MOUNTAIN EQUIPMENT CO-OPERATIVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MOUNTAIN EQUIPMENT CO-OPERATIVE"

Transcription

1 États financiers de MOUNTAIN EQUIPMENT CO-OPERATIVE

2 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone Comptables agréés Télécopieur B.P Dunsmuir Street Internet Vancouver (Colombie-Britannique) V7Y 1K3 Canada RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS Aux membres de Mountain Equipment Co-operative Nous avons effectué l audit des états financiers consolidés ci-joints de Mountain Equipment Co-operative, qui comprennent le bilan consolidé au 29 décembre 2013, les états consolidés des résultats et de l excédent et des flux de trésorerie pour l exercice clos à cette date, ainsi que les notes, qui comprennent un résumé des principales méthodes comptables et d autres informations explicatives. Responsabilité de la direction pour les états financiers consolidés La direction est responsable de la préparation et de la présentation fidèle de ces états financiers consolidés conformément aux Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé, ainsi que du contrôle interne qu elle considère comme nécessaire pour permettre la préparation d états financiers consolidés exempts d anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d erreurs. Responsabilité des auditeurs Notre responsabilité consiste à exprimer une opinion sur les états financiers consolidés, sur la base de notre audit. Nous avons effectué notre audit selon les normes d audit généralement reconnues du Canada. Ces normes requièrent que nous nous conformions aux règles de déontologie et que nous planifiions et réalisions l audit de façon à obtenir l assurance raisonnable que les états financiers consolidés ne comportent pas d anomalies significatives. Un audit implique la mise en œuvre de procédures en vue de recueillir des éléments probants concernant les montants et les informations fournis dans les états financiers consolidés. Le choix des procédures relève de notre jugement, et notamment de notre évaluation des risques que les états financiers consolidés comportent des anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d erreurs. Dans l évaluation de ces risques, nous prenons en considération le contrôle interne de l entité portant sur la préparation et la présentation fidèle des états financiers consolidés afin de concevoir des procédures d audit appropriées aux circonstances, et non dans le but d exprimer une opinion sur l efficacité du contrôle interne de l entité. Un audit comporte également l appréciation du caractère approprié des méthodes comptables retenues et du caractère raisonnable des estimations comptables faites par la direction, de même que l appréciation de la présentation d ensemble des états financiers consolidés. Nous estimons que les éléments probants que nous avons obtenus sont suffisants et appropriés pour fonder notre opinion d audit. KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. est une société canadienne à responsabilité limitée et un cabinet membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Coopérative («KPMG International»), entité suisse. KPMG Canada fournit des services à KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l.

3 Mountain Equipment Co-operative Page 2 Opinion À notre avis, les états financiers consolidés donnent, dans tous leurs aspects significatifs, une image fidèle de la situation financière consolidée de Mountain Equipment Co-operative au 29 décembre 2013, ainsi que de ses résultats d exploitation consolidés et de ses flux de trésorerie consolidés pour l exercice clos à cette date, conformément aux Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé. Comptables agréés Le 15 avril 2014 Vancouver, Canada

4 Bilan consolidé (en milliers de dollars) 29 décembre 2013, avec les données comparatives de décembre décembre 2012 Actif Actif à court terme Trésorerie et équivalents de trésorerie (note 3) $ $ Liquidités soumises à des restrictions (note 3) Débiteurs Stocks (note 4) Charges payées d avance et dépôts Immobilisations corporelles (note 6) Passif et capitaux propres $ $ Passif à court terme Emprunt d exploitation [note 8 a)] $ $ Montants à payer à des fournisseurs, à des gouvernements et à des employés (note 7) Cartes cadeaux et provision pour retours sur ventes Partie à court terme de la dette à long terme [note 8 b)] Obligation relative à un contrat de location-acquisition (note 9) 349 Partie à court terme des avantages incitatifs à la location reportés Dette à long terme [note 8 b)] Avantages incitatifs à la location reportés Impôts futurs (note 10) Parts des membres (note 11) Surplus d apport (note 12) Excédent Engagements et éventualités (note 13) Événements postérieurs à la date de clôture (note 15) Se reporter aux notes afférentes aux états financiers consolidés. Approuvé au nom du conseil, $ $ (signé) Bill Gibson Administrateur (signé) Jonathan Gallo Administrateur 1

5 États consolidés des résultats et de l excédent (en milliers de dollars), avec les données comparatives de décembre décembre 2012 Chiffre d affaires $ $ Coût des ventes Marge brute Frais de vente et frais d administration (tableau) Autres produits (tableau) Bénéfice avant ristournes et impôts sur le bénéfice Ristournes Bénéfice (perte) avant impôts sur le bénéfice 536 (759) Charge (économie) d impôts sur le bénéfice (note 10) Exigibles Futurs 84 (88) Bénéfice net (perte) 361 (767) Excédent à l ouverture de l exercice Excédent à la clôture de l exercice $ 973 $ Se reporter aux notes afférentes aux états financiers consolidés. 2

6 États consolidés des flux de trésorerie (en milliers de dollars), avec les données comparatives de décembre décembre 2012 Flux de trésorerie liés aux activités suivantes Exploitation Bénéfice net (perte) 361 $ (767) $ Éléments sans effet sur la trésorerie Amortissement (Gain) perte à la cession d immobilisations corporelles (133) 23 Amortissement des avantages incitatifs à la location reportés (142) (127) Impôts sur le bénéfice futurs 84 (88) Parts sociales émises en échange de ristournes Variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement liés à l exploitation (3 700) Financement Remboursement de l emprunt d exploitation (3 000) Remboursement de la dette à long terme (989) Parts sociales émises aux nouveaux membres Parts sociales rachetées (41) (6) Parts sociales retirées (2) (1) Surplus d apport provenant des montants des rachats de parts sociales non réclamés, montant net 52 (20) (2 796) Investissement Liquidités soumises à des restrictions (1 550) Acquisition d immobilisations corporelles (25 629) (34 479) Produit à la cession d immobilisations corporelles (16 674) (34 479) Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie (3 410) Trésorerie et équivalents de trésorerie à l ouverture de l exercice Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de l exercice $ $ Les opérations hors trésorerie suivantes ont eu lieu au cours de l exercice : Achats d immobilisations corporelles inclus dans les montants à payer à des fournisseurs $ 717 $ Se reporter aux notes afférentes aux états financiers consolidés. 3

7 1. Activités Mountain Equipment Co-operative («MEC») est une coopérative de consommation pour les acheteurs au détail. Elle appartient aux membres, et est dirigée par ces derniers. Elle a été constituée en vertu de la loi intitulée Co-operative Association Act de la Colombie-Britannique. Elle sert ses membres au moyen d un centre d appels, d un site Web et de magasins situés partout au Canada. L exercice considéré est composé de 364 jours (du 31 décembre 2012 au 29 décembre 2013) et l exercice précédent est composé de 371 jours (du 26 décembre 2011 au 30 décembre 2012). 2. Principales méthodes comptables a) Base d établissement Les présents états financiers consolidés ont été préparés selon les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (les «NCECF») et comprennent les comptes de la filiale en propriété exclusive de MEC, Ontario Limited, société essentiellement inactive. b) Constatation des produits MEC constate les produits au moment du transfert du titre de propriété des marchandises aux membres. Les produits tirés des ventes en magasin sont constatés au point de vente, alors que les produits tirés des ventes conclues en ligne ou par l intermédiaire du centre d appels sont constatés une fois que la marchandise a été expédiée. MEC présente ses produits, déduction faite des escomptes et de la valeur des retours de marchandises vendues. La carte cadeau de MEC permet au titulaire d utiliser sa valeur pour l achat de produits et services. Les montants de la carte cadeau sont non remboursables et ne peuvent être échangés contre de l argent comptant. Il n y a pas de frais afférents à la carte cadeau et celle-ci n a pas de date d expiration. Le solde du passif des cartes cadeaux à la fin de l exercice représente l obligation en cours de MEC pour les cartes en question. Le produit des cartes cadeau est constaté lorsque les cartes sont utilisées. MEC constate le produit tiré d une carte cadeau inutilisée lorsqu elle peut déterminer qu il est peu probable que cette carte soit utilisée et si elle n a aucune obligation juridique de verser la valeur de la carte cadeau inutilisée aux autorités compétentes. c) Trésorerie et équivalents de trésorerie La trésorerie et les équivalents de trésorerie comprennent les fonds en caisse, les soldes bancaires et les placements à court terme dont l échéance est inférieure ou égale à 30 jours. 4

8 2. Principales méthodes comptables (suite) d) Stocks Les stocks sont évalués au coût moyen pondéré ou à la valeur de réalisation nette, selon le montant le moins élevé. Le coût des stocks comprend tous les coûts d achat, déduction faite des remises de fournisseurs, les coûts de conversion et autres coûts engagés pour assurer le transport et le conditionnement des stocks. La valeur nette de réalisation est le prix de vente estimé dans le cours normal de ses activités diminué des coûts estimés nécessaires pour réaliser la vente. e) Immobilisations corporelles Les immobilisations corporelles sont comptabilisées au coût moins l amortissement cumulé. L amortissement est calculé annuellement selon les méthodes et les taux suivants : Actif Méthode Taux Bâtiments Amortissement dégressif De 4 % à 6 % Mobilier, agencements et matériel Amortissement dégressif De 6 % à 55 % Logiciels Amortissement linéaire 5 ans Actifs loués en vertu de contrats Amortissement linéaire Durée du bail de location-acquisition L amortissement des actifs en construction commence lorsque les actifs sont mis en service. Les améliorations locatives sont amorties selon la méthode de l amortissement linéaire sur la durée la plus courte entre la durée de vie utile estimative de l actif et la durée du contrat de location plus une période de renouvellement. Les durées d amortissement restantes se situent entre 1 et 22 ans. f) Avantages incitatifs à la location MEC comptabilise les loyers selon la méthode de l amortissement linéaire sur la durée du bail. En conséquence, les augmentations de loyer raisonnablement certaines sont amorties sur la durée du bail. Les périodes de loyer gratuit et les avantages incitatifs à la location sont reportés et amortis sur la durée du bail par la voie d une réduction des charges de location annuelles. g) Ristournes Les ristournes sont déduites des résultats de l exercice au cours duquel elles sont déclarées par le conseil d administration. Ces ristournes représentent un remboursement aux membres du produit tiré des ventes de l exercice, déterminé selon les achats effectués par les membres au cours de l exercice en question. 5

9 2. Principales méthodes comptables (suite) h) Instruments financiers dérivés et comptabilité de couverture MEC utilise des contrats de change dans le cadre de sa stratégie de couverture pour gérer son exposition au risque de change relativement aux achats hautement probables de stocks en dollars américains. Lorsque les conditions d application de la comptabilité de couverture sont remplies, MEC désigne et documente les contrats de change comme étant des couvertures des achats de stocks prévus en dollars américains. La documentation précise l opération prévue qui est couverte, le risque couvert, le type d instrument de couverture utilisé et la façon dont l efficacité sera évaluée. L instrument de couverture doit être très efficace pour compenser les variations des flux de trésorerie attendus tant à la mise en place de la couverture qu au cours de sa durée de vie. On cesse d appliquer la comptabilité de couverture sur une base prospective lorsqu il est établi que l instrument de couverture n est plus efficace en tant que couverture, qu il est résilié ou qu il est vendu ou liquidé avant l échéance prévue. Les contrats de change détenus par MEC à la fin de l exercice qui sont admissibles à la comptabilité de couverture ne sont pas présentés à la juste valeur au bilan. Les gains et les pertes découlant de ces contrats sont constatés à titre d ajustement de tout gain ou perte découlant du règlement des achats de stocks couverts. i) Conversion de devises MEC convertit les actifs et les passifs libellés en devises aux taux de change en vigueur à la fin de l exercice. Les gains et les pertes de change provenant des opérations libellées en devises non couvertes liées à l achat de stocks sont portés au coût des ventes. Le coût de ventes de 2013 inclut un gain de change de 30 $ (gain de 805 $ au 30 décembre 2012). j) Avantages sociaux MEC verse des cotisations déterminées au régime d épargne-retraite des employés. Elles sont inscrites dans la charge liée aux traitements, salaires et avantages sociaux. Pour l exercice clos le 29 décembre 2013, les cotisations à ce régime ont totalisé $ (1 237 $ au 30 décembre 2012). k) Impôts sur le bénéfice MEC comptabilise les impôts sur le bénéfice selon la méthode axée sur le bilan. Selon cette méthode, les passifs et les actifs d impôts sont constatés en fonction des conséquences fiscales prévues attribuables aux écarts entre la valeur comptable des actifs et des passifs présentés dans les états financiers. 6

10 2. Principales méthodes comptables (suite) k) Impôts sur le bénéfice (suite) Les actifs et les passifs d impôts futurs sont déterminés d après les taux d imposition qui sont en vigueur ou pratiquement en vigueur et qui devraient s appliquer au bénéfice imposable des exercices au cours desquels les écarts temporaires sont censés se résorber ou être réglés. L effet d une modification des taux d imposition sur les actifs et les passifs d impôts futurs est porté aux résultats de l exercice dans lequel tombe la date à compter de laquelle cette modification entre en vigueur ou devient pratiquement en vigueur. Une provision pour moins-value est portée en réduction de tout actif d impôts futurs s il est plus probable qu improbable que l actif ne pourra être réalisé. La charge ou le recouvrement d impôts correspond à la somme des provisions pour impôts exigibles de l exercice et de la différence entre le solde d ouverture et le solde de fermeture des actifs et des passifs d impôts futurs. l) Utilisation d estimations et incertitude relative à la mesure Pour préparer les états financiers de MEC, la direction doit faire des estimations et poser des hypothèses qui influent sur la valeur comptable des actifs et des passifs à la date des états financiers et sur la valeur comptable des produits et des charges présentés de la période. Les résultats réels peuvent être différents des estimations. L évaluation des stocks, la provision pour retours de marchandises vendues, la provision pour les coûts futurs liés aux garanties, l évaluation des impôts futurs et le montant des chèques-cadeaux susceptibles d être encaissés figurent parmi les éléments faisant l objet d estimations et d incertitude relative à la mesure. m) Instruments financiers Les instruments financiers sont comptabilisés à leur juste valeur au moment de la comptabilisation initiale. Les instruments dérivés autonomes qui ne sont pas désignés comme éléments constitutifs d une relation de couverture admissible et les instruments de capitaux propres cotés sur un marché actif sont ultérieurement évalués à la juste valeur. Tous les autres instruments financiers sont ultérieurement évalués au coût ou au coût après amortissement, sauf si la direction a décidé de comptabiliser les instruments à la juste valeur. MEC n a pas décidé de comptabiliser de tels instruments financiers à la juste valeur. Les coûts de transaction engagés dans le cadre de l acquisition d instruments financiers évalués ultérieurement à la juste valeur sont passés en charges à mesure qu ils sont engagés. Tous les autres instruments financiers sont ajustés en fonction des coûts de transaction engagés au moment de l acquisition et des frais de financement. Ces coûts sont amortis selon la méthode de l amortissement linéaire. 7

11 2. Principales méthodes comptables (suite) m) Instruments financiers (suite) Les actifs financiers font l objet d un test de dépréciation annuel à la clôture de l exercice s il y a des indications de dépréciation. S il existe une indication de dépréciation, MEC détermine s il y a eu un changement défavorable important dans le calendrier ou le montant prévu des flux de trésorerie futurs au titre de l actif financier. S il y a eu un changement défavorable important dans les flux de trésorerie prévus, la société ramène la valeur comptable de l actif au plus élevé des montants suivants : la valeur actualisée des flux de trésorerie attendus, le prix qu elle pourrait obtenir de la vente de l actif financier ou la valeur de réalisation qu elle s attend à obtenir de tout bien affecté en garantie du remboursement de l actif financier. En cas de changement favorable des événements et des circonstances au cours d une période ultérieure, une moins-value doit faire l objet d une reprise dans la mesure de l amélioration, laquelle reprise ne doit pas dépasser la charge de dépréciation initiale. 3. Trésorerie et équivalents de trésorerie et liquidités soumises à des restrictions La trésorerie et les équivalents de trésorerie se composent des éléments suivants : 29 décembre décembre 2012 Trésorerie et équivalents de trésorerie moins les chèques en circulation $ $ Acceptations bancaires et dépôts à terme (à un taux variant entre 1,01 % et 1,08 %) $ $ Les liquidités soumises à des restrictions correspondent aux montants détenus en fiducie pour les retenues de garanties relatives aux travaux de construction. 4. Stocks 29 décembre décembre 2012 Matières premières 532 $ 925 $ Travaux en cours Produits finis Provision sur stocks (1 423) (1 338) $ $ 8

12 4. Stocks (suite) Le montant des stocks constatés à titre de composante du coût des ventes au cours de l exercice s est établi à $ ( $ au 30 décembre 2012). Le coût des ventes pour l exercice clos le 29 décembre 2013 comprend également des charges de $ (3 743 $ au 30 décembre 2012) engagées au titre des stocks dans le cours normal des activités durant l exercice. Ces charges rendent compte de la cession de produits obsolètes ou endommagés, de la freinte et des réductions permanentes des valeurs de réalisation nettes. 5. Contrats de change MEC détient des contrats d option à terme visant à régler les futurs achats de stocks en dollars américains. À la date du bilan, les contrats en cours visant l achat de dollars américains conclus par MEC totalisaient $ US ( $ US au 30 décembre 2012) à un taux moyen de 1,05 $ CA (0,99 $ CA au 30 décembre 2012) et venaient à échéance à différentes dates jusqu au 1 er août 2014 (jusqu au 2 août 2013 pour l exercice clos le 30 décembre 2012). 6. Immobilisations corporelles Coût Amortissement cumulé 29 décembre 2013 Valeur comptable nette 30 décembre 2012 Valeur comptable nette Terrains $ $ $ $ Bâtiments Mobilier, agencements et matériel Améliorations locatives Logiciels Projets d immobilisations en cours Projets d immobilisations en cours contrats de location-acquisition $ $ $ $ L amortissement de l exercice s est élevé à $ (8 435 $ en 2012). Les projets d immobilisation en cours contrats de location-acquisition, ont été constatés à titre de cession-bail. Le produit tiré de la vente, déduction faite des frais de vente, était inférieur à la valeur comptable nette de l immeuble. Par conséquent, une perte de 88 $ a été reportée et prise en compte dans ce solde. Cette perte sera amortie avec l immeuble final faisant 9

13 6. Immobilisations corporelles (suite) l objet d un contrat de location-acquisition selon la méthode de l amortissement linéaire sur la durée du contrat de location. 7. Montants à payer à des fournisseurs, à des gouvernements et à des employés Les remises gouvernementales à payer au 29 décembre 2013 de $ (2 129 $ au 30 décembre 2012) liées aux taxes de vente fédérale et provinciales, aux cotisations sociales et aux primes d assurance pour les accidents du travail sont incluses dans les montants à payer à des fournisseurs, à des gouvernements et à des employés. 8. Emprunt d exploitation et dette à long terme a) Emprunt d exploitation MEC dispose d une facilité de crédit à vue renouvelable de $ qui a été établie pour financer les activités générales. Les montants tirés de cette facilité peuvent prendre la forme d acceptations bancaires, d emprunts d exploitation en dollars canadiens et américains, d emprunts au TIOL et de lettres de crédit [note 13 b)]. L emprunt est garanti par une convention de sûreté générale et par une charge de premier rang sur certains immeubles. Au 29 décembre 2013, un montant de $ ( $ au 30 décembre 2012) de la facilité était disponible. Les emprunts au TIOL portent intérêt au TIOL, majoré de 1,0 % à 1,5 %. Les emprunts d exploitation portent intérêt au taux préférentiel de la banque, majoré de 0 % à 0,5 %. Les emprunts d exploitation en dollars américains portent intérêt au taux de base américain, majoré de 0 % à 0,5 %. Les acceptations bancaires portent intérêt au taux des acceptations bancaires, majoré de 1,0 % à 1,5 %. Le pourcentage d écart, en sus du taux de base, fluctue en fonction de certains ratios financiers de MEC. Les prélèvements au 29 décembre 2013 étaient tous des lettres de crédit en cours [note 13 b)] (des acceptations bancaires et des lettres de crédit au 30 décembre 2012). b) Dette à long terme MEC dispose d une facilité d emprunt à long terme de $ qui a été établie pour financer ses dépenses d investissement. Des prélèvements peuvent être effectués sur cette facilité au moyen d acceptations bancaires et d emprunts d exploitation en dollars canadiens et celle-ci est garantie par un contrat de sûreté générale et par une charge de premier rang sur certains immeubles. Le remboursement de la dette à long terme s effectue par des versements trimestriels de 250 $, plus les intérêts, et celle-ci est amortie sur une période de 15 ans. L emprunt vient à échéance le 30 septembre Au 29 décembre 2013, le solde de l emprunt s élevait à $ ( $ au 30 décembre 2012). Les emprunts d exploitation portent intérêt au taux préférentiel de la banque, majoré de 0 % à 0,5 %. Les acceptations bancaires portent intérêt au taux des acceptations bancaires, majoré de 1,0 % à 1,5 %. Le pourcentage d écart, en sus du taux de base, fluctue en fonction de certains ratios financiers de MEC. 10

14 8. Emprunt d exploitation et dette à long terme (suite) b) Dette à long terme (suite) L encours de l emprunt au 29 décembre 2013 se composait d acceptations bancaires et d emprunts d exploitation en dollars canadiens (des acceptations bancaires au 30 décembre 2012). Aux termes des facilités de crédit susmentionnées, MEC est tenue de respecter certaines clauses restrictives de nature financière. Au 29 décembre 2013, MEC respectait les clauses restrictives. 9. Obligation relative à un contrat de location-acquisition MEC a conclu un contrat de location-acquisition pour financer un immeuble en construction au 29 décembre Il est prévu que la construction sera terminée en Le total des coûts d aménagement de l immeuble (estimé entre $ et $) déterminera le montant des paiements de location futurs qui commenceront dès que la construction sera terminée et continueront pour la durée initiale de 20 ans. Le taux d intérêt du bail est de 3 %. Au 29 décembre 2013, les coûts de construction engagés jusqu à cette date ont été inscrits à l actif et inclus dans les projets d immobilisation en cours (note 6). Les prélèvements de financement au 29 décembre 2013 ont été désignés comme étant des obligations relatives à un contrat de location-acquisition. Les autres prélèvements de financement seront effectués avant le commencement du contrat de location. 10. Impôts sur le bénéfice a) Le tableau qui suit présente un rapprochement entre les impôts sur le bénéfice calculés aux taux d imposition prévus par la loi et la charge d impôts sur le bénéfice de MEC. Le taux d imposition prévu par la loi applicable à MEC est de 26,17 % (25,73 % au 30 décembre 2012). 29 décembre décembre 2012 Charge (économie) d impôts sur le bénéfice aux taux d imposition prévus par la loi 140 $ (195) $ Ajustement au titre d écarts permanents Variation des passifs d impôts futurs attribuable à la variation des taux d imposition (4) 4 Autres ajustements/économies attribuables à la surestimation de charges à payer (53) $ 8 $ 11

15 10. Impôts sur le bénéfice (suite) b) Les principales composantes des actifs et des passifs d impôts futurs résultant de l incidence fiscale des écarts temporaires se présentent comme suit : 29 décembre décembre 2012 Actifs d impôts futurs Avantages incitatifs à la location reportés 170 $ 119 $ Réserves générales Autres actifs Passifs d impôts futurs Immobilisations corporelles $ 828 $ 11. Parts des membres Le capital autorisé de MEC est constitué d un nombre illimité de parts sociales d une valeur nominale de 5,00 $ chacune. Chaque membre est tenu d acheter une part sociale au comptant. MEC constate séparément le nombre de parts sociales en circulation émises au comptant et le nombre de parts sociales émises en échange de ristournes. Comme le prescrivent les règlements de MEC, l adhésion confère à chaque membre un droit de vote sur la gouvernance de MEC et le droit d acheter des marchandises. Les règlements indiquent aussi que les rachats découlant du retrait volontaire des membres sont limités à 1 % du total des capitaux propres, à moins que le conseil d administration n en décide autrement. Le total des parts sociales émises s établit comme suit : 29 décembre décembre 2012 Nombre de parts Nombre de parts sociales Montant sociales Montant Parts sociales émises en faveur des membres $ $ Parts sociales émises en échange de ristournes $ $ 12

16 11. Parts des membres (suite) Le tableau qui suit résume les parts sociales émises et rachetées au cours de l exercice : 29 décembre décembre 2012 Nombre de parts Nombre de parts sociales Montant sociales Montant Solde à l ouverture de l exercice $ $ Parts sociales émises en faveur des nouveaux membres Parts sociales émises en échange de ristournes Parts sociales rachetées (9) (41) (1) (6) Parts sociales retirées (2) (1) $ $ 12. Surplus d apport La variation du surplus d apport se présente comme suit : 29 décembre décembre 2012 Solde à l ouverture de l exercice 653 $ 673 $ Montants non réclamés au titre des rachats de parts sociales Réclamations de montants au titre de rachats de parts sociales déjà affectés au surplus d apport (23) (42) 705 $ 653 $ 13

17 13. Engagements et éventualités a) Engagements aux termes de contrats de location MEC a des engagements aux termes de contrats de location-exploitation de locaux et de matériel. Les versements annuels minimaux exigibles en vertu de ces contrats pour les cinq prochains exercices et les exercices ultérieurs s établissent comme suit : $ Par la suite b) Lettres de crédit Au 29 décembre 2013, MEC disposait de lettres de crédit en cours dans diverses devises par l intermédiaire de ses institutions financières afin de fournir des garanties à certains fournisseurs. Les lettres de crédit en cours au 29 décembre 2013 s élevaient à $ US et à 100 (855 $ CA, $ US et 461 au 30 décembre 2012). Une tranche de 1 223$ US de ce montant (2 228 $ US au 30 décembre 2012) a été comptabilisée au bilan consolidé de MEC à titre de montants à payer à des fournisseurs, à des gouvernements et à des employés. c) Engagements au titre de projets d immobilisations MEC s est engagée à payer des coûts de construction de $ (262 $ en 2012). Au 29 décembre 2013, MEC disposait de lettres de crédit de soutien de 776 $ (113 $ au 30 décembre 2012) liées au respect de certaines exigences municipales pour des projets de construction. Aucune provision n a été constituée pour ces lettres de crédit de soutien étant donné que toutes les prestations requises devraient être fournies au cours des projets. 14. Instruments financiers et gestion des risques MEC fait face aux risques suivants à l égard de ses actifs et passifs financiers : a) Risque de change MEC fait face à un risque de change découlant de certains montants à payer à ses fournisseurs et des achats de stocks prévus, lesquels sont libellés dans d autres devises que le dollar canadien. MEC utilise des contrats de change à terme afin de gérer la majeure partie de ce risque. 14

18 14. Instruments financiers et gestion des risques (suite) a) Risque de change (suite) Le bilan consolidé comprend la trésorerie et les équivalents de trésorerie libellés en dollars américains, ainsi que les montants en dollars américains à payer à des fournisseurs. Les soldes en dollars canadiens et américains s établissent comme suit : 29 décembre décembre 2012 $ CA $ US $ CA $ US Chèques en circulation excédant la trésorerie et les équivalents de trésorerie 728 $ 681 $ $ $ Montants à payer à des fournisseurs b) Risque de taux d intérêt L exposition de MEC au risque de taux d intérêt dépend du solde de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, de l emprunt d exploitation et de la dette à long terme. L emprunt d exploitation à vue et la dette à long terme sont exposés au risque de taux d intérêt étant donné que les flux de trésorerie requis pour rembourser la dette fluctuent selon l évolution des taux d intérêt du marché. c) Risque de crédit Les instruments financiers susceptibles d exposer MEC à un risque de crédit sont la trésorerie et les équivalents de trésorerie, les acceptations bancaires et les dépôts à terme ainsi que les débiteurs. MEC fait appel à des institutions financières dignes de confiance pour sa trésorerie, ses acceptations bancaires et ses dépôts à terme, et elle juge le risque de perte minime. Les débiteurs de MEC sont à recevoir d entreprises membres et d organismes gouvernementaux. MEC estime qu aucun de ces débiteurs ne présente de risque de crédit important. d) Risque de liquidité Le risque de liquidité s entend du risque que MEC ne soit pas en mesure de respecter ses obligations lorsqu elles deviennent exigibles. Pour gérer le risque de liquidité, MEC veille à disposer de suffisamment de flux de trésorerie, de fonds en caisse et de facilités de crédit afin de respecter les obligations liées à son exploitation. L ampleur et le calendrier des rachats de parts sociales sont pris en compte pour gérer le risque de liquidité. Il n y a eu aucun changement dans l exposition au risque par rapport à

19 15. Événements postérieurs à la date de clôture a) Convention de coentreprise Après la clôture de l exercice, MEC a conclu une convention de société en commandite, une convention de gestion des travaux d aménagement et une convention d actionnaires en vue de créer une société en commandite. Cette société aménagera, construira et vendra des unités résidentielles sur un terrain à Toronto en Ontario. Ce terrain faisait partie d une parcelle de terrain de taille plus importante qui avait été acquise afin de construire un nouveau magasin. Aux termes de ces conventions, MEC et l autre commanditaire exercent un contrôle conjoint sur la société en commandite. Par conséquent, cet investissement sera comptabilisé à titre de coentreprise selon la méthode de la mise en équivalence. Dans le cadre de cet arrangement, MEC a également conclu une entente pour vendre le terrain sur lequel les unités résidentielles seront construites à titre d apport à la coentreprise. La vente du terrain ne devrait pas entraîner de gain financier net ou de perte financière nette. b) Rachat de parts Après la clôture de l exercice, MEC a réalisé le rachat de parts d une valeur de $, lesquelles avaient d abord été émises en échange de ristournes aux membres au cours de l exercice 2012 et des exercices précédents. 16

20 Tableaux consolidés des frais de vente et frais d administration et des autres produits (en milliers de dollars), avec les données comparatives de décembre décembre 2012 Frais de vente et frais d administration Traitements, salaires et avantages sociaux $ $ Approvisionnement et services Loyer et frais d occupation Amortissement Intérêts (Gain) perte à la cession d immobilisations (133) $ $ Autres produits (charges) Loyer et stationnement $ $ Produit des échanges de matériel et des événements liés à MEC Chèques-cadeaux peu susceptibles d être utilisés Produits divers Intérêts TPS, TVH et TVQ à recouvrer relativement aux ristournes versées aux membres, déduction faite des coûts engagés 581 (404) $ $ 17

Mountain Equipment Co-operative. États financiers consolidés 25 décembre 2011, 26 décembre 2010 et 28 décembre 2009 (en milliers de dollars)

Mountain Equipment Co-operative. États financiers consolidés 25 décembre 2011, 26 décembre 2010 et 28 décembre 2009 (en milliers de dollars) Mountain Equipment Co-operative États financiers consolidés, et 28 décembre 2009 Le 11 avril 2012 Rapport de l auditeur indépendant Aux membres de Mountain Equipment Co-operative Nous avons effectué l

Plus en détail

Mountain Equipment Co-operative. États financiers consolidés 30 décembre 2007 (en milliers de dollars)

Mountain Equipment Co-operative. États financiers consolidés 30 décembre 2007 (en milliers de dollars) États financiers consolidés Le 14 mars 2008 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés PricewaterhouseCoopers Place 250 Howe Street, Suite 700 Vancouver, British Columbia Canada V6C

Plus en détail

2 3 4 AUtre 26 Colombie- Britannique 160 Provinces DE L ATLANTIQUE 68 PROVINCES DES PRAIRIES 223 ONTARIO 656 QUÉBEC 1 217 0 5 10 15 20 25 30 0 5 10 15 20 25 30 35 0 10 20 30 40 50 60 ATTEINTE D UN RÈGLEMENT

Plus en détail

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010 États financiers cumulés Le 23 juin 2011 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés 99, rue Bank, Bureau 800 Ottawa, Ontario Canada K1P 1E4 Téléphone +1 613 237 3702 Télécopieur +1

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.)

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) 31 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des revenus et dépenses et de l actif net... 3 État de

Plus en détail

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA États financiers de la FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet

Plus en détail

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society 31 août 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4

Plus en détail

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014 États financiers de La Fondation du Grand Montréal Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière... 4 État des flux

Plus en détail

LE RÉSEAU CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE COMMUNAUTAIRE

LE RÉSEAU CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE COMMUNAUTAIRE LE RÉSEAU CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2013 Rapport de l'auditeur indépendant Aux administrateurs de LE RÉSEAU CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Nous avons effectué

Plus en détail

CANADIEN POUR LE RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR

CANADIEN POUR LE RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR États financiers du CENTRE DE RÉADAPTATION POST- AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR s/n RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR Exercice clos le 31 mars 2015 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l.

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

Rapport des auditeurs indépendants. Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé

Rapport des auditeurs indépendants. Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé Parlons chiffres États financiers Exercice clos le 31 mars Rapport des auditeurs indépendants Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé Nous avons effectué

Plus en détail

CHAMBRE IMMOBILIÈRE DU GRAND MONTRÉAL

CHAMBRE IMMOBILIÈRE DU GRAND MONTRÉAL États financiers consolidés de CHAMBRE IMMOBILIÈRE DU GRAND MONTRÉAL pour l exercice clos le 31 décembre 2013 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (514) 840-2100 Tour KPMG Télécopieur (514) 840-2187 Bureau

Plus en détail

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014 La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec États financiers combinés États financiers combinés Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant...

Plus en détail

ASSOCIATION DES AUTEURES ET AUTEURS DE L'ONTARIO FRANÇAIS ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015

ASSOCIATION DES AUTEURES ET AUTEURS DE L'ONTARIO FRANÇAIS ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 ASSOCIATION DES AUTEURES ET AUTEURS DE L'ONTARIO FRANÇAIS ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 ASSOCIATION DES AUTEURES ET AUTEURS DE L'ONTARIO FRANÇAIS TABLE DES MATIÈRES Rapport de l auditeur indépendant 1

Plus en détail

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens)

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens) Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets États financiers 31 décembre 2014 Le 5 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au fiduciaire de Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets

Plus en détail

OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA

OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA États financiers Le 20 février 2015 Rapport de l auditeur indépendant Aux membres de l

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES États financiers de L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS Au conseil national et aux membres de l Institut national canadien pour les aveugles Nous avons effectué

Plus en détail

États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants

États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière...

Plus en détail

CENTRAIDE CENTRE-DU-QUÉBEC INC.

CENTRAIDE CENTRE-DU-QUÉBEC INC. ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2012 OUPE RDL" ROY DESROCHERS LAHBERTsEN«R, COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS 450, boul. Bois-Francs Nord Victoriaville (Québec) G6P 1H3 Tél. : 819 758-1544/~Téléc. : 819 758-64.67

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

ASSOCIATION CULTURELLE FRANCO-MANITOBAINE INC. ÉTATS FINANCIERS Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012

ASSOCIATION CULTURELLE FRANCO-MANITOBAINE INC. ÉTATS FINANCIERS Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 ASSOCIATION CULTURELLE FRANCO-MANITOBAINE INC. ÉTATS FINANCIERS Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 INDEX COMPLÉMENTAIRE AUX ÉTATS FINANCIERS Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 Page RAPPORT DES

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET

ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET Exercices clos les 31 mars 2014 et 2013 États financiers Page Rapport des auditeurs indépendants 1-2 État de la situation financière

Plus en détail

OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA

OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA OFFICE CANADIEN DE COMMERCIALISATION DES ŒUFS EXPLOITÉ SOUS LA RAISON SOCIALE DE LES PRODUCTEURS D ŒUFS DU CANADA États financiers Le 21 février 2014 Rapport de l auditeur indépendant Aux membres de l

Plus en détail

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie.

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie. PricewaterhouseCoopers s.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard Laurier, bureau 1700 Sainte-Foy (Québec) Canada G1V 5C2 Téléphone +1 (418) 522 7001 Télécopieur +1 (418) 522

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS 31 mars 2015 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011 États financiers Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention du conseil d administration du Fonds canadien pour l amélioration de

Plus en détail

États financiers de DIANOVA CANADA INC. 31 décembre 2012

États financiers de DIANOVA CANADA INC. 31 décembre 2012 États financiers de DIANOVA CANADA INC. 31 décembre 2012 États financiers au 31décembre 2012 Table des matières Rapport de l auditeur indépendant... 1 Résultats... 2 Évolution des actifs nets... 3 Bilan...

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

SOCIÉTÉ SANTÉ EN FRANÇAIS INC. ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015

SOCIÉTÉ SANTÉ EN FRANÇAIS INC. ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2015 TABLE DES MATIÈRES PAGE Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers État des résultats et de l'évolution de l'actif net 3 État de la situation financière 4 État des

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES États financiers de L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 5140 Yonge Street Suite 1700 Toronto (Ontario) M2N 6L7 Canada Tél. : 416-601-6150 Téléc. : 416-601-6151 www.deloitte.ca

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE ÉTATS FINANCIERS 2 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT À l'attention des membres de Fondation Québécoise pour le progrès de la médecine interne

Plus en détail

États financiers cumulés résumés 30 juin 2012

États financiers cumulés résumés 30 juin 2012 Fonds mondial pour la nature Canada - World Wildlife Fund Canada et Fondation du Fonds mondial pour la nature Canada - World Wildlife États financiers cumulés résumés 30 juin 2012 Le 9 octobre 2012 Rapport

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015 État de la situation financière Au 31 mars 2015 Actif Actif à court terme Trésorerie 5 227 401 4 992 479 Débiteurs (note 3) 235 501 196 578 Charges payées d avance 67 728 41 871 5 530 630 5 230 928 Immobilisations

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS Application... 1 Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé... 2 Applicabilité pour toutes les entreprises à capital fermé...

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière

Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière L établissement, la présentation et l intégrité des états financiers consolidés ci-joints, du rapport de gestion

Plus en détail

Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec inc. Relations du travail

Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec inc. Relations du travail Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec inc. Rapport financier 31 décembre 2013 Rapport de l'auditeur indépendant 1-2 Résultats 3 Situation financière 4 Flux de trésorerie 5 Notes

Plus en détail

Imagine Canada États financiers. 31 décembre 2011

Imagine Canada États financiers. 31 décembre 2011 États financiers 31 décembre 2011 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013

États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013 États financiers consolidés de Groupe d Alimentation MTY inc. 30 novembre 2014 et 2013 Rapport de l auditeur indépendant... 1 2 États consolidés des résultats... 3 États consolidés du résultat global...

Plus en détail

CENTRE DE SOUTIEN ENTR AIDANTS RAPPORT FINANCIER 31 MARS 2015

CENTRE DE SOUTIEN ENTR AIDANTS RAPPORT FINANCIER 31 MARS 2015 Yvon Boisselle, CPA, CA Alain Girard, CPA, CA Jacques Renaud, CPA, CA Robert Brunelle, CPA, CA Robert Arbour, CPA, CA André Létourneau, CPA, CA Linda Leduc, CPA, CGA Serge Jacques, CPA, CA Félicienne Picard,

Plus en détail

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS POUR UNE PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (PME) préparé par François BROUARD, DBA, CA Eric Sprott School of Business Carleton University 1125 Colonel By Drive,

Plus en détail

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers Bilan 3 État des résultats 4 État de l'évolution de l actif net 6 État des flux de

Plus en détail

Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada. États financiers consolidés 31 décembre 2014

Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada. États financiers consolidés 31 décembre 2014 Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada États financiers consolidés Le 7 mai 2015 Rapport de l auditeur indépendant Aux administrateurs de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS DE L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET

ÉTATS FINANCIERS DE L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET ÉTATS FINANCIERS DE L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES États financiers de L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET États financiers Page Rapport des auditeurs indépendants 1-2 État de la situation

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RIOCAN (UN FONDS RÉGI PAR LES LOIS DE L ONTARIO) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ANNUELS AUDITÉS POUR LES EXERCICES CLOS

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RIOCAN (UN FONDS RÉGI PAR LES LOIS DE L ONTARIO) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ANNUELS AUDITÉS POUR LES EXERCICES CLOS FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RIOCAN (UN FONDS RÉGI PAR LES LOIS DE L ONTARIO) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ANNUELS AUDITÉS POUR LES EXERCICES CLOS LES 31 DÉCEMBRE 2010 ET 2009 128 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER

Plus en détail

Devis de Construction Canada

Devis de Construction Canada États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2011 Table des matières Rapport de l'auditeur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État de l'évolution des actifs nets 4 État des résultats 5 États

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GESTION DU MONT-AVALANCHE RAPPORT FINANCIER ANNUEL

SOCIÉTÉ DE GESTION DU MONT-AVALANCHE RAPPORT FINANCIER ANNUEL SOCIÉTÉ DE GESTION DU MONT-AVALANCHE RAPPORT FINANCIER ANNUEL Exercice terminé le 30 avril 2012 TABLE DES MATIÈRES Exercice terminé le 30 avril 2012 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT 1 ÉTATS FINANCIERS

Plus en détail

MAISON D'INTERVENTION VIVRE RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 MARS 2015

MAISON D'INTERVENTION VIVRE RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 MARS 2015 RAPPORT FINANCIER ANNUEL SOMMAIRE RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT 1 ÉTATS FINANCIERS État des résultats 2 État de l'évolution des actifs nets 3 Bilan 4 Flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013

É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013 É T A T S F I N A N C I E R S de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES Pour l exercice clos le 31 DÉCEMBRE 2013 RAPPORT DU VÉRIFICATEUR Au conseil des Biens non publics Nous avons

Plus en détail

Groupe CVTech Inc. États financiers consolidés 31 décembre 2009 et 2008 (en milliers de dollars)

Groupe CVTech Inc. États financiers consolidés 31 décembre 2009 et 2008 (en milliers de dollars) États financiers consolidés (en milliers de dollars) PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard Laurier, bureau 1700 Québec (Québec)

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

Période du 25 mai 2006 au 1 er juillet 2006. États financiers consolidés intermédiaires. Non vérifiés

Période du 25 mai 2006 au 1 er juillet 2006. États financiers consolidés intermédiaires. Non vérifiés Période du 25 mai 2006 au États financiers consolidés intermédiaires Non vérifiés Bilan consolidé intermédiaire (non vérifié) Au Actif Actif à court terme Trésorerie 6 794 967 Comptes débiteurs (notes

Plus en détail

Caisse Desjardins Des Rivières de Québec

Caisse Desjardins Des Rivières de Québec Caisse Desjardins Des Rivières de Québec Numéro de transit : 20359 Au 31 décembre 2010 Service de vérification Table des matières Rapport de l auditeur indépendant États financiers Bilan... 1 États des

Plus en détail

États financiers de L'ÉQUIPE ENTREPRISE

États financiers de L'ÉQUIPE ENTREPRISE États financiers de L'ÉQUIPE ENTREPRISE Au 31 mars 2014 États financiers Au 31 mars 2014 PAGE Rapport de l'auditeur indépendant 1-2 Résultats 3 Évolution de l'actif net 4 Bilan 5 Flux de trésorerie 6 Notes

Plus en détail

Résultats 1. Bilan 2. Déficit et surplus d apport 3. Flux de trésorerie 4. Notes afférentes aux états financiers 5-11

Résultats 1. Bilan 2. Déficit et surplus d apport 3. Flux de trésorerie 4. Notes afférentes aux états financiers 5-11 RAPPORT FINANCIER INTERMÉDIAIRE ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Résultats 1 Bilan 2 Déficit et surplus d apport 3 Flux de trésorerie 4 Notes afférentes aux états financiers 5-11 1 RÉSULTATS CONSOLIDÉS POUR

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

Rapport. financier. consolidé. Consolidated. Financial. Report. Foresters, Life compagnie

Rapport. financier. consolidé. Consolidated. Financial. Report. Foresters, Life compagnie Rapport 2012 Consolidated financier Financial consolidé Report de 2012 Foresters, Life compagnie Insurance d assurance Company vie Déclaration de responsabilité de la direction en matière de présentation

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États financiers consolidés intermédiaires résumés de PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États consolidés intermédiaires résumés de la situation financière Actifs 30 septembre 31 décembre 2012

Plus en détail

Dollarama inc. États financiers consolidés. 1 er février 2015 et 2 février 2014 (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Dollarama inc. États financiers consolidés. 1 er février 2015 et 2 février 2014 (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) États financiers consolidés (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) Le 25 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Aux actionnaires de Dollarama inc. Nous avons effectué l audit

Plus en détail

ORDRE RÉGIONAL DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU SAGUENAY-LAC-ST-JEAN/NORD-DU-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS. au 31 mars 2014

ORDRE RÉGIONAL DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU SAGUENAY-LAC-ST-JEAN/NORD-DU-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS. au 31 mars 2014 ÉTATS FINANCIERS au 31 mars 2014 Page Rapport de l'auditeur indépendant 1-2 Résultats 3 Évolution des actifs nets 4 Flux de trésorerie 5 Bilan 6 Notes aux états financiers 7-9 1 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT

Plus en détail

Conseil canadien pour la coopération internationale États financiers au 31 mars 2011

Conseil canadien pour la coopération internationale États financiers au 31 mars 2011 Conseil canadien pour la coopération internationale États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 2-3 États financiers Recettes et dépenses 5 Évolution des actifs nets 6 Mouvements de trésorerie 7

Plus en détail

CENTRE D ACCÈS AUX SOINS COMMUNAUTAIRES DU NORD-EST

CENTRE D ACCÈS AUX SOINS COMMUNAUTAIRES DU NORD-EST États financiers du CENTRE D ACCÈS AUX SOINS KPMG s.r.l. Telephone (705) 675-8500 Claridge Executive Centre Télècopier (705) 675-7586 144 rue Pine In Watts (1-800) 461-3551 Sudbury ON P3C 1X3 Internet

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État de l actif net disponible pour le service des prestations

Plus en détail

Association canadienne de normalisation. États financiers consolidés 31 mars 2015 (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire)

Association canadienne de normalisation. États financiers consolidés 31 mars 2015 (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) Association canadienne de normalisation États financiers consolidés (en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) Le 22 mai Rapport de l auditeur indépendant Aux membres de l Association

Plus en détail

PASSEPORT POUR MA RÉUSSITE CANADA / PATHWAYS TO EDUCATION CANADA

PASSEPORT POUR MA RÉUSSITE CANADA / PATHWAYS TO EDUCATION CANADA États financiers de PASSEPORT POUR MA RÉUSSITE CANADA / PATHWAYS TO EDUCATION CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone 416-228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur 416-228-7123 4100, rue Yonge, bureau

Plus en détail

Josy Dida inc. États financiers 30 avril 2009. Complément du chapitre 27 de Comptabilité intermédiaire Analyse théorique et pratique MGLBD

Josy Dida inc. États financiers 30 avril 2009. Complément du chapitre 27 de Comptabilité intermédiaire Analyse théorique et pratique MGLBD 1 Josy Dida inc. États financiers 30 avril 2009 Complément du chapitre 27 de Comptabilité intermédiaire Analyse théorique et pratique MGLBD Préparé par : Jocelyne Gosselin Sylvain Durocher Diane Bigras

Plus en détail

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention des actionnaires du Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.) Nous avons

Plus en détail

États financiers de CANADA HIPPIQUE. Exercice clos le 31 mars 2014

États financiers de CANADA HIPPIQUE. Exercice clos le 31 mars 2014 États financiers de CANADA HIPPIQUE KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Copieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca Ottawa (Ontario) K2P 2P8 Canada RAPPORT

Plus en détail

LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012

LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 LA MAISON FRANCO- MANITOBAINE LTÉE États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 LA MAISON FRANCO-MANITOBAINE LTÉE États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2012 Matière Rapport de

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DE L'ASSOCIATION DES PROFESSEUR(E)S À TEMPS PARTIEL DE L'UNIVERSITÉ D'OTTAWA (1991)

RÉGIME DE RETRAITE DE L'ASSOCIATION DES PROFESSEUR(E)S À TEMPS PARTIEL DE L'UNIVERSITÉ D'OTTAWA (1991) États financiers de RÉGIME DE RETRAITE DE L'ASSOCIATION DES PROFESSEUR(E)S À TEMPS PARTIEL DE L'UNIVERSITÉ D'OTTAWA (1991) 31 décembre 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG Bureau 1800

Plus en détail

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Gestion de Placements TD FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Période close le 30 juin 2015 Table des matières Responsabilité de la direction en matière d information financière.................................

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

États financiers consolidés de Oxfam-Québec. 31 mars 2014

États financiers consolidés de Oxfam-Québec. 31 mars 2014 États financiers consolidés de Oxfam-Québec Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État consolidé des produits et des charges... 3 État consolidé de l évolution des actifs nets... 4 État consolidé de

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC.

FORAGE ORBIT GARANT INC. États financiers consolidés de FORAGE ORBIT GARANT INC. 30 juin 2008 Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. 155 Dallaire Avenue Rouyn-Noranda QC J9X 4T3 Canada Tel: 819-762-5764 Fax: 819-797-1471

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. Capital Desjardins inc.

RAPPORT ANNUEL. Capital Desjardins inc. RAPPORT ANNUEL Capital Desjardins inc. RAPPORT ANNUEL ANALYSE PAR LA DIRECTION Nous avons le plaisir de vous livrer le rapport financier de l'exercice terminé le 31 décembre. Capital Desjardins inc., filiale

Plus en détail

LA FORCE D UNE MUTUELLE

LA FORCE D UNE MUTUELLE LA FORCE D UNE MUTUELLE TOURNÉE VERS L AVENIR ÉTATS FINANCIERS 2011 LA FORCE D UNE MUTUELLE TOURNÉE VERS L AVENIR ÉTATS FINANCIERS 2011 La Survivance, compagnie mutuelle d assurance vie ÉTATS FINANCIERS

Plus en détail

Groupe d'approvisionnement en commun de l'est du Québec États financiers au 31 mars 2014

Groupe d'approvisionnement en commun de l'est du Québec États financiers au 31 mars 2014 Groupe d'approvisionnement en commun de l'est du Québec États financiers Groupe d'approvisionnement en commun de l'est du Québec États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 2-3 États financiers

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES 1 MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2011 et 2010 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2011 et 2010 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

ANNEXE 5. Rapport du contrôleur des comptes indépendant. accompagné des états financiers au 31 décembre 2013 de la

ANNEXE 5. Rapport du contrôleur des comptes indépendant. accompagné des états financiers au 31 décembre 2013 de la ANNEXE 5 Rapport du contrôleur des comptes indépendant accompagné des états financiers au 31 décembre 2013 de la Fédération internationale de judo, Lausanne Ernst & Young Ltd Téléphone +41 58 286 51 11

Plus en détail

OXFAM-QUÉBEC ET CLUB 2/3

OXFAM-QUÉBEC ET CLUB 2/3 États financiers cumulés de OXFAM-QUÉBEC ET CLUB 2/3 Table des matières Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État cumulé des produits et des charges... 3 État cumulé de l évolution des actifs nets...

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de neuf mois (en milliers de dollars

Plus en détail

Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de la Mauricie

Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de la Mauricie Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de la Mauricie États financiers Au 31 mars 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils Actuariat Syndics

Plus en détail

AMNISTIE INTERNATIONALE, SECTION CANADIENNE FRANCOPHONE

AMNISTIE INTERNATIONALE, SECTION CANADIENNE FRANCOPHONE AMNISTIE INTERNATIONALE, SECTION CANADIENNE FRANCOPHONE Rapport financier 31 décembre 2013 Rapport de l auditeur indépendant 1-2 Résultats 3 Évolution des actifs nets 4 Situation financière 5 Flux de trésorerie

Plus en détail

Campagne internationale Action Climat. États financiers. au 31 décembre 2011

Campagne internationale Action Climat. États financiers. au 31 décembre 2011 États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 2-3 États financiers Résultats et actifs nets 4 Flux de trésorerie 5 Bilan 6 Notes complémentaires 7-11 Renseignements supplémentaires 12 Rapport de l'auditeur

Plus en détail

RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT. Aux membres de Héritage Canada La Fiducie nationale

RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT. Aux membres de Héritage Canada La Fiducie nationale RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT Aux membres de Héritage Canada La Fiducie nationale Nous avons effectué l'audit des états financiers ci-joints de l'organisme Héritage Canada La Fiducie nationale, qui

Plus en détail

Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers au 30 juin 2015

Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers au 30 juin 2015 Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 2-3 États financiers Résultats 4 Évolution de l'actif net 5 Flux de trésorerie 6 Situation financière 7 Notes

Plus en détail