Mythes et réalités de la philanthropie d entreprise. 8 avril 2010 ESDES - Université Catholique de Lyon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mythes et réalités de la philanthropie d entreprise. 8 avril 2010 ESDES - Université Catholique de Lyon"

Transcription

1 Mythes et réalités de la philanthropie d entreprise 8 avril 2010 ESDES - Université Catholique de Lyon

2 Page 2 Objectif Comprendre le rôle des fondations d entreprises dans les stratégies de responsabilité sociale, Identifier les causes sociales et environnementales susceptibles de s inscrire dans l identité de l entreprise, Repérer les enjeux managériaux d une relation équilibrée entre l entreprise donatrice et ses donataires.

3 Page 3 Intervenants Enseignants chercheurs : Jean Claude Dupuis, ESDES Université Catholique de Lyon Emmanuel Bayle, IAE Université Jean Moulin Lyon 3 Patrick Gilormini, ESDES Université Catholique de Lyon Professionnels : Mme Nicole Guidicelli, ADMICAL Lyon Mme Sophie Le Joille, Fondation Groupe SEB Mme Carmen Sanchez, Fondation de France en Rhône Alpes

4 Page 4 Programme 14 h Introduction 1. État des lieux de la philanthropie d entreprise 2. Contribution de la philanthropie à la responsabilité sociale de l entreprise 3. Mobiliser et organiser les parties prenantes autour d une fondation 4. Enjeux et limites du mécénat sportif Questions intermédiaires et Pause 1. Identifier une cause d intérêt général et choisir l objet de la fondation d entreprise 2. De l idée à la création d une fondation : quelle démarche méthodologique? 3. Inscrire l entreprise dans une économie des bienfaits 17 h 30 Questions de synthèse et Clôture

5 Contribution de la philanthropie à la responsabilité sociale de l entreprise Patrick Gilormini ESDES - Université Catholique de Lyon

6 Page 6 Contribution de la philanthropie à la RSE Système de management de l entreprise Des parties prenantes intéressées, Des enjeux de la société civile estimés stratégiques pour l entreprise, Des processus Stratégie et politique de l entreprise Société Équitable Durable Vivable Viable Économie Environnement

7 Page 7 Contribution de la philanthropie à la RSE Les parties prenantes : Employés Collectivités locales Pouvoirs publics Actionnaires Gouvernance de l entreprise Clients Salariés Fournisseurs ONG Associations

8 Page 8 Contribution de la philanthropie à la RSE 1. Livre vert de l UE : Promouvoir un cadre européen pour la R.S.E., Commission des communautés européennes Bruxelles, juillet 2001: 2. «Être socialement responsable signifie non seulement satisfaire pleinement aux obligations juridiques applicables, mais aller au-delà et investir davantage dans le capital humain, l environnement et les relations avec les parties prenantes» 3. Engagements et démarches volontaires des entreprises

9 Page 9 Contribution de la philanthropie à la RSE Théorie des parties prenantes : 1. Individu ou groupe d individus qui peut influencer ou être influencé par la réalisation des objectifs de l organisation ( Freeman, 1989) 2. Participants possédant un droit légitime sur l entreprise ( Hill & Jones, 1992) 3. Personnes ou groupes qui encourent un risque en ayant investi une forme de capital humain ou financier dans l entreprise ( Clarkson, 1995)

10 Page 10 Contribution de la philanthropie à la RSE Le modèle de Carroll (1991) Responsabilités philanthropiques Désirs de la société civile Responsabilités éthiques Responsabilités légales Attentes de la société Requis par la société Responsabilités économiques

11 Page 11 Contribution de la philanthropie à la RSE Responsabilités éthiques : Obligation de faire ce qui est juste, équitable et bien. Eviter de faire le mal Respecter les attentes de la société en terme de mœurs et de normes éthiques Reconnaître le caractère changeant et évolutif des normes morales de la société Poursuivre des objectifs d entreprise qui ne soient pas antagonistes avec les valeurs éthiques des parties prenantes Admettre qu il ne suffit pas de respecter les lois et règlements

12 Page 12 Contribution de la philanthropie à la RSE Responsabilités philanthropiques : Être une entreprise citoyenne; contribuer à l amélioration de la qualité de vie en apportant des ressources à la société civile L entreprise n est pas considérée comme non-éthique si elle ne procure pas de contributions dans le domaine des arts, de l éducation, de la santé, de la solidarité, L entreprise n est pas considérée comme socialement responsable si elle ne fait qu apporter des contributions philanthropiques.

13 Page 13 Contribution de la philanthropie à la RSE Trouver le bon niveau de coopération avec la société civile Actions philanthropiques /dons Programmes de coopération entreprise- société civile Mission d entreprise dominée par la RSE Périphérique? Équilibrée? Excessive?

14 Page 14 Contribution de la philanthropie à la RSE Cinq principes pour une coopération réussie : 1. Identifier un défi fondamental et le traiter sur le long terme (Faim, mal logement, illettrisme, dégradation de l environnement..) 2. Apporter sa contribution à partir des compétences clés de l entreprise, 3. Contribuer à une action de grande envergure sous la forme de prestations spécialisées, 4. Obtenir le soutien et des facilités du gouvernement pour l action entreprise (fiscalité ), 5. Évaluer les bénéfices apportés de part et d autre par l ensemble de l action ( économies, réputation, nouveaux clients).

15 Inscrire l entreprise dans une économie des bienfaits Patrick Gilormini ESDES - Université Catholique de Lyon

16 Page 16 Des entreprises en quête de reconnaissance Mobilisation des salariés de l entreprise autour d une cause juste et bonne permettant de renforcer leur sentiment d appartenance, Lutte pour rendre socialement acceptable les activités de l entreprise vis-à-vis des collectivités publiques nationales ou locales mais aussi des ONG, Enrôlement et fidélisation d une clientèle volage en tissant de nouveaux liens autour d un enjeu de bien commun.

17 Page 17 Vers une économie du genre humain L économie au-delà des réseaux d échange onéreux (François Perroux)

18 Page 18 Vers une économie du genre humain Pluralité des principes mobilisés par l économie humaine ( Karl Polanyi) La redistribution sociale : la production est remise à une autorité centrale qui a la responsabilité de la répartir Le marché : rencontre entre l offre et la demande de biens et de services aux fins d échanges à travers la fixation d un prix La réciprocité : relation établie entre des groupes ou des personnes grâce à des prestations de don/contre-don qui prennent sens dans la volonté de renforcer le lien social entre les parties prenantes.

19 Page 19 Un marché des bienfaits Bien commun Activité Activité Activité Entreprises Don ONG Associations Dona teur Gouvernement Consommateur Salarié Actionnaire Don Bénévole /Volontaire Contribuable Individu

20 Page 20 Un marché des bienfaits Une demande d altruisme : Une quête de bien-être privé où l acte de don offre une sensation d estime de soi. Les fondations sont des tierces parties qui permettent à leurs créateurs de satisfaire leurs préférences de manière plus efficiente et mieux contrôlée que par eux-mêmes. Les parties prenantes de l entreprise peuvent par identification se reconnaître dans les actions philanthropiques Une offre d altruisme : Une grande variété de causes portées par une multitudes d ONG et d associations à but non-lucratifs issues de la société civile. Des fournisseurs de propositions variées et clairement différenciées de bienfaits sociaux et environnementaux, segmentés par territoires ou par communautés d intérêts Absence de mise en débat public. Démarche libre et choix discrétionnaire Absence de mise en débat public

21 Page 21 Un marché des bienfaits Les investisseurs et les salariés échangent du capital et du travail contre de l argent, Les clients échangent de l argent contre un bien ou un service, L activité de l entreprise dégage un surplus qui permet de fournir selon des règles privées hors débat public des biens ou des services à la société civile contre sa tolérance (licence to operate) ou mieux sa reconnaissance. (Henderson & Malani, 2009)

22 Page 22 Des questions émergentes Inscrire les actions philanthropiques dans les dynamiques territoriales: Choix des opérateurs et visibilité à distance des actions locales Évaluer la philanthropie d entreprise: Impact social, bénéfices pour l entreprise, retour sur investissement public Rôle de la philanthropie dans les processus de création d activités durables Venture philanthropy et entrepreneuriat social

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

((( l enjeu. Comment concilier travail et citoyenneté au sein de son entreprise?

((( l enjeu. Comment concilier travail et citoyenneté au sein de son entreprise? d e s r e n c o n t r e s p o u r d é v e l o p p e r l i n i t i a t i v e 2006 Comment concilier travail et citoyenneté au sein de son entreprise? ((( l enjeu 25 avril 2006 Comment vivre au travail les

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Forum ATUGE 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DE QUOI S AGIT-IL?

Forum ATUGE 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DE QUOI S AGIT-IL? Forum ATUGE 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DE QUOI S AGIT-IL? L ESS: un patchwork en quête d identité [1] Avec des appellations fluctuantes... - économie sociale - économie solidaire - économie sociale

Plus en détail

Présentation des activités Juillet 2011

Présentation des activités Juillet 2011 Association Présentation des activités Juillet Fiche d identité L Association Les ressources humaines Contacts Activités Evènementiel Communication Etudes et travaux Formations Projets permanents Soutien

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE

MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Management

Plus en détail

Diplôme d Université

Diplôme d Université Formation Continue Diplôme d Université Gérer et Développer votre Association I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 Tél. : 04 78 78 71 88

Plus en détail

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat LA RéPOnSe COLLeCTive des entreprises de SAnTé Aux POPuLATiOnS en SiTuATiOn de détresse Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat Qui sommes nous?

Plus en détail

MEMOS en français : Cadre général du programme

MEMOS en français : Cadre général du programme MEMOS en français : Cadre général du programme Octobre 2012 Septembre 2013 N.B. : Bien que seules les dénominations masculines soient utilisées dans ce document, les dénominations féminines sont systématiquement

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

charte des relations internationales de sénart cadre déontologique et politique réciprocité équité solidarité durabilité

charte des relations internationales de sénart cadre déontologique et politique réciprocité équité solidarité durabilité charte des relations internationales de sénart cadre déontologique et politique é d i t o r i a l Sénart est composée de 10 communes dont 7 engagées dans 22 jumelages en direction de 8 pays. Une concertation

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

2.2. 1993 2008 (15 ans) - ALGOE cabinet de conseil en management (200 personnes)

2.2. 1993 2008 (15 ans) - ALGOE cabinet de conseil en management (200 personnes) CHRISTINE ROSENSTIEHL 50 ANS NOV 2013 Mariée, mère de, 3 enfants (23 ans, 21 ans, 14 ans). 30 Chemin des Verrières Mobile 07 85 58 73 86 1. Diplômes 1985 - Maîtrise IUP Sciences de Gestion (IAE Lyon) 1986

Plus en détail

Demande de création d un Diplôme Universitaire CESAM - MDD. Certificat d Etudes Supérieures Après Master en Marketing Direct et Digital

Demande de création d un Diplôme Universitaire CESAM - MDD. Certificat d Etudes Supérieures Après Master en Marketing Direct et Digital IAE Ecole Universitaire de Management Demande de création d un Diplôme Universitaire CESAM - MDD Certificat d Etudes Supérieures Après Master en Marketing Direct et Digital OBJET Le CESAM MDD est de niveau

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Master 2. Comment approcher les entreprises et répondre à leurs attentes?

Master 2. Comment approcher les entreprises et répondre à leurs attentes? Master 2. Comment approcher les entreprises et répondre à leurs attentes? Isabelle Huguet La Biennale de Lyon Pascale Paulat Ere de jeu Marianne Maillot Vision Philanthropie ! Agence de fundraising créée

Plus en détail

Demi-journée : 9h/12h30 ou 14h/17h30 150 HT par personne (groupe de 10 personnes minimum)

Demi-journée : 9h/12h30 ou 14h/17h30 150 HT par personne (groupe de 10 personnes minimum) 1) Les différentes sources de financement du projet associatif Revue de tous les modes de financement et de leurs spécificités : o Les ressources propres non commerciales o Les ressources propres commerciales

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA :

Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA : Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA : en valorisant l'offre de services et de produits des entreprises sociales et solidaires de la région PACA pour

Plus en détail

numéro 194 mai 2009 SOCIÉTÉ ET SCIENCES DE GESTION Coordonné par Rodolphe Durand, Sandra Charreire-Petit, Vanessa Warnier

numéro 194 mai 2009 SOCIÉTÉ ET SCIENCES DE GESTION Coordonné par Rodolphe Durand, Sandra Charreire-Petit, Vanessa Warnier numéro 194 mai 2009 SOMMAIRE SOCIÉTÉ ET SCIENCES DE GESTION Coordonné par Rodolphe Durand, Sandra Charreire-Petit, Vanessa Warnier 9 Ont contribué à ce numéro 13 RFG-AIMS, un numéro spécial en forme d

Plus en détail

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR Essilor International 147, rue de Paris 94220 Charenton-le-Pont, France www.essilor.com Conception et réalisation : lilcreative les PrInCIPes et Valeurs essilor 2 FACILITER

Plus en détail

Colloque international de management. Appel à communications

Colloque international de management. Appel à communications Colloque international de management Appel à communications Gouvernance, Management et Performance des Entreprises de l Économie Sociale et Solidaire. Quelles spécificités? Dates : Jeudi 4 et vendredi

Plus en détail

MEMOS en français : Cadre général du programme

MEMOS en français : Cadre général du programme MEMOS en français : Cadre général du programme Octobre 2014 Septembre 2015 N.B. : Bien que seules les dénominations masculines soient utilisées dans ce document, les dénominations féminines sont systématiquement

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Jean-Philippe DANGLADE

Jean-Philippe DANGLADE Jean-Philippe DANGLADE Professor of Marketing Research Coordinator / Scientific Advisor BP 921 13288 Marseille cedex 9 France PROFESSIONAL +33 4 91 82 73 34 jean-philippe.danglade@kedgebs.com EXPERIENCES

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

Pour une formation de décideurs socialement responsables

Pour une formation de décideurs socialement responsables DOSSIER DE PRESSE Pour une formation de décideurs socialement responsables Avec le soutien de : 1 SOMMAIRE Enjeux de la démarche et pistes d avenir p. 3 Acteurs p. 4 Méthodologie p. 5 Résultats p. 6 Perspectives

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport UNIVERSITE ORLEANS 2012 2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES Développement social et médiation par le sport Lieu de la formation : 2 allée du Château BP 6237 45062 ORLEANS CEDEX 2 Tél : 02

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

Occasionsde Commandites

Occasionsde Commandites Occasionsde Commandites Table de Matières Message du Doyen 1 Message de la Directrice du Programme MBA 2 Message des Organisateurs 3 Faîtes partie du Concours 4 Commanditaires du Concours 2013 5 Données

Plus en détail

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - er cycle Direction générale de la formation des jeunes Octobre 006 Introduction Dans le

Plus en détail

RENDEZ-VOUS D AUTOMNE DE L ADRECA. 17 novembre 2003

RENDEZ-VOUS D AUTOMNE DE L ADRECA. 17 novembre 2003 RENDEZ-VOUS D AUTOMNE DE L ADRECA 17 novembre 2003 Pascal PICHON LES ASSUREURS RC ONT-ILS PEUR DES RISQUES EMERGEANTS? INTRODUCTION LA RC EN CRISE DEPUIS PLUSIEURS ANNEES HAUSSES TARIFAIRES NOUVELLES POLITIQUES

Plus en détail

Fidéliser ses clients

Fidéliser ses clients Marketing stratégique Fidéliser ses clients Connaître et évaluer sa clientèle (BDD...) Optimiser le service clients CRM et e-crm : les facteurs clés Mardi 20 et mercredi 21 janvier 2009 DE L INFORMATION

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

La communication des associations et le web 2.0

La communication des associations et le web 2.0 La communication des associations et le web 2.0 12 octobre 2011 Philippe Bouquillion Françoise Paquienseguy Hervé Serry Catherine Vénica Sommaire 1. Les objectifs de la recherche et la méthodologie 2.

Plus en détail

DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse

DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse La politique de l ICT en matière de formation s articule autour de plusieurs axes : 1. Elargissement de l offre de formation

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Enquête Formation Mai 2010

Enquête Formation Mai 2010 Enquête Formation Mai 2010 Synthèse des résultats Le profil des répondants 75% des répondants occupent une fonction en relation avec la presse. La moitié des répondants (51%) ont plus de 10 ans d expérience

Plus en détail

FORMATION AU TEAM BUILDING APPROFONDISSEMENT ET INNOVATION. Promotion TBCI 6

FORMATION AU TEAM BUILDING APPROFONDISSEMENT ET INNOVATION. Promotion TBCI 6 FORMATION AU TEAM BUILDING APPROFONDISSEMENT ET INNOVATION Promotion TBCI 6 JBS est une école de coaching animée par des enseignants et des superviseurs de coachs, tous intervenants en entreprise et didacticiens,

Plus en détail

LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE

LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE Les contributions volontaires en nature constituent des apports gratuits (en travail, biens, services) spécifiques au secteur associatif. Leur poids économique dans

Plus en détail

Vous trouverez ci-joint un descriptif succinct du contenu de chacun de ces modules.

Vous trouverez ci-joint un descriptif succinct du contenu de chacun de ces modules. LES CHARTREUX CROIX-ROUSSE 58, rue Pierre Dupont 69283 LYON CEDEX 01 Tél. : 04 72 00 75 50 Lyon, le 13 octobre 2011 Objet : "Samedis Plus" Monsieur, Madame, La succession de réformes au niveau du lycée

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents types de

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec

Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie. Gouvernement du Québec Cabinet du ministre Notes pour une allocution de M. Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie Gouvernement du Québec Lancement de la Mutuelle de microfinance (Québec) Québec Le 14 mai 2013

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Synthèse. Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers. Propositions et axes de réflexion des IEEC

Synthèse. Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers. Propositions et axes de réflexion des IEEC Synthèse Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers Propositions et axes de réflexion des IEEC Introduction Alors que les marchés internationaux ont toujours été un

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 2013 Préambule Objectifs Fidèle à sa mission d observatoire, Admical assure une veille permanente sur les grandes tendances du mécénat en publiant tous les

Plus en détail

Un grand patron du CAC 40 est-il socialement responsable? La responsabilité sociale : enjeu stratégique ou conviction citoyenne?

Un grand patron du CAC 40 est-il socialement responsable? La responsabilité sociale : enjeu stratégique ou conviction citoyenne? Thème de la soirée : Compte-rendu du dîner-débat au Cercle Humania du mardi 5 février 2008 Un grand patron du CAC 40 est-il socialement responsable? La responsabilité sociale : enjeu stratégique ou conviction

Plus en détail

GUIDE DE FORMATIONS ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE. Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015. www.rhone.fr COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION

GUIDE DE FORMATIONS ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE. Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015. www.rhone.fr COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION GUIDE DE FORMATIONS Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015 COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE www.rhone.fr ÉDITO Madame, Monsieur, Je souhaite que le Département continue

Plus en détail

Technologie. Présentateurs Michel Fortin et Luc Moisan. Le mercredi 30 septembre 2009 Québec

Technologie. Présentateurs Michel Fortin et Luc Moisan. Le mercredi 30 septembre 2009 Québec État d avancement des travaux du MSSS en regard de la gouvernance des ressources informationnelles volet gestion de portefeuilles et de projets TI au sein du réseau sociosanitaire Présentateurs Michel

Plus en détail

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Développement compétences Apprentissage Programmes «executive» Chaires d entreprise VAE Partenariats Stages International Intra-entreprise

Plus en détail

Séminaire sur les paris sportifs et la lutte contre le blanchiment d argent

Séminaire sur les paris sportifs et la lutte contre le blanchiment d argent Cyprus Sports Organisation Strasbourg, 22 novembre 2012 EPAS (2012) 59 Accord partiel élargi sur le Sport (APES) Séminaire sur les paris sportifs et la lutte contre le blanchiment d argent co-organisé

Plus en détail

Stress et Management Droits et devoirs du manager. Inter- Entreprises

Stress et Management Droits et devoirs du manager. Inter- Entreprises Management motivationnel Stress et Management Droits et devoirs du manager CATALOGUE Formations Inter- Entreprises Cabinet de Conseil et de Formation en Motivation et Développement de la Performance CRECI

Plus en détail

Comment prendre appui sur les richesses humaines, salariées et bénévoles, pour conduire efficacement son projet associatif et stratégique?

Comment prendre appui sur les richesses humaines, salariées et bénévoles, pour conduire efficacement son projet associatif et stratégique? 2 et 3 décembre 2014 au FIAP Jean Monnet à Paris Le Centre de ressources DLA Environnement vous convie à ses 1 ères Rencontres richesses humaines associatives pour les ACTEURS DU DLA et leurs bénéficiaires,

Plus en détail

ETHIQUE ET DEVELOPPEMENT DURABLE L ETHIQUE DANS L ENTREPRISE CENTRE D ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL

ETHIQUE ET DEVELOPPEMENT DURABLE L ETHIQUE DANS L ENTREPRISE CENTRE D ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CENTRE D ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL Master 2 «Economie et Développement International» spécialité «Développement Durable dans les Pays en Développement et en Transition»

Plus en détail

Du concept de développement durable à la mise en œuvre

Du concept de développement durable à la mise en œuvre Du concept de développement durable à la mise en œuvre Alain JOUNOT Département Innovation et Développement Développement Durable Une définition Internationale (1987) «Un développement qui répond aux besoins

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : SITE WEB ET OPTIMISATION DE SA VISIBILITE WEB

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION?

LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION? LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION? Le mercredi 19 juin 2013 de 14h à 18h suivi d un cocktail A La Maison de l UNESCO (salle IV) - 7 Place Fontenoy, 75007 Paris DEBAT

Plus en détail

Guide des formations & lieux d enseignement en Rhône-Alpes ADMINISTRATION ET GESTION CULTURELLE

Guide des formations & lieux d enseignement en Rhône-Alpes ADMINISTRATION ET GESTION CULTURELLE Guide des formations & lieux d enseignement en Rhône-Alpes ADMINISTRATION ET GESTION CULTURELLE «Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l auteur ou de

Plus en détail

WWW.UNIV-LYON3.FR RÉPERTOIRE

WWW.UNIV-LYON3.FR RÉPERTOIRE Répertoire des stages Scuio 2014 16/01/14 10:56 Page 1 WWW.UNIV-LYON3.FR RÉPERTOIRE DES STAGES 2013 2014 3 4 5 6 7 ÉDITO L UNIVERSITÉ JEAN MOULIN LYON 3 LE BUREAU D AIDE À L INSERTION PROFESSIONNELLE VOUS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - Mercredi 9 Décembre 2009 Pour aider les donateurs : une démarche, un label, un site web

DOSSIER DE PRESSE - Mercredi 9 Décembre 2009 Pour aider les donateurs : une démarche, un label, un site web DOSSIER DE PRESSE - Mercredi 9 Décembre 2009 Pour aider les donateurs : une démarche, un label, un site web 1 PRESENTATION GENERALE D IDEAS IDEAS est une association reconnue d intérêt général à but non

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF ENSEMBLE, AGIR, INTERPELLER

PROJET ASSOCIATIF ENSEMBLE, AGIR, INTERPELLER PROJET ASSOCIATIF ENSEMBLE, AGIR, INTERPELLER «ENSEMBLE» : La fidélité au manifeste universel du mouvement EMMAUS est fondatrice et respectueuse justement du ENSEMBLE. Nous prônons le FAIRE ENSEMBLE comme

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Comment mieux commercialiser son hôtel

Comment mieux commercialiser son hôtel Comment mieux commercialiser son hôtel NOTE DE SYNTHÈSE Intervenant : Bernard Dazet Adresse : Hôtels Actions 49, rue Servient 69003 Lyon Lieu : Chambre de Commerce et d Industrie du Var Agence de Hyères

Plus en détail

GUIDE DU PARTICIPANT Une initiative de Sous le parrainage de

GUIDE DU PARTICIPANT Une initiative de Sous le parrainage de GUIDE DU PARTICIPANT Une initiative de Sous le parrainage de SOMMAIRE Campus Probono 2013 : c est quoi?... 2 Campus Probono HEC Paris du 26 avril... 3 Campus Probono Grenoble EM du 07 mai... 4 Campus Probono

Plus en détail

La performance responsable au cœur de votre stratégie

La performance responsable au cœur de votre stratégie La performance responsable au cœur de votre stratégie Vigeo Enterprise Vigeo Enterprise est le cabinet d audit et de conseil de Vigeo spécialisé dans la responsabilité sociale des entreprises Vigeo Enterprise

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION F R

RAPPORT DE FORMATION F R CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION GESTION DU PORTEFEUILLE DE CRÉDIT Du 26 au 28 mai 2008 RAPPORT DE FORMATION F R O # 2 T3 JUILLET 2008 INTRODUCTION TI L ANIMH a poursuivi les activités

Plus en détail

DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE

DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE CONTENU Journée 1 matin : Communication et efficacité de travail de groupe. - Approche de la communication en groupe et de ses effets sur les modes de participation,

Plus en détail

5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele.

5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele. 5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele.com Le 15/06/2011 Dossier de Presse Sommaire 1. Présentation du groupe..page 3

Plus en détail

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 2 ème partie : le fonctionnement du groupe L objectif de ce cadre est de faciliter le travail de bilan des groupes de travail.

Plus en détail

SOCIÉTÉ CIVILE ET POUVOIRS PUBLICS : QUELS DIALOGUES POUR DES POLITIQUES AU SERVICE DES CITOYENS?

SOCIÉTÉ CIVILE ET POUVOIRS PUBLICS : QUELS DIALOGUES POUR DES POLITIQUES AU SERVICE DES CITOYENS? GRDR Thé palabre, travaux de groupe - Kayes, Mali - Projet GRDR / CRK - EMDK Jeudi 21 novembre 2013, de 9h00 à 18h00 à l Agence Française de Développement Salle Jacques Alliot inscription sur www.cfsi.asso.fr

Plus en détail

Unir les forces pour une autre Europe vers Florence 10 + 10

Unir les forces pour une autre Europe vers Florence 10 + 10 Séminaire international Unir les forces pour une autre Europe vers Florence 10 + 10 14 16 septembre 2012 Palazzo Reale Piazza del Duomo 12 Milano RAPPORT BREF Pendant la rencontre internationale de préparation

Plus en détail

Quel contrôle de gestion pour les ONG 1?

Quel contrôle de gestion pour les ONG 1? Quel contrôle de gestion pour les ONG 1? (Rémi Bachelet et Nathalie Claret) Dans le cadre de l atelier portant sur les nouveaux champs du contrôle de gestion, une réflexion sur la place de ce dernier dans

Plus en détail

DES STAGES RÉPERTOIRE 2014-2015 UNIVERSITÉ JEAN MOULIN LYON III WWW.UNIV-LYON3.FR WWW.UNIV-LYON3.FR

DES STAGES RÉPERTOIRE 2014-2015 UNIVERSITÉ JEAN MOULIN LYON III WWW.UNIV-LYON3.FR WWW.UNIV-LYON3.FR UNIVERSITÉ JEAN MOULIN LYON III WWW.UNIV-LYON3.FR RÉPERTOIRE DES STAGES SUIVEZ- NOUS SUR f Manufacture des Tabacs Campus des Quais Campus de Bourg-en-Bresse WWW.UNIV-LYON3.FR 2014-2015 3 4 5 6 7 2014 2015

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : GESTION DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX www.managementpublic.univ-cezanne.fr Aix-en-Provence : 21,

Plus en détail

Publicité comportementale. Etudes de marché à l international

Publicité comportementale. Etudes de marché à l international Publicité comportementale Etudes de marché à l international Emergence concept en 2007 Modification profonde de la stratégie des annonceurs E-publicité en plein essor et de mieux en mieux adaptée aux consommateurs

Plus en détail

Soutenir l Université. Les fondations de l Université catholique de Louvain UCL. Université catholique de Louvain

Soutenir l Université. Les fondations de l Université catholique de Louvain UCL. Université catholique de Louvain Soutenir l Université Les fondations de l Université catholique de Louvain Université catholique de Louvain UCL L Université et ses trois fondations L université est au service de chacun de nous, à plusieurs

Plus en détail

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT 20 et 21 mai Bienvenue Ouverture par Jacqueline ERROT Bilan 2013 par Mathias PERRIOT 2013 Loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Le mécénat des PME et PMI dans le secteur de l environnement

Le mécénat des PME et PMI dans le secteur de l environnement Le mécénat des PME et PMI dans le secteur de l environnement Premiers éléments pour une approche territoriale www.cnarenvironnement.org CNAR-Environnement - 2 Sommaire Introduction 5 I. Où en est le mécénat

Plus en détail

VI e Colloque International TIC & Territoire : Quels développements? Université Jean Moulin, Lyon III 14 & 15 juin 2007

VI e Colloque International TIC & Territoire : Quels développements? Université Jean Moulin, Lyon III 14 & 15 juin 2007 VI e Colloque International TIC & Territoire : Quels développements? Université Jean Moulin, Lyon III 14 & 15 juin 2007 PROGRAMME Lieu de la manifestation Université Lyon 3 Jean Moulin, 6 cours Albert

Plus en détail

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile TNS Automotive PRINCIPAUX RESULTATS Contacts TNS Sofres: Muriel GOFFARD 01 40 92 27 47 muriel.goffard@tns-sofres.com Définir la

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Docteur en Sciences de Gestion, Université Toulouse I, février 1998, mention Très Honorable avec Félicitations.

CURRICULUM VITAE. Docteur en Sciences de Gestion, Université Toulouse I, février 1998, mention Très Honorable avec Félicitations. Erwan QUEINNEC Maître de Conférences en Sciences de Gestion UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin 93.017 BOBIGNY CEDEX CURRICULUM VITAE e.mail : erwan.queinnec@freesbee.fr FORMATION Docteur en Sciences de Gestion,

Plus en détail

Introduction. UFR Licence Professionnelle Diplômés Répondants NPAI 1 Taux de réponse 2 Lettres

Introduction. UFR Licence Professionnelle Diplômés Répondants NPAI 1 Taux de réponse 2 Lettres Introduction Objectif : en 2008, le Ministère a reconduit l enquête nationale sur le devenir des diplômés de licence professionnelle. L ensemble des universités participe à cette étude qui permet de savoir

Plus en détail

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable!

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! Dossier Mécénat 2013 Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! 1 Table des matières Prquoi devenir mécène? 3 Carte d identité : 4 Origines 4 Qui sommes ns? 4 Nos valeurs 5 Une reconnaissance

Plus en détail

Compte rendu : 1ère session Commission Sport et économie Date et heure : 19 Mai 2015 de 14h à 16h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1)

Compte rendu : 1ère session Commission Sport et économie Date et heure : 19 Mai 2015 de 14h à 16h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1) Compte rendu : 1ère session Commission Sport et économie Date et heure : 19 Mai 2015 de 14h à 16h Lieu : CREPS de Strasbourg (salle D1) Introduction La vision des rapports entre le sport et l économie

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO. MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation

CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO. MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation Né le 13/01/1973 à Pau (64) 3, rue des Frères, 67000 Strasbourg Tel : 06-65-74-74-65 // 03-69-74-81-64

Plus en détail

paperjam Magazine TV Jobs Index Grand Prix Business Club Agenda (Photo: Luc Deflorenne/archives)

paperjam Magazine TV Jobs Index Grand Prix Business Club Agenda (Photo: Luc Deflorenne/archives) Une fondation pour une économie pérenne paperjam 22/09/11 16:49 Jeudi 22.09.2011 16:48 Recherche par mot clef enewsletter paperjam Magazine TV Jobs Index Grand Prix Business Club Agenda Article VOIR TOUT

Plus en détail

Texte de référence sur la responsabilité sociétale des entreprises partagé par les membres de la Plateforme RSE

Texte de référence sur la responsabilité sociétale des entreprises partagé par les membres de la Plateforme RSE PLATEFORME RSE Responsabilité sociétale des entreprises Texte de référence sur la responsabilité sociétale des entreprises partagé par les membres de la Plateforme RSE NOV. 2014 Le thème de la responsabilité

Plus en détail

administration et gestion culturelles

administration et gestion culturelles Guide des formations en Rhône-Alpes administration et gestion culturelles Présentation des formations Annuaire régional des lieux de formation Février 2009 1 Administration et gestion culturelles 1. FORMATIONS

Plus en détail