SEANCE 2 3 : 35 : 00

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEANCE 2 3 : 35 : 00"

Transcription

1 Prévention Secours Civiques Niveau1 F.MAGGIORI_2014

2 PSC1 SEANCE 2 3 : 35 : 00

3 PARTIE 1 23 : 00

4 05 : 00

5 10.LA VICTIME EST INCONSCIENTE PARTIE 1

6 ❶ J observe attentivement afin de protéger (moi-même, la victime, les témoins) ❷ Je repère les signes: - yeux fermés -Immobile - position inhabituelle ❸ Je repère les indices

7 Je questionne la victime «Monsieur, vous m entendez?» Je lui prends la main «Monsieur, serrezmoi la main, ouvrez les yeux!» POURQUOI? BILAN DE CONSCIENCE

8 Une victime qui ne répond pas aux questions et qui ne réagit pas, est inconsciente. Si elle se trouve sur le dos, son état de santé peut s aggraver: LES RISQUES ❶ La chute de la langue en arrière peut obstruer les voies aériennes. ❷les liquides (vomissements ou sang) présents dans la gorge peuvent s écouler dans les voies respiratoires. ❸ l état de santé peut s aggraver

9 QUE FAIRE? Action à mener Libération des voies aériennes Apprécier la respiration

10 Objectif spécifique : Etre capable de: Maintenir les voies aériennes libres Apprécier la respiration

11 DEMONSTRATION DTR 03 : 00 DCJ + Reformulation 05 : 00

12 Faire un BILAN DE CONSCIENCE SI INCONSCIENCE : Reformulation ❶ BILAN DE CONSCIENCE Libérer les ❷ LIBERER voies aériennes LES VOIES AERIENNES Le menton doit être tiré vers l avant La tête doit être basculée prudemment en arrière et maintenue dans cette position

13 ❸ APPRECIER LA RESPIRATION : 10 secondes ❶Sentir le souffle ❷ Ecouter les bruits de respiration ❸Regarder une éventuelle élévation du ventre ou du thorax

14 APPRENTISSAGE 10 : 00

15

16 Objectif spécifique : Etre capable de MAINTENIRles voies aériennes de la victime libres et FACILITER l écoulement des liquides, en attendant les secours. Mettre la victime en Position Latérale de Sécurité

17 DEMONSTRATION DCJ + Reformulation 07 : 00

18 Reformulation

19 A retenir : -Le retournement de la victime sur le côté limite au maximum les mouvements de la colonne cervicale -La P.L.S. permet : le maintien de la libération des voies aériennes l écoulement des liquides

20 APPRENTISSAGE 15 : 00

21 LVA PLS Réanimation Cardiopulmonaire RCP

22 LA POSITION LATERALE DE SECURITE

23 2 1 Préparer le retournement de la victime 3 ❶Placer le premier bras de la victime à angle droit ❷Saisir le bras opposé et placer sa main dans la main de la victime ❸Maintenir le dos de la main de la victime contre l oreille pour limiter les mouvements lors du retournement

24 4 5 Retourner la victime prudemment afin de respecter l axe de la colonne vertébrale ❹Saisir la jambe opposée de la victime, puis la retourner sans brusqueries ni à-coups afin de respecter l axe de la colonne vertébrale durant la manœuvre ❺Maintenir le dos de la main de la victime contre l oreille pour limiter les mouvements lors du retournement

25 Stabiliser la victime 6 ❻Le secouriste retire sa main en douceur en évitant toute mobilisation de la tête de la victime puis vérifie sa respiration ❼Ajuster la cuisse à 90 de l axe du corps afin de stabiliser la victime dans cette position. 7 8 Couvrir et surveiller la victime

26 CAS PARTICULIERS QUI? La femme enceinte CEQU IL FAUT FAIRE «PLS» sur le côté gauche L enfant et le nourrisson Agir comme pour un adulte Le traumatisé La victime est sur le ventre La victime a des convulsions «PLS» sur le côté blessé Mettre la victime sur le dos pour libérer les voies aériennes Attendre la fin des convulsions avant d agir

27 LA REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE ADULTE ENFANT NOURRISSON 1: 40 :00

28 11.L ARRET CARDIAQUE PARTIE 1: BILAN ET COMPRESSIONS THORACIQUES 40 :00

29 90% des arrêts cardiaques sont dus à une cause cardio-vasculaire. Le plus souvent il s agit d une fibrillation ventriculaire Il existe aussi d autres causes: noyade, électrisation, intoxication, overdose, insuffisance respiratoire aigüe...

30 5 minutes pour agir! Pourquoi?

31 Objectif spécifique : Être capable chez l adulte inconscient qui ne respire plus de mettre en œuvre une Réanimation Cardio-Pulmonaire But : Maintenir la respiration et la circulation de la victime un Défibrillateur Automatisé Externe le plus précocement possible But : Restaurer un fonctionnement électrique cardiaque normal

32 DEMONSTRATION DTR ensemble de l action DCJ compressions thoraciques + Reformulation 05 : : 00

33 Reformulation

34 ❶ BILAN DE CONSCIENCE Si victime inconsciente : Appeler «à l aide» ❷LIBERER LES VOIES AERIENNES ❸ APPRECIER LA RESPIRATION : 10 secondes Pas de respiration: réaliser une RCP donner ou faire donner L ALERTE

35 ❹ COMPRESSIONS THORACIQUES Les bons gestes 30 Talon de la main sur la partie inférieure du sternum Adulte Enfant Pulpe de 2 doigts dans l axe du sternum sous la ligne imaginaire passant par les mamelons Nourrisson

36 Fréquence des compressions par minute 4 à 5 cm chez l adulte 1/3 de l épaisseur du thorax chez enfant et nourrisson Plan dur Après chaque compression, décoller légèrement le talon de la main du thorax pour qu'il reprenne sa position initiale (le cœur pourra se remplir de sang)

37 APPRENTISSAGE PARTIE 1: BILAN ET COMPRESSIONS THORACIQUES 15 : 00

38 DEMONSTRATION DCJ Insufflations + Reformulation 05 : 00 PARTIE 2: LES INSUFFLATIONS

39 Insufflation sans fuite, lente et progressive Durée : 1 seconde environ Manque d oxygène LVA ADULTE ENFANT 2 X 5 X Pincer le nez de la victime pendant l insufflation Le sauveteur contrôle l affaissement de la poitrine

40 Chez le nourrisson Bouche à bouche et nez Tête en position neutre Il faut élever le menton 5 X Volume d air insufflé moins important

41 APPRENTISSAGE PARTIE 2: LES INSUFFLATIONS 10 : 00

42 DEMONSTRATION DCJ Utilisation du défibrillateur + Reformulation 15 : 00 PARTIE 3: L UTILISATION DU DEFIBRILLATUR

43 Utilisation du DAE dès que possible. Chaque minute gagnée dans la mise en place d un DAE peut augmenter de 10% les chances de survie d une victime Où en trouve t on? A quoi sert un DAE? De quoi est il constitué?

44

45 APPRENTISSAGE (toute la conduite à tenir) PARTIE 3: L UTILISATION DU DEFIBRILLATUR 30 : 00

46 A RETENIR 1-MISE EN ROUTE : - Se laisser guider - Position des électrodes conformes au schéma 2-NE JAMAIS : - Retirer les électrodes. - Eteindre le défibrillateur.

47 alerte immédiate ; mise en place précoce du massage cardiaque ou réanimation cardio-pulmonaire (RCP) utilisation précoce du défibrillateur (DSA) ; des soins médicaux spécialisés précoces.

48 MISE EN ŒUVRE D UNE RCP ADULTE ENFANT 1 à 8 ANS NOURRISSON 0 à 1 AN ❶Faire alerter si un témoin est présent ou alerters il n y a pas de témoin Demander un DAE ❶Faire alerter si un témoin est présent ou alerters il n y a pas de témoin Demander un DAE ❶Faire alerter si un témoin est présent ❷Commencer la RCP ❷Réaliser 5 insufflations ❷Réaliser 5 insufflations 30 massages Bien observer lesréactions de Bien observer lesréactions du 2 insufflations l enfant (toux...) nourrisson (toux...) ❸Continuer jusqu à la mise en place du DAE dès quepossible ❹Suivre les instructions du DAE ❸Commencer la RCP 30 massages 2 insufflations En l absence de témoin réaliser 5 cycles de RCP avant d alerter Mettre en place le DAE après 5 cycles de RCP ❹Suivre les instructions du DAE ❸Commencer la RCP 30 massages 2 insufflations En l absence de témoin réaliser 5 cycles de RCP avant d alerter ❹ Poursuivre la RCP

49 12. Synthèse 1: 10 : 00

50 CAS CONCRETS DE SYNTHESE 1: 05 : 00 BILAN 05 : 00

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime :

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime : Définition - Signes L ARRÊT CARDIAQUE Une personne est en arrêt cardiaque lorsque son cœur ne fonctionne plus ou fonctionne d une façon anarchique, ne permettant plus d assurer l oxygénation du cerveau.

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue I. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l Dossier de présentation SeSa S e S a a s b l Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. C h a u s s é e R o m a i n e, 2 8 7 0 8 0, N o i r c h a i n 0 4 9 3 / 1 9. 95. 16 w

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES Recommanda)ons DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES relatives à l unité d enseignement PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES de niveau 1 L unité d enseignement «Prévention

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE I. : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions espiration rine ne se soulèvent. «gasps» doit être considérée comme un arrêt

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM 2009 1. La Défibrillation Automatisée Externe 1. 1. Définition : Défibrillation automatisée consiste à faire traverser le cœur en arrêt circulatoire

Plus en détail

Mort Subite du Sportif

Mort Subite du Sportif Mort Subite du Sportif 3 minutes et un défibrillateur pour sauver une vie Dr Olivier CAPEL-SAMU de Lyon Médecine d Urgence Médecine du Sport et de la Plongée Médecin du LOU Rugby 11 janvier 2009, fédérale

Plus en détail

Table ronde du 26 mars 2009

Table ronde du 26 mars 2009 La défibrillation Table ronde du 26 mars 2009 1 La défibrillation Généralités Le rythme cardiaque régulier ou rythme sinusal : le cœur se contracte et se relâche de façon régulière pour assurer un flux

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 -

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - Pro EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - SOMMAIRE Page de garde page : 1 Sommaire page : 2 Fiche pratique page : 3 Programme page : 4 Progression pédagogique pages : 6

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER Le défibrillateur Dr Hamdi BOUBAKER Défibrillation ou Choc électrique externe le défibrillation: geste consistant à faire passer volontairement et brièvement un courant électrique dans le cœur en cas des

Plus en détail

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E)

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) PLAN PROPOSE LES GESTES DE PREMIERS SECOURS L'UTILISATION DU DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE ( SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE

Plus en détail

CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com

CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com Dr Yann Coulon - SAMU 04 1 MODULE A URGENCES VITALES Enseignement le plus pratique possible (7h) - Préambule,

Plus en détail

Urgence de terrain : conduite à tenir Actualisation de la réanimation cardio-pulmonaire

Urgence de terrain : conduite à tenir Actualisation de la réanimation cardio-pulmonaire Urgence de terrain : conduite à tenir Actualisation de la réanimation cardio-pulmonaire Docteur Jean-Pierre PERTEK Chef de service d anesthésie réanimation L arrêt cardio-respiratoire est un événement

Plus en détail

BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation

BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation Swiss Resuscitation Council 2010 tous droit réservé «Le Défibrillateur» Swiss Resuscitation Council 2010 tous droit réservé Compétences

Plus en détail

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Que devons nous savoir? Utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire Durée

Plus en détail

Elle relève uniquement de la

Elle relève uniquement de la Elle relève uniquement de la responsabilité de l employeur, Logiquement il s appuie sur son conseil légitime et naturel, le médecin du travail Rien n interdit de prendre attache du SAMU local, c est même

Plus en détail

Atelier gestes d urgences

Atelier gestes d urgences Atelier gestes d urgences L arrêt cardio-respiratoire Pré-test 1- Question à choix multiples: A- L arrêt cardio-respiratoire est plus souvent d origine respiratoire chez l enfant. B- L arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

dessins et scénario Kéline Fichter Éditions CHEPE

dessins et scénario Kéline Fichter Éditions CHEPE L arrêt cardiaque touche en France environ 60 000 personnes par an. C est la première cause de mortalité, bien loin devant les accidents de la route (4 600 morts en 2007). C est un tueur qui tue «au hasard»,

Plus en détail

La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1

La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1 La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1 SOMMAIRE Introduction... 1 SST... 1 PSC1... 4 Matériel minimal nécessaire pour le PSC1 et le SST... 8 INTRODUCTION Plusieurs textes modifient les aspects

Plus en détail

Lecture préparatoire du cours de DEA

Lecture préparatoire du cours de DEA www.activecanadian.com ACTIVE Lecture préparatoire du cours de DEA Active Canadian vous souhaite la bienvenue à la formation de gestion d urgence des arrêts cardiaque. Pendant ce cours vous allez pratiquer

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB- Pagination : 1 de 9 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 41 Rédacteurs Dr V.HAMELIN, urgentiste Chenôve ; Dr L. QUEUDET, urgentiste Dijon

Plus en détail

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales ! Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales Recommanda)ons DE LA DIRECTION DE LA SÉCURITÉ CIVILE relatives!!! à l initiation du grand public à la prise en charge de l

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

ARRET CARDIO RESPIRATOIRE. C.PERRIN SAMU06 CHU NICE Janvier 2007

ARRET CARDIO RESPIRATOIRE. C.PERRIN SAMU06 CHU NICE Janvier 2007 ARRET CARDIO RESPIRATOIRE C.PERRIN SAMU06 CHU NICE Janvier 2007 Introduction 50 à 60 000 morts subites en France par an 3 % de survie sans séquelle Survie dépend de la rapidité d une RACS, elle même dépendante

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL. Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751

PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL. Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751 PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751 Programme d exercices pour évidement cervical : Les exercices qui vous sont proposés ont pour but

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES SOMMAIRE : Définitions DAE / DSA / DEA. Les accessoires recommandés. Notion de système d information pour les secours spécialisés. Les

Plus en détail

Formation aux Premiers Secours

Formation aux Premiers Secours MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS BUREAU DE LA FORMATION ET DES ASSOCIATIONS DE SECURITE CIVILE Formation aux Premiers Secours

Plus en détail

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Défibrillation et Grand Public Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Quelques chiffres (1) 50 à 60 000 décès en France par mort subite dont la moitié font suite à l apparition d une tachycardie

Plus en détail

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S.

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. OBJECTIFS : Former les salariés des associations adhérentes afin qu'ils soient capables de porter secours à un

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Référentiel technique à l usage des formateurs SST Document applicable à partir du 1 er janvier 2012 L Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

AFGSU 1. I PROTECTION et ALERTE. Autres numéros d urgence : II REGLES D HYGIENE

AFGSU 1. I PROTECTION et ALERTE. Autres numéros d urgence : II REGLES D HYGIENE AFGSU 1 I PROTECTION et ALERTE Protection : pour la victime, le sauveteur et toute autre personne menacée par le danger. Il faut éviter d aggraver l état du patient, de provoquer un sur accident et/ou

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail

Sauveteur Secouriste du Travail PROGRAMME DE FORMATION SÉCURITÉ & SANTÉ AU TRAVAIL Sauveteur Secouriste du Travail Formation Sauveteur Secouriste du Travail RECYCLAGE FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Formation SST Initiale Formation Incendie

Plus en détail

REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION PSC 1. Table des matières. Préambule... 3. Avant propos... 5. Définitions et termes...

REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION PSC 1. Table des matières. Préambule... 3. Avant propos... 5. Définitions et termes... Table des matières Préambule... 3 Avant propos... 5 Définitions et termes... 7 Cahier des charges... 10 Techniques pédagogiques... 13 Découpage de la formation... 21 Le déroulement pédagogique... 24 Cas

Plus en détail

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. 1 La mort subite Affections cardio-vasculaires : 1ere cause de mortalité en France (32% des décès) Problème de santé publique «c est une mort non prévisible

Plus en détail

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise Toute personne motivée par l évolution de l entreprise La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes (Si le groupe compte plus de 10 personnes, la durée de la formation est majorée d une heure

Plus en détail

DEA, 3 lettres encore trop méconnues

DEA, 3 lettres encore trop méconnues DEA, 3 lettres encore trop méconnues Trois lettres de l alphabet peu connues des professionnels de la santé. Trois lettres qui peuvent sauver la vie. D.E.A: Défibrillateur externe automatisé. Malheureusement

Plus en détail

1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS

1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS 1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS 6 G R OSSESSE ET ACCOUCHEMENT INOPINÉ 7 L ENFANT EN DÉTRESSE 8 U RGENCES

Plus en détail

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS BUREAU DE LA FORMATION ET DES ASSOCIATIONS DE SECURITE CIVILE Formation à l'utilisation du

Plus en détail

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise.

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. Formation Initiale: Sauveteurs Secouristes du Travail Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. La

Plus en détail

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur Se former aux gestes qui sauvent et apprendre à utiliser un défibrillateur L'intervention dans les premières minutes, avant l'arrivée des secours, est capitale. Connaître les bons réflexes vous aide à

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 TECHNIQUE 9.1 MISE EN ŒUVRE D UN DAE 1. Justification La survie des personnes en arrêt cardio-respiratoire par fonctionnement anarchique du cœur est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement.

Plus en détail

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Définition : Inconscient Sans mouvements respiratoires = ACR RCP I. RÉANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE ÉLÉMENTAIRE Débuter réanimation cardio-pulmonaire

Plus en détail

Épidémiologie des ARRETS CARDIO-RESPIRATOIRES

Épidémiologie des ARRETS CARDIO-RESPIRATOIRES Épidémiologie des ARRETS CARDIO-RESPIRATOIRES Maladies cardiovasculaires : 1 ère causes de mortalité avant 75 ans Un tiers des IDM meurent avant d atteindre l hôpital Rythme initial pré-hospitalier : FV/TV

Plus en détail

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA Durée : 4h Personnels concernés : Tout le personnel volontaire. Formation au secourisme PROGRAMME DE LA FORMATION 1 re partie : Qu est ce que la fibrillation? Objectifs

Plus en détail

Réanimation Cardio-pulmonaire Recommandations ERC 2010 ALS. Blaise Degueldre

Réanimation Cardio-pulmonaire Recommandations ERC 2010 ALS. Blaise Degueldre Réanimation Cardio-pulmonaire Recommandations ERC 2010 ALS Blaise Degueldre Objectifs du cours Le participant sera capable de : Effectuer une reconnaissance précoce et un appel à l aide, De réaliser une

Plus en détail

CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE)

CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE) CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE Supprimé : O- RESPIRATOIRE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE) Objectifs Décrire et expliquer les différents maillons de la chaîne de survie. Utiliser un défibrillateur

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS Référentiel technique destiné aux enseignants

APPRENDRE À PORTER SECOURS Référentiel technique destiné aux enseignants OBJECTIFS DE LA FORMATION Á l'issue de la formation de base "Apprendre à porter secours", l'enseignant doit être capable : d'agir efficacement face aux situations d'urgence pouvant être rencontrées en

Plus en détail

LES PATHOLOGIES DE L URGENCE CARDIAQUE

LES PATHOLOGIES DE L URGENCE CARDIAQUE FICHE TECHNIQUE décembre 2008 ARRÊT CARDIAQUE Par le Professeur Étienne Aliot, Chef du département des maladies cardiovasculaires, CHU de Nancy le Professeur Jacques Mansourati Département de Cardiologie,

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL OBJECTIFS PEDAGOGIQUES PROFIL PARTICIPANTS Tout public. 1. Permettre à un membre du personnel ou à plusieurs d acquérir les compétences nécessaires afin de pouvoir

Plus en détail

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie.

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. d un haut-parleur qui donne des messages sonores et guide le sauveteur dans son action D un accumulateur (batterie) d énergie qui permet

Plus en détail

informations pratiques

informations pratiques COLLECTIVITÉS LOCALES Arrêt cardiaque informations pratiques avec le soutien de Arrêt cardiaque I Informations pratiques I 1 2 I L arrêt cardiaque L arrêt cardiaque est la première cause de mortalité des

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Décret n 2012-565 du 24 avril 2012 relatif à la Commission nationale des

Plus en détail

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt)

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) Effectuer la mise au sein Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) - Ceci vous permettra de l'amener au sein en pointant le mamelon vers son

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

Nous pouvons tous sauver

Nous pouvons tous sauver 1 Nous pouvons tous sauver des vies Vous pouvez sauver une personne victime d un arrêt cardio-respiratoire grâce au défibrillateur automatisé externe (DAE). Il délivre un choc électrique au muscle cardiaque,

Plus en détail

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 )

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) n W662005964 / siren 790 223 317 / arrêté préfectoral n 2013109-0001 INITIATIONS Initiation au Défibrillateur : l arrêt cardiaque

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

URGENCES CARDIAQUES Objectif global :

URGENCES CARDIAQUES Objectif global : URGENCES CARDIAQUES Objectif global : => Etre capable de prendre en charge une personne victime d'un accident cardio-respiratoire dans une situation quotidienne et en milieu hospitalier. Sommaire -Les

Plus en détail

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital.

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Fiche 1 A QUOI SERT LA RESPIRATION? Objectif Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Vocabulaire : respirer / inspirer / expirer / souffler / air / poumons. Notions

Plus en détail

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION Conforme au programme élaboré par l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010

Plus en détail

Alerter, masser, défibriller

Alerter, masser, défibriller Novembre 2012 Alerter, masser, défibriller DIJON ville santé 03 80 44 81 51 www.dijon.fr ÉDITORIAL Mairie de Dijon C haque année en France, ce sont plus de 50 000 personnes qui décèdent d'un arrêt cardiaque

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CENTRE HOSPITALIER De La Rochelle CATALOGUE FORMATIONS CESU 17 2012 Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CESU 17 - CENTRE HOSPITALIER LA ROCHELLE 17019 LA ROCHELLE CEDEX 1

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

URGENCES. Prise en charge primaire d un arrêt cardiaque chez l enfant (BLS) Chapitre 14. Points essentiels J. NAUD

URGENCES. Prise en charge primaire d un arrêt cardiaque chez l enfant (BLS) Chapitre 14. Points essentiels J. NAUD Chapitre 14 Prise en charge primaire d un arrêt cardiaque chez l enfant (BLS) J. NAUD Points essentiels Le basic life support (BLS) est une étape primordiale de la chaîne de survie. Un BLS suboptimal offre

Plus en détail

ANALYSER et PROTÉGER.

ANALYSER et PROTÉGER. 1/ Analyser et Protéger Alerter 2/ Secourir. 3/ PLS Inconscience 4/ RCP Réanimation cardio-pulmonaire 5/ Malaises plaies 6/ brûlures traumatisme noyade ANALYSER et PROTÉGER. Être rapide et calme 1/ Analyser

Plus en détail

25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages. Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte

25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages. Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte 25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte Plan A. Introduction B. Donner l'alerte I. L'alerte en milieu

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS. Secourisme. Prévention des risques. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

CATALOGUE FORMATIONS. Secourisme. Prévention des risques. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible CATALOGUE FORMATIONS Secourisme Prévention des risques Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Devoir civique Mission sociale Chaque année, près de 20 000 personnes meurent d accidents

Plus en détail

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs Déroulement du mouvement 1. Position Position des pieds Jambes Hanches Buste Tête 2. Bras d arc Main d arc Point de pression Coude Bras de l arc Epaule 3. Bras de corde Prise de corde Position des doigts

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin. La mort subite est la conséquence d un arrêt cardiaque et respiratoire. Elle survient soudainement chez un individu qui se livre à ses occupations habituelles : au travail, en faisant ses courses, mais

Plus en détail

Recueil de techniques

Recueil de techniques Recueil de techniques Sorties de victimes et utilisation de la planche dorsale Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition janvier 2009 Table des matières Recueil de techniques - Sorties

Plus en détail

PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION. De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels

PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION. De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels De l organisation des secours à la prévention des risques professionnels La chaîne de survie : un

Plus en détail

Exercices de mise en forme avec ballon

Exercices de mise en forme avec ballon Exercices de mise en forme avec ballon 1 Contenu de la présentation 1. 1. Avantages de de l entraînement nement avec ballon 2. 2. Qu est-ce que le le «core training»? 3. Choix du ballon et précautions

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR. ARCO 2009-2011 Blois, Chartres, Dreux, Orléans, Saint Malo 1

PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR. ARCO 2009-2011 Blois, Chartres, Dreux, Orléans, Saint Malo 1 PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR ARCO 2009-2011 1 INTRODUCTION Première rencontre en octobre 2009 dans le cadre de l A.R.C.O. Après intervention du

Plus en détail

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au En 2008 27 rue du Docteur Lettry, BP 2233 56 322 LORIENT cedex Par L Péron I. Ce dispositif repose sur plusieurs axes : Une procédure d appel simple

Plus en détail

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool SIGNES VITAUX INTRODUCTION Les signes vitaux sont la température, le pouls, la respiration et la pression artérielle. Ils sont des indicateurs de la santé du client. La mesure des signes vitaux constitue

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque.

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. ARRÊT CARDIAQUE : IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. Le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 2à 3% ; il est 4 à 5 fois

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé Algorithme de la RCP de base pour le public non formé La victime ne bouge pas et ne répond pas Appeler le 15* Faire chercher un DAE La victime ne respire pas ou «gaspe» 100 compressions thoraciques 1 Continuer

Plus en détail

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies Communiqué La FFPSC a du Coeur Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies A Chartres, le 6 décembre 2013, la FFPSC, via son comité directeur, a rappelé toute l attention qu elle porte

Plus en détail

Prévention Secours Civiques de niveau 1. Préambule - 2012 Référentiels internes de formation et de certification Éducation Nationale - 1

Prévention Secours Civiques de niveau 1. Préambule - 2012 Référentiels internes de formation et de certification Éducation Nationale - 1 Éducation Nationale Prévention Secours Civiques de niveau 1 Référentiels internes de formation et de certification «PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1» (PSC 1) 2012 Préambule - 2012 Référentiels

Plus en détail

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Guide bébé Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Avec les bébés et les enfants, avoir des yeux dans le dos est presque une deuxième nature. Ils échappent malheureusement

Plus en détail

Les gestes qui sauvent avec défibrillateur : Information pour le public.

Les gestes qui sauvent avec défibrillateur : Information pour le public. Appeler, Masser, Défibriller, (recommandations de l Académie Nationale de Médecine 2007) Les gestes qui sauvent avec défibrillateur : Information pour le public. "20 minutes de sa vie pour sauver des vies"

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Filière professionnelle

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Filière professionnelle DIRECTION DE LA DÉFENSE ET DE LA SÉCURITÉ CIVILES SOUSDIRECTION DES SAPEURSPOMPIERS BUREAU DE LA FORMATION ET DES ASSOCIATIONS DE SÉCURITÉ CIVILE Formation à l'utilisation du défibrillateur semiautomatiue

Plus en détail

Soixante mille adultes sont victimes

Soixante mille adultes sont victimes dmt dossier médico-technique 89 TC 86 Le défibrillateur semi-automatique : place dans la chaîne des secours et intérêt dans le milieu du travail L opportunité de la mise en place de défibrillateurs semi-automatiques

Plus en détail