ETUDE D UN DISPOSITIF DE SERRAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE D UN DISPOSITIF DE SERRAGE"

Transcription

1 TP N 1 ETUDE D UN DISPOSITIF DE SERRAGE Classe :.. Groupe:. Nom Prénom N ISETKR ISET de Kairouan 1 ARFAOUI & CHERMITI

2 ETUDE D UN DISPOSITIF DE SERRAGE Niveau : Profil : Durée : L2/S2 Génie Mécanique (CFM et MI) 3 heures/q OBJECTIFS : A la fin du TP, l étudiant devra être capable de : Dégager le schéma cinématique à partir d un système réel Dégager la loi entrée sortie théorique, la confronter avec la réalité et en tirer les conclusions. Evaluer expérimentalement le rendement statique d une chaine de transformation de mouvement. Etudier et comparer les solutions technologiques associées à la liaison hélicoïdale pour une même fonction. Identifier expérimentalement certaines caractéristiques de pièces CONDITIONS DE MISE EN ŒUVRE : On dispose pour ce TP de : Un banc d essais comportant Un dispositif de serrage à vis simple Un dispositif de serrage à vis différentielle Des instruments et accessoires : Un dynamomètre pour mesurer l effort de serrage Un comparateur à cadran PRE REQUIS : Transformation de mouvement par vis simple et vis différentielle Modélisation statique et cinématique des liaisons loi entrée/sortie Transmission de puissance et étude énergétique des liaisons CRITERES D EVALUATION : L évaluation porte sur : Motivation et déroulement : 50% Compte rendu : 50% ISETKR ISET de Kairouan 2 ARFAOUI & CHERMITI

3 DOSSIER DE REFERENCE I. DISPOSITIF EXPERIMENTAL : I.1. Descriptif Support Support 7 Dynamomètres à ressorts Dynamomètres à ressorts 6 Poulie d entrainement Poulie d entrainement 5 Comparateur à cadran Comparateur à cadran 4 Pivot 3 Guide (glissière) 2 Système de chargement Système de chargement 1 Vis simple Vis différentielle Dispositif de serrage à vis simple Dispositif de serrage à vis différentielle ISETKR ISET de Kairouan 3 ARFAOUI & CHERMITI

4 I.1.1. Dispositif de serrage à vis simple. Il est constitué de : Une vis à filetage simple Un système de chargement, utilisé comme générateur du couple à l entrée, il est constitué par support de masses marquées et une poulie d entrainement Deux ressorts précontraints jouant le rôle d un dynamomètre à ressort de raideurs K1 = 200 N/mm et K2 = 750 N/mm et de tension de précontrainte T01= 250N et T02= 350N Un comparateur à cadran pour la mesure des déplacements linéaires I.1.2. Dispositif de serrage à vis différentielle. Il est constitué de : Une vis différentielle(à pas gros et pas fin) Un système de chargement, utilisé comme générateur de couple à l entrée qui est constitué par un support de masses marquées et une poulie d entrainement Deux ressorts précontraints jouant le rôle d un dynamomètre à ressort de raideurs K1 = 200 N/mm et K2 = 750 N/mm et de tension de précontrainte T01= 250N et T02= 350N Un comparateur à cadran pour la mesure des déplacements linéaires II. ETUDE THEORIQUE II.1. Système vis écrou I.1.3. Introduction La liaison hélicoïdale entre deux corps solides permet un mouvement relatif composé : D une rotation autour d axe fixe par rapport aux deux solides. D une translation rectiligne parallèle à cet axe et proportionnelle à la rotation. Les deux solides en liaison hélicoïdale doivent être guidés en translation et en rotation. I.1.4. Rappel et Modélisation a) Torseur cinématique Deux solides S1 et S2 sont en liaison hélicoïdale de direction si le torseur cinématique de S1 par rapport à S2, s écrit, en tout point de l espace :. / Où s exprime en m. s 1, ω en rad. s 1 et pas en mm. tour 1. Pour une hélice à droite :... et pour une hélice à gauche :... ISETKR ISET de Kairouan 4 ARFAOUI & CHERMITI

5 b) Torseur statique Si la liaison est parfaite, la puissance développée par les inter efforts entre les deux solides est nulle, le torseur des efforts transmissibles par la liaison hélicoïdale d axe entre les deux solides S1 et S2 est, en tout point de l espace, de la forme : 2 / 1 P i = 0 Watt. o X Y Z L M N o P i = /. avec o Si l hélice est à droite : L =. 2 X Si l hélice est à gauche : L =. X L = f ( X ) 2 / 1 = 0. L +. X = 0 I.1.5. Représentation plane et spatiale de la liaison hélicoïdale Y X 1 M 2 M 1 2 Exemple Représentation plane Perspective I.1.6. Filetage à droite Filetage à gauche Filetage et filet à gauche Filetage et filet à droite ISETKR ISET de Kairouan 5 ARFAOUI & CHERMITI

6 DOSSIER PEDAGOGIQUE I. MANIPULATION 1 : DISPOSITIF DE SERRAGE A VIS SIMPLE X Y I.1. Etude cinématique I.1.1. En examinant le dispositif de serrage à vis simple, établir le schéma cinématique correspondant. (voir annexe 2) I.1.2. En observant la vis (1), préciser le sens de filetage.[à droite / à gauche]. I.1.3. Préciser le sens de rotation de la poulie d entrainement (6) pour que la glissière (3) se translate suivant le sens X +. I.1.4. En effectuant trois (03) tours de la vis (1) ; a) Mesurer à l aide d un comparateur à cadran le déplacement X 3 de la glissière (3). b) Déduire alors le pas p 1 du filetage de la vis (1) ISETKR ISET de Kairouan 6 ARFAOUI & CHERMITI

7 c) Donner maintenant l expression générale de la loi entrée sortie du système : X 3 = f(n 6, p 1 ) Avec : X 3 : Déplacement de la glissière (3) n 6 : Nombre de tours de la poulie d entrainement (6) p 1 : Pas du filetage de la vis (1) I.2. Etude énergétique : Dans cette étude on désire exprimer théoriquement l effort de serrage F th, puis l évaluer expérimentalement pour avoir F exp, ce qui nous permet d évaluer le rendement statique η stat de l unité de serrage à vis simple. I.2.1. En analysant le système de chargement du mécanisme ci joint, trouver l expression du couple mécanique d entrainement C 6 appliqué à la poulie d entrainement (6) en fonction de la masse M et du rayon R 6 de la poulie (6) : [C 6 = f(m, R 6 )] I.2.2. On se propose maintenant d exprimer théoriquement l effort de serrage F th appliqué par la glissière (3) sur la pièce à serrer, en fonction de la masse M, du rayon R 6 de la poulie (6) et du pas p 1 du filetage de la vis (1) :[F th = f(m, R 6, p 1 )]. En supposant que le rendement total est parfait et en égalisant les travaux à l entrée et à la sortie du mécanisme We=Ws, démontrer que l expression de cet effort F th, s écrit : F th M g 2 R6 p 1 ISETKR ISET de Kairouan 7 ARFAOUI & CHERMITI

8 I.2.3. On se propose maintenant d évaluer expérimentalement l effort de serrage F exp en utilisant un dynamomètre comme pièce à serrer et des masses marquées comme générateur du couple à l entrée. a) Remplir le tableau suivant : CAS D UN DISPOSITIF DE SERRAGE A VIS SIMPLE M (Kg) l (mm) C 6 (N.m) F exp (N) avec: M : Masse à l entrée C 6 : Couple résultant de la masse M, appliqué à la poulie d entrainement (6) l : Raccourcissement du dynamomètre F exp : Effort de serrage résultant b) Courbe : Sur le même graphe suivant tracer les courbes représentative de : F th = f (M) F exp = f (M) ISETKR ISET de Kairouan 8 ARFAOUI & CHERMITI

9 Interprétation des courbes. II. MANIPULATION 2: DISPOSITIF DE SERRAGE A VIS DIFFERENTIELLE II.1. Etude cinématique II.1.1. En manipulant le dispositif de serrage à vis différentielle, établir le schéma cinématique correspondant. II.1.2. En observant la vis (1), préciser le sens de l hélice des deux filetages. Vis à gros pas (p 1 ) : [à droite / à gauche]. Vis à pas fin (p 2 ) : [à droite / à gauche]. II.1.3. En gardant le même système d axes que précédemment, préciser le sens de rotation de la poulie d entrainement (6) pour que la glissière (3) se translate suivant le sens X +. II.1.4. En effectuant trois (03) tours de la vis (1) ; a) Mesurer à l aide d un comparateur à cadran le déplacement X 1 de la vis (1). b) Déduire alors le gros pas p 1 du filetage de la vis (1) p 1 = mm ISETKR ISET de Kairouan 9 ARFAOUI & CHERMITI

10 II.1.5. En effectuant de nouveau trois (03) tours de la vis (1) ; c) Mesurer à l aide d un comparateur à cadran le déplacement X 3 de la glissière (3). d) Déduire alors le gros pas p 2 du filetage de la vis (1). p 1 = mm e) Donner maintenant l expression générale de la loi entrée sortie du dispositif de serrage à vis différentielle: X 3 = f(n v, p 1, p 2 ) Avec : X 3 : Déplacement de la glissière (3) n v : Nombre de tours de la vis (1) p 1, p 2 : Respectivement gros pas et pas fin du filetage de la vis (1) II.2. Etude énergétique : Dans cette étude on désire exprimer théoriquement l effort de serrage F th, puis l évaluer expérimentalement pour avoir F exp, ce qui nous permet d évaluer le rendement statique η stat de l unité de serrage à vis différentielle. II.2.1. En analysant le système de chargement du mécanisme ci joint, trouver l expression du couple mécanique d entrainement C 6 appliqué à la poulie d entrainement (6) en fonction de la masse M et du rayon R 6 de la poulie (6) : [C 6 = f(m, R 6 )] II.2.2. On se propose maintenant d exprimer théoriquement l effort de serrage F th appliqué par la glissière (3) sur la pièce à serrer, en fonction de la masse M, du rayon R 6 de la poulie (6) et des pas p 1 et p 2 du filetage de la vis (1) : [F th = f(m, R 6, p 1, p 2 ]. ISETKR ISET de Kairouan 10 ARFAOUI & CHERMITI

11 En supposant que le rendement total est parfait et en égalisant les travaux à l entrée et à la sortie du mécanisme We=Ws, démontrer que l expression de cet effort F th, s écrit par : F th M g R 6 2 p p 1 2 II.2.3. On se propose maintenant d évaluer expérimentalement l effort de serrage F exp en utilisant un dynamomètre comme pièce à serrer et des masses marquées comme générateur du couple à l entrée. a) Remplir le tableau suivant : CAS D UN DISPOSITIF DE SERRAGE A VIS DIFFERENTIELLE M (Kg) l (mm) C 6 (N.m) F exp (N) avec: M = Masse à l entrée C 6 = Couple résultant à la masse M, appliqué à la poulie d entrainement (6) l = Raccourcissement du dynamomètre F exp = Effort de serrage résultant b) Courbe : Sur le même graphe, tracer les courbes représentative de F th = f (M) et F exp = f (M) puis interpréter les résultats ISETKR ISET de Kairouan 11 ARFAOUI & CHERMITI

12 c) Interprétation des courbes III. COMPARAISON DES RESULTATS : III.1. Etude énergétique III.1.1. En reproduisant les résultats des tableaux précédents, remplir le tableau suivant : Masse M Cas d une vis simple Cas d une vis différentielle F exp F exp III.1.2. Sur le même graphe, tracer les courbes représentative de F exp = f (M) pour les deux solutions. ISETKR ISET de Kairouan 12 ARFAOUI & CHERMITI

13 III.1.3. Interpréter les deux courbes en comparant l aptitude de serrage des deux dispositifs. ISETKR ISET de Kairouan 13 ARFAOUI & CHERMITI

ETUDE D UN SYSTEME DIFFERENTIEL

ETUDE D UN SYSTEME DIFFERENTIEL TP N 4 ETUDE D UN SYSTEME DIFFERENTIEL Classe :.. Groupe:. Nom Prénom N ISETKR ISET de Kairouan 28 ARFAOUI & CHERMITI ETUDE D UN SYSTEME DIFFERENTIEL Niveau : Profil : Durée : L2/S2 Génie Mécanique (CFM)

Plus en détail

ETUDE D UN REDUCTEUR A TRAIN EPICYCLOIDAL

ETUDE D UN REDUCTEUR A TRAIN EPICYCLOIDAL TP N 6 ETUDE D UN REDUCTEUR A TRAIN EPICYCLOIDAL Classe :.. Groupe:. Nom Prénom N ISETKR ISET de Kairouan 48 ARFAOUI & CHERMITI ETUDE D UN REDUCTEUR A TRAIN EPICYCLOIDAL Niveau : Profil : Durée : L/S Génie

Plus en détail

TP N 7 ETUDE D UNE CHAINE DE TRANSMISSION DE PUISSANCE

TP N 7 ETUDE D UNE CHAINE DE TRANSMISSION DE PUISSANCE TP N 7 ETUDE D UNE CHAINE DE TRANSMISSION DE PUISSANCE Classe :.. Groupe:. Nom Prénom N ISETKR ISET de Kairouan 60 ARFAOUI & CHERMITI ETUDE D UNE CHAINE DE TRANSMISSION DE PUISSANCE Niveau : Profil : Durée

Plus en détail

Cette manipulation doit être effectuée 3 fois afin de minimiser certaines erreurs expérimentales.

Cette manipulation doit être effectuée 3 fois afin de minimiser certaines erreurs expérimentales. TP - N : LA LOI DE NEWTON But de l expérience : - Vérifier le principe fondamental de la dynamique pour un mouvement de translation uniformément accéléré. - Déterminer expérimentalement la valeur de g.

Plus en détail

LES SCIENCES DE L INGENIEUR

LES SCIENCES DE L INGENIEUR LES SCIENCES DE L INGENIEUR Support : Pilote Automatique PLASTIMO AT50 Thème : Analyse du mode de fonctionnement de l actionneur. Première Terminale OBJECTIF DE LA SEANCE : Identifier le flux de transmission

Plus en détail

Modélisation cinématique des mécanismes

Modélisation cinématique des mécanismes Modélisation cinématique des mécanismes 1- Définitions 1.1- Solide On appelle un solide une pièce indéformable. Une pièce est indéformable si et seulement si toutes les distances entre deux points quelconques

Plus en détail

& Lire la présentation de la cordeuse?

& Lire la présentation de la cordeuse? PSI* 14/11/10 Lycée P.Corneille rendement_cordeuse.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Cordeuse de raquettes Analyse de la chaîne d énergie et évaluation du rendement Temps alloué 2 heures Vous disposez :

Plus en détail

Travaux pratiques de Sciences Industrielles MAXPID. Etude statique de l articulation du robot cueilleur de fruit

Travaux pratiques de Sciences Industrielles MAXPID. Etude statique de l articulation du robot cueilleur de fruit Travaux pratiques de Sciences Industrielles MAXPID Etude statique de l articulation du robot cueilleur de fruit 1. Présentation Objectifs du TP. Le support de travaux pratiques MAXPID est une chaîne fonctionnelle

Plus en détail

TP CI5-CI7 E12-E4 Golf

TP CI5-CI7 E12-E4 Golf Chariot de golf Problématique On désire déterminer l autonomie d utilisation du chariot de golf dans des conditions spécifiques. Centres d intérêt Savoirs 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 A B C D Thèmes associés

Plus en détail

EPREUVE : TECHNOLOGIE. Génie mécanique. Pignon de sortie Z S = 45 dents Ps = 0,15KW. Pignon (4) Z4 = 15 dents. Chaîne

EPREUVE : TECHNOLOGIE. Génie mécanique. Pignon de sortie Z S = 45 dents Ps = 0,15KW. Pignon (4) Z4 = 15 dents. Chaîne Niveau : 3ème secondaire Section : science technique Devoir de contrôle N 3 20-202 EPREUVE : TECHNOLOGIE Génie mécanique Durée : 2 heures MÉCANISME DE COMMANDE D UNE SCIE A BOIS Présentation : Le mécanisme

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES CORRIGE CHAÎNES DE SOLIDES HYPERSTATICITE

TRAVAUX PRATIQUES CORRIGE CHAÎNES DE SOLIDES HYPERSTATICITE TRAVAUX PRATIQUES CORRIGE CHAÎNES DE SOLIDES HYPERSTATICITE T.P. CHAÎNE SOLIDES Modélisation - hyperstaticité Secteur d activité : ROBOTIQUE & ENVIRONNEMENT Support : Mallette Mécanisme MAXPID Sujet du

Plus en détail

TP N 3 ETUDE D UNE POMPE A ENGRENAGES

TP N 3 ETUDE D UNE POMPE A ENGRENAGES TP N 3 ETUDE D UNE S Classe :.. Groupe:. Nom Prénom N ISETKR ISET de Kairouan 25 ARFAOUI & CHERMITI ETUDE D UNE Niveau : Profil : Durée : IV Génie Mécanique (CFM & MI) 3 heures OBJECTIFS : Tracer les courbes

Plus en détail

Modélisation et paramétrage des liaisons mécaniques

Modélisation et paramétrage des liaisons mécaniques Modélisation et paramétrage des liaisons mécaniques Un mécanisme est un ensemble de pièces mécaniques reliées entre elles par des liaisons, appelées liaisons mécaniques, en vue de réaliser une fonction

Plus en détail

(Licence N1 /Durée 3H)

(Licence N1 /Durée 3H) TP N : Bielle Manivelle (Licence N1 /Durée 3H) Objectifs : Déterminer la loi d entrée sortie du mécanisme bielle manivelle Déterminer l expression des vecteurs vitesses et accélérations d un point d un

Plus en détail

Nbre de degrés de liberté + Nbre degrés de liaison = 6 1. MOBILITES FONCTIONNELLES D'UN MECANISME 2. ETUDE DES LIAISONS MECANIQUES

Nbre de degrés de liberté + Nbre degrés de liaison = 6 1. MOBILITES FONCTIONNELLES D'UN MECANISME 2. ETUDE DES LIAISONS MECANIQUES Partie C du programme : Principes et comportements : C11 : C111 : Comportement mécanique des structures et mécanismes Liaisons mécaniques Liaisons normalisées Mouvements relatifs et actions mécaniques

Plus en détail

MACHINE A CORDER SP55

MACHINE A CORDER SP55 MACHINE A CORDER SP55 DM Modélisation Page : 1 Table des matières PRESENTATION... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. Machine à corder... 3 Mécanisme de tension de la corde... 4 MECANISME DE TENSION : ETUDE DU

Plus en détail

ACTIVITE DE DECOUVERTE

ACTIVITE DE DECOUVERTE 4 SC. Techniques Leçon3 : Transmission avec transformation de mouvement Page 1 Etude d une unité de perçage : Cette unité est présentée à la page (259) du manuel de cours Démarche à suivre : Mettre en

Plus en détail

TP N 1 ETUDE D UNE POMPE A PISTON

TP N 1 ETUDE D UNE POMPE A PISTON TP N ETUDE D UNE Classe :.. Groupe:. Nom Prénom N ISETKR ISET de Kairouan ARFAOUI & CHERMITI ETUDE D UNE Niveau : Profil : Durée : IV Génie Mécanique (CFM & MI) 3 heures OBJECTIFS : Déterminer la hauteur

Plus en détail

Etude de l équilibre du vantail

Etude de l équilibre du vantail Nom : Prénom : Etude de l équilibre du vantail Classe : Date : Voici le système étudié, lorsqu on le regarde au dessus : Voici le schéma cinématique retenu : Description fonctionnelle : Un pilier 1, supporte

Plus en détail

Informations externes de sorties. pertes. Puissance de sortie : Ps. Mouvement de rotation. (C s, ω s ) Mouvement de translation (F s, v s )

Informations externes de sorties. pertes. Puissance de sortie : Ps. Mouvement de rotation. (C s, ω s ) Mouvement de translation (F s, v s ) S Si Sciences de l Ingénieur Fiche référence GÉNÉRALITÉS Grandeurs physiques Il existe différentes solutions pour transmettre une puissance 1. Informations externes d'entrée Chaîne d'information ACQUERIR

Plus en détail

CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur. Énergétique

CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur. Énergétique CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur TSI2 Énergétique TD Réf. Programme: S4123 - Solide indéformable, approche énergétique Compétences visées: A5-05, B2-11, C2-17, C2-19, C2-20, C2-21 v1.1 Lycée Richelieu

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE Direction Assistée Electrique : DAE

DOSSIER TECHNIQUE Direction Assistée Electrique : DAE DOSSIER TEHNIQUE Direction Assistée Electrique : DAE Sommaire 1. Mise en situation de la DAE 2. Limiteur de couple 3. Procédure d acquisition de mesures. 4. Modélisation et paramétrage... 5. Modélisation

Plus en détail

CONCEPTION MECANIQUE

CONCEPTION MECANIQUE CONCEPTION MECANIQUE Chaînes de Puissance Electromécanique L objet de ce document est de donner les éléments méthodologiques essentiels permettant la détermination des données de puissance (vitesses, efforts,

Plus en détail

TP 6-4 : OUVRE BARRIERE SINUSMATIC

TP 6-4 : OUVRE BARRIERE SINUSMATIC TP 6-4 OUVRE BARRIERE SINUSMATIC Présentation du mécanisme Mise en situation Le mécanisme étudié est un système d ouverture et fermeture de barrières légères. Ce type de mécanisme peut par exemple se retrouver

Plus en détail

CENTRE D USINAGE 5 AXES A GRANDE VITESSE.

CENTRE D USINAGE 5 AXES A GRANDE VITESSE. Le candidat est invité à formuler toute hypothèse qui lui semblerait nécessaire pour pouvoir répondre aux questions posées. Sauf indication, vous réponderez sur feuille de copie. Tous les résultats seront

Plus en détail

CLASSE DE PROBLÈMES CIN-2 PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES

CLASSE DE PROBLÈMES CIN-2 PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES CLASSE DE PROBLÈMES CIN-2 PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES CINÉMATIQUES DES SYSTÈMES MODÉLISER ET REPRÉSENTER UN MÉCANISME. 1 Introduction OBJECTIF : On se propose dans ce TP de mettre en évidence

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET M12

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET M12 TP.M12 page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET M12 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : page 2/5 - une

Plus en détail

TP 24.2 Portail BFT (DOCUMENT REPONSE) Page 1/6. TP 24.2 Portail BFT

TP 24.2 Portail BFT (DOCUMENT REPONSE) Page 1/6. TP 24.2 Portail BFT TP 24.2 Portail BFT (DOCUMENT REPONSE) Page 1/6 TP 24.2 Portail BFT Pendant 15 min, lire le dossier technique. 1) Objectifs du TP et sommaire. Il est proposé dans ce TP: - de renforcer par une application

Plus en détail

Les transformations de mouvements

Les transformations de mouvements Les transformations de mouvements 1. Généralités Il existe deux types de mouvements élémentaires : La translation. La rotation. Tous les mouvements ne sont qu association ou combinaison des deux. Une transformation

Plus en détail

Statique. Il existe plusieurs types d actions mécaniques : - Les actions mécaniques de contact (ou de liaison) - Les actions mécaniques à distance

Statique. Il existe plusieurs types d actions mécaniques : - Les actions mécaniques de contact (ou de liaison) - Les actions mécaniques à distance Statique 1. Définition : La statique est la partie de la mécanique ou l on étudie le comportement des systèmes à l équilibre. On cherche les actions mécaniques (forces, couples ) qui permettent à un système

Plus en détail

Atelier de Mécanique Générale & R.D.M. TP N 3 Gyroscope. (Licence N1 /Durée 3H) Objectifs :

Atelier de Mécanique Générale & R.D.M. TP N 3 Gyroscope. (Licence N1 /Durée 3H) Objectifs : (Licence N1 /Durée 3H) Objectifs : Comprendre le phénomène gyroscopique Savoir équilibrer un couple statique appliqué par l intermédiaire d une masse, par un couple gyroscopique de sens contraire Conditions

Plus en détail

Elaboration d un schéma cinématique

Elaboration d un schéma cinématique Elaboration d un schéma cinématique 1. objectif Modéliser un mécanisme, c est le représenter de façon simplifiée Sous forme de schéma composé: - de liaisons - de classes d équivalences Eemple pince de

Plus en détail

Construction Mécanique

Construction Mécanique Construction Mécanique NOM: Prénom : Date: SUJET : Etude cinématique plane 1.Références : Objectifs programme : - S 726 Cinématique des mouvements plans. - S 725 Cinématique des ensembles de solides Compétences

Plus en détail

Notions sur la théorie des mécanismes

Notions sur la théorie des mécanismes Notions sur la théorie des mécanismes Ce document vient en complément du polycop de TI du S3 1. Introduction Lors de la conception d une machine, il est nécessaire de s assurer que chaque mécanisme envisagé

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION Portes automatisées RECORD E TSA16

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION Portes automatisées RECORD E TSA16 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2010 ÉPREUVE : ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée : 4 heures Coefficient : 6 Portes automatisées RECORD E

Plus en détail

Construction Mécanique

Construction Mécanique Construction Mécanique NOM: Prénom : Date: SUJET : Etude cinématique plane TP cinematique-iii Faac 1.Références : Objectifs programme : - S 726 Cinématique des mouvements plans. - S 725 Cinématique des

Plus en détail

Ilot: 07 Portail Domoticc

Ilot: 07 Portail Domoticc TP S.I.I. Cinématique Cycle 5 : Etude du comportement cinématique des systèmes mécaniques Lycée Ferdinand Buisson PTSI Cycle 5 : Etude du comportement cinématique des systèmes Compétences : B2, C Ilot:

Plus en détail

T P DE TECHNOLOGIE. T Sciences de l Ingénieur DUREE : 2H00 PREAMBULE

T P DE TECHNOLOGIE. T Sciences de l Ingénieur DUREE : 2H00 PREAMBULE T P DE TECHNOLOGIE TPN 1 : PARTICULARITES DE LA TRANSMISSION DE PUISSANCE T Sciences de l Ingénieur DUREE : 2H00 PREAMBULE L effort de coupe nécessaire pour tailler une branche de 25mm de diamètre (capacité

Plus en détail

TP 2-1 : Cordeuse de raquette : Schéma bloc et fonction de transfert

TP 2-1 : Cordeuse de raquette : Schéma bloc et fonction de transfert TP 2-1 : Cordeuse de raquette : Schéma bloc et fonction de transfert Mise en situation du Système Présentation du TP et mise en situation Un des éléments importants dans les sports de raquette tels que

Plus en détail

TP TT 45 cordeuse EA

TP TT 45 cordeuse EA TP Cycle 4&5: TSI1 TSI2 Transmission et transformation de X mouvement Etude analytique EA Période Cordeuse 1 2 3 4 5 Théorie des mécanismes Transmission et Transformation de mouvement Durée : 4 semaines

Plus en détail

PLAN DE LECON DYNAMIQUE

PLAN DE LECON DYNAMIQUE PLAN DE LECON DYNAMIQUE Objectifs spécifiques : A la fin de la séance l étudiant doit être capable de : Déterminer le torseur Dynamique d un solide en mouvement par rapport à un repère. Appliquer le principe

Plus en détail

Première S SI Pilote automatique TP32 SIMRAD 3 H TP1

Première S SI Pilote automatique TP32 SIMRAD 3 H TP1 Compétences Première S SI Pilote automatique TP32 SIMRAD 3 H TP1 Identifier et définir le besoin auquel répond le pilote et ses fonctions de service Configurer le produit et le faire fonctionner Décrire

Plus en détail

Maintenance. Mécanique automobile. Horaire : 5 heures / semaine. Les bases du dessin industriel

Maintenance. Mécanique automobile. Horaire : 5 heures / semaine. Les bases du dessin industriel PROGRAMME DE DESS IIN IINDUSTR IIEL Spécialité : Maintenance Mécanique automobile Horaire : 5 heures / semaine Première année Les bases du dessin industriel But du dessin Matériel de dessin Présentation

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET N 6r

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET N 6r TP N 6r - Session septembre 2000 Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 6r Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur

Plus en détail

CORDEUSE DE RAQUETTES. CI2 : Modéliser les chaînes fonctionnelles et en valider des performances.

CORDEUSE DE RAQUETTES. CI2 : Modéliser les chaînes fonctionnelles et en valider des performances. CORDEUSE DE RAQUETTES CI2 : Modéliser les chaînes fonctionnelles et en valider des performances. À l issue des TP de ce Centre d Intérêt, les compétences acquises doivent vous permettre plus particulièrement

Plus en détail

EXEMPLE D EVALUATION EXPERIMENTALE en BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TRAVAUX PRATIQUES

EXEMPLE D EVALUATION EXPERIMENTALE en BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TRAVAUX PRATIQUES Page 27 Page 1/5 EXEMPLE D EVALUATION EXPERIMENTALE en BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TRAVAUX PRATIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée au professeur : Page 2/5 - une fiche

Plus en détail

CORPS DE FORME QUELCONQUE. Le corps de forme quelconque est destiné à compléter le cours de statique mécanique et à réaliser des mesures en T.P.

CORPS DE FORME QUELCONQUE. Le corps de forme quelconque est destiné à compléter le cours de statique mécanique et à réaliser des mesures en T.P. CORPS DE FORME QUELCONQUE BUT DE L APPAREIL Le corps de forme quelconque est destiné à compléter le cours de statique mécanique et à réaliser des mesures en T.P. Il permet la réalisation des expériences

Plus en détail

Le Pantographe de TGV Duplex

Le Pantographe de TGV Duplex Concours EPITA - IPSA Epreuve de Sciences Industrielles pour l Inge nieur Le Pantographe de TGV Duplex Durée : 2 heures L usage de calculatrices est autorisé. L usage de tout autre document est interdit.

Plus en détail

VIGIPARK. Étude de la chaîne d'énergie Série 3 TP 5

VIGIPARK. Étude de la chaîne d'énergie Série 3 TP 5 But du TP : VIGIPARK TRAVAIL A REALISER 1 Analyse des modes de fonctionnement Compléter les schémas blocs suivants en indiquant pour chaque phase de fonctionnement le sens de circulation des flux d énergie

Plus en détail

GMP 120 ETUDE D UNE TALONNIERE de FIXATION de SKI

GMP 120 ETUDE D UNE TALONNIERE de FIXATION de SKI GMP12 1/9 GMP 12 ETUE UNE TLNNIERE de FITIN de SKI 1. PRÉSENTTIN U SUPPRT ÉTUE 2 1.1. NLYSE FNCTINNELLE 2 2. PRÉSENTTIN E L FNCTIN FP2 : SSURER L SÉCURITÉ 2 3. ETUE E L TLNNIÈRE (BUTÉE RRIÈRE) 3 3.1. SCHÉM

Plus en détail

Bac ELEEC session Juin 2009 Métropole

Bac ELEEC session Juin 2009 Métropole Bac ELEEC session Juin 2009 Métropole Dans une usine de confiserie, la crème de châtaigne est recueillie dans un malaxeur chargé de mélanger les châtaignes à d'autres ingrédients (sucre,...). Photo extraite

Plus en détail

Construction Mécanique

Construction Mécanique Construction Mécanique NOM: Prénom : Date: TP Dynamique-1 Chariot Golf SUJET : Etude cinématique plane 1. Références : Objectifs programme : - S 727 Principe fondamental de la dynamique Compétences attendues

Plus en détail

Le dessin d ensemble, réalisé à l échelle 1:2, représente un variateur à friction accouplé à un engrenage

Le dessin d ensemble, réalisé à l échelle 1:2, représente un variateur à friction accouplé à un engrenage Licence L2 - PCSTM - Parcours Mécanique Examen Technologie Mécanique 1ère session 2011-2012 Durée : 2h00 Responsable : L. Blanchard 9 pages Documents interdits Calculatrice autorisée Le dessin d ensemble,

Plus en détail

GRUE PORTUAIRE Résumé de correction Présentation

GRUE PORTUAIRE Résumé de correction Présentation Date : Nom Prénom : GRUE PORTUAIRE Résumé de correction Présentation La plupart des grues portuaires poursuivent le même but : limiter et éviter le levage des charges L'objectif, une fois la charge sortie

Plus en détail

IV CINEMATIQUE DU SOLIDE

IV CINEMATIQUE DU SOLIDE IV CINEMATIQUE DU OLIDE La cinématique du solide concerne l étude du mouvement des solides supposés indéformables. Elle tient une place importante dans les applications quotidiennes de la mécanique. 1.

Plus en détail

Pilote automatique de bateau. Transmission de puissance

Pilote automatique de bateau. Transmission de puissance Transmission de puissance Présentation générale des pilotes automatiques de navigation Des équipiers à part entière pour moins de 700! Un pilote automatique permet : de ne pas être rivé à la barre pendant

Plus en détail

Cycle 6 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques. Cinématique

Cycle 6 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques. Cinématique TP S.I.I. Cinématique Cycle 6 : Etude du comportement statique des systèmes mécaniques Lycée Ferdinand Buisson PTSI Cycle 6 : Etude du comportement statique des systèmes Résolution d un problème de statique

Plus en détail

A. Présentation Générale

A. Présentation Générale 1 Devoir 1- Changeur d outil adapté du concours mines X-ENS 98 Corrigé page 10 A. Présentation Générale FIGURE DS.1: Changeur d outil autour de la broche Un centre d usinage permet la production industrielle

Plus en détail

Présentation du TP «(télé)gestion d une éolienne»

Présentation du TP «(télé)gestion d une éolienne» Présentation du TP «(télé)gestion d une éolienne» Cette séquence d apprentissage est destinée à découvrir et appréhender un savoir nouveau. Principes à découvrir : Quantification de la puissance du vent.

Plus en détail

MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES ODELISIO DES LIISOS E DES CIOS ECIQUES ODELISIO DES CIOS ECIQUES écanique éférence au programme S..I éférence au module - odélisation des liaisons et des actions mécaniques. - odélisations des actions

Plus en détail

Objectif de la séance : Vérifier les caractéristiques du système embarqué «TROTINETTE ELECTRIQUE / PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUE»

Objectif de la séance : Vérifier les caractéristiques du système embarqué «TROTINETTE ELECTRIQUE / PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUE» Titre : système embarqué étude de la motorisation. Lieu d activité : Laboratoire d essais des systèmes. Temps prévu : 2 Heures Temps passé : Nom : Prénom : Objectif de la séance : Vérifier les caractéristiques

Plus en détail

Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques.

Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques. Extrait du programme officiel MP Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques. Définitions : - degré de mobilité d'un mécanisme ; - degré d hyperstatisme d un mécanisme.

Plus en détail

BANDEROLEUSE SYSTEME D ETUDE. Proposé par l enseignant: M R BEN ABDALLAH MAROUAN. Pour la date de : Mardi 04 - Mars

BANDEROLEUSE SYSTEME D ETUDE. Proposé par l enseignant: M R BEN ABDALLAH MAROUAN. Pour la date de : Mardi 04 - Mars Proposé par l enseignant: M R BEN ABDALLAH MAROUAN Classe : 4 è Sciences Techniques 1 Pour la date de : Mardi 04 - Mars - 2014 SYSTEME D ETUDE BANDEROLEUSE Palettiseur BANDEROLEUSE (Zone d étude) Année

Plus en détail

TS SI PFS & méca3d TP. LTP Jeanne d Arc TS Sciences de l Ingénieur Génie Mécanique TP PFS & méca3d

TS SI PFS & méca3d TP. LTP Jeanne d Arc TS Sciences de l Ingénieur Génie Mécanique TP PFS & méca3d LTP Jeanne d Arc TS Sciences de l Ingénieur Génie Mécanique TP PFS & méca3d Système étudié : SECATEUR INFACO Documents : Matériel : Dossier de travail Le dossier technique du sécateur INFACO Guide du dessinateur

Plus en détail

Analyse des mécanismes

Analyse des mécanismes Théorie des mécanismes Fichier : AnalyseDesMecanismes_cours. Définitions.. Degré de mobilité d un mécanisme Le degré de mobilité d un mécanisme se note m et correspond au nombre m u de paramètres à imposer

Plus en détail

TP EN ILOT OUVRE PORTAIL

TP EN ILOT OUVRE PORTAIL CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur(e CI9 TP00 TP EN ILOT OUVRE PORTAIL Votre mission : Analyser les composants de la chaîne cinématique de l ouvre portail Vos moyens : 4 étudiants qui vont

Plus en détail

Décocheuse industrielle

Décocheuse industrielle 11MP05 CONCOURS ARTS ET MÉTIERS ParisTech - ESTP - ARCHIMEDE Épreuve de Sciences Industrielles MP Durée 3 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une

Plus en détail

TD 28 - PFS Résolution graphique Page 1/8. Avec A1 S

TD 28 - PFS Résolution graphique Page 1/8. Avec A1 S TD 28 - PFS Résolution graphique Page 1/8 Exercice 1 : 3 GLISSEURS PARALLÈLES. Soit un solide S en équilibre sous l action de 3 glisseurs A1 S, B2 S et C3 S passant respectivement par A, B et C. y x A

Plus en détail

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités Énergie cinétique et travail : activités Application 1 a. Calculer l énergie cinétique : d une voiture de masse 1, 0tonnes roulant à 90km/h d un camion de masse 30tonnes roulant à 90km/h b. Calculer la

Plus en détail

CINEMATIQUE DU SOLIDE 4 : MOUVEMENT PLAN, CINEMATIQUE GRAPHIQUE

CINEMATIQUE DU SOLIDE 4 : MOUVEMENT PLAN, CINEMATIQUE GRAPHIQUE CINEMATIQUE DU SOLIDE 4 : MOUVEMENT PLAN, CINEMATIQUE GRAPHIQUE I. MOUVEMENT PLAN. 1. Définition. Soit S) un solide de référence auquel est rattaché le repère R O, k k i O j Un solide S1) est en mouvement

Plus en détail

TP Réseau hydraulique et pertes de charge

TP Réseau hydraulique et pertes de charge TP Réseau hydraulique et pertes de charge But de l étude L objectif de cette manipulation est d étudier les lois régissant les relations entre débit et perte de charge dans un réseau hydraulique. Notations

Plus en détail

MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES MDELISATIN DES ACTINS MECANIQUES 1. INTRDUCTIN La modélisation des actions mécaniques est à la base de toute étude statique, dnamique ou de résistance des matériau. Son but est de fournir une représentation

Plus en détail

ETUDE D UN EXTINCTEUR à POUDRE

ETUDE D UN EXTINCTEUR à POUDRE UE GMP 0 EXMEN GMP 0 Session de Décembre 204 - Durée 2 heures ucun document autorisé Calculatrice autorisée Remarque : la présentation des documents rendus sera prise en compte (utilisation couleur fortement

Plus en détail

TP 24.2 Portail BFT Corrigé

TP 24.2 Portail BFT Corrigé TP 24.2 Portail BFT Corrigé Page 1/6 TP 24.2 Portail BFT Corrigé 1) Objectifs du TP et sommaire. 2) Etude du limiteur de couple. 21) Fonction. 22) Constitution. Question 1 : En se plaçant dans la phase

Plus en détail

TP N 1 - MODELISATION DES MECANISMES -

TP N 1 - MODELISATION DES MECANISMES - N 1 AGRAFEUSE "Staple Wizard" AGRAFEUSE ELECTRIQUE "Staple Wizard" N 1 - MODELISATION DES - Mise en situation : Ce système est une agrafeuse électrique de bureau automatique, elle possède l avantage de

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2006 FILIERE ELECTROPORTATIVE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ELECTROTECHNIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2006 FILIERE ELECTROPORTATIVE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ELECTROTECHNIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ELECTROTECHNIQUE SESSION 2006 ÉPREUVE: ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 FILIERE ELECTROPORTATIVE AUCUN

Plus en détail

Stabilité du robot. Question 1. Montrer que {T sol pied } est un glisseur. [ O S ;C S. ], c'est à-dire qu'il est situé sous le pied du robot.

Stabilité du robot. Question 1. Montrer que {T sol pied } est un glisseur. [ O S ;C S. ], c'est à-dire qu'il est situé sous le pied du robot. Stabilité du robot Question 1. Montrer que {T sol pied } est un glisseur. Question 2. Montrer que H S [ O S ;C S ], c'est à-dire qu'il est situé sous le pied du robot. Copie PSI page 1/12 Question 3. Donner

Plus en détail

Atelier de Mécanique Générale & R.D.M. TP N 5: Frottement Statique. (Licence N1 /Durée 3H) Objectifs :

Atelier de Mécanique Générale & R.D.M. TP N 5: Frottement Statique. (Licence N1 /Durée 3H) Objectifs : (Licence N1 /Durée 3H) Objectifs : Etre capable de réaliser les deux montages relatifs à l étude de frottement statique (Plateau horizontale et plateau incliné). Calculer les coefficients de frottement

Plus en détail

DM vacances d hiver. EXO 1 : Les liaisons mécaniques. EXO 2 : Mégane Renault M A. T R X 0 0 Y Ty RY T R X TX 0

DM vacances d hiver. EXO 1 : Les liaisons mécaniques. EXO 2 : Mégane Renault M A. T R X 0 0 Y Ty RY T R X TX 0 EO 1 : Les liaisons mécaniques T R Ty R Z Ry et Ty sont liés M ( 2) : F 1 F1 2 : Nom : Schéma cinématique en perspective et en deux vues planes des liaisons F : 1 2 Z M ( F 1 2) : T R T Z EO 2 : Mégane

Plus en détail

TP Aérodynamique. Plaçons un obstacle en un point P d'une veine de courant et écrivons le théorème de Bernoulli en P et en M en amont du point P.

TP Aérodynamique. Plaçons un obstacle en un point P d'une veine de courant et écrivons le théorème de Bernoulli en P et en M en amont du point P. TP Aérodynamique Introduction Le tube de Pitot et le Venturi sont deux outils qui permettent de mesurer la vitesse ou le débit d'un fluide. Ce TP va permettre de les utiliser et de comprendre leur fonctionnement

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Cheville NAO Modélisation frottement Page 1/5

DOSSIER PEDAGOGIQUE Cheville NAO Modélisation frottement Page 1/5 DOSSIER PEDAGOGIQUE Cheville NAO Modélisation frottement Page 1/5 Problème technique Pour assurer au robot NAO des performances élevées, le constructeur a choisi d asservir la position des axes de tangage

Plus en détail

MΔ(F ) = F d CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT»

MΔ(F ) = F d CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT» CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT» Introduction : Ce chapitre a pour but de relier les concepts de forces et couples de forces (causes des mouvements) appliquées

Plus en détail

Mécanique du solide Théorème de l'énergie cinétique ENONCE

Mécanique du solide Théorème de l'énergie cinétique ENONCE ENONCE Question préliminaire : expliquer la démarche permettant de calculer le couple moteur en fonction des données du problème Le théorème de l'énergie cinétique se démontre à partie de la loi fondamentale

Plus en détail

POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE

POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE .MISE EN SITUATION POULIE A EMBRAYAGE CENTRIFUGE Une installation de manutention est constituée d une bande transporteuse d un réducteur, un système pouliescourroie et un moteur asynchrone. Bande transporteuse

Plus en détail

Travail demandé : COLORIEZ ces pièces sur les vues du dessin d ensemble avec les couleurs suivantes :

Travail demandé : COLORIEZ ces pièces sur les vues du dessin d ensemble avec les couleurs suivantes : Travail demandé : QUESTION 1 : Coloriage COLORIEZ ces pièces sur les vues du dessin d ensemble avec les couleurs suivantes : - Roue dentée (11) : couleur verte ; - Galet (10) : Rouge ; - Support de lame

Plus en détail

Statique graphique. 5 - Principe fondamentale de la statique. ETT Terminale

Statique graphique. 5 - Principe fondamentale de la statique. ETT Terminale 5 - Principe fondamentale de la statique 5.1 Introduction On peut constater qu un solide sans mouvement voit son poids compensé par une résultante qui lui est directement opposée. Avec la relation vectorielle

Plus en détail

Lycée Hoche Versailles. Modélisation cinématique des. Philippe Bourzac MPSI-PCSI Page 1/14

Lycée Hoche Versailles. Modélisation cinématique des. Philippe Bourzac MPSI-PCSI Page 1/14 Lcée Hoche Versailles Modélisation cinématique des mécanismes Philippe Bourac 003 MPSI-PCSI Page /4 MDELISATIN CINEMATIQUE DES MECANISMES bjectif : Etablir une modélisation d un mécanisme pour mener des

Plus en détail

TP n 1 : Structure fonctionnelle et comportementale d un SLCI

TP n 1 : Structure fonctionnelle et comportementale d un SLCI Sciences de l Ingénieur n 1 : Structure fonctionnelle et comportementale d un SLCI Cordeuse de raquette Objectifs : Identifier l organisation structurelle et comportementale d un système, Modèle de connaissance

Plus en détail

Gabriel Scherer TS3 LE PENDULE ÉLASTIQUE

Gabriel Scherer TS3 LE PENDULE ÉLASTIQUE Gabriel Scherer TS3 LE PENDULE ÉLASTIQUE 1 Étude manuelle d un pendule élastique vertical Schéma : Ressort constante de raideur k M asselote M asse m Support Table S chém a du m ontage utilisé TPP6odt

Plus en détail

Béquille électrique de moto

Béquille électrique de moto Béquille électrique de moto TD Système étudié : Béquille électrique de moto. Objectif du TP : Mener une étude mécanique visant à vérifier le choix du motoréducteur et à vérifier que la batterie d'origine

Plus en détail

Mors de tirage Moto-réducteur Chariot Photo 2 : Ensemble mécanique démonté Tension Corde Corde élastique Raideur K1 Chariot Capteur de position rayon

Mors de tirage Moto-réducteur Chariot Photo 2 : Ensemble mécanique démonté Tension Corde Corde élastique Raideur K1 Chariot Capteur de position rayon Le cordage dune raquette de tennis ou de badminton nécessite de nombreuses manipulations manuelles. La partie automatisée de la machine permet dassurer la réalisation précise de la tension de chaque brin

Plus en détail

LES PERFORMANCES CINEMATIQUES DES SYSTEMES

LES PERFORMANCES CINEMATIQUES DES SYSTEMES TRAVAUX PRATIQUES CI3: MODELISER, PREVOIR ET VERIFIER LES PERFORMANCES CINEMATIQUES DES SYSTEMES POMPE DOSHYDRO LES OBJECTIFS DE CE TP SONT DE: prévoir les performances cinématiques du système réel à partir

Plus en détail

MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES ODELISTION DES CTIONS ECNIQUES I. CTION ECNIQUE. Définition : On appelle action mécanique tout phénomène susceptible de déplacer ou de déformer un solide. Principe des actions réciproques : Toute action

Plus en détail

SUJET. CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS Maintenance des véhicules automobiles. Option : véhicules particuliers. Épreuve Écrite. Épreuve d admissibilité

SUJET. CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS Maintenance des véhicules automobiles. Option : véhicules particuliers. Épreuve Écrite. Épreuve d admissibilité Session 201 5 CONCOURS GÉNÉRAL DES MÉTIERS Maintenance des véhicules automobiles Option : véhicules particuliers Épreuve Écrite Épreuve d admissibilité DIAGNOSTIC-INTERVENTION Durée : 6h Sujet paginé de

Plus en détail

Cinématique : Correcteur de portée (CCP PSI 03)

Cinématique : Correcteur de portée (CCP PSI 03) Cinématique : Correcteur de portée (CCP PSI 03) Mise en situation L assiette d un véhicule se modifie avec sa charge, le profil de la route ou les conditions de conduite (phase de freinage ou d accélération).

Plus en détail

TP 28.1 Cric hydraulique Corrigé

TP 28.1 Cric hydraulique Corrigé TP 28.1 Cric hydraulique (St Cyr 1994) Corrigé Page 1/8 TP 28.1 Cric hydraulique Corrigé 1) Objectifs du TP et sommaire. 2) Fonctionnement du bloc hydraulique. Question 1 : A partir du plan d ensemble

Plus en détail

Régulation de température d une soufflerie

Régulation de température d une soufflerie Régulation de température d une soufflerie Mise en situation La figure suivante donne le schéma de principe d une soufflerie. Une turbine aspire de l air ambiant, et le refoule avec un débit constant dans

Plus en détail

Total sur 40 /40 Note sur 20 /20. Total sur 60 (/ 60 Note sur 20 /20 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER REPONSES NE RENDRE QUE LE DOSSIER REPONSE

Total sur 40 /40 Note sur 20 /20. Total sur 60 (/ 60 Note sur 20 /20 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER REPONSES NE RENDRE QUE LE DOSSIER REPONSE COMMUNICATION TECHNIQUE ON DONNE: Le dossier technique Un dossier réponses pages : 1/6 ; 2/6 ; 3/6 ; 4/6 ; 5/6 et 6/6 ON DEMANDE DE : DOSSIER REPONSES 1. Compléter le questionnaire technologique page 2/6,

Plus en détail

TP 5-4 : Affolement de soupape

TP 5-4 : Affolement de soupape Sciences Industrielles de l Ingénieur CPGE - Saint Stanislas - Nantes TP 5-4 : Affolement de soupape Description du mécanisme Ce TP a pour but d expliquer pourquoi la force du ressort de rappel d une soupape

Plus en détail