FICHE 2: La Procréation. 1. Le contrôle de l activité des gonades

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE 2: La Procréation. 1. Le contrôle de l activité des gonades"

Transcription

1 FICHE 2: La Procréation 1. Le contrôle de l activité des gonades

2

3 Question 1

4 Q1 : en cas d ablation de l hypophyse, les gonades régressent ce qui suggère que, dans les conditions normales, les gonades sont stimulées par l hypophyse. En cas de dysfonctionnement de l hypothalamus, la production hormonale des gonades est perturbée. Il semble que cela perturbe aussi la sécrétion de LH et FSH, hormones hypophysaires. On peut supposer que l hypothalamus contrôle l hypophyse qui semble contrôler les gonades.

5 Question 2

6 Q2 : On remarque que chez l Homme une injection de LH stimule l activité des cellules de Leydig qui produisent la testostérone et la FSH stimule la spermatogénèse en activant les cellules de Sertoli. Chez la femme, une injection de FSH stimule l activité des cellules de la granulosa (et donc la production d oestrogènes) et la LH entraîne l ovulation et la formation du corps jaune.

7 Question 3

8 Q3 : Rôle de l hypothalamus : -une rupture des relations sanguines entre l hypothalamus et l hypophyse entraîne un arrêt de la production de LH et FSH par l hypophyse ainsi qu un arrêt de la production d oestradiol et de progestérone par les ovaires. Ce qui signifie que l action de l hypothalamus se fait par un messager hormonal qui passe dans le sang. -l information semble aussi comporter une composante nerveuse -une stimulation électrique des neurones hypothalamique restaure une production de FSH et LH en aval, donc les neurones hypothalamiques doivent être excités pour entraîner la production d une réponse passant par voie sanguine. - La GnRH est le messager hormonal produit par les neurones hypothalamiques.

9 Q4 Q4 : La GnRH est une neurohormone car elle est produite dans le corps cellulaire des neurones hypothalamiques et déversée dans le système porte (système sanguin privilégié entre deux organes) en direction de l hypophyse.

10 SYNTHESE HYPOTHALAMUS GnRH HYPOPHYSE Les neurones de l hypothalamus produisent une hormone capable de passer dans le sang et d activer les l hypophyse. Neurones producteurs de LH et de FSH Chez l homme Chez la femme FSH + Cellules de Sertoli, impliquées dans la spermatogénèse + TESTICULE Cellules de Leydig, impliquées dans la production de testostérone LH + Apparition des caractères sexuels secondaires FSH + LH + Cellules folliculaires productrices d oestrogènes avant l ovulation Un pic de LH déclenche l ovulation au 14ème jour du cycle. La FSH stimule l activité des cellules de la granulosa pour développer le(s) follicule(s). OVAIRES Cellules du Corps Jaune, productrices de progestérone après l ovulation Règles, caractères sexuels secondaires...

11 Bilan Les gonades sont contrôlées par des messagers hormonaux en provenance de l hypophyse: LH et FSH. Ces hormones activent le fonctionnement des gonades: production des cellules reproductrices mais aussi production d hormones sexuelles (testostérone chez le mâle et œstrogènes chez la femelle). L hypophyse est lui aussi contrôlé par une neurohormone, la GnRH produite par l hypothalamus.

12 2. Le rétrocontrôle des gonades sur le complexe hypothalamo hypophysaire Double page d activités suivante

13

14 Q1

15 Q1 : Une castration de l animal (ablation des testicules dans ce cas) entraîne un hausse des taux plasmatiques de FSH et de LH, on peut en déduire que dans les conditions normales le testicule limite la production de ces deux hormones (doc 1a). Le doc 1b confirme cette hypothèse en ajoutant l idée que c est la testostérone qui est responsable de cet effet. Une injection de testostérone entraîne une inhibition de la production de LH et de FSH par l hypophyse. Enfin, le doc 1c nous montre qu une testostérone marquée (pour savoir sur quel organe elle va se fixer et donc agir) se fixe à des récepteurs spécifiques exprimés par les cellules hypophysaires. Conclusion : la testostérone produite par le testicule inhibe (ou en tout cas freine) la production de LH et de FSH en se fixant sur les cellules de l hypophyse.

16 Q2 On parle d un rétrocontrôle négatif car la testostérone agit en retour sur l organe qui produit une substance qui stimule sa propre production. Tout se passe comme si la testostérone pouvait freiner les mécanismes à l origine de sa propre production. Une forte augmentation de testostérone va entraîner un fort effet freinateur sur l hypophyse qui va diminuer sa production de LH et FSH, ce qui va moins stimuler le testicule dont la production de testostérone va ainsi diminuer et lever l inhibition sur l hypophyse qui va alors générer plus de LH et de FSH etc etc.

17 Q3 : ablation chez la rate : on retire les ovaires Conséquences : forte augmentation des taux plasmatiques de FSH et de LH.

18 Q4: Pour des injections d œstradiol de concentrations croissantes on observe un effet inhibiteur de plus en plus important, MAIS au dessus d un seuil de 0.4 (ng/ml?) l effet semble devenir activateur : l œstradiol active alors la production de LH par l hypophyse.

19 Q5: Effet activateur Effet inhibiteur Effet inhibiteur

20 Q5 : Les ovaires produisent un effet inhibiteur au début du cycle (d où de faible taux de LH et FSH) mais l augmentation de la taille du follicule (et donc de l activité des cellules de la granulosa) entraîne une augmentation de la production d œstrogènes. Vers le 12ème jour, la production d oestrogènes devient si importante que le rétrocontrôle devient positif et entraîne une décharge importante de LH. On parle de décharge ovulante et celle-ci entraîne l ovulation. Suite à l ovulation, le follicule se transforme en corps jaune et produit surtout de la progestérone. Le rétrocontrôle redevient négatif et limite la production de LH et FSH par l hypophyse.

21 Remarque Tout comme ce que nous venons de voir concernant la fixation de la testostérone sur les cellules hypophysaires, on note ici la capacité des oestrogènes à se fixer sur les cellules hypothalamiques et donc à en contrôler les sécrétions de GnRH, donc celles de LH et FSH par l hypophyse.

22 Complétons le schéma de synthèse établi précédemment

23 Pour l homme déjà - - HYPOTHALAMUS GnRH HYPOPHYSE Neurones producteurs de LH et de FSH Les neurones de l hypothalamus produisent une hormone capable de passer dans le sang et d activer les l hypophyse. Chez l homme Chez la femme FSH + Cellules de Sertoli, impliquées dans la spermatogénèse + TESTICULE Cellules de Leydig, impliquées dans la production de testostérone LH + Apparition des caractères sexuels secondaires FSH + LH + Cellules folliculaires productrices d oestrogènes avant l ovulation Un pic de LH déclenche l ovulation au 14ème jour du cycle. La FSH stimule l activité des cellules de la granulosa pour développer le(s) follicule(s). OVAIRES Cellules du Corps Jaune, productrices de progestérone après l ovulation Règles, caractères sexuels secondaires...

24 - Le rétrocontrôle est négatif du jour 1 à 12 environ HYPOTHALAMUS GnRH HYPOPHYSE Neurones producteurs de LH et de FSH FSH + LH Le rétrocontrole est positif au 12 ème / 13 ème jour Chez la femme Pic de LH et ovulation Suite à l ovulation, les rétrocontrôles imposés par les œstrogènes et la progestérone restent négatif jusqu à la fin du cycle. Les neurones de l hypothalamus produisent une hormone capable de passer dans le sang et d activer les l hypophyse. Un pic de LH déclenche l ovulation au 14ème jour du cycle. La FSH stimule l activité des cellules de la granulosa pour développer le(s) follicule(s). OVAIRES Cellules folliculaires productrices d oestrogènes avant l ovulation Cellules du Corps Jaune, productrices de progestérone après l ovulation Règles, caractères sexuels secondaires... œstrogènes progestérone

25 Synthèse : Les gonades effectuent un rétrocontrôle sur l activité du CHH. Chez l Homme, ce complexe est toujours négatif. La testostérone freine la production de LH et de FSH en se fixant sur les cellules productrices de l hypophyse (et les cellules productrices de GnRH au niveau hypothalamique). Chez le Femme, les mécanismes varient en raison de l aspect cyclique de la reproduction : En début de cycle, les cellules folliculaires produisent des quantités croissantes d œstrogènes qui entraînent un rétrocontrôle négatif sur le CHH et donc des productions de LH et FSH faibles. Autour du 12ème jour, la production d œstrogènes devient très importante et dépasse une valeur seuil qui entraîne alors un rétrocontrôle positif. Le CHH s emballe et libère une forte quantité de LH en très peu de temps. On parle d une décharge ovulante de LH. Celle-ci est à l origine de la libération de l ovule par le follicule. Le follicule évolue en CJ, producteur d œstrogènes et progestérone mais en quantité suffisamment faible pour entraîner un rétrocontrôle négatif sur toute la fin du cycle.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE. DS Procréation. Correction 04/09 Partie 2.1 : (3 points) Procréation OBLIGATOIRE. La différenciation sexuelle débute au cours de la vie embryonnaire et se termine à la puberté. Elle est sous contrôle génétique

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle.

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. I. Les deux rôles des testicules. 1) Le rôle exocrine. A la puberté, la paroi des tubes séminifères s épaissie car les spermatogonies

Plus en détail

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION PROCREATION DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule 1 A. AMH B. Testostérone C. Canaux de

Plus en détail

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Axe gonadotrope chez l adulte Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Organisation générale de l appareil hypothalamo-hypophysaire JC CZYBA Hypothalamus gonadotrope: GnRH GnRH =Gonadotropin

Plus en détail

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone.

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone. La fonction de reproduction chez l homme Introduction On étudie le fonctionnement de l appareil génital chez l homme adulte. Problématiques : Comment fonctionne l appareil génital de l homme adulte? Son

Plus en détail

La formation de l appareil reproducteur

La formation de l appareil reproducteur CHAPITRE 5 LA PROCRÉATION 1 La formation de l appareil reproducteur Le sexe des individus est déterminé génétiquement mais la différenciation des appareils génitaux a lieu au cours du développement. Selon

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux.

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. A partir de la puberté, les appareils génitaux deviennent fonctionnels. Ce fonctionnement est régulé et permet une activité continue

Plus en détail

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule Matière : Biologie Classe : SV Traiter les exercices suivants: Exercice 1: Fonctions des cellules de Sertoli Le testicule a deux fonctions : produire de la testostérone (hormone mâle) et produire des spermatozoïdes.

Plus en détail

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle Du sexe génétique au sexe phénotypique. La reproduction sexuée (méiose, fécondation) apparaît dès les eucaryotes unicellulaires. Dans le groupe des vertébrés chez les mammifères placentaires, elle se caractérise

Plus en détail

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Cortex cérébral Hypothalamus ige pituitaire Hypophyse antérieure Bulbe rachidien

Plus en détail

Conférence : La reproduction humaine

Conférence : La reproduction humaine Conférence : La reproduction humaine Aide à la préparation : les connaissances dans les programmes ; quelques épreuves orales d admission relatives au thème Les contenus des programmes Programme de quatrième

Plus en détail

LA PROCRÉATION PARTIE I. Des processus biologiques contrôlés par les hormones

LA PROCRÉATION PARTIE I. Des processus biologiques contrôlés par les hormones LA PROCRÉATION PARTIE I Des processus biologiques contrôlés par les hormones La reproduction humaine est une reproduction sexuée - Cela suppose la rencontre entre un gamète femelle, l ovule, et un gamète

Plus en détail

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme Partie 2 : reproduction Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme I l aspect de certains organes varie avec le temps 1- Observations directes 2- Observations microscopiques 3- Interactions

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE. THEME Procréation

LEXIQUE DU COURS DE. THEME Procréation LEXIQUE DU COURS DE 1ERE ES SVT THEME Procréation Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est simplifié et pourrait représenter

Plus en détail

Pr Laurent Morel. Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire

Pr Laurent Morel. Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire UMR 6547 CNRS Génétique des Eucaryotes & Endocrinologie Moléculaire Pr Laurent Morel Recherche : Signalisation Androgénique nique et cancer de la prostate Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire

Plus en détail

Explorations hormonales en pédiatrie. Ingrid Plotton 10 decembre 2010

Explorations hormonales en pédiatrie. Ingrid Plotton 10 decembre 2010 Explorations hormonales en pédiatrie Ingrid Plotton 10 decembre 2010 Dosage d hormones Une hormone : molécule informative extracellulaire, agit sur des cellules éloignées Reflet un statut à un moment précis:

Plus en détail

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer,

Plus en détail

Thème 4. Féminin, masculin. Chapitre 1. Devenir femme ou homme

Thème 4. Féminin, masculin. Chapitre 1. Devenir femme ou homme Thème 4 Féminin, masculin 2 Du sexe chromosomique au sexe gonadique [pp. 204-205 du manuel de l élève] Chapitre 1 1 Les phénotypes sexuels Devenir femme ou homme Les phénotypes masculin et féminin se distinguent

Plus en détail

L appareil reproducteur

L appareil reproducteur L appareil reproducteur I. Généralités * les organes reproducteurs sont appelés : les gonades. homme = testicule. femme = ovaires *pour les 2 sexes, 2 fonctions des gonades : - Etre des cellules reproductrices

Plus en détail

Exploration biochimique du testicule endocrine

Exploration biochimique du testicule endocrine Exploration biochimique du testicule endocrine Professeur Layachi Chabraoui Cours de biochimie 2ème Année Médecine Rabat 2010-2011 1- Les hormones testiculaires Le testicule représente la glande endocrine

Plus en détail

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique cristal de proprionate de testostérone Différenciation sexuelle embryonnaire et fœtale La Recherche hors série n nov.00 homme semaines /: différenciation des cordons séminifères et des cellules de Sertoli

Plus en détail

Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié. Le Cycle Menstruel. Les Généralités

Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié. Le Cycle Menstruel. Les Généralités Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié Hôpitaux Universitaires de Genève Pr.. P.Bischof PhD Le Cycle Menstruel Les Généralités Le Cycle Ovarien Le Cycle Endometrial La Régulation du Cycle

Plus en détail

Séquence 3. Féminin/Masculin. Sommaire

Séquence 3. Féminin/Masculin. Sommaire Séquence 3 Féminin/Masculin Sommaire 1. Devenir femme ou homme 2. Prendre en charge de façon conjointe sa vie sexuelle 3. Vivre sa sexualité Exercices de la séquence 3 Lexique 1 1 Devenir femme ou homme

Plus en détail

Séquence 9. Féminin, masculin. Sommaire

Séquence 9. Féminin, masculin. Sommaire Séquence 9 Féminin, masculin Sommaire 1. Devenir homme ou femme 2. Sexualité et procréation Synthèse de la séquence 9 Glossaire Exercices de la séquence 9 Séquence 9 SN12 1 1 A Devenir homme ou femme

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel PUBERTÉ Dr. Valérie M. Schwitzgebel Division d endocrinologie pédiatrique et diabétologie Hôpital des Enfants HUG Genève Valerie.Schwitzgebel@hcuge.ch PHYSIOLOGIE DE LA PUBERTÉ DÉFINITION CHANGEMENTS PHYSIQUES

Plus en détail

Transmission héréditaire d'une maladie métabolique

Transmission héréditaire d'une maladie métabolique المدة: 180min الصف: SV المادة:. Biologie ExerciceI : ( 7 pts ) Transmission héréditaire d'une maladie métabolique Pascal T., 4 ans, a présenté à 6 mois d'intervalle deux crises de dysurie (difficulté à

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

Tous droits réservés au CNP SCIENCES BIOLOGIQUES

Tous droits réservés au CNP SCIENCES BIOLOGIQUES République Tunisienne Ministère de l éducation SCIENCES BIOLOGIQUES 4 ème année de l enseignement secondaire Section sport Les auteurs Hamouda MOKHTARI Abdelhakim KHALFAOUI Mabrouk ALOUI Mohamed KORDOGHLI

Plus en détail

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 La système génital et reproducteur Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 Les gonades Gonade Semences Testicules chez l homme et ovaire chez la femme Élaboration de gamètes (époux) n Fonction de production

Plus en détail

TRANSMISSION DE LA VIE

TRANSMISSION DE LA VIE TRANSMISSION DE LA VIE CHAPITRE I CHAPITRE II ANATOMIE DES APPAREILS REPRODUCTEURS. GAMETOGENESE OU FORMATION DES GAMETES CHAPITRE III REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHAPITRE IV STERILITE ET MAÎTRISE

Plus en détail

Puberté Quoi de neuf?

Puberté Quoi de neuf? Puberté Quoi de neuf? A. Linglart Avec l aide de V. Merzoug, C. Bouvattier et C. Adamsbaum agnes.linglart@bct.aphp.fr INSERM U986 et endocrinologie et diabétologie pédiatrique, Hôpital Bicêtre-Paris Sud

Plus en détail

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire,

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire, Actions biologiques - AMH, Inhibine B puis A: s'opposent à FSH via activine - FSH: recrutement et croissance folliculaire - LH: stéroidogénèse (maturation folliculaire) et ovulation ( col - E2: action

Plus en détail

AMÉNORRHÉES SECONDAIRES

AMÉNORRHÉES SECONDAIRES AMÉNORRHÉES SECONDAIRES On appelle aménorrhée secondaire une absence de menstruation depuis plus de trois mois chez une patiente antérieurement bien réglée. L'aménorrhée secondaire est beaucoup plus fréquente

Plus en détail

L axe gonadotrope ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E

L axe gonadotrope ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E L axe gonadotrope V. Gayrard Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 23, Chemin des Capelles 31076 Toulouse cedex L axe gonadotrope L axe gonadotrope I. LES

Plus en détail

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Qu est-ce que le SOPK? Quel objectif? Cette brochure vous informe sur les signes, les causes et le traitement du syndrome

Plus en détail

Le système reproducteur

Le système reproducteur Le système reproducteur et la périnatalité chez l humain Cours en ligne BIO-5062-2 Corrigé de l autoévaluation Juin 2005 L autoévaluation a été produite par la Société de formation à distance des commissions

Plus en détail

Fonctions et acteurs.

Fonctions et acteurs. Fonctions et acteurs. Endocrinologie de la reproduction Fonction exocrine Gamétogénèse (souche mature) Démarre à puberté. Méiose réductionnelle puis équationnelle Fonction endocrine Hormone stéroïdienne.

Plus en détail

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire La prévention du bien-être, de la forme et santé de l âge mûr masculin Testostérone et andropause De plus en plus d exposés médicaux

Plus en détail

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue HOMÉOSTASIE 1. Système nerveux et système endocrinien 589 Maintien de l homéostasie par : Système endocrinien (hormonal) : Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue Système nerveux

Plus en détail

Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues

Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 1.1. Physiologie de l axe gonadotrope...3 1.2. Différentes fractions de la testostérone...3

Plus en détail

Dosages hormonaux chez l homme. Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris

Dosages hormonaux chez l homme. Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris Dosages hormonaux chez l homme Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris Dosages hormonaux Ambiguité sexuelle Impubérisme Hypogonadisme acquis / Impuissance Infertilité Gynécomastie Tumeur testiculaire

Plus en détail

Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie

Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie Leseprobe Bientôt maman... pensez Homéopathie von Benoît Dansette Herausgeber: Editions Testez http://www.narayana-verlag.de/b15198 Im Narayana Webshop

Plus en détail

Le profil biologique stéroïdien

Le profil biologique stéroïdien 61 Le profil biologique stéroïdien Professeur Yves LE BOUC Président du Conseil scientifique de l'afld, Service d'explorations fonctionnelles endocriniennes Hôpital Armand Trousseau Centre de Recherche

Plus en détail

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS Octobre 2012 Décembre 2012 Avril 2013 Prostate Androgènes Anti-androgènes Professeur Pierre FOSSATI Mai 2013 Autres documentations sur le site de l Association

Plus en détail

Term S. La procréation. DOSSIER 6 - Sommaire : Enseignement obligatoire. Ac-Poitiers

Term S. La procréation. DOSSIER 6 - Sommaire : Enseignement obligatoire. Ac-Poitiers Enseignement T erm S Obligatoire - Dossier 6 : La procréation. 1 Ac-Poitiers Term S Enseignement obligatoire La testostérone permet le maintien des caractères sexuels secondaires chez l homme, la prise

Plus en détail

L obésité kg/m2) touche 14,5 %

L obésité kg/m2) touche 14,5 % Obésité-Fertilité- Grossesse Synthèse Obésité et reproduction : quels impacts de l obésité sur l axe gonadotrope et la fertilité? Julie Sarfati 1, Hélène Bry 1, Jacques Young 1, Sophie Christin-Maitre

Plus en détail

GONADOTROPHINE CHORIONIQUE ENDO 5000 U.I./1 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral intramusculaire

GONADOTROPHINE CHORIONIQUE ENDO 5000 U.I./1 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral intramusculaire ésumé des Caractéristiques du Produit 1 sur 5 21/09/2010 14:31 Mis à jour : 16/02/2010 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT GONADOTROPHINE CHORIONIQUE ENDO 5000 U.I./1 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral

Plus en détail

La différenciation sexuelle

La différenciation sexuelle La différenciation sexuelle Introduction : Qu est ce que c est que le sexe? Le sexe d un individu peut être défini à trois niveaux qui correspondent à trois étapes chronologiques de la différenciation

Plus en détail

Le syndrome de Klinefelter

Le syndrome de Klinefelter Le syndrome de Klinefelter Le syndrome Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous

Plus en détail

Brochure d information. unité de la médecine de la reproduction

Brochure d information. unité de la médecine de la reproduction Brochure d information unité de la médecine de la reproduction CARE Unité de la médecine de la reproduction 3 RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Madame, Monsieur, HFR Fribourg Hôpital cantonal Clinique de gynécologie

Plus en détail

Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules. Anatomie. Embryologie de la surrénale. Nicolas de Roux. Paris-Diderot Paris 7.

Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules. Anatomie. Embryologie de la surrénale. Nicolas de Roux. Paris-Diderot Paris 7. Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules Nicolas de Roux Paris-Diderot Paris 7. L2 2011 Anatomie Embryologie de la surrénale 1 Embryologie de la surrénale Histologie Physiologie de la surrénale

Plus en détail

Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire. Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13.

Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire. Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13. Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13 I. Hypothalamus Plan 1. Données morphologiques 2. Les hormones hypothalamiques

Plus en détail

Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction

Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction Pattern d expression chez les rongeurs, dans l ovaire humain, et fonction de reproduction dans des modèles de souris transgéniques

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

L appreil reproducteur de l homme

L appreil reproducteur de l homme PROCREATION 1 Sommaire Anatomie et Physiologie de l appareil reproducteur de l homme Anatomie et Physiologie de l appareil reproducteur de la femme Comportement sexuel des mammifères Développment et différenciation

Plus en détail

Anatomie physiologique de l appareil génital

Anatomie physiologique de l appareil génital Anatomie physiologique de l appareil génital Définition : L appareil génital assure la fonction de reproduction grâce aux spermatozoïdes produits par les testicules chez l homme et aux ovules chez la femme.

Plus en détail

Physiologie des gonades

Physiologie des gonades Université de Constantine. Faculté de médecine. Département de médecine. Service de physiologie et des explorations cliniques fonctionnelles CHU Constantine Préparé et présenté par: Dr M Madani -Dr NH

Plus en détail

BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT. Sommaire. Psychologie Générale

BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT. Sommaire. Psychologie Générale Psychologie Générale Jean Paschoud BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT Sommaire Communication hormonale Communication neuronale Neurones Synapse Neurotransmetteurs Modificateurs de la transmission Organisation

Plus en détail

FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 CAHIER 9 ET CORRIGÉ

FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 CAHIER 9 ET CORRIGÉ FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 ET CORRIGÉ TABLE DES MATIÈRES 1-07 I 1.0 INTRODUCTION... 1 2.0 L'ANATOMIE DU SYSTÈME REPRODUCTEUR FÉMININ... 2 2.1 Les glandes génitales... 3 2.2 Les voies génitales...

Plus en détail

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs.

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs. Castration 1- Généralités 2- Stérilisation des chiennes 3- Castration des chiens 4- Castration des chats 5- Castration des lapins et des cobayes 1- Généralité s La castration consiste à enlever les glandes

Plus en détail

PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES

PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES V. Gayrard Physiologie Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 23, chemin des Capelles 31076 Toulouse PRODUCTION ET

Plus en détail

TEST D ÉQUILIBRE HORMONAL POUR LES FEMMES

TEST D ÉQUILIBRE HORMONAL POUR LES FEMMES TEST D ÉQUILIBRE HORMONAL Basé sur un test élaboré par le D r John R. Lee, M.D. Ce bilan peut vous aider à découvrir si vos symptômes sont causés par un déséquilibre hormonal. Instructions 1. Lisez attentivement

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION DES MAMMIFERES. Septembre 2007 V. GAYRARD

PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION DES MAMMIFERES. Septembre 2007 V. GAYRARD PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION DES MAMMIFERES Septembre 2007 V. GAYRARD 1 SOMMAIRE CHAPITRE I: CYCLE ŒSTRAL... 5 I- CARACTERISTIQUES GENERALES DES CYCLES... 5 1. Terminologie... 5 2. Durée des différentes

Plus en détail

V2b/MO-LAB-03 Version N 02 Mode opératoire Protocoles d explorations

V2b/MO-LAB-03 Version N 02 Mode opératoire Protocoles d explorations CH - NIORT Laboratoire de biologie V2b/MO-LAB-03 Version N 02 Mode opératoire Protocoles d explorations I OBJET : Ce mode opératoire décrit les différentes étapes à suivre pour réaliser les prélèvements

Plus en détail

ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE

ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE Objectifs pédagogiques terminaux : «expliquer les étapes du développement pubertaire normal, physique et psychologique», «diagnostiquer une avance ou un retard

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE

PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE Centre DEFHY Association Craniopharyngiome Solidarité PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE Frédéric CASTINETTI Chef de clinique - Assistant Endocrinologie Adulte, Hopital de

Plus en détail

LOTION CAPILLAIRE 1- INTRODUCTION

LOTION CAPILLAIRE 1- INTRODUCTION LOTION CAPILLAIRE 1- INTRODUCTION Le follicule capillaire est le tissu de notre corps qui a la croissance cellulaire la plus intense. Il présente un métabolisme ultra-rapide, ce qui le rend très sensible

Plus en détail

L infertilité masculine

L infertilité masculine L infertilité masculine Dr Mehdi Jaidane I- Introduction définitions : L infertilité est définie par l'incapacité pour un couple d'obtenir une grossesse après 24 mois de rapports normaux réguliers et non

Plus en détail

LA MESSAGERIE DE L AMOUR

LA MESSAGERIE DE L AMOUR ÉDITO Vous considérez peut-être l amour comme un trésor à découvrir, à protéger, un phénomène puissant, extraordinaire, presque magique...rassurez-vous, la chimie et la biologie ne vous contrediront pas!

Plus en détail

PCOS et syndrome métabolique. Nelly Pitteloud EDM CHUV Lausanne

PCOS et syndrome métabolique. Nelly Pitteloud EDM CHUV Lausanne PCOS et syndrome métabolique Nelly Pitteloud EDM CHUV Lausanne PCOS - Définitions 2003 Rotterdam Workshop 2 sur 3: Hyperandrogénisme clinique/biologique Cycles irréguliers ou anovulatoires Morphologie

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT VETERINAIRE Suprelorin 4,7 mg implant pour chiens 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Principe actif : Desloréline

Plus en détail

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Validé par le Dr Gandemer Dé nitions - Normale staturo-pondérale = valeurs de taille et de poids comprises entre + 2 DS et 2 DS (ou entre le 3 e et

Plus en détail

Le syndrome des ovaires micropolykystiques (OMPK): le point de vue de l endocrinologue

Le syndrome des ovaires micropolykystiques (OMPK): le point de vue de l endocrinologue Le syndrome des ovaires micropolykystiques (OMPK): le point de vue de l endocrinologue Dominique Maiter Cliniques Saint Luc UCL 1200 Brussels Réunion de l ALFORMEC, Luxembourg septembre 2011 Syndrome des

Plus en détail

Dé nitions et généralités

Dé nitions et généralités Chapitre 1 Dé nitions et généralités 1. L andropause, un terme polémique Le terme d andropause est de nature polémique, il suggère euphoniquement, qu à l instar de la ménopause il y aurait chez l homme,

Plus en détail

Ménopause et andropause

Ménopause et andropause I-00-Q000 I-5-Q55 Ménopause et andropause 2 e partie : Andropause P r Jacques Tostain Service d urologie-andrologie, CHU, 42055 Saint-Étienne Cedex 2 jacques.tostain@chu-st-etienne.fr est caractérisée

Plus en détail

Utilisation du CIDR MD pour l induction de l œstrus chez la brebis en contre-saison sexuelle

Utilisation du CIDR MD pour l induction de l œstrus chez la brebis en contre-saison sexuelle Utilisation du CIDR MD pour l induction de l œstrus chez la brebis en contre-saison sexuelle Mémoire Élise Blais Maîtrise en Sciences Animales Maître ès sciences (M.Sc.) Québec, Canada Élise Blais, 2014

Plus en détail

l UNiVERSITÉ DE NANTES

l UNiVERSITÉ DE NANTES l UNiVERSITÉ DE NANTES U.F.R. DE :MEDECINE ET TECHNIQUES J\tIEDICALES CERTIFICAT DE CAPACITE D'ORTHOPTIE 1, rue Gaston Veil- 44035 NANTES Cédex 1 SUJET DE SCIENCES DE LA VIE DUREE: 2 Heures - Le sujet

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L Durée de l épreuve : 1h 30 Coefficient : 2 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9 Ce sujet comporte page 5/9 une ANNEXE à

Plus en détail

Androgènes et fertilité dans le syndrome de Klinefelter

Androgènes et fertilité dans le syndrome de Klinefelter Androgènes et fertilité dans le syndrome de Klinefelter Pr Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine INSERM U 933 Université Pierre et Marie Curie, Paris Androgènothérapie et fertilité Rôle des androgènes

Plus en détail

Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques

Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques Barbara Broers Département de Médecine Communautaire Rencontre réseau genre, Infodrog 13/11/07 Plan de la présentation Concepts généraux Sexualité

Plus en détail

BIOLOGIE 12 provisoire. Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE. Résultats d apprentissage spécifiques

BIOLOGIE 12 provisoire. Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE. Résultats d apprentissage spécifiques BIOLOGIE 12 provisoire Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE En douzième année, il est attendu que l élève pourra: Nature des sciences et de la technologie S2.4 analyser

Plus en détail

Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010

Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010 Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010 INTRODUCTION Les tests de réserve ovarienne ont pour but d évaluer et de prédire la réponse sous

Plus en détail

Mise au pointmise au point

Mise au pointmise au point Leptine et reproduction Leptin and reproduction M. Caprio* points FORTS La leptine est une protéine de 16 kda, produite principalement par le tissu adipeux blanc. La leptine circule dans le sang en concentrations

Plus en détail

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES RECOMMANDATIONS Actualisation 2007 Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, avril 2007 Agence Française de Sécurité

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN»

THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN» THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN» QUELQUES ELEMENTS DE REFLEXION SUR CETTE PARTIE DU PROGRAMME Cette thématique «Féminin, masculin» est aussi présente dans les programmes d enseignement scientifique des premières

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Physiologie des testicules

Physiologie des testicules Plan généralg Physiologie des testicules PC 2 Module endocrinologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1. Androgè testiculaires 2. Régulation Axe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

2-A. Tectonique des plaques et géologie appliquée. 2-B. Nourrir l humanité

2-A. Tectonique des plaques et géologie appliquée. 2-B. Nourrir l humanité 2-A. Tectonique des plaques et géologie appliquée 2-B. Nourrir l humanité Objectif : Montrer que la tectonique des plaques présente un intérêt appliqué Forme un contexte explicatif de la présence de ressource

Plus en détail

LE CONTRÔLE ANTIDOPAGE ET SES LIMITES ; ENTRE DIFFICULTÉS ANALYTIQUES ET PROGRES

LE CONTRÔLE ANTIDOPAGE ET SES LIMITES ; ENTRE DIFFICULTÉS ANALYTIQUES ET PROGRES LE CONTRÔLE ANTIDOPAGE ET SES LIMITES ; ENTRE DIFFICULTÉS ANALYTIQUES ET PROGRES E. SAUSSEREAU 1, M. GUERBET 2, J.P. GOULLÉ 1,2 1-Groupe Hospitalier du Havre 2- UFR de Médecine et de Pharmacie, EA 4651,

Plus en détail

LA CARENCE EN TESTOSTÉRONE

LA CARENCE EN TESTOSTÉRONE LA CARENCE EN TESTOSTÉRONE CHEZ L HOMME Dr Catherine Waeber Stephan endocrinologue FMH, Fribourg 2 LA CARENCE EN TESTOSTÉRONE CHEZ L HOMME Moins de muscles, plus de ventre, moins de peps Et si c était

Plus en détail

Exemples de questions Biologie GRADE

Exemples de questions Biologie GRADE Exemples de questions Biologie 30 96 GRADE Ce document est principalement destiné au(x) : Élèves Enseignants de Biologie 30 Administrateurs Parents Grand public Autres Dans le présent bulletin, le générique

Plus en détail

Sakina Mhaouty-Kodja Zone de texte

Sakina Mhaouty-Kodja Zone de texte Effets et mécanismes de l exposition périnatale vs adulte à de faibles doses de BPA: Caractérisation comportementale, neuroanatomique et neuroendocrine Sakina Mhaouty-Kodja Zone de texte IBPS, Neurosciences

Plus en détail

ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE

ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE Objectifs pédagogiques : -Expliquer les étapes du développement pubertaire normal, physique et psychologique -Dépister une avance ou un retard pubertaire. Auteurs

Plus en détail

Mécanisme d action du bisphénol A sur la fonction gonadotrope chez la brebis prépubère

Mécanisme d action du bisphénol A sur la fonction gonadotrope chez la brebis prépubère ANNEE 2011 THESE : 2011 TOU 3 4050 Mécanisme d action du bisphénol A sur la fonction gonadotrope chez la brebis prépubère THESE pour obtenir le grade de DOCTEUR VETERINAIRE DIPLOME D ETAT présentée et

Plus en détail