La fiscalité des particuliers freine-t-elle le développement de Montréal?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La fiscalité des particuliers freine-t-elle le développement de Montréal?"

Transcription

1 La fiscalité des particuliers freine-t-elle le développement de Montréal? Par Brian Girard Sous-ministre adjoint Ministère des Finances du Québec Congrès de l'asdeq 7 mai 2009

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1) Préambule sur la fiscalité 2) La situation fiscale et le revenu disponible des Québécois 3) La question de l incitation au travail 4) Le pouvoir d achat des Montréalais 2

3 1) PRÉAMBULE SUR LA FISCALITÉ Un rappel : que représente la fiscalité? 3 Pour la collectivité : Financer les services publics, redistribuer la richesse et favoriser le développement de l économie Une fiscalité trop lourde et s appliquant trop fortement sur la production est nuisible pour l économie Pour l individu : Une déclaration de revenus chaque 30 avril! Avant tout, c est le niveau de vie et la qualité de vie qui importent La fiscalité est un des facteurs à considérer

4 Le niveau de vie, où nous situons-nous? PIB par habitant (1) (1) Les données des provinces canadiennes sont ajustées en fonction de la parité du pouvoir d achat canadien. Sources : FMI et Comptes nationaux.

5 La qualité de vie, où nous situons-nous? Indice de la qualité de vie des 20 plus grandes villes d Amérique du Nord ,0 103,3 101,1 100,0 100,0 98,8 97,7 96,3 96,3 96,2 96,0 95,8 95,6 95,5 95,0 94,1 94,1 93,9 92,6 92,3 92,1 92,1 92,0 90,0 5 Source : Mercer Human Resource Consulting.

6 Le fardeau fiscal, ici et ailleurs Recettes fiscales totales 2006 (en pourcentage du PIB) Québec Ontario Nouveau-Brunswick Colombie-Britannique Alberta Canada 28,5 26,5 35,6 33,8 33,8 38,2 Danemark Suède Irlande Suisse États-Unis Turquie Moyenne G7 Moyenne OCDE 31,4 29,6 28,0 24,5 35,5 35,6 49,7 49,1 6 Sources : OCDE, Statistique Canada et ministère des Finances du Québec.

7 Quelle fiscalité choisir? Celle des pays à niveau de vie élevé? É-U, Irlande, Suisse? Celle des pays à richesse plus égalitaire? Pays scandinaves? Attention! Un choix difficile, voire impossible Ça dépend de facteurs propres à chaque juridiction Préférences sociétales, ressources naturelles, localisation, éducation, population, etc. 7

8 2) LA SITUATION FISCALE ET LE REVENU DISPONIBLE DES QUÉBÉCOIS UNE FISCALITÉ DES PARTICULIERS PLUS COMPÉTITIVE Les baisses d impôt ont réduit l écart de fardeau fiscal par rapport aux autres provinces, notamment : Baisse d impôt de 1 G$ du 1 er janvier 2008 Réforme du soutien aux familles Parmi les pays de l OCDE, la charge fiscale nette au Québec est concurrentielle : Familles : dans les trois premières places Personnes seules : avantageuse pour les faibles revenus et comparable pour la classe moyenne 8

9 Fardeau fiscal à l impôt des particuliers : comparaison interprovinciale Écart de fardeau fiscal entre le Québec et les autres provinces Impôt des particuliers 2003 et 2008 Source : Ministère des Finances du Québec Écart Écart Québec - autres provinces Alberta Colombie-Britannique Ontario Saskatchewan Terre-Neuve-et-Labrador Nouveau-Brunswick Manitoba Île-du-Prince-Édouard Nouvelle-Écosse ÉCART MOYEN En pourcentage -50,6 9

10 Comparaison du revenu disponible d une famille québécoise et ontarienne gagnant $ Revenu disponible d un couple ayant 2 enfants et un salaire 2009 (en dollars) Québec Ontario Écart Salaire Gouvernement provincial (Transferts moins impôt) (1) Gouvernement fédéral (Transferts moins impôt) (1) Cotisations Revenu disponible En pourcentage 4,5 % 10 (1) Pour des fins de comparaison, l abattement fédéral est retranché de l impôt du Québec. Source : Ministère des Finances du Québec.

11 Comparaison du revenu disponible entre les familles vivant dans chaque province Revenu disponible pour un couple ayant 2 enfants et un salaire (1) 2009 (en dollars) Écart de revenu disponible par rapport au Québec Salaire Revenu disponible au Québec Terre- Neuve Île-du- Prince- Édouard Nouvelle- Écosse Nouveau- Brunswick Ontario Manitoba Saskatchewan Alberta Colombie- Britannique (1) Le couple a deux enfants âgés de 3 et 4 ans respectivement, un revenu de travail et aucun frais de garde d'enfants. Source : Ministère des Finances du Québec.

12 3) LA QUESTION DE L INCITATION AU TRAVAIL Taux marginal d une personne vivant seule ayant un revenu équivalent à 167 % du salaire brut moyen de 2000 à 2007 (en pourcentage) 45, ,4-3,5 41,3 41,6 +0,3 Québec Moyenne de l'ocde Sources : OCDE, Les impôts sur les salaires, et ministère des Finances du Québec. 12

13 L incitation au travail des hauts salariés : comparaison avec les provinces Taux marginal maximum combiné (fédéral et provincial) ,3 % 48,2 % 47,4 % 46,4 % 46,4 % 46,0 % 44,5 % 44,0 % 43,7 % 39,0 % N-É Québec Î-P-É Man. Ontario N-B T-N-L Sask. C-B Alberta Source : Ministère des Finances du Québec. 13

14 Impact économique d une baisse du taux marginal maximum pour rejoindre l Ontario La baisse de 48,2 à 46,4 % du taux maximum profiterait aux contribuables ayant un revenu imposable supérieur à $ Le coût budgétaire serait de 450 M$ par année L impact économique serait positif et proviendrait surtout : de l épargne et de l investissement des gains des entreprises non incorporées L effet sur l incitation au travail serait relativement faible car : ces travailleurs occupent, pour la plupart, un emploi à temps plein 14

15 Impact économique de 4 scénarios de baisse des taux d imposition coûtant chacun 450 M$ Impact sur le PIB réel de trois scénarios de baisse des taux de la table d imposition de 450 M$ chacun scénarios 1, 2 et 3 Impact sur l offre de travail d une baisse d impôt proportionnelle de 450 M$ scénario 4 (nombre d heures par année) 326 M$ 388 M$ Revenu total Par individu Total (en millions d heures) 234 M$ 0 à $ 12 41, à $ 12 20, à $ 7 4, à $ 5 0,7 Scénario 1 : 1 er taux Scénario 2 : 2 e taux Scénario 3 : 3 e taux $ et plus 3 0,3 Total 11 67,4 Source : Ministère des Finances du Québec. 15

16 4) LE POUVOIR D ACHAT DES MONTRÉALAIS Salaires des travailleurs à temps plein 2000 et 2005 Ville Type de revenu Variation Montréal Moyen $ $ 3,6 % Médian $ $ 0,4 % Toronto Moyen $ $ 5,9 % Médian $ $ 1,1 % Calgary Moyen $ $ 21,0 % Médian $ $ 5,1 % Vancouver Moyen $ $ 2,9 % Médian $ $ -3,6 % 16 Source : Statistique Canada, recensements de 2001 et de 2006.

17 Montréal : une classe moyenne plus concentrée Distribution des travailleurs selon le revenu d emploi (%) Revenu moyen d'emploi (temps plein) selon la ville Montréal Vancouver Toronto $ $ $ Revenu moyen : $ Salaires (en $) Montréal Toronto Vancouver Sources : Statistique Canada recensement 2001 et ministère des Finances du Québec.

18 Comparaison des salaires selon la profession Comparaison des salaires moyens entre les différentes villes PROFESSIONS Montréal Toronto Vancouver $ $ Écart $ Écart Facteurs ,8 % ,2 % Designers industriels ,3 % ,1 % Directeurs des ressources humaines ,7 % ,2 % Ingénieurs mécaniciens ,4 % ,3 % Économistes, recherchistes et analystes des politiques économiques ,8 % ,6 % Directeurs des services de génie ,7 % ,8 % Directeurs des assurances, de l immobilier et du courtage financier ,2 % ,2 % 18 Source : Statistique Canada, recensement 2006.

19 Coût d un panier de consommation de «luxe» Panier de consommation de «luxe» Montréal Toronto ($) ($) Écart Dépenses de transport ,3% Hypothèque résidentielle ,2% Assurance ,3% Taxes municipales ,7% Services publics ,8% Entretien ,0% Biens et services ,4% Taxe de vente ,7% Autres dépenses ,0% Total des dépenses ,6 % Vancouver ($) Écart ,1% ,6% ,7% ,8% ,6% ,6% ,9% ,1% 0,0% ,5 % Source : Runzheimer. 19

20 Montréal, le panier le moins cher! Coût additionnel d un panier de consommation à Toronto et Vancouver, par rapport à Montréal Toronto Vancouver $ $ $ (16,4%) $ $ $ (16,3 %) $ (9,3%) $ (6,1%) $ 0 $ Panier «moyen» Panier de «luxe» Panier «moyen» Panier de «luxe» Source : Runzheimer. 20

21 Pouvoir d achat d une famille au même salaire : Avantage Montréal Pouvoir d achat supplémentaire à Montréal pour un couple ayant deux enfants (1) $ $ $ (19,2%) Toronto $ (14,7%) Vancouver $ $ (13,2%) $ $ (2,4%) $ Salaire : $ Salaire : $ Salaire : $ Salaire : $ Panier «moyen» Panier de «luxe» Panier «moyen» Panier de «luxe» 21 (1) Panier de consommation 2008; fiscalité et transferts Sources : Runzheimer et ministère des Finances du Québec.

22 Pouvoir d achat d un économiste et de sa famille : Avantage Montréal Pouvoir d achat supplémentaire par rapport à Toronto d un économiste vivant à Montréal, en couple, avec deux enfants (1) $ $ $ Fiscalité, cotisations Panier «moyen» Total Salaire $ Pouvoir d'achat Avantage Montréal sur Toronto Coût de la vie $ 22 (1) Panier de consommation 2008; fiscalité et transferts 2009; écart de salaire Sources : Runzheimer, Statistique Canada et ministère des Finances du Québec.

23 Pouvoir d achat d un économiste célibataire : Comparable à Montréal et Toronto Pouvoir d achat supplémentaire par rapport à Toronto d un économiste célibataire vivant à Montréal (1) $ $ $ Fiscalité, cotisations Panier «moyen» Total Salaire -158 $ Pouvoir d'achat Pouvoir d'achat comparable Coût de la vie $ 23 (1) Panier de consommation 2008; fiscalité et transferts 2009; écart de salaire Sources : Runzheimer, Statistique Canada et ministère des Finances du Québec.

24 PRINCIPAUX MESSAGES Le niveau et la qualité de vie avant tout! La fiscalité québécoise : Compétitive et améliorée Favorable aux familles Favorable aux classes moyenne et à faible revenu Concurrentielle pour l incitation au travail Le pouvoir d achat des Montréalais : Avantageux par rapport aux grandes villes canadiennes 24

25 EN TERMINANT La fiscalité des particuliers ne freine pas le développement de Montréal Ceci dit, nous devons toujours améliorer notre compétitivité pour réduire notre écart de richesse Tout cela, bien sûr, si la situation budgétaire le permet! 25

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va?

La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va? La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va? Colloque Retraites et placements Cercle Finance du Québec et Association CFA Québec Québec, novembre 2014 Pierre Fortin (alias

Plus en détail

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences.

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. Pour mener un char quelque part, on a trois décisions à prendre: 1. La destination.. 2. La route qu on va suivre.. 3. La vitesse à laquelle on

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

Des baisses d impôt : pour qui, comment et quand?

Des baisses d impôt : pour qui, comment et quand? Des baisses d impôt : pour qui, comment et quand? Douze constats à prendre en considération avant de procéder à de nouvelles baisses d impôt sur le revenu au Québec Document de travail 2004/02 Luc GODBOUT

Plus en détail

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU RÉSUMÉ Une étude de Tristat Resources commandée par l Institut Broadbent démontre que la majorité des

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC DOCUMENT D INFORMATION Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC document d information Septembre 2014 La fiscalité des particuliers au Québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs En moyenne, chaque personne au Québec reçoit (de tous les paliers gouvernementaux) l équivalent de près

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

Perspectives économiques et financières 2014

Perspectives économiques et financières 2014 Banque Nationale au 1155 Metcalfe, Montréal Perspectives économiques et financières 2014 Cercle finance du Québec Le 16 janvier 2014 Stéfane Marion Économiste et stratège en chef 1 Perspective sur la croissance

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Les Lucides 10 ans plus tard: Mise à jour INSTITUT DES GÉNÉRATIONS

Les Lucides 10 ans plus tard: Mise à jour INSTITUT DES GÉNÉRATIONS Les Lucides 10 ans plus tard: Mise à jour INSTITUT DES GÉNÉRATIONS en partenariat avec 1 Le 19 octobre 2005, douze personnalités québécoises cosignaient le manifeste Pour un Québec lucide. Réunissant politiciens,

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Juillet 2015. Volume 13, numéro 2

Juillet 2015. Volume 13, numéro 2 Juillet 215 Volume 13, numéro 2 Ce document est réalisé conjointement par : Bruno Verreault et Jean-François Fortin Direction des statistiques économiques INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC (ISQ) Pierre-Luc

Plus en détail

Crédit d impôt pour frais de garde

Crédit d impôt pour frais de garde Crédit d impôt pour frais de garde Érik Bouchard-Boulianne Économiste Réseau des jeunes de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) 8 mai 2014 Plan de la présentation 1. Introduction 2. Comprendre le

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE

PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE PÉRENNISER NOS RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES: UN DÉFI DE TAILLE Présentation au SEPB Par Marie Josée Naud, conseillère à la FTQ L état des lieux au Canada 2 Les cinq étages du système de retraite canadien

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Dans son dernier budget, le ministre des Finances REVOIR LE TRANSFERT FÉDÉRAL EN SANTÉ POUR TENIR COMPTE DU POIDS DÉMOGRAPHIQUE DES AÎNÉS

Dans son dernier budget, le ministre des Finances REVOIR LE TRANSFERT FÉDÉRAL EN SANTÉ POUR TENIR COMPTE DU POIDS DÉMOGRAPHIQUE DES AÎNÉS REVOIR LE TRANSFERT FÉDÉRAL EN SANTÉ POUR TENIR COMPTE DU POIDS DÉMOGRAPHIQUE DES AÎNÉS Jean-Pierre Aubry, Pierre Fortin et Luc Godbout Dans son budget de mars 2012, le ministre des Finances du Canada

Plus en détail

Transferts fédéraux et santé. Finances Canada Janvier 2003

Transferts fédéraux et santé. Finances Canada Janvier 2003 Transferts fédéraux et santé Finances Canada Janvier 2003 1 1 Justification traditionnelle pour les transferts aux provinces A B Pour corriger les déséquilibres horizontaux (p. ex., à ramener la capacité

Plus en détail

13 Les finances publiques

13 Les finances publiques 13 Les finances publiques Mise à jour : 1 juillet 215 Tableau 13.1 Prévisions budgétaires 215-216 et résultats 214-215 En millions de dollars Parts des revenus totaux en pourcentage PROV.+TERR. Date des

Plus en détail

UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières

UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières UNIVERSITÉ D OTTAWA Ressources financières Guide sur l application des TAXES À LA CONSOMMATION (incluant la TVH pour la province de l Ontario en vigueur le 1 er juillet 2010) Mai 2010 Guide sur l application

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

L imposition implicite des revenus additionnels : comment se compare le Qu uébec?

L imposition implicite des revenus additionnels : comment se compare le Qu uébec? L imposition implicite des revenus additionnels : comment se compare le Québec? Document de travail 2012/04 Luc Godbout Michaël Robert-Angers 12 octobre 2012 REMERCIEMENTS La Chaire de recherche en fiscalité

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Décembre 2013

Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Décembre 2013 1 Soumission à la consultation prébudgétaire du Nouveau-Brunswick Décembre 2013 Introduction La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick (FTTNB) est la plus importante centrale

Plus en détail

Indicateurs économiques et sociaux : La performance au Québec et dans les pays scandinaves

Indicateurs économiques et sociaux : La performance au Québec et dans les pays scandinaves Indicateurs économiques et sociaux : La performance au Québec et dans les pays scandinaves Stéphane Paquin Jean-Patrick Brady Pier-Luc Lévesque Luc Godbout Note de recherche mai 2013 La chaire en bref

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec Environnement Économique Sommet immobilier de Québec Le 27 Mai 2014 Clément Gignac Vice-président principal et économiste en chef Président, Comité d allocation d actifs 1 Mise en garde Les opinions exprimées

Plus en détail

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise LIGUE DES CONTRIBUABLES Mémoire sur le rapport de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise (Moins d impôt pour les Québécois) Préparé par Claude Garcia pour la Ligue des contribuables Présenté

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Jeux de hasard : miser gros

Jeux de hasard : miser gros Jeux de hasard : miser gros Tableau 1 Dépenses des ménages consacrées aux jeux de hasard Au moins Autres Casinos et un jeu de Loteries loteries/ machines hasard d État tombolas à sous Bingos Pourcentage

Plus en détail

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN P E R S P E C T I V E STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 Aucun élément du contenu du présent document ne peut être utilisé,

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

Les charges sociales au Canada ont traditionnellement

Les charges sociales au Canada ont traditionnellement Charges sociales tendances récentes Zhengxi Lin Les charges sociales au Canada ont traditionnellement été jusqu ici parmi les plus faibles de toutes celles imposées dans le monde industrialisé. Cela est

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

À la hauteur de vos projets

À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale 01 Que sont les Portefeuilles de revenu mensuel? Une façon simple de percevoir une distribution régulière. Six portefeuilles

Plus en détail

La progressivité de l imposition du revenu : une comparaison Québec-Ontario

La progressivité de l imposition du revenu : une comparaison Québec-Ontario 2005s-17 La progressivité de l imposition du revenu : une comparaison Québec-Ontario Luc Godbout, Suzie St-Cerny Série Scientifique Scientific Series Montréal Mars 2005 2005 Luc Godbout, Suzie St-Cerny.

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Programmeurs : un marché en plein essor

Programmeurs : un marché en plein essor Programmeurs : un marché en plein essor Graphique La croissance de l emploi des programmeurs en informatique a été forte. milliers milliers 400 400 Programmeurs en informatique et Autres professions scientifiques

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Un budget équilibré favorable aux familles

Un budget équilibré favorable aux familles Un budget équilibré favorable aux familles POINTS SAILLANTS DU BUDGET ÉQUILIBRÉ DE 2013 MISE À JOUR DE JUIN UN BUDGET ÉQUILIBRÉ POUR LA COLOMBIE-BRITANNIQUE La mise à jour budgétaire de 2013 confirme l

Plus en détail

Situation sur le plan comptable 4 e trimestre 2013

Situation sur le plan comptable 4 e trimestre 2013 Taux d imposition des sociétés et législation / Numéro 4 / Le 9 janvier 2014 Services de gestion et de comptabilisation des impôts Situation sur le plan comptable 4 e trimestre 2013 Le présent bulletin

Plus en détail

Impôt des particuliers 2014 1

Impôt des particuliers 2014 1 Impôt des particuliers 0 Impôt des particuliers 0 TABLEAU P QUÉBEC (0) TABLE D IMPÔT Revenu Impôt Taux Taux marginal imposable Fédéral Québec Total effectif Fédéral Québec Total $ $ $ $ 0 000 - - - 0,0

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate

Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate Colloque sur l état des régimes de retraite Conseil du patronat du Québec Le 12 juin 2012 Marie-Josée Naud Conseillère

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

Communiqué fiscal. Ce mécanisme était disponible aux particuliers ainsi qu à certaines fiducies et sociétés de personnes.

Communiqué fiscal. Ce mécanisme était disponible aux particuliers ainsi qu à certaines fiducies et sociétés de personnes. Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Pendant la période des impôts des particuliers, plusieurs clients nous ont questionnés sur les conséquences du choix de 1994 à l égard de certains biens

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Productivité : le Québec est-il en retard?

Productivité : le Québec est-il en retard? Institut de recherche et d informations socio-économiques Mai 2014 Note socio-économique Productivité : le Québec est-il en retard? Dans l espace public, plusieurs intervenant e s s inquiètent d une présumée

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS

La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS IRIS Institut de recherche et d informations socio-économiques La fixation des loyers, la fiscalité des propriétaires et la rentabilité de l'immobilier MYTHES ET RÉALITÉS DE LA PÉNURIE DE LOGEMENTS LOCATIFS

Plus en détail

Analyse du coût de la vie des ménages. Comparaison entre Montréal et d'autres villes nord-américaines

Analyse du coût de la vie des ménages. Comparaison entre Montréal et d'autres villes nord-américaines 1 Analyse du coût de la vie des ménages Comparaison entre Montréal et d'autres villes nord-américaines Préparé par Jean-Denis Garon et Dalibor Stevanovic Professeurs au Département des sciences économiques

Plus en détail

Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments

Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments Journée d étude de l Union des consommateurs sur le contrôle du coût des médicaments, UQAM, 21 octobre 2010. Par Marc-André

Plus en détail

Présentation de la NOUVELLE calculatrice d assurance en ligne

Présentation de la NOUVELLE calculatrice d assurance en ligne Présentation de la NOUVELLE calculatrice d assurance en ligne Pour faciliter l accès à nos services bancaires! 0 CALCULATRICE D ASSURANCE Accéder à la Calculatrice d assurance À la page d accueil du Centre

Plus en détail

Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013

Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013 www.bdo.ca FISCALITÉ Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013 Renseignements fiscaux 2013 contient un résumé des taux d impôt sur le revenu des particuliers et des montants en vigueur pour 2013

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

Annexe technique. Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 :

Annexe technique. Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 : Annexe technique Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 : Commission, Rapport annuel de gestion 2013-2014, septembre 2014, p. 78;

Plus en détail

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011 Comité Directeur Confédéral Intervention économique 16 mars 2011 En 2010, le déficit budgétaire s est élevé à 148,8 milliards d euros Déficit public en 2010 s est élevé à 7,7 % du PIB Dette publique en

Plus en détail

Débat sur les frais de scolarité Quelques statistiques et arguments pour vous aider à faire un choix éclairé

Débat sur les frais de scolarité Quelques statistiques et arguments pour vous aider à faire un choix éclairé Débat sur les frais de scolarité Quelques statistiques et arguments pour vous aider à faire un choix éclairé Marc Frappier, Ph.D. Professeur titulaire Département d informatique Université de Sherbrooke

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail

Jean François Lefebvre, M. Sc., Ph. D., Thèse sur les transports et l écofiscalité Chargé de cours, École des sciences de la gestion de l UQAM

Jean François Lefebvre, M. Sc., Ph. D., Thèse sur les transports et l écofiscalité Chargé de cours, École des sciences de la gestion de l UQAM Écofiscalité et prospérité pour le Québec 10 juin 2015 : «Mercredis de l AMT» Luc Gagnon, M. Sc., Ph.D. Chercheur associé au GRAME Chargé de cours, École de technologie supérieure Jean François Lefebvre,

Plus en détail

Rapport sur. La situation financière de l ensemble des retraités Québécois et des secteurs public et parapublic du Québec

Rapport sur. La situation financière de l ensemble des retraités Québécois et des secteurs public et parapublic du Québec Rapport sur La situation financière de l ensemble des retraités Québécois et des secteurs public et parapublic du Québec François Vaillancourt CIRANO et Université de Montréal et Viorela Diaconu Université

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

Place financière genevoise : défis et opportunités

Place financière genevoise : défis et opportunités Place financière genevoise : défis et opportunités Edouard Cuendet, Directeur de la Fondation Genève Place Financière Top 20 des places financières globales 1. New-York 2. Londres 3. Hong Kong 4. Singapour

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

Rapport national de l immobilier écoresponsable BOMA BESt 2015

Rapport national de l immobilier écoresponsable BOMA BESt 2015 Rapport national de l immobilier écoresponsable BOMA BESt 2015 ANNEXE RAPPORT NATIONAL DE L IMMOBILIER ÉCORESPONSABLE BOMA BESt 2015 ANNEXE A LISTE DES FIGURES EN ANNEXE Figure A1 : Distribution des immeubles

Plus en détail

Programme d épargne collectif AGF

Programme d épargne collectif AGF PL ACEMENT S AGF Programme d épargne collectif AGF Simple comme bonjour Guide d administration du promoteur Dans ce guide, vous trouverez les renseignements suivants : À qui vous adresser Accès en ligne

Plus en détail

Les enjeux de la retraite pour les prochaines générations

Les enjeux de la retraite pour les prochaines générations 13 Par Yves Hébert Rédacteur en chef Mot du rédacteur en chef L imposition s est au fil du temps modelée selon les collectivités, les conjonctures, les systèmes économiques et politiques. Aujourd hui,

Plus en détail

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international N o 81-599-X au catalogue Issue n o 008 ISSN : 1709-8661 ISBN : 978-1-100-98615-9 Feuillet d information Indicateurs de l éducation au Niveau de scolarité et emploi : le dans un contexte international

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Direction générale de la recherche économique et de l analyse des politiques 18 mai 2011

Direction générale de la recherche économique et de l analyse des politiques 18 mai 2011 Direction générale de la recherche économique et de l analyse des politiques 18 mai 2011 Utilisation d une expérience naturelle pour estimer l impact du crédit d impôt à la R-D sur les dépenses en R-D

Plus en détail

L heure juste sur la dette du gouvernement du Québec. Auteurs Jonathan Deslauriers Robert Gagné Jonathan Paré

L heure juste sur la dette du gouvernement du Québec. Auteurs Jonathan Deslauriers Robert Gagné Jonathan Paré Créé en 2009, le Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal mène une double mission. Il se consacre d abord à la recherche sur la productivité et la prospérité en ayant comme principaux

Plus en détail

du Québec Compétitivité fiscale du Québec : une barrière à la prospérité Cap sur la prospérité Sean Speer, Milagros Palacios, et Feixue Ren

du Québec Compétitivité fiscale du Québec : une barrière à la prospérité Cap sur la prospérité Sean Speer, Milagros Palacios, et Feixue Ren Cap sur la prospérité du Québec Compétitivité fiscale du Québec : une barrière à la prospérité Sean Speer, Milagros Palacios, et Feixue Ren VERMONT Septembre 2014 ALBERTA CALIFORNIE QUÉBEC Table des matières

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer SOYEZ MAÎTRE DE VOTRE RETRAITE FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer Nous comprenons que la retraite n est pas qu une question d argent. Il est important de réfléchir aux aspects tant financiers

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces

Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés par le biais du système MLS au Canada et dans les provinces Les incidences économiques des ventes et achats résidentiels réalisés

Plus en détail

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé 2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé Si les dépenses de protection sociale pendant la crise ont joué globalement un rôle de stabilisateur automatique (cf. fiche

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail