MODALITES DE REPARTITION ET D UTILISATION DE L ENVELOPPE D INTERESSEMENT RECHERCHE- 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODALITES DE REPARTITION ET D UTILISATION DE L ENVELOPPE D INTERESSEMENT RECHERCHE- 2015"

Transcription

1 MODALITES DE REPARTITION ET D UTILISATION DE L ENVELOPPE D INTERESSEMENT RECHERCHE- 2015

2 Octroi d un financement MERRI (part modulable) item «performance des établissements de santé dans la recherche à promotion industrielle Suivi» de la mesure en 2015 Montant au plan national de 13,4 M fin 2014, critères retenus pour 2014, nombre de contrats uniques signés ou en cours au , l AP-HP a reçu 2 M en 3eme circulaire à ce titre Mise en place dans les GH bénéficiaires d un fond d amorçage en amont de la perception des IFI possibilité d utilisation pluriannuelle, au choix du GH, pour financer des actions destinées à augmenter le nombre d inclusions dans les essais (aide à l investigation, toutes promotions confondues) Suivi de la mesure pour délégation par la DGOS des MERRI 2015: Indicateurs retenus pour 2015, nombre de conventions signées sur la période du au qui respectent strictement les modèles de l instruction, application d un coef 1,2 pour établissement coordonnateur (au lieu d un coef 2 en 2014, 1 pour établissement associé) Au global APHP : 293 centres recruteurs pour un nombre prévisionnel d inclusions de 2280 patients L AP-HP représente 17 % des CU signés au plan national avec une enveloppe de 3,370 M pour une enveloppe nationale de 20 M en

3 Solde fond d amorçage + intéressement 2015 CEX 2014 MERRI SERI fond d'amorçage Reprise PCA MERRI SERI 2014 sur 2015 CEX 2015 Prév Reprise PCA MERRI SERI 2015 solde PCA MERRI Reprise stock MERRI SERI sur 2016 Interessement 2016 SERI MERRI SERI 2015 PCA de 2014 et 2015 GH Montant par GH ( ) Montant par GH ( ) Montant par GH ( ) Montant par GH ( ) Montant par GH ( ) Montant par GH ( ) Paris Centre Paris Est Paris Sud Paris Nord Val de Seine Paris Ouest Paris IDF Ouest Paris Seine Saint Denis R Debré Necker Pitié Salpêtrière Saint Louis H Mondor

4 Critères d interessement recherche retenus pour 2015 Trois compartiments avec pour chacun un critère de résultat et un critère de moyen d optimiser le résultat Publications : 25% Score Sigaps Taux de validation manuelle des publications Contrats Uniques signés 15% Nb de contrats : Pourcentage de Contrat Unique versus contrat CENGEPS Sigrec :Inclusions dans les essais cliniques 60% Nombre de points Sigrec Pour les inclusions dans les essais à promotion APHP score *2 si au moins 2 centres investigateurs APHP

5 Répartition de l enveloppe par indicateur et sous indicateur Indicateurs Publications Contrats Uniques Inclusions Essais Cliniques Sous-indicateur Parts sousindicateurs Montant sousindicateurs Score SIGAPS 20% Validation manuelle SIGAPS 5% Point CU coor.-ass. 12% % CU / CeNGEPS 3% Score SiGREC 48% Nombre d'études avec + 2 GH participants 12% Parts indicateurs Montant indicateurs 25% % %

6 Répartition des montants par GH Libellé GH Code GH Score Répartition Montants GH SIGAPS Contrat uniques signés SiGREC Validation manuelle Point coor.-ass. % contrat Unique / CeNGEPS Score SiGREC (EC+IP+II) Nombre d'études à + de 2 GH participants MONTANT TOTAL APR-RPC-BRK-SPR GH AVC-JVR-RMB GH BCH-BJN-BRT-LMR-CRC GH BCT-PBR-ABC GH CCH-HTD-BRC GH HEGP-CCL-VGR GH HMN-ERX-DPR-GCL GH NCK GH PSL-CFX GH RDB GH SAT-TNN-TRS-RTH GH SLS-LRB GH TOTAL

7 Modalités d utilisation de l enveloppe 1/2 Renforcement du dispositif mis en place en 2015 dans le cadre du fond d amorçage : recrutement de moyens mutualisés d aide à l investigation (TEC/ARC/IDE) avec une priorité affichée pour les services chirurgicaux ( Cf rapport Hanoun ) Un attention doit être portée sur le recrutement des TEC/ARC/IDE associatifs du fait de l assèchement des financements perçus par les associations du fait de la montée en charge du contrat unique dans les GH Petite enveloppe pour financer des frais de publication, de formation sur la recherche et participation à des congrès pour les personnels médicaux et non médicaux Financement d Appel Offre interne aux GH pour des projets émergents en chirurgie dans la limite de 50 KE par projet et de 50% de l enveloppe d intéressement. L avis de la CES devra être sollicité par les GH pour apprécier la qualité scientifique des projets.

8 Modalités d utilisation de l enveloppe 2/2 Liberté de répartition interne laissée aux GH Evaluation de l efficacité du dispositif mis en place (suivi des inclusions réalisées par les bénéficiaires du dispositif, évolution du nombre et du taux d inclusion) Objectif : obtenir une mobilisation et un effet de levier sur les indicateurs recherche des GH et soutenir la recherche en chirurgie Possibilité d étaler sur 2 ans la consommation de l enveloppe pour les GH qui le souhaitent 8

Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation. R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen

Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation. R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen Etat des lieux : prélèvements et greffes à l AP-HP Forte Activité de l AP-HP au plan national

Plus en détail

Les spécificités d organisation de la recherche clinique dans une société prestataire de services et dans une institution

Les spécificités d organisation de la recherche clinique dans une société prestataire de services et dans une institution Les spécificités d organisation de la recherche clinique dans une société prestataire de services et dans une institution 1 Matinée de l EMRC - Jeudi 4 décembre 2014 CRO / CHU Société prestataire de services

Plus en détail

PROJET «PN2M» (Projet Nouvelle Messagerie & Mobilité) Point de situation Avancement

PROJET «PN2M» (Projet Nouvelle Messagerie & Mobilité) Point de situation Avancement PROJET «PN2M» (Projet Nouvelle Messagerie & Mobilité) Point de situation Avancement Francis Robert, Mario Castellazzi, Michel Zérah Messagerie electronique 1965 : Q32 / SAC, CTSS /MIT 1966 : AUTODIN (ordinateur

Plus en détail

Chirurgie ambulatoire:

Chirurgie ambulatoire: Chirurgie ambulatoire: Et si les complémentaires participaient? Le point de vue d un groupe de protection sociale Laurent Borella Directeur Santé Malakoff Médéric Conférence UCDF Forum des Images Samedi

Plus en détail

Enquêtes de Satisfaction Patients I-Satis et Enquête AP-HPen Ligne

Enquêtes de Satisfaction Patients I-Satis et Enquête AP-HPen Ligne Enquêtes de Satisfaction Patients I-Satis et Enquête AP-HPen Ligne CME 13/01/15 D.P.U.A Qualité de vie à l hôpital I. I-Satis : Enquête de satisfaction réglementaire auprès des patients hospitalisés en

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

L organisation de la recherche clinique en France les outils. Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012

L organisation de la recherche clinique en France les outils. Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012 L organisation de la recherche clinique en France les outils Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012 Un exemple d établissement de santé promoteur: le CHU Toulouse

Plus en détail

Être infirmier(e) à l AP-HP

Être infirmier(e) à l AP-HP L AP-HP déploie ses activités dans une zone urbaine où résident plus de 11,5 millions d habitants. Elle se compose de 37 hôpitaux réunis en 12 Groupes Hospitaliers et d une structure d hospitalisation

Plus en détail

ET DE LA STRATEGIE. Note de Synthèse. Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012

ET DE LA STRATEGIE. Note de Synthèse. Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012 DIRECTION DES AFFAIRES INSTITUTIONNELLES ET DE LA STRATEGIE Note de Synthèse CAMPAGNE TARIFAIRE 2012 : ENVELOPPE MIGAC Domaine : Financement Version : 1 Mise à jour : 04/03/2012 Diffusion: Vos contacts

Plus en détail

Je vous confirme en conséquence les éléments du dispositif de mise en œuvre :

Je vous confirme en conséquence les éléments du dispositif de mise en œuvre : NOTE D2004-4575 Paris, le 19 mai 2004 Note à l'attention de Mesdames et Messieurs les chefs d établissements Mesdames et Messieurs les directeurs de l Institut de Formation en masso-kinésithérapie de l

Plus en détail

L organisation des soins en France

L organisation des soins en France L ACCES AUX SERVICES DE SANTE L organisation des soins en France Patrick BROUDIC Ministère de la Santé - France Sao Paulo 30 novembre 2007 QUELQUES DONNEES Sur la France 60 millions d habitants Coût de

Plus en détail

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND PREAMBULE - Déçisions du directoire de l APHP : 1) le site de l HTD ne serait pas fermé 2) le site de l HTD ne serait pas

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI

Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI Création de l URC Juillet 2008 Volonté commune Direction - CME Accord Cadre CHITS CHU Nice (procédures formation statistiques - vigilance ) 1 responsable/chef de

Plus en détail

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS MISSION «EVALUATION REGLEMENTAIRE ET JURIDIQUE DES PRATIQUES D INVESTIGATION CLINIQUE» FINANCEE PAR LE FONDS D ACTIONS CIBLEES 2011 GIP CENGEPS FICHES PRATIQUES : LOT 5 CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ;

CIRCULAIRE CDG90. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ; 13/1013/10 CIRCULAIRE CDG90 15/10 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ; Décret n 2004-878 relatif

Plus en détail

Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins

Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins MES GARANTIES Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins Les garanties de base PRESTATIONS 2011 à compter du 1 er janvier 2011 Equilibre Confort Excellence Optimum MES REMBOURSEMENTS

Plus en détail

Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité

Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon le 4 avril 2012 Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité Dominique COMBEAU, Pharmacien Hospitalier,

Plus en détail

«GUIDE PRATIQUE» LES MISSIONS DE L UNITE DE PROXIMITE CHARLES FOIX

«GUIDE PRATIQUE» LES MISSIONS DE L UNITE DE PROXIMITE CHARLES FOIX GROUPE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE LA PITIE SALPÊTRIÈRE - CHARLES FOIX «GUIDE PRATIQUE» LES MISSIONS DE L UNITE DE PROXIMITE CHARLES FOIX Plaquette tout public SOMMAIRE La politique stratégique de l AP-HP

Plus en détail

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION SUR LE COURS : «LE CIRCUIT DE LA FACTURATION AU PATIENT ET DE LA SECURITE SOCIALE A L'HOPITAL» DISPENSEE LE 14/05/01 OBJECTIF & METHODE Cours dispensé et évalué :

Plus en détail

Les filières de santé maladies rares. Filière de santé Maladies Respiratoires Rares : RespiFil

Les filières de santé maladies rares. Filière de santé Maladies Respiratoires Rares : RespiFil Les filières de santé maladies rares INSTRUCTION N DGOS/PF2/2013/ 306 du 29 juillet 2013 relative à la structuration des filières de santé maladies rares prévues par le plan national maladies rares 2011-2014

Plus en détail

Réflexions stratégiques sur l avenir de la rythmologie à l AP-HP

Réflexions stratégiques sur l avenir de la rythmologie à l AP-HP - 1 - Réflexions stratégiques sur l avenir de la rythmologie à l AP-HP Rapport du Groupe CME de Rythmologie Jean-Yves Artigou (président) Vincent Algalarrondo Thierry Bégué Franck Boccara Marc Dupont Christine

Plus en détail

Apports respectifs d un CIC et d une CRO. DIU FARC Séminaire 4 B. FRANCOIS 25 janvier 2013

Apports respectifs d un CIC et d une CRO. DIU FARC Séminaire 4 B. FRANCOIS 25 janvier 2013 Apports respectifs d un CIC et d une CRO DIU FARC Séminaire 4 B. FRANCOIS 25 janvier 2013 Définitions CIC : Centre d Investigation Clinique ( centre de recherche clinique) CRO : Contract Research Organization

Plus en détail

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Choix de chambre et conditions financières pour une admission classique ou en hôpital de jour. Introduction Le présent document vise à vous informer des

Plus en détail

Présentation du groupe hospitalier. Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard

Présentation du groupe hospitalier. Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard Présentation du groupe hospitalier Hôpitaux Universitaires Paris Ouest HEGP Corentin Celton-Vaugirard 2011 1634-2000 Laënnec Boucicaut Broussais 2000 HOPITAL EUROPEEN GEORGES POMPIDOU 2011 : HEGP Corentin

Plus en détail

Date d application : immédiate NOR : AFSH1521303J Classement thématique : Etablissements de santé

Date d application : immédiate NOR : AFSH1521303J Classement thématique : Etablissements de santé Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau innovation

Plus en détail

Coface et les soutiens publics à l Exportation

Coface et les soutiens publics à l Exportation Coface et les soutiens publics à l Exportation Béatrice Langella 15 Février 2013 Vos besoins, notre offre 1. L Assurance Prospection 2. L Assurance- Crédit ( >2 ans) 3. Les Assurances Risque Exportateur

Plus en détail

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos 1 sur 7 Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos Présentation générale Le ministère chargé de la recherche et de la technologie

Plus en détail

Grille d évaluation du Programme de Soutien aux Techniques Innovantes et Coûteuses ou Non (PSTIC) 2012

Grille d évaluation du Programme de Soutien aux Techniques Innovantes et Coûteuses ou Non (PSTIC) 2012 Grille d évaluation du Programme de Soutien aux Techniques Innovantes et Coûteuses ou Non (PSTIC) 2012 Pour information : l ensemble des champs est à renseigner obligatoirement. Si pour un champ donné,

Plus en détail

Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie. Description et modalités

Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie. Description et modalités Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie Description et modalités 2015 FICHE SYNTHETIQUE Actions éligibles - Etude de faisabilité géothermique - Assistance à

Plus en détail

AVIS CONTRIBUTIF DE LA FHF ILE DE FRANCE AU SROS PRS

AVIS CONTRIBUTIF DE LA FHF ILE DE FRANCE AU SROS PRS AVIS CONTRIBUTIF DE LA FHF ILE DE FRANCE AU SROS PRS SYNTHESE La FHF Ile de France partage les éléments de diagnostics inscrits dans le PRS. Elle est également en phase avec la manière dont les enjeux

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.)

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA LOIRE LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) Références - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 modifié relatif au compte épargne temps dans la fonction

Plus en détail

23/01/2015. Les nouvelles structures (IHU et autres) Les petites dernières : les CRC. STRUCTURES de RECHERCHE CLINIQUE RECONNUES

23/01/2015. Les nouvelles structures (IHU et autres) Les petites dernières : les CRC. STRUCTURES de RECHERCHE CLINIQUE RECONNUES Les nouvelles structures (IHU et autres) 6 IHU sont labellisés en 2011 Personnes morales de droit privé, constituées en FCS (CHU). créés dans le cadre des structures labellisées à la suite des appels à

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques GRECCAR 4 Groupe de REcherche Chirurgical sur le CAncer du Rectum Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques N EudraCT

Plus en détail

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Michel MAILLET Unité d Anesthésie & Chirurgie Ambulatoires Hôpital Tenon, AP-HP 4 rue de la Chine; 75020 Paris Chemin Clinique Éligibilité

Plus en détail

Paris, le 05 octobre 2005. Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Paris, le 05 octobre 2005. Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Paris, le 05 octobre 2005 Le ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Direction des affaires financières Sous-direction des affaires statutaires, des emplois et

Plus en détail

Découvrez Votre régime complémentaire de remboursement de Frais de santé

Découvrez Votre régime complémentaire de remboursement de Frais de santé santé Convention Collective Nationale des Entreprises de Prévention et Sécurité Découvrez Votre régime complémentaire de remboursement de Frais de santé 2 Votre régime complémentaire frais de santé Les

Plus en détail

Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE

Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE Date Limite de Candidature : pour la réponse au PLIE : 11 mai 2015 pour la réponse dans «Ma Démarche FSE» : 1 juin 2015 Votre Correspondant

Plus en détail

COMITE ECONOMIQUE DES PRODUITS DE SANTE SECTION DISPOSITIFS MEDICAUX DÉCLARATION PUBLIQUE D'INTÉRÊTS (DPI)

COMITE ECONOMIQUE DES PRODUITS DE SANTE SECTION DISPOSITIFS MEDICAUX DÉCLARATION PUBLIQUE D'INTÉRÊTS (DPI) COMITE ECONOMIQUE DES PRODUITS DE SANTE SECTION DISPOSITIFS MEDICAUX DÉCLARATION PUBLIQUE D'INTÉRÊTS (DPI) Je soussigné(e), Trémoureux Christophe Reconnais avoir pris connaissance de l'obligation de déclarer

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

3. Votre dossier concerne

3. Votre dossier concerne Cer f apourpl usi eur sét abl i ssement set / ou pr océdur esl ongues 3. Votre dossier concerne Un seul ERP et votre demande concerne deux périodes de 3 ans soit 6 ans maximum (sous conditions) 1 trois

Plus en détail

APPEL A PROJETS TTIM. (Territoires Touristiques Internet et Mobilité)

APPEL A PROJETS TTIM. (Territoires Touristiques Internet et Mobilité) APPEL A PROJETS TTIM (Territoires Touristiques Internet et Mobilité) Face aux enjeux majeurs que représente l explosion de l usage d internet et notamment des réseaux sociaux pour le tourisme, la Région

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

L'entreprise d'insertion XX (n SIRET : ) représentée par M., Directeur, dont le siège social est situé,

L'entreprise d'insertion XX (n SIRET : ) représentée par M., Directeur, dont le siège social est situé, Convention-type relative à la mise en œuvre d'une compensation dans le cadre d'un service d intérêt économique général (SIEG) - Entreprise d Insertion - ANNEXE Modèle ENTRE Le Département des Deux-Sèvres,

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Référence HCL : Titre de l étude : ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Investigateur Coordonnateur : Méthode. Définition du niveau de risque

Plus en détail

Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Cahier des charges

Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Cahier des charges Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Division de la Qualité et de la Sécurité Industrielle Cahier des charges relatif à la sélection des entreprises et organismes

Plus en détail

Diagnostic sanitaire et social du Lot

Diagnostic sanitaire et social du Lot Diagnostic sanitaire et social du Lot Présentation du diagnostic territorial 2014 Ce document est un support de présentation, pour des informations plus complètes, vous pouvez vous référer au diagnostic

Plus en détail

TRANSFERT SOCIAL ET SOLIDARITE ENTRE

TRANSFERT SOCIAL ET SOLIDARITE ENTRE TRANSFERT SOCIAL ET SOLIDARITE ENTRE TRAVAILLEURS DE L ECONOMIE INFORMELLE ET DES PME POUR RENDRE ACCESSIBLE UN PRODUIT DE MICRO ASSURANCE SANTE : Cas de la Mutuelle de Sécurité Sociale du Bénin (MSSB)

Plus en détail

Déploiement du DMP. Journée nationale des Industriels 23 novembre 2010

Déploiement du DMP. Journée nationale des Industriels 23 novembre 2010 Déploiement du DMP Journée nationale des Industriels 23 novembre 2010 Le DMP Un grand projet de société Un dossier structurant pour l ensemble du système de santé qui a vocation à remplacer les dossiers

Plus en détail

ASSISTANT COMPTABLE (H/F)1

ASSISTANT COMPTABLE (H/F)1 DOSSIER D APPEL A CANDIDATURE No : BIODIVERSITE/AC/2014/003 ASSISTANT COMPTABLE (H/F)1 1. DESCRIPTION DU POSTE 1.1. Cadre et objectif du poste L Assistant Comptable (H/F) sera intégré dans l Unité de Gestion

Plus en détail

Métier Bureau de Production. Spécialisation Musique

Métier Bureau de Production. Spécialisation Musique Métier Bureau de Production Domaine Artistique Spécialisation Musique Type Entrepreneur de spectacles vivants ENTREPRISE DE SPECTACLES VIVANTS Est entrepreneur de spectacles vivants toute personne qui

Plus en détail

JIQH 2009 La Villette 23 & 24 Novembre 2009

JIQH 2009 La Villette 23 & 24 Novembre 2009 JIQH 2009 La Villette 23 & 24 Novembre 2009 Atelier N 5 : Informatisons les tâches routinières Mise en œuvre & déploiement de KaliDoc Logiciel de Gestion Documentaire Groupe Hospitalier Broussais - HEGP

Plus en détail

AVENANCE. Adaptation des régimes Prévoyance et Santé. Réunion du 26 février 2009. www.mercer.fr

AVENANCE. Adaptation des régimes Prévoyance et Santé. Réunion du 26 février 2009. www.mercer.fr AVENANCE Adaptation des régimes Prévoyance et Santé Réunion du 26 février 2009 www.mercer.fr Préambule taxe Bachelot 1 Préambule taxe Bachelot Principe Mesure souhaitée par l Etat dans son projet de Loi

Plus en détail

Rapport. d'activité de l'ap-hp 2014

Rapport. d'activité de l'ap-hp 2014 Rapport d'activité de l'ap-hp 2014 Version du 07.07.15 Sommaire Avant propos 7 I. Les chiffres clés et les évènements marquants de l AP HP en 2014 8 II. Le Plan Stratégique de l AP HP 14 III. Les projets

Plus en détail

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale.

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale. COMPTE EPARGNE TEMPS Note d'information N 2010-15 du 6 septembre 2010 COMPTE EPARGNE TEMPS REFERENCE : Décret n 2010-531 du 20 mai 2010 modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne temps

Plus en détail

Abstract des données statistiques 2011 ILE DE LA REUNION

Abstract des données statistiques 2011 ILE DE LA REUNION Abstract des données statistiques 2011 ILE DE LA REUNION I - Tableau : Nombre total de masseurs kinésithérapeutes inscrits au Tableau de LA REUNION : 1115 Hommes : 630 Femmes : 474 Sociétés exerçant la

Plus en détail

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé?

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? P.FRESSY, Cellule Qualité, Vigilances et Gestion des risques liés aux soins, ARS d Auvergne Ambert 2011 L identitovigilance? De quoi parlons

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Expérimentation du programme personnalisé de l après-cancer des patients traités pour un cancer dans l enfance ou l adolescence

Expérimentation du programme personnalisé de l après-cancer des patients traités pour un cancer dans l enfance ou l adolescence APPEL A PROJETS 2011 Expérimentation du programme personnalisé de l après-cancer des patients traités pour un cancer dans l enfance ou Prévention et prise en charge des séquelles à long terme Actions 25.3

Plus en détail

DIRECTION DE LA POLITIQUE MEDICALE

DIRECTION DE LA POLITIQUE MEDICALE DIRECTION DE LA POLITIQUE MEDICALE COMMISSION MEDICALE D ETABLISSEMENT ********************************************** COMPTE RENDU DE LA SEANCE PLENIERE DU MARDI 17 NOVEMBRE 2009 APPROUVE LORS DE LA SEANCE

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Université Montesquieu Bordeaux IV 1 ère année Licence AES Année universitaire 2012-2013 INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Questions préliminaires

Plus en détail

Du nouveau avec Santéclair

Du nouveau avec Santéclair ITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNIT Société Mutualiste du Personnel du Groupe MMA et ses Filiales ERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDARITEFRATERNITEENTRAIDESOLIDA

Plus en détail

Santé Offre collective. une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés

Santé Offre collective. une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés Santé Offre collective une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Née de la fusion de la MNPLC,

Plus en détail

Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification. Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS

Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification. Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS 1 Généralités Contexte Continuité de la circulaire instituant le C2i niveau 1 d avril 2005 Objectifs

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/09/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/09/2012. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/09/2012 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie 01/09/2012 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS APPLICABLES DES JANVIER 2012...4

Plus en détail

Annexe 3 : PRÊT D AMORÇAGE. Partie n I de l Annexe 3 : Description de l Instrument Financier de Prêt d amorçage.

Annexe 3 : PRÊT D AMORÇAGE. Partie n I de l Annexe 3 : Description de l Instrument Financier de Prêt d amorçage. Annexe 3 : PRÊT D AMORÇAGE Partie n I de l Annexe 3 : Description de l Instrument Financier de Prêt d amorçage. 1. Introduction : L'objet de l instrument de financement est double : 1) fournir de la liquidité

Plus en détail

Guide de Conduite Éthique des Affaires

Guide de Conduite Éthique des Affaires Guide de Conduite Éthique des Affaires Guide sur les Cadeaux et Marques d Hospitalité Suppléments spécifiques à la France inclus www.thalesgroup.com 2 Sommaire Savoir...3 Comprendre...5 Utiliser...6 Faire

Plus en détail

Circulaire aux Intermédiaires Agréés n 2008-17

Circulaire aux Intermédiaires Agréés n 2008-17 Tunis, le 25 août 2008 Circulaire aux Intermédiaires Agréés n 2008-17 OBJET // Financement de biens et services d origine autrichienne en faveur du secteur privé tunisien dans le cadre de la ligne de crédit

Plus en détail

GROUPE SCOLAIRE CAMPOSTAL-GOUAREC. Pôle de formation POST BAC

GROUPE SCOLAIRE CAMPOSTAL-GOUAREC. Pôle de formation POST BAC GROUPE SCOLAIRE CAMPOSTAL-GOUAREC Pôle de formation POST BAC BTS SP3S Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social BTS SP3S Proposé dans 50 aine d établissements Dont 7 en Bretagne Au niveau

Plus en détail

Assemblée générale de l ordre des experts-comptables des Pays de la Loire

Assemblée générale de l ordre des experts-comptables des Pays de la Loire Assemblée générale de l ordre des experts-comptables des Pays de la Loire Présentation des outils de financement de la Région des Pays de la Loire 11 Juillet 2012 La boîte à outils du financement de la

Plus en détail

Europe Ecologie Les Verts. Janvier 2015

Europe Ecologie Les Verts. Janvier 2015 Europe Ecologie Les Verts Janvier 2015 Organisation - principes généraux Les procédures Contacts Organisation principes généraux Les démarches chronologie La nomination d un mandataire financier Au choix

Plus en détail

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises Entreprises de la restauration rapide, votre formule santé Votre régime frais de santé Entreprise, salariés : une solution Gagnant - Gagnant. La

Plus en détail

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Alexandra Panis, BIT / STEP. Kigali, Janvier 2008 1) Contexte historique des mutuelles de santé au Rwanda En 1999, le gouvernement rwandais

Plus en détail

Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations»

Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations» Paris, le 23 mai 2001 Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations» Emetteurs : Collège des actrices et acteurs français, Paul Picard, Rémi Laurent Objet :

Plus en détail

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Septembre 2013. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Septembre 2013. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises Septembre 2013 Entreprises de la restauration rapide, votre formule santé Votre régime frais de santé Entreprise, salariés : une solution Gagnant

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-141 du 24 septembre 2014 relative à la prise de contrôle conjoint de Générale de Santé par Ramsay Health Care et Predica (Groupe Crédit Agricole) L Autorité de la

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 6 C-5-05 N 165 du 10 OCTOBRE 2005 TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES. EXONERATION DES CONSTRUCTIONS DE LOGEMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D

Plus en détail

CADRAGE REGIONAL RELATIF AUX MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «PARCOURS DE QUALIFICATION ET DE CERTIFICATION PROFESSIONNELLES»

CADRAGE REGIONAL RELATIF AUX MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «PARCOURS DE QUALIFICATION ET DE CERTIFICATION PROFESSIONNELLES» CADRAGE REGIONAL RELATIF AUX MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME «PARCOURS DE QUALIFICATION ET DE CERTIFICATION PROFESSIONNELLES» PRESENTATION GENERALE : Ce document, conçu comme un guide de bonnes

Plus en détail

LES CONTRIBUTIONS FAMILIALES 2015-2016

LES CONTRIBUTIONS FAMILIALES 2015-2016 La tradition de l excellence www.saint-alyre.net LES CONTRIBUTIONS FAMILIALES 2015-2016 ECOLE COLLEGE LYCEES CLASSES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 20 rue Sainte George 63037 CLERMONT-FERRAND Téléphone : 04

Plus en détail

Partie I : Généralités sur l ensemble des participants (page 2) Partie II : Sous groupe des ARCS laboratoires promoteurs (page 6)

Partie I : Généralités sur l ensemble des participants (page 2) Partie II : Sous groupe des ARCS laboratoires promoteurs (page 6) 3èmes Rencontres de la Recherche Clinique des ARCs et des TECs RAPPORT D ENQUETE Enquête réalisée en ligne de juin à novembre 2011, questionnaire présent sur le site des 3èmes Rencontres de la Recherche

Plus en détail

1 CHAMP D APPLICATION

1 CHAMP D APPLICATION INVESTISSEMENTS D AVENIR REGLEMENT RELATIF AUX MODALITES D ATTRIBUTION DES AIDES AU TITRE DES APPELS «Valorisation Instituts Carnot» 1 CHAMP D APPLICATION Le présent règlement concerne les aides accordées

Plus en détail

Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ². José LABARERE

Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ². José LABARERE UE4 : Biostatistiques Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ² José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan I. Nature des variables

Plus en détail

Introduction. Haute-Normandie 7 octobre 2014

Introduction. Haute-Normandie 7 octobre 2014 Introduction Haute-Normandie 7 octobre 2014 2 Contexte Un nombre limité d utilisateurs de messagerie sécurisée Des conditions de confidentialités des échanges pas toujours satisfaisantes Mais des échanges

Plus en détail

Projet REUSE: Utilisation du Dossier Patient Informatisé en recherche biomédicale à l HEGP

Projet REUSE: Utilisation du Dossier Patient Informatisé en recherche biomédicale à l HEGP Projet REUSE: Utilisation du Dossier Patient Informatisé en recherche biomédicale à l HEGP Christel Daniel ab, AbdenNaji El Fadly a, Bastien Rance b, Fabien Maugard c, Noël Lucas b, Pierre-Yves Lastic

Plus en détail

Etude de la place de la prise en charge des troubles musculo-squelettiques (TMS)chroniques par acupuncture en milieu hospitalier à l AP-HP

Etude de la place de la prise en charge des troubles musculo-squelettiques (TMS)chroniques par acupuncture en milieu hospitalier à l AP-HP Etude de la place de la prise en charge des troubles musculo-squelettiques (TMS)chroniques par acupuncture en milieu hospitalier à l AP-HP Dr Annie Felten, Dr Olivier Duhamel, Dr Marie Koechlinet Dr Thierry

Plus en détail

Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS

Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information en établissements de santé Fiche N 1 : Les enjeux

Plus en détail

Mots-clés : Taxe de solidarité additionnelle aux cotisations d'assurance dite «taxe CMU» Contribution CMU Organismes complémentaires.

Mots-clés : Taxe de solidarité additionnelle aux cotisations d'assurance dite «taxe CMU» Contribution CMU Organismes complémentaires. 1 Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'etat Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction

Plus en détail

Récupération Allocation de soutien aux vétérans

Récupération Allocation de soutien aux vétérans Récupération Allocation de soutien aux vétérans Nous sommes présentement à étudier la faisabilité d initier une action en justice (RECOURS COLLECTIF) afin de contrecarrer la récupération (clawback) faite

Plus en détail

PAERPA 9-10-19. Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014

PAERPA 9-10-19. Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014 PAERPA 9-10-19 Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014 1 Sommaire Présentation PAERPA Site projet PAERPA Besoins SI qui ont émergé

Plus en détail

Récupération améliorée après chirurgie

Récupération améliorée après chirurgie Récupération améliorée après chirurgie ENHANCED RECOVERY AFTER SURGERY Présentation du programme à l Hôpital du Valais www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch ERAS ET SON HISTOIRE Pendant 10 ans, un groupe d

Plus en détail

Unité d Investigation Clinique

Unité d Investigation Clinique secutrial Saisie et Validation des données Manuel d instructions (en développement) Version 0.81 Janvier 2014 Par Khaled Mostaguir CRC HUG Table des matières 1. Introduction... 2 2. Adresses Web (URLs)

Plus en détail

Le financement du prélèvement et de la greffe d organes La région Centre face aux défis de la greffe

Le financement du prélèvement et de la greffe d organes La région Centre face aux défis de la greffe Le financement du prélèvement et de la greffe d organes La région Centre face aux défis de la greffe Abm / direction médicale et scientifique / pôle OFAS 1 2 3 Rôle et place de l Agence de la biomédecine

Plus en détail

Coface et les soutiens publics à l Exportation

Coface et les soutiens publics à l Exportation Coface et les soutiens publics à l Exportation LES OPPORTUNITES D AFFAIRES AUX EMIRATS ARABES UNIS Financer sa démarche de prospection, Son projet export. 16 décembre 2014 / Saint Denis de La Réunion Les

Plus en détail

Centre Régional d Aide aux Communes

Centre Régional d Aide aux Communes Centre Régional d Aide aux Communes Séance d information Namur, le 19 juin 2009 Mons, le 22 juin 2009 Liège, le 25 juin 2009 1 Etape 1 Dossier de demandes de liquidation à introduire auprès de la DGO4

Plus en détail

Circulaire DPE n 18. Strasbourg, le 30 janvier 2015. Le Recteur

Circulaire DPE n 18. Strasbourg, le 30 janvier 2015. Le Recteur Strasbourg, le 30 janvier 2015 Rectorat Direction des personnels enseignants Affaire suivie par Nadine Beuriot Téléphone 03 88 23 39 50 Fax 03 88 23 39 51 Mél. ce.dpe @ac-strasbourg.fr Direction des personnels

Plus en détail