La liberté au cœur de la campagne de lutte contre le tabagisme des jeunes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La liberté au cœur de la campagne de lutte contre le tabagisme des jeunes"

Transcription

1 La liberté au cœur de la campagne de lutte contre le tabagisme des jeunes Dossier de presse Octobre 2013 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : TBWA \ Corporate : Vanessa Hendou Tél :

2 Sommaire Tabac et jeunes : le début de la dépendance... 3 Le collège, la période de la première cigarette... 3 De la première cigarette à un usage quotidien... 3 Plus on commence tôt, plus le tabagisme s'installe... 3 Le tabac aux yeux des jeunes... 3 Parents : un rôle essentiel de la prévention du tabagisme... 4 Comment réagir face à un ado qui fume?... 4 Comment aborder la question du tabac avec un adolescent sans qu il se braque?... 4 Quelles sont les actions que les parents peuvent mettre en place à la maison pour limiter la consommation de cigarettes?... 4 Quel est le rôle des autres proches (famille, amis, enseignants)?... 4 Que faire si un adolescent souhaite arrêter de fumer?... 4 Le soutien des parents doit-il être différent selon le sexe de leur enfant?... 5 L Inpes, le partenaire prévention des jeunes face au tabac... 6 La liberté, au cœur de la nouvelle campagne de l Inpes... 6 L école, autre terrain de jeu de la prévention questions à Thanh Le Luong, directrice générale de l Inpes... 8 En quoi la lutte contre le tabagisme se joue-t-elle en grande partie à l adolescence?... 8 Comment faire prendre conscience aux jeunes des risques du tabac?... 8 Quelles sont les actions concrètes menées par l Inpes pour prévenir le tabagisme chez les jeunes?

3 Tabac et jeunes : le début de la dépendance La prévention du tabagisme chez les jeunes est l une des priorités des pouvoirs publics. C'est pour cela que sont menées de nombreuses actions visant à réduire l'accessibilité du tabac et à le dénormaliser : interdiction de vente aux mineurs, augmentations des prix, dénonciation du marketing de l industrie du tabac Pour autant, le tabac reste, parmi les adolescents, la seconde substance addictive consommée après l alcool. Le collège, la période de la première cigarette Si, entre 8 et 12 ans, les enfants ont tendance à «diaboliser» fumeurs et buveurs, l adolescence correspond souvent, en revanche, à l entrée dans le tabagisme. Les adolescents s éloignent du modèle parental, explorent leurs propres limites, se confrontent à la norme. La transgression de certains interdits, les prises de risque, dont l expérimentation du tabac, participent à la construction de leur identité et de leur affirmation. Ainsi, les premières cigarettes s essayent au collège. Cependant, la majorité des collégiens n est pas concernée par le tabac : 70 % d entre eux déclarent n avoir jamais fumé 1. Cette expérimentation progresse nettement entre les classes de sixième (13 %) et de troisième (52 %). L âge d initiation en France a reculé, passant de 15,2 ans entre 2000 et 2005 à 15,6 ans entre 2005 et 2010 (parmi les ans ayant expérimenté le tabac). C'est la diminution du nombre d adolescents qui expérimentent le tabac avant 15 ans (31 % entre 2005 et 2010 contre 41 % entre 2000 et 2005) qui explique ce recul. De la première cigarette au passage à un usage quotidien Selon l étude HBSC 2010, le tabagisme quotidien concerne déjà plus d un collégien sur 20. Le collège se révèle ainsi une période de forte initiation mais aussi d un temps où les premières consommations régulières s installent : 1 élève sur 6 à la fin du collège déclare être un fumeur quotidien. Après plusieurs années de baisse, on constate une stabilisation du tabagisme quotidien chez les jeunes de 15 ans (18% en 2006, 19% en 2010). La proportion de fumeurs quotidiens atteint 24 % parmi les ans en Plus on commence tôt, plus le tabagisme s installe La précocité de l initiation est un facteur de risque important pour l installation durable dans la consommation et la dépendance. Selon le Baromètre santé jeunes Inpes 2010, on constate un lien entre l âge d entrée dans le tabagisme et l intensité tabagique. Ainsi, chez les jeunes de 20/25 ans ayant fumé leur première cigarette avant 14 ans, 66% fument quotidiennement et 51% fument au moins 10 cigarettes par jour. Alors que pour ceux ayant fumé leur première cigarette entre 14 et 17 ans, c'est 52% qui fument quotidiennement et 30% qui fument au moins 10 cigarettes par jour. Le tabac aux yeux des jeunes Les raisons d entrée et d installation dans le tabagisme sont complexes, d autant que les adolescents sont une population hétérogène. L expérimentation et l installation dans le tabagisme dépendent aussi bien de l environnement des jeunes que de facteurs personnels. Le tabagisme est influencé à la fois par les amis (avoir un meilleur ami fumeur), les parents (non interdiction de fumer à la maison ), mais aussi par les représentations collectives de la cigarette. Des facteurs personnels, aussi bien positifs que négatifs, peuvent aussi jouer un rôle dans le tabagisme comme la capacité à dire "non", l estime de soi, des difficultés de vie Si l image de la cigarette est globalement négative pour les plus jeunes, elle s associe à des valeurs positives avec l avancée en âge. Elle reste ainsi le symbole de l émancipation, de la séduction ou de l intégration dans la bande d amis. Les désagréments de la cigarette à court terme (baisse de la vitalité, maux de gorge, mauvaise haleine ) restent pour certains plus théoriques que réels ou contrés par différentes stratégies («se nettoyer les poumons» en faisant du sport, parfum, consommation de chewing-gum). De plus, le risque de dépendance est peu craint par les jeunes. En effet, seulement 23% des adolescents fumeurs pensent que l on devient rapidement accro à la cigarette 2. 1 Données françaises de l enquête internationale Health Behaviour in School-aged Children (HBSC), Inpes, Jamais la première cigarette, étude auprès des collégiens, Fédération française de cardiologie 3

4 Parents : un rôle essentiel de la prévention du tabagisme Quand et comment aborder le tabac? Que dire si l on découvre un paquet de cigarettes dans le sac de son ado? La période de l adolescence semble souvent compliquée pour les parents. Le dialogue peut parfois être difficile et pourtant les jeunes ont besoin des repères donnés par les parents. Selon l enquête HBSC 2010, même si la tendance baisse tout au long des années collège, les jeunes ont plutôt une bonne communication avec les parents. Ainsi, 63% des élèves de 3ème communiquent facilement avec leur mère et 40% avec leur père. Comment réagir face à un ado qui fume? La première chose à faire : ne pas essayer de le contraindre. En effet, priver un adolescent par la contrainte risque d entraîner l effet inverse et d aggraver son envie de fumer. S il est difficile pour un parent d accepter que son enfant fume, il ne faut pas pour autant laisser ses émotions prendre le dessus et tirer des conclusions hâtives. Le plus important est d instaurer un dialogue avec son enfant, sans diaboliser la cigarette ni non plus paraître indifférent. Comment aborder la question du tabac avec un adolescent sans qu il se braque? Avant toute chose, il est essentiel de bien s informer sur le tabac et ses risques pour pouvoir sereinement aborder la question. Il est ensuite conseillé de commencer à en parler de manière générale avec son fils ou sa fille : leurs représentations de la cigarette, comment elle est perçue chez leurs amis... Dès lors que l adolescent se sent à l aise, les parents peuvent évoquer sa consommation et échanger sur ses expériences, sans hausser le ton ni paraître s inquiéter au risque d être décrédibilisés. Il est important de développer le sens critique de l adolescent en l interrogeant sur ses représentations du tabac : selon lui, la cigarette est-elle glamour? Donne-telle une impression de maturité? De même, il est important d'essayer de comprendre les leviers qui pourraient le motiver à arrêter ou l en empêcher. Le plus important dans cette démarche de dialogue est de laisser l adolescent s exprimer et lui faire sentir qu il est écouté et soutenu. Si l un des parents est lui-même fumeur, il peut également partager sa propre expérience et ses éventuelles tentatives d arrêt. Quelles sont les actions que les parents peuvent mettre en place à la maison pour limiter la consommation de cigarettes? Bien que cela puisse paraître évident pour certains parents, maintenir l interdiction de fumer au sein de la maison est essentiel à condition d en expliquer les raisons. Non seulement cet interdit limitera les occasions de fumer, mais il retardera également la dépendance. Sachant que la vente de cigarettes est interdite aux mineurs, il est important quand l un ou les parents fument de ne pas laisser les cigarettes en évidence pour éviter l accès à l enfant. Les parents peuvent également lancer un défi à leur enfant, par exemple en calculant la somme dépensée en cigarettes et en la comparant à ce qu il pourrait s offrir en diminuant, voire arrêtant complètement, sa consommation. Quel est le rôle des autres proches (famille, amis, enseignants)? Tout comme les parents, les proches jouent un rôle essentiel au stade de l adolescence. L image qu ils renvoient est tout aussi importante. Il arrive qu un adolescent éprouve plus de facilité à se confier à quelqu un d autre qu à ses parents. Il est donc nécessaire que les autres membres de la famille, les amis ou encore les enseignants aient eux aussi une bonne connaissance du tabac et de ses risques, afin d apporter une écoute et un soutien adaptés. Que faire si un adolescent souhaite arrêter de fumer? L arrêt du tabac est un véritable défi pour tous les fumeurs, et particulièrement pour les plus jeunes qui considèrent souvent qu ils ont plus à perdre qu à gagner en arrêtant de fumer. Pendant l arrêt, l adolescent a donc besoin de sentir qu il est soutenu dans sa démarche, et cela même s il rechute. Si sa dépendance au tabac est très forte, il peut s avérer utile d en parler au médecin de famille, à l infirmière scolaire, à une sage-femme ou au pharmacien. Enfin, les dispositifs d aide à distance comme Tabac Info Service peuvent aider au sevrage tabagique (voir encadré). 4

5 Le soutien des parents doit-il être différent selon le sexe de leur enfant? Les résultats du Baromètre santé Inpes 2010 ont démontré une plus faible estime de soi chez les jeunes filles. Elles sont également plus sensibles à l influence de leur cercle d ami(e)s ainsi qu aux comportements des personnalités dont elles sont fans. Les parents doivent donc eux aussi les accompagner et les soutenir afin de les aider à avoir confiance en elles. TABAC INFO SERVICE Informer et accompagner les jeunes fumeurs et leur entourage Créé par l Inpes en 1998, Tabac Info Service est un dispositif d information et d aide à distance à destination de tous ceux qui souhaitent arrêter de fumer ou apporter leur aide à un proche. Il propose notamment de nombreuses solutions adaptées aux adolescents pour les aider dans leur démarche d arrêt. La ligne téléphonique 39 89* Accessible du lundi au samedi de 8h à 20h, la ligne apporte des réponses à vos questions sur le tabac, ses risques et ses conséquences, et propose un accompagnement personnalisé et gratuit par des tabacologues. Le site internet Tabac-info-service.fr Tabac-info-service.fr propose des informations sur les méfaits du tabac et les solutions pour arrêter de fumer. Il propose également des jeux, des quiz, qui permettent de faire le point jour après jour sur sa relation au tabac et ses motivations pour arrêter. Des conseils sont également proposés aux parents afin de les aider à ouvrir le dialogue avec leurs enfants. Le service de coaching par mail Tabac-info-service.fr propose aussi un coaching gratuit par mail, pour être accompagné de manière adaptée tout au long de sa démarche. Un coach vous informe sur le processus de sevrage, puis vous adresse des conseils et des astuces pour renforcer votre motivation et réussir votre arrêt. *0,15 /min depuis un poste fixe 5

6 L Inpes, le partenaire prévention des jeunes face au tabac Faire des jeunes d aujourd hui des adultes de demain en bonne santé est l un des objectifs de l Inpes. Les études menées par l Institut sur les comportements des jeunes, et notamment sur leur consommation de substances addictives comme le tabac, permettent ainsi de mieux appréhender leurs habitudes et d adapter au mieux les actions de prévention à cette population. La liberté, au cœur de la nouvelle campagne de l Inpes La communication qui mettrait en valeur les risques n aurait que peu de sens auprès des jeunes peu concernés par la question. De la même manière, le rapport à l avenir est difficilement activable auprès des jeunes, ces préoccupations étant davantage associées aux parents. C est pourquoi, la nouvelle campagne de l Inpes s appuie plutôt sur des valeurs que sur les bénéfices en termes de santé. Nous interpellons les jeunes sur la notion de liberté. Est-on libre quand on fume? Sous forme d un spot TV et d une expérience digitale, cette campagne a pour objectif de lutter contre l installation des adolescents dans un tabagisme régulier. La campagne cible les jeunes âgés de 14 à 18 ans et plus particulièrement les 15/16 ans. - La liberté de choix en images Diffusé à partir du 14 octobre sur internet et sur les chaînes TV jeunesse, puis à partir du 23 octobre au cinéma, le film nous plonge dans le quotidien des adolescents. Une alternance d images illustre la liberté de choix des jeunes : aimer une chose un jour et son inverse le lendemain. On y retrouve les codes publicitaires à destination des jeunes pour une meilleure identification et appropriation du message. L objectif est de montrer l opposition entre le sentiment de liberté ressenti par l adolescent dans le cadre de sa consommation de tabac et la dépendance engendrée par celle-ci. La signature «Libre ou pas?» invite les jeunes à se rendre sur le mini-site dédié, afin de relever un défi et d évaluer leur dépendance. L objectif est d amener les jeunes à se questionner sur leur engagement dans le tabagisme. 6

7 - Une expérience en ligne inédite Le mini-site s appuie sur le principe de la preuve par l expérience afin de faire prendre conscience aux jeunes que le tabac rend dépendant. Comment? D octobre à décembre, les jeunes internautes vont pouvoir remplir une boîte virtuelle sur en répondant à une série de questions sur leurs goûts et leurs habitudes du moment : quelle est ta chanson préférée? Sors-tu avec quelqu un en ce moment? Es-tu fumeur? La boîte sera ensuite stockée automatiquement dans une bibliothèque virtuelle. Pendant le reste de l année scolaire, aucun contact ne sera établi de sorte que l adolescent oublie sa boîte. Puis, à la fin de l année scolaire, il sera invité par mail à remplir une seconde fois la boîte virtuelle. Il pourra alors constater son évolution, les changements intervenus au cours des derniers mois, changements qu'il pourra mettre en regard de l'évolution de son statut tabagique. Celui qui continue à fumer pourra par l expérience avoir la preuve de sa dépendance. L école, autre terrain de jeu de la prévention Espace de vie et d'apprentissage, l'école a un rôle important à jouer dans la prévention et l éducation à la santé auprès des enfants et des adolescents. À ce titre, l Inpes propose depuis plusieurs années de nombreux outils à destination de la communauté éducative, notamment en matière de tabac. En octobre, l Institut lance un nouvel outil d accompagnement pédagogique «Attraction» auprès des professionnels de l éducation, de la prévention, de l animation socioculturelle... Il reprend l expérience du manga «Attraction» lancé par l Inpes en 2010 qui a suscité plus de visites sur le site lors de la première diffusion et autant de trafic à l occasion de sa rediffusion. Tout comme la campagne, l outil attraction propose une expérience interactive d une dizaine de minutes traitées dans les codes du manga japonais. Au travers de l histoire vécue par ces trois héros, le manga interroge plusieurs thèmes en lien avec le tabagisme des adolescents. L'outil d intervention "manga" est composé d un DVD accompagné d un livret d accompagnement qui donne aux intervenants les moyens d animer une session de prévention du tabagisme auprès des jeunes de 11 à 18 ans. L intervenant fait visionner le manga aux adolescents et peut ensuite exploiter différentes pistes de débats proposées dans le livret d accompagnement. Son objectif général est de prévenir la consommation de tabac ou d inciter à l arrêt. Il cherche également à faire prendre conscience les adolescents des influences dont ils sont l objet (stratégies de l industrie du tabac, influence des pairs, représentations sociales), leur donner les ressources pour faire des choix raisonnés, faire évoluer leurs représentations individuelles et collectives du tabac et renforcer leur esprit critique et leur capacité à dire non. 7

8 3 questions à Thanh Le Luong, directrice générale de l Inpes En quoi la lutte contre le tabagisme se joue-t-elle en grande partie à l adolescence? Thanh Le Luong : «La jeunesse est une phase durant laquelle se jouent certains comportements de santé à l âge adulte. Pour le tabac, plus on commence à fumer tôt, plus on augmente le risque de s installer dans un usage régulier. Notre direction scientifique mène régulièrement des enquêtes permettant de suivre les évolutions des comportements de santé des jeunes. Ainsi, le Baromètre santé Jeunes de l Inpes montre que la consommation de tabac chez les ans est repartie à la hausse depuis Il est d autant plus important de poursuivre la mobilisation et de renforcer les actions de prévention. La bonne santé des adultes de demain se joue, en effet, aujourd hui. Plus on agit tôt sur une question de santé, plus l action a de chances d être efficace.» Comment faire prendre conscience aux jeunes des risques du tabac? Thanh Le Luong : «La jeunesse correspond à une étape de construction de soi et de transgression, le risque ne constitue pas un levier de communication efficace. De la même manière, le rapport à l avenir est difficilement activable auprès des jeunes, ces préoccupations étant davantage associées aux parents. Aborder les risques de cancers ou de maladies cardiovasculaires dans 20, 30 ou 40 ans, cela ne leur parle pas. Ils se sentent en quelque sorte invulnérables et invincibles. Notre approche de la prévention à destination des jeunes n est pas dans l injonction. Nous ne cherchons pas à les stigmatiser ou à leur faire peur. La démarche de l Inpes est plutôt de développer l esprit critique des jeunes. Cette nouvelle campagne est donc dans la continuité des précédentes «Attraction» ou «Toxi corp» axées sur la manipulation de l industrie du tabac. Cette année, nous travaillons sur la notion de liberté. Nous souhaitons susciter chez les jeunes une interrogation sur leur dépendance tabagique. Pour y arriver nous empruntons les codes de communications des jeunes et de leur consommation média, nous sommes naturellement présents sur le web» Quelles sont les actions concrètes menées par l Inpes pour prévenir le tabagisme chez les jeunes? Thanh Le Luong : «L une des priorités de l Inpes en 2013 est la prévention à destination des jeunes. Beaucoup d actions ont été engagées et d autres seront menées d ici la fin de l année. Concernant le tabac, nous nous préoccupons aussi bien de la première cigarette, que de l installation dans la dépendance et de l aide pour le sevrage. Nous lançons ainsi une campagne de sensibilisation qui reprend les repères et codes de communication des jeunes. Cette campagne doit les amener à comprendre que la cigarette va rapidement les enfermer dans une routine et les exposer à des risques, dont ils n ont pas conscience, à travers un principe simple : la preuve par l expérience puisqu ils peuvent tester leur dépendance. Nous complétons cette campagne nationale par un soutien des acteurs de terrain. Nous avons décliné la campagne Manga lancée en 2010 en un outil d intervention en éducation et promotion de la santé. Sous forme de DVD accompagné d un livret pédagogique, il sera adressé aux professionnels de l éducation, de la prévention Cet outil «attraction» emprunte là aussi les codes de la jeunesse en utilisant le manga particulièrement à la mode chez les jeunes. L objectif est de dénormaliser le tabac chez les jeunes. Et pour soutenir ceux qui souhaitent arrêter de fumer, nous mettons à leur disposition un système de coaching personnalisé en ligne et le dispositif d écoute Tabac Info Service.» 8

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012»

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Comment évoluent les opinions et comportements des jeunes face au tabac? La Fédération Française de Cardiologie étudie ces questions via une enquête

Plus en détail

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention

«Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention «Attraction le manga» d une campagne de communication à un outil d intervention Journées de la prévention 5 juin 2013 Julie-Mattéa Fourès Inpes julie-mattea.foures@inpes.sante.fr La prévention du tabagisme

Plus en détail

Une nouvelle campagne pour connaître les services de Tabac Info Service DOSSIER DE PRESSE. Paris, le 3 septembre 2015

Une nouvelle campagne pour connaître les services de Tabac Info Service DOSSIER DE PRESSE. Paris, le 3 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 septembre 2015 «Et si j arrêtais de fumer? Résolution numéro 1 de la rentrée!» Marisol TOURAINE lance une campagne de communication pour faire connaître Tabac Info Service

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

ICI ON PEUT EN PARLER

ICI ON PEUT EN PARLER www.ass.nc www.facebook.com/jmst.nc 31 MAI 2015 JOURNÉE MONDIALE SANS dossier de presse ICI ON PEUT EN PARLER www.facebook.com/jmst.nc www.ass.nc ICI ON PEUT EN PARLER Contact : Patrice Hoarau, Catherine

Plus en détail

MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE

MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE PROJET D UN KIT PRATIQUE Colloque «Vers un monde sans tabac» 29 mai 2015 Ministère des Affaires sociales, de la Santé

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04

La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04 La lettre du Centre de Ressources Documentaires du CoDES 04 Dans le cadre de la Journée Mondiale sans tabac 2013 le Co.D.E.S. met à votre disposition des documents de diffusion dont vous trouverez la liste

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

JEUNES ET TABAC Etat de la situation

JEUNES ET TABAC Etat de la situation JEUNES ET TABAC Etat de la situation Etat des lieux au 01.06.2015 1- A quel âge les jeunes commencent-ils à fumer? Différents facteurs et raisons peuvent amener les jeunes à commencer à fumer. Si les jeunes

Plus en détail

Regard des parents sur la confiance et les jeunes à l école et en famille

Regard des parents sur la confiance et les jeunes à l école et en famille Regard des parents sur la confiance et les jeunes à l école et en famille Février 2013 Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email : jgoarant@opinion-way.com Méthodologie

Plus en détail

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER DROGUES INFO SERVICE 0 800 23 13 13 WWW.DROGUES-INFO-SERVICE.FR 7 jours sur 7. De 8 à 2 heures. Appel anonyme et gratuit d un poste fixe. Appel depuis un portable au coût d un appel ordinaire : 01 70 23

Plus en détail

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé?

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Thierry Lang Thierry Lang Inserm UPS UMR 1027 La consommation de tabac est un déterminant majeur de la mortalité en France 60,000 décès par an

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

«TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac

«TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac Dossier de presse 20/05/2014 «TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac Le mardi 20 mai 2014, M. Dominique KELLER, Directeur de la Santé Publique et de l Environnement

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 CONTACTS

Plus en détail

Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des

Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des Flash diffusion «Spécial Journée Mondiale sans Tabac» Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des produits du tabac Chaque année, le 31 mai, l OMS et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans

Plus en détail

CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES ADOLESCENTS : ÉTAT DES LIEUX

CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES ADOLESCENTS : ÉTAT DES LIEUX CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES ADOLESCENTS : ÉTAT DES LIEUX DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES ISSUES DES ENQUÊTES : - HEALTH BEHAVIOUR IN SCHOOL-AGED CHILDREN -EUROPEAN SCHOOL SURVEY PROJECT ON ALCOHOL AND OTHER

Plus en détail

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Nicole Stenger Edmond Chailleux Comité Départemental contre les Maladies Respiratoires de Loire-Atlantique But de l étude

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances addictives

La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances addictives Communiqué de presse du 2 juillet 2015 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés/ Santé La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2013 1 2 1. Contexte et objectifs Présentation d emevia et de ses missions Le premier réseau français de mutuelles étudiantes de proximité qui regroupe 10 mutuelles régionales Les mutuelles

Plus en détail

Réseaux sociaux et community management : la prévention à la rencontre des publics

Réseaux sociaux et community management : la prévention à la rencontre des publics Téléphone, internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention pour la santé? Réseaux sociaux et community management : la prévention à la rencontre des publics David Heard Chef du dpt des campagnes,

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

Alcool : Oui, on peut dire «non» au verre de trop

Alcool : Oui, on peut dire «non» au verre de trop Alcool : Oui, on peut dire «non» au verre de trop Dossier de presse Novembre 2013 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr TBWA \ Corporate :

Plus en détail

Stratégie yukonnaise de lutte contre le tabagisme

Stratégie yukonnaise de lutte contre le tabagisme Stratégie yukonnaise de lutte contre le tabagisme Le Yukon est au troisième rang parmi les provinces et territoires pour ce qui est du taux de fumeurs, derrière le Nunavut et les Territoires du Nord-Ouest.

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Analyses régionales du Baromètre santé Inpes 2010 Grandes tendances dans les DOM Dossier de presse Novembre 2013 Contacts

Plus en détail

Les fumeurs et l arrêt du tabac

Les fumeurs et l arrêt du tabac Mai 2013 Référence : n 111261 Contacts : Damien Philippot 01 45 84 14 44 damien.philippot@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention pour la santé? Tabac info service Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Laetitia CHAREYRE Responsable du département Téléphonie

Plus en détail

Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle Martineau, Directrice médicale, EVEA (85) Cécile Bettendorff, Fédération Addiction

Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle Martineau, Directrice médicale, EVEA (85) Cécile Bettendorff, Fédération Addiction Comment aborder la question des consommations de substances psychoactives? Un conseil de posture et des outils pour l acteur de premier recours Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

SEMAINES PREVENTI ANTE ECURITE

SEMAINES PREVENTI ANTE ECURITE SEMAINES PREVENTI N ANTE ECURITE Du 3 au 23 décembre 2012 2 Semaines Prévention Santé & Sécurité 2012 TABLEAU DES INTERVENTIONS SUR LES SEMAINES A 6 / B 6 / C 4 Du 03 au 23 décembre 2012 DISPOSITIF INTITULE

Plus en détail

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol. - 1 - Conseil RH et Formation BILAN DE CARRIERE La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.fr L heure est au changement et, pour

Plus en détail

Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop. la web application personnalisée pour se motiver au quotidien!

Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop. la web application personnalisée pour se motiver au quotidien! Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop Tabac Coach» de la web application personnalisée pour se motiver au quotidien! Soleil, farniente, moins de stress Les vacances sont propices à une diminution

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

Internet et promotion de la santé. Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM

Internet et promotion de la santé. Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM Internet et promotion de la santé Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM Plan Moyen incontournable : information et comportement Facteurs favorisant l utilisation d Internet Efficacité des interventions

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 1

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

aux troubles alimentaires!

aux troubles alimentaires! Il faut être au courant des mythes et réalités reliés aux troubles alimentaires! Cette activité s inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires de 2015. L activité

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Conférence de presse pour la journée mondiale sans tabac

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Conférence de presse pour la journée mondiale sans tabac 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales et de la Santé Conférence de presse pour la journée mondiale sans tabac Vendredi 31 mai 2013 Mesdames et messieurs les parlementaires,

Plus en détail

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Conférence de presse du 24 février Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Plan de la présentation Thèmes présentés Les besoins

Plus en détail

Accompagner le changement

Accompagner le changement A faire suivre à : retour à : Accompagner Problématique Le changement, c est tous les jours! Il fait aujourd hui partie intégrante de l univers des entreprises et des salariés. Présenté le plus souvent

Plus en détail

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Saviez-vous que nous retenons 10 % de ce que l'on lit 20% de ce que l'on entend 30% de ce que l'on voit 90% de ce que l'on fait?

Plus en détail

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr mutuelle mclr Bonne nouvelle! Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi Pour toi, un coach en recrutement!* (*) sous réserve du respect des conditions d accès à l offre Édito 40 ans d expérience à l

Plus en détail

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet?

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Dans le cadre de sa campagne d éducation «Internet, les autres et moi», RSA a commandité une étude qui interroge et compare les perceptions

Plus en détail

Projet Addictions sans substance. Questionnaire

Projet Addictions sans substance. Questionnaire Projet Addictions sans substance Questionnaire Ce projet a pour objectif d établir un état des lieux de l accueil et de l accompagnement dans les structures du secteur médico-social, des addictions sans

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Fares asbl Service Prévention Tabac Vlaams Vereniging voor respiratoire gezondheidszorg en Tuberculosebestrijding Rue de la

Plus en détail

Bilan de la campagne INPES / MILDT «Contre les drogues chacun peut agir» Décembre 2010 Appels reçus, appels traités, profil des appelants

Bilan de la campagne INPES / MILDT «Contre les drogues chacun peut agir» Décembre 2010 Appels reçus, appels traités, profil des appelants Bilan de la campagne INPES / MILDT «Contre les drogues chacun peut agir» Décembre 2010 Appels reçus, appels traités, profil des appelants DESCRIPTIF DE LA CAMPAGNE renvoient tous vers le site drogues-info-service.fr

Plus en détail

Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles

Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Ecole (CM2), 6 ème, 5ème Durée : 1 h 30 Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles Personnes ressources : Enseignant, Infirmier scolaire, CESC l Référence

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Public de jeunes fumeurs (15-25 ans) ayant un désir d arrêt. Durée : 10 à 2 h en fonction des activités «Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

Plus en détail

Les de. Le comportement tabagique des jeunes en province de Luxembourg. Résultats de l Enquête Tabac 2015. Synthèse. Observatoire de la Santé

Les de. Le comportement tabagique des jeunes en province de Luxembourg. Résultats de l Enquête Tabac 2015. Synthèse. Observatoire de la Santé Les de E nquêtes Santé Le comportement tabagique des jeunes en province de Luxembourg Résultats de l Enquête Tabac 15 Synthèse Assuétudes Observatoire de la Santé Rue du Carmel, 1 B-9 MARLOIE Tél. : +3

Plus en détail

ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE

ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE ARRÊTER DE FUMER POUR COMPRENDRE Sommaire Pourquoi arrêter de fumer? 4 Comment arrêter de fumer? 14 J arrête de fumer parce que je veux un enfant 20 J arrête de fumer sans grossir et sans stress 24 À qui

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT de l employabilité

DÉVELOPPEMENT de l employabilité DÉVELOPPEMENT de l employabilité DURÉE SELON LE NOMBRE DE JEUNES DURÉE 30 MIN* Le CV et la lettre de présentation Comment rédiger un CV et une lettre de présentation? Préparation à l entrevue d emploi.

Plus en détail

Présentation du CoDES 13

Présentation du CoDES 13 Présentation du CoDES 13 Le réseau des Comités d EpS!L INPES!La FNES!Le CRES PACA!Le CoDES 13 Missions du Comité! Accueil et documentation du public! Conseil en méthodologie et aide à l élaboration de

Plus en détail

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION FORMATION EXIGENCE CONCERTATION PÉDAGOGIE La formation professionnelle, la qualité relationnelle Qui sommes-nous? Notre objectif? Spécialiste de la gestion de la valorisation client, EL Quorum développe

Plus en détail

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Présentation de notre offre de formation managériale Mécénance est un cabinet de conseil en management

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

27-29 octobre 2010. Statistiques de la criminalité, information du public, information aux publics. Christophe SOULLEZ

27-29 octobre 2010. Statistiques de la criminalité, information du public, information aux publics. Christophe SOULLEZ 3 e conférence internationale sur l observation de la criminalité 27-29 octobre 2010 Statistiques de la criminalité, information du public, information aux publics Christophe SOULLEZ Chef de l Observatoire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE Editeur de logiciel pour centre de contacts DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE Violaine BRENEZ : marketing executive Boulevard de la Woluwe, 62 1200 Bruxelles Tel : +32 (0)2.307.00.00 Email : v.brenez@nixxis.com

Plus en détail

CENTRE MAURITANIEN D ANALYSE DE POLITIQUES (CMAP)

CENTRE MAURITANIEN D ANALYSE DE POLITIQUES (CMAP) CENTRE MAURITANIEN D ANALYSE DE POLITIQUES (CMAP) Appel à candidatures pour la sélection d un consultant «concepteur de contenus» (Guide du coach et livret du bénéficiaire) pour une session de coaching

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

Catalogue de prestations 2013

Catalogue de prestations 2013 Catalogue de prestations 2013 Synthèse de l offre du catalogue de l Association MetaFor pour l année 2013. Sommaire Affirmation de soi Bilan & orientation Coaching Comment rebondir en situation de crise

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2015"

La santé des étudiants en 2015 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Actions et formations

Actions et formations Catalogue 2013 Actions et formations en éducation pour la santé 1 l adessa, spécialiste de l éducation pour la santé dans l Ain depuis plus de 30 ans Association loi 1901 elle favorise l éducation pour

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

«École sans fumée» Une charte et un label pour une école en mouvement - PROJET - Namur, 1er février 2006. G. Absil, C. Vandoorne

«École sans fumée» Une charte et un label pour une école en mouvement - PROJET - Namur, 1er février 2006. G. Absil, C. Vandoorne «École sans fumée» Une charte et un label pour une école en mouement - PROJET - G. Absil, C. Vandoorne UNE CHARTE POUR. faoriser un enironnement sans fumée préparer et aloriser l interdiction du tabac

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique

Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique. La commercialisation du livre dans l univers numérique Assises Professionnelles du Livre : A l heure du numérique 21 octobre 2010 - Institut océanographique de Paris La commercialisation du livre dans l univers numérique IV. Webmarketing et outils sociaux

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

LE PMU à la Réunion Jeu responsable

LE PMU à la Réunion Jeu responsable LE PMU à la Réunion Jeu responsable La démarche Jeu responsable 05/05/2011 1 L agence PMU de la Réunion en chiffres Un réseau de 160 points de ventes (11 000 au national) CA 2010 de 165,3 millions (2%

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Fondation contre le Cancer Chaussée de Louvain 479 1030 Bruxelles 02/743 45 75 (communication)

COMMUNIQUE DE PRESSE Fondation contre le Cancer Chaussée de Louvain 479 1030 Bruxelles 02/743 45 75 (communication) LES ENCOURAGEMENTS DES MEDECINS SONT IMPORTANTS POUR AIDER LES PERSONNES SOUHAITANT ARRETER DE FUMER Les médecins parlent spontanément de l'arrêt tabagique à 30% de leurs patients fumeurs. 4% des fumeurs

Plus en détail

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges Corporate Creative Strategies (www.ccstrategies.be), une agence belge de communication spécialisée en communication corporate, a

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac. opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1

Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac. opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1 Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1 Méthodologie et échantillon Mode de recueil Online sur système CAWI (Computer

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: les faits TOUS les fumeurs savent que le tabac est nocif LA PLUPART des fumeurs savent que l arrêt du

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement Dossier de presse Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement 7 janvier 2015 Communiqué de presse Campagne de communication «Pas de relations sexuelles sans consentement» «Pas

Plus en détail

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en Introduction Programme d éducation pour la santé, de prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Programme destiné à développer la prévention auprès des jeunes scolarisées, réduire les

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail