POLIT FLASH. Recommandation pour la session d été des Chambres fédérales. du 1 au 19 juin 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLIT FLASH. Recommandation pour la session d été des Chambres fédérales. du 1 au 19 juin 2015"

Transcription

1 POLIT FLASH Recommandation pour la session d été des Chambres fédérales du 1 au 19 juin 2015 Conseillère nationale Daniela Schneeberger Présidente FIDUCIARE SUISSE

2 TABLE DES MATIERES Ordre chronologique au sein des Conseils CONSEIL NATIONAL Initiative parlementaire. Impôt anticipé. Clarification de la procédure de déclaration Mo. WAK-NR (13.479). Introduction d'un accusé de réception dans le cadre de la procédure de déclaration de l'impôt anticipé...4 CONSEIL DES ETATS Mo. Taxe de surveillance perçue en vertu de la loi sur la surveillance des marchés financiers. Prise en considération des intérêts des PME...5 FIDUCIAIRE SUISSE. L association professionnelle pour les fiduciaires...6 Exigence de qualité...6 Impressum:...7 [2]

3 CONSEIL NATIONAL Initiative parlementaire. Impôt anticipé. Clarification de la procédure de déclaration. Conseil national: Dans le cadre des dividendes versés au sein d un groupe, un assujetti peut être autorisé à exécuter son obligation fiscale par une déclaration au lieu du paiement de l impôt anticipé. L avantage de cette déclaration est de simplifier la procédure, puisqu il est renoncé à percevoir l impôt anticipé : le contribuable doit déclarer la prestation imposable dans les 30 jours qui suivent la naissance de la créance fiscale et l annoncer à l Administration fédérale des contributions (AFC). Passé ce délai, le contribuable perd le droit de recourir à la procédure de déclaration et l impôts anticipé sera taxé selon la procédure ordinaire. En règle générale, un intérêt moratoire, fixé actuellement à 5%, viendra s ajouter au montant dû. L initiative parlementaire déposée par le Conseil national Gasche demande que dorénavant il soit possible de procéder à la déclaration des dividendes et de faire valoir le droit de recourir à la procédure de déclaration après l expiration du délai de 30 jours. FIDUCIAIRE SUISSE recommande l adoption de l initiative parlementaire. FIDUCIAIRE SUISSE soutient le principe de la proposition de la majorité de la commission, qui demande qu après l expiration du délai de 30 jours, le droit de faire usage de la procédure de déclaration ne soit pas prescrit, pour autant que les conditions matérielles soient remplies. Selon l art. 14 al. 2 LIA un intérêt moratoire est dû, sans sommation, sur les montants d'impôt dès que les délais sont échus. Le Département fédéral des finances fixe le taux de l'intérêt dans l art. 1 de l Ordonnance sur l'intérêt moratoire en matière d'impôt anticipé, et demeure inchangé à 5% depuis le FIDUCIAIRE SUISSE salue l orientation de cette initiative parlementaire. La modification de la pratique réalisée dans le cadre de la procédure de déclaration pour l impôt anticipé conduit à des résultats choquants et, est économique néfaste. Les entreprises sont inutilement privées de liquidité, qui aurait pu être utilisée de manière plus judicieuse [3]

4 Mo. WAK-NR (13.479). Introduction d'un accusé de réception dans le cadre de la procédure de déclaration de l'impôt anticipé. Conseil national: Cette motion charge le Conseil fédéral de veiller à ce que l Administration fédérale des contributions (AFC) délivre un accusé de réception pour les formulaires reçus concernant la procédure de déclaration. Aujourd hui il incombe uniquement au contribuable de prouver qu'il a bien déposé les formules de déclaration et de demande d'application de la procédure de déclaration. Dans la pratique, cette règle est une source de difficultés pour les entreprises concernées, car elles ne sont pas en mesure de prouver que les formulaires ont effectivement été reçus par l'afc. Pour éviter toute insécurité juridique, l'afc devrait dorénavant accuser réception des formulaires de demande et de déclaration. FIDUCIAIRE SUISSE recommande l adoption de la motion. Il s agit dans le cas du délai de 30 jours susmentionné d un délai de péremption. Les contribuables seraient assurés d une plus grande sécurité juridique si l AFC envoyait un accusé de réception. C est pourquoi FIDUCIAIRE SUISSE recommande l adoption de la motion. [4]

5 CONSEIL DES ETATS Mo. Taxe de surveillance perçue en vertu de la loi sur la surveillance des marchés financiers. Prise en considération des intérêts des PME. Conseil des États: La motion exige que la loi sur l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (LFINMA) soit complétée de sorte que la Confédération supporte les prestations fournies par la FINMA dans l intérêt de l ensemble de l économie nationale. De plus, l importance économique des intermédiaires financiers affiliés et le nombre des membres ainsi que leur contribution à l allègement des charges de l autorité de surveillance doivent être déterminants en ce qui concerne les organismes d autorégulation (OAR). FIDUCIAIRE SUISSE recommande l adoption de la motion. Aux termes de l article 15, alinéa 2, lettre e b, LFINMA, la taxe de surveillance est fixée selon le nombre des membres et le revenu de l OAR, ce qui signifie que ceux qui exercent une surveillance attentive de leurs membres, avec les frais qui en découlent, sont taxés de façon disproportionnée. De même, l article 11, alinéa 2, de l ordonnance sur les émoluments et les taxes stipule que la taxe de surveillance soit perçue par domaine de surveillance. Le principe de causalité s applique dans tous les cas. Par ailleurs, selon le message relatif à la LFINMA (page 2868), il revient au Conseil fédéral de définir la répartition des coûts à financer par la taxe de surveillance parmi les différents domaines de surveillance. La répartition concerne notamment les charges générales qui ne peuvent pas être attribuées directement à un domaine de surveillance en particulier mais qui sont attribuées à l ensemble des domaines de surveillance. Cela permet d éviter que les assujettis du domaine de surveillance correspondant ne doivent cofinancer des charges générales attribuables à un autre domaine de surveillance. Parmi les onze OAR reconnues (conf. à la loi sur le blanchiment d argent), neuf organismes surveillent essentiellement des PME en vue du respect des dispositions en matière de blanchiment d argent. Les deux autres sont les services internes de la Poste et des CFF, deux grandes entreprises proches de l État. Ces deux organismes supportent moins de 5% de l ensemble des coûts de la surveillance par le biais de la taxe de surveillance, alors que les autres OAR ont à leur charge plus de 95% des coûts. Les domaines des services financiers de la Poste et des CFF sont ainsi subventionnés indirectement par les prestataires de services financiers professionnels. Cela est en contradiction avec notamment les efforts de la Confédération en vue de faciliter le développement économique des PME et des micro-entreprises. [5]

6 FIDUCIAIRE SUISSE. L association professionnelle pour les fiduciaires La FIDUCIAIRE SUISSE est la plus importante association de professionnels du secteur fiduciaire principalement actifs dans le conseil aux PME et aux particuliers. L'association poursuit les cinq objectifs prioritaires suivants: Défense des intérêts: en sa qualité d association faîtière, la FIDUCIAIRE SUISSE défend les intérêts de ses quelque membres auprès des autorités politiques, des milieux économiques et des administrations, en Suisse et dans les pays voisins. Échange d informations: la FIDUCIAIRE SUISSE crée un cadre pour l échange d expériences professionnelles et informe régulièrement ses membres sur les questions politiques internes à l association ou intéressant la branche. Promotion de la relève: la FIDUCIAIRE SUISSE aide ses membres à assurer la formation en entreprise de leur propre relève et s engage en faveur de conditions optimales dans le cadre de la politique de formation. Formation de base et formation continue: la FIDUCIAIRE SUISSE propose à ses membres un programme complet de formation de base et de formation continue. Prestations: la FIDUCIAIRE SUISSE soutient ses membres en leur fournissant des prestations concrètes et des outils de travail pratiques pour leur activité professionnelle. Centre de contact: en tant qu interlocuteur compétent dans toutes les questions fiduciaires, la FIDUCIAIRE SUISSE se tient à la disposition de ses clients, des médias, des autorités et des autres personnes ou milieux intéressés. Exigence de qualité La fiducie est une question de confiance. Les entreprises et les particuliers attendent de leur fiduciaire des qualifications professionnelles élevées et une parfaite intégrité personnelle. FI- DUCIAIRE SUISSE répond à ces exigences par: des conditions d admission très strictes en matière de formation, de pratique professionnelle et de réputation. l obligation de suivre régulièrement des cours de formation continue, inscrite dans les statuts et contrôlée. des règles déontologiques clairement définies et surveillées par une commission interne mandatée à cet effet. [6]

7 Impressum: Rédaction: Communication FIDUCIAIRE SUISSE Complément d informations: Conseillère nationale Daniela Schneeberger Présidente FIDUCIAIRE SUISSE Mode de parution: 4x par année Édition du Visitez notre site Numéro 1 de la branche fiduciaire au plan national, FIDUCIAIRE SUISSE représente 2'000 entreprises dans l ensemble de notre pays. Les entreprises organisées en son sein emploient quelque 10'000 collaboratrices et collaborateurs. FIDUCIAIRE SUISSE forme chaque année plus de 2'300 personnes. Dans l intérêt de ses membres, l association s entend comme force loyale à l ordre public et comme représentante des professions libérales; de même, elle s engage pour des conditions cadres économiques et politiques optimales ainsi que pour un environnement favorable aux entreprises. Les membres de FIDUCIAIRE SUISSE assistent plus de 350'000 PME, clientes et clients. [7]

Ordonnance d application de la loi fédérale sur l impôt anticipé et de l ordonnance fédérale relative à l imputation forfaitaire d impôt

Ordonnance d application de la loi fédérale sur l impôt anticipé et de l ordonnance fédérale relative à l imputation forfaitaire d impôt - - 6.00 Ordonnance d application de la loi fédérale sur l impôt anticipé et de l ordonnance fédérale relative à l imputation forfaitaire d impôt du 6 novembre 00 Le Conseil d Etat du Canton du Valais

Plus en détail

Si les compétences de votre fiduciaire sont importantes, soyez attentifs aux initiales STVIUSF. UNION SUISSE DES FIDUCIAIRES

Si les compétences de votre fiduciaire sont importantes, soyez attentifs aux initiales STVIUSF. UNION SUISSE DES FIDUCIAIRES Union Suisse des Fiduciaires Schweizerischer Treuhänder-Verband Unione Svizzera dei Fiduciari Uniun Svizra dals Fiduziaris Swiss Fiduciary Association STV USF Si les compétences de votre fiduciaire sont

Plus en détail

STATUTS. Swissstream (Association suisse des prestataires de services de streaming)

STATUTS. Swissstream (Association suisse des prestataires de services de streaming) Statuts Swissstream du 8 mars 2007 STATUTS Swissstream (Association suisse des prestataires de services de streaming) 1. Nom et siège Article premier Sous le nom «Swissstream», il est créé une association

Plus en détail

Lignes directrices applicables à la réglementation des marchés financiers

Lignes directrices applicables à la réglementation des marchés financiers 3 juillet 2013 Lignes directrices applicables à la réglementation des marchés financiers Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch /A18124 Table des matières

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation d une banque dépositaire (Partie I) les modifications au sein de la banque dépositaire (Partie II) le changement de banque dépositaire (Partie

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

Ordonnance sur les audits des marchés financiers

Ordonnance sur les audits des marchés financiers Ordonnance sur les audits des marchés financiers (OA-FINMA) du... Le Conseil fédéral, vu l art. 38a, al. 3, de la loi du 25 juin 1930 sur l émission de lettres de gage (LLG) 1, vu les art. 127, al. 2,

Plus en détail

Règlement sur le fonds en faveur de la formation professionnelle en fiducie et en administration de biens immobiliers

Règlement sur le fonds en faveur de la formation professionnelle en fiducie et en administration de biens immobiliers Règlement sur le fonds en faveur de la formation professionnelle en fiducie 1 Nom, organes responsables et but Art. 1 Nom et organes responsables 1 L association «Fonds en faveur de la formation professionnelle

Plus en détail

G 2 05.01 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e...

G 2 05.01 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e... G 05.0 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e... http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_g_05p0.html Page of 6 4.07.00 Règlement d exécution de la loi d application

Plus en détail

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch Par ordre de la Confédération suisse (Office fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie OFFT, la Publicité Suisse PS en partenariat avec la Publicité Romande organisent l examen professionnel

Plus en détail

«Directives de révision LBA» Directives pour les réviseurs externes et notes de révision LBA

«Directives de révision LBA» Directives pour les réviseurs externes et notes de révision LBA OAR FIDUCIAIRE SUISSE Monbijoustrasse 20, CP 7956, 3001 Berne Tf 031 380 64 80, Fx 031 380 64 31 oar@fiduciairesuisse.ch www.oar-fiduciairesuisse.ch «Directives de révision LBA» Directives pour les réviseurs

Plus en détail

Règlement du Fonds pour la formation professionnelle forestière (FFP Forêt)

Règlement du Fonds pour la formation professionnelle forestière (FFP Forêt) Règlement du Fonds pour la formation professionnelle forestière (FFP Forêt) Avril 2011 (Etat au 06.10.2011) Organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Association Ortra

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne

Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne Communication FINMA 54 (2014) 6 janvier 2014 Procédure de dispense simplifiée pour les banques suisses dans le cadre d activités financières transfrontières en Allemagne Banques Einsteinstrasse 2, 3003

Plus en détail

Nom de l entreprise. Branche. Personne à contacter. N de téléphone. Adresse Internet. Banque / Poste IBAN. Mode du paiement

Nom de l entreprise. Branche. Personne à contacter. N de téléphone. Adresse Internet. Banque / Poste IBAN. Mode du paiement Données sur l examen du risque Assurance de la responsabilité civile professionnelle des conseillers, fiduciaires, fournisseurs de prestations en matière de révision et autres prestataires de services

Plus en détail

Impôt sur les acquisitions

Impôt sur les acquisitions Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 14 Impôt sur les acquisitions Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans cette publication,

Plus en détail

Statuts de la Coopérative suisse des artistes interpretes SIG

Statuts de la Coopérative suisse des artistes interpretes SIG Coopérative suisse des artistes interpretes SIG avenue de la Gare 2, CH- 2000 Neuchâtel, Tél. +41 77 251 97 96 Schweizerische Interpretengenossenschaft SIG Kasernenstrasse 15, CH- 8004 Zürich Tel +41 43

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. pour la candidature en tant que mandataire de la FINMA. 28 novembre 2013

GUIDE PRATIQUE. pour la candidature en tant que mandataire de la FINMA. 28 novembre 2013 28 novembre 2013 GUIDE PRATIQUE pour la candidature en tant que mandataire de la FINMA Laupenstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch 1 Les mandataires de la

Plus en détail

Pourquoi devenir membre actif de l ASS?

Pourquoi devenir membre actif de l ASS? Pourquoi devenir membre actif de l ASS? L adhésion à l Association Suisse de Shiatsu est une garantie de qualité pour ses membres. L Association Suisse de Shiatsu fait connaître le shiatsu en tant que

Plus en détail

Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel

Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel (OIF) 955.071 du 18 novembre 2009 (Etat le 1 er janvier 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 41 de la loi du 10 octobre

Plus en détail

du 6 février 2012 Art. 2 technologie.

du 6 février 2012 Art. 2 technologie. Arrêté du Conseil fédéral instituant la participation obligatoire au fonds en faveur de la formation professionnelle en fiducie et en administration de biens immobiliers du 6 février 2012 Le Conseil fédéral

Plus en détail

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie PolyReg Association Générale d Autorégulation Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie < 1 But du Règlement A. Dispositions générales 1 Le présent règlement fixe les dispositions

Plus en détail

S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE. (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013

S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE. (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013 1 S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013 2 I. Nom, siège et but Art. 1 Est constituée sous le nom de «Conférence

Plus en détail

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux (LPCC) Instructions de traitement pour le recensement de données - Edition 2015

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux (LPCC) Instructions de traitement pour le recensement de données - Edition 2015 13 février 2015 Gestionnaires de placements collectifs de capitaux (LPCC) Instructions de traitement pour le recensement de données - Edition 2015 Laupenstrasse 27, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00,

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Aide-mémoire. Le présent aide-mémoire vous donne un aperçu de l application des dispositions relatives à la taxe spéciale.

Aide-mémoire. Le présent aide-mémoire vous donne un aperçu de l application des dispositions relatives à la taxe spéciale. Janvier 2015 Aide-mémoire relatif à l obligation de s acquitter de la taxe spéciale pour les requérants d asile, les personnes admises à titre provisoire et les personnes à protéger Le présent aide-mémoire

Plus en détail

Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés

Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés Ordonnance relative à la taxe pour l assainissement des sites contaminés (OTAS) 814.681 du 26 septembre 2008 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 32e, al. 1, 2 et 5, de la loi

Plus en détail

09.062 én Mesures de stabilisation conjoncturelle. Loi fédérale limitée

09.062 én Mesures de stabilisation conjoncturelle. Loi fédérale limitée Conseil des Etats Session d'automne 009 e-parl 8.08.009 08:7 - - 09.06 én Mesures de stabilisation conjoncturelle. Loi fédérale limitée Projet du du 0 août 009 Propositions de la Commission de l'économie

Plus en détail

11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi

11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi Session de printemps 01 e-parl 06.03.01 1:9-1 - 11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi Projet du du 9 juin 011 Décision du du 6 mars 01 Adhésion au projet, sauf observation Loi fédérale sur l imposition

Plus en détail

642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct

642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct 642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct (Ordonnance sur les demandes en remise d impôt) du Le Département fédéral des finances, vu l art. 167f

Plus en détail

S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse

S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse Nom, membres fondateurs et siège 1. La CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse (IGKG Interessengemeinschaft

Plus en détail

08.077 né Ensemble de mesures destinées à renforcer le système financier suisse

08.077 né Ensemble de mesures destinées à renforcer le système financier suisse Conseil national Session d'hiver 008 e-parl 0..008 6:6 - - 08.077 né Ensemble de mesures destinées à renforcer le système financier suisse Projet du du 5 novembre 008 Propositions de la Commission des

Plus en détail

Allocations familiales

Allocations familiales Office des assurances sociales et de la surveillance des fondations Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques du canton de Berne Amt für Sozialversicherung und Stiftungsaufsicht

Plus en détail

Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres

Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres Admission et exclusion de membres [Traduction, le texte allemand fait foi] I. Conditions

Plus en détail

FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS)

FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS) FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS) ORGANISATION FAÎTIERE DES EMPLOYEURS ET DES ORGANISATIONS PATRONALES

Plus en détail

Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE)

Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE) Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE) Valables dès le 1 er janvier 2008 318.107.09 f IRE 12.07 2 Table des matières Abréviations... 3 1. Principes... 4 2.

Plus en détail

STATUTS. I. Dispositions générales

STATUTS. I. Dispositions générales STATUTS I. Dispositions générales Art. 1 Dénomination Sous le nom de «Association Suisse des Conseillères en Planning Familial (ASCPF)», a été constituée en 1979 une association régie par les présents

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale du 8 décembre 2004 71100 Assistante du commerce de détail/ Assistant du commerce de détail Detailhandelsassistentin/Detailhandelsassistent Assistente

Plus en détail

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Soins infirmiers indépendants Berne, en avril 2013 Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Vue d ensemble Sur la base des conventions signées par l ASI, les infirmières

Plus en détail

Union Suisse des Fiduciaires USF

Union Suisse des Fiduciaires USF Union Suisse des Fiduciaires USF Règlement sur l approbation des statuts des sections et la qualité de membre d une section de l USF (Règlement des membres) du 26 novembre 2005 Préambule Conformément à

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

211.432.261 Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre

211.432.261 Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre du 16 novembre 1994 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 950, al. 2, du code civil 1, arrête: Section 1 Objet et conditions

Plus en détail

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise Caisse cantonale genevoise de compensation Assurance-maternité cantonale genevoise Etat au 1 er juillet 2001 Introduction L'assurance-maternité est une assurance perte de gain obligatoire dans le Canton

Plus en détail

Session d hiver des Chambres fédérales

Session d hiver des Chambres fédérales Session d hiver des Chambres fédérales 25 novembre au 13 décembre 2013 Sommaire Dans l ordre chronologique au sein des Conseils CONSEIL NATIONAL... 3 13.014 Pour la protection de salaires équitables (Initiative

Plus en détail

Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité

Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité (Oform) 281.31 du 5 juin 1996 (Etat le 1 er janvier 1997) Le Tribunal fédéral

Plus en détail

Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Titre Appréciation Pertinence Maintien

Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Titre Appréciation Pertinence Maintien Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Annexe: inventaire des textes examinés par domaines Banques 1 Ordonnance sur les banques Quelle que soit

Plus en détail

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er :

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er : Association de loi 1901 «groove line» STATUTS I-L association : Article 1 er : Il est formé entre les adhérents aux présents statuts, une association, régie par la loi du 01/07/1901 et le décret du 16/08/1901

Plus en détail

Statuts Association Ethno-médias Suisse

Statuts Association Ethno-médias Suisse Statuts Association Ethno-médias Suisse (Version à l intention de l assemblée constituante du 1 ier nov. 2012) 0. MISSION Une bonne information et une participation sociale authentique des migrants et

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: (Droit du registre du commerce) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: I 1. Le titre trentième du code des obligations

Plus en détail

2.02 Cotisations Cotisations des indépendants à l AVS, à l AI et aux APG

2.02 Cotisations Cotisations des indépendants à l AVS, à l AI et aux APG 2.02 Cotisations Cotisations des indépendants à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2016 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI) et le régime des allocations

Plus en détail

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale du Le Conseil fédéral suisse, Vu l art., al., de la loi fédérale du 6 octobre 006 sur la politique régionale,

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance-maladie

Ordonnance sur l assurance-maladie Ordonnance sur l assurance-maladie (OAMal) Modification du 22 juin 2011 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie 1 est modifiée comme suit: Art. 105b Procédure

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3252 Convention collective nationale IDCC : 1539. COMMERCES DE DÉTAIL DE PAPETERIE, FOURNITURES DE BUREAU,

Plus en détail

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012)

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012) Ordonnance concernant la formation de base, la formation qualifiante et la formation continue des personnes travaillant dans le secteur vétérinaire public 916.402 du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin

Plus en détail

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération du 15 juin 2007 (Etat le 1 er janvier 2015) En vertu de l art. 4 de la loi du 20 décembre 2006 relative à PUBLICA 1 et de l art. 32b,

Plus en détail

Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre-

Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre- MAC S.A. Intermédiaire en Bourse Agrément N 44/89 du 01/05/98 Entre les Soussignés : Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre Identifiant unique N :. Monsieur(Mme):...........

Plus en détail

Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO)

Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO) Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO) Règlement relatif à l obtention des titres de formation postgrade fédéraux ou reconnus par la SSO et à la reconnaissance de titres étrangers

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d opticienne/opticien 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 10 mai 2010 85504 Opticienne CFC/Opticien CFC Augenoptikerin EFZ/Augenoptiker EFZ

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

Profession : Expert-Comptable

Profession : Expert-Comptable Profession : Expert-Comptable La profession d expert comptable : La passion du conseil Le monde de l entreprise évolue, la profession d expert comptable aussi. L expert comptable, le conseiller financier

Plus en détail

Procédure de consultation concernant la loi sur les services financiers et la loi sur les établissements financiers

Procédure de consultation concernant la loi sur les services financiers et la loi sur les établissements financiers Eidgenössisches Finanzdepartement Rechtsdienst Generalsekretariat Bernerhof 3003 Bern regulierung@gs-efd.admin.ch Berne, le 28 octobre 2014 Procédure de consultation concernant la loi sur les services

Plus en détail

Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers

Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Ordonnance sur les émoluments de la FINMA, Oém-FINMA) du Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007)

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) La Commission fédérale des banques (CFB) est chargée de veiller au respect des lois régissant les marchés financiers et prend

Plus en détail

Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie *

Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie * Loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie * (Loi sur les professions de la psychologie, LPsy) 935.81 du 18 mars 2011 (Etat le 1 er septembre 2013) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Règlement interne Edition 2015

Règlement interne Edition 2015 Règlement interne Edition 2015 En vertu de l article 5 des statuts du 16 juin 2014, le Conseil de Fondation édicte le règlement suivant : Art. 1 Indemnisation des membres du Conseil de Fondation 1. Pour

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ESPACE DE VIE ENFANTINE LES MOUSSAILLONS

STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ESPACE DE VIE ENFANTINE LES MOUSSAILLONS STATUTS DE L ASSOCIATION DE L ESPACE DE VIE ENFANTINE LES MOUSSAILLONS Chapitre 1 : DISPOSITIONS GENERALES Article I. CONSTITUTION Sous la dénomination Les Moussaillons, il est constitué, conformément

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation d une SICAF et l approbation de ses statuts et de son règlement de placement (Partie I) les modifications au sein de la SICAF (Partie II) Edition

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

Keystone. Fonds pour les frontières extérieures

Keystone. Fonds pour les frontières extérieures Keystone Fonds pour les frontières extérieures Fonds pour les frontières extérieures Le Fonds pour les frontières extérieures permet une solidarité financière au sein de l espace Schengen. Grâce à ce Fonds,

Plus en détail

Etendue de la compensation des risques. livrer les données nécessaires à la compensation des risques.

Etendue de la compensation des risques. livrer les données nécessaires à la compensation des risques. Ordonnance sur la compensation des risques dans l assurance-maladie (OCoR 1 ) 832.112.1 du 12 avril 1995 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 18, al. 3 et 6, de la loi fédérale

Plus en détail

Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets

Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets En vertu de l article 3 1 let. b de l ordonnance sur les conseils en brevets (OCBr), la commission d examen a émis les directives suivantes. 1. Parties

Plus en détail

Le contrat de management

Le contrat de management Le contrat de management Check-list pour la négociation d un contrat de management AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez

Plus en détail

Loi fédérale sur le dossier électronique du patient*

Loi fédérale sur le dossier électronique du patient* Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur le dossier électronique du patient* (LDEP) du 19 juin 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al.

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration La société ROCOLUC S.A. est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d

Plus en détail

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale (Ordonnance sur l informatique dans l administration fédérale, OIAF) du 23 février 2000 Le Conseil fédéral suisse, vu

Plus en détail

Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins

Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins Avant-Projet Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins du L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l'art. 117, al. 1, de la Constitution 1, vu le message

Plus en détail

sur l archivage et les Archives de l Etat (LArch)

sur l archivage et les Archives de l Etat (LArch) Loi du 10 septembre 2015 Entrée en vigueur :... sur l archivage et les Archives de l Etat (LArch) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu les articles 19 al. 2, 22 al. 1 et 73 al. 3 de la Constitution

Plus en détail

«Pour une formation professionnelle duale en Suisse»

«Pour une formation professionnelle duale en Suisse» «Pour une formation professionnelle duale en Suisse» Statuts I. Nom, siège et buts 1. Nom et siège Sous le nom de «Pour une formation professionnelle duale en Suisse» est constituée une Association au

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC DANS LE DOMAINE SOCIAL (ASSISTANT SOCIO EDUCATIF / ASE)

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC DANS LE DOMAINE SOCIAL (ASSISTANT SOCIO EDUCATIF / ASE) Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISSAGE CFC

Plus en détail

Séminaire IST: Passage en revue de quelques sujets sur le plan réglementaire en matière de gestion de fortune au sens large. Yvar Mentha Octobre 2014

Séminaire IST: Passage en revue de quelques sujets sur le plan réglementaire en matière de gestion de fortune au sens large. Yvar Mentha Octobre 2014 Séminaire IST: Passage en revue de quelques sujets sur le plan réglementaire en matière de gestion de fortune au sens large Yvar Mentha Octobre 2014 Révision OPP 2, règles de placement Modification des

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger

Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger (Ordonnance sur les écoles suisses à l étranger, OESE) 418.01 du 28 novembre 2014 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Ordonnance du DFE concernant les conditions minimales de reconnaissance des écoles supérieures d économie

Ordonnance du DFE concernant les conditions minimales de reconnaissance des écoles supérieures d économie Ordonnance du DFE concernant les conditions minimales de reconnaissance des écoles supérieures d économie du 15 mars 2001 Le Département fédéral de l économie, vu l art. 61, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION. Une Charte, qui figure en annexe des statuts, précise les principes de l Association.

Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION. Une Charte, qui figure en annexe des statuts, précise les principes de l Association. Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION TITRE 1 NOM, SIÈGE, DURÉE, CHARTE, BUT, MOYENS D ACTION Article 1 - Nom, siège, durée L Association Arte Libera sera constituée le 1 er novembre 2002 au sens des articles

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

PROCEDURE DE FAILLITE

PROCEDURE DE FAILLITE PROCEDURE DE FAILLITE Prononcé de faillite Prise d inventaire Liquidation en la forme sommaire Liquidation en la forme ordinaire Suspension de la faillite faute d actif Prononcé de suspension rendu par

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Aucune disposition du règlement intérieur ne peut être adoptée si elle n est pas en conformité avec les statuts du syndicat.

REGLEMENT INTERIEUR. Aucune disposition du règlement intérieur ne peut être adoptée si elle n est pas en conformité avec les statuts du syndicat. CHAMBRE DE L INGENIERIE ET DU CONSEIL DE FRANCE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I DISPOSITIONS PRELIMINAIRES Article 1 er OBJET Le présent règlement, établi en vertu des dispositions de l article 4 des statuts

Plus en détail

13.479. Initiative parlementaire Impôt anticipé - Clarification de la pratique de longue date en matière de procédure de déclaration

13.479. Initiative parlementaire Impôt anticipé - Clarification de la pratique de longue date en matière de procédure de déclaration 13.479 Initiative parlementaire Impôt anticipé - Clarification de la pratique de longue date en matière de procédure de déclaration Rapport de la Commission de l économie et des redevances du Conseil national

Plus en détail

Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires

Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires Ordonnance concernant le fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires du 5 décembre 1983 INIS-mf 9664 Le Conseil fédéral suisse, vu l'article 11, 3 e alinéa, de l'arrêté fédéral du 6 octobre

Plus en détail

PRÉVOYANCE VIEILLESSE THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE

PRÉVOYANCE VIEILLESSE THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE PRÉVOYANCE VIEILLESSE 1 THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE RAIFFEISEN PRÉVOYANCE VIEILLESSE (ÉTAT 2015) PR É VOYA N C E V IE ILLE SS E 1.1 PRÉVOYANCE ÉTATIQUE 1 ER

Plus en détail

Objets de la prochaine session

Objets de la prochaine session Objets de la prochaine session de printemps 2016 29 février 2016 au 18 mars 2016 Conseil des Etats Recommandations 15.060 OCF. Loi fédérale sur l impôt anticipé. Modification Acceptation 14.451 Iv. pa.

Plus en détail

concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance

concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance GUIDE PRATIQUE concernant la demande d enregistrement dans le registre des intermédiaires d assurance Edition du 21 février 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument de travail et a pour

Plus en détail

Statuts. au 1. janvier 2008

Statuts. au 1. janvier 2008 Statuts au 1. janvier 2008 I. Dispositions générales Art. 1 Nom Sous le nom de «Danse Suisse», nommée ci après l «Association», il est constitué une association nationale au sens des articles 60 et suivants

Plus en détail

Règlement sur l octroi de permis professionnels pour les conducteurs de machines de travail (permis machinistes)

Règlement sur l octroi de permis professionnels pour les conducteurs de machines de travail (permis machinistes) - - 8.06 Règlement sur l octroi de permis professionnels pour les conducteurs de machines de travail (permis machinistes) du 9 septembre 00 Le Conseil d Etat du canton du Valais vu l article 57, alinéa,

Plus en détail

LE STATUT DES MANDATAIRES LOCAUX. Luigi Mendola

LE STATUT DES MANDATAIRES LOCAUX. Luigi Mendola LE STATUT DES MANDATAIRES LOCAUX Luigi Mendola TABLE DES MATIÈRES BIOGRAPHIE DE L AUTEUR 3 PARTIE 1. Le traitement des mandataires locaux 9 1. Les mandataires communaux 9 1.1. Les conseillers communaux

Plus en détail

Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce

Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce Loi portant introduction de la loi fédérale du 13 mars 1964 sur le dans l industrie, l artisanat et le commerce du 9 novembre 1978 L Assemblée constituante de la République et Canton du Jura, vu la loi

Plus en détail

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire.

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire. STATUTS ARTICLE 1- TITRE de l ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents, actuels et futurs, aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant

Plus en détail

S T A T U T S DE L ASSOCIATION

S T A T U T S DE L ASSOCIATION S T A T U T S DE L ASSOCIATION Organisation faîtière nationale du monde du travail en santé Nationale Dach-Organisation der Arbeitswelt Gesundheit du 12 mai 2005 (Etat le 28 juin 2012) I. Dénomination,

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d esthéticienne/esthéticien 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 12 décembre 2006 82112 Esthéticienne CFC/Esthéticien CFC Kosmetikerin

Plus en détail