Règlement départemental des écoles. Maternelles, élémentaires et primaires. du département des LANDES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement départemental des écoles. Maternelles, élémentaires et primaires. du département des LANDES"

Transcription

1 Règlement départemental des écoles Maternelles, élémentaires et primaires du département des LANDES IA40 Règlement départemental des Landes Page 1 sur 13

2 TITRE 1 - ADMISSION DES ELEVES 1 - Admission à l école maternelle 2 - Admission à l école élémentaire 3 - Dispositions communes les formalités d inscription secteur de recrutement et dérogations changement d école autorisation de communication de l adresse personnelle scolarisation des élèves handicapés scolarisation des élèves atteints de troubles de santé état nominatif des élèves accueillis TITRE 2 - FREQUENTATION ET OBLIGATION SCOLAIRES 1- Dispositions spécifiques à l école maternelle 2 - Dispositions spécifiques à l école élémentaire Fréquentation Absences TITRE 3 - VIE SCOLAIRE 1 - Dispositions spécifiques à l école maternelle Accueil Encadrement 2 - Dispositions spécifiques à l école élémentaire 3 - Dispositions communes Dispositions générales L enseignement public et le principe de laïcité L enseignement public et le principe de gratuité Horaires et aménagement du temps scolaire Droits devoirs sanctions Droit à l image Protection de l enfance Hygiène alimentaire Organisation des soins et des urgences TITRE 4 - LOCAUX SCOLAIRES : HYGIENE, SECURITE ET USAGE 1 - Utilisation des locaux scolaires et responsabilités 2 - Hygiène 3 - Sécurité Sécurité des locaux et des personnes Sécurité propre à l élève 4 - Assurance des élèves TITRE 5 - SURVEILLANCE DES ELEVES ET REMISE DES ELEVES AUX FAMILLES 1 - Dispositions communes 2 - Dispositions spécifiques à l école maternelle 3 - Dispositions spécifiques à l école élémentaire TITRE 6 - CONCERTATION ENTRE LES FAMILLES ET LES ENSEIGNANTS IA40 Règlement départemental des Landes Page 2 sur 13

3 Les textes réglementaires : Code de l Éducation Loi n du 6 janvier 1978 relative à l informatique,aux fichiers et aux libertés Loi n du 22 juillet répartition des compétences entre commune et école Loi n du 15 mars 2004 circulaire n du 18 mai port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics Loi n du 11 février l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Décret n du 6 septembre 1990 modifié par le décret n du 15 mai 2008 organisation et fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires Décret n du 22 avril 1991 organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires Décret n du 28 août 1992 Décret n du 19 février 2004 modifiant le décret n du 18 février contrôle de la fréquentation et de l assiduité scolaires Décret n du 30 décembre 2005 parcours de formation des élèves présentant un handicap Décret n du 28 juillet 2006 relatif aux parents d élèves, aux associations de parents d élèves et aux représentants de parents d élèves Décret n du 15 novembre 2006 sur les conditions d application de l interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif Décret n du 4 avril 2008 modifiant décret n du 6 juin 2003 Circulaire n du 16 juillet 1984 Circulaire du 13 novembre 1985 heures d entrée et de sortie des établissements d enseignement Circulaire n du 24 avril 1991 organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires Circulaire n du 6 juin 1991 modifiée par les circulaires n du 20 juillet 1992 et du 29 juin 1994 directives générales pour l établissement du règlement-type départemental des écoles maternelles et élémentaires Circulaire n du 3 juillet 1992 sur l agrément des associations Circulaire n du 18 septembre 1997 sur la sécurité incendie Circulaire n du 19 novembre 1999 scolarisation des enfants et adolescents handicapés Circulaire du 3 janvier 2002 la sécurité des aliments les bons gestes Circulaire n du 5 juin 2003, pratique de la photographie scolaire Circulaire n du 11 juin 2003 Scolarisation des enfants et des adolescents présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant : accompagnement par un auxiliaire de vie scolaire. Circulaire n du 18 mai respect de la laïcité Circulaire n du 17 août 2006 mise en œuvre et suivi du projet personnalisé de scolarisation Circulaire n du 25 août 2006 relative au rôle et à la place des parents à l école, Circulaire n du 5 juin 2008 sur l organisation du temps d enseignement scolaire et de l aide personnalisée dans le premier degré, Arrêté du 3 mai 1989, conditions d éviction, mesures de prophylaxie en cas de maladies contagieuses, Arrêté du 5 décembre 2005 composition et fonctionnement de la commission départementale d appel des décisions relatives à la poursuite de la scolarité à l école primaire Note ministérielle du 1 er septembre 1981 Note de service ministérielle du 22 novembre 2001 sur les relations entre les services de l Éducation nationale et les parents d élèves divorcés ou séparés Annexes : Annexe 1 : l enseignement public et le principe de gratuité Annexe 2 : convention départementale de signalement des mineurs en danger Annexe 3 : note d information sur l hygiène alimentaire dans le cadre scolaire et péri-scolaire : aspects réglementaires Annexe 4 : protocole d organisation des soins et des urgences dans les écoles et les établissements publics locaux d enseignement (EPLE). IA40 Règlement départemental des Landes Page 3 sur 13

4 En application de l article 9 du décret n du 6 septembre 1990 et de la circulaire n du 6 juin 1991 (modifiée par les circulaires n du 20 juillet 1992 et du 29 juin 1994), après consultation du conseil départemental de l Éducation nationale du 13 mars 2007, l inspectrice d académie, directrice des services départementaux de l Éducation nationale des Landes arrête le règlement type départemental suivant pour les écoles maternelles, élémentaires et primaires publiques du département. Le règlement intérieur de chaque école sera établi par le conseil d école compte tenu des dispositions énoncées ci-dessous. Il est approuvé ou modifié chaque année lors de la première réunion du conseil d école. Après sa première rédaction ou en cas de modification, il est transmis à l inspecteur de l Éducation nationale pour observations éventuelles. Il est affiché dans chaque école et remis aux parents d élèves qui attesteront en avoir pris connaissance. Chaque année, à la rentrée scolaire, le maire dresse la liste de tous les enfants résidant dans sa commune et qui sont soumis à l obligation scolaire (art. L du code de l Éducation). Le maire a compétence pour délivrer le certificat d inscription indiquant l école de fréquentation. L inscription dans les écoles est de la seule compétence du maire (décision du conseil d Etat du 7 décembre 1990). TITRE 1 - ADMISSION DES ELEVES 1 - Admission à l école maternelle Les enfants dont l'état de santé et de maturation physiologique constaté par le médecin de famille est compatible avec la vie collective en milieu scolaire peuvent être admis dans une école maternelle ou dans une classe maternelle. En cas de doute sur la capacité de l enfant à vivre en collectivité et après une période d observation, le directeur saisit le médecin de protection maternelle infantile (PMI) ou de l Éducation nationale. Le cas échéant, il réunit l équipe éducative pour que les parents fassent la demande d un projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.) auprès de la commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées (CDA-PH) (art. 5 décret n du 30/12/05). L accueil à l école maternelle doit être privilégié en toute circonstance (accueil des enfants en situation de handicap - Loi du 11 février 2005). L admission est prononcée dans la limite des places disponibles au profit des enfants âgés de 2 ans révolus au jour de la rentrée scolaire. Toutefois, les enfants atteignant cet âge dans les semaines qui suivent la rentrée scolaire et au plus tard le 31 décembre de l'année civile en cours pourront être admis, à compter de la date de leur anniversaire et toujours dans la limite des places disponibles. En application des dispositions de l'article D du code de l Éducation, «l accueil des enfants de moins de trois ans est assuré en priorité dans les écoles et classes maternelles situées dans un environnement social défavorisé, que ce soit dans les zones urbaines, rurales ou de montagne et dans les régions d outre-mer, et particulièrement en zone d éducation prioritaire». Les places disponibles sont appréciées en fonction de la capacité d'accueil définie par l'article L du code de l Éducation et en conformité avec les décisions locales de l'inspectrice d'académie. En l absence d école ou de classe maternelle, les enfants de 5 ans dont les parents demandent la scolarisation sont admis à l école élémentaire dans une section maternelle afin de leur permettre d'entrer dans le cycle des apprentissages fondamentaux. 2 - Admission à l école élémentaire Doivent être présentés à l école élémentaire à la rentrée scolaire, les enfants ayant 6 ans révolus au 31 décembre de l année civile en cours. L inscription est obligatoire pour tous les enfants à partir de 6 ans. IA40 Règlement départemental des Landes Page 4 sur 13

5 Toutefois, le fait de ne pas avoir atteint d âge de 6 ans ne saurait motiver un refus d admission au cours préparatoire si cette décision, compte tenu des objectifs fixés par la loi d orientation, était de nature à remettre en cause la continuité des apprentissages. Dans ces conditions, le conseil des maîtres de cycle dispose de toute liberté d appréciation pour déterminer la structure d accueil la mieux adaptée à la progression de l enfant concerné dans les cycles, en fonction de ses rythmes d apprentissages. En cas de désaccord des parents, la décision est prise par la commission départementale d appel des décisions relatives à la poursuite de la scolarité (arrêté du 5 décembre 2005). La directrice ou le directeur procède à l admission à l école élémentaire dans les mêmes conditions que celles définies pour l entrée à l école maternelle. 3 - Dispositions communes Les formalités d'inscription sont accomplies par les parents. L'exercice conjoint de l'autorité parentale étant devenu le régime de principe pour les parents divorcés, non mariés ou séparés, ils assument de ce fait une égale responsabilité de leur enfant. Dans le cas où un parent est seul détenteur de l autorité parentale (l autre n ayant pas reconnu l enfant ou s étant vu, par jugement, totalement retirer son autorité parentale), c est à lui qu il appartient de justifier auprès du directeur d école de cette situation exceptionnelle. Il convient de recueillir systématiquement lors de l inscription, puis à chaque rentrée scolaire, les coordonnées des deux parents de tous les élèves. Après délivrance du certificat d inscription par le maire de la commune dont dépend l école, l'inscription est enregistrée par le directeur de l'école sur le registre matricule d admission sur présentation du livret de famille et d'un document (certificat médical ou production d extraits du carnet de santé selon les modalités prévues par la note ministérielle du 01/09/1981) attestant que l'enfant a subi les vaccinations obligatoires pour son âge ou qu'il justifie d'une contre-indication médicale (le certificat médical de contre indication doit être fourni par la famille au directeur d école et renouvelé tous les ans). Si la commune possède plusieurs écoles et qu une sectorisation existe, le certificat d inscription délivré par le maire précisera l école que fréquentera l élève, sous réserve des conditions d accueil définies par l inspectrice d académie. L inscription des élèves des communes extérieures devra se faire dans le strict respect des conditions définies par l article L du code de l Éducation. Il convient de rappeler qu aucune discrimination ne peut être faite pour l admission d enfants étrangers dans les écoles, conformément aux principes généraux du droit (cf. la circulaire n du 16 juillet 1984, relative aux modalités d inscription des élèves étrangers dans l enseignement du 1er et 2nd degré). De même aucune discrimination ne peut être admise pour les enfants de familles itinérantes qui jouissent des mêmes droits et sont soumis aux mêmes obligations Secteur de recrutement et dérogations Le secteur de recrutement de chaque école est déterminé par délibération du conseil municipal. Le maire apprécie également la suite à donner aux éventuelles demandes de dérogation présentées par les familles Changement d école En cas de changement d'école, un certificat de radiation émanant de l'école d'origine doit être présenté, accompagné d'un certificat d'inscription délivré par le maire de la commune de l école d accueil. En outre le livret scolaire est remis aux parents sauf si ceux-ci laissent le soin au directeur de l école de transmettre directement ce document à son collègue. Le directeur d école est responsable de la tenue du registre des élèves inscrits. Il veille à l exactitude et à l actualisation des renseignements qui figurent sur ce document Autorisation de communication de l adresse personnelle Lors de la première admission à l école, les parents ou la personne à qui est confié l enfant doivent également présenter la déclaration relative à l autorisation de communication de leur adresse personnelle aux associations de parents d élèves. IA40 Règlement départemental des Landes Page 5 sur 13

6 3-5 - Scolarisation des élèves handicapés L admission en classe d intégration scolaire (CLIS) ne pourra être réalisée que dans le cadre d un projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.) décidé par la commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées (CDAPH). L admission des enfants relevant de ces dispositifs est de droit dans les écoles. Dans ce cas, le certificat d inscription doit être délivré par le maire de la commune d accueil. Pour les élèves relevant d un dispositif d intégration scolaire, un projet personnalisé de scolarisation (P.P.S.) (comprenant 3 volets : pédagogique, éducatif et thérapeutique) devra être mis en œuvre. La commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées (CDAPH) charge l enseignant référent de secteur du suivi de chaque intégration. Dans les écoles scolarisant des élèves en situation de handicap (suite à la notification de la commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées) en mode individuel ou collectif ( classe d intégration scolaire, classe spécialisée) toutes les activités programmées dans le cadre du projet d école et compatibles avec le P.P.S., doivent leur être accessibles (y compris les sorties scolaires). A ce titre-là, une solution doit être recherchée si un accompagnement se révèle nécessaire (avenant au contrat de travail de l emploi vie scolaire), aide aux élèves handicapés (EVS-ASEH) ou de l assistant vie scolaire ayant une fonction individuelle (AVS- i) ou de l assistant vie scolaire ayant une fonction collective (AVSco) Scolarisation des élèves atteints de troubles de santé Lorsque la famille demande l accueil d enfants atteints d allergies, d intolérance alimentaire ou de troubles de la santé évoluant sur une longue période et compatible avec une scolarité ordinaire (à l exclusion des maladies aiguës ), cet accueil se fera préférentiellement dans le cadre d un projet d accueil individualisé (PAI), (circulaire n du 19/11/99) Etat nominatif des élèves accueillis Afin de satisfaire à l obligation de contrôle de la fréquentation scolaire, les directrices ou les directeurs devront fournir au maire, à chaque début d année scolaire et autant que de besoin en cours d année, un état nominatif des élèves accueillis, tel qu il résulte de la mise à jour du registre des élèves inscrits. Article R du code de l Éducation alinéa 2 : «Les directeurs des écoles doivent déclarer au maire, dans les huit jours qui suivent la rentrée des classes, les enfants fréquentant leur établissement. L état des mutations sera fourni à la mairie à la fin de chaque mois». TITRE 2 - FREQUENTATION ET OBLIGATION SCOLAIRES 1 - Dispositions spécifiques à l école maternelle L'inscription dans une école ou une classe maternelle engage les parents au respect du calendrier scolaire et à une fréquentation assidue de l'école par leur enfant. A défaut, ce dernier pourra être rayé de la liste des inscrits et rendu à sa famille par la directrice ou le directeur qui, préalablement à sa décision, aura réuni l'équipe éducative prévue à l'article D du code de l Éducation. Les sorties pendant le temps scolaire ne seront accordées par le directeur qu à titre exceptionnel et après dépôt, par le responsable légal, d une décharge écrite et à la condition expresse que l enfant soit accompagné par un adulte majeur. 2 - Dispositions spécifiques à l école élémentaire Fréquentation La fréquentation régulière de l école élémentaire est obligatoire, conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur. Les représentants légaux de l élève sont responsables des manquements à l obligation scolaire de leur enfant Absences Le décret n du 19 février 2004 qui a modifié le décret n du 18 février 1966 fixe les nouvelles dispositions prises dans le cadre du contrôle de l obligation et de l assiduité scolaires. Il est tenu dans chaque école un registre d appel sur lequel sont mentionnées, pour chaque classe, les absences des élèves inscrits. Toute absence est immédiatement signalée aux personnes responsables de l enfant (appel téléphonique, fixe ou portable, courrier). Aux termes de l article L du code de l Éducation, IA40 Règlement départemental des Landes Page 6 sur 13

7 les représentants légaux de l élève doivent faire connaître sans délai, à la direction de l école, les motifs légitimes de l absence (maladie, absence de transport ). En cas de maladie contagieuse, un certificat médical doit être produit. Toutefois, des autorisations d absence peuvent être accordées par la directrice ou le directeur, sur demande écrite des parents, pour répondre à des obligations de caractère exceptionnel. Enfin, toute radiation d enfants soumis à l obligation scolaire, demandée par les parents, doit être suivie d une re-scolarisation dans un délai de huit jours. Dans le cas contraire, un enfant radié est considéré comme déscolarisé et fera l objet d un signalement à l inspection académique. TITRE 3 - VIE SCOLAIRE 1 - Dispositions spécifiques à l école maternelle Accueil L école joue un rôle primordial dans la socialisation de l enfant : tout doit être mis en œuvre pour que son accès aux apprentissages et son épanouissement y soient favorisés. C est pourquoi aucune sanction ne peut être infligée. Un enfant momentanément difficile pourra cependant, être isolé pendant un temps très court, nécessaire à lui faire retrouver un comportement compatible avec la vie du groupe. Il ne devra à aucun moment être laissé sans surveillance. Toutefois, quand le comportement d un enfant perturbe gravement et de façon durable le fonctionnement de la classe et traduit une évidente inadaptation au milieu scolaire, la situation de cet enfant doit être soumise à l examen de l équipe éducative, prévue à l article D du code de l Éducation, à laquelle pourra participer le médecin chargé du contrôle médical scolaire et/ou un membre du réseau d aides spécialisées. Une décision de retrait provisoire de l école peut être prise par la directrice ou le directeur, après un entretien avec les parents et en accord avec l inspecteur de l Éducation nationale. Dans ce cas, des contacts fréquents doivent être maintenus entre les parents et l équipe pédagogique de façon à permettre dans les meilleurs délais sa réinsertion dans le milieu scolaire Encadrement Les écoles et classes maternelles bénéficient d un personnel communal (ATSEM : agent territorial spécialisé des écoles maternelles) chargé de l assistance au personnel enseignant pour la réception, l animation et l hygiène de très jeunes enfants ainsi que de la préparation et de la mise en état de propreté des locaux et du matériel servant directement à ces enfants. Il est partie prenante de la communauté éducative. (Décret n du 28 août 1992). Après autorisations délivrées par le directeur et le maire, il peut participer à des activités organisées par les enseignants hors de l école. 2 - Dispositions spécifiques à l école élémentaire L enseignant ou l équipe pédagogique de cycle doit obtenir de chaque élève un travail à la mesure de ses capacités. En cas de travail insuffisant, après s être interrogé sur ses causes, l enseignant ou l équipe pédagogique de cycle décidera des mesures appropriées. Tout châtiment corporel ou punition à caractère vexatoire est strictement interdit. Un élève ne peut être privé de la totalité de la récréation. Les manquements au règlement intérieur de l école et, en particulier, toute atteinte à l intégrité physique ou morale des autres élèves ou des maîtres peuvent donner lieu à des réprimandes qui sont, le cas échéant, portées à la connaissance des familles. Il est permis d isoler de ses camarades, momentanément et sous surveillance, un enfant difficile ou dont le comportement peut être dangereux pour lui-même ou pour les autres. Dans le cas de difficultés particulièrement graves affectant le comportement de l élève dans son milieu scolaire, sa situation doit être soumise à l examen de l équipe éducative, prévu à l article D321-6 du code de l Éducation. IA40 Règlement départemental des Landes Page 7 sur 13

8 Le médecin chargé du contrôle médical scolaire et/ou un membre du réseau d aides spécialisées devront obligatoirement participer à cette réunion. Dans le cadre de cet examen, toute solution de nature à apporter une aide adaptée (suivi par le RASED, demande par la famille d un P.P.S, ) doit être envisagée. S il apparaît, après une période probatoire d un mois, qu aucune amélioration n a pu être apportée au comportement de l enfant, une décision exceptionnelle de changement d école pourra être prise par l inspecteur de l Éducation nationale, sur proposition de la directrice ou du directeur et après avis du conseil d école. La famille doit être consultée sur le choix de la nouvelle école. Elle peut faire appel de la décision de transfert devant l inspectrice d académie, directrice des services départementaux de l Éducation nationale. 3 - Dispositions communes Dispositions générales La vie des élèves et l action des enseignants sont organisées de manière à permettre d atteindre les objectifs fixés à l article D du code de l Éducation. Le maître s interdit tout comportement, geste ou parole qui traduirait indifférence ou mépris à l égard de l élève ou de sa famille, ou qui serait susceptible de blesser la sensibilité des enfants. De même les élèves, comme leurs familles, doivent s interdire tout comportement, geste ou parole qui porterait atteinte à la fonction ou à la personne du maître et au respect dû à leurs camarades ou aux familles de ceux-ci L enseignement public et le principe de laïcité La loi du 15 mars 2004 est prise en application du principe constitutionnel de laïcité qui est un des fondements de l école publique. Ce principe, fruit d une longue histoire, repose sur le respect de la liberté de conscience et sur l affirmation de valeurs communes qui fondent l unité nationale par-delà les appartenances particulières. «Conformément aux dispositions de l article L du code de l Éducation, le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit. Lorsqu un élève méconnaît l interdiction posée à l alinéa précédent, le chef d établissement organise un dialogue avec cet élève avant l engagement de toute procédure disciplinaire». La circulaire du 18 mai 2004 publiée au journal officiel du 22 mai 2004 précise dans son 4 ème alinéa que «dans les écoles primaires, l organisation du dialogue est soumise en tant que de besoin à l examen de l équipe éducative prévue à l art. 21 du décret n du 6 septembre 1990». La neutralité du service public est à cet égard un gage d égalité et de respect de l identité de chacun L enseignement public et le principe de gratuité Cf. annexe 1 l enseignement public et le principe de gratuité Horaires et aménagement du temps scolaire Concernant les horaires et l'aménagement du temps scolaire L inspectrice d académie, directrice des services départementaux de l Éducation nationale, fixe les heures d entrée et de sortie des écoles dans le cadre du règlement type départemental, après consultation du conseil départemental de l Éducation nationale et des communes intéressées. Les horaires d entrée et de sortie des élèves sont fixés comme suit : Pour les écoles non concernées par les transports scolaires : 8 h 30 à 11 h 30 et 13 h 30 à 16 h 30 Pour les écoles contraintes par un transport scolaire : 9 h à 12 heures et 13 h 30 à 16 h 30 La durée hebdomadaire de la scolarité à l école maternelle et à l école élémentaire est fixée à 24 heures sur 36 semaines conformément à l article 10 du décret du 6 septembre 1990 modifié par le décret n du 15 mai IA40 Règlement départemental des Landes Page 8 sur 13

9 Le règlement intérieur de chaque école est établi par le conseil d école compte tenu des dispositions du règlement type départemental. En application de l article 10-1 du décret du 6 septembre 1990 modifié, il établit le projet d organisation de la semaine scolaire conformément aux articles 10 et 10-1 du décret précité. Si le conseil d école souhaite adopter une organisation de la semaine scolaire qui déroge aux règles fixées par le décret du 6 septembre 1990 modifié, il transmet une demande de dérogation accompagnée de son projet à l Inspectrice d académie, Directrice des services départementaux de l Éducation nationale, après avis de l Inspecteur de l Éducation nationale chargé de la circonscription d enseignement du premier degré et de la commune dans laquelle est située l école (circulaire n du 5 juin 2008). En aucun cas la journée d enseignement ne peut dépasser six heures Concernant les pouvoirs du maire de la commune En application de l article L du code de l Éducation et dans les conditions fixées par la circulaire du 13 novembre 1985, le maire peut modifier, après avis de l inspecteur de l Éducation nationale de la circonscription, les heures d entrée et de sortie fixées par l inspectrice d académie pour prendre en compte des circonstances locales. Cette décision ne peut avoir pour effet de modifier la durée de la semaine scolaire ni l équilibre des rythmes scolaires des élèves Droits - devoirs - sanctions Les élèves, en tant que bénéficiaires du service public de l enseignement scolaire, ont des droits et des devoirs. L exercice de ces droits et de ces devoirs constitue un apprentissage de la citoyenneté. Le règlement intérieur de l école peut prévoir des mesures d encouragement au travail et des récompenses, mais aussi, en élémentaire, des sanctions adaptées et constructives Droit à l image Une attention particulière doit être portée au respect des règles relatives au «droit à l image» en particulier au fait que toute personne peut s opposer à la reproduction de son image. Toute prise de vue nécessite l autorisation expresse de l intéressé ou du titulaire de l autorité parentale pour les mineurs. La diffusion électronique d un fichier de photos d élèves et autres données relatives aux élèves, qui constitue un traitement automatisé d informations nominatives, est soumise à la procédure prévue par la loi n du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés, modifiée par la loi n du 6 août 2004 et la directive européenne 95/46/CE du 24 octobre 1995 relative à la protection des données personnelles et à la libre circulation de ces données. Toute mise en ligne de données personnelles relatives aux élèves (notamment de photographies), réalisée en dehors du cadre prévu, doit donc être proscrite. Concernant la pratique de la photographie scolaire, il convient de respecter les recommandations précisées par la circulaire n du 5 juin L intervention du photographe dans l école doit être autorisée par la directrice ou le directeur après discussion en conseil des maîtres. Une autorisation annuelle sera demandée aux parents pour une seule séance de photographie scolaire et toute autre prise de vue supplémentaire nécessitera l autorisation expresse de l autorité parentale. Il doit être clairement précisé que l autorisation ainsi donnée ne vaut pas engagement d achat Protection de l enfance Dans le cadre de la protection de l enfance et en référence à l article 40 du code de procédure pénale, les enseignants doivent se référer à la convention départementale de signalement des mineurs en danger signée en décembre 2003 (cf. annexe 2) et en informer l inspecteur de l Éducation nationale de la circonscription Hygiène alimentaire Les principes de base de l hygiène alimentaire dans les cadres scolaires et périscolaires sont rappelés par la circulaire du 3 janvier 2002 ( B. O n 2 du 10 janvier 2002) et par la note de service relative aux collations. (cf. en annexe 3 : le guide départemental de bonnes pratiques à usage des enseignants) IA40 Règlement départemental des Landes Page 9 sur 13

10 3-9 - Organisation des soins et des urgences Sur proposition du conseil d école le protocole d organisation des soins et des urgences dans les écoles et les établissements publics locaux d enseignement, (cf. annexe 4) peut être annexé au règlement intérieur. TITRE 4 - LOCAUX SCOLAIRES : HYGIENE, SECURITE et USAGE 1 - Utilisation des locaux scolaires et responsabilités L ensemble des locaux scolaires est confié au directeur, responsable de la sécurité des personnes et des biens, sauf lorsqu il est fait application des dispositions de l article L du code de l Éducation qui permet aux maire d utiliser, sous sa responsabilité, après avis du conseil d école, les locaux scolaires pendant les heures ou périodes au cours desquelles ils ne sont pas utilisés pour les besoins de la formation initiale et continue. La maintenance de l équipement des locaux scolaires, du matériel d enseignement et des archives scolaires est assurée dans les conditions fixées par le règlement intérieur de l école. Il est strictement interdit de fumer dans l enceinte scolaire (décret n du 15 novembre 2006 publié au J.O. du 16 novembre 2006). Les équipements d aires collectives de jeux doivent satisfaire aux exigences d hygiène et de sécurité. Les travaux de montage et d entretien doivent être réalisés conformément à la notice d accompagnement. Le directeur de l école surveille régulièrement les locaux, terrains et matériels utilisés par les élèves afin de déceler les risques apparents éventuels. En cas de risque constaté, le directeur ou l enseignant prend sans délai les mesures d interdiction qui s imposent. Il en informe immédiatement le maire, confirme par écrit et adresse une copie du courrier à l inspecteur de circonscription. Il doit notamment signaler au maire l état défectueux de matériels ou installations. Il doit également demander au maire de faire procéder aux opérations d entretien et de vérification des installations et des équipements de l école. Le règlement intérieur de l école peut prévoir une liste de matériels ou objets dont l introduction à l école est prohibée. 2 - Hygiène Le règlement intérieur de l école établit les différentes mesures quotidiennes destinées à répondre à ce besoin. A l école, le nettoyage des locaux est quotidien et l aération suffisante pour les maintenir en état de salubrité (circulaire n du 6 juin 1991). 3 - Sécurité Sécurité des locaux et des personnes Des exercices de sécurité ont lieu suivant la réglementation en vigueur. Les consignes de sécurité doivent être affichées dans l école. Sécurité incendie (circulaire n du 18 septembre 1997) En matière de sécurité incendie, le directeur d école doit intervenir à titre préventif. - Il demande au maire de procéder aux vérifications techniques des locaux. - Il tient le registre de sécurité. - Il élabore un plan d évacuation et organise des exercices d évacuation (un par trimestre). - Il veille à ce que les divers accès prévus pour les véhicules de secours soient en permanence dégagés. IA40 Règlement départemental des Landes Page 10 sur 13

11 Sécurité risque majeur : Chaque école doit élaborer en concertation avec les autorités compétentes (mairie) un plan particulier de mise en sûreté (PPMS) face à l accident majeur et procéder à des exercices de mise en sécurité des personnes (BO HS n 3 du 30 mai 2002). Le directeur peut, lui-même ou sur proposition du conseil d'école, saisir la commission locale de sécurité Sécurité propre à l élève Documents de référence : - protocole national sur l organisation des soins et des urgences dans les écoles et les E.P.L.E. (BO HS n 1 du 6 janvier 2000). - protocole départemental d organisation des soins et des urgences dans écoles et les établissements publics locaux d enseignement (annexe 4) Les parents sont tenus de remplir avec précision la «fiche d urgence à l intention des parents» qui leur sera remise au début de chaque année scolaire. Cette fiche indique entre autres : - le moyen de joindre les parents rapidement. - en cas de maladies infectieuses à déclaration obligatoire (méningite ), ces coordonnées peuvent faire l objet d une transmission aux autorités de santé publique (Préfecture, D.D.A.S.S), - les observations particulières que les parents jugent utiles de porter à la connaissance de l école ou du médecin scolaire ( sous pli cacheté au médecin scolaire si ces informations sont confidentielles ) Cette fiche informe les parents des dispositions prises par l école en cas d urgence. Voir en annexe 4 le protocole départemental d organisation des soins et des urgences dans les écoles et les établissements publics locaux d enseignement Le directeur dresse la liste des produits d usage courant à renouveler et l adresse à la collectivité locale intéressée Dispositions exceptionnelles : Enfant suivant régulièrement ou occasionnellement des soins ou des séances de rééducation dans une institution (CMPP, dispensaire, centre de soins ) pendant le temps scolaire : Sur demande écrite, les élèves des écoles élémentaires peuvent quitter l école accompagnés par leurs parents ou par une personne accréditée par eux, pour se rendre sur les lieux où ils reçoivent des soins suivis. Ces autorisations doivent être dûment motivées et présenter un caractère exceptionnel sauf si ces prises en charge s inscrivent dans le cadre d un P.A.I. ou d un P.P.S. La responsabilité du directeur et de l enseignant ne se trouve plus engagée dès que l élève a quitté l école. Durées Conditions d éviction Mesures de prophylaxie en cas de maladies contagieuses Document de référence arrêté du 3 mai 1989 (BO n 8 du 22 février 1990). 4 - Assurance des élèves Aucune assurance ne peut être exigée à l occasion du fonctionnement du service public de l Éducation obligatoire et gratuit. Si l école organise des activités facultatives non comprises dans les programmes une assurance, responsabilité civile, est exigée pour la participation à ces activités. La souscription d une assurance collective est possible. IA40 Règlement départemental des Landes Page 11 sur 13

12 TITRE 5 - SURVEILLANCE DES ELEVES ET REMISE DES ELEVES AUX FAMILLES 1 - Dispositions communes La surveillance des élèves durant les heures d activité scolaire doit être continue et leur sécurité doit être constamment assurée en tenant compte de l état et de la distribution des locaux, du matériel scolaire, ainsi que de la nature des activités proposées. L accueil des élèves est assuré dix minutes avant l entrée en classe. Le service de surveillance, à l accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre tous les enseignants. Il est arrêté par le directeur de l école après consultation du conseil des maîtres. Participation de personnes étrangères à l Éducation nationale Rôle du maître : Certaines formes d organisation pédagogique nécessitent la répartition des élèves en plusieurs groupes rendant impossible une surveillance unique. Dans ces conditions, le maître, tout en prenant en charge l un des groupes ou en assurant la coordination de l ensemble du dispositif, se trouve déchargé de la surveillance des groupes confiés à des intervenants extérieurs (animateurs, moniteurs d activités physiques et sportives, parents d élèves, etc.), sous réserve que : - le maître par sa présence et son action assume de façon permanente la responsabilité pédagogique de l organisation et de la mise en œuvre des activités scolaires, - le maître sache constamment où sont tous ses élèves, - les intervenants extérieurs aient été régulièrement autorisés ou agréés conformément aux dispositions des paragraphes ci-dessous, - les intervenants extérieurs soient placés sous l autorité du maître. Parents d élèves : En cas de nécessité et pour l encadrement des élèves au cours d activités scolaires se déroulant à l extérieur de l école pendant le temps scolaire, le directeur peut accepter ou solliciter la participation de parents volontaires agissant à titre bénévole. Il peut également, sur proposition du conseil des maîtres de l école, autoriser des parents d élèves à apporter au maître une participation à l action éducative. Il sera précisé à chaque fois le nom du parent, l objet, la date, la durée et le lieu de l intervention sollicitée. Personnel communal : Le personnel spécialisé de statut communal accompagne au cours des activités extérieures les élèves des classes maternelles ou sections enfantines ou un groupe de ces élèves désigné par le directeur. Autres participants : L intervention de personnes apportant une contribution à l éducation dans le cadre des activités obligatoires d enseignement est soumise à l autorisation du directeur d école, après avis du conseil des maîtres de l école. Cette autorisation ne peut excéder la durée de l année scolaire. L inspecteur de l Éducation nationale doit être informé en temps utile de ces décisions. Pour que des personnes appartenant à une association puissent être autorisées par le directeur à intervenir régulièrement pendant le temps scolaire, cette association doit avoir été préalablement habilitée par le recteur conformément aux dispositions de la circulaire n du 3 juillet 1992 publiée au B.O. n 29 du 16 juillet Il est rappelé, par ailleurs, que l agrément d intervenants extérieurs n appartenant pas à une association habilitée demeure de la compétence de l inspectrice d académie, directrice des services départementaux de l Éducation nationale, dans les domaines visés par la note de service n du 23 novembre Dispositions spécifiques à l école maternelle Dans les écoles et classes maternelles, les enfants sont remis par les parents ou les personnes qui les accompagnent, soit au service d'accueil, soit au personnel enseignant chargé de la surveillance. A la sortie de l'école, l'élève doit être remis au(x) parent(s) qui exerce(nt) l'autorité parentale ou à une personne qui aura été nommément désignée par écrit et présentée par lui (ou eux) (circulaire n du 6 juin 1991 et n du 18 septembre 1997). L'enfant ne pourra ainsi être remis à une personne inconnue même si elle se présente comme son parent. En cas de non reprise des enfants, il convient de prévenir les autorités IA40 Règlement départemental des Landes Page 12 sur 13

13 L exclusion temporaire d un enfant, pour une période ne dépassant pas une semaine, peut être prononcée par le directeur après avis du conseil d école, en cas de négligence répétée ou de mauvaise volonté évidente des parents pour reprendre leur enfant à la sortie de chaque classe, aux heures fixées par le règlement intérieur. L inspecteur de l Éducation nationale en sera directement averti. Cependant l exclusion d un enfant doit rester une mesure exceptionnelle. Les enfants sont rendus à leur famille à l issue des classes du matin et du soir, sauf s ils sont pris en charge, à la demande de la famille, par un service de garde, de restauration ou de transport. 3 - Dispositions spécifiques à l école élémentaire Les élèves doivent quitter l enceinte des locaux scolaires après chaque demi-journée de classe, sous la surveillance des enseignants chargés du service, sauf s ils sont pris en charge, à la demande de la famille par un service de garde, de restauration ou de transport. TITRE 6 - CONCERTATION ENTRE LES FAMILLES ET LES ENSEIGNANTS Le conseil d'école exerce les fonctions prévues par l article 18 du décret n du 6 septembre 1990 modifié par le décret n du 22 avril Le règlement de l école peut fixer, en plus des dispositions réglementaires, d autres mesures propres à favoriser la liaison entre les parents et les enseignants : les modalités d'information des familles ou l'organisation de visites et réunions dans l'établissement peuvent être prévues. Ainsi, le directeur veille au strict respect des dispositions relatives à la diffusion des documents des associations de parents d élèves, conformément au décret n du 28 juillet Par ailleurs, le directeur réunit les parents d'une classe ou de l'école à chaque rentrée scolaire et chaque fois qu'il le juge utile avec le ou les enseignants concernés. Dans le cadre de la liaison entre les parents et les enseignants, des précisions sont apportées par la note de service ministérielle du 22 novembre 2001 relative aux relations entre les services de l Éducation nationale et les parents d élèves divorcés ou séparés. «Dans le cas où un parent est seul à être détenteur de l autorité parentale (l autre n ayant pas reconnu l enfant ou s étant vu, par jugement, totalement retirer son autorité parentale) c est à lui qu il appartient de justifier auprès du chef d établissement ou du directeur d école de cette situation exceptionnelle. En tout état de cause, même le parent qui n exerce pas l autorité parentale conserve, sauf exception rare, le droit de surveiller l entretien et l éducation de son enfant et doit donc être informé des choix importants relatifs à sa vie. A ce titre, l établissement dans lequel l enfant est scolarisé doit lui envoyer ses résultats scolaires et répondre aux demandes d information ou de rendez-vous concernant l éducation de cet enfant». Il convient donc de recueillir systématiquement lors de l inscription, puis à chaque rentrée scolaire, les coordonnées des deux parents conformément à la circulaire n du 25 août IA40 Règlement départemental des Landes Page 13 sur 13

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES 1 Sommaire Sommaire Titre 1 Admission et inscription des élèves Titre 2 Fréquentation et obligation scolaires Titre 3 Vie scolaire Titre 4

Plus en détail

ECOLE SAINT-JOSEPH DU PLESSIS SAINT-HENRI LANESTER

ECOLE SAINT-JOSEPH DU PLESSIS SAINT-HENRI LANESTER ECOLE SAINT-JOSEPH DU PLESSIS SAINT-HENRI LANESTER 87 rue de la République 56 600 LANESTER Tel : 02.97.76.59.87 Fax : 02.97.76.95.38 e-mail : eco56.stjo.lanester@eco.ecbretagne.org Site : http ://saint-joseph-plessis-lanester.org

Plus en détail

Règlement intérieur de l établissement année 15-16

Règlement intérieur de l établissement année 15-16 Ecole Sainte Anne Saint Joachim 3 rue de Ker Anna 56400 Sainte Anne d'auray Règlement intérieur de l établissement année 15-16 Admission et inscription à l école Maternelle Tout enfant est admissible à

Plus en détail

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son Ecole privée Saint Joseph La butte 85700 Les Châtelliers Châteaumur ecolepriveelabutte@wanadoo.fr Chers Parents, Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES ECOLES ELEMENTAIRES ET MATERNELLES PUBLIQUES

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES ECOLES ELEMENTAIRES ET MATERNELLES PUBLIQUES REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES ECOLES ELEMENTAIRES ET MATERNELLES PUBLIQUES Département de la Loire Atlantique Direction des Services Départementaux de l Education Nationale de Loire-Atlantique page 1/25

Plus en détail

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR l. HORAIRES De 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h00 les lundi, mardi, jeudi et vendredi Classe maternelle

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE PRIMAIRE

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE PRIMAIRE Ecole Française du Cap - 101 Hope Street - Gardens 8001 - Cape Town - Afrique du Sud Tél: +27 (0)21 461 2508 - Fax: +27 (0)21 461 5312 - courriel : secretariat@ecolefrancaiseducap.co.za www.ecolefrancaiseducap.co.za

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article...

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article... Page 1 sur 5 Code de l'éducation Version consolidée au 31 mars 2011 Partie législative Première partie : Dispositions générales et communes Livre Ier : Principes généraux de l'éducation Titre III : L'obligation

Plus en détail

Année scolaire 2010-2011 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ÉCOLE ASSOMPTION SAINT MARC-SAINT AIGNAN

Année scolaire 2010-2011 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ÉCOLE ASSOMPTION SAINT MARC-SAINT AIGNAN Année scolaire 2010-2011 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L ÉCOLE ASSOMPTION SAINT MARC-SAINT AIGNAN Préambule : Ce document est à lire attentivement, vous devrez rapporter le coupon situé en fin de règlement avec

Plus en détail

DOSSIER sur le transport des élèves à l UNSS

DOSSIER sur le transport des élèves à l UNSS 1) Le texte de référence DOSSIER sur le transport des élèves à l UNSS N.B. : ce texte sera toujours mentionné dans les diverses réponses des pages suivantes. UTILISATION DES VEHICULES PERSONNELS DES ENSEIGNANTS

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Article 1 : ENTREE EN VIGUEUR DU PRESENT REGLEMENT

REGLEMENT INTERIEUR. Article 1 : ENTREE EN VIGUEUR DU PRESENT REGLEMENT Direction Enfance et Vie Scolaire REGLEMENT INTERIEUR GARDERIES PERISCOLAIRES et RESTAURATION SCOLAIRE Article 1 : ENTREE EN VIGUEUR DU PRESENT REGLEMENT Le présent règlement s applique à compter du premier

Plus en détail

Nomination, en JUIN. Contacter l'équipe de l'école. Rencontre avec le futur ancien directeur

Nomination, en JUIN. Contacter l'équipe de l'école. Rencontre avec le futur ancien directeur o - bilan de l'année : évolution du projet d école, actions spécifiques. o - renseignements sur le fonctionnement de l'école, sur les modalités d'évaluation (Livrets...- 4è année de cycle - Enfants en

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

ADMISSION ET INSCRIPTION

ADMISSION ET INSCRIPTION ECOLE PUBLIQUE «la Vie» 11, place du Calvaire 85220 APREMONT 02.51.55.73.31 ce.0850199 e @ac-nantes.fr http://eppu-apremont-85.ac-nantes.fr REGLEMENT INTERIEUR ADMISSION ET INSCRIPTION I - Ecole maternelle

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 29 juin 2015 Chaque

Plus en détail

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations ACADEMIE DE LILLE INSPECTION ACADEMIQUE DU PAS-DE-CALAIS Division des écoles 20 bd de la Liberté 62021 Arras cedex DE1- Nadine Guyon Tél : 03 21 23 91 23 Fax : 03 21 23 82 27 e-mail : ce.i62dec1@ac-lille.fr

Plus en détail

RÈGLEMENT TYPE DÉPARTEMENTAL DES ÉCOLES MATERNELLES ET ÉLÉMENTAIRES (DÉPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE) Actualisation avril 2013

RÈGLEMENT TYPE DÉPARTEMENTAL DES ÉCOLES MATERNELLES ET ÉLÉMENTAIRES (DÉPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE) Actualisation avril 2013 RÈGLEMENT TYPE DÉPARTEMENTAL DES ÉCOLES MATERNELLES ET ÉLÉMENTAIRES (DÉPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE) Actualisation avril 2013 LE PRÉSENT RÈGLEMENT PREND EFFET AU 1 ER SEPTEMBRE 2013 Document réalisé en

Plus en détail

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine.

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine. RESTAURANT SCOLAIRE D HABERE LULLIN REGLEMENT INTERIEUR Article préliminaire La cantine scolaire n a pas de caractère obligatoire et a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions possibles d hygiène

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012 ASH-63 Livret d accueil de l auxiliaire de vie scolaire année scolaire 2011-2012 Inspection académique du Puy-de-Dôme Cité Administrative - rue Pélissier Circonscription ASH Bâtiment P - 5 ème étage -

Plus en détail

RESTAURANT SCOLAIRE MACOT ET LA PLAGNE LA PLAGNE Tél. 04.79.06.87.62 MACOT : Tél. 04.79.08.97.83

RESTAURANT SCOLAIRE MACOT ET LA PLAGNE LA PLAGNE Tél. 04.79.06.87.62 MACOT : Tél. 04.79.08.97.83 REGLEMENT INTERIEUR Les services de cantines scolaires, qui n ont pas de caractère obligatoire, ont pour but, de permettre la restauration des enfants scolarisés, dont les parents travaillent. Les enfants

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN L'admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin Vu les articles L.213-2 et L.421-23 II du code de l Education qui confient aux départements la compétence

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE Textes de référence : Circulaire n 2011-090 du 7 juillet 2011-BO n 28 du 14 juillet 2011 PEAMBULE : - La natation est partie intégrante de l enseignement de l EPS à l école

Plus en détail

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Préambule : La commune d Ampuis organise un service de restauration destiné à accueillir les enfants de maternelle (service à table) et de primaire (sous forme de

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

Lycéens... page 2 Devoirs des lycéens... page 2 Droit des lycéens... page 7

Lycéens... page 2 Devoirs des lycéens... page 2 Droit des lycéens... page 7 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Lycéens... page 2 Devoirs des lycéens... page 2 Droit des lycéens... page 7 Étudiants... page 9 Devoirs des étudiants... page 9 Droit des étudiants... page 13 5 rue de la Motte Brûlon

Plus en détail

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Réf. : CDG-INFO2008-18/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-20 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 17 juillet 2008 MISE A JOUR DU 27 MARS 2012 Suite à la parution

Plus en détail

ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH

ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH COMMUNE DE PONTCHATEAU REGLEMENT INTERIEUR DES RESTAURANTS SCOLAIRES MUNICIPAUX ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH Le présent règlement, adopté par

Plus en détail

Règlement du restaurant scolaire

Règlement du restaurant scolaire DEPARTEMENT DE LOIR-ET-CHER REPUBLIQUE FRANCAISE ARRONDISSEMENT DE BLOIS COMMUNE DE SAINT GERVAIS LA FORET Règlement du restaurant scolaire Le présent règlement concerne l organisation du restaurant scolaire.

Plus en détail

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER

Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER Règlement intérieur de la restauration scolaire ville de TERGNIER SOMMAIRE Chapitre 1 : Inscription 3 Article 1 : Organisation de la restauration scolaire... 3 Article 2 : Fréquentation. 3 Article 3 :

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL Vous allez effectuer un stage dans notre structure. Ce livret d accueil a été rédigé pour vous souhaiter la bienvenue et vous donner quelques informations

Plus en détail

UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS

UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS UTILISATION DES FONDS ET DES BIENS DES COOPERATIVES ET DES FOYERS COOPERATIFS 1) Les coopératives et les foyers ne sont pas des moyens de pallier certaines insuffisances financières ou matérielles : Ce

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le 30 octobre 2014 L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames et Messieurs les chefs d établissements du second

Plus en détail

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014)

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) - 1 - REGLEMENT INTERIEUR Des centres de loisirs municipaux (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) Préambule : Dispositions Générales Les centres de loisirs municipaux sont un service

Plus en détail

gras souligné. gras Décret n 2007-230 du 20 février 2007 Nouveau texte en fonction du décret du 7 juin 2010 Chapitre IV Chapitre IV

gras souligné. gras Décret n 2007-230 du 20 février 2007 Nouveau texte en fonction du décret du 7 juin 2010 Chapitre IV Chapitre IV .Lecture : Dans la colonne 1, les dispositions supprimées ou modifiées (en colonne 2) figurent en gras souligné. Dans la colonne 2, les dispositions modifiées ou nouvelles figurent en gras en fonction

Plus en détail

VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES

VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES L'accueil des enfants en Loisirs périscolaires et extrascolaires

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

CANNEVAS pour un REGLEMENT INTERIEUR DE LYCEE

CANNEVAS pour un REGLEMENT INTERIEUR DE LYCEE CANNEVAS pour un REGLEMENT INTERIEUR DE LYCEE VU les articles du Code rural et forestier, livre V111; VU les articles du code de l'éducation; VU l avis rendu par le conseil de délégués des élèves le [

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM)

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) Edition 2008 2013 CDAJE 38 Commission départementale de l accueil des jeunes enfants CDAJE 38 1 Par dérogation à l article

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 2015-2016

REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 ! REGLEMENT INTERIEUR de l'ecole Française Internationale de Wuhan ANNEE SCOLAIRE 201-2016 EFIW Campus International, BO Xue Lu, WEDZ Hanyang 43006 WUHAN CHINE 1. Présentation de l école 2. Fonctionnement

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS, ACCUEILS PERISCOLAIRES, RESTAURATION SCOLAIRE, SEJOURS VACANCES ET CLASSES «DECOUVERTE»

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS, ACCUEILS PERISCOLAIRES, RESTAURATION SCOLAIRE, SEJOURS VACANCES ET CLASSES «DECOUVERTE» REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS, ACCUEILS PERISCOLAIRES, RESTAURATION SCOLAIRE, SEJOURS VACANCES ET CLASSES «DECOUVERTE» A COMPTER DU 01/01/2015 Sommaire 1/ Préambule P2 2/ Les modalités préalables

Plus en détail

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN ANNÉE 2014 2015 A. DISPOSITION GÉNÉRALES Article 1 objet du règlement A compter de la rentrée 2014, les TAP (temps d activités

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 27 juin 2014

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE Préambule : Le présent règlement approuvé par le Conseil Municipal de Tende régit le fonctionnement de la cantine scolaire. La cantine scolaire est un service facultatif,

Plus en détail

PASS sports vacances. Sommaire

PASS sports vacances. Sommaire PASS sports vacances Sommaire PREAMBULE Article 1 : Modalités d inscription Article 2 : Modalités de fonctionnement Article 3 : Les infrastructures Article 4 : Tarification Article 5 : Sécurité et secours

Plus en détail

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016 Associations Familiales Laïques - Conseil Départemental 27, rue Lavoisier - 67200 Strasbourg - tél. : 03.88.29.06.49 Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 12h courriel : info@afl67.com -

Plus en détail

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Page 1 Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Sommaire 1. Cadre institutionnel

Plus en détail

SIVU Enfance-Jeunesse Aod Ar Brug. Mairie 1 place de l'église 22300 Ploumilliau 02.96.35.32.92 06.60.25.48.55 sivu.ploumilliau@wanadoo.

SIVU Enfance-Jeunesse Aod Ar Brug. Mairie 1 place de l'église 22300 Ploumilliau 02.96.35.32.92 06.60.25.48.55 sivu.ploumilliau@wanadoo. SIVU Enfance-Jeunesse Aod Ar Brug Mairie 1 place de l'église 22300 Ploumilliau 02.96.35.32.92 06.60.25.48.55 sivu.ploumilliau@wanadoo.fr Reglement intérieur Centre de loisirs Maternel 11 Hent Bras Nevez

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions. L obtention du CAP Petite Enfance est-elle une condition pour devenir ATSEM?...

SOMMAIRE. I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions. L obtention du CAP Petite Enfance est-elle une condition pour devenir ATSEM?... SOMMAIRE I. Questions relatives aux métier, rôles, fonctions 1 Quelles ont été les évolutions importantes du métier d ATSEM?... 15 2 Comment devient-on ATSEM?... 16 3 L obtention du CAP Petite Enfance

Plus en détail

Dossier de presse BASE ELEVES

Dossier de presse BASE ELEVES Dossier de presse BASE ELEVES Afin de répondre aux interrogations légitimes d une partie des parents d élèves aveyronnais qui nous sont relayées par les syndicats, nous vous transmettons un dossier de

Plus en détail

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR «POINT ACCUEIL JEUNES DE LA VILLE DE BEAUGENCY» 11-17 ans Le Point Accueil Jeunes est géré par le Service Enfance-Jeunesse de la ville de Beaugency représenté

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DE RENTREE ANNEE SCOLAIRE 2010/2011

NOTE DE SERVICE DE RENTREE ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 c c Arras, le 24 Août 2010 L inspectrice de l Éducation nationale de la Circonscription Arras 1 à Mesdames et Messieurs les Enseignants des Ecoles publiques de la Circonscription NOTE DE SERVICE DE RENTREE

Plus en détail

Dossier d inscription

Dossier d inscription Partie réservée au service : N d arrivée : Ville de Digne-les-Bains Service éducation education@dignelesbains.fr Ecole : Classe : Année scolaire 2015/2016 Services d accueil pour les enfants des écoles

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU LYCEE PROFESSIONNEL JEAN MERMOZ

REGLEMENT INTERIEUR DU LYCEE PROFESSIONNEL JEAN MERMOZ REGLEMENT INTERIEUR DU LYCEE PROFESSIONNEL JEAN MERMOZ 1 - GENERALITES Voté par le Conseil d Administration, le règlement intérieur est l aboutissement d une concertation entre membres des équipes pédagogiques,

Plus en détail

A.T.S.E.M. -Note de service n 91-065 du 11 mars 1991 (BO no 1 2 du 21 mars 1991)

A.T.S.E.M. -Note de service n 91-065 du 11 mars 1991 (BO no 1 2 du 21 mars 1991) A.T.S.E.M. Le statut très particulier des ATSEM conduit les directrices(teurs) des écoles maternelles à travailler en étroite collaboration avec le service du personnel des communes. En effet, les ATSEM

Plus en détail

Circonscription d ARGENTEUIL NORD LIVRET D ACCUEIL DES ENSEIGNANTS DEBUTANTS

Circonscription d ARGENTEUIL NORD LIVRET D ACCUEIL DES ENSEIGNANTS DEBUTANTS Circonscription d ARGENTEUIL NORD LIVRET D ACCUEIL DES ENSEIGNANTS DEBUTANTS 2013/2014 1 PREAMBULE : Vous venez de réussir le concours de recrutement de professeurs des écoles et nous vous en félicitons.

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS (Vacances scolaires)

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS (Vacances scolaires) Mairie de Moyeuvre-Grande REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS (Vacances scolaires) Centre Socioculturel L Escale 3 Place Leclerc - 57250 MOYEUVRE-GRANDE Tél. 03 87 67 67 01 - e-mail : lescale@mairie-moyeuvre-grande.fr

Plus en détail

Règlement intérieur du primaire

Règlement intérieur du primaire Règlement intérieur du primaire Préambule Le Lycée Français de Toronto est un lieu d apprentissage et de formation, où les élèves acquièrent des connaissances, mais aussi s imprègnent de principes de comportements

Plus en détail

Charte des Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles

Charte des Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles Charte des Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles Cette charte vise à clarifier les rôles de chacun au sein des écoles maternelles et plus particulièrement les missions de l ATSEM. Elle

Plus en détail

Article 2 : Le restaurant scolaire fonctionne de 12h00 à 13h50 les lundis, mardis, jeudis et vendredis du temps scolaire.

Article 2 : Le restaurant scolaire fonctionne de 12h00 à 13h50 les lundis, mardis, jeudis et vendredis du temps scolaire. MAIRIE DE SAINT-CLEMENT REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES CHAPITRE I. RESTAURANT SCOLAIRE Article 1 : Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire. Il a pour objet d assurer, dans les meilleures

Plus en détail

CHARTE DE L'ATSEM. Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles

CHARTE DE L'ATSEM. Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles CHARTE DE L'ATSEM Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles La charte de l'atsem a pour objet de présenter les missions de l'agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles (ATSEM) mais aussi

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

le guide de l adoption

le guide de l adoption développe les solidarités www.gard.fr le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

Livret d accueil Année scolaire 2013-201

Livret d accueil Année scolaire 2013-201 Livret d accueil Année scolaire 2013-201 2014 1 Bienvenue à vous et à vos enfants! Ce petit guide pratique élaboré par l équipe enseignante définit les règles de fonctionnement de l école en général et

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DEPART. à adresser en 2 exemplaires à l Inspecteur de circonscription.

DEMANDE D AUTORISATION DE DEPART. à adresser en 2 exemplaires à l Inspecteur de circonscription. Nom et adresse ou cachet de l école : DEMANDE D AUTORISATION DE DEPART à adresser en 2 exemplaires à l Inspecteur de circonscription. Téléphone : Fax : maternelle élémentaire élémentaire avec section enfantine

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

Règlement intérieur. Restaurant scolaire de la ville de Biguglia

Règlement intérieur. Restaurant scolaire de la ville de Biguglia Règlement intérieur Restaurant scolaire de la ville de Biguglia La ville de Biguglia, gère conformément aux valeurs de l école publique et laïque le restaurant scolaire municipal. Elle assure l encadrement

Plus en détail

développe les solidarités le guide de l adoption

développe les solidarités le guide de l adoption développe les solidarités le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE GENERALITES. Article 1 : Objet. Article 2 : Responsabilité. Article 3 : Organisation. Article 4 : Taux d'encadrement

REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE GENERALITES. Article 1 : Objet. Article 2 : Responsabilité. Article 3 : Organisation. Article 4 : Taux d'encadrement REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE La restauration scolaire est un service public confié à un délégataire. Différentes catégories de personnels interviennent sur le temps de repas. Bien que relevant de statuts

Plus en détail

Les textes en matière de santé et de sécurité au travail

Les textes en matière de santé et de sécurité au travail Guide pratique 2 / 6 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, MINISTÈRE MINISTÈRE DU BUDGET, DE DU LA BUDGET, FONCTION DES COMPTES DES COMPTES PUBLIQUE PUBLICS, PUBLICS, ET DE LA RÉFORME DE L ETAT DE

Plus en détail

VIE ASSOCIATIVE ORGANISATION D ACTIVITES FACULTATIVES GESTION DE FONDS DANS LES ECOLES

VIE ASSOCIATIVE ORGANISATION D ACTIVITES FACULTATIVES GESTION DE FONDS DANS LES ECOLES Office central de la coopération à l école de Seine Saint Denis. 63 allée du colonel Fabien, 93320 Pavillons sous Bois Tel : 08.70.59.93.94 Tel/Fax : 01.48.50.27.10 Mail : ad93@occe.coop VIE ASSOCIATIVE

Plus en détail

Les photographies individuelles des élèves «Chacun a droit au respect de sa vie privée.» La circulaire N 2003-091 DU 5-6-2003 parue au Bulletin

Les photographies individuelles des élèves «Chacun a droit au respect de sa vie privée.» La circulaire N 2003-091 DU 5-6-2003 parue au Bulletin Publier des photos d élèves sur l internet Publier des photographies d élèves mineurs sur l internet doit toujours se faire avec l accord des parents. Ce document fait le point sur le sujet et fournit

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Ville de Saint-Palais-sur-Mer Groupe scolaire Lucien Robin RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Préambule Le restaurant scolaire n est pas

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DEPART EN SORTIE SCOLAIRE AVEC NUITEE(S) *

DEMANDE D AUTORISATION DE DEPART EN SORTIE SCOLAIRE AVEC NUITEE(S) * ACADEMIE D AIX - MARSEILLE INSPECTION ACADEMIQUE DE VAUCLUSE DEMANDE D AUTORISATION DE DEPART EN SORTIE SCOLAIRE AVEC NUITEE(S) * Nom et adresse ou cachet de l établissement scolaire : Téléphone : Télécopie

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015 REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE MATIGNON ANNEE 2014/2015 Article 1 : OBJET : Le présent règlement intérieur concerne le fonctionnement du restaurant scolaire exploité par la commune. Le restaurant

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE La commune du Beausset REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE PREAMBULE La commune du Beausset dispose de trois restaurants scolaires : Malraux, Pagnol et Gavot. Afin d améliorer la qualité du

Plus en détail

FICHE D URGENCE * ECOLE JEAN MOULIN - LE BARCARES - Nom - Prénom de l enfant : Classe :.Date de naissance :..

FICHE D URGENCE * ECOLE JEAN MOULIN - LE BARCARES - Nom - Prénom de l enfant : Classe :.Date de naissance :.. FICHE D URGENCE * ECOLE JEAN MOULIN - LE BARCARES - Nom - Prénom de l enfant : Classe :.Date de naissance :.. Nom et adresse des parents ou du représentant légal :... N et adresse du centre de sécurité

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil,

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil, H a u t e - G a r o n n e République Française Liberté - Égalité - Fraternité EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL N 2013-29 du Jeudi 27 juin 2013 à 20h30 2013-29-01a Correction des

Plus en détail