Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 1"

Transcription

1 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 1

2 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 2

3 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 3

4 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 4

5 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 5

6 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 6

7 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 7

8 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 8

9 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 9

10 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 10

11 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 11

12 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 12

13 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 13

14 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 14

15 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 15

16 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 16

17 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 17

18 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 18

19 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 19

20 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 20

21 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 21

22 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 22

23 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 23

24 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 24

25 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 25

26 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 26

27 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 27

28 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 28

29 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 29

30 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 30

31 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 31

32 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 32

33 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 33

34 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 34

35 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 35

36 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 36

37 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 37

38 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 38

39 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 39

40 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 40

41 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 41

42 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 42

43 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 43

44 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 44

45 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 45

46 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 46

47 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 47

48 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 48

49 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 49

50 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 50

51 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 51

52 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 52

53 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 53

54 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 54

55 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 55

56 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 56

57 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 57

58 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 58

59 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 59

60 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 60

61 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 61

62 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 62

63 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 63

64 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 64

65 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 65

66 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 66

67 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 67

68 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 68

69 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 69

70 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 70

71 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 71

72 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 72

73 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 73

74 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 74

75 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 75

76 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 76

77 Leclercq, D. (1986). La conception des Questions à Choix Multiple. Bruxelles : Labor. Page 77

Section 1. Qu est-ce que la réussite à l'université d un étudiant?

Section 1. Qu est-ce que la réussite à l'université d un étudiant? Section 1 Qu est-ce que la réussite à l'université d un étudiant? Dieudonné Leclercq et Philippe Parmentier Réussir la première année est un défi majeur pour tout étudiant qui entame des études supérieures

Plus en détail

BENELUX ~ A 2004/4/11 COUR DE JUSTICE GERECHTSHOF. ARRET du 24 octobre 2005. En cause. Etat belge. contre. De La Fuente

BENELUX ~ A 2004/4/11 COUR DE JUSTICE GERECHTSHOF. ARRET du 24 octobre 2005. En cause. Etat belge. contre. De La Fuente COUR DE JUSTICE BENELUX GERECHTSHOF ~ A 2004/4/11 ARRET du 24 octobre 2005 En cause Etat belge contre De La Fuente Langue de la procédure : le français ARREST van 24 oktober 2005 Inzake Belgische Staat

Plus en détail

COUR DE CASSATION DE BELGIQUE

COUR DE CASSATION DE BELGIQUE 28 AVRIL 2003 S.01.0184.F/1 COUR DE CASSATION DE BELGIQUE Arrêt N S.01.0184.F CORA, société anonyme se trouvant aux droits et obligations de la société anonyme Frabelmar-Distrimas, dont le siège social

Plus en détail

LE DIFFICILE PILOTAGE DE LA COMMUNICATION DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

LE DIFFICILE PILOTAGE DE LA COMMUNICATION DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES LE DIFFICILE PILOTAGE DE LA COMMUNICATION DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de la recherche en pédagogie n 279/97 Dominique LECLERCQ, Sylviane CLAUS, Sous la direction du Professeur P. DUPONT

Plus en détail

Langue de la procédure : le néerlandais

Langue de la procédure : le néerlandais BENELUX-GERECHTSHOF COUR DE JUSTICE BENELUX A 98/1/16 ARREST van 6 december 1999 in de zaak A 98/1 ------------------------- Inzake : KIPLING tegen GB UNIC, en mede inzake PARIMPEX Procestaal : Nederlands

Plus en détail

La prescription en droit social

La prescription en droit social La prescription en droit social Alain VERMOTE Conseiller juridique à la CSC Responsable-adjoint du Service juridique de la Fédération bruxelloise des Syndicats chrétiens À ma famille, Aux travailleurs

Plus en détail

L ergonomie au service du développement de l enfant. Par Nicole Delvolvé Ergonome nicole.delvolve@orange.fr reussite-pour-tous.overblog.

L ergonomie au service du développement de l enfant. Par Nicole Delvolvé Ergonome nicole.delvolve@orange.fr reussite-pour-tous.overblog. L ergonomie au service du développement de l enfant Par Nicole Delvolvé Ergonome nicole.delvolve@orange.fr reussite-pour-tous.overblog.fr 1. La cadre théorique de la réflexion proposée 2. Quelles connaissances

Plus en détail

FORMATION DOCUMENTAIRE

FORMATION DOCUMENTAIRE F ORMATION E T P ROJETS P ÉDAGOGIQUES FORMATION DOCUMENTAIRE ET PROJETS PÉDAGOGIQUES 16 BERNARD POCHET Bibliothèque de la Faculté universitaire des sciences agronomiques de Gembloux (Belgique) mél : pochet.b@fsagx.ac.be

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

avec : *plus d informations au verso

avec : *plus d informations au verso 6 ons * i t a loc ITES avec : TU GRA *plus d informations au verso flyer philips.indd 1 1/2/9 14:52:16 Comment profiter de cette OFFRE SPECIALE* sans plus tarder? INTRODUISEZ LE CODE CI-DESSOUS sur www.dvdpost.be/philips

Plus en détail

Y AURA-T-IL UN «GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT» dans la Région de Bruxelles-Capitale?

Y AURA-T-IL UN «GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT» dans la Région de Bruxelles-Capitale? CERCLE GAULOIS ARTISTIQUE ET LITTERAIRE Y AURA-T-IL UN «GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT» dans la Région de Bruxelles-Capitale? Luc Deleuze Président de la Fédération des Architectes de Belgique, Professeur

Plus en détail

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne LECTURE CRITIQUE Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne Christian Ernst E-learning. Conception et mise en œuvre d un enseignement en ligne Guide pratique

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique Cour de cassation de Belgique Arrêt N S.08.0126.F COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE, agissant à la diligence et l'intervention du ministre, membre du collège de la Commission communautaire française,

Plus en détail

BUDGET PÔLE UP TEX 2009. Prévisionnel 2010 TTC

BUDGET PÔLE UP TEX 2009. Prévisionnel 2010 TTC Animation Générale dépenses Directeur Général Up tex 124 918,66 123 000,00 chargé de mission stratégie 17 205,00 17 205,00 Maurice COTTE Secrétariat Pôle 54 354,67 45 447,05 Chantal DEWULF Secrétariat

Plus en détail

Pourcentage d'emprunteurs défaillants 5,5 % 5,7 %

Pourcentage d'emprunteurs défaillants 5,5 % 5,7 % Informations micro-économiques Dernières données enregistrées août 215 1. Chiffres-clés TABLEAU 1. NOMBRE DE PERSONNES 214-8 215-8 Variation Ayant au moins: - un contrat en cours 6.243.845 6.222.5 -,3

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE RECONNAISSANCE UE/EEE/SUISSE TITRE PROFESSIONNEL : MEDECIN SPECIALISTE OU GENERALISTE

FORMULAIRE DE DEMANDE RECONNAISSANCE UE/EEE/SUISSE TITRE PROFESSIONNEL : MEDECIN SPECIALISTE OU GENERALISTE FORMULAIRE DE DEMANDE RECONNAISSANCE UE/EEE/SUISSE TITRE PROFESSIONNEL : MEDECIN SPECIALISTE OU GENERALISTE Nom (de naissance), prénom: adresse de correspondance: Rue, n : Localité: Code postal Date de

Plus en détail

Qui fait quoi sur internet?

Qui fait quoi sur internet? Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2015 8, avril 2015 www.ftu.be/ep Qui fait quoi sur internet? Analyse des inégalités sociales dans l utilisation d internet

Plus en détail

Forum «Traduire l Europe»

Forum «Traduire l Europe» COMMISSION EUROPÉENNE Direction générale de la traduction Forum «Traduire l Europe» Relier les acteurs de la traduction 18 et 19 septembre 2014 Centre Albert Borschette, Rue Froissart 36, 1040 Bruxelles,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Trophées Développement Durable 2014 2015 des entreprises de propreté DOSSIER DE CANDIDATURE

Trophées Développement Durable 2014 2015 des entreprises de propreté DOSSIER DE CANDIDATURE Trophées Développement Durable 2014 2015 des entreprises de propreté DOSSIER DE CANDIDATURE La Fédération des Entreprises de Propreté (FEP) lance la 4 ème édition des Trophées Développement Durable des

Plus en détail

Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis

Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis - 1 - Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis Faculté de Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines Xe Colloque International du CRESLE L ENSEIGNEMENT DE L ESPAGNOL EN FRANCE Organisé sous

Plus en détail

en l'hôtel de Ville de Verviers ORDRE DU JOUR

en l'hôtel de Ville de Verviers ORDRE DU JOUR Administration communale de VERVIERS SEANCE DU CONSEIL COMMUNAL DU LUNDI 31 MARS 2014 A 19.30 HEURES en l'hôtel de Ville de Verviers ORDRE DU JOUR SEANCE PUBLIQUE 01.- PROCES-VERBAL DES RESOLUTIONS PRISES

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Catégorie pédagogique Profil d enseignement Bachelier Normale secondaire Mathématiques Année académique 2014-2015 Haute Ecole Charlemagne : Nos Valeurs Par l engagement et la qualité du travail de ses

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE. Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE. Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général de l Enseignement organisé par la Communauté française ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

Plus en détail

L apprentissage par problèmes

L apprentissage par problèmes N 44 Mars 1999 L apprentissage par problèmes Quel enseignant ne s est pas plaint du manque d autonomie de ses étudiants, du caractère «scolaire» de leur étude, de leur manque d initiative pour aller chercher

Plus en détail

Le réseau social des professionnels de la presse pro. Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro

Le réseau social des professionnels de la presse pro. Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro Le réseau social des professionnels de la presse pro Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro QUI SOMMES NOUS? Presse-Connect est le réseau social destiné aux acteurs de la presse

Plus en détail

SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement Cité Administrative de l'etat (CAE Quartier Vésale, Bureau V-534 Montagne de l'oratoire 1010 Bruxelles Label Kine Software : Réunion

Plus en détail

LE COMPTABLE-FISCALISTE IPCF: VOTRE PARTENAIRE DANS UN PROJET GAGNANT. Par Jean-Marie Conter, Comptable-fiscaliste agréé et Trésorier de l I.P.C.

LE COMPTABLE-FISCALISTE IPCF: VOTRE PARTENAIRE DANS UN PROJET GAGNANT. Par Jean-Marie Conter, Comptable-fiscaliste agréé et Trésorier de l I.P.C. : VOTRE PARTENAIRE DANS UN PROJET GAGNANT Par Jean-Marie Conter, Comptable-fiscaliste agréé et Trésorier de l I.P.C.F A. Le conseiller et partenaire privilégié des indépendants, PME, professions libérales

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 16 septembre 2013 (OR. en) 13152/13 Dossier interinstitutionnel: 2013/0282 (NLE) RECH 385 COEST 240

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 16 septembre 2013 (OR. en) 13152/13 Dossier interinstitutionnel: 2013/0282 (NLE) RECH 385 COEST 240 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 16 septembre 2013 (OR. en) 13152/13 Dossier interinstitutionnel: 2013/0282 (NLE) RECH 385 COEST 240 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet: DÉCISION DU

Plus en détail

A quels élèves profite l approche par les compétences de base? Etude de cas à Djibouti

A quels élèves profite l approche par les compétences de base? Etude de cas à Djibouti A quels élèves profite l approche par les compétences de base? Etude de cas à Djibouti Hamid Mohamed Aden, Directeur du CRIPEN, Djibouti Xavier Roegiers, Professeur à l Université de Louvain, Directeur

Plus en détail

A partir du 1.1.2014, la législation concernant le congé de maladie des membres du personnel contractuel change*.

A partir du 1.1.2014, la législation concernant le congé de maladie des membres du personnel contractuel change*. Service Public Fédéral FINANCES Bruxelles, le 7 février 2014 ADMINISTRATION GENERALE DE LA TRESORERIE PAIEMENTS Exp.: Mentionner l adresse de votre service Note aux Ordonnateurs Votre courrier du Vos références

Plus en détail

Ateliers d écriture et illettrisme

Ateliers d écriture et illettrisme A Reims COLLOQUE franco-belge en Champagne-Ardenne Ateliers d écriture et illettrisme Mardi 25 et mercredi 26 septembre 2007 A la Médiathèque Jean Falala 2 rue des Fuseliers 51100 Reims Ateliers d écriture

Plus en détail

Rétributions. Coordonnées bancaires : Procédure nationale: Code BIC : PCHQBEBB. Moment et communication pour effectuer le paiement

Rétributions. Coordonnées bancaires : Procédure nationale: Code BIC : PCHQBEBB. Moment et communication pour effectuer le paiement Rétributions Coordonnées bancaires : Banque de la Poste 162, avenue Roi Albert 2 1000 Bruxelles N compte : 679-2005959-96 Code IBAN : BE65 6792 0059 5996 Code BIC : PCHQBEBB Les frais de paiement pour

Plus en détail

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du Fonds

Plus en détail

L 92/28 Journal officiel de l Union européenne 3.4.2008

L 92/28 Journal officiel de l Union européenne 3.4.2008 L 92/28 Journal officiel de l Union européenne 3.4.2008 RÈGLEMENT (CE) N o 308/2008 DE LA COMMISSION du 2 avril 2008 établissant, conformément au règlement (CE) n o 842/2006 du Parlement européen et du

Plus en détail

Alexis PARMENTIER. 2005-2006 Assistant de recherches (post-doctorat) au département d économie de l Université Catholique de Louvain (Belgique).

Alexis PARMENTIER. 2005-2006 Assistant de recherches (post-doctorat) au département d économie de l Université Catholique de Louvain (Belgique). CURRICULUM VITAE Alexis PARMENTIER Adresse Professionnelle : Université de Département d Economie 15, Avenue René Cassin BP 7151 97715 Saint-Denis Messag Cedex 9, FRANCE Tel (Bureau) : 02 62 93 84 28 Alexis.Parmentier@univ-reunion.fr

Plus en détail

Chapitre 10. Vue d ensemble

Chapitre 10. Vue d ensemble D. Leclercq (Dir.), 2003 Diagnostic cognitif et métacognitif au seuil de l université. Le projet MOHICAN mené par les 9 universités de la Communauté Française Wallonie Bruxelles Chapitre 10 Analyses édumétriques

Plus en détail

17 juillet 2015 - N 465

17 juillet 2015 - N 465 17 juillet 2015 - N 465 PAGE(S) : 16-17 SURFACE : 0 % PERIODICITE : Bimensuel DIFFUSION : 18633 17 juillet 2015 - N 465 PAGE(S) : 16-17 SURFACE : 0 % PERIODICITE : Bimensuel DIFFUSION : 18633 3 juillet

Plus en détail

Assurance hospitalisation sectorielle

Assurance hospitalisation sectorielle FONDS SOCIAL DE L INDUSTRIE DU BETON en coopération avec Assurance hospitalisation sectorielle FSIB Assurance hospitalisation sectorielle 1 Adresse utile Fédérale Assurance Rue de l Etuve 12 1000 Bruxelles

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES DÉCISION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES DÉCISION DE LA COMMISSION FR REM 20/98 0 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 1-7-1999 DÉCISION DE LA COMMISSION du constatant que le remboursement des droits à l'importation est justifié dans un cas particulier.

Plus en détail

Dossier Logique câblée pneumatique

Dossier Logique câblée pneumatique Dossier Logique câblée pneumatique Chaque schéma de commande est élaboré selon une logique déterminée. Cette logique détermine le fonctionnement de la commande. Dans ce dossier nous traiterons les différents

Plus en détail

Dossier Logique câblée pneumatique

Dossier Logique câblée pneumatique Dossier Logique câblée pneumatique Festo Belgium SA Rue Colonel Bourg 11 BE-13 Bruxelles www.festo.com Logique câblée pneumatique Chaque schéma de commande est élaboré selon une logique déterminée. Cette

Plus en détail

LPSIL 2012/2013 - EDT première semaine (du 17/09 au 21/09) s38

LPSIL 2012/2013 - EDT première semaine (du 17/09 au 21/09) s38 LPSIL 2012/2013 - EDT première semaine (du 17/09 au 21/09) s38 Réunion de rentrée de 10h à 12h A108 - Aile de Maths 8h-10h UE3 D331 10h 12 UE6.1 LAST 8h-12h - UE1.3 D432 A104 8h-10h - UE 3 D432 10h-12h

Plus en détail

Rapport annuel 2011 des fonds d investissement internes

Rapport annuel 2011 des fonds d investissement internes TwinStar - Rapport annuel 31/12/2011-1 / 6 Rapport annuel 2011 des fonds d investissement internes twinstar Table des matières 1 Définition...2 2 Politique d investissement des fonds internes...2 2.1 Equity

Plus en détail

LA BANQUE NATIONALE DE SERBIE EXPRIME SES REMERCIEMENTS À LA BANQUE DE FRANCE POUR LES COPIES DE DOCUMENTS D ARCHIVES

LA BANQUE NATIONALE DE SERBIE EXPRIME SES REMERCIEMENTS À LA BANQUE DE FRANCE POUR LES COPIES DE DOCUMENTS D ARCHIVES Banque Nationale de Serbie BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE DE FRANCE Fabrication des billets serbes et yougoslaves à la Banque de France 1885 85 1930 LA BANQUE NATIONALE DE SERBIE EXPRIME SES REMERCIEMENTS

Plus en détail

Facile à allier Antimicrobien Antifouling Facile à façonner Conducteur Durable Facile à assembler Coloré Essentiel Malléable et ductile Sûr

Facile à allier Antimicrobien Antifouling Facile à façonner Conducteur Durable Facile à assembler Coloré Essentiel Malléable et ductile Sûr Le cuivre est E s t h é t i q u e Facile à allier Antimicrobien Antifouling Facile à façonner Conducteur Durable Facile à assembler Coloré Essentiel Malléable et ductile Sûr Recyclable Solide Disponible

Plus en détail

L Assurance soins flamande. Rencontre Québec - Flandre 25 janvier 2013

L Assurance soins flamande. Rencontre Québec - Flandre 25 janvier 2013 L Assurance soins flamande Rencontre Québec - Flandre 25 janvier 2013 I. L'assurance soins flamande L'assurance soins flamande offre aux personnes nécessitant des soins une couverture intégrale ou partielle

Plus en détail

2000 Ans pour la Démocratisation D

2000 Ans pour la Démocratisation D 2000 Ans pour la Démocratisation D du CRM Reto M. Schibli SMARTrms - salesforce.com partner SMARTrms - Reto M. Schibli 30, ch. François-Chavaz CH-1213 Onex / Genève Mobile 078 732 81 74 Email rschibli@smartrms.com

Plus en détail

Mention : French and European Union Law taught in English Specialité : Business and Taxation Law Année M2 Semestre 3

Mention : French and European Union Law taught in English Specialité : Business and Taxation Law Année M2 Semestre 3 MASTER Mention : French and European Union Law taught in English Specialité : Business and Taxation Law Année M2 Semestre 3 Cadre règlementaire: Arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de master

Plus en détail

Les entités syntagmatiques du lexique et leur modélisation

Les entités syntagmatiques du lexique et leur modélisation Les entités syntagmatiques du lexique et leur modélisation Alain Polguère OLST Université de Montréal Séminaire ATILF, Nancy, 17 octobre 2008 Structure de la présentation 1. Contexte de recherche 2. Entités

Plus en détail

DIPLOME D ACCES AUX ÉTUDES UNIVERSITAIRES

DIPLOME D ACCES AUX ÉTUDES UNIVERSITAIRES Direction de l Éducation Permanente Calendrier prévisionnel général ENSEIGNEMENT, PARTIELS ET VACANCES - Semestre 1 : Crs du mardi 11 septembre au samedi 22 décembre 2012 (15 semaines) Partiels à partir

Plus en détail

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Eric Leclercq & Marinette Savonnet Département IEM / UB Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Bureau G212 Aile des Sciences de l Ingénieur Mise-à-jour

Plus en détail

Auto-entreprise, EIRL, SARL, Quel statut pour mon entreprise?

Auto-entreprise, EIRL, SARL, Quel statut pour mon entreprise? Auto-entreprise, EIRL, SARL, Quel statut pour mon entreprise? Sommaire Chiffres de la création L Auto entreprise en général Régime de l Auto-entreprise, EIRL, AERL, EI, SARL Zoom sur la déclaration d insaisissabilité

Plus en détail

Pourquoi le travail en groupe des élèves?

Pourquoi le travail en groupe des élèves? Pourquoi le travail en groupe des élèves? Philippe MEIRIEU Afin de comprendre ce qu'il est possible d'attendre du travail en équipes des élèves et de se demander quelles sont les conditions qui permettent

Plus en détail

ARSEAA LES MARRONNIERS

ARSEAA LES MARRONNIERS REHABILITATION D UN ETABLISSEMENT POUR ADULTES HANDICAPES : ARSEAA LES MARRONNIERS 122 place Sainte Foy 31620 CEPET TOUS CORPS D ETAT EN SITE OCCUPE ANNEES 2011-2013 MAITRE D OUVRAGE : PATRIMOINE MAITRE

Plus en détail

N Facture : 2102867544 Client : 300020392039 Date : 10 03 2010. Récapitulatif du 01 02 2010 au 31 03 2010 RUE DU VILLAGE 456-4000 LIEGE

N Facture : 2102867544 Client : 300020392039 Date : 10 03 2010. Récapitulatif du 01 02 2010 au 31 03 2010 RUE DU VILLAGE 456-4000 LIEGE VOO Service Client/BRUTELE Rue Turenne, 65 6000 CHARLEROI Fax : 071/96 71 55 N ENTR. : BE0205.954.655 Dexia : 096-3226415-22 Créancier domiciliation : 00 205 954 655 Mr. VOO 6000 CHARLEROI VOO Service

Plus en détail

Le télétravail. dans le contexte frontalier de la. Grande Région

Le télétravail. dans le contexte frontalier de la. Grande Région Le télétravail dans le contexte frontalier de la Grande Région Contributeurs Le télétravail dans le contexte frontalier de la Grande Région EURES EURES est un réseau européen créé en 1993 par la Commission

Plus en détail

A.Gt 17-03-2011 M.B. 22-04-2011

A.Gt 17-03-2011 M.B. 22-04-2011 Lois 36482 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française relatif aux grilles de cours dans l'enseignement supérieur artistique A.Gt 17-03-2011 M.B. 22-04-2011 Le Gouvernement de la Communauté française,

Plus en détail

ARCHITEXTO. Soutenir la création architecturale

ARCHITEXTO. Soutenir la création architecturale Une production de la Société Libre d Emulation asbl à Liège Une coproduction du Centre International pour la Ville, l Architecture et le Paysage (CIVA) à Bruxelles, ARCHITEXTO. Soutenir la création architecturale

Plus en détail

MEMO. Site web FEB. Sujet. Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises

MEMO. Site web FEB. Sujet. Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises Jean Baeten Responsable du département fiscal Destiné à Site web FEB Page(s). Date 7 juin 2012 Notre réf. Sujet Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises MEMO L utilisation de l AC4 électronique

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

DEC 40/2013 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 27 novembre 2013 Le 27 novembre 2013

DEC 40/2013 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 27 novembre 2013 Le 27 novembre 2013 DEC 40/2013 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 27 novembre 2013 Le

Plus en détail

informations Janvier 2008 Éditorial

informations Janvier 2008 Éditorial Mutuelle Fondée en 1929 Approbation préfectorale N 75 M 02353 Soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité informations Janvier 2008 Éditorial Nous avons, selon l OMS, le meilleur système

Plus en détail

Direction Générale Personnes handicapées. Manuel d utilisation. Accès à l application. HANDIWEB - www.handiweb.be

Direction Générale Personnes handicapées. Manuel d utilisation. Accès à l application. HANDIWEB - www.handiweb.be Direction Générale Personnes handicapées Manuel d utilisation Accès à l application HANDIWEB - www.handiweb.be Novembre 2010 > Introduction En quoi consiste Handiweb? Handiweb est une application informatique

Plus en détail

Sites internet ~ 3D ~ Formations ~ Support technique. Sites internet. Support technique

Sites internet ~ 3D ~ Formations ~ Support technique. Sites internet. Support technique Sites internet ~ 3D ~ Formations ~ Support technique Sites internet 3D Formations Support technique Jean-Michel Leclercq 06 32 71 04 99 http://www.pcservice-dordogne.fr pcservice.dordogne@gmail.com 24480

Plus en détail

Un logo connu mais des activités mal connues!

Un logo connu mais des activités mal connues! Un logo connu mais des activités mal connues! Association des utilisateurs de dossiers informatisés en obstétrique, pédiatrie et gynécologie Date de création? 1980 Création de l Audipog par le Pr. Claude

Plus en détail

MONITORING ACTIF INFLUENZA AVIAIRE DES OISEAUX

MONITORING ACTIF INFLUENZA AVIAIRE DES OISEAUX JUIN 2006 MONITORING ACTIF INFLUENZA AVIAIRE DES OISEAUX SAUVAGES EN BELGIQUE: RAPPORT DES ACTIVITÉS RÉALISÉES AU GROOTBROEK DE RHODE-SAINTE-AGATHE (NOVEMBRE 2005 AVRIL 2006) INSTITUT ROYAL DES SCIENCES

Plus en détail

Paris-Ile de France Capitale Economique

Paris-Ile de France Capitale Economique Greater Paris Investment Agency ETUDE DE BENCHMARK LA QUALITÉ D ACCUEIL DANS LES PRINCIPALES MÉTROPOLES DU MONDE Avec le soutien de : UN BENCHMARK MONDIAL une visite mystère de 2 jours dans chaque métropole

Plus en détail

Service juridique. CO 949 annexe 7/157. Concerne: Taux de conversion des monnaies. Madame, Monsieur,

Service juridique. CO 949 annexe 7/157. Concerne: Taux de conversion des monnaies. Madame, Monsieur, Rue de Trèves 70 B-1000 Bruxelles Service juridique CO 949 annexe 7/157 Expéditeur ONAFTS Rue de Trèves 70 B-1000 Bruxelles date 19.12.2012 III/12/CO/DIM notre réf. votre réf. contact Marthe Didier attaché

Plus en détail

ENSEIGNANT CHERCHEUR HDR COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL

ENSEIGNANT CHERCHEUR HDR COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL Marc OHANA ENSEIGNANT CHERCHEUR HDR COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL EXPERIENCE PROFESSIONNELLE Depuis octobre 2010 BEM Bordeaux Ecole de Management Professeur de Comportement Organisationnel 2005-2010 Professeur

Plus en détail

Ceci constitue la seule assurance de validité scientifique.

Ceci constitue la seule assurance de validité scientifique. Les références Règle : Tout document utilisé, cité ou mentionné doit être évoqué, dès sa première apparition et à chaque fois ensuite, selon un système de référence bien précis. Celui-ci doit permettre

Plus en détail

Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT

Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Prise en charge de te le phones mobiles, smartphones, tablettes et autres appareils mobiles par la DIT Directive 053 1 Introduction La direction des services IT de l Université (DIT) a traditionnellement

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

COM (2015) 368 final

COM (2015) 368 final COM (2015) 368 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 10 août 2015 Enregistré à la Présidence du Sénat

Plus en détail

Spécifications système. Démarrage de l application CertiBru-Res. Premier accès à l application à partir de cet ordinateur

Spécifications système. Démarrage de l application CertiBru-Res. Premier accès à l application à partir de cet ordinateur Démarrage du logiciel CertiBru-Res à l attention des certificateurs résidentiels Version juillet 2011 www.bruxellesenvironnement.be Professionnels Energie PEB et climat intérieur certificat PEB Logiciel

Plus en détail

BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT

BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT ECTS CM TD Volume horaire Semester 1 30 161 109 288 UE1 Economics 9 48 32 80 Microeconomics 1: Central/Essential/Major Principles 24 16 40 Macroeconomics 1:

Plus en détail

La coordination des régimes de sécurité sociale : remarques introductives. par Francis Kessler Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

La coordination des régimes de sécurité sociale : remarques introductives. par Francis Kessler Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne La coordination des régimes de sécurité sociale : remarques introductives par Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne La formulation du problème Les droits à certaines prestations (pensions) s acquièrent

Plus en détail

LES ACTIONS EN CESSATION :

LES ACTIONS EN CESSATION : LES ACTIONS EN CESSATION : Expérience pratique de la Ville de Bruxelles Elisabeth VAN HERTSEN Département Urbanisme Ville de Bruxelles INTRODUCTION Rue du Bon secours,12 Rue Marie-Christine, 206 L ACTION

Plus en détail

CCI RHÔNE-ALPES. Les CCI de Rhône-Alpes face aux défis du changement ÉDITOS SOMMAIRE P.2/3 LE RÉSEAU EN MOUVEMENT

CCI RHÔNE-ALPES. Les CCI de Rhône-Alpes face aux défis du changement ÉDITOS SOMMAIRE P.2/3 LE RÉSEAU EN MOUVEMENT CCI RHÔNE-ALPES Mai 2015 N 1 LA LETTRE D INFORMATION INTERNE DES CCI DE RHÔNE-ALPES P.2/3 LE RÉSEAU EN MOUVEMENT Les CCI de Rhône-Alpes face aux défis du changement SOMMAIRE P.4/5 Ressources humaines P.6/7

Plus en détail

Renseignements pour l obtention d une ligne de cautions / garanties France et/ou Etranger

Renseignements pour l obtention d une ligne de cautions / garanties France et/ou Etranger Assurance Caution Renseignements pour l obtention d une ligne de cautions / garanties France et/ou Etranger Conseiller : Cachet commercial 1- Présentation de l entreprise cautionnée ou garantie Dénomination

Plus en détail

DiRECTion. SignAliSATion. ConTRolE. FlEET MAnAgEMEnT. 1. Pablo Rauwers CEo 2. Bernard Messinnes CFo

DiRECTion. SignAliSATion. ConTRolE. FlEET MAnAgEMEnT. 1. Pablo Rauwers CEo 2. Bernard Messinnes CFo A Federal Signal Company DiRECTion SignAliSATion. Pablo Rauwers CEo 2. Bernard Messinnes CFo 2 ConTRolE 2 3. Philippe Lagae Chef de Division 2. Catherine van der Dussen Responsable Marketing 3. Jean-François

Plus en détail

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Architecture logicielle technologies de developpement en environnement

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Architecture logicielle technologies de developpement en environnement Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Architecture logicielle technologies de developpement en environnement distribué Éric Leclercq Département IEM / Laboratoire LE2i Septembre 2014

Plus en détail

CONCLUSIONS - BESLUIT

CONCLUSIONS - BESLUIT VERS UN ENSEIGNEMENT BRUXELLOIS? NAAR EEN BRUSSELS ONDERWIJS? 30.05.2012 CONCLUSIONS - BESLUIT Joost Vaesen Education in a (small) World City: Multidimensional analysis of a complex challenge 1. Demographical

Plus en détail

Tarbes, le 06 juin 2007. POINT PRESSE MARYVONNE CALVEZ DIRECTRICE DE LA POSTE DES HAUTES-PYRENEES

Tarbes, le 06 juin 2007. POINT PRESSE MARYVONNE CALVEZ DIRECTRICE DE LA POSTE DES HAUTES-PYRENEES Tarbes, le 06 juin 2007. POINT PRESSE MARYVONNE CALVEZ DIRECTRICE DE LA POSTE DES HAUTES-PYRENEES TARBES 06 JUIN 2007 2 C EST L ETE DES MODERNISATIONS A LA POSTE DES HAUTES-PYRENEES La Poste veut privilégier

Plus en détail

CAPRASSE Olivier. Hanotiau & van den Berg, Brussels. IT Tower (9th Floor) 480 Avenue Louise B.9. 1050 Brussels, Belgium

CAPRASSE Olivier. Hanotiau & van den Berg, Brussels. IT Tower (9th Floor) 480 Avenue Louise B.9. 1050 Brussels, Belgium CAPRASSE Olivier Hanotiau & van den Berg IT Tower (9th Floor) 480 Avenue Louise B.9 1050 Brussels, Belgium T. : +32 2 290 39 00 F. : +32 2 290 39 39 E. : Olivier.Caprasse@hvdb.com Experience September

Plus en détail

REMEDES ET RECOMMANDATIONS

REMEDES ET RECOMMANDATIONS Fiche 2 LA DEFICIENCE AUDITIVE PRESENTATION La Belgique compte quelque 400.000 déficients auditifs, tous degrés confondus, dont environ 40.000 sourds. Ces derniers sont 2 millions en Communauté européenne

Plus en détail

CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE

CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE Le Groupe Adecco recherche un(e) stagiaire à partir de juillet-aout 2014 pour rejoindre la Direction Générale des Opérations des activités du Pôle

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012

CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012 CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012 la loi n 82-219 du 2 mars 1982 modifiée relative aux droits et libertés des communes, des départements

Plus en détail

Rue Jourdan, 95 b1 Localité/Ville: BRUXELLES Code postal: 1060. stefan.taillieu@regiedergebouwen.be

Rue Jourdan, 95 b1 Localité/Ville: BRUXELLES Code postal: 1060. stefan.taillieu@regiedergebouwen.be 1/ 5 BE001 06/08/2015 - Numéro FM: 2015-520250 Formulaire standard 50 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Open Access et gestion des données dans Horizon 2020: intégrer les nouveaux attendus dans vos projets de recherche Programme provisoire

Open Access et gestion des données dans Horizon 2020: intégrer les nouveaux attendus dans vos projets de recherche Programme provisoire FACILITATE OPEN SCIENCE TRAINING FOR EUROPEAN RESEARCH 612425 Open Access et gestion des données dans Horizon 2020: intégrer les nouveaux attendus dans vos projets de recherche Programme provisoire Universités

Plus en détail

Internet, de l'impensable à l'indispensable

Internet, de l'impensable à l'indispensable Internet, de l'impensable à l'indispensable Agenda Introduction Historique Internet par l'analogie Analogie postale Internet par couche Transport Réseau Liaison Les applications: le WEB Introduction Internet

Plus en détail

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d Faillites à Schaerbeek et démographie d des sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d locale de Schaerbeek Guichet d Economie d Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne

Plus en détail

Professionnels. e-rubrique notaire

Professionnels. e-rubrique notaire Professionnels e-rubrique notaire Tous vos comptes rubriqués à portée de souris Votre profession vous amène à ouvrir et clôturer des comptes rubriqués. Désormais, vous pourrez effectuer toutes ces opérations

Plus en détail

L a gamme financière en Belgique

L a gamme financière en Belgique L a gamme financière en Belgique L approche analytique ou de la trésorerie Des outils pour la gestion efficace de vos risques financiers. Tout entrepreneur prend des risques : - accorder des délais de

Plus en détail

etudes Les coûts des soins dentaires pour l assurance obligatoire et pour le patient

etudes Les coûts des soins dentaires pour l assurance obligatoire et pour le patient etudes Les coûts des soins dentaires pour l assurance obligatoire et pour le patient Une publication des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 commu@mloz.be RÉDACTION Leclercq

Plus en détail

La maîtrise des matières

La maîtrise des matières La maîtrise des matières LONDON BRUXELLES KÖLN PARIS FRANKFURT LUXEMBOURG KARLSRUHE FAULQUEMONT STUTTGART FORBACH LYON BERN Bâtiments industrialisés modulaires Z.I. Voie Sud 57380 Faulquemont Tél. 03 87

Plus en détail