. o Les principaux secteurs pourvoyeurs d emplois (éducation et hôtels et restaurants) sont largement sur-représentés par rapport à l arrondissement et à la Région Wallonne. Pour compléter les constats précédents et comme le montre le graphique 1, l emploi salarié est pour pratiquement moitié lié au secteur tertiaire non marchand. Le secteur tertiaire marchand est également important (proportionnellement plus important que pour l arrondissement ou la région). Le secteur secondaire est quant à lui largement sous-représenté et le secteur primaire est devenu négligeable en termes d emplois salariés. 109

4 Graphique 1 : Répartition de l emploi salarié par grand secteur d activité. 1,1% 15,9% Secteur primaire 48,0% 35,1% Secteur secondaire Secteur tertiaire marchand Secteur tertiaire non marchand Le nombre moyen d employés par établissement est de 6,5. La structure économique de la commune de Bouillon est donc largement basée sur des petites et moyennes entreprises, voire des très petites entreprises. Seuls quelques établissements offrent plus de 50 emplois. Graphique 2 : Répartition de l emploi salarié et des établissements par secteur d activité. Nombre d'emplois Prod. et dist. d'électricité, de gaz et d'eau Divers Activités financières Immobilier, location et services aux entreprises Agriculture, chasse et sylviculture Services collectifs, sociaux et personnels Transports, entreposage et communications Construction Industrie manufacturière Administration publique Commerce Santé et action sociale Hôtels et restaurants Education Nombre d'établissements Emplois Etablissements 110

5 Depuis 1997, 37 emplois ont été créés sur la commune de Bouillon, soit une augmentation de 2,9 % en dix ans. La création d emplois est principalement liée au développement des secteurs de la santé et de l action sociale (+ 96 emplois) et des commerces (+ 45 emplois). Le secteur des transports, entreposage et communication ainsi que le secteur de l industrie manufacturière sont également en progression. Par contre, les secteurs de l administration publique, de l éducation et de la construction sont en nette perte de vitesse. Les autres secteurs sont plus ou moins stables. Tableau 2 : Evolution de l emploi salarié par secteur d activité Evolution Agriculture, chasse et sylviculture Industrie manufacturière Production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau Construction Commerce de gros et de détail; réparation de véhicules automobiles, motocycles et d'articles domestiques Hôtels et restaurants Transports, entreposage et communications Activités financières Immobilier, location et services aux entreprises Administration publique Education Santé et action sociale Services collectifs, sociaux et personnels Divers Total Au niveau de la mobilité économique, on constate que 47 % des habitants de Bouillon travaillent sur la commune. Les principaux pôles d emplois à l extérieur de la commune sont : o Libramont-Chevigny : 116 emplois. o Paliseul : 66 emplois. o Bertrix : 63 emplois. Notons pour terminer que l emploi transfrontalier est faiblement développé. En effet, on dénombre seulement 52 travailleurs transfrontaliers : o 34 à destination du Grand-Duché de Luxembourg. o 12 à destination de la France. o 4 à destination de l Allemagne. o 2 à destination de la Grande-Bretagne. 111

6 Emploi indépendant En 2008, on dénombre un total de 677 indépendants sur la commune de Bouillon, ce qui représente 21,7 % de la population active. C est logiquement le secteur du commerce qui compte le plus grand nombre d emplois indépendants (238 unités). Il devance le secteur de l industrie et l artisanat (190 emplois) et l agriculture (115 emplois). Par rapport à l arrondissement de Neufchâteau, la répartition de l emploi indépendant présente plusieurs contradictions : o Sous-représentation des secteurs de l agriculture et des professions libérales. o Sur-représentation des secteurs du commerce et de l industrie et de l artisanat. La structure de l emploi indépendant présente également des divergences importantes par rapport à la situation régionale. Tableau 3 : Répartition de l emploi indépendant selon le secteur d activité. Bouillon % Arrondissement % Région Wallonne % Agriculture , , ,2 Pêche 2 0,3 8 0, ,1 Industrie et Artisanat , , ,9 Commerce , , ,6 Professions libérales 66 9, , ,3 Services 64 9, , ,5 Autres 2 0,3 20 0, ,4 Total , , ,0 Graphique 3 : Répartition de l emploi indépendant selon le secteur d activité. 9,5% 0,3% 17,0% 9,7% 0,3% 28,1% Agriculture Pêche Industrie et Artisanat Commerce Professions libérales Services Autres 35,2% 112

7 Entre 1998 et 2008, l emploi indépendant a connu une augmentation de 25 unités, soit une augmentation de 3,8 %. Cette augmentation est principalement liée au secteur de l industrie et de l artisanat (+ 35 emplois) mais aussi du secteur des services (+ 12 emplois). L agriculture connaît une très forte perte d emploi (22 unités). Tableau 4 : Evolution de l emploi indépendant selon le secteur d activité Evolution Agriculture Pêche Industrie et Artisanat Commerce Professions libérales Services Autres Total

8 Chômage Au mois de septembre 2009, le taux de demandeurs d emploi 1 pour la commune de Bouillon s élève à 13,9 %. Ce taux a diminué jusqu en 2008 pour ensuite augmenter de nouveau en Toutefois, le niveau de 2009 reste inférieur à celui de Le taux féminin (16,6 %) est plus important que le taux masculin (11,9 %). Ces deux taux suivent sensiblement la même évolution. Graphique 4 : Evolution du taux de demandeurs d emploi. 20,00 18,00 16,00 14,00 Taux DE 12,00 10,00 8,00 Total Hommes Femmes 6,00 4,00 2,00 0, Années Bouillon présente un taux de demandeurs d emploi identique à celui de l arrondissement de Neufchâteau mais largement inférieur à celui de la Région Wallonne (19,5 %). 1 Le taux de demandeurs d emploi exprime en pourcentage le rapport entre le nombre de demandeurs d allocation et de stages d attente et la population active. 114

9 Graphique 5 : Evolution comparée du taux de demandeurs d emplois. 25,00 20,00 Taux DE 15,00 10,00 Bouillon Arrondissement Région Wallonne 5,00 0, Années Si l on s intéresse à l évolution du nombre de demandeurs d emploi en fonction de la durée d inoccupation, on constate que le chômage de longue durée est en diminution (durée supérieure à 2 ans). Par contre, le chômage de courte durée (moins de 6 mois) est en augmentation. Graphique 6 : Evolution du nombre de demandeurs d emploi en fonction de la durée d inoccupation Nombre DE < 6 mois 6 < 12 mois 1 < 2 ans 2 < 5 ans 5 ans et + Durée d'inoccupation 115

10 Les moins de 25 ans représentent un peu moins de 26,2 % des demandeurs d emplois. On constate toutefois que le chômage des jeunes est en globalement en diminution. Hormis, pour les 50 ans et plus, le nombre de chômeurs a diminué pour toutes les autres catégories d âges par rapport à Graphique 7 : Evolution du nombre de demandeurs d emploi en fonction de l âge Nombre DE < 25 ans 25 < 30 ans 30 < 40 ans 40 < 50 ans 50 ans et + Age Les demandeurs d emplois disposant d un diplôme d étude primaire ou secondaire représente pratiquement 85,7 % des demandeurs d emploi. On note également une augmentation globale du nombre de demandeurs d emploi possédant un diplôme d études supérieures. Graphique 8 : Evolution du nombre de demandeurs d emploi en fonction du niveau d étude Nombre DE Primaire + Sec. de base Secondaire degré 2 Secondaire degré 3 Supérieur Niveau d'étude Apprentissage Autres 116

11 Ce qu il faut en retenir o On dénombre un total de emplois, ce qui implique que pratiquement 43 % de la population en âge de travailler a potentiellement du travail sur la commune. Les principaux secteurs d emplois sont l éducation (269 emplois), les hôtels et restaurants (197 emplois), la santé et action sociale (182 emplois), le commerce (165 emplois), l administration publique (129 emplois) et l industrie manufacturière (128 emplois). o L emploi salarié est pour pratiquement moitié lié au secteur tertiaire non marchand. Le secteur tertiaire marchand est également important. Le secteur secondaire est quant à lui largement sous-représenté et le secteur primaire est devenu négligeable en termes d emplois salariés. o La structure économique de la commune de Bouillon est donc largement basée sur des petites et moyennes entreprises, voire des très petites entreprises. Seuls quelques établissements offrent plus de 50 emplois. o Depuis 1997, 37 emplois ont été créés sur la commune de Bouillon, soit une augmentation de 2,9 % en dix ans. La création d emplois est principalement liée au développement des secteurs de la santé et de l action sociale (+ 96 emplois) et des commerces (+ 45 emplois). o Par contre, les secteurs de l administration publique, de l éducation et de la construction sont en nette perte de vitesse. o On constate que 47 % des habitants de Bouillon travaillent sur la commune. Les principaux pôles d emplois à l extérieur de la commune sont Libramont-Chevigny (116 emplois), Paliseul (66 emplois) et Bertrix (63 emplois). o L emploi transfrontalier est faiblement développé. En effet, on dénombre seulement 52 travailleurs transfrontaliers dont 34 à destination du Grand-Duché de Luxembourg. o On dénombre un total de 677 indépendants sur la commune de Bouillon, ce qui représente 21,7 % de la population active. C est logiquement le secteur du commerce qui compte le plus grand nombre d emplois indépendants (238 unités). o Entre 1998 et 2008, l emploi indépendant a connu une augmentation de 25 unités, soit une augmentation de 3,8 %. Cette augmentation est principalement liée au secteur de l industrie et de l artisanat (+ 35 emplois) mais aussi du secteur des services (+ 12 emplois). o Le taux de demandeurs d emploi s élève à 13,9 % sur la commune de Bouillon Le taux féminin (16,6 %) est plus important que le taux masculin (11,9 %) et les moins de 25 ans représentent un peu moins de 26,2 % des demandeurs d emplois. o Depuis 2005, le taux de chômage a globalement diminué (même si on note une légère augmentation en 2009). Le chômage de longue durée et le chômage des jeunes ont également diminué. 117

12 Evolution par rapport au premier PCDR o La croissance du nombre d emplois s est poursuivie car on compte aujourd hui 120 emplois supplémentaires. L emploi s est développé dans l ensemble des secteurs si ce n est pour le secteur primaire. o L économie était déjà marquée par l importance du secteur tertiaire et une sousreprésentation du secteur secondaire. o L éducation était déjà le principal pourvoyeur d emplois sur la commune devant le secteur du tourisme. L emploi dans le secteur du commerce a considérablement augmenté. o L emploi indépendant était déjà en augmentation, particulièrement le secteur du commerce alors qu aujourd hui il est en léger recul. o Le taux de chômage était déjà inférieur à la moyenne régionale et se situait au niveau de la micro-région. 118

Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création. Tableau 2 : Répartition des entreprises recensées par branche d activité

Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création. Tableau 2 : Répartition des entreprises recensées par branche d activité Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création Année de création Effectif Pourcentage Avant 1990 813 2,6 1990-2000 4048 13,2 2001-2003 2238 7,3 2004-2014 22592 73,4 Non déclaré

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Composition de la Communauté d Agglomération : 39 communes (dont 4 situées dans la Marne) Sources : IGN BD Topo, Francième Réalisation

Plus en détail

Une première analyse des données disponibles concernant les voitures de société en Belgique : le projet COCA

Une première analyse des données disponibles concernant les voitures de société en Belgique : le projet COCA Une première analyse des données disponibles concernant les voitures de société en Belgique : le projet COCA Dr. Eric CORNELIS FUNDP(Université de Namur) GRT (Groupe de Recherche sur les Transports) 1

Plus en détail

PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC

PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC Juin 215 PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC Emploi-Québec, dans sa volonté de favoriser l équilibre entre l offre et la demande, s assure que les postes soient comblés et que la main-d œuvre disponible

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code ci-contre : http://enquetes.u-bordeaux.fr/orpea/lp2012/questionnaire.htm

Plus en détail

Lic. Pro Assurance, banque, finance / Développement et gestion des clientèles professionnelles

Lic. Pro Assurance, banque, finance / Développement et gestion des clientèles professionnelles Nombre de diplômés 86 Nombre de répondants 69 Situation au 01/12/14 En emploi 64 En études 3 Inactif 1 Recherche d'emploi 1 69 Agent administratif Mise en place de credit pour les entreprises (client pro)

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

SITUATION DE L ABSENTÉISME POUR CAUSE DE MALADIE EN 2009

SITUATION DE L ABSENTÉISME POUR CAUSE DE MALADIE EN 2009 SITUATION DE L ABSENTÉISME POUR CAUSE DE MALADIE EN 2009 SALARIÉS DU SECTEUR PRIVÉ Analyse de l absentéisme Méthodologie 1. Champs étudiés Sont retenues toutes les occupations de tous les salariés du secteur

Plus en détail

Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail

Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail Questionnaire du site mieuxvivreautravail.anact.fr Rapport d étude Résultats intermédiaires 2010 Contexte Campagne Européenne sur

Plus en détail

ENQUÊTE INSERTION A 18 MOIS JEUNES DIPLÔMÉS / PROMO 2012 Situation en 2014

ENQUÊTE INSERTION A 18 MOIS JEUNES DIPLÔMÉS / PROMO 2012 Situation en 2014 ENQUÊTE INSERTION A 18 MOIS JEUNES DIPLÔMÉS / PROMO 2012 Situation en 2014 Enquête réalisée entre le 02/06/2014 et le 23/07/2014 sur la promotion 2012 (257 étudiants ) Données établies sur la base des

Plus en détail

Situation à l'entrée en Licence pro

Situation à l'entrée en Licence pro Lic. Pro Systèmes informatiques et logiciels / Communication multimédia Sciences Nombre de diplômés : 3 / Nombre de répondants : 25 Taux de réponse : 8% Origine des étudiants Série de bac Situation à l'entrée

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Bilan 2010 de l Assurance Maladie Obligatoire

Bilan 2010 de l Assurance Maladie Obligatoire Bilan 2010 de l Assurance Maladie Obligatoire Octobre 2011 Table des matières I. Population :... - 8 - A. CNSS :... - 8-1. Population du secteur privé :... - 8-2. Evolution de la population couverte :...

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

ENQUÊTE INSERTION PROMO 2012

ENQUÊTE INSERTION PROMO 2012 ENQUÊTE INSERTION JEUNES DIPLÔMÉS PROMO 2012 Enquête réalisée 6 mois après l'obtention du diplôme (du 03/06/2013 au 09/07/2013) sur la promotion 2012 qui compte 260 étudiants Répartis en 3 secteurs : Affaires

Plus en détail

APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION

APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION Totalité des produits = Totalité des Revenus = Totalité des Dépenses DEPENSE Achats de biens et services Revenus primaires REVENU PRODUCTION redistribution des

Plus en détail

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement LA SITUATION ÉCONOMIQUE 2013 DANS L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL nvestissements logement démographie ise en chantier résidentielles permis de construction tourisme transport économie marché du travail de

Plus en détail

Les masters concernés :

Les masters concernés : Les masters concernés : Master Biotechnologies et droit Master Commerce et finance Master Droit Master Droit des affaires internationales Master Droit de la santé Master Juristes européens Master Relations

Plus en détail

Résultats d'ensemble des licences professionnelles

Résultats d'ensemble des licences professionnelles Université d'auvergne 009/00 Résultats d'ensemble des licences professionnelles Références de l'enquête : 9 diplômés issus de la promotion 009/00 de l'ensemble des licences professionnelles de l'université

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population de concentration de l emploi salarié dans l aire azuréenne Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population Situées en milieu urbain, au sein des plus grandes agglomérations du

Plus en détail

M2 Iup Sport, loisirs, tourisme - Promotion 2 006

M2 Iup Sport, loisirs, tourisme - Promotion 2 006 M2 Iup Sport,, tourisme - Promotion 2 006 9 7 En emploi 5 Recherche d'emploi 2 Total 7 - - Chargee de mission Cdi, fonctionnaire Entreprise - Services aux entreprises - Conseils et assistance Entreprise

Plus en détail

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation Secteur Fiches sectorielles prioritaire Commerce Edition 2012 Sommaire Préambule... 2 Etablissements et emplois Sources et méthodes... 3 Caractéristiques

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

Les masters concernés :

Les masters concernés : Les masters concernés : Master Informatique Recherche Master Compétence complémentaire en informatique (CCI) Master Electronique Master Système d Information et Réseaux (SIR) METHODOLOGIE / OBJECTIFS /

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux. Comptes trimestriels 2015-II

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux. Comptes trimestriels 2015-II Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Comptes trimestriels 2015-II Contenu de la publication Les comptes nationaux trimestriels de la Belgique sont élaborés d après les définitions du Système

Plus en détail

Enquête 1 er emploi 2012

Enquête 1 er emploi 2012 Enquête 1 er emploi 2012 Filières initiale et externe Enquête réalisée en Avril-Mai 2013 auprès de la promotion 2012 Filières Initiale et Externe (appelées FI dans la suite de l enquête) Nombre de diplômés

Plus en détail

Présentation du Secteur Privé à Djibouti. Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti

Présentation du Secteur Privé à Djibouti. Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti Présentation du Secteur Privé à Djibouti Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti Mars 2013 Site internet : - 1 - Table des Matières 1 Généralités 1.1. Description du secteur privé

Plus en détail

Situation à l'entrée en Licence pro

Situation à l'entrée en Licence pro Lic. Pro Production industrielle / Qualité et processus industriels dans les industries du bois Sciences Nombre de diplômés : 39 / Nombre de répondants : 33 Taux de réponse : 85% Origine des étudiants

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Promotion 29/2 Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Management des relations commerciales Objectifs de cette licence professionnelle : D'une part, former des étudiants destinés à intégrer le

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE*

LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE* LIVRET DE SUIVI DES PERIODES EN ALTERNANCE* Année scolaire STAGIAIRE LIEU DE STAGE NOM : Prénom : Date de naissance : Classe : Collège : Tél. : NOM : Adresse : Tél. : Tuteur professionnel : Secteur professionnel

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

Découverte des secteurs d activité

Découverte des secteurs d activité Fiche d animation Compétence B Découverte des secteurs d activité Objectif Familiariser les élèves avec la notion de secteur d activité (au sens de la NES : nomenclature économique de synthèse adoptée

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Octobre 2013

Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2013» Pour toute question

Plus en détail

LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE

LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE Entre décembre 2014 et fin mars 2015, les diplômés 2012 ont été invités à répondre à une enquête d'insertion professionnelle

Plus en détail

Les masters concernés :

Les masters concernés : Les masters concernés : Master Administration des collectivités territoriales Master Paysage et territoires ruraux Master Management des territoires urbains METHODOLOGIE / OBJECTIFS / CONTENU REPERTOIRE

Plus en détail

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Je réponds en tant que...: réponses % Consommateur 41 ( 31.1%) Organisation représentative 30 ( 22.7%) Entreprise

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant ressources humaines

Licence professionnelle Assistant ressources humaines Promotion 3/4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Objectif de cette licence professionnelle : Le titulaire du diplôme doit être capable : - De comprendre le rôle et les enjeux de

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

C. C. I. T. 0 4. Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence www.digne.cci.fr/observatoire-economique

C. C. I. T. 0 4. Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence www.digne.cci.fr/observatoire-economique C. C. I. T. 0 4 Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence www.digne.cci.fr/observatoire-economique Document réalisé par la Chambre de commerce et d industrie territoriale en partenariat avec

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de BORDEAUX CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons et pseudo-cantons Population 2006 Bègles 24 417 Blanquefort 53 744 232 260 Carbon-Blanc

Plus en détail

Commerce et réparation automobile

Commerce et réparation automobile Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Commerce et réparation automobile 1 050 établissements employeurs 1 500 d apprentissage 1 420 apprentis Principales activités du secteur

Plus en détail

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien 27 Mars 2015 Dr Emilie Chazelle, coordonnateur du programme TMS Institut de veille sanitaire Journées d étude de la Société de Réadaptation du

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Promotion 3/4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Management des relations commerciales Objectif de cette licence professionnelle : La licence professionnelle

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DE MADAGASCAR

BANQUE CENTRALE DE MADAGASCAR I.1.1.1 BANQUE CENTRALE DE MADAGASCAR DIRECTION DES ETUDES ET DES RELATIONS INTERNATIONALES I.1.1.2 INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE I.1.1.3 C ette étude sur l investissement étranger à Madagascar a

Plus en détail

Seule adresse Le Service Information et Etudes Economiques de la CCD

Seule adresse Le Service Information et Etudes Economiques de la CCD une Seule adresse Le Service Information et Etudes Economiques de la CCD BP 84 - Tél : 21 35 10 70 Fax : 21 35 00 96 - E-mail : ccd@intnet.dj - d'une opportunité à saisir, - d un partenariat à nouer, -

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2015 Table des matières Introduction... 4 Le rapport 2015... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

ENQUETE SUR LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES DOCTEURS DE L ECOLE DOCTORALE DROIT, ECONOMIE ET GESTION DE L UNIVERSITE D AUVERGNE

ENQUETE SUR LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES DOCTEURS DE L ECOLE DOCTORALE DROIT, ECONOMIE ET GESTION DE L UNIVERSITE D AUVERGNE ENQUETE SUR LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES DOCTEURS DE L ECOLE DOCTORALE DROIT, ECONOMIE ET GESTION DE L UNIVERSITE D AUVERGNE Avril 2009 Enquête réalisée par Marc DUJON et Samuel PAGES Institut pour le

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM)

Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) Promotion 1/13 Situation au 1er mars 14 Site : Clermont-Ferrand / Aubière Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) Objectif de cette licence professionnelle : Le but

Plus en détail

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d Faillites à Schaerbeek et démographie d des sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d locale de Schaerbeek Guichet d Economie d Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne

Plus en détail

L étude. SIO/SIP BAIP MESR/ Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010

L étude. SIO/SIP BAIP MESR/ Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010 RÉPERTOIRE DES MÉTIERS OCCUPÉS PAR LES DIPLÔMÉS 2010 SITUATION EN DÉCEMBRE 2012 OFFRE DE FORMATION F.D.E.G MASTERS 2010 1 L étude La Direction Générale pour l Enseignement Supérieur et l Insertion Professionnelle

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 La garantie d un groupe solide Antin Epargne Pension Compagnie d assurance vie créée en 2001,

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

ACTE DE VENTE D'UN NAVIRE DE PLAISANCE

ACTE DE VENTE D'UN NAVIRE DE PLAISANCE Entre les sssignés : ACTE DE VENTE D'UN NAVIRE DE PLAISANCE et Nom :... Prénom :... Date et lieu de naissance :... Adresse de la résidence principale :...... Nationalité :... Vendeur, d'une part Nom :...

Plus en détail

Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP - 2014. Rapport OPCALIM. Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP 2014 Rapport OPCALIM TNS

Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP - 2014. Rapport OPCALIM. Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP 2014 Rapport OPCALIM TNS Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP - 0 Rapport Introduction Contacts Client : FPSPP Karine Dartois Ambroise Bouteille et Associés Ambroise Bouteille Elodie Cassignol Le FPSPP a décidé la mise

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE. DE LA COMMUNAUTÉ DU PAYS DE LANDERNEAU-DAOULAS Novembre 2012. Réf. 2012/352

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE. DE LA COMMUNAUTÉ DU PAYS DE LANDERNEAU-DAOULAS Novembre 2012. Réf. 2012/352 ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE DE LA COMMUNAUTÉ DU PAYS DE LANDERNEAU-DAOULAS Réf. 2012/352 Avant propos L observatoire de l emploi et de la formation réalise chaque année des diagnostics à l échelle du, pour

Plus en détail

ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015

ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015 ACTIVITE MONETIQUE 1ER TRIMESTRE 2015 L activité monétique durant le 1 er trimestre 2015 est marquée par la progression de l usage des cartes bancaires marocaines et une quasistagnation dans l acceptation

Plus en détail

DE LA REPUBLIQUE FRAN^AISE. Mandature 2010-2015 - Seance du 15 janvier 2014 LES ZONES FRANCHES URBAINES

DE LA REPUBLIQUE FRAN^AISE. Mandature 2010-2015 - Seance du 15 janvier 2014 LES ZONES FRANCHES URBAINES 2014-03 NOR :CESL1100003X Mercredi 29janvier2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE FRAN^AISE Mandature 2010-2015 - Seance du 15 janvier 2014 LES ZONES FRANCHES URBAINES Avis du Conseil economique, social

Plus en détail

Bulletin d adhésion 2015 : Valable dès la date d inscription pour 1 an

Bulletin d adhésion 2015 : Valable dès la date d inscription pour 1 an Pack 2015 Hôtels :...50 Membre Référencement mécène : privilégié... dans (montant) nos éditions papier et sur le site internet de l office de tourisme Intégration en priorité de votre établissement dans

Plus en détail

Flash-Info O.P.E.I.P. Sortis de l université en 2005... Que deviennent les étudiants de Licence 3? 4641 étudiants inscrits en L3

Flash-Info O.P.E.I.P. Sortis de l université en 2005... Que deviennent les étudiants de Licence 3? 4641 étudiants inscrits en L3 N 13 : Sept. 2008 Flash-Info O.P.E.I.P. Observatoire des Parcours Etudiants et de l Insertion Professionnelle (OPEIP) Sortis de l université en 2005... Que deviennent les étudiants de Licence 3? (Promotion

Plus en détail

LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi. Spécificités et performances des canaux de recrutement. Anne-Sophie GENEVOIS

LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi. Spécificités et performances des canaux de recrutement. Anne-Sophie GENEVOIS LES CAHIERS DU CEPS/INSTEAD Population & Emploi Spécificités et performances des canaux de recrutement Anne-Sophie GENEVOIS Cahier n 2011-01 Janvier 2011 Spécificités et performances des canaux de recrutement

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Présentation des résultats

Présentation des résultats ENQUETE SUR L INSERTION A 6 MOIS DES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION ET SUR LA QUALITE DE L ALTERNANCE Présentation des résultats 5 mai 2014, N/Ref : 1326.11 Sommaire 1. Rappel méthodologique 3 2. Le

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion Comptable, parcours Contrôle de Gestion (LGC)

Licence professionnelle Gestion Comptable, parcours Contrôle de Gestion (LGC) DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015 2017 FORMATION CONTINUE EN 2 ANS Licence professionnelle Gestion Comptable, parcours Contrôle de Gestion (LGC) Photo Nom : (pour les femmes, indiquer le

Plus en détail

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement Promotion 212/213 Situation au 1er mars 21 Site : Le Puy-en-Velay Objectif de cette licence professionnelle : Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement La Licence Professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Été 2015

Tendances conjoncturelles Été 2015 Tendances conjoncturelles Été 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2015» Pour toute question technique

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL DE LORRAINE Très lente amélioration de la situation économique Malgré un frémissement perceptible depuis plusieurs mois, l amélioration de la situation économique

Plus en détail

Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail:

Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail: www.oecd.org/employment/youth/forum Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail: Le dispositif JOBTONIC: accompagnement renforcé destiné aux jeunes vers le marché de l emploi. Le Forem

Plus en détail

Recensement des entreprises (RE)

Recensement des entreprises (RE) Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Recensement des entreprises (RE) Relevé 3 fois par décénie Codebook, description des micro-données 2 décembre 2010 Impressum

Plus en détail

Distinction privé/public

Distinction privé/public Partie I: Définitions, 1.2. Classement des organisations économiques Distinction privé/public 3 questions: Qui a pris l initiative de créer l organisation? Qui contrôle l organisation? Comment est financée

Plus en détail

LinXea Zen contrat individuel d assurance vie libellé en euros et/ou unités de compte

LinXea Zen contrat individuel d assurance vie libellé en euros et/ou unités de compte LINXEA, Siège social : 22 avenue de suffren, 75015 Paris SAS au capital de 100 000 - Siren : RCS 478 958 762 LinXea est enregistré auprès de l Autorité des Marchés financiers (AMF) et Membre de l Association

Plus en détail

LE CLASSEMENT DES QUASI-SOCIÉTÉS EN CORÉE

LE CLASSEMENT DES QUASI-SOCIÉTÉS EN CORÉE A usage officiel STD/NA(99)47 STD/NA(99)47 Or. Ang. A usage officiel Organisation de Coopération et de Développement Economiques OLIS : 26-Aug-1999 Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE INSERTION DES DIPLÔMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE Promotion 2009 Mise en ligne septembre 2012 PLAN GÉNÉRAL PRÉSENTATION GÉNÉRALE p. 2 CHIFFRES CLÉS POUR LA PROMOTION 2009

Plus en détail

Glossaire TERMES GÉNÉRAUX

Glossaire TERMES GÉNÉRAUX Glossaire TERMES GÉNÉRAUX Chercheur d emploi Personnes au chômage dont sont exclues les personnes mises à pied temporairement ainsi que celles qui occuperont un emploi prochainement. Chômage de longue

Plus en détail

Indicateurs de suivi

Indicateurs de suivi G R E F Bretagne Edition 2015 Indicateurs suivi s s d'apprentissage en Bretagne (à échéance 2013) Etu mise en ligne en juin 2014 Méthodologie Contexte Mis en place en 2013, pour fournir s indicateurs utiles

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

Diagnostic régional emploi-formation

Diagnostic régional emploi-formation GREF Bretagne Diagnostic régional emploi-formation Contribution à l'élaboration du Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles Mai 2011 Contrat de projets Etat-Région Sommaire

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

MASTER mention : Spécialité :

MASTER mention : Spécialité : Résultats d'enquête diplômés d'un master en 2011, situation au 01/12/2013 MASTER mention : MASTER LANGUES LITTERATURES ET CIVILISATION ETRANGERES Spécialité : Toutes spécialités de la mention Cette fiche

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014

DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014 Licence Economie et gestion Alternance DOSSIER D INSCRIPTION Année 2013 / 2014 Coller une Photo ICI Informations personnelles Civilité Madame Mademoiselle Monsieur NOM Nom de jeune fille Prénom Né(e) le

Plus en détail

Atelier Développement économique. Mardi 26 février 2013

Atelier Développement économique. Mardi 26 février 2013 Atelier Développement économique Mardi 26 février 2013 Une compétence de la Communauté de Communes des Monts du Pilat En matière de développement économique : depuis 2004 Aménagement, entretien et gestion

Plus en détail

Aides présentées. L aide régionale à l investissement des entreprises. Et leurs modalités de versement

Aides présentées. L aide régionale à l investissement des entreprises. Et leurs modalités de versement 1er Salon des services à la personne les aides économiques CWTC le 2 octobre 2009 Aides présentées L aide régionale à l investissement des entreprises L ARDA Et leurs modalités de versement L AIDE REGIONALE

Plus en détail

INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS 2004 D UNE LICENCE PROFESSIONNELLE DE L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS 2004 D UNE LICENCE PROFESSIONNELLE DE L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS 2004 D UNE LICENCE PROFESSIONNELLE DE L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une filière,

Plus en détail