Pédagogie universitaire numérique : quel accompagnement? Claude BERTRAND AMU UMR-ADEF DGESIP - MINES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pédagogie universitaire numérique : quel accompagnement? Claude BERTRAND AMU UMR-ADEF DGESIP - MINES"

Transcription

1 Pédagogie universitaire numérique : quel accompagnement? Claude BERTRAND AMU UMR-ADEF DGESIP - MINES

2 Le contexte

3 Evolution du paysage universitaire Transformation des conditions de production et de transmission des savoirs Evolution des publics Accroissement des exigences sociales pour la formation initiale et la FTLV Autonomie des établissements

4 Les universités doivent s adapter à ces évolutions Visibilité et attractivité Réussite et insertion professionnelle des étudiants, égalité des chances Formation tout au long de la vie Rénovation pédagogique en prise avec les usages sociaux et les nouvelles appropriations du savoir Dispositifs plus efficaces Evolution des pratiques des enseignants

5 Le numérique peut être Un levier Favoriser la mise en place de dispositifs innovants Proposer aux étudiants des dispositifs d enseignement en accord avec leur «culture numérique» Interroger les stratégies de formation et repenser l acte pédagogique En faire une opportunité pour les faire évoluer Un analyseur Questionnement les pratiques et des compétences pédagogiques des enseignants Réflexion sur la place de l activité d enseignement dans l identité professionnelle de l enseignant-chercheur Participation à faire émerger et donner de l ampleur à la question plus générale de la place accordée à la pédagogie au sein des établissements

6 La pédagogie universitaire numérique et l accompagnement des acteurs Les universités doivent faire évoluer la qualité de leur enseignement pour mieux répondre à leur mission de transmission des savoirs et d insertion professionnelle dans des contextes qui changent. Il devient nécessaire de proposer d autres dispositifs d enseignement et d apprentissage. Et donc de faire évoluer les pratiques des étudiants et des enseignants

7 Pour les établissements, l objectif est de : développer la pédagogie universitaire numérique dans les établissements pour la réussite des étudiants [inscrit dans un objectif plus large : développer la pédagogie universitaire] Selon une approche systémique Politique Ingénierie Innovation Accompagnement et soutien des acteurs

8 Pédagogie universitaire numérique : accompagnement et formation des enseignants du supérieur Un livre blanc (à paraître fin septembre 2012) Texte d orientation pour commentaires

9

10 Dans la continuité de

11 Objectifs du Livre blanc Circonscrire et définir la thématique «pédagogie universitaire», «pédagogie numérique», «accompagnement des enseignants», etc. Recenser ce qui a été produit sur ce thème pour le capitaliser, en prolonger et amplifier la réflexion pour l action Mettre en visibilité des dispositifs d accompagnement et de formation des enseignants en France + état des lieux Proposer des orientations aux gouvernances pour outiller et aider à l action en ce domaine

12 Pédagogie universitaire (numérique) Un champ de recherche émergent (en France) IFÉ : chaire PU JS PUN : interroger l articulation recherches - pratiques formation Cartographie de la recherche en e-education

13 Pédagogie universitaire (De Ketele, 2010) Dimension synchronique Facteurs externes (politiques, sociaux, culturels, économiques) Contexte académique Contexte étudiant Curriculum Activités pédagogiques Résultats Dimension diachronique

14 Pédagogie universitaire numérique (PUN) Appui sur les références de la pédagogie universitaire Situations où le contexte tend à généraliser l utilisation des environnements numériques et de la communication hybride et à distance Numérique analyseur qui réactive des questions pédagogiques traditionnelles et en introduit de nouvelles du fait de l évolution de l acte d enseigner et de celui d apprendre avec les TIC En projet une prochaine revue de littérature IFE sur le numérique comme levier de développement de la pédagogie universitaire numérique (septembre 2012)

15 Quels usages? Quels dispositifs? Distinguer : Pratiques spontanées, innovations personnelles Innovations «institutionnelles» accompagnées usage des technologies mise en oeuvre de dispositifs et développement de pratiques Approche dispositive (G. Jacquinot)

16 savoir enseignant étudiants Environnement socio-technique

17 Idées forces pour la formation des enseignants à la PUN Réponse au plus près des besoins des enseignants Accompagnement sur projet : formation-action Approche en terme de pluri-compétences (technique, pédagogique, documentaire et ingénierie) Mise en synergie des compétences à réunir (services/structures/missions) Mutualisation des ressources Appui sur la recherche Inscription dans la politique Reconnaissance et valorisation

18 Eléments pour définir une stratégie d accompagnement 1. Une inscription politique et institutionnelle 1. La mobilisation d une pluralité de compétences 1. Leur mise en synergie pour garantir la qualité de l accompagnement 1. Une variété de formes d accompagnement

19 Inscription politique et institutionnelle Un projet d accompagnement = levier/moyen au service des grandes orientations politiques Une stratégie de changement de culture de formation, à inscrire pas à pas dans le temps Un élément important : le renforcement de la dimension enseignement du métier d enseignant chercheur Une définition des conditions de partenariats et une vision coconstruite ayant le souci de l intégration de tous les partenaires Constitution d un groupe projet spécifique et pluri-catégoriel

20 Une pluralité de compétences pour la qualité de l accompagnement Intégration des TIC dans l enseignement = phénomène complexe nécessitant plusieurs dimensions d action Situation des activités dans une typologie pour adapter les moyens d accompagnement à déployer Mobilisation de compétences multiples et variées qu un métier à lui tout seul ne peut réunir Un travail d équipe Une coordination

21 Une mise en synergie des compétences à mobiliser Coordination des acteurs de l accompagnement dans le cadre d un schéma de coopération élaboré avec la gouvernance Mutualisation des moyens Appui sur les ressources existantes et projet en cours sur chaque campus : SUP, services TICE, GRH, Agence Qualité, etc Prise en compte des demandes singulières et adresse à des collectifs Perspective de centre de ressources pour la formation des enseignants (Teaching center)

22 Une variété de formes d accompagnement Pédagogie au cœur de la réflexion Développement de la culture pédagogique et technique Articulation étroite à la pratique Accompagnement de projet grandeur nature Eventail des modalités d accompagnement à adapter à la variété des situations Appui sur les travaux de recherche Inscription possible dans le projet de développement professionnel des enseignants

23 Pédagogie universitaire numérique : accompagnement et formation des enseignants du supérieur Texte d orientation - appel à commentaires : Journées d études : «Accompagnement des enseignants à la pédagogie universitaire numérique : quelles compétences?» Rennes 9 & 10 ocobre 2012

MENESR : Stratégie Numérique

MENESR : Stratégie Numérique MENESR : Stratégie Numérique MiPNES: Mission de la pédagogie et du numérique pour l enseignement supérieur Mai 2015 Pr. Eric MARTIN 1 Le numérique pour l enseignement supérieur Un enjeu de politique de

Plus en détail

Bibliothèque 2015. Perspectives stratégiques

Bibliothèque 2015. Perspectives stratégiques 7 octobre 2010 Bibliothèque 2015 Perspectives stratégiques Ce document a pour but de servir à tracer les perspectives d évolution de la bibliothèque pour les cinq années à venir à partir des objectifs

Plus en détail

LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT

LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT D ÉTABLISSEMENT POUR LES USAGES PÉDAGOGIQUES DU NUMÉRIQUE LETTRE DE MISSION ACADÉMIQUE Vous avez accepté d être le référent pour les usages pédagogiques du numérique de votre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Financée par. Avec le soutien de

CAHIER DES CHARGES. Financée par. Avec le soutien de CAHIER DES CHARGES pour l évaluation de l accord cadre régional pour développer l emploi et les compétences et sécuriser les parcours d insertion dans les structures de l insertion par l activité économique

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE

ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE BATIMENTS

Plus en détail

Cahier des charges du Groupe de travail "Etat des lieux" Adopté par le Groupe central du 26 février 2015

Cahier des charges du Groupe de travail Etat des lieux Adopté par le Groupe central du 26 février 2015 Cahier des charges du Groupe de travail "Etat des lieux" Adopté par le Groupe central du 26 février 2015 Conformément à la note relative au Pacte pour un enseignement d'excellence, le Groupe de travail

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche

Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche Comité de pilotage du système d information de l enseignement supérieur et de la recherche Compte-rendu et relevé de conclusions de la séance du 19 novembre 2009. Sous la co-présidence de M. Eric Piozin,

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

surfaces. Le ratio surfaces d enseignement/élèves est de 14.87m². Le ratio pour les agents administratifs est de 18,22 m²/agent.

surfaces. Le ratio surfaces d enseignement/élèves est de 14.87m². Le ratio pour les agents administratifs est de 18,22 m²/agent. Avis n 2014/04-07 relatif à l accréditation de l Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (Agrocampus Ouest) à délivrer le titre d ingénieur diplômé Objet

Plus en détail

Le Réseau Professionnel des Enseignants

Le Réseau Professionnel des Enseignants Le Réseau Professionnel des Enseignants Objectifs des journées ESENESR des 20 et 21 mai Faciliter l opérationnalisation du projet pédagogique et numérique de chaque ESPÉ. amorcer le travail en réseau académie-espé.

Plus en détail

Le numérique : une ouverture sur la Cité

Le numérique : une ouverture sur la Cité Le numérique : une ouverture sur la Cité Le choix du numérique Les atouts de l UDS Une position politique affirmée La présence d une vice-présidence politique numérique mettant en lumière l importance

Plus en détail

ATELIER Elaborer des stratégies de promotion des mutuelles de santé au Bénin

ATELIER Elaborer des stratégies de promotion des mutuelles de santé au Bénin FORMATION SUR LE DEVELOPPEMENT DE L ASSURANCE MALADIE UNIVERSELLE www.coopami.org ATELIER Elaborer des stratégies de promotion des mutuelles de santé au Bénin Bénin 28 mai 2013 Cellule Expertise&COOPAMI

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Languedoc-Roussillon Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Octobre 2012 Préambule : La Contribution des

Plus en détail

Délégation interministérielle à l aménagement territoriale et à l attractivité régionale (DATAR)

Délégation interministérielle à l aménagement territoriale et à l attractivité régionale (DATAR) p Délégation interministérielle à l aménagement territoriale et à l attractivité régionale (DATAR) Evaluation à mi-parcours des Contrats de Projets Etat-Région Volet Enseignement Supérieur et Recherche

Plus en détail

Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013

Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013 Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013 Le Ministère des Affaires Étrangères (MAE), en partenariat avec les Régions de France et

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Délégué/e/s à la formation Rôle et missions (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Sommaire: 1. Considérations générales sur le rôle et les missions du délégué/e à la formation...

Plus en détail

Enseignement Supérieur et Recherche. Réussir les transformations nécessaires dans les établissements d Enseignement supérieur et de Recherche

Enseignement Supérieur et Recherche. Réussir les transformations nécessaires dans les établissements d Enseignement supérieur et de Recherche Enseignement Supérieur et Recherche Réussir les transformations nécessaires dans les établissements d Enseignement supérieur et de Recherche Notre offre s adresse à l ensemble des acteurs de l enseignement

Plus en détail

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE Vendredi 13 juin 2014 Le permis de conduire est un élément essentiel de l insertion sociale et professionnelle, en particulier pour les jeunes. Pour beaucoup

Plus en détail

Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentation pour la jeunesse

Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentation pour la jeunesse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentation pour la jeunesse Note d étape sur l expérimentation au 30 décembre 2010 DOSSIER

Plus en détail

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France)

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) Jean-Luc Menet (ENSIAME-UVHC) Responsable Pédagogique Master QHSE Éric Winter (ENSIAME-UVHC) Responsable

Plus en détail

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016 PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL D OFFRE DAFIP Académie d Aix-Marseille 1 La formation de TOUS les personnels de notre académie est un levier essentiel de la refondation

Plus en détail

Guide pour un processus de qualité en éducation au développement

Guide pour un processus de qualité en éducation au développement Guide pour un processus de qualité en éducation au développement www.acodev.be Introduction Ce guide est un outil au service des organisations impliquées dans le champ de l éducation au développement (ED)

Plus en détail

«Vers un espace commun d enseignement supérieur et de recherche»

«Vers un espace commun d enseignement supérieur et de recherche» «Vers un espace commun d enseignement supérieur et de recherche» L expérience d une française à l Université Libre de Berlin Paris, le 26 Novembre 2012 Parcours académique Licence «Sciences et Sciences

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE MASTER Mention MEEF «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE Nouveau master mis en place à compter de septembre 2013 pour les M1. Pour le

Plus en détail

Prix «Non au harcèlement» - règlement 3 ème édition 2015-2016

Prix «Non au harcèlement» - règlement 3 ème édition 2015-2016 Prix «Non au harcèlement» - règlement 3 ème édition 2015-2016 1 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement en milieu scolaire, le ministère de l Education nationale,

Plus en détail

Newsletter du Pôle. Les activités du dernier trimestre. Septembre 2014 N 2. Le Pôle, petit rappel page 2. Les formations du dernier trimestre page 4

Newsletter du Pôle. Les activités du dernier trimestre. Septembre 2014 N 2. Le Pôle, petit rappel page 2. Les formations du dernier trimestre page 4 Newsletter du Pôle Le Pôle, petit rappel page 2 Les formations du dernier trimestre page 4 Un accompagnement méthodologique page 6 Les activités du dernier trimestre Les activités documentaires page 7

Plus en détail

par visio-conférence

par visio-conférence Formation professionnelle continue des agents de services hospitaliers qualifiés par visio-conférence dans les établissements d hébergement et de soins du moyen et haut pays des Alpes-Maritimes Agnès PARIS,

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain des formations reconnues Depuis près de 60 ans, l IAE Toulouse, École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, allie expertise académique et dialogue

Plus en détail

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves (atelier animé par l académie de Besançon) Le fil conducteur

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse

DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse La politique de l ICT en matière de formation s articule autour de plusieurs axes : 1. Elargissement de l offre de formation

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes

i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes i-viatic : Plate-forme collaborative pour les mobilités innovantes Guillaume Uster Ifsttar- PRES Nord de France et Quentin Valcke i-trans Résumé Pour répondre aux problématiques d une mobilité plus durable,

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME

DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME Un programme multi-partenarial initié en Provence-Alpes-Côte d Azur pour promouvoir la Mixité professionnelle Femme/Homme et changer les stéréotypes sur les métiers

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Syndicat Mixte pour le Sundgau

Syndicat Mixte pour le Sundgau IGT.ITG 22 rue Saint-Louis 67000 STRASBOURG Tél : 09 52 38 37 65 Fax : 09 57 38 37 65 Courriel : igt.itg@igt-itg.eu www.igt-itg.eu Cabinet ARGOS 8 rue Raymond Bank BP 1523 38025 GRENOBLE cedex 1 Tel :

Plus en détail

Nouvelle série «Sciences et technologies de la santé et du social»(st2s)

Nouvelle série «Sciences et technologies de la santé et du social»(st2s) Rénovation de la série «Sciences médico-sociales» (SMS) Nouvelle série «Sciences et technologies de la santé et du social»(st2s) Rentrée 2007 Rénovation de la voie technologique SMS Le contexte de la rénovation

Plus en détail

Les outils marketing au service de la formation Dev 1

Les outils marketing au service de la formation Dev 1 Les outils marketing au service de la formation Dev 1 Responsables d O.F, coordonateurs/trices en région Centre Etre capable de conduire des actions marketing pour toucher différents publics 1 jour en

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Séminaire Les cours en ligne massifs : une stratégie francophone? Agence universitaire de la Francophonie 6 mai 2014, Paris

Séminaire Les cours en ligne massifs : une stratégie francophone? Agence universitaire de la Francophonie 6 mai 2014, Paris Séminaire Les cours en ligne massifs : une stratégie francophone? Agence universitaire de la Francophonie 6 mai 2014, Paris Synthèse de Jacques Wallet (Université de Rouen) et Alain Jaillet (Université

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI SECRETAIRE ASSISTANT(E) SPECIALISE(E) RESSOURCES HUMAINES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI SECRETAIRE ASSISTANT(E) SPECIALISE(E) RESSOURCES HUMAINES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI SECRETAIRE ASSISTANT(E) SPECIALISE(E) RESSOURCES HUMAINES Le titre professionnel de : SECRETAIRE ASSISTANT(E) SPECIALISE(E) RESSOURCES HUMAINES1 niveau

Plus en détail

UNIV. TOULOUSE 3 (IUT A) Référence GALAXIE : 4258

UNIV. TOULOUSE 3 (IUT A) Référence GALAXIE : 4258 UNIV. TOULOUSE 3 (IUT A) Référence GALAXIE : 4258 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion Section 2 :

Plus en détail

Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay»

Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay» Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay» Contexte Le projet de l Université Paris Saclay repose sur la création d une université de rang

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 10 Référence GALAXIE : 4015

UNIVERSITE PARIS 10 Référence GALAXIE : 4015 UNIVERSITE PARIS 10 Référence GALAXIE : 4015 Numéro dans le SI local : 0828 Référence GESUP : 0828 Corps : Professeur des universités Article : 46-1 Chaire : Non Section 1 : 20-Anthropologie biologique,

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations «La meilleure façon de prédire l avenir, c est de le créer.» Peter F. DRUCKER Sinad Conseil fédère les compétences d une équipe d experts spécialisés. Le cabinet assure la synergie

Plus en détail

Apprentissage Une voie d excellence en Lorraine

Apprentissage Une voie d excellence en Lorraine Apprentissage Une voie d excellence en Lorraine 11 mai 2015 1/7 INTRODUCTION Lundi 11 mai 2015 à l Hôtel de Région, Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine, a mis à l honneur six

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Filière «Solaire Thermique»

Filière «Solaire Thermique» Filière «Solaire Thermique» Groupe de travail du 24 mars 2015 Construisons ensemble une communauté de travail en Bretagne Rappel des objectifs La réunion du 24 mars 2015 qui s est tenue à la Communauté

Plus en détail

Datanomics se compose de trois parties. La première s attache à décrire le nouveau paysage des données (chapitre 1) et à étudier la question de leur

Datanomics se compose de trois parties. La première s attache à décrire le nouveau paysage des données (chapitre 1) et à étudier la question de leur 1 Avant-propos Les données sont partout. Leur utilisation est au cœur des stratégies des grandes entreprises du numérique qui se déploient aujourd hui dans nombre de secteurs traditionnels. Elles sont

Plus en détail

CRDP de l académie de Rennes L e N u m é r i q u e a u s e r v i c e d e s e n s e i g n a n t s. Plan DUNE

CRDP de l académie de Rennes L e N u m é r i q u e a u s e r v i c e d e s e n s e i g n a n t s. Plan DUNE Plan DUNE Développement des Usages du Numérique à l Ecole Plan DUNE Développement des Usages du Numérique à l Ecole 1 ère phase : 2010 2011 : 13 académies concernées 2 ème phase : 2011 2013 : 17 académies

Plus en détail

Cas de la Plateforme du Niger

Cas de la Plateforme du Niger Plateformes Nationales de Dialogue entre Acteurs pour l Adaptation de l Agriculture au Changement Climatique Cas de la Plateforme du Niger M me HIMA Fatimatou, Plateforme Paysanne/Niger avril 2013 UNE

Plus en détail

Université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine Université Paris-Dauphine MBA Management Risques et Contrôle Responsabilité et management des performances L Université Paris-Dauphine est un établissement public d enseignement supérieur et de recherche,

Plus en détail

GUY CLOUTIER PRÉSENTE LA FAMILLE D ENTREPRISES POUR LE GROUPEMENT EUROPÉEN A.C.E.E. LE 16 MAI 2003 PAU

GUY CLOUTIER PRÉSENTE LA FAMILLE D ENTREPRISES POUR LE GROUPEMENT EUROPÉEN A.C.E.E. LE 16 MAI 2003 PAU GUY CLOUTIER PRÉSENTE LA FAMILLE D ENTREPRISES POUR LE GROUPEMENT EUROPÉEN A.C.E.E. LE 16 MAI 2003 PAU VISION Le réseau que procure la famille d entreprises s articule autour d une nouvelle forme de regroupement

Plus en détail

Université des Sciences en Ligne. e-prep 2008 Gif sur Yvette

Université des Sciences en Ligne. e-prep 2008 Gif sur Yvette Université des Sciences en Ligne Domaine couvert : les Sciences Fondamentales Mathématiques Informatique fondamentale Physique Chimie Sciences de la Vie Sciences de la Terre et de l Univers Missions renforcer

Plus en détail

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes.

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. Recommandations : 16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. 17- Assurer non seulement une meilleure lisibilité

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie de 10 grands patrons d approches et d activités d apprentissage

Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie de 10 grands patrons d approches et d activités d apprentissage Par Emmanuelle Villiot-Leclercq (IUFM de Grenoble-UJF), Document placé sous licence Creative Commons BY-NC-ND Octobre 2011 Intégrer les TICE à ses stratégies d enseignement et d apprentissage : Typologie

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

1,5 milliard d euros à sécuriser, la mise en place d une stratégie de gestion du contentieux dans la branche recouvrement

1,5 milliard d euros à sécuriser, la mise en place d une stratégie de gestion du contentieux dans la branche recouvrement ECOLE DES DIRIGEANTS DE LA PROTECTION SOCIALE 1,5 milliard d euros à sécuriser, la mise en place d une stratégie de gestion du contentieux dans la branche recouvrement Par Laure SANCHEZ BRKIC, Adjointe

Plus en détail

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

numéro 247 mars 2015 social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel numéro 247 mars 2015 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 La performance des groupes de travail. Une analyse par le capital social et la routinisation Cécile Belmondo, François Deltour, Caroline Sargis-Roussel

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

ATELIERS APPRENDRE 2015

ATELIERS APPRENDRE 2015 U N I V E R S I T É S A V O I E M O N T B L A N C S E F O R M E R E T É C H A N G E R A U T O U R DE L A P É D A G O G I E U N I V E R S I T A I R E N U M É R I Q U E ATELIERS APPRENDRE 2015 APPRENDRE

Plus en détail

Présentation générale de la formation

Présentation générale de la formation Présentation générale de la formation et des modules du Certificate of Advanced Studies (CAS) Formation créée et gérée par les Hautes écoles HEP VD, IDHEAP, IFFP, UNI-GE 1. CONTEXTE La profession de directeur

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience.

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. 1 L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. Elle constitue un cadre utile pour : la construction d un projet professionnel l accès aux dispositifs

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant ressources humaines de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Troyes les 22 et 23 mai 2013 Les 22 et 23 mai derniers se sont tenue à l IUMP de Troyes (10), les premières Assises des filières

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A LA GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) PARTIE 1 : GUIDE GENERAL

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A LA GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) PARTIE 1 : GUIDE GENERAL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A LA GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) PARTIE 1 : GUIDE GENERAL MODE D EMPLOI DU GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A LA GPEC Le présent GUIDE D ACCOMPAGNEMENT A

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU

Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU 26 novembre 2013 Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU Alors qu une grande concertation est en cours et qu une loi est en préparation

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Droit appliqué pour les salariés des services juridiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Droit appliqué pour les salariés des services juridiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Droit appliqué pour les salariés des services juridiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte La dynamique de l économie luxembourgeoise génère

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ET PAYSAGE : DESTINS CROISÉS 4 LES DOMAINES D ACTIVITÉS DE LA CHAIRE 6 L ORGANISATION DE LA CHAIRE 8

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ET PAYSAGE : DESTINS CROISÉS 4 LES DOMAINES D ACTIVITÉS DE LA CHAIRE 6 L ORGANISATION DE LA CHAIRE 8 INSTALLATION DE LA CHAIRE PAYSAGE ENERGIE 7 AVRIL 2015 CHAIRE PAYSAGE ET ÉNERGIE TABLE DES MATIÈRES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ET PAYSAGE : DESTINS CROISÉS 4 LES DOMAINES D ACTIVITÉS DE LA CHAIRE 6 1. La formation

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

LES RESSOURCES NUMERIQUES ET LE CDI :

LES RESSOURCES NUMERIQUES ET LE CDI : LES RESSOURCES NUMERIQUES ET LE CDI : QUELS ENJEUX POUR L'ETABLISSEMENT? QUELLES RESSOURCES ET QUELS ACCES POUR QUELS PUBLICS? Intervenants : Jean-Louis DURPAIRE, Inspecteur général de l'éducation nationale.

Plus en détail

LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE :

LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE : LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE : Mise en œuvre et enjeux Pr Viviane KROU ADOHI Directeur Général de l Enseignement Supérieur Abidjan, février 2012 1 Définition LICENCE (bac +3) INTRODUCTION MASTER (bac+5)

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail