Test en série LCW 510. Chlore/Ozone

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Test en série LCW 510. Chlore/Ozone"

Transcription

1 Principe Les agents oxydants réagissent avec la diéthyl-p-phènylènediamine (DPD) en formant une couleur rouge. Domaine d application Eaux de rejet,eaux potables, eaux de baignade Dioxyde de chlore et mélanges d agents d oxydation Le dioxyde de chlore et les mélanges d agents d oxydation ne réagissent pas toujours identiquement et de la même façon avec le DPD. Leur réaction dépend de facteurs spécifiques. Pour documenter ces modes d évaluation supplémentaires, HACH LANGE a mis au point un rapport d utilisation. Adressez-vous au responsable HACH LANGE de votre pays pour obtenir gratuitement ce complément d information. Stabilité Les réactifs sont stables à des températures comprises entre +15 et +25 C, jusqu à la date limite indiquée sur l emballage. Tout paquet entamé doit être conservé à l abri de la lumière. Valeur à blanc du réactif Afin d augmenter la précision des mesures des déterminations de chlore ou d ozone, nous vous recommandons d évaluer la valeur à blanc du réactif. Mode opératoire Doser 1 fois le réactif de chlore en poudre. Puis remplir avec de l eau distillée jusqu à env. 2 cm (pour les cuves rondes) ou 1 cm (pour les cuves de 50 mm) au dessous du bord de la cuve. Fermer fois de suite. La cuve pour la valeur à blanc du réactif doit être mesurée comme une cuve d analyse (voir l évaluation). ATTENTION NOUVEAU! La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation. Veuillez vous reporter au chapitre Remarque (voir plus bas). Test en série Détermination du chlore, libre et total Les cuves doivent être bien nettoyées car il suffit de quelques traces de iodure de potassium pour perturber la détermination du chlore libre. Ne pas pipetter les échantillons afin d éviter des pertes de gaz par volatilisation. ph/température La valeur du ph de l échantillon d eau doit se situer entre 4 et 8. La température de l échantillon d eau et celle des réactifs doit se situer entre 15 et 25 C. Remarque importante Dévisser le doseur du réactif de chlore en poudre et refermer ce dernier avec son bouchon d origine pour pouvoir le stocker correctement. CADAS 100 (LPG 186 / LPG 210) Dans le cas où le test ne serait pas encore mémorisé dans votre appareil, consulter svp les instructions de programmation disponibles auprès du responsable HACH LANGE de votre pays. Remarque La modification, signalée par la nouvelle date de l édition et la nouvelle couleur du mode d emploi, concerne une modification de facteur pour tous les types de photomètres. F Calcul de la concentration de chlore ou d ozone résultat de l échantillon d eau (mg/l) - résultat de la valeur à blanc du réactif (mg/l) = concentration de chlore ou d ozone (mg/l) Perturbations Les ions répertoriés dans le tableau ont été testés individuellement et ce jusqu aux concentrations indiquées avec les solutions standards d iodure et d iodate dans la cuve de 50 mm. Nous n avons cependant pas étudié l effet cumulatif et l influence d ions supplémentaires. Tableau de cette étude: 1000 mg/l: SO 4 2-, Na +, Cl mg/l: Ca mg/l: Mg mg/l: CO mg/l: NO 3-10 mg/l: Zn 2+, SiO 2 5 mg/l: Fe 3+, Al 3+, F - 2 mg/l: Cu 2+ 1 mg/l: Mn 2+ Les résultat des mesures sont à vérifier au moyen d un contrôle de plausibilité (dilution et/ou addition de l échantillon d eau). AF 510 K / Druckfarbe blau / 1

2 Mode opératoire Mode opératoire Valable pour LASA, LASA 1/plus, LASA 20 Edition 09/2013 Chlore libre ronde. Puis remplir la cuve avec l échantillon d eau jusqu à env. 2 cm au dessous du bord de la cuve. Fermer fois de suite (sans agiter) pendant 1 min. Attendre 30 sec, bien nettoyer l extérieur de la cuve et mesurer. Chlore total Ajouter 3 gouttes de solution de iodure de potassium B directement après avoir mesurer le chlore libre. Fermer fois de suite. Attendre 2 min, bien nettoyer l extérieur de la cuve et mesurer. Ozone ronde. Puis l ajouter 3 gouttes de solution de iodure de potassium B et remplir cette cuve avec l échantillon d eau jusqu à env. 2 cm au dessous du bord de la cuve. Fermer fois de suite. Attendre 2 min, bien nettoyer l extérieur de la cuve et mesurer. Valable pour LP1W, LP2W, CADAS 30/30S/50/50S, ISIS 6000/9000, CADAS 200Basis/Module combiné, LASA 30/100, Xion 500, CADAS 100 (LPG 186) / ( LPG 210), DR 2800/3800/3900/5000/6000 Edition 09/2013 Chlore libre ronde ou rectangulaire de 50 mm. Puis remplir la cuve avec l échantillon d eau jusqu à env. 2 cm (cuve ronde) ou 1 cm (cuve rectangulaire de 50 mm) au dessous du bord de la cuve. Fermer la cuve et mélanger le contenu en la retournant plusieurs fois de suite (sans agiter) pendant 1 min. Attendre 30 sec, bien nettoyer l extérieur de la cuve et mesurer. Chlore total Ajouter 3 gouttes de solution de iodure de potassium B directement après avoir mesurer le chlore libre. Fermer fois de suite. Attendre 2 min, bien nettoyer l extérieur de la cuve et mesurer. Ozone ronde ou rectangulaire de 50 mm. Puis l ajouter 3 gouttes de solution de iodure de potassium B et remplir cette cuve avec l échantillon d eau jusqu à env. 2 cm (cuve ronde) ou 1 cm (cuve rectangulaire de 50 mm) au dessous du bord de la cuve. Fermer la cuve et mélanger le contenu en la retournant plusieurs fois de suite. Attendre 2 min, bien nettoyer l extérieur de la cuve et mesurer. Table de données Table de données LP2W 06/2001 Cl 2 F 1 = 0 F 2 = K = 0 O 3 F 1 = 0 F 2 = 1.9 K = 0 Cl 2 F 1 = 0 F 2 = K = 0 O 3 F 1 = 0 F 2 = K = 0 CADAS 30/30S/50/50S 06/2001 Cl 2 λ: 510 nm Pro.: 1 F 1 = 0 F 2 = K = 0 O 3 λ: 510 nm Pro.: 1 F 1 = 0 F 2 = K = 0 Cl 2 λ: 510 nm Pro.: 1 F 1 = 0 F 2 = K = 0 O 3 λ: 510 nm Pro.: 1 F 1 = 0 F 2 = K = 0 ISIS 6000/ /2001 Cl 2 λ: 545 nm Pro.: 1 F 1 = 0 F 2 = K = O 3 λ: 545 nm Pro.: 1 F 1 = 0 F 2 = K = Cl 2 λ: 545 nm Pro.: 1 F 1 = 0 F 2 = K = O 3 λ: 545 nm Pro.: 1 F 1 = 0 F 2 = K = CADAS 100 / LPG /2001 Cl 2 λ: 510 nm F = O 3 λ: 510 nm F = Cl 2 λ: 510 nm F = O 3 λ: 510 nm F = CADAS 100 / LPG /2001 Cl 2 λ: 510 nm F 1 = O 3 λ: 510 nm F 1 = Cl 2 λ: 510 nm F 1 = O 3 λ: 510 nm F 1 = CADAS 200 Basis / Module combiné 06/2001 Cl 2 L1.W1.(M.E1W1) C1 = (E1-L1) F1-F2 W1 = 510 nm F1 = F2 = 0 O 3 L1.W1.(M.E1W1) C1 = (E1-L1) F1-F2 W1 = 510 nm F1 = F2 = 0 Cl 2 L1.W1.(M.E1W1) C1 = (E1-L1) F1-F2 W1 = 510 nm F1 = F2 = 0 O 3 L1.W1.(M.E1W1) C1 = (E1-L1) F1-F2 W1 = 510 nm F1 = F2 = 0.015

3 CADAS 200, LASA 100, Xion 500 DR 2800/3800/3900/5000/ Vérifier le numéro de contrôle du programme: : 46 (CADAS 200 Basis, Module combiné) 2. Choisir le mode»dr. Lange«. 1. Choisir menu Programmes enregistrés. 2. Choisir le numéro du test (voir ci-dessous) et appuyer sur Start. 3. Introduire la cuve pour solution zéro (valeur à blanc avec l échantillon d eau) et appuyer sur Zéro. 4. Introduire la cuve d analyse et appuyer sur Mesurer. CADAS 30/50, ISIS 6000/9000 CADAS 30S/50S 1. Vérifier le numéro de contrôle du programme: : 46 (ISIS 6000/9000) 2. Choisir le mode»test«. Chlore (Cl 2 ) mg/l Ozone (O 3 ) mg/l 1. Vérifier le numéro de contrôle du programme: : Choisir le mode»test«. 5. Introduire la cuve pour solution zéro appuyer la touche sous»zero«. 6. Introduire la cuve d analyse et appuyer la touche sous»mes.«. Chlore (Cl 2 ) mg/l Ozone (O 3 ) mg/l AF 510 K / Druckfarbe blau / 2

4 LASA LASA 1 / plus 1. Insérer le filtre de programme avec le symbole correspondant (voir ci-dessous). 2. Choisir le test avec la touche correspondante. 3. Vérifier le numéro de contrôle du programme: : 46 Chlore (Cl 2 ) mg/l Ozone * (O 3 ) mg/l 1. Appuyer sur la touche Mode. 2. Insérer le filtre de programme 540 nm. 3. Choisir le test avec la touche Mode. Le numéro de contrôle doit être 2* (voir ci-dessous). Chlore (Cl 2 ) Chlore 2* mg/l Ozone (O 3 ) Ozone 2* mg/l * Pour la détermination de l ozone, le résultat affiché sur le panneau doit être multiplié par le facteur LASA 20 LASA Appuyer sur une touche. 2. Vérifier le numéro de contrôle du programme: : Choisir le test avec la touche ou. Le numéro de contrôle doit être 2* (voir ci-dessous). Chlore (Cl 2 ) Chlore 2* mg/l Ozone (O 3 ) Ozone 2* mg/l 1. Insérer le filtre 535 nm. 2. Choisir le mode»dr. Lange«. AF 510 K / Druckfarbe blau /2a

5 LP1W LP2W 1. Insérer le filtre 510 nm. 2. Entrer le facteur (voir ci-dessous) et le mémoriser. 3. Introduire la cuve pour solution zéro appuyer sur la touche Null (zéro). 4. Introduire la cuve d analyse et appuyer sur la touche Ergebnis mit Faktor (résultat avec facteur). Paramètre Facteur Gamme d. mes. Chlore (Cl 2 ) mg/l Ozone (O 3 ) mg/l Paramètre Facteur Gamme d. mes. Chlore (Cl 2 ) mg/l Ozone (O 3 ) mg/l 1. Insérer le filtre de programme 510 nm. 2. Appuyer sur la touche Tests jusqu à ce qu apparaisse l affichage (voir ci-dessous). 3. Le numéro de contrôle doit être Introduire la cuve pour solution zéro appuyer sur la touche Null (zéro). 5. Introduire la cuve d analyse et appuyer sur la touche Ergebnis (résultat). Chlore (Cl 2 ) Test mg/l Ozone (O 3 ) Test mg/l Chlore (Cl 2 ) Test mg/l Ozone (O 3 ) Test mg/l CADAS 100 (LPG 186) / ( LPG 210) 1. Choisir le mode»test«. 2. Choisir le symbole (voir ci-dessous). 3. CADAS 100 LPG 186: Vérifier les facteurs et la longueur d onde de mesure en mémoire»mem«. CADAS 100 LPG 210: Le numéro de contrôle doit être Introduire la cuve pour solution zéro appuyer sur la touche NULL (zéro). 5. Introduire la cuve d analyse et appuyer sur la touche MESS (mesure). Chlore (Cl 2 ) 510 K mg/l Ozone (O 3 ) 510 Z mg/l Chlore (Cl 2 ) 510 R mg/l Ozone (O 3 ) 510 S mg/l AF 510 K / Druckfarbe blau /2b

La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation.

La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation. Principe L azote organique est attaqué par de l acide sulfurique fumant à chaud en présence d un catalyseur pour être transformé en ammonium. elui-ci est entrainé par distillation à la vapeur d eau avec

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose Méthode OIV-MA-AS311-02 Méthode Type II 1. Définition Le glucose et le fructose peuvent être dosés individuellement par une méthode enzymatique, en vue seulement du calcul du rapport glucose/fructose.

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE TP ANA3 INSA DE ROUEN Laboratoire de chimie analytique ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE Les huiles lubrifiantes sont cruciales pour

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Testeur de chlore libre et total Brevet en instance. Modèle CL500

MANUEL D UTILISATION. Testeur de chlore libre et total Brevet en instance. Modèle CL500 MANUEL D UTILISATION Testeur de chlore libre et total Brevet en instance Modèle CL500 Présentation Toutes nos félicitations pour votre acquisition du testeur de chlore, modèle CL500. Premier de son genre,

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

Mallette Métrologie Contrôle des spectrophotomètres

Mallette Métrologie Contrôle des spectrophotomètres 1 MATERIEL Mallette Métrologie 2 PRINCIPE Le présent mode opératoire vise à décrire les différentes étapes à suivre afin de : - Vérifier l exactitude de la longueur d onde de 250 à 650 nm sous condition

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

EXERCICE I. Altitude en mètre

EXERCICE I. Altitude en mètre EXERCICE I L exercice I est composé de 4 problèmes indépendants. La disparition des ampoules à incandescence s explique par le très mauvais rendement de cette technologie (de l ordre de 5 %). Ces ampoules

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION CORRECTION DS n 8 Cinétique et chimie organique I- SUIVI SPECTROPOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION On se propose d étudier la cinétique de la réaction totale entre les ions dichromate Cr 2 O 7 2-

Plus en détail

Ajustement de la valeur du ph

Ajustement de la valeur du ph Entretien du spa Ajustement de la valeur du ph Afin de garantir un entretien réussi de l'eau, il est important que la valeur du ph se situe entre 7,0 et 7,4. C est lorsque le ph est situé dans cette fourchette

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Questions & Réponses. Version v2 (Juin 2007) Questions & Réponses EcoSalt Version v2 (Juin 2007) Page 1

Questions & Réponses. Version v2 (Juin 2007) Questions & Réponses EcoSalt Version v2 (Juin 2007) Page 1 Questions & Réponses Version v2 (Juin 2007) Questions & Réponses EcoSalt Version v2 (Juin 2007) Page 1 SOMMAIRE Dimensions Appareils.......Page 3 Questions et Réponses.....Page 4 Schéma d Installation.....Page

Plus en détail

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE I - PRINCIPE La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs constituants; elle est basée sur les différences d affinité des substances à

Plus en détail

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 D F P - S 0 6 Plus de 30 ans à votre service Version 07/2007 Le DFP-S06 a été spécialement développé pour la détection et la localisation de fuites en utilisant

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

Photométrie. Série photoflex. Polyvalence. Tests en tubes sans code-barre. Tests poudre

Photométrie. Série photoflex. Polyvalence. Tests en tubes sans code-barre. Tests poudre Photométrie Mesurer tout simplement WTW propose les photomètres adaptés à vos applications et les tests correspondants. Les appareils et les kits de test sont parfaitement harmonisés (mise en mémoire de

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm).

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectrophotométrie Spectrophotométrie La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectre d'absorption

Plus en détail

Chapitre 7 : Acides, bases et sels

Chapitre 7 : Acides, bases et sels Chapitre 7 : Acides, bases et sels Objectifs L élève doit être capable! d énoncer les formules de quelques acides minéraux traités dans le cours,! d énoncer certains usages de ces acides,! d établir les

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Une solution parfaitement adaptée

Une solution parfaitement adaptée INFORMATIONS ANALYSE EN CONTINU DES NITRATES NISE SC / NITRATAX SC NOUVEAU! ME SU RE DES N I T R AT ES EN LIGNE Une solution parfaitement adaptée Sondes de nitrate utilisant les technologies UV et électrodes

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

DOC022.77.00720.AUG05 DR 2800

DOC022.77.00720.AUG05 DR 2800 DOC022.77.00720.AUG05 DR 2800 DOC022.77.00720.AUG05 DR 2800 Mode d emploi 08/2005 édition 2 Hach Lange GmbH, 2005. Tous droits réservés. Imprimé au Allemagne 08/05 édition 2 2 Table des matières Table

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau PHYSIQUE-CHIMIE L absorption des radiations lumineuses par la matière dans le domaine s étendant du proche ultraviolet au très proche infrarouge a beaucoup d applications en analyse chimique quantitative

Plus en détail

Les piscines à usage collectif Règles sanitaires. à usage collectif

Les piscines à usage collectif Règles sanitaires. à usage collectif Déclaration d ouverture La déclaration d ouverture d une piscine (accompagnée d un dossier justificatif) est à adresser en 3 exemplaires à la mairie d implantation de l établissement et un exemplaire en

Plus en détail

Mode d emploi ph-mètre Basic Sartorius PB-11

Mode d emploi ph-mètre Basic Sartorius PB-11 Mode d emploi ph-mètre Basic Sartorius PB-11 98648-012-09 Sommaire 4 Vue d ensemble 6 Conseils de sécurité 7 Installation et entretien des électrodes 9 Etalonnage pour mesure de ph 13 Menu Setup 15 Etalonnage

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.4. Équilibres de complexation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

Vitesse d une réaction chimique

Vitesse d une réaction chimique Chimie chapitre itesse d une réaction chimique A. Avancement d un mobile et vitesse de déplacement Soit un mobile supposé ponctuel P se déplaçant le long d un axe x [Doc. ] : sa position instantanée est

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

SurTec 650 ChromitAL TCP

SurTec 650 ChromitAL TCP SurTec 650 ChromitAL TCP Propriétés Passivation sans chrome VI pour aluminium à base de chrome III Liquide concentré Très bonne protection anticorrosion sur pièces non peintes comparable à celle du chrome

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs CHAPITRE 1 TRANSFORMATIONS LENTES ET RAPIDES 1 Rappels sur les couples oxydantsréducteurs 1. Oxydants et réducteurs Un réducteur est une espèce chimique capable de céder au moins un électron Demi-équation

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION Photomètre de poche

MANUEL D UTILISATION Photomètre de poche MANUEL D UTILISATION Photomètre de poche Modèle LT10 Introduction Merci d'avoir choisi le photomètre de poche, modèle LT10 de Extech Instruments. Le LT10 permet de mesurer et d afficher l intensité lumineuse

Plus en détail

CONSOMMABLES. Tubes polarimètres. Cuves spectrophotomètres. Lampes spectrophotomètres

CONSOMMABLES. Tubes polarimètres. Cuves spectrophotomètres. Lampes spectrophotomètres CONSOMMABLES Tubes polarimètres Cuves spectrophotomètres Lampes spectrophotomètres Chemin des Abeils.30110 BRANOU LES TAILLADES. Tél. : 04.66 30.57. 75 Fax : 04.66.30.46.21 Spectrophotomètres SECOMAM CONSOMMABLES

Plus en détail

Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires

Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires P3-oxonia active Description Peroxyacide pour l'hygiène dans les industries agroalimentaires Qualités Le P3-oxonia active est efficace à froid. Il n'est ni rémanent ni polluant. Il ne contient pas d'acide

Plus en détail

Qualité des sols et de l eau

Qualité des sols et de l eau Qualité des sols et de l eau Objectifs du programme Le sol, milieu d échanges de matières Exploiter des documents et mettre en œuvre un protocole pour comprendre les interactions entre le sol et une solution

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

CA-UG-3-A40. Détecteur de fumées optique 24 V AC CA-UG-3-A40. Version 22.05.2015 GENERALITES

CA-UG-3-A40. Détecteur de fumées optique 24 V AC CA-UG-3-A40. Version 22.05.2015 GENERALITES Détecteur de fumées optique 24 V AC GENERALITES Le détecteur de fumée UG, est utilisé pour la détection de fumée dans des gaines de ventilation. Commutable par cavalier en OC. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

Vulcano Pièges Fourmis

Vulcano Pièges Fourmis FDS Conforme au règlement 1907/2006/CE et 1272/2008/CE 16-12-10- Page 1/5 FICHES DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Produit : Utilisation : Fournisseur : Vulcano Pièges

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1 TRAVAUX PRATIQUESDE BICHIMIE L1 PRINTEMPS 2011 Les acides aminés : chromatographie sur couche mince courbe de titrage Etude d une enzyme : la phosphatase alcaline QUELQUES RECMMANDATINS IMPRTANTES Le port

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90. Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014

Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90. Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014 Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90 Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014 Sommaire - Les gels dosimétriques - Production du gel - Principes de lecture

Plus en détail

3, rue de la Louvière - 78120 RAMBOUILLET Tél. : 01 34 57 11 55 - Fax : 01 30 41 15 38 S.A.V. 0811 69 67 60 - www.coffres-forts.com.

3, rue de la Louvière - 78120 RAMBOUILLET Tél. : 01 34 57 11 55 - Fax : 01 30 41 15 38 S.A.V. 0811 69 67 60 - www.coffres-forts.com. 3, rue de la Louvière - 7820 RAMBOUILLET Tél. : 0 34 57 55 - Fax : 0 30 4 5 38 S.A.V. 08 69 67 60 - www.coffres-forts.com SOLAR Basic Mode d emploi de la serrure électronique de haute sécurité Sommaire

Plus en détail

Qualité d eau pour le remplissage de circuits Groupe E Entretec SA Qualité d eau de circuits

Qualité d eau pour le remplissage de circuits Groupe E Entretec SA Qualité d eau de circuits Qualité d eau pour le remplissage de circuits Groupe E Entretec SA Qualité d eau de circuits I Page 1 I ... 14h MOTS DE BIENVENUE M. Freddy Moret, secrétaire romand de suissetec... 14h05 REMANIEMENT DE

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

Sartorius DocuClip & Docu-pH Meter. La nouvelle référence pour des analyses électrochimiques sûres

Sartorius DocuClip & Docu-pH Meter. La nouvelle référence pour des analyses électrochimiques sûres Sartorius DocuClip & Docu-pH Meter La nouvelle référence pour des analyses électrochimiques sûres Docu-pH Meter Une base solide pour des résultats sûrs La sécurité commence par un fonctionnement facile

Plus en détail

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Contexte et objectif Recycler le P comme engrais phosphaté

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

Effets des hormones sur la glycémie du rat

Effets des hormones sur la glycémie du rat UNIVERSITE MONTPELLIER II Sciences & Techniques du Languedoc Licence Biologie des Organismes Travaux Pratiques de Physiologie Animale : Effets des hormones sur la glycémie du rat . La glycémie est une

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

Traitement des micropolluants: aspects technique

Traitement des micropolluants: aspects technique Traitement des micropolluants: aspects technique Mise en œuvre des filières de traitement des micropolluants Didier Rubin Les filières de traitement Filières principales en eaux usées communales Ozonation

Plus en détail

PISCINE DE REEDUCATION ET HYGIENE CENTRE HOSPITALIER CENTRE BRETAGNE (Centre de Rééducation de Plémet) PLAN Généralités L eau circuit traitement maintenance contrôles Le baigneur Les locaux architecture

Plus en détail

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240

PRISE EN MAIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMADZU U.V. 240 I.N.S.. DE ROUEN Laboratoire de Chimie nalytique U.V. N PRISE EN MIN DU SPECTROPHOTOMETRE UV-VISIBLE SHIMDZU U.V. 240. OBJECTIFS - Choix des paramètres nécessaires pour un tracé de spectre. - Utilisation

Plus en détail

Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale

Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale Notice d emploi Réf. : VOM000484 Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale 1313 11 Vers.28-10-2010 Introduction Visualisation des boutons Merci d avoir fait l acquisition de ce système

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

Analyse des Photo-initiateurs dans le liquide de contact ayant été mis en contact avec des emballages multicouches. Table des matières

Analyse des Photo-initiateurs dans le liquide de contact ayant été mis en contact avec des emballages multicouches. Table des matières P. : 1/11 Table des matières 1 Objet et domaine d application...3 2 Définitions et abréviations...3 3 Principe de la méthode...3 4 Sécurité...3 5 Prélèvement, réception, circulation, stockage et évacuation

Plus en détail

P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE

P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE 1. Domaine d application Cette méthode concerne la mesure du ph dans des solutions aqueuses : - non salines (conductivité

Plus en détail

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7 DETECTOR BICANAL FG. DIMENSIS ET CNEXIS ELECTRIQUES FRANÇAIS 4 VDC Alimentat. 4 Vcc 3 Contact Boucle 4 5 Contact Boucle 6 7 Boucle 8 9 0 Boucle Dimensions en mm. GENERALITES Applications: contrôle de barrières,

Plus en détail

Eau de boisson en élevage cunicole. Un facteur majeur de réussite!

Eau de boisson en élevage cunicole. Un facteur majeur de réussite! Eau de boisson en élevage cunicole Un facteur majeur de réussite! L eau, pourquoi une telle importance? L eau est le premier aliment des lapins et le constituant majeur du lait maternel. Les lapins boivent

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique.

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. I/. Composition des altérations physico-chimiques de la pierre calcaire. 1)- Les

Plus en détail

ÉPREUVE D'EXERCICES D'APPLICATION 2005 NORD

ÉPREUVE D'EXERCICES D'APPLICATION 2005 NORD sélectivité de la colonne change et R change. ÉPREUVE D'EXERCICES D'PPLICTION 2005 NORD [E1-2005N] EXERCICE N 1 (40 points) ÉNONCÉ 1 mg d'un composé X est dissous dans 100 ml d'eau. On effectue une extraction

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA CHLORATION?

QU EST-CE QUE LA CHLORATION? QU EST-CE QUE LA CHLORATION? Qu est-ce que la chloration? Des micro-organismes peuvent être trouvés dans des rivières, lacs et eau souterraine. Même si ce ne sont pas tous les micro-organismes qui peuvent

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE. SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE.

MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE. SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE. MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION TECHNICIEN DE RECHERCHE SPECIALITE 1 «Sciences humaines et sociales» ARCHEOLOGIE Concours externe Annales 2006 Epreuve écrite d admissibilité : Épreuve écrite

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

Rapport de chimie analytique : Dosage des métaux dans une pièce de 10 Yen

Rapport de chimie analytique : Dosage des métaux dans une pièce de 10 Yen ULB Rapport de chimie analytique : Dosage des métaux dans une pièce de 10 Yen Par Hancisse Olivier, Huon Alice, Sintobin Olivier, Straus Joanne et Wambé Patrick Etudiants en Bioingénieur 3/10/2010 [Type

Plus en détail

déversements de pétrole? convertisseur catalytique? convertisseur catalytique? catalytique en bon état?

déversements de pétrole? convertisseur catalytique? convertisseur catalytique? catalytique en bon état? Des oxydes d azote se forment à haute température Les gaz d échappement contiennent aussi des oxydes d azote comme NO(g) et NO2(g) (section 5.1). L azote gazeux est normalement très peu réactif. Par contre,

Plus en détail

Guide d utilisation de Solution CGP

Guide d utilisation de Solution CGP Guide d utilisation de Solution CGP Sommaire Vue d ensemble Comment se connecter à l Espace Abonnés? p.3 Page d accueil p.4 Recherche Recherche simple p.5 Recherche avancée p.7 Naviguer p.9 Mes fonctionnalités

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS POUR VOTRE PISCINE

QUELQUES CONSEILS POUR VOTRE PISCINE QUELQUES CONSEILS POUR VOTRE PISCINE MISE EN SERVICE REMPLISSAGE AU 2/3 SUPERIEUR DU SKIMMER 1) Contrôler le PH de l eau : chaque matin lorsque l eau est neuve et une à deux fois par semaine lorsque le

Plus en détail

Assurance de la qualité analytique pour des résultats reconnus

Assurance de la qualité analytique pour des résultats reconnus RAPPORT D'APPLICATION ANALYSE DE LABORATOIRE & ANALYSE EN CONTINU ASSURANCE DE LA QUALITE ANALYTIQUE Assurance de la qualité analytique pour des résultats reconnus Assurance qualité et analyses sont étroitement

Plus en détail

VHT - 1/16. Mai 2015 GAZ RARES VGX PRESENTATION

VHT - 1/16. Mai 2015 GAZ RARES VGX PRESENTATION VHT - 1/16 PRESENTATION Les différents gaz rares sont fournis sous haute pression (150 bars) dans des bouteilles métalliques. Les gaz les plus généralement utilisés sont le néon pur et l'argon en mélange

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail