Procréation. 1.3 A. progestérone B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Procréation. 1.3 A. progestérone B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG"

Transcription

1 Procréation 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Muqueuse utérine B. Muscle utérin C. Col de l utérus D. Trompe E. Follicule 1.2 A. cellules folliculaires B. thèques C. cellules hypophysaires D. ovocyte E. cellules lutéales 1.3 A. B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG 1.4 A. vésicules séminales B. canaux de Wolff C. épididyme D. canaux de Müller E. prostate 2. Accoler ensemble, deux à deux, les termes de chacune des deux listes suivantes qui vous paraissent le mieux en relation : 2.1 A. FSH B. Gn-RH 2.2 A. Gn-RH B. FSH & LH 1. Corps jaune 2. Follicule C. LH D. Progestérone C. Progestérone 3. D. Oestrogènes Hypothalamus E. Oestrogènes E. HCG 4. Grossesse 5. Hypophyse 1- Développement du corps jaune 2- Développement folliculaire 3- Prolifération de l endomètre 4- Libération des gonadostimulines 5- Sécrétion de l endomètre 3. Questionnaire à choix multiple : 3.1 Les cycles ovariens : A. contrôlent les cycles utérins B. se déroulent depuis la puberté jusqu'à la mort C. aboutissent à la constitution d'un corps jaune D. ont la même durée que la folliculogenèse E. peuvent se dérouler en l'absence d'hypophyse 3.3 La phase post-ovulatoire : A. est caractérisée par la croissance rapide de follicules cavitaires B. est contrôlée surtout par l'hormone FSH C. est caractérisée par une abondante production de D. est caractérisée par la formation d'un corps jaune E. ne dépend pas des hormones hypohysaires 3.5 Au cours de la phase lutéale du cycle : A. l ovulation se produit B. l endomètre entre en phase sécrétoire C. on observe une abondante production de D. on observe une abondante production de LH E. on observe la formation d'un corps jaune 2.3 A. tubercules labio-scrotaux B. sillon urogénital C. tubercule génital D. gonade indifférenciée 1. urètre 2. testicule 3. grandes lèvres 4. clitoris 3.2 La phase pré-ovulatoire : A. est caractérisée par la croissance rapide de follicules cavitaires B. est contrôlée surtout par l'hormone FSH C. est caractérisée par une abondante production de D. est caractérisée par la formation d'un corps jaune E. ne dépend pas des hormones hypohysaires 3.4 Au cours de la phase folliculaire du cycle : A. un seul follicule se développe B. plusieurs follicules se développent C. l hormone ovarienne prédominante est l oestradiol D. l hormone ovarienne prédominante est la E. on observe un pic de gonadostimulines en fin de phase 3.6 Les gonadostimulines : A. sont des hormones ovariennes B. sont des hormones hypophysaires C. sont des hormones hypothalamiques D. sont des hormones stéroïdes E. sont des hormones protéiques

2 3.7 Les gonadostimulines : A. contrôlent directement le développement de l'utérus B. contrôlent directement le fonctionnement cyclique de l'ovaire C. sont soumises à un rétrocontrôle de la part des hormones ovariennes D. sont sécrétées sous l'action de neurones E. présentent un taux plasmatique à peu prés constant au cours des cycles sexuels chez la femme 3.9 La testostérone : A. est sécrétée par les cellules de Sertoli B. est nécessaire à la spematogénèse C. exerce un rétrocontrôle positif sur l'hypophyse D. est responsable de la régression des canaux de Müller E. permet l'apparition des caractères sexuels secondaire chez les garçons F. est responsable de la libido chez la femme 3.8 L'hypothalamus : A. est une région particulière du système nerveux central B. est une glande exocrine C. contrôle l'hypophyse par des mécanismes de communication nerveuse D. contrôle l'hypophyse par l'intermédiaire de neurosécrétions E. ne contient pas de neurones 3.10 Les canaux de Wolff A. existent en même temps que les canaux de Müller au stade indifférencié B. régressent si l'embryon possède le gène SRY C. se différencient en tractus génital mâle D. se différencient en même temps que la gonade E. régressent spontanément chez la femelle. 4. Questions à complément relationnel : Répondez par 1 si les deux propositions sont vraies et si elles ont une relation de cause à effet. Par 2 si elles sont vraies mais n'ont pas de relation de cause à effet. Par 3 si l'une des deux seulement est fausse. Par 4 si les deux sont fausses. 4.1 Le système nerveux central intervient dans les cycles sexuels de la femme car l hypothalamus appartient au système nerveux central. 4.2 L ovulation est déclenchée à la fin du cycle menstruel car à la date de l'ovulation l utérus est en pleine phase sécrétoire. 4.3 Juste avant l ovulation on observe un pic de LH car à ce moment l oestradiol exerce une rétroaction positive sur la sécrétion de LH. 4.4 La muqueuse utérine se modifie sous l action des oestrogènes car les cellules de l endomètre comportent des récepteurs à la. 4.5 La pilule contraceptive normodosée empêche l ovulation car elle inhibe la sécrétion de. 4.6 La gonade indiférenciée se différencie en testicule car l'hormone anti-müllérienne provoque la régression des canaux de Müller. 4.7 La protéine TDF est présente à partir de la 7ème semaine chez l'homme car le gène SRY, présent sur le chromosome Y, s'exprime. 4.8 La FSH stimule la spermatogénèse car la testostérone est produite par les cellules de Leydig.

3 5 Vrai ou faux après étude de documents: (entourez la bonne réponse) 5.1 la photo représente une coupe de testicule; l absence de spermatozoïde s explique par l existence de pulses de testostérone; la zone indiquée A par un trait contient les cellules de Leydig; ce sont les cellules de Leydig qui sécrètent la 5.2 expérience 1 : L'ablation de l'hypophyse effectuée sur un lot de rats provoque une régression des testicules, l'arrêt de la production de spermatozoïdes et de la testostérone ainsi que la régression des vésicules séminales. expérience 2 : L'injection à certains de ces rats pendant 1 mois d'une petite quantité d'extraits hypophysaires provoque le rétablissement de ces organes et leur fonctionnement normal. expérience 3 : L'injection quotidienne de 4 mg de FSH permet de rétablir la production de spermatozoïdes mais pas celle de Seule l'injection de LH restaure la production d'hormone mâle. expérience 4 : La destruction des neurones sécréteurs de GnRH dans l'hypothalamus provoque l'arrêt du fonctionnement testiculaire. Des injections pulsatiles de GnRH dans la circulation hypophysaire de ces animaux rétablissent les fonctions testiculaires. expérience 5 : Chez des rats pubères castrés la sécrétion de LH est caractérisée par des pics très fréquents et d'amplitudes élevées. L'injection continue de testostérone à ces rats réduit fortement la fréquence et l'amplitude des pics de LH. L'expérience 3 permet de montrer que la LH agit sur les cellules interstitielles. L'expérience 1 permet de montrer qu'il existe une liaison hormonale entre l'hypophyse et les testicules. L'expérience 5 met en évidence un rétrocontrôle négatif entre la LH et la On appelle la GnRH une neuro-hormone ou hormone gonadotrope. 5.3 On réalise deux séries d'expériences chez des foetus de lapin femelle âgés de 20 jours : 1er cas (à gauche) : on greffe sur un ovaire un testicule prélevé sur un mâle de même âge; 2ème cas (à droite) : on implante sur un ovaire un cristal d'un dérivé de Huit jours après, on observe les résultats présentés sur le document qui montrent que : Chez un foetus âgé de 20 jours les tractus génitaux sont déjà différenciés. La présence d'un ovaire foetal permet le maintien des canaux de Müller. Le testicule foetal sécrète une hormone autre que la testostérone qui entraîne la régression des canaux de Müller. La testostérone n'a pas d'action sur les canaux de Müller. t : testicule cr : cristal de testostérone W : canal de Wolff M : canal de Müller

4 6. Questions à cadres (Répondez aux questions dans le cadre prévu à cet effet, seule la réponse du cadre compte. Les démonstrations, calculs et graphes seront faits au brouillon). Maîtrise de la procréation Mme X consulte un médecin pour cause de stérilité. Celui-ci prescrit des examens sanguins puis un traitement au clomiphène qui est un analogue structural des oestrogènes. Document 1 Quelques mois après la castration, un implant d oestrogènes est introduit sous la peau de Guenons. La libération d oestrogènes dans le milieu intérieur des Guenons est telle que le taux plasmatique d oestrogènes se maintient pendant de nombreux jours à des taux voisins de ceux qui existent au début de la phase folliculaire du cycle (environ 60 pg.ml 1). 17 jours après la mise en place de l implant, des oestrogènes sont injectés par voie intraveineuse de telle sorte que la concentration plasmatique d oestrogènes s élève à des taux voisins de ceux existant en fin de phase folliculaire d un cycle normal. Document 2 un dosage d'hormones est effectué chez madame X. Le tableau ci-dessous donne les valeurs du dosage quotidien de LH avant prescription du traitement. Jour après les règles LH plasmatique (mui/ml) 5,5 7,2 8,2 7,1 6,8 6,8 6,4 6,8 6 5,8 6,4 7 7,1 6,2 Jour après les règles LH plasmatique (mui/ml) 6,5 6,8 5,6 5,9 5,4 6,2 6,3 6,8 5,8 6,5 7 7,2 6,4 6,2 Document 3 Le clomiphène est un analogue structural des oestrogènes dont il inhibe l action en se fixant préférentiellement sur les récepteurs du complexe hypothalamo-hypophysaire. Chez madame X, le dosage hormonal permet de dire que la stérilité est due à En fin de phase folliculaire sa production d'oestradiol est donc

5 Le clomiphène restaure la fertilité car Le signe indiquant que la fertilité a été restaurée est CALCULEZ VOTRE SCORE Barème 1. Éliminer l'intrus 2. couples de notions 3. Questionnaire à choix multiple 4. Questions à complément relationnel réponse juste +2 réponse fausse -2 absence de réponse Vrai ou faux après étude de documents réponse juste +2 réponse fausse -2 absence de réponse Questions à cadres réponse juste +3 réponse fausse ou en partie fausse -5 absence de réponse -3 (Le score maximal est de 95)

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION PROCREATION DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule 1 A. AMH B. Testostérone C. Canaux de

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE. DS Procréation. Correction 04/09 Partie 2.1 : (3 points) Procréation OBLIGATOIRE. La différenciation sexuelle débute au cours de la vie embryonnaire et se termine à la puberté. Elle est sous contrôle génétique

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

La formation de l appareil reproducteur

La formation de l appareil reproducteur CHAPITRE 5 LA PROCRÉATION 1 La formation de l appareil reproducteur Le sexe des individus est déterminé génétiquement mais la différenciation des appareils génitaux a lieu au cours du développement. Selon

Plus en détail

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle.

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. I. Les deux rôles des testicules. 1) Le rôle exocrine. A la puberté, la paroi des tubes séminifères s épaissie car les spermatogonies

Plus en détail

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux.

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. A partir de la puberté, les appareils génitaux deviennent fonctionnels. Ce fonctionnement est régulé et permet une activité continue

Plus en détail

Conférence : La reproduction humaine

Conférence : La reproduction humaine Conférence : La reproduction humaine Aide à la préparation : les connaissances dans les programmes ; quelques épreuves orales d admission relatives au thème Les contenus des programmes Programme de quatrième

Plus en détail

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle Du sexe génétique au sexe phénotypique. La reproduction sexuée (méiose, fécondation) apparaît dès les eucaryotes unicellulaires. Dans le groupe des vertébrés chez les mammifères placentaires, elle se caractérise

Plus en détail

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone.

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone. La fonction de reproduction chez l homme Introduction On étudie le fonctionnement de l appareil génital chez l homme adulte. Problématiques : Comment fonctionne l appareil génital de l homme adulte? Son

Plus en détail

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Axe gonadotrope chez l adulte Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Organisation générale de l appareil hypothalamo-hypophysaire JC CZYBA Hypothalamus gonadotrope: GnRH GnRH =Gonadotropin

Plus en détail

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme Partie 2 : reproduction Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme I l aspect de certains organes varie avec le temps 1- Observations directes 2- Observations microscopiques 3- Interactions

Plus en détail

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique cristal de proprionate de testostérone Différenciation sexuelle embryonnaire et fœtale La Recherche hors série n nov.00 homme semaines /: différenciation des cordons séminifères et des cellules de Sertoli

Plus en détail

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule Matière : Biologie Classe : SV Traiter les exercices suivants: Exercice 1: Fonctions des cellules de Sertoli Le testicule a deux fonctions : produire de la testostérone (hormone mâle) et produire des spermatozoïdes.

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE. THEME Procréation

LEXIQUE DU COURS DE. THEME Procréation LEXIQUE DU COURS DE 1ERE ES SVT THEME Procréation Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est simplifié et pourrait représenter

Plus en détail

LA PROCRÉATION PARTIE I. Des processus biologiques contrôlés par les hormones

LA PROCRÉATION PARTIE I. Des processus biologiques contrôlés par les hormones LA PROCRÉATION PARTIE I Des processus biologiques contrôlés par les hormones La reproduction humaine est une reproduction sexuée - Cela suppose la rencontre entre un gamète femelle, l ovule, et un gamète

Plus en détail

Séquence 3. Féminin/Masculin. Sommaire

Séquence 3. Féminin/Masculin. Sommaire Séquence 3 Féminin/Masculin Sommaire 1. Devenir femme ou homme 2. Prendre en charge de façon conjointe sa vie sexuelle 3. Vivre sa sexualité Exercices de la séquence 3 Lexique 1 1 Devenir femme ou homme

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

Pr Laurent Morel. Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire

Pr Laurent Morel. Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire UMR 6547 CNRS Génétique des Eucaryotes & Endocrinologie Moléculaire Pr Laurent Morel Recherche : Signalisation Androgénique nique et cancer de la prostate Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire

Plus en détail

Explorations hormonales en pédiatrie. Ingrid Plotton 10 decembre 2010

Explorations hormonales en pédiatrie. Ingrid Plotton 10 decembre 2010 Explorations hormonales en pédiatrie Ingrid Plotton 10 decembre 2010 Dosage d hormones Une hormone : molécule informative extracellulaire, agit sur des cellules éloignées Reflet un statut à un moment précis:

Plus en détail

L appareil reproducteur

L appareil reproducteur L appareil reproducteur I. Généralités * les organes reproducteurs sont appelés : les gonades. homme = testicule. femme = ovaires *pour les 2 sexes, 2 fonctions des gonades : - Etre des cellules reproductrices

Plus en détail

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Cortex cérébral Hypothalamus ige pituitaire Hypophyse antérieure Bulbe rachidien

Plus en détail

Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié. Le Cycle Menstruel. Les Généralités

Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié. Le Cycle Menstruel. Les Généralités Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié Hôpitaux Universitaires de Genève Pr.. P.Bischof PhD Le Cycle Menstruel Les Généralités Le Cycle Ovarien Le Cycle Endometrial La Régulation du Cycle

Plus en détail

Le système reproducteur

Le système reproducteur Le système reproducteur et la périnatalité chez l humain Cours en ligne BIO-5062-2 Corrigé de l autoévaluation Juin 2005 L autoévaluation a été produite par la Société de formation à distance des commissions

Plus en détail

TRANSMISSION DE LA VIE

TRANSMISSION DE LA VIE TRANSMISSION DE LA VIE CHAPITRE I CHAPITRE II ANATOMIE DES APPAREILS REPRODUCTEURS. GAMETOGENESE OU FORMATION DES GAMETES CHAPITRE III REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHAPITRE IV STERILITE ET MAÎTRISE

Plus en détail

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel PUBERTÉ Dr. Valérie M. Schwitzgebel Division d endocrinologie pédiatrique et diabétologie Hôpital des Enfants HUG Genève Valerie.Schwitzgebel@hcuge.ch PHYSIOLOGIE DE LA PUBERTÉ DÉFINITION CHANGEMENTS PHYSIQUES

Plus en détail

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer,

Plus en détail

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12

La système génital et reproducteur. Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 La système génital et reproducteur Esteban Gonzalez Biologie Humaine_A12 Les gonades Gonade Semences Testicules chez l homme et ovaire chez la femme Élaboration de gamètes (époux) n Fonction de production

Plus en détail

Anatomie physiologique de l appareil génital

Anatomie physiologique de l appareil génital Anatomie physiologique de l appareil génital Définition : L appareil génital assure la fonction de reproduction grâce aux spermatozoïdes produits par les testicules chez l homme et aux ovules chez la femme.

Plus en détail

Thème 4. Féminin, masculin. Chapitre 1. Devenir femme ou homme

Thème 4. Féminin, masculin. Chapitre 1. Devenir femme ou homme Thème 4 Féminin, masculin 2 Du sexe chromosomique au sexe gonadique [pp. 204-205 du manuel de l élève] Chapitre 1 1 Les phénotypes sexuels Devenir femme ou homme Les phénotypes masculin et féminin se distinguent

Plus en détail

L appreil reproducteur de l homme

L appreil reproducteur de l homme PROCREATION 1 Sommaire Anatomie et Physiologie de l appareil reproducteur de l homme Anatomie et Physiologie de l appareil reproducteur de la femme Comportement sexuel des mammifères Développment et différenciation

Plus en détail

Exploration biochimique du testicule endocrine

Exploration biochimique du testicule endocrine Exploration biochimique du testicule endocrine Professeur Layachi Chabraoui Cours de biochimie 2ème Année Médecine Rabat 2010-2011 1- Les hormones testiculaires Le testicule représente la glande endocrine

Plus en détail

Fonctions et acteurs.

Fonctions et acteurs. Fonctions et acteurs. Endocrinologie de la reproduction Fonction exocrine Gamétogénèse (souche mature) Démarre à puberté. Méiose réductionnelle puis équationnelle Fonction endocrine Hormone stéroïdienne.

Plus en détail

Séquence 9. Féminin, masculin. Sommaire

Séquence 9. Féminin, masculin. Sommaire Séquence 9 Féminin, masculin Sommaire 1. Devenir homme ou femme 2. Sexualité et procréation Synthèse de la séquence 9 Glossaire Exercices de la séquence 9 Séquence 9 SN12 1 1 A Devenir homme ou femme

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire,

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire, Actions biologiques - AMH, Inhibine B puis A: s'opposent à FSH via activine - FSH: recrutement et croissance folliculaire - LH: stéroidogénèse (maturation folliculaire) et ovulation ( col - E2: action

Plus en détail

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

Transmission héréditaire d'une maladie métabolique

Transmission héréditaire d'une maladie métabolique المدة: 180min الصف: SV المادة:. Biologie ExerciceI : ( 7 pts ) Transmission héréditaire d'une maladie métabolique Pascal T., 4 ans, a présenté à 6 mois d'intervalle deux crises de dysurie (difficulté à

Plus en détail

La différenciation sexuelle

La différenciation sexuelle La différenciation sexuelle Introduction : Qu est ce que c est que le sexe? Le sexe d un individu peut être défini à trois niveaux qui correspondent à trois étapes chronologiques de la différenciation

Plus en détail

Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie

Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie Benoît Dansette Bientôt maman... pensez Homéopathie Leseprobe Bientôt maman... pensez Homéopathie von Benoît Dansette Herausgeber: Editions Testez http://www.narayana-verlag.de/b15198 Im Narayana Webshop

Plus en détail

Term S. La procréation. DOSSIER 6 - Sommaire : Enseignement obligatoire. Ac-Poitiers

Term S. La procréation. DOSSIER 6 - Sommaire : Enseignement obligatoire. Ac-Poitiers Enseignement T erm S Obligatoire - Dossier 6 : La procréation. 1 Ac-Poitiers Term S Enseignement obligatoire La testostérone permet le maintien des caractères sexuels secondaires chez l homme, la prise

Plus en détail

FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 CAHIER 9 ET CORRIGÉ

FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 CAHIER 9 ET CORRIGÉ FORMATION INTERMÉDIAIRE BIO 2011 ET CORRIGÉ TABLE DES MATIÈRES 1-07 I 1.0 INTRODUCTION... 1 2.0 L'ANATOMIE DU SYSTÈME REPRODUCTEUR FÉMININ... 2 2.1 Les glandes génitales... 3 2.2 Les voies génitales...

Plus en détail

Tous droits réservés au CNP SCIENCES BIOLOGIQUES

Tous droits réservés au CNP SCIENCES BIOLOGIQUES République Tunisienne Ministère de l éducation SCIENCES BIOLOGIQUES 4 ème année de l enseignement secondaire Section sport Les auteurs Hamouda MOKHTARI Abdelhakim KHALFAOUI Mabrouk ALOUI Mohamed KORDOGHLI

Plus en détail

Physiologie des gonades

Physiologie des gonades Université de Constantine. Faculté de médecine. Département de médecine. Service de physiologie et des explorations cliniques fonctionnelles CHU Constantine Préparé et présenté par: Dr M Madani -Dr NH

Plus en détail

Puberté Quoi de neuf?

Puberté Quoi de neuf? Puberté Quoi de neuf? A. Linglart Avec l aide de V. Merzoug, C. Bouvattier et C. Adamsbaum agnes.linglart@bct.aphp.fr INSERM U986 et endocrinologie et diabétologie pédiatrique, Hôpital Bicêtre-Paris Sud

Plus en détail

AMÉNORRHÉES SECONDAIRES

AMÉNORRHÉES SECONDAIRES AMÉNORRHÉES SECONDAIRES On appelle aménorrhée secondaire une absence de menstruation depuis plus de trois mois chez une patiente antérieurement bien réglée. L'aménorrhée secondaire est beaucoup plus fréquente

Plus en détail

Dosages hormonaux chez l homme. Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris

Dosages hormonaux chez l homme. Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris Dosages hormonaux chez l homme Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris Dosages hormonaux Ambiguité sexuelle Impubérisme Hypogonadisme acquis / Impuissance Infertilité Gynécomastie Tumeur testiculaire

Plus en détail

PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES

PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E PRODUCTION ET TRANSPORT DES SPERMATOZOIDES V. Gayrard Physiologie Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 23, chemin des Capelles 31076 Toulouse PRODUCTION ET

Plus en détail

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue HOMÉOSTASIE 1. Système nerveux et système endocrinien 589 Maintien de l homéostasie par : Système endocrinien (hormonal) : Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue Système nerveux

Plus en détail

Le syndrome de Klinefelter

Le syndrome de Klinefelter Le syndrome de Klinefelter Le syndrome Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous

Plus en détail

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs.

Après la stérilisation, les femelles n'ont plus de cycle sexuel et par conséquence n ont plus de chaleurs. Castration 1- Généralités 2- Stérilisation des chiennes 3- Castration des chiens 4- Castration des chats 5- Castration des lapins et des cobayes 1- Généralité s La castration consiste à enlever les glandes

Plus en détail

L axe gonadotrope ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E

L axe gonadotrope ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E L axe gonadotrope V. Gayrard Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 23, Chemin des Capelles 31076 Toulouse cedex L axe gonadotrope L axe gonadotrope I. LES

Plus en détail

Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010

Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010 Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010 INTRODUCTION Les tests de réserve ovarienne ont pour but d évaluer et de prédire la réponse sous

Plus en détail

L infertilité masculine

L infertilité masculine L infertilité masculine Dr Mehdi Jaidane I- Introduction définitions : L infertilité est définie par l'incapacité pour un couple d'obtenir une grossesse après 24 mois de rapports normaux réguliers et non

Plus en détail

Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues

Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 1.1. Physiologie de l axe gonadotrope...3 1.2. Différentes fractions de la testostérone...3

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Stérilité conjugale (29) Docteur Jean-marc AYOUBI Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : Cycle menstruel, physiologie de l axe hypothalomo-hypophyso-ovarien, folliculogénèse, anatomie de l appareil

Plus en détail

GONADOTROPHINE CHORIONIQUE ENDO 5000 U.I./1 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral intramusculaire

GONADOTROPHINE CHORIONIQUE ENDO 5000 U.I./1 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral intramusculaire ésumé des Caractéristiques du Produit 1 sur 5 21/09/2010 14:31 Mis à jour : 16/02/2010 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT GONADOTROPHINE CHORIONIQUE ENDO 5000 U.I./1 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral

Plus en détail

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace.

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. La pilule, prise régulièrement, prévient d une grossesse non désirée mais ne protège

Plus en détail

Page 1 du wiki : Le site WIKI du lycée Lambert LA MAITRISE DE LA PROCREATION. I. LA REGULATION DES NAISSANCES A-) La contraception hormonale féminine:

Page 1 du wiki : Le site WIKI du lycée Lambert LA MAITRISE DE LA PROCREATION. I. LA REGULATION DES NAISSANCES A-) La contraception hormonale féminine: Page 1 du wiki : Le site WIKI du lycée Lambert LA MAITRISE DE LA PROCREATION I. LA REGULATION DES NAISSANCES A-) La contraception hormonale féminine: Contraception hormonale: Méthode de contraception fondée

Plus en détail

Physiologie des testicules

Physiologie des testicules Plan généralg Physiologie des testicules PC 2 Module endocrinologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1. Androgè testiculaires 2. Régulation Axe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE

ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE Extrait cours svt 4e ORGANISATION DU PREMIER TRIMESTRE SEMAINES LEÇONS DEVOIRS À SOUMETTRE 1 Partie 1 : La transmission de la vie chez l homme Chapitre 1 : De l enfance à l âge adulte Activités 1 et 2

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2015 Durée : 3 heures Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Qu est-ce que le SOPK? Quel objectif? Cette brochure vous informe sur les signes, les causes et le traitement du syndrome

Plus en détail

Brochure d information. unité de la médecine de la reproduction

Brochure d information. unité de la médecine de la reproduction Brochure d information unité de la médecine de la reproduction CARE Unité de la médecine de la reproduction 3 RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Madame, Monsieur, HFR Fribourg Hôpital cantonal Clinique de gynécologie

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Stérilité masculine

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Stérilité masculine CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Stérilité masculine Définition La stérilité masculine est encore appelée infertilité masculine. Il s'agit de l'impossibilité pour un homme d'assurer une procréation du fait

Plus en détail

MAITRISE DE LA REPRODUCTION CHEZ LES CARNIVORES DOMESTIQUES

MAITRISE DE LA REPRODUCTION CHEZ LES CARNIVORES DOMESTIQUES MAITRISE DE LA REPRODUCTION CHEZ LES CARNIVORES DOMESTIQUES PLAN 1- CONTRÔLE DE L'ACTIVITE GENITALE 1-1- INDUCTION 1-2- BLOCAGE 1-2-1- TEMPORAIRE * Chez le mâlem * Chez la femelle : - prévention de l'oestrus

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION DES MAMMIFERES. Septembre 2007 V. GAYRARD

PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION DES MAMMIFERES. Septembre 2007 V. GAYRARD PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION DES MAMMIFERES Septembre 2007 V. GAYRARD 1 SOMMAIRE CHAPITRE I: CYCLE ŒSTRAL... 5 I- CARACTERISTIQUES GENERALES DES CYCLES... 5 1. Terminologie... 5 2. Durée des différentes

Plus en détail

La spermatogenèse. I) Rappels sur l'appareil génital masculin. Chapitre 2 : la spermatogenèse

La spermatogenèse. I) Rappels sur l'appareil génital masculin. Chapitre 2 : la spermatogenèse La spermatogenèse Comme son nom l'indique, la spermatogenèse est un processus biologique dont le but est de produire les gamètes mâles, les spermatozoïdes. Les spermatozoïdes ne contiennent que 23 chromosomes

Plus en détail

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS Octobre 2012 Décembre 2012 Avril 2013 Prostate Androgènes Anti-androgènes Professeur Pierre FOSSATI Mai 2013 Autres documentations sur le site de l Association

Plus en détail

THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN»

THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN» THEME 3 A «FÉMININ, MASCULIN» QUELQUES ELEMENTS DE REFLEXION SUR CETTE PARTIE DU PROGRAMME Cette thématique «Féminin, masculin» est aussi présente dans les programmes d enseignement scientifique des premières

Plus en détail

ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE

ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE Objectifs pédagogiques terminaux : «expliquer les étapes du développement pubertaire normal, physique et psychologique», «diagnostiquer une avance ou un retard

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles... sans jamais oser le demander. Sommaire Les organes génitaux féminins 4 Le cycle menstruel 6 Les caractéristiques des règles 8 Les modifications

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES AZOOSPERMIES. Docteur Edouard AMAR CHIRURGIEN URO-ANDROLOGUE PARIS

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES AZOOSPERMIES. Docteur Edouard AMAR CHIRURGIEN URO-ANDROLOGUE PARIS DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES AZOOSPERMIES Docteur Edouard AMAR CHIRURGIEN URO-ANDROLOGUE PARIS L azoospermie se définit comme l absence totale et constante de spermatozoïde retrouvé dans l éjaculât. Il

Plus en détail

Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules. Anatomie. Embryologie de la surrénale. Nicolas de Roux. Paris-Diderot Paris 7.

Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules. Anatomie. Embryologie de la surrénale. Nicolas de Roux. Paris-Diderot Paris 7. Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules Nicolas de Roux Paris-Diderot Paris 7. L2 2011 Anatomie Embryologie de la surrénale 1 Embryologie de la surrénale Histologie Physiologie de la surrénale

Plus en détail

LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE

LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Les Jeudis de Fleurus 4 octobre 2007 LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Aspects cliniques Michel DUBOIS, MD, PhD Centre de Procréation Médicalement Assistée Département Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest Informations sur östradiolvalerat och dienogest Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Qlaira. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules.

Plus en détail

HISTOLOGIE DE L APPAREIL GENITAL MASCULIN

HISTOLOGIE DE L APPAREIL GENITAL MASCULIN HISTOLOGIE DE L APPAREIL GENITAL MASCULIN INDEX (Cliquez sur un sujet) 1) Introduction 2) Testicule 3) Spermatogenèse 4) Rete testis 5) Canaux efferents 6) Epididyme 7) Vésicule séminale 8) Canal déférent

Plus en détail

l UNiVERSITÉ DE NANTES

l UNiVERSITÉ DE NANTES l UNiVERSITÉ DE NANTES U.F.R. DE :MEDECINE ET TECHNIQUES J\tIEDICALES CERTIFICAT DE CAPACITE D'ORTHOPTIE 1, rue Gaston Veil- 44035 NANTES Cédex 1 SUJET DE SCIENCES DE LA VIE DUREE: 2 Heures - Le sujet

Plus en détail

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Validé par le Dr Gandemer Dé nitions - Normale staturo-pondérale = valeurs de taille et de poids comprises entre + 2 DS et 2 DS (ou entre le 3 e et

Plus en détail

Ménopause, avant pendant et après

Ménopause, avant pendant et après Ménopause, avant pendant et après Sommaire 03 Auteur du guide Dr Catherine Waeber Stephan, endocrinologue FMH, spéc. en endocrinologie de la reproduction, ménopause, andropause, Clinique Générale Ste-Anne,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE

PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE Centre DEFHY Association Craniopharyngiome Solidarité PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE Frédéric CASTINETTI Chef de clinique - Assistant Endocrinologie Adulte, Hopital de

Plus en détail

BIOLOGIE 12 provisoire. Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE. Résultats d apprentissage spécifiques

BIOLOGIE 12 provisoire. Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE. Résultats d apprentissage spécifiques BIOLOGIE 12 provisoire Module 1 - Les systèmes de régulation chimique et électrochimique STSE En douzième année, il est attendu que l élève pourra: Nature des sciences et de la technologie S2.4 analyser

Plus en détail

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction DÉSI R D ENFANT ET TABAC Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction SOMMAIRE 4Introduction 5Comment le tabac agit-il sur la fécondité? 6Et l homme? 7 Conclusion INTRODUCTION On connaît bien les

Plus en détail

V2b/MO-LAB-03 Version N 02 Mode opératoire Protocoles d explorations

V2b/MO-LAB-03 Version N 02 Mode opératoire Protocoles d explorations CH - NIORT Laboratoire de biologie V2b/MO-LAB-03 Version N 02 Mode opératoire Protocoles d explorations I OBJET : Ce mode opératoire décrit les différentes étapes à suivre pour réaliser les prélèvements

Plus en détail

Le profil biologique stéroïdien

Le profil biologique stéroïdien 61 Le profil biologique stéroïdien Professeur Yves LE BOUC Président du Conseil scientifique de l'afld, Service d'explorations fonctionnelles endocriniennes Hôpital Armand Trousseau Centre de Recherche

Plus en détail

ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE

ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE ITEM 38 : PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE Objectifs pédagogiques : -Expliquer les étapes du développement pubertaire normal, physique et psychologique -Dépister une avance ou un retard pubertaire. Auteurs

Plus en détail

Item 55 : Andropause

Item 55 : Andropause Item 55 : Andropause Collège des Enseignants d'endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques (CEEDMM) Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Introduction... 2 II Bases

Plus en détail

Introduction à l hormonologie Le cycle menstruel. Les méthodes de dosage Exemples cliniques

Introduction à l hormonologie Le cycle menstruel. Les méthodes de dosage Exemples cliniques La ménopause vue du laboratoire Dr Michel Rossier Serv. Chimie clinique et Toxicologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Sommaire Introduction à l hormonologie Le cycle menstruel Les changements

Plus en détail

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES RECOMMANDATIONS Actualisation 2007 Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, avril 2007 Agence Française de Sécurité

Plus en détail

CONGRES DE L AAUP. Décembre 2013.

CONGRES DE L AAUP. Décembre 2013. CONGRES DE L AAUP. Décembre 2013. Introduction Azoospermie: absence de spermatozoïdes dans l éjaculat (sur 2 culots de centrifugation de sperme «frais» à au moins 4 semaines d intervalle) 5% des couples

Plus en détail

Comprendre Excès d'hormone et Déficience

Comprendre Excès d'hormone et Déficience Comprendre Excès d'hormone et Déficience Les commentaires fournis ici le sont uniquement à des fins éducatives. Ils ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations de diagnostic ou de

Plus en détail

Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction

Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction Pattern d expression chez les rongeurs, dans l ovaire humain, et fonction de reproduction dans des modèles de souris transgéniques

Plus en détail

L obésité kg/m2) touche 14,5 %

L obésité kg/m2) touche 14,5 % Obésité-Fertilité- Grossesse Synthèse Obésité et reproduction : quels impacts de l obésité sur l axe gonadotrope et la fertilité? Julie Sarfati 1, Hélène Bry 1, Jacques Young 1, Sophie Christin-Maitre

Plus en détail

Dr Roland Cachelou Mieux vivre la ménopause

Dr Roland Cachelou Mieux vivre la ménopause Dr Roland Cachelou Mieux vivre la ménopause Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-7081-3614-3 Chapitre 1 Que sait-on sur la ménopause? 1 C est au tout début du XX e siècle que se sont forgées les conceptions médicales

Plus en détail

La physiologie des animaux de laboratoire

La physiologie des animaux de laboratoire Masters Sciences de la Vie et de la Santé UE expérimentation animale La physiologie des animaux de laboratoire Etienne Roux Laboratoire de Physiologie Cellulaire Respiratoire INSERM U 885 UFR des Sciences

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 202 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Corrigé et barème indicatifs 2VTSCOMEAG - cor / 2VTSCSMEAG - cor Plan/ forme

Plus en détail

Bienvenue à la Clinique de Fertilité de Mons

Bienvenue à la Clinique de Fertilité de Mons Bienvenue à la Clinique de Fertilité de Mons Le centre hospitalier Ambroise Paré collabore depuis de nombreuses années avec les Cliniques Universitaires de Bruxelles Hôpital Erasme pour vous permettre

Plus en détail

LE CYCLE MENSTRUEL et SA RELATION AVEC LES METHODES CONTRACEPTIVES. Une référence pour les formateurs en santé de la reproduction

LE CYCLE MENSTRUEL et SA RELATION AVEC LES METHODES CONTRACEPTIVES. Une référence pour les formateurs en santé de la reproduction LE CYCLE MENSTRUEL et SA RELATION AVEC LES METHODES CONTRACEPTIVES Une référence pour les formateurs en santé de la reproduction Grace Mtawali Manuel Pina Marcia Angle Catherine Murphy Cette publication

Plus en détail