Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France"

Transcription

1 Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France 08/06/2013 1

2 Nouveau contexte de la sexualité Depuis les années 1960 : nombreux changements dans la société française Amélioration du statut social des femmes Diversification des trajectoires affectives et conjugales Précarisation sociale et économique Irruption de l épidémie du VIH Triptyque d enquêtes scientifiques suivre la transformation des trajectoires et des répertoires sexuels 2 2

3 Les grandes enquêtes sur la sexualité en France Trois enquêtes entre 1970 et 2006: L enquête Simon, 1970 (N=2625) : 2 ans après mouvement social de mai 1968, débuts diffusion de la contraception L enquête ACSF, 1992 (N=20055) : le pic de la mobilisation contre le sida L enquête CSF, 2006 (N= 12364) : incertitude sur les comportements préventifs, diversification des trajectoires et des normes sexuelles 3

4 Evolution et représentation de la sexualité en France 1-Une atténuation des différences entre les femmes et les hommes 2-Des modes de rencontre et des répertoires sexuels de plus en plus diversifiés 3-Expériences et représentations de la sexualité : de nouvelles attentes? 4-Impact sur les pratiques préventives : quelques éléments 4

5 L âge au premier rapport sexuel Evolution de l âge au premier rapport sexuel ans Femmes Hommes Une baisse marquée pour les femmes dans les années 60 et Une stabilité dans les années 80 et année des 18 ans Une nouvelle baisse à partir de

6 Premières sources d information sur la contraception Information sur les moyens d éviter d avoir un enfant, lors du 1er rapport sexuel (PRS) 85% des femmes de ans (78% des H) bien informées ; alors que 80% des F (77% des H) de ans mal informées Sources d information parmi les ans : F citent 4,3 sources, les H 3,6 parmi les ans : F citent 1,9 sources, les H 2. 6

7 Evolution du cadre de la rencontre et du PRS Lieu de rencontre Générations anciennes : rencontre dans les bals, lieux publics et voisinage Générations récentes : lieu d études, fêtes entre amis et lieux de vacances Lieu du Premier Rapport Sexuel (PRS) Générations anciennes : plein air, et lieux liés à la formation du couple (domicile conjugal,..) Générations récentes : domicile des parents, ou autres espaces privés 7

8 La première relation Temps de fréquentation relativement élevé : env. 6 mois (médiane) pour les femmes et 5 mois pour les hommes Durée de la phase de vie sexuelle avant une première mise en couple : Chez les femmes : de 2 ans pour les générations à 4 ans pour les générations nées entre 1971 et 1980 Chez les hommes : 5,5 ans pour les générations et 6 ans pour les générations nées entre 1971 et

9 Expériences différemment vécues par les femmes et par les hommes Moins souvent le bon moment pour les femmes : 2 fois plus nombreuses à souhaiter que ce rapport ait eu lieu plus tard (16% vs. 7%) Femmes plus souvent avec un partenaire expérimenté Importante minorité de femmes commencent leur sexualité avec un partenaire qui a un «statut» plus avancé que le leur (âge et profession). 9

10 La première relation A l époque, comment considériez-vous ce partenaire? Comme Age Total F Un petit(e) copain, un amoureux 74,6 71,7 63,3 59,9 52,5 37,2 22,8 50,3 Un ami ou part. occasionnel 12,1 7,3 11,2 11,0 9,7 9,2 8,1 9,7 Un conjoint ou futur conjoint 13,3 21,0 24,9 28,7 37,3 51,8 68,0 39,2 Autre 0,0 0,1 0,3 0,2 0,6 1,1 0,9 0,6 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 H Une petite copine, amoureuse 65,1 63,5 54,4 54,1 49,5 45,1 30,8 49,3 Une amie ou part. occasionnelle 23,6 26,8 30,5 33,6 38,5 29,7 32,7 32,2 Une conjointe ou future 11,3 9,7 14,2 11,5 11,3 24,2 34,5 17,6 Autre 0,0 0,1 0,7 0,8 0,5 0,6 1,5 0,7 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 10

11 Evolution du nombre de partenaires sexuels au fil de la vie Evolution du nombre moyen de partenaires dans la vie de 1970 à Nombre de partenaires Femmes Hommes Les femmes déclarent moins de partenaires : 11% ont eu au moins 10 partenaires versus 35% des hommes Nombre moyen en 2006 : 4,4 pour les femmes et 11,6 pour les hommes année de l'enquête D une enquête à l autre : augmentation pour les femmes, pas pour les hommes 11

12 Evolution du nombre de partenaires sexuels Nombre de partenaires de même sexe au cours de la vie : Femmes : 4% en 2006 et 2,6% en 1992 Hommes : 4,1% en 2006 et 4,1% en Déclarations de pratiques homosexuelles moins fréquentes pour les F et les H de plus de 50 ans Plus de partenaires avant 30 ans pour les générations qui ont débuté leur vie sexuelle après la contraception et avant l apparition du sida Expérience de la séparation : plus d une personne sur cinq (dans les cinq ans) Recherche de partenaires s étend peu à peu à toute la vie sexuelle. 12

13 Evolution du nombre de partenaires sexuels après 50 ans Proportions déclarant avoir eu au moins un rapport sexuel au cours des 12 derniers mois en 1970, en 1992 et en 2006 En % (Femmes et hommes de plus 50 ans vivant en couple) % femmes hommes année de l'enquête 13

14 L activité sexuelle après 50 ans Augmentation de la part des femmes vivant en couple qui ont encore une activité sexuelle : 50% en 1970, 90% en 2006 Stabilité de la fréquence des rapports sexuels : Un peu moins de 9 rapports par mois (18-69 ans) Plus de 10 avant 35 ans et autour de 7 après 50 ans. Mais les femmes de plus de 50 ans, plus nombreuses que les hommes à n avoir pas de partenaires sexuels : 37% des femmes contre 16% des hommes Un intérêt plus grand pour la sexualité déclaré par les hommes aux âges avancés que les femmes 14

15 L utilisation du viagra Hommes ans : 3,4%, femmes ans 2,1% Après 50 ans : 6% des hommes, 3% des femmes Seuil vers 55 ans pour les hommes, 60 ans pour les femmes dissimulation de la part des hommes? Utilisation plus fréquente (hommes ans) chez les plus diplômés chez les cadres et professions intellectuelles supérieures chez les hommes en relation stable mais non cohabitante 15

16 Evolution et représentation de la sexualité en France 1-Une atténuation des différences entre les femmes et les hommes 2-Des modes de rencontre et des répertoires sexuels de plus en plus diversifiés 3-Expériences et représentations de la sexualité : de nouvelles attentes? 4-Impact sur les pratiques préventives : quelques éléments 16

17 La socialisation sexuelle par internet Déjà utilisé un site de rencontre % A déjà eu des rapports sexuels avec un partenaire rencontré par internet % Femmes Hommes 25 Femmes Hommes âge âge 17

18 Pratiques sexuelles en 1970 et en 2006 (30-49 ans) Masturbation (expérience au cours de la vie) Femmes 21% 65% Hommes 76% 93% Sexualité orale (souvent ou de temps en temps: 12 mois) Femmes 20% 74% Hommes 24% 75% Sexualité anale (expérience au cours de la vie) Femmes 16% 43% Hommes 24% 55% 18

19 Changement dans le script des rapports sexuels Parmi les hommes et femmes âgés de ans Enquête Qui est le plus souvent à l initiative du rapport sexuel : l homme, la femme ou les deux? Hommes : H 59%,F 3%, Deux 38% Femmes : H 68%,F 3%, Deux 29% Enquêtes 1992 et Lors du dernier rapport sexuel : selon vous, qui souhaitait le plus ce rapport sexuel? En 1992 : Hommes : H 41%, F 15%, Deux 42% Femmes : H 48%, F 6%, Deux 44% En 2006 : Hommes : H 17%, F 5%, Deux 78% Femmes : H 18%, F 2%, Deux 79% 19

20 Une même recherche du plaisir : orgasmes Parmi les femmes âgées de ans Enquête 1970 (Femmes) Avez-vous toujours ou presque toujours un orgasme quand vous avez un rapport sexuel? Oui : 43% Enquête 1992 et 2006 Avez-vous eu un orgasme lors de votre dernier rapport sexuel? Oui (1992) : 80% Oui (2006) : 81% 20

21 La consommation de pornographie 92% des hommes et 73% des femmes ont déjà regardé au moins une fois un film pornographique, proportions stables entre 1992 et Salle de cinéma consommation surtout domestique avec internet. Proportion la plus élevée parmi les ans : env. 50% des hommes et 20% des femmes au cours des 12 derniers mois Âge à l initiation diminue chez les femmes : 15,7 ans H et 17,6 ans F Hommes seuls, et Femmes avec un partenaire 21

22 Les rencontres dans les lieux échangistes 1,7% des F et 3,6% des H disent avoir déjà fréquenté un lieu échangiste stable par rapport à 1992 Plutôt entre 25 et 49 ans F fréquentent plus souvent en couple H davantage de rapports sexuels que les F 22

23 La non activité sexuelle L absence d activité sexuelle loin d être exceptionnelle : 10,8% des femmes et 6,6% des hommes sexuellement actifs n ont pas eu de rapports sexuels dans les 12 derniers mois baisse Inactivité croît avec l âge Double processus Entre 18 et 35 ans : hommes deux fois plus nombreux que les femmes : 6,2% contre 3,5% Après 50 ans processus s inverse : trois fois moins élevé chez les hommes : 8,2% contre 22,3% Raisons à l absence d activité : Ne pas avoir de partenaire (60% des H, 40% des F) Ne veut pas avoir de rapports sexuels (21% des H, 52% des F) Ne peut pas en avoir (6% des H et 3% des F) 23

24 Evolution et représentation de la sexualité en France 1-Une atténuation des différences entre les femmes et les hommes 2-Des modes de rencontre et des répertoires sexuels de plus en plus diversifiés 3-Expériences et représentations de la sexualité : de nouvelles attentes? 4-Impact sur les pratiques préventives : quelques éléments 24

25 Expériences et représentations de la sexualité : entre recompositions et permanences Diversification des sources normatives qui peuvent être contradictoires Institutions, comme famille, état, église, remplacées par des sources plus diffuses (médecine, école, médias, littérature, cinéma,.) Ex des sources d information au moment des PRS D une sexualité libérée à une sexualité «optimale» Médicalisation (viagra, ) Baisse des périodes sans activité Sexualité après 50 ans 25

26 Représentations de la sexualité Atténuation du clivage entre générations sur la question de la sexualité «Par nature les hommes ont plus de besoins sexuels que les femmes» (% d accord) % Femmes Hommes âge 26

27 Représentations de la sexualité Clivage persistant : sexualité féminine conjugalorelationnelle/ besoins sexuels masculins «On peut avoir des rapports sexuels avec quelqu un sans l aimer» (% d accord) % Femmes Hommes âge 27

28 Nouveaux enjeux Diversification croissante des expériences sexuelles des femmes, celles des hommes évoluent peu. Clivage social chez les femmes scolarité longue : 1 er rapport plus tardif, plus de partenaires, plus de sexualité orale et de masturbation, réticence pour pornographie et pénétration anale Scolarité moins longue : plus précoce, moins de partenaires, plus de films pornographiques, moins souvent sexualité orale et masturbation Quels que soient leurs capitaux sociaux, les femmes privilégient une sexualité relationnelle, les plus dotées s'en dégagent plus dans leurs pratiques effectives 28

29 Evolution et représentation de la sexualité en France 1-Une atténuation des différences entre les femmes et les hommes 2-Des modes de rencontre et des répertoires sexuels de plus en plus diversifiés 3-Expériences et représentations de la sexualité : de nouvelles attentes? 4-Impact sur les pratiques préventives : quelques éléments 29

30 Utilisation du préservatif et de la pilule selon l année du PRS En % Pour les femmes Pilule et préservatif Préservatif seul Pilule seule Autre méthode Sans méthode total préservatif 10 0 avant après 2000 Année du PRS 30

31 Importance de la dimension relationnelle Préservatif moins utilisé quand Partenaire considéré comme le futur conjoint PRS a lieu à 20 ans ou plus Les F n avaient pas envie de ce PRS Les H sont plus âgés (d au moins 2 ans) rapports de pouvoir au sein des couples mettent les F en situation de plus grande vulnérabilité 31

32 Après une rupture amoureuse ou conjugale ans ans Femmes Hommes Femmes Hommes A eu au moins un nouveau partenaire après la rupture oui 72,6 68,4 72,8 68,7 non 27,4 31,6 27,2 31,3 Utilisation du préservatif avec ce nouveau partenaire oui 82,4 89,1 78,3 79,5 non 17,6 10,9 21,7 20,5 Ce premier partenaire avait-il lui même un autre partenaire? oui/probable/nsp 25 43,4 35,6 37,7 non 75 56,6 64,4 62,3 Utilisation du préservatif avec ce nouveau partenaire si ce partenaire a d'autres partenaires (oui ou probable) au moment de ce rapport oui 82 87,3 78,6 89,8 non 18 12,7 21,4 10,2 32

33 Les jeunes adultes Comparés aux jeunes du début des années 1990 Moins bonne connaissance des modes de transmission Moins nombreux à croire en l efficacité du préservatif Plus faible perception du risque Moins nombreux à connaître une personne séropositive Moindre utilisation du préservatif au dernier rapport sexuel Pour les femmes ayant commencé une relation il y a moins de six mois Pour les hommes avec une partenaire avec laquelle ils ne vivent pas Non remplacé par une autre méthode de contraception Modification de la représentation du VIH? Impact des ARV? 33

34 Que retenir? Changements continus et non concentrés à un point dans le temps (années 70) Changements moins radicaux qu escomptés Convergences des pratiques sexuelles entre les F et les H, évolution surtout des F Aujourd hui sexualité davantage détachée des enjeux reproductifs Toujours une représentation très différenciée F/H de la sexualité Conséquences sur les pratiques préventives. 34

35 Merci de votre attention 35

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES

LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES -Baromètre santé jeunes (INPES) - Enquête IFOP: «Génération YouPorn: mythe ou réalité?» -Enquête sur la sexualité en France BAROMETRE SANTE

Plus en détail

Sexualité et contraception

Sexualité et contraception Sexualité et contraception Cette fiche thématique propose d étudier les comportements des lycéens en lien avec la sexualité. Relations sexuelles Plus d 1 jeune sur 3 (35,1) interrogés a déjà eu des relations

Plus en détail

Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009

Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009 Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009 9 septembre 2009 Note Méthodologique Etude réalisée pour : MARC DORCEL SA Echantillon : Echantillon de 1016 personnes, représentatif de

Plus en détail

Dossier de presse. Premiers résultats de l enquête CSF. «Contexte de la sexualité en France» Enquête CSF Premiers résultats 13 mars 2007 1

Dossier de presse. Premiers résultats de l enquête CSF. «Contexte de la sexualité en France» Enquête CSF Premiers résultats 13 mars 2007 1 Dossier de presse Premiers résultats de l enquête CSF «Contexte de la sexualité en France» 1 L équipe de recherche L enquête «Contexte de la Sexualité en France» a été menée sous la responsabilité scientifique

Plus en détail

Contextes et usages sociaux des enquêtes sur la sexualité. L exemple de l enquête CSF

Contextes et usages sociaux des enquêtes sur la sexualité. L exemple de l enquête CSF Contextes et usages sociaux des enquêtes sur la sexualité. L exemple de l enquête CSF Michel Bozon ENS-LSH Lyon, 21 janvier 2010 Plan de la conférence Introduction: le contexte culturel des enquêtes sur

Plus en détail

ENQUETE SUR LA SEXUALITÉ DES FRANÇAIS

ENQUETE SUR LA SEXUALITÉ DES FRANÇAIS ENQUETE SUR LA SEXUALITÉ DES FRANÇAIS Avril 2009 TNS Sofres Département Stratégies d opinion / Pôle Actualité Tèl : 01 40 92 46 90 FICHE TECHNIQUE Sondage TNS Sofres effectué pour : Interviews réalisés

Plus en détail

VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape)

VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape) VIH : Pourquoi? Comment? In parcours «Sexe : + ou libre?» (1 ère étape) Description: Ce jeu propose aux joueurs d évaluer les risques de contamination du VIH lors d un rapport sexuel en fonction des pratiques

Plus en détail

«Les Français et le " premier soir" à l heure des sites de rencontre»

«Les Français et le  premier soir à l heure des sites de rencontre» 22 octobre 2015 N 113 312 Contacts : 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 François Kraus / Pierre-Yves Angles francois.kraus@ifop.com Etude Ifop/CAM4 auprès de l ensemble des Français «Les Français et le "

Plus en détail

Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT»

Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT» Etude CAPTIC «ENQUÊTE VIH : CONNAISSANCE DE L ACTION DE PREVENTION DU TRAITEMENT SUR LA TRANSMISSION ET IMPACT SUR LE COMPORTEMENT» Pr Elisabeth BOUVET Groupe «Prévention sexuelle» COREVIH Île-de-France

Plus en détail

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques Dépistage VIH Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE Quelques données épidémiologiques Selon l Institut de Veille Sanitaire (InVS) 1, en 2007 cinq millions de

Plus en détail

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test»

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Dossier de presse Juin 2008 Sida : le test du dépistage encore trop peu souvent associé à l arrêt du préservatif dans le couple Situation de l infection

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

ORS. Île-de-France. Observatoire régional de santé d'île-de-france

ORS. Île-de-France. Observatoire régional de santé d'île-de-france ORS Île-de-France Observatoire régional de santé d'île-de-france Les connaissances, attitudes, croyances et comportements face au VIH/sida en Ile-de-France en Nathalie Beltzer, Leïla Saboni, Claire Sauvage,

Plus en détail

Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009

Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009 Sexe, Media et Société La grande enquête MARC DORCEL / IFOP 2009 Paris, le 9 septembre 2009. A l occasion du 30 ème anniversaire des vidéos Marc Dorcel, leader européen de la production de films pour adultes,

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

LE CHOIX DU CONJOINT

LE CHOIX DU CONJOINT LE CHOIX DU CONJOINT Introduction La notion de choix dans la recherche d un conjoint est une notion récente. Elle naît au 19è siècle pour certains, avec l apparition d une forme de littérature romantique,

Plus en détail

VIH et Vieillissement

VIH et Vieillissement LIVRET D INFORMATION VIH et Vieillissement en Haute-Normandie Bien vieillir avec le VIH 1 2 VIH/SIDA la prise en charge des personnes vivant avec le VIH en Haute-Normandie Plus de 15 000 patients vivant

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA SOMMAIRE Méthodologie p.3 1. Les pratiquants de randonnée Poids et profils p.4 2. Les comportements de pratique p.17 3. Les

Plus en détail

Déterminants sociaux et comportements sexuels à risque

Déterminants sociaux et comportements sexuels à risque Déterminants sociaux et comportements sexuels à risque ENQUETE PRESSE GAYS ET LESBIENNES 2011 Annie Velter, Leïla Saboni, Alice Bouyssou,Caroline Semaille Département des maladies infectieuses 26 avril

Plus en détail

---------------------------------------

--------------------------------------- NOTE DETAILLEE Le plaisir en temps de crise Sondage Harris Interactive pour la Fondation Nestlé Enquête réalisée en ligne du 04 au 11 septembre 2013 auprès d un échantillon de 956 individus représentatif

Plus en détail

Qualité de vie et cancer du cavum

Qualité de vie et cancer du cavum Qualité de vie et cancer du cavum Bilan un an après la fin du dernier traitement Date de remplissage du questionnaire: / / / / / / 2005 Délai par rapport à la fin du traitement : / / / années et / / /

Plus en détail

Sexe et Relations Banque de mots

Sexe et Relations Banque de mots Sexe et Relations Banque de mots Table des matières Relations amicales et amoureuses 3 Parties du corps 4 Sexualité 6 Rapports sexuels et Masturbation masmasturbationmmasturbation 8 Rapports protégés et

Plus en détail

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU 1/ Résultats de l enquête sur la couverture vaccinale et l accès aux soins de santé des populations roms sur Bruxelles 2/ Quelques bonnes pratiques: «film» 3/ Piste pour la suite NOUS SOIGNONS CEUX QUE

Plus en détail

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009. Quelles évolutions par rapport à 2000-2008?

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009. Quelles évolutions par rapport à 2000-2008? ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009 Quelles évolutions par rapport à 2000-2008? Observatoire des métiers CCIJP 2 Rappel des populations étudiées - Présentation des principales

Plus en détail

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Evaluation de la campagne 2012 1 Sommaire Introduction p.3 Méthodologie p.4 Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Pratiques d écoute - du public - fréquentation des lieux de musique

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

«LA SOLITUDE DES SENIORS» ENQUÊTE. 42 Éducation à la santé et à la vie quotidienne dans les Hauts-de-Seine. Objectifs

«LA SOLITUDE DES SENIORS» ENQUÊTE. 42 Éducation à la santé et à la vie quotidienne dans les Hauts-de-Seine. Objectifs ENQUÊTE «LA SOLITUDE DES SENIORS» La canicule de l été 2003 a montré combien les personnes isolées étaient vulnérables. Depuis cet événement, l Institut des Hautsde-Seine s est attaché à proposer aux seniors

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH

La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH www.lmde.com La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. SIREN 431 791 672. Siège

Plus en détail

Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé?

Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé? Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention santé? Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé? Jean-Baptiste Richard Chargé d études et de recherche

Plus en détail

La sexualité, version animateur (pour les questions embêtantes)

La sexualité, version animateur (pour les questions embêtantes) La sexualité, version animateur (pour les questions embêtantes) Avant de commencer, il faut spécifier qu une infection transmise sexuellement ou par le sang est une maladie qu on contracte lors d un rapport

Plus en détail

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques,

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, LES EUROPEENS ET LA CULTURE EN TEMPS DE CRISE Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, les Européens ont-ils le temps, l argent, voire tout

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Projet existant depuis 2005 et soutenu par l INPES et l ARS IledeFrance 1 Vision d ensemble sur le projet Origine du projet : Les communautés africaines

Plus en détail

Etendue des violences domestiques à Genève. Premier bilan exhaustif et perspectives

Etendue des violences domestiques à Genève. Premier bilan exhaustif et perspectives Etendue des violences domestiques à Genève Premier bilan exhaustif et perspectives 20.09.2013 - Page 1 Introduction Etablir des données chiffrées exhaustives: une nécessité pour lutter efficacement et

Plus en détail

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

Sexualité et contraception

Sexualité et contraception 2CLASSE NDE DE La santé des jeunes en Haute-Normandie Sexualité et contraception L adolescence est une période de profondes mutations anatomiques, physiologiques, mentales et sociales. Elle est marquée

Plus en détail

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT 1 Pourquoi cette enquête? Télétravail & Tiers- Lieux Parmi les solutions

Plus en détail

Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? Etude Harris Interactive pour Voyages-sncf.com Echantillon de 621 personnes vivant dans un

Plus en détail

Observatoire Gleeden de l infidélité

Observatoire Gleeden de l infidélité 16 janvier 2014 N 111 730 Enquêtes auprès d un échantillon national représentatif de 804 Français âgés de 18 ans et plus Contacts : 01 72 34 94 64 / 94 13 François Kraus / Anne-Sophie Vautrey Prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

«Fonder le droit de la famille sur une éthique de la responsabilité»

«Fonder le droit de la famille sur une éthique de la responsabilité» «Fonder le droit de la famille sur une éthique de la responsabilité» groupe : Nouvelles familles Décembre 2010 Les rapports établis par les groupes de réflexion du Lab sont des contributions libres aux

Plus en détail

Les femmes **** **** Historique

Les femmes **** **** Historique Les femmes **** Historique Et les femmes? Statistiques Symptômes spécifiques aux femmes atteintes du VIH Biologie et liquides organiques Inégalité Connaissez les faits **** Historique Au début des années

Plus en détail

Utilisation d échantillons de convenance sur internet : intérêts et limites

Utilisation d échantillons de convenance sur internet : intérêts et limites Utilisation d échantillons de convenance sur internet : intérêts et limites Les enquêtes auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes Annie Velter Pascale Bernillon Département des maladies

Plus en détail

MODULE 2 : ENTRETIEN À LA SORTIE PERCEPTION DES SERVICES DE PLANIFICATION FAMILIALE ET ÉVALUATION DE LEUR COÛT PAR LES CLIENTS

MODULE 2 : ENTRETIEN À LA SORTIE PERCEPTION DES SERVICES DE PLANIFICATION FAMILIALE ET ÉVALUATION DE LEUR COÛT PAR LES CLIENTS MODULE 2 : ENTRETIEN À LA SORTIE PERCEPTION DES SERVICES DE PLANIFICATION FAMILIALE ET ÉVALUATION DE LEUR COÛT PAR LES CLIENTS M2R00 M2R01 M2R03 M2R05 RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L ENTRETIEN Nom Formation

Plus en détail

La stérilisation contraceptive et la réalisation du désir d enfant

La stérilisation contraceptive et la réalisation du désir d enfant La stérilisation contraceptive et la réalisation du désir d enfant Laurence Charton Université Marc Bloch Strasbourg, France Evelyne Lapierre-Adamcyk Université de Montréal Colloque Le nouveau contrat

Plus en détail

Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion

Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion Enquête nationale sur la santé des étudiants - Région La Réunion Carte d identité régionale Démographie 1 En 2009, la région compte 8816 364 habitants. Les moins de 25 ans représentent 40.8% de la population

Plus en détail

PERCEPTION DU VIH/SIDA PAR LES ETUDIANTS DE PREMIERE

PERCEPTION DU VIH/SIDA PAR LES ETUDIANTS DE PREMIERE PERCEPTION DU VIH/SIDA PAR LES ETUDIANTS DE PREMIERE ANNEE DE L UNIVERSITE L DE DSCHANG SUPERVISE PAR Pr MPOAME MBIDA COORDONNEE PAR Dr SANOU SOBZE Martin VIH EPIDEMIOLOGIE Plus de 7 nouvelles infections

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN

ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN SYNTHESE Ipsos Octobre 2005 Pour tous renseignements : Edition de Lyon : 3, rue du Garet BP 1130 69 203 Lyon cedex 01 Tél. : 04 72 00 10 20 Fax : 04 72

Plus en détail

IV. LES JEUNES IV.3. LES PRATIQUES

IV. LES JEUNES IV.3. LES PRATIQUES IV. LES JEUNES IV.3. LES PRATIQUES IV.3.1. Âge au premier rapport sexuel D'une façon générale, on peut dire que parmi les adolescents de moins de 17 ans, les relations sexuelles sont le fait d'une minorité,

Plus en détail

Préservatif et premiers rapports sexuels : l importance du contexte individuel et social

Préservatif et premiers rapports sexuels : l importance du contexte individuel et social Journées de veille sanitaire - 1 Préservatif et premiers rapports sexuels : l importance du contexte individuel et social Nathalie BELTZER, ORS Ile-de-France Nathalie BAJOS, INSERM U 822 Equipe CSF Journées

Plus en détail

Les Français et les sites et applications de rencontres

Les Français et les sites et applications de rencontres Les Français et les sites et applications de rencontres Février 2016 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO : JEUDI 4 FEVRIER A 19H La méthodologie Fiche technique Recueil Echantillon Enquête réalisée

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

LA PROPOSITION DE LA VACCINATION ANTI-PAPILLOMAVIRUS: INFORMATIONS TRANSMISES ET VECU DE LA PROPOSITION

LA PROPOSITION DE LA VACCINATION ANTI-PAPILLOMAVIRUS: INFORMATIONS TRANSMISES ET VECU DE LA PROPOSITION LA PROPOSITION DE LA VACCINATION ANTI-PAPILLOMAVIRUS: INFORMATIONS TRANSMISES ET VECU DE LA PROPOSITION ETUDE QUALITATIVE REALISEE AUPRES DE MEDECINS GENERALISTES DU JURA ET DE COUPLES ADOLESCENTES/ REPRESENTANTS

Plus en détail

Les préservatifs sont en vente libre.

Les préservatifs sont en vente libre. C est un moment important dans une vie. Il doit être librement choisi, c est à dire sans aucune contrainte ni violence. Il importe que cette experience unique soit placée sous le signe de l amour, de l

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants

La Mutuelle Des Etudiants 4ème Enquete sur la ^ Nationale Santé des Etudiants Etat de santé des étudiants en France Premiers résultats de l Enquete Nationale sur la Santé des Etudiants 2014 (ENSE4) La Mutuelle Des Etudiants www.lmde.com

Plus en détail

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org

OICE of OMEN 2. Women Against Cervical Cancer International Foundation. www.wacc-network.org OICE of OMEN 2 Q U E S T I O N N A I R E Women Against Cervical Cancer International Foundation www.wacc-network.org Connaissances, Attitudes et Opinion à propos du dépistage et de la prévention du cancer

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011

Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011 Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011 ARS et COREVIH en Alsace Dr Géraldine ROSET ARS Alsace ARS - Direction Alsace 8 mars 2011 - Pôle - Initiales de l agent - Date

Plus en détail

Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse.

Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse. QUESTIONNAIRE SANTE VIE-QUOTIDIENNE Ce questionnaire est Votre conseiller vous guidera dans un premier temps et ensuite seul, vous pourrez cocher la case en face de votre réponse. 1. Vous êtes? Un homme

Plus en détail

ENQUETE PRESSE GAYS ET LESBIENNES 2011

ENQUETE PRESSE GAYS ET LESBIENNES 2011 ENQUETE PRESSE GAYS ET LESBIENNES 2011 Annie Velter, Alice Bouyssou, Leïla Saboni, Pascale Bernillon, Cécile Sommen, Nicolas Methy, Caroline Semaille Département des maladies infectieuses 20 novembre 2012

Plus en détail

L E S T A C H E S D O M E S T I Q U E S

L E S T A C H E S D O M E S T I Q U E S L E S T A C H E S D O M E S T I Q U E S Les tâches domestiques sont encore très majoritairement féminisées notamment en terme d entretien du linge ou de ménage. Les tâches administratives et les courses

Plus en détail

Une enquête TNS Sofres pour Microsoft. Mai 2010 - Vague 1

Une enquête TNS Sofres pour Microsoft. Mai 2010 - Vague 1 Une enquête TNS Sofres pour Microsoft Mai 2010 - Vague 1 Vie privée Vie publique? 53% des Français ont déjà fait une recherche sur une personne de leur entourage en tapant son nom dans un moteur de recherche

Plus en détail

LA PRESSE. Rapport. Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle. 5 mars 2009.

LA PRESSE. Rapport. Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle. 5 mars 2009. LA PRESSE Rapport Sondage : Ce que les femmes du Québec pensent du féminisme, de leur vie personnelle et professionnelle 5 mars 2009 P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MÉTHODOLOGIE... 3 2. FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

OBSERVATOIRE SOCIETAL DU TELEPHONE MOBILE AFOM / TNS SOFRES

OBSERVATOIRE SOCIETAL DU TELEPHONE MOBILE AFOM / TNS SOFRES OBSERVATOIRE SOCIETAL DU TELEPHONE MOBILE AFOM / TNS SOFRES Conférence de presse du jeudi 3 novembre 2005 Stratégies d Opinion Brice TEINTURIER Anne-Hélène MANGIN Guillaume PETIT Fiche technique Sondage

Plus en détail

Observatoire Européen de l infidélité

Observatoire Européen de l infidélité Communiqué de Presse Observatoire Européen de l infidélité Enquête sur les perceptions et les comportements des Européens en matière d aventures extra-conjugales Paris, le 26 février 2014. La France est-elle

Plus en détail

Céline Goffette. CREST-INSEE / Sciences Po / INED. Congrès national des ORS - Les inégalités de santé 16 et 17 octobre 2008

Céline Goffette. CREST-INSEE / Sciences Po / INED. Congrès national des ORS - Les inégalités de santé 16 et 17 octobre 2008 Évolution différenciée des gradients sociaux homme/femme de consommation de tabac et homogamie sociale : quelle influence sur la concordance des comportements t au sein des ménages? quelle conséquence

Plus en détail

Communiqué de Presse. Le «Sexe 2.0» Enquête sur le sexe virtuel via les webcams et les nouvelles technologies

Communiqué de Presse. Le «Sexe 2.0» Enquête sur le sexe virtuel via les webcams et les nouvelles technologies Communiqué de Presse Le «Sexe 2.0» Enquête sur le sexe virtuel via les webcams et les nouvelles technologies Paris, le 16 avril 2013. A l occasion du lancement de sa version smartphone, le site de sexcam

Plus en détail

Baromètre de la Confiance - Vague 8. Baromètre de la Confiance - Vague 8

Baromètre de la Confiance - Vague 8. Baromètre de la Confiance - Vague 8 1 Présentation de l étude 48VI12 Fiche technique Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Echantillon national de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, sélectionnées

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLÉE Enquêtes sur l école maternelle Enquête Harris Interactive pour le SNUipp Enquête grand public réalisée en ligne entre le 03 et le 05 novembre 2015. Echantillon de 1 000 personnes, représentatif

Plus en détail

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Généralement, les premiers sentiments amoureux et l éveil de la sexualité apparaissent à l adolescence. Ce moment

Plus en détail

Les éléments graphiques

Les éléments graphiques F iches d animation des films Ce DVD VIH Pocket Films permet de comprendre, parler et appréhender les questions liées au VIH/sida. Il a été réalisé à partir des 11 vidéos lauréates de l édition 2013 du

Plus en détail

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les Français et les tâches ménagères Etude Harris Interactive pour YOU by Salveco Enquête réalisée par Internet du 14 au 17 décembre 2012. Échantillon de 1 878 individus représentatifs de

Plus en détail

Enquête «Observatoire des discriminations»

Enquête «Observatoire des discriminations» Enquête «Observatoire des discriminations» décembre 2008 janvier 2009 sondage auprès d un échantillon de 1002 personnes conférence de presse du 21 avril 2009 Fiche technique 2 sujet de l étude : la perception

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Qualité de vie des Franciliens de 60 ans ou plus : agir sur les limitations physiques

Qualité de vie des Franciliens de 60 ans ou plus : agir sur les limitations physiques 20 Qualité de vie des personnes âgées Qualité de vie des Franciliens de 60 : agir sur les limitations physiques A l heure où «la révolution de la longévité» est engagée se pose avec acuité la question

Plus en détail

CHAPITRE 5 Famille et vie en société

CHAPITRE 5 Famille et vie en société CHAPITRE 5 Famille et vie en société Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Instances de socialisation, confiance, perception par les individus de leur mode de vie Instances ou

Plus en détail

STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) Juin 2015

STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) Juin 2015 STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) ACHAT DE BILLETS DE CINÉMA PAR GROUPE DE SPECTATEURS (CANADA) On dénombre 20,3 millions de Canadiens de plus de 13 ans qui fréquentent les salles

Plus en détail

Trois Franciliens sur quatre déclarent

Trois Franciliens sur quatre déclarent 37 Excès de consommation d alcool et tabac vont de pair En Ile-de-France, 14 % des personnes boivent tous les jours de l alcool. Un tiers des Franciliens peuvent être considérés comme des consommateurs

Plus en détail

La solitude et le lien social en ville. Enquête TNS Sofres - 2014

La solitude et le lien social en ville. Enquête TNS Sofres - 2014 La solitude et le lien social en ville Enquête TNS Sofres - 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 5 2 Résultats détaillés 8 3 Principaux enseignements 28 4 Contacts TNS Sofres Fanny Durand - fanny.durand@tns-sofres.com

Plus en détail

FD/MG N 1-5559 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Magalie Gérard. Pour

FD/MG N 1-5559 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Magalie Gérard. Pour FD/MG N 1-5559 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Magalie Gérard Pour La perception des idées reçues à l égard des personnes en situation de handicap par les Français Résultats détaillés Le 16 mai 2006 Sommaire

Plus en détail

Sondage auprès de 1500 Européens Novembre 2010. Nobody s Unpredictable

Sondage auprès de 1500 Européens Novembre 2010. Nobody s Unpredictable Sondage auprès de 1500 Européens Novembre 010 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Gleeden.com Echantillon : 1501 Européens mariés ou vivant en couple dont: - 500 Français - 500 Italiens - 501

Plus en détail

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé Repères Rezé novembre 2014 L'isolement des adultes Jeunes adultes, couples séparés, personnes âgées : de plus en plus de personnes vivent seules. Pour certains c est un choix assumé qui n empêche pas d

Plus en détail

La retraite: quelle réalité?

La retraite: quelle réalité? La retraite: quelle réalité? Le Collectif implique-action 55+ Roger Thériault, 5 novembre 2015 Liminaire 1. Je déteste le mot «retraité», provenant du vocabulaire militaire: obligation pour les troupes

Plus en détail

VIH et hépatites Profil des consultants 4 ème trimestre 2000

VIH et hépatites Profil des consultants 4 ème trimestre 2000 CENTRE DE DÉPISTAGE ANONYME ET GRATUIT DE MONTPELLIER VIH et hépatites Profil des consultants 4 ème trimestre 2000 Juin 2002 Observatoire régional de la santé du Languedoc-Roussillon Hôpital Saint-Eloi

Plus en détail

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA

ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA ACTIVITES COMMUNAUTAIRES Boîte à images sur la prévention du VIH/SIDA PNLS Gouvernement du Bénin Ministère de la Santé BANKENGRUPPE ABMS POPULATION SER VICES INTERN ATIONAL BENIN Questions : 1) Qu est-ce

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Avez-vous déjà entendu parler du Planning familial (CIFERN)?

Avez-vous déjà entendu parler du Planning familial (CIFERN)? Avez-vous déjà entendu parler du Planning familial (CIFERN)? Lorenza Bettoli responsable du PF, sage-femme, conseillère en santé sexuelle et reproductive, sexologue clinicienne Geneviève Sandoz conseillère

Plus en détail

Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010

Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010 Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010 DOSSIER : Les solidarités intergénérationnelles à La Réunion Sommaire : A. LES AIDES REÇUES : L ENTRAIDE FAMILIALE EST IMPORTANTE SURTOUT POUR LES PLUS

Plus en détail

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile?

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Media Media - Numérique Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Mars 2010 Contexte Media est une offre innovante et unique, permettant de téléphoner sans contrainte de forfait, d

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail