«La citoyenneté peut être définie comme la participation au choix des contraintes collectives qui génèrent la liberté individuelle» Albert Jacquard

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«La citoyenneté peut être définie comme la participation au choix des contraintes collectives qui génèrent la liberté individuelle» Albert Jacquard"

Transcription

1 ACTION DE PROFESSIONNALISATION : «La mise en place d un diagnostic partagé» «La citoyenneté peut être définie comme la participation au choix des contraintes collectives qui génèrent la liberté individuelle» Albert Jacquard Contexte : Les intervenants sont de plus en plus associés ou porteurs de diagnostics partagés. Ces dynamiques de constructions de projets partagés viennent questionner les postures, les représentations, les pratiques, les méthodes. Le diagnostic «vise à lire le territoire et choisir ce qu il faut faire pour répondre aux enjeux essentiels. Le diagnostic est dit partagé quand ses conclusions sont partagées non seulement par les élus responsables du territoire, mais découlent d une réflexion commune de l ensemble des acteurs et actrices de ce territoire.» (Didier Minot (dir.), Le projet de territoire, élaboration et conduite partagée d un projet de territoire. La Bergerie nationale, 2001) Développer une réflexion commune suppose donc un rapprochement des acteurs tout autant qu un processus de connaissance sociale. «Dans une visée de développement social en effet, créer une dynamique d acteurs est au moins aussi important que de connaître la réalité sociale à transformer. Faire un diagnostic implique par conséquent la participation du plus grand nombre des acteurs.» (Jean-François Bernoux, Mettre en œuvre le Développement Social Territorial. Méthodologie, outils, pratiques, Dunod, 2005) Les intervenants sont alors amenés à préparer et organiser des espaces de réflexion collectifs, où les points de vue et représentations puissent se confronter. Ainsi, l éventuel projet qui peut naître de ce travail sera d autant plus réalisable qu il aura été pensé dans un cadre collaboratif et que des conditions seront réunies pour qu il soit co-porté. Objectifs : Les enjeux spécifiques de cet accompagnement pour les professionnels (Porteurs de projets) : - Se mettre en réseau opérationnel de réflexion, de recherche et d actions interprofessionnelles et inter institutionnelles. - Enrichir sa pratique professionnelle - Prendre en compte les préoccupations et les savoirs des habitants ; modification de son regard sur l usager. - S approprier et adapter sa pratique aux «savoirs populaires» des usagers - Produire du sens et de la dynamique à partir de la pratique professionnelle. La méthode de travail proposée est l accompagnement des porteurs de projets à travers une formation action, qui allie l approche par les concepts et par l analyse de pratique qui vise à une transformation par l expérience. Pôle Ressources en Développement Social 1

2 Participants : L accompagnement ne sera pertinent que sur la base d une démarche volontaire de la part des participants. Le groupe est limité à 18 personnes. Il est demandé aux participants d être dans une démarche de préparation ou mise en œuvre de projet, pour lequel une démarche de diagnostic partagé peut être pensée (à venir / en cours). Chaque journée alterne les phases d apports théoriques et les phases de mise en situation à partir de cas concrets relatés par les participants et issus de leur cadre de travail. Durée et dates : 3 sessions de formation réparties dans le temps pour permettre à chacun l expérimentation des méthodes et outils. Première session (1 jour) : 6 mars 2012 Deuxième session (1 jour) : 27 mars 2012 Troisième session (1 jour) : 26 avril 2012 Chaque journée débute à 9h et se termine à 17h. Le repas pris en commun est souhaitable. Les participants devront se rendre disponibles sur les 3 sessions. Eléments de contenu / organisation 1 ère journée : Les enjeux de la participation citoyenne et de l action collective De l idée au projet : que voulons-nous mettre en place? Comment structurer les idées en un projet? Avant de construire un projet, la mise en commun des idées : que souhaitons nous atteindre par l action collective? Que souhaitons nous améliorer, transformer, dans la posture de chacun, dans son pouvoir d agir? Comment poser des constats, analyser la situation, dégager une problématique Définir ensemble un projet d action en commençant par sa finalité Décliner la finalité en buts et en objectifs Etablir des objectifs opérationnels -La dimension participative : à quels endroits les habitants / usagers pourront-ils être associés au projet? Matinée : Présentation d ipeicc et de la démarche de formation/action Les enjeux de la participation citoyenne et l action collective Recueil des attentes du groupe de travail Pôle Ressources en Développement Social 2

3 Notion de projet : apports théoriques et méthodologiques Quel est le projet? S agit-il d un nouveau projet? D un réajustement de projet déjà en place? Synthèse en grand groupe Poser par écrit les bases d un projet participatif, la finalité Evaluation de la journée et perspectives Documents remis : fiche méthodologique, articles (de fond et d illustration) Seront traitées également les questions relatives - aux compétences et à la légitimité des professionnels - à la création de partenariat - à la mise en réseau des acteurs. - au cadre juridique des politiques publiques et aux contraintes posées par celui-ci 2 ème journée : La construction du diagnostic partagé PHASE 1 : dresser un état des lieux / susciter la participation des différents acteurs Apports conceptuels : les différentes démarches de diagnostic, les types de données (froides, chaudes ) Apports Méthodologiques : dresser un état des lieux : quelles données avons-nous en main (contexte social, économique, historique ) et de quelles données avons-nous besoin? Apports techniques : les techniques de recueil de données (entretien individuel, entretien collectif, micro-trottoir, atelier de rue, ateliers de concertation ) Matinée : Apports théoriques et méthodologiques Les techniques d entretien : construire une grille d entretien, mener un entretien, favoriser l émergence de la parole de l usager, valoriser les savoirs, l expérience de vie Evaluation de la journée et perspectives Documents remis : fiche méthodologique : la conduite d un entretien «participatif» Exemple de grille d entretien collectif 3 ème journée : La construction du diagnostic partagé PHASE 2 : Partager un diagnostic Apports conceptuels : pourquoi construire un partage de diagnostic avec les usagers-habitants : le triangle habitant-technicien-décideur, l habitant comme personne ressource. Apports méthodologiques : organiser la restitution publique d un partage de diagnostic Pôle Ressources en Développement Social 3

4 Apports techniques : la conduite de réunion participative : comment faciliter la prise de parole des usagers dans l espace public. Matinée : Apports théoriques et méthodologiques Exercice : organiser la restitution d un travail de groupe, valider un état des lieux Evaluation de la journée, de l ensemble des 3 jours et perspectives Documents remis : fiche méthodologique : la conduite de réunion participative Intervenant et animation Olivier HALET : animateur / agent de développement en charge du pôle citoyenneté Titulaire du BEATEP Quartier et du DEFA (Diplôme d Etat relatif aux fonctions d Animateur) Développe les ateliers de concertation sur différents territoires du Languedoc Roussillon. Formateur sur le module de conduite de réunion. Anime l UC sur le Bassin de Thau. L Association i.peicc Les valeurs de l association i.peicc s inscrivent dans le mouvement d Education Populaire construit au lendemain de la seconde guerre mondiale par les militants de Peuple et Culture. Notre affiliation à l union nationale Peuple et Culture est encore aujourd hui porteuse de sens et d engagement. Il s agit de promouvoir l esprit d initiative et les engagements relatifs aux enjeux de la société moderne. Favoriser l accès du plus grand nombre à la connaissance, lutter contre toutes les formes d inégalités et d exclusion, impulser des dynamiques d expérimentations sociales. Expérience de l association dans le domaine de la participation des habitants : L université du citoyen : Le projet «Université du citoyen», s'inscrit dans le développement d'une citoyenneté active. Il a pour objectif de créer les conditions d'élaboration et d'accompagnement d'une démarche de transformation sociale en associant habitants, experts et décideurs, avec une attention particulière pour ceux qui pour des raisons économiques ou autres raisons sont les plus éloignés de l'espace public, du débat, de l'action. Les ateliers de concertation : L université du citoyen travaille sur les disfonctionnements, les ateliers de concertation se situent en amont de la démarche de l UC, elle utilise les mêmes approches méthodologiques, Il s agit d informer, de former des habitants capables de se construire une opinion, d intervenir et de contribuer au débat public à l action dans l intérêt général de tous et pas exclusivement sur de l intérêt particulier. Pôle Ressources en Développement Social 4

5 Demande d inscription ACTION DE PROFESSIONNALISATION : «La mise en place d un diagnostic partagé» A retourner avant le 24 février 2012 NOM / Prénom : Fonction : Structure et adresse : Téléphone et courriel : - Pourriez-vous indiquer les éventuelles démarches que vous avez l occasion de mener en matière de diagnostic partagé? - Pourriez-vous décrire brièvement le projet ou l idée de projet que vous souhaiteriez présenter comme point d appui pour la formation? Demande d inscription à transmettre par courrier ou par courriel à : Pôle Ressources de développement Social - Site Percier / 1 rue Charles Percier PERPIGNAN ou Renseignements : Elsa Piou Iliassi (coordinatrice du PRDS) : / Laure Clos (secrétariat du PRDS) : Pôle Ressources en Développement Social 5

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Contexte Réaffirmés par le Comité Interministériel des Villes (CIV) du 19 février 2013, l engagement citoyen

Plus en détail

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES]

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] 2015 [LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] Programme de formations du 2ème semestre 2015 pour les acteurs de l Economie Sociale et Solidaire [SOMMAIRE] LA CO-OPERATIVE... 3 Nos formations professionnelles

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

Méthodologie de retour d expérience

Méthodologie de retour d expérience N 1 RETOUR D EXPERIENCE Méthodologie de retour d expérience pour les événements sanitaires ou à impact sanitaire mars 2007-1 - Direction générale de la Santé Département des situations d urgence sanitaire

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie

Plan de Déplacements Entreprise. Objectifs et Méthodologie Plan de Déplacements Entreprise Objectifs et Méthodologie PDE Qu est-ce qu un Plan de Déplacement Entreprise Une démarche volontaire mise en place par un employeur pour optimiser les déplacements induits

Plus en détail

Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité»

Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité» Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité» Organisé dans le cadre du IX Congrès International des Villes Educatrices Le Mercredi 13 septembre 2006 A l Ecole Normale

Plus en détail

VALIDATION DE L ENGAGEMENT ETUDIANT comme UE libre ou facultative

VALIDATION DE L ENGAGEMENT ETUDIANT comme UE libre ou facultative VALIDATION DE L ENGAGEMENT ETUDIANT comme UE libre ou facultative L engagement, pourquoi? S engager, c est contribuer à construire la société dans laquelle nous souhaitons vivre, dans un esprit d ouverture,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

LICENCE ADMINISTRATION PUBLIQUE. www.univ-littoral.fr DROIT, ECONOMIE, GESTION

LICENCE ADMINISTRATION PUBLIQUE. www.univ-littoral.fr DROIT, ECONOMIE, GESTION LICENCE DROIT, ECONOMIE, GESTION ADMINISTRATION PUBLIQUE www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La Licence d Administration Publique (LAP) propose aux étudiants une formation diplômante en vue

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

«Construire son PROJET ASSOCIATIF : De la RÉDACTION à l EVALUATION»

«Construire son PROJET ASSOCIATIF : De la RÉDACTION à l EVALUATION» «Construire son PROJET ASSOCIATIF : De la RÉDACTION à l EVALUATION» CDOS de Gironde Bordeaux (33) 19 Janvier Jacques LAPORTE Conseil-Formation-Coaching 1 «C est le désir qui crée le désirable et le projet

Plus en détail

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004 Education à l Environnement Actions pédagogiques Sous convention avec le Grand Lyon Acoucité, le 29 Octobre 2004 I -Présentation de l association Les nuisances sonores représentent une préoccupation de

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. FORMATIONS BUREAUTIQUE «OUTLOOK, WORD, EXCEL, ACCESS, et POWERPOINT» (versions 2010).

CAHIER DES CHARGES. FORMATIONS BUREAUTIQUE «OUTLOOK, WORD, EXCEL, ACCESS, et POWERPOINT» (versions 2010). Service de la Formation Permanente Locale du Centre siège de l INRA CAHIER DES CHARGES Formations collectives et individuelles en bureautique, à l attention des agents du Centre siège de l INRA : FORMATIONS

Plus en détail

Intitulé du projet : Mise en œuvre du Micro Crédit Personnel au sein des Associations HABITAT JEUNES PACA

Intitulé du projet : Mise en œuvre du Micro Crédit Personnel au sein des Associations HABITAT JEUNES PACA Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Pôle Cohésion sociale Territoriale Montpellier, le 19 juin 2015 Dossier suivi par Rodolphe

Plus en détail

I. PRESENTATION DE LA CHAIRE

I. PRESENTATION DE LA CHAIRE PANEL 6 LES CENTRES ET ECOLES DE FORMATION EN ADMINISTRATION ELECTORALE DANS L ESPACE FRANCOPHONE LA CHAIRE UNESCO DES DROITS DE LA PERSONNE ET DE LA DEMOCRATIE UNIVERSITE D ABOMEY-CALAVI (BENIN) PAR NOEL

Plus en détail

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES QLK5-CT-2002-30276 Projet financé par la Commission européenne dans le cadre du Vème PCRD Version définitive 01/08/2003 INFORMATIONS STRATÉGIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ

Plus en détail

LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT.

LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT. LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT. Gérard SERVANT, Personnel de Direction, Académie d Aix-Marseille, Docteur en Sciences

Plus en détail

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. 1 Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique «L'école est le lieu d'acquisition

Plus en détail

Nom du candidat :... (nom de famille suivi éventuellement du nom du conjoint)

Nom du candidat :... (nom de famille suivi éventuellement du nom du conjoint) Dossier à établir en 2 exemplaires : 1 exemplaire pour l IEJ 1 exemplaire à conserver Nom du candidat :... (nom de famille suivi éventuellement du nom du conjoint) Agrafer ici photo d identité Prénom :..

Plus en détail

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations progressons ensemble dans votre organisation et vos relations CONSEIL FORMATION MANAGEMENT - RH L entreprise est notre challenge Nous soutenons votre entreprise dans toutes les réalisations visant sa réussite.

Plus en détail

Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine

Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine Enjeux du projet de territoire 2015-2027 pour le PNR de Lorraine G&D conseil - juin 2010 - Page 1 sur 6 1- Objet Ce document est destiné à ouvrir le débat sur les enjeux pour les territoires du PNR de

Plus en détail

Le but est de gérer :

Le but est de gérer : Transport urbain et développement durable. Vision Micro et Opérations Il s agit d une formation en gestion de la mobilité, des transports et de la logistique. Le but est de gérer : Transport Urbain et

Plus en détail

Bulletin d inscription Préparation au concours Aide-Soignant(e)

Bulletin d inscription Préparation au concours Aide-Soignant(e) Bulletin d inscription Préparation au concours Aide-Soignant(e) SESSION JANVIER 2016 Cochez la formation choisie : Préparation écrite et orale Préparation orale Photo obligatoire Etat civil Madame Monsieur

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Cahier des charges pour des rencontres de sensibilisation du personnel de l'opac 38 au développement durable L'office public d'aménagement et de construction

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Compte-rendu de l atelier 6 : Nouveaux clusters numériques Journée contributive n 1 : Croissance, innovation,

Plus en détail

Rencontre nationale des acteurs de la Semaine de la solidarité internationale 19 et 20 avril 2013 à Paris

Rencontre nationale des acteurs de la Semaine de la solidarité internationale 19 et 20 avril 2013 à Paris Rencontre nationale des acteurs de la Semaine de la solidarité internationale 19 et 20 avril 2013 à Paris invitation Pour la préparation de la 16 e édition de la Semaine de la solidarité internationale,

Plus en détail

Prévention et gestion des risques : quelle résilience?

Prévention et gestion des risques : quelle résilience? Prévention et gestion des risques : quelle résilience? Organisation : CNFPT-INSET de Dunkerque CEREMA 1 séminaire, 3 sessions, 3 sites 1 er Session 1 : 25 et 26 mars 2015 2 e Session 2 : 17 et 18 juin

Plus en détail

Séminaire de la Charte de l Arbre. 21 septembre 2012

Séminaire de la Charte de l Arbre. 21 septembre 2012 Séminaire de la Charte de l Arbre 21 septembre 2012 SEMINAIRE SUR LE PLAN D ACTIONS DE LA CHARTE DE L ARBRE Hôtel de la Communauté Urbaine de Lyon Programme 21 septembre 2012 - Matin 8h45-9h15: Accueil

Plus en détail

communication, information, participation des habitants

communication, information, participation des habitants : présentation communication, information, participation des habitants 1 Information Communication ce qui existe : Le journal municipal Le site internet présentation Les panneaux lumineux Les panneaux

Plus en détail

Junior ESSEC 28/11/2014

Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Synthèse de l atelier 1 : les nouveaux modèles économiques et organisationnels Thème : Croissance, innovation,

Plus en détail

Introduction NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015

Introduction NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015 NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015 Introduction La fabrique citoyenne initiée par la Ville de Rennes va conduire à la rédaction d une charte de la démocratie locale.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient 1. Contexte Dans le cadre de la mise en œuvre des différents chantiers prévus dans la Déclaration de Politique Générale de la COCOM, l élaboration

Plus en détail

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où :

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où : LES BILANS Les bilans sont pluriels dans la mesure où : Ils peuvent Répondre àdes objectifs différents : définir/valider un projet d évolution, retrouver du sens àson parcours, anticiper un changement

Plus en détail

Écologie, démocratie et participation

Écologie, démocratie et participation Écologie, démocratie et participation citoyenne: une équation nécessaire Passeport pour l écocitoyenneté 9e colloque de Montréal en éducation relative à l environnement Novembre 2008 Anne Latendresse Département

Plus en détail

Formation Educateur de Jeunes Enfants

Formation Educateur de Jeunes Enfants Formation Educateur de Jeunes Enfants 2015 Pôle Enfance Responsable Claire WEIL Responsable de la Assistante Formation ETSUP Awa FALL Pascale BLANC Tél : 01 44 16 85 81 pascale.blanc@etsup.com secretariat.eje@etsup.com

Plus en détail

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement BONNEL Conseils Associés Isabelle DOUAY : idouay@bonnel-conseils.com 9 A rue Châteaubriand 75008 PARIS tel. : 01

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES. Collectivités littorales. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES. Collectivités littorales. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Collectivités littorales www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Face à la complexification des règles et des procédures juridiques

Plus en détail

Annexe III : Le stage professionnel, réalisés au titre de l ISAP ou de l ISIC, doit permettre l identification de ces différents mécanismes.

Annexe III : Le stage professionnel, réalisés au titre de l ISAP ou de l ISIC, doit permettre l identification de ces différents mécanismes. Annexe III : Intervention professionnelle en service sociale : Intervention sociale d'aide à la personne (ISAP) et intervention sociale d'intérêt collectif (ISIC) - définitions et exemples - Dans le cadre

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre - Dexia Crédit Local dont le siège social est situé 7/11, quai André Citroën - BP 1002-75901 PARIS CEDEX 15 représenté par Gérard BAYOL, Président du Directoire - La Fondation

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution

ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution Formation diplômante de Niveau II Diplôme de Niveau II enregistré au RNCP dans le cadre d'un parcours de formation Pré requis d entrée en formation et

Plus en détail

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR TS1 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation d une journée Possibilité d organiser la formation sur deux jours pour approfondir l expertise et l adapter à votre problématique locale 2015 2 février, 16 février,

Plus en détail

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Les Relais assistants maternels (Ram) ont été créés en 1989 par la Caisse Nationale des Allocations Familiales. L existence et les missions des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3240 Convention collective nationale IDCC : 1487. HORLOGERIE-BIJOUTERIE (Commerce

Plus en détail

:SPECIMEN SPECIMEN SUPPLÉMENT AU DIPLÔME (ANNEXE DESCRIPTIVE AU DIPLÔME)

:SPECIMEN SPECIMEN SUPPLÉMENT AU DIPLÔME (ANNEXE DESCRIPTIVE AU DIPLÔME) ########### : La présente annexe descriptive au diplôme (supplément au Université de La Rochelle diplôme) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES.

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 Nicolas Lambert (IGN) Eric Dubois (Cap Digital) LE PROGRAMME

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

Ecole Privée d'enseignement Technique. Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL

Ecole Privée d'enseignement Technique. Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL Ecole Privée d'enseignement Technique Prenez en main votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL POURQUOI choisir?? 2? IFOPI est une école privèe d enseignement technique, dynamique et ambitieuse,

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale Les contrats de performance énergétique générale Rapport à Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Par Olivier Ortega, Avocat

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail

DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE

DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE CONTENU Journée 1 matin : Communication et efficacité de travail de groupe. - Approche de la communication en groupe et de ses effets sur les modes de participation,

Plus en détail

Université d été de l AFORPEL 30 juillet 4 août 2012. La Gestalt et les «état limite» (Borderline)

Université d été de l AFORPEL 30 juillet 4 août 2012. La Gestalt et les «état limite» (Borderline) La Gestalt et les «état limite» (Borderline) Les patients qui souffrent du trouble borderline (plus de 2% de la population active, 10% des consultations externes des médecins psychiatres et 15 à 20% des

Plus en détail

Formation aux écrits professionnels

Formation aux écrits professionnels Quelles pratiques pour développer la de base dans les services publiques, les entreprises et faciliter l accès à la validation des acquis de l expérience? Résumé : Formation aux écrits professionnels Groupe

Plus en détail

Séminaire «Professionnels de la concertation»

Séminaire «Professionnels de la concertation» Séminaire «Professionnels de la concertation» Paris, 20 décembre 2013 Objectifs de ce séminaire : déterminer un programme de travail sur la question des «professionnels de la concertation» en fonction

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

14 & 15 janvier 2015 * à Paris

14 & 15 janvier 2015 * à Paris FORMATION - ACTION Mettre en œuvre une démarche Zero Waste sur son territoire 14 & 15 janvier 2015 * à Paris Participez à la première formation sur la mise en œuvre de la démarche Zero Waste ** en France.

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE République Française MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «technicien conseil en comptabilité et gestion

Plus en détail

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment Accompagner la participation des allocataires Par Marion Drouault, responsable de projets à l (Version courte) Participation et RSA : «Accompagner la l participation des allocataires» S appuyant en particulier

Plus en détail

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables Urbanisme Durable BILAN AEU & Quartiers Durables Historique Un accompagnement commun entre l ADEME et le Conseil Régional de Lorraine dans le cadre du CPER 2007-2013 Pour le Conseil Régional : 2007-2011

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

2014 RAPPORT D ACTIVITÉ

2014 RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 RAPPORT D ACTIVITÉ ommaire UNE 01POUR CITOYENNETÉ MÉTROPOLITAINE 02 MÉTROPOP! SE FAIT MIEUX CONNAÎTRE ET DU COUP EST PLUS RECONNUE! UNE 03POUR PÉDAGOGIE DE LA MÉTROPOLE 04 LA STRUCTURATION DE L ASSOCIATION

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX CONSEILLERS EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX CONSEILLERS EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX CONSEILLERS EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DU CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

Plus en détail

«Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte

«Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte Date de remise du rapport : 02 / 2014 «Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte NOTE DE RESTITUTION FINALE DU PORTEUR DE PROJET Ministère des Sports,

Plus en détail

1/ MISSIONS PREPARATOIRES ET DE SUIVI. 2/ PERIODES D IMMERSION TOTALE Rappel: 5 semaines au minimum NOM : NOM :. PRENOM(S) : TELEPHONE:.

1/ MISSIONS PREPARATOIRES ET DE SUIVI. 2/ PERIODES D IMMERSION TOTALE Rappel: 5 semaines au minimum NOM : NOM :. PRENOM(S) : TELEPHONE:. Annexe 4 CERTIFICAT DE STAGE «A.C.R.C» POUR LES CANDIDATS SCOLAIRES STAGIAIRE : NOM :. PRENOM(S) : Né(e) le :.../ /.à :. SIGNATURE : ETABLISSEMENT SCOLAIRE : NOM : ADRESSE : TELEPHONE:. FAX :.. (apposer

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

Formation : «Agile Profile Coaching et Training» Promo 2015

Formation : «Agile Profile Coaching et Training» Promo 2015 Formation : «Agile Profile Coaching et Training» Promo 2015 Programme préparant à la certification Agile Profile Coaching et Training par agil OA OBJECTIFS DE LA FORMATION : Savoir utiliser la démarche

Plus en détail

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise 1 APPEL A PROJET POUR LA MISE A DISPOSITION DE VEHICULES 2014 CONTEXTE ET ENJEUX L importance des questions liées à l absence de mobilité

Plus en détail

SESSION 2015-2016. Dossier d inscription NIMES

SESSION 2015-2016. Dossier d inscription NIMES BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE, DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT ACTIVITES GYMNIQUES DE LA FORME ET DE LA FORCE MENTION FORME Adaptation : Marketing et Gestion de Structure SESSION 2015-2016 Dossier

Plus en détail

La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011

La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011 + La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011 Présentation Cheikh Sow (Anthropologue au CLAP Sud-Ouest) et Mehdi Hazgui (Sociologue- Consultant)

Plus en détail

Deuxième problématique. Projet de code des assurances : Comment simplifier et clarifier les textes régissant l assurance automobile?

Deuxième problématique. Projet de code des assurances : Comment simplifier et clarifier les textes régissant l assurance automobile? Deuxième problématique Projet de code des assurances : Comment simplifier et clarifier les textes régissant l assurance automobile? Plan 1 ère partie: Origine et évolution de l idée du code 2 ème partie:

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE Groupe de travail : Direction Développement Economique : Brigitte DORSAN Tél : 0596 39 10 63 Service insertion

Plus en détail

a) Présentation de la formation

a) Présentation de la formation a) Présentation de la formation Le Diplôme d Entraîneur Fédéral de Basketball (DEFB) est un diplôme de la FFBB inscrit au statut de l Entraîneur qui atteste des compétences à coacher les équipes en championnat

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Espace Babylone. Au cœur de Paris, un lieu pour. Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion. 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris

Espace Babylone. Au cœur de Paris, un lieu pour. Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion. 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris Espace Babylone Au cœur de Paris, un lieu pour Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris Réservations Les demandes de disponibilité de salles peuvent

Plus en détail

&203$6'\QDPLTXH 0DQXHOG $GRSWLRQ. GUIDE POUR L ADOPTION DU COMPAS Qualité ET DU COMPAS Dynamique

&203$6'\QDPLTXH 0DQXHOG $GRSWLRQ. GUIDE POUR L ADOPTION DU COMPAS Qualité ET DU COMPAS Dynamique GUIDE POUR L ADOPTION DU COMPAS Qualité ET DU COMPAS Dynamique Page 1/ 17 Page 2/ 17 6RPPDLUH,1752'8&7,21 A QUI S ADRESSE CE MANUEL?... 6 QUEL EST L OBJECTIF DE CE MANUEL?... 6 /(6)$&7(856'(5(866,7(3285/

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE CONCOURS AIDES SOIGNANTS 2015

FORMATION PREPARATOIRE CONCOURS AIDES SOIGNANTS 2015 Objectif global FORMATION PREPARATOIRE CONCOURS AIDES SOIGNANTS 2015 IFAS CH SECLIN as-ecole@ch-seclin.fr - Préparer les candidats à l épreuve d admissibilité et à l épreuve d admission du concours d entrée.

Plus en détail