S-3 Concepts pour l analyse de la dette

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S-3 Concepts pour l analyse de la dette"

Transcription

1 Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-3 Concepts pour l analyse de la dette Coumba Gueye Ce matériel de formation est la propriété du Fonds monétaire international (FMI) et son usage est réservé aux cours de l Institut pour le développement des capacités (ICD). Il ne peut être réutilisé sans le consentement de ce dernier.

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. La dette des pays émergents et en voie de développement: définitions et quelques chiffres 2. Valeur actualisée nette (VAN) de la dette 3. Concessionnalité d un prêt 4. Indicateurs d analyse de la dette 5. Types d analyse de la dette Concepts pour l'analyse de la dette 2

3 Dette publique et dette privée La dette peut être due par des entités du secteur public (dette publique) ou des entités du secteur privé du pays débiteur (dette privée) La dette due par des entités du secteur privé mais garantie par des entités du secteur public est souvent incluse dans la dette publique (qui est ainsi i parfois appelée «dette due ou garantie par le secteur public») La dette publique peut être due par le gouvernement ou par d autres entités du secteur public, y compris les entreprises publiques Concepts pour l'analyse de la dette 3

4 Dette extérieure et dette domestique La dette extérieure est généralement définie selon le critère de résidence : dette due par les résidents publics et privés d'un pays à l'égard des non-résidents Ce type de dette a une influence directe sur la balance des paiements du pays débiteur La dette domestique est la dette due par des entités résidentes à d autres entités résidentes dans le pays Néanmoins, pour des raisons pratiques, la dette extérieure est parfois assimilée à la dette libellée en devises étrangères, le critère de résidence n'étant alors pas pris en considération. Concepts pour l'analyse de la dette 4

5 Créanciers multilatéraux, bilatéraux, privés La dette multilatérale a Les créances accordées par les institutions financières internationales (principalement le FMI, la Banque Mondiale ou les banques régionales de développement) La dette bilatérale Les créances accordées par les créanciers bilatéraux officiels c est-à-dire les Etats (gouvernements ou leurs institutions compétentes, t en particulier les agences de crédit à l exportation) Concepts pour l'analyse de la dette 5

6 Les créances bilatérales officielles proviennent de deux types de financement : les crédits garantis par les gouvernements ou leurs institutions compétentes (exemple : crédits commerciaux accordés pour financer les importations du pays débiteur) les prêts des gouvernements au gouvernement ou aux entités publiques du pays débiteur Les créanciers privés Tous les autres créanciers sont des créanciers privés. Il s'agit essentiellement des fournisseurs, des banques commerciales et des porteurs obligataires Concepts pour l'analyse de la dette 6

7 Flux des capitaux vers les pays en voie de développement (mds. $EU) Concepts pour l'analyse de la dette 7

8 Flux de dette par type de créancier, PVD, Source: Global l Development Finance, Banque Mondiale, Concepts pour l'analyse de la dette 8

9 Quelques notions importantes Engagements / décaissements Service de la dette = intérêts + amortissement Stock de la dette = encours contractuel + arriérés Maturité = période de grâce + période de remboursement Concepts pour l'analyse de la dette 9

10 Plan de la présentation 1. La dette des pays émergents et en voie de développement: définitions et quelques chiffres 2. Valeur actualisée nette (VAN) de la dette 3. Concessionnalité d un prêt 4. Indicateurs d analyse de la dette 5. Types d analyse de la dette Concepts pour l'analyse de la dette 10

11 Un principe fondamental de la finance La valeur temporelle de l argent «A dollar today is worth more than a dollar tomorrow» «Un montant donné, disponible aujourd hui, vaut plus que le même montant dans le futur» Un montant de EU$ 100 placé aujourd hui à un taux d intérêt annuel de 6 % vaudra EU$ 106 dans un an Etant donné les conditions présentes du marché financier, quel montant faut-il investir aujourd hui pour obtenir EU$ 106 dans un an? Réponse: la Valeur Actualisée Nette (VAN) de EU$ 106. Suivant les situations, ce montant sera : >100, =100, ou <100 Concepts pour l'analyse de la dette 11

12 Valeur Nominale (VN) de la Dette et Valeur Actualisée Nette (VAN) VN de la dette = le capital qu il reste à rembourser Mais comme les taux d'intérêts éê et les maturités des prêts (T) varient considérablement, l'analyse utilise la formule de calcul de la VAN de la dette: VAN VAN F T1 FT2 FT3 FTT (1 r) (1 r) (1 r) (1 r) T FTt t (1 r ) t 1 FTn est le flux de trésorerie à chaque échéance t (intéret + capital) r est le taux d actualisation (en général différent du taux de l emprunt) Les VAN sont comparables dans le temps et d'un pays a l'autre Concepts pour l'analyse de la dette 12 T

13 Valeur actualisée : exemple Un prêt de $EU 1,500 avec échéance de 20 ans,,période de grâce de 5 ans, taux d'intérêt de 5% Taux d'actualisation (r) de 10% Année Solde Intérêts PrincipalTotal VA I A service (r=10%) 1 1, , , , , , , , , , , Total

14 Valeur actualisée Qu elle est la valeur actuelle du prêt? = 100? $5 $100 Prêt Valeur nominale = $100 Taux d intérêt = 5 % Échéance = 1an 1 an Taux de rentabilité ou taux d escompte = 5 % Atelier national sur l'avd - Lomé, du 7 au 18 octobre 2013

15 Valeur actualisée Qu elle est la valeur actuelle du prêt? > 100? $8 Pêt Prêt Valeur nominale = $100 Taux d intérêt = 8 % Échéance = 1 an $100 1 an Taux de rentabilité ou taux d escompte = 5 % Atelier national sur l'avd - Lomé, du 7 au 18 octobre 2013

16 Valeur actualisée Qu elle est la valeur actuelle du prêt? < 100? $3 Prêt Valeur nominale = $100 Taux d intérêt = 3 % $100 Échéance = 1 an 1 an Taux de rentabilité ou taux d escompte = 5 % Atelier national sur l'avd - Lomé, du 7 au 18 octobre 2013

17 VN et VAN La VAN de la dette est-elle inférieure ou supérieure à la VN de la dette? Quand le taux d'intérêt d'un prêt est inférieur au taux d'actualisation, VAN < VN Quand le taux d'intérêt d'un prêt est supérieur au taux d'actualisation, VAN > VN Quand le taux d'intérêt d'un prêt est égal au taux d'actualisation, VAN = VN Concepts pour l'analyse de la dette 17

18 Plan de la présentation 1. La dette des pays émergents et en voie de développement: définitions et quelques chiffres 2. Valeur actualisée nette (VAN) de la dette 3. Concessionnalité d un prêt 4. Indicateurs d analyse de la dette 5. Types d analyse de la dette Concepts pour l'analyse de la dette 18

19 Rappel : Elément-don / concessionnalité d un prêt L'élément de don mesure la concessionnalité d'un prêt Il est défini comme la différence entre sa valeur nominale (valeur faciale) et la somme actualisée des paiements futurs au titre du service de la dette (i.e. la VAN), exprimée comme un % de la VN du prêt: Valeur faciale - VAN Elément de don 100 Valeur faciale Quand le taux d'intérêt d'un prêt est inférieur au taux d'actualisation, la VAN de la dette est plus petite que sa VN, la différence reflétant l'élément-don du prêt Concepts pour l'analyse de la dette 19

20 Définitions de la concessionnalite Le concept de concessionnalité a été initialement iti t introduit en 1969 par le CAD de l'ocde. Il impliquait un élément don minimum de 25 pourcent calculé sur la base d'un taux d'actualisation constant de 10 pourcent L'élément don minimum sur les emprunts extérieurs a graduellement été augmenté jusqu à 35 pourcent, calculé lé avec des taux d'actualisation fondés sur des taux d'intérêt commerciaux de référence (TICR). Une marge est ajoutée au TICR pour refléter la maturité du prêt Cette définition qui reflète plus précisément le coût Cette définition, qui reflète plus précisément le coût d'opportunité pour les créanciers, est en place depuis 1996

21 Taux d actualisation - TICR Il faut entendre par TICR le taux d intérêt commercial de référence Calculé et publié par l OCDE Taux d actualisation largement utilisé pour calculer la concessionnalité des prêts 21

22 TICR : taux d intérêt commercial de référence. Publié par l OCDE org/dataoecd/15/47/ pdf 1) Le TICR devrait représenter le taux d intérêt final des prêts commerciaux sur le marché national de la monnaie en question; 2) Le TICR devrait correspondre étroitement au taux offert aux emprunteurs nationaux de premier rang; 3) Le TICR devrait être calculé à partir du coût du financement à taux d intérêt fixe; 4) Le TICR ne devrait pas fausser la concurrence intérieure ; 5) Le TICR devrait correspondre étroitement à un taux offert aux emprunteurs étrangers de premier rang. 22

23 Pour être concessionnels dans le cadre d'un accord avec le FMI, les prêts doivent avoir généralement un élément don de 35 pourcent calculé sur la base des TICR publiés par l'ocde Les programmes du FMI incluent en général des plafonds sur la dette extérieure nonconcessionnelle,,qui s'appliquent à la dette publique ou garantie par l'etat, afin de: 1. prévenir, durant la période de l'accord avec le FMI, l'accumulation excessive de dette extérieure (voir séance S-1) 2. garantir que le contrôle exercé sur la demande interne n'est pas menacé par le recours imprévu au financement extérieur Concepts pour l'analyse de la dette 23

24 Plan de la présentation 1. La dette des pays émergents et en voie de développement: définitions et quelques chiffres 2. Valeur actualisée nette (VAN) de la dette 3. Concessionnalité d un prêt 4. Indicateurs d analyse de la dette 5. Types d analyse de la dette Concepts pour l'analyse de la dette 24

25 Indicateurs d analyse de la dette extérieure Les indicateurs sont utiles dans l identification des vulnérabilités liées à la dette extérieure Indicateurs liés aux stocks Exemple :Dette extérieure en devises / dette extérieure totale Indicateurs liés aux flux. Exemples: Dette extérieure / exportations Dette extérieure / PIB Service de la dette / exportations Maturité moyenne Concepts pour l'analyse de la dette 25

26 Exemples usuels Indicateurs de solvabilité Dette extérieure / exportations Dette extérieure / PIB VAN de la dette / exportations VAN de la dette / recettes fiscales Indicateurs de liquidité Réserves int les nettes / dette ext. court terme Dette extérieure à court terme / Dette totale Concepts pour l'analyse de la dette 26

27 Exemples Indicateurs par secteur Indicateurs pour le secteur public Service de la dette publique / Exportations Dette publique / Recettes fiscales Maturité moyenne de la dette nonconcessionnelle Dette publique en devises / Dette totale Indicateurs pour le secteur financier Position nette en devises Déséquilibre é d échéances de la dette en devises Concepts pour l'analyse de la dette 27

28 Indicateurs pour le secteur privé Ratio du levier financier (ratio d endettement) Dette à court terme / Dette totale Rentabilité des actifs Flux (entrées) en devises / Flux totaux Dette en devises / Fonds propres Concepts pour l'analyse de la dette 28

29 Indicateur Ratios d endettement Evaluation/utilisation 29

30 Indicateur Ratios d endettement Evaluation/utilisation 30

31 Indicateur Ratios d endettement Evaluation/utilisation 31

32 Seuils indicatifs d Endettement Qualité des politiques Seuils indicatifs d endettement pour la dette publique extérieure VA de la dette en pourcentage de Service de la dette en pourcentage de et institutions (CPIA) PIB Exportations Recettes Exportations Recette s Faible Moyenne Elevée

33 Seuils indicatifs d Endettement Qualité des politiques Seuils indicatifs d endettement pour la dette publique extérieure VA de la dette en pourcentage de Service de la dette en pourcentage de et institutions (CPIA) PIB Exportations Recettes Exportations Recette s Faible Moyenne Elevée

34 Seuils indicatifs d Endettement Qualité des politiques Seuils indicatifs d endettement pour la dette publique extérieure VA de la dette en pourcentage de Service de la dette en pourcentage de et institutions (CPIA) PIB Exportations Recettes Exportations Recette s Faible Moyenne Elevée

35 Seuils indicatifs d Endettement Qualité des politiques Seuils indicatifs d endettement pour la dette publique extérieure VA de la dette en pourcentage de Service de la dette en pourcentage de et institutions (CPIA) PIB Exportations Recettes Exportations Recette s Faible Moyenne Elevée

36 Les principaux éléments de la revue récente Ré-estimation des seuils d endettement pour la dette publique extérieure Amélioration de l analyse de la dette publique totale Amélioration de l analyse du lien entre l investissement public et la croissance économique 36

37 Ré-estimation des seuils d endettement Amélioration de l analyse de la dette publique totale Ré estimation des seuils Amélioration de l analyse du lien entre l investissement et la croissance Qualité des politiques Seuils indicatifs d endettement pour la dette publique extérieure VA de la dette en pourcentage de Service de la dette en pourcentage de et institutions (CPIA) PIB Exportations Recettes Exportations Recettes Faible Moyenne Elevé

38 Ré-estimation des seuils d endettement Amélioration de l analyse de la dette publique totale Amélioration de l analyse du lien entre l investissement et la croissance Inclusion des transferts des migrants Validation de la pratique actuelle 2 seuils sur 3 révisés à la baisse Impact marginal 38

39 Ré-estimation des seuils d endettement Amélioration de l analyse de la dette publique totale Les transferts des migrants Amélioration de l analyse du lien entre l investissement et la croissance Seuils indicatifs d endettement pour la dette publique extérieure VA de la dette en pourcentage de Service de la dette en pourcentage de Qualité des politiques et PIB + Exportations + Exportations + institutions (CPIA) transferts transferts transferts Faible Moyenne Elevée

40 Re-estimating Amélioration de thresholds on l analyse de la external public debt dette publique totale Amélioration de l analyse du lien entre l investissement et la croissance Dette publique intérieure dans les PFR Pour ce ent Par rapport au PIB Maldives St. Lucia Yemen Soudan RDC Bénin Honduras Tchad Lao Arménie Mali 40

41 Re-estimating Amélioration de thresholds on l analyse de la external public debt dette publique totale Amélioration de l analyse du lien entre l investissement et la croissance Dette publique intérieure dans les pays de l UEMOA Pour ce ent Guinea- Bissau Togo Côte d'ivoire Par rapport au PIB Niger Sénégal Burkina Faso Bénin Mali UEMOA 41

42 Re-estimating Amélioration de thresholds on l analyse de la external public debt dette publique totale Amélioration de l analyse du lien entre l investissement et la croissance Niveaux de référence pour la dette publique totale Qualité des politiques Dette publique/pib et institutions (CPIA) VA Nominal Faible Moyenne Elevée

43 Évaluation de la solidité des institutions et de la qualité des politiques critères (2004) Les critères examinent les politiques et institutions, et non les résultats du développement, lesquels l peuvent dépendre de facteurs indépendants de la volonté des pays 43

44 Plan de la présentation 1. La dette des pays émergents et en voie de développement: définitions et quelques chiffres 2. Valeur actualisée nette (VAN) de la dette 3. Concessionnalité d un prêt 4. Indicateurs d analyse de la dette 5. Types d analyse de la dette Concepts pour l'analyse de la dette 44

45 Types d analyse de la dette Analyse de la soutenabilité (=viabilité de la dette (AVD) Basée sur des scénarios auxquels on applique des chocs macroéconomiques et on analyse l évolution des indicateurs d endettement à long terme Tests de résistance Aux chocs macroéconomiques ponctuels Aux changements de politique ponctuels Analyse bilancielle Risque de taux de change, de taux d intérêt Risque de refinancement (roll-over), de liquidité Concepts pour l'analyse de la dette 45

46 Analyse des coûts et des risques d un portefeuille de la dette Coûts = paiements d intérêt annuels en devises + effet des variations des taux de change Risques : variations des coûts à venir et effet sur le budget Charges d intérêt * I t I * t m j 1 e jt I FX jt I DX t où = total des paiements d intérêt en monnaie nationale au temps t, e jt = taux de change entre la FX monnaie nationale et la devise j, I jt = paiements d intérêt libellés en la devise j et DX I = paiements d intérêt en monnaie nationale t 46

47 Une notion importante: le «risque de marché» Le risque de marché est fonction de l instabilité des facteurs sous-jacents, par exemple, l instabilité des taux d intérêt ou des taux de change de la vulnérabilité é du portefeuille ou du degré de sensibilité aux facteurs de risque, par exemple, asymétrie des devises entre l actif et le passif 47

48 Risque de taux d intérêt = hausse du coût du service de la dette imputable à des variations non anticipées des taux d intérêt du marché La dette à court terme ou à taux d intérêt variable est jugée plus risquée que celle à long terme ou à taux fixe Risque de refinancement = ne pouvoir obtenir un nouveau financement à l échéance de la dette, ou l obtenir à un taux anormalement élevé La dette à court terme est jugée plus risquée que celle à long terme Risque de change = hausse du coût du service de la dette imputable à des variations non anticipées i du taux de change La dette libellée en devises ou indexée sur des devises est jugée plus risquée que celle libellée en monnaie nationale Concepts pour l'analyse de la dette 48

49 Risque de révision des taux d intérêt Dette dont le taux d intérêt est susceptible d être révisé dans un délai précis Reconduction de la dette à taux fixe arrivant à échéance Dette à taux variable (y compris les échanges (swaps) de taux d intérêt) Saisit la vulnérabilité du portefeuille à une hausse des taux d intérêt du marché, ainsi que son coût, à la date de révision du taux d intérêt variable ou de refinancement de la dette à taux fixe 49

FMI - Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB

FMI - Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB FMI - Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette (OT 13.33) Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013

Plus en détail

DEBT SUSTAINABILITY AND DEBT MANAGEMENT STRATEGY IN

DEBT SUSTAINABILITY AND DEBT MANAGEMENT STRATEGY IN 4 th Forum (4 ème Forum) of Debt Management Facility Stakeholder s 2-3 May, 2013 Berlin (Germany) DEBT SUSTAINABILITY AND DEBT MANAGEMENT STRATEGY IN DEVELOPING COUNTRIES THAT ARE SEEKING NON CONCESSIONAL

Plus en détail

ETAT DE L ENCOURS ET DES ECHEANCES DU SERVICE DE LA DETTE DE L ETAT

ETAT DE L ENCOURS ET DES ECHEANCES DU SERVICE DE LA DETTE DE L ETAT REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité-Justice-Travail ----------- MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION PROJET DE LOI DE FINANCES POUR LA GESTION 2016 ETAT DE L ENCOURS

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL **************************************** Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

REPUBLIQUE DU SENEGAL **************************************** Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DU SENEGAL **************************************** Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ******************************* COMITE NATIONAL DE DETTE PUBLIQUE RAPPORT

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL **************************************** Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ******************************* COMITE NATIONAL DE DETTE PUBLIQUE RAPPORT

Plus en détail

S-6 Gestion de la Dette Publique

S-6 Gestion de la Dette Publique Institut t pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-6 Gestion de

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL **************************************** Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ******************************* COMITE NATIONAL DE DETTE PUBLIQUE RAPPORT

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Institutions de dépôts - Recueil d instructions Relevé des prêts (nouveaux et existants) (A4)

Institutions de dépôts - Recueil d instructions Relevé des prêts (nouveaux et existants) (A4) RELEVÉ DES PRÊTS (NOUVEAUX ET EXISTANTS) OBJET Le présent relevé a pour objet de fournir de l information sur les taux d intérêt imputés et les fonds avancés à l égard des nouveaux prêts comptabilisés

Plus en détail

La soutenabilité de la dette publique/enjeux du financement des États par le marché financier

La soutenabilité de la dette publique/enjeux du financement des États par le marché financier COMMISSION DE SURVEILLACE DU MARCHE FINANCIER DE L AFRIQUE CENTRALE Atelier régional sur «les marchés obligataires et les émissions de titres publics» Libreville, Gabon : les 18 et 19 février 2008 La soutenabilité

Plus en détail

I N T O S A I Annexe ISSAI 5410

I N T O S A I Annexe ISSAI 5410 Les Normes internationales des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (ISSAI) sont publiées par l Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances

Plus en détail

Présenté par Monsieur Souleymane SENE, Inspecteur du Trésor,

Présenté par Monsieur Souleymane SENE, Inspecteur du Trésor, Présenté par Monsieur Souleymane SENE, Inspecteur du Trésor, Chef de la Division de la Politique d Endettement et de la Stratégie d Intervention sur les marchés Direction de la Dette Publique SENEGAL Plan

Plus en détail

Cadre budgétaire et fiscal

Cadre budgétaire et fiscal Cadre budgétaire et fiscal Séminaire sur la gestion du risque social Paris, 30 juin 2003 Brian Ngo Politique fiscale : une vue d ensemble Utilise la puissance des impôts (T), des dépenses (G) et des emprunts

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA. POLITIQUE DE GESTION DE LA DETTE* (mai 2003) Contexte

Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA. POLITIQUE DE GESTION DE LA DETTE* (mai 2003) Contexte Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA POLITIQUE DE GESTION DE LA DETTE* (mai 2003) Contexte Les politiques de gestion de la dette constituent des lignes directrices et des restrictions écrites

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

La technique d'analyse financière par les ratios

La technique d'analyse financière par les ratios La technique d'analyse financière par les ratios Un ratio est un rapport entre deux grandeurs caractéristiques extraites des documents comptables permettant une approche du risque que représente l'entreprise

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 07/10/2014 à 08:46:35 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

DIRECTION DE LA DETTE PUBLIQUE

DIRECTION DE LA DETTE PUBLIQUE REPUBLIQUE DU SENEGAL ------------------------------------- Un Peuple-Un But-Une Foi ------------------------------------- MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN -------------------------------------

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie JUIN 2013 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

QUATRIÈME PARTIE Organismes internationaux

QUATRIÈME PARTIE Organismes internationaux QUATRIÈME PARTIE Organismes internationaux 17. Les statistiques de la dette extérieure établies par les organismes internationaux Introduction 17.1 Les statistiques de la dette extérieure et les données

Plus en détail

L AGENCE FRANCE TRÉSOR

L AGENCE FRANCE TRÉSOR L AGENCE FRANCE TRÉSOR a pour mission de gérer la dette et la trésorerie de l État au mieux des intérêts du contribuable et dans les meilleures conditions de sécurité HTTP://WWW.AFT.GOUV.FR BLOOMBERG TRESOR

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Chapitre 2 : Analyse du bilan, L approche fonctionnelle... 2 I. Introduction... 2 II. La conception

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

Rapport de la cour des comptes sur la dette publique. Un premier pas vers l audit?

Rapport de la cour des comptes sur la dette publique. Un premier pas vers l audit? Rapport de la cour des comptes sur la dette publique Un premier pas vers l audit? Bibliothèque nationale Rabat 18 avril 2014 Mimoun Rahmani Remarques préliminaires Il s agit d un rapport de contrôle de

Plus en détail

Séminaire sur la gestion de la trésorerie de l Etat (Lomé, du 07 au 11 février 2011)

Séminaire sur la gestion de la trésorerie de l Etat (Lomé, du 07 au 11 février 2011) AFRITAC de l Ouest Bamako - Mali Séminaire sur la gestion de la trésorerie de l Etat (Lomé, du 07 au 11 février 2011) Gestion de la trésorerie de l Etat et endettement publique Coumba FALL GUEYE, Conseillère

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique Direction Générale des Finances Publiques Direction de la Dette Bulletin statistique de la dette publique

Plus en détail

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE 2013 2014 Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 Dépôts à terme et assimilés

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

STATISTIQUE DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UEMOA

STATISTIQUE DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission STATISTIQUE DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UEMOA PERIODE : 2002-2013 - 1 - Email : commission@uemoa.int Site Internet : www.uemoa.int et www.izf.net

Plus en détail

Gestion de la trésorerie 3-211-02

Gestion de la trésorerie 3-211-02 Gestion de la trésorerie 3-211-02 Séance 1 Introduction aux cours Qu est que la gestion de trésorerie???? Notion peu enseignée dans les écoles de gestion au Canada. Néanmoins, il s agit d un sujet d une

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

(en millions d euros) 2012 2011 2010

(en millions d euros) 2012 2011 2010 D.16. INTÉRÊTS NON CONTRÔLANTS Les intérêts non contrôlants dans les sociétés consolidées se décomposent comme suit : 2012 2011 2010 Intérêts non contrôlants de porteurs d actions ordinaires : BMS (1)

Plus en détail

DOCUMENT DE STRATEGIE D ENDETTEMENT PUBLIC DE L ANNEE 2016

DOCUMENT DE STRATEGIE D ENDETTEMENT PUBLIC DE L ANNEE 2016 REPUBLIQUE DU BENIN @@@@@@@ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@@@ CAISSE AUTONOME D AMORTISSEMENT @@@@@@@ DOCUMENT DE STRATEGIE D ENDETTEMENT PUBLIC DE L

Plus en détail

LA DECISION DE FINANCEMENT

LA DECISION DE FINANCEMENT o o o o o o o Séance 1 : Les critères de sélection des modes de financement. Séance : Exercices sur le coût d une source de financement. Séance 3 : Contrôle. Séance 4 : Le choix d une structure optimale

Plus en détail

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 27/05/2015 à 17:53:19 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE MINISTRE

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux»)

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux») Liste des formules (Consultez également «Liste des tableaux») Table des matières LES CALCULS COMMERCIAUX... 4 Le coefficient multiplicateur... 4 Montant de TVA... 4 TVA collectée... 4 TVA déductible...

Plus en détail

Dominique Durant. CNIS 20 octobre 2005

Dominique Durant. CNIS 20 octobre 2005 Dominique Durant CNIS 20 octobre 2005 Plan de l intervention 1. Principes de construction des comptes financiers trimestriels 1.1 adossement aux comptes annuels 1.2 des méthodes d estimation et de contrôle

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne Perspectives économiques régionales de l Afrique subsaharienne FMI, Département Afrique

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 06/10/2015 à 11:27:48 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE

Plus en détail

ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux

ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux IV ANNEXES ELEMENTS DU BILAN ETAT DE LA DETTE REPARTITION DES EMPRUNTS PAR STRUCTURE DE

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion de trésorerie Optimiser la gestion financière de l entreprise à court terme Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3250-4

Plus en détail

PLR 2013 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLR 2013 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLR 2013 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 20/05/2014 à 21:08:58 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE MINISTRE

Plus en détail

28 PLF 2012 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT. Textes constitutifs :

28 PLF 2012 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT. Textes constitutifs : 28 PLF 2012 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT Textes constitutifs : Loi organique n 2001-692 du 1 er août 2001 relative aux lois de finances, article 22. * * * Textes pris dans le cadre

Plus en détail

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures)

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures) UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. La valeur (15 heures) Il s agit de prendre conscience, à partir du concept de valeur, de mécanismes fondamentaux en finance en excluant tout

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Ministère des Finances et de la Planification. du Développement Economique. Direction Générale des Finances Publiques. Direction de la Dette

Ministère des Finances et de la Planification. du Développement Economique. Direction Générale des Finances Publiques. Direction de la Dette République du Burundi Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique Direction Générale des Finances Publiques Direction de la Dette Rapport de la dette publique du Burundi :

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2 Instruments et produits financiers Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de

Plus en détail

II.4. FINANCES ET DETTE PUBLIQUES

II.4. FINANCES ET DETTE PUBLIQUES 1 II.4. FINANCES ET DETTE PUBLIQUES II.4.1. FINANCES PUBLIQUES Les opérations financières du Trésor se sont clôturées sur un déficit budgétaire (base droits constatés) plus lourd, passant de 19.477,7 à

Plus en détail

Table des Matières. 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) Finances Publiques. (sources : BRH / MEF)

Table des Matières. 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) Finances Publiques. (sources : BRH / MEF) Table des Matières 2 Secteur monétaire et bancaire (sources : BRH) 6 Finances Publiques (sources : BRH / MEF) 7 Secteur réel (sources : IHSI / BRH / EDH) 10 Secteur externe (sources : BRH / AGD / Maison

Plus en détail

La dette trimestrielle de Maastricht des administrations publiques

La dette trimestrielle de Maastricht des administrations publiques Note Méthodologique Dernière mise à jour : le 26/03/2015 La dette trimestrielle de Maastricht des administrations publiques La dette trimestrielle couvre, comme la dette annuelle, l ensemble des administrations

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE Bénin Mali Burkina Faso Côte-d'Ivoire PLACE DE LA GESTION DE LATRESORERIE DANS LE NOUVEAU CADRE HARMONISE DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA Niger Sénégal

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-5 Politiques

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché.

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché. CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES OBJET : Marché monétaire en devises, placements et emplois des devises non-cessibles et refinancement en devises auprès de la Banque Centrale de Tunisie. L'Avis de

Plus en détail

Le financement de l'économie

Le financement de l'économie Le financement de l'économie I - La Banque de France La Banque de France est la Banque centrale, ou Banque des banques. Elle émet de billets : c'est une banque d'émission. Elle effectue toutes les opérations

Plus en détail

TROISIÈME PARTIE Utilisation des données de la dette extérieure

TROISIÈME PARTIE Utilisation des données de la dette extérieure TROISIÈME PARTIE Utilisation des données de la dette extérieure 15. Viabilité de la dette : scénarios à moyen terme et ratios d endettement Introduction 1 15.1 La création de dette est un effet naturel

Plus en détail

Adaptation à la hausse du niveau du Produit intérieur brut suite à la révision des comptes nationaux

Adaptation à la hausse du niveau du Produit intérieur brut suite à la révision des comptes nationaux Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 30.09.2014, 11:00 4 Economie nationale N 0351-1408-90 Comptes nationaux de la Suisse 1995-2013

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DU TRÉSOR ET DE LA COMPTABILITÉ PUBLIQUE

DIRECTION GÉNÉRALE DU TRÉSOR ET DE LA COMPTABILITÉ PUBLIQUE Ministère auprès du Premier Ministre, Chargé de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire ---------------------------- Union - Discipline - Travail DIRECTION GÉNÉRALE DU TRÉSOR ET DE LA COMPTABILITÉ

Plus en détail

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif Annexe 1 Stratégie de gestion de la dette 2014 2015 Objectif La Stratégie de gestion de la dette énonce les objectifs, la stratégie et les plans du gouvernement du Canada au chapitre de la gestion de ses

Plus en détail

Les ratios de solvabilité

Les ratios de solvabilité La Solvabilit é La solvabilit é concerne la capacit é de l'entreprise à faire face à l'ensemble de ses engagements financiers : remboursement des dettes aux échéances pr évues et paiement régulier des

Plus en détail

Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT

Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT 1. Présentation... 2. Methodologie... 3. Sources de documentation... 4. graphique... 5. Tableaux... LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 23. 1: Créance du système monétaire sur

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE DEUXIÈME PARTIE LES RISQUES Les opérations de marché présentent des risques qui doivent être identifiés et mesurés. En matière de finance internationale, on pense d abord au risque de change. Celui-ci

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT EN 2013

ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT EN 2013 REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT EN 2013 ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2013 Page 1/23 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LA SITUATION

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 11 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX ÉMISSIONS DE TITRES DE LA ZONE EURO JUILLET 2013 Le taux de variation annuel

Plus en détail

INDICATEURS ET CHIFFRES CLES

INDICATEURS ET CHIFFRES CLES ATELIER MEDEF - ACTIV ENTREPRENDRE INDICATEURS ET CHIFFRES CLES DE VOTRE COMPTABILITÉ 24/04/2015 SOMMAIRE 1. Comprendre a) Pourquoi et pour qui tenir une comptabilité b) La structure des comptes annuels

Plus en détail

Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat»

Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat» Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat» L objet de cet exercice est d établir des prévisions de trésorerie et de comptes d entreprise à un horizon d un

Plus en détail

ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT EN 2014

ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT EN 2014 REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT EN 2014 ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2014 Page 1/22 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LA SITUATION

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail